Issuu on Google+

Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

Publicité

www.billesmania.ch


La seconde phase de la billesmania s’appelle «l’édition de fin d’année»: ce sont au total six billes à collectionner. Mais quel aspect ont ces billes spéciales? Mystère! Ce sera à toi de le découvrir en jouant sur www.billesmania.ch.

Pour finir l’année en beauté, tu recevras en cadeau un petit sac contenant trois billes pour tout achat de fr. 80.– minimum dans un magasin Migros ou dans les marchés spécialisés Migros. Prête bien attention au montant de tes achats lors du passage en caisse car c’est ici que tes billes te seront remises.

Seulement du 29 au 31 décembre 2008 et jusqu’à épuisement du stock! Alors accroche vite un petit pense-bête au dessus de ton bureau pour être sûr de ne pas oublier.

L’édition de fin d’année de la billesmania t’attend dans tous les grands magasins Migros et dans les marchés spécialisés Do it + Garden Migros, M-Electronics, Micasa et SportXX de Suisse. Attention! L’édition de fin d’année ne sera pas disponible dans les restaurants Migros.

Pour les grands enfants et les petits adultes, les jeunes et les moins jeunes, les familles et les célibataires, les grognons et les joyeux, les fêtards et les pantouflards. Autrement dit: l’édition de fin d’année s’adresse à tous! (Excepté les enfants de moins de trois ans.) Informations complémentaires Si tu as des questions sur l’édition de fin d’année, n’hésite pas à t’adresser à ton magasin Migros ou à appeler la M-Infoline au 0848 840 848. www.billesmania.ch


Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

www.migrosmagazine.ch, CONSTRUIRE

no 52, 22 décembre 2008

Récit Laurent Brunetti, le chanteur qui fait fondre le cœur des Romandes. > 16 Entretien L’étonnante naissance du christianisme selon Jérôme Prieur, écrivain et cinéaste. > 18 Actuel Hypothèques: des taux historiquement bas à la Banque Migros. Explications. > 23 Sudoku de Noël Jouez à notre grand jeu et gagnez des cadeaux! > 55

Des fées pour Noël

Pour les fêtes, découvrez un conte inédit de Claudia Tapias-Ospina, artiste lausannoise. > 12

Changements d’adrese: à la poste ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-Mail: serviceabo@gmaare.migros.ch


Et tous vos souhaits seront comblés! Maintenant

199.– Avant

++ Pl

u s Pl u

M e i l l e s n 3 ++ garan ur prix t comp i sans romis .

299.–

Puissance 2000 W

o

Aspirateur VAC 5600 bagless

Filtre HEPA, rayon d’action 12 m, avec embout DeLuxe supplémentaire pour le sol et embout pour parquets / 7171.171

299.–

33%

799.–

Rasoir Arcitec RQ 1050/17

Têtes de coupe Triple Track, coupe-favoris lavable, commutation automatique de la tension 100 – 240 V, témoin de l’état de l’accu et de charge / 7178.419

Avec prime Cashback de *

FCM

Sous réserve de modification de prix, de modèles et d’erreurs d’impression.

Fr. 30.–

* La prime Cashback peut être demandée directement à Philips au moyen du coupon et de la quittance d’achat. Valable à l’achat d’un rasoir Philips Arcitec RQ 1050/17.

Maintenant

79.90 Avant

99.–

Puissance 2200 W Epilateur laser 60

Epilation simple et sûre, la technologie laser élimine les poils à la racine et jusqu’à 60 poils en quelques secondes, alimentation secteur, avec coffret / 7178.478

En exclusivité chez nous Fer à repasser MI 1200

Coup de vapeur 90 g/min, coup de vapeur extra, fonction auto-nettoyante, dispositif anti-calcaire / 7177.034

Les offres sont valables du 22.12.2008 au 5.1.2009 ou jusqu’à épuisement du stock. Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore dans tous les magasins M-Electronics et les plus grands magasins Migros.


cette semaine | 5

Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

ÉDITORIAL

SOMMAIRE

Joël Guillet, rédacteur en chef

migros f lash

>6

vous et nous

>9

La Vie avec majuscule

temps présents récits Conte de Noël > Laurent Brunetti, chanteur d’émotions

> 12 > 16

entretien Le christianisme selon Jérôme Prieur

> 18

minute papillon La chronique de Jean-François Duval

> 21

actuel Banque Migros: des taux hypothécaires historiquement bas

> 23

Lilibiggs: 6 nouvelles billes à collectionner

> 26

en magasin Des menus de fête et d’exception grâce à Sélection Saumon ou caviar? A Migros, vous trouverez les deux

> 28 > 39

aux fourneaux > Le menu de Noël de Jean-Yves Drevet M-Cooking

> 42 > 46

votre région Les informations de votre coopérative régionale

> 47

vie pratique Le comportement des voyageurs sous la loupe

> 52

Grand Sudoku de Noël: jouez et gagnez

> 55

Alcool: quand boit-on trop?

> 56

> Faut-il laisser ses enfants croire au Père Noël? Offre aux lecteurs: des cadeaux à gagner!

> 58 > 60

Mots fléchés / Impressum

> 61

cumulus

> 62

réussite Animatrices en EMS

> 64

C’est la Vie qui l’emporte dans

notre récit de Noël! La Vie avec un grand «V». Celle qui vaut parfois si peu mais que rien ne remplace. Celle qui semble souvent battue en brèche mais qui continue d’aiguillonner le monde. Celle qui finit par faire entendre raison aux fées imprudentes et malicieuses de Claudia Tapias-Ospina (lire en page 12).

récit

> 16

La trame que tissent les «Chuchoteuses» puis les «Filandières» de

l’artiste suisse d’origine colombienne correspond aux utopies de notre existence. Combien de nos rêves se réaliseront? Combien de chimères nourrirontils? «La vie qui aurait pu être est cachée dans la vie qui est», nous rassure pourtant l’écrivain sud-africain Njabulo Ndebele dans Chanson.

aux fourneaux

> 42

Photos Mathieu Rod / Daniel Rihs / Keystone

En cette veille de fêtes, les colla-

boratrices et collaborateurs de Migros Magazine vous souhaitent de demeurer optimistes malgré la morosité ambiante et, peut-être, la maladie ou la solitude. Tels les personnages opiniâtres de Claudia Tapias-Ospina, ils vous suggèrent de continuer à quêter la vraie Vie, la seule qui compte! Joyeux Noël!

joel.guillet@migrosmagazine.ch

grandir

> 58

> 10

Produit de la semaine

Les fournitures de bureau Migros à prix cassés > 41

M-Infoline: tél. 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). m-infoline@migros.ch; www.migros.ch M-CUMULUS: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). m-cumulus@migros.ch; www.m-cumulus.ch Adresse de la rédaction: C. p. 1751, 8031 Zurich, tél. 044 447 37 37, fax 044 447 36 02 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch

Publicité

Le bon goût est toujours de saison. Commandez vite votre numéro d’essai gratuit! Tél. 0848 87 77 77 I www.saison.ch


6 | Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

M-NEWS

Ouverture des magasins

LE PRODUIT FRAIS DE LA

SEMAINE E

A croquer!

Se retrouver devant les portes closes d’un magasin n’a rien d’amusant. Surtout avant Noël. Afin d’éviter toutes mauvaises surprises, il est recommandé de se renseigner sur internet quant aux heures d’ouverture des magasins Migros durant les fêtes de fin d’année.

Pauvre en calories, riche en précieux minéraux et facile à digérer, l’endive présente de nombreux avantages. Autre bonne nouvelle: les nouvelles variétés sont beaucoup moins amères que par le passé. En salade, avec une vinaigrette à base d’huile de noix et parsemée de quelques graines de sésame, l’endive se transforme en une salade de saison croquante à souhait.

www.migros.ch

Rasoir primé

Le nouveau rasoir 304 «lift & wash» de Mio Star a reçu la note «Bien» lors d’un récent test comparatif réalisé par le magazine alémanique des consommateurs «K-Tipp». Un très bon résultat sachant que le modèle Migros était le moins cher du panel. Le rasoir 304 «lift & wash» de Mio Star est vendu au prix de Fr. 99.90.

Avis aux musiciens

Comment naît un film?

www.cinebazar.org

Photos bab.ch/StockFood, Bertrand Cottet/Strates

La Lanterne magique, le club de cinéma pour enfants soutenu par les Lilibiggs, a lancé un nouveau projet sur internet intitulé «Le Chat qui voulait faire un film». Ces historiettes animées initient de façon amusante et pédagogique les cinéastes en herbe aux différentes étapes de la production d’un film: de la première idée jusqu’à la sortie sur les écrans. De quoi en savoir plus sur le septième art tout en s’amusant. Merci La Lanterne magique!

La Demotape Clinic recherche les meilleures démos. Les titres les plus originaux seront diffusés sur Couleur 3.

C

onçu et réalisé par le Pour-cent culturel Migros, le festival m4music accueille chaque année la Demotape Clinic, une manifestation durant laquelle des professionnels commentent et jugent les meilleures démos que des groupes ou des artistes solos leur ont envoyées. Cette année, la Demotape Clinic se déroulera les 27 et 28 mars 2009 à Zurich. Il est d’ores et déjà possible d’envoyer

ses maquettes via le site internet www.demotapeclinic.ch. Le délai d’envoi est fixé au 1er février 2009.

Quatre catégories au choix La Demotape Clinic se décline en quatre catégories: pop (pop, singer/songwriter, neo-folk, lounge), rock (rock, indie, punk, metal, crossover), electronic (techno, house, electro drum’n’Bass) et urban (hip hop, r’n’b, soul,


migros f lash

|7

Vite et bien informé avec Migros Magazine

Fin de séries Micasa Migros informe ses clients que les huit séries de vaisselle suivantes ne pourront plus être commandées dans les magasins Micasa: Diamond, Elegance, Circle, Giulia, Henna, Luci, Square et Tonga. Qui souhaite remplacer une des pièces manquantes de sa vaisselle – ou en stocker en prévision de futures casses – devra se réapprovisionner au plus vite. Et si vous avez envie de changement, une visite du site internet www.micasa.ch s’impose. Vous y découvrirez de nouvelles séries de vaisselle pour tous les goûts.

LES PETITS PRIX DE LA SEMAINE

Aspirateur Dyson

Fr. 399.—* (auparavant Fr. 479.—) Modèle DC 19 de Dyson, sans sac, puissance d’aspiration constante.

* Action valable dès le 23 décembre.

www.micasa.ch

LE COMPLIMENT DE LA SEMAINE

«Je craque pour les produits prod duits Sélection» Sélectio

Bois de chauffage Fr. 10.90 (auparavant Fr. 14.50) Hêtre séché à

l’air, certifié FSC, exempt de parasites, poids: 15 kg.

funk, reggae). Les auteurs des meilleures démos se verront récompensés par des SUISAAwards, d’une valeur totale de 10 000 francs. De plus, leur titre sera diffusé sur les ondes de Couleur 3 notamment et feraa l’objet d’une compilation CD. Renseignements et inscription en ligne: www.demotapeclinic.ch

La Demotape Clinic se déroulera dans le cadre de m4music.

Lo Lorsqu’elle parle des sp spécialités Sélection, le les yeux de Margarida Vi Vieira, de Lausanne, s’il s’illuminent! Amatrice de bonnes choses, la je jeune femme raffole des no de macadamia, du noix vi vinaigre balsamique, de pâtes, des caramels des et des fromages de la ga gamme Premium. Entre ce au poivre, la celui va variété au Chardonnay et le fromage de Bourgo gogne aux truffes, son cœ balance… Elle cœur cr craque pour le goût un unique des produits et le bon rapport leur qu qualité-prix. Aussi es est-elle très tentée par ce corbeille appétiscette sa sante, parfaite pour of offrir ou se faire un ca cadeau gourmand à so soi-même!

Concours Sélection Jusqu’au 31 décembre 2008, Migros organise un grand concours Sélection sur internet. Tentez votre chance en répondant à des questions sur la gamme gourmet de Migros. Vous pourrez peut-être remporter un des trois repas avec des produits Sélection pour trente personnes chez vous ou dans un restaurant zurichois, d’une valeur de 6000 francs chacun, un des deux week-ends au château Schauenstein, dans les Grisons (pour 2 pers. avec 2 nuits, 2 menus gastronomiques et 2 petits-déjeuners), d’une valeur totale de 2156 francs chacun, ainsi que d’autres très beaux prix. http://selection.migros.ch


Nous vous souhaitons un joyeux Noël et une bonne année.


vous et nous | 9

Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

«Un soleil pour ma journée», «Migros Magazine» n° 50 du 8 décembre. A propos de l’article «Les petites fées du village»

«Ces deux jeunes filles m’ont émue»

J’ai été très sensible à ces deux jeunes filles et leur travail. C’est du bénévolat extraordinaire. Personne n’a demandé leur aide, elles l’ont fait par elles-mêmes. Je trouve génial que l’on trouve des jeunes gens avec autant d’attention dans ce monde où le chacun pour soi prime. Merci du fond du cœur à ces deux jeunes filles, elles m’ont émue, et c’était en lisant l’article un soleil pour ma journée, loin de moi il y a plein de fées qui travaillent dans l’ombre.

Monique Chatagny par e-mail

«Migros Magazine» n° 50 du 8 décembre 2008. A propos de notre chronique «Minute papillon»

«Ça donne la chair de poule»

Dans un humour réussi qui donne la chair de poule, Jean-François Duval nous parle de l’isolement. Notre civilisation d’automatisme et de législation dans tous les domaines nous enferme (...) dans des systèmes qui nous définissent et nous manipulent du berceau à la tombe. Tout est prévu, tout est optimisé pour des bénéfices record aux quelques privilégiés. Il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Mais M.Duval articule «le» dénominateur commun: la mort. Il perçoit correctement que les choix post-mortem ne sont qu’illusions. Nous avons deux options, mais dans notre vivant seulement: l’isolement, ou l’accueil de Dieu. Celui qui invite a spécifié les termes de son invitation, et non pas les invités. Faire confiance à soi-même? C’est le sort de celui qui jette l’ancre dans la cale. Pour

toujours l’isolement nous collera à la peau, à moins que, en confiance et sans condition, nous disions «oui» à celui qui aujourd’hui nous invite.

Marc-Aurèle André, Chalais

«Migros Magazine» n° 51 du 15 décembre 2008. A propos de l’entretien avec Magali Jenny

«Une force universelle»

Si l’ethnologue se doit de faire un travail scientifique sur l’origine des cultures et des ethnies, il est juste d’être objectif quant à la position de l’Evangile (...) par rapport aux guérisseurs, rebouteux et autres faiseurs de secret. (…) L’engagement de Dieu et sa volonté de nous libérer de l’asservissement du mal et de la mort résulte de son initiative et de son amour pour la création et

Monique Chatagny

l’humanité. Jésus a manifesté pleinement cette volonté de Dieu par toutes les délivrances, les guérisons et les résurrections qui ont accompagné son séjour sur terre et par le don de sa propre vie. (…) Personne ne peut limiter cette souveraine liberté du Seigneur, ni en décider. Les chrétiens ne disposent pas à leur gré de la faculté de guérir. Ils sont chargés de communiquer la Parole, qui dite et reçue avec foi devient facteur de guérison. (…) La plupart des guérisseurs croient en une force universelle ou une énergie cosmique, qui est la source de leur don. Ce don ou ce secret, ils pensent l’avoir reçu ou hérité et pensent pouvoir l’employer à leur convenance. Prier n’implique pas forcément de s’adresser à Dieu, c’est s’adresser à une force invisible. Si la Bible déclare que Jésus est le seul médiateur entre Dieu et les

LA VIE DE LA RÉDACTION

Sportifs, les journalistes de «Migros Magazine»? A défaut de performances personnelles de haut niveau, les rédacteurs et rédactrices du bureau romand ont récemment vibré aux exploits des plus grands athlètes de la planète lors d’une excursion au Musée olympique de Lausanne (de g. à dr.: Joël Guillet, Virginie Jobé, Patricia Brambilla, Alain Portner, Pierre Léderrey, Laurent Nicolet et Jean-François Duval). Comme il se doit, la visite s’est terminée devant la légendaire vasque et sa flamme revigorante.

hommes, quelqu’un qui s’adresse à d’autres sources de puissance ou qui en est le dépositaire ne fait pas appel à Dieu. (…) Ne pouvant être créateur et sauveur, Satan s’applique à être un faux Seigneur, imitateur de surcroît. Il l’est en particulier dans le soulagement et le bien-être apparent qu’il apporte au travers de certaines guérisons. (…)

Patricia Suardi, par e-mail

«Migros Magazine» n° 51 du 15 décembre 2008. A propos de la chronique «Minute papillon»

«Des questions à des heures indues» Jacques Brel (...) disait que les hommes fonctionnaient tout droit, alors que les femmes, ah les femmes étaient pleines de courbes... Je reconnais volontiers une de mes qualités toutes féminines dans le fait de poser des questions à des heures indues, mais elles se posent à moi toujours aux alentours de minuit! Toutefois elles ont des fondements moins triviaux que ceux qui hantent les nuits de M. Duval. Elles sont en général «profondément» spirituelles ou existentielles... et pleines de rondeurs. Il ne me vient pas à l’idée de penser aux fenêtres ouvertes du bureau de monsieur; c’est pourquoi je souhaite à M. Duval une belle et heureuse nouvelle année! Une année qui lui permettra de faire l’expérience de faiblir à son tour. Je forme les vœux qu’il dorme aux côtés d’une quelqu’une qui poserait des questions fortes. Sacré(es) questions, qui ne l’empêcheraient pas de dormir – est-ce que tu crois en moi, toi? Ni qui le dérangeraient le moins du monde au moment où il s’abandonnerait enfin...

S.W., nom connu de la rédaction

Ecrivez-nous! Un article de «Migros Magazine» vous fait réagir? Ecrivez-nous en mentionnant clairement vos nom, prénom, adresse et numéro de téléphone: Migros Magazine, Boîte aux lettres, case postale 1751, 8031 Zurich; redaction@migrosmagazine.ch


10 | Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

SUR LE VIF

«Les voyages? Un besoin!» Malgré la crise financière, les Suisses continuent à partir en voyage. Le point avec Gaby Malacrida, porte-parole chez M-Travel. L’hiver s’installe solidement dans nos contrées et, comme chaque année, les envies de voyages lointains et de chaleur chauffent les esprits. Malgré l’omniprésence d’une crise financière et la récession annoncée, les Suisses semblent tenir à leur budget grande évasion. Le tourisme, promu produit de première nécessité? Apparemment, la branche semble ignorer la crise…

Les vacances sont un besoin. Peut-être les gens vont-ils renoncer à l’un ou l’autre long weekend, mais partir à la découverte du monde reste une perspective fascinante. Quelles seront les destinations «chaleur» prisées pour ce Nouvel An?

En tête de liste, chez nous, les Maldives, puis l’Egypte (autant

la mer Rouge que les croisières), mais aussi la Thaïlande (surtout Phuket) et bien sûr la Tunisie. Les perspectives restent-elles aussi bonnes à moyen terme?

Il y a un habituel ralentissement autour de Noël, qui reste une période très familiale. Mais nous ne constatons pas un net recul des réservations. Pour l’été prochain, il faut encore attendre. Seules quelques brochures sont déjà disponibles dans les agences de voyages. Nous savons seulement qu’il y aura beaucoup d’offres pour la Turquie, la Tunisie, l’Egypte et la Grèce ou les Etats-Unis. Et, bonne nouvelle, les prix fléchiront de 5 à 15% grâce à la force du franc suisse et à la baisse générale des frais de carburant. Propos recueillis par Pierre Léderrey

IMPULSIONS TRAIT POUR TRAIT

Dessin de Chappatte paru dans «Le Temps» du 18 décembre

Vera Weber, coordinatrice de la Fondation Franz Weber

Des amandes et des raisins secs Elle était jeune, jolie, avec un sourire éclatant et une épaisse chevelure brune aux reflets dorés. Elle tenait le guichet des annonces du Tages-Anzeiger, à Zurich. Lui, un jeune homme hors d’haleine, toujours hors d’haleine, qui arrivait en courant tous les vendredis soir. Elle le voyait arrêter son vélo, l’appuyer contre le trottoir à l’aide d’une pédale, tra-

verser la rue à pas de géant, imperméable au vent, brandissant une feuille de papier avec une annonce griffonnée au crayon qu’il venait mettre sur le comptoir, juste avant la fermeture. Parfois, ils bavardaient un moment. Elle aimait bien l’écouter, elle l’écoutait avec toute la curiosité passionnée de ses 18 ans. Il émanait de lui une énergie,


temps présents | 11

MES BONS PLANS par Pierre Léderrey, journaliste

Photo Tiffany Brown / Reuters

Voir: L’enfer du pouvoir. Toni Servillo incarne brillamment Giulio Andreotti, sept fois président du conseil et vingt-cinq fois ministre italien. Brillant politicien, froid stratège, sans scrupule ni remords, ce petit homme au corps figé et assommé par les migraines apparaît comme le gardien des Enfers vers lesquels plonge l’élite transalpine. «Il Divo» de Paolo Sorrentino, en salle dès mercredi.

DANS L’OBJECTIF une volonté farouche et contenue. Il lui parlait du Brésil où il avait travaillé, de la beauté de ce pays, de ses injustices sociales. Tout homme d’affaires qu’il était, cela le révoltait qu’en Suisse certaines denrées de base étaient réservées aux riches – à cause des intermédiaires, disait-il, qui s’en mettaient plein les poches en ne faisant rien d’autre que de jouer les intermédiaires. Il lui parlait d’un temps bien proche où tout le monde allait pouvoir s’acheter du café, du riz, du sucre à des prix accessibles. «Vous croyez?» demandait-elle. «Vous verrez!» répondaitil, «grâce au système que je suis en train de monter». Un jour, il posa sur le comptoir deux cornets pour la Fräulein du guichet des annonces, l’un rempli de raisins secs, l’autre d’amandes. Elle en fut toute confuse; c’étaient

des extravagances que les gens ordinaires ne pouvaient s’offrir à cette époque. Et comme par hasard, l’annonce que venait passer le jeune homme était pour des amandes et des raisins secs, vendus à moitié prix, un jour de la semaine à venir, à un endroit bien précis de Zurich. Une année plus tard, ce n’était plus d’un vélo ni d’une remorque que descendit le jeune homme qui accourait avec une annonce, mais d’un camion tout neuf qu’il avait tenu à montrer, fièrement, à sa jeune amie du guichet. C’était en 1925. La jeune employée du Tages-Anzeiger était Emma F., née en 1906, ma grand-mère. Le jeune homme à l’imperméable était Gottlieb Duttweiler, fondateur de Migros.

Désert enneigé

Phénomène très rare: suite à une tempête, Las Vegas s’est réveillée sous un épais manteau neigeux le 17 décembre dernier. La capitale du jeu, peu habituée à de tels événements, est restée paralysée durant toute la journée.

Jouer: Foot toujours. Au fond (des buts), s’il ne devait en rester qu’un à mettre sous le sapin, ce serait peut-être la meilleure simulation footballistique de l’année. Et sans doute de l’histoire du jeu vidéo. Electronic Arts s’est donné les moyens de rattraper Konami et l’élève semble désormais avoir dribblé le maître. Incontournable. «Fifa 09» d’Electronic Arts, testé sur Xbox360. Lire: BD - L’envers du décor. Un Louvre inédit grâce à l’imagination foisonnante de l’auteur à qui le musée a ouvert ses portes pour mieux le réinventer. Un nouvel épisode d’un passionnant rapprochement entre ces deux univers à la fois proches et lointains. Eric Liberge, «Aux Heures impaires», Ed. Futuropolis. Entendre: Le chef-d’œuvre de Strauss à Genève. Les trois accords d’ouverture, le fameux air d’Adèle: pour les fêtes, quoi de plus festif que le sommet de l’opérette viennoise sous la baguette d’un habitué de la partition (Thomas Rösner)? Genève, Grand Théâtre, «La Chauve-Souris», de J. Strauss, jusqu’au 31 déc. Pour annoncer un événement: memento@migrosmagazine.ch


12 | Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

«Les fées voulurent se lancer à la conquête de la Terre»


récit

CONTE DE NOËL | 13

Des étoiles dans le ciel Comment les fées qui tissent les secrets de la nuit ont, presque à leur insu, donné naissance à des milliers d’astres.

L

a Vie était à la fois tout et rien. Elle se manifestait au gré de sa fantaisie. Dans ce bas monde comme dans l’autre univers. Ici régnait la lumière. Là-bas le clair-obscur. C’est dans cet espace reculé que résidaient les fées. A l’origine, elles s’appelaient les Chuchoteuses. Leur tâche consistait à murmurer au vent et à l’eau – mais à eux exclusivement!– le secret de la Vie. Charge à eux de féconder chaque instant, de construire l’éternité. Bien que belle et noble, la tâche n’était pas sans comporter un énorme danger. En aucun cas, les fées ne devaient divulguer le mystère de la Vie à des tiers.

M

ais voilà, exaltées par leurs pouvoirs ou simplement par distraction, les Chuchoteuses eurent la langue trop bien pendue. Le bois, le métal et le feu parvinrent à saisir leur discours et à déchiffrer leur énigme. La Vie se rendit alors compte qu’un désastre menaçait. Si n’importe qui pouvait disposer du souffle magique des fées, n’importe qui pouvait aussi le galvauder, en altérer la beauté et la fas-

cination. La Vie n’entendait pas céder ses prérogatives sous peine de chaos généralisé. Les magiciennes avaient manqué de prudence. Il importait de leur faire la leçon. Trêve de bavardages donc! Désormais confrontées aux méandres humains, les Chuchoteuses travailleraient avec leurs mains et leurs doigts. Confinées dans une opaque caverne, se saisissant des attaches qui unissent les individus, elles auraient à les trier puis les assembler. D’où leur nouvelle identité: les Filandières.

A

vec l’espoir de recouvrer leurs privilèges, les fées rivées à leurs ténèbres cherchèrent la lumière et voulurent se lancer à la conquête de la Terre. Périlleuse entreprise qui les conduisit à examiner patiemment pendant des jours et des jours les arcanes du monde. En plongeant ainsi dans l’existence des vivants, les Filandières découvrirent l’infinie complexité de l’espèce humaine. Avec des desseins qui s’ébauchent et se perdent. Avec des accointances qui se trament et se délitent. LIRE LA SUITE EN PAGE 14

Bio express

D’origine colombienne, Claudia Tapias-Ospina, 46 ans, écrit et peint depuis sa jeunesse. Licenciée en lettres, elle a coordonné l’édition de nombreux ouvrages d’art, en particulier sur Botero, Morales, Valdés, Gilot, Lempicka, Baudot... Elle est l’auteur de plusieurs contributions journalistiques dans des périodiques hispanophones réputés ainsi que d’un livre de poèmes («Soñario», Ed. Oniro, Bogotá). Mariée et mère de deux filles de 8 et 4 ans, Claudia Tapias-Ospina vit à Lausanne. www.ctapias-ospina.com


14 | Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

Avec des bonnes fortunes qui se font et se défont. Les fées firent preuve d’une détermination si farouche dans l’accomplissement de leur besogne qu’elles parvinrent à appréhender jusque dans leurs moindres détails la Terre et ses créatures. Un seul problème subsistait. La Terre resplendissait de lumière – ce qui les attirait mais les incommodait aussi beaucoup. Il leur était quasiment impossible de s’en approcher, car, au fond de leur antre, la nuit leur était pour ainsi dire devenue consubstantielle.

N

e trouvant pas d’emblée le moyen d’échapper à cet éblouissement, elles eurent l’idée de revêtir la planète d’un châle d’ombres. Après tout, n’étaient-elles pas des Filandières? Pour atteindre leur but, elles extirpèrent une kyrielle de secrets et d’énigmes des habitants de l’éblouissante planète. A chacune de leurs cachotteries correspondaient des liens que les fées nouèrent pour en faire d’immenses fragments d’ombres. Certaines du succès de leur entreprise, se donnant l’illusion de pouvoir de nouveau maîtriser l’ici-bas, les Filandières se hasardèrent à tester la taille et l’efficacité de leur châle. Déployant prestement leur gigantesque paravent autour de la planète, elles réussirent à faire en sorte que, dans un premier temps, l’obscurité domine la lumière.

L

eur joie fut cependant de courte durée. Si elles eurent tôt fait de prendre possession de l’espace, elles s’aperçurent tout aussi rapidement que

leur toile s’embrasait par-ci par-là, laissant filtrer de puissants scintillements. Comme si la Vie, majestueuse, entendait contrecarrer les ardeurs colonisatrices des fées. Ou comme si la volonté des Terriens tenait à l’emporter à tout prix. Les orifices se multipliaient dans leur grande chape. Chaque fois qu’un habitant mourait, son esprit traversait l’éther et gagnait une lointaine étape. Si certains Terriens étaient condamnés à divaguer dans les profondeurs, rien ne pouvait empêcher ceux qui avaient vécu en accord avec leur nature profonde de prendre le large. D’où ces multiples poussières d’étoiles transperçant le voile des Filandières, tous les humains en route vers l’au-delà donnant naissance à un nouvel astre.

S

ubjuguées par ce feu d’artifice, les fées abandonnèrent leur intention de raccommoder les perforations de leur immense courtepointe pour se ranger à l’idée que, décidément, la Vie était la plus forte et qu’elles étaient en train d’y prendre, quasiment à leur insu, une part très active. En tout état de cause, l’obscurité ne serait plus jamais la même. Gardiennes du clair-obscur et des ténèbres, les Filandières s’apprêtaient, vu les circonstances, à composer avec la splendeur des étoiles. Eternellement astreintes à renouer avec la connaissance perdue de la Vie, elles se préparaient à explorer longtemps encore les tréfonds de la Terre, à disséquer les trajectoires de ses habitants, à éplucher le labyrinthe de leurs destins… Texte et illustrations Claudia Tapias-Ospina


récit

CONTE DE NOËL | 15

«Elles se rangèrent à l’idée que la Vie était la plus forte»


16 | Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

Le chanteur de décembre

Il a la voix de Mike Brant et le cœur du Petit Prince. Laurent Brunetti revient sur le devant de la scène avec un livre confession, un disque aux couleurs de Noël et une volée de concerts. Histoire d’une souffrance cachée et d’une rédemption.

C’

est un disque à mettre sous le sapin. Décembre, sonorités dépouillées, chants de Noël d’hier et foi d’aujourd’hui, tradition des bougies. On croit tout à coup Tino Rossi ressuscité pour une sainte nuit, le temps d’un Petit papa Noël. Mais non. Sur la pochette, c’est un autre homme. Pieds en terre, riant au ciel. Avec un arbre de fête, mais nu d’aiguilles, comme la sincérité d’une voix. Celle de Laurent Brunetti, ronde et puissante, généreuse, chuchotante aussi. «Je voulais m’offrir mon Noël à moi, comme je l’imaginais. Pas avec un sapin bien fourni et plein de guirlandes, mais un Noël vrai, symbole du partage humain et chaleureux.» Une séance de rattrapage pour le jeune interprète romand? Un peu, mais pas seulement. En effet, jusqu’à 16 ans, Laurent Brunetti n’a jamais fêté Noël. Pas de crèche, pas de célébration, pas de cadeaux. Parce que sa famille, alors adepte des Témoins de Jéhovah, ne le permettait pas. «On ne manquait de rien. Mais c’est difficile quand on est gosse par rapport aux copains. Alors, je m’inventais des cadeaux, des trains électriques…» Laurent Brunetti, c’est l’histoire d’un petit gars d’ici qui n’a jamais rêvé d’être une rock star. Qui chantait avec son père dans les grandes salles de mariage, à côté du synthé. Qui se cramponnait au micro pour oublier l’heure tardive et sa fatigue de petit gar-

çon. C’étaient les années Frédéric François, Goldman et Balavoine. «La musique avec mon père, c’étaient les plus beaux moments qu’on vivait ensemble. Je me suis construit un rêve là autour.» Cette belle folie un peu colorée, comme il l’appelle, l’a porté à travers les jours. Lui a fait toucher les étoiles, perdre pied parfois, re-

«Je m’inventais des cadeaux, des trains électriques» tomber brutalement sur terre aussi. Mais l’a maintenu debout. Avec ses deux boucles d’oreilles, sa capuche noire, sa barbe coupée design, c’est un nouvel homme qui paraît aujourd’hui. Trente-cinq ans et le regard droit. L’émotion dans chaque mot et la voix posée juste. «Oui, je peux dire que j’existe. Bien sûr, je suis fait de ce que j���ai été, mais j’ai enfin le sentiment d’être là. Ce que je ressens est moins doux, moins léché. Je suis moins gentil, j’ose dire non!»

La sincérité d’une voix Recalé le jeune premier aux postures romantiques qui poussait un peu trop sa voix dans les vibratos de Mike Brant, à qui il a d’ailleurs

dédié un disque hommage. Recalé celui que les plateaux d’Alain Morisod ont rendu visible. Désormais, Laurent Brunetti prend ses distances et «porte ses valises tout seul». Sans rien renier pour autant. «Je suis davantage un chanteur d’émotions qu’un chanteur romantique. Pour moi, c’est une évidence d’interpréter des chansons d’amour. Ce qui m’importe, c’est d’être authentique et vrai. Chaque chose a un sens au moment où je la fais.» Quatre CD en tout, quelque 13 000 albums vendus en Suisse romande, et une certaine notoriété sur le territoire helvétique. Il est devenu ce chanteur de proximité, adoré par les mères de famille et snobé par les médias. Hors temps, hors mode. Mais les étiquettes, il ne s’en soucie pas. Prend celles qu’on lui colle avec le sourire, mais continue de tracer son chemin personnel et profond. Avec cette étonnante reconnaissance qu’ont les personnes revenues de grandes souffrances. Parce que derrière ses facéties scéniques et ses volutes vocales s’est longtemps caché autre chose: une absence à lui-même, accentuée ou révélée par un problème de poids. Son combat contre l’obésité, il le raconte dans un livre, Le cœur gros comme ça, paru dernièrement aux Editions Mon Village. «C’était pénible d’aller fouiller tout ça. Ce manque d’amour et de respect de moi-même, cette maltraitance, ce

Laurent Brunetti, un artiste adoré par les mères de famille et snobé par les médias.


récit

CHANSON | 17

corps défiguré, cette mutilation.» Pas un livre de recettes ni une biographie. Juste un témoignage en vérité, touchant de maladresse parfois, mais nécessaire pour lui. Et les autres.

Inclination au voyage Oublié son premier métier de contrôleur fiscal, il se consacre aujourd’hui entièrement à la musique. Accepte quelques travaux d’appoint, ne se préoccupe pas du lendemain, veut vivre assis dans l’instant, les bras ouverts. N’a besoin de rien, que «d’être ému, faire des rencontres et partager». Avec ce côté nomade, cette inclination au voyage, héritée peutêtre de ses parents qui déménageaient tout le temps. «Dès que les derniers rideaux étaient installés, on repartait. Moi, aujourd’hui, je ne pose jamais tout au même endroit.» Noël, il le fêtera cette année sur scène. «Ce sera ça, le cadeau: les lumières, la scène, les gens.» Et puis, comme chaque fin d’année, il écrira sur un petit papier tout ce qu’il a aimé en 2008, le meilleur et l’ombre aussi, l’accrochera à un ballon gonflé à l’hélium et le laissera s’envoler dans le bleu. «Je veux laisser partir au ciel tout ce qui est beau. J’ai foi en la vie, en ce qui se transmet, en l’amour des humains.» Patricia Brambilla Photo Mathieu Rod

A écouter Laurent Brunetti sera en concert le 21 décembre à 17 h à Bossonnens (FR), le 22 déc. à 20h à La Chaux-deFonds, le 23 déc. à 20 h à St-Cierges (VD) et le 25 déc. à 17 h à Echallens (VD). Entrée libre. Infos sur www. myspace.com/laurentbrunetti CD: «Décembre» de Laurent Brunetti, distr. Disques Office


18 | Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

L’étonnante naissance du christianisme

Jésus a été crucifié, les chrétiens persécutés, comment le christianisme a-t-il pu devenir la religion de l’immense Empire romain? Et de l’Occident tout entier? Le point avec Jérôme Prieur, co-auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet. Jérôme Prieur, au fond, quand le mot chrétien apparaît-il pour la première fois?

Le mot «chrétien» qui désigne les adeptes, les partisans du Christ – «christ» étant l’équivalent grec du terme «messie» – n’apparaît que trois fois dans le Nouveau Testament, qui ne prendra sa forme quasi définitive que vers l’an 150 de notre ère. Dans les Epîtres de Paul, qui datent de 50-60 – un texte antérieur aux Evangiles et le plus ancien du Nouveau Testament – le mot «chrétien» n’est jamais utilisé. Le terme apparaît pour la première fois dans les Actes des Apôtres écrits entre 80 et 90, où l’on comprend que le mot «chrétiens» a dû servir à l’administration romaine pour désigner parmi les juifs un groupe de gens particulier, qui auraient causé de l’agitation à Antioche, en Syrie, dans les années 40. S’ils n’usaient pas du mot «chrétiens», comment ces gens s’appelaient-ils entre eux?

Ils s’appelaient «frères», la «Voie». Et ils ne constituaient qu’une petite mouvance, messianiste, du judaïsme de l’époque, partagée entre pharisiens, sadducéens, disciples de Jean le Baptiste, zélotes, etc. Il faut surtout rappeler ceci: dans la tradition juive, Israël est le lieu élu par Dieu pour établir sur terre son royaume. Or, depuis la prise de Jérusalem par les Babyloniens en –587, puis par les Romains en –63, ce royaume fondé par David est souillé par les impies: toutes les communautés juives espèrent retrouver les faveurs de Dieu. Parmi elles, les «chrétiens» sont dans l’attente du moment où leur Seigneur, le Christ ressuscité, reviendra en

A lire et à voir Jérôme Prieur et Gérard Mordillat, écrivains, cinéastes, sont les auteurs des best-sellers «Jésus contre Jésus» (1999), «Jésus après Jésus: l’origine du christianisme» (2005), tous deux réédités en poche (Point Essais). Leur dernier livre, «Jésus sans Jésus: la christianisation de l’Empire romain» vient de paraître aux Ed. du Seuil. Vient également de sortir un coffret de 12 DVD qui réunit les passionnantes enquêtes de ces deux auteurs auprès d’une cinquantaine de spécialistes et historiens du christianisme. Ce coffret intitulé «L’Intégrale» contient les séries «Corpus Christi», «L’Origine du christianisme» et «L’Apocalypse» (la dernière série, qui vient d’être diffusée sur Arte).

gloire et délivrera la Terre sacrée de la présence des impies. Ce moment qu’ils espèrent marquera l’apocalypse, la Fin des temps, l’avènement du royaume de Dieu. On estime que Paul, auquel le Christ serait apparu sur la route de Damas, est le véritable fondateur du christianisme. En quoi?

Dans sa Première Epître aux Thessaloniciens, en 50-51, Paul répond à une communauté de croyants s’inquiétant que la Fin des temps ne se produise pas. Au fil de ses Epîtres, Paul privilégie de plus en plus l’idée d’un avènement spirituel du royaume de Dieu. Avec lui, on voit l’évolutiond’uneattenteimminente, terrestre, matérielle, concrète du Royaume à une annonce plus lointaine et intériorisée. Mais surtout, Paul va proposer de façon très novatrice d’associer dans le mouvement chrétien les juifs et les nonjuifs. Sans lui, le «christianisme» serait très probablement resté un courant purement interne au judaïsme. Qui sont ces non-juifs qui vont se rallier à Paul?

Ce sont des païens, Romains et barbares vivant dans l’Empire, qui ne

se reconnaissent plus dans les divinités grecques, romaines et autres, et qui sont attirés par le monothéisme juif, la croyance en un seul Dieu. Ces premiers «chrétiens» – j’emploie le terme de façon anachronique – sont encore très peu nombreux. De plus, c’est le contraire d’un mouvement monolithique. Si minoritaire que soit ce mouvement, le christianisme primitif est d’une extraordinaire diversité, il fourmille de tensions, de rivalités. Ce foisonnement, cette effervescence théologique se reflète même dans le Nouveau Testament. Ce n’est pas un livre d’une seule voix, mais une vraie bibliothèque où les Actes des Apôtres s’opposent aux Epîtres de Paul, et l’Apocalypse à ces mêmes Epîtres, etc. Ce recueil qu’est «Le Nouveau Testament» n’a commencé à se former qu’au milieu du IIe siècle. Quels textes sacrés les «chrétiens» lisaient-ils, avant?

Ils lisaient la Bible, la Bible hébraïque, qu’on appellera plus tard l’Ancien Testament. Très vite après la mort de Jésus, des traditions orales ont dû circuler, qui rapportaient ses paroles et ses miracles. Il a fallu les fixer par écrit. Dès la fin du

Ier siècle, on assiste à la floraison de nombreux textes, y compris des Evangiles qu’on appellera plus tard apocryphes (comme ceux de Pierre ou de Thomas). L’Eglise écartera les uns, inclura les autres dans le Nouveau Testament. Il s’agissait à la fois d’éviter une trop grande prolifération des textes, et de distinguer parmi eux ceux qui auraient valeur d’autorité. Finalement, l’établissement du Nouveau Testament résultera de négociations et de compromis entre les différentes communautés chrétiennes réparties dans l’Empire romain. Les chrétiens d’Orient résisteront par exemple à intégrer l’Apocalypse que les chrétiens d’Occident ont accepté plus rapidement en lui donnant un sens allégorique. Vers la fin du IIe siècle, il y a déjà un consensus sur 80% de ce que sera le Nouveau Testament tel que nous le connaissons aujourd’hui. Il ne sera entériné qu’à la fin du IVe siècle, mais officialisé seulement au XVIe siècle, au Concile de Trente. Pourquoi n’a-t-on pas retenu par exemple «L’Evangile de Marcion», qui date d’environ 140 et qui se voulait très chrétien?

Marcion est un chrétien des bords de la mer Noire qui arrive à Rome dans les années 140. Ses idées auront un retentissement considérable. Marcion tente en effet d’opérer une sorte de révolution théologique. Pour lui, Paul est le seul à avoir bien compris le message du Christ qui aurait révélé un Dieu autre que le Dieu des juifs. Et le seul Evangile à être fidèle à ce message serait celui de Luc. De surcroît, LIRE LA SUITE EN PAGE 20


entretien

JÉRÔME PRIEUR | 19

Jérôme Prieur s’est fait connaître, depuis dix ans et avec son complice Gérard Mordillat, pour ses remarquables enquêtes TV «Corpus Christi», «L’Origine du christianisme» et «L’Apocalypse».


20 | Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

Marcion l’expurge de tous les éléments qui lui paraissent encore trop relever du judaïsme. A cet Evangile, il ajoute les Epîtres de Paul, et il déclare: voilà le Nouveau Testament. Sa volonté de rupture avec le judaïsme paraît cependant beaucoup trop radicale aux autres communautés chrétiennes, qui l’excluent. Pourtant, le rejet de Marcion aura un impact formidable puisqu’il va contraindre la Grande Eglise à établir un Nouveau Testament plus large, celui que nous connaissons. Du même coup, la Bible juive n’a pas été écartée mais est devenue l’Ancien Testament.

nes réparties dans un empire qui tend à se disjoindre mettent en place des réseaux de solidarité, des structures d’assistance indépendantes des classes sociales, qui auront une grande importance. En 306, lorsque l’empereur Constantin accède au pouvoir, le terrain est mûr pour un basculement complet vers le christianisme?

Revenons en arrière, vers l’an 64. Néron commence à persécuter ceux que l’on appellera les chrétiens. Pourquoi le fait-il?

Les «chrétiens» ne représentent encore qu’une partie infime de la population, et aucun danger réel

«Les chrétiens sont des apatrides» pour l’Empire. Ce sont des juifs marginaux qui annoncent la Fin des temps, et l’on peut même se demander s’ils ne se réjouissent pas de l’incendie de Rome, en 64. Quand, quelques dizaines d’années plus tard, la séparation entre les juifs et les chrétiens aura eu lieu, les exécutions de chrétiens se font paradoxalement au cri de «A mort les athées!» Car qu’est-ce que ces genslà, qui ne croient pas aux divinités de Rome? Ce sont des parias, des gens qui vivent à part, de mauvais citoyens. C’est à ce titre qu’ils sont inquiétés et punis s’ils persévèrent dans leur «folie», mais de manière tout à fait sporadique pendant longtemps. Au contraire des juifs, peuple de longue tradition toléré par les Romains, les premiers chrétiens n’ont pas de patrie, pas de peuple, pas d’ancêtres. Ce n’est cependant qu’au milieu du IIIe siècle puis au début du IVe siècle, avec Dioclétien, que se produiront des vagues de persécutions systématiques.

Les premiers chrétiens allaient au martyre sous les cris de «A mort les athées!» Quel rôle ont joué les martyrs dans la naissance du christianisme?

Un rôle non négligeable, dans la mesure où l’opinion publique était frappée par ces gens prêts à mourir publiquement et dans d’atroces conditions simplement parce qu’ils ne voulaient pas renoncer à leurs convictions (il suffisait d’y renoncer pour échapper au martyre). On sait aussi par les textes que bien des chrétiens – y compris des femmes dont le statut prenait ainsi un caractère aussi héroïque que celui des hommes – aspiraient délibérément au martyre, le provoquaient afin d’accéder plus vite au Royaume de Dieu, et de témoigner le plus publiquement possible de la foi chrétienne. Si les communautés chrétiennes étaient si minoritaires au départ, et persécutées de surcroît, comment expliquer le succès du christianisme auprès des polythéistes?

C’est une évolution qui va tout de même se faire sur trois siècles. Plusieurs facteurs vont jouer un rôle. Ceux qu’on appelle les «craignantDieu» forment d’abord le gros bataillon des chrétiens. Ce sont des païens qui sont fascinés par la morale, la philosophie, les clefs d’ex-

plication du monde qu’offre le monothéisme, et donc d’abord le monothéisme juif. En même temps, il est difficile pour ces «craignant-Dieu» d’adhérer au judaïsme, dans lequel il faut respecter quantité de règles et d’interdits, et qui implique la circoncision

«L’auréole des saints vient d’Apollon» pour les hommes. D’autre part, le polythéisme est en perte de vitesse à la fin de l’Antiquité, on ne parvient plus complètement chez les intellectuels à croire à la multiplicité des dieux. Le christianisme arrive tout juste à ce moment où l’on aspire à une forme d’accès au monothéisme plus souple que celle du judaïsme. Les couches populaires se reconnaissent aussi dans une religion où un homme souffrant se révèle le plus puissant d’entre tous, et le fils de Dieu, Dieu incarné. Enfin, sur le plan sociologique, les communautés chrétien-

C’est une thèse que défendra l’Eglise catholique. D’autres pensent que Constantin, quelles qu’aient été ses convictions personnelles, s’est appuyé avant tout sur l’organisation très ramifiée de l’Eglise pour consolider son immense Empire d’Orient et d’Occident. Constantin, qui assassine sa femme et ses enfants, n’est pas un modèle de chrétienté. S’il adopte quant à lui le Dieu chrétien (il n’y oblige personne), il donne tout autant d’importance au dieu Soleil, Apollon. C’est en raison de cette combinaison entre paganisme et monothéisme que les saints chrétiens porteront une auréole. Cela dit, ce n’est qu’avec l’empereur Théodose Ier, à partir de 380, que le christianisme va devenir la religion officielle et obligatoire de l’empire romain. Au départ, le christianisme avait tout contre lui. Sa réussite est étonnante. Comment l’expliquer?

Le christianisme s’est certainement trouvé en phase avec toute une évolution de l’histoire des idées. Il a su opérer une synthèse entre l’évolution du monothéisme, la philosophie grecque et la pensée juive. Son succès au fil des premiers siècles va de pair avec le développement de la notion de personne, d’individu. Désormais, l’homme n’est plus en rapport lointain avec les dieux, le Dieu chrétien devient un dieu personnel, intime et omniprésent. Si l’on songe que le christianisme s’est d’abord fondé sur l’espérance de la Fin des temps, c’est évidemment un retournement extraordinaire de le voir s’imposer grâce à l’appui du pouvoir romain – ces Romains qui trois siècles et demi plus tôt avaient crucifié Jésus comme «roi des juifs»… Propos recueillis par Jean-François Duval Photos Kai Jünemann


chronique | 21

Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

MINUTE PAPILLON

Les constructeurs d’Arches de Noé

L’histoire que je préfère dans l’Ancien Testament, c’est certainement celle de l’Arche de Noé. Comme tout le monde, je la connais depuis mon plus jeune âge. Chaque fois que j’y pense, c’est comme si j’ouvrais un grand livre d’images: je vois des éléphants qui embarquent, des girafes et des lions s’avancer copains copains sur une même passerelle, je vois des oies, des kangourous et des ouistitis. Noé, c’est visible, marquait une préférence pour les espèces exotiques – le pauvre, s’il savait le nombre d’entre elles qui ont aujourd’hui disparu! Tant d’efforts en vain! Jean-François Duval, journaliste

Tout cela est évidemment très symbolique. Vous voulez mon avis? Cha-

que jour, vous et moi, nous sommes des constructeurs d’Arches de Noé. Le Déluge – fût-ce sous l’apparence d’un verre brisé ou d’une tasse de café renversée – menace à chaque instant; et notre tâche quotidienne est de bâtir de telles embarcations. C’est pour cela que nous nous levons chaque matin. Nous n’arrêtons pas de jouer aux sauveurs (les petits garçons le savent bien, qui

veulent si souvent jouer aux pompiers, et les fillettes aux infirmières quand elles ne sont pas aux petits soins pour leurs poupées). Je ne vois pas un seul métier, une seule activité humaine qui ne rejoigne, d’une certaine façon, l’entreprise de Noé. Tout le monde lutte contre le Déluge, avec une belle énergie. Noé avait déjà parfaitement compris les lois de l’entropie: qui n’avance pas recule, régresse, s’anéantit; à chaque instant de l’énergie se perd qu’il faut recréer. Les profs sauvent les élèves de l’ignorance, les dentistes réparent et sauvent notre dentition, les banquiers sauvent (pas toujours) notre argent, les mères de famille sauvent nos appartements de la poussière et de la saleté, l’Etat nous sauve de l’anarchie, les religions et les philosophies nous sauvent de la perte de sens, les chanteurs, les artistes, les musiciens et les poètes sauvent la beauté du monde, le réenchantent perpétuellement. Comme je faisais ces quelques remarques en présence de mon jeune ami Félix, il me dit que lui, ce qui l’avait

le plus frappé dans l’histoire de Noé, c’est qu’il embarquait tout par paire, que tout élément mâle était accompagné d’un élément femelle.

C’est vrai, je l’avais complètement oublié: s’il faut sauver ce monde, n’oublions pas qu’il est dialectique. Embarquons chaque chose et son complément nécessaire. Un chat et une chatte, mais aussi un Monsieur et une Madame souris. Le monde forme un tout indivisible, pas question d’embarquer une abeille sans sa fleur, un bonhomme de neige sans deux pommes de terre et une carotte, une prise électrique mâle sans sa prise femelle, un bonnet sans une jolie tête à coiffer. Simple comme bonjour, ce principe, non? Non, car du moment qu’on embarque un homme et une femme, tout se

complique. Ces deux-là n’ont pas la grande innocence des choses et des animaux. Embarquez un homme et une femme, et avec eux, c’est une cohorte, une longue théorie d’esprits fantomatiques qui monte à bord: le Bien et le Mal, le Beau et le Laid, des Oui et des Non, du Juste et du Faux, de l’Amour et de la Haine... Toutes choses dont l’humanité a le copyright exclusif. Ces choses nous habitent, nous sommes leur Arche, elles sont nos passagers. De cette délicate passerelle qui mène à l’an nouveau, nous verrons incessamment comment débarquer.

Publicité

La semence n’a de portée que par la volée du semeur. Envie d’informations plus intéressantes? Lisez

. www.migrosmagazine.ch


Préparés par des rédactions compétentes et dignes de confiance, les articles qui paraissent dans les journaux et magazines suisses vous permettent de vous rapprocher des gens. Lire, c’est s’informer sur l’actualité locale et internationale, comprendre les enjeux, rester à la page et saisir les évolutions sociales, économiques, technologiques et professionnelles. Rendez-vous sur le site www.presseabo.ch pour découvrir les différentes offres d’abonnements et participer à notre grand concours doté d’une palette de prix d’une valeur totale de Fr. 125'000.–

Foto: Reuters

Nous sommes toujours en phase avec l’actualité, pour que nos lecteurs le soient aussi.


actuel

Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

| 23

Informations MIGROS

«Les taux sont plus bas que jamais»

Harald Nedwed, président de la Banque Migros, s’exprime sur les taux des prêts hypothécaires historiquement bas, la politique de crédit et le salaire des cadres.

Banque Migros La Banque Migros a été fondée en 1958 par Gottlieb Duttweiler. Elle compte près de 750 000 clients et dispose actuellement de cinquantedeux succursales en Suisse. En 2008, la Banque Migros en a ouvert sept nouvelles et continuera d’étoffer son réseau d’ici à 2010. Près de 1500 collaborateurs se partagent 1300 postes à plein temps. Les créances hypothécaires représentent plus de 24 milliards de francs, ce qui la place au cinquième rang des banques suisses La Banque Migros gère des avoirs de clients se montant à quelque 24 milliards de francs, soit un volume de 10% de plus qu’au début de cette année. www.banquemigros.ch

Harald Nedwed, ici dans une des salles des coffres de la Banque Migros: «Nos clients attendent de nous que nous agissions avec prudence.»

La Banque Migros vient de baisser deux fois de suite les taux de ses prêts hypothécaires. Cela va-t-il continuer?

Il est difficile de faire des prévisions. Cela dépendra avant tout des éventuelles futures baisses des taux directeurs de la Banque nationale suisse.

Que vise la Banque nationale suisse en baissant ses taux directeurs?

Elle veut empêcher que l’économie réelle ne continue d’être contaminée par la crise financière. Des taux inférieurs diminuent les rendements de l’épargne. La Banque nationale suisse

veut ainsi inciter les épargnants à consommer davantage, puisqu’il vaut moins la peine de mettre de l’argent de côté. Dans le même temps, les entreprises profitent de coûts financiers inférieurs. Faisant suite aux baisses des taux directeurs, la Banque Migros a

donc fortement réduit ses taux hypothécaires...

Les taux de nos prêts hypothécaires à taux fixe sont actuellement au niveau le plus bas que nous ayons jamais connu! Au cours de LIRE LA SUITE EN PAGE 24


24 |

actuel

BANQUE MIGROS

Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

ces six derniers mois, ils ont baissé quasiment de moitié à la Banque Migros.

De nombreuses entreprises sont à la peine à cause de la politique restrictive des banques en matière de crédits. La Banque Migros, qui dispose de beaucoup de liquidités, est-elle particulièrement généreuse en ce moment dans l’octroi de crédits?

Quels sont, concrètement, les effets de ces baisses?

Prenons l’exemple d’un locataire qui envisage d’acquérir un appartement. A mi-juin de cette année, il aurait encore payé un intérêt de 4,35% sur un prêt hypothécaire à taux fixe pour deux ans. La semaine dernière, ce taux d’intérêt a chuté en dessous de 2,0%. Ainsi, pour une hypothèque de 500 000 francs, cela signifie que l’acquéreur potentiel économiserait actuellement plus de 10 000 francs d’intérêts par année. Conseilleriez-vous à vos clients bénéficiant d’un prêt hypothécaire à taux variable de le changer et d’en conclure un à taux fixe?

L’hypothèque à taux variable – dont le taux d’intérêt est actuellement à 2,75% – offre davantage de souplesse. Le taux d’intérêt d’une hypothèque à taux fixe demeure constant tout au long de la durée contractuelle, ce qui présente l’avantage de pouvoir calculer son coût au préalable. Compte tenu du bas niveau actuel des taux, l’hypothèque à taux fixe est devenue attrayante. Quand abaisserez-vous les taux d’intérêt de l’épargne?

Si les taux hypothécaires restent bas, nous devrons réduire l’intérêt de l’épargne, dans une proportion variant selon la nature du compte. Nous prendrons une décision cette année encore.

La crise financière profite à la Banque Migros. Combien avezvous gagné de nouveaux clients?

A fin novembre, nous comptions 60 000 clients de plus, soit une hausse de 46% par rapport à la même période l’an dernier. Beaucoup de clients répartissent désormais les risques éventuels et placent leur argent dans plusieurs établissements bancaires. Au final, il y a donc plus de comptes en Suisse. Et quel est le montant de l’afflux d’argent frais cette année?

Notre banque n’est pas directement touchée par la crise financière et n’a pas non plus de mandat étatique, mais elle est l’obligée de ses clients. Et ceux-ci attendent qu’elle gère leur argent avec prudence. Actuellement, la rémunération des managers est critiquée. Quelle est la politique de la Banque Migros en matière de bonus?

Comme tous les dirigeants du groupe Migros, Harald Nedwed ne reçoit pas de bonus.

Depuis le début de cette année, l’afflux s’est monté à 2,3 milliards de francs chez nous. C’est plus du double par rapport à la même période l’an passé. Mais il faut aussi savoir que la baisse des cours boursiers a entraîné une importante dévalorisation. Le total des avoirs en Suisse a donc diminué. Dans ce contexte, notre afflux d’argent frais est impressionnant.

la Banque Migros pour attirer de nouveaux clients?

Notre publicité repose sur trois piliers: elle est transparente, stratégique et loyale. Nous ne faisons pas d’opportunisme. Comme notre succès le prouve, ce concept est le bon. Qu’est-ce que cela signifie concrètement?

Cela signifie que nous n’avons pas spécialement réagi à la crise ni lancé d’action publicitaire particulière. Nous ne pêchons pas en eau trouble. C’est une tactique qui ne suscite aucune sympathie et qui n’a pas d’effet durable.

Les retraits de capitaux et la diminution du nombre de clients affaiblissent les grandes banques et partant, la Suisse. Au niveau de la publicité, comment se comporte

Comme tous les dirigeants des entreprises et des coopératives du groupe Migros, je ne reçois pas de bonus. Les cadres et les autres membres de la direction reçoivent en revanche des boni modérés. Qu’entendez-vous par modérés?

En règle générale, les montants se situent entre 0 et 20% du salaire fixe. Nos effectifs ont augmenté de 63% au cours de ces dernières années! Cela démontre que nous pouvons attirer des collaborateurs qualifiés et motivés, sans devoir leur accorder de boni démesurés.

Propos recueillis par Daniel Sägesser Photos Joschi Herczeg

Evolution du taux des prêts hypothécaires

Crédit hypothécaire

5,5 %

24

5,0 %

24,2

22

21,6

4,5 % 4,0 %

20

3,5 %

18

19,4 18,0

3,0 % 16

2,5 % 2,0 %

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

Prêt hypothécaire à taux fixe pour cinq ans.

Les taux d’intérêt des prêts hypothécaires à taux fixe de la Banque Migros sont à un niveau historiquement bas.

2009

14

15,7 2000

2002

2004

2006

2008 200 8

En milliards de francs.

Le volume des crédits hypothécaires a fortement augmenté.


«Il y a 10 ans, je n’aurais eu aucune chance.» Voici quelques décennies à peine, le cancer passait pour une maladie incurable. Aujourd’hui, un malade sur deux en réchappe. Du moins en Suisse. Votre don permet d’améliorer encore la thérapie.

CCP 30-3090-1

Publireportage

Au revoir Beromünster, bienvenue à la radio numérique Avec la fermeture, dans une semaine, de l’émetteur OM de Beromünster, c’est toute une époque de l’histoire suisse de la radio qui touche à sa fin : celle d’un émetteur national dont la mission principale était de répondre aux besoins d’information et de divertissement des auditeurs par la diffusion de reportages, concerts en direct, pièces radiophoniques, etc. Aujourd’hui, le paysage radio a radicalement changé : selon la devise « tout, partout, à tout moment », l’auditeur souhaite écouter la musique de son choix en tout lieu et à n’importe quel moment.

L’achat d’un poste de radio équivalait à cette époque à plusieurs mois de salaire. SRG SSR idée suisse propose toute une série de radios entièrement consacrées à la musique : Radio Swiss Classic offre 24h/24 les plus belles œuvres de musique classique, Radio Swiss Jazz propose jazz, soul et blues tout au long de la journée et Radio Swiss Pop diffuse les meilleurs hits de la pop des 50 dernières années.

Radio Swiss Pop – uniquement de la musique La Suisse compte une cinquantaine de radios qui diffusent de la pop. Alors pourquoi une de plus ? Il y a 10 ans, époque à laquelle Radio Swiss Pop a commencé d’émettre, la musique locale n’avait pratiquement pas de place sur les ondes. Autrefois, la majorité des radios ne diffusaient pratiquement que de la pop et du rock internationaux, dans la crainte que des chansons suisses, moins connues, entraînent une érosion des parts de marché. Radio Swiss Pop est l’une des premières radios suisses à avoir osé accorder aux chanteurs suisses une place de choix dans sa grille et ne l’a jusqu’ici pas regretté. Avec près de 250’000 auditeurs, Radio Swiss Pop est l’une des premières radios pop de Suisse ; son répertoire compte actuellement plus de 1’100 musiciens suisses et 1 titre sur 4 diffusé sur ses ondes est une réalisation suisse ! A part cela, qu’est-ce qui fait la différence de Radio Swiss Pop ? Exclusivement dédiée à la musique, elle ne diffuse pas de publicité et renonce aux commentaires d’animateurs parfois prolixes. Avec un service d’informations en quatre langues, www.radioswisspop.ch est unique dans l’univers de la radio. Les amoureux de musique se voient proposer des informations textuelles, vidéo et sonores sur les chansons diffusées. Autant de prestations très appréciées

des auditeurs ; il n’y a donc rien d’étonnant à ce que le nombre de visiteurs ait été multiplié par dix au cours des cinq dernières années. Les interprètes sont également à l’honneur : un code d’accès personnel leur permet de consulter les évaluations que les auditeurs font de leur musique. La radio numérique est également mobile Il y a encore peu, il fallait passer par le câble ou le satellite pour capter Radio Swiss Pop. Aujourd’hui, de plus en plus d’auditeurs écoutent la radio sur les nouveaux postes numériques (DAB/DAB+) qui relaient Radio Swiss Pop sur tout le territoire helvétique, en mobile également.

Comment écouter Radio Swiss Pop : En numérique (mobile) Par le câble Par le satellite (Eutelsat) Via Internet www.radioswisspop.ch Pour celles et ceux qui préfèrent le jazz ou la musique classique, il existe aussi deux radios numériques : Radio Swiss Jazz et Radio Swiss Classic. www.radioswissjazz.ch www.radioswissclassic.ch

Acheter une radio numérique (DAB+) dernier cri dès 80 francs. Pour tout savoir sur le numérique : www.dab-radionumerique.ch ----------------------------------------

9 radios numériques à gagner : Radio Swiss Pop invite les lecteurs à participer au tirage au sort de 9 radios numériques de la marque M-Electronics (voir photo). En vente dès février dans les magasins M-Electronics. Comment participer au tirage au sort ? Il suffit de remplir le formulaire et de le renvoyer à : Radio Swiss Pop Mot-clé « Migros Magazine » Giacomettistrasse 1 Case postale 3000 Berne 15 Nom: Adresse: NPA/Loc.: Merci de m’envoyer la newsletter de Radio Swiss Pop : E-mail:


26 | Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

Le grand retour des billes

Après leur incroyable succès cet été, les Lilibiggs font à nouveau rouler les billes à Migros, et ce, du 29 au 31 décembre. De quoi bien s’amuser pendant les vacances scolaires.

H

Six nouvelles billes aux motifs de saison Et voici comment ça marche: pour tout achat de 80 francs minimum, les clients recevront – directement aux caisses des magasins – un petit sac contenant trois billes. Au total, la collection de l’édition de fin d’année se compose de six billes blanches arborant des motifs d’hiver ou de la Saint-Sylvestre. Attention: un petit sac seulement sera distribué par passage aux caisses. L’action est valable dans les magasins Migros ainsi que dans les quatre marchés spécialisés (SportXX, Micasa, M-Electronics et Do it + Garden Migros).

Photos Joschi Herczeg

ugo, Nina et Tobi, les trois sympathiques Lilibiggs, ont bien caché leur jeu. Dans la plus grande discrétion, ils ont organisé le grand retour des billes à Migros. Cette édition de fin d’année se déroulera sur trois jours, soit du 29 au 31 décembre 2008.


actuel

BILLES | 27

Ça roule pour lui! Mais qui se cache donc derrière cette édition spéciale de billes? Les Lilibiggs, bien sûr, mais aussi Christoph Dockmann, chef de projet à Migros. Pourquoi proposez-vous une nouvelle fois des billes?

Migros est un distributeur tourné vers les familles et fait tout pour combler les besoins de ses clients. Etant donné que la demande a été énorme l’été dernier, nous avons souhaité faire un cadeau à tous les amateurs de billes et les surprendre avec notre édition de fin d’année.

Y aura-t-il à nouveau un plateau de jeu pour ranger ses billes?

Christoph Dockmann, chef de projet à Migros, se réjouit de proposer à tous les enfants une nouvelle série de billes Lilibiggs.

Non. Nous voulons simplement rappeler aux enfants qu’avec un peu de fantaisie il est également possible de jouer aux billes en hiver. Sur le site www.billesmania.ch ainsi que dans cette présente édition, ils trouveront quelques idées pour s’amuser.

«Avec un peu de fantaisie, il est aussi possible de jouer aux billes en hiver.»

Cette nouvelle série marquet-elle la fin de la billesmania ou doit-on s’attendre à d’autres actions?

Migros s’efforce de toujours surprendre ses clients et leurs enfants. Qui sait ce que Hugo, Nina et Tobi, les trois Lilibiggs qui ont lancé les billes cet été, vont encore nous concocter. Beaucoup d’enfants seront en vacances entre le 29 et 31 décembre. Auront-ils d’autres possibilités de se procurer des billes?

Dans son édition du 5 janvier 2009, Migros Magazine publiera un grand quiz sur les billes. Les gagnants pourront remporter des sacs de billes. Par ailleurs, les internautes peuvent gagner des billes sur le site www.billesmania.ch. Très sincèrement, avez-vous vous-même déjà joué aux billes?

(Rires). Bien sûr, je me suis aussi pris au jeu lorsque la billesmania a déferlé en Suisse. Vous savez, il n’y a pas d’âge pour s’amuser et jouer aux billes.


28 | Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

De l’assortiment Migros > NOËL

A Noël, rien n’est trop beau. Pour que le repas de la reine des neiges Florence et de son hôte, l’ours polaire, soit une réussite, Ueli le cuisinier utilise avant tout des produits de la ligne d’épicerie fine Sélection.

L

e cuisinier Ueli murmure à l’oreille de la reine des neiges Florence, car il ne veut pas que la servante, le valet et les trois lutins découvrent que son succulent menu a été préparé avec des produits Sélection. C’est qu’il veut conserver son hégémonie en cuisine. Pour Florence, par contre, le chef accepte de lever le voile. Tout commence par le fromage frais au poivre qui accompagne les figues en entrée. Sous une apparence et une saveur toutes françaises, c’est pourtant un pur produit artisanal fribourgeois, qui doit sa texture onctueuse au fait qu’il est confectionné à la main. Dans cette recette, le fromage double-crème se marie à la perfection au miel Caa-tay d’Argentine. Là-bas, la fleur éponyme s’épanouit dans le delta des fleuves sud-américains Paraná et Uruguay à la saison des pluies. Les apiculteurs d’eau, appelés ainsi parce que leurs ruchers sont placés sur pilotis, récoltent LIRE LA SUITE EN PAGE 30

Photos Dirk Lässig, Kay Herschelmann, stylisme Marlise Isler, coiffure et maquillage Barbara Grundmann, décor Markus Härdi, recettes Andrea Pistorius

Sélection vous invite


en magasin No 47 Bricolage et décoration

No 48 Boules et guirlandes

No 49 Biscuits et pralinés

No 50 L’univers des cadeaux

No 51 Idées pour un menu de fête

| 29

No 52 Recettes et cadeaux Sélection

à passer à table

Figues gratinées au fromage frais au poivre Entrée pour 4 personnes 2 dl de jus de raisin rouge 2 cs de miel Caa-tay Sélection 1 cs de vinaigre de pomme au citron Sélection 1 cs d’huile d’argan Sélection sel, poivre du moulin ½ bouquet de thym 50 g de mélange de noix Sélection 125 g de fromage frais au poivre Sélection 5 figues fraîches cicorino rouge

A hôte exceptionnel, repas exceptionnel: Florence la reine des neiges maîtrise décidément l’art de recevoir.

1) Dans une grande poêle, faire réduire en sirop le jus de raisin. Ajouter 1 cs de miel, le vinaigre de pomme et l’huile d’argan. Saler et poivrer. Réserver au chaud. Préc Préchauffer le four à 220 degrés. R 2) Réserver quelques brins de thym. Prél Prélever 1 cc de feuilles sur le reste

des brins et les hacher fin. Hacher les noix. Ecraser le fromage frais à la fourchette. Le mélanger avec le reste de miel et les hachis de thym et de noix. Saler et poivrer. 3) Couper 1 figue en tranches et partager les autres en deux dans le sens de la longueur. Y former une petite cavité au centre par une légère pression. Garnir les moitiés de figues de l’appareil au fromage et les disposer dans un plat réfractaire. Faire cuire dans la partie supérieure du four pendant 5 à 7 minutes, jusqu’à ce que le fromage brunisse légèrement. 4) Entre-temps, dresser des feuilles de cicorino sur des assiettes. Déposer les figues chaudes dessus. Décorer de sauce, de thym et de tranches de figues. Servir aussitôt.


30 | Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

Réussite garantie avec la ligne Sélection un miel fruité à partir du nectar de cette fleur. Avec le plat principal, le cuisinier revient en Europe. Au Nord tout d’abord, puisque la viande qu’il apprête est du filet de bœuf irlandais. Les bœufs paissent toute l’année en plein air sur de verts pâturages. Cette alimentation naturelle rend leur viande tendre comme du beurre. «Et d’où tiens-tu le jambon dont tu enveloppes les tranches de filet de bœuf?» lui demande Florence. «Oh, pour le jambon, les Italiens sont les meilleurs. Le climat humide de la région de Parme, la viande goûteuse des porcs de la Lombardie ainsi que le savoir-faire des Salumieri di Zibello sont garants d’un régal sans pareil», lui murmure Ueli à

l’oreille, avant de poursuivre: «A propos, la truffe estivale coupée en lamelles, que je dépose sur la purée de pommes de terre, pousse en symbiose avec les feuillus d’Ombrie, dont des noisetiers. La prochaine fois, nous pourrons la servir sur des pâtes ou du risotto. C’est également délicieux.» Le cuisinier est aux anges. Avec des ingrédients aussi délicats, impossible de rater quelque chose en cuisine. Pour Florence, ces histoires culinaires ressemblent à des contes de Noël qu’elle se réjouit déjà de narrer à l’ours polaire. Ruth Gassmann

LIRE LA SUITE EN PAGE 32

Filet de bœuf gratiné sur son miroir de vin rouge

Plat principal pour 4 personnes

1 petite poire 60 g de brie de Meaux Sélection 4 tranches de filet de bœuf irlandais Sélection d’environ 150 g 4 tranches de Culatello Sélection sel, poivre du moulin 2 cs d’huile d’olive Sélection 4 branches de romarin 2 gousses d’ail 1 dl de vin rouge 2 cc de sauce Cumberland

1) Préchauffer le four à 220 degrés. Couper les poires en fins quartiers et le brie de Meaux en dés. 2) Enrouler une tranche de jambon autour de chaque filet et les ficeler. Saler et poivrer. Saisir dans l’huile la viande des deux côtés pendant environ 2 minutes avec le romarin et l’ail. 3) Disposer dans un plat réfractaire et répartir les quartiers de poire

dessus. Cuire au four pendant 4 minutes. Parsemer de dés de fromage et poursuivre la cuisson pendant 1 à 2 minutes. 4) Entre-temps, déglacer les sucs de cuisson avec le vin dans la poêle. Ajouter la sauce Cumberland et faire réduire en sirop. Saler et poivrer. Dresser la viande sur un miroir de sauce. Présenter avec la purée de pommes de terre aux truffes.

Purée de pommes de terre aux truffes

Accompagnement pour 4 personnes 600 g de pommes de terre riches en amidon sel 1,5 à 1,8 dl de lait 40 g de beurre noix de muscade fraîchement râpée poivre du moulin 2 cc d’huile d’olive aux truffes Sélection env. 20 g de carpaccio de truffes Sélection

1) Eplucher les pommes de terre et les couper en morceaux d’égale dimension. Les cuire à l’eau salée jusqu’à tendreté. Egoutter et laisser tiédir dans la casserole. 2) Chauffer le lait avec 20 g de beurre dans une petite casserole. Passer les pommes de terre au presse-purée dans la grande casserole. Ajouter peu à peu le lait bouillant à la purée en fouettant jusqu’à obtention de la consistance

souhaitée. Assaisonner d’un peu de noix de muscade, de sel, de poivre et d’huile d’olive aux truffes. 3) Faire mousser le reste de beurre dans une casserole, ajouter le carpaccio de truffes et le remuer brièvement. Saler et poivrer. A l’aide d’une poche à douille en forme d’étoile, dresser la purée sur des assiettes, la décorer d’une lamelle de truffe et l’arroser d’un peu de beurre.


en magasin

RECETTES ET CADEAUX SÉLECTION | 31

Une table bien mise et un décor de circonstance participent au plaisir gustatif.

Tartelette à la pêche et au fruit de la passion avec fond à l’amaretti au citron Pour 4 personnes (4 moules à muffins en silicone ou 4 petits moules à dessert de 6 cm de diamètre) 80 d’amaretti au citron Sélection 30 g de beurre 2 feuilles de gélatine 1 jaune d’œuf, très frais 1 cs bombée de sucre glace 50 g de confiture à la pêche et au fruit de la passion Sélection 150 g de mascarpone 1 dl de crème 2 fruits de la passion menthe 4 amaretti pour le décor 1) Moudre grossièrement les amaretti au hachoir électrique. Faire fondre le beurre et le mélanger aux amaretti moulus. Disposer les moules à desserts sur une planche à découper recouverte de papier sulfurisé. Etaler la pâte sur les fonds des moules et la presser légèrement. Faire tremper la gélatine dans de l’eau froide.

2) Battre en mousse le jaune d’œuf avec le sucre. Le mélanger avec la confiture à la pêche et au fruit de la passion et le mascarpone. Egoutter la gélatine et la faire fondre très lentement à tout petit feu avec 1 cs d’eau dans une casserole. Y incorporer ¼ de la crème, puis ajouter délicatement le reste. Fouetter la crème en neige ferme et l’incorporer délicatement. 3) Verser l’appareil dans les moules et faire prendre au réfrigérateur durant 4 heures au moins. Avant de servir, plonger brièvement les moules en silicone dans de l’eau bouillante. Si utilisation de moules à dessert: détacher le bord à l’aide d’un couteau. Détacher délicatement les tartelettes des moules et les dresser sur des assiettes. Partager les fruits de la passion en deux, prélever la pulpe et la répartir sur les tartelettes. Décorer avec la menthe et un amaretto.


32 | Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

Raclette au chili des Alpes: un divin mariage de fromage à raclette et de chili piquant, 320 g, Fr. 12.–

Par Sélection: fourchettes, 4 pces, Fr. 49.90, couteaux, 4 pces, Fr. 59.90, cuillères, 4 pces, Fr. 49.90, cuillères à café, 4 pces, Fr. 39.90, assiette de présentation, 31 cm, carrée, Fr. 44.90, assiette, 24,5 cm, ronde, Fr. 19.90, assiette à dessert, 21 cm, carrée ou ronde, l’une, Fr. 15.90, carafe à décanter, soufflée à la bouche, Fr. 64.90, flûtes à champagne, 34,3 cl, 2 pces, Fr. 24.90, verres à vin rouge vieillis, 62,6 cl, 2 pces, Fr. 29.90

Fr. 99.90

Sublime de chocolat: truffes assorties fourrées de ganache et déclinées en exquises variations, 135 g, Fr. 14.80

Dattes Medjool: ces fruits des rois du Maroc sont plus grands et plus sucrés que les autres dattes, 227 g, Fr. 6.30

Sel de Perse: de la province de Semnan (nord de l’Iran), riche en chlorure de potassium, reflets bleutés, 95 g, Fr. 7.90

Boîte-cadeau: avec huile d’olive, vinaigre balsamique, sel de l’Himalaya et mélange de poivre et de fleurs, Fr. 54.–

Les yeux des lutins Dirk et Steve se remplissent d’étoiles lorsqu’ils regardent les produits Sélection.

Couteau Santoku: un couteau en céramique restant affûté pendant des années et ne rouillant jamais,


Encore plus avantageux Valable du 23.12 au 29.12

7

50%

95

au lieu de 15.90

Saumon fumé atlantique Elaboré en Suisse avec du saumon d’élevage atlantique de Norvège. 250 g Jusqu’à épuisement du stock

2

90

Kiwis Italie le kg

15

80 au lieu de 19.80

Fondue suisse en lot de 2 prête à consommer 1,6 kg Fondue moitié-moitié en lot de 2 prête à consommer 1,6 kg 20.90 au lieu de 26.20 Jusqu’à épuisement du stock

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.


Encore plus avantageux Valable du 23.12 au 29.12

49.–

au lieu de 61.–

28.–

au lieu de 35.–

Fondues Chinoise en cubes de porc de Suisse kg de boeuf de Suisse 49.– au lieu de 61.–

Viande de bœuf pour fondue bourguignonne de Suisse kg Viande de cheval pour fondue bourguignonne du Canada kg 34.– au lieu de 41.–

49.–

au lieu de 61.–

Entrecôte de boeuf de Suisse kg

17

60

Calendrier forêt noire

28.–

Calendrier crème au beurre 13.50

au lieu de 38.–

Rôti filet de porc de Suisse kg

260

43.–

2

40 au lieu de 3.–

Sur tous les sérés aux fruits en lot de 4 –.60 de moins Exemple: à la fraise 4 x 125 g 2.40 au lieu de 3.– Jusqu’à épuisement du stock

au lieu de 3.60

au lieu de 53.50

Filet de saumon frais de Norvège 100 g

Filet d’agneau De Nouvelle-Zélande ou d’Australie kg

16

50 au lieu de 19.50

Pain Surprise la pièce de 430 g

18

50

21

90

Bouquet de fête

au lieu de 23.–

Fromage à raclette Valdor meule, 1/2 et 1/4 meule le kg

Société coopérative Migros Valais


30%

4

17.–

au lieu de 25.60

15

20

55

au lieu de 6.50

Fondue chinoise de dinde Classic surgelée 450 g Fondue chinoise de bœuf Classic surgelée 450 g 22.40 au lieu de 28.–

Jamòn Serrano Gusto Español jambon cru Espagne les 100 g Jusqu’à épuisement du stock

Napolitains assortis le sachet de 1,2 kg Jusqu’à épuisement du stock

2

au lieu de 19.–

20 au lieu de 2.80

Sur toutes les Crèmes du Confiseur, 400 g –.60 de moins Exemple: chocolat au lait 2.20 au lieu de 2.80

320

au lieu de 4.10

Salade de fête Anna’s Best 20% de réduction 250 g

19

90

4

50

Bouquet de roses et d’amaryllis le bouquet Jusqu’à épuisement du stock

au lieu de 5.70

Toutes les boissons pour l’apéritif 20% de réduction Exemple: Tonic water 6 x 50 cl 4.50 au lieu de 5.70

6

90

Mi-bas pour femme le lot de 10 paires Jusqu’à épuisement du stock

6 pour 4

840

au lieu de 12.60

Tous les 7UP et 7UP H2OH!* en lot de 6 Exemple: 7UP Regular 6 x 1,5 litre 8.40 au lieu de 12.60 *En vente dans les plus grands magasins Migros.

19

90

Pyjama pour femme avec bords élastiques Jusqu’à épuisement du stock


30% Valable du 23.12 au 12.1

19

90 au lieu de 29.–

Toutes les boîtes de bureau Exemple: Spacebox avec 5 tiroirs, dimensions: 33 x 28,5 x 32 cm 19.90 au lieu de 29.–

2450

6

20 au lieu de 8.90

Toutes les enveloppes en emballages géants (excepté les articles bénéficiant déjà d’une réduction) Exemple: enveloppes Papeteria C5, blanc, 100 pièces 6.20 au lieu de 8.90

au lieu de 35.–

Papier à photocopier Papeteria en emballages géants A4, 80 g/m2, blanc, 5 x 500 feuilles

5

50 au lieu de 7.90

Tous les papiers à photocopier Papeteria (excepté M-Budget) Exemple: papier à photocopier A4, 80 g/m2, blanc, 500 feuilles 5.50 au lieu de 7.90

19

60 au lieu de 28.–

Tous les classeurs en emballages géants de 10 pièces Couleurs: blanc, noir, bleu

En vente dans les plus grands magasins Migros.


en magasin

Fondue bourguignonne de bison: une viande aromatique et pauvre en graisse, 200 g, Fr. 19.50

RECETTES ET CADEAUX SÉLECTION ON | 37

Bouchées au chèvre: une création alliant pâte feuilletée et fromage de chèvre frais, 150 g, Fr. 9.80

Concours de Noël:

Qui suis-je?

❏❏❏❏ ❏❏❏❏❏❏❏ Gagnez une station vapeur ou des cartes cadeau Migros

Figues grecques, 150 g, Fr. 5.20, brie de Meaux, 200 g, Fr. 6.10, fromage au vin de sureau, 100 g, Fr. 3.30, fromage frais au poivre, 125 g, Fr. 4.–, couteau à parmesan, lame en acier inox, Fr. 19.90, plateau en bois d’olivier, Fr. 69.90

Jusqu’au 28 décembre, «Migros Magazine» met en jeu chaque semaine de magnifiques prix. Leur valeur totale est de Fr. 5900.–. A gagner cette semaine: quatre cartes cadeau, d’une valeur de Fr. 100.– chacune, et une station vapeur Express Turbo GV8330 Tefal, d’une valeur de Fr. 449.–, qui fait du repassage un jeu d’enfant. Pour participer: chaque semaine, «Migros Magazine» vous présente les acteurs des pages spécial Noël et vous demande de deviner le rôle qu’ils jouent. Les réponses peuvent être envoyées de la façon suivante: > par téléphone: composez le 0901 560 018 (Fr. 1.– l’appel) et prononcez le mot-clé «Noël», suivi de la solution, puis de votre nom et de votre adresse.

> par SMS: envoyez un SMS avec le mot-clé «Noël», suivi de la solution, puis de votre nom et de votre adresse, au numéro 920 (Fr. 1.– le SMS). Exemple: Noël, Solution, Arnaud Dupuis, rue Modèle 1, 9999 Ville modèle. > par internet: rendez-vous sur le site internet www.migrosmagazine.ch Dé de participaDélai tion 28 déti tion: ce cembre 2008. Le gagnants Les seront avertis par écrit et leurs noms publiés sur le site internet www.migrosmagazine.ch. Le versement en espèces de la contre-valeur ne peut être exigé. Le recours à la voie judiciaire est exclu.


ACTIONS «MERRY CRUISE-MAS»

vols et transferts inclus

dès CHF

Tortola

La Romana

1695.–*

ergoasw.ch

Les Seychelles à ½ prix... et l’avion est offert par dessus le marché!

St. Maarten

Catalina Island Antigua Pointe-à-Pitre

St. Lucia

Seychelles & Maurice Costa Europa (15 jours)

Caraïbes Sud Costa Atlantica (9 jours)

Costa Atlantica*****

Prix par personne en occupation double (CHF) (vols, transferts et taxes inclus) :

Cat. Cabine

Costa Europa Seychelles & Maurice (15 jours) Prix Prix Cruise- Prix Cruiseofficiel Mas, No. 24 Mas No. 26

Costa Atlantica Caraïbes Sud (9 jours) Prix Prix Cruiseofficiel Mas, No. 25

1 Intérieure standard 2 Intérieure supérieure 3 Extérieure standard 4 Extérieure supérieure 5 Extérieure avec balcon Intérieure à usage individuel Extérieure à usage individuel

5230.– 6080.– 7040.– 8000.– – 7790.– 11056.–

3360.– 3620.– 3720.– – 3930.– 4620.– 5270.–

1695.–* 1795.– 1895.– 2095.– – 1995.– 2195.–

2695.– 2795.– 2895.– 3095.– 2995.– 3395.–

2495.– 2595.– 2695.– – 3195.– 3095.– 3395.–

DÉPARTS : Costa Atlantica : No. 25 (9 jours) : 24.01.09, 31.01.09, 07.02.09, 14.02.09, 28.02.09 Costa Europa : No. 24 (15 jours) : 03.01.09, 17.01.09, 31.01.09 No. 26 (15 jours) : 14.02.09, 28.02.09 Glissez vers les plus belles plages du monde à bord du Costa Europa ou du Costa Atlantica. Joyeux Noël, nous vous souhaitons ce qu’il y a de mieux : les Seychelles et l’île Maurice ou le Sud des Caraïbes ! Réservez chez nous et profitez doublement:

Naviguez sans être menés en bateau !

2% supplémentaires sont offerts à nos fidèles clients

Important : Le nombre de cabines disponibles à ce prix spécial est limité : soyez rapides ! Prestations incluses : vols aller/ retour en classe économique (prix des vols sous réserve de modification, si la classe de réservation est complète), transferts entre le port et l’aéroport, croisière dans la catégorie de cabine choisie, pension complète à bord, libre utilisation des infrastructures, spectacles et divertissements, disco et musique live, taxes portuaires. Prestations non-incluses : boissons et dépenses personnelles, excursions facultatives guidées, pourboires (Euro 6.– par jour par pers.), surcharge carburant (Costa Atlantica CHF 66.– par pers., Costa Europa CHF 83.– par pers.), assurance annulation facultative (CHF 75.– par pers.), frais de dossier (CHF 20.– par facture).

Téléphone 021 351 89 89

www.cruisecenter.ch

Le bon goût est toujours de saison. Commandez vite votre numéro d’essai gratuit! Tél. 0848 87 77 77 www.saison.ch


Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

en magasin

TENDANCES | 39

Difficile de résister

Dès la première bouchée, on sent la différence: la viande Sélection est tendre, juteuse et se suffit à elle-même. Pas besoin d’assaisonnement particulier ou de marinade – cela serait un péché! –, un peu de fleur de sel, de poivre et éventuellement un filet d’huile d’olive suffisent. Pour Sélection, seules les meilleures viandes d’Irlande et du Canada sont retenues. Outre le filet de bœuf, l’entrecôte de bœuf et le carré d’agneau, tous trois irlandais, l’assortiment comprend encore deux viandes d’exception en provenance du Canada: l’entrecôte de cerf élaphe et l’entrecôte de bison. Parions que vous allez vous régaler!

Photo Claudia Linsi

Saumon ou caviar?

Les nouvelles spécialités Sélection: Carré d’agneau, les 100 g, Fr. 7.80*, Entrecôte de bœuf, les 100 g, Fr. 8.50* Entrecôte de cerf élaphe, les 100 g, Fr. 7.90* Entrecôte de bison, les 100 g, Fr. 8.90* Filet de bœuf, les 100 g, Fr. 12.–* * En vente dans les plus grands magasins.

A temps pour les fêtes, le Calvisius, un caviar d’esturgeon blanc d’élevage italien, très fin et peu salé, ainsi que deux nouvelles spécialités de saumon débarquent à Migros. Le saumon rouge sauvage d’Alaska Sockeye doit sa finesse et sa saveur à une technique de salage à sec et à un procédé de fumage utilisant un mélange de bois. Il est certifié MSC, un label octroyé aux produits d’une pêche durable. Quant au saumon écossais «Winter Edition», il est fumé au bois de chêne et a mariné dans un whisky écossais single malt. Caviar d’élevage italien Calvisius, 30 g, sur commande, Fr. 71.-* Saumon fumé d’Ecosse «Winter Edition», mariné au whisky single malt, les 100 g, Fr. 8.50* Saumon sauvage Sockeye d’Alaska, en tranches, certifié MSC, les 100 g,

Fr. 8.90

* En vente dans les plus grands magasins.


40 |

en magasin

SAINT-SYLVESTRE VESTRE RE

Ça va faire boum!

Que serait la nuit du 31 décembre sans bombes de table, guirlandes, ballons «Happy New Year» et autres accessoires tels que ces amusants cochons porte-bonheur? Bonne année 2009!

Bombe de table maxi Happy New Year, Fr. 13.90 Bougie pour chauffe-plat en forme de cochon ailé, 6 pièces, Fr. 6.90 Petit cochon assis, en céramique, Fr. 2.50

Migros Magazine 52, 22 décembre 2008 Migros

FASHION BY MIGROS

Sur son 31 «Le soir de la Saint-Sylvestre, je me permets quelques extravagances», glisse Zoi. Ce top violet fera parfaitement l’affaire. Et pour ne pas avoir froid, un châle ne sera pas de trop.» Quel que soit votre choix – sortir ou inviter des amis –, vous trouverez la tenue adéquate à Migros.

Strass et paillettes: Top femme, violet, Fr. 29.90* Pantalon femme, noir, Fr. 49.90* Châle femme, existe en différents coloris, Fr. 14.90* * En vente dans les plus grands magasins.

Gagnez une machine à popcorn Mio Star

Par téléphone: appelez le 0901 591 913 (Fr 1.-. / appel) et indiquez uez votre nom et votre adresse. Par SMS: envoyez le mot «Chance» et votre adresse au 920 (Fr. 1.- / SMS). Exemple: Chance Albert Modèle, Rue des Modèles 1, 9999 Modèleville. Par internet: rendez-vous sur le site internet www.migrosmagazine.ch, rubrique «Coup de chance». Délai de participation: 28 décembre 2008. Les gagnants seront informés par écrit. Le recours à la voie judiciaire est exclu. Il ne sera échangé aucune correspondance au sujet du concours. Le versement en espèces de la contre-valeur ne peut être exigé.

Grignotez avec Scarlett

La fête, la musique et les folles embrassades vous font bâiller d’ennui? Alors passez la SaintSylvestre à regarder un bon film allongé sur le canapé en faisant des câlins à votre partenaire. Que vous choisissiez Autant en emporte le vent, Le docteur Jivago ou Casablanca, prévoyez une bonne réserve de pop-corn… Machine à pop-corn Cinema de Mio Star, Fr. 29.90


en magasin

Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

PAPETERIE | 41

Tout est sous contrôle Avec les fournitures Migros à prix cassés, ranger ses affaires mettrait presque de bonne humeur.

R

ien ne rebute la nouvelle stagiaire. Enunéclair,ellerangelescontrats dans un classeur soigneusement étiqueté, place les dossiers en suspens dans des bacs à courrier, remplace les vieux stylos et les crayons mâchouillés par des modèles flambant neufs. Et cela en sachant qu’elle ne grève pas le budget. Car Migros propose actuellement des classeurs par lot de trois et de nombreuses autres fournitures de bureau avec des rabais allant jusqu’à 50%.

1. Boîte avec différents contenus, Fr. 5.90* 2. Post-it, 3 + 1, Fr. 4.90* 3. Ficelle, 3 pcs, Fr. 4.20* au lieu de Fr. 8.40 4. Cahier à spirale A4, divers sujets, Fr. 3.90* 5. Stylos, 10 pces, Fr. 2.90* au lieu de Fr. 5.80 6. Surligneurs Stabilo, 4 pces,

Photo Patrick Mettraux, stylisme Bigi Kraner, coiffure et maquillage Daniel Spizzi

Fr. 4.90*

1

4

3 5 6 10

1 9

7 8

7. Bloc de feuilles pour classeur à anneaux A4, 3 pces, Fr. 7.80* au lieu de Fr. 11.70 8. Boîte à tiroirs, Fr. 19.90** au lieu de Fr. 29.– 9. Répertoire en carton, 5 x 12 intercalaires, Fr. 6.90* 10. Classeur, divers motifs, Fr. 3.90* au lieu de Fr. 4.90 * En vente dans les plus grands magasins jusqu’à épuisement du stock. ** Du 23.12.08 au 12.1.09: bénéficiez de 30% de rabais sur les boîtes à tiroirs, le papier Papeteria et les enveloppes vendues en gros emballages.

Enveloppes C5, sans fenêtre, 100 pces, Fr. 6.20** au lieu de Fr. 8.90, papier A4, 500 feuilles, Fr. 5.50** au lieu de Fr. 7.90

2


42 | Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

Jean-Yves Drevet est le promu romand de l’année du GaultMillau.

Noël à la table du Prus

Nouvelle coqueluche des guides, le jeune chef neuchâtelois Jean-Yves Drevet nous concocte un plat festif, épicé, coloré…


aux fourneaux

| 43

Des recettes à réaliser chez soi > JEAN-YVES DREVET

I

l a aimé ce contraste entre l’armature bleutée et l’épaisseur intemporelle de la pierre, la verrière contemporaine prolongeant le moulin du XVIe et renvoyant dos à dos l’eau et le ciel, la forêt tissant une armure à cette forteresse fragile aux pieds baignés dans l’effervescence du puits du Seyon. La Ville voulait raser la Maison du Prussien et ce lieu magique, racheté par une fondation pour quelques centimes symboliques en vue de sa préservation, a certes connu pas mal de turbulences, voyant se succéder à son piano une dizaine de chefs, entraînés l’un après l’autre dans des faillites plus ou moins calamiteuses.

Jean-Yves Drevet a été séduit et, plus audacieux que les autres, gonflé peut-être, a emporté le morceau, rachetant le fonds de commerce, installant ici sa vision culottée du monde… C’était au printemps 2000 et les dix chambres de charme, nommées et décorées au gré de l’histoire du lieu, l’ont aidé à voir venir, au début, comme il dit. Et puis, petit à petit, ce beau trentenaire brun, physique à la Francis Huster, en a apprivoisé les coins et recoins, l’âme du lieu, restauré de pied en cap en pierre de Hauterive, avec une minutie d’horloger sertisseur, jusqu’à ses courants d’air et son humidité poignante quand tombe le soir. Il s’est installé, a trouvé ses repères et ses fidèles.

B

A

C

sien

D

A - Les ingrédients du plat de fête préparé par Jean-Yves Drevet. B - Faire bouillir le vin rouge et y ajouter le poivre de Tasmanie. C - Pocher les quartiers de poire 2-3 minutes dans le vin rouge. D - Saler et poivrer les suprêmes de pigeon et les faire revenir à feu vif. E - Faire revenir le foie gras deux minutes environ à feu vif.

E

Il avait pas mal tourné jusque-là, ce natif de Clermont-Ferrand, diplômé de l’Ecole hôtelière de Chamalières, passant de Castillon-duGard à Annecy, au Pavillon de l’Ermitage, soit deux établissements étoilés et quelques autres, avant de franchir la frontière côté Jura. Découvrant aussi avec l’œil de l’autodidacte, à travers quelques voyages gourmands, les tables cotées du moment, ébloui notamment par Jean-Georges Klein, à l’Arnsbourg, dans le Bas-Rhin: «Le repas le plus magique dont je me souvienne, pas seulement pour ce que j’y ai mangé, mais plus encore pour l’impression d’ensemble.» L’explication d’une passion du côté de l’enfance du chef? Pas vraiment, puisque dans son cas, papa était fraiseur et maman l’auteur d’une cuisine honnête. Quoique. A chercher un peu, tout de même, enfant, Jean-Yves Drevet passait tous ses week-ends à la campagne auprès d’une grand-mère «excellente cuisinière» qui lui a légué une gourmandise indéfectible et l’assurance qui vous vient de ces plats du répertoire exécutés avec maestria, sans laisser prise au doute. Autre ascendance marquante, un grand-père coutelier, d’où sans doute l’aversion actuelle du maître-queux pour ces fichus coupechoux émoussés, lisses et désarmés face à la chère rebelle. Bref, et en cuisine? Passé son parcours «classique», Jean-Yves Drevet s’est attaché à explorer la boîte à malice des chefs contemporains, de Ferran Adrià à Heston Blumenthal, et du Kisag au Pacojet, en passant par les alginates, lécithines et autre xantane, «avec la complicité de son pharmacien préféré: intrigué, j’ai essayé dix mille trucs, lui m’a suggéré toute une série de produits». Les amateurs de gimmicks, d’insolite en kit et d’effets «ma première boîte de magie» adoreront le granité de homard glacé sur sa mousseline de turbot, la fondue déstructurée, la conserve de thon LIRE LA SUITE EN PAGE 44


44 | Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

Suprême de pigeon et foie gras poêlé, pulpe de potimarron, marron et poire, pinot noir infusé au poivre de Tasmanie

En cuisine, Jean-Yves Drevet ne craint pas de marier l’improbable.

à la myrte, son flan façon bouillabaisse et ses guimauves au parmesan, emballées dans un sac de papier kraft fermé par une pince à linge, la jardinière de légumes cuite sous vide et servie elle aussi à même le sachet plastique. Les papilles versatiles, les palais sautillants goûteront le mélange des genres, la juxtaposition, la passion baroque de Jean-Yves Drevet, qui ne craint pas de marier l’improbable, la terre et la mer, les champignons glacés, accompagnés de myrtilles chaudes et caramel au lait. Car comme disait Pierre Gagnaire: au fond, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas associer la fraise et le camembert… (A ce détail près que Gagnaire reste Gagnaire…) Les inspecteurs du GaultMillau ont été bluffés, au point de saupoudrer sa belle maison d’un point supplémentaire tous les deux ans et de hisser le jeune Clermontois au podium des dix-sept points, en faisant son promu de l’année 2009. Lui n’entend pas inscrire ses cartes au panthéon de la gastronomie: «Je n’ai pas la prétention de faire la meilleure cuisine du monde juste d’offrir de bons moments à mes clients.» Reste que le personnage est passionné, un pur à sa manière, un trentenaire curieux, Tournesol des éprouvettes. Véronique Zbinden Photos Daniel Rihs / Pixsil

La Maison du Prussien, Neuchâtel, tél.: 032 730 54 54, fermé dimanche et jusqu’au 6 janvier. www.hotel-prussien.ch

pour 4 personnes 24 marrons (idéalement déjà cuits et épluchés) 2 poires, 2 dl de pinot noir 20 g de poivre de Tasmanie cryogénéisé 500 g de chair de potimarron 120 g de beurre 1 dl de bouillon de volaille 1 cc de maïzena sel, poivre 4 suprêmes de pigeon (ou 2 pigeons entiers si on souhaite les lever soi-même, puis utiliser les carcasses), huile un foie gras de 300 g environ, escalopé en quatre tranches, épaisses d’environ 3 cm 1) Eplucher les marrons si nécessaire, peler et éplucher les poires; couper celles-ci en quatre et enlever le cœur. Faire bouillir le vin rouge et y ajouter le poivre de

Tasmanie grossièrement écrasé. Pocher dans le vin rouge les quartiers de poire 2 à 3 minutes, puis les réserver. 2) Détailler le potimarron en petits dés (en laissant la peau, comestible); faire revenir avec la moitié des marrons et 1 cs de beurre environ. A mi-cuisson, ajouter ½ l d’eau, poursuivre à feu doux, puis écraser le tout à l’aide d’une fourchette. Réserver au chaud. 3) Ajouter le bouillon de volaille au vin rouge, filtrer et laisser réduire aux trois quarts sur feu vif. Ajouter la maizena, puis incorporer au fouet environ 100 g de beurre coupé en morceaux. Rectifier l’assaisonnement. 4) Saler et poivrer les suprêmes de pigeon et les faire revenir à feu vif, côté peau, deux minutes environ. Les retourner et achever la cuisson une minute environ à feu doux.

5) Saler et poivrer les escalopes de foie gras et les faire revenir, deux minutes environ à feu vif dans la poêle ayant accueilli le pigeon, en conservant pour ce faire une partie du gras; retourner de l’autre côté, arrêter le feu et finir la cuisson en douceur, en laissant reposer quelques instants encore. 6) Mouler la purée de potimarron et marron à l’emporte-pièce. Confectionner quatre petits gâteaux de cette manière et en garnir les assiettes chauffées. Y répartir harmonieusement les autres éléments en alternant foie gras, suprême de pigeon, marrons entiers, poires pochées émincées et jus violet au poivre de Tasmanie.

D’autres recettes dans: www.saison.ch


aux fourneaux | 45 LES BONS CONSEILS DE LA SEMAINE

Des sauces pour les fondues > Sauces délicates: les sauces cocktail qu’on achète prêtes à l’emploi ou qu’on prépare soi-même sont l’accompagnement idéal des fondues à la viande, au poisson et aux légumes. Voici quelques recettes simples mais raffinées: > Recette de base: mélanger, comme base, 100 g de mayonnaise light soit avec 50 g de séré demigras soit avec 50 g de M-Dessert.

A commander sans tarder:

> Sauce diavolo: compléter la recette de base avec 2 cs de purée de tomates et un peu de poivre de Cayenne.

tél. 0848 87 77 77

Abo seulement Fr. 34.– (12 numéros)

www.saison.ch

> Sauce curry thaï: ajouter à la sauce de base 1 cs de pâte de curry

thaï vert et corriger l’assaisonnement avec un peu de sauce de poisson. > Sauce gingembre-wasabi: ajouter au mélange de base 60 g de gingembre sushi mariné et égoutté et 1 cc de pâte wasabi, réduire en purée.

M-Infoline Du lundi au vendredi matin, 9 h–12 h, 0901 240 244 (première minute gratuite puis Fr. 1.par appel) Vendredi et samedi, 17 h 30 –19 h 30, 0901 125 250 Fr. 1.– par appel puis tarif normal (Fr. 0.08) par minute.

> Sauce tartare: couper en très petits dés 1 échalote, 2 cornichons et 1 œuf dur. Assaisonner avec de l’aneth, du sel et du poivre. > Sauce curry: ajouter au mélange de base 1 banane, 140 g d’ananas en boîte, égoutté, 1 cs de curry de Madras, réduire en purée. Assaisonner. > Sauce gingembre-crème acidulée: mélanger 200 g de crème acidulée, 1 gousse d’ail pressée, 1 cs de gingembre frais râpé, 1 cs de moutarde et 1 cs de mayonnaise. Ajouter le zeste de la moitié d’une orange bio. Assaisonner pour que la sauce soit piquante.

Publicité

du 1 au 31 décembre 0.75ct de diamants, qualité H SI, sertis or 18 carats

1’500.–

au lieu de

2 ’ 5 0 0 .–

la bague Les bijoux sont agrandis

CARAT Bijouterie

GENÈVE

Centres Commerciaux Balexert, Cornavin "Les Cygnes", Nyon La Combe et Migros Chêne-Bourg, Lancy-Onex, Planète Charmilles, Vibert

VAUD

Centres Commerciaux Crissier, Métropole 2000 Lausanne, Chablais Centre Aigle et Migros Montreux, Pully, Romanel, Vevey, Yverdon

VALAIS

Centres Commerciaux Métropole Sion, Martigny-Manoir, Monthey et Migros Brigue, Sierre, Viège, Zermatt


46 |

aux fourneaux

Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

www.migros.ch/m-cooking

Pour une grande occasion…

que, vous livre ses conseils pour briller bri Olivier Martin, cuisinier gastronomique, aux fourneaux.

> Entrée

Bon à savoir

Crevettes géantes sur éventail d’avocat

En magasin, les avocats sont souvent encore e pas durs et on peut se demander pourquoi on ne les laisse u’une fois mûrir: la raison en est que les avocats ne mûrissent qu’une apier cueillis. Chez soi, le mieux est de les mettre dans du papier journal ou près de pommes ou de bananes à température ambiante. Lorsque la peau d’un avocat «Hass» vire au violet sombre, il est mûr. Les avocats ils à la peau verte ne changent pas, ils sont mûrs lorsqu’ils cèdent à une légère pression. Ne pas mettre des avocats au réfrigérateur.

Cette délicieuse entrée est réalisée en dix minutes chrono.

> Plat principal

Dinde farcie de Noël

A Noël, les grands classiques sont toujours d’actualité. Comme cette dinde à la farce délicate.

> Dessert

Tartelettes au chocolat Ce dessert est prêt en un rien de temps. Vous pourrez ainsi consacrer davantage de temps à vos invités.

www.migros.ch/m-cooking Publicité

Vacances

VERRE D'ALORS!

Profitez des conditions spéciales de janvier et mars: 3 nuits Fr. 165.– avec petit déjeuner. supplément demi-pension Fr 25.– tél. 024 494 14 21 www.lesorchidees.ch

www.ppp.ch

Tél. 021 614 77 17

Pour un monde plus juste. CCP 10-26487-1

Annonce gratuite

HOTEL LES ORCHIDEES LEYSIN

Roulez gratuitement une année sur l'autoroute!

Nouvelle année = nouvelle vignette autoroutière Sur présentation de cette annonce, pour chaque réparation ou chaque remplacement de pare-brise vous recevrez gratuitement une vignette 09 (Offre valable du 1er décembre 2008 au 31 janvier 2009)

Muri BE Berne Bienne Horw Hunzenschwil Oberwil Urdorf St-Gall Winterthour Zofingen Zurich Oerlikon Genève Givisiez Neuchâtel Villars-Ste-Croix Camorino Losone Pambio-Noranco

Thunstrasse 162 Bethlehemstrasse 40 Rue du Milieu 16a Altsagenstrasse 5 Hauptstrasse 12 Feldstrasse 11 Heinrich-Stutz-Strasse 2 Langgasse 137 Tössfeldstrasse 35 Untere Brühlstrasse 50 Siewerdtstrasse 99 Avenue Blanc 53 Route de Crochet 1 Rue des Draizes 80 Croix du Péage 28 Via Monda 1 Via Arbigo 78 Via Cantonale

031 938 48 48 031 994 19 80 032 341 64 91 041 342 14 40 062 897 58 90 061 403 10 20 044 777 25 30 071 244 57 41 052 214 11 15 062 752 05 15 043 333 52 83 022 731 84 90 026 466 56 01 032 731 03 45 021 351 78 78 0840 30 60 90 0840 30 60 90 0840 30 60 90

Que pour les personnes privées! Validité dans les filales DESA.

Le spécialiste tout près de chez vous!

infonord@desa-autoglass.com www.desa-autoglass.com

Entreprises RECOLOREZ VOTRE SALON CUIR ou recouverture cuir ou tissu

026 656 15 22 – www.cuir-leder.ch

Attention

achat, autos, autobus, camionnettes, même accidentées, kilométrage sans importance, paiement cash, déplacement gratuit. Tel. 079/449 37 37 ou 021/965 37 37

ACHETE Bijoux anciens Or – Argent –Diamants Montres bracelets et de poche en or, Patek Philippe – Rolex – ATMOS Paiement comptant, Tél. 079 431 07 87

L’offre de la semaine:


Migros Mig ros Ma Magazine Magaz gazine gaz ine 52, 52, 22 22 décembre décembr déce mbre mbr e 2008 2008

votre région

| 47

MIGROS M IGROS VALAIS VALAIS Tous les garçons et filles nés entre 1994 et 2001 peuvent s’inscrire au Grand Prix Migros.

Mieux vaut commencer tôt Les futurs champions de ski seront dans les starting-blocks le 11 janvier 2009.

U

ne grande carrière commence au Grand Prix Migros. Les dernières années l’ont montré: Lara Gut, Daniel Albrecht et Cie ont tous lutté pour des secondes et des centièmes de seconde lors d’un Grand Prix quand ils étaient plus jeunes. Aujourd’hui, ils sont devenus des stars sur la scène de la Coupe du monde. Ils ont appris à gagner et à perdre dès leur participation au Grand Prix. Mais la grande course de la relève n’est pas seulement une manifestation destinée aux futurs champions de ski. Tous les enfants âgés de 8 à 15 ans sont cordialement invités à participer à cette compétition divertissante. L’année dernière, près de 6500 enfants ont pris part à la plus grande course de sport de loisirs organisée dans treize localités suisses. L’organisateur Swiss-Ski, le sponsor principal Migros ainsi que les autres partenaires Farmer, Nordica, les Producteurs Suisses de Lait, «Viande Suisse» et le fournisseur Toko s’engagent cette

Une participation au Grand Prix Migros vaut de toute façon la peine. Chaque enfant reçoit un chouette cadeau souvenir, un bon pour une collation et une carte journalière à prix réduit. Une médaille est également décernée aux dix premiers classés.

Des divertissements et des jeux dans le village

Le village des sponsors accueille les enfants pour des divertissements très appréciés.

année encore à offrir de nombreux jeux et divertissements en dehors de la piste.

Nouveaux sites de compétition Le cortège du Grand Prix Migros entamera son «Tour de Suisse» le 11 janvier 2009 à Schönried dans l’Oberland bernois et fera étape dans treize localités suisses. Villars, Lenk et Lötschental ont rejoint

cette année la liste des sites hôtes. La grande finale, à laquelle 650 enfants qualifiés peuvent participer, se déroulera aux Diablerets. Depuis l’année dernière, deux wild cards pour la finale sont attribuées par tirage au sort dans chaque site de compétition. Elles permettent aux heureux gagnants de participer à la finale, même s’ils n’ont pas obtenu de place de podium.

Le village des sponsors est également très apprécié. A côté de la piste de course, les sponsors se chargent de proposer une bonne dose de divertissements et d’action. Boire un thé chaud entre amis, manger de savoureux croissants aux noisettes, suivre les courses de ski dans un canapé confortable ou se délecter d’une délicieuse saucisse tout en se remettant de la fatigue de la course: tout cela et bien plus encore est possible dans le village. Les jeunes peuvent également participer à de nombreux LIRE LA SUITE EN PAGE 48


48 | Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

Un service

En plus de ses vingt-deux magasins, Migros

Cette année, le Grand Prix Migros fera trois étapes en Valais: aux Crosets, au Lötschental, à Nendaz.

jeux d’agilité et remporter de super prix.

S’inscrire tôt et en ligne Les participants peuvent dès maintenant s’inscrire en ligne sur le site internet www.gp-migros.ch. Désormais, les skiclubs qui inscrivent un groupe complet peuvent également utiliser ce moyen d’inscription. Le délai d’inscription est fixé à trois semaines avant la course concernée. Les places de départ sont très convoitées. Tous les garçons et filles nés entre 1994 et 2001 peuvent s’inscrire. La participation d’un jeune est limitée à une seule

course par saison. Les formulaires d’inscription peuvent être retirés dans les succursales de Migros Valais, sur www.gp-migros.ch ou directement auprès de Swiss-Ski. Sponsoring by

Grand Prix Migros

Sites de compétition en Valais 17 janvier - Les Crosets 14 mars – Lötschental 22 mars - Nendaz

L

es habitants des hameaux de montagne ne sont plus aussi isolés qu’autrefois. Il leur est généralement aisé de se déplacer en plaine, que ce soit avec leur propre véhicule, avec les transports en commun ou en organisant un covoiturage. Ainsi, les villageois se rendent régulièrement dans les centres urbains pour y faire des commissions. Mais tous apprécient le fait de disposer d’un service de distribution de proximité. Dans plusieurs villages, on déplore la fermeture des épiceries locales, qui mettent la clé sous la porte faute de rentrées d’argent suffisantes. D’autres consentent à des efforts pour ne pas perdre leur dernier commerce. Dans les zones excentrées du canton, Migros entretient dix-neuf partenariats avec des détaillants privés. Rencontre avec Claude Lemasson, responsable de ces Migros Partenaires pour le Valais.

Procédure d’inscription

Remplissez simplement le talon ci-dessous et envoyez-le avec la somme de CHF 20.- ou avec la copie du bulletin de versement (Swiss-Ski: CCP 40-333333-3, remarque «GP Migros») à l’adresse suivante: Swiss-Ski, Grand Prix Migros, Roman Rogenmoser, Worbstrasse 52 3074 Muri Pour les inscriptions tardives jusqu’à une semaine avant la course, la finance d’inscription s’élève à CHF 35.-. Les inscriptions sans quittance/ argent ne seront pas prises en compte.

Talon d’inscription Nom: Prénom: Garçon: Date de naissance/ jour:

Fille: Mois:

Année:

Rue: NPA/localité: Téléphone:

Canton: E-mail :

Ski-club:

«Mon rôle consiste à conseiller ces points de vente pour pouvoir offrir à la clientèle locale le meilleur assortiment en fonction des surfaces de vente disponibles.» Claude Lemasson

Les produits affichent le même prix

Langue:

Site de compétition souhaité: Nom, prénom et signature des parents: Résultats, comptes-rendus, photos et livre d’or sur www.gp-migros.ch

Claude Lemasson, comment fonctionne le système des magasins Migros Partenaires?

Les commerces affiliés au réseau des Migros Partenaires sont appro-

visionnés par notre coopérative tous les jours. Cet assortiment de produits frais, de produits d’épicerie et de produits non alimentaires Migros peut être complété libre-


votre région

MIGROS VALAIS | 49

de proximité

AGENDA

AerobicSchool L’action bénéfique que l’aérobic exerce sur l’organisme lui a bien vite conféré le succès incroyable qu’on lui connaît. Sa pratique permet en effet de se muscler de manière harmonieuse, de renforcer son capital osseux, de réduire le niveau de stress ainsi que d’améliorer l’endurance et la coordination. L’Ecole-club de Martigny organise une nouvelle session de l’AerobicSchool, une formation professionnelle de qualité reconnue au niveau suisse. Le cursus se déroule sur une période de dix mois et aborde tous les aspects du métier. On y dispense des notions d’anatomie et de physiologie, on y enseigne l’art de gérer des groupes de participants et la planification des leçons. La formation donne accès aux diplômes «Aerobic Instructor» et «Bodytoning Instructor», qui bénéficient de la certification Qualitop. Pour tout renseignement, veuillez contacter Anicia Volluz Carron, responsable des formations spécialisées Wellness & Fitness, au 027 720 41 71 ou par mail à l’adresse suivante: anicia.volluz@migrosvs.ch.

Valais approvisionne dix-neuf Migros Partenaires.

les zones excentrées. Il s’agit là d’une particularité de l’entreprise. »D’autre part, la clientèle des Migros Partenaires a accès aux mêmes actions que dans nos propres magasins Migros pour autant que ces articles soient référencés dans leur point de vente. Les clients peuvent collecter les points Cumulus en faisant leurs achats dans ces commerces. Quelle est la surface de vente de ces magasins?

La moyenne se situe à 330 m2, mais les superficies varient beaucoup. La plus grande surface de vente se trouve à Susten qui compte 900 m2. A titre de comparaison, le plus petit magasin Migros du Valais, qui se trouve à Saas Fee, a une surface de vente de 460 m2 seulement. De quand datent les partenariats les plus récents?

En 2004, nous avons inauguré les Migros Partenaires de Lax, de Saas Grund; en 2005 celui de Champéry et en 2007 celui d’Erde. Et les dix-neuf Migros Partenaires actuels se portent-ils bien?

Vous savez, il faut déployer de l’énergie pour que ces commerces fonctionnent bien. Les villageois doivent jouer le jeu et ne pas se contenter d’y faire quelques courses d’appoint très occasionnelles.

dans les magasins Migros et chez les petits partenaires de montagne.

ment avec des produits de marque, des cigarettes ou de l’alcool. Ces magasins offrent-ils des prestations Migros?

Oui. Et en premier lieu, le prix. Migros a pour politique de pratiquer les mêmes prix en plaine qu’en montagne, dans les grandes concentrations urbaines et dans

En tant que franchises, les magasins Voi ont un cahier des charges beaucoup plus étendu. En ce qui concerne le système MP, Migros Valais est fournisseur. Nous prodiguons des conseils à l’attention de nos partenaires et nous contrôlons régulièrement la gestion de ces points de vente. Propos recueillis par Mélanie Zuber

Photos Mélanie Zuber / KOST

Qu’est-ce qui différencie le système des Migros Partenaires du concept Voi, développé dans la coopérative de Migros Aar?

La formation s’adresse à des personnes qui ont déjà accompli une première formation professionnelle ou un diplôme d’études secondaires et qui aiment pratiquer une activité physique régulière.


La ron de de s saveur s

Offres valables jusqu’au 31 décembre 2008

Foie gras de canard avec morceaux 230 g

2150

au lieu de 27.-

Fondue de poissons 250 g par personne

11.-

au lieu de 13.50

100 g

440

au lieu de 5.40 Camembert Suisse 45 %, 300 g

Bûchette pur chèvre Soignon 120 g

340

490

au lieu de 4.20

Boursault 125 g

Bresse Bleu 150 g

240

330

au lieu de 2.90

1950

au lieu de 7.20

Fondue chinoise de bœuf surgelée, de Suisse

48.-

kg au lieu de 58.-

Plat valaisan barquette, 100 g

7.-

au lieu de 8.25

Médaillon de dinde de France

28.-

kg au lieu de 33.-

www.migrosvalais.ch

au lieu de 3.90

Tomme Aletsch kg

Crémier de Chaumes 300 g

580

au lieu de 6.10

au lieu de 25.-


de s n a on 15 s i a S de e n i s Cui

Choyez vos amis et votre famille:

Les nouveaux livres de Cuisine de Saison sont là! Les deux pour Fr.

15.–* seulement

Prix par livre: Fr.

9.50* seulement

* Pour les abonné(e)s de Cuisine de Saison. Pour les non-abonné(e)s: Fr. 30.–, resp. Fr. 15.–

«Recettes pour les grandes occasions. Préparer • servir • savourer», 84 pages, 33 recettes, 15 × 15 cm, reliure à spirales. Editions Cuisine de Saison, 2008. ISBN 978-3-9523426-4-0. POUR LES ABONNÉ(E)S, FR. 9.50, POUR LES NON-ABONNÉ(E)S, FR. 15.– (frais d’envoi en sus)

«Recettes pour tous les jours. Rapides • simples • avantageuses», 84 pages, 33 recettes, 15 × 15 cm, avantageuses» reliure à spirales. Editions Cuisine de Saison, 2008. ISBN 978-3-9523426-1-9. POUR LES ABONNÉ(E)S, FR. 9.50, POUR LES NON-ABONNÉ(E)S, FR. 15.– (frais d’envoi en sus)

Commandé jusqu'au 10.12.2008, livré avant Noël!

LE BON GOÛT EST TOUJOURS DE SAISON.

✂ Oui, je commande… ____ ex. de «Recettes pour les grands occasions»

Madame

Les données peuvent être utilisées à des fins de marketing.

NOM, PRÉNOM

____ ex. de «Recettes pour tous les jours»

RUE, N°

____ les deux: «Recettes pour les grands occasions» et «Recettes pour tous les jours»

NPA, LOCALITÉ

____ un abonnement de 1 an à Cuisine de Saison (12 numéros pour Fr. 34.– seulement) et je profite des prix spéciaux pour les livres de recettes réservés aux abonné(e)s de Cuisine de Saison.

Monsieur

TÉLÉPHONE E-MAIL DATE DE NAISSANCE

(JOUR, MOIS, ANNÉE)

Commandé jusqu’au 10.12.2008, livré avant Nöel! 090708 Offre valable dans la limite des stocks disponibles. Prix à l’étranger sur demande. Prix pour 2008. Envoyer le coupon à: Cuisine de Saison, service des abonnements, case postale, 6002 Lucerne. Vous pouvez aussi commander par e-mail (abonnements@saison.ch) ou par téléphone (0848 87 77 77, tarif normal de communication) en indiquant le N° de code 090708.


52 | Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

HISTOIRES VRAIES

Le nouvel Ulysse

Réplique du film «Un jour sans fin», la mésaventure de Michael Patrick O’Brien a de quoi refroidir plus d’un globe-trotter. Cet Irlandais s’est retrouvé coincé onze mois sur un ferry-boat en Asie, condamné à faire la navette entre Hong-Kong et Macao. Pourquoi? Simplement parce qu’il ne disposait pas des papiers nécessaires pour débarquer dans un port ou dans l’autre. A qui la faute? Une réflexion s’impose… Info donnée par Jean-Didier Urbain, tirée de: «Le principe de Peter ou pourquoi tout va toujours mal» de L.J. Peter et R. Hull, Ed. Stock (1970)

Les psychorigides Jean-Didier Urbain distingue trois grands types de victimes actives: les affinitaires, ceux qui se mettent en position de complémentarité face à un agresseur; les pervers, dont le but est de devenir une victime, et les obstinées, ou psychorigides, qui ne veulent que de l’authentique, à savoir l’image qu’ils ont de l’authenticité. Tels ces touristes au Vietnam qui, déçus de voir des danseurs locaux porter des chaussures en plastique, leur font enlever, pour qu’ils aient l’air plus vrais.

Déceptions Certains pensent voyager sans surprises. Déception assurée! L’anthropologue cite le cas d’une Hollandaise, dont le séjour en Corse a été gâché, entre autres parce que la loueuse d’appartement est arrivée «avec un retard d’un quart d’heure» et parce que dans son logement, «il n’y a pas de verres à vin. Est-on en France?»

Pourquoi rate-t-on ses voyages?

Vous avez prévu des vacances en fin d’année. Et si vous les sabotiez sans le vouloir? L’anthropologue JeanDidier Urbain vous aide à découvrir quel voyageur vous êtes…

O

n les attend avec impatience, on en rêve toutes les nuits, et les vacances arrivent enfin. Pourtant, ces moments tant fantasmés frôlent parfois la catastrophe. Dans un essai, Le voyage était presque parfait, l’anthropologue français Jean-Didier Urbain a décortiqué 500 lettres de plaintes envoyées à la Direction du tourisme en France, 200 lettres parvenues à des éditeurs de guides et autres témoignages recueillis au fil des années. Son constat: «J’ai pu observer qu’il n’existe pas de bonnes stratégies pour bien voyager. Car voyager, c’est se retrouver dans une situation ingérable, celle de l’intrus. La sagesse du voyageur consiste à comprendre que, quoi qu’il fasse, il ne sera jamais à sa place.» S’il reste impossible de prévoir une escapade totalement réussie, la saboter, la pourrir, voire la détruire, involontairement, semble être un jeu d’enfant. Pourquoi? «Souvent à cause de la psychorigidité, souligne l’anthropologue. On pense que le voyage est un produit, un service comme un autre. L’un des problèmes majeurs de notre époque: le «donquichot-

tisme», le prototype du vérificateur, avec ce désir de coïncidence parfaite entre l’image du voyage et le voyage lui-même.»

Focalisation sur un détail Exemple de plaintes récurrentes: le décalage entre le service annoncé par une agence et le service donné. Tel ce couple de jeunes mariés en vacances en Polynésie qui se focalise sur l’annulation d’une promenade en pirogue. «A aucun moment ils ne pensent à l’occasion qui leur a été donnée de vivre leur séjour dans une autre dimension. C’est-à-dire livrés à eux-mêmes, seuls, sans activités prescrites. Au fond, ils ne voient que ce qui manque.» Les vacanciers programmatiques, ceux qui préparent tout «rigoureusement, très soigneusement, avec acharnement», ne sont donc pas à l’abri du danger. Mais il y a pire, la sophistication à outrance. Car «plus une mécanique est complexe, plus elle est exposée à la panne». Et l’utilisation d’internet, qui permet d’ajouter de nombreux éléments, ne simplifie pas le travail. «Cet outil fournit tout ce qui

peut compliquer un voyage. La prévoyance devient de la voyance. Il s’agit de ce que j’appelle le complexe de la boule de cristal, parce qu’on tient à tout deviner, tout anticiper, tout programmer.» Etablir un plan avec des horaires millimétrés, exiger une voiture climatisée, une chambre «avec W.-C., SDB et TV» et, pas de chance, la télé tombe en panne. De quoi rendre soudain le séjour exécrable.

De la naïveté qui confine à la bêtise Mais il existe aussi une autre espèce de voyageurs qui, à la base, n’a pas d’attentes particulières. Parce que ce sont des touristes qui ne savent pas où ils vont poser le pied! En bref, des personnes qui ne comprennent pas dans quel monde elles vivent. Comme cette famille qui


vie pratique

| 53

VOYAGER

Les sept piliers de la mésaventure Jean-Didier Urbain a utilisé des voyageurs mythiques pour classifier différents genres de touristes. Auquel vous identifiez-vous? Don Quichotte, le vérificateur Ce chevalier errant quitte sa bourgade pour «vérifier le monde», aller voir si tout est bien comme on le lui a dit. «Le mal du siècle, remarque Jean-Didier Urbain. On ne veut plus découvrir, on veut reconnaître.» En d’autres termes, ce type de touriste voyage pour se dépayser et quand il y a dépaysement, il se plaint.

débarque à l’aéroport du Caire avec une valise de luxe et qui se plaint qu’on lui a volé… son cadenas de marque. «Des Candides, rigole Jean-Didier Urbain. Une naïveté qui confine à la bêtise. Lorsqu’ils sont descendus d’un véhicule, furieux, et que le groupe de voyage auquel ils appartenaient les a applaudis, ils n’ont pas compris que c’était parce qu’il se réjouissait d’être débarrassé d’eux!» Il ne faut donc pas hésiter à se remettre soi-même en question lorsque le séjour ne tourne pas rond. Même si, parfois, on ne saisit pas vraiment d’où vient l’erreur. L’histoire de Mike Maryn laisse perplexe. «Cet homme s’est LIRE LA SUITE EN PAGE 54

Tartarin de Tarascon, la victime active Qu’il était heureux le personnage d’Alphonse Daudet, la tête plongée dans les récits de chevalerie, avant qu’on ne le pousse à quitter son pays. Il serait «l’ancêtre du voyageur contemporain, aventurier malgré lui, pressé par ses lectures et l’opinion comme d’autres le sont aujourd’hui par la mode ou la publicité». Ulysse, la victime passive/réactive Il cherche le chemin le plus court et il lui faudra vingt ans pour le trouver. «Ulysse est multiplement défait en son voyage par moult embûches et détours avant de se refaire une santé de roi.» Aventurier ou voyageur anxieux, chacun peut se reconnaître en lui et transformer l’échec en «un ratage relatif». Phileas Fogg, le recordman de l’inutile Ce qui résume le héros du «Tour du monde en quatre-vingts jours»? «Son peu d’intérêt pour le monde, son indifférence, voire sa désinvolture. Jules Verne le considère comme trop rationnel et inflexible. Sa performance n’a aucune signification intéressante, si ce n’est

l vanité nité d l’ho ut aller ll l’inutilité et la de l’homme quii veut toujours plus vite.» Candide, le martyr Le personnage de Voltaire subit moralement et physiquement son voyage. «C’est un individu qui cherche désespérément à comprendre et qui désespérément ne comprend rien à ce qui l’entoure.» Christophe Colomb, le désorienté On a fait de lui un mythe, pourtant il demeure un «découvreur malgré lui. Aveuglé par sa conviction (trouver l’Amérique), il s’empêche de découvrir en ne voulant que vérifier.» Robinson Crusoé, l’ethnocentrique Coupé de la civilisation, il n’a de cesse de reconstituer les règles de son pays d’origine. «Ce prototype de la haine de l’autre n’aime pas la différence et ne cherche pas à découvrir.»


54 |

vie pratique

VOYAGER

Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

fait agresser quatre-vingttrois fois en cinq ans, raconte l’anthropologue. Par des hommes, des adolescents et des femmes, à tout moment de la journée. Il y a des gens qui attirent les coups, cela reste un mystère. Mais jusqu’à quel point sommesnous des victimes passives? Quand devient-on actif?»

Vivre dans son monde Certains préféreront éviter les endroits pollués et profiter d’une île paradisiaque à la recherche de cocooning. «Des gens qui ne veulent pas découvrir le monde, mais vivre le leur idéalement. Le bonheur à la plage, c’est la jouissance de l’habitude. Le lendemain ressemble à la veille comme deux gouttes d’eau. Une sorte de voyage thérapie.» On imagine la déception de cet Allemand en Crète devant sa Bratwurst mal cuite et sa bière tiède.

réussir son séjour? «On loupe toujours plus ou moins ses voyages, affirme l’anthropologue. Si on ne les ratait pas, on ne repartirait pas.» Pas facile d’être un bon voyageur finalement. Selon Jean-Didier Urbain, abolir sa différence, l’arborer, la minimiser, être confiant

ou méfiant, humble ou xénophobe impénitent, sont autant de comportements qui sabotent le voyage. Serait-il impossible de

Virginie Jobé Illustrations Christian Lindemann

A lire: «Le voyage était presque parfait. Essai sur les voyages ratés» (2008) et «Sur la plage» (2002) de Jean-Didier Urbain, Ed. Payot

Publireportage

L’hiver devant votre télé en toute simplicité, avec passion et le plein de sensation Les températures chutent et le temps est de plus en plus hostile. Qui aime encore aller au stade ou quitter la maison pour louer une vidéo? Andrea et Thomas Stadler n’ont plus besoin de franchir la porte. Ils ont Bluewin TV – le sentiment d’être au cinéma bien au chaud devant sa cheminée. Lorsque les éléments se déchainent, il n’y a rien de meilleur que de s’installer confortablement devant la télévision avec une vidéo passionnante. «Grâce à la «video on demand» de Bluewin TV, plus besoin de sortir de chez nous, ce qui est un sacré avantage en hiver», sourit Andrea. Tout comme une vidéothèque, Bluewin TV propose plus de 500 films à succès ainsi que des documentaires et des séries à partir de 3.50 francs. Cette vidéothèque privée propose désormais aussi des films en qualité haute résolution – High Defintion ou HD –, comme au cinéma à partir de 4.50 francs. Le cœur des sportifs bat plus fort Bluewin TV propose ce que les sportifs téléspectateurs rêvent d’avoir. UEFA Champions League, Bundesliga allemande, Axpo Super

League sans oublier le hockey suisse: retrouvez tous les matchs pour 1 franc par match. Maintenant que l’équipe nationale suisse de ski connait à nouveau le succès, les clients plus Bluewin TV peuvent se repasser à tout moment les meilleures descentes grâce à la fonction Live-Pause. Thomas, skieur passionné, nous donne son avis: «avant je m’énervais toujours à cause des descentes que je manquais parce que j’étais en train d’aller à la cuisine.» Grâce à Bluewin TV, il me suffit de rembobiner tout simplement une fois que je suis allé me chercher quelque chose à boire, et je peux regarder la descente. Ensuite il ne me reste plus qu’à avancer à nouveau et à continuer. C’est extrêmement simple et très pratique.» Simple et diversifié Bluewin TV a encore bien plus à offrir: Andrea et Thomas apprécient tout particulièrement la diversité des programmes des plus de 120 chaînes, en allemand, français et italien.

En plus, les clients plus Bluewin TV qui bénéficient d’une largeur de bande suffisante et d’une télévision capable de supporter le HD peuvent également apprécier les émissions en qualité HD – la télévision haute définition avec des images d’une netteté impeccable et un son de toute beauté. «Cette nouvelle sensation télé est gigantesque», nous explique Thomas avec enthousiasme. «Au début, nous étions plutôt sceptiques. Aujourd’hui, on n’échangerait Bluewin TV contre rien au monde», sourient-ils. Bluewin TV a réussi à convaincre Andrea et Thomas surtout grâce à sa simplicité d’utilisation et sa grande diversité. Depuis ils ont tous deux résilié leur connexion Cablecom.

Vous obtiendrez de plus informations sur: http://www.swisscom.ch/bluewintv


sudoku

Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

GRAND JEU | 55

Le Sudoku de Noël Jouez et gagnez des cartes cadeau Migros ou des sacoches «Migros Magazine».

4 2

3 2

1 2 2 4

A gagner: 3 cartes cadeau Migros d’une valeur de 100 francs chacune.

3 1 3 4 1 3

A gagner: 50 sacoches «Migros Magazine»

4 3

3

6 3

1 5 2

6 1

1 6

6 1

3 5

3 5

3 2

6 1

5 4

5 4

7 5 9

3 2 4 3 1 4 2 2 3

9 8 7 4 2 3 5 1

5

Pour participer: 3

8

6

7 2 3 7

2

1

8

7

6 5 3

2 6

8 7 6

3 2 1 6

8 9 5

3 5 5 3 2 1 6 3 Conceptis Puzzles

5 1 6 2 Sudoku

Par téléphone: Composez le 0901 560 067 (1 franc par appel) puis laissez votre solution (les chiffres de gauche à droite) ainsi que vos coordonnées complètes sur le répondeur automatique.

1 3

5 3 7 2 1 9 8 4

4

Résolvez ce Sudoku en forme de sapin de Noël et gagnez, avec un peu de chance, l'une des trois cartes cadeau Migros (valeur CHF 100.-) ou l'une des cinquante sacoches «Migros Magazine» (édition limitée) chics et pratiques mises en jeu.

2

6

3 7

4 9 6

5 2

5

Jou sous le Jouez sapin de Noël

8

1 2 7

2 1

6 9 8

3 1 4 4 1 2 3 2 4

Par SMS: Envoyez MFSUDOKU (1 franc par SMS), les chiffres de la solution (de gauche à droite) ainsi que vos coordonnées au numéro 920. Par carte postale (courrier A): Migros Magazine, Sudoku de Noël, Case postale, 8099 Zurich Votre solution doit nous parvenir le dimanche 28 décembre 2008, au plus tard. Voie juridique exclue. Bien du plaisir et bonne chance! La solution se trouvera sur: www.migrosmagazine.ch/ motsfleches dès le lundi 29 décembre.


56 | Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

Alcool: quand boit-on trop?

Un nouveau programme tente de toucher ceux qui forcent sur la bouteille, sans être dépendants pour autant. Histoire de découvrir le sens de sa consommation, et surtout la contrôler. Le point avec Isabelle Girod, spécialiste des addictions à Yverdon.

U

n verre, ça va. Deux verres, ça va. Trois verres, bonjour les dégâts! Ce slogan tiré d’une campagne de prévention contre l’alcool au volant dans les années 90 pourrait presque être repris par le GREA (Groupement romand d’études des addictions). Encore que, à nouvelle époque, nouvelle approche. Plus question de culpabiliser, mais de responsabiliser, en misant sur les compétences de la personne et son envie de changer. Baptisé Alcochoix+, ce programme conçu au Canada a été lancé en mai 2008, d’abord à Neuchâtel, puis dans les autres cantons romands.

«Ce programme vient remplir un vide dans la prise en charge des personnes ayant un problème avec l’alcool», explique Isabelle Girod, responsable de formation au GREA. Car la palette des assoiffés est large, du gourmet qui savoure son grand cru au buveur social qui se lâche entre amis en passant par celui qui noie son mal-être dans la bouteille. «Il faut en finir avec cette ancienne image de l’alcoologie, qui veut que l’on soit ivrogne ou abstinent. Nous voulons nous adresser à la grande frange du milieu, entre les deux extrêmes. A toutes les personnes qui sont dérangées par leur consommation d’alcool.»

Premiers chiffres Les résultats québécois indiquent un taux de satisfaction très élevé, puisque 89% des personnes qui ont consulté affirment avoir modifié leurs habitudes de consommation d’alcool grâce à ce programme. Après trois mois, les hommes avaient diminué leur consommation de 44%, passant de 34 consommations hebdomadaires à 19, alors que les femmes accusaient une baisse moyenne de 41% et réduisaient leur consommation de 27 unités à 16. Un an plus tard, les hommes avaient conservé leurs nouvelles habitudes et les femmes avaient encore réduit leurs consommations, soit 14 par semaine. En Suisse, on manque de recul pour chiffrer et évaluer les résultats. Ce sont néanmoins quelque 70 personnes qui ont suivi ce programme dans le canton pionnier de Neuchâtel. Avec une répartition égale d’hommes et de femmes. «Dans les centres d’alcoologie, c’est habituellement deux tiers d’hommes pour un tiers de femmes», précise Dominique Conant, directeur du centre d’alcoologie de Neuchâtel. Quant à l’âge des participants, il s’agit essentiellement de la tranche des 35-55 ans, avec un rebond au moment de la retraite. «Ce ne sont pas des très jeunes, mais plutôt des personnes aux habitudes de vie bien établies.» Pour plus d’infos: www.alcochoix.ch qui présente toutes les institutions romandes, partenaires du programme canton par canton.

Et de donner l’exemple de ce couple de retraités qui avait pris l’habitude de boire un verre de vin à chaque repas, de multiplier les siestes et de se voir retirer la garde des petits-enfants. Ou, autre exemple, celui de ce jeune père de famille qui aimait trinquer entre copains mais qui peinait le lendemain à s’occuper de son enfant. Une approche motivationnelle qui tord donc le cou aux vieux clichés. Et tente de toucher un public habituellement non ciblé: le consommateur excessif. Mais non dépendant.

> Quel est le profil du consommateur à risque?

Toute la question est là. Comment différencier une vraie dépendance de cuites à répétition? «Il y a la quantité d’alcool, bien sûr, mais aussi la manière de consommer, la fréquence. La perte de contrôle est aussi un marqueur important, de même que les symptômes de manque», souligne Isabelle Girod. Et surtout cette question: qu’est-ce qui se passe si l’on est privé d’alcool? On considère néanmoins que la consommation d’alcool ne devrait pas excéder deux unités par jour, soit deux verres de vin à 12,5° pour les femmes et trois unités pour les hommes. «Ce sont des tableaux indicatifs, à prendre avec beaucoup de souplesse. Il faut mettre l’accent sur la personne, son ressenti.» A cela s’ajoutent d’autres facteurs, comme l’état de santé de la personne, son histoire personnelle, son estime de soi,

Isabelle Girod: «On boit toujours plus que l’on croit.»


vie pratique

MIEUX VIVRE | 57

Il reste des cas où le comportement le plus protecteur pour une personne dépendante est l’abstinence.

son vécu. «On n’est pas égaux devant l’alcool. Certaines personnes peuvent boire tous les jours sans être dépendantes, alors que pour d’autres, même une petite quantité d’alcool est déjà de trop.»

> Que propose le programme? Pas de prise en charge au long cours, mais un suivi de cinq à six semaines en six étapes. Tout commence par un bilan et un calcul précis de la consommation quotidienne d’alcool. Le consommateur devra ensuite spécifier son état émotionnel, les circonstances, le contexte de chaque levée de coude. Fête de travail, sortie avec les copains, dispute à la maison... Autant de facteurs qui jouent un rôle et permettent d’identifier les déclencheurs. «Les gens sont souvent surpris du résultat. On boit toujours plus que l’on croit», sourit Isabelle Girod. Le spécialiste aidera ensuite à fixer un objectif à atteindre et à planifier des stratégies de contournement et d’anticipation.Fairedécouvrirqu’ilyad’autres plaisirs que l’alcool, qu’une colère, une frustration ou une timidité peuvent se vaincre autrement que par un verre de blanc.

> L’abstinence a-t-elle toujours sa raison d’être?

Bien sûr, cette nouvelle approche casse un peu le dogme de l’abstinence comme unique but thérapeutique chez les alcoolodépendants. Encore que. Isabelle Girod

tient à éclaircir un malentendu. «Nous ne sommes pas du tout contre l’abstinence, qui a toute sa raison d’être, et ce programme ne vise pas à la remplacer. Ce genre de programme ne s’adresse justement pas à cette catégorie de buveurs. De même que cette approche n’est pas prévue pour un abstinent qui aimerait apprendre à boire de façon contrôlée. Parce qu’il reste des cas où le comportement le plus protecteur pour une personne dépendante est l’abstinence.»

> Et les ados adeptes du binge drinking? Les adolescents qui forcent sur la bouteille à l’horizon du week-end, adeptes de la biture express, ne sont pas vraiment pris en compte par ce programme. Pourquoi? «Notre message, c’est d’apprendre aux gens à boire social. A 14 ans, mieux vaut apprendre à ne pas boire du tout.» Même s’ils ont davantage le profil du consommateur excessif que dépendant, les jeunes sont souvent dans une autre dynamique que les adultes. Avec des habitudes de vie pas encore établies.

Patricia Brambilla Photo Joëlle Neuenschwander

www.migrosmagazine.ch Testez votre consommation, des informations et des conseils sur notre site internet


58 | Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

Les laisser croire au Père Noël?

Doit-on maintenir son enfant dans l’illusion du Père Noël? Jusqu’à un certain âge, certainement! Les explications de la psychologue lausannoise Anne Jeger.

J

unior n’en croit pas ses oreilles. Alors qu’il décrivait avec passion à ses copains d’école le camion de pompier que le Père Noël ne manquera pas de lui apporter, des grands se sont moqués de lui, l’ont traité de bébé. Selon eux, le gros bonhomme à la barbe blanche n’existe pas... Quelle idée! Chaque année pourtant, il retrouve sous le sapin la plupart des jouets qu’il a commandés dans sa lettre. Qui d’autre les apporterait? Non vraiment, en voilà une pensée saugrenue! Le doute commence toutefois à germer dans son esprit... Il en parlera ce soir à papa et maman. Panique à la maison! Que dire à Junior? Faut-il le maintenir dans l’illusion ou lui révéler la vérité? «Tout dépend de l’âge de l’enfant, explique Anne Jeger, psychologue clinicienne à Lausanne et référente du site Lafamily.ch. Jusqu’à l’âge de 6-7 ans, les enfants ont une imagination débordante. Ils ont besoin et envie de vivre des moments de magie, de s’évader, de rencontrer et d’apprivoiser leurs peurs. L’histoire du Père Noël remplit la même fonction que celle des contes de fées: raconter une histoire invraisemblable.»

Un personnage très rassurant Dès lors, si Junior vient tout juste de souffler ses cinq bougies, les parents choisiront sûrement d’entretenir le mythe. «Ils pourraient demander par exemple à l’enfant: et toi, qu’est-ce que tu en penses, poursuit la psychologue. Quand il n’est pas encore prêt à s’avouer la vérité, il pose peu de questions.» Peu de risques, donc, qu’il aille chercher plus loin.

Anecdotes à la pelle Témoignages recueillis sur le site de Lafamily.ch «Lorsque mes enfants étaient petits, je mettais mes cadeaux sous le sapin en leur expliquant bien que c’était le Père Noël qui les avait apportés. Ensuite, ils recevaient des cadeaux de leur papa, dont j’étais séparée, et ils me demandaient pourquoi moi je ne leur avais rien offert!» «J’ai expliqué à mes enfants que le Père Noël avait tellement à faire que nous autres parents lui donnions un coup de main.» «Mon fils commençait vraiment à douter de l’existence du Père Noël, lorsqu’on en a vu un passer en voiture. Je lui ai dit: regarde, le voilà! C’était reparti pour quelques semaines...» «Le petit garçon que je garde m’a demandé un jour si je n’étais pas le Père Noël...» «Mes enfants ont 23, 17 et 15 ans et demi, et je mets toujours une assiette avec un biscuit et un verre de lait. Le lendemain, comme par magie, le verre est vide et il ne reste que des miettes. Vous voyez qu’il existe!»

Faut-il pousser l’illusion jusqu’à affubler un adulte d’une barbe blanche, faire disparaître une assiette de biscuits dans la nuit du 24 au 25 décembre, agiter des clochettes au petit matin? «Pourquoi pas, si on maintient l’idée de la

féerie.» Anne Jeger rappelle également que Noël s’inscrit dans un mythe collectif qui rassemble et qui rassure. «Nous avons tous besoin de rites et de repères dans notre monde déstructuré. Quant au Père Noël, il est perçu par les enfants comme un vieux monsieur bon et généreux, qui veille sur tous et n’oublie personne. Il est le gardien de leurs vœux les plus secrets...»

Lorsque le doute s’installe Et si Junior, en balade dans les magasins, croise successivement le chemin de trois Pères Noël, ne risque-t-il pas de s’interroger sur cette étrange coïncidence? «Dans ce caslà, ses parents peuvent lui expliquer, par exemple, que le Père Noël est un personnage tellement gentil que tout le monde veut lui ressembler. Mais un seul est vrai, celui qui voyage en traîneau, passe par la cheminée et distribue les cadeaux.» Une façon de maintenir la magie. D’autant que l’enfant perdra assez rapidement ses illusions. Passé 6-7 ans, il va commencer à user de sa logique, à se poser des questions. Comment un gros bonhomme comme le Père Noël parvient-il à se glisser dans une étroite cheminée? Pire encore, comment s’introduit-il dans les maisons qui n’ont pas de cheminée? Et distribuer des cadeaux à autant d’enfants en une seule nuit, est-ce vraiment possible? «A cet âge, l’enfant entre dans une nouvelle phase de son développement, explique Anne Jeger. Il apprend à distinguer le réel de l’imaginaire. Il s’agit d’un processus normal et fondamental pour continuer à bien grandir. Il va se détacher

Le sentiment de tristesse qui peut envahir l’enfant lorsqu’il réalise que le Père Noël n’existe pas est normal.

progressivement de la figure du Père Noël et passer à autre chose.»

Sur le chemin de la vérité Comment, dès lors, les parents de Junior doivent-ils réagir lorsque ce dernier commence à sérieusement s’interroger? La psychologue recommande de le laisser réfléchir, d’attendre ses questions tout en l’aidant un peu. «Ce n’est pas aux parents de révéler la vérité à l’enfant, c’est lui qui va la découvrir la plupartdutemps.Souvent,lorsqu’il doute et qu’il pose des questions, c’est qu’il en sait déjà plus qu’on ne peut l’imaginer.» Quant au sentiment de tristesse qui peut envahir l’enfant quand il


vie pratique

GRANDIR | 59

DIXIT SMS Vos réponses à notre question du 1er décembre 2008

Comment réagissez-vous lorsque votre enfant vous ment? > Un vieux dicton de chez moi nous apprend «qu’il est plus facile d’attraper un menteur qu’un boiteux». Voilà ce qu’il faut dire à un enfant. Maria, Montreux > J’essaie de lui expliquer que je préfère qu’il me dise la vérité, même s’il a fait une bêtise. Anne-Françoise, Clarens > Je pense qu’il faut le punir et lui expliquer que papa et maman veulent la vérité. Bara, Fribourg > Relativiser entre le vrai mensonge grave et l’affabulation légère et surtout normale. Martine, La Chaux-de-Fonds > Dans la vie, le mensonge n’est pas une solution. La vérité fait moins de mal. Céline, Cousset

Lectures: à chaque âge son Père Noël Pour les tout-petits «Pilou et le Père Noël», Caroline Davis, Ed. Lito. Un voyage merveilleux dans le traîneau du Père Noël... Dès 3 ans: «Moi, je sais tout sur le Père Noël», Nathalie Delebarre et Aurélie Blanz, Ed. Hachette. Une enquête menée par un enfant pour prouver l’existence du Père Noël. Dès 7 ans: «Max et Lili fêtent Noël en famille», Dominique de Saint Mars, Ed. Calligram. Le Père Noël existe-t-il... ou pas? Max et Lili s’interrogent... Dès 10 ans: «Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Père Noël», Laurent Panetier et Bruno Madaule (ill.), Soleil Productions. Une bande dessinée humoristique sur le thème du Père Noël. Pour les adultes «Conte acide. La véritable histoire du Père Noël», Luc Dualas, Ed. Anabet. L’auteur dépoussière ici le mythe du Père Noël. Un conte au goût amer.

réalise que le Père Noël n’existe pas, il est tout à fait normal. «En découvrant la vérité, l’enfant perd une part de la magie de Noël, relève Anne Jeger. Il va intégrer, à son rythme, cette nouvelle réalité.» Ce qui ne l’empêchera pas de profiter de la fête encore plusieurs années! Tania Araman Photo GettyImages

www.migrosmagazine.ch Et vous, laissez-vous votre enfant croire au Père Noël? Donnez votre avis en ligne!

Votre avis nous intéresse! > Comment et quand votre enfant a-t-il compris que le Père Noël n’existait pas?

Envoyez votre SMS au numéro 920 (Fr. 0.90/SMS), ou un courrier électronique à grandir@ migrosmagazine.ch (160 signes max.) en commençant votre message par MMF, puis en indiquant votre prénom et votre lieu de domicile. Ex: «MMF Patricia, Lausanne Il a remarqué que...» Délai: le 28 décembre A gagner: les cinq messages retenus gagnent un bon d’achat Migros de 20 francs.


60 |

coup de chance

RADIO DAB

Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

La radio du futur

Participez au tirage au sort et gagnez une des 15 radios DAB PURE Digital One Classic DRS Musikwelle en édition limitée, d’une valeur de 99.90 francs chacune.

La radio DAB PURE Digital One Classic DRS Musikwelle est disponible uniquement en édition limitée.

Te Tentez votre c chance! «M «Migros Magazine» met en jeu 15 radios DAB numé numériques PURE ONE Classic DR DRS Musikwelle. Par téléphone: appeler le 0901 591 913 (1 franc par appel) et donnez vos nom et adresse. Par SMS: envoyer le mot «CHANCE» suivi de vos nom et adresse au 920 (1 franc par SMS). Exemple: CHANCE, Arnaud Dupuis, 1, rue des Alouettes, 9999 Modèle Par internet: compléter le formulaire sur www.migrosmagazine.ch/ coup de chance. Par courrier: Envoyez une carte postale à: Migros Magazine, «Radio DAB», Case postale, 8099 Zurich. La date limite de participation est le 28 décembre 2008 (minuit).

L

a radiodiffusion numérique, ou «Digital Audio Broadcasting» (DAB), est une technologie standardisée au niveau mondial, consistant à émettre des signaux numériques par antenne. Elle permet de capter la radio partout, même en voiture, et offre une qualité de son parfaite, sans interférences ni parasites. Dès la fin de cette année, plus de 90% de la Suisse pourra capter la radio en DAB et recevoir des chaînes qui n’étaient disponibles

jusqu’ici que par câble ou satellite. Dans chaque région linguistique, l’auditeur pourra capter une dizaine de chaînes radio en qualité numérique, dont celles des autres régions. Les programmes disponibles en Romandie sont les suivants: La Première, Espace 2, Couleur 3, World Radio Switzerland, DRS 1, Rete Uno. En exclusivité DAB, vous pouvez également écouter: Option Musique, Radio Swiss Classic, Radio Swiss Jazz, Radio Swiss Pop.

Pour profiter des avantages de la radio de l’avenir, il faut un poste de radio capable de recevoir le signal DAB. Comme cette radio PURE Digital One Classic DRS Musikwelle. Portable, elle est équipée des modes de transmission DAB, DAB+, OUC et propose 15 stations programmables. Alimentée par pile ou chargeur, elle dispose des fonctions pause/play et record, d’une sortie écouteur et également d’un affichage LCD de la date et l’heure. Tiffany Pasche

Les gagnant-es seront avertis par écrit. Le versement en espèces de la contre-valeur ne peut être exigé. Tout échange de correspondance ainsi que le recours à la voie judiciaire sont exclus. Les collaboratrices et collaborateurs de «Migros Magazine» ne sont pas autorisés à participer. Vous trouverez la liste des gagnant-es sur notre site internet la semaine suivante (www. migrosmagazine.ch/coup de chance/ Les gagnants)


mots f léchés | 61

Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

BOSSERAS INCONTINENCE

STRUCTURERAS ANIMATEUR

A gagner 5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun.

RECUEIL VILLE DU NIGERIA

STATION STAND FORAIN

9

Comment participer:

Par courrier (courrier A): Migros Magazine, Mots fléchés, CP, 8957 Spreitenbach Par courriel: www.migrosmagazine.ch/motsfleches Par SMS: envoyez MMF puis la solution au numéro 20120 (Fr.1.-/SMS ) Par téléphone: composez le 0901 567 568 (Fr. 1.-/appel) et communiquez la solution ainsi que votre adresse sur le répondeur. Délai: votre carte postale, votre courrier électronique ou votre appel doit nous parvenir au plus tard dimanche 28 décembre 2008, à 18 heures.

CANTON SUISSE RENVOI

* S E R I C U L T E U R * E T

A P H T E S * S A S S E T T A

* O * C O N S A I C U L E E S *

* B A R Qu’est-ce que * ça donne? A * F * U * G * E * M E N T E A L O N N R E * A N I E S * S Tiramisù? Salade aux œufs et aux crevettes? Dans Cuisine de Saison, vous trouvez des recettes pour tous les goûts. www.saison.ch.

LE BON GOÛT EST TOUJOURS DE SAISON.

P L I A N T * R E T I R A * E

* E R R E R A I T * R A D I N

U S E E * E N T E T A I E N T

Solution n° 51 Mot: réconfortant

GUISE

RETIRER

FUSIONNE

AGENCE SPATIALE BERGER

EYRA

À LA MAIN

1 OSSELET DE L’OREILLE

RÈGLE SIROTÉ

SINGE

6

HUME

GARANT

3

RENVOI REDÉCOUVRIR

PAS PAYÉE

EXSUDE

SOIF

FLEUVE

REGIMBER EXISTES

Gagnants Mots fléchés n° 50 Sylviane Anex, Martigny (VS); Georges Curtet, Vésenaz (GE); Michèle Frochaux, Genève (GE); Catherine Froidevaux, Nyon (VD); Jean-Paul Gilgen, Ollon (VD); Daniel Grand-Pierre, Collombey (VS); Elisabeth Oberson, Onnens (FR); Huguette Thommen, Fribourg (FR).

12

2

COLÈRE

7

R E V O L U T I O N N A I R E

10 SIONNÉS

CŒLENTÉRÉS ARGENT

8

* R * P * D * V * U * P * P *

JEUNES PEN-

PAUVRES RÉCIPIENT

4

IL

RIGIDE

CHANDAIL

PARIÉE

ARGON

SUR UNE PEAU D’ÂNE

GRANDMÈRE

11

FERRONNERIES

5 © Alain Dubois

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

IMPRESSUM MIGROS Magazine Construire case postale 1751, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch Tirage contrôlé: 511 161 exemplaires (REMP octobre 2008) Lecteurs: 581 000 (REMP, MACH Basic 2008-2) Direction des publications: Monica Glisenti Direction de Limmatdruck SA: Jean-Pierre Pfister Directeur des médias Migros: Lorenz Bruegger

Responsable de projets: Ursula Käser Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 37 Fax: 044 447 36 02 Rédacteur en chef: Joël Guillet Rédacteur en chef adjoint: Steve Gaspoz Chef d’édition: Alain Kouo Département Magazine: Tania Araman, Patricia Brambilla, Laurence Caille, Jean-François Duval, Mélanie Haab, Virginie Jobé, Pierre Léderrey, Laurent Nicolet, Alain Portner

Département Actualités Migros: Gaston Haas (responsable), Pierre Wuthrich (resp. coordination), Florianne Munier, Christoph Petermann, Daniel Sägesser, Cinzia Venafro, Michael West Département Shopping & Food: Jacqueline Jane Bartels (responsable), Eveline Schmid (adj.), Heidi Bacchilega, Anna Bürgin, Ruth Gassmann, Dora Horvath, Martin Jenni, Fatima Nezirevic, Anna-Katharina Ris Mise en pages: Daniel Eggspühler (responsable), Werner Gämperli (adj.) Layout: Diana Casartelli, Marlyse Flückiger, Nicole Gut, Bruno Hildbrand, Gabriela Masciadri,

Tatiana Vergara Photolithographie: René Feller, Martin Frank, Reto Mainetti Prépresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Tobias Gysi (responsable), Regula Brodbeck (resp. pour la Suisse romande), Anton J. Erni, Franziska Ming, Susanne Oberli, Olivier Paky, Ester Unterfinger Correction: Paul-André Loye Internet: Anne-Marie Python Secrétariat: Jana Correnti (responsable), Imelda Catovic, Sylvia Steiner

Département des éditions: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Bernt Maulaz (chef du département), Simone Saner Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), Téléphone: 044 447 36 36 Fax: 044 447 36 24 Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 50 Fax: 044 447 37 47 Reto Feurer (chef du département), Nicole Costa, Verena De Franco, Silvia Frick, Alexandra Gatto, Yves Golaz, Adrian Holzer, Janina Krampera, Janine Meyer,

© Michael Zumstein / L’œil public

Publicité

Face au dernier espoir, donner les premiers soins. Case postale 116, 1211 Genève 21, Tél 022 849 84 84, fax 022 849 84 88 www.msf.ch, donateurs@geneva.msf.org, CCP 12-100-2

Marcellina Moella, Hans Reusser, Patrick Rohner (chef projet média), Eliane Rosenast, Kurt Schmid, Sonia Siciliano, Jasmine Steinmann, Marc Suter, Nicole Thalmann Marketing: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Jrene Shirazi (cheffe du département) Éditeur: Fédération des coopératives Migros IMPRIMERIE Centre d’impression Edipresse, 1030 Bussigny


62

M-CUMULUS

Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

INFOLINE 0848 85 0848 Appels depuis la Suisse Lu–Ve 8–17 h (8 ct./min) 17–19 h (4 ct./min) Sa 8–16 h (4 ct./min) Appels depuis l’étranger +41 44 444 88 44 Lu–Ve 8–19 h Sa 8–16 h Fax 044 272 44 48 (pour les changements d’adresse) E-Mail/Internet M-CUMULUS@Migros.ch, www.M-CUMULUS.ch

Actuel: www.ticketportal.com

COLLECTIONNEZ DES POINTS

Depuis quelques années, les membres CUMULUS peuvent utiliser leur carte CUMULUS comme billet d’entrée pour certains événements ou spectacles, dans la mesure où ils les ont réservés auprès de Ticketportal. De nombreux visiteurs profitent de ce service très intéressant. Rapide, avantageux et simple, l’achat des billets peut même être effectué au dernier moment. En choisissant cette méthode d’achat, vous évitez les files d’attente dans les bureaux de vente anticipée, mais aussi les frais de port étant donné que vous ne recevez pas de billets papier traditionnels. En cas de perte de la carte CUMULUS, le billet virtuel ne disparaît pas. Cependant, le remplacement de la carte peut durer quinze jours. Il est donc conseillé d’avoir quelques étiquettes CUMULUS toujours sous la main. Le site www.ticketportal.com, rubrique special offers, propose un aperçu des très nombreuses représentations et spectacles dans les catégories Sport, Théâtre, Classique, Divertissement et Comédie musicale. Les personnes sans accès à Internet peuvent contacter la Hotline.

Restaurants Migros, Gourmessa Migros, Migros France

(certaines prestations)

www.m-mastercard.ch

La carte CUMULUS est un billet d’entrée

Comment réserver avec la carte CUMULUS? • Entrez votre numéro CUMULUS lors de la commande (valable uniquement pour les CUMULUS Events). • Le système vérifie votre numéro et libère ensuite le nombre de billets souhaité pour la représentation choisie. Vos billets sont immédiatement disponibles. • Pour les commandes au 0900 101 102 (Fr. 0.99/min), vous recevez une confirmation par courriel ou par SMS. • Le jour de la représentation, vous présentez votre carte CUMULUS au personnel de contrôle, qui vérifie votre code-barres.


OFFRES TICKETPORTAL

Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

63

AVANTAGE CUMULUS

20%

Philipp Fankhauser – Love Man Riding de rabais Philipp Fankhauser conjugue avec beaucoup de finesse le blues sur tous les modes. Un son inévitablement soul, mâtiné de bossa nova et de r&b, le tout traversé par une brise pop rafraîchissante; après plus de 20 ans de carrière, Philipp Fankhauser s’essaye à de nouvelles expériences. Offre valable à la date suivante 7.2.09, 20h30, Le Chapiteau, Lausanne, Place Bellerive Offre disponible sur www.ticketportal.com, au numéro 0900 101 102 (Fr. 0.99/min), dans les succursales Hotelplan et les gares CFF sur indication de votre numéro CUMULUS.

Exclusif pour les participants CUMULUS 20% de rabais pour le concert de Philipp Fankhauser à Lausanne.

Offre valable jusqu’à épuisement. Non cumulable avec d‘autres réductions. Taxe de vente anticipée en sus.

VOS ACHATS CHEZ LESHOP.CH

TOUT POUR LE SON

Pendant les fêtes, faites vos achats en toute tranquillité sur LeShop.ch. Vous recevez 1000 points* CUMULUS pour votre commande du 22 au 28 décembre 2008:

p. ex. TuneBase FM 2 pour iPod, pour écouter votre musique en voiture, chargeur intégré, fonction ClearScan (iPod vendu séparément), Fr. 134.– au lieu de Fr. 149.– (avec 3 coupons de rabais)

1. Faites vos courses sur www.LeShop.ch. 2. Lors de votre inscription, entrez votre numéro CUMULUS dans votre compte client (si vous êtes nouveau client). 3. Entrez le code 081222CUM1000 sous «Bon» avant de valider votre commande. Vos achats vous seront livrés à domicile et 1000 points CUMULUS automatiquement crédités. * Offre valable une seule fois par ménage. Commande minimale de 99 francs, livraison par LeShop.ch. Frais de livraison échelonnés entre Fr. 7.90 et Fr. 15.90. Conditions de commande et de livraison sur www.LeShop.ch.

p. ex. chargeur voiture pour iPhone et iPod, autonomie illimitée en mode lecture, appel et veille dans la voiture, Fr. 44.90 au lieu de Fr. 49.90

✂ Achat minimal: Fr. 39.90 Valable du 22.12.2008 au 31.1.2009 VALEUR CHF

5.–

RABAIS

Utilisable dans les M-Electronics et les plus grands magasins Migros de Suisse sur présentation de la carte CUMULUS. Si un multiple du montant d’achat est atteint, plusieurs coupons de rabais peuvent être remis en paiement.

Tous les accessoires Belkin pour iPod et iPhone


64 | Migros Magazine 52, 22 décembre 2008

Créatrices de liens

Comme dans bien d’autres établissements, à la Résidence de Saconnay (GE), les animatrices d’EMS ne sont plus là pour distraire ou amuser, mais pour créer et recréer, encore et toujours, du sens, et des contacts.

D

ébut d’après-midi dans la grande salle de réunion de cet EMS genevois: Francine, Sonia, Teresa et Karine s’affairent à retirer du four quantité de sablés citron que les résidants ont confectionnés la veille sur la table commune à l’aide de moules en forme d’étoiles. La veille également, on a fait 6 kilos de confiture de kiwi. Tout doit être prêt pour le «marché de Noël», dimanche après-midi. La grande cafétéria et les locaux du rez accueilleront alors les familles des pensionnaires: conjoints, grands enfants quinquagénaires ou sexagénaires, petits-enfants de 20 ans, arrière-petits-enfants, nourrissons dans leur poussette, sans oublier un ou deux toutous.

Sortir des anciens schémas Cet après-midi aussi, qui en poussant son tricycle, qui à petits pas, qui dans sa chaise roulante, tous ceux des résidants qui le peuvent et le souhaitent s’avancent dans la grande salle. Trois kilos de milanais à confectionner encore par ces personnes dont la majorité a entre 85 et 95 ans. Elles enfilent des gants de latex avant de se mettre à l’ouvrage, chacune à son rythme et en fonction de ses capacités. De l’extérieur, on n’a guère idée des multiples facettes du travail relationnel et d’accompagnement dans les EMS qui ont su sortir des anciens schémas. «Quand j’ai terminé ma formation en 1999, se souvient Francine, diplômée HES et responsable du service d’animation (quatre personnes), peu d’animateurs étaient formés.» En quelques années, bien des choses ont changé. «Auparavant, reprend Francine, on était sur-

personne en situation d’échec. Chacun participe en fonction de ses possibilités. Certains, même s’ils ne font rien du tout, aiment tout simplement à être là, parmi les autres, et à les regarder comme aujourd’hui préparer des biscuits.»

Une grande leçon de vie

Les diverses activités sont un support pour créer du lien. Ici, les résidants participent à l’atelier «Mots fléchés géants».

tout dans «l’occupationnel»; aujourd’hui, on a compris qu’il s’agissait beaucoup moins de faire faire des choses aux résidants que de leur permettre d’être. C’est-à-dire de continuer à donner un sens à leur existence, en tenant compte du fait que le temps de la vieillesse est un temps lent, qui permet le retour sur soi, sur son parcours de vie. Les biscuits que vous nous voyez préparer ne sont donc pas une fin en soi. Cette activité en commun est avant tout un outil. L’important n’est pas dans les sablés, mais dans l’état d’esprit, l’atmosphère, la qualité de contact, les échanges, les paroles que cette activité nous permet d’établir avec et entre les résidants.» Tous les matins et tous les après-midi de la semaine (le weekend, on compte sur la visite des familles), diverses activités permettent ainsi aux pensionnaires

de stimuler leurs compétences, ressources, et de créer du lien. Il y a entre autres l’atelier mémoire (Quelles sont les sept merveilles du monde?), l’atelier mobilité, le chant, le loto, les mots fléchés géants... Et l’atelier Plaisir des mots pour lequel Sonia a suivi une formation complémentaire: «C’est un atelier de création et d’écriture où les résidants sont la parole et où je suis la plume.»

Que personne ne soit en échec! Au cours de ces différents ateliers, les habitants des lieux sont invités à rassembler leurs souvenirs, à donner du sens à leur vécu passé et présent. «Il faut toujours laisser de la place à la fantaisie, à l’imprévu, aux émotions qui peuvent surgir et «bricoler» avec cette matière», précise Francine, qui ajoute: «Dans toutes ces activités, nous veillons à ne jamais mettre

Sonia n’échangerait sa place pour rien au monde, pas même pour s’occuper d’enfants ou d’ados: «Ce que m’apportent ces personnes très âgées, même les cas lourds qui souffrent de troubles d’identité, est très riche! Les côtoyer journellement est une grande leçon de vie. Je ne pourrais connaître cela avec personne d’autre.» Textes et photos, elle s’occupe notamment de mettre en forme le journal bimensuel Saconnay Contact qui, mis sous pli par les résidants eux-mêmes, est régulièrement envoyé aux familles. Entre maints autres reflets de la vie en EMS (par exemple les Pensées de Martine, qui sert à la cafétéria), on y lit les interviews que Sonia réalise en tête à tête avec les résidants, dans leur chambre. Elle les lance sur des thèmes choisis: les punitions de leur enfance, les vacances, leur mariage, les nettoyages de printemps... Des mondes disparus resurgissent. Certaines de ces citations sur le thème d’actualité «Qu’est-ce que Noël pour vous?» ornent aujourd’hui les grosses boules de papier rouge suspendues à «l’arbre à citations» de la cafétéria. On lit: «Noël, c’est blanc. Il neige à gros flocons», ou encore «Noël, c’est des visages lumineux». Et si la vieillesse, c’était en revenir à l’essentiel? Jean-François Duval Photos Thierry Parel


réussite

FRANCINE PERRIN ET SONIA HAAS | 65

Au premier plan, Francine Perrin, responsable du service, et assise sur le rebord de la table, Sonia Haas, en compagnie de quelques résidantes.


En vente dans les plus grands magasins Migros. Les piles usagées doivent être rapportées au point de vente !

Action

12

90

Valable à partir du 23.12. Piles alcalines Energizer Ultra+ AA 8+4 gratuites ou AAA 8+4 gratuites JUSQU'À ÉPUISEMENT DU STOCK

Energizer est en vente à votre Migros


Comment jouer avec les billes en hiver? Découvre les conseils de jeux de Nina, Hugo et Tobi pour jouer à la maison.

Il te faut: un dé et trois billes par joueur. Déterminez une ligne à partir de laquelle vous lancerez vos billes. Le premier joueur lance le dé qui servira de cochonnet. Maintenant, tous les joueurs font rouler une bille à tour de rôle en essayant de la placer le plus près possible du dé. Une fois toutes les billes lancées, mesurez les distances séparant vos billes du cochonnet. Le joueur qui a réussi à se placer le plus près du dé reçoit 5 points. Celui qui aura obtenu le plus de points au bout de 5 parties a gagné.

Il te faut: une boîte à chaussures sans couvercle, une paire de ciseaux et trois billes par joueur. Retourne la boîte à chaussures de manière à ce que l’ouverture soit face au sol et découpe trois buts de tailles différentes dans un côté. Maintenant, allongez-vous par terre à environ deux mètres de la boîte et, à tour de rôle, faites rouler vos billes en essayant de marquer des buts. Le grand but vaut un point, le moyen, deux points, et le petit, trois points. Celui qui aura marqué le plus de points au bout de 5 tirs a gagné.

Il te faut: trois à cinq billes par joueur. Chaque joueur prend une bille et place les autres en ligne à une main d’écart les unes des autres. Cette ligne représente le pommier. Déterminez maintenant une ligne à partir de laquelle vous lancerez vos billes. Faites rouler vos billes à tour de rôle vers le pommier. Le joueur qui réussi à toucher une des «pommes», peut la garder. La partie s’arrête lorsque toutes les pommes ont été récoltées. Celui qui a la fin de la partie a récolté le plus de «pommes» a gagné.


Il n’est pas encore l’heure de te révéler l’apparence des 6 billes de l’édition de fin d’année. Tu pourras toutefois les découvrir en jouant au jeu de billes sur www.billesmania.ch. Ce jeu, comprenant six niveaux, te permettra de découvrir une bille à chaque niveau validé. Bien-sûr, la difficulté augmente au fur et à mesure. Alors à toi de jouer! Amuse-toi bien!


Migros Magazin 52 2008 f VS