Issuu on Google+

Ed. resp. : W. De Ceukelaire, chaussée de Haecht 53, 1210 Bruxelles.

België – Belgique P.B.- P.P. 1099 Brussel X BC 15376 P-915304

Congo : santé et souveraineté

Dr. Hanne à Gaza

tous ensemble pour la santé MÉDECINE POUR LE TIERS MONDE WWW.M3M.BE

Magazine trimestriel de Médecine pour le Tiers Monde (M3M) mars-avril-mai 2013


ça avance

Une centaine de syndicalistes et activistes sont venus à Bruxelles pour la journée des droits de l’homme afin de défendre les droits de leurs collègues. Avec le slogan "arrêtez la criminalisation des mouvements sociaux !", Stop the Killings (STK) mène sa campagne de sensibilisation. De plus en plus d’activistes en Colombie, au Guatemala ou encore aux Philippines sont incarcérés à cause de leurs activités sociales et politiques. Une délégation de manifestants s'est rendue auprès du Ministre Reynders afin de demander que la Belgique se prononce sur cette affaire par l'intermédiaire de ses ambassades ou délégations européennes dans les pays concernés. M3M supporte cette action annuelle depuis son commencement, en 2005.

mieux que 1000 mots

Le centre Nidal de notre partenaire palestinien Health Work Committees (HWC), situé dans le vieux centre de Jérusalem, a rouvert ses portes fin septembre. Trois ans plus tôt, l'armée israélienne avait imposé la fermeture du centre. Il s’agit d’une belle victoire pour les bénévoles et partenaires de HWC. Depuis 1999, le centre joue un rôle très important pour la communauté palestinienne à Jérusalem et plus particulièrement pour les enfants, les adolescents et les femmes. Le centre sert également de dépôt pour le matériel médical utilisé dans le programme de santé scolaire de l’HWC.

La réalisatrice de cette photo, Stephanie Johanns, était stagiaire pendant un mois chez notre partenaire philippin CHD. Chaque année, un nombre limité de places pour les stagiaires est disponible chez nos partenaires. Si vous êtes intéressés, vous pouvez trouver plus d’informations sur notre site www.m3m.be.

sous la loupe

Depuis le 1er janvier, nous avons un nouveau logo ainsi qu’une nouvelle devise « Tous ensemble pour la santé ». Avec ce nouveau logo nous voulons exprimer la force des personnes qui, ensemble, font bouger les choses. Ce design abstrait symbolise l' alliance, la solidarité et le changement par le bas. Ce magazine ainsi que notre site web www.m3m.be ont eux aussi un nouveau look. Si vous préférez recevoir ce magazine de manière digitale via e-mail vous pouvez toujours l’indiquer sur notre site. Vous avez des suggestions ou des remarques afin d’améliorer notre communication? N’hésitez pas, Lena (lena@m3m.be) sera à votre disposition !

STEPHANIE Cette femme âgée m’a directement intriguée lorsque nous sommes arrivés dans un petit village situé dans une des régions les plus pauvres des Philippines. Était-ce le fait de voir une personne de plus de 60 ans parmi tous les enfants ou son chapeau rasta avec les typiques tongs ? Elle avait tout de suite remarqué la présence des médecins. Elle est rentrée d’une manière ostentatoire pour être certaine de faire contrôler son hypertension. En un coup d’œil, elle représente les Philippins comme je les perçois : tout le monde avec des tongs. Malgré la misère et la pauvreté, la mentalité positive et la joie de vivre restent toujours présentes. Comme c’était le cas avec cette "mamie" et son chapeau rasta.


échos du Sud

échos du Sud

UN DOCTEUR BELGE

LA SOUS-ALIMENTATION

TRAVAILLE AUPRÈS DE NOTRE PARTENAIRE Le Dr Hanne Bosselaer, médecin pour Médecine pour le Peuple (MPLP) à Molenbeek, est en mission à Gaza pour quatre mois. La mission de Hanne fait partie d’un projet de jumelage de MPLP-Molenbeek avec Al-Quds, l’un des cinq centres médicaux de l’Union of Health Work Committees (UHWC) à Gaza. En 2004, le centre Al-Quds a été partiellement détruit par les bombardements israéliens. La plupart des gens de Gaza n’ont pas d’argent pour leurs soins de santé. Beaucoup vivent dans de vastes camps de réfugiés. L’UHWC essaie d’assurer ses services de proximité aux personnes. Sur son blog, Hanne écrit : "La ville de Gaza est très densément peuplée. Depuis l’hôpital Al-Awda de l’UHWC, à Jabalya, je ne vois à l'horizon que des petites constructions très basses. Jabalya est l’un des camps de réfugiés de la bande de Gaza. Cela fait des dizaines d’années que les réfugiés habitent ici. Les tentes d'origine ont été rempla-

EST UN GRAVE PROBLÈME

GAZA

LAOS

cées par un réseau dense de petites rues se faufilant entre des maisons entassées les unes sur les autres. Il va de soi qu’ici, les conditions hygiéniques sont loin d’être idéales. Deux tiers de la population de Gaza – environ un million d’habitants, à ce jour – est constituée de réfugiés de l’époque de la Nakba ("la catastrophe"), en 1948. C’est un privilège d’être ici et de rencontrer toutes ces personnes intéressantes et motivées.

HANNE C’est un privilège d’être ici et de rencontrer toutes ces personnes intéressantes et motivées.

Quand je leur demande comment je peux contribuer à leur lutte pour la liberté, voici la réponse que je reçois généralement : ‘En montrant au monde extérieur comment nous sommes vraiment et en attirant ici davantage d’étrangers de sorte qu’ils puissent eux-mêmes apprendre à connaître Gaza.’"

Au Laos, nous soutenons la Lao Women's Union, l’importante organisation de masse des femmes. Ensemble, nous nous occupons de l’alimentation et de l’hygiène auprès des communautés pauvres de la province de Saravan. “Au début du projet, nous avons organisé une enquête sur la sous-alimentation en mesurant le tour de bras des enfants. Dans certains villages, la moitié des enfants étaient sous-alimentés", explique Vilaivan (que l’on voit sur la photo), la coordinatrice du projet. C’est surtout l’absence totale de variété dans l’alimentation qui constitue un problème. Entre-temps, des

VILAIVAN Dans certains villages, la moitié des enfants étaient sous-alimentés.

comités de santé ont été créés partout et des sessions de formation ont été organisées sur l’alimentation et l’agriculture. Vilaivan poursuit :  "D’ici peu, on distribuera des semences, de sorte qu’on pourra cultiver des légumes. Et, le mois prochain, nous creuserons notre premier puits à eau. Nous apporterons ainsi de l’eau potable aux gens, alors que, pour l’instant, il leur faut parcourir 5 kilomètres pour s’approvisionner en eau.”


focus

focus

CONGO: SANTÉ ET SOUVERAINETÉ INDISSOCIABLES par : Marc Botenga, coordinateur partenariat de M3M

d’une pompe est essentielle pour éviter l’apparition de conflits, les longs trajets et les noyades des enfants dans le lac. Il va sans dire que le développement d'une infrastructure digne de ce nom requiert en premier lieu un rétablissement de la souveraineté et le contrôle des autorités congolaises sur leur territoire.

En novembre 2012, la ville de Goma était assiégée par les membres du groupe armé M23. La population s'est vue refuser l'accès à l'eau et à l'électricité, les écoles ont été fermées, les vivres se sont faits de plus en plus rares pendant que l'insécurité régnait en maître. Bien que le M23 se soit officiellement retiré, le manque de sécurité rend la vie quotidienne difficile. L’instabilité paralyse aussi le travail des militants de la santé. UNE LUTTE POUR L’EAU La section locale de l’Etoile du Sud (EDS), partenaire de M3M, et ses comités de santé indiquent que le retrait officiel du M23 n’a pas réglé les problèmes de la population. L'instabilité et l'insécurité influencent directement et indirectement le bien-être et la santé de la population locale. Conséquences directes de cette situation : meurtres, pillage et viols de femmes et d’enfants. Les habitants de Goma craignent surtout et encore les attaques de nuit de groupes armés. L’instabilité paralyse aussi indirectement, et de nombreuses façons, la vie au quotidien. L’accès à l’eau potable est une grande inquiétude. Les problèmes d’approvisionnement en eau potable ne se limitent pas à la région du Kivu. Bien qu'un programme national des autorités congolaises compte étendre l'accès à l'eau à 7,2 millions de personnes additionnelles vers 2015, l'eau courante fait aujourd'hui défaut à environ 74% de la population. Et s’il y a de l’eau, sa qualité est dou-

74%

teuse… EDS tente d’organiser la population des quartiers populaires autour d’un puits à eau et elle s’emploie activement à aller trouver les autorités locales afin que cellesci assument leurs responsabilités. Dans le quartier de Luebo à Kinshasa et celui de Kigoma à Lubumbashi, cette action a déjà porté ses fruits. L’instabilité et le manque de contrôle des autorités congolaises en place dans la région constituent un obstacle majeur au développement d’une infrastructure aquifère capable d'alimenter la population locale en eau potable. Un point d’accès à l’eau permet maintenant d'aider les mères qui font la lessive et les paysans qui doivent faire boire leur troupeau. La pollution de l’eau est une menace directe pour la santé des personnes. EDS organise des actions de plaidoyer avec la population auprès des autorités et des campagnes de sensibilisation pour les mères et les éleveurs. Mais EDS souligne aussi le fait que l’installation

de la population congolaise ne dispose pas d’eau courante

INGÉRENCE ÉTRANGÈRE L’insécurité et les attaques de Goma et des environs sont souvent provoquées par des escadrons bien équipés à qui de nouvelles armes sont données. Un rapport d’experts de l’ONU sur la RDC en indique leur provenance. Le Rwanda, soutenu par l’Ouganda, recrute les rebelles et approvisionne le M23 en matériel militaire et en armes. Il s’agit donc bien d’une révolution menée par l’étranger. ÉLÉMENTS DE SOLUTION Joseph Kabila a indiqué que la défense de l’intégrité territoriale doit être une priorité absolue. La nécessité de renforcer l’Etat congolais et d’éviter une déstabilisation ultérieure est évidente. Kabila a aussi appelé à une mobilisation de la population à se battre contre cette agression de l’extérieur. Afin de faciliter ce processus, des réformes de l'armée et de la police, ainsi qu'une nouvelle loi sur les provinces ont été approuvées. L’accès au droit à la santé au Kivu dépendra de deux éléments essentiels : d’abord, la sensibilisation, l’organisation et la mobilisation de la population auxquelles contribue EDS, et ensuite, la garantie de la paix et de la souveraineté du Congo.

MARC EDS tente d’organiser la population des quartiers populaires autour d’un puits à eau et elle s’emploie activement à aller trouver les autorités locales afin que celles-ci assument leurs responsabilités.


notez déjà

Campagne de Pâques en faveur de Cuba

20 km de Bruxelles

La campagne de Pâques en faveur de Cuba se poursuivra jusqu’au 31 mars. Avec la vente d' œufs en chocolat provenant du commerce équitable, nous soutenons notre partenaire cubain. C’est sous la devise : "Le bon microbe cubain se propage" que M3M mène cette campagne avec ICS. 10 ans que l’Irak est occupé Le 20 mars, cela fera 10 ans que l’Irak est occupé. Dès le début de l’invasion américaine, M3M s’est opposé à cette guerre. M3M se joint également aux activités organisées à Bruxelles et à Gand afin d’attirer davantage l’attention sur cet "anniversaire". Embargo – pas de relations militaires avec Israël  La Belgique entretient toujours d’étroites relations avec l’industrie militaire et sécuritaire en Israël. Le 15 mai, M3M participera à une action dans le cadre de la campagne "Embargo – pas de relations militaires avec Israël".

Le 26 mai, 100 coureurs participeront avec l’équipe de M3M aux fantastiques 20 km de Bruxelles. Leur objectif : récolter 20.000 € pour nos partenaires du Sud. Sponsorisez-les ou venez les encourager le jour même de la course. Toutes les activités sur www.m3m.be/agenda À la mi-avril, nous enverrons sous pli postal une attestation fiscale à toute personne qui nous aura versé, au cours de l’année 2012, un montant de € 40 ou plus.

un grand merci

… à la banque Triodos et aux nombreux clients qui, via leur action d’épargne d’hiver, ont apporté une contribution au projet « eau » de notre partenaire congolais. Pour chaque tranche de 1.000 euros d’économies durant l’action, Triodos a donné 10 euros à notre projet. … à tous les donateurs, qui continuent à nous accorder leur confiance et qui ont pris la peine, à partir du 1er janvier, de verser leurs dons sur notre nouveau numéro de compte BE15 0010 4517 8030. Vous avez encore des questions sur ce changement ? Dans ce cas, contactez Lena : lena@m3m. be ou 02/209 23 65.

… aux nombreuses personnes et groupes qui ont pris des initiatives à l’occasion de notre appel d'urgence en faveur de Gaza, lors de l’agression israélienne de novembre 2012. Notre partenaire local UHWC a 1 hôpital et 4 centres médicaux dispersés dans la bande de Gaza et qui peuvent atteindre plus de 380.000 Palestiniens. Nous avons pu transférer un montant de € 4.189 et cette somme a été utile pour remettre un peu à niveau les stocks de médicaments après la guerre. … à nos centaines d’amis sur Facebook qui échangent des informations avec leurs amis. Suivez-nous également sur Facebook : www.facebook/M3M.BE

ASBL Médecine pour le Tiers Monde (M3M) | Chaussée de Haecht 53 | 1210 Bruxelles Tél. : 02/209 23 65 | info@g3w.be | www.m3m.be | compte n° BE15 0010 4517 8030


2013_1 M3M magazine