Issuu on Google+

Edition Valais, JAA 1920 Martigny

No 47 19 Novembre 2012

www.migrosmagazine.ch

société i 12

Ces grandsparents qui remplacent les mamans de jour. NAtURE i 20

Certains biocarburants nuisent à l’environnement.

Photo: Stéphanie Meylan

iNfos migRos i 38

Musée Migros: un nouvel écrin pour l’art contemporain.

La vie à pleine voix

Pascal Auberson a célébré ses 60 ans sur scène ce printemps. Un DvD livre les plus belles émotions de cette fête. | 32

Veuillez annoncer le changement d’adresse à la poste s.v.p. ou au registre des coopérateurs, tél. 027 720 42 59


E C N A I B M A TOUTE L’ DES FÊTES 9.80

Parfum d’intérieur Ambiance Edition limitée, senteurs pomme / cannelle, pain d’épice ou baies givrées

6.20

Huile parfumée Ambiance Edition limitée, senteurs pomme / cannelle, pain d’épice ou baies givrées

8.90

Guirlande lumineuse pour l’intérieur 20 LED chaudes blanches, câble transparent

9.80

Guirlande lumineuse «Tuyau» 20 LED, 210 cm, alimentation par piles

29.80

Guirlande lumineuse «Boules de neige» pour l’intérieur 8 LED blanches, câble transparent, longueur 1,75 m


MGB www.migros.ch W

4.90

Tasse «Petits anges» porcelaine, divers motifs

4.35

Serviettes «Petits anges» FSC, 33 cm, 3 épaisseurs, 20 pièces

5.90

Bougies dans un verre en lot de 3

2.90

Set de table «Petits anges» matière synthétique, 45 x 30 cm

4.90

Bol «Petits anges» porcelaine, divers motifs, Ø 15 cm

3.90

Assiette de présentation avec motif de corde matière synthétique, Ø 32 cm

5.90

7.90

Bougie parfumée pomme / cannelle dans un verre avec étoiles décoratives

Photophore «Cristal»


SOMMAIRE 4 |

| No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

MIGROS MAGAZINE |

ÉDITORIAl Steve Gaspoz, rédacteur en chef

Un à-côté exigeant Avec la généralisation du travail des deux parents, les besoins en matière de garde d’enfants explosent. Des milliers de nouvelles places de crèche voient le jour chaque année en Suisse, mais rien ne parvient à enrayer la pénurie. Du coup, les parents s’organisent tant bien que mal en exploitant toutes les ressources disponibles. Alors que l’on a beaucoup parlé de l’éclatement des structures familiales ces dernières décennies, on constate désormais un resserrement des relations. Et principalement une redéfinition du rôle des grands-parents. Il n’est plus question de papi et mamie chez qui l’on se rend pour les grandes occasions et recevoir au passage quelques cadeaux. Les grands-parents font partie intégrante du planning de la famille. Beaucoup se retrouvent ainsi réquisitionnés un ou plusieurs jours chaque semaine pour garder leurs petits-enfants. Avec près de 100 millions d’heures de travail pour un montant évalué à 2 milliards par an, on peut affirmer que leur rôle est plus que jamais central. Seulement voilà, les «aînés» d’aujourd’hui ne sont plus ceux d’hier. A 60 ou 70 ans, nombreux sont ceux qui exercent encore une activité professionnelle. Une fois la retraite arrivée, certains rêvent de voyages, de liberté et de nouveaux horizons. A quoi s’ajoutent des conditions sanitaires optimales qui permettent aux pensionnés d’espérer profiter longtemps du temps à disposition. Profiter de sa vie et rendre service, nombreux sont ceux qui ont choisi de concilier les deux. Mais, même avec la meilleure volonté, il est difficile de s’occuper de son petit-fils pour qui est encore dépendant d’un emploi ou de sa petite-fille lorsqu’on vit à des centaines de kilomètres d’elle. Au même titre que certains se battent pour faire reconnaître le travail de la mère ou du père au foyer, ne s’agirait-il pas de réévaluer celui des grands-parents? A mesure que les exigences de la société augmentent, les attentes envers les individus suivent le même chemin. Pourtant, personne ne se dédouble.

12 | SOCIÉTÉ De plus en plus de grands-parents remplacent la crèche ou la maman de jour. Comment ces aînés vivent-ils ce nouveau rôle? Témoignages.

steve.gaspoz@mediasmigros.ch

M-Infoline: tél.: 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). www.migros.ch/service-clientèle; www.migros.ch Cumulus: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). cumulus@migros.ch; www.migros.ch/cumulus Adresse de la rédaction: Limmatstrasse 152, case postale 1766, 8031 Zurich, tél. 058 577 12 12, fax 058 577 12 09 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch * tarif local

28 | SOCIÉTÉ Dans le Jura, une association pionnière aide les femmes dans la fleur de l’âge à se réinsérer professionnellement.

Publicité

Un an de bonne cuisine pour Fr. 39.– seulement 12 numéros de Cuisine de Saison pour Fr. 39.– au lieu de 58.80*. Abonnez-vous sur www.saison.ch/fr/abo ou au 0848 877 848. *Vente à l’unité


|

sommaire

Migros Magazine | No 47, 19 Novembre 2012 |

| 5

76 | aU QUoTIdIEN aux Ponts-de-Martel (NE), le sentier de la tourbière invite le promeneur à se plonger dans le passé de la région.

en breF

6 | Les dernières informations du monde migros.

Photos et illustration: Carine roth / Andrea Caprez / Christophe Charmmartin-rezo / mathieu Spohn.

inFos Migros

9 | Génération M: comment économiser de l’électricité? 38 | Musée Migros: un nouvel écrin pour l’art contemporain. 43 | Recherche: les nanotechnologies dans la vie de tous les jours. 47 | Votation: la révision de la loi sur les épizooties.

sociÉtÉ

12 | dossier: être grand-père ou grand-mère, un sacré métier. 20 | Environnement: une étude remet les biocarburants en question. 26 | Portrait: Christian Fatton, ultramarathonien. 28 | Travail: la réinsertion professionnelle des femmes. 32 | Entretien: Pascal Auberson sort un DvD-événement.

en Magasin

48 | Noël: les biscuits de fête de la famille Felix. 50 | optigal: des produits surgelés pratiques et délicieux.

64 | CUISINE dE SaISoN 52 | Farmer: des spécialités de saison aux céréales. 61 | Recette: des spätzli à la courge.

cuisine De saison

64 | antonio albanese: la recette sicilienne de l’écrivain vaudois.

Votre rÉgion

71 | Votre coopérative régionale.

au quotiDien

76 | Escapade: balade dans une tourbière.

85 | Psychologie: le poids du trop de choix. 91 | Education: la peur de l’eau. 98 | Voiture: préparer son véhicule pour l’hiver.

le MonDe De…

110 | Richard Pfister: œno-parfumeur.

rubriques 10 | 101 | 107 | 108 |

L’écrivain lausannois antonio albanese, cuisine un plat qui lui évoque son enfance: une parmigiana d’aubergines.

Cette semaine Jeux: participez et gagnez des cadeaux. offre aux lecteurs. Cumulus: les offres du moment.

Publicité

nos clients sont tous les mêmes: chacun veut une maison unique.

tuites: Infos gra

080 0 80 0 897

NEO CHF 517’900.– clés en main, sous-sol inclus

Informez-vous: www.swisshaus.ch


en breF 6 |

| No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

iDÉes D’ÉVasion

Christmas shopping Durant la période de l’avent, les villes se parent de leurs plus beaux atours et apportent une touche de féerie à tous les voyages. Pour cette raison, Hotelplan Suisse propose des nombreuses offres spéciales comme un séjour à New York pour des journées shopping originales (vu sur www.hotelplan.ch), la visite du marché de Noël de Nuremberg suivie d’une croisière fluviale (vue sur www.vacances-migros.ch), une escapade à Paris (vue sur www.globusvoyages.ch) et même un réveillon de la Saint-Sylvestre à Reykjavik (vu sur www.travelhouse.ch).

Migros Magazine |

L’espoir au bout du fil

En composant le 147, les enfants et adolescents trouvent une oreille attentive auprès des conseillers de Pro Juventute. Migros soutient désormais ce projet en organisant une grande collecte.

C

haque jour, près de quatre cents enfants et adolescents de toute la Suisse demandent l’aide de Pro Juventute en composant le 147. Leurs préoccupations sont variées: il peut s’agir d’une peine de cœur, de fortes tensions avec leurs parents ou même de mobbing à l’école. A chaque fois, les conseillers spécialement formés de Pro Juventute tentent de trouver une solution à leurs problèmes et, au besoin, mettent les appelants en contact avec des spécialistes.

Toujours aussi féeriques: le marché de Noël de Nuremberg et le Rockfeller Center de New York.

Baromètre des prix Informations sur les changements de prix

Article Ancien prix* Café Crema Chicco d’Oro, 16 capsules 7.50 Café Classico Chicco d’Oro, 16 capsules 7.50 Café Espresso Chicco d’Oro, 16 capsules 7.50 * En francs.

Nouveau prix* 6.90 6.90 6.90

Différence en % –8 –8 –8

Durant la période précédant les fêtes, Migros a décidé de soutenir Pro Juventute. Ainsi, le 20 novembre 2012, à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant, le distributeur fera don à l’institution d’un franc par achat effectué dans ses supermarchés. De leur côté, les clients peuvent aussi venir en aide aux jeunes gens en difficulté. A cette fin, des coupons de 1, 4 et 7 francs sont disponibles aux caisses des magasins Migros et peuvent être achetés comme tout autre article.

Photos: Pro Juventute, Getty Images/ H & D Zielske, Fotolia, Istockphoto, DR

Migros versera le 20 novembre 1 franc à Pro Juventute pour chaque achat effectué dans ses magasins.


|

EN BREF

MIGROS MAGAZINE | No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

| 7

CONCOURS DE MUSIQUE

Talents recherchés

Pop, rock, urban, electronic: la Demotape Clinic recherche les meilleurs musiciens.

La Demotape Clinic, un des plus importants concours musicaux de Suisse, recherche les meilleures démos (d’artistes solo ou de groupes) dans les catégories pop, rock, electronic ou urban. Les 22 et 23 mars 2013, des professionnels évalueront les morceaux les plus prometteurs dans le cadre du festival m4music organisé par le Pour-cent culturel Migros. Les musiciens peuvent s’inscrire jusqu’au 13 janvier 2013. A gagner: des awards de la Fondation Suisa d’une valeur totale de 17 000 francs et une participation à la compilation CD «The Best of Demotape Clinic 2013». Infos: www.demotapeclinic.ch

AU RAyON fRAIS

Bouquet vert

Rampon, mâche, doucette? Peu importe à dire vrai comment on l’appelle. Ce qui est sûr, c’est que cette salade d’hiver ouvre en beauté tout repas, notamment lorsqu’elle est agrémentée de quelques filets d’orange.

Publicité

20% DE RÉDUCTION

RENFORCE LES DÉFENSES IMMUNITAIRES.

4.65

Drink Bifidus aux multivitamines en lot de 10 20 % de réduction 10 x 65 ml

4.65

Drink Bifidus à la fraise en lot de 10 20 % de réduction 10 x 65 ml

SUR TOUS LES DRINKS BIFIDUS EN LOT DE 10. OFFRES VALABLES DU 20.11 AU 26.11.2012, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK.

4.65 Drink Bifidus à la vanille en lot de 10 20% de réduction 10 x 65 ml


MGB www.migros.ch W

DÉLICIEUSE E S S I U S N O I T I D A TR 26.11.2012, ES DU 20.11 AU CK OFFRES VALABL EMENT DU STO JUSQU’À ÉPUIS

12.50

au lieu de 15.70

Raccard Tradition nature, en tranches, en lot de 2 20 % de réduction 2 x 350 g

7.35

Raccard Surchoix en tranches, bio 300 g

7.90

Fromage à raclette Cave d’Or 300 g

13.10

Fondue moitiémoitié Swiss-Style 800 g

–.80

au lieu de 1.–

2.20

au lieu de 2.75

Aromate Knorr 20 % de réduction 90 g

2.15

Mélange d’épices pour fondue et raclette Gourmet Mix 65 g

Tout l’assortiment de légumes au vinaigre Condy 20% de réduction p. ex. petits oignons Condy, 125 g


|

migRos mAgAziNE | No 47, 19 Novembre 2012 |

Génération M | 9

Par des promesses et des projets concrets, Migros s’engage à protéger l’environnement, à encourager un mode de consommation durable, à agir de façon sociale et exemplaire en faveur de la société et de ses collaborateurs et à promouvoir un style de vie sain. www.generation-m.ch

Des LED pour s’éclairer en beauté Que ce soit pour un éclairage au quotidien ou des décorations de fête, les diodes électroluminescentes permettent de réduire grandement sa consommation d’électricité.

D

ans chaque ville et village, fenêtres et jardins brillent de mille feux à l’approche de Noël. Une ambiance magique que viennent pourtant ternir les chiffres sur l’énergie consommée à cette occasion. Selon l’Agence suisse pour l’efficacité énergétique, en effet, 100 millions de kWh, soit près de 2% de la consommation totale d’électricité en décembre, sont à mettre sur le compte des illuminations de Noël publiques et privées. Pour comparaison, il s’agit de la quantité d’électricité utilisée pendant une année par 25 000 foyers de quatre personnes. Pour les illuminations de Noël, les LED offrent une alternative intéressante aux produits à ampoules à incandescence. Migros propose un vaste choix de décorations de fête faisant appel à la technologie LED. La gamme s’élargit en permanence et les prix baissent à mesure que la qualité augmente. Cela étant, les LED ne gagnent pas seulement du terrain dans le domaine des décorations. «Désormais, les lampes dotées de diodes électroluminescentes représentent près d’un cinquième de notre assortiment de lampes», souligne Livria Laurent, responsable des luminaires à Micasa.

Selon le WWF, une bonne lampe LED consomme sept fois moins d’électricité qu’une ampoule classique, et sa durée de vie est vingt-cinq fois supérieure. A l’achat, cette technologie place toutefois le consommateur devant de nouveaux choix. Quelle lampe convient pour la cave? Et pour la pièce à vivre? Pour éclairer agréablement son salon, par exemple, on choisira une lumière blanche chaude: «La température de la couleur s’exprime en kelvins, précise Livria Laurent. 2700 kelvins offrent une lumière blanche chaude qui correspond au rendu habituel d’une ampoule à incandescence. Plus cette valeur est élevée, plus la teinte sera froide.» Qu’il s’agisse d’illuminations de Noël ou d’une lampe de chevet, il vaut la peine de miser sur un éclairage à basse consommation, comme les LED, des ampoules économiques ou les tubes fluorescents. En Suisse, 8,2 milliards de kWh d’électricité sont consommés chaque année pour l’éclairage. L’utilisation d’ampoules efficaces et l’amélioration de l’éclairage permettraient de réduire de moitié cette consommation. Texte: Andreas Dürrenberger

En savoir plus: www.wwf.ch/lumiere

Moins de sucre dans les yogourts

Photos: Getty Images, Dr

Les guirlandes dotées de LED sont aussi belles qu’économes en courant.

migros est cette année à nouveau partenaire d’«actionsanté», une initiative de l’office fédéral de la santé publique (oFSP) encourageant la population suisse à adopter un mode de vie plus sain, et ce, dans différents domaines. La semaine dernière à berne, migros a présenté sa nouvelle promesse qui prend également place dans le cadre de son programme Génération m. Ainsi, le distributeur s’engage, d’ici à fin 2013, à réduire la teneur en sucre de plus de cinquante yogourts de ses propres marques très appréciées, comme m-Classic ou bio. Nombre de consommateurs ignorent qu’un yogourt (180 g) équivaut déjà à presque un tiers de l’apport quotidien recommandé en sucre. migros souhaite donc améliorer volontairement les propriétés alimentaires de ses produits. La réduction en sucre – de 10% au maximum – sera adaptée à chaque produit afin de ne pas en altérer le goût.


cette seMaine 10 |

| No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

Migros Magazine |

sur le ViF

L’Agence internationale de l’énergie estime que les Etats-Unis se classeront au premier rang des pays producteurs de pétrole vers 2020. Dès 2030, ils pourraient même accéder à l’autosuffisance en matière énergétique et exporter jusqu’à 20% de leurs hydrocarbures. Qu’impliquerait un tel changement?

Dans l’obJectiF A Mumbai, cette jeune femme exécute une pose de mallakhamb, un sport très populaire en Inde. Il consiste à enchaîner un certain nombre de figures sur une corde ou sur un poteau. Impressionnant!

Si ces prévisions s’avèrent exactes, on assistera à un basculement des équilibres mondiaux. Aujourd’hui le centre de gravité se situe encore au MoyenOrient et les Etats-Unis importent une partie de leur pétrole depuis ces régions. Si les Américains accèdent à l’autosuffisance, le Moyen-Orient ne sera plus considéré comme une zone stratégique et les Etats-Unis se désintéresseront de sa situation géopolitique. Et quelles seront les répercussions sur le prix du pétrole en Suisse?

Les Etats-Unis se sont construits autour du pétrole. On peut s’attendre à un nouveau boom économique?

Ces changements auxquels on assiste aujourd’hui, personne ne pouvait les prévoir il y a encore dix ans, car nos connaissances des hydrocarbures non conventionnels n’étaient encore que théoriques. Certaines régions d’Amérique profitent de cet eldorado et cela représente déjà un point très positif dans la balance économique du pays. En Europe aussi une telle situation pourrait se produire. Mais les pouvoirs politiques s’opposent à l’exploitation de tels gisements. Entretien: Alexandre Willemin

saViez-Vous que…?

Monsieur Cellophane était Suisse!

Q

ui n’a pas dans sa cuisine un rouleau de ce film transparent très utile pour protéger les restes de nourriture à conserver au réfrigérateur… quand on arrive à le désentortiller des doigts? Oui, du cellophane, comme on l’appelle encore couramment. A tort, aujourd’hui, puisque ça n’en est que rarement. Mais les habitudes de nom sont coriaces. On appelle bien toujours n’importe quel ruban adhésif du scotch, même ceux qui ne sont pas de cette marque, ou des kleenex n’importe quel mouchoir en papier. Bref, normalement, c’est l’inventeur (ou l’entreprise) qui donne son nom à son invention. Comme la poubelle pour

Le mot cellophane est issu de la contraction de «cellulose» et «diaphane».

Monsieur Poubelle ou le sandwich de Monsieur Sandwich. Si, si. Pour le cellophane, c’est le contraire. C’est Jacques Edwin Brandenberger qu’on a fini par appeler Monsieur Cellophane à cause de

Illustration: Konrad Beck

La conséquence d’un tel bouleversement ne serait qu’indirecte. Le prix du pétrole résulte de l’équilibre entre l’offre et la demande au niveau mondial. Il est donc impossible de faire déjà des pronostics à ce sujet. N’oublions pas non plus que si les Etats-Unis pourront augmenter leur production, c’est grâce au pétrole de schiste. Son coût de production avoisine les 60 à 80 dollars le baril alors que le pétrole provenant du Moyen-Orient, un brut de meilleure qualité et plus facile à extraire, est échangé autour des 10 à 20 dollars. Mais au cours actuel d’environ 100 dollars, la production américaine reste rentable!

Photo: Reuters

Philippe Cordonier, directeur ad interim de l’Union pétrolière suisse

«Vers un basculement des équilibres»


|

cette semAine

Migros Magazine | No 47, 19 Novembre 2012 |

| 11

Mes bons Plans

Dans la vie d’un Loner Viviane Menétrey, journaliste

Neil Young aime la solitude. Alors quand il s’agit d’écrire sa biographie, le Loner n’a besoin de l’aide de personne. A 66 ans, il publie le récit de sa vie, sobrement intitulé «Une autobiographie». Un livre sincère, même si un brin décousu, qui retrace la vie de cette légende du folk. Neil Young, «Une autobiographie», Ed. Robert Laffont.

Du côté de chez Cali Sa voix s’est posée, apaisée. Pour son cinquième opus au titre hommage au village de son enfance, Cali reprend la route et nous emmène du côté de chez lui. on y rencontre une vieille femme assise sur une chaise pliante devant sa maison dans «une femme se repose», des amoureux, souvenirs d’adolescence, dans «La grotte des amoureux», des amitiés éternelles. et des potes comme miossec, bénabar ou Dominique A, venus conclure cet album par un «Happy end». Parce que les histoires d’amitié finissent bien, en général. Cali, «Vernet-les-Bains», ALVA, sortie le 26 novembre.

L’œil du dentiste Du bonheur, de la vie. mais pas n’importe laquelle. Celle de la Gruyère des années 30 et 50 qu’Alphonse Derungs, dentiste et photographe amateur, s’est appliqué à immortaliser avec son rolleiflex au gré des rencontres, à la manière d’un photo-reporter.

son procédé inédit de fabrication de pellicule d’emballage qu’il avait lui-même baptisé ainsi en contractant les mots «cellulose» et «diaphane»: littéralement «feuille» et «translucide». C’était en 1908 déjà. Monsieur Cellophane était un chimiste suisse expatrié à l’étranger – pas loin, juste en France – et quasi inconnu dans sa patrie d’origine. Franchement vous saviez son nom, vous? Or donc, son papier transparent et étanche a fait fureur dès sa sortie. Il faut dire aussi que les plastiques transparents n’étaient pas encore nés. Le cellophane a donc eu le monopole de l’emballage dans l’industrie jusque dans les années

50. Dans nos cuisines aussi, sauf qu’aujourd’hui, c’est un peu différent. Faites le test: si votre film transparent est bruyant quand vous le froissez, il s’agit de vrai cellophane. Sinon, vous utilisez juste une nouvelle substance moins coûteuse, du polypropylène ou du PVC. Du banal plastique alimentaire quoi. Pour autant, le cellophane, le vrai, est toujours utilisé dans les chaumières, par exemple pour fermer les pots de confiture faits maison. On mouille la feuille, elle s’assouplit et on peut fermer le bocal hermétiquement. Emballé c’est pesé. Isabelle Kottelat

Alphonse Derungs, «Le bonheur de vivre», Musée gruérien, jusqu’au 3 mars 2013, www.musee-gruerien.ch

De l’électricité dans l’air en 2009, la tournée triomphale d’AC/DC faisait halte à buenos Aires, pour trois concerts mémorables capturés dans ce double classieux, premier live du groupe depuis vingt ans. Gros son et belle énergie pour ce passage en revue de riffs désormais légendaires. AC/DC, «Live at River Plate» (CD ou DVD), Sony Music.


sociéTé 12 |

|

faMiLLe

| No 47, 19 Novembre 2012 |

Migros Magazine |

Grands-parents à plein ou à mi-temps Qu’ils s’investissent un, deux, trois jours, voire toute la semaine, de plus en plus de grands-parents remplacent la crèche ou la nounou. Certains y mettent des conditions, d’autres donnent sans compter. Plongée dans la galaxie des papis et mamies gâteau.

A

eux seuls, ils représentent 2 mil- vestissent dans la garde des petits-enliards de francs d’économie par fants, les grands-parents d’aujourd’hui année. Lorsqu’ils remplacent la ne sont plus les aïeuls d’antan. Encore crèche ou la nounou, les en pleine forme, ils rêvent grands-parents (dans 80% de voyages, font du tendes cas, les grands-manis, de la gym, partent à la montagne, passent parfois mans) ne comptent pas pour beurre dans le budget famiquelques mois de l’année à lial. Selon le Rapport des l’étranger, tant et si bien que générations en Suisse paru leur agenda déborde. il y a quatre ans, «ils s’oc- Norah Lambelet Krafft Où mettre les petits-encupent de leurs petits-enfants dans tout cela? Le plus fants cent millions d’heures par année». souvent ce sont un, voire deux jours par Une main-d’œuvre bienvenue dans un semaine qui sont dévolus à la garde. Là contexte où les places en crèche font encore, tout n’est pas toujours simple. Si cruellement défaut et où les coûts de d’aucuns se sentent comme des poissons garde sont de plus en plus élevés. dans l’eau dans ce nouveau rôle, d’autres peinent à trouver leur place. «Ce n’est Des grands-parents aux agendas pas toujours évident pour eux, rappelle bien remplis Norah Lambelet Krafft, présidente et Face à la situation sans issue de leurs fondatrice de l’Ecole des grands-paenfants devenus parents, de nombreux rents. Autrefois, on élevait les enfants grands-parents sont ainsi appelés à la en famille. Tout le monde participait et rescousse. Certains offrent leurs ser- on ne se posait pas la question de savoir vices sans compter, d’autres préfèrent qui avait l’autorité. Aujourd’hui, c’est poser leurs conditions. Car s’ils s’in- très différent: les parents disent: «C’est

«Autrefois, on élevait les enfants en famille»

notre enfant», sous-entendant qu’il leur revient de décider ce qui est bon pour lui. Sur internet, les forums dédiés à la famille ne manquent d’ailleurs pas de témoignages: «Mes parents n’ont pas tenu compte de ce que je demandais concernant ma fille, et quand je me suis permis de râler, ma mère s’est vexée et a osé remettre en question notre éducation. Il me semble que nous les parents connaissons notre fille mieux que personne et savons ce qui lui convient le mieux», écrit cette maman.

Quand grand-maman et maman se sentent coupables Parfois, les parents se sentent aussi coupables d’en demander trop. Maman de deux petits garçons, Valérie a longtemps hésité avant de recourir à une maman de jour. Mais face à la fatigue de sa mère qui s’occupait de ses enfants deux jours par semaine, elle a finalement décidé de la soulager d’une journée. «Je voyais bien qu’elle était fatiguée et qu’elle n’osait pas me le dire, raconte-t-elle. Quand je lui ai

«Un moment privilégié» Claire-Lise Coste (55 ans), directrice adjointe dans un centre de formation à 100%, garde Eliott (3 ans) et Anaïs (15 mois) un jour toutes les deux semaines. «Nous avons discuté d’une future garde lorsque ma fille était enceinte de son premier enfant. Je lui ai tout de suite dit: «Je m’en occupe avec plaisir, mais il ne faut pas que ce soit trop lourd.» J’ai même hésité à réduire mon temps de travail, mais j’y ai renoncé, car j’aurais perdu mes responsabilités. J’ai donc préféré avoir mes petits-enfants

un jour toutes les deux semaines, même si je travaille à 100%, car cela me donne un rythme. J’ai la chance d’avoir un emploi qui me permet d’être souple et de pouvoir effectuer certaines tâches à domicile. La semaine où j’ai mes petits-enfants, je travaille davantage, parfois jusqu’à douze heures par jour. Si cela me fait beaucoup? Non, je trouve que

c’est un cadeau de les avoir une journée complète, car ce sont des moments privilégiés. et puis, avec quatre enfants, j’ai toujours eu l’habitude de beaucoup travailler. Je suis contente de savoir que je ne suis pas l’unique solution, que si j’ai un empêchement, on peut se débrouiller sans moi. ma fille a des idées assez arrêtées sur cer-

taines choses, et quand je la vois s’énerver, je rigole un petit peu. Je me dis que c’est bien mon aînée, car comme souvent, nous avons été plus sévère avec elle. mais je ne lui donne jamais de conseil, même si je ne lui obéis pas toujours! rien de bien grave, je suis attentive à respecter ses principes. Je suis juste un peu plus cool avec la nourriture.»


|

MIGROS MAGAZINE | No 47, 19 Novembre 2012 |

société fAMIllE | 13

Claire-Lise Coste: «C’est un cadeau d’avoir mes petits-enfants une journée complète avec moi, car ce sont des moments privilégiés.»


TOUS LES PRODUITS ZOÉ. OFFRES VALABLES DU 20.11 AU 3.12.2012, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

9.20 10.70

au lieu de 13.40

p. ex. crème de jour raffermissante Zoé Revital IP 15, 50 ml

12.60

au lieu de 15.80

p. ex. crème de jour à hydratation intense Zoé HydraProtect IP 15, 50 ml

12.60

au lieu de 15.80

p. ex. soin de jour anti-âge Zoé UltraSensitive IP 15, avec hyaluron, 50 ml

17.90

au lieu de 22.40

p. ex. soin de jour PhytoCELLTec Vitis Vinifera Advanced Zoé Effect IP 15, 50 ml

au lieu de 11.50

p. ex. lait corporel Zoé Perfect Age 250 ml

MGB www.migros.ch W

20% DE RÉDUCTION


|

SOCIÉTÉ

MIGROS MAGAZINE | No 47, 19 Novembre 2012 |

Marie-Thérèse et Jean-Michel Erard: «Si nous avons pris notre retraite jeunes, c’est aussi pour pouvoir profiter de la vie.»

«Il faut savoir être un peu égoïste» Jean-Michel (63 ans) et Marie-Thérèse Erard (60 ans), retraités, gardent leurs deux petits-fils en moyenne un jour par semaine. «Quand nous sommes devenus grands-parents, il n’y a pas eu de demande de la part de nos filles. Il faut dire que nous travaillions alors tous les deux. C’est lorsque j’ai pris ma retraite de directeur d’école à 60 ans que j’ai commencé à garder les deux fils de ma fille aînée. Je me suis dit que c’était l’occasion de créer des liens forts avec eux, car le temps passe vite: l’aîné avait déjà 7 ans et le second 4 ans. Je les avais une journée par semaine à la maison et nous faisions le jardin ensemble.» L’année suivante, c’est au tour de marie-Thé-

rèse, alors cadre à la HeP beJUNe, de prendre sa retraite à 58 ans. «Dès lors, nous sommes allés garder nos petits-fils chez ma fille, racontet-elle. Nous leur faisons à manger lorsqu’ils rentrent de l’école à midi et mon mari reste en général l’après-midi. De mon côté, j’ai souvent des rendez-vous, car j’ai une activité bénévole qui me prend beaucoup de temps. Si nous avons hésité à les garder? Pas une seconde. Nous avons eu l’occasion de nous rendre compte de la force des liens que cela créait en voyant nos propres enfants avec leurs

grands-parents. Pour nous, il s’agit aussi de la transmission d’une certaine culture et des valeurs d’une génération à l’autre.» Toutefois, poursuit Jean-michel, «il faut savoir être un peu égoïste pour pouvoir équilibrer son temps de manière à bien vivre. Car si nous avons pris notre retraite jeunes, c’est aussi pour profiter de la vie. et puis avant de prendre notre retraite, nous avons souvent entendu des amis qui gardent leurs petits-enfants se plaindre d’être fatigués. Cela nous a sûrement servi d’avertissement.»

|

fAMIllE | 15

annoncé qu’elle ne garderait les garçons plus qu’un jour, c’est elle qui a culpabilisé, car elle estimait que c’était son rôle.» Ambivalente, la relation parent-enfant l’est aussi entre les grands-parents et les petits-enfants. «Comme eux, ils adorent leurs petits-enfants et comme eux, ils ont des moments où ils n’en peuvent plus», résume Vittoria Cesari Lusso, psychologue et auteure de Les grands-parents dans tous leurs émotionnels «Mieux vaut états (Ed. Jouvence). Quant aux peéviter de tites tensions donner des grands-parentsparents: elles seconseils à raient inévitables. tort et Toutefois, mieux vaut éviter de donà travers» ner des conseils Vittoria Cesari à tort et à travers Lusso avertit-elle. «Aujourd’hui, les parents suivent en priorité l’avis des spécialistes. Cela, il faut le respecter.» Grand-parent, un métier qui s’apprend? Vittoria Cesari Lusso sourit: «Disons que si ce n’est pas un métier au sens strict, comme tout métier, il faut des compétences.» Textes: Viviane Menétrey

Ecole des Grands-Parents de Suisse romande, tél. 021 311 13 39, le lundi de 15 h à 17 h.

Publicité

ex

16 ×

=

P r i m e de f ê t e pou r le t em ps de l’Av en t: Collectionnez dès maintenant 16 points sur les emballages Floralp et recevez cette coupelle «étoile» exclusive en porcelaine (env. 15 × 2,5 cm). Commandes / informations uniquement sur: www.floralp.ch / infoline 031 359 57 00. dans la limite des stocks disponibles. producteurs suisses de lait (psl), primes Floralp, case postale, 3024 Berne.

cl

us

if


00 e ‘0 u 10 tiq e o u ch s d b a. lu tre as z p no ic re ns r m uv a u co ts d e s D é d ui l ig n o n pr e

Canapé d’angle CALIFORNIA p. ex. tissu Magu, rouge, 273 x 201 x 76 cm Résistance aux taches

avant 1799.– maintenant

1440.–

% 0 2

Fauteuil CHARLENE p. ex. tissu Lido, violet, 77 x 80 x 105 cm

avant 1199.– maintenant

960.–

és, p a n a ils c sur les et les fauteu li t s s é p a les can

Canapé-lit SEGOVIA tissu Dess, gris claire, 200 x 76 x 80 cm, surface de couchage 120 x 200 cm

avant 799.– maintenant

640.–

Canapé d’angle RANCHO p. ex. cuir de buffle, vintage, marron, 280 x 162 x 69 cm

avant 2999.– maintenant

micasa.ch

2400.–

Offre valable du 13.11 au 3.12.2012 dans tous les magasins Micasa et dans la boutique en ligne Micasa.

Les magasins Micasa près de chez vous: FR: Avry Centre, Avry GE: MParc La Praille, Carouge JU: MParc Delémont, Delémont NE: Marin-Centre, Marin VD: Micasa Zone Littoral Parc, Etoy VS: Quartz Center, Martigny


|

SOCIÉTÉ

MIGROS MAGAZINE | No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

|

FAMILLE | 17

À FAIRE ET À NE PAS FAIRE

Conseils pratiques pour les grands-parents !Exprimer ses besoins Poser clairement ses attentes: souvent les grands-parents acceptent un jour de garde par semaine, puis deux, puis trois, sans discuter en amont du temps qu’ils ont à disposition ou qu’ils sont prêts à consacrer à leurs petits-enfants. Dialoguer, exprimer ses attentes et ses besoins est essentiel pour éviter que les non-dits s’installent. !Faire régulièrement le point Ce qui est décidé un jour n’est plus forcément valable six mois plus tard. Qu’il s’agisse des parents ou des grandsparents, les besoins et les attentes de chacun peuvent changer. «Certains grands-parents se rendent compte que garder leurs petits-enfants les fatigue plus qu’ils ne l’avaient imaginé et n’osent rien dire, de peur de moins les voir», note Norah Lambelet Krafft, de l’Ecole des grands-parents. Dans tous les cas, mieux vaut évoquer le problème et tenter de trouver un compromis.

Photos: Carine Roth, Michal Florence Schorro et Prune Simon Vermot

!Payer une partie des frais Sans aller jusqu’à verser un salaire, il est important de ne pas oublier que la garde d’un ou de plusieurs enfants a aussi un coût. «Beaucoup de grands-parents achètent des couches, des vêtements et nourrissent leurs petits-enfants. Donner, par exemple, une centaine de francs par mois leur permet aussi de rentrer dans leurs frais», conseille Norah Lambelet Krafft. !Ne pas juger ni disqualifier «C’est ce qu’il y a de pire», prévient Norah Lambelet Krafft. Même si cela vous prend aux tripes et que vous crevez envie d’intervenir, ne le faites pas.» L’éducation évolue et s’immiscer dans la manière de faire, même en pensant prodiguer des conseils avisés, est en général très mal accueilli par les parents.

e Un autr lire à e g a n témoig re site sur not

«Un jour rien qu’à eux» Michèle (73 ans) et Jacques (71 ans) Schlachter, retraités, gardent chaque semaine Tanguy (3 ans) le mardi et Achille (1 an et demi) le mercredi. «Au départ, on ne pensait pas garder nos petits-enfants un jour fixe, mais avec les impératifs de la crèche où ils vont trois jours par semaine et le travail très prenant de ma fille, nous nous sommes rendu compte que ne nous ne pourrions pas faire autrement. Avant de dire oui, mon mari et moi avons tout de même réfléchi vingtquatre heures. Nous avons

accepté avec plaisir, mais nous gardons nos deux petits-fils séparément. C’était la condition sine qua non, car à deux, c’est trop compliqué: les enfants se chamaillent, ne font pas la sieste en même temps. Au début, ma fille m’a dit que ce serait plus simple de les prendre le même jour, car ensuite nous aurions le reste de la semaine à nous. Mais ce

n’est pas ce que nous voulions. Si nous les gardons en alternance, c’est pour leur offrir un jour rien qu’à eux et profiter de chacun. Quand ils viennent à la maison, ils savent qu’ils seront chouchoutés. Mon mari et moi sommes des grands-parents poule! Je me suis toujours réjouie de devenir grand-mère et c’est un bonheur de les voir. Avec eux, on rajeunit.»

Michèle et Jacques Schlachter: «Avec nos petits-enfants, on rajeunit!»


E L S U O S S E T Ê F S DE R U O M A L G U D E SIGN Chemise pour homme avec cravate bleu marine, noir

49.80

Pantalon noir

49.80

Chemise blanc

Robe

29.80

vert

49.80

Caban noir

129.00 Caleçon pour homme avec boîte* blanc, noir

Pull-over gris clair

49.80

Leggins

Pantalon

19.80

49.90

noir

bleu marine

9.90


MGB www.migros.ch W

Gants

pétrole, noir

14.80

Bérêt

pétrole

14.80

Petit sac

poudre, noir

9.80

Pull-over

doré, vert foncé, pétrole, noir

29.80

Sac noir

24.80 Soutien-gorge taupe

Débardeur

24.80

beige, anthracite

29.80

Panty taupe

12.80

Boléro manches longues noir

Escarpins

noir

39.80

39.80

Jupe

pétrole, noir

39.80

*En vente à partir du 26.11.2012. Offres valables dès à présent, jusqu’à épuisement du stock. En vente dans les plus grands magasins Migros.


société 20 |

|

environnement

| No 47, 19 Novembre 2012 |

Selon les résultats d’une étude mandatée par la Confédération, les biocarburants ne sont pas tous si verts que ça.

Les biocarburants n’ont souvent de «bio» que le nom Les carburants issus de produits végétaux sont rarement moins polluants que les carburants fossiles. Même s’ils contribuent à diminuer la production de gaz à effet de serre, ils peuvent entraîner d’autres dommages environnementaux.

T

out d’abord top, puis flop.» C’est par ces termes que le groupe de recherche mandaté par la Confédération et sous la direction de l’EMPA résume l’histoire des biocarburants. L’équipe de chercheurs a rendu ses conclusions, après avoir dressé un bilan écologique complet de la nouvelle source d’énergie. Et le verdict est sans appel: «Les biocarburants ne sont de loin pas tous verts, résume Mireille Faist, du laboratoire technologie et société à l’EMPA. Si l’on observe toute la chaîne nécessaire à leur fabrication, on se rend compte que leur impact est bien souvent négatif.» A base de végétaux plutôt que de pétrole, les biocarburants permettent théoriquement de diminuer les émissions de gaz à effet de serre. Mais leur fabrication entraîne souvent d’autres dommages environnementaux, principalement lorsqu’ils sont fabriqués à base de produits agricoles comme le colza, la betterave ou la canne à sucre. «Les bio-

carburants vont souvent de pair avec une hyperacidité des sols ou une pollution des eaux par l’abus d’engrais, met en garde Mireille Faist. Leur impact est bien sûr également très négatif s’ils sont issus de surfaces défrichées. Même si on utilise un terrain agricole pour produire du biocarburant, cette perte de terre sera souvent compensée ailleurs par de la déforestation. Nous avons toujours besoin des mêmes surfaces pour nourrir la population! L’effet est indirect mais annule les avantages des biocarburants.»

Une production très coûteuse La Confédération juge les biocarburants en tenant compte des gaz à effet de serre émis, mais aussi des impacts environnementaux globaux. Des normes très prudentes qui ne permettent qu’aux carburants issus de biomasse d’être exemptés de la taxe sur les huiles minérales et donc être considérés comme rentables. Il faut préciser en effet que cette production est

généralement très coûteuse, bien plus que le raffinage du pétrole. Mais une telle énergie a-t-elle sa place en Suisse? «C’est à partir des déchets de l’industrie sylvicole que le potentiel est le plus important, par exemple les branches des arbres abattus, explique Mireille Faist. La plupart des autres déchets verts sont déjà utilisés, par exemple dans les centrales à biogaz. Quant à une production de biocarburant issue de l’agriculture, cela me semblerait complètement illogique. L’autarcie de notre pays au niveau alimentaire est déjà limitée! Cela aggraverait le problème.» Dans l’Union européenne, les critères de durabilité sont moins stricts qu’en Suisse. La régulation s’appuie sur des systèmes de certification volontaire reconnus formellement par Bruxelles, y compris lorsqu’ils contiennent des normes plus contraignantes que le minimum légal. C’est le cas de la «Roundtable on Sustainable Biofuels», une initiative participative menée en Suisse à

migros magazine |


|

société

Migros Magazine | No 47, 19 Novembre 2012 |

|

environneMent | 21

Le biodiesel qui fait exception C’est à etoy (vD) que se situe la seule fabrique suisse de biodiesel à base de colza. Déjà dix-huit ans que la coopérative eco energie etoy a vu le jour, pour regrouper aujourd’hui un millier d’agriculteurs. Son but: réguler le marché du colza alimentaire en transformant les excédents des récoltes en biocarburant. L’entreprise est donc une exception dans la loi helvétique, puisque ses 2 à 3 millions de litres de diesel annuels ne sont pas soumis à l’impôt sur les huiles minérales bien qu’ils ne respectent pas les normes helvétiques. Le processus de transformation est des plus simples. Les graines de colza sont d’abord triturées dans une presse. Il en ressort environ un tiers d’huile qui servira à la fabrication du biodiesel et deux tiers de tourteau. Ce dernier est revendu aux agriculteurs comme fourrage pour les animaux. L’huile passe ensuite par différents filtres pour être acheminée jusqu’à ce qu’on nomme des «réacteurs». Il s’agit en fait de grandes cuves où l’huile, mélangée à du méthanol, décante pendant plusieurs heures. Le procédé donne naissance également à de la glycérine brute, un produit très apprécié des propriétaires de centrales à biogaz pour booster les digesteurs. encore une dernière étape pour faire évaporer l’eau, et il en ressort du carburant! bien que le diesel à base de colza ait une empreinte carbone plus im-

«Nous ne souhaitons pas réaliser des bénéfices, seulement subsister» Roland Martin

portante que son homologue à base de déchets (huiles usagées ou graisses animales), il offre d’autres avantages. «notre produit tient au froid jusqu’à -25° c, explique roland martin, directeur de la coopérative. en revanche les carburants à base d’huiles animales deviennent épais dès 11°C déjà! Leur utilisation est donc très limitée en Suisse.» Aujourd’hui les jours de la coopérative sont pourtant comptés. L’autorisation spéciale que lui a accordée la Confédération ne court que jusqu’à la fin de l’année. «on ne souhaite pas réaliser des bénéfices, mais seulement subsister et conserver notre rôle de régulateur, se défend roland martin. Les biocarburants ne sont pas l’unique solution pour diminuer nos émissions de Co2, mais ils ont un rôle à jouer! Prenons l’exemple de l’Autriche: ce pays, avec le même nombre d’habitants que le nôtre, et d’une surface géographique double de la nôtre, produit 46 fois plus de biocarburants que nous le faisons, sans que cela pénalise son économie agricole. Si en Suisse on discute beaucoup de notre indépendance énergétique au niveau de l’électricité, qui ne représente pourtant que 25% de l’énergie que nous consommons, on a tendance à oublier que nous sommes à 99,9% dépendants de l’étranger en ce qui concerne les carburants!»


société 22 |

|

environnement

l’EPFL. Plus d’une centaine d’organisations se sont déjà ralliées à ce projet. «Nous sommes très attentifs aux spécificités locales de la production de chaque biocarburant et nous les évaluons également sur de nombreux critères de durabilité, explique Sébastien Haye, secrétaire exécutif de l’organisation. En Suisse les normes sont en grande partie basées sur un écobilan, ce qui peut rendre leur mise en œuvre difficile. Par conséquent, il n’est pas vraiment possible qu’un biocarburant soit jugé meilleur qu’un carburant fossile sur la totalité de ses impacts.»

La suisse reste prudente Si l’objectif de l’Union européenne est d’atteindre les 20% de biocarburants d’ici 2020, la Suisse, prudente, table quant à elle sur d’autres solutions pour réduire son empreinte carbone, comme le solaire ou l’éolien. Texte: Alexandre Willemin Photos: Keystone / Bertrand Rey / LDD

| No 47, 19 Novembre 2012 |

migros magazine |

Les biocarburants et la Suisse reto stroh, spécialiste de la section impôt sur les huiles minérales à la direction générale des douanes. Comment se compose le marché des biocarburants liquides en Suisse? en Suisse, environ 4 millions de litres de bioéthanol ont été mis sur le marché sous forme de mélanges avec de l’essence dans quelque 150 stationsservice en 2011. Cela correspond à peine à 1‰ des ventes annuelles d’essence. Le bioéthanol est importé exclusivement de Scandinavie et mélangé avec de l’essence dans la région de bâle. Il est produit à partir des déchets de la production de cel-

lulose, de sorte qu’il n’entre pas en concurrence avec la production de denrées alimentaires et fourragères. Pendant la même période, 10,3 millions de litres de biodiesel ont été fiscalisés en Suisse, soit l’équivalent de 3,6‰ des ventes totales d’huile diesel. environ un tiers du biodiesel vendu en Suisse est importé, les deux tiers restants étant issus de la production indigène. La majeure partie du biodiesel vendu en Suisse est fabriquée à partir de graisses animales et d’huiles alimentaires usées. Quels sont les critères fixés par la Confédération pour qu’un biocarburant bénéficie d’une exonération fiscale? Les biocarburants sont exonérés de l’impôt lorsqu’il peut être prouvé qu’ils remplissent des conditions minimales sur le plan écologique et social. Depuis leur production jusqu’à

leur utilisation, les biocarburants doivent notamment émettre au moins 40 % de gaz à effet de serre de moins que l’essence fossile et ne pas nuire à l’environnement de façon notablement plus élevée que l’essence fossile. Quels produits répondent à ces conditions? A ce jour, à l’exception de celles concernant les déchets et les résidus de production, aucune demande n’est passée par toutes les étapes de la procédure d’allégement fiscal. La Suisse autorise la mise sur le marché de biocarburants ne remplissant pas les exigences écologiques et sociales minimales. Toutefois, ne profitant d’aucun allégement de l’impôt sur les huiles minérales, ces biocarburants ne sont actuellement pas compétitifs avec les carburants fossiles utilisés dans le secteur du transport.

Publicité

MGB www.migros.ch W

DÉLICE SANS LACTOSE

NOUVEAU 2.– Chocolat au lait, aha! motif Noël, édition limitée, sans lactose, 100 g

En vente dans les plus grands magasins Migros. Jusqu’à épuisement du stock.


NOUVEAU OFFRES VALABLES DU 20.11 AU 3.12.2012, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

20x

POINTS

2.90

Croissant pur beurre précuit et réfrigéré Ce croissant légèrement sucré, au volume généreux, doit son goût délicieux à sa forte teneur en beurre, en bonne tradition française. 2 pièces, 140 g

La préparation se discute, pas la qualité. Conseils et recettes sur ww w.selection.migros.ch

16.00

Tarte au kirsch Sélection Cette tarte au kirsch est préparée avec soin selon la recette ancestrale. Rien que pour vous! Evidemment, elle est cuisinée avec les meilleurs ingrédients et avec un excellent kirsch à 17%. 500 g

8.60

Gâteau au chocolat Sélection Ce biscuit au chocolat et aux amandes, au cœur moelleux, doit son goût incroyablement intense aux 27% de chocolat qui le composent. Saupoudré de sucre en poudre et de morceaux de chocolat caramélisés. 420 g

4.20

Tarte de Linz Sélection Conformément à la recette originale, les confitures de groseilles et de framboises viennent compléter le délicieux biscuit sablé à la note épicée si particulière. 205 g

6.90

Rosette aux noisettes Sélection Cette délicieuse pâtisserie levée, fourrée aux noisettes et décorée d’amandes ravira vos papilles. Et les roses de sa merveilleuse présentation feront le bonheur de vos yeux. 500 g

16.00

Tarte aux truffes Sélection La tarte aux truffes, discipline reine du monde de la pâtisserie, est la dernière venue au sein des produits d‘excellence Sélection. Rien que pour vous! 600 g


cHRoNiQUE 24 |

| No 47, 19 Novembre 2012 |

migRos mAgAziNE |

imPULsioN

Si tu avances quand je pendule… Vous avez vu le nouveau James Bond? Pas Daniel Craig, Ueli Maurer. Après l’agent double zéro-sept, autorisé à tuer, voici l’agent triple zéro, autorisé à déconner. Dans nos services secrets, Ueli Maurer est surnommé OSS 111: toujours prêt à livrer des renseignements!

Marie-Thérèse Porchet, née Bertholet

Depuis quelques mois, Apple utilise la fameuse horloge CFF sur son site internet. Effet instantané pour les acheteurs d’Iphone 5: il y a beaucoup de retard, et c’est de plus en plus cher! Il faut dire que pour avoir le droit d’utiliser leur horloge, Apple a payé 20 millions aux CFF. Même avec le demi-tarif, ça fait cher. Il faut bien qu’ils se rattrapent! Ce qui est injuste, c’est que les CFF, eux, n’ont rien payé du tout pour la pomme. Pourtant, ils en transportent plus de neuf cent mille par jour! Dont récemment deux conseillères d’Etat romandes. Avec ce titre dans la presse: Deux ministres pendulent entre Lausanne et Genève. Le verbe penduler, autre invention des CFF, signifie: voyager debout aux heures de pointe. On voyait les deux politiciennes distribuant des tracts, debout dans le train de 7 h 48. Ce qui est un pléonasme. Ceux qui sont assis dans le train de 7 h 48, ils sont montés à 6 h 12! Vous avez une carte de crédit? Une grande enquête internationale a révélé que les mots de passe les plus utilisés

dans le monde sont 1-1-1-1 et 1-2-3-4. Original! En revanche, le sondage confirme que le mot de passe 8-0-6-8 est le plus rarement utilisé. Du coup, j’ai pas hésité: j’ai mis 8-0-6-8 sur toutes mes cartes, et je défie quiconque de découvrir mon code! Quant à Lolita Morena, la pauvre, elle s’est fait voler ses

«Le verbe penduler, invention des CFF, signifie: voyager debout aux heures de pointe» cartes bancaires et elle s’est tout fait piquer. Le type, il a tapé 1-9-3-7 et il a vidé son compte! Comme quoi il ne faut jamais utiliser son année de naissance… Enfin, les couples people se font et se défont: Joséphine Dard s’est fait plaquer par Guy Carlier. Heureusement que c’est pas du rugby! Quant à Vincent Mc Doom, il rêve d’avoir un enfant avec Lorie. Bonne idée. Il ne reste plus qu’à trouver le père!

Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent pas forcément celles de la rédaction.

Publicité

Les bijoux sont agrandis.

Notre offre inclut la collection

PREMIUM by CARAT

exclusivement sertie de diamants H SI

du 6 novembre au 3 décembre

20%

sur tous les bijoux

CARAT

exceptées les marques

Genève: Centres commerciaux de Nyon La Combe, Planète Charmilles, Vibert Vaud: Centres commerciaux de MMM Chablais Centre Aigle, Marché Migros Romanel Valais: Centres commerciaux de Martigny-Manoir, Monthey, Migros Brigue, Sierre

Genève: Centres commerciaux de Balexert et Cornavin „Les Cygnes“ Vaud: Centres commerciaux MMM Crissier, Métropole Lausanne et Métropole Yverdon Valais: Centre commercial Métropole Sion


NOUVEAU OFFRES VALABLES DU 20.11 AU 3.12.2012, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

1.40

Yogourt Sélection: Safran-vanille-myrtille Chaque couche est un délice: yogourt enrichi de crème, au safran et à la vanille, sur une confiture de myrtilles. 150 g

La préparation se discute, pas la qualité. Conseils et recettes sur ww w.selection.migros.ch

6.90

Crème glacée Pure Vanilla Bourbon Comores Sélection Un véritable délice glacé: une crème glacée double à la vanille Bourbon des Comores. Sans arôme ni colorant. 450 ml

20x

POINTS

1.40

Yogourt Belle Hélène Sélection Chaque couche est un délice: yogourt enrichi de crème sur une confiture de poires de premier choix. 150 g

6.90

PURE Coffee Blue Mountain Sélection Un véritable délice glacé: une crème glacée double enrichie de véritable café Blue Mountain de Jamaïque. Sans arôme ni colorant. 450 ml

10.50

12.50

Pralinés Carrés assortis Sélection Trois variétés raffinées: caramel au sel de Kalahari, gianduja à l’âpreté aromatique décoré d’un bleuet et pralinés à la vanille Bourbon. 126 g

6.90

PURE Chocolate Santo Domingo Sélection Un véritable délice glacé: une crème glacée double, enrichie de cacao aromatique de Saint-Domingue. Sans arôme ni colorant. 450 ml

Pavés Sélection – Grand Cru Madagascar D’exquis pralinés à l’arôme unique des fèves de cacao Trinitario. Enrobés d’un soupçon de cacao. 112 g


société 26 |

|

PoRtRAit

L’avaleur de kilomètres

Il est l’un des rares Suisses à avoir participé à la TransEurope, une course à pied de 4176 km. Portrait d’un forcené, l’ultramarathonien neuchâtelois Christian Fatton.

I

l marche en boitant légèrement. Juste la jambe droite qui semble un peu à la traîne. Mais derrière un regard bleu d’acier et un visage aiguisé, on sent une détermination à toute épreuve. Christian Fatton, 53 ans, est l’un des quatre Suisses qui ont accompli l’exploit de la TransEurope 2012. Une course à pied qui descend de Skagen, au Danemark, jusqu’à Gibraltar, soit 4176 kilomètres en soixante-quatre jours. «Ce n’est pas du masochisme, je n’ai pas de plaisir à avoir des douleurs. Mais c’est de l’obstination. Ma recette est simple: j’essaie de finir chaque jour», dit d’emblée l’ultramarathonien qui a l’habitude qu’on le prenne pour un fou. Sûr qu’il en faut de la persévérance pour aligner chaque matin près de septante kilomètres. D’autant que le départ s’annonçait mal: un claquage à un mollet, au printemps 2012, l’a empêché de suivre un entraînement normal. «J’étais prêt à essayer de courir avec des cannes et des gants pour empêcher les cloques. J’ai d’ailleurs fait raboter la semelle de ma chaussure, enfilé une chaussette de compression et un pro-

«Ma recette: j’essaie de finir chaque jour»

| No 47, 19 Novembre 2012 |

migRos mAgAziNE |


|

société

Migros Magazine | No 47, 19 Novembre 2012 |

Lors de son périple, Christian Fatton a usé cinq paires de baskets.

tège-tibia. J’aurais pu courir comme ça… Heureusement je n’en ai pas eu besoin!» raconte le forcené. Avec une mémoire phénoménale, il se souvient de chaque étape, de chaque distance, de chaque route, de la qualité du goudron espagnol comme des chaussées bombées de France, qui vous tordent les hanches. Car dès le réveil, le peloton se met en branle et ne s’arrête plus jusqu’au soir. Avec des postes de ravitaillement tous les dix kilomètres. Le pire? Ces grands coups de fatigue, dus à une tyroïde atrophiée, et les claquages qui vous laminent les muscles. «Après une étape de 20 kilomètres, ça m’a fait comme un coup de couteau dans le mollet. J’étais tellement fatigué que j’en pleurais.» Mais pas question de renoncer. La réponse lui apparaît pendant la nuit, claire comme de l’eau de roche: «Bien sûr que je devais continuer jusqu’à Gibraltar. Je n’aurais pas osé rentrer si j’avais abandonné», explique celui qui ne voulait décevoir ni ses sponsors ni la fondation Nicole Niquille au Népal pour laquelle il s’était engagé.

«J’étais tellement fatigué que j’en pleurais»

Un excellent score à l’arrivée Après cinq paires de baskets, Christian Fatton a terminé septième, sur 53 inscrits dont 29 à l’arrivée. «On gagne une montre quartz, un t-shirt, une coupe et un peu de gloire! J’aurais voulu finir dans les cinq premiers, mais je suis content», sourit le coureur qui a ses marottes. Comme cette paire de socquettes fétiches, tricotées par sa grand-mère, ou cette façon de nouer ses lacets, «pour qu’ils ne se détachent pas». On pense à Forrest Gump, forcément, le personnage du film de Zemeckis, qui passe trois ans de sa vie à courir à travers l’Amérique. «Je marche aux défis. J’aime dépasser mes limites. Quand j’ai une montagne devant moi, je grimpe!» En tout: 500 km par mois, «un minimum, un standard», et parfois jusqu’à 10 000 km par année. Sans aucun produit dopant. Juste quelques oligoéléments et du magnésium, «pour éviter les crampes nocturnes». Pour cet ancien bûcheron,aujourd’hui employé de banque à Berne, les distances ne semblent jamais suffisantes. Comme s’il fallait toujours faire un pas de plus,

et encore un autre. Rajouter une étape, un tronçon, une épreuve. Quand il se lance dans ses premières courses de côte à 15 ans, il se rend très vite compte qu’il a «des prédispositions pour le long». L’impitoyable Sierre-Zinal? Il décroche deux fois la première place, catégorie junior. A 29 ans, un gros problème à la hanche gauche le contraint à une pause forcée. Mais quelques années plus tard, le virus de la course se réveille. Il enchaîne alors marathons, Tour du Mont-Blanc, signe son premier 100 km à Perpignan en 1998, tente un 24 heures en 2001. Et bat le record suisse des six jours en 2010. On connaît la suite.

Un taux de graisse plus mesurable Bien sûr, chacune de ces courses longue durée n’est pas sans conséquences. Claquages, épuisement physique dans le meilleur des cas. «A la fin de ma première TransEurope en 2009, les contrôles IRM ont montré que mon cortex avait diminué de 7%. J’avais perdu 7,6 kilos et mon taux de graisse n’était plus mesurable.» Bilan: des inflammations à répétition, un épanchement dans un genou, qui aurait pu se terminer en nécrose, une hernie discale. De quoi raccrocher ses lacets? Bien sûr que non! Et ce n’est pas sa femme, qu’il a rencontrée en courant, ou ses trois enfants qui vont le retenir. «Mon épouse faisait déjà des 48 heures. Elle est mon meilleur coach.» Il leur arrive de partir pour un tour du Léman, le temps d’un week-end, histoire de s’entraîner ensemble. Comme les samouraïs du Japon médiéval qui devaient être capables d’écrire des poèmes sur les champs de bataille, Christian Fatton aligne aussi des vers en courant. «Les idées me viennent et j’essaie de mémoriser les terminaisons. Je me les répète plusieurs fois dans la tête pour ne pas les oublier.» Des poèmes sur les chanterelles, sur son ombre ou dédiés à sa femme, «cette blonde avec laquelle il part user les routes du monde». Les prochains défis? Peut-être les 5407 km de la TransAmerica. Mais rien ne lui fait peur, ni les déserts, ni les mornes plaines, ni la Vallée de la Mort. «J’ai besoin de projets! Et je ne peux pas m’arrêter de courir plus de trois jours. J’en ai besoin, c’est mon hygiène», sourit celui qui rentre parfois chez lui, de Berne à Noiraigue, en courant, juste pour s’entraîner. Quelque 70 km en 6 h 10. Qui dit mieux? Texte: Patricia Brambilla Photo: Matthieu Spohn

|

portrait | 27


société 28 |

|

tRAVAiL

| No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

migRos mAgAziNE |

Dame dans la fleur de l’âge cherche travail

Arrivées au mitan de leur vie, nombre de femmes doivent se réinsérer ou se réorienter professionnellement. Un défi qui nécessite parfois d’être épaulées. Exemple dans le Jura où une association pionnière œuvre dans ce domaine depuis plus de trente ans déjà.

N

icole Schaffter est une femme dans la fleur de l’âge bien dans sa tête et ses baskets. Mais ça n’a pas toujours été le cas. Au délicat passage de la quarantaine, et suite à des deuils successifs, elle a fait une crise «avec un «c» majuscule» comme elle dit. Crise qui s’est notamment traduite par une mue en profondeur: «J’étais employée de commerce et je me suis lancée sans filet dans une formation en art-thérapie.» Diplômée, elle exerce aujourd’hui son deuxième métier dans son propre atelier. A côté de cela, elle donne des cours à l’Université populaire et occupe la fonction d’animatrice responsable de Sibir’elles, association jurassienne à but non lucratif qui aide justement les dames à se réinsérer ou à se réorienter professionnellement. Au vu de son expérience, cette Ajoulote est, en quelque sorte, la bonne personne au bon endroit. «Nos stages ont démarré en 1981. A l’origine, ils s’adressaient essentiellement aux mères de famille qui souhaitaient retrouver du travail après avoir élevé leurs enfants.» Depuis, la donne a changé et ces mamans – même si elles sont toujours présentes – ont petit à petit laissé la place à des participantes

«Si on arrête de travailler, on se sent très vite larguée» Nicole Schaffter

en rupture ou en voie de l’être: des femmes qui se remettent en question parce qu’elles sont mal dans leur job ou proches du burn-out; d’autres qui, harcelées ou mobbées, cherchent une issue de secours; d’autres encore qui doivent (ré)intégrer le monde du travail suite à un licenciement, un divorce, un veuvage, une maladie ou un accident. Quadras et quinquas pour la plupart, volontaires ou envoyées par l’office du chômage, le centre d’orientation professionnelle voire le service de l’action sociale, elles ont toutes en commun un manque de confiance en elles et en leurs aptitudes. «Si on arrête de tra-

vailler, on se sent très vite larguée. Moi, par exemple, j’ai appris le secrétariat au temps des bonnes vieilles machines à écrire.» Souvent à plat, les candidates à l’embauche doivent donc regonfler leur ego avant d’espérer rebondir. C’est précisément ce à quoi s’emploie en priorité l’équipe de Sibir’elles. «Nous leur donnons l’occasion de prendre du temps pour apprendre à mieux se connaître, pour faire un bilan de compétences et valoriser leurs acquis, et pour réfléchir à leur avenir aussi.» Parallèlement, elles reçoivent des outils pratiques qui leur permettront de rechercher un emploi

Une association pionnière 1975 Année internationale de la Femme. L’Unesco souhaite valoriser et faire connaître le travail qui se conjugue au féminin. 1978 Dans le cadre de la Quinzaine culturelle de Moutier, La Table Ronde organise un débat au thème porteur: «retravailler». 1979 Suite à des échanges sur ce même sujet, un groupe de femmes se constitue dans le but de mettre sur pied des cours pour aider les

dames à se réinsérer professionnellement. 1981 Premier stage avec 14 participantes. 2003 Sibir’elles (pour se Situer, faire le Bilan et se Réinsérer) voit le jour à Glovelier. 2004 Cette association à but non lucratif est reconnue d’utilité publique par le canton du Jura. Plus d’infos: www.sibirelles.ch


|

société

migRos mAgAziNE | No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

Nicole Vuille, 47 ans, Glovelier

«Le stage m’a donné de la force et l’envie de me lancer, d’oser» «Mon parcours professionnel n’est pas linéaire. Après mon apprentissage de coiffeuse, j’ai exercé peu de temps dans le métier, car c’était mal payé. J’ai donc enchaîné différents jobs: vendeuse de parfums à domicile, agent d’assurance, serveuse… Et puis, il y a eu ce gros pépin de santé qui m’a contrainte à arrêter de travailler. C’est durant cette période que j’ai connu mon mari. Comme il est indépendant, j’ai commencé à l’aider pour tout ce

qui est administratif. J’avais le sentiment d’être utile, c’était valorisant. Mais l’inconvénient, c’est que j’étais toujours enfermée à la maison. Alors, j’ai commencé à livrer des publicités, des petits journaux, ce qui m’a permis de me resocialiser à petits pas. J’ai découvert Sibir’elles à ce moment-là. Ça tombait bien parce que j’avais envie de reprendre contact plus sérieusement avec la vie professionnelle. Je me suis inscrite et j’ai suivi le stage de ce printemps. Travailler en groupe

m’a aidée à retrouver confiance en moi et dans les autres. Je me suis aussi rendu compte que j’avais des capacités, qu’elles étaient là et que je pouvais les exploiter. Ça m’a donné de la force, l’envie et le courage de me lancer, d’oser. Maintenant? Eh bien, je continue d’épauler mon mari et je cherche des engagements ponctuels pour pouvoir sortir de chez moi et rencontrer des gens. Dernièrement, j’ai travaillé comme sommelière durant le Comptoir delémontain.»

|

tRAVAiL | 29


20% DE RÉDUCTION OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 20.11. AU 26.11.2012 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES PRODUITS KNORR

3.50 4.40 au lieu de

KNORR Marmite de Bouillon* Légumes/Bœuf/Poule

3.15 3.95 au lieu de

KNORR Aromat Trio-Pack

2.50

5.40

au lieu de 3.15

KNORR Sauce de rôti liée tube de 150g

MAINTENANT NOUVEAU À LA MIGROS:

au lieu de 6.75

KNORR Fond de Légumes Granulé sans graisse, 250g

KNORR Mix pour Maccaroni al Forno*

KNORR Mix pour Emincé zurichois*

KNORR Mix pour Gratin*

KNORR Mix pour Poivrons farcis au four*

*Disponibles dans les plus grands magasins Migros

KNORR est en vente à votre Migros


|

SOCIÉTÉ

MIGROS MAGAZINE | No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

efficacement. «Pour faire ce stage (une session coûte 500 francs et dure deux mois à raison d’un jour et demi par semaine – ndlr), il faut qu’elles soient motivées, car cela demande beaucoup d’énergie et d’investissement.» Pour quel résultat? «On ne possède pas de statistiques. Mais si je prends le stage de ce printemps: sur huit participantes, deux ont retrouvé du travail, une a changé d’employeur, une est en stage et une autre en cours, une a créé son propre projet, une est en recherche d’emploi, et je suis sans nouvelle de la dernière.» Au-delà des chiffres, au-delà de l’objectif final qui est de se (re)lancer dans le circuit professionnel, les femmes, qui sont passées par Sibir’elles, ont toutes gagné en assurance. «Ça les aide à se mettre en mouvement, à aller de l’avant», conclut Nicole Schaffter. Texte: A. Portner

|

TRAVAIl | 31

Françoise Guélat, 46 ans, Courtételle

«Ça a été une expérience humaine très forte» «J’ai fait un apprentissage de fleuriste, mais je ne suis pas restée longtemps dans la branche. Très vite, j’ai gagné ma vie comme vendeuse en grande surface. A 25 ans, j’ai eu mon premier enfant (le second est né deux ans plus tard – ndlr) et j’ai arrêté de travailler. Parce que concilier vie professionnelle et vie familiale aurait été pratiquement impossible avec mes horaires. J’étais femme au foyer,

Photos et dessin: B. Bornand et A. Caprez

mais j’ai toujours eu des petits boulots à côté pour arrondir les fins de mois. J’ai donné des coups de main dans une épicerie, j’ai assumé la conciergerie d’une école enfantine et d’un immeuble… Et il y a sept ans, j’ai trouvé un emploi à 50% dans un magasin. Tout roulait bien jusqu’à l’automne passé, jusqu’à ce que le successeur de mon patron me licencie. Je me suis donc retrouvée au chômage. Une amie, qui connaissait Sibir’elles, m’a alors conseillé de m’inscrire à un de leurs

stages. L’office du chômage a été d’accord de financer ces cours. Ça a été une expérience humaine très forte qui m’a montré qu’il ne fallait pas s’empêcher de faire quelque chose parce qu’on pense que ce n’est pas pour nous. Pour l’instant, cela n’a pas débouché sur du concret. De toute façon, on ne vient pas ici pour trouver du travail, mais pour trouver des outils, avoir des envies… Bon, j’ai fait un stage comme aide de cuisine et ça, c’est un métier qui me plairait vraiment!

Publicité

NE DILAPIDEZ PAS DE POINTS!

SI VOUS NE COLLECTEZ PAS DE POINTS AVEC VOTRE CARTE DE CRÉDIT, CE N’EST PAS LA BONNE. Marquez dès aujourd’hui des points avec la Cumulus-MasterCard: collecte de points Cumulus dans le monde entier pas de cotisation annuelle, ni les années suivantes carte gratuite pour votre partenaire

3000

Commandez la carte jusqu’au 30.11.2012 et recevez 3000 points de bonus. Faites votre demande sur cumulus-mastercard.ch, dans votre magasin Migros ou au 044 439 40 27. L’émettrice de la Cumulus-MasterCard est GE Money Bank SA.

POINTS


entretien 32 |

|

Pascal auberson

| No 47, 19 Novembre 2012 |

Migros Magazine |

«Ce qui me plaît, c’est de niquer la mort»

Anartiste, vibrateur, excessif, insatiable. A 60 ans, le chanteur Pascal Auberson n’a pas fini de célébrer le son, d’enflammer la vie. Digressions au moment de la sortie de l’intégrale de son concert événement à Montreux.

Soixante ans et un concert événement en avril dernier à Montreux. Que vous en restet-il aujourd’hui?

C’est difficile de parler d’amour… mais il y a quand même quelque chose de ça. J’avais peur, en retrouvant ces chansons de toute une vie, de faire une autocélébration et que ça pleurniche. Comment reprendre de vieilles compositions sans tomber dans «âge tendre et tête de bois»? La vraie bonne idée a été d’être accompagné, porté par l’Orchestre des Jeunes de Suisse romande, des amateurs de 15-16 ans. Et dans le mot amateur, il y a le mot amour. Un soir avant le spectacle, tout le monde avait le trac. Mais ça a donné un événement unique, comme un anniversaire, avec une tension extraordinaire et une fraîcheur. Ces 60 ans, un cap espéré ou craint?

Ni l’un ni l’autre, les dizaines ne représentent rien. De quoi a-t-on peur, en fait? De changer? Je me promène souvent en forêt, j’adore la nature. Tout y est tout le temps en transformation. Mais c’est parce qu’on va vers la mort que les choses peuvent exister. Comme disait Woody Allen, l’éternité, c’est surtout long vers la fin. Je n’aimerais pas être éternel. On a peut-être perdu ce lien avec la nature directe. Un Japonais ou un New-Yorkais n’ont pas le rapport que j’ai moi avec une vache que je peux aller voir dans les dix minutes. Cette vache me remet dans ce que je suis! On a l’impression que vieillir ne vous fait pas peur. Que ça vous va même bien…

Il y a des jours, je flippe comme tout le monde. Mais c’est plutôt mon ego qui flippe, qui se dit, mon Dieu, tu vas disparaître... Au fond, l’idée de mourir m’inquiète peu. Mais il faudrait penser tous les jours au fait que nous sommes éphémères. Si on se lève le matin en se disant que ce peut être la dernière mi-

nute, ça donne un prix à l’existence. Des choses qui semblent naturelles ou normales, comme manger, faire l’amour, aller aux toilettes, deviennent alors extraordinairement rares. En musique aussi, je cherche toujours à retrouver ce moment. Je sais que je ne suis plus neuf, mais qu’est-ce qui fait que j’ai toujours la joie de le faire? C’est que je veux me retrouver dans cet instant. Et pas considérer le public comme une entité, avec une routine de dates. Dans mes spectacles, je tente toujours quelque chose qui ne se refera plus jamais. Prendre des risques en art, c’est ça qui donne une vibration. Bien sûr, cela ne plaît pas à tout le monde... Mais ce n’est pas dans ma nature de faire ce qui est trop attendu. En tout cas, vous n’êtes pas un être de la nostalgie…

J’essaie... Des fois, j’ai des bouffées qui remontent comme l’océan. On se rend compte que ce sera plus pareil, qu’on ne reverra plus telle personne, qu’on ne peut plus faire tel mouvement physique. Mais je constate que ce que je perds en vitesse à cause de l’âge, je le gagne en profondeur. Ce qui me plaît au fond, c’est de niquer la mort. C’est pour ça que j’ai appelé mon spectacle «Sois sans temps». Parce qu’en musique, il n’y a pas d’âge. Il y a l’horloge du temps, bien sûr, mais le regard n’en a pas. Un vieux philosophe du XVIe siècle, je crois, a dit: la lumière sort de l’œil. C’est tellement beau! Chacun décide à tout instant que ce qu’il vit est moche ou extraordinaire. Du coup, on ne peut pas reporter la faute sur les autres, on est toujours face à soimême. De votre enfance, entre une mère pianiste et un père chef d’orchestre, quelle est la première image qui surgit?

L’odeur de l’herbe… Je suis de Chavornay, mais mes origines sont un peu né-

buleuses. Le grand-père maternel de mon père, on n’a jamais su d’où il venait. Ma grand-mère a été déposée dans une roulotte. C’était sans doute une personne du voyage, une gitane, qui a été recueillie par une famille dans le petit village vaudois de Goumoens-le-Jux… Ces origines incertaines vous arrangent bien…

«En Afrique, j’ai l’impression d’être Africain. Je suis Noir à l’intérieur»

Oui, j’adore! Il y a quelque chose en moi du saltimbanque, de la Russie, des pays de l’Est, des Balkans. Je fais toujours des rythmes très complexes, des sept temps, des onze temps. En Afrique, j’ai l’impression d’être Africain. Je suis Noir à l’intérieur et en même temps j’ai grandi avec Ravel, Debussy, Jimmy Hendrix… Mon père était lui-même une sorte de saltimbanque incroyable. A 3 ans, il avait un petit violon. A 15 ans, il gardait les chèvres, et à 17 ans, il était liftier au Beau-Rivage avec sa casquette de Spirou. Entre ses états de service, il jouait de son violon en plastique et, un jour, un mec plein de ronds l’a entendu. Et lui a offert trois ans de Conservatoire. C’est du Disney, un conte de fées! Les rapports entre père et fils sont impossibles, dites-vous. Pourquoi?

Impossibles, mais géniaux aussi. Il me reste de ma première enfance quelque chose de la magie d’un père qui n’était pas souvent là. Mais il arrivait à changer le quotidien en une espèce de féerie folle. C’était difficile aussi pour un enfant, parce qu’il n’y avait plus de lois. Au milieu de la nuit, il arrivait parfois, un peu saoul de la vie, avec ses potes, Bernard Haller, Ansermet, il me réveillait et me mettait sur la table en me disant: Chante! C’était très intense, je ne comprenais pas grand-chose. Il était génial dans l’art, mais ne savait pas du tout comment faire avec la vie. Dans cette famille, on ne pouvait pas parler. C’est pour ça qu’on a fait de la musique.


|

Migros Magazine | No 47, 19 Novembre 2012 |

entretien

|

Pascal auberson | 33

bio express

1952: naissance à Chavornay. 1972-1974: percussionniste à l’orchestre de la Suisse romande. 1984: enregistrement live de «L’âme au bout des doigts» à Lausanne. 1988: création et tournée du spectacle «Ange rebelle». 1993: tournée suisse de Piano Seven avec brigitte meyer et Pascal Auberson. 1994-5: compositeur et interprète du spectacle «Trace» de Noemi Lapzeson. 1996-7: compositeur et interprète du spectacle «A table!» avec Yvette Théraulaz. 2002: cérémonie d’ouverture d’expo.02. 2007: création du spectacle «Kelomès».


ONLINE MAGAZINE

SUIVEZ TOUTE L’ACTUALITÉ SUR WWW.MIGROSMAGAZINE.CH Bienvenue sur www.migrosmagazine.ch, la plateforme multimédia interactive qui vous propose, semaine après semaine, le contenu captivant de Migros Magazine et vous invite à dialoguer en ligne avec nos rédacteurs. Venez découvrir www.migrosmagazine.ch et laissez-vous inspirer par son contenu. Vous pourrez également vous abonner gratuitement à l’édition imprimée: www.migrosmagazine.ch/abo.

www.migrosmagazine.ch

NOUVEAU

20x POINTS

PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRE VALABLE DU 20.11. AU 03.12.2012 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU

NOUVEAU Collection d’infusions Kneipp 18 sachets (6 variétés, 3 sachets l’une)

5.80

GRATUIT

Set bien-être Moments de bonheur Kneipp Huile de massage et douche mandarine-orange & sels de bain lavande-oranger gratuit

17.80

Kneipp est en vente à votre Migros et sur LeShop.ch


|

ENTRETIEN

MIGROS MAGAZINE | No 47, 19 Novembre 2012 |

|

PASCAL AUBERSON | 35

Et vous, quel père êtes-vous pour vos deux fils?

J’ai sans doute été une horreur! Il faudrait leur demander… Elle est géniale la jeunesse d’aujourd’hui, mais elle manque de pères, elle manque de réponses. Ma génération a vécu Mai 68, avec des fleurs dans les cheveux, des pétards, rêvant, faisant l’amour, mais nous étions inconséquents. J’ai crié à 16 ans, sur les pavés de Paris, qu’il était interdit d’interdire, mais c’est la phrase la plus conne du monde! Ça veut dire quoi? Dire non, c’est un acte d’amour. Quand j’ai eu des enfants, je me suis dit que j’allais les éduquer totalement différemment. Eduquer, ça veut dire conduire vers le haut, tout le contraire de la stabulation libre, des poules en batterie. La nonfrustration donne l’ennui. Bien sûr, il n’y a pas d’éducation parfaite, on traverse des bagarres, des tensions. Cela dit, j’ai de très bons contacts avec mes deux fils, César musicien à New York et Louis qui joue de la guitare comme un fou. Le fait d’être en contact avec l’enfance t’empêche de vieillir dans la tête. Vous êtes un artiste protéiforme, incernable, touche-à-tout, la danse, le théâtre…

Parce que je suis trop seul! Si je reste ici, dans ces 300 m2, je regarde mon nombril… et je fais quoi? Le fait d’avoir dit non, à un moment donné, à certaines choses, à un certain succès, m’a ouvert la porte plus tard à la danse contemporaine, au free jazz, au théâtre. A 25 ans, j’étais une starlette, ça marchait très fort, je gagnais plein de pognon, mais j’ai senti le danger. Que si je continuais à faire l’Olympia, les tournées, j’allais mourir. C’était intuitif, comme un animal dans la forêt. Je serais devenu quoi, une petite star, genre Julien Clerc? Ce qui m’empêche de l’être, c’est que dès que j’ai un succès, je tourne la casquette et je fais autre chose. Je n’ai pas d’image, c’est une liberté. Vous avez donc choisi de rester dans une certaine marge, loin du showbiz…

Même si l’argent, la reconnaissance, c’est génial, à un certain moment, il ne faut pas aller plus loin. Quand on a trop de succès, trop de pognon, ça rend imbécile, parce que tu dois mettre des lunettes noires et te cacher pour sortir. Je n’ai pas fait ce métier pour ça. C’est par acclamation que les dictateurs viennent au pouvoir et c’est par acclamation qu’on fait les stars. Ça me fait froid dans le dos. Et cela n’a plus rien à voir avec la chanson. J’adore faire le con sur scène mais quand je descends, fini, terminé.

Pascal Auberson: «En tant qu’artiste je n’ai pas d’image, c’est une liberté.» Pourquoi être toujours revenu en Suisse?

Parce que ce pays est fou! On est géographiquement au centre de l’Europe et le fédéralisme est politiquement un exemple européen. Ici, il y a des conditions pour travailler et des gens que j’adore, comme Tinguely, le BBFC et d’autres. Le problème, c’est que c’est trop petit. Avec ma compagne Diane et d’autres amis, on a ouvert cet espace au Flon à Lausanne, loin d’un certain monde artistique que je déteste. On crée ici et on va jouer ailleurs. Le cancer à 54 ans, qu’est-ce que ça a changé?

Tout. La maladie a été le moment du sursis où j’ai pris conscience que la vie est un miracle, super fragile, qui tient à un fil de rien du tout. Et qu’on oublie quand on est en pleine forme. Ça a accéléré ma prise de conscience de l’existence. J’étais sur le chemin, mais de me retrouver aux urgences, pratiquement mort, a accéléré un processus qui était déjà en moi. Depuis ce jour-là, j’écris autrement. Je vais plus vite à l’essentiel, moins de blabla, moins de lyrisme. Ça m’a libéré de quelque chose. En même temps, ça a été très dur. Vous avez tout chanté, la vie, l’amour, la mort. N’avez-vous pas parfois l’impression d’avoir tout dit?

Quelle horreur, je vais me suicider après cette interview! Mais non (il se met à chanter), tout est toujours à faire dans ce

monde, à refaire, à créer, à regarder les choses, à reprendre à zéro. Perds pas ta lumière! La vraie mort, c’est quand on se dit qu’on ne peut plus. Pourquoi dites-vous souvent que vous finirez pasteur à Chavornay?

Je rigole… J’adorerais faire de grands discours sur la vie. Je fais la différence entre la religion, qui signifie relier, et ce que ça a donné. Je m’intéresse beaucoup à la spiritualité, parce qu’elle n’est rattachée à aucun dogme. Je suis très attiré par le yoga, le bouddhisme, parce qu’il n’y a pas de gourou. C’est juste tenter de trouver le calme en soi, savoir qui on est à l’intérieur. Pour faire mon métier, il faut être dingue, mais en même temps très équilibré en dedans. Sinon on finit à l’asile.

«La maladie a été le moment où j’ai pris conscience de l’existence»

Mais comment faites-vous pour rester toujours dans l’envie?

Je me pose souvent cette question: si je vais vers une espèce de paix intérieure, est-ce que j’ai encore besoin de cette adrénaline de la scène? Eh bien, oui. Des fois, je me dis, bon tu as fait le tour du sujet, prends deux chèvres et retiretoi. Mais j’ai toujours un plaisir fou à jouer et, ces derniers temps, je n’ai pas

Vidéos: on ubers Pascal A e dans is v impro lier son ate


MGB www.migros.ch W

N O I S S E C C U S E UN S E I O J S E T I T E P DE 26.11.2012, ES DU 20.11 AU CK OFFRES VALABL EMENT DU STO JUSQU’À ÉPUIS

20x 3.90 POINTS

4.60

Décorations creuses en chocolat à suspendre au sapin Frey assorties, 150 g

4.–

Chocolats à suspendre au sapin Frey Kids 130 g

Pralinés Prestige Frey 37 g

4.80

Pommes de pin en chocolat à suspendre au sapin Frey fourrées, 170 g

20x 9.50 POINTS

15.90

au lieu de 19.90

Mélange de fête Frey 20 % de réduction 1 kg

8.20

Souris fourrées à suspendre au sapin Frey assorties, 500 g

Boules en métal garnies de boules de chocolat Frey Pralinor, Extra ou Moka, 200 g


|

entretien

Migros Magazine | No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

arrêté. Ça me fatigue. Il me faut une discipline très stricte de vie. Je ne peux plus sniffer, vivre dans le bonheur rabelaisien de jouir par tous les pores, ne pas dormir. Maintenant si je fais ça, je tombe. Ce qui a changé aussi, c’est que quand je sors de scène et que ça s’est bien passé, je rêve d’être seul. Avant, c’était le contraire. J’avais le trac de ne pas être aimé. Maintenant, c’est peut-être l’avantage de l’âge, j’ai moins besoin d’être entouré. J’ai juste le trac de ne pas m’aimer moi. C’est peut-être plus complexe… Entretien: Patricia Brambilla Photos: Stéphanie Meylan

Sortie le 22 nov. du CD/DVD «Auberson», live du concert de Montreux, avril 2012. Session «Paradiso»: Pascal Auberson se produira en direct devant le public de l’émission, le 22 nov. à 19 h, RTS La Première. «Pascal Auberson, sois sans temps», documentaire sur les coulisses du concert, le 23 nov. à 20 h 10, RTS2. «Music on Tour», diffusion du concert, morceaux choisis, le 24 nov. à 22 h 50 sur RTS 2.

|

Pascal auberson | 37

La Boutique RTS et «Migros Magazine» vous offrent 10 coffrets du concert anniversaire.

Concours ! A gagner: 10 DVD de l’intégrale du concert anniversaire de Pascal Auberson. ! Question: en quelle année Pascal Auberson est-il né? ! Pour participer: Carte postale (courrier A): Migros Magazine, Concours Auberson, Case postale 1766, 8031 Zurich. E-mail: concours@migrosmagazine.ch ! Délai de participation: dimanche 25.11.2012. Les gagnants seront avertis par écrit. Le versement en espèces de la contre-valeur ne peut être exigé. Tout échange de correspondance et le recours à la voie judiciaire sont exclus. Les collaborateurs de «Migros Magazine» ne sont pas autorisés à participer.

Mon cadeau personnel à partir de CHF

9.95*

Créez à partir de vos belles photos, logiciel gratuit sur:

* Prix TTC conseillé pour un LIVRE PHOTO CEWE Mini format 26 pages hors frais d’envoi.

Publicité

www.migros.ch/photo


INfOS MIGROS 38 |

|

MIGROS MUSEUM

| No 47, 19 Novembre 2012 |

MIGROS MAGAZINE |

Un nouvel écrin pour

Plus grand, plus beau et plus accueillant: le Migros Museum für Gegenwartskunst a

Heike Munder, directrice du Migros Museum, souhaite prouver que l’art contemporain n’a rien d’élitaire.


|

MIGROS MAGAZINE | No 47, 19 Novembre 2012 |

infos migros MIGROS MUSEUM | 39

l’art contemporain rouvert ses portes à Zurich après deux ans de travaux.

Le Migros Museum inaugure ses nouveaux espaces avec l’installation alliant vidéo et musique de l’Islandais Ragnar Kjartansson.

C

et été, le Wall Street Journal expli­ du bâtiment. Ces incertitudes appar­ quait à ses lecteurs comment Zu­ tiennent désormais au passé puisque rich était parvenue ces dernières la Fédération des coopératives Migros, années à devenir un des centres mon­ la ville de Zurich et la Fondation de la diaux de l’art contemporain et com­ Kunsthalle ont décidé, c’était au début ment l’espace Löwenbräu avait joué un de cette décennie, de s’unir pour rache­ rôle majeur dans ce développement. ter le site. Il est vrai que cet «unique art ecoys­ Aujourd’hui, après de longs mois de tem», selon la formule du titre améri­ travaux dirigés par les architectes Gi­ cain, n’a que peu d’équi­ gon/Guyer et l’atelier Ww, valents. Accueillant à l’espace rebaptisé Löwen­ la fois des institutions bräukunst a rouvert cet au­ culturelles (Kunst­ tomne ses portes. halle, Migros Museum «Les espaces rénovés für Gegenwartskunst), du Migros Museum für des galeries parmi les Gegenwartskunst nous ouvrent des perspectives plus influentes du mar­ Heike Munder ché (Hauser & Wirth, très prometteuses en ma­ Eva Presenhuber) ainsi qu’une librairie tière d’exposition, explique la directrice et une maison d’édition spécialisées, le Heike Munder. Nous disposons désor­ complexe ouvert en 1996 dans une an­ mais de deux niveaux d’une superficie cienne brasserie du Ve arrondissement totale d’environ 1300 m2.» Ainsi, le rez­ de Zurich a su attirer toujours plus de de­chaussée est réservé à la présenta­ collectionneurs et d’amateurs d’art sur tion de la collection du Migros Museum les bords de la Limmat. für Gegenwartskunst (lire ci-contre) Malgré son succès toutefois, l’espace alors que l’étage supérieur accueille les n’a jamais vraiment pu envisager son expositions temporaires. Enfin, un es­ avenir avec sérénité du fait des nom­ pace est dédié à la médiation culturelle breux changements de propriétaires (symposiums, conférences, etc.).

«Le visiteur doit faire preuve de curiosité»

Une collection de plus de 1200 œuvres Andy Warhol, Gerhard Richter, Sol Lewitt, Martin Kippenberger, Maurizio Cattelan: la collection du Migros Museum für Gegenwartskunst possède des œuvres de quelques-uns des plus grands artistes du XXe siècle. C’est le fondateur de migros Gottlieb Duttweiler en personne qui a commencé à réunir, dès 1957, le travail de ses contemporains en se focalisant avant tout sur la création régionale et suisse. Son but: soutenir les artistes tout en formant les employés à l’art. A la mort de Gottlieb Duttweiler, la collection s’est ouverte à l’art contemporain international grâce aux

impulsions des différents responsables des achats. A sa tête depuis 2002, Heike munder s’est avant tout concentrée sur l’art performatif et sculptural, dont plusieurs œuvres sont actuellement présentées dans le musée. Aujourd’hui, la collection, qui compte plus de 1200 pièces conservées dans la banlieue de Zurich, n’a toutefois pas tourné le dos aux artistes suisses puisqu’on y retrouve le travail de Pipilotti rist, Fischli/Weiss, Sylvie Fleury, John Armleder ou valentin Carron. La visite de l’entrepôt – il est ouvert deux fois par an au public – permet avant tout d’aborder les questions de conservation des œuvres.


GRAND CONCOURS Au cours de leur voyage féérique, Hugo, Nina et Tobi on perdu quatre super cadeaux de Noël. Aide-les à les retrouver avant que la grande fête de l’avent ne batte son plein dans le château et participe au grand concours. Voici ce que tu dois faire: découvre sur quelle page du Journal des cadeaux Migros sont illustrés les cadeaux, inscris le numéro de page et renvoie-nous ton bulletin de participation. Tu trouveras le Journal des cadeaux gratuit dans tous les magasins Migros ou sur Internet à l’adresse www.lilibiggs.ch. Avec un peu de chance, tu gagneras l’un de ces magnifiques cadeaux de Noël:

Sur quelles pages apparaissent les cadeaux illustrés ici? Inscris ici les numéros de page et coche le cadeau que tu aimerais recevoir: Playmobil Grand fort des soldats

Bateau de croisière Barbie

Lego «Technic» Hélicoptère

Poupon Baby Annabell interactif 46 cm

Prénom

Nom

Rue/n°

NPA/lieu

Âge

Quel cadeau aimerais-tu gagner?

Indique les bonnes réponses et le cadeau de ton choix sur le bulletin de participation et envoie-le à la Fédération des coopératives Migros, Département des jouets, Concours Journal des cadeaux, case postale, 8099 Zurich. Date limite d’envoi: 30.11.2012. Les prix ne seront pas convertis en espèces. Tout recours juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours.

MGB www.migros.ch W

Aide les Lilibiggs à retrouver les cadeaux. En guise de remerciement, tu pourras en gagner un.


|

infos Migros

Migros Magazine | No 47, 19 Novembre 2012 |

«La nouvelle zone d’accueil est également beaucoup plus spacieuse, poursuit Heike Munder. Et le visiteur nous trouve aussitôt qu’il a franchi les portes de l’espace Löwenbräukunst.»

Tout est fait pour rendre l’art contemporain accessible Depuis sa création, le Migros Museum für Gegenwartskunst a toujours œuvré pour rendre l’art contemporain accessible au plus grand nombre, notamment en organisant des visites guidées en français, anglais et allemand, en mettant sur pied des ateliers pour les écoles et en publiant des catalogues d’expositions. «Nous sommes certes une institution privée, mais fonctionnons à dire vrai presque comme une entité publique, car au final ce lieu appartient aux millions de coopérateurs Migros, estime Heike Munder. De plus, nous avons aussi le mandat, en plus de présenter l’art international de 1960 à nos jours et de soutenir les jeunes artistes, de faciliter la formation du public.» Dans les faits pourtant, la visite d’un musée d’art contemporain peut en laisser plus d’un perplexe. «Cette forme de création n’est toutefois pas plus intellectuelle ou élitaire qu’une autre, rétorque la directrice. Il se trouve que l’on a tendance à aimer plus facilement ce que l’on connaît déjà. Notre but n’est toutefois pas de montrer ce qu’on a déjà vu mille fois ailleurs. Ce serait beaucoup trop ennuyeux.»

Les artistes aiment exposer au Migros Museum Et si certains visiteurs aiment préparer leur venue en se renseignant au préalable sur les artistes, d’autres préfèrent se laisser surprendre. «Il ne faut pas vouloir toujours tout comprendre tout de suite, mais plutôt savoir se montrer curieux», conseille Heike Munder. La première exposition du nouveau Migros Museum présentera The Visitors de l’Islandais Ragnar Kjartansson. Alliant musique et performance, l’installation vidéo qui recouvre l’ensemble des cimaises introduit le spectateur dans une villa située au nord de l’Etat de New York et où les propriétaires pratiquent le chamanisme depuis les années 1970. Chaque pièce de la maison met en scène des amis de l’artiste interprétant un gospel féminin nihiliste composé par Ragnar Kjartansson. Cette installation a été spécialement élaborée pour le Migros Museum. «Les artistes aiment venir ici, car ils savent que nos collaborateurs feront tout pour

|

Migros MuseuM | 41

répondre à leurs besoins et n’hésiteront pas à faire et refaire sans relâche le travail jusqu’à l’obtention d’un résultat satisfaisant.» Cette grande disposition crée un sentiment de confiance et, surtout, participe à l’excellente réputation dont jouit sur la scène internationale le Migros Museum für Gegenwartskunst, un espace à (re)découvrir sans tarder.

Textes: Pierre Wuthrich, Daniel Sidler Photos: Gian-Marco Castelberg, Nathalie Bissig

www.migrosmuseum.ch et www.loewenbraeukunst.ch

Le rez-dechaussée du musée expose des œuvres de la collection. De haut en bas: une œuvre de Jimmie Durham et deux travaux de Phyllida Barlow.

«Nous soutenons les artistes durant tout le processus de création» Hedy Graber est responsable de la Direction des Affaires culturelles et sociales de la Fédération des coopératives Migros. Pourquoi Migros possède-t-elle son propre musée d’art contemporain?

Gottlieb Duttweiler, le fondateur de Migros, avait déjà de son vivant initié une collection d’art. Nous ne pouvions cependant que la présenter sporadiquement. Avec le nouveau musée, nous avons enfin un espace spécialement réservé à cette collection qui a, depuis, pris beaucoup d’ampleur. En même temps, nous permettons à un large public de visiter à des prix modérés des expositions d’art contemporain. Montrer la collection du Migros Museum für Gegenwartskunst n’est toutefois pas la seule mission de ce nouvel espace…

C’est vrai. Le musée cache aussi un vaste programme de soutien à l’art. Ainsi, nous ne voulons pas investir dans des œuvres surévaluées mais dans la production d’un artiste. Pour cela, nous présentons ses créations dans le musée, publions des catalogues sur son travail et, éventuellement, achetons ses œuvres pour notre collection. Nous pouvons ainsi l’accompagner à chaque étape du processus de création. Quelle est l’importance de l’art contemporain pour Migros?

Le fait que la Fédération des coopératives Migros achète avec la ville de Zurich et la Fondation Kunsthalle l’espace Löwenbräukunst est une étape à marquer d’une pierre blanche. Nous pouvons ainsi garantir sur le long terme un espace de création et de production qui n’a pas à rougir de la comparaison internationale.


ACTION DE COLLECTE MIGROS MGB www.migros.ch W

POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES EN SUISSE

Pro Juventute vient en aide aux enfants et aux jeunes en Suisse, par exemple avec la ligne d’urgence 147. Pour que ce précieux service puisse perdurer et être développé, Migros fait don directement à Pro Juventute d’un franc pour chaque achat effectué le 20 novembre, la journée internationale des droits de l’enfant. Participez vous aussi à cette action en faisant un don du 20.11 au 31.12.2012 au moyen des coupons ci-dessous. Vous trouverez d’autres coupons dans votre magasin Migros.

CHOISISSEZ LE MONTANT DE VOTRE DON.

Faites simplement scanner le coupon de votre choix à la caisse. Le montant sera directement versé à Pro Juventute.

MERCI POUR VOTRE DON.

MERCI POUR VOTRE DON.

MERCI POUR VOTRE DON.


|

infos Migros

Migros Magazine | No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

|

nanotechnologie | 43

Les petites particules qui changent le monde

Chaussettes inodores, vestes déperlantes, crèmes solaires améliorées: les nanotechnologies sont partout. Le point avec Cordula Hirsch, biologiste au Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche.

Qu’il s’agisse de textiles ou d’entretien de voiture, les nanotechnologies font partie de notre quotidien.

L

es produits issus des nanotechnologies suscitent bien des interrogations et le vide juridique est encore important dans ce domaine. Pour cette raison, Migros a signé le code de conduite de la Communauté d’intérêt du commerce de détail suisse (CI CDS). Par cette charte, le distributeur s’engage à ne proposer dans son assortiment que des produits ne présentant, selon les connaissances scientifiques actuelles, aucun risque pour les hommes, les animaux et l’environnement. Migros s’active aussi sur d’autres fronts. Dès mi-2013, les produits cosmétiques contenant des nanomatériaux devront être signalés par un étiquetage spécifique dans l’Union européenne. Cette disposition concerne aussi l’entreprise Mibelle qui exporte ses produits. «La législation suisse va suivre un jour ou l’autre, affirme Peter Gubser, responsable du secteur nanotechnologie à la Fédération des coopératives Migros. Toutefois, Mibelle distingue déjà de nombreux produits par un signalement adéquat.» Actuellement, il manque des critères d’évaluation uniformes qui permet-

Un mélange de physique, de biologie et de chimie

Les structures microscopiques, d’une taille souvent inférieure à un millionième de millimètre, ouvrent des perspectives d’application inédites. La nanotechnologie est une science interdisciplinaire recourant à la physique, à la chimie et à la biologie qui permet d’exploiter les propriétés de ces structures infimes. Utilisées en médecine, en agriculture ou dans l’industrie, les nanoparticules font de plus en plus partie de notre quotidien. Parmi les produits issus de cette technologie les plus connus figurent les produits lustrants et les solutions d’imprégnation améliorées.

traient de mieux détailler les risques des nanoparticules. Le projet international Vigo auquel participe le Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche (EMPA) soutenu par Migros doit y remédier. Chercheuse à l’EMPA, Cordula Hirsch nous en dit plus sur les possibilités qu’offrent les nanotechnologies.

En grec ancien, nano veut dire nain. Nous parlons donc d’une technologie qui se joue à une échelle minuscule. Y a-t-il matière à déclencher une si grande controverse?

Cordula Hirsch est chercheuse à l’EMPA.

Les nains sont encore gigantesques comparés aux nanoparticules. La recherche en nanotechnologie s’occupe d’éléments mesurant entre 1 et 100 nanomètres. La différence entre une nanoparticule et un ballon de football est proportionnellement la même qu’entre ce même ballon et le globe terrestre. Où résident les principaux potentiels des nanotechnologies?

Je citerais l’énergie et la médecine. Les nanomatériaux permettent de fabriquer des cellules photovoltaïques plus efficaces pour la production de courant et de meilleures batteries pour l’accumuler. Dans le domaine médical, les diagnostics sont améliorés grâce à ces techniques. Et nous explorons aussi de nouvelles méthodes de traitement contre le cancer. Les produits de la nanotechnologie ont aussi pris de l’importance dans notre quotidien…

Oui. Nous connaissons depuis longtemps les laques résistantes aux rayures,


INfOS MIGROS 44 |

|

NANOTEChNOlOGIE

«Les phénomènes nano existent depuis toujours dans la nature.»

ou les revêtements pour pare-brise permettant de chasser la pluie. On utilise également des nanotubes de carbone pour renforcer certaines structures. Ces éléments sont aussi légers que stables. On les emploie par exemple pour la fabrication de casques ou de raquettes de tennis. Des nanomatériaux servent aussi à produire des textiles repoussant l’eau ou la saleté. Les nanoparticules d’argent ont permis de créer des chaussettes de sport sans odeur. D’autres encore interviennent dans l’amélioration de l’efficacité des crèmes solaires. Dans la protection des surfaces, les performances sont impressionnantes. Comment cela fonctionne-t-il?

Cela est possible, car l’application de nanoparticules permet de modifier les propriétés d’une surface ou d’un matériau dans son ensemble. Les fleurs de lotus, dont les feuilles ont la capacité de repousser l’eau et la saleté, nous ont montré la voie à suivre. On le voit: les phénomènes nano existent depuis tou-

| No 47, 19 Novembre 2012 |

MIGROS MAGAZINE |

d’obtenir des résultats comparables concernant la sécurité de certaines particules. Ce projet lancé en 2009 doit se poursuivre jusqu’en 2013.

Dans le cadre du projet Vigo, Cordula Hirsch effectue des recherches sur la sécurité des nanoparticules.

jours dans la nature. Aujourd’hui cependant, nous sommes capables de les reproduire artificiellement, et c’est en cela que réside le vrai progrès. Vous travaillez sur la sécurité des nanoparticules au sein du projet Vigo. En quoi consiste exactement votre travail?

Nous cherchons à savoir comment les cellules réagissent aux nanoparticules. Le but est de mettre au point des procédures de test standardisées permettant

En tant que consommateur, puis-je compter sur le fait que les produits à base de nanoparticules proposés en magasin ont été testés et déclarés sûrs?

Oui. Le code de conduite de la CI CDS mentionne notamment l’obligation de ne proposer dans l’assortiment que des produits qui, selon l’état actuel de la recherche, sont sans risques pour l’homme, l’environnement ou encore les animaux. Utilisez-vous vous-même des produits nano?

Oui, j’emploie une crème solaire à base de nanoparticules, car je veux profiter de sa protection anti-UV améliorée. Je n’ai aucune crainte concernant la sécurité de ce produit.

Texte: Christoph Petermann, Beat Matter Photos: Ennio Leanza

Publicité

Exaucez vos vœux à l’aide de vos amis. Dès maintenant avec migipig.ch

Le cochon tirelire online que vos amis peuvent alimenter eux aussi. Migipig – ce que j’aimerais.


«Oui, bien sûr.» Il n’a jamais été aussi facile de se décider. Pour Swisscom TV.

Nouveau: Swisscom TV light

CHF

> plus de 60 chaînes > et 16 en HD

0.–

*

Pour les clients Internet Swisscom et tous ceux qui souhaitent le devenir.

<wm>10CAsNsjY0MDQw1TUwsDCwNAEA_uomug8AAAA=</wm>

<wm>10CFXMoQ7DMAxF0S9y9J5rx_ECp7KqoCo3mYb3_2jK2MBlR_c4pjf8eu7nvV-TIFyAgbTpqc2McyDaCJskTUF9MHTzTI0_L2bBDaxlhBRasYuqRGl278mirkmtAXr7vN5fFkW9QoMAAAA=</wm>

Actuellement au Swisscom Shop, dans le commerce spécialisé et sous swisscom.ch/tv

* Swisscom TV light nécessite un raccordement fixe (p. ex. EconomyLINE CHF 25.35/mois) et un accès Internet à partir de DSL mini (CHF 34.–/mois) de Swisscom. La réception de Swisscom TV et des chaînes HD dépend des performances de votre raccordement. Vérification de la disponibilité à votre domicile sous www.swisscom.ch/checker


NOUVEAU.

PLUS GRAND QU’ON NE LE PENSE. 150 g. E. ÉCONOMIQU LÉGER. COMPAC T.

NOUVEAU

9.80

NESCAFÉ GOLD DE LUXE Smart Pack 150 g

NESCAFÉ en vente à votre Migros NESCAFÉ est enest vente à votre Migros


|

iNfos migRos

migRos mAgAziNE | No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

|

éPizootiE | 47

«Tout le monde serait gagnant»

Le conseiller national et président de l’Union suisse des paysans Hansjörg Walter nous parle de son métier d’éleveur et de la nouvelle loi sur les épizooties, qui présente des avantages tant pour l’homme que pour l’animal. Hansjörg Walter dans son étable: «Les épizooties sont rares chez nous, car nous les combattons depuis longtemps avec rigueur.»

L’application des mesures resterait du ressort des cantons. Certaines pratiques commerciales très discutables du point de vue de la protection des animaux domestiques, comme la vente de chiots dans la rue, seraient interdites. Enfin, l’amélioration de la santé des abeilles est aussi un point à relever. Et du côté des consommateurs?

Les nouvelles prescriptions bénéficient en premier lieu aux animaux. Un bétail sain nécessite moins de médicaments, notamment d’antibiotiques – et c’est le but de cette nouvelle loi. Ce qui représente finalement un avantage pour les consommateurs et pour leur santé. Les adversaires de ce projet de loi ont lancé un référendum, car ils y voient une mise sous tutelle des éleveurs. Ils critiquent surtout l’obligation de vacciner….

L

e 25 novembre prochain, le peuple suisse se prononcera sur la révision de la loi sur les épizooties. Les nouvelles dispositions visent à doter les autorités fédérales d’outils qui manquent dans la législation actuelle et qui doivent permettre de prévenir plus efficacement les épidémies du bétail. En ce qui concerne l’obligation de vacciner, les règles demeurent inchangées, car la Confédération dispose déjà aujourd’hui de la compétence d’ordonner des vaccins lorsqu’une maladie l’impose. Le Conseil fédéral et le Parlement sont favorables à cette révision, tout comme l’Union suisse des paysans (USP). Migros Magazine s’est entretenu avec son président, l’agriculteur Hansjörg Walter, sur le sens et le but de cette nouvelle loi.

Photo: Siggi Bucher

Vos étables abritent un magnifique cheptel de vaches, de veaux et de bœufs. Votre troupeau a-t-il déjà été touché par une épizootie?

Non, nous avons heureusement été épargnés par ce fléau jusqu’ici. Quelles sont vos mesures de prévention?

A titre individuel, je n’ai pratiquement aucun moyen de prémunir mon bétail

contre les épidémies. Je dépends du dispositif national de protection et de son bon fonctionnement. Il en va comme de la grippe: je ne peux pas faire grandchose pour l’éviter, si ce n’est compter sur mon système immunitaire et observer les recommandations des autorités sanitaires. Les épizooties sont plutôt rares et certaines sont quasiment éradiquées. Pourquoi faut-il une nouvelle loi?

Ces maladies sont rares chez nous parce que nous les combattons depuis longtemps avec rigueur. Avec cette révision, nous voulons franchir un pas de plus qui nous éviterait d’avoir à lutter contre elles. De plus, la circulation des personnes, du bétail et des marchandises augmente autour du globe, et les risques avec elle. Enfin, les changements climatiques engendrent aussi de nouvelles épidémies, inconnues jusqu’alors. Quelles sont les améliorations introduites par cette révision?

La Confédération serait chargée de développer un programme de surveillance et de prévention, ce qui est nouveau.

Le mot «vacciner» n’apparaît pas dans le projet. Rien ne change à ce sujet. Les mesures auxquelles on fait référence et que la Confédération peut ordonner concernent par exemple les blocages d’importation d’animaux à la frontière. Pourquoi permettrions-nous, en tant qu’agriculteurs, que l’Etat s’immisce dans nos étables? Cela n’irait pas du tout dans le sens de nos intérêts! Quelles seraient les conséquences en cas de refus?

Ce serait le status quo, à savoir: la lutte au lieu de la prévention, le chaos au niveau du financement et la poursuite d’activités commerciales cruelles envers les animaux. Entretien: Daniel Sägesser

Ce qu’en disent les opposants Les adversaires de la révision de la loi sur les épizooties ont lancé un référendum en arguant principalement du fait que ces dispositions empiètent sur la responsabilité, l’autonomie, l’expérience et les compétences des éleveurs. Ils craignent que la Confédération ne prenne trop de pouvoir et plaident pour une loi qui permette aux agriculteurs de décider eux-mêmes des mesures qu’ils veulent appliquer – ou non – à leur bétail.


EN MAGASIN 48 |

|

NOËL

| No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

MIGROS MAGAZINE |

Conseil de l’experte:

Fatima Jakusch est spécialiste de la section Food à Migros Zugerland à Steinhausen (ZG).

Murmures de l’avent

Disposez joliment différents biscuits et tablettes de chocolat sur des assiettes de présentation: ainsi, il y en aura pour tous les goûts! Les mandarines sont également du plus bel effet: gorgées de vitamines, elles apportent une touche de douceur et de fraîcheur bienvenue. Pourquoi ne pas emballer quelques gâteaux secs dans un sachet noué par un ruban? Ce cadeau, réalisé en un tournemain, ne manquera pas de ravir vos invités lorsque vous le leur offrirez en leur disant au revoir.

La famille Felix aime passer la période de l’avent avec ses proches, à se raconter des histoires tout en croquant de délicieux biscuits.

Texte: Jacqueline Vinzelberg, Claudia Schmidt; Photos: Jorma Müller

L

a plus belle période de l’année n’est- a institué un agréable rituel: chaque anelle pas l’avent, lorsqu’on ouvre jour née, elle invite ses amis et ses proches à après jour les portes du se retrouver autour de la coucalendrier? On sait alors ronne de l’avent pour lire des que les fêtes approchent histoires de Noël et grignoter des douceurs. Au menu: des à grands pas. Dans la salle pâtisseries maison, une mulde séjour joliment décorée, les bougies brillent à l’envi. titude de biscuits colorés ainA côté d’une assiette si que du chocolat Migros. Et garnie de biscuits, un pour décorer les assiettes de thé raffiné ou un chocoprésentation, l’aide de Luca et Pour que lat chaud invitent à une d’Anna est sollicitée. le réveillon de Noël pause gourmande dans D’ailleurs, ces derniers ne soit un succès, une atmosphère parfuse font pas longtemps prier et Pierre Felix, le père, mée, où dominent la canont parfois tendance à mettre Eveline, la mère, nelle, l’anis et l’orange. de côté leurs variétés favorites. Anna, la fille Autrement dit, Noël est là! Heureusement, Eveline, la et Luca, le fils, N’est-ce pas aussi le momère, garde un œil attentif sur ont demandé ses assistants zélés afin que les ment où l’on aime penser à conseil aux portions restent équilibrées! ceux que l’on néglige parcollaborateurs En effet, chacun doit pouvoir fois dans le tourbillon du de Migros. quotidien? La famille Felix se régaler.

Palets au chocolat au lait Frey, 115 g, Fr. 3.80

Milanais Grand-Mère, 200 g, Fr. 4.−

Etoiles à la cannelle Grand-Mère, 230 g, Fr. 4.50

Mug en faïence, peint à la main, différents motifs, Fr. 5.90


|

MIGROS MAGAZINE | No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

EN MAGASIN

| 49 NOËL

oël Série N dans ine Magaz s o ra r g i M ème se

th aine, le s. e proch Saint-Nicola in a m e la La s e it d u prises ui réjo les sur lle tradition q s! d n Une be ra tg petits e

Pot à chocolats en verre, ovale, bouton en céramique, 12 x 19 x 11 cm, Fr. 12.80

Photophore «élan», Fr. 2.50

Pot à biscuits en verre, ovale, bouton en céramique, 12 x 13 x 13 cm, Fr. 9.80

Plat à gâteau en porcelaine, 32 cm de Ø, Fr. 9.80


EN mAgAsiN 50 |

|

oPtigAL

| No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

migRos mAgAziNE |

Avec des réserves variées de poulet au congélateur, on sait comment faire plaisir à toute la famille à coup sûr.

Pratiques et délicieux

Les produits surgelés se conservent longtemps et peuvent facilement être divisés en portions. Et avec du poulet au congélateur, il est toujours possible de préparer un savoureux repas à la dernière minute.

Photo: Miriam Graf; stylisme: Claudia Schmidt

L

Optigal, la marque Migros spécialisée dans la volaille, est synonyme d’élevages respectueux des animaux.

e poulet surgelé se conserve longtemps et peut être décongelé n’importe quand, ce qui représente un sérieux atout en cuisine. Emincé, cuisse épicée ou nature, blanc de poulet ou poulet entier: surgelée, la fameuse volaille se prête à autant de préparations que sous la forme fraîche. Il est non seulement inutile de prévoir le repas à l’avance, mais on peut en outre tenir compte des goûts de chacun sans pour autant se compliquer la tâche. Si l’un des membres de la famille n’aime pas la cuisse, il suffit de sortir

un blanc de poulet du congélateur,et le tour est joué! Pour décongeler la viande, il convient de la placer toute une nuit sur une assiette au réfrigérateur ou bien dans l’emballage – et non sur une planche en bois, pour des raisons d’hygiène. Les plus pressés peuvent aussi utiliser la fonction «décongélation» du micro-ondes. Comme pour le poulet frais, le label Optigal est un gage de qualité. Les entreprises certifiées s’engagent à respecter des conditions strictes et sont soumises à des contrôles.

Emincé de poulet nature Optigal, surgelé, 300 g, Fr. 8.20

Texte: Claudia Schmidt

Il est préférable de décongeler le poulet sur une assiette, un plat en porcelaine ou directement dans l’emballage. Vous pouvez ensuite le préparer comme vous en avez l’habitude. Vous gagnerez du temps en utilisant des cuisses de poulet déjà assaisonnées. Vous pouvez par exemple disposer les morceaux directement sur une plaque de cuisson légèrement huilée, garnir de légumes arrosés d’un filet d’huile d’olive et enfourner.

Cuisses de poulet nature Optigal, surgelées, 1500 g, Fr. 13.80


|

EN mAgAsiN

migRos mAgAziNE | No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

|

oPtigAL | 51

Une invitation lancée à la dernière minute? Un délicieux poulet au four agrémenté de quelques légumes ravira tous les convives!

Poulet entier Optigal, surgelé, 1200 g, Fr. 9.50*

* En vente dans les plus grands magasins

Escalope de poitrine de poulet extra-tendre Optigal, surgelée, 600 g, Fr. 15.80* * En vente dans les plus grands magasins.

Mini-filets de poulet extra-tendres Optigal, surgelés, 320 g, Fr. 9.40* * En vente dans les plus grands magasins

Cuisses de poulet épicées Optigal, surgelées, 1000 g, Fr. 10.50*

* En vente dans les plus grands magasins


EN mAgAsiN 52 |

|

fARmER

| No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

migRos mAgAziNE |

L’hiver peut venir

Q

! Müesli Farmer Croc Limited Edition aux amandes grillées, 500 g, Fr. 5.30 ! Brownie Farmer Soft Limited Edition, 6 barres, 156 g, Fr. 4.50

ue faire lorsque son produit favori disparaît des rayons des magasins? Faut-il simplement baisser les bras? La réponse est non! Réagir sur la plate-forme en ligne Migipedia peut en effet faire des miracles. Grâce à la forte mobilisation, le müesli croquant Farmer aux amandes grillées proposé l’hiver dernier en édition limitée est à nouveau disponible cette saison. Le miel et surtout les amandes entières bien dorées semblent avoir complètement subjugué les internautes au point que certains se sont laissés aller à des commentaires dithyrambiques! L’assortiment de barres Farmer s’enri-

chit lui aussi d’une nouveauté qui va surtout réjouir les amateurs de chocolat noir: un brownie, édition limitée, fourré aux noix de pécan, à la saveur chocolatée intense. Depuis trente ans, les barres aux céréales Farmer sont un grand classique de Migros. A l’origine, elles ont été inspirées par un produit originaire des EtatsUnis et sont donc venues occuper une niche sur le marché suisse. Aujourd’hui, Farmer propose 25 barres différentes, une vaste gamme de müeslis, des créations de saison ainsi que des yogourts et des biscuits. Texte: Dora Horvath

Photo: Getty Images, Fotolia

Les produits Farmer – barres, müeslis ou yogourt – permettent de faire le plein d’énergie. Deux créations de saison viennent enrichir l’assortiment.


LISTE D’ÉCONOMIES OFFRES VALABLES DU 20.11 AU 26.11.2012, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK FRUITS & LÉGUMES Poires Beurré Bosc, Suisse, le kg 2.90 Clémentines, Espagne, le filet de 2 kg 3.50 Ananas, Costa Rica / Panama, la pièce 2.30 au lieu de 3.40 30% Courgettes, Espagne, le filet de 750 g 2.50 Pommes de terre fermes à la cuisson, Suisse, le sac de 2,5 kg 2.60 au lieu de 3.90 33% Pommes de terre fermes à la cuisson, TerraSuisse, Suisse, le sachet de 1 kg 1.20 Salade mêlée, bio, 250 g 3.80 au lieu de 4.80 20% Toutes les choucroutes et les choux rouges réfrigérés bio et M-Classic 20% Prunes rouges, Italie, le kg 2.60 au lieu de 3.25 20% Raisin Uva, Italie, le kg 2.90 au lieu de 3.90 25% Salade de rampon, «De la région.», les 100 g 1.90 au lieu de 2.75 33% Tomates grappes, Suisse / Espagne, le kg 2.55 au lieu de 3.40 25%

POISSON & VIANDE

POINTS

20x POINTS

Le Gruyère Cave d’Or, les 100 g 20%

Sel de l’Himalaya Sélection, recharge, 200 g 20x 3.10 NOUVEAU *,** POINTS

Raccard Tradition Nature, en tranches, en lot de 2, 2 x 350 g 12.50 au lieu de 15.70 20% Raccard au piment, édition spéciale, tranches, 200 g 5.10 NOUVEAU *,**

Amandes ou noisettes moulues M-Classic, 200 g 30%

20x POINTS

Caprice des Dieux, 300 g 15% Fondue Tradition, Suisse, 600 g 8.10 au lieu de 11.70

Tout l’assortiment Knorr, p. ex. sauce pour rôti, en tube, 150 g 2.50 au lieu de 3.15 20% Toutes les tisanes Klostergarten, p. ex. tisane apaisante Albertus, 20 sachets 1.90 au lieu de 2.40 20% Tous les biscuits de Noël Grand-Mère –.60 de moins, p. ex. milanais, 200 g 3.40 au lieu de 4.– POINTS

Miniroses, Max Havelaar, le bouquet de 20 10.80 au lieu de 12.80

Poinsettia, «De la région.», le pot de 17 cm 14.80

AUTRES ALIMENTS Tous les chocolats Mahony Frey en emballages géants et multiples, p. ex. Mahony au lait, 3 x 100 g 3.80 au lieu de 4.80 20%

Soins du visage Nivea for men, I am men et L’Oréal Men Expert, p. ex. rasoir I am men 7.55 au lieu de 8.90 15% Produits de rasage Wilkinson et Bic en emballages multiples, p. ex. rasoir jetable Bic 1 Sensitive en lot de 2, 2 x 10 pièces 4.15 au lieu de 5.20

Tout l’assortiment Zoé, p. ex. crème de jour raffermissante Zoé Revital, 50 ml 10.70 au lieu de 13.40 20%

Tous les gâteaux Sélection, p. ex. gâteau au chocolat, 20x 420 g 8.60 NOUVEAU **

Tout l’assortiment Axe Hair, p. ex. shampooing Just Clean, 300 ml 5.– au lieu de 5.90 15% *

Boules de Berlin, 6 pièces, 390 g 6 pour 4

Tout l’assortiment Secure 15% *

Jus d’orange M-Classic en lot de 10, 10 x 1 litre 50%

Toutes les couches-culottes Huggies Newborn, Super dry et Pull-Ups 50%

POINTS

Composition florale avec cymbidium, la pièce 13.80

Boîtiers à suspendre et produits de nettoyage pour W.-C. Hygo en lot de 2, 1.20 de moins

Set de Noël Kneipp, p. ex. boîte de thé de Noël 5.80

Croissants pur beurre précuits et réfrigérés Sélection, 20x 140 g 2.90 NOUVEAU **

FLEURS & PLANTES

Potz en lot de 2 1.50 de moins

Tortellonis M-Classic à la ricotta et aux épinards en lot de 3, 3 x 250 g 33% Pizzas Margherita ou 4 Stagioni La Pizza en lot de 2 30% Nuggets ou escalopes à la mozzarella Cornatur, en lot de 2, p. ex. Nuggets, 2 x 225 g 5.40 au lieu de 7.80 30%

Gels douche Nivea et I am et déodorants Axe et Rexona en emballages multiples, p.ex. I am shower men Sport en lot de 3, 3 x 250 ml 5.75 au lieu de 7.20

Tablettes de chocolat Frey en emballage grand format 30%

Jambon cru des Grisons, prétranché, 2 x 119 g 40%

Pralinés Carrés assortis Sélection, 126 g 12.50 NOUVEAU *,**

20x

Pralinés Pavé Sélection*, Grand Cru Madagascar, 112 g 10.50 NOUVEAU *,**

Champignons mélangés ou champignons de Paris M-Classic en lot de 3 20%

20x

Tout l’assortiment de légumes au vinaigre Condy 20%

Pomme de douche LED AQUAcolor 50% *

Tout l’assortiment Thai Kitchen 20%

Sacs à ordures Cleverbag Herkules, 5 rouleaux 12.90 au lieu de 17.–

Poulets Optigal entiers, 2 pièces, le kg 33% Délices de poulet Don Pollo, surgelés, le sachet de 1 kg 30% Beignets de pangasius M-Classic, 900 g 30% Bâtonnets d’aiglefin en lot de 2, surgelés, 2 x 300 g 6.20 au lieu de 7.80 20% Viande hâchée de bœuf duo, Suisse, 2 x 500 g 9.60 au lieu de 16.– 40%

Pour vos achats, détachez ici.

Yogourt en couches Sélection, 150 g 1.40 NOUVEAU *,**

Toutes les farines spéciales, p. ex. farine pour tresse, 20x TerraSuisse, 1 kg 2.35

Cordon-bleu, TerraSuisse, les 100 g 50%

Lard à rôtir, TerraSuisse, prétranchée, les 100 g 1.25 au lieu de 2.10 40%

Tous les drinks Bifidus, en lot de 10 20%

Filet de bœuf, Suisse, le kg 49.90 au lieu de 79.– Rôti de porc jambon, Suisse, les 100 g 1.60 au lieu de 2.30 30% Tout l’assortiment de saumon frais, Norvège, p. ex. filet de saumon sans peau, d’élevage, Norvège, le kg 26.60 au lieu de 38.– 30%

PAIN & PRODUITS LAITIERS Demi-crème Valflora non sucrée, en boîte, 250 ml 2.90 au lieu de 3.65 20%

POINTS

POINTS

Toutes les pastilles pour la gorge en lot de 2, 2 x 220 g 8.60 au lieu de 10.80 20% Chewing-gums M-Classic en lot de 2, p. ex. Spearmint, 2 x 80 g 4.30 au lieu de 5.40 20% Chewing-gums V6 Dental en lot de 2, p. ex. chewing-gums Peppermint, 2 x 24 g 20x 4.60 NOUVEAU *,** POINTS

Chocolats Mélange de fête Frey, le sachet de 1 kg 15.90 au lieu de 19.90 20%

Barres de céréales Farmer en lot de 2 20% Farmer Croc aux amandes grillées, Limited Edition, 20x 500 g 5.30 NOUVEAU *,** POINTS

Barres de céréales Farmer Soft Brownie, Limited Edition, 20x 156 g 4.50 NOUVEAU *,** POINTS

Riz Mister Rice Carolina en lot de 2, 2 x 1 kg 50%

Essuie-tout ménager Twist en emballages multiples 40%

Toutes les pizzas Deliziosa, surgelées, p. ex. pizza Margherita, 420 g 4.95 au lieu de 6.20 20% Toutes les glaces en bacs Sélection Pure, p. ex. Chocolate Santo Domingo Pure, 20x 450 ml 6.90 NOUVEAU *,** POINTS

Tous les délices farcis M-Classic, surgelés 20%

NON-ALIMENTAIRE Tout l’assortiment d’aliments pour chat et pour chien Vital Balance 20%

Chips Zweifel 170 g, 280 g et 300 g 1.– de moins

Shampooing Nivea for men Strong Power, en lot de 3, p. ex. shampooing Strong Power, 3 x 250 ml 7.90 au lieu de 11.85

T-shirts thermiques Trevolution pour adulte et enfant, en lot de 2 39.80 *,** Produits de lessive Elan en flacons de 3 litres ou en emballages superéconomiques 50% Produits Handymatic Supreme en lot de 2 ou en emballages XXL 30%

Société coopérative Migros Valais *En vente dans les plus grands magasins Migros. **Valable jusqu’au 3.12 Vous trouverez plus d’informations sur les prix, les produits et les réductions sur les étiquettes des articles dans cet encart.

Cartes de Noël en lot de 10 2.90 au lieu de 5.80 50% Guirlande lumineuse LED d’extérieur, 50 LED 16.80 Tous les portefeuilles 30% * Tout l’assortiment de sousvêtements pour femme (excepté Sloggi et DIM), p. ex. slip maxi Ellen Amber Elegance 8.80 au lieu de 11.– 20% Slips mini 100 Tai et midi Basic Sloggi, p. ex. slip mini 100 Tai, 3 pièces 29.80 Tout l’assortiment de collants DIM, p. ex. collants Teint de Soleil 11.10 au lieu de 15.90 30% Tenues de loisirs pour femme et homme, diverses couleurs disponibles, p. ex. veste en velours pour femme, tailles S–XXL 19.90


|

EN MAGASIN

MIGROS MAGAZINE | No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

|

IDÉES GOURMANDES | 61

BON & BON MARCHÉ

Spätzli de courge Env. Fr. 9.55

Souper pour 4 personnes ■ Cuire à point 400 g de courge parée et coupée en petits dés pendant env. 20 minutes à l’eau salée. Egoutter. Réduire en purée au mixeur à bras. Env. Fr. 2.20 ■ Mélanger la courge avec 4 œufs battus. Ajouter 450 g de farine à spätzli, un peu de noix muscade râpée et ½ cc de sel. Pétrir en une pâte épaisse mais pas trop ferme jusqu’à ce que des bulles se forment. Env. Fr. 4.65 ■ Verser la pâte à travers la passoire à spätzli dans de l’eau bouillante salée. Retirer les spätzli lorsqu’ils remontent à la surface. Egoutter. ■ Faire fondre 20 g de beurre dans une poêle à frire. Ajouter les spätzli et remuer. Incorporer 150 g de gruyère râpé et laisser fondre le fromage. Env. Fr. 2.70 Conseil: servir avec une salade mêlée ou verte.

Les spätzli de courge: une variante de saison qui se prépare aisément avec un peu de farine et des œufs.

Pause café Douceur La nouvelle édition limitée de Delizio, qui vient du Guatemala, est un café doux et équilibré. Les connaisseurs seront charmés par sa légère note de vin ainsi que par ses arômes fruités et floraux. Delizio Limited Edition Verapaz, certifié UTZ, 12 capsules, Fr. 5.60* *En vente dans les plus grands magasins

Tendresse C’est lorsqu’ils sont bien moelleux que les gâteaux au chocolat sont les meilleurs. Découvrez la nouveauté de Sélection: une génoise au chocolat avec une garniture aux amandes et un cœur chocolaté ultra-tendre. Gâteau au chocolat Sélection, 420 g, Fr. 8.60

Originalité Fourrées avec un mélange au lait et au kirsch, les gaufrettes forêt-noire changent des versions traditionnelles. Cette spécialité hivernale est délicieuse avec une tasse de café ou de thé. Gaufrettes forêt-noire, Winter Edition, 235 g, Fr. 3.10

Tradition C’est à nouveau la période du panettone! Cette pâtisserie aérienne aux raisins sultanines et aux fruits confits est confectionnée à San Antonino (TI) selon une recette traditionnelle. Son secret: le levain de blé, la «madre» comme on dit en italien. Panettone San Antonio, boîte de 1 kg, Fr. 11.−


PROFITEZ-EN SANS TARDER! Sur toutes les colorations Schwarzkopf et Syoss.

20x POINTS

Valable du 13 au 26.11.2012 ou dans la limite des stocks. Sauf produits Color Mask.

15.80

Colorations Perfect Mousse diverses nuances

14.80

Colorations Brillance diverses nuances

12.50

Colorations Syoss diverses nuances

Schwarzkopf et Syoss sont en vente Ă  votre Migros


|

EN mAgAsiN

migRos mAgAziNE | No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

|

DE NotRE AssoRtimENt | 63

Pour les plus jeunes «Hello Kitty» pour les filles et «Cars» pour les garçons: très jeunes, nos chères têtes blondes savent précisément ce qu’elles veulent porter. Ces ensembles tendance à motifs conviennent parfaitement pour des journées de détente à la maison. ! Ensemble fille «Hello Kitty», violet et rose, tailles 98−128, Fr. 24.90* ! Ensemble garçon «Cars», marine et bleu, tailles 98−128, Fr. 24.90* *En vente dans les plus grands magasins.

Pour fille et pour garçon Du fond du cœur Luca Hänni, le vainqueur de la version allemande de la «Nouvelle Star», a préparé le cadeau de Noël idéal pour ses fans de la gent féminine: les hipsters de Lilly Lane sont en effet présentés dans une boîte en forme de cœur et déclinés en différents motifs. Les modèles ont évidemment été créés par le chanteur lui-même. Hipsters Lilly Lane, Limited Edition by Luca Hänni, lot de 3, Fr. 14.80

En toute bonne conscience Le plus célèbre modèle de ballon de basket-ball de Spalding, produit depuis 1984, est le modèle officiel de la NBA. Le plus durable, le Spalding NBA Recycle, contient 40% de matériaux recyclés. L’alliance parfaite du jeu, du sport et du respect de l’environnement! Ballon de basket-ball Spalding NBA Recycle, taille 7, brun, Fr. 44.90* *En vente dans certains magasins SportXX et sous www.sportxx.ch

En avant! Apparus dans le milieu des années 1970, les skate-boards en plastique comptent depuis longtemps parmi les planches les plus techniques et les plus stylées du marché. Et ils sont aujourd’hui à nouveau très en vogue. Candy Board, vert, Fr. 69.90* *En vente dans certains magasins SportXX


cuisine De saison 64 |

|

antonio albanese

| No 47, 19 Novembre 2012 |

Don Juan, tout un roman

Et même trois: le Lausannois Antonio Albanese signe un livre tout en strates, comme la parmigiana d’aubergines. Ou comment, à l’heure numérique, la séduction reste un jeu de stéréotypes dont on peut s’affranchir par l’ironie.

«Ce plat me rappelle mon enfance»

C

’est un peu l’autre roman publié par L’Age d’Homme cet automne. Et la preuve qu’en ces temps formatés, il n’y a pas que des thrillers à la Dicker et à la va-vite à se mettre sous la dent. Avec ce Roman de Don Juan, du Lausannois Antonio Albanese, dont c’est le deuxième livre, on aura le privilège de déguster en plus trois romans pour le prix d’un. «Trois romans en un et en même temps le même roman, où tout s’emboîte et se résout à la fin. Avec trois lecteurs, mais aussi trois écrivains», expliquet-il. Cela peut sembler compliqué. A la

lecture c’est limpide pourtant: «Ce qui m’intéressait, c’était de travailler sur le contexte du langage. J’ai toujours été fasciné par la manière dont une phrase ne prend son sens que dans un contexte donné: suivant qui parle à qui et de quoi.» D’où la multiplication des points de vue qui est l’ossature même du livre. Un livre donc à plusieurs couches comme cette parmigiana d’aubergines, un plat d’Italie du Sud d’où vient la famille Albanese, originaire des Pouilles. Un plat «qui renvoie à l’enfance, à la réjouissance de rentrer à midi avec la faim au ventre». Quant à la figure de Don Juan,

La parmigiana d’aubergines, un plat du sud de l’Italie, lieu d’origine de la famille Albanese.

Migros Magazine |


|

Migros Magazine | No 47, 19 Novembre 2012 |

cuisine de saison antonio albanese | 65

goûts et DÉgoûts

Secrets de cuisine Pour vous, cuisiner c’est… S’inscrire dans une tradition familiale, géographique. Qu’avez-vous toujours en réserve? Des pâtes. Quel est votre plat favori? Les coquilles Saint-Jacques, apprêtées selon une vieille recette de famille. Que ne mangeriez-vous pour rien au monde? De l’andouillette. avec qui rêveriez-vous de partager un repas? rabelais.


NOUVEAU

20x

OFFRES VALABLES DU 20.11 AU 3.12.2012, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

ole depuis 1887. ff ra n e e d n o Tout le m

NOUVEAU 9.50 Pralinés Prestige de Frey, en cœur de métal de qualité 99g

NOUVEAU 15.80 Pralinés Prestige Jubilé en boîte rétro, édition limitée 165g

NOUVEAU 19.80 Pralinés Prestige de Frey en élégante boîte à étages 220g

NOUVEAU 19.80 Pralinés Prestige Noir de Frey en élégante boîte à étages 226g

NOUVEAU 2.90 Tablette de chocolat à la cannelle Frey Suprême 100g

En vente dans les plus grands magasins Migros

NOUVEAU 2.90 Tablette de chocolat Orange & Cranberry Frey Suprême 100g

MGB www.migros.ch

POINTS


|

cuisine de saison

Migros Magazine | No 47, 19 Novembre 2012 |

|

antonio albanese | 67

qui traverse le livre, il l’a choisie parce que ça lui semblait «une bonne manière de réfléchir à la question du couple aujourd’hui». Tout en jonglant avec «un mythe fascinant, d’une grande diversité, comportant de multiples variantes, et entouré de toute une littérature». Dont la toute première version, due à un moine espagnol, Tirso de Molina, «à partir peut-être d’un modèle réel, mais surtout d’une vieille légende d’un type ivre dans un cimetière, qui invite un mort à venir assister à ses noces». Au départ le mythe tourne donc autour «de la question de l’atteinte à la paix des morts». De la provocation aussi: «Don Juan, c’est quelqu’un qui attaque l’autorité, l’enfant terrible qui n’en fait qu’à sa tête, le gentilhomme un peu débauché.» Don Juan, surtout, s’il a changé, n’a guère vieilli: «C’est l’archétype de la séduction à outrance, de l’insatisfaction aussi, avec la recherche permanente de quelque chose d’autre: cela nous parle aujourd’hui.»

«Un peu d’auto-ironie ne fait jamais de mal»

la nouvelle définition du don Juan A cette figure, les méandres du livre opposent celui qui est à la fois son contraire et son corollaire: le romantique à la Werther. «Parce que nous sommes tous un peu les deux à la fois.» Ainsi, dans la deuxième partie, qu’une «femme intelligente, avec des valeurs, et qui réfléchit», mais affublée d’un mari qui n’est pas photographe par hasard. «La photographie aussi est une recherche permanente, une volonté de capturer un instant. C’était une autre manière de varier le mythe.» Et de montrer qu’aujourd’hui «où l’on n’est plus dans un rapport de force homme-femme, le mythe de Don Juan prend une tout autre tournure. Un Don Juan aujourd’hui, ça peut être simplement un sale type qui trompe sa femme.» Dans la troisième partie, c’est à travers une parodie des romans à l’eau de rose qu’Antonio Albanese aborde la figure du séducteur: «Parce qu’aujourd’hui un Don Juan peut très vite devenir une caricature.» Des romans à l’eau de rose, l’écrivain pourtant ne se moque pas – «ricaner pour ricaner, parodier pour parodier, ne m’intéresse pas.» Surtout que les stéréotypes de l’amour ont de ceci de particulier qu’ils sont généralement vrais. Dans la vraie vie ainsi, «mieux vaut les

Antonio Albanese est également titulaire d’un master en musique.

identifier, s’amuser avec, les mettre à distance plutôt que de les subir, d’être soi-même une somme de stéréotypes. Un peu d’auto-ironie ne fait jamais de mal».

la révolution digitale complique la séparation amoureuse Sous la grande ombre de Don Juan, le livre d’Antonio Albanese parle pourtant surtout de séparations, telles qu’elles se vivent aujourd’hui. A travers notamment une révolution digitale semblant venir encore compliquer la complication amoureuse. La transparence que ces nouveaux outils – internet, Facebook, les téléphones portables – nous imposent peut «rendre plus difficile la

prise de distance nécessaire lors d’une séparation». En réalité Antonio Albanese affirme ne pas savoir «si aujourd’hui le couple va forcément plus mal qu’avant» et qu’il s’agissait juste là d’un thème intéressant à explorer à travers le filtre magique du roman: «Le sujet du prochain pourrait très bien être le bonheur conjugal.» Si, titulaire d’une licence en histoire de l’art, Antonio Albanese enseigne aujourd’hui – à l’Ecal et dans un gymnase vaudois – il connaît aussi la musique. Des études de guitare classique au conservatoire puis une spécialisation dans la musique contemporaine l’ont conduit jusqu’à New York – un master à la Manhattan School of Music – et le


MGB www.migros.ch W

X U E I C I L E D N U , LA PATISSERIE L Ë O N E D T U O G T AVAN 26.11.2012, ES DU 20.11 AU CK OFFRES VALABL ST EMENT DU O JUSQU’À ÉPUIS

30%

2.15

au lieu de 3.10

Toutes les noisettes ou amandes moulues M-Classic p. ex. noisettes moulues M-Classic, 200 g

2.40

Cerneaux de noix Sun Queen 100 g

3.40 Amandes allumettes M-Classic 200 g

1.05

Cannelle moulue 27 g

3.30 3.50

Sachets cadeau avec motif étoilé 18 x 30 cm, 8 pièces avec fermoirs

Délices de pain d’épice assortis 200 g

4.60

Milanais, bio 200 g


|

Migros Magazine | No 47, 19 Novembre 2012 |

voient jouer aujourd’hui dans divers ensembles contemporains. Un genre qui a plutôt mauvaise réputation: «L’expression ne veut pas dire grand-chose, elle désigne juste la musique des compositeurs d’aujourd’hui, qui recouvre de nombreux domaines, dont certains se situent dans le prolongement classique, tonal, accessibles même aux gens sans culture musicale.» On ne serait bref plus dans les années 5060, «où il fallait un doctorat en mathématiques pour comprendre la structure d’un morceau». N’empêche, les préjugés demeurent. Et Antonio Albanese de raconter que sa fille avait été choquée à l’école par la réponse de l’enseignante à un élève s’inquiétant de savoir si la musique classique existait encore: «Oh vous savez, aujourd’hui ils font n’importe quoi.» Texte: Laurent Nicolet Photos: Christophe Chammartin / Rezo

«Le roman de Don Juan», d’Antonio Albanese. L’Age d’Homme

cuisine De saison

|

antonio albanese | 69

La parmigiana d’aubergines Une recette d’Antonio Albanese PLAT PRINCIPAL POUR 4 PERSONNES 1 oignon, 1 bouquet de basilic, 1 carotte, 0,5 dl d’huile d’olive, 2 boîtes de tomates pelées concassées de 800 g, 4 aubergines gros sel, farine pour paner, poivre, 2 mozzarella de 150 g, 150 g de parmesan en un morceau PRéPARATION: 1) Hacher l’oignon et le basilic, couper la carotte en dés. Faire suer l’oignon et la carotte dans un peu d’huile, ajouter les tomates et le basilic. Laisser mijoter la sauce env. 2 h 30 à feu doux. 2) entre-temps, couper les aubergines en rondelles de 5 mm d’épaisseur. Saler les surfaces de coupe. Laisser dégorger env. 30 min. eponger avec du papier absorbant. Tourner les rondelles d’aubergine dans la farine et les faire dorer des deux côtés dans le reste de l’huile. 3) Préchauffer le four à 180 °C. Saler et poivrer la sauce tomate. Couper la mozzarella en

tranches, râper grossièrement le parmesan. Disposer en alternance des couches d’aubergines, de sauce tomate et de mozzarella dans un plat à gratin. Terminer en parsemant le gratin de parmesan. Le cuire env. 20 min au four, puis le faire gratiner encore 10 min sous le gril. Préparation: env. 20 min; cuisson à feu doux: env. 2 h 30; cuisson au four: env. 30 min

Publicité

Pour des is! s i o h c s t n e mom ct ion .– de réduWE Fr. 10 RES-PHOTOS CE

sur les LIV cahiers-photos)* (excepté les petits 1792

Code de réducti

Vous trouverez de plus amples informations sur www.migros.ch/photo Mehr Informationen finden Sie unter www.migros.ch/photo

*En plus 15% de réduction sur l’assortiment restant avec le code de réduction 1804. Les actions sont valables du 20.11 au 31.12.2012, non cumulables, une seule fois par ménage et uniquement en ligne ou via le logiciel du Migros Photo Service. Aucun frais de port en cas de retrait de la commande dans le magasin de votre choix.

on


Vivez d’inoubliables vacances en famille

Réservez tôt et économisez jusqu’à

36%

*

Center Parcs vous invite à vivre une expérience fantastique en pleine nature. Cottages originaux, cadre reposant, activités variées en plein air et à l’intérieur – la formule Center Parcs est unique en son genre. Sport ou détente, plaisirs aquatiques ou aventure à ciel ouvert : tout est à proximité, vous n’avez qu’à choisir votre programme. Partez à la découverte des domaines Center Parcs !

www.centerparcs.ch, hotline 0848 11 22 77 (CHF 0.08/min.) ou dans votre agence de voyages *En combinant réservation anticipée et réduction famille, vous économisez jusqu’à 36%* !

30% DE RÉDUCTION OFFRES VALABLES DU 20.11.2012 AU 03.12.2012, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUT LES COLLANTS DIM

30%

au lieu de 15.90

au lieu de 13.50

11.15

Teint de Soleil Pour un teint unifié et naturel

9.45

30%

Sublim Ventre Plat Collant brillant avec effet ventre plat

9.45 au lie

3. 5 0 u de 1

bas ège P r o t g e - b a s e n tu r e Protè sans cou coton

30%

12.55 au lieu de 17.

90

ffet Nu BT Voile E nsparent, a tr t n lla o C ocollée nture therm eiin ce

www.dim.ch

30%

DIM chaussants sont en vente uniquement dans les plus grands magasins Migros.

DIM est en vente à Migros


|

votrE réGIoN

migros magazine | No 47, 19 Novembre 2012 |

migros valais | 71

Freestyle Fitness mettez du mouvement dans votre vie! vous aimez la musique et le mouvement, vous êtes fan d’aérobic et de bodysculpt, vous aimeriez faire de votre passion votre profession? C’est le moment: la nouvelle formation avec diplôme de fitness des ecoles-clubs migros vous ouvre des débouchés professionnels captivants. Dès le 12 janvier 2013, les vendredis soir et les samedis à martigny. Inscriptions par tél. au 027 720 41 71 ou sur www.ecole-club.ch ou eclub.martigny@migrosvs.ch

valais

Ils luttent contre la faim Depuis six ans, les tables du rhône œuvrent gracieusement en faveur des plus démunis.

Aux Tables du Rhône, les bénéficiaires sont accueillis avec chaleur et sympathie.

L

es entreprises de distribution alimentaires sont confrontées à deux exigences difficiles à concilier. D’une part, il leur faut toujours suffisamment de marchandises en rayon pour contenter leurs clients. D’autre part, il leur faut parvenir à écouler toutes ces denrées avant qu’elles n’atteignent la date à laquelle elles devront être retirées de la vente. Avec des produits de longue conservation, tels que des conserves ou

des surgelés, l’exercice est plutôt aisé. Pour des produits frais, il s’avère bien plus délicat.

aider ceux qui ont moins de chance Ainsi, chaque soir, les commerces alimentaires doivent se résoudre à retirer de leurs rayons des quantités de marchandises, quand bien même une bonne proportion est encore tout à fait propre

à la consommation. A Migros Valais, les denrées devant être retirées de la vente ne représentent qu’un infime pourcentage du volume total de produits. Pourtant, il s’agit tout de même d’une quantité importante, et la coopérative se réjouit de chaque opportunité lui permettant de revaloriser ces aliments. Plusieurs de ses supermarchés situés entre Sion et Monthey offrent les aliments retirés des rayons aux Tables du


votre région 72 |

|

migros valais

| No 47, 19 Novembre 2012 |

Les aliments redistribués obéissent à des normes de sécurité alimentaire strictes.

Rhône. L’association montheysanne les redistribue ensuite aux plus démunis, dans six villes du Chablais et du Valais central. L’initiative est née en 2006. Siegfried Dengler, l’un des membres fondateurs, résume la démarche ainsi: «Nous avions pour motivation d’aider les personnes qui ont moins de chance dans la vie.» Le projet a fait l’objet d’une réflexion approfondie. Il s’inspire de deux associations suissesallemandes qui redistribuent des surplus alimentaires: Tables suisses, qui œuvre en faveur d’institutions sociales, et Table couvre-toi, qui travaille avec des particuliers. Convaincus du bien-fondé des deux orientations, les responsables des Tables du Rhône ont choisi d’approvisionner à parts égales des institutions et des particuliers. Ainsi ils soutiennent chaque semaine environ quatre cents adultes, trois cents enfants et quinze institutions, ce qui représente plus de dix mille repas hebdomadaires.

distribution à Bex, Aigle, Sion, Sierre, Martigny ou Monthey selon le jour de la semaine. Une dizaine de bénévoles accueillent les bénéficiaires munis d’une carte de légitimation. «Les critères de sélection sont stricts, explique Siegfried Dengler. Nous avons délégué cette tâche aux services sociaux.» Chacun reçoit entre trois et quatre kilos de nourriture par personne composant son foyer et verse un franc symbolique en contrepartie. Au terme de la distribution, le solde de la nourriture revient à l’une des associations partenaires, qui prend elle aussi soin de personnes nécessiteuses. Il s’agit par exemple de Chez PAOU, de Terre des Hommes, de La Parenthèse ou de foyers de requérants. Plus de cent septante bénévoles travaillent aux Tables du Rhône pour un seul salarié. «Nos bénévoles sont formidables: ils demandent toujours à travailler, ne ménagent pas leurs efforts et font preuve de beaucoup de fidélité, constate Michel DonnetMonay, membre du comité. C’est une chance de travailler avec tous ces gens d’horizons différents, qui nous font profiter de leurs expériences multiples.» En 2011, les Tables du Rhône ont distribué l’équivalent de 540 000 repas. Le chiffre est formidable, mais l’organisation aspire à récolter davantage de nourriture et à accueillir plus de bénéficiaires. Siegfried Dengler serait par exemple ravi de participer à la création d’une antenne dans le Haut-Valais. «Nous ne pourrions pas y aller nous-mêmes, mais nous sommes ouverts à apporter notre savoirfaire.» Texte: Mélanie Zuber

«Nos bénévoles ne ménagent pas leurs efforts.»

Cinq jours de travail par semaine Les bénévoles des Tables du Rhône ont des journées de travail bien remplies. Chaque matin, deux équipes sillonnent le Valais central et le Chablais. Elles se rendent auprès d’une quarantaine d’entreprises qui leur remettent les articles retirés de la vente mais encore propres à la consommation et répondant à toutes les exigences liées à la sécurité alimentaire. Cela représente quotidiennement une tonne à une tonne et demie de marchandises. L’après-midi, on procède à la

A la rencontre des Tables du Rhône Le samedi 24 novembre, les Tables du rhône se présentent dans les centres commerciaux du Quartz Center à martigny et de migros Sion

métropole. Les bénévoles se réjouissent de vous parler de leurs activités. Toutes les infos sur le site www.tablesdurhone.ch

migros magazine |

A ChâteauneufConthey, Forum des Alpes sera le plus grand centre commercial du Valais.

Visions

Un état des lieux des grands

L

’an passé, Migros Valais posait la première pierre de deux chantiers de grande envergure. Il s’agissait de bâtir à Châteauneuf-Conthey le plus grand centre commercial du Valais et à Brigue-Glis le premier véritable centre commercial du Haut-Valais. Les deux chantiers suivent un même modèle qui consiste à construire, dans une première étape, une extension à un magasin existant avant de rénover les surfaces actuelles. Les travaux vont bon train mais dureront encore plus d’un an. Voici un aperçu de ce qui s’y déroule.

Une ouverture prochaine à Brigue-glis En démarrant à Brigue-Glis le chantier du Simplon Center, la direction de Migros Valais espérait pouvoir inaugurer la nouvelle partie du bâtiment au mois de Changements d’adresse: les changements d’adresse tél. 027 720 44 00. E-mail: sarah.rywalski@migrosvs.ch


|

VOTRE RÉGION

MIGROS MAGAZINE | No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

|

MIGROS VALAIS | 73

A gauche: le Forum des Alpes. Ci-dessous: le nouveau supermarché de Migros BrigueGlis ouvrira ses portes en mars 2013.

Saviez-vous que…

du futur Photos: DR / photo-genic / Olivier Maire / Denis Emery

chantiers en cours à Migros Valais. novembre cette année. L’échéance a dû cependant être retardée en raison de conditions hivernales 2011-12 défavorables qui ont ralenti la progression des travaux. La population haut-valaisanne devra ainsi patienter jusqu’en mars 2013 pour découvrir l’extension et jusqu’en avril 2014 pour que le centre commercial soit achevé dans son intégralité. Pour l’heure, on procède à la phase d’aménagement intérieur. Dans le futur supermarché Migros, les revêtements sont terminés. On commence à travailler la partie technique (le chauffage, la ventilation, les sanitaires et l’électricité), on procède à la pose des frigos et on installe les secteurs à service, c’est-à-dire la boucherie et la fromagerie. Dans le restaurant Migros, les choses sérieuses débuteront au mois de décembre, avec les aménagements et les revêtements. En ce qui concerne les autres surfaces,

on entame actuellement les travaux de revêtement au sol et de technique dans le parking; on équipe le mall de trottoirs roulants et d’ascenseurs; on s’apprête à cloisonner les espaces des commerces partenaires.

Planning respecté à Châteauneuf-Conthey Bien qu’il ait démarré avant celui de Brigue-Glis et bien qu’il n’accuse aucun retard, le chantier du Forum des Alpes à Châteauneuf-Conthey s’achèvera après celui du Simplon Center, en raison d’une surface plus vaste. Ainsi, la première partie du nouveau centre ouvrira ses portes au public au mois d’août 2013. Elle comprendra un supermarché et un restaurant Migros ainsi que de nombreux commerces partenaires. Pour l’heure, on termine le gros œuvre et on réalise la façade. Dès la fin de l’année, on procédera

à la mise en place de panneaux photovoltaïques sur le toit du bâtiment. Cette très vaste installation, qui fait écho à l’attention que porte Migros Valais au développement durable, sera mise en service dès l’ouverture des surfaces commerciales. Au mois de février enfin, les travaux d’aménagement des surfaces démarreront. Alors que le chantier de Trollietta bat son plein à Monthey, Migros La Verrerie s’apprête à subir de grandes transformations afin de s’intégrer harmonieusement dans le futur complexe. Dans une année, le petit centre commercial sera radicalement transformé. Le supermarché correspondra aux derniers standards d’aménagement en vigueur et l’espace des partenaires commerciaux aura lui aussi gagné une nouvelle jeunesse. Actuellement, tout se met en place pour le démarrage du 7 janvier. Texte: MVS

sont à communiquer à la poste. Le journal suivra automatiquement à la nouvelle adresse. Abonnement à «Migros Magazine»: MIGROS VALAIS, 1920 Martigny, INTERNET: www.migrosvalais.ch SERVICE CULTUREL: direction des Ecoles-clubs, rue des Finettes 45, 1920 Martigny, tél. 027 720 44 00

… dès que cela est possible, Migros Valais mandate exclusivement des entreprises valaisannes pour ses chantiers, contribuant ainsi à la bonne santé économique du canton? … le respect de l’environnement fait partie intégrante des réflexions sur l’expansion à Migros Valais? Ainsi, pour chaque nouvelle construction, l’entreprise privilégie des solutions permettant d’alléger son empreinte écologique. … les futurs centres commerciaux de ChâteauneufConthey et de Brigue-Glis susciteront la création de 340 postes de travail?


SUPER MIGROS

OFFRES VALABLES SEULEMENT DU VENDREDI 23.11 AU SAMEDI 24.11.2012 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

DES PRIX QUI DÉCHIRENT UNIQUEMENT CE VENDREDI ET CE SAMEDI

50%

9.50

au lieu de 19.-

Fromage à raclette Combe de Suisse 1/2 meule - kg

Coopérative Migros Valais www.migrosvalais.ch


Préparez les Fêtes à votre Ecole-club Migros Lieu

CHF

Culture & Créativité

Art floral

Ateliers de saison Art floral - Déco nature

Bijoux

Bijoux en Pâte Fimo

Couture & stylisme

Furoshiki - Emballage de Noël japonais

Beauté

Conseil en image Spécial Fête Donner de l’allure à sa silhouette Maquillage Spéciale Soirée Tirer par les cheveux! Coiffures de fêtes

Cuisine

Asie gastronomique Cake pops Chocolat Création des Pâtisavons Le foie gras dans tous ses états Panier fraîcheur et vitalité Vite fait, bien fait! Cuisine au Wok Cuisine brésilienne Cuisine chinoise spéciale raviolis Couples - Menu de fête Couples - Menu de Fête Couples - Tartes et Crumbles

Mo Ma, Sn

42.28.-

Ma, Sn

60.-

Ma, Sn

55.-

Sn Sn Ma, Sn Mo

100.100.51.35.-

Sn Sn Sn Ma Ma, Sn Ma, Sn Ma, Sn Sn Sn Ma Sn Ma Ma

59.59.39.55.99.59.29.50 59.59.59.109.109.109.-

Cuisine Italienne Cuisine sans gluten Cupcakes Gastronomie - Les Tartares Gastronomie - Menu de Fête Icing cakes Décorez vos gâteaux comme un top chef!

Les divines verrines! Les éclairs plein les yeux! Les Macarons Les Sushis Les terrines, pâtés et mousses

Boissons

Champagne et vins effervescents Découverte et dégustation des vins Dégustation de bières Cocktails tout en couleurs Whiskies - A la découverte des malts

Enfants

Mini-Club - Fêtons Noël Poterie parent - enfant Cuisine - Enfants 5-7 ans Cuisine - Enfants 3-4 ans Cuisine - Enfants 8-12 ans Cuisine Parents & enfants Maquillage atelier mère-fille Maquillage et beauté dès 12 ans

Lieu Ma Sn Ma, Sn Ma, Sn Ma, Sn

CHF 59.59.59.79.79.-

Ma, Sn

59.-

Ma, Sn Ma, Sn Ma, Sn Ma Ma, Sn

69.39.39.59.59.-

Mo, Sn Mo Ma, Sn Mo Sn

75.245.65.39.76.-

Ma, Mo, Sn 60.Sn 65.Ma, Sn 30.Ma, Sn 22.50 Ma, Sn 30.Sn 65.Ma, Mo, Sn 99.Sn 42.-

Ma : Martigny - Mo : Monthey - Sn : Sion

Cuisine gourmande - Menu de Fête

Informations :

Ma

69.-

eclub.martigny@migrosvs.ch, 027 720 41 71 eclub.monthey@migrosvs.ch, 024 471 33 13 eclub.sion@migrosvs.ch, 027 720 65 20

Plus d’infos sous www.ecole-club.ch


AU QUOTIDIEN 76 |

|

ESCAPADE

| No 47, 19 Novembre 2012 |

MIGROS MAGAZINE |

Balade dans une tourbière

Aux Ponts-de-Martel (NE), les marais rouges plongent le promeneur dans le passé de la région, lorsque les habitants exploitaient encore l’or brun.

A

urions-nous poussé les portes d’un monde merveilleux? Désertes en cette froide et pluvieuse après-midi de novembre, les passerelles de bois qui surplombent les marais rouges des Ponts-de-Martel (NE) exacerbent le caractère désolé des lieux... déjà bien marqué par cette forêt de bouleaux décharnés, ces buissons couleur rouille qui envahissent le terrain, cette eau noire qui inonde la moindre anfractuosité. Sûr, elfes, gnomes et lutins ne vont pas tarder à pointer le bout de leur nez! Mais à défaut de légende, c’est une histoire bien réelle – et passionnante – que

notre guide Yvan Matthey, responsable de la gestion des réserves chez Pro Natura Neuchâtel, va aujourd’hui nous conter. Celle de la ruée vers l’or brun... Inauguré en 1996, le sentier de la tourbière témoigne en effet de la relation particulière nouée au fil des siècles entre les habitants de la région et cette précieuse matière. Un musée à ciel ouvert donc, créé dans la foulée de l’initiative de Rothenthurm de 1987 visant à protéger les marais. Et dont les guides occasionnels ne sont pas nécessairement des érudits, mais plutôt des natifs du coin pouvant agrémenter leur récit de 1001 anecdotes tirées de leur propre

vécu, les tourbières ayant été exploitées jusque dans les années 90. La visite peut toutefois également s’effectuer en solitaire, ou en famille, l’itinéraire étant jalonné de panneaux didactiques, dont Yvan Matthey lui-même a contribué à la réalisation.

Une charrette comme unité de mesure En l’occurrence, c’est une charrette de transport, ou bauche, datant de 1933 et récupérée auprès d’une famille de la commune qui accueille le promeneur à l’entrée du sentier. «On l’utilisait aussi comme unité de mesure, relève notre


|

AU QUOTIDIEN

migRos mAgAziNE | No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

EscAPADE | 77

Comment se forme une tourbière?

L’aventure commence il y a... 14 000 ans! Lorsque les glaciers se retirent de nos régions, ils laissent derr ière eux une couche argileuse imperméable, appelée marne. Une vast e zone marécageuse recouvre alors le fond de la vallée. Elle est uniquem ent alimentée par des eaux de pluie, très pauvres en nutriments. La sphaigne est l’une des rares plantes à se satisfaire de ces condition s extrêmes. Elle forme alors des tapis compacts en s’associant avec des milliers de ses semblables. Ensemble, elles transform ent la tourbière en immense éponge. L’eau contrariant fortement le travail des organismes décomposant, elle favorise l’accumulatio n de végétaux morts. Peu à peu, en profondeur, la sphaigne fait plac e à la tourbe alors qu’en surface, elle poursuit l’édification du haut marais. Source: «Le sentier de la tourbière», Editi ons randonature, collection sentiers didactiques.

guide. Une bauche correspondait à 3 mètres cubes de tourbe.» Il nous signale également de vieilles cabanes de bois qui servaient à l’époque à l’entreposage de l’or brun, lorsqu’il était exploité comme combustible, dès le XVIIIe siècle et jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. «Ensuite, la tourbe a été utilisée en horticulture pour sa faculté d’aérer le sol, de retenir l’eau et de stocker les éléments nutritifs. La manière de l’extraire du terrain a alors changé du tout au tout. Voilà pourquoi le sentier didactique a été divisé en deux parties, afin de mieux expliquer les différentes formes d’exploitation.»

Pour l’heure, c’est un plongeon d’une soixantaine d’années dans le passé que notre accompagnateur nous propose d’effectuer. Nous arrivons bientôt au pied d’un escalier de bois, gravissant un mur de terre noire. «L’extraction se pratiquait verticalement. A l’aide d’une bêche plate (dite le gazon), des briquettes étaient découpées puis mises à sécher à plat sur le sol. Afin d’accélérer le processus, elles étaient ensuite posées en équilibre par groupes de trois ou quatre (les châtelets), avant d’être érigées en pyramides (les mailles).» Le temps nécessaire à leur séchage? «Environ trois semaines dans des conditions optimales.

Mais cela pouvait aller jusqu’à quelques mois et des pluies trop fréquentes rendaient parfois la récolte inutilisable. En parlant de pluie, la voilà justement qui redouble d’intensité, inondant certaines zones d’une eau noire teintée de rouille, cette couleur caractéristique qui vaut d’ailleurs son nom au marais. A l’origine de ce pigment, les acides sécrétés par les sphaignes, ces mousses indispensables à la formation de la tourbe (lire encadré) et capables d’absorber jusqu’à 30 fois leur propre poids en eau. De leur décomposition, rendue incomplète par l’inondation permanente et l’absence d’oxygène, naît l’or brun, à raison d’un

La tourbière est aujourd’hui devenue un endroit de promenade. En médaillon: le lieu du temps où il était exploité, et les sphaignes, les mousses indispensables à la formation de la tourbe.


aU QUotiDien 78 |

|

escaPaDe

| No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

migros magazine |

Il n’est pas rare dans la région de voir des emposieux, des cuvettes naturelles dues à l’érosion du sol.

millimètre par année. «Imaginez: ici, nous avons 9 mètres 50 de tourbe sous nos pieds, c’est-à-dire 9500 ans de croissance.» Quand on parlait de plongeon dans le passé... Et Yvan Matthey de renchérir: «Grâce à cette décomposition incomplète, la tourbière emprisonne, millimètre par millimètre, l’histoire de la végétation.» Des troncs entiers ont ainsi été retrouvés en profondeur, de même que, dans certaines tourbières de pays nordiques, des corps humains momifiés.

certains endroits portent encore les stigmates de l’exploitation On arrive à présent sur la deuxième partie du sentier. Ce qui frappe avant tout: les différences de niveaux, les surfaces de tourbe entièrement dénudées côtoyant les petites forêts de bouleaux, tandis que certaines zones se voient parsemées d’une plante vivace ne ressemblant en rien aux sphaignes. «Ce découpage montre que les terrains appartiennent à différents propriétaires qui, jusque dans les années 90, ne les utilisaient pas au même rythme.» Ainsi, si certaines parties du marais ont été rendues à la nature voilà belle lurette, permettant à des arbres de pousser, d’autres portent encore les stigmates de l’exploitation. Yvan Matthey en profite pour nous expliquer que contrairement à la tourbe de chauffage, celle utilisée en horticulture devait subir les caprices du gel durant un hiver afin de pouvoir développer ses

propriétés. Une fois les beaux jours revenus, une trentaine de centimètres étaient prélevés – «écrémés», dira même notre guide – sur une surface plane, à l’aide de machines de chantier avant d’être commercialisés. Quant à la mystérieuse plante, elle porte le doux nom de linaigrette et illustre à merveille le programme de revitalisation dont fait l’objet le marais. «Il est impossible pour les sphaignes de pousser sur la tourbe nue. Les touffes de linaigrettes leur fournissent de l’ombre et de l’humidité bienvenue.» Mais il faudra attendre encore de nombreuses années avant que la nature ne reprenne ses droits. La pluie battant de plus belle, on se réfugie au restaurant du Cerf, aux Pontsde-Martel. Sans vraiment quitter les marais puisque sur l’une des vieilles photographies qui ornent les murs, on peut admirer des pyramides d’or brun. Pas de doute, les tourbières ont vraiment façonné la région. Et puis, «martel» ne signifie-t-il pas lui-même «petit marais»? Texte: Tania Araman Photos: Matthieu Spohn et Keystone

A lire pour en savoir plus: «Milieux naturels neuchâtelois, Yvan Matthey et Marcel S. Jacquat, Ed. Attinger, et «Flores neuchâteloises. Au cœur de l’arc jurassien», une réalisation de l’Association neuchâteloise flore et nature. Disponibles en librairie ou sur internet: www.editions-attinger.ch et www.anfn.ch

te Une car nade rome pour la p harger à téléc

«Des briquettes étaient découpées à l’aide d’une bêche plate» Yvan Matthey

Carnet pratique ! Point de départ: le centre polyvalent du Bugnon aux Ponts-de-Martel ! Distance: boucle de 2 km ! Durée: entre une heure et une heure et demie ! Dénivelé: aucun ! Difficulté: aucune ! Equipement: chaussures de marche ! Accès: – en transport public: en car postal depuis Neuchâtel, en direction du Locle jusqu’aux Ponts-de-Martel. En train depuis La Chaux-de-Fonds. – en voiture: sortir de l’autoroute Lausanne-Neuchâtel à Colombier et suivre Peseux puis Pontarlier. A la sortie de Corcelles, suivre La Tourne, jusqu’aux Ponts-deMartel. Suivre alors «Sentiers didactiques», sur la gauche, à quelques dizaines de mètres de l’entrée de la localité. ! Plus d’infos: www.torby.ch (site de l’Association Torby qui assure l’entretien du sentier didactique).


15% DE RÉDUCTION SUR TOUS LES PRODUITS I AM MEN. OFFRES VALABLES DU 20.11 AU 3.12.2012, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

5.00

8.30

Baume après-rasage sensitive I am men 100 ml

Crème hydratante sensitive I am men 75 ml

au lieu de 5.90

3.05

au lieu de 3.60

Déo spray I am men 150 ml

au lieu de 9.80

2.60

au lieu de 3.10

Crème de rasage I am men 125 ml

9.15

au lieu de 10.80

3.05

3.90

Gel de rasage sensitive I am men 200 ml

Lotion après-rasage I am men 125 ml

au lieu de 3.60

* En vente dans les plus grands magasins Migros

au lieu de 4.60

Crème Q10 Age Defense* I am men 50 ml


ACTION OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 20.11. AU 03.12.2012 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

9.90

au lieu de 13.35

AXE gel douche trio , Anarchy for him Limited Edition rica, 2012, Excite, Af Spor t Blast, ; Dark Temptation l m 0 3 x 25

R, A T S LA ! I O T C’ESUTN RÔLE DANS GAGNE NOUVEAU LE

CH

AOS H C E X FILM A E.CH AX

8.80

au lieu de 11.-

AXE déodorant aérosol duo Anarchy for him, Limited Edition 2012, Excite, Sport Blast, Dark Temptation; 2 x 150 ml

5.00

au lieu de 5.90

AXE Shampoing Anarchy, Just Clean, 2en1, Classic Antipelliculaire; 1 x 300 ml


A G S O A H

8.30

I T N RA

au lieu de 10.40

AXE déodorant aérosol duo Africa 2 x 150 ml

9.90

au lieu de 12.40

AXE déodorant aérosol duo Dry Dark Temptation, Full Control Dry; 2 x 150 ml

5.85

au lieu de 6.90

AXE Pots Styling Wild Style Look, Matt-Effect Wax Smart Look ou Spiked-Up Look; 1 x 75 ml

5.85

au lieu de 6.90

AXE Styling Gel Gel crème ultra fort ou Gel crème Extra Fort; 1 x 125 ml

AXE est en vente à votre Migros


ACTION OFFRES VALABLES DU 20.11 AU 3.12.2012, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK RÉDUCTION SUR TOUS LES PRODUITS NIVEA FOR MEN ILLUSTRÉS ET BIEN D’AUTRES ENCORE

Yann Sommer est ambassadeur officiel de NIVEA FOR MEN

7.10

au lieu de 8.90

13.60

NIVEA FOR MEN Déo Spray Invisible for Black & White Power en lot de 2 x 200 ml

NIVEA FOR MEN Crème pour le Visage Energy Q10 50 ml

au lieu de 16.–

CE QUE VEULENT LES HOMMES

8.–

au lieu de 10.05

NIVEA FOR MEN Gel douche traitant Sport en lot de 3 x 250 ml

www.NIVEAFORMEN.ch

+ 1 MINI SPORT SHAMPOO GRATUIT!

Nivea est en vente à votre Migros


ACTION

OFFRES VALABLES UNIQUEMENT DU 20.11 AU 3.12.2012, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

15.80

au lieu de 27.70

Pack Wilkinson Hydro 5 (rasoir + 4 lames gratuites)

15.80

Pack Wilkinson Hydro 5 (rasoir + boxer gratuit)

En vente dans les plus grands magasins Migros

www.wilkinson-sword.ch

Wilkinson est en vente à votre Migros


Misez sur la chaleur. Le système Omni-Heat de ces vestes réfléchit la chaleur corporelle, offrant 20 à 30% de chaleur supplémentaire.

70.-

OMNI-HEAT™ REFLECTIVE

DE RABAIS

278.– au lieu de

348.–

35.DE RABAIS

Offres valables jusqu’au 30.11.2012, jusqu’à épuisement du stock.

Columbia Veste softshell Wildcard pour homme Tailles S –XXL, colonne d’eau 10 000, respirabilité 10 000, système Omni-Heat.

228.– au lieu de

298.–

213.– au lieu de

248.–

Columbia Veste de neige Mia Monte pour femme Tailles S –XL, colonne d’eau 10 000, respirabilité 10 000, système Omni-Heat.

TOUT L’ASSORTIMENT DE VÊTEMENTS DE SPORTS D’HIVER FR. 35.–

Columbia Veste de neige Descent Darling pour femme Tailles S –XL, colonne d’eau 10 000, respirabilité 10 000, système Omni-Heat.

RABAIS

Achat minimal: Fr. 148.–/cumulable Valable: jusqu’au 30.11.2012 Offres valables sur présentation de votre carte Cumulus.

70.DE RABAIS

51 SportXX en Suisse.

www.sportxx.ch


|

AU QUOTIDIEN

MIGROS MAGAZINE | No 47, 19 Novembre 2012 |

|

Quand le choix devient un poids

Appelés à décider du meilleur en tout, nous nous retrouvons souvent écrasés par cet impératif de perfection et de liberté.

Le consommateur serait tiraillé entre l’angoisse de faire le mauvais choix et l’insatisfaction chronique.

C

hoisir, toujours choisir. Ou lorsque la liberté de choix vire à la tyrannie. Dans son premier ouvrage traduit en français*, la philosophe et sociologue slovène Renata Salecl s’interroge sur les enjeux inconscients, mais aussi les conséquences sociales et politiques, d’une euphorie de l’abondance

parfois bien lourde à porter. Au départ, il y a le dogme de la société de consommation néolibérale: davantage de biens et de choix mènent à plus de liberté et donc de bonheur. Sauf qu’à bien y regarder, l’excès d’options peut aussi mener à l’inconfort, voire à la paralysie et finalement à l’angoisse.

En matière de biens de consommation, il suffit de se retrouver devant un rayon sans fin de céréales ou de téléviseurs pour s’en convaincre. On était parti pour renouveler les réserves du petit-déjeuner, ou suppléer au décès prématuré de sa télévision, et nous voilà confrontés à d’insondables hésitations et de mul-

pSyChOlOGIE | 85


Salades à l’honneur le mercredi. Du plaisir autant que vous le souhaitez!

12.50

par portion et par personne

t– n a n e t n i a M salades d’hiver


|

au quotidien

Migros Magazine | No 47, 19 Novembre 2012 |

|

psychologie | 87

nous prenons pour un choix purement individuel dépend si souvent de la vision et de l’influence d’autrui.» De plus, pour cette spécialiste de la dimension émotionnelle et psychanalytique du droit, cette toute-puissance ne peut mener qu’à la culpabilité de l’échec puisqu’elle n’est qu’illusion: nos choix essentiels restent largement sous-tendus par des mécanismes irrationnels et inconscients. Et Freud l’a dit le premier, le désir n’a de sens que face au manque et à l’interdit. Se croire l’unique artisan de notre bonheur ne peut être qu’accablant. Mais aussi, en termes d’idéologie politique, démobilisant: «Obsédés par l’idée de nous améliorer individuellement, nous perdons l’énergie nécessaire à nous engager dans le changement social», dénonce l’auteure. Tout ne relève pas d’un choix de consommation, et la «honte de ne pas réussir» ne devrait peut-être pas remplacer «le combat contre l’injustice».

«C’est une nouvelle forme de contrôle social»

tiples options inattendues. Cité par l’auteur, le psychologue américain Barry Schwartz évoque dans son livre Le paradoxe du choix cette gueule de bois du consommateur, tiraillé entre l’angoisse de la mauvaise décision et l’insatisfaction chronique d’une quête de perfection par définition inaccessible.

quand l’idéologie du choix vire à l’obsession D’autant, rappelle Renata Salecl, que cette idéologie du choix ne s’applique pas qu’à nos achats, même si dans certains secteurs branchés – de l’électronique de loisir à l’huile d’olive, en passant par le luxe – elle vire à l’obsessionnel. Désormais, dans notre société individualiste contemporaine, chacun possède la clé de son bien-être physique et moral. La maison, par exemple? Une prolongation de soi et de sa personnalité, constituant «une partie essentielle du développement personnel». A la fois miroir du moi et son incubateur, elle a le potentiel de nous rendre mieux avec nous-mêmes, plus créatifs, plus apaisés, et pourquoi pas plus riches en optimisant notre destinée comme le promettent les techniques du feng shui. Le partenaire amoureux? «Les rituels galants contemporains se fondent sur le principe qu’il faut éviter l’intimité et se concentrer sur le mécanisme du contact. (…) On ne tire plus plaisir à chercher une épouse ou une petite amie, à s’approcher de l’être élu ou essayer de comprendre son altérité souvent dérangeante, il s’agit de recueillir les fruits du processus de «hooking», et ensuite laisser tomber pour chercher un nouvel objet de séduction.» Et quelqu’un qui s’engagerait trop rapidement n’aurait tout simplement pas su profiter de sa liberté. Et, rappelle l’auteure, notre possibilité de choix concerne non seulement notre alimentation, notre forme physique ou nos loisirs, mais encore notre religion et jusqu’à notre identité sexuelle, alors que les multiples formes de développement personnel nous appellent à œuvrer pour notre constante amélioration. Devenons plus intelligents, plus beaux, plus lookés, meilleurs parents et, bien sûr, mieux «profilés» professionnellement. «Travailler sur soi, sur son corps, sur sa carrière ou son identité, note la sociologue, est l’ultime commandement pour quelqu’un qui a bien l’intention de ne pas être exclu des réseaux sociaux et espère réussir sur le marché du mariage et du travail.» C’est là qu’interviennent les coachs en tout genre, ces nouveaux services «cen-

Du sac à main à son identité sexuelle: notre possibilité de choix est énorme.

sés aider à gérer la masse écrasante» des possibles. Mais aussi à restreindre notre propre désir. D’où le paradoxe: si l’individu a tout loisir de «choisir sa vie», il s’empresse de se mettre sous une autorité extérieure, qui ne porte pas son nom et dont il aura privilégié l’écoute.

l’illusion de l’unicité Selon Renata Salecl, il s’agit donc bien d’une «nouvelle forme de contrôle social», encourageant les individus à «s’autoréguler» et à s’adapter constamment aux changements de la société. Pareille contradiction se retrouve dans le succès de la chirurgie esthétique ou de la mode: si la psychanalyse doit aider le patient à comprendre ce qui se cache derrière l’éternel désir de se réinventer, le coup de bistouri ou la chasse aux boutiques (de mode, mais aussi de luxe par exemple) donnent l’illusion de l’unicité, alors qu’il s’agit le plus souvent de se conformer à un canon esthétique dominant: une poitrine de star, la montre de l’ultra-masculin James Bond, le look d’une célébrité, etc. Forcément, la désillusion guette, tant il est «difficile d’accepter que ce que

Texte: Pierre Léderrey Photos: Getty Images

* Renata Salecl, «La tyrannie du choix», Ed. Albin Michel.


AU QUOTIDIEN 88 |

|

À VOTRE SERVICE

| No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

MIGROS MAGAZINE |

Une literie arc-en-ciel

Plutôt que de jeter housses et taies défraîchies, on peut leur donner une seconde vie en les teignant. Puis en les ornant de différents motifs, grâce à la «technique des élastiques». À DÉCOUVRIR SUR INTERNET Chaque semaine, découvrez une nouvelle idée de création. Par exemple dans les domaines de la décoration, de l’aménagement intérieur et du jardinage.

Fiche technique

Ce dont vous avez besoin Matériel: ! Draps, housses, taies, t-shirts, etc., de préférence de couleur claire et uniforme. ! Teinture pour tissus adaptée aux fibres que vous désirez colorer (ici: Idéal, teinture liquide pour coton, lin, soie, viscose). Attention: la quantité de produit à utiliser dépend du poids des tissus secs. ! Sel fin (500 g par machine, quelle que soit la quantité de teinture utilisée) ! Elastiques (ou grosse ficelle) Pour teinture ma-

nuelle: gants, tablier, grande cuillère, seau ou bassine. Durée du travail: environ 20 min. (pour une housse avec motifs de cercles). Compter 15 minutes par séquence de trempage manuel, et 2 h de passage en machine. Prix: entre 10 et 40 fr. (selon si tissus neufs ou pas, et selon quantité de teinture. A titre indicatif: Idéal mini (40 ml de teinture + 50 g de fixateur): 8.95 fr., maxi (75 ml de teinture + 100 g de fixateur): 13.95 fr.)

I

l est des housses de couette doudous, dont on ne se séparerait pour rien au monde. Des taies d’oreiller de plusieurs années, si douces qu’on croirait dormir sur un nuage. Mais de fréquents lavages les ont transformées en pattes défraîchies… Qu’à cela ne tienne: une simple teinture leur rendra tout leur éclat. Mais pourquoi en rester là, quand il est possible d’allier couleur vive et motifs originaux? En effet, quelques élastiques permettent de créer des dessins bien différents selon la manière dont on

les place sur le tissu. Une petite «boule» de drap se transforme ainsi en cercle après le passage en machine, tandis que plusieurs élastiques noués à la suite dessinent un large soleil façon Woodstock. On peut aussi simplement tremper son tissu dans la couleur pour créer un effet ombré. Mais attention de ne jamais oublier l’ingrédient phare: du sel fin, qui favorise la pénétration de la couleur dans le tissu – et ce, que ce soit pour une teinture à la main ou en machine. Texte: Véronique Kipfer Photos: Loan Nguyen

Honte de vos draps? Une simple teinture vous allège d’un poids.

Toute les étaps sur not es re site!


|

AU QUOTIDIEN

MIGROS MAGAZINE | No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

|

À VOTRE SERVICE | 89

VOS QUESTIONS

Les inline mieux que les quads

Ma fille de 12 ans m’a demandé des rollers pour Noël. Question sécurité, dois-je plutôt lui acheter des quads – elle Tamara Stucki, Saint-Imier en rêve – ou des inline? Magali Dubois, porte-parole du Bureau de prévention des accidents (bpa)

On s’y met! Retrouvez toutes les étapes expliquées en détail sur www.migrosmagazine.ch (rubrique Au quotidien) Une nouvelle vie à vos vieux draps grâce à nos photos et explications. Vous trouverez sur cette plateforme plein d’autres idées.

L’avantage des rollers quad est qu’ils garantissent une bonne stabilité à l’arrêt. Ils sont plus difficiles à trouver désormais, tant les inline leur ont fait ombrage sur le marché. Les inline sont d’ailleurs une très bonne option: avec leurs roues qui dépassent devant et derrière, on bascule moins facilement en avant ou en arrière. A l’achat, il faut veiller à ce que la cheville soit bien

La protection hivernale est-elle suffisante pour un laurier, ou celuici doit-il être impérativement rangé à l’intérieur? Sophie Castella, sur www.migrosmagazine.ch

Choisissez une teinture adaptée au tissu.

Des élastiques pour un effet Woodstock garanti.

Si c’est d’un laurier-rose qu’il s’agit, celui-ci doit être impérativement rentré dans un endroit lumineux et non chauffé, mais hors gel. La protection hivernale permet d’augmenter la température de 6 à 8 degrés environ, mais pas plus. Ce qui signifie que si la température extérieure chute soudainement, le choc thermique sera de toute manière trop important pour que votre plante le supporte, même protégée.

maintenue, avec un système de serrage efficace. Et pour les premiers essais, une surface lisse et plane, éloignée du trafic de véhicules, est fortement recommandée… Il n’en reste pas moins que les chutes sur le bitume ne sont jamais agréables. Les parties du corps les plus vulnérables sont les coudes, les avant-bras et les mains. On conseille dès lors l’équipement de protection complet: casque, coudières, protègepoignets et genouillères. Et si les rollers sont autorisés sur les trottoirs, les chemins pour piétons, les pistes cyclables, les zones 30 ou de rencontre, les utilisateurs sont censés contrôler leur vitesse en toute situation!

J’ai de grandes vitres et impossible qu’elles n’aient pas de traces. Avec du produit à vitre et du papier ménage, il y a des traînées de peluches, avec un chiffon spécial et de l’eau et en essuyant avec un linge aussi. Avez-vous une solution miracle? Carol Cabo, sur www.migrosmagazine.ch Avez-vous essayé l’alcool à brûler? Humidifiez-en un chiffon en microfibres «spécial vitres» propre, et frottez bien. Puis passez soigneusement la raclette à vitres (en séchant bien cette dernière entre chaque passage) et laissez sécher. Vous ne devriez plus avoir de traces. Lorsque les vitres ne sont pas très sales, on peut aussi faire un mélange 1 l d’eau tiède/1 cs de liquide vaisselle/1 cs d’alcool à brûler. Bien mélanger, humidifier le chiffon en microfibres, nettoyer, passer la raclette et laisser sécher.

Ecrivez-nous! Soumettez-nous vos questions de jardinage, nettoyage, travaux d’entretien ou problèmes de droit, à l’adresse: www.migrosmagazine.ch, rubrique «Au quotidien», onglet «A votre service». Nous y répondrons dans la mesure du possible.

Le sel fin favorise la fixation de la teinture.


SPINAS CIVIL VOICES

«Si vous avez un manque de chaleur et de tonus, l’huile essentielle de cacao* est un précieux allié.» Astuce d’Anni T., sourdaveugle

* L’extrait du FRUIT DU CACAOTIER amène un sentiment de sécurité, apaise et harmonise le corps et l’esprit.

Les personnes aveugles vous aident volontiers quand elles le peuvent. Merci de les aider vous aussi. www.ucba.ch dons: compte 10-3122-5


|

AU QUOTIDIEN

MIGROS MAGAZINE | No 47, 19 Novembre 2012 |

Comme un poisson dans l’eau

Certains tout-petits raffolent de l’eau tandis que d’autres en ont peur. Faut-il pour autant les initier dès leur plus jeune âge aux plaisirs aquatiques?

Lorsqu’un enfant joue dans l’eau, il n’est pas question de le laisser sans surveillance.

O

n a beau passer les neuf premiers mois de sa vie dans un ventre rempli de liquide amniotique, nous ne sommes pas tous égaux face à l’eau. A la piscine certains petits plongent gaiement dans le bassin, tandis que d’autres hésitent, trempent un orteil, puis reculent, avant de dire: «J’ai peur!» Mais un enfant a-t-il réellement peur de l’eau? Non! répondent en chœur les professionnels. Si une telle angoisse apparaît, c’est souvent suite à la réaction craintive d’un des parents ou d’un proche. Ainsi Jacqueline Lambiel, pionnière de la natation pour premier âge en Suisse et fondatrice de l’école Les Canetons dans le canton de Vaud, raconte-t-elle cette anecdote édifiante au sujet d’une ancienne élève: «Un jour, alors qu’elle était en vacances avec sa fille, une maman a cru que cette dernière se noyait alors qu’elle nageait entre deux eaux. La maman a paniqué: elle s’est jetée à l’eau pour la ramener en catastrophe au

bord de la piscine, puis s’est effondrée en larmes. Lorsque la fillette a repris les cours de natation, elle ne voulait plus entrer dans l’eau. Elle disait qu’elle avait peur. Quand je lui ai demandé pourquoi elle avait peur de l’eau, elle m’a répondu: «Parce que ça fait pleurer maman!»

Des enfants aimantés par l’eau et ne sentant pas le danger Bien sûr, les précautions qui s’imposent doivent être prises lorsqu’un enfant est dans l’eau et il n’est pas question de le laisser sans surveillance (lire encadré). Mais, contrairement aux idées reçues, les tout-petits adorent généralement l’eau. C’est même tout le problème, avertit Christoph Müller, responsable de la prévention aquatique au bpa, le Bureau de prévention des accidents. «Ils sont aimantés par l’eau et ne sentent pas le danger. Et quand l’enfant se noie, c’est le plus souvent sans bruit. Les choses se passent très vite, en moins de vingt secondes.» D’où la nécessité abso-

«Dès 3 mois, les bébés sont capables de nager» Jacqueline Lambiel

|

ÉDUCATION | 91


MGB www.migros.ch W

S N A D Z E G N O PL . T N E V A ’ L E D E L’AMBIANC 26.11.2012, ES DU 20.11 AU BL LA VA ES R CK OFF EMENT DU STO JUSQU’À ÉPUIS

5.40

au lieu de 6.–

Tous les biscuits de Noël Grand-Mère –.60 de moins p. ex. mélange de biscuits de Noël Grand-Mère, 380 g

5.40 Etoiles à la cannelle 250 g

4.–

au lieu de 4.60

Tous les biscuits de Noël Grand-Mère –.60 de moins p. ex. macarons aux noisettes Grand-Mère, 200 g

3.50

Clémentines Espagne, le filet de 2 kg

4.50

Assiette en métal, Ø 32 cm

8.20 Café Caruso Imperiale en grains 500 g

2.70

Thé noir, bio, Max Havelaar 20 sachets


|

au quotidien

Migros Magazine | No 47, 19 Novembre 2012 |

|

éducation | 93

Pour une sécurité maximale Si la plupart des noyades surviennent dans les lacs, les rivières ou les gros ruisseaux, elles peuvent tout à fait se produire dans des petites étendues d’eau. Les plus exposés sont évidemment les petits enfants, ces derniers étant souvent encore incapables de garder leur tête hors de l’eau en raison de son poids, rappelle le bpa (bureau de prévention des accidents). Pour éviter au maximum les risques de noyade, le bpa a lancé l’année dernière une campagne de prévention baptisée water safety. Objectif: zéro noyade chez les enfants alors que l’on en compte en moyenne cinq par année. Les conseils sont simples mais encore souvent trop peu suivis: avoir constamment les enfants à l’œil lorsqu’ils se trouvent dans ou au bord de l’eau. et garder à portée de main les toutpetits. Pour ceux qui maîtrisent déjà les bases de la natation (environ vers 9 ans), le bpa recommande de leur faire passer le Contrôle de sécurité aquatique (CSA). Inspiré d’un programme canadien, ce cours leur apprend de façon ludique «à se secourir seuls dans une situation d’urgence et ils prennent donc davantage confiance en leurs capacités». Certains cantons, tel vaud, l’ont par exemple rendu obligatoire pour les sorties en bateau sur les cours d’eau, précise Christoph müller du bpa.

Face aux dangers de la noyade, la meilleure prévention est d’apprendre à son enfant à nager.

www.water-safety.ch

lue de ne pas s’éloigner du point d’eau, même si le volume est très petit. Face aux dangers de la noyade, la meilleure prévention est donc d’apprendre à nager, comme le relève Nicole Pellaud, vice-présidente de la Société suisse de pédiatrie. Mais faut-il pour autant mettre les petits à l’eau avant même qu’ils ne sachent marcher? Les avis sont partagés, certains estimant que 4 ans est le meilleur âge, d’autres assurant que le plus tôt est le mieux. C’est le cas de Jacqueline Lambiel, qui accueille dès leur troisième mois de vie des bébés-nageurs: «Ils sont tout à fait capables de faire des apnées et de nager, car ils flottent naturellement, leur densité étant plus faible que celle de l’eau.» Pas question

pour autant de les jeter à l’eau comme on a pu le voir par le passé. «Cela n’apporte rien à l’enfant et ça fait peur aux parents.» Les petits entrent donc progressivement en contact avec l’élément liquide, et évoluent à leur rythme.

L’éveil aquatique doit rester un loisir «A 15 mois, certains sont capables de sauter d’un côté de la piscine et de nager jusqu’à l’autre bout», raconte Jacqueline Lambiel. Selon elle, cette initiation précoce a pour effet d’apprendre aux enfants à respecter l’eau. «Ils savent qu’il ne faut pas sauter n’importe où et qu’il y a des règles de sécurité à observer.» L’adaptation se fait donc en Christophe douceur, avec les Hegi parents. Ceux-ci

«Le but est d’avoir du plaisir à nager avec son enfant»

sont invités à jouer quelques instants avec leur enfant une fois la leçon terminée «mais toujours en suivant l’envie et le rythme de l’enfant». C’est aussi la méthode prônée par Christophe Hegi, pédiatre à Genève et conseiller médical auprès de Swimsports, l’association faîtière des différentes fédérations suisses de natation, dans le cadre de la formation des moniteurs de natation premier âge. Lui non plus ne voit pas de contreindication à mettre à l’eau les tout-petits, si ce n’est qu’il préconise d’attendre leurs 6 mois, âge auquel la température de leur corps est mieux régulée. Mais attention, l’éveil aquatique doit rester un loisir, même s’il peut servir à désangoisser certains parents qui appréhendent de voir leur petit dans l’eau, estimet-il. «Le but de ces cours ne doit pas être d’apprendre à son bébé à nager, mais d’avoir du plaisir à faire une activité avec son enfant.» Comme un poisson dans l’eau. Texte: Viviane Menétrey Photos: Getty / Ostkreuz / LDD


à découper ez êt pr ap s u vo s u vo ue q on L’oign s. a été choyé penda nt des moi ter dans la terre

trôle les jeunes pousses avant de les plan Tout débute dans les mains du maraîcher: il con ffés. Mais régulièrement arrosés, fumés, aérés et réchau nt sero ons oign its pet les ant inst cet Dès meuble. ès jour, jusqu’à ce que l’agriculteur apr jour s née soig t son sses pou es jeun Les t. ce n’est pas tou ration indique que l’oignon doit être récolté colo te Cet mp. cha son sur ron mar et refl un remarque pendant plusieurs jours, sur tous les côtés. hé séc uite ens est Il is. déla rs lleu mei les s dan rer l’enveloppe extérieure et de couper Des mains habiles se chargent ensuite de reti e fois par le maraîcher, l’oignon est livré soigneusement les fanes. Nettoyé une dernièr lever les restes de pelure inutiles. d’en ore enc rge cha se e loyé emp Une . asin au mag

ces efforts Ce serait dommage que tous ns petits plats soient vains. Préparez de bo avec des oignons!

eils et aux Grâce aux recettes, aux cons ison. reportages de Cuisi ne de Sa

abo www.saison.ch/fr/ Abonnez-vous sur ou au 0848 877 848. . 39.– seulement 12 numéros pour Fr


|

au quotidien

Migros Magazine | No 47, 19 Novembre 2012 |

|

finances | 95

les conseils de la banque Migros

Budget et coûts de la santé Daniel Lang est responsable de la gestion des produits à la Banque Migros.

J’ai l’impression que les coûts de la santé ont beaucoup augmenté en Suisse.Quelle incidence cette hausse peut-elle avoir sur ma planification financière?

pour une personne de 76 à 80 ans et quasiment deux fois plus pour une personne de 86 à 90 ans.

A partir du moment où je me trouve à la retraite, mes besoins financiers diminuent. C’est du moins ce que pensent de nombreusespersonnes.Ellessetrompent en partie. De fait, plusieurs dépenses régressent. Par exemple: la charge fiscale. Qui diminue effectivement mais pas dans la proportion généralement escomptée. Lorsqu’on est à la retraite, ce n’est pas seulement le salaire qui disparaît mais aussi les déductions professionnelles dans sa déclaration d’impôt. D’un autre côté, certains postes du budget prennent l’ascenseur dès qu’on avance en âge. En particulier: les dépenses liées à la santé. On a par exemple besoin de davantage de ressources financières pour payer les assurances complémentaires, l’hôpital ou les médicaments – autant de dépenses sur lesquelles nous n’avons que difficilement prise. En moyenne, selon les chiffres de l’Office fédéral de la statistique, notre santé coûte 8000 francs par année et par individu. Un montant qui croît fortement avec l’âge: plus de 22 000 francs

L’évolution des coûts est de surcroît extrêmement frappante. Certes, depuis quelques années, nous profitons en Suisse d’une inflation très basse: seulement 11% au total durant les quinze dernières années sur l’ensemble des biens et des services. Ce taux ne reflète cependant qu’une demi-vérité. Durant la même période, les coûts de la santé ont explosé de près de 50% (voir graphique). Leur augmentation est impressionnante dans les hôpitaux privés. Depuis 1997, ils ont crû de 56%. La manière dont les prestations sont officiellement prises en compte dans le calcul de l’impôt fait problème. La part des soins est estimée à 14,6%, ce qui est très insuffisant pour des personnes âgées. Ainsi, tandis que les coûts de la santé grimpent de manière significative, les rentes versées par les caisses de pension sont sous pression. Afin d’éviter le goulet d’étranglement, mieux vaut bien planifier sa prévoyance vieillesse. Dans ce contexte, le pilier 3a, qui permet des déductions d’impôt substantielles, a fait

les caisses de pension diminuent leurs prestations

une explosion des coûts de 50% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 1997

1999

2001

2003

2005

Coût des hôpitaux privés Inflation

2007

ses preuves. Il en coûte chaque année quelque 2,5 milliards à la Confédération et aux cantons. Si vous voulez profiter des facilités qu’il vous offre lors de l’établissement de votre prochaine déclaration d’impôt, vous disposez encore d’un mois environ pour y investir une part de vos économies. Celui qui ne procède pas à un tel versement maintenant ne pourra malheureusement pas se rattraper ultérieurement.

A der n ma ent! comtuitem gra

du bien-être et du développement durable

6/2012

Le cacao fait dans le social Les pros parlent utile La gym s’invite au salon

Je mange, donc je suis

2011

Malgré une inflation très basse, les coûts de la santé ont fortement augmenté en Suisse.

Publicité

Le magazine

2009

Dépenses liées à la santé

Reflet des nouvelles tendances, Vivai, le magazine du bien-être et du développement durable édité par Migros, est une véritable source d’inspiration. Attentif ou négligent? Les comportements alimentaires sont au cœur de cette nouvelle édition. Découvrez aussi pourquoi l’approvisionnement durable du cacao est un sujet primordial et comment entretenir sa silhouette chez soi – avec des exercices à faire dans son salon. A commander dès aujourd’hui gratuitement sur: www.migros.ch/vivai, par mail à: commande.vivai@mediasmigros.ch ou en appelant le 0800 180 180.


AU qUOTIDIEN 98 |

|

vOITURE

| No 47, 19 Novembre 2012 |

Bien préparer sa voiture pour l’hiver

Les premières neiges qui ont saupoudré les routes fin octobre ont déjà poussé bon nombre d’automobilistes à parer leurs véhicules de pneus neige, mais préparer sa voiture à l’hiver ne se résume pas à ce seul geste. D’autres mesures peuvent s’avérer bien utiles.

MIGROS MAGAZINE |

Le lave-glace Qui n’a jamais usé de son lave-glace pour dégivrer son pare-brise? Si cette technique ne fonctionne qu’en cas de fine couche de givre, l’opération peut tourner au désastre avec un produit non adapté aux froideurs hivernales. Dans le commerce ou en stationservice, vous trouverez facilement des produits résistant aux basses températures, mais en cas d’urgence, vous pouvez également couper votre lave-glace habituel avec un tiers d’alcool ménager. Ça fonctionne tout aussi bien!

La batterie Selon l’utilisation, elle a une durée de vie avoisinant les quatre ans. Si le cœur vous en dit, vous pouvez vérifier vous-même la tension de la batterie à l’aide d’un voltmètre. moteur éteint, la tension doit se situer entre 12,5 et 12,8 volts. en dessous de 11,7 volts, la batterie n’est pas assez chargée et lâchera plus facilement. … et si la batterie me lâche? munissez-vous d’un jeu de câbles de démarrage avec pinces et suivez ces étapes: 1. brancher le câble rouge à la borne positive de la batterie de la voiture en panne. 2. raccorder le câble rouge à la borne positive de la batterie de la voiture qui fonctionne.

3. Démarrer le moteur de la voiture en bon état. 4. raccorder le câble noir à la borne négative du véhicule à démarrer. 5. relier ce même câble noir à la borne négative de la voiture en marche. 6. Laisser tourner le moteur pendant une bonne minute. 7. Démarrer le moteur du véhicule en panne. 8. Débrancher les câbles dans l’ordre inverse de leur branchement: d’abord le noir sur le véhicule en bon état, puis le noir sur celui à dépanner. ensuite enlevez le câble rouge de la voiture en bon état, puis enlevez le rouge du véhicule à démarrer.

Le liquide de refroidissement et l’huile

Déneiger sa voiture dans les règles de l’art? Gardez toujours une paire de gants, un grattoir-balayette et des chiffons à proximité. Surtout ne jamais utiliser d’eau chaude pour déneiger votre véhicule! Les joints et la peinture résistent mal aux fortes différences de température et si les conditions sont extrêmes, l’eau risque de geler quelques minutes plus tard. La première chose à faire est de mettre en marche le moteur, d’activer le chauffe-vitre arrière et d’enclencher la ventilation au maximum en circuit fermé.

Avec le temps, le liquide de refroidissement a tendance à s’oxyder et à perdre en qualité. Changez-le tous les deux ans et vérifiez régulièrement son niveau ainsi que celui de l’huile. Ce conseil est d’autant plus valable si vous êtes adepte des routes de montagne qui mettent à rude épreuve les mécaniques.


|

AU qUOTIDIEN

MIGROS MAGAZINE | No 47, 19 Novembre 2012 |

|

vOITURE | 99

Les vitres Afin d’éviter le givre, vous pouvez passer un chiffon humide imbibé d’alcool ménager sur les vitres encore sèches de votre véhicule ou les vaporiser avec un mélange de 3 volumes de vinaigre blanc pour 1 volume d’eau. miraculeux!

Les pneus rien n’est éternel et c’est d’autant plus vrai lorsqu’on parle de pneumatiques. Au-dessus de 15° C, les pneus d’hiver s’usent très vite et perdent en adhérence et, donc, en sécurité. Si vos pneus neige ont déjà été utilisés les années précédentes, vérifiez avant toute chose qu’ils soient encore suffisamment profilés. en cas de doute, votre garagiste pourra vous renseigner. Un petit conseil, d’une année à l’autre, alterner pneus avant et pneus arrière pour répartir l’usure.

Un dernier conseil pour la route

Illustration: Louiza

La carrosserie Une carrosserie, c’est un peu comme une peau humaine, ça se bichonne! Si votre voiture dort dehors, un bon polish, écologique de préférence, sera appliqué une fois par mois pour prévenir les microgriffures dues à la neige et la corrosion du sel. Pensez également à soigner les dégâts de peinture plus importants comme l’écaillement: vous pouvez faire quelques retouches avec un vernis disponible dans le commerce et ainsi éviter la rouille. Si vous n’avez pas de garage, vous pouvez également recouvrir votre véhicule d’une bâche. en plus de protéger votre véhicule, cela vous épargnera la pénible épreuve du dégivrage au petit matin!

Les caoutchoucs on n’y pense jamais assez, les différents caoutchoucs qui ornent essuie-glaces, tours de fenêtre et autres joints souffrent également du froid. Pour éviter qu’ils ne durcissent et se craquellent, enduisez-les de silicone à l’aide d’un spray prévu à cet effet. vous rallongerez ainsi leur durée de vie et éviterez bien des désagréments. vous pouvez aussi penser à pulvériser un peu de lubrifiant dans les charnières, le loquet du capot et les serrures, votre véhicule vous en sera grandement reconnaissant!

Il n’est jamais trop tard pour se perfectionner! Le TCS et différentes auto-écoles proposent des cours de conduite sur neige et enseignent comment bien réagir sur les routes enneigées. De quoi dissiper ses appréhensions et augmenter sa sécurité!


20 % DE RÉDUCTION SUR TOUT L’ASSORTIMENT DE SOUS-VÊTEMENTS* OFFRES VALABLES DU 20.11 AU 26.11.2012, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

7.10

au lieu de 8.90

Panty pour femme 20 % de réduction 100 % coton, poudre, blanc

7.85

au lieu de 9.80

Slip mini pour femme 20 % de réduction 95 % coton, 5 % élasthanne, noir, gris, blanc

8.–

au lieu de 10.–

Slip maxi pour femme 20 % de réduction 100 % coton, en lot de 2, poudre, blanc

12.–

au lieu de 15.–

Top pour femme 20 % de réduction 95 % coton, 5 % élasthanne, noir, blanc

8.–

au lieu de 10.–

8.80

13.60

Slip maxi avec dentelle pour femme 20 % de réduction 92 % coton, 8 % élasthanne, noir, écru, blanc

Top avec dentelle pour femme 20 % de réduction 100 % coton, noir, écru, blanc

au lieu de 11.–

au lieu de 17.–

*Excepté Sloggi, DIM, M-Budget et les articles bénéficiant déjà d’une réduction.

Slip midi avec dentelle pour femme 20 % de réduction 92 % coton, 8 % élasthanne, noir, écru, blanc

MGB www.migros.ch W

20% DE RÉDUCTION


|

Jeux

MIGROS MAGAZINE | No 47, 19 Novembre 2012 |

| 101

MOTS FLÉCHÉS: VALEUR TOTALE DES GAINS 750 FRANCS

EN PLUS: à gagner, 5 bons d’achat Migros d’une valeur de 50 francs chacun pour la case bleue!

A gagner, 5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun!

Délai de participation: dimanche 25.11.2012, à minuit

A LO REG R TA CA U • DEA CA LO RTE REGA CA C A R TA E • AU • ART CADE KK CARTE H E NA R T E • E SECN K K GE G CH G S CEHSG C E SGCEHSE N K K A R T E • C A R T E C A D E A U • C A R TA R E G A LO E NHK E N K K A R TE • C KA ARTE RTE CADE • C AU • C A R TA ART REGA E C LO AD EAU • C A R TA REG A LO

Téléphone Composez le 0901 591 905 (Fr. 1.–/appel depuis le réseau fixe). SMS Envoyez MMF5 suivi de la solution, vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.–/SMS). Chances égales et sans frais supplémentaires par wap http://m.vpch.ch/MMF12415 (gratuit depuis le réseau portable)

monteescalier

ble Livra ite! u s de

www.rigert.ch · 021 793 18 56 Nouveau en Suisse romande

Solution n° 46: LÉGITIME

Comment participer

Téléphone Composez le 0901 591 901 (Fr. 1.–/appel depuis le réseau fixe). SMS Envoyez MMF1 suivi de la solution, vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.–/SMS). Exemple: MMF1 CHAT Pierre Lexemple Rue Lexemple 22 8000 Modèleville Carte postale (courrier A) Migros Magazine, mots fléchés, case postale, 8074 Zurich Internet www.migrosmagazine.ch/motsfleches Délai de participation: dimanche 25.11.2012, à minuit Le recours juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Pas de versement en espèces. Concourir au moyen d’un logiciel de participation automatisé est exclu.

Gagnants n° 45: Monte-escaliers

CH-9620 Lichtensteig Tél. 071 987 66 80

www.hoegglift.ch

Fanny Grandchamp, ChâtelSt-Denis FR; Rose-Marie Liardet, Font FR; Odette Muller, Grandval BE; Susanne Hofstetter, Eclépens VD; Paulette Schmutz, Fribourg

Gagnants «en plus» n° 45:

Jacqueline Perrin, Lausanne; Nathalie Paux, Genève; Francis Godel, Villars-sur-Glâne FR; Audrey Goy, Vaulion VD; Linda Stroun, Genève


jEUX 2 | 102

| No 47, 19 Novembre 2012 |

MIGROS MAGAZINE |

QUIZ: VALEUR TOTALE DES GAINS 300 FRANCS

A gagner, 3 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun! Répondez aux questions du quiz. En reportant les lettres correspondant aux bonnes réponses dans la grille de solution, vous trouverez le mot code. 1. Quand est célébrée la Journée mondiale des toilettes? M 19 novembre

P 1 avril

U 27 août

2. Tous les timbres suisses portent la mention …? O SUISSE

M SWISS

A HELVETIA

3. Laquelle de ces stations ne fait pas partie du domaine des «4 Vallées»? E

Thyon

S Verbier

R Nax

4. Comment appelle-t-on un ion négatif? T

cation

M anion

E

zanon

5. Qui a eu le plus de followers en juin 2012 sur Twitter? O Lady Gaga

I

Shakira

W Paris Hilton

6. La Suisse a accueilli en 1989 le Concours Eurovision de la chanson à …? E

Bâle

N Lugano

T

Lausanne

7. L’expérience de la goutte de poix a été démarrée en … par Thomas Parnell. I

1900

T

1927

E

1946

8. L’Horloge fleurie est un monument situé à Genève, dans le Jardin …? E

anglais

N français

O allemand

2

3

4

5

6

7

Délai de participation: dimanche 25.11.2012, à minuit Le recours juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Pas de versement en espèces. Concourir au moyen d’un logiciel de participation automatisé est exclu. Solution n° 46: MONTAGNE Gagnants n° 45: Elisabeth Ducommun, Genève

Solution: 1

Comment participer

Téléphone Composez le 0901 591 902 (Fr. 1.–/appel depuis le réseau fixe). SMS Envoyez MMF2 suivi de la solution, vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.–/SMS). Exemple: MMF2 CHAT Pierre Lexemple Rue Lexemple 22 8000 Modèleville Carte postale (courrier A) Migros Magazine, quiz, case postale, 8074 Zurich Internet www.migrosmagazine.ch/motsfleches

8

PAROLI: VALEUR TOTALE DES GAINS 300 FRANCS

A gagner, 3 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun! Remplissez la grille avec les dix mots. La solution se lit dans les cases orange, de bas en haut: elle ne donne pas forcément un mot.

A

B O S S EMA N CEPHE I DE EP I TAPHE FAR I NADE I CAR I ENS RATAPLAN R E C AM I E R S AM I S E N S SERPENTE SK I NHEAD

Solution n° 46: EAEEE Gagnants n° 45: Nicole Kohler, Prilly VD; Françoise Mazza, Onnens FR; Floriane Noir, Versoix GE

Comment participer

Téléphone Composez le 0901 591 903 (Fr. 1.–/appel depuis le réseau fixe). SMS Envoyez MMF3 suivi de la solution, vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.–/SMS). Exemple: MMF3 AHESR Pierre Lexemple Rue Lexemple 22 8000 Modèleville Carte postale (courrier A) Migros Magazine, paroli, case postale, 8074 Zurich Internet www.migrosmagazine.ch/ motsfleches Délai de participation: dimanche 25.11.2012, à minuit Le recours juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Pas de versement en espèces. Concourir au moyen d’un logiciel de participation automatisé est exclu.


|

jEUX | 103

MIGROS MAGAZINE | No 47, 19 Novembre 2012 |

BIMARU

PONTS

Le chiffre à côté de chaque colonne et de chaque ligne indique le nombre de cases occupées par les navires. Ils ne peuvent pas se toucher et doivent être complètement entourés par l’eau, sauf s’ils touchent le bord.

Chaque cercle représente une île. Le chiffre à l’intérieur du cercle indique le nombre de lignes (ponts) qui passent sur cette île. Les ponts qui relient les îles voisines ne sont que des traits horizontaux ou verticaux. Les îles peuvent être reliées avec des lignes simples ou doubles. Au final, toutes les îles sont reliées les unes aux autres. 3 6 2 Des intersections, des ponts dia2 gonaux et des liaisons avec plus 2 3 1 de 2 lignes ne sont pas autorisés.

3 4 0

2

3 1 2

Solution n° 46:

3

1 1 3 2 1

1

5

2

3

1

1

4

0

2

LE COIN DES ENFANTS

ÉNIGMES

4 1

1

1 2 5

3

3 2 3

2 4 2 3

3

3 3 3

3 3

4 2 3

2 1 2

4 4

Solution n° 46: 1

3

1

4

2

4 1

1 2

2

3 3

4

8

5

6

2

3

3 2 1 2

3 2 5 3 3

3

3 3 2 3

1 2

4 4 2

2

LE KOUGLOF DE TOBI Tobi adore quand le doux parfum venant du four lui chatouille les narines. Aujourd’hui, il confectionne un kouglof marbré. Mais dans la hâte, il a posé sur la table de la cuisine des objets qui n’ont rien à voir avec le kouglof. Aide Tobi à retrouver les 10 objets insolites.

PEUX-TU RANGER LA CHAMBRE?

«Misère!», s’exclame Nina après avoir jeté un coup d’œil par la porte entrebâillée dans la chambre de Hugo. «Il semblerait qu’un vent de désordre se soit levé par ici!», dit-elle en levant les yeux au ciel. Pourrais-tu aider Hugo à ranger sa chambre? 10 objets qui n’ont rien à y faire se sont mêlés au désordre. Les trouveras-tu?

Solution: l’épée, le poisson, la canard en caoutchouc, l’os, le champignon, la grenouille, la brosse à dents, la moule, la fl eur, la petite pelle. fleur,

REJOINS-NOUS AU CLUB LILIBIGGS

Des surprises t’attendent, comme des jeux, des devinettes, le magazine du club et des événements super. Inscris-toi gratuitement ici: www. lilibig gs.ch


jEUX

| No 47, 19 Novembre 2012 |

MIGROS MAGAZINE |

104 | SUDOKU: VALEUR TOTALE DES GAINS 500 FRANCS

A gagner, 5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun! 3

7 2 8 7

1

5 4 2 9 6 7 3 8

9

7

5

Remplissez les cases blanches avec les chiffres 1 à 9. Chaque chiffre ne peut apparaître qu’une seule fois dans chaque rangée, chaque colonne et chacun des neuf blocs 3×3. La solution s’affiche dans les cases orange, de gauche à droite.

4 8 7 4 6 3 1 1 9 7

2

1 Comment participer Téléphone Composez le 0901 591 904 (Fr. 1.–/appel depuis le réseau fixe). 8 SMS Envoyez MMF4 suivi de la solution, vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.–/

SMS). Exemple: MMF4 234 Pierre Lexemple Rue Lexemple 22 8000 Modèleville Carte postale (courrier A) Migros Magazine, sudoku, case postale, 8074 Zurich Internet www.migrosmagazine.ch/motsfleches

2 8

Délai de participation: dimanche 25.11.2012, à minuit

Solution n° 46: 432 5 3 1 2 6 9 4 8 7

2 6 7 1 8 4 9 3 5

9 4 8 3 5 7 6 1 2

3 8 9 5 4 1 7 2 6

4 5 2 7 3 6 1 9 8

1 7 6 9 2 8 3 5 4

6 1 5 8 7 3 2 4 9

7 2 3 4 9 5 8 6 1

8 9 4 6 1 2 5 7 3 06010009361

Le recours juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Pas de versement en espèces. Concourir au moyen d’un logiciel de participation automatisé est exclu.

Gagnants n° 45: Alphonse Savioz, Luc (Ayent) VS; Ulrich Kunz, Sigiswil BE; Jayne Haymoz, Genève; Jeanine Scherly, Les Avants VD; Doris Ettlin, Neuenkirch LU

Publicité

VOS OUTILS SONT-ILS DIGNES DE VOUS? PÉRIODE DE LA PROMOTION 19.11. – 15.12.2012

RT-CD 10,8 Li

PERCEUSE-VISSEUSE SANS FIL 6160.805

maintenant

79.90

VU À L A

avant 119,- CHF

RT-ID 65

PERCEUSE ELECTRIQUE A PERCUSSION 6160.808

maintenant

59.90

avant 79.– CHF

10,8 V / 1.300 mAh, Couple 25 Nm, Vitesse à vide 0 – 1.200 min-1, mandrin: 10 mm, Transmission: 2 mouvements, livrée en coffret, Poids net: 1,0 kg

SELBST AUSPROBIERT

FAZIT: Bewertet mit „GUT“ Ausgabe 11/2010

CHF

CHF

VOUS TROUVEREZ D‘AUTRES OFFRES SÉDUISANTES DANS NOS FILIALES!

www.selbst.de

Tous les prix incl. TAR

TÉLÉ.

650 W, Régime 0 – 3.000 min-1, Capacité de perçage (béton): 13 mm, livrée en coffret, Poids net: 2,1 kg

B I E N FA I T.

IMPRESSUM MIGROS Magazine Construire case postale 1766, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch Tirage contrôlé: 504 252 exemplaires (remP 2012) Lecteurs: 605 000 (remP, mACH basic 2012-2) Direction des publications: monica Glisenti

Directeur des médias Migros: Lorenz bruegger Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 058 577 12 12 Fax: 058 577 12 09 Rédacteur en chef: Steve Gaspoz Rédacteur en chef adjoint: Alain Kouo Département Magazine: Tania Araman, Patricia brambilla, Pierre Léderrey, viviane menétrey, Laurent Nicolet, Alain Portner, Alexandre Willemin

Département Actualités Migros: Daniel Sidler (responsable), Pierre Wuthrich (coordinateur pour la Suisse romande), Jean-Sébastien Clément, Andreas Dürrenberger, béatrice eigenmann, Christoph Petermann, Anna meister, michael West Département Shopping & Food: eveline Schmid (responsable), Heidi bacchilega, emilia Gamito, Dora Horvath, Sonja Leissing, Fatima Nezirevic, Nicole ochsenbein, Claudia Schmidt, Jacqueline vinzelberg, Anette Wolffram Mise en pages: Daniel eggspühler (responsable), marlyse Flückiger (direction artis-

tique), Werner Gämperli (adj.), Nicole Gut, Petra Hennek, Gabriela masciadri, Tatiana vergara Photolithographie: rené Feller, reto mainetti Prépresse: Peter bleichenbacher, marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: olivier Paky (responsable), Lea Truffer (resp. pour la Suisse romande), Susanne oberli Correction: Paul-André Loye Nouveaux médias: Sarah ettlinger (responsable), Laurence Caille, véronique Kipfer, manuela vonwiller

Secrétariat: Stefanie Zweifel (responsable), Imelda Catovic Simone, Nadja Thoma, Nicolette Trindler Communication & coordination des médias: eveline Schmid (responsable), rea Tschumi Département des éditions: rolf Hauser (chef du département) Alexa Julier, margrit von Holzen edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 058 577 13 70 Fax: 058 577 13 71 Thomas brügger, (responsable annonces), Carina Haid (responsable marketing), Patrick rohner (responsable media

Services), Nicole Thalmann (responsable service interne). Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 058 577 13 73 Fax: 058 577 13 72 Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), Téléphone: 058 577 13 13 Fax: 058 577 13 01 Editeur: Fédération des coopératives migros Imprimerie: CI Lausanne, 1030 bussigny Tamedia SA, Zurich


Enfin, tout entendre!

U NOUVEA

«Désormais, je peux à nouveau tout entendre clairement et nettement!»

Aide auditive rechargeable Avoir l’ouïe d’un félin pour seulement Fr. 98.– ✓ Tout comprendre en regardant la télévision ✓ Suivre facilement les conversations à table ✓ Entendre chaque mot lors de réunions d’affaires ✓ Capter les sons les plus légers de la nature

Vos avantages économiques: Cette aide auditive est équipée du même microprocesseur vocal qui est utilisé dans des appareils coûtant plusieurs milliers d’euros. Équipé de piles rechargeables, vous économisez des centaines d’euros. En plus gratuitement: un étui pratique

BON DE COMMANDE ❑ OUI, je veux pouvoir comprendre à nouveau des conversations normales et entendre des sons à peine perceptibles. C’est pourquoi, je commande contre facture (10 jours) plus frais d’envoi (Fr. 6. 90):

(Quantité)

AIDE AUDITIVE N° d’art. 1241 Fr. 98.–

A envoyer à: TRENDMAIL SA, Service-Center, Bahnhofstr. 23, 8575 Bürglen TG

G

râce à ce nouveau type d’aide auditive, vous aurez désormais l’ouïe d’un félin. Vous pouvez la placer facilement dans l’oreille et à partir de là, elle veille discrètement mais sûrement à ce que vous entendiez tout bien mieux et bien plus clairement. Les sons sont restitués de manière amplifiée dans l’oreille et les bruits de fond sont simultanément réduits. Enfin, vous entendez toutes les conversations quotidiennes sans avoir sans cesse à demander aux gens de répéter. Vous pouvez même entendre à nouveau facilement des bruits à peine perceptible grâce au microprocesseur vocal progressiste. Commandez encore aujourd’hui pour profiter d’un parfait plaisir d’écoute dès demain. Bouton de réglage du volume Partie principale ON / OFF

Microphone Port USB (connexion du câble de recharge)

Très légère et aussi petite qu’un bout de doigt, cette aide auditive se place discrètement et en toute sécurité dans l’oreille. Dimensions L x P x H: 1,4 x 2 x 1,8 cm

Aide auditive certifiée CE et adaptateur VDE (Fédération allemande des industries de l’électrotechnique) certifié par l’organisme de contrôle TÜV. 328-39

❑ Madame ❑ Monsieur Nom:

Tampon auriculaire (comprend 5 tailles différentes de tampons auriculaires en silicone)

Prénom:

Rue/N°: NPA/lieu: N° Tél.:

Commander rapidement? Par Tél: 071 634 81 25, par Fax: 071 634 81 29 ou sur www.trendmail.ch


<wm>10CAsNsjY0MDA20zWzMDM0sQAAWD3KWQ8AAAA=</wm>

<wm>10CFWMKw4CQRAFT9ST9_rHNCPJug2C4NsQNPdXZHCIclV1nisGftyO-_N4LAKWkjPpc-msQfPFihHFRSIV1CtK3cuBP1_cLzSwtyOkIBslamLeFWjqPvSuEePzen8BHOTxoYAAAAA=</wm>

Associations professionelles

Des questions sur Parkinson? Contactez-nous! 1003 Lausanne T 021 729 99 20 www.parkinson.ch CCP 80-7856-2 Accompagnement de qualité dans un environnement familier.

SPINAS CIVIL VOICES

Vacances

Ramenez ce journal à votre boss. Sans oublier les 499 autres. Sinon, les coups seront votre seul salaire.

Pour toute la vie.

© ron haviv / Vii

www.aide-soins-domicile.ch

Dans l’urgence, Donner les premiers soins www.msf.ch ccp 12-100-2

Une triste réalité pour des millions d’enfants victimes de violence et d’exploitation. Vous pouvez aider: www.tdh.ch · CCP 10-11504-8

aide à l’enfancee

t tdh.ch


|

MIGROS MAGAZINE | No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

OFFRE AUX LECTEURS LA SUISSE À PETIT PRIX | 107

Une carte journalière qui offre une bonne occasion de découvrir ou de redécouvrir les plus beaux endroits de notre pays.

La Suisse en première classe à prix réduit

Une offre spéciale pour vous, lectrices et lecteurs de «Migros Magazine»! Baladez-vous confortablement en train, en bus ou en bateau pendant une journée entière à travers tout le pays, et ce, pour pas cher!

C

ette carte journalière spéciale pour voyager librement en première classe coûte 67 francs avec l’abonnement demi-tarif. Elle constitue le sésame pour une expérience inoubliable, un voyage en toute décontraction qui vous apportera beaucoup de sérénité. Vous trouverez de nombreuses propo-

sitions d’excursions sur le site internet www.cff.ch/loisirs Comment participer à l’aventure? Simplement en remettant le coupon cijoint au guichet d’une gare. Et hop, c’est parti pour un périple en toute liberté avec les transports publics dans tout le pays!

! Bon pour les lecteurs(trices) de «Migros Magazine». Offre: carte journalière spéciale en 1re classe au prix de 67 francs avec l’abonnement demi-tarif. Durée de l’offre: du 19 novembre au 9 décembre 2012. Validité de la carte journalière: du 19 novembre au 31 décembre 2012. Conditions: la carte journalière spéciale en 1re classe est valable du lundi au vendredi à partir de 9 heures et le samedi ainsi que le dimanche sans limitation de temps. Validité exclusivement en 1re classe: l’offre n’est valable que contre remise du bon paru dans «Migros Magazine». Cinq cartes journalières spéciales en 1re classe au maximum peuvent être échangées contre ce bon. Numéro d’article: 10075.


DES POINTS. DES ÉCONOMIES. DU PLAISIR.

27E SUPERCROSS INTERNATIONAL DE GENÈVE Le Supercross international de Genève compte comme manche officielle du championnat suisse. Les meilleurs pilotes du monde seront réunis pour cette manifestation qui allie sport, light show et sono. Du grand spectacle!

Date: 30 novembre et 1er décembre 2012, Genève Prix: Fr. 63.20 au lieu de Fr. 79.– Réservation: www.migros.ch/ cumulus-ticketshop

20%

DE RABAIS

GALA DE BALLET EN DEUX TEMPS Le Ballet national de Russie sera à Lausanne pour une soirée de gala exceptionnelle. Il interprétera en ouverture Carmen, d’après le célèbre opéra de Georges Bizet, et, en seconde partie, des joyaux du répertoire classique. Au programme: des extraits du Lac des cygnes, de La Belle au bois dormant et de Casse-noisette de Tchaïkovski ainsi que de Don Quichotte et du Carnaval des animaux.

Date: 13 janvier 2013 (17h), Lausanne Prix: Fr. 67.50 au lieu de Fr. 90.– / Fr. 56.25 au lieu de Fr. 75.– / Fr. 45.– au lieu de Fr. 60.– / Fr. 37.50 au lieu de Fr. 50.– Réservation: www.migros.ch/ cumulus-ticketshop

25%

DE RABAIS

CASSE-NOISETTE: UN BALLET POUR TOUTE LA FAMILLE Le Ballet national de Russie fait étape à Genève avec Casse-noisette, un joyau du répertoire classique. Un spectacle qui transportera les spectateurs, jeunes et moins jeunes, dans un monde féérique, où règne la beauté. La chorégraphie époustouflante enchantera toute la famille. Représentation de 16 heures avec une conteuse.

Date: 12 janvier 2013 (16h et 20h), Genève Prix: Fr. 60.– au lieu de Fr. 80.– / Fr. 45.– au lieu de Fr. 60.– Réservation: www.migros.ch/ cumulus-ticketshop

25%

DE RABAIS


PROFITEZ-EN MAINTENANT: www.migros.ch/cumulus-ticketshop

en collaboration avec:

SEVEN EN TOURNÉE

CIRQUE DE MOSCOU

Le chanteur suisse allemand SEVEN célèbre cette année ses 10 ans de carrière avec la sortie de son septième album (studio) «The Art is King». Pour ce nouveau spectacle, Seven s’est entouré de guitare, basse, piano, batterie, percussions et saxophone, ainsi que de trois choristes.

Le Cirque de Moscou sur Glace s’inscrit dans la longue tradition du cirque russe. En 1702, le Tsar Pierre 1er fait construire un théâtre sur la Place Rouge où se produisent acteurs et clowns. En 1880, Tschesnoy Boulevard, le premier cirque est bâti, il n’en reste aujourd’hui que la façade. C’est en 1972 que s’ouvre à Moscou un cirque de 3400 places où les techniques les plus modernes sont employées: les spectacles peuvent se dérouler sur la piste traditionnelle, sur l’eau ou sur la glace.

Date: 18 janvier 2013, Lausanne Prix: Fr. 36.– au lieu de Fr. 45.– Réservation: www.migros.ch/cumulus-ticketshop

Date: 19 décembre 2012 (14h30 et 19h30), Genève Prix: Fr. 41.80 au lieu de Fr. 52.25 Réservation: www.migros.ch/cumulus-ticketshop

20%

DE RABAIS

20%

DE RABAIS

RÉSERVEZ VOTRE BILLET MAINTENANT! Profitez: billets disponibles jusqu’à épuisement du stock sur www.migros.ch/ cumulus-ticketshop. Indiquez simplement votre numéro Cumulus lors de la réservation.

Remarque: chargez directement vos billets sur votre carte Cumulus. Vous économisez ainsi les frais d’envoi et profitez des prix les plus bas. Seul un nombre limité de billets

est disponible par carte Cumulus. Les commandes multiples seront annulées d’office. Autres manifestations à prix réduit sous: www.migros.ch/cumulus-ticketshop

POUR TOUTE QUESTION SUR CUMULUS: INFOLINE CUMULUS 0848 85 0848


LE

MONDE DE...

|

RICHARD PFISTER

| No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

MIGROS MAGAZINE |

110 |

PARTICIPEZ! Vous souhaitez apparaître dans cette rubrique? Rendez-vous sur www. migrosmagazine.ch/societe/ portrait

Vins et parfums nez à nez

Ingénieur œnologue, Richard Pfister a développé une nouvelle classification des odeurs du vin basée sur les méthodes des grands parfumeurs. Un livre et un coffret sont en préparation.

O CARTE D’IDENTITÉ Nom: Richard Pfister. Date de naissance: 1er décembre 1978. Etat civil: célibataire. Profession: œno-parfumeur et directeur d’une entreprise spécialisée dans les énergies renouvelables. Il aime: «Se promener dans des lieux vierges d’odeurs synthétiques.» Il n’aime pas: «Les personnes fausses.» Un rêve: «Avoir mon propre domaine viticole et élaborer mes vins.»

eno-parfumeur: un métier qui n’existe pas et qui est pourtant celui de Richard Pfister, depuis exactement une thèse d’ingénieur, à Changins, sur les possibles applications en œnologie des méthodes de la parfumerie. Avec comme résultat une nouvelle classification des odeurs du vin. Plus de 150, divisées en neuf familles – floral par exemple – et diverses sous-familles – dans ce cas: fleurs des jardins, fleurs d’arbuste et fleurs d’arbre – elles– mêmes regroupant des réalités naturelles. Ainsi pour les fleurs d’arbre: tilleul, magnolia et fleur d’oranger. «Jusqu’ici, explique Richard Pfister, les classifications décrivaient les odeurs du vin par ressemblance olfactive.» Par exemple entre la rose et le narcisse. Problème, ces odeurs ne se ressemblent pas vraiment. Si dans la classification Pfister, rose et narcisse se retrouvent côte à côte, «ce n’est pas parce qu’elles se ressemblent au niveau olfactif, mais parce que ce sont des fleurs.» La méthode par analogie enfin souffre d’un inconvénient majeur: «Il n’y a pas deux personnes sur terre qui aient le même nez.» Le chiffre de 150 n’est pas tombé du ciel: «Dans le vin, l’un des aliments les plus complexes, il existe entre 500 et 1000 molécules olfactives différentes, mais même le meilleur dégustateur ne sera pas capable d’identifier 500 odeurs.» Et puis, «150 c’est le spectre olfactif du vin à peu de choses près». Grand avantage: faire l’économie de disputes stériles. «Une personne qui décrit dans un vin une odeur de litchi ne va pas être d’accord avec celle qui y détecte de la rose.» Sauf qu’elles disent «exactement la même chose sans le savoir: rose et litchi sont issus de la même molécule». Richard Pfister enfin prépare un livre, assorti d’un coffret des 150 fameuses odeurs en flacon. Texte: Laurent Nicolet Photos: François Wavre-Rezo

Une destination «Grasse, la capitale historique du parfum et une belle région. Je collabore avec un ou deux parfumeurs du lieu. Après un déclin dû à l’apparition de la parfumerie synthétique qui représente aujourd’hui 95% de n’importe quel parfum, la ville est en train de renaître de ses cendres. Des grands groupes y montent par exemple des écoles de parfumeurs.»

Un sport «Après mon diplôme, je suis parti en Espagne avec l’idée de devenir vinificateur dans plusieurs pays, mais j’ai eu un très gros accident de moto qui m’a éloigné des activités sportives. Le VTT a été la première qui m’a permis de renouer avec le sport. Une certaine hygiène de vie va de pair avec l’exercice de l’olfaction.»

Des instruments de travail «Les mouillettes et les petites fioles contenant soit des odeurs naturelles, qui viennent par exemple de la distillerie de Bassins, soit des odeurs composées par un parfumeur et qui permettent de s’entraîner quotidiennement.»


|

MIGROS MAGAZINE | No 47, 19 NOVEMBRE 2012 |

LE MONDE DE...

|

RICHARD PFISTER | 111

Mon travail «J’essaie d’aider le vigneron à mieux connaître les odeurs. Il saura ainsi mieux parler de son vin, donc mieux le vendre.»

Un truc «J’utilise très souvent des verres noirs parce que l’odorat est influencé par ce qui nous entoure, en particulier les couleurs. Notre cerveau dans le cas d’un vin rouge va automatiquement nous diriger vers des objets ou des choses qui ont une couleur foncée et on ne pensera pas olfactivement à des fruits blancs, des fleurs blanches ou des agrumes.»

Un paysage «Une photo des Alpes, prise du haut du Jura, du pâturage des Chenevières, et qui symbolise pour moi l’importance de la nature dans l’olfaction, ainsi que la nécessité de se ressourcer, de se déconnecter de la vie qu’on mène en bas.»


Recette et photo: www.saison.ch

OFFRE VALABLE DU 20.11 AU 26.11.2012

MGB www.migros.ch W

CHAQUE SEMAINE UN FESTIN

Pommes de terre aux poireaux et saucisson

Plat principal pour 4 personnes

Ingrédients: 2 saucissons d’env. 300 g, 600 g de pommes de terre fermes à la cuisson, 1 dl de vin blanc, 3 dl de bouillon, 2 dl de demi-crème, 200 g de poireaux verts, 2 cs de moutarde à gros grains, sel, poivre

33%

Saucisson Tradition, TerraSuisse les 100 g 1.70

2.60

au lieu de 3.90

Pommes de terre fermes à la cuisson Suisse, le cabas de 2,5 kg

Préparation: faire pocher les saucissons dans un grand volume d’eau. Eplucher les pommes de terre et les couper en petits cubes. Les cuire dans le vin additionné du bouillon et de la crème en les gardant bien fermes. Couper les poireaux en deux dans la longueur, puis en larges lanières. Les ajouter aux pommes de terre avec la moutarde et faire cuire jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Relever de sel et poivre. Trancher les saucissons en rondelles et les servir avec les pommes de terre aux poireaux. Temps de préparation env. 40 min Par personne, env. 28 g de protéines, 62 g de lipides, 27 g de glucides, 3350 kJ / 800 kcal

Moutarde à l’ancienne Premium en bocal* 250 g 2.60

Poireaux Suisse, le kg 3.60

VOUS POUVEZ ÉGALEMENT SAVOURER CE DÉLICIEUX METS DE NOËL SANS VOUS METTRE AUX FOURNEAUX: DANS VOTRE RESTAURANT MIGROS DU 20.11 AU 26.11.2012

* En vente dans les plus grands magasins Migros. Société coopérative Migros Valais


Migros-Magazin-47-2012-f-VS