Issuu on Google+

www.macadamjournal.com février 2009 No 61

2 euros dont 1 euro va à votre vendeur

Macadam. Plus on le lit et moins on le piétine

C’EST MALIN ! Trucs et astuces pour être belle et bien

AILLEURS Promenade danoise EUROPE Vers un congé maternité plus long ?

CHARLES BERLING

Philippe QUAISSE

“S’engager rend parfois impopulaire”

BIEN-ÊTRE Une cosmétique plus saine

Les intérimaires, premières victimes de la crise

Saint-Valentin écolo

GUEST Eric Naulleau “Ce n’est pas une raison pour cesser de marcher.”

Mots mystères, fléchés, BD, sudoku, horoscope, recettes… Macadam couv 61.indd 1

22/01/09 20:10:56


une équipe de professionnels Ponctuellement ou de façon régulière, ils prêtent leur plume et offrent leur temps pour la réalisation de Macadam. Ils sont journalistes, dessinateurs, photographes, directeurs de création ou maquettistes. Ils rivalisent d'enthousiasme et de coeur pour cette belle aventure.

motivés !

un réseau international Macadam est membre -et son unique représentant en France- de l'International Network of Street Papers (INSP), ou Réseau international des journaux de rue. Une reconnaissance pour sa qualité rédactionnelle et son travail auprès de ses vendeurs. Le réseau, dont le siège est situé à Glasgow regroupe 80 journaux de rue, répartis dans 34 pays et sur 5 continents. Ces titres offrent des opportunités de travail à 250 000 personnes et publient 32 millions de journaux chaque année.

Qui a dit que 2009 serait une année noire ? Qui ? En tout cas ce n'est pas nous à Macadam ... Pour nos équipes, l'année a commencé avec le sourire. Notre nouveau journal, ambitieux, étonnant, culotté en a surpris plus d'un. Car, franchement, qui pouvait nous attendre sur le terrain d'une telle

leur macadam Les vendeurs de Macadam ne tendent pas la main. Ils sont vendeurs colporteurs de presse, fiers de leur métier et de leur journal. Acheter « leur » Macadam dont ils participent au choix des sujets et des textes est la plus belle des récompenses et leur donne les moyens de s’insérer socialement et économiquement.

Comment ça marche ? Sur les 2 Euros du prix de vente · 1 euro va directement au vendeur. Cela représente son bénéfice sur la vente du journal. · 1 euro sert à la fabrication et à la diffusion du journal.

les artisans La diffusion est assurée par l’association sans but lucratif Les Artisans du Macadam dont le conseil d’administration est composé à la fois de professionnels des médias et de personnes vendant ou ayant vendu le journal Macadam.

qualité ? Qui pouvait croire qu'un journal

back office

de rue puisse être intelligent et malin ? Qui pouvait penser que la rue n'était pas synonyme de médiocrité, de misère ? C'est ce parti pris du contrepied, ce choix d'être là où on ne nous attend pas qui fait du retour de Macadam un vrai succès. Les médias nous ont ouvert leurs colonnes et leurs studios. Les personnes de renom nous prêtent leurs plumes sans hésitation. Tous motivés par ce retour par la grande porte. Mais notre moteur, à la rédaction,

enthousiaste que vous avez réservé à notre nouveau Macadam les a, pour être sincère, quelque peu surpris. Ils furent étonnés qu'en proposant un produit de qualité ils retrouvent un peu plus de leur dignité. Aujourd'hui, leur motivation est grande. Ils savent qu'ils peuvent, plus que jamais, s'en sortir la tête haute. Et que demain sera plus beaux qu'hier. Qui a dit que 2009 serait une année noire ?

François Fillon directeur de la rédaction

2/

briag Courteaux

c'est avant tout les vendeurs. L'accueil

eric naulleau et son sens de l'écrit. Chroniqueur pour On n'est pas couché sur France 2, il anime également l'émission Starmag sur tPS. il vient de publier Le Jourde et Naulleau aux éditions Mango - françois fillon, directeur de la publication, assure cette belle aventure qu'est la relance du premier journal de rue francophone - Rêveur, écorché vif, Gabriel Gaudillat jette un oeil critique sur les événements de la vie : surprenant voire désopilant. il est président de l'association les artisans du Macadam qui distribue votre journal. Fraîchement arrivé de Porto Alegre, manoel madeira a lancé le journal de rue brésilien Boca de Rua, publication écrite entièrement par les sans-abri. il encadre les ateliers d'écriture de Macadam. directeur artistique et maquettiste, thierry-olivier toutain, aime détourner et transformer les mots en images et les images en mots - Fille de pub, passionnée de mots, des images et des idées, Babette auvray-pagnozzi est toujours à la recherche de la meilleure stratégie et de la formule magique pour piloter les projets et les équipes vers le succès - Une oreille collée à la radio, un oeil sur les images télévisées, un autre plongé dans les journaux, et un troisième flânant sur la vie qui l'entoure… donnent sans doute ce drôle de regard sur l'actualité au dessinateur de presse philippe tastet - caroline charron, journaliste « tout terrain » ouverte au monde et aux autres, auteur de fictions et de guides pratiques, pour la presse magazine et féminine - Briag courteaux, photographe indépendant qui donne un visage aux sans visages et la parole aux sans voix - catherine Selden, psychologue clinicienne, “profiler” et consultante tV entre Los Angeles et Paris - thierry Quintrielamothe, docteur en économie et droit du tourisme. A travers rites et mythes, cet antropologue signe des invitations au voyage et à la rêverie - ingrid chenat, passionnée des nouveaux médias, elle surfe sur la réalité virtuelle - raymonde prades, passionnée d'agriculture raisonnée et du mieux consommer - anne-marie thomazeau, journaliste. Auteur de Les 160 questions que se posent les adolescents, Lamartinière jeunesse - Jacques Bujardet dit papytruc livre ses trucs, astuces et inventions. il est l'auteur de 4 ouvrages parus chez Michel Lafon - entre Strasbourg et bruxelles, frédéric ravenne nous éclaire sur ce nouveau monde qu'est l'europe - Que sera notre lendemain? La réponse dans les astres, avec alexandre Delovane - Bruno Usannaz-Joris ausculte et sculpte les mots… pour notre plaisir… Sans oublier, sur le net, la participation et les conseils de pierre-maël crétinon, webmaster. et puis Macadam n'existerait pas sans le travail des responsables d'équipes qui remettent chaque jour les journaux aux vendeurs : Gabriel, olivier, Pierre-Yves, Léone, Martial, Manoel. et ceux qui travaillent au plus près des vendeurs.

/ n0 61 / février 2009

Macadam 61.indd 2

22/01/09 19:47:30


Dr

avant et après

eric naulleau chroniqueur pour On n'est pas couché sur France 2, anime également l'émission Starmag sur TPS. Dernier livre publié : Le Jourde et Naulleau (éditions Mango).

“ Faire honneur aux soldes relève du devoir patriotique, qu’il reste décidément plus important de dépenser que de penser. ”

Macadam 61.indd 3

On voudrait espérer qu’au plus sombre de la nuit, une faible lueur finisse par clignoter sous nos yeux rougis à force de scruter les ténèbres – comme une lanterne qu’un inconnu essaierait au loin, bien loin, si loin, de protéger des rafales d’un vent mauvais. On voudrait espérer que chaque crise, une fois évanoui son cortège d’épreuves en tous genres, porte en elle les promesses de temps nouveaux. Qu’à quelque chose malheur soit bon, ainsi que l’énonce la sagesse populaire, une sagesse forgée dans la douleur. On voudrait espérer que les enfants morts de Gaza soient les dernières victimes d’un conflit où, sous les regards électroniques du monde entier, quelques fanatiques de tous bords tiennent en otage des millions d’hommes de bonne volonté qui ne demandent qu’à vivre en paix. On voudrait espérer que la crise du système financier (ainsi désigne-t-on un curieux mécanisme de vases communicants : les uns s’enrichissent en dormant quand ceux qu’ils ont grugés en perdent définitivement le sommeil) soit l’occasion de rappeler qu’un être humain ne se raye pas d’un trait de plume des registres de notre commune planète, que l’existence ne saurait se limiter à un jeu d’écritures. On voudrait espérer qu’une fois établie une macabre comptabilité hivernale, soixante millions de citoyens décrètent qu’il est inadmissible qu’une personne meure chaque nuit de froid dans un des pays les plus riches du monde. Mais faute de réaliser le « rêve » proche-oriental de deux pays pour deux peuples réconciliés, on se contentera d’une simple « trêve » jusqu’à la prochaine guerre – si la rime est riche, le résultat est bien pauvre compte tenu du sang versé et des souffrances endurées. Mais faute de punir les vrais coupables, quelques lampistes de Wall Street paieront pour l’ardoise de plusieurs centaines de milliards de dollars laissée par plus malin ou plus haut placé – et déjà des voix autorisées nous expliquent que faire honneur aux soldes relève du devoir patriotique, qu’il reste décidément plus important de dépenser que de penser. Mais faute de volonté politique, quand la bise sera revenue, d’autres hommes et d’autres femmes se coucheront pour ne pas se relever sous de pauvres tentes changées en linceuls pour les plus misérables d’entre les frères humains. On voudrait espérer que ne reste pas lettre morte cet appel récemment lancé par l’hebdomadaire La Vie à l’union de deux familles humanistes qui se regardent depuis trop longtemps en chiens de faïence : « En leur temps, les pères de l'église n'y allaient pas par quatre chemins. Avec saint Ambroise, par exemple, qui affirmait : « Quand tu fais l'aumône à un pauvre, tu ne fais que lui rendre ce à quoi il a droit, car voici que ce qui était destiné à l'usage de tous, tu te l'es arrogé pour toi tout seul.» Aussi surprenant que cela puisse paraître, Jaurès, ou Gorbatchev plus près de nous, prétendaient trouver, le premier dans les textes du pape Léon xIII sur la question ouvrière, le second dans ceux de JeanPaul II, des références qui pouvaient fonder une société plus juste. » On voudrait espérer en un Avant et en un Après. Mais l’Avant reste notre éternel présent et l’Après un horizon qui semble reculer à mesure que nous en approchons. Ce n’est pas une raison pour cesser de marcher et d’espérer.

Guest l’invité du mois

22/01/09 19:47:33


par Philippe Tastet, dessinateur de presse, a l’œil collé à la radio, les oreilles sur la TV et la presse et l’esprit tourné vers la vie. Brèves de l'AFP

En ces temps de crise, les Américains se mettent au yoga… pour rire Les Américains tentent d'oublier la crise économique en pratiquant une forme insolite de yoga qui consiste à s'esclaffer artificiellement pour provoquer une crise ... de rire, cette fois bénéfique pour la santé. “La vie est dure, l'économie va mal, les gens ont des problèmes de budget à la maison, et le rire est une chose si facile”, explique Nira Berry, professeur de “yoga du rire”. “Cela vient naturellement”, assure-t-elle lors d'un cours réunissant quelque 60 personnes, dont des patients atteints de cancer, pour une séance d'une heure dans un hôpital de la banlieue de Washington. Le “yoga du rire” combine un gros rire ventral, une forme de "méditation" bruyante et le fait de battre ses mains en cadence comme un pingouin ou de faire la queue leu leu, ainsi qu'une profonde “respiration yogique”. A vendre : navettes spatiales d'occasion pas chères, contacter la Nasa compris. Un des trois orbiteurs Endeavour, Atlantis et est déjà destiné au Musée Discovery : la Nasa a lancé un National de l'Air et de l'Espace appel d'offre pour la vente à Washington, précise l'Agence des trois navettes spatiales spatiale, dans un document mythiques de la flotte publié cette semaine. Ce musée, américaine qu'elle prévoit de l'un des plus visité au monde, mettre au rebut en septembre est célèbre pour la richesse de 2010, après 30 ans de services. ses collections en véhicules et Chacune des navettes, dont le objets ayant marqué toutes les coût est estimé à un milliard grandes étapes de l'aviation de dollars, est proposée à des musées ou d'autres et de la conquête spatiale organisations éducatives pour dont l'avion des frères Wright, un prix de 42 millions de dollars, premier engin motorisé à voler frais de transport en avion en 1903. Pour un enterrement durable Après le développement durable, l'enterrement écologique. Les pompes funèbres municipales de Bountiful, dans l'Utah (ouest des EtatsUnis), proposent un enterrement écologique avec cercueil biodégradable et sans embaumement pour éviter l'utilisation de conservateurs chimiques. Ceux qui souscrivent l'option “enterrement vert” pourront reposer dans un cadre idyllique, sur les hauteurs de Bountiful. “Violet, bleu, jaune, argent, vert, le kaléidoscope de couleurs des fleurs sauvages de l'Utah composent un tableau d'une beauté inaltérée. Les chevreuils et autres animaux gambadent en liberté. C'est la nature dans sa pureté. C'est un enterrement pur”, peut-on lire sur le site Web du Lakeview Memorial Cimetery and Mortuary. Pour le moment, personne n'a réservé ce service disponible depuis septembre dernier. 4/

Mais Brandon Burningham, directeur des morgues et cimetières municipaux, est convaincu que l'intérêt accru pour les questions écologiques suscitera des vocations... D'autant qu'une inhumation “verte” coûte moins cher que des funérailles traditionnelles. 67 chiens dans un deux-pièces : 24 stérilisations par la Fondation Bardot Un couple de septuagénaires qui vivait dans deux pièces avec 67 chiens, à Castelmoron-surLot (Lot-et-Garonne), avait fait appel à la Fondation Brigitte Bardot pour faire stériliser 24 femelles car ils étaient dépassés par la situation. “Ces personnes nous ont contactés car ils voulaient qu'on les aide, ils n'avaient pas les moyens” financiers de faire stériliser leurs bêtes, a indiqué à l'AFP Constance Cluset, une porte-parole de la Fondation, en précisant qu'ils ne faisaient toutefois pas partie de l'association de défense des animaux.

/ n0 61 / février 2009

Macadam 61.indd 4

26/01/09 21:44:49


Un cheval peintre va exposer à Venise Cholla, un mustang américain de 23 ans, est un peintre aguerri. Entre ses dents, il tient le pinceau et réalise des tableaux qui ont séduit de nombreux collectionneurs et même un musée de Venise qui prévoit de l'exposer bientôt. Le couple de manchots homosexuels a réussi à devenir parents Le couple de manchots homosexuels qui avait été exclu de sa colonie pour avoir tenté de voler les oeufs de ses congénères, est enfin parvenu à assouvir son désir de paternité en se voyant confier deux petits à élever. Un zoo présente des excuses à ses visiteurs pour les flatulences de ses gorilles Le personnel du Chessington Zoo avait nourri ses gorilles avec des choux de Bruxelles, des légumes de saison que les animaux adorent. Cependant, ils n'avaient pas pensé que ces petits légumes verts pourraient provoquer des flatulences chez les grands singes. Le zoo a donc dû présenter ses excuses aux visiteurs qui ont subi avec effroi les odeurs pestilentielles qui s'échappaient de l'enclos des gorilles.Michael Rozzi qui s'occupe de ces animaux explique : "Nous nourrissons les gorilles avec des choux de Bruxelles durant l'hiver parce qu'ils sont bourrés de vitamine C et apportent de vrais bienfaits nutritionnels. Malheureusement, l'effet pervers, c'est qu'ils provoquent des gaz, chez les humains comme chez les animaux. Cependant, je crois qu'aucun d'entre nous ne s'attendait à ce que ça pue autant."

Shangaï: le pyjama en pleine rue, vieille habitude, fait débat Un comité de quartier de Shanghaï s'est à son tour lancé dans la bataille contre les pyjamas portés dans les rues, une habitude répandue chez les habitants de la métropole économique chinoise. Le pyjama en pleine rue fait débat depuis longtemps à Shanghaï, sans que cela ne dissuade certains citoyens, amoureux de leur confort et qui conservent une habitude héritée de l'époque où les citadins n'avaient pas d'espace privé et vivaient dans des habitations collectives. Japon: le jour approche où l'on regardera ses rêves à la télévision Des chercheurs japonais ont affirmé avoir conçu une technique d'analyse cérébrale qui permettra peut-être un jour de regarder à la télévision ses propres rêves reconstitués ou d'exprimer par l'image une pensée qui peut difficilement être mise en mots. Une équipe du laboratoire de neurologie japonais ATR, dirigée par Yukiyasu Kamitani, dit avoir réussi "pour la première fois au monde à recréer tel quel, en image, le contenu de perceptions cérébrales complexes". Leurs travaux ont consisté à faire observer une forme (lettre de l'alphabet) à un individu et à la reconstituer sur un écran, en analysant au passage l'activité cérébrale du sujet. Ils ont intercepté des signaux électriques émanant de l'oeil et ont vérifié la concordance entre formes observée et reproduite. Il braque une banque déguisé en femme, oublie de se raser Un voleur portant une robe, des bas et une perruque blonde a braqué une banque à Sydney mais été rapidement démasqué et interpellé après avoir oublié de se raser. “Il n'y avait qu'une seule personne en cause, habillée en femme, mais qui, très clairement, était un homme”, a déclaré à la presse l'inspecteur Hans Rupp. Le braqueur avait ligoté trois employés d'une agence de la banque du Commonwealth, dans l'ouest de Sydney, à l'heure de l'ouverture et s'était enfui à pied avec une somme d'argent en liquide, dont le montant n'a pas été communiqué.

février 2009 / n0 61 / Macadam 61.indd 5

/5 26/01/09 21:46:21


par Sandra Bilandzic et Caroline Charron

s i o f r a p d g n n i e l r r e B r s e e l r g a a Ch g n ” e e “S’ pulair o p m i Son regard d’un bleu intense vous happe, et l’on devine par son intensité que, sous l’apparente tranquillité et le calme qu’il dégage, bouillonne un être passionné. Pas étonnant que Charles Berling soit né sous le signe du taureau! Avec une disponibilité déconcertante et non sans humour, il a répondu présent à l’appel de Macadam. 6/

On vous a vu récemment, sur France 2, dans le film en deux parties de Jean-Daniel Verhaeghe « L’Exécution » et « l’Abolition ». Vous y incarnez l’avocat Robert Badinter. Comment vous êtes-vous préparé à ce rôle difficile ? La proposition d’incarner Maître Badinter à l’écran m’a beaucoup honoré. C’est un de mes plus beaux rôles. Pour moi, il est très important d’écouter. Je l’ai donc rencontré et j’ai tout d’abord écouté ce qu’il m’a raconté, ce qu’il avait vécu. Puis j’ai observé. Je cherchais à savoir, à comprendre sa manière de parler, de bouger. Je voulais être au plus près de ce qu’il avait pu ressentir. Je suis également allé assister, avant le tournage, à des procès en cour d’assises. C’est une expérience bouleversante, d’une grande intensité… On comprend que c’est un nœud de la société, ou se jouent toutes les tensions… On m’a raconté que lorsqu’il plaidait, Robert Badinter rentrait presque en transe, il était bouillant, passionné. Je l’ai identifié à ce que l’on peut faire dans « Hamlet », à travers le cheminement de conviction. Le combat qu’il mène, c’est un combat pour la vie. La vie c’est quelque chose de sacré, c’est quelque chose qu’on ne peut détruire par la loi, par décret.

France 2 - Photo : Jacques Morell

CONFIDENCES DE STARS

On connaît votre aptitude à dire tout haut ce que d’autres pensent tout bas, et votre engagement, notamment auprès des sans papiers. Est-ce compliqué de combiner vie publique et engagement citoyen? Depuis l’âge de quinze ans, je défends un rôle, une pièce, Beckett ou Shakespeare… Le problème de l’engagement, c’est qu’il y a des gens, des personnes publiques, qui affirment des choses juste pour gagner du fric. C’est comme un divertissement pour eux, c’est faire de l’argent en se montrant là où il faut. C’est comme avec Badinter, la peine de mort a été un alibi pour certains politiques… Mais pour revenir à votre question, oui c’est compliqué de s’engager quand on est un personnage public, cela rend même impopulaire parfois. Cela sert mes ennemis… Je pense parfois comme un abruti, je fonce, je réagis passionnellement. Il est sans doute plus facile de ne rien faire ! Mais, personnellement, je suis convaincu que les trop grands déséquilibres sont préjudiciables à tous. Vous avez débuté au théâtre, comment s’est effectué votre passage devant la caméra ? Cela s’est fait progressivement. A partir des années 90, même si on me voyait de plus en plus dans le théâtre subventionné avec des rôles importants, on a commencé à me donner de petits rôles à la télé. Je me souviens même que j’avais participé à des sitcoms pourris, parce qu’on ne

/ n0 61 / février 2009

Macadam 61.indd 6

26/01/09 21:51:22


“ Je pense parfois comme un abruti, je fonce, je réagis passionnellement. Il est sans doute plus facile de ne rien faire ! Bio express Charles Berling débute au théâtre à l’âge de 15 dans la troupe de son lycée. Après une formation d’acteur à L’INSAS (Institut National Supérieur des Arts de la Scène), à Bruxelles, il débute sa carrière au théâtre. Il co-écrit et joue dans un spectacle comique puis enchaîne les classiques (Pinter, Molière, Shakespeare, etc.). Sa carrière cinématographique débute au début des années 90.

gagnait pas beaucoup au théâtre ! Des directeurs de castings m’avaient repéré au théâtre et voyaient que ça se passait bien. Un peu comme tout acteur, je ne disais pas non à tourner, mais je ne faisais pas les castings. Et puis j’étais très pris par mes projets de théâtre : Céline, Fassbinder… J’ai eu de la chance : au moment où j’ai eu envie de commencer à tourner, j’ai commencé à tourner. Sans chercher. Marc Henri, que je connaissais de l’INSAS, m’a appelé. On a fait des essais, il m’a pris. Je jubilais de tourner. La caméra me galvanisait. Ensuite, Pascale Ferran m’a choisi pour son film. Je faisais ça en même temps que le théâtre. En 94, j’ai tourné avec Claude Sautet dans « Nelly et Monsieur Arnaud ». Ça s’enchaînait. En fait, c’était beaucoup dû aux personnes qui faisaient les castings à l’époque, qui m’avaient vu dans des petits rôles et qui se sont dit : « Tiens, il s’adapte bien. » Parce qu’il y avait des acteurs comme moi, de théâtre, qui ne s’adaptaient pas forcément. Que vous a appris le cinéma ? La complémentarité a été pour moi évidente, et très intéressante. Cela me faisait travailler sur une forme de naturel, comment ne pas être trop formel avec un rôle, comment le rendre évident, travailler sans en avoir l’air. Ça m’a bousculé, m’a permis de déconstruire, de décomposer les rôles. Au théâtre, je m’appuyais beaucoup, je construisais beaucoup sur la continuité. Au cinéma, la continuité est cassée. Tu tournes un bout là, un bout là. Une fois que je

1998, il réalise son premier court métrage 2001, cinquième nomination pour le César du meilleur acteur pour « Les destinées sentimentales » d’Olivier Assayas. 2005, il signe sa première grande mise en scène au théâtre. Il récidive en 2006 et 2007 en interprétant le rôle titre de Caligula qu’il met en scène au théâtre de la GaîtéMontparnasse avant de partir en tournée en France et à l’étranger. 2008, il joue dans plusieurs longs métrages et met en scène « Fin de Partie » de Samuel Beckett. 2009 : diffusion de « L’Exécution » et de « L’Abolition » sur France 2. Réalisation et production de deux documentaires pour la télévision.

France 2 - Photo : Jacques Morell

France 2 - Photo : Jacques Morell

1995, il est nommé pour le César du Meilleur Jeune Espoir Masculin pour le film de Pascale Ferran « Petits arrangements avec les morts ». L’année suivante, sa prestation dans le film « Ridicule » lui offrira une nomination aux Césars du meilleur acteur, catégorie dans laquelle il sera encore nommé en 1997 pour « Nettoyage à sec », et en 1998 pour « L’ennui » de Cedric Kahn.

n’ai plus eu peur de la caméra, j’ai tout de suite beaucoup apprécié cette complémentarité. Le jeu du théâtre enrichit celui du cinéma. A tel point que vous êtes passé derrière la caméra. Vous êtes en train de réaliser et produire des documentaires pour la télévision… Oui, le premier sera consacré au navigateur Marc Thiercelin, le second portera sur la vie et l’œuvre de Gustave Eiffel, à travers sa descendance. Sur les tournages, je me suis toujours intéressé à tout, autant au cadrage qu’à la prise de son, à la production ou à la réalisation. Faire autre chose que jouer, c’est une question de liberté, même si je sais que je ne suis pas libre bien sûr. En tout cas, j’essaie de mener à bien mes projets. Vous étiez la voix D’Al Gore dans la version française de « Une vérité qui dérange ». L’avenir de notre planète vous inquiète-t-il ? Oui, d’ailleurs je milite au sein de la fondation Nicolas Hulot. Les associations sont un relais formidable. C’est un champs d’action, une ligne de défense indispensable, utile et nécessaire. Cela permet une redistribution des richesses. C’est un moyen de passer du public au politique. A mon sens, cela constitue un contre pouvoir d’autant plus indispensable aujourd’hui. février 2009 / n0 61 /

Macadam 61.indd 7

/7 26/01/09 22:07:52


écrire

Portail Humanitaire Francophone, site collaboratif qui facilite l'action des acteurs de solidarités. wwww.portail-humanitaire.org

expressions libres

Quel espoir pour les bébés ? 

La parole des vendeurs

Le bonheur pour moi

Le bonheur pour moi c’est quand j’étais enfant avec ma grandmère et mon arrière-grand-mère qui ne sont plus de ce monde. Nous n’étions pas riches mais rien ne nous a manqué. Nous n’avions pas de télé, ni de l’eau courante. Nous allions chercher l’eau à la pompe dans la cour. Mais nous étions une grande famille réunie. Aujourd’hui, je suis seule. Je donnerais tout pour nous avoir tous encore une fois réunis devant la cheminée. Martine Gaillard

La parole des vendeurs

Medair fournit les soins de santé primaire qui préservent la vie des mamans et des bébés au Nord Soudan.

Par un temps de grand froid...

DR - Medair Soudan

En mémoire de Didier et des autres sans abris, tombés au front de la misère, dans une guerre « sociale » qui tue sans pitié les plus faibles.

Khartoum, 9h32, mon téléphone sonne. « Quelqu’un a trouvé un nouveau-né dans un buisson et vient de l’apporter a la clinique, qu’est-ce qu’on fait ? » Le pouls qui s’accélère, les oreilles qui bourdonnent, les idées qui s’embrouillent : « Tu n’aurais pas une question plus facile ? » Non, forcément, je n’ai pas dit ça, ce n’est pas professionnel, ce n’est pas ce qu’on attend de moi et surtout ce n’est pas le moment de faire de l’humour. Un bébé ce n’est pas un problème que l’on cache sous le tapis en attendant qu’il se résolve tout seul. Un bébé c’est fait pour qu’on s’en occupe 24h sur 24h. Ce n’est pas seulement une question de logistique, de technique nutritionnelle ou de ressource financière. C’est bien plus important que ça. Où trouver l’amour qu’il a besoin quand il n’a pas été désiré ? Quand ce miracle de la nature est la preuve vivante de l’humiliation, de la souffrance, de la honte et l’incarnation de la haine ? Que devient l’instinct maternel quand l’enfant est le fruit d’un viol ? Un fait divers ? Une histoire vraie qui passe inaperçue ? On est au Darfour après-tout. Des histoires à vous retourner l’âme on en entend tellement qu’on ne sait plus discerner l’endroit de l’envers… qu’est ce que la norme ? On essaye de s’organiser, trouver une solution. Le mieux serait que quelqu’un… Ce même jour, une mère, en accord avec son mari, se propose pour allaiter l’enfant. Une décision qui change la vie. C’est ce qui s’appelle se soucier du malheur des autres. Faire preuve de compassion... par Fabienne, volontaire pour l’ONG Medair au Soudan. Medair qui apporte une aide d’urgence et met en place des programmes de réhabilitation en cas de catastrophes naturelles, de conflits et de crises. www.medair.org 8/

Par un temps de grand froid, Un homme s'est endormi Dans les allées d'un bois c'était un “sans abri” Il avait un espoir Pouvoir s'installer Un matin ou un soir Dans un endroit chauffé Sa mort à inquiété Les hommes politiques Qui se sont expliqués Créant des polémiques Pour à nos yeux masquer Toute leur incompétence Toute leur cruauté Et leur indifférence Au nom de la liberté ! D'autres toujours dehors Sont morts après Didier Les politiques encore Vont se dédouaner : Il parait que celui Qui ose refuser Une douche, une soupe, un lit Ou la promiscuité A le droit de mourir En toute liberté ! Liberté, Liberté que de crimes on commet en ton nom ! Un sans abri a besoin de bien plus qu'une aumône d'un soin, d'une douche, d'une soupe, d'un lit, pour remonter la pente. Lucienne Magalie Pons

/ n0 61 / février 2009

Macadam 61.indd 8

26/01/09 21:56:02


poRtrait

“Quand on a plus rien, on a plus que le coeur ou alors c'est mauvais”

par Briag Courteaux, photographe indépendant qui donne un visage aux sans visages et la parole aux sans voix.

Macadam 61.indd 9

22/01/09 19:47:49


« Dans le précédent numéro, Reporters d’Espoirs se sont associés sur un dossier spécial mettant en avant 9 initiatives de solidarité menées en France et dans le monde. Offrir la parole aux ‘Sans-Voix’, voila tout le sens de ce partenariat. Chaque article fut ainsi enrichit par les réactions et commentaires des vendeurs de Macadam et du journal de rue brésilien Boca de Rua. Toute l’équipe de Reporters d’Espoirs tient à de cet échange.

(suite du précédent numéro)

« Avec nous, pour allumer la lumière, vous utiliserez l’arrosoir… bien sûr ! » Un slogan déconcertant mais qui a le mérite d’être clair : pourquoi ne pas réutiliser de vieux objets pour fabriquer de nouveaux matériaux très « design » ? C’est le pari réussi d’Extramuros, en embauchant des personnes jusque là exclues du marché de l’emploi.

Macadam et l’Agence

les remercier pour la richesse

reporters d’espoirs

Carrière artistique pour objets recyclés

La charte éthique de Reporters d’Espoirs privilégie toutes les actions qui ont pour objectif de « réduire les injustices dont sont victimes les personnes en situation de souffrance ». Macadam en tant que journal de rue est essentiel dans ce processus. S’il offre une approche éditoriale différente sur la pauvreté et la justice sociale, il est également un vrai tremplin social pour la grande majorité de ces vendeurs. Alors longue vie à Macadam qui plus qu’un journal est un réel projet social. » Patrick Busquet, directeur de l’Agence

Extramuros

les initiatives construc+ives

Retour sur…

art et emploi en france

S

ur le site de transit et de tri des déchets de Veolia Propreté, à Clichy (92), tous les sommiers sont systématiquement mis de côté. Quelques jours plus tard, ils ressortent transformés en lampes, en paravents ou en corbeilles à papier. Un tour de magie réalisé par l’atelier d’Extramuros. Les prestidigitateurs  ? Deux artistes qui, bénévolement, conçoivent les objets à partir des matériaux récupérés. Un directeur technique valide les projets et deux personnes, dont une employée en insertion, les réalisent. « L’atelier a été ouvert en septembre 2008, d’où nos effectifs réduits pour l’instant, explique Nicolas Mangione, directeur du développement d’Extramuros. Fin 2009, nous aurons quatre équivalent temps plein en insertion  ». L’avenir est en effet plutôt radieux pour la petite équipe, puisque les com-

mandes ne cessent de se multiplier. « La Poste nous a offert 1 000 vieux sacs postaux dont nous avons fait 3 000 pochettes, qu’elle a rachetées pour les vendre à son tour.  » Un positionnement innovant pour Extramuros, dans une région où seulement neuf entreprises d’insertion sur 150 travaillent dans la récupération des déchets. Mais le volet «  entreprise d’insertion » n’est qu’une partie de l’activité. Extramuros a également une dimension associative. Cette deuxième structure a été créée dès 2005 par Jean-François Connan, directeur du développement durable d’Adecco, Isabelle Pujade et Rosana del Prete, les deux artistes spécialistes des objets récupérés. « Travailler à partir de matériaux de récupération m’a toujours passionnée, raconte Rosana. Parce qu’en allant dans les déchetteries, je trouvais des choses formidables qui reflétaient à leur manière un aspect de la société. C’est ce visage caché que j’aime montrer. » L’équipe organise donc des campagnes de sensibilisation à la récupération et au recyclage. Voilà donc trois ans que les objets fabriqués par Extramuros sont exposés temporairement chez L’Oréal, Peugeot, la Poste ou dans la ville de Clichy. Tantôt mécènes, clientes ou fournisseurs de matières premières, nombreuses entreprises

et collectivités ont en effet été séduites par un tel dispositif. Grâce à leurs nombreuses commandes, Extramuros dégage un chiffre d’affaires, qui lui permet d’autofinancer ses activités à hauteur de 60 %. Quant aux particuliers, leurs demandes pourront bientôt être satisfaites : les réalisations d’Extramuros sont en vente depuis janvier sur www.extramuros-paris.com. Courant 2009, une boutique et un lieu d’exposition permanente devrait également ouvrir à Paris. A visiter sans modération.

Amaury Guillem > Nicolas Mangione, directeur du développement d’Extramuros : + 33 6 72 73 66 58 ou nicolas@extramuros-paris.com L’Agence d’informations Reporters d’Espoirs propose un journalisme de solutions. Elle identifie les initiatives concrètes apportant des réponses aux enjeux majeurs de l’actualité tels que l’énergie, l’insertion, ou la santé. A l’origine de Reporters d’Espoirs, le bon sens : les initiatives qui marchent ne doivent pas rester dans l’ombre et les médias peuvent jouer un rôle très constructif en les relayant. www.reportersdespoirs.org

La parole des vendeurs

L’homme a compris qu’il lui faut préserver la terre...

Profits et rendements étant les maîtres mots, nous vivons dans l’ère du tout jetable. Consommer pour créer de l’emploi, nous dit-on. Alors nous consommons et malgré cette surconsommation, l’emploi n’est pas au rendez-vous. Pourtant, soit par nécessité soit par snobisme, nous gaspillons. Il faut suivre la tendance, il faut être à la mode, il faut paraître. Tout un tas de choses hétéroclites sont mises au rebut. Parmi tous ces objets se trouve parfois un trésor pour qui sait bricoler ou a l’esprit créatif. Depuis quelques années, l’Homme a pris conscience qu’il lui fallait préserver la terre. Faire du neuf avec du vieux : un bon décapage, un coup de vernis… et voici un meuble qui ressuscite, prêt à reprendre du service auprès d’une personne démunie ou d’un sinistré. A l’intérieur de l’association « les artisans du macadam » à Lyon, il existe des ateliers où ceux qui le souhaitent peuvent exprimer leur talent de créateur que ce soit le point de croix ou l’assemblage de coquillages pour fabriquer des lampes de chevet. Fred et Chris

Reporters d’Espoirs 10 /

/ n0 61 / février 2009

Macadam 61.indd 10

26/01/09 21:57:11


par Annika Joeres Frankfurter Rundschau (Francfort)

Emplois précaires

société

Allemagne. Depuis que le marché du travail a été libéralisé par le gouvernement Schröder, un tiers des emplois créés sont précaires. Touchés de plein fouet par la récession, 250 000 d'entre eux risquent de disparaître.

Jan Mende* a les doigts trop gonflés pour porter son alliance, et tous ses ongles sont cassés ou striés de blanc. Cardeur chez un sous-traitant automobile de la Ruhr, Mende ne compte plus le nombre de fois où il se les est retournés à force de tirer son peigne sur l'étoffe des sièges. “Les travaux les plus pénibles, c'est pour nous”, dit cet ouvrier presque quinquagénaire. Nous, c'està-dire lui et la cinquantaine de travailleurs intérimaires employés dans cette usine d'équipement automobile qui travaille pour Ford et pour Opel. De peur d'être renvoyés, ils s'expriment sous le couvert de l'anonymat. Selon la fondation Hans Böckler, proche des syndicats, quelque 250 000 travailleurs intérimaires pourraient prochainement se retrouver à la rue. L'an dernier, plus de 700 000 personnes ont été employées dans le cadre de la loi AUG [définissant le cadre légal du travail intérimaire]. En temps de crise, ces salariés sont les premiers à partir. Depuis plusieurs mois déjà, les forçats de l'intérim sont renvoyés dans leurs foyers, en silence, sans qu'une grève éclate et dans l'indifférence générale. Cette année, Jeremy Miller* a déjà travaillé dans trois usines différentes. Dès qu'une tâche est achevée, son contrat prend fin. Ce grand moustachu rentre alors chez lui et attend que son agence d'intérim le rappelle. Hier après-midi, le téléphone a effectivement sonné : “Demain, vous travaillez dans l'équipe du matin chez Hamm.”

Leur contrat de travail est un vrai bâillon juridique Pendant vingt ans, Miller a monté des roues dans une petite entreprise de cycles. Quand celle-ci a fait faillite, Miller s'est tourné vers l'agence pour l'emploi. Mais il n'y avait pas de travail pour les hommes comme lui, peu qualifiés et âgés de plus de 45 ans. Père de trois enfants, il a reçu un bon de placement d'un peu plus de 2 000 euros, à remettre à l'une des nombreuses sociétés de travail intérimaire qui ont poussé comme des champignons dans toutes les villes d'Allemagne. En échange de cet argent, l'agence le met en relation avec des entreprises ayant des besoins ponctuels d'“aide à la production”. Le contrat que Miller a signé fai-

sait trois pages. Ce papier est un véritable bâillon juridique. “Vous êtes susceptible d'être affecté sur tout le territoire national”, peut-on y lire. Le travailleur est tenu d'accepter toute offre de travail disponible, pour 6,53  euros brut de l'heure. En fin de mois, Miller gagne 900 euros net, En principe, il pour 38 heures hebdoman'est pas autorisé daires, équipes du matin à parler de son et du samedi comprises. faible salaire. En A son arrivée à l'usine, vertu de la clause Miller a reçu la tenue 4 de son contrat, de sécurité obligatoire : bleu de travail et paire “le salarié est de bottes. D'une valeur tenu de garder de 150  euros, ils ont été confidentiel le déduits de son premier montant de son salaire. “J'ai dû engager salaire”. quelques vieux meubles au mont-de-piété”, explique l'ouvrier, fatigué. Après le service du matin, il est affalé sur un tabouret dans un petit bistro. Il n'a rien commandé. En principe, il n'est pas autorisé à parler de son faible salaire. En vertu de la clause 4 de son contrat, “le salarié est tenu de garder confidentiel le montant de son salaire”. Naturellement, tout le monde en parle. Les intérimaires savent parfaitement que les salariés permanents qui font le même travail à quelques mètres d'eux gagnent au moins 2 000 euros net par mois. Deux castes cohabitent au sein de la même entreprise. Tandis que les titulaires travaillent par roulements à sept postes différents, les intérimaires sont toujours cantonnés aux tâches les plus ingrates. La libéralisation de l'emploi intérimaire sans plafonnement des heures travaillées était inscrite dans l'Agen da 2010 [le programme de réformes] du chancelier Schröder. Le projet était censé servir de passerelle de réinsertion pour les travailleurs non qualifiés et les chômeurs de longue durée. En réalité, il affecte également les travailleurs permanents. Depuis 2003, un nouvel emploi sur trois est une mission d'intérim. “Aujourd'hui, on ne crée plus de nouveaux postes : on engage des intérimaires”, explique Dietmar

Nathalie P - Fotolia.com

Les intérimaires, premières victimes de la crise

Kupfer, 55 ans, seize ans d'ancienneté à l'usine, et témoin de la dégradation des conditions d'embauche. Les travailleurs précaires sont livrés à eux-mêmes. Leur contrat terminé, ils perdent tout contact avec leurs collègues et les syndicats. Ce sont des chômeurs en libre-service. Quatre ans après l'introduction des mesures Hartz IV [partie intégrante de l'Agenda 2010], les syndicats ont commencé à se battre contre les “salaires de misère”. L'égalité de traitement réclamée par les syndicats est inscrite dans la loi AUG, mais il est possible de la contourner. Le mois dernier, sous la pression du groupe socialiste [au Parlement européen], l'UE a également inscrit l'égalité de traitement dans la loi à partir de 2012. Mais les travailleurs intérimaires n'y croient pas. Un jour qu'il était malade, Mende s'était rendu à son agence d'intérim pour se faire porter pâle. Un employé lui avait répliqué : “Vous croyez peut-être que le travail va vous attendre ? Après-demain, il y aura quelqu'un d'autre à votre place.” Mende s'était donc installé à son poste, malgré la fièvre brûlante. Pas question pour lui de rêver d'un “travail normal”, dit-il en secouant la tête. Il ne cesse de regarder ses mains, qui lui sont devenues étrangères.

* Les noms ont été modifiés par la rédaction.

février 2009 / n0 61 / Macadam 61.indd 11

/ 11 23/01/09 18:47:10


ailleurs

Bons plans Copenhague Saison

par Thierry Quintrie Lamothe, docteur en économie et droit du tourisme, nous invite au voyage et à la rêverie

?????

Copenhague est une ville qui pulse, en avance sur son temps, avec un flair pour un archi-design d’avant-garde.

John Sommer

12 /

Avion : sas.dk, airfrance.fr, sterling.dk, Train de la gare du nord (Paris) www.voyages-sncf-.com Les low-cost programment des vols directs (easyjet…) Christiana, une autre facette de Copenhague, "ville libre" fondée par les hippies, dans les années 70, avec ses caravanes multicolores et ses maisons "faites main" (www.christiana.org) Visites guidées www.rundvisergruppen.dk

Thatched holiday cottage

Cycle taxi

On dit que le rire de la femme Ireneusz Cyranek

danoise est joli comme un papillon de mai.

The little Mermaid, Copenhagen

Cees van Roeden

Alchimie danoise Tôt dans la matinée, Marianne propose de visiter l’école publique de Virum, où elle a enseigné les cours de cuisine. « Il faut donner du temps aux enfants. Temps de jouer, de rêvasser, de s’épanouir. Le temps de vivre son enfance avant de devenir adulte » tient à préciser le jeune professeur de français, une autre Marianne.

Y aller ?

Où sortir ?

Promenade danoise

On peut facilement s’égarer à Virum, petite localité située dans une banlieue du nord de Copenhague. Qu’importe  ! Impossible de localiser la maison de Marianne. En remontant les rues, à un moment donné, la mémoire se bloque et les points de repère s’effacent. Pourtant tout est bien en place, mais il manque un élément du puzzle. Finalement, les maisons même si elles se ressemblent s’ouvrent facilement et leurs occupants indiquent bien volontiers le chemin correct pour arriver enfin à destination. Comme la Babette du roman de Karen Blixen, Marianne Stürup a préparé un dîner, dans l'art de la cuisine danoise. Ancienne professeur d'école, elle a composé un repas où les saveurs sucrées des plats s’allient à une touche d’acidité. Heureuse harmonie qui dissipe toute mélancolie et crée chez les convives un état de bonheur simple. Marianne est devenue une véritable artiste du goût culinaire, capable d’enchanter les anges. Dans une maison communautaire proche, Gunhild accueille sans façon ses hôtes, autour d’une grande table ronde. La salle à manger a noble allure, avec ses carreaux rustiques et ses grandes fenêtres à croisillons laissent entrevoir une futaie sombre de bouleaux. Une lumière paisible se reflète dans cette pièce rustique et les bougies allumées pour la circonstance créent une douce quiétude. Cette complicité de femmes entre Gunhild et Marianne autour d’un bouquet de myosotis rappelle quelque chose de beau, de fraternel, d’un sentiment absolument neuf- ou peut-être extrêmement ancien qui lie les femmes entre elles, qu’importe leur âge et qui n’a pas d’équivalent parmi les hommes.

L’hiver réserve des surprises agréables : belle lumière et nuits au goût d’étoile fraîche. Printemps, saison formidable pour visiter.

Avant de quitter Virum, une rencontre avec Elizabeth Siemen s’impose. Blonde, grande, les yeux clairs et un sourire franc, cette multilingue séduisante, habillée en cuir tendance est surtout « le curé » de la paroisse. En plein coeur de Copenhague, Christiana, a bien failli sombrer récemment, à cause d’une spéculation foncière intense autour de ce lieu alternatif unique. La police est intervenue, ce jour-là, ajoute Hélène Houmdler Schou « nous étions devant nos hommes, avec nos enfants, face aux policiers et nous avons réussi à expulser les provocateurs ». Le tropisme vers les mers ouvertes est un souci constant et pour Marianne Stürup «  Nous sommes des citoyens du monde et des européens, mais avant tout, nous sommes danois ». Dans le port de Copenhague, au petit matin, les mouettes gémissent. La petite Sirène pense méditative sur son rocher, un peu perdue au milieu des containers géants. On dit que le rire de la femme danoise est joli comme un papillon de mai. Hans Christian Andersen aurait bien voulu, connaître le sentiment de l’amour partagé. A défaut, Il ne lui restait que l’humour, le sel de son œuvre, l’antidote de ses amours contrariés et de ses amitiés déçues.

Promenade en descendant Osterbrogade, Norrebrogade ou Vesterbrogade pour découvrir une surprenante variété de magasins géniaux (www.magasin.dk) Musique : www.loppen.dk

Où manger ? Spécialités danoises prix raisonnables, essayer Cofoco (www.cofoco.dk)

Où se loger ? Au Danhostel Copenhagen City, un dortoir très bien équipé pour 16 euros

Se déplacer Train, bus, vélos et métro desservent toute la ville. www.pedersen.info www.christianabikes.dk Monnaie 1 euro= 7,5 DKK

Infos complémentaires www.visitcopenhagen.com Copenhague : 4A, Vesterbrogade (plans, adresses, carte CPH pour forfait transports, tarifs…

/ n0 61 / février 2009

Macadam 61.indd 12

22/01/09 19:48:04


par Frédéric Ravenne, spécialiste de l’Europe et des questions européennes

Vers un congé maternité plus long

par Raymonde Prades,

Un monde de brutes

n'est pas une maladie”! Un tel seuil minimal n'en serait pas moins un progrès pour de nombreuses Européennes. La proposition prévoit enfin de rendre illégale “la préparation” d'un licenciement durant le congé maternité. Le texte est maintenant sur la table du Conseil des ministres européens, où il devra être approuvé à la majorité qualifiée. Il devra aussi être voté par le Parlement européen. Il sera donc très probablement modifié pour tenir compte de l'avis des entreprises, lesquelles ont déjà dénoncé les coûts que leur fera subir l'allongement du congé. En Allemagne, où le congé de maternité est actuellement de 14 semaines, la fédération des employeurs a évalué à 500 millions d'euros par an le coût supplémentaire de la proposition européenne. L'Union Européenne de l'Artisanat et des petites et moyennes entreprises (UEAPME) a souligné que l'initiative va “créer de nouvelles difficultés et coûts pour les petits employeurs”. Un autre argument est avancé pour contrer le projet. La ministre en charge de la famille, Ursula von der Leyen, a estimé qu'il pourrait avoir un effet “boomerang”, en augmentant les “handicaps pour les jeunes femmes qui cherchent un emploi”. Mme von der Leyen ne peut pourtant pas être soupçonnée de trahir la cause maternelle, puisqu'elle a elle-même donné naissance à pas moins de sept rejetons !

Concrètement, la Commission propose de faire passer à 18 semaines la durée minimale du congé de maternité, déjà harmonisée à 14 semaines en 1992. Plusieurs pays offrent déjà des conditions plus favorables que le minimum européen actuel. Ainsi les jeunes mères française bénéficientelles de 16 semaines. Au Royaume-Uni, le congé peut durer jusqu'à un an, même si les allocations ne garantissent pas un revenu équivalent tout au long de sa durée. En matière d'allocations précisément, la Commission recommande aux pays européens de verser 100 % du salaire. Elle se limite à proposer que le versement ne soit en aucun cas inférieur à celui du minimum maladie. De quoi laisser perplexes les femmes enceintes à qui leurs gynécologues répètent, pour les rassurer, que “la grossesse

Macadam 61.indd 13

Agnese Vazne - Fotolia.com

La grossesse n'est pas une maladie, encore que...

europe

passionnée d’agriculture raisonnée

Etendre la durée minimale du congé de maternité à 18 semaines ? La dernière proposition de la Commission européenne pourrait faire quelques mères heureuses. Mais elle n'est pas du goût des entreprises. La Commission européenne semble enfin avoir décidé de donner un virage social à son action. Il lui aura fallu du temps. Depuis son entrée en fonction en 2003, l'équipe de José Manuel Barroso n'a présenté quasiment aucune mesure pour améliorer concrètement le bien-être des Européens. Beaux discours, mais la priorité était donnée à la compétitivité des entreprises. C'est, paradoxalement, dans le contexte d'une crise financière grave que la Commission vient de présenter une nouvelle proposition qui devrait faire parler d'elle. Il y a quelques mois déjà, elle avait adopté un “paquet social” destiné notamment à lutter contre les discriminations et à renforcer la représentation syndicale dans les entreprises multinationales. Elle propose cette fois d'allonger la durée minimale du congé de maternité, et de mieux protéger les jeunes mères contre le licenciement après leur retour au travail. A écouter le commissaire européen en charge des Affaires sociales, l'ancien Premier ministre socialiste tchèque Vladimir Spidla, le timing de la proposition n'est pas si paradoxal qu'il en a l'air. Un congé plus long “ne coûtera qu'une fraction de l'aide proposée actuellement aux services bancaires”, n'a-t-il pas hésité à argumenter. Et d'ajouter qu'“il ne faut pas voir cela comme une dépense, mais un investissement pour notre futur”.

Projet controversé

Pesticide, du mot anglais de pest, insecte nuisible. Produit chimique qui détruit les parasites animaux et végétaux nuisibles aux cultures (Larousse) Une grande enquête a été menée en la France montre que 100 % des 25 échantillons aimentaires testés étaient contaminés. 0,73mg/kg de pesticide (matière active) ont été trouvés trouvés en moyenne par échantillon. 44 % des raisins étaient contaminés par 10 ou plus de 10 pesticides. 51 pesticides différents ont été détectés au total. Avec une moyenne de 8,5 pesticides par échantillon. Le record pour l’enquête : 16 % des échantillons dépassaient les nouvelles Limites Maximales en Résidus européennes (LMR). Et, cerise sur le gâteau, des pesticides interdits d’usage dans toute l’UE ou dans le pays de production ont été retrouvés ! En effet, 2 échantillons de raisins italiens contenaient de l’endosulfan, un pesticide interdit dans toute l’UE. L’endosulfan est un polluant organique persistant qui provoque des dommages à long terme pour l’environnement. De plus, un autre échantillon de raisin italien contenait l’insecticide bromopropylate qui n’est plus autorisé en Italie depuis fin 2007 ! Sachant que le vin c'est du raisin…

Un monde de douceurs

Symbole de la paix, l'olivier est lié à l'histoire des peuples méditerranéens. Cultivé depuis plus de 3 000 ans pour son huile en Egypte, l'olivier est exporté en Grèce puis en Italie et en Provence un demi-siècle avant J.-C. Les nutritionnistes ont démontré l'action bénéfique des acides gras essentiels mono et polyinsaturés sur la santé cardio-vasculaire. Elle contient 80 % d'acide oléique et 11,5 % d'acides gras saturés (palmitique 9,5 %, stéarique, laurique). Choisissez l'huile d'olives vierge de première pression à froid. Consommée chaque jour, elle joue un rôle majeur dans la prévention de l'hypertension artérielle et de l'hypercholestérolémie. Elle participe à la lutte contre le vieillissement des parois cellulaires et s'oppose à la formation de caillots. Seule l'huile vierge est réellement utile dans le cadre de la prévention des maladies cardiovasculaires, car elle contient, outre les précieux acides gras essentiels insaturés, des éléments vitaux non moins essentiels (vitamines, oligo-éléments). Moins connu, la feuille a une activité hypotensive, dilatatrice des artères coronaires, anti-arythmique, antispasmodique.

22/01/09 19:48:04


TENDANCES

Environnement, développement durable avec Toogezer, le mensuel gratuit qui nous rend citoyen

AMOUR BIO ?

Saint-Valentin écolo

Agenda

L’amour ne s’achète pas et n’a pas de prix. Mais il peut avoir un coût… pour la planète ! Alors pour la Saint-Valentin, on se met aux cadeaux éthiques et écolo.

Exposition La Terre et nous Cette exposition aborde la question cruciale de l’épuisement

Des roses éthiques

Champagne bio Rien de tel qu’un dîner aux chandelles accompagné d’un bon champagne bio pour faire tourner la tête de votre (future) moitié. Vous trouverez toutes les bonnes bouteilles sur www.lesbouchonsbio.fr

démographie explose et la concentration des humains dans les villes est croissante. La Terre et nous, jusqu’au 30 août à la Cité des sciences et de l'industrie, 30 avenue Corentin Cariou, 75019 Paris.

Julián Rovagnati - Fotolia.com

Produites dans des serres chauffées et éclairées 24h/24 ou provenant des quatre coins du monde, les fleurs sont, comme les fruits et légumes, des produits à acheter si possible en respectant les saisons et en privilégiant les cultivateurs locaux. Si votre fleuriste préféré ne répond pas à ces critères, Ethiflora ou encore rapid’Flore proposent des roses équitables de France ou bien issues de filières respectant les principes du commerce équitable.

des ressources alors que la

Bio bijoux Envie de lui passer la bague au doigt ? Attention, l’or et le diamant traînent derrière eux de bien mauvaises réputations (trafic, guerres civiles…). Alors pourquoi ne pas offrir des bijoux éthiques ? Allez voir du côté d’Ikken ou de Cruselita qui proposent de très belles collections. Bracelet coquillette naturel, en argent et cuir tressé, 75 euros, Cruselita.

Salon Vivez nature Ne manquez pas le salon de l’agriculture biologique, de l’environnement et des produits au naturel et ses conférences et ateliers autour de la relaxation et de la détente. Vivez nature, du 6 au 9 février à la Grande halle de la Villette, 75119.

Journée mondiale sans téléphone portable Lingerie écolo De la lingerie ? Oui, mais écologique. La marque g=9.8 propose une gamme de sous-vêtements pour femme et homme, éthique made in France. www.organiclingerie.fr 14 /

Le 6 février, éteignez votre portable Arriverez-vous à tenir ? Un vrai challenge à relever…

/ n0 61 / février 2009

Macadam 61.indd 14

26/01/09 21:58:41


par Caroline Charron

vIE QUOTIDINENE

journaliste et auteur

express

une cosmétique plus saine

• Des produits de beauté à 1 euro ! C’est le pari du site www.eyeslipsface.fr. Plus de 200 produits à 1 euros ; frais d’expédition en plus. • On connaissait les basics modes et pas chers de H&M. La marque suédoise lance une ligne pour la maison. Accessible pour l’instant uniquement sur internet et pour quelques pays, elle devrait arriver en France dans le courant de l’année… • Une étude publiée par

Liv Friis-larsen - Fotolia.com

Pour la troisième année consécutive, les éditions Leduc.S publient le « Palmarès des cosmétiques ». réalisé par une équipe indépendante : deux cosmétologues, une dermatologue, une esthéticienne, un coiffeur-créateur et une pharmacienne-esthéticienne, ce classement vise à donner aux consommateurs toutes les clés pour choisir, en toute connaissance de cause, les produits de tous les jours. Pour cela, ils ont passé au crible plus de 3300 produits. Crèmes pour le visage, savons, gels-douche, produits solaires, maquillage et démaquillants, shampoings, sérums, dentifrices, soins des mains ou des pieds, produits amincissants, exfoliants ou encore déodorants, rien ne leur a échappé, et certainement pas la composition de chaque fiole qui a été étudiée à la loupe. Exit les produits « sans paraben » ou « sans conservateur » qui utilisent à la place des libérateurs de formol cancérigènes ou des conservateurs d’origine synthétique allergisants. Car ce que traque l’équipe du Palmarès, c’est l’allergisant plus ou moins dissimulé, les actifs inutiles voire dangereux ou carrément interdits, le manque de transparence de certains fabricants, le rapport qualité/prix, bref, tout ce qui fait, au final l’intérêt réel d’un cosmétique. Pour cela, six critères ont été évalués : la composition et son efficacité, la tolérance cutanée, le confort d’utilisation, l’étiquetage, le prix et le principe de précaution. Des avis éclairés et le point sur certains ingrédients « suspects » ou contestés, tels par exemple, les sels d’aluminium, encore largement utilisés dans les antitranspirants, viennent compléter l’étude. bravo à cette équipe qui milite pour une cosmétique plus saine. A nous, consommateurs, de faire pression sur les fabricants car beaucoup de produits primés sont encore chers et distribués en-dehors des circuits de grande distribution. Citons tout de même quelques produits disponibles en grandes surfaces ou en vPC, et qui ont accès aux podium du palmarès 2009 : les dentifrices Signal pour enfants (malgré la présence d’un peu de colorant), le savon Donge à l’huile d’amandes douce, les sérums pour le visage Yves rocher « culture bio » et le déodo-

rant parfumé pour homme, le stick lèvres Labello lipcare classic, la crème Nivéa (la classique en boîte métal bleu), le mascara Cil Définition volume de Gemey-Maybelline (surtout pour sa performance), le gel de rasage peau sensible Williams. La liste n’est pas très longue, mais les choses commencent à bouger. Plusieurs géants de la distribution se positionnent sur ce marché du cosmétique « sain », en proposant des gammes bio accessibles à tous. C’est le cas de Carrefour avec sa gamme « Agir », L’Oréal avec « Ushuaïa », Marionnaud ou encore Yves rocher et sa nouvelle ligne « Culture bio ».

essentielles de rose ou de jasmin. - Éteignez la lumière et allumez quelques bougies. - Allongez-vous pour avoir de l’eau jusqu’au cou, et disposez, sur vos paupières closes, deux ronds de coton légèrement imbibés d’eau minérale ou d’eau florale (par exemple de bleuet pour son action décongestionnante). - Ne restez pas dans l’eau plus de 20 minutes car, par osmose, l’eau de votre corps est attirée à la surface de l’épiderme. - Séchez-vous soigneusement

l’association Consumers International révèle que les céréales du petit déjeuner, (en particulier celles proposées aux enfants à base de miel ou de chocolat) contiennent des taux de sucre (de 25 à 40 %), de sel et de gras (jusqu’à 8 %) bien trop élevés pour être consommés régulièrement ! • Encore peu nombreux sur le marché, les parfums bio sont composés entièrement ou en partie de produits naturels. L’eau de parfum Kibio est composée d’une subtile association d’huiles essentielles 100 % bio,

Le palmarès 2009 des cosmétiques, par Laurence Wittner et Hélène Le Héno. Leduc.S éditions (23 euros).

certifiées par le label Ecocert. 39 euros le vapo de 30 ml (www.kibio.com)

Pause douceur Quoi de mieux pour évacuer tensions physiques et morales qu’un bain ! Un plaisir tout simple que l’on peut s’octroyer facilement. Nos conseils pour profiter pleinement de cette pause. - Ni trop chaud ni trop froid : une eau à 38° est généralement la température recommandée. - recette maison pour adoucir et parfumer un bain : délayez 1 tasse de miel de fleurs de montagne dans 2 tasses de lait. Versez le tout, ajoutez éventuellement 2 gouttes d’huiles

BieN-Être

• Bleu-blanc-cœur est un

et hydratez votre peau avec une huile pour le corps ou un lait. - Hydratez-vous en buvant, après votre bain, par petites gorgées, un verre d’eau ou une tisane. Pour retrouver du tonus, vous pouvez terminer par une douche pas trop chaude qui active la circulation et raffermit les tissus. Attention, le bain est à consommer avec modération (une fois par semaine par exemple) car il consomme plus d’eau qu’une douche !

nouveau label reconnu par l’Etat, visant à développer les filières utilisant des sources sécurisées d’Omégas 3 afin d’améliorer la santé des humains via une meilleure alimentation des animaux. Ainsi les viandes et produits laitiers Bleu-blanc-cœur sont issus de productions où les bêtes sont nourries de lin et d’herbe, riches en Omégas 3. On commence à trouver ces produits dans les Monoprix et magasins Casino.

février 2009 / n0 61 / Macadam 61.indd 15

/ 15 22/01/09 19:48:15


par Ingrid Chenat

par Catherine Selden, psychologue clinicienne, “profiler” et consultante TV.

Question : Je suis au chomage depuis 6 mois et j’ai decroché un entretien pour un poste. Pouvez-vous me donner des conseils pour mettre un maximum de chances de mon cote ? La chance peut se définir comme le moment où l’opportunité et la préparation convergent. Vous avez décroché l’opportunité, maintenant attelez-vous à la préparation. Exercez-vous avec un ami. Même s’il adopte des airs supérieurs, rappelez-vous que le recruteur reste un homme (ou une femme) qui ne peut etre insensible à la qualite humaine de l’échange. Adressez-vous à lui d’egal à égal. Communiquez une attitude d’ouverture en parlant de manière franche, directe et simple. Les mots que vous employez sont révélateurs d’un état d’esprit. Évitez les termes vagues ou superlatifs. Privilégiez des mots précis et positifs qui évoqueront des buts accessibles et une stratégie cohérente. Soyez prêt a donner des exemples de comportements qui illustrent les traits que vous dites posséder. Si votre interlocuteur vous pousse dans vos derniers retranchements, dites-vous qu’il teste votre capacité a rester en contrôle de vos émotions. Ne devenez pas combatif. Ignorez l’attitude derrière la question ou l’argument. Répondez de manière factuelle et restez zen. Si vous êtes sujet a l’anxiété, évitez de boire du café avant l’entretien. Asseyez-vous sur vos mains dans la salle d’attente pour éviter de trahir votre émotivité par une poignée de main froide et moite. Essayez de prendre plaisir à l’entretien ! • Envoyez vos questions à c.selden@macadamjournal.com 16 /

passionnée des nouveaux médias, elle surfe sur la réalité virtuelle.

INTERNET

Le blog de Jules… Un nouveau blog nait chaque seconde. Jules ne résiste pas à la tentation. Ils seraient 26 millions à lui avoir ouvert la voie dans le monde et 9 millions rien qu'en France*. Du passionné à l'homme politique en passant par l'entreprise, tout le monde construit son image sur la toile. Pourquoi pas Jules ? Il faut reconnaître qu'il s'y était déjà essayé il y a une dizaine d'années, avec « les pages personelles » où la publication des premières photos de Jules junior, avaient déclenché une horde de félicitations dans la famille, à l'autre bout du monde. Mais cette fois c'est du sérieux, Jules s'attaque à sa passion, la micro-culture des escargots marins. L'avantage du blog étant de toucher des cibles de niche. Gratuité et pas de

connaissance technique requise, voilà de bons arguments pour se lancer. Ecrivez « un billet », publiezle, et le tour est joué. Les plateformes de blogs sont nombreuses de Skyrock, à Blogspot ou TypePad en passant par celle du journal Le monde ou de Yahoo, il suffit de s'inscrire, de choisir son habillage graphique, sans passer par la case prise de tête technique. Le revers de la médaille c'est que la marge de personnalisation est faible et le jour où la plateforme ferme, vous perdez tout le contenu. Pour que le blog de Jules intéresse un jour des annonceurs, Jules devra être assidu, car c'est à cela qu'on reconnaît un blog d'influence : la qualité des propos, la fréquence de publication et par conséquent l'audience : certains posts atteignent 220 commentaires

sur CommeUnCamion.com. Jules pourra alors jongler entre CPC, CPM, posts sponsorisés et affiliation**… nouveau langage que je devrais apprendre pour suivre sa conversation ;) Jules se met à rêver et moi avec lui… oui, un jour tu seras reconu par la blogosphère et tu gagnera des revenus complémentaires comme Eric Dupin avec Presse Citron. Et ce jour là, Jules, on aura redonné sa vraie place à la microculture des coquillages en milieu marin… Oui, je sais, ce n'est pas tout à fait la même chose, mais qui vous dit que je suis une fidèle lectrice du blog de Jules ? Oups !

* Etude Technorati, octobre 2008. **CPC= coût par clic, via des pubs contextualisées. CPM = coût à l'affichage, en moyenne 8E sur des blogs influents posts sponsorisés = articles rémunérés… de 50 à 500 e. Affiliation= rémunération au contact, jusqu'à 3000 e pour certains programmes.

LE BON FRUIT AU BON MOMENT

par Caroline Charron L’aliment du mois. Les aliments importés de pays lointains consomment, pour leur transport, entre 10 et 20 fois plus qu’un produit acheté localement en saison ! Dans cette rubrique, nous vous présenterons, chaque mois, un produit de saison cultivé localement, que vous trouverez aux étals des marchés au meilleur prix.

Le citron Comme tous les agrumes, le citron est un fruit à haute teneur en vitamine C. Avec le jus d’un citron, on couvre pratiquement le tiers de l’apport quotidien conseillé en cette vitamine. Vert ou jaune, le citron se conserve une semaine à température ambiante et une quinzaine de jours au moins dans le bac à légumes du réfrigérateur. En revanche, le jus doit être consommé rapidement car il s’oxyde au contact de l’air. Le citron est également composé de flavonoïdes ou «vitamine P», qui renforcent l’action de la vitamine C, et possèdent une action protectrice vis à vis des vaisseaux sanguins. Le citron fournit aussi des vitamines du groupe B, ainsi qu’un peu de vitamine E. Riche en potassium et en calcium, le citron est un reconstituant en tonus et en énergie. Acidulé, du fait de sa richesse en acide citrique, le citron fait néanmoins partie des aliments alcalins, et non pas acides. Fruit très juteux, le citron renferme près de 90 % d’eau, et est nettement moins riche en glucides (sucres) que les autres fruits. Son arôme provient en grande partie de ses essences et huiles essentielles, abondantes dans son l’écorce.

Aux citrons cultivés en Californie ou en Amérique du Sud, préférez le citron niçois ou de Menton, commercialisé uniquement entre janvier et mars. A défaut, vous pouvez opter pour le Verna, cultivé en Espagne et quasiment dénué de pépins, ou le Feminello venu d’Italie. Le citron se marie très bien avec le poisson ou le poulet, rehausse fromage blanc ou salades de fruits frais...

Il peut remplacer le vinaigre d’une vinaigrette et limitera l’oxydation de certains fruits et légumes (la pomme, l’avocat...) si vous les arrosez de son jus. Enfin, consommé en jus chaque matin avec de l’eau chaude, il nettoie l’organisme, purifie le teint et soigne naturellement les maux de gorge.

Dinostock - Fotolia.com

C’EST MALIN

/ n0 61 / février 2009

Macadam 61.indd 16

26/01/09 21:59:52


par Papytruc www.papytruc.com

par Jean Montagard, chaque mois avec la Fondation Nicolas Hulot un chef cuisine des produits de saison.

DR

Jacques Bujardet dit Papytruc livre ses trucs, astuces et inventions.

Faire disparaître les taches…

Délustrer un pantalon

Poire en gelée

Avant, j'ai été jeune !

4 personnes 15 minutes de réalisation

J'ai l'impression qu'une fois adultes, les parents oublient qu'ils ont été jeunes, pourquoi ?

Ingrédients 2 dl d’eau 1/2 cuil. à café d’agar-agar 400 g de poires bien mûres et épluchées 50 g de sucre 1 cuil. à café de jus de citron 150 g de fromage blanc

Présentation

Ustensiles

100 g de chocolat à cuire 1 dl d’eau 1 poire 4 branches de menthe

Casseroles, Fouet, Mixer, Grand saladier, 4 petits moules

Recette Mélangez au fouet l’eau et l’agar-agar et amenez à ébullition en remuant fréquemment. Dans la cuve du mixeur, réunissez les poires, le sucre, le jus de citron et l’eau bouillante à l’agar-agar. Réduire en purée. Dans un grand saladier, versez le fromage blanc à température ambiante et, avec un fouet, incorporez la purée de poires. Remplissez des moules individuels et faites prendre au réfrigérateur. Mettez le chocolat et l’eau dans une casserole au bain-marie et faites chauffer doucement. Mélangez au fouet le chocolat qui doit prendre la consistance d’une crème.

Pour dresser Démoulez sur assiette la poire en gelée. Nappez de chocolat et décorez de tranches de poires et de feuilles de menthe.

Conséquence du frottement répété sur un siège, il arrive que le fond d’un pantalon finisse par être lustré. Pour remédier à cet inconvénient, coupez une pomme de terre en deux, frottez l’endroit lustré, essuyez légèrement puis repassez avec une pattemouille. Vous verrez très clairement le fond redevenir mat.

Claudio calcagno - Fotolia.com

Pour que le linge ne gèle pas

Si vous étendez votre linge quand il fait très froid, il gèle et cela endommage les fibres des tissus ! Pour éviter ça il suffit de mettre une bonne poignée de gros sel dans l’eau du dernier rinçage.

par Anne-Marie Thomazeau, journaliste. Auteur de Les 160 questions que se posent les adolescents, Lamartinière jeunesse.

DESSERT

RECETTE

Chocolat savon de Marseille puis rinçage à l’eau vinaigrée – au besoin insistez avec de l’alcool à 90°. Cambouis racler le plus possible et étaler du beurre ou de la margarine pour bien détremper l’endroit sali. Laissez agir puis frottez avec de la benzine ou de l’essence de térébenthine. Cirage diluez avec du beurre ou de la margarine, laissez agir puis absorbez avec un peu de terre de Sommières. Si cela ne suffit pas finissez le travail avec du white-spirit. Confiture lavage à l’eau froide avec un peu de javel dans la mesure où le tissu le permet – à défaut tamponnez avec du vinaigre blanc. Sur une moquette lavez abondamment avec de l’eau gazeuse. Cola alcool 90° + lavage en machine. Sur une moquette eau gazeuse. Fruits lavez le plus vite possible avec du savon de Marseille. Sur du coton : eau javellisée ; sur des synthétiques : vinaigre d’alcool. Crème glacée savon de Marseille. Résine Térébenthine ou alcool à 90°. Nicotine citron ou alcool à 90°.

QUESTIONS D’ADOS

En grandissant, les parents n'oublient pas qu'ils ont été jeunes, simplement leurs responsabilités se sont accumulées au fil des ans. Les priorités ne sont pas les mêmes lorsqu'on a 40 ans ou 16 ans. Aujourd'hui, vos parents doivent faire face à de nombreuses contraintes. Ils ont un travail à assurer, un loyer et des factures à payer, ils doivent aussi s'occuper de vous, veiller à votre éducation. C'est un énorme engagement. C'est pour cela qu'ils vous mettent parfois la pression. Ils sont inquiets pour vous et votre avenir. Réussira t-il son bac ? Ne risque t-il pas d'avoir un accident de scooter ? Alors que vous êtes en train de vivre un moment unique, celui des premières fois, premier amour, première cigarette, premières sorties le soir. Vous avez envie de tout tenter, de tout essayer. Aussi, vous avez parfois le sentiment que vos parents sont trop sérieux et qu'ils ne voient la vie que sous l'angle des difficultés et des dangers, comme si elle n'était qu'un chemin ardu peuplé d'obstacles, de pièges, jonchés de désillusion. Ils veulent vous déprimer ou quoi ? Détrompez vous, ils ont de “T'AS ÉCOUTÉ bonnes raisons LE DERNIER LIVE de s'inquiéter. DE DJ TECHNO. Aujourd'hui plus IL ME FAIT qu'hier, les risques : TROP KIFFER” accidents, drogues, sectes, violences… PAUVRE PAPA … Sont nombreux. RIDICULE NON ? En agissant avec exigence et vigilance, ils essayent seulement de remplir leur fonction de parents qui est de vous protéger le mieux possible. Ils se comportent tout simplement en adultes responsables, même si vous estimez qu'ils manquent de fantaisie. Mais avouez que ce n'est pas si mal que çà des parents qui restent à leur place. Aimeriez vous vraiment qu'ils se comportent encore comme des ados ? Franchement vous imaginez votre père disant devant vos copains : “t'as écouté le dernier live de DJ techno. Il me fait trop kiffer ?” Pauvre papa… ridicule non ?

février 2009 / n0 61 / Macadam 61.indd 17

/ 17 26/01/09 22:02:43


jouer-jeux

par Michel Hannequart, de Ludipresse (www.les-mordus.com), dont l'équipe se creuse chaque mois pour vous offrir de quoi vous détendre. Jeux de mots, jeux de chiffres… A vous de jouer !

mots mélés

Retrouvez l’ensemble des réponses aux jeux de ce magazine sur le site www.macadamjournal.com mot mystère

mots fléchés

cuisine - Un mot de 7 letTres AGITé

centrale nucléaire

peut être capiteux

gronder

page d’un journal

plus grand que 0

chanter mal et fort

muse de l’histoire

urgent

bref moment

plapable fils de dédale

mariage

sous le sabot

futilités dépenses excessives cuire à feu vif à molette ou USB

l’euro y circule

biéres colorer

supporter crèpe marocaine plairir extrème

rumeurs

nègre

imprécis

piège à poisson

symbole graphique fait ha ha jeu chinois

bon à rien

série de mailles

met en jeu

lentilles

garçon d’écurie

qui a vu le jour

tige rampante mort d’une cellule

cancre

individus

rongée

Solution du dernier problème : verdatre

e OFFREZ MACADAM A UN AMI ! Bon d’abonnement SOLIDAIRE Parce que ses vendeurs ne sont pas encore présents sur tout le territoire français, Macadam lance l’abonnement solidaire. Un cadeau original et utile. Sur les 28 euros -pour 10 numéros-, 10 euros reviennent à l’association qui développe des ateliers d’écriture et des initiatives au service des vendeurs. Nom .............................................

Prénom .................................................

Mail .................................................

Adresse ........................................................................................................................................................................................ Personne à abonner : Nom ................................................ Prénom ................................................. Mail ............................................................ Adresse ........................................................................................................................................................................................ .................................................................................................................................................................... Code postal ......................................... Ville .............................................................................................. Joignez un chèque de 28 euros à l’ordre de : Artisans du Macadam et envoyez le à : Les Artisans du Macadam, 9, rue Jacques Prévert, 69140 Rillieux-la-Pape.

18 /

Macadam 1er journal de rue Francophone MENSUEL [édition février 2009] www.macadamjournal.com Distribution nationale : Les Artisans du Macadam, association loi 1901, siège : 9, rue Jacques Prévert, 69140 Rillieux-la-Pape. Renseignements : 04 78 97 26 73. Président : Gabriel Gaudillat. Agences : Paris : le Secours Populaire, 13 rue Froissard, 75003 Paris, du lundi au vendredi de 9h30 à 12h : Olivier au 06 73 34 64 28. Rhône-Alpes : Habitat et humanisme, 28 quai Perrache, 69002 Lyon, du lundi au vendredi de 7h45 à 10h : Gabriel au 06 31 96 34 76. Ouest (Rennes) :  02 99 65 06 48. Bretagne (Brest) : 02 98 44 48 72. Auvergne : 04 73 84 61 94. Partenaires : Courrier International, Fondation Nicolas Hulot, Habitat et Humanisme, Les Bancs publics, Ludipresse, Secours Catholique, Secours populaire, Toogezer, Reporters d’Espoirs. Réalisation : 2F presse Directeur de la publication : François Fillon Directrice de la communication : Babette Auvray-Pagnozzi Rédaction : Société : Manoel Madeira, Gabriel Gaudillat, Viviane Tourtet, Gabriel Vialy. Europe : Frédéric Ravenne. Détente : Capucine Bordet, Michel Hannequart et Fabien Savary pour Ludipresse, Guillaume Mirvin, Raymonde Prades, Thierry Quintry-Lamothe, Danièle Rudel-Tessier, Bruno Usannaz-Joris. Société : Caroline Charron, Ingrid Chenat, Catherine Selden, Anne-Marie Thommazeau, Raymonde Prades. Illustration : Châtelain, Crosky, Kato, Philippe Tastet. En couverture : Charles Berling par Philippe Quaisse Photos : Jean-Luc Adde, Briag Courteaux, Fotolia, Jacques Morell Directeur artistique et maquette : Thierry-Olivier Toutain. Flashage et Impression : Imprimerie Chirat, 744, rue de Sainte Colombe - 42540 Saint-Just-la-Pendue. Dépôt légal à parution. ISSN :  1954-166X  CPPAP : 1209 I 89259

/ n0 61 / février 2009

Macadam 61.indd 18

22/01/09 19:48:20


par Fabien Savary de Ludipresse (www.les-mordus.com), dont l'équipe se creuse chaque mois pour vous offrir de quoi vous détendre. Jeux de mots, jeux de chiffres… A vous de jouer !

SUDOKU

JOUER-JEUX

Retrouvez l’ensemble des réponses aux jeux de ce magazine macadam 12 www.macadamjournal.com 2008:macadam 11/12/08 sur le site

16:06

JE DÉBUTE

7 8

3 1 6 4

5 8 3

Sudoku. En japonais ce mot signifie chiffre unique. Le jeu est un puzzle à chiffre. Le but du jeu est de remplir la grille avec des chiffres allant de 1 à 9, en partant de certains chifres déjà disposés dans la grille. La grille est composée de régions de neuf carrés 3x3 formant une grille de 9x9. Chaque ligne, colonne et région ne doit contenir qu’une fois chaque chiffre… Bon courage !

JE COMPLIQUE

9 5 1 2 8 4 3 5 1 6 8 5 3 6 8 9 6 1 5 2 1 4 6 3 8 2 4 9

1

2 5

3

2 6 7 1 4 4 8 2 1 5 7 9 1

9 8

AÏE, C’EST DUR !

5

9

8 6 3

L’actualité

7

Mieux vaut l’anticiper que la subir

1 6 9

4 6

7 4 8

8 7 4

2

2 1

6

5 9

1 4

Chaque jeudi chez votre marchand de journaux

février 2009 / n0 61 / Macadam 61.indd 19

/ 19 26/01/09 19:44:19


par Alexandre Delovane www.alexandredelovane.com

horoscope

Que sera notre lendemain? La réponse dans les astres

Verseau

Bélier

21 mars - 21 avril Au cours de cette période hivernale, vous ressentez le besoin d’être libre. De démontrer que vous pouvez plaire. Vous chercherez plus que d’habitude à séduire tant ce sentiment d’amour et de liberté est en vous. Dans le travail vous devez rester en harmonie avec vous même et les autres.

Taureau

22 avril - 21 mai Les jeux de hasard vous réussiront. Malgré une fatigue importante, vous gardez le sourire et positiverez dans la réalisation de vos projets. Un programme de repos, de remise en forme au soleil avec une thalasso. Par contre, soyez vigilant sur les extravagances : trop de travail, trop de soirées... mais ce n’est pas non plus une période restrictive.

Gémeaux

22 mai - 21 juin Vos relations familiales seront beaucoup plus douces et tendres. Ce bien être renforcera d’autant vos relations extérieures, qui seront profitables et permettront une bonne fluctuation monétaire à la hausse. La chance est au rendez-vous ce qui vous rendra aussi plus généreux. Côté professionnel, attention à bien gérer les humeurs de chacun.

Cancer

22 juin - 21 juillet Vous savez réagir rapidement et surprendre votre entourage. Vous connaissez l’endurance dans le travail pour être efficace. Vous mettrez en exergue votre capacité pour étonner davantage suite à une prise de conscience intérieure. Votre choix vous permettra d’en être convaincu pour mieux faire vivre votre environnement personnel et professionnel.

mots sculptés Lacrymâle: Larmes d'hommes.

20 /

Lion

22 juillet - 21 août Romantique et intuitif, vous qui êtes déjà très sensible, vous saurez être à l’écoute de votre partenaire plus qu’hier. Le choyer, lui préparer son café, son dîner. Les relations platoniques seront extrêmement développées et fortes. Rien ne manquera, le rêve devient la réalité. Mettez à profit vos projets professionnels.

22 janvier - 19 février Le mois de février vous semble nébuleux. Vous semblez rêver, perdre vos points de repère. Des choix doivent être pris pour être décisifs et se réaliser. Ne vous laissez pas influencer pour ne pas perdre vos idées. Choisissez le dialogue qui permettra à votre point de vue de se renforcer dans le temps et à vous accomplir dans vos choix. Et si vous envisagiez une évaluation professionnelle ?

Sagittaire

Vierge

22 août - 21 septembre Vous êtes souvent économe, mais ce mois-ci, vous éprouvez différents manques d’ordre utiles et nécessaires. Vous ressentez le besoin de vous retirer de la société. Pleine période de réflexion. Prenez le temps de prendre soin de votre corps.

Balance

22 septembre - 21 octobre Vous êtes souvent anxieux et désireux d’émettre votre opinion et votre souci d’économie. Cependant ce mois-ci vous serez plus dans un mouvement pour le bien et le langage universel, le partage. Vous en ferez profiter votre entourage. La communication dans le travail sera profitable.

Scorpion

22 octobre - 21 novembre Ce mois ci sera très intense au niveau émotionnel, parfois dramatique. Vous risquez de connaître une ambivalence tendresse/haine qui créera un état permanent de drames et d'épreuves dont vous sortirez déchiré. Autant dans l'amour que dans le travail, vous connaîtrez peut-être des alternatives amour/dédain, ruptures et réconciliations, blessures et pardons. Prendre du recul, semble nécessaire…

22 novembre - 21 décembre Comme pour beaucoup d’entre-vous Sagittaire, l’hiver vous réussit. Vous êtes heureux, l’épanouissement vous enclin à obtenir énormément de relations extérieures, avec cette sympathie qui vous est attribuée. Vous pensez être plus à l’écoute des autres. Cependant attention à vos finances... Car la période peut être plus critique sur ce plan. Faites circuler vos cartes de visites ou C.V.

Capricorne

22 décembre - 21 janvier Vous subissez déjà depuis longtemps différents blocages. Ce mois-ci, ils ne pourront résister à votre persévérance. Votre vitalité sera peut être freinée, vous avancerez souvent seul. Cela peut vous sembler difficile, mais c’est bien connu, le Capricorne gravit les montagnes, tenez bon ! Conclusion d'un contrat en perspective.

Poisson

20 février - 20 mars Pour ce mois de février, essayez de ne pas trop penser à votre travail. En effet vous êtes également souvent amoureux mais cette fois : vous êtes totalement énamouré. Soirée, festivité, croisière pour déclarer votre flamme : Le temps, les rencontres et les plaisirs partagés seront au rendez-vous avec le bien être qui l’accompagne…

par Bruno Usannaz, sculpteur et ausculpteur maison, “Maître en mots, spécialiste du mettre en mots”. par Kato, pour les illustrations Hypochrist: Dieuplicité

Chewing-Homme: homme élastique

/ n0 61 / février 2009

Macadam 61.indd 20

22/01/09 19:48:33


Macadam Février 09