Issuu on Google+

Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland.

no 47, 17 novembre 2008

TRUIRE www.migrosmagazine.ch, CONSTRUIRE

Actuel: Migros

baisse le prix du lait UHT de cinq centimes par litre. > 29

Entretien

En magasin:

votre hamster appréciera la nouvelle litière Happy Pet. > 53

Boris Cyrulnik raconte son passé d’épouvantail. > 22

Aux fourneaux

Pascal Corminbœuf: la politique, les arts et la cuisine. > 58 Plein air

«Le Népal a besoin de vous»

Le mountainboard, ou le surf sans neige et sans En voyage avec Terre des Hommes, le philosophe Alexandre vagues. > 73 Jollien a mesuré l’ampleur de la crise alimentaire. Reportage. > 12

Changements d’adrese: à la poste ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-Mail: serviceabo@gmaare.migros.ch


,/ */"'3)% 2/ 42$& #2#!/".% 0+#(1"1*'&%) 2+#"%)!'%-

37 "L4N5%%5 67->+"5 ' -702 95%+/+L <L6H7-$ &4$L67$+-C 7N5- :I:$!65 ?G7@@#$ 74$L67$+*45C 5:$ 67+"$5"7"$ ?+:HL"+K%5 7N5- 4" :I:$!65 ?G2-L"L6+5 ?G2"5@,+5 4"+*45 5" :L" ,5"@5= AL" +""LN7"$5 2%5-$@L"+*45 ?5 H4+::7"-5 ,7@7"$+$ 4"5 -L":L667$+L" ?G2"5@,+5 6+"+67%5F %7 -L"; :L667$+L" 2%5-$@+*45 5" 6L?5 N5+%%5 H7::5 5" ?5::L4: ?5 .C8 M7$$ 5$ %7 H5@$5 ?5 ->7%54@ 5:$ 0L@$565"$ @2?4+$5= 95%+/+L <L6H7-$ &4$L67$+-C %7 67->+"5 2%2,7"$5 07-+%5 ' 4$+%+:5@= 9+:HL"+; K%5 5" J%7-( E)4:*4G' 2H4+:565"$ ?4 :$L-(BC D4:$I D5? 5$ 1+@@L@ <>@L65=

.#"($(& #%' #, )#,'# + )&'*# -(!*&%


cette semaine | 3

Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

ÉDITORIAL

SOMMAIRE

Joël Guillet, rédacteur en chef

migros f lash

>4

vous et nous

>7

Jollien au Népal

temps présents reportage Terre des Hommes vole au secours du Népal > Ercole Zenna, maquilleur de stars

> 12 > 16

a accordé il y a bientôt deux ans («Migros Magazine» no 52 du 27 décembre 2006), le philosophe valaisan Alexandre Jollien déclarait: «Il y a les choses sur lesquelles nous avons prise, que nous pouvons changer. Et d’autres que nous nous rendrions profondément malheureux à vouloir changer, parce qu’elles ne dépendent pas de nous.»

minute papillon La chronique de Jean-François Duval

> 21

entretien Boris Cyrulnik

> 22

actuel Migros baisse le prix du lait UHT

> 29

La lutte du WWF Seafood Group contre la surpêche

> 30

> Le prix de l’électricité augmente: Migros réagit

> 32

en magasin Il n’est jamais trop tôt pour commencer à préparer Noël! Soignez le contour de vos yeux avec «I am» et Zoé

> 34 > 51

aux fourneaux Le filet mignon de porc de Pascal Corminbœuf M-Cooking

> 58 > 64

votre région Les informations de votre coopérative régionale

> 67

vie pratique Découvrez les joies du mountainboard

> 73

La meilleure des mères n’est pas forcément parfaite

> 78

Le Dodge Journey: une voiture familiale

> 80

Mots fléchés / Impressum

> 83

cumulus

> 84

réussite > Le nouveau chantre du paysage musical romand

> 86

Stoïcisme! Dans l’entretien qu’il nous

reportage

> 16

Le choc des bidonvilles. Aujour-

d’hui, Alexandre Jollien rentre du Népal (lire en page 12). A Katmandou et sur les contreforts de l’Himalaya, il a découvert l’action de Terre des Hommes en compagnie de l’animateur JeanMarc Richard, ambassadeur des droits de l’enfant. Cette incursion au cœur de l’indigence et de la malnutrition l’a profondément ébranlé.

actuel

> 32

Photos Pénélope Henriod / Keystone / Joëlle Neuenschwander

Secourir les autres c’est grandir!

Alexandre Jollien en est convaincu: l’aide humanitaire constitue souvent une entreprise dérisoire en regard des besoins. Elle est néanmoins indispensable: «Il y va du respect que l’on porte à la dignité de l’individu. Agir pour les plus démunis, c’est mériter leur con– fiance.»

réussite

> 86

> 10

Produit de la semaine Le délicat parfum des lessives complètes Elan > 40

M-Infoline: tél. 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). m-infoline@migros.ch; www.migros.ch M-CUMULUS: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). m-cumulus@migros.ch; www.m-cumulus.ch Adresse de la rédaction: C. p. 1751, 8031 Zurich, tél. 044 447 37 37, fax 044 447 36 02 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch

joel.guillet@migrosmagazine.ch

Publicité

NOS CLIENTS SONT TOUS LES MÊMES: CHACUN VEUT UNE MAISON UNIQUE.

tuites: Infos gra

080 0 80 0 897

CHIARA CHF 542‘200.– clés en main, sous-sol inclu

Informez-vous: www.swisshaus.ch


4 | Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

M-NEWS

Rappel de haches

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

530 000

Migros rappelle les haches Tomahawk Beil (800 g P-Plus, Fr. 49.90) et Axt (1300 g P-Plus, Fr. 79.90). Suite à un défaut de fabrication, le manche en matière synthétique pourrait céder. Migros prie ses clients de ne plus utiliser ces haches et de les rapporter dans l’un des Do it + Garden Migros, contre remboursement de leur prix de vente.

Tel est le nombre de kilos de lait (UHT, Past, entier, écrémé ainsi que M-Drink) que Migros vend en moyenne chaque jour.

LE COMPLIMENT DE LA SEMAINE

«J’espère que la fondue plaira à mes amis» Sebastian Stoll, de Pfronten (D), a bien étudié tous les caquelons avant de se décider pour ce modèle classique. C’est qu’il s’agit de respecter la tradition à la lettre! Après cinq mois de stage dans une entreprise de Bulle, ce jeune ingénieur de gestion va rentrer en Bavière. Déjà nostalgique de la belle région où il a séjourné, il emporte un peu de Suisse avec lui et se réjouit de préparer une fondue à ses amis!

Louez vos skis à SportXX Pour celles et ceux qui skient peu, la location d’articles de sports d’hiver représente une solution idéale. Plusieurs magasins SportXX louent à cette fin des skis et des snowboards (avec chaussures) pour adultes et enfants ainsi que des raquettes à neige. La location est possible pour une durée allant de deux jours à toute la saison.

Pose avec les stars de Disney!

www.sportXX.ch

Pour la quatrième fois, le Pour-cent culturel Migros souhaite soutenir les labels pop indépendants ayant sous contrat des musiciens suisses. Cette aide doit viser à renforcer l’autonomie et le professionnalisme des labels. Pour cela, le Pour-cent culturel Migros a décidé d’allouer une somme totale de plus de 120 000 francs. La remise des documents de candidature est fixée au 12 décembre 2008. www.pour-cent-culturel.ch

Photos Disney, StockFood/bab.ch, Florian Nidecker

Soutien aux labels pop

E

tre photographié en compagnie de la Belle au Bois Dormant, de Winnie l’ourson, de la fée Clochette, de Lightning McQueen ou encore du héros de la comédie musicale High School Musical est le rêve de beaucoup de fans de Walt Disney. Cela est désormais possible dans plusieurs magasins Migros (lieux et dates ci-contre). Trois jours après la séance photo, les clichés pourront être téléchargés gratuitement sur le site internet www.migros.ch/Galerie_Disney.

De quoi constituer un joli souvenir qui viendra enrichir l’albumphotos ou une carte de vœux pour le moins originale. MMM Crissier, mercredi 19 novembre 2008 MMM Romanel, jeudi 20 novembre 2008 MMM Avry-Centre, vendredi 21 novembre 2008 MMM Métropole (La Chx-de-Fds), samedi 22 novembre 2008 M-Parc La Praille (Carouge), mercredi 26 novembre 2008

Un rêve devenu réalité: une séance photo


migros f lash

|5

Vite et bien informé avec Migros Magazine LES PETITS PRIX DE LA SEMAINE

Fer à bricelets

Cette semaine Fr. 99.90 Auparavant Fr. 148.— Modèle Mio Star avec plaques antiadhésives.

Ampoule éco

Cette semaine Fr. 19.90 Auparavant Fr. 24.90 Ampoule boule E14 de 7 W, lumière blanche et chaude.

LE PRODUIT FRAIS DE LA SEMAINE

Le poisson, c’est bon pour la ligne avec une star.

Peu avant les fêtes de fin d’année, faire attention à sa ligne n’est peut-être pas une mauvaise idée. Offrez-vous donc du poisson! La truite qui appartient à la famille des salmonidés – comme le saumon – compte de nombreuses espèces, dont les principales sont la

truite de rivière, la truite arc-en-ciel ainsi que la truite du lac. Toujours très appréciée: la truite fumée, à déguster par exemple avec une bonne salade. LIRE AUSSI L’ARTICLE SUR LA SURPÊCHE EN PAGES 30-31


Faites (-vous) plaisir. Saison 4

69.90 22.90

12+

usPlu

s

Des p n 8 + + CUMU oints LU comp S sans romis . o

Pour lui

le CD

Pour elle

++ P l

svv-video.ch 1012

Prix de lancement

52.–* Après

16+

65.–

svv-video.ch 1016

Prix de lancement

39.90* Après

29.90

Saison 4

49.90

29.90

19.90

10+

69.90

svv-video.ch 1010

7+

0+

svv-video.ch 1007

svv-video.ch 1000

Pour les enfants

Pour les adolescents

Prix de lancement

30.–* Après

Prix de lancement

37.50

0-4 ans

32.70 Après

*

40.90

Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore dans les magasins M-Electronics et la plupart des magasins Migros. *Les offres sont valables jusqu’au 8.12.2008.

www.melectronics.ch Satisfaction garantie.

Prix de lancement

16.80* Après

21.–

5-8 ans


vous et nous | 7

Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

«Charles Poncet se pose en chantre de la liberté individuelle à tout prix» Hubert S. Varonier perpétuellement renouvelée d’un équilibre entre les groupements distincts et l’unité vivante, féconde, bienfaisante, tant des régions que des nations et de l’internationalité du monde civilisé d’abord, puis de tous les peuples de la terre, par la voie de la libre fédération et de l’organisation de bas en haut, permettant de se développer dans toute sa majesté. Avec cette définition, notre cher Maître, somme toute, ne paraît plus très «anar»!

«Migros Magazine» n° 46 du 20 octobre 2008. A propos de notre entretien avec Charles Poncet

«On n’a pas encore décrit de cas de «fonduisme passif»

Selon son habitude, Charles Poncet se pose en chantre de la liberté individuelle à tout prix en faisant fi des limites qu’elle doit parfois s’imposer. Avec d’autres éminents juristes genevois il s’est ainsi vigoureusement élevé contre l’interdiction de fumer dans les lieux publics fermés de son canton. A son avis, il n’existe pas un besoin social impérieux de limiter ainsi la soi-disant liberté des fumeurs. Il oublie deux faits essentiels et incontournables; la fumée passive est tout d’abord une atteinte intolérable à la santé et elle n’a qu’un seul remède, sa totale éviction! Il est ensuite absolument illusoire de croire convaincre tous les fumeurs de s’abstenir de fumer dans les lieux publics (…). Dans le cas particulier de la lutte contre le tabagisme passif, des mesures législatives contraignantes ne peuvent que s’imposer. (…) Les opposants à ces mesures prétendent qu’elles ouvrent la porte à d’autres entraves liberticides et que l’on interdira bientôt de boire un bon verre de vin et de manger une bonne fondue puisque ces produits peuvent potentiellement nuire à la santé si on en abuse. Je suis d’accord avec Me Poncet, une information et une sensibilisation de notre population restent là seules de mise: jusqu’ici on n’a pas encore décrit des cas de «fonduisme passif» et le buveur de vin ne

Georges Tafelmacher, par e-mail

Comme à son habitude, l’avocat genevois Charles Poncet, interviewé dans notre précédente édition, a su créer le débat.

verse pas systématiquement la moitié de son breuvage dans le gosier de son voisin de table! (...)

Hubert S. Varonier, par e-mail

«Or donc Charles Poncet serait anar» Or donc Me Charles Poncet, à la langue bien pendue, serait anar! (…) C’est sûr qu’il a un esprit de résistance à l’oppression sous ses aspects les plus variés et une réaction permanente contre toutes les formes de contraintes et qu’il lutte contre l’aliénation religieuse, c’est-à-dire contre l’Eglise; contre l’aliénation politique, c’est-à-dire contre l’Etat totalitaire, et contre l’aliénation humaine, c’est-à-dire contre un humanisme qui, par les contraintes d’une morale abstraite et comportementale,

menace d’étouffer l’originalité de l’individu. Mais son anarchisme, qui devrait être un mouvement d’idées et d’action rejetant toute contrainte extérieure à l’homme, reconstruisant la vie en commun sur la base de la volonté individuelle d’autonomie où l’esprit humain parvient à la pleine conscience de soi-même, à la prise de conscience et compréhension de son être (…), est plutôt celui de la grande gueule et de l’élitisme forcené. Blague à part, il est évident que l’état du monde nous a été construit patiemment par tous ces entrepreneurs libéraux qui, pour assurer leur pouvoir, ont récupéré tous les aspects de la démarche libertaire pour mener leurs affaires et faire leurs fortunes comme ils l’entendent. (…) N’oublions jamais que l’anarchie, c’est la recherche

«Migros Magazine» n° 45 du 3 novembre 2008. A propos de notre article «Vieillir chez soi ou en EMS?»

«C’est bon pour l’emploi»

Laisser les personnes âgées vieillir chez elles est une bonne chose. En tout cas pour l’emploi: aides ménagères, livreurs de repas à domicile, infirmières se rendant à domicile, responsable du système de téléalarme… sans oublier d’éventuels assistants bénévoles pour conduire la personne âgée chez le médecin ou le dentiste ou simplement la sortir de ses quatre murs, aide avec les formulaires administratifs, lecture éventuelle à des seniors dont la vision a trop baissé pour pouvoir lire les journaux. Tout cela fait beaucoup de monde! Personnellement, âgée de 73 ans, d’ici deux ans je serai dans une maison de retraite pour seniors encore autonomes. L’important pour moi est de n’être à charge de personne.

Rosemary Wells-Marie, Genève

Ecrivez-nous! Un article de «Migros Magazine» vous fait réagir? Ecrivez-nous en mentionnant clairement vos nom, prénom, adresse et numéro de téléphone: Migros Magazine, Boîte aux lettres, case postale 1751, 8031 Zurich; redaction@migrosmagazine.ch


Plus que 2 semaines! BR E M E V O FIN N T! À ‘ U Q S JU EjuNsqu‘au 30.11.2008 SoEutUe rLéseErvM ation p Valable

our t

À SAISIR – VOTRE BONUS VACANCES! Carte cadeau de 100 fr. à tous les participants d‘une réservation Vacances Migros jusqu‘à la fin novembre (enfants également!) pour des offres de 1 ou 2 semaines.

Réservez et marquez des points! COMMANDE DE BROCHURE ET

LIGNE DE RÉSERVATION GRATUITE AVEC CONSEIL PERSONNALISÉ:

0800 88 88 15 Marquez des points! Points CUMULUS sur le montant total de la facture!

www.vacances-migros.ch LUNDI – VENDREDI SAMEDI

DE 9 À 18 H DE 9 À 16 H


vous et nous | 9

Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

Vous reconnaissez-vous? > Nous aimerions beaucoup retrouver la trace de cette petite fille qui est née le 10 avril 1967 en France et qui a séjourné dans des familles à Bienne entre 1970-1971. Nous serions très reconnaissants à toute personne qui pourrait nous aider à la retrouver. La photo date de 1971 alors qu’elle séjournait quelques jours à Lausanne.

Rose-Marie Cavin Chemin de la Vuachère 18 1005 Lausanne 021 728 90 86 rose-marie.cavin@citycable.ch

> Je cherche à retrouver mes camarades de l’école supérieure des jeunes filles du Collège Voltaire à Genève, classe de maturité 1959 avec Mlle Mercier, MM. Schweizer, Georges Ottino comme professeurs.

Lotty Combe Sur Beauvent 46 1233 Bernex-Genève 022 757 57 20

> Je recherche les apprentis de l’Hôtel-école de Glion 1976-78 en vue d’une rencontre. Contactez-moi. Pierrette Piaget-Gilliand Forge 1 1055 Froideville 021 881 16 02

> 8e année, classe de M. Micco, Ecole primaire, Ecole de GrandVennes à Lausanne, 1979. Pour une rencontre en 2009. Si tu reconnais tes camarades, écrismoi, ou e-mail.

> Nous recherchons pour la généalogie d’une famille André, les descendants de Fréderic Charles André né le 25.11.1839 à Yens-sur-Morges. Seul lien connu: Juliette Birde-Durand mariée le 24.04.1947 à Morges, et sa fille Colette. Merci de nous contacter. Henri André Rte de Prilly 5 1004 Lausanne 021 625 32 04 henri.andré@bluewin.ch

Yvan Ricciardi Grand’Rue 7 2108 Couvet NE nyricciardi@net2000.ch

Vous aussi… vous êtes à la recherche d’une personne que vous avez perdue de vue? Adressez vos demandes, si possible avec photo, à Rédaction Migros Magazine, Perdus de vue, case postale 1751, 8031 Zurich, ou sur www.migrosmagazine.ch

Publicité

® 500 iv t o m e R

■ ■ ■

Oppressé Anxieux Démotivé

nne des ailes. Un coeur joyeux do

® un Remotiv 500 est éramédicament phytoth peutique. cie. rma pha Disponible en

Veuillez lire la . noticed‘emballage

AG Max Zeller Söhne n 8590 Romanshor


10 | Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

SUR LE VIF

Le 13e salaire à la trappe? Dès 2010, Novartis répartira le 13e salaire de ses employés sur les douze mois de l’année. Relance de l’économie? Marco Völlmi, président du CROISE (Centre romand d’observation et d’information sur la situation économique), relativise. Est-ce qu’une telle mesure peut contribuer à relancer l’économie?

Le fait de répartir le salaire sur douze mois peut avoir un impact positif sur les collaborateurs, qui n’ont plus besoin d’attendre la fin de l’année pour dépenser leur argent. D’où un effet favorable possible sur la consommation. Mais je ne sais pas si ce genre de mesure suffira à enrayer la récession. L’effet positif sera de courte durée, puisqu’il ne sera perceptible que la première année du changement. Ensuite, les gens se seront organisés en conséquence. Est-ce un exemple à suivre pour les autres entreprises?

De plus en plus d’entreprises le font déjà. C’est une tendance gé-

nérale que de raisonner en termes de salaire annuel et non mensuel. La BNS a adopté ce mode de fonctionnement. Cela facilite aussi les opérations administratives de l’entreprise, la gestion des heures supplémentaires, etc. Le risque, à terme, n’est-il pas une suppression pure et simple du treizième salaire?

Pas d’inquiétude à avoir, le collaborateur n’y perd rien. Bien sûr, le treizième salaire est symbolique, c’est un acquis culturel, un bonus qui s’est systématisé il y a une cinquantaine d’années. Mais, pour l’heure, la problématique ne fait pas débat.

Propos recueillis par Patricia Brambilla

TRAIT POUR TRAIT Dessin de Herrmann paru dans la «Tribune de Genève» du 13 novembre 2008

IMPULSIONS Jean Ammann, journaliste et chroniqueur, «La Liberté»

Les élucubrations d’Adolf Relisons Adolf Hitler, ça nous changera les idées en ces temps de déprime conjoncturelle. Je ne voudrais pas insulter ses admirateurs en chemise brune, mais quel con, cet Adolf Hitler! En prélude à son livre, Les savants d’Hitler, histoire d’un pacte avec le diable, l’auteur, John Cornwell, consacre un court chapitre à la science du Führer: cet homme prétendait diriger le monde alors

qu’il ne comprenait rien à ses lois élémentaires. Un jour, il visite le laboratoire de Dornberger et Von Braun, où s’échafaudent les V2 qui terroriseront Londres. Les scientifiques improvisent une expérience amusante: les performances comparées de deux moteurs de fusée, l’un de 650 livres de poussée, l’autre de 2200 livres. Commentaire de Dornberger: «Hitler continua de me regarder


temps présents | 11

MES BONS PLANS par Pierre Léderrey, journaliste

DANS L’OBJECTIF fixement. Je ne sais toujours pas s’il comprit de quoi je parlais.» Hitler condamnait le fusil-mitrailleur, «sous prétexte que celui-ci encourageait la lâcheté des soldats et rendait impossible le corps-àcorps.» Le corps-à-corps qui est la gymnastique suédoise du soldat pétulant. De même, il réprouvait l’avion à réaction, comme il le rappela à ses officiers de l’armée de l’air: «Les chasseurs à réaction vous ont fait perdre la tête! Je ne veux plus en entendre parler! Ce n’est pas un avion de combat et vous ne serez pas capables de vous battre avec. Mon médecin m’a dit que, dans les combats de chien, il y a des parties du cerveau qui se ferment. Voilà ce qu’il faut faire au combat.» Hitler avait la science infuse et il aurait révolutionné l’hydraulique si les Alliés lui en avaient donné le

temps. Il expliqua ainsi sa vision: «Le modèle actuel des bateaux ne se conforme certainement pas aux lois de la nature. Si tel était le cas, nous aurions un poisson équipé de quelque système de propulsion à l’arrière, au lieu des nageoires latérales dont ils sont pourvus. La nature aurait donné au poisson une tête profilée, au lieu de cette forme qui correspond plus ou moins exactement à un globule d’eau.» Mentionnons encore son goût pour l’astrologie, son impuissance à saisir les enjeux de la bombe atomique, son inclination pour l’extravagante «cosmogonie glaciaire», etc. Les élucubrations d’Adolf montrent que, hélas, l’ambition est rarement proportionnelle à l’intelligence. C’est ainsi que nous vîmes un homme incapable d’avaler un bretzel envahir l’Irak et l’Afghanistan.

Père Noël en crise

Encore une victime du krach boursier! Selon le propriétaire de ce magasin de la banlieue de Manille (République des Philippines), l’exportation des figurines représentant le Père Noël aurait nettement diminué.

Photo Aaron Favila / AP

Lire: Largo à Hong-Kong. En attendant l’adaptation cinématographique des aventures du célèbre milliardaire redresseur de torts (sur les écrans le 17 décembre), Largo paie, dans le nouvel album, sa dette envers la Triade qui l’avait aidé à sauver Simon en Birmanie. Scénario malin et dessin nerveux pour cette clôture des aventures chinoises. Van Hamme/Franck, Largo Winch (16): «La Voie et la vertu», Ed. Dupuis. Voir: Le combat d’une mère. Nouvelle réalisation et nouvelle grande réussite pour Clint Eastwood avec cette histoire vraie magnifiquement filmée dans le Los Angeles des années 30. Sans mièvrerie ni effet de manche, Angelina Jolie bouleverse dans son refus du mensonge d’Etat. Passionnante dénonciation de l’abus de pouvoir et du machisme. «L’Echange», de Clint Eastwood, en salle. Ecouter: Jazz et création. Le bassiste loclois, qui a slappé avec tout ce que la scène jazz romande compte de talents, inaugure son dernier disque par un spectacle basé sur l’électro acoustique et l’image, s’alliant notamment l’imaginaire de deux vidéastes. Olivier Nussbaum, spectacle et album «Naïma», en avant-première à l’ABC de La Chaux-de-Fonds le 28 et 29 nov. Faire: Une visite chic. Avec les City Guide Vuitton et ses six nouvelles destinations, dont Lausanne. «Vuitton City Guide 2009», dans les boutiques de la marque. Pour annoncer un événement: memento@migrosmagazine.ch


12 | Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

Népal: deux Romands à la rescousse

Katmandou, la capitale du Népal, compte environ 800 000 habitants.

Une délégation de Terre des Hommes, accompagnée par le philosophe Alexandre Jollien et par l’animateur Jean-Marc Richard, s’est récemment rendue dans l’Himalaya pour constater l’ampleur de la crise. «Migros Magazine» était du voyage.

D

ans les rues de la capitale Katmandou, la vie ordinaire bat son plein. Rien n’indique un quelconque ralentissement économique. Et pourtant, il suffit de comparer les prix de l’alimentation au salaire moyen pour se rendre compte de la catastrophe. Pendant que la crise financière occupe le monde, la spéculation sur les produits alimentaires, le riz en l’occurrence, s’intensifie. En une année, son prix a plus que doublé, avec les conséquences que l’on peut imaginer. Pour marquer la Journée internationale de l’alimentation, des bénévoles d’une association locale

soutenue par Terre des Hommes (Tdh), les Chhimekis – les voisines en népalais – ont décidé de témoigner sur la place centrale de Katmandou. But de l’opération: sensibiliser la population aux difficultés des plus pauvres. Une scène est montée, des dizaines de femmes et enfants se pressent à ses abords. Le spectacle peut commencer. Les badauds, touristes et Népalais, s’approchent. Pour les premiers, l’animation s’apparente à une simple distraction. Quelques photos et puis s’en vont. Les seconds ont le regard grave. Ils partagent le même quotidien. Il est question de prix des aliments, de renchérissement

de l’essence et du gaz. De l’impossibilité d’une part croissante de la population de se nourrir normalement.

Du riz mangé cru Au terme de l’action, une jeune femme s’approche du micro tendu par Jean-Marc Richard, présent en sa qualité d’ambassadeur des droits de l’enfant de Terre des Hommes. A 18 ans, elle est mère de famille et responsable des Chhimekis de son quartier, soit d’environ 50 familles. Les yeux emplis de tristesse, elle témoigne: «Depuis quelques mois, les prix du riz et de l’essence ont

H

im

NÉPAL

a

la

TIBET

ya Nepalganj palg

Europe

Asie

Katmandou Ka INDE

Afrique

BHOUTAN

200 km

augmenté de manière terrible. Certains jours, je n’arrive pas à acheter de quoi manger. D’autres, je ne peux cuisiner quelque chose de chaud. Nous sommes alors obligés de manger le riz cru.» Malheureusement, il ne s’agit pas d’un cas isolé, la po-


reportage

A 18 ans, elle prend en main le destin d’une cinquantaine de familles.

HUMANITAIRE | 13

Après les récoltes, le riz est étalé sur le sol afin d’être séché.

Des personnalités au service de la bonne cause

Alexandre Jollien (à g.) et Jean-Marc Richard.

pulation népalaise souffre de plus en plus. C’est la raison pour laquelle les Chhimekis se mobilisent. Forte de plus de 1000 volontaires, l’association, soutenue par Tdh, pare au plus pressant afin d’éviter les catastrophes. «Dans ce pays, la solidarité entre les gens est très forte. Ce qui permet à des projets comme ceux que nous avons avec les Chhimekis de s’implanter durablement», note Joseph Aguettant, le délégué de Terre des Hommes au Népal. Pour lui, cette exceptionnelle solidarité permet d’éviter des crises plus aiguës encore. Nous le voyons un peu plus tard dans un centre de vie enfantine,

l’un des autres projets phares de Tdh au Népal. Genre de garderie, ces espaces accueillent les enfants la journée pour permettre à leurs parents de travailler. Comme chez nous, les petits jouent, prennent leurs repas. Chose différente par contre: les petits y sont pesés une fois par mois. Ce qui permet de déceler rapidement les problèmes de malnutrition et donc d’agir directement avec les parents concernés.

Chacun s’investit selon ses moyens Dans l’un des centres de Katmandou, une vingtaine d’enfants nous accueillent. Espace sécurisé au pre-

D’un côté des personnalités romandes prêtes à s’engager pour une cause humanitaire, de l’autre une organisation cherchant une manière de communiquer efficacement sur ses actions. C’est grâce à la rencontre des deux que la journaliste de la TSR Manuella Maury s’est rendue en janvier au Bangladesh et que le philosophe Alexandre Jollien est allé au Népal à la découverte des projets

de Terre des Hommes. Des projets qu’ils peuvent désormais soutenir par leur témoignage. Par ailleurs, Tdh peut également compter sur le soutien de l’animateur radio et télé Jean-Marc Richard. Très impliqué dans les actions en faveur des enfants, notamment par l’intermédiaire de la Chaîne du Bonheur, il est aussi depuis trois ans ambassadeur des droits de l’enfant pour Tdh.

mier étage d’un petit immeuble au cœur d’un quartier populaire de la ville, l’endroit fonctionne grâce à la solidarité des parents. Chacun s’investit en fonction du temps dont il dispose pour faire fonctionner la petite structure. «Avec le soutien de Tdh,lescentrespeuventaujourd’hui accueillir des personnes de différentes classes sociales. Sans cela, nous serions contraints de n’ouvrir nos portes qu’aux classes moyennes», raconte Gauri, responsable auprès de Tdh des projets des Chhimekis. Payants, ces centres coûtent, par mois, en moyenne 600 roupies aux parents (le revenu mensuel moyen est de 3000 à 6000 roupies).

Mais les parents ne s’en plaignent pas. Le père de deux jumeaux explique qu’il se sent ainsi plus libre pour travailler et n’a plus à se soucier de la sécurité de ses petits. Ce qui ne l’empêche toutefois pas de s’investir chaque semaine quelques heures en faveur du centre. Car si les parents paient pour le placement de leurs enfants, ils sont aussi tenus d’œuvrer pour son bon fonctionnement. «Ils se sentent ainsi responsables de la marche du centre, de son entretien, de son équilibre financier», explique Gauri. LIRE LA SUITE EN PAGE 14


14 | Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

Dans l’arrondissement 34 de Katmandou, un centre de développement enfantin va prochainement ouvrir ses portes. Lequartier,unbidonvilleconstruit depuis plus de dix ans au bord d’une rivière boueuse, accueille environ 600 familles. En majorité des gens de la campagne venus chercher un avenir en ville. Sur place, l’odeur prend à la gorge, des déchets brûlent un peu plus loin. Accompagnés par les responsables du lieu, nous pénétrons à l’intérieur du bidonville. Les chemins très étroits sont bordés de maisons de taule, de bois, de terre ou de plastique. Une pièce unique accueille toute la famille. On y vit, on y cuisine, on y dort. Construit sur une petite place, à quelques mètres des toilettes et de la rivière, le centre de vie enfantine est l’un des rares bâtiments de briques blanches de l’endroit.

A Katmandou, des femmes sensibilisent la

Des espoirs déçus Quelques mamans impatientes de son ouverture se pressent sur les lieux. L’une d’entre elles nous raconte son parcours. Il ressemble malheureusement à celui de nombreuses autres femmes ici. Elle est arrivée dans le bidonville avec son mari, il y a plusieurs années en provenance des montagnes. Ils avaient prévu d’y rester seulement le temps pour lui de trouver du travail. «Le jour où il a trouvé un emploi, nous sommes allés habiter en ville. Mais il a rapidement perdu sa place, nous avons du quitter notre logement. 1500 roupies, c’était trop pour nous. Nous sommes alors revenus ici.» Depuis son mari l’a abandonnée avec ses enfants. Et malgré un emploi, elle préfère maintenant rester dans ce quartier. «Mon loyer n’est ici que de 500 roupies et dans quelques semaines, je pourrai laisser mon enfant au centre de vie enfantine. L’argent économisé sur le loyer me permettra de payer la garderie. Je pourrai aller travailler calmement, je le saurai en sécurité.» Insalubrité, eau non potable, proximité de la rivière, dans ce quartier, plus en-

Les enfants sont pesés une fois par mois (ici à Lalitpur).

Alexandre Jollien en visite dans un centre

A l’hôpital orthopédique de Banepa Premier projet de Terre des Hommes au Népal et l’un des plus importants, l’hôpital orthopédique de Banepa, à environ 30 km de Katmandou, accueille depuis 1985 les enfants et adolescents atteints de handicaps, dus à des malformations congénitales, des infections ou des traumatismes et accidents. Depuis son ouverture, le lieu a déjà accueilli pas moins de 29 154 enfants. Si l’hôpital a recueilli d’entrée le soutien de Tdh, c’est simplement qu’il est quasi impossible pour un enfant handicapé de

survivre au Népal. Pays majoritairement montagneux et aux voies d’accès chaotiques, la moindre jambe cassée peut avoir des conséquences dramatiques. C’est la raison pour laquelle les médecins de l’hôpital parcourent chaque année les régions les plus reculées à la recherche d’enfants nécessitant des soins de types orthopédiques. La grande majorité des jeunes actuellement en traitement le sont pour des pieds bots. Une malformation de naissance aujourd’hui disparue de nos pays.

Un enfant népalais traité pour un pied bot.


reportage

«Aider les autres, c’est grandir!» Impressions d’Alexandre Jollien recueillies au cours de son voyage au Népal. Vous disiez souvent que le bonheur est intérieur, maintenezvous cette idée? Non! Dire cela ici s’apparenterait à de la maltraitance. Comment parler d’intériorité du bonheur à des gens qui n’ont même pas d’eau potable?

population aux problèmes de nutrition. Qu’est-ce qui a changé dans votre regard? Avant le voyage, on m’avait présenté les projets et parlé de pauvreté. Mais c’était théorique. J’ai maintenant des images. Une jeune fille qui passe 14 heures par jours dans la rivière pour récolter du sable, c’est très réel. Je suis profondément choqué par ce que j’ai vu. J’en dors mal la nuit. Quelle est l’image que vous allez ramener de votre voyage? L’image la plus forte pour moi, c’est celle du bidonville. J’y ai vu une pauvreté extrême, mais en même temps de la dignité. Je me dis qu’il y a des gens et des enfants qui seront marqués à vie alors que

quelques francs suffiraient à les sortir de cette existence. Mais il y a tellement à faire, par où commencer? Si on ne fait rien, qu’a-t-on de plus? Rien! En distribuant un paquet de biscuits à des enfants du bidonville, je me suis dit que c’était dérisoire. Mais si j’étais resté les bras croisés, je ne me serais pas senti digne de leur confiance. Aider 30 familles sur 600, ce n’est pas grand-chose. Mais peut-être qu’un îlot de résistance pourra grandir. Quel bilan tirez-vous de votre expérience au Népal? Je constate que l’on peut visiter un pays en passant à côté de l’essentiel. En faisant un trek au Népal, on se dit qu’il y a un peu de pauvreté, mais on ne voit pas la situation dans laquelle vivent les gens. J’ai tendance, comme nous tous, à considérer ma petite vie pépère idéale. Je peux maintenant décider de continuer à vivre dans cette illusion, ou alors de m’investir pour les autres. Il serait indécent de ne pas profiter du confort de nos vies, mais il faut savoir que l’on peut aider d’autres personnes. Aider les autres, c’est grandir!

de vie enfantine.

core qu’ailleurs, la sécurité des enfants inquiète les parents. D’ailleurs, il y a quelques mois, une fillette s’y est noyée en marchant sur des sacs en plastique qui flottaient sur l’eau. Elle pensait qu’il s’agissait de la terre ferme. «Il suffirait de quelques milliers de francs pour changer complètement la situation du bidonville. Et pourtant personne ne fait rien», se révolte Alexandre Jollien. Une première pour lui, ce voyage devait lui permettre de concrétiser son engagement pour les plus démunis. Aujourd’hui, c’est certain, il se battra pour sensibiliser les Suisses aux rudesses de la vie de cette population.

Hors des villes aussi la situation sanitaire et alimentaire préoccupe. Pour s’en convaincre, nul besoin de chercher beaucoup. Nous nous rendons à environ trois heures de route de la capitale.

Une maladie détruit les récoltes de céréales A environ 1500 mètres d’altitude, le paysage déploie ses fastes. Rizières en terrasses, végétation luxuriante, le temps semble s’être arrêté.Chef-lieudelarégion,Lalitpur se compose d’une vingtaine de maisons. La population locale vit grâce à l’élevage et la culture. Depuis quelques mois pourtant, la crise alimentaire a rattrapé ces vil-

lageois. La faute à une maladie qui détruit les récoltes de céréales et, comme ailleurs, au prix du riz. La responsable d’une organisation locale raconte: «La population cultive et élève des vaches et des poules. Il y a encore deux ans, avec la vente du lait, les paysans pouvaient s’acheter du riz. Aujourd’hui, les gens sont contraints de vendre le lait, les céréales et les œufs pour pouvoir s’en offrir.» Et ce, avec les conséquences sanitaires que l’on imagine. Alors que le sous-poids touchait 30% des enfants en 2007, il concerne aujourd’hui 55% des enfants suivis dans la région. Et rien ne permet d’espérer une amélioration prochaine de la situa-

HUMANITAIRE | 15

tion. A tel point que Joseph Aguettant parle d’un tsunami alimentaire. «Les problèmes de nutrition auxquels on ajoute des conditions d’hygiène difficiles, le manque d’eau potable notamment, auront des conséquences dramatiques. Il faut s’attendre à des milliers de morts.» La pesée mensuelle qui se tiendra quelques minutes plus tard dans le village ne fera que confirmer ses propos. La courbe de poids de certains enfants présente une chute inquiétante. Et où que nous nous rendions dans le pays, le problème reste le même. A Koholpur, un petit village proche de Nepalgang, une ville au sud du Népal à la frontière avec l’Inde. Le centre de vie enfantine a été reconstruit il y a quelques mois grâce à l’aide de la Chaîne du Bonheur. Malgré les efforts qui y sont réalisés, la dernière pesée a révélé des chiffres peu encourageants. Sur 93 enfants suivis, 40 sont désormais en situation de sous-poids. La région est pourtant le grenier à riz du pays. Mais ici, ce sont les autres aliments qui font défaut. Que faire alors? Vaut-il vraiment la peine de se battre contre des moulins à vent? «Des milliers d’étoiles de mer sont échouées au bord de la mer. Un homme passe et en remet une à l’eau. Un autre lui demande pourquoi n’en rejeter qu’une à la mer alors qu’elles sont des milliers. Le premier lui répond que si son geste apparaît comme dérisoire, pour cette étoile de mer, il change tout.» Une histoire en forme de parabole qui pour Alexandre Jollien illustre au mieux le travail effectué par Terre des Hommes au Népal. Textes et photos Steve Gaspoz (de retour du Népal)

Un cycle de conférences sur le Népal sera donné par Alexandre Jollien et Jean-Marc Richard durant le premier trimestre 2009 Plus d’informations sur: www.tdh.ch A l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant ce jeudi, plus de 5000 enfants s’engageront en Suisse en faveur de l’action «Les petits métiers des enfants des rues» de Terre des Hommes. Ils sensibiliseront la population au travail des enfants dans le monde.


16 | Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

L’homme aux doigts d’ange De Dalida à Madonna, il les a toutes maquillées. Ou presque. Ercole Zenna, make-up artist international, installé à Lausanne, aime soigner les femmes. Parce qu’elles le valent bien!

D

ès le pas de porte, une odeur d’encens vous saisit les narines. Et aussitôt une lumière douce, à cause des rideaux clairs, des cages à oiseaux vides, accrochées çà et là, des coussins roses orangés qui donnent à la pièce une tenue tonique. Et puis, partout, des anges installés sur les armoires, rêveurs aux miroirs, boudeurs au sol. De l’air suspendu et des bouquets de couleurs. Chez Ercole Zenna, on respire plus lentement, on prend le temps.

Il raconte avec pudeur Lui, il est tout en noir, ce jour-là. Avec cette élégance effacée, cette distinction un rien classique que donnent les années vécues dans l’ombre parfumée des stars. Volubile, avec son accent italo-grec, l’esthète raconte ses rencontres avec pudeur. Pourtant, il les a presque toutes maquillées, ces vedettes qui font la une des magazines, ces héroïnes des pages glacées. Britney Spears, «quand elle était encore normale», Michelle Pfeiffer, Jennifer Lopez, Céline Dion et même Madonna. «Oui, j’ai maquillé beaucoup de femmes. Souvent on me dit que je calme les gens, que je donne la paix.» Il évoque encore Ornella Muti, Sophia Loren, Anna Ma-

gnani «qui se trouvait moche avec ses poches sous les yeux, mais qui avait un vrai charisme». Son regard s’embrume un peu quand il se souvient de Dalida, «la diva, la princesse, qui cachait derrière les apparences tellement de solitude et de tristesse». Il a l’émotion à fleur de peau, Ercole Zenna. Toujours prompt à s’enflammer, à vibrer, à faire danser ses mains. Un tempérament toscan, qui lui vient de son enfance à Lucques. Père strict, mère adorée. Qu’il maquillait déjà quand il était petit, lui, le garçon «mystique et mystérieux, effrayé de rien et curieux de tout». Il découpe les pages des magazines de mode. Et regarde déjà la forme et la couleur des yeux. Non, il ne sera pas docteur ni avocat, malgré les insistances paternelles. Il veut devenir artiste, se lance dans la danse classique. Pendant treize ans. Mais sa carrière sur les pointes est coupée net par un grave accident de voiture. Il se tourne alors vers les beaux-arts. A Rome, Milan, Paris. Mais le vivant est plus fort que le canevas et la fascination des gens le fait passer de la toile aux visages. «J’ai toujours aimé découvrir les visages, leur caractère. Déceler ce qui se cache derrière, s’ils souffrent ou non. En vingtcinq minutes, vous apprenez beaucoup de choses.»

Ercole Zenna est resté un homme simple et modeste, même après avoir passé une vie au milieu des paillettes et des artifices.

Berlin, Londres, New York. Les grandes capitales ne lui ont pas fait tourner la tête. La beauté des femmes non plus. Ercole Zenna cultive la modestie, la simplicité, le retrait, dans son appartement lausannois, «où circule une énergie particulière». Même s’il a passé sa vie au milieu des artifices, il n’est pas un homme des apparences. Des photos d’actrices avec des autographes? Il n’en a quasiment pas. Seuls deux portraits sont installés dans sa chambre à coucher, ceux de Madonna et de Tina Turner. «Tout le monde est beau pour moi. Chaque

femme est une star! Un bon cuisinier, une femme de ménage ou les humanitaires qui aident dans les pays en souffrance, ce sont eux, les vrais héros.» D’ailleurs, pour se reposer des icônes glamour – «elles sont difficiles, il faut beaucoup de patience avec elles» – il a ouvert depuis quelques années une école de maquillage pour Madame Tout-le-monde. Donne des cours à toutes, se penche aussi sur les femmes atteintes d’un cancer. Restaure les beautés abîmées, mais surtout les confiances perdues. «Là, avec les couleurs, je redonne l’espoir de vivre.»


récit

ERCOLE ZENNA | 17

Ercole Zenna: «Mon métier d’artiste, c’est de donner confiance aux autres.»

Un correcteur, du fond de teint et un peu de poudre. Ercole Zenna a le pinceau léger, parce qu’il sait que le vrai secret est ailleurs. Ni dans les crèmes de soin ni dans l’excès de fard. «Il faut être positif, chasser la haine et l’envie de son cœur. Et puis, éviter le stress, manger sainement pour avoir le teint frais. La santé, c’est l’essentiel.» Et de citer Claudia Cardinale qui «est belle parce qu’elle accepte ce qu’elle devient, de vieillir». Oui, il aime la peau qui se tanne, l’épaisseur de la vie qui s’inscrit dans l’expression d’un regard. Et regrette les vraies grand-

mères aux cheveux blancs, qu’on n’aperçoit plus dans la rue. En trente ans de métier, pas une ride de lassitude. Il continue de voir dans chaque visage «un livre, qui parle à chaque fois une langue différente». Et veut, à 53 ans, donner un prolongement à sa carrière de maquilleur international. Aller plus loin que le beau en faisant le bien. Aider les autres. Il tend ses «mains bénies», montre ses paumes rouges: «Elles ont un don, que j’ai reçu au berceau, mais je ne voulais pas y toucher. J’avais peur.» Il dit que, par

le seul contact, il apaise. Douleurs, brûlures, angoisses. Certains viennent déposer là leur fatigue de vivre, d’autres leur peur d’un examen. Ercole Zenna reçoit donc chez lui une à deux personnes par jour. Se consacre tous les dimanches à la méditation, se ressource en marchant près de l’eau. «Je ne suis pas fanatique. Je crois aux anges, à Bouddha, à la Vierge Marie. En une force.»

Comme un trait d’union entre les hommes Beauté extérieure et intérieure, pour lui, deux faces d’une même

réalité. «Je sais maintenant que mon métier d’artiste, c’est de donner confiance aux autres.» Sur sa fenêtre, il abrite deux colombes, Dolce & Gabbana. Qu’il laisse s’envoler parfois au-dessus des toits de la ville, mais qui reviennent toujours dans leur cage. Comme un trait d’union entre les hommes. «Je ne rêvais pas de voyager, mais j’ai compris pourquoi j’ai dû le faire. Pour donner beaucoup de lumière.»

Patricia Brambilla Photos Pénélope Henriod

Infos supplémentaires sur: www.make-upstudioercole.ch


Nouv

Valable du 18

Café en grains Exquisito Crema* onctueux et aromatique pour machines automatiques 500 g 5.80

Ramequins au fromage Léger* surgelés 30% de matières grasses en moins 280 g 3.10 Carpaccio de saumon Norway avec sauce* Filet de saumon fumé très finement tranché, avec sauce au citron. Elaboré en Suisse avec du saumon d’élevage de Norvège. 2 portions de 55 g de saumon + 20 g de sauce 8.90

Ketchup Léger* avec 50% de glucides et 45% de calories en moins que les ketchups traditionnels 520 g 2.90

Légumes tendres du jardin Hipp* (à partir de 4 mois) Avec de précieux acides gras oméga 3 tirés de l’huile de colza bio, sans sel ajouté, pauvre en sodium 125 g 1.75

Ice Tea en poudre Winter Edition mandarine ou cassis* Deux variations hivernales avec de la vitamine C le sachet de 90 g 1.–

Madagascar 2 - Mini Alex surgelé; nuggets de poulet en forme de lion. 8 pièces, 400 g 7.50


veau

8.11 au 1.12

Diverses lampes de poche Varta Exemples: Varta Premium Light* LED puissante, lampe en aluminium résistante aux chocs et aux éclaboussures (batteries incluses) 24.90 Varta Robinson Light pour enfants* Lampe d’extérieur robuste avec dragonne et passant ceinture (batteries incluses) 14.90

Total Color Protect Liquid avec filtre de couleurs et de saleté intégré pour préserver l’éclat de votre linge. Filtre les couleurs qui dégorgent et les impuretés présentes dans l’eau. 1,5 litre 15.90

Quartiers de pommes bio* épluchés et surgelés, issus de l’agriculture biologique 600 g 6.20

Bonhommes en pâte précuits réfrigérés A déguster tout chauds sortis du four. Les nouveaux bonhommes en pâte du rayon frais sont un véritable délice! 2 pièces, 300 g 3.90

Set cadeau UDV Ventes Gold* Eau de parfum et déodorant 26.– Set cadeau UDV Love By* Eau de parfum et déodorant 28.– Lait sans lactose* Demi-écrémé, avec 1,5% de matières grasses, UHT homogénéisé 500 ml 1.25 *En vente dans les plus grands magasins Migros.

Salsa di Noci Agnesi* Sauce Gourmet avec noix, noix du Brésil et noix de cajou pour rehausser sauces pour pâtes et autres 130 g 4.60


20%

sur tout l’assortiment KNORR. Valable du mardi 18.11 au lundi 24.11. 2008.

E. R I A RS E V I N t. AN N ! O ss a n S e r E N R é B KNORRLI CÉLÈ Z-E ncore plus int E T I F O e PR FÊTEZ-LE AVEC LUI rEeuTx produits KNORR à un prix u o Pour peu de temps, de nombreux et sav

Profitez-en pour découvrir d’autres produits KNORR :

Soupes – savoureuses aux ingrédients naturels, sans additifs exhausteurs de goût !

Bouillon de légumes aux ingrédients 100% naturels – et tous vos plats sont naturellement savoureux !

Sauce Champignons – une délicieuse sauce dans son sachet fraîcheur. Réchauffez et savourez ! En vente dans les plus grands magasins Migros.

KNORR est en vente à votre Migros


chronique | 21

Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

MINUTE PAPILLON

Mon chien et le paradoxe de Zénon

Parfois, vous le savez bien, se dessine sur nos lèvres un sourire que personne, autour de nous, ne peut comprendre. C’est que soudain un souvenir, une image nous revient en mémoire et nous éclaire un instant. On a l’air de sourire de rien, en réalité on brûle de son propre feu intérieur. Cela m’est arrivé tout à l’heure, alors qu’un minuscule épisode de ma vie se frayait un chemin dans mon esprit.

Jean-François Duval, journaliste

Mon petit border terrier avait trois mois lorsqu’il a pris ses quartiers chez moi. Depuis deux jours, nous fai-

sions connaissance. Je l’avais emmené promener sur les bords de l’Arve, à Genève. Un manuel d’éducation canine m’avait appris qu’il n’est pas sot, avec un jeune chiot délivré de sa laisse, de changer brusquement de direction, de jouer à cache-cache. Cela le contraint à vous chercher, à tenir à vous, c’est une façon de créer chez lui une petite inquiétude à l’idée qu’il pourrait ne jamais vous revoir et qu’il se doit donc d’être constamment attentif à l’endroit où vous vous trouvez, prêt à répondre à votre signal. Publicité

Honte à ces gens dont les chiens folâtrent indûment et prennent la poudre d’escampette! Sous bois, nous longions un chemin terreux, accompagnés des remous du cours d’eau. Je mijotais mon coup.

Soudain, alors que mon chiot regardait ailleurs, je me suis furtivement glissé derrière un tronc d’arbre. Deux secondes plus tard, mon petit animal tournait la tête de gauche et de droite, se demandant bien où j’avais disparu. Or, à cet instant précis, un joggeur a jailli sur le sentier. Mon chien l’a aussitôt pris pour moi et s’est lancé à sa poursuite! Evidemment, je ne cours pas aussi vite qu’un joggeur. Tous deux, le joggeur et le chiot qui lui collait aux baskets, avaient pris une confortable avance lorsque, pétrifié de surprise, je me suis à mon tour mis en mouvement, donnant à mes jambes toute la vitesse dont elles étaient capables. Bien sûr, j’ai crié, crié. Mais en vain, car le joggeur, les écouteurs d’un iPod plantés dans les oreilles, restait sourd à mes appels, et le chiot tout autant, peut-être parce qu’il avait encore de trop petites oreilles. Vous n’imaginez pas mon émoi: cette merveilleuse petite bête allait disparaître de ma

vie à jamais! Je courais comme un forcené mais l’écart ne diminuait pas. De plus, tout en courant, je me souvenais du paradoxe de Zénon, fameux philosophe grec, et mon désespoir s’accroissait horriblement. Zénon soutient en effet qu’une pierre, ou une flèche, même adroitement tirée vers sa cible n’atteindra jamais son but. Pourquoi? Parce que, avant de l’atteindre, il lui faudra d’abord parcourir la moitié de la distance qui l’en sépare, et avant cela, la moitié de cette moitié, et encore avant cela, la moitié de la moitié de la moitié de la distance, et ainsi de suite, si bien que la flèche n’atteindra jamais son but, pire! elle ne quittera même jamais la corde de l’arc tendu! J’étais cette flèche qui ne rejoindrait jamais son chiot lequel, à ce moment de ma réflexion, n’était déjà plus qu’un point à l’horizon. C’est alors que, en dépit de Zénon, j’ai réalisé que j’étais tout de même bel et bien en mouvement. J’allais

même très vite. Si vite que je me suis envolé. Contre Zénon et toute la philosophie grecque, figurez-vous que j’ai atteint mon but, rattrapé mon chien. Sacrée journée où, à jouer les maîtres, j’ai appris qu’il ne faut pas toujours les écouter.


22 | Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

«Un monde désenchanté est insupportable» Dans son dernier ouvrage, «Autobiographie d’un épouvantail», Boris Cyrulnik traite de tous ceux qui, pour une raison ou une autre, ont le sentiment de «faire fuir les autres». Rencontre avec le célèbre neuropsychiatre à Paris.

E

thologue au départ, neurologue, psychiatre, cofondateur du Groupe d’éthologie humaine, Boris Cyrulnik s’est fait connaître du grand public à travers des succès de librairie comme Les nourritures affectives, Un merveilleux malheur, Les vilains petits canards. Constatant que, dans des conditions incroyablement adverses de fracas familial et social, certains enfants parviennent malgré tout à s’épanouir et à réussir leur vie d’adulte, Cyrulnik a introduit et popularisé en France le concept de «résilience». La résilience étant cette capacité que nous possédons tous, quoique à des degrés très divers, de faire face aux aléas de la vie, si traumatisants soient-ils. Voici quelques années, on a appris que Cyrulnik avait lui-même eu le parcours d’un enfant résilient, puisqu’il avait passé par l’Assistance publique et échappé de justesse à la déportation. En 1944, à l’âge de 6 ans, vous échappez à la déportation en sortant du convoi qui vous emmène à Drancy. C’est à partir de ce moment-là qu’est né votre sentiment d’être un épouvantail?

Non. A l’époque où j’ai été arrêté, je n’étais pas encore un épouvantail. Ce sentiment n’est venu que plus tard. Après avoir échappé à Drancy, j’ai mené une existence

très instable, vécu trois jours chez une dame qui m’a recueilli, travaillé comme garçon de ferme… En fait, ce n’est qu’à partir du moment où j’ai pu prendre un peu de recul, après la guerre, que je me suis senti, pendant une période, un «épouvantail». Un épouvantail met en fuite, fait peur. On a peine à vous imaginer sous ce jour...

«Longtemps on n’a pas voulu entendre les récits des enfants abusés» Et pourtant… Dès qu’on est chassé de la condition humaine, on devient très vite un épouvantail. On fait peur à cause de ce qu’on a vécu et de ce qu’on peut en dire. Les gens ne veulent pas savoir, pas entendre certaines choses, tant elles sont horribles, et si vous les racontez quand même, vous les faites fuir. C’est ainsi que longtemps on n’a pas voulu entendre les récits d’enfants abusés, préfé-

rant croire qu’ils fabulaient. Les exemples de déni sont nombreux. » Savez-vous qu’on a même tenté de nier certains aspects de la Première Guerre mondiale? Chaque famille avait son gazé, sa «gueule cassée». Et on n’en parlait pas! Il ne fallait pas horrifier les jeunes générations avec des histoires atroces. Les «gueules cassées» – expression qui désignait ceux dont le visage était fracassé, détruit – étaient dissimulés dans les hôpitaux, dont ils ne sortaient qu’avec un masque – comme les grands brûlés de la face aujourd’hui. Alors voilà, les épouvantails ce sont tous ceux qui rappellent l’horreur, qu’elle soit physique ou psychique. Gueules cassées de 14-18, rescapés du génocide rwandais… et bien d’autres. Vous, comment vous sentiez-vous en tant qu’épouvantail?

On a le sentiment d’avoir un cœur en bois et de la paille dans la tête. Je n’avais plus de famille, jamais été à l’école… Je n’aime guère parler de moi. Mais mon histoire, je la retrouve, presque de manière permanente, chez les enfants que je rencontre sur le terrain, à Moscou, en Colombie, en Roumanie, LIRE LA SUITE EN PAGE 25

Boris Cyrulnik: «A 11 ans, je me rêvais


entretien

BORIS CYRULNIK | 23

psychiatre. Parce qu’un psychiatre, me disais-je, c’est celui qui comprend ce qui se passe dans l’âme des autres.»


S

M ex c e n t s n E cli s le

LE PLEIN D’ÉMOTIONS À PRIX EXCLUSIF. Vous avez jusqu’à la fin de l’année pour profiter d’entrées journalières pour Europa Park à un prix préférentiel, valables en 2009. Concrètement, les adultes paient 31.50 euros au lieu de 34, les enfants (entre 4 et 11 ans) et les seniors, 28 euros au lieu de 30. Cette offre, limitée à 10 000 entrées journalières, est réservée aux clients Migros. Faites le plein de sensations à Europa Park où vous attendent un grand huit à vous couper le souffle, des spectacles captivants et bien d’autres surprises. Achetez vos entrées sur

www.europapark.de/migros-tickets

MGB www.migros.ch

IX NEL R P ON r I ou T p S A sivité gros. N E i lu


entretien

Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

BORIS CYRULNIK | 25

au Pérou… Quand j’entends les enfants soldats au Liban m’expliquer: en temps de guerre, je sais comment faire, mais en temps de paix je ne sais plus… eh bien, je comprends parfaitement ce qu’ils veulent dire. La fin de la guerre, c’est loin d’être la fin des problèmes… Sortir de la condition d’épouvantail, c’est redevenir capable de rêver le futur?...

Ce n’est que vers 10, 11 ans que j’ai été capable de rêver mon futur, je me disais; quand je serai grand, je serai écrivain, ou metteur en scène. C’est ce que sont devenus ma fille et mon fils, l’une est cinéaste, l’autre musicien – et c’est ce que je serais devenu avant eux si ma trajectoire avait été normale (rires). Faire de la mise en scène aurait été pour moi une façon de maîtriser le temps. Finalement, j’ai entendu ou lu quelque part le mot «psychiatre» – alors qu’en 1948, il n’y avait pas plus de vingt psychanalystes en France! Et que la croyance populaire, qui appelait les psychiatres des «aliénistes», les imaginait surtout comme des «gardiens de fous» dans les asiles. N’empêche, à 11 ans je me rêvais psychiatre. Parce qu’un psychiatre, me disais-je, c’est «celui qui comprend ce qui se passe dans l’âme des autres». Vous voyez, toute ma carrière future a tenu dans un «règlement de compte» avec mon passé (rires). Encore que, très jeune, à 14 ans, je me suis d’abord lancé dans l’action politique. Comment ça!

Un Français sur trois était de gauche, après la guerre. Et à 14 ans, je militais au sein de la JCF, la Jeunesse communiste de France. A 16 ans, j’ai été envoyé par mes dirigeants en Roumanie. Un oncle à moi m’avait donné les adresses de Juifs d’Europe centrale, qui avaient participé à ses côtés à la Résistance en France. Mais arrivé en Roumanie, plus personne à aucune de ces adresses! Le bloc soviétique s’était constitué, les Russes allaient bientôt envahir la Hongrie… A 16 ans, j’ai donc arrêté ma carrière dans les jeunesses communistes.

Pour «Autobiographie d’un épouvantail», Boris Cyrulnik a reçu lundi dernier le prix Renaudot du meilleur essai.

Revenons aux épouvantails. Comment un épouvantail retrouvet-il un visage humain?

Je raconte dans mon livre le cas d’une femme qui a grandi pendant la guerre dans une famille d’accueil. Elle adorait son père d’accueil. Un jour, elle lui demande: papa, mon vrai père, ma vraie mère, c’étaient qui? Réponse: ton vrai père était un Boche, et ta mère une pute. On considérait alors que toutes les femmes qui avaient couché avec des Allemands, et même avec les libérateurs américains, étaient des putes. Cette seule

phrase a suffi à rendre cette femme malheureuse toute sa vie. Elle se pensait comme le produit d’une histoire inracontable… Et puis, un jour, la cinquantaine venue, elle décide d’en avoir le cœur net, elle entreprend des démarches, retrouve des documents, des témoins. Et elle apprend qu’entre son père allemand et sa mère française, il y a eu une très belle histoire d’amour. Du coup, tout son passé en est remanié! Toute son histoire prend un éclairage nouveau. Elle retrouve une fierté. Voilà: énormément de choses dé-

Bio express Né le 26 juillet 1937, Boris Cyrulnik a grandi à Bordeaux. En 1942, ses parents, juifs russo-polonais, sont déportés et l’enfant est abandonné à l’assistance publique. Une institutrice le prend alors sous son aile. Mais lors de la rafle du 10 janvier 1944, à la suite d’une dénonciation, il est à son tour arrêté et parqué à la synagogue en vue de son transfert vers le camp de Drancy. Il parviendra à s’échapper et retrouvera bien plus tard l’institutrice qui l’avait aidé; en juillet 1997, elle recevra à son initiative la Médaille des Justes. Après la guerre, il exercera de nombreuses activités, maître nageur, rugbyman, avant d’entreprendre des études de médecine. Il vit près de Toulon. A lire: Boris Cyrulnik, «Autobiographie d’un épouvantail», Ed. O. Jacob, 2008.

pendent de la façon, du regard que l’on jette sur sa propre histoire. Même chose pour les grandes histoires collectives, d’ailleurs.

Parfaitement! Voyez Emile Zola. Au XIXe siècle, c’est grâce à cet écrivain que toute la classe ouvrière prend une autre image d’elle-même. Les ouvriers, grâce à ses livres, cessent de se regarder comme de vulgaires appendices des nouvelles machines de la révolution industrielle. » Je reviens de Monterrey, dans la banlieue de Lima, où vivent dans une très grande pauvreté des indiens Lambayeque. Pendant des décennies, ces indiens ont eu le sentiment qu’ils étaient des moins que rien. Et puis voici qu’un jour arrive un archéologue qui leur apprend que leur ethnie descend d’une civilisation pré-incaïque qui a autrefois bâti des pyramides, qu’on a découvert à Batán Grande des tombes riches en ornements funéraires — des fouilles sont enLIRE LA SUITE EN PAGE 26


26 |

entretien

BORIS CYRULNIK

Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

core en cours. Eh bien, grâce à cet éclairage, à ce récit nouveau apporté par un seul homme, ces indiens ont complètement repris confiance dans leur propre histoire et travaillent aujourd’hui à se montrer à la hauteur de celle-ci. En quelques années, ils ont passé de la honte à la fierté, leur communauté s’est réorganisée, a retrouvé un élan… C’est merveilleux.

«Le propre de l’être humain est de se raconter des histoires.» donc de nouveaux, stupides et autodestructeurs.

Vous-même, quel est au fond votre rôle, sur le terrain?

J’essaie surtout d’être le porteur de la bonne parole (rires). A Moscou – 40 000 enfants des rues! –, à Saint-Pétersbourg, au Rwanda, en Colombie, ou au Liban, j’essaie à la fois de toucher les politiques et les universitaires – c’est le côté «frime», indispensable parce qu’il faut éveiller les responsables à une prise de conscience: mieux vaut créer des centres d’aide pour les jeunes plutôt que de les envoyer en prison. Et d’autre part, je vais sur le terrain, avec les éducateurs de rue, les psys, les services sociaux, pour bien comprendre la situation. Certaines sociétés ou cultures fonctionnent-elles davantage comme des «tuteurs de résilience» que d’autres?

Tout à fait. Une femme agressée sexuellement se voit aussitôt mise au ban de la société dans les sociétés arabes – comme c’était aussi le cas dans les sociétés chrétiennes il n’y a pas si longtemps. Mais des femmes qui ont aux Etats-Unis subi exactement le même type de violences s’en sortent beaucoup mieux, parce que la société américaine, où les organisations féministes sont très actives, leur apporte son plein soutien. De la même façon, on a pu constater que les enfants qui ont survécu au génocide rwandais se remettent bien mieux s’ils ont été accueillis

Fragile de nature, l’espèce humaine a au fil de son histoire montré d’étonnantes capacités de résilience…

«La fin de la guerre, c’est loin d’être la fin des problèmes.»

dans des pays étrangers que s’ils ont dû rester sur place. Pour surmonter les fracas existentiels, vous parlez carrément de la nécessité de se créer des «chimères».

Le monde n’est vivable qu’à condition que nous sachions un peu l’enchanter. Un monde désenchanté devient très vite absurde, insupportable. Et tous nos récits sont nés pour l’enchanter un peu. Les animaux ne se racontent pas d’histoires; le propre de l’humain, c’est de s’en raconter. Légendes, traditions, romans, films, séries télévisées, chansons, tout cela nous aide à mettre en forme le réel, à lui donner une forme narrative et donc compréhensible. C’est tout cela que j’entends par «chimère»: une chimère est une construction où l’imaginaire tient sa part. Créer une chimère, c’est recomposer un

puzzle – qui peut être le puzzle de sa propre vie, voire l’histoire d’une collectivité, d’une civilisation, afin de lui donner un sens cohérent. A vous lire, on a aussi le sentiment que les épreuves dans la vie sont finalement constructives…

Oui, c’est à travers des épreuves successives que l’on se forge sa propre identité. Tout le problème, c’est que certains événements sont si traumatiques qu’ils vous détruisent. Autrefois, les rites d’initiation imposaient aux jeunes des épreuves surmontables, auxquelles ils devaient se préparer. Aujourd’hui, tout cela a disparu. Je crois d’ailleurs que si la jeunesse d’aujourd’hui s’invente tant de conduites à risque, prise de drogue ou d’alcool jusqu’au coma éthylique, recherche de l’extrême, etc., c’est précisément que les rites d’initiation font défaut. Les jeunes en inventent

C’est vrai qu’au cours de son évolution, l’espèce humaine a fait preuve de telles facultés adaptatives que certains ont parlé, à son propos, de résilience naturelle. Dans Autobiographie d’un épouvantail, j’évoque cependant la mésaventure qui est survenue aux cerfs sika de l’île de Jam. Débarqués en 1916 sur cette île proche des côtes du Maryland, ils y ont d’abord magnifiquement prospéré. Puis, ils y sont inexplicablement presque tous morts quarante ans plus tard. Pourquoi, en fait? Parce qu’ils avaient fini par s’y retrouver en situation de surpâturage. C’est peut-être une métaphore de ce qui attend l’être humain. Parfois, ce n’est pas par ses faiblesses, mais par ses points forts qu’une espèce disparaît. Notre succès adaptatif, notre résilience à nous humains, pourrait être cause de notre disparition, tant notre adaptation se fait au prix de modifications de notre environnement. L’histoire du vivant sur notre planète a déjà connu cinq extinctions. Rien n’exclut que l’homme ne soit pas en train de préparer la sixième.

Publicité

Pneus d’hiver à prix Migrol. Incl. 2 ans garantie remplacement des pneus + points bonus CUMULUS.

M-CUMULUS: 1 point bonus pour 2 francs d’achat.

25 Migrol Auto Service dans toute la Suisse: aussi dans votre région! Infos: www.migrol.ch ou tél. 0844 21 21 21

Propos recueillis par Jean-François Duval Photos Kaï Jünemann


de n i u G lpla e Hot e / en d sse i u S

Transatlantique royale à bord du Queen Mary 2 Traverser l’Atlantique une fois dans sa vie à bord du paquebot le plus réputé et élégant de tous les temps signifie fascination à l’état pur !

Le Queen Mary 2 Élégance et perfection ! Plus de 100 attractions vous attendent à bord, dont le planétarium, un Spa exclusif et des suites luxueuses. Grande gastronomie grâce aux nombreux restaurants. Cabines avec réfrigérateur, coffre-fort, téléphone, TV, douche / bain et sèche-cheveux.

Dates 2009 Europe – Amérique, itinéraire 1: voyage 2: 25.5, voyage 4*: 15.8, voyage 6: 26.9 Amérique – Europe, itinéraire 2: voyage 1: 24.4, voyage 3*: 28.7, voyage 5: 21.8

Itinéraire 1 d’Europe en Amérique 1er jour: Suisse – Londres. Vol de ligne de Genève à Londres. Transfert à Southampton. Embarquement.

14419002

2e – 6e jour: en mer. Votre hôtel flottant satisfait toutes les exigences. Wellness dans le Spa du Queen Mary, l’élégant casino Empire ou le théâtre avec une représentation de haut niveau.

Prix en francs par personne Catégories Intérieure standard (cat. D6) Extérieure standard (cat. C3) Extérieure standard (cat. C2) Extérieure standard (cat. C1) Extérieure balcon (cat. B3) Extérieure balcon (cat. B2)

1 3785.– 4200.– 4265.– 4415.– 4495.– 4565.–

Prix pour autres catégories et occupation personne seule, sur demande.

7e jour: New York. Voici l’apparition, dans les brumes matinales, des gratte-ciel de Manhattan. Tour de ville exhaustif et transfert au Novotel New York Times Square de classe moyenne, idéalement situé. 8e jour: New York. Journée libre pour faire vos propres découvertes. 9e jour: New York – Suisse. Lèchevitrine ou dernières visites. L’après-midi, transfert à l’aéroport et vol de retour en Suisse. 10e jour: arrivée à Genève.

Itinéraire 2 D’Amérique en Europe Voyage en sens inverse au départ de New York. Vous passez deux jours à New York dans l’hôtel de classe moyenne Novotel New York Times Square. L’après-midi du 3e jour: embarquement. 4e au 8e jour en mer. 9e jour, débarquement à Southampton, transferts à l’aéroport et vol de retour à Genève.

2 3895.– 4310.– 4375.– 4520.– 4605.– 4675.–

Voyages 3* 4* 4895.– 5245.– 5500.– 5820.– 5585.– 5920.– 5715.– 6035.– 5830.– 6150.– 5915.– 6235.–

* Trajets de/à Hambourg Voyages (No 3 + 4) de/à Hambourg. Programme à New York identique aux trajets de/à Southampton. Vous bénéficiez cependant de deux autres nuits à bord et d’un tour de Hambourg. Vols et transferts de ou à Hambourg compris dans le prix. Prestations ■ Vol SWISS, Genève – Londres et New York – Genève ou retour, en cl. éco. ■ Taxes d’aéroport, taxes portuaires et suppléments carburant; 2 x 23 kg de bagages en franchise par personne; transferts et documentation. ■ Croisière dans la catégorie choisie. ■ Pension complète à bord, dîner de gala compris. ■ 2 nuits dans un hôtel de classe moyenne à New York avec petit déjeuner-buffet. ■ Tour de ville exhaustif. ■ Guide Hotelplan compétent et polyglotte de/en Suisse.

Les vacances à votre goût.

5 4045.– 4440.– 4505.– 4655.– 4705.– 4785.–

6 3985.– 4390.– 4455.– – 4685.– 4755.–

SQMA/HP/Y

Non compris – Boissons et pourboires à bord (de 11 à 13 $US par jour/personne). – Assurance frais d’annulation obligatoire avec assistance 70 fr. Conditions Nombre minimum de participants: 20 personnes pour un guide suisse. Sinon, hôtesses à bord ou guide local. Documents nécessaires: les ressortissants suisses doivent être titulaires d’un passeport suisse 03 valide, lisible par ordinateur, établi avant le 25 octobre 2006. Tous les passeports établis après le 25 octobre 2006 doivent en outre être munis de données biométriques. Sinon, un visa est nécessaire. À partir du 12 janvier 2009, une autorisation d’entrée obligatoire gratuite doit être obtenue par le biais de la page d’accueil: https://esta.cbp.dhs.gov. Adressez-vous à votre agence de voyages pour de plus amples informations. Cette offre est soumise aux conditions générales de contrat et de voyage de MTCH SA, M-Travel Switzerland. Informations et réservations: 043 211 72 51 et dans votre agence de voyages.


20% Valable du mardi 18.11 au lundi 24.11.2008 Jusqu’à épuisement du stock

Sur tout l’assortiment Studio Line de L’Oréal Paris

7

10 au lieu de 8.90

p. ex. Indestructible Gel Memory-Effect fixation extrême, 150 ml

7

50 au lieu de 9.40

p. ex. Indestructible Glue Gel fixation extrême, 150 ml

7

65 au lieu de 9.60

p. ex. Indestructible Fixing Spray fixation extrême, 250 ml

L’Oréal Paris est en vente à votre Migros


actuel

Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

| 29

Informations MIGROS

«Il y a trop de lait»

Migros baisse le prix du lait UHT. Marcel Singer, responsable des produits laitiers à Migros, en explique les raisons. Migros a baissé le prix du lait entier UHT et du lait M-Drink UHT de cinq centimes par litre. Pourquoi?

Il y a trop de lait sur le marché suisse. Jusqu’à ce jour, les excédents étaient transformés en beurre et en poudre de lait. Mais les réserves sont abondantes et la production de lait continue d’être trop importante. En baissant les prix, nous voulons inciter nos clients à consommer davantage de lait.

Photos Florian Nidecker, Getty Images

C’est à n’y rien comprendre. Il y a quelques mois, c’était l’inverse. Il n’y avait pas assez de lait pour satisfaire la demande mondiale. Et à présent, il y a de nouveau une surabondance de lait et d’importants stocks de beurre?

En été et en automne 2007, il y a certes eu une forte demande sur le plan mondial. Mais au printemps 2008 déjà, elle a sensiblement chuté avec l’arrivée de quantités croissantes de lait sur le marché. Les paysans suisses ont aussi produit beaucoup plus de lait. Résultat: les stocks de beurre et de poudre de lait ont fortement augmenté. Les excédents n’ont donc pas pu être commercialisés, principalement parce que les prix de production sont plus élevés en Suisse. Ces derniers temps, le prix du lait à Migros joue au yoyo: un jour il monte, un autre il baisse. Pourquoi ces variations?

En novembre 2007, il n’y avait pas assez de lait. Il est donc de-

venu plus cher. Puis, au printemps 2008, les prix ont baissé en raison d’un changement de loi qui permettait de réduire la teneur en matières grasses. Enfin cet été, ce sont les producteurs de lait eux-mêmes qui ont augmenté les prix. Les marges de Migros vont baisser puisque le prix de vente diminue alors que le prix d’achat aux producteurs reste le même. Les marges étaient-elles donc trop élevées jusqu’à présent?

Bien sûr que non! Migros s’accommode d’une marge moindre parce qu’elle soutient l’agriculture suisse. La baisse de cinq centimes s’applique jusqu’à la fin de l’année et ne concerne que les deux produits les plus vendus: le lait entier UHT et le lait M-Drink UHT.

Votre principal concurrent a aussi baissé le prix du lait UHT. Mais pourquoi propose-t-il le litre de lait drink à 1 franc 30, donc 10 centimes de moins que Migros, qui le vend 1 franc 40?

La raison est à chercher dans la différence de qualité: notre lait drink contient 2,5% de précieuses matières grasses, tandis que celui de notre principal concurrent n’en a que 1,5%. Comment le prix du lait évoluerat-il à l’avenir?

La situation actuelle de surabondance sur le marché nécessite une adaptation. Si l’offre pléthorique persiste, le prix du lait devra baisser. C’est la loi de l’offre et de la demande. Propos recueillis par Daniel Sägesser

Le prix des briques de lait entier UHT et Drink UHT a baissé de cinq centimes.


30 | Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

«Migros joue un rôle de modèle» Le directeur général du WWF Suisse se réjouit des efforts de Migros.

Migros est membre du WWF Seafood Group depuis ce printemps. Comment se déroule cette collaboration?

Tout se passe très bien. Depuis son adhésion au WWF Seafood Group, Migros a déjà retiré de son assortiment dix espèces victimes d’une forte surpêche et menacées d’extinction pour les remplacer par d’autres poissons moins en danger (lire encadré ci-contre, ndlr). Cela nous réjouit beaucoup.

Que peut apporter la participation de Migros au WWF?

En tant que plus grand distributeur de poisson, Migros est bien évidemment un partenaire important lorsqu’il s’agit de créer en Suisse une offre plus écologique. De son côté, que peut en retirer Migros?

Grâce à sa présence au niveau international et à son vaste réseau, le WWF dispose d’un grand savoir quant à l’état des réserves de pois-

sons et à la gestion des différentes pêcheries. En collaboration avec des scientifiques et d’autres organisations œuvrant pour la protection des mers, le WWF a en outre mis au point une méthode évaluant le caractère durable des réserves de poissons. Nous pouvons ainsi fournir à Migros les résultats de nos estimations pour toutes les variétés de poissons qu’elle propose et l’assistons dans sa recherche de meilleures alternatives. Depuis mai 2008, Migros ne vend plus de poissons menacés d’extinction. Récemment, elle a aussi retiré de son assortiment des poissons victimes d’une forte surpêche, soit le beryx, l’anguille de mer, le grenadier, le sabre et le perroquet. Qu’en pensez-vous?

C’est un pas supplémentaire très

important. Il montre que Migros prend le problème au sérieux et s’intéresse à la pêche durable. Migros continue cependant à vendre du sébaste et du loup, espèces également menacées. Mais désormais ces poissons proviennent de pêcheries islandaises plus écologiques. Est-ce une bonne solution?

Dans ce pays, la gestion des pêcheries est soumise à des conditions relativement sévères, raison pour laquelle ce changement est certainement un progrès.

Migros satisfait-elle toutes les exigences du WWF?

Non, pas encore. Notre collaboration n’a démarré qu’en mai 2008! Il faudra plusieurs années à Migros pour concrétiser progressivement les exigences du WWF.

Photos Siggi Bucher, Annette Fischer

Membre du WWF Seafood Group, Migros lutte contre la surpêche et promeut des produits de la mer durables. Hans-Peter Fricker, directeur général du WWF Suisse, dresse un premier bilan.


actuel

ENVIRONNEMENT | 31

Au large des côtes anglaises, le loup de mer est pêché pour la gamme Sélection à la ligne, de façon à garantir la pérennité de l’espèce.

Quelles mesures Migros devraitelle encore mettre en œuvre?

Avec le concours du WWF, Migros doit trouver durant cette première année les solutions qui lui permettront de remplacer dans son assortiment les espèces très menacées. Le but étant de n’offrir à l’avenir que des poissons issus de réserves intactes ou d’élevages gérés de manière exemplaire. S’il n’existe pas d’alternatives, il est prévu que Migros retire de son assortiment les espèces victimes de surpêche. De plus, la part des poissons certifiés MSC ou Bio prendra de l’ampleur au fil des ans. Migros est certes un grand distributeur sur le marché suisse, mais un petit acteur sur le plan international. Son engagement a-t-il réellement une importance?

Les entreprises engagées comme Migros jouent un rôle de modèle, précisément essentiel sur le marché international. De plus, Migros peut avoir une influence sur les fournisseurs, et cela a des répercussions sur le plan international: de grands groupes de pêche internationaux nous parlent constamment de notre collaboration, et ça, c’est un très bon signe. Sur quoi Migros devrait-elle miser dans le futur? Sur l’élevage ou la pêche sauvage?

Il est important que Migros soit attentive à ce que le poisson, qu’il soit sauvage ou d’élevage, provienne toujours d’une production durable. Nous recommandons par ailleurs de privilégier les produits MSC ou Bio ainsi que les poissons de nos lacs. Propos recueillis par

Daniel Sägesser

Des progrès constants Trois quarts des réserves mondiales de poissons et de fruits de mer sont déjà victimes ou menacées de surpêche. C’est ce qui a incité le WWF Suisse à créer le WWF Seafood Group en 2007. Objectif: préserver les espèces menacées. Migros a adhéré à ce groupe au printemps 2008. La coopérative s’engage ainsi à promouvoir la pêche durable et à retirer de son assortiment les espèces de poissons provenant de réserves surexploitées. Parallèlement, Migros offre davantage de poissons issus de réserves gérées selon les principes du développement durable et d’élevages respectueux de l’environnement. Actions entreprises par Migros depuis son entrée dans le WWF Seafood Group: > retrait de l’assortiment de dix espèces de poissons menacées, à savoir pagre rouge, mérou, raie, anguille, esturgeon sauvage, beryx, anguille de mer, grenadier, sabre et poisson perroquet. > vente d’espèces telles que cabillaud, loup et sébaste uniquement si elles proviennent de réserves ou d’élevages bien gérés. > extension de l’assortiment de produits MSC et Bio: crevettes d’eau froide MSC, tilapia Bio (nature et en croûte) ainsi que filet de truite de rivière Bio.


32 | Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

E

n Suisse, les prix élevés sont souvent un résultat étatique. Pensons, par exemple, aux freins aux importations, à l’interdiction des importations parallèles de biens protégés par des brevets, à certains produits rendus plus chers à cause de normes spécifiques. Ou encore au protectionnisme agricole qui entraîne parfois de gros écarts de prix par rapport aux pays voisins. Migros a donc décidé de s’engager politiquement en faveur de réformes. Aujourd’hui, avec la crise financière en toile de fond, l’attention doit porter sur le pouvoir d’achat. De manière à ce que les consommateurs n’aient pas à se serrer la ceinture et que le ralentissement conjoncturel soit maîtrisé. Dans cette situation difficile, l’Etat doit prendre les devants et, pour des raisons de politique conjoncturelle, cadrer les prix et les taxes. Pourtant, dans le sillage de la libéralisation du marché de l’électricité, des entreprises sous contrôle étatique pensent pouvoir s’affranchir d’un monopole en fin de vie en augmentant massivement les prix de l’électricité, parfois jusqu’à 25%. Alors que, selon le président de la commission de l’énergie, le conseiller aux Etats Filippo Lombardi (PDC/TI), seule une hausse de 8 à 10% est objectivement justifiée!

Des prix variables d’une ville à l’autre Dès janvier, les clients consommant plus de 100 000 kWh d’électricité par an pourront choisir leurs fournisseurs. Rappelons que 100 000 kWh équivalent environ à la consommation d’un restaurant, d’une station-service avec un shop ou d’un magasin Migros de quartier. Dans cinq ans, ce libre choix s’appliquera à tous les consommateurs, ménages privés compris. Cette libéralisation concerne cependant uniquement le courant électrique, pas le réseau qui sert à le transporter. Ce dernier reste un monopole pour l’utilisation duquel les consommateurs doivent verser une rémunération à ses ex-

Migros se bat aussi contre les prix élevés de l’électricité

La crise financière inquiète les consommateurs suisses. Dans cette situation, des hausses de prix injustifiées sont un véritable poison pour la conjoncture. Migros a décidé de se battre contre les renchérissements massifs de l’électricité. ploitants. Et c’est précisément ce point qui est à l’origine de la levée de boucliers contre l’augmentation des prix de l’électricité. Les coûts du réseau sont disproportionnés, et une comparaison entre les tarifs d’utilisation des grandes villes suisses révèle de profondes différences. A tel point qu’elle donne l’impression de prix fixés arbitrairement, sans véritable lien avec les coûts réels. Les tarifs d’utilisation du réseau se basent sur deux grands facteurs de coût: le premier est la

valorisation de l’infrastructure existante. La loi l’autorise à hauteur de la valeur d’acquisition, et prescrit un amortissement constant des installations sur toute leur durée de vie. De toute évidence, on a profité au maximum de cette marge de manœuvre, sachant que le régulateur – la commission fédérale de l’électricité (ElCom) – ne disposera jamais des ressources suffisantes en personnel pour corriger des tarifs trop élevés chez les 820 exploitants de réseau que compte la

Suisse avant l’ouverture du marché. Cela met en évidence l’une des grandes faiblesses de la loi. En effet, il est beaucoup plus difficile pour l’ElCom de prouver que la rémunération de l’utilisation d’un réseau est trop élevée et de la corriger à la baisse que de fixer préalablement des tarifs indicatifs. Le second facteur découle du réseau de transport et des prestations de services à fournir pour maintenir stable l’approvisionnement électrique du pays. Cette tâche incombe à Swissgrid, la société


Photos Keystone, Till Forrer

actuel

En Suisse, le prix de l’électricité augmente considérablement. Et avec lui, le nombre de critiques fusant de tous bords.

nationale de gestion des réseaux, qui succède aux sept compagnies d’électricité régionales, Atel, CKW, FMB, EGL, EOS, EWZ, NOK. Comme, de facto, le réseau électrique continue à être exploité via ces sept sociétés, et que Swissgrid devra engager beaucoup de personnel supplémentaire – pour des tâches administratives, selon la branche – l’industrie électrique fournira les mêmes prestations, mais à coût plus élevé. Un marché tourné vers la concurrence sanctionnerait un tel mode de faire.

PRIX DE L’ÉLECTRICITÉ | 33

Pas un marché de monopole. Comme le consommateur final n’a pas la liberté de choisir son exploitant de réseau, l’ensemble des coûts supplémentaires sera répercuté sur l’utilisation du réseau.

Entretien avec Andreas Münch, membre de la direction générale de Migros.

Des factures d’électricité peu claires

«Nous cherchons à empêcher des hausses de prix.»

Si l’on considère les frais totaux actuels d’électricité et que l’on en soustrait les coûts d’utilisation du réseau, les services et les redevances à la collectivité, le montant restant est théoriquement le prix de l’énergie. Or, ce calcul montre clairement qu’il existe un problème, car souvent ce montant est relativement modeste. Quelles que soient les raisons, cette situation est inacceptable. Cela pour deux raisons. Si le prix de l’énergie est très avantageux chez le distributeur local d’électricité, mais que celui-ci a la possibilité de vendre son énergie excédentaire plus cher à la bourse de l’électricité, les consommateurs qui souhaitent changer de fournisseur ne trouveront jamais d’offre plus avantageuse que celle de leur fournisseur local. Par ailleurs, rémunérer à prix fort l’utilisation du réseau fait effectivement obstacle au marché via le prix du courant.

La résistance s’organise Les hausses injustifiées du prix de l’électricité ont provoqué une vive résistance de la part des organisations de consommateurs et du surveillant des prix, mais aussi de Swissmem, le lobby de la place industrielle suisse, et de la plupart des partis politiques. Le groupe Gros consommateurs d’électricité (GGS), présidé par Andreas Münch, membre de la direction générale Migros, s’est mobilisé pour une solution rapide et solide. Le cas échéant, il faudra purger la nouvelle loi de ses dispositions bancales. En effet, l’ElCom peut réajuster vers le bas des rémunérations excessives de l’utilisation du réseau, mais cela uniquement lorsqu’il y a infraction au droit en vigueur. Conclusion: les chances sont bonnes que le monde politique résolve le problème à temps.

En quoi Migros est-elle concernée par les augmentations du prix de l’électricité? Migros est présente dans toutes les régions de la Suisse. Elle est donc fortement touchée par des hausses parfois massives du prix du courant. Bien que Migros s’emploie depuis une trentaine d’années à améliorer l’efficacité énergétique de ses bâtiments et de ses installations, et qu’elle a parfois considérablement réduit leur consommation, ce renchérissement la touche durement. Quelles sont les conséquences de ces hausses pour Migros? Jusqu’à présent, nous n’avons pas encore réussi à cataloguer toutes les adaptations tarifaires touchant nos divers sites, pour en chiffrer l’ampleur effective. Il n’existe pas de données recensant en toute transparence l’ensemble des tarifs d’électricité pratiqués en Suisse. Rassembler ces prix impose un travail important et fastidieux à toutes les entreprises implantées dans différentes régions. De plus, la branche suisse de l’électricité déborde d’imagination lorsqu’il s’agit de créer des structures tarifaires complexes. Pour nous, cela implique un travail supplémentaire considérable! Les clients seront-ils aussi touchés par ces augmentations? Nombre de nos clients sont également touchés directement par cette hausse du prix du courant, très variable au demeu-

rant d’une région à l’autre. Quelques rares entreprises d’approvisionnement en électricité se contentent de majorations minimes. Mais malheureusement, nous en voyons beaucoup qui pratiquent des augmentations peu transparentes. Nous faisons tout notre possible pour absorber les surcoûts afin d’éviter de devoir renchérir certains produits de notre assortiment. Que va faire Migros contre les prix élevés de l’électricité? Migros est déjà active à trois niveaux et va encore accentuer son engagement. Premièrement, nous cherchons à nous fournir aux meilleures conditions possible. Malheureusement, la concurrence est très limitée. Nous allons cependant exploiter les possibilités les plus intéressantes et mettre en œuvre des mesures favorisant une situation de concurrence. Deuxièmement, lorsque nous constaterons des rémunérations excessives de l’utilisation du réseau, nous analyserons la situation et, le cas échéant, porterons le cas devant la commission de l’électricité. Si ces procédures aboutissent à une baisse, les consommateurs finals – nos clients – en profiteront. Troisièmement, au niveau politique et dans l’élaboration des dispositions de détail, nous allons nous engager avec force en faveur des intérêts des consommateurs d’électricité et chercher ainsi à empêcher de nouvelles hausses de prix.


34 | Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

De l’assortiment Migros> NOËL

La joie des préparatifs


en magasin No 48 Boules et guirlandes

No 49 Biscuits et pralinés

No 50 L’univers des cadeaux

No 51 Idées pour un menu de fêtes

No 52 Cadeaux Sélection et Last Minute

La plus belle période de l’année débute. Il est donc temps de décorer son chez-soi en conséquence. Steve, Dirk et Peter, les trois lutins de la reine des neiges, vous présentent ici leurs créations. Photos Dirk Lässig et Kay Herschelmann, stylisme Marlise Isler, bricolage Anita Oeschger, coiffure et maquillage Barbara Grundmann, design Markus Härdi

No 47 Bricolage et décoration

| 35

V

ous parvenez chaque année à me surprendre», s’enflamme Florence, la reine des neiges. Pareil compliment va droit au cœur de ses lutins, Steve, Peter et Dirk, car tous trois ont mis beaucoup d’amour dans la confection des bricolages qu’ils se réjouissent d’installer. Que ce soit sur un rebord de fenêtre, une cheminée ou contre une porte d’entrée, leurs décorations créeront immédiatement une atmosphère festive. Le temps de l’avent est la période idéale pour entreprendre des bricolages simples avec les enfants. Il suffit de se procurer des feuilles de papier colorées, des feutres brillants et du papier crêpe LIRE LA SUITE EN PAGE 37

Photophore maison

Angelots, lanternes, cartes de vœux: lorsque Noël arrive, la créativité est sans limite. Et si, cette année, vous confectionniez un photophore? Sa réalisation est un jeu d’enfant: prenez un verre, par exemple à moutarde, puis enduisez-le de colle. Découpez en petits morceaux du papier de soie multicolore et répartissez-les sur la surface encollée. Laissez sécher, placez-y une bougie de chauffe-plat et voilà!


36 | Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

Rien ne vaut les décorations de Noël pour magnifier les intérieurs.

Ça brille de partout!

Des bouteilles et des verres décorés avec amour constituent de jolis cadeaux. Saviez-vous que les plus belles bouteilles se trouvent dans les marchés aux puces ou les brocantes? Pierres décoratives, Fr. 4.50


en magasin

pour faire naître de splendides créations. Les enfants se réjouiront de ces moments passés en famille et éprouveront assurément un sentiment de fierté en admirant leurs œuvres suspendues au sapin de Noël. Peter, un des lutins, a décidé d’envoyer des cartes de vœux qu’il a décorées à l’aide d’un tampon en pomme de terre. Pour réaliser celui-ci, rien de plus facile: Peter a coupé une patate en deux, enfoncé un emporte-pièce à biscuits (en forme d’étoile, de sapin ou de cœur) dans la chair et ôté les parties situées à l’extérieur du moule avec un couteau. Il ne restait alors plus qu’à recouvrir la forme ainsi créée de peinture et à appliquer le tampon sur le papier. Pour sa part, Steve s’est employé à la fabrication de jolis présents. Très concentré, il a entouré des verres et des bouteilles de raphia et les a ornés de paillettes et de pierres décoratives.

BRICOLAGE ET DÉCORATION | 37

Impossible enfin de concevoir l’avent sans couronne! Sachez que sa confection n’a rien de compliqué. Le plus grand problème sera sans doute de faire son choix parmi le vaste assortiment de bougies, rubans et autre matériel de décoration. Dirk, le troisième lutin, a choisi le rouge comme couleur dominante de son ouvrage: «C’est mon coloris préféré.» Pour conclure, n’oubliez pas que l’audace paie! Laissez pour une fois de côté les décorations classiques et remplacez-les par de nouvelles créations originales. Laissez libre cours à votre fantaisie! Qu’il s’agisse de petits jouets en bois, de fleurs artificielles ou de bibelots, il suffit de les disposer avec goût et d’y ajouter quelques rubans pour obtenir une couronne de l’avent qui attirera tous les regards. Heidi Bacchilega

LIRE LA SUITE EN PAGE 38

Lanternes romantiques

Les lanternes ont été confectionnées avec les éléments de la boîte de bricolage Jumbo. «Jumbo Bastelbox», 107 pièces, Fr. 13.90* Ange, Fr. 11.90 * En vente dans les plus grands magasins.

Couronnes à faire soi-même

Vous trouverez à Migros un grand choix d’articles de décoration. Bougies, disponibles en différents formats, à partir de Fr. 4.90 Posez toujours les bougies sur un socle ininflammable et ne les laissez jamais brûler sans surveillance.


38 | Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

Soyez bien équipé!

Calendrier perpétuel, utilisable sur les deux faces (noires ou blanches), Fr. 5.90

Stylos pour le verre «Glass Deco», 10 couleurs, Fr. 4.90

Plus c’est haut, plus c’est beau! Le grand calendrier de l’avent en jute mesure 3,30 m sur 2,20 m. Il est orné de vingt-quatre poches en feutre et décoré de bibelots de Noël.

Les lutins ont réalisé eux-mêmes leur calendrier de l’avent.

Bricolage g avec Disney Migr Mi Migros organise plusieurs atelie de bricolage de Noël. at ateliers Jusq Ju Jusqu’à mi-décembre, tous les en le enfants à partir de 7 ans pour po pourront créer leurs cadeaux pers pe personnels dans seize ma magasins Migros. Bien sûr, les artistes plus jeunes sont le les bienvenus. Ils devront le tout to toutefois être accompagnés d’un adulte. Dans l’atelier de d’ br bricolage Disney, les enfa fant fa nts trouveront trouvero six thèmes créatifs à enfants choix. Plus d’informations sur le site www.migros.ch/disney 12.9.2008 13:56:33 Uhr


en magasin

Set de bricolage tendance, avec 69 pièces, Fr. 14.50

Set de cartes de salutations, avec stylo-gel, pierres décoratives et autocollants, Fr. 14.90

BRICOLAGE ET DÉCORATION | 39

Question du concours:

Qui sommes-nous?

❏❏❏❏❏❏

Gagnez une machine à café ou des cartes cadeau Migros

Feutres or et argent, fin, 2 pièces, Fr. 3.90 Ruban, divers motifs, Fr. 2.90 Ruban adhésif holographique, avec dérouleur, Fr. 3.90

Boîte de bricolage «Jumbo Bastelbox», 107 pièces, Fr. 13.90, ciseaux pour enfant, Fr. 1.50, bâton de colle, 20 g, Fr. 2.50, colle tous usages, liquide, 100 ml, Fr. 1.90

Jusqu’au 28 décembre, «Migros Magazine» met en jeu chaque semaine de magnifiques prix. Leur valeur totale est de Fr. 5900.–. A gagner cette semaine: quatre cartes cadeau, d’une valeur de Fr. 100.– chacune, et une magnifique machine à café Saeco, d’une valeur de Fr. 599.–.

Pour participer: chaque semaine, «Migros Magazine» vous présente les acteurs des pages spécial Noël et vous demande de deviner le rôle qu’ils jouent. Les réponses peuvent être envoyées de la façon suivante: > par téléphone: composez le 0901 560 018 (Fr. 1.– l’appel) et prononcez le mot-clé «Noël», suivi de la solution, puis de votre nom et de votre adresse.

> par courriel: envoyez un courriel avec le mot-clé «Noël», suivi de la solution, puis de votre nom et de votre adresse, au numéro 920 (Fr. 1.– le SMS). Exemple: Noël, Solution, Arnaud Dupuis, rue Modèle 1, 9999 Ville modèle. > par internet: rendez-vous sur le site www.migrosmagazine.ch Délai de participation dimanche tion: 23 novembre 2008. Le gagnants Les se seront avertis par écrit et leurs noms publiés sur www.migrosmagazine.ch. Le versement en espèces de la contre-valeur ne peut être exigé. Le recours à la voie judiciaire est exclu.


40 |

en magasin

LESSIVES

Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

Un parfum qui fait du bien Adieu spleen automnal: les lessives complètes Elan distillent de délicieuses senteurs florales tout en adoucissant le linge. Et ça, c’est bon pour le moral! que la monotonie ne s’installe, la lessive complète Elan existe maintenant en quatre parfums: «Jardin Fraîcheur» avec sa douce senteur printanière, «Jardin Soleil» avec sa note estivale et frui-

tée, et les nouveaux «Jardin Naturel», qui invite à la détente, et «Jardin Montagne», qui apporte un grand bol d’air frais. Encore plus économiques grâce à leur nouvelle formule avec adoucis-

sant, les lessives Elan rendent le linge particulièrement doux. Lessive liquide, 2 l, Fr. 13.90 Lessive concentrée en poudre, 2,025 kg, Fr. 13.90

Gerberas en vente chez Migros Florissimo.

Photo Heiko Hoffmann, stylisme Karin Aregger

P

as toujours facile d’avoir la pêche dès le saut du lit alors qu’il fait encore nuit noire. Une solution imparable: enfiler des vêtements délicieusement parfumés. Et pour éviter


Encore plus avantageux Valable du 18.11 au 24.11

33%

10

50

au lieu de 15.80

Filets Gourmet à la Provençale Pelican, le lot de 2 Filets d’églefin (sauvage) de l’Atlantique Nord-Est surgelé 2 x 400 g Jusqu’à épuisement du stock

30%

2

55

au lieu de 3.65

Jambon Prosciutto Cotto le lot de 2 Suisse / Autriche les 100 g Jusqu’à épuisement du stock

50%

13

75

au lieu de 27.50

Jambon roulé Epaule, fumé Suisse le kg Valable du 18.11 au 31.12

50%

–.95

au lieu de 1.90

Serviettes à démaquiller Linsoft en boîte 150 pièces

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.


Encore plus avantageux Valable du 18.11 au 24.11

31

50 au lieu de 45.–

Rumsteck de boeuf 2ème choix de Suisse kg

5

40%

30

980

au lieu de 11.60

Tourte mille-feuilles 650 g Mille-feuilles 2 pièces 3.60 au lieu de 4.–

10

21

60

au lieu de 6.60

Camembert à la crème de Suisse 300 g

180

au lieu de 2.10

Pain maison 300 g

34

40

au lieu de 36.–

Filet de saumon sans peau de Norvège kg

50 au lieu de 45.–

Entrecôte de boeuf 2ème choix de Suisse kg

au lieu de 13.–

Tarte flambée 2 x 375 g

14

20 au lieu de 17.80

Fondue moitié-moitié le lot de 2 2 x 400 g/ 800 g Jusqu’à épuisement du stock

14

90 au lieu de 17.90

Etoile de Noël pot 17 cm

2

90

Courgettes d’Espagne le kg

14.–

Steak de cheval, beurre café de Paris, pommes frites, jardinière de légumes

Société coopérative Migros Valais


–.75

2

60

au lieu de –.95

au lieu de 3.30

Salade du jardinier Anna’s Best 250 g

Sur tous les Yogos en pot de 180 g –.20 de moins Exemple: Classic 180 g –.75 au lieu de –.95

50%

5

85

165

au lieu de 2.–

au lieu de 11.70

Tortellonis à la ricotta et aux épinards, le lot de 3 3 x 250 g Jusqu’à épuisement du stock

Raccard Tradition en bloc les 100 g

2

90

en tranches les 100 g 1.85 au lieu de 2.25

Pane Passione Rustico 380 g

5

80

Œufs suisses d’élevage au sol 15 pièces, 53 g+ Jusqu’à épuisement du stock

14

90

Bouquet de roses et d’amaryllis Jusqu’à épuisement du stock

au lieu de 3.50

5

10 au lieu de 6.40

Toutes les pâtes à biscuits de Noël 20% de réduction Exemples: pâte abaissée pour étoiles à la cannelle 660 g 5.10 au lieu de 6.40 pâte pour milanais au beurre 500 g 3.20 au lieu de 4.–


Encore plus avantageux Valable du 18.11 au 24.11

33%

6

80

6

au lieu de 10.20

Tablettes de chocolat de 100 g le lot de 6 Exemple: Noxana 6 x 100 g 6.80 au lieu de 10.20 Jusqu’à épuisement du stock

80 au lieu de 8.80

Sur les barres de céréales Farmer, le lot de 2 2.– de moins Exemple: Farmer Soft chocolat/pomme 2 x 290 g 6.80 au lieu de 8.80 Jusqu’à épuisement du stock

365

au lieu de 4.60

14

60 au lieu de 20.20

Les petits chocolats le sachet de 1 kg

15

50 au lieu de 19.50

Mélange de fête de chocolats le sachet de 1 kg Valable jusqu’au 1.12

Tous les mueslis Farmer 20% de réduction Exemple: muesli croquant aux baies des bois 500 g 3.65 au lieu de 4.60

2.–

au lieu de 2.60

Sur tous les biscuits Chocmidor à partir de 2 paquets –.60 de moins l’un Exemple: Rochers au lait 100 g 2.– au lieu de 2.60

7

35 au lieu de 9.20

Tous les panettone Maina et San Antonio 20% de réduction Exemples: Il Gran Panettone Maina 500 g 7.35 au lieu de 9.20 Il Panettone San Antonio 500 g 5.20 au lieu de 6.50


3

1

90

75

au lieu de 2.40

au lieu de 4.70

Tous les désodorisants Migros Fresh (excepté les emballages promotionnels Automatic Perfumer) 20% de réduction Exemple: gel Migros Fresh Citrus 150 g 1.90 au lieu de 2.40 Valable jusqu’au 1.12

Toutes les purées de pomme de terre Mifloc 20% de réduction Exemple: Mifloc 4 x 95 g 3.75 au lieu de 4.70

3

75 au lieu de 5.–

Chips au paprika 280 g Chips nature 280 g 3.60 au lieu de 4.80

290

au lieu de 3.60

Sur tous les produits de nettoyage Potz à partir de 2 produits –.70 de moins l’un Exemple: détergent pour la cuisine Potz 500 ml 2.90 au lieu de 3.60 Valable jusqu’au 1.12

50%

14

90

50%

2

90

au lieu de 29.80

Boîte cadeau de crayons de couleur de qualité supérieure 40 couleurs Jusqu’à épuisement du stock

4

au lieu de 5.80

11

au lieu de 14.40

Sur les revitalisants textiles Exelia et MioSoft en recharge, le lot de 2 3.– de moins Exemple: Exelia Blue Coast 2 x 1,5 litre 11.40 au lieu de 14.40 Jusqu’à épuisement du stock

au lieu de 5.60

Sur tous les nettoyants ménagers universels et pour les sols à partir de 2 produits –.70 de moins l’un Exemple: produit d’entretien pour les parquets Pial 1 litre 4.90 au lieu de 5.60 Valable jusqu’au 1.12

Cartes de Noël en lot de 10 10 motifs par emballage Jusqu’à épuisement du stock

40

90

23

30 au lieu de 42.75

Produit de lessive Total Classic ou Color & Form en emballage superéconomique 7,6 kg Produit de lessive Total Classic, Color & Form ou Aloe Vera en flacon de 3 litres 15.90 au lieu de 24.– Jusqu’à épuisement du stock


Encore plus avantageux Valable à partir du 18.11, jusqu’à épuisement du stock

24

90

19

90

16

Maillot d’hiver à manches longues pour femme

90

Chemise de nuit pour femme*

Top pour femme avec dentelle le lot de 2*

29

90

9

90

Pyjama pour femme 3 pièces

Strings pour femme le lot de 3*

11

90

Slips mini pour femme le lot de 2*

12

90 au lieu de 17.80

Sous-vêtements pour homme John Adams le lot de 2 Exemple: slips John Adams pour homme le lot de 2 12.90 au lieu de 17.80

9

90

12

90

Slips pour femme, le lot de 5*

T-shirts pour homme le lot de 2*

4990

au lieu de 59.90

Sur les pull-overs mérinos pour homme Différents modèles 10.–de moins Exemple: pull à col rond pour homme 49.90 au lieu de 59.90 Valable jusqu’au 1.12

11

90 au lieu de 17.90

Caleçons pour homme le lot de 2

*En vente dans les plus grands magasins Migros.


Et encore des actions Biscuits/Confiserie Jusqu’à épuisement du stock Biscuits Chocky en lot de 3 3 x 250 g 6.70 au lieu de 8.10 Boulangerie/Pâtisserie de la boulangerie de votre marché Migros: du 18.11 au 24.11 Mille-feuilles 2 pièces 3.60 au lieu de 4.–

CH

de la boulangerie de votre marché Migros: du 18.11 au 24.11 Pain des Alpes 350 g 2.90 de la boulangerie de votre marché Migros: du 18.11 au 24.11 Tourte mille-feuilles 16 x 15 cm 9.80 au lieu de 11.60 Charcuterie du 18.11 au 24.11 Chorizo Cular piquant de Suisse 388 g 10.20 au lieu de 12.80 du 18.11 au 24.11 Chorizo portugais mi-fort 210 g 4.70 au lieu de 5.90 du 18.11 au 24.11 Viande séchée de cerf de Suisse les 100 g 7.50 au lieu de 9.50 Convenience du 18.11 au 24.11 Civet de cerf avec spätzli Anna’s Best 350 g 8.70 au lieu de 10.90 du 18.11 au 24.11 Civet de chevreuil avec spätzli Anna’s Best 350 g 7.10 au lieu de 8.90 Epicer/Apprêter Valable du 18.11 au 24.11 Sur tout l’assortiment Knorr 20% de réduction En vente dans les plus grands magasins Migros. Fleurs/Plantes Valable du 18.11 au 24.11 Etoile de Noël en pot de 17 cm la plante 14.90 du 18.11 au 24.11 Mini-Cymbidium de Nouvelle-Zélande la plante 7.90 au lieu de 9.90 Frais et déjà prêt Jusqu’à épuisement du stock Sur les tartes flambées Tempé le lot de 2 20% de réduction 2 x 375 g 10.40 au lieu de 13.– Fromage Jusqu’à épuisement du stock Camembert suisse à la crème 300 g 5.30 au lieu de 6.60

Légumes Valable du 18.11 au 24.11 CH Courgettes Espagne / Italie le kg 2.90 M-Traiteur du 18.11 au 24.11 Terrine au poivre vert de Suisse 100 g 2.90 au lieu de 3.60 Poisson du 18.11 au 24.11 Beignets de crevettes d’Indonésie 100 g 3.80 au lieu de 4.80 du 18.11 au 24.11 Beignets filets de perches de Pologne 100 g 2.60 au lieu de 3.30 Produits laitiers Jusqu’à épuisement du stock CH Margarine Sanissa au beurre le lot de 2 2 x 500 g / 1 kg 5.80 au lieu de 7.20 Valable du 18.11 au 24.11 CH Tous les yogourts de saison, 180 g Volaille du 18.11 au 24.11 Aiguillette de canard Le Gaulois de France kg 39.50 au lieu de 44.50 CH = action nationale

Notes personnelles

Société coopérative Migros Valais

COOL!

CH

CH

2

20

CH

CH

au lieu de 2.80

Sur les haricots et les petits pois surgelés 20% de réduction Exemple: petits pois de jardin 500 g 2.20 au lieu de 2.80 Valable du 18.11 au 24.11 Surgelés


20% Valable du 18.11 au 1.12

Tout l’assortiment Zoé

Exemples:

Crème contour des yeux Zoé Effect Les polypeptides stimulent la synthèse du collagène et la régénération cellulaire. 15 ml 18.30 au lieu de 22.90

Thermo Peeling Zoé Revital peeling thermique chauffant avec Q10, confère à la peau un aspect velouté et frais 125 ml 10.– au lieu de 12.50

Crème de nuit Zoé Moist Protect O2 Accroît la teneur en oxygène des cellules cutanées, renforce et raffermit la peau. 50 ml 14.80 au lieu de 18.50

En vente dans les plus grands magasins Migros.

Fluide hydratant Zoé Ultra Sensitive Renforce le système d’autoprotection de la peau et rétablit son équilibre naturel. 50 ml 10.– au lieu de 12.50


Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

en magasin

SOINS CAPILLAIRES | 49

Pour une tenue parfaite Les nouveaux embouts des sprays Golden Hair Professional permettent une vaporisation très précise.

P

Photo Patrick Mettraux, coiffure et maquillage Daniel Spizzi

our toutes celles qui n’aiment pas l’effet décoiffé, Golden Hair Professional propose des sprays fixant les coiffures la journée durant. Et grâce à leurs nouvelles têtes de pulvérisation, une légère pression suffit pour vaporiser précisément leur contenu dans la direction voulue, et ce, sans effet collant. Différentes substances comme la fleur d’hibiscus ou des protéines de soie ont été spécialement associées afin que les sprays conviennent aux cheveux normaux, fins ou colorés et leur confèrent la brillance et la tenue souhaitées. La ligne Golden Hair Professional comprend des shampooings, des après-shampooings ainsi que des mousses de coiffage et apporte le soin qui convient à tous les types de cheveux. Sprays Golden Hair Professional: Extra Strong, Volume & Shine, Normal et Color Protection, 250 ml, l’un, Fr. 6.50


50 |

en magasin

TENDANCES

FASHION BY MIGROS

Chaud et pratique

Durant les rudes mois d’hiver, Tamara aime me porter une veste en tricot sur un haut classique ssique ou un pull. Ce qu’elle apprécie par-dessus tout dans sa dernière acquisition à Migros? Sa nt douceur. «Après le week-end, il fait souvent lufroid au bureau. La veste My Style est la solution idéale: elle réchauffe et va avec tout!»

Une tenue qui a du style: 0* Veste en tricot My Style, Fr. 29.90* Pullover My Style, Fr. 29.90* Pantalon, Fr. 59.90* *En vente dans les plus grands magasins.

Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

Ambiance d’hiver Les nouveaux parfums Migros Fresh évoquent la période de Noël avec leurs senteurs de gâteaux, d’épices, de mandarines et de vin chaud. Le désodorisant est actif durant six semaines; le diffuseur à intensité réglable jusqu’à septante-cinq jours. Désodorisant Grandma’s Cake Migros Fresh, Fr. 2.60*, bougie parfumée Mandarin Glow ou Winter Spices Migros Fresh, Fr. 5.50*, recharge Winter Feeling Migros Fresh, Fr. 4.90* * En vente dans les plus grands magasins et selon les saisons.

Tous à vos pieds! Enfermés toute la journée dans de grosses chaussures, nos pieds méritent bien quelque attention particulière en hiver. Chouchoutez-les en leur offrant un massage avec le beurre Pedic au miel et à l’orange. Rien de tel pour ravir les sens, stimuler la circulation et adoucir les pieds les plus rugueux.

Beurre pour les pieds secs Pedic Winter Edition, 150 ml, Fr. 7.80


en magasin

Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

COSMÉTIQUES | 51

Les crèmes des crèmes

Lors d’un test comparatif, deux crèmes contour des yeux de Migros ont obtenu de très bonnes notes. Une aubaine pour celles qui souhaitent soigner leur peau avec des substances végétales sans se ruiner.

U

Photo DR, stylisme Judith Schwyter

n regard en dit plus que mille mots. Il vaut donc la peine de prendre soin de nos yeux, surtout si l’on sait que nous ouvrons et fermons les paupières environ 15 000 fois par jour. Cela malmène la peau fine et délicate du contour des yeux,

tout comme l’action du soleil, de la fatigue et des tensions. Résultat: la formation rapide de ridules et de rides. Heureusement, les crèmes pour le contour des yeux lissent ces signes de vieillissement. Deux d’entre elles ont reçu récemment de très bonnes notes

de la part des magazines des consommateurs Bon à savoir et Saldo: la crème raffermissante Zoé Revital pour peaux matures et «I am» Face Q10+ ont obtenu respectivement l’appréciation «très bonne» et «bonne». Toutes deux vous permettent de combat-

tre vos rides sans souci, car elles sont exemptes de substances nocives telles que paraffine, formaldéhydes ou parfums allergènes. «I am» Face Q10+, 15 ml, Fr. 11.– Crème contour des yeux raffermissante Zoé Revital, 15 ml,

Fr. 13.50


Haute pression sur les prix.

6027.ss.

25% 599.–

avant

6166.269

TAR incl.*

249.–

Nettoyeur à haute pression KÄRCHER K5.86 MD plus avec nettoyeur grandes surfaces T-200 et dévidoir HC 60 Puissance 2000 W, pression max. 20–140 bars, débit max. 460 l/h, flexible haute pression 7,5 m, lance de jet en acier, buse rotative, dévidoir avec tuyau de 20 m, raccord et embout. Jusqu’à épuisement du stock

maintenant

169.–

6166.230

TAR incl.*

Aspirateur à solides-liquides KÄRCHER A 2206 X Puissance 1200 W, déplacement aisé sur les surfaces irrégulières, fonction d’aspiration réglable en continu, réceptacle 18 l.

Gamme complète PB Swiss Tools Par ex. Tournevis 100/3Y, maintenant Fr. 5.60, avant 7.50 Jeu de clés allen PB 210HC-10RB, maintenant Fr. 23.60, avant 31.50

6160.460

avant

118.–

maintenant

79.–

6166.042

TAR incl.*

Ponceuse excentrique KRESS CPS 6125-1 Puissance 250 W, disque de ponçage de 125 mm pour les petites surfaces bombées, le bois, la peinture, aspiration intégrée de la poussière, sac à poussière.

85.–

6028.030.020.02-05

Veste en maille polaire Navy Blue Tailles: M, L, XL, XXL, 100% polyester, 390 g. Structure du molleton en forme de W, molleton simple face, poignets et taille côtelés, réversible. * TAR: taxe anticipée de recyclage

Actions valables du 18.11 au 1.12.08, sauf indication contraire.

avant

295.–

maintenant

229.– TAR incl.*

Perceuse-visseuse à accumulateur KRESS 108 Lios Tension 10,8 V, capacité 2,2 Ah, chargeur, mandrin amovible, embout de vissage directement dans la broche, embout PH taille 2, 1 accu et mallette. Perceuse-visseuse à accumulateur KRESS 108ABL, 6160.318, maintenant Fr. 149.–, avant 249.–

avant

7.80

maintenant

4.90

6120.316

W.-C. douche Aquaperl Confort et propreté sur simple pression d’un bouton, avec aspiration des odeurs, réglage en continu de la température et de la pression, sécurité enfants, etc. Fabrication européenne.

4.40

6616.078

3 rouleaux de ruban de masquage 1 x 19 mm x 50 m, 2 x 30 mm x 50 m. Jusqu’à épuisement du stock

Multiprise avec rallonge 3 prises et câble de 2 m.

www.doit-garden-migros.ch

Garantie de produit, livraison à domicile, montage/ service à domicile, élimination/recyclage, service d’entretien, produits sur mesure.

980.–

6757.361

2 ANS DE GARANTIE


en magasin

Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

ANIMAUX | 53

Ils vous remercieront! Les rongeurs aiment que leur espace de vie soit propre. Pour cette raison, la qualité des litières Happy Pet a été améliorée.

H

Bild Masterfile, Getty

amsters, lapins, cochons d’Inde: les petits rongeurs comptent dans notre pays parmi les animaux domestiques les plus appréciés. Pour qu’ils puissent avoir une existence paisible, leur cage doit être adaptée à leurs besoins spécifiques. Il faut donc régulièrement changer leur litière. Les hamsters, par exemple, qui aiment s’enfouir, devraient pouvoir disposer d’une couche de

paille ou de foin d’au moins trente centimètres d’épaisseur. Par ailleurs, notons que la litière d’écorce Happy Pet, un nouveau mélange de copeaux de bois de diverses tailles, est particulièrement absorbante.

Litières Happy Pet: paille, 1 kg, Fr. 1.80, copeaux, 1 kg, Fr. –.95, 4 kg, Fr. 3.40, foin, 1 kg, Fr. 2.15, litière d’écorce, 20 l, Fr. 6.–


54 | Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

BON ET PAS CHER FR. 4.80

Riz à la courge et au piment Pour 4 personnes > Préchauffer le four à 180° C. Retirer les graines de la courge (600 g). Couper en gros morceaux avec la peau, disposer sur une plaque et ajouter 1 cc de sucre brun, 2 clous de girofle, 1-2 feuilles de laurier. Env. Fr. 3.40 > Hacher 1-2 piments rouges épépinés. En parsemer la courge et arroser de 2 cs d’huile de tournesol. Cuire env. 30 min au four jusqu’à ce que la courge soit bien tendre. Env. Fr. -.40 > Cuire 300 g de riz Basmati dans de l’eau salée. Bien égoutter. Retirer les clous de girofle et les feuilles du laurier. Détacher la chair de la courge de la peau, couper en dés et mélanger le tout au riz et au piment. Assaisonner avec du sel et du paprika. Env. Fr. 1.Conseil: ajouter un gobelet de crème acidulée et chauffer à nouveau pour obtenir une consistance plus onctueuse. Les prix peuvent varier selon les régions.

+ +

Chic, du saumon Sélection Les trois nouvelles variétés de saumon Sélection sauront séduire les palais les plus fins. Au choix: du saumon royal délicatement fumé de Nouvelle-Zélande, du saumon d’Ecosse mariné à la liqueur de whisky ou du saumon mariné de Norvège, relevé à la moutarde et à l’aneth.

Saumon royal Sélection, les 100 g, Fr. 13.90*, saumon fumé d’Ecosse avec liqueur de whisky Sélection, les 100 g, Fr. 9.80*, filet de saumon Gravlax mariné Sélection, avec sauce moutarde-aneth, les 100 g, Fr. 10.50*

* En vente dans les plus grands magasins.

Petites portions Les incontournables haricots verts fins et les haricots rouges sont désormais disponibles en portions plus petites, parfaitement adaptées aux besoins des petits ménages.

Haricots verts fins, 225 g, Fr. 1.55

Le chou, c’est si bon

Qu’il soit chinois, blanc, rouge, frisé ou de Bruxelles, le chou est l’un des légumes les plus sains. Outre des vitamines C, B1, B2, B6 et de l’acide folique, il est très riche en minéraux tels que le magnésium, le potassium et le calcium. En cuisine, n’hésitez pas à varier les plaisirs. Imitez par exemple les Hongrois qui raffolent des «Töltött Káposzta», des paupiettes de chou farcies à la viande hachée et au riz et préparées avec beaucoup de paprika. A déguster avec une bonne dose de crème acidulée. Diverses variétés de choux, prix selon les régions


en magasin e Sans lactose S Un Une tranche de mortadelle dans une ciabatta… ciab quel délice! La mortadell Citterio, cuite au four et delle fine finement tranchée, séduit par son arôm naturel relevé. Bonne arôme nouv nouvelle pour les personnes alle allergiques: cette spécialité de Bolo Bologne est exempte de lactose.

Mo Mortadelle Citterio, en tranches fines, 100 g, Fr. 3.80

TENDANCES | 55

A la noix... La Salsa di Noci Agnesi est désormais en vente à Migros, pour le plus grand bonheur des clients qui en ont fait la demande. Cette sauce se compose d’un mélange raffiné de noix, de noix de cajou et de noix du Brésil, à déguster telle quelle avec des pâtes ou pour préparer d’autres sauces gourmandes. Salsa di Noci Agnesi, 130 g, Fr. 4.60*

* En vente dans les plus grands magasins.


u a e v Nou

Avec la Vache qui rit en tranches, mettez de la bonne humeur dans vos sandwichs.

La Vache qui rit en tranches Sandwich, Gouda et Cheddar*. * disponible uniquement dans les magasins coopératives de Migros Genève,

Neuchâtel/Fribourg, Valais et Vaud.

Rire c’est vachement bon

LaVache Vachequi qui vente à votre La ritrit estest enen vente dans votre Migros Migros


Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

en magasin

Chaud devant!

ANNA’S BEST | 57

Les soupes Anna’s Best sont chaudement recommandées par Michel Montignac. Prêtes en 4 minutes, elles sont équilibrées et se composent d’ingrédients 100% naturels.

Q

uoi de plus réconfortant par une triste journée d’hiver qu’une bonne soupe chaude? Se conservant au réfrigérateur, les soupes Anna’s Best sont prêtes en 4 minutes et ne contiennent aucun colorant, arôme artificiel, exhausteur de goût et conservateur. Du savoureux potage aux pois jaunes à la soupe à l’oignon relevée, en passant par le potage aux tomates parfumé aux herbes fraîches, toutes ces soupes sont vivement recommandées par Michel Montignac. Apprenez-en plus sur la méthode Montignac en visitant le site www.annasbest.ch/montignac. Les soupes Anna’s Best, recommandées par Michel Montignac: Potage aux tomates, 400 ml, Fr. 2.90 Potage aux pois jaunes, 400 ml, Fr. 3.40* Soupe à l’oignon, 400 ml, Fr. 3.40* *En vente dans les plus grands magasins.


58 | Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

D

errière la barbe taillée courte, l’œil tranquille et les chemises écossaises costaudes, les épaules carrées et le phrasé tranquille, l’homme a mille manières d’être atypique. Parce que, fils de paysan, il est entré dans le champ politique où personne ne l’attendait, a fait des études de Lettres que personne ne le poussait à entreprendre, a choisi d’objecter alors que l’armée l’appelait à prendre du galon – à une époque où la chose était franchement mal perçue. Atypique encore parce que après avoir enseigné le français, l’allemand et les maths pendant quatre ans, il est revenu à la terre «dont il aime les odeurs, qu’il éprouve le besoin de sentir». Le conseiller d’Etat fribourgeois Pascal Corminbœuf demeure aussi un des rares élus à venir du monde rural, à en savoir encore les parfums et les goûts, la couleur des betteraves et des féveroles, la valeur d’un champ, d’une vache…

En dehors des partis traditionnels On s’étonne qu’il se soit fait élire, dès le début, en dehors des listes des partis traditionnels. Il s’étonne qu’on s’en étonne. «Quel besoin y a-t-il, quand on s’engage pour promouvoir le bien commun, au sein d’un Exécutif communal – et qu’on est appelé à trancher sur des questions de route ou d’amenée d’eau – d’être rattaché à telle entité plutôt qu’à telle autre?» Indépendant, «sans parti, sans groupe et sans reproche», l’ancien syndic de Domdidier a aussi choisi d’«assumer cette fragilité» sur le plan cantonal. Et quand Léonard Bender souffle à Eveline Widmer-Schlumpf, isolée au Conseil fédéral, «faites comme Pascal!», ça le fait sourire et ça donne à penser que «le temps lui a donné raison». La belle et massive ferme familiale de Domdidier, dans laquelle il vit encore, date de 1811 LIRE LA SUITE EN PAGE 61

Le poète terrien

Pascal Corminbœuf, le plus populaire des conseillers d’Etat fribourgeois, est aussi, à sa manière discrète, un amoureux des livres et des arts. Rencontre dans sa cuisine.


aux fourneaux

| 59

Des recettes à réaliser chez soi > PASCAL CORMINBŒUF

A B

C

A - Les ingrédients du filet mignon de porc caramélisé. B - Presser le citron vert. C - Ecraser une gousse d’ail et mélanger au zeste d’orange. D - Ajouter une cuillère à soupe de sauce de poisson (nuoc mam). E - Ajouter le porc en le retournant plusieurs fois.

D

E

Pascal Corminbœuf, l’homme «sans parti, sans groupe et sans reproche».


Publireportage

9 *K :K5-!K !K2201 ,- ?!02 !LL-EL0BE

@ HBE !J0H-EL!L0BE F

?5!.73-K5 = I!50+L+1 L-J -2L HBE 75-/B C 6

'E -D7JK20I0L+ /!E2 IBL5- #0<5B2 4 #073-J #BEL0<E!7 C , :I 9I>L78B I4 6MI2I>: 74 -8 A+T:IE-9-86B 274L I4LL>B A+E742M-/ E799-86 274L $I>M- A4 F>-8 E@IO4- ;74M ? TIM6746 -6 G 6746- @-4M- ? "MHE- I41 E+:(? FM-L TM>8E>T-L I:>9-86I>M-L A- W>E@-: W786>"8IEP %6 E-E> 6746 -8 274L $I>? LI86 T:I>L>MB LI8L I4E48- TM>2I6>78 -6 I2-E A4 LI27>M?2>2M- & YI 8742-:::>"8- A- 5K TM7A4>6L $MI>L '782-8>-8E- Z ,88INL *-L6 E78L->::+ TIM W>E@-: W786>"8IE X -L6 A+L7M9I>L A>LT78>F:- -8 -1E:4L>2>6+ AI8L 276M- W>"M7LP U74M :N+:IF7MI6>78 A- E-L 5K 8742-::-L 2IM>+6+L A- TM7A4>6L $MI>L '782-8>-8E-B :I W>"M7L I F+? 8+$>E>+ A-L E78L->:L T-ML788I:>L+L A- W>E@-: W786>"8IE O4> L- T7M6- "IMI86 A- :-4M O4I:>6+P YI "I99- E79TM-8A A-L 9-84L 2IM>+LB AA+:>E>-41 T76I"-L -6 A- $>8-L LI4E-L I>8L> O4A-L LI:IA-L $MI=E@-LB A-L F7>LL78L I41 $M4>6L -6 48 L4EE4:-86 *>ME@-M93-L:> C T74M 274L -8 E782I>8EM-B -LLI0-/ 274L?9)9- -6 I9+:>7M-/ 276M- F>-8?)6M-P (K >J!0205 @ J8+L!L >K51 2!E2 !K7KE- >50I!L0BE YN7F;-E6>$ A4 846M>6>788>L6- $MI8DI>L W>E@-: W786>"8IE +6I>6 A- 6M742-M 48 97A- I:>9-8? 6I>M- G :I $7>L +O4>:>FM+ -6 LI274M-41B O4> T-46 )6M- 9>L -8 TMI6>O4- TIM6746 -6 G 6746- @-4M-P 'N-L6 I>8L> O4N>: +:IF7MI >: 0 I 48- 2>8"6I>8ANI88+-LB -8 +6M7>6- E7::IF7MI6>78 I2-E A-L 9+A-E>8L -6 A-L LE>-86>$>O4-LB L-L TM7TM-L TM>8E>T-L I:>9-86I>M-L A+L7M9I>L E+:(FM-L AI8L :- 978A- -86>-MP !: $46 I>8L> :- TM-9>-M G 46>:>L-M :- E78E-T6 AN>8A-1 ":0E+9>O4- S!#R AI8L :NI:>9-86I6>78 O476>A>-88-B 48- 876>78 ;4LO4NI:7ML M+L-M2+- G :I M-E@-ME@- E786M- :A>IF(6-P

$- 73B0D /-2 :BE2 !J0H-EL2 YNI:>9-86I6>78 L-:78 W>E@-: W786>"8IE TM+E7? 8>L- :- E@7>1 A-L I:>9-86L G >8A-1 ":0E+9>O4FIL -6 6M(L FILP Y-L I:>9-86L G >8A-1 ":0E+? 9>O4- +:-2+ L786 G TM7LEM>M- EIM >:L I4"9-86-86 6M7T $7M6-9-86 :I ":0E+9>-P YN>8A-1 ":0E+9>O4- 9-L4M- :I EITIE>6+ AN48 I:>9-86 ":4E>A>O4- G +:-2-M :I ":0E+9>- ITM(L :I A>"-L6>78P YI ":0E+9>- LN+:(2- -8 TIM6>E4:>-M -8 $78E6>78 A- :I 8I64M- A-L ":4E>A-L SL4EM-L -6 I9>A78LR A- :NI:>9-86 -8 O4-L6>78P Y- TI>8 F:I8E 74 :-L F7>LL78L L4EM+-L TIM -1-9T:+:(2-86 T:4L :I ":0E+9>- O4- :-L :-86>::-L 74 :FM7E7:>P "BK5 -E 2!IB05 >JK21 7BE2KJL-A GGG;!EE!2:-2L;73 BK GGG;HBEL0<E!7;7BH J74L 6M742-M-/ :I :>L6- E79T:(6- A-L I:>9-86L G :NIAM-LL- GGG;HBEL0<E!7;7BH

'@-ME@-/ :-L TM7A4>6L ,88INL *-L6 O4> T7M6-86 E- :7"7P

%& L5)2 :!2 4 V :+"49-L L-EL S:-86>::-LB @IM>E76L L-ELB -6EPR V $M4>6L ST799-LB T7>M-LB $MI>L-LB 7MI8"-LB T)E@-LB -6EPR V :+"49-L S679I6-LB E@741?$:-4MLB @IM>E76L 2-M6LB -6EPR V :I>6B 0I74M6LB $M79I"V $M4>6L G E7O4-B "MI>8-L V E@7E7:I6 87>M SI2-E T:4L A- K. Q A- EIEI7R %& :!2 4 V ;4L A- $M4>6L LI8L IA;78E6>78 A- L4EMV MI>L>8B I8I8IL

V M>/ E79T:-6 V $:7E78L ANI27>8V TH6-L E79T:(6-LB I: A-86%& +J-I+ 4 V L4EM-B L4EM- A- MI>L>8 S":4E7L-RB 9>-: V T799-L A- 6-MMV M>/ F:I8E V TI>8 F:I8E V E-M6I>8L $M4>6L SFI8I8-LB 9-:78B TITI0-R V E-M6I>8L :+"49-L E4>6L SEIM766-LB E74M"-LB E+:-M>B 9I<LR V TH6-LB E4>LL78 :78"4-


aux fourneaux | 61

Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

Filet mignon de porc caramélisé

Pascal Corminbœuf vit dans la ferme familiale de Domdidier.

– elle sent bon l’automne et on s’y assied en dessous de la borne, l’ancien fumoir traditionnel qui subsiste depuis le temps où la cuisine n’avait qu’un four à bois. C’est ici que Pascal Corminbœuf a été élevé, dans une fratrie de cinq et selon la religion catholique. Il a toujours pensé devenir paysan. On l’envoie, car il est bon élève, poursuivre ses études à Fribourg, où les pères dominicains, des enseignants formidables, lui font entrevoir des horizons nouveaux: il approfondit son goût de la lecture et se lance dans le théâtre amateur, le chant et le foot, avec bonheur.

Dix-neuf ans à la commune Il est élu conseiller communal à 34 ans et le restera pendant dixneuf ans, dont six comme syndic. A l’entendre, sa candidature au Conseil d’Etat est presque le fruit du hasard: «Il y avait trois places à prendre, je me suis présenté.» Il est élu au deuxième tour. Depuis, à chaque campagne – à 64 ans, il en est à son troisième et ultime mandat – il améliore son score et, apparemment, sa cote. Une popularité qu’il doit d’abord à cette nature franche et modeste, au parler peu mais vrai. Au sein de son département fourre-tout (institutions, agriculture et forêts, qui comprend «les abeilles aussi bien que le bureau de l’égalité, en passant par les naturalisations»), Pascal Corminbœuf s’est attaqué à la réforme des communes, réduisant leur nombre de 250 à 168. A empoigné la révision de la Constitution, la péréquation fiscale, tenu à soutenir

Pour 3 à 4 personnes 60 ml de sauce soja 90 g de sucre 1 cs de gingembre frais râpé 1 gousse d’ail écrasée 1 cs de sauce poisson (nuoc mam) 2 cs de jus de citron vert Le zeste et le jus de 2 oranges 1 filet mignon de porc de 400 g environ

1) Mettre tous les ingrédients, sauf la viande, dans une poêle et cuire en remuant de temps en temps jusqu’à ce que la sauce épaississe. 2) Ajouter le porc en le retournant plusieurs fois et en le nappant bien de sauce. 3) Lorsque le filet mignon est cuit, au bout d’une dizaine de minutes environ, le retirer du feu et le découper en médaillons. Servir accompagné d’un riz basmati et nappé de la sauce caramélisée. Selon une idée de Trish Deseine: «My

D’autres recettes dans: www.saison.ch

Cuisine», Marabout, 2007.

l’agriculture fribourgeoise et la formation: l’Ecole de Grangeneuve a doublé ses effectifs et de nouvelles AOC sont en attente de rejoindre le vacherin fribourgeois et la poire à botzi. L’homme est aussi épicurien et plusieurs confréries gourmandes – du grand Apier au gruyère, en passant par la moutarde de bénichon – le comptent parmi les leurs.

Et parmi toutes ses activités, le théâtre et la musique tiennent une place importante. Cet amoureux de Brassens et Brel, qui fut un proche d’Emile Gardaz, a tapissé la maison d’affiches de spectacles, voire de ses photos de paysages figés dans une lumière irréelle. Il lit beaucoup – Collapse (Jared Diamond) et Toxic (William Reymond) l’ont marqué

récemment pour leur évocation du déclin de nos sociétés – et continue de chanter, aussi. La soirée du mercredi est en principe réservée à cette activité: «Le chant est une respiration», la chorale du village le lieu où il se sent «vraiment comme tout le monde». Véronique Zbinden Photos Thierry Parel


QUAND LES CHEVEUX SONT NOURRIS, LA COULEUR EST PLUS BELLE.

CAPUCCINO

GOLDBRAUN CHÂTAIN DORÉ

NOUVE

AU

N

43

/ EU

2X mehr pflegendes

Avocado-Öl plus d’huile nutritive d’avocat

LA COLORATION PERMANENTE NUTRITIVE AVEC 2X PLUS D’HUILE D’AVOCAT.

Nutrisse, ça veut dire nourrir. Sa formule crème colorante nourrit en même temps qu’elle colore, pour une couleur riche et éclatante. Avec aujourd’hui 2 x plus d’huile

N

NUTRISSE CRÈME VE OU AU

2X

NEU

/NOU

VEA

U

plus d’huile nutritive d’avocat

d’avocat, les cheveux bien nourris retiennent mieux la couleur, des racines jusqu’aux pointes. Et les cheveux blancs : oubliés!

Iris Berben porte la nuance 43 Capuccino.

Garnier est en vente à votre Migros


aux fourneaux | 63

Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

LES BONS CONSEILS DE LA SEMAINE

Le vacherin Mont-d’Or

A commander sans tarder: tél. 0848 87 77 77

Abo seulement Fr. 34.– (12 numéros)

www.saison.ch

Lait thermisé: afin de répondre aux exigences rigoureuses en matière de contrôle des denrées alimentaires, le vacherin Mont-d’Or est fabriqué aujourd’hui avec du lait thermisé et réensemencé avec des lactobactéries de culture. On entend par thermisation (chauffage du lait) un procédé doux grâce auquel les qualités naturelles du lait cru sont maintenues et qui garantit une réelle amélioration sur le plan bactériologique. Fromage et boîte en sapin: ce fromage se caractérise par sa sangle d’écorce de sapin et sa boîte circulaire également en sapin dans laquelle il mûrit pendant quatre semaines environ. Sa saveur est douce, boisée grâce à l’écorce de sapin.

Moisissure et duvet: la moisissure qui se forme sur l’écorce de sapin est un phénomène naturel et n’altère pas le goût. Un duvet blanc sur la surface du fromage est lui aussi naturel. Ces deux phénomènes ne nuisent pas à la santé.

M-Infoline Du lundi au vendredi matin, 9 h–12 h, 0901 240 244 (première minute gratuite puis Fr. 1.par appel) Vendredi et samedi, 17 h 30 –19 h 30, 0901 125 250 Fr. 1.– par appel puis tarif normal (Fr. 0.08) par minute.

Une fondue: laisser le vacherin Mont-d’Or dans sa boîte à la température de la pièce pendant quelques heures (450 g avec la boîte pour 2 personnes, environ 800 g pour 4 personnes). Enlever le couvercle et le film transparent. Placer avec la boîte sur une feuille d’alu (au cas où le fromage coule), verser un peu de vin blanc sur la surface piquée avec une fourchette. Cuire au four préchauffé pendant 30 minutes, à 120 degrés. Présenter directement dans la boîte avec une cuillère. Servir avec des petites pommes de terre «en robe des champs» et avec les mêmes accompagnements que ceux de la raclette.

Publicité

Doppelherz® A-Z Dépôt Renforcez vos défenses naturelles pendant la saison froide! • De précieuses vitamines, des minéraux et des

oligo-éléments indispensables au métabolisme

• Grâce à l’effet dépôt, les substances vitales sont

Au ra san yon té de vot Mig re ros

libérées progressivement dans le corps

La force du double cœur

Doppelherz est en vente à votre Migros


64 |

aux fourneaux

Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

www.migros.ch/m-cooking

Délicates boulettes de viande

ique, vous livre ses conseils pour briller bri Olivier Martin, cuisinier gastronomique, aux fourneaux.

> Entrée

Bon à savoir

Soupe à la pomme et à la moutarde

Les pâtes d’épices à base de piments sont appelées ompasambal. Dans la cuisine asiatique, les sambals accompan gnent de nombreux plats de légumes, viande, poisson et riz. Le sambal peut être une préparation crue, comme le sambal oelek, mais aussi rôtie ou enrichie e avec d’autres ingrédients. Le sambal badjak fait partie gnons de ceux-ci: des piments forts sont rôtis avec des oignons dans une huile végétale et le goût en est relevé avec du ketjap manis, une sauce soja douce. Dans l’actuel ttes de menu M-Cooking, le sambal badjak donne aux boulettes viande un petit je-ne-sais-quoi.

Cette entrée qui sort vraiment de l’ordinaire est prête en 15 minutes.

> Plat principal

Boulettes de viande à la sauce piquante Ce plat de résistance marie à merveille ingrédients d’Asie et d’Europe.

> Dessert

Cake au fromage Un bon dessert d’hiver à base de fromage frais, de séré, de crème fraîche et de fruits rouges.

www.migros.ch/m-cooking

A prix réduit – avec l’acheminement et l’hôtel offert par dessus le marché !

LE PLEIN DE SOLEIL EN CROISIÈRE Savone

Bahrain

Barcelone

Dubai Fujairah

Lisbonne Gibraltar Alicante

Cadix

Abu Dhabi

les Les sing enus : nv ie b s le sont tions es majora très bass on individuelle ti a p u pour occ uctions es & réd de cabin lub à nos eC is ru C ients ! fidèles cl

Malaga

Muscat

Dubai Costa Victoria

1195.–*

dès CHF

DÉPARTS:

COSTA VICTORIA**** No. 5 : 9.01. – 17.01.09 / 16.01. – 24.01.09 / 23.01. – 31.01.09 / 30.01. – 07.02.09 No. 7 : Décollez 2 jours plus tôt et nous vous offrirons en plus deux nuits (sans repas) dans un hôtel 4 étoiles à Dubai !

COSTA SERENA**** No. 8 : 18.12. – 26.12.08

Méditerranée et Atlantique Costa Serena

Costa Serena****

Prix par personne en occupation double (CHF) (taxes portuaires et acheminement aller/retour inclus) Cabines

Prix catalogue

Costa Victoria Vols et trans- Vols, transferts inclus, ferts & hôtel No. 5 inclus, No. 7

Costa Serena Voyage en bus inclus, No. 8

Intérieure standard Intérieure supérieure Extérieure standard Extérieure supérieure Extérieure avec balcon Intérieure single Extérieure single Extérieure balcon single Supplément: vols de/à Genève

3220.– 3440.– 3680.– 3930.– 4400.–

1895.– 1995.– 2195.– 2295.– 2495.– 2395.– 2795.– 3595.– 180.–

1195.–* 1295.– 1495.– 1595.– 1695.– 1495.– 1895.– 2195.–

1895.– 1995.– 2195.– 2295.– 2495.– 2595.– 2995.– 3795.– 180.–

taxes portuaires incluses

ergoasw.ch

Publicité

IMPORTANT : Prix des vols sous réserve de changements. Le nombre de cabines disponibles à ce prix spécial est limité: soyez rapides !

Offre du tonnerre pour les familles monoparentales : demandez-nous une offre !

Avec nous, vous allez encore croire au Père Noël : Mettez à Noël le cap sur l’Espagne et le Portugal ou sur le golfe Persique en janvier pour commencer l’année en beauté. Des vacances sous le thème de la détente, le divertissement, la culture avec un zeste enchanteur des Mille et Unes nuits pour le Costa Victoria et un soupçon de charme ibérique pour le Costa Serena ! Prestations incluses : Acheminement aller/retour (Costa Victoria : vols aller/retour en classe économique, transferts selon programme, 2 nuits d’hôtel facultatives. Costa Serena : voyage en bus depuis la Suisse), croisière dans la catégorie de cabine choisie, pension complète à bord, libre utilisation des infrastructures, spectacles et divertissements, disco et musique live, taxes portuaires. Prestations non-incluses : boissons et dépenses personnelles, excursions facultatives guidées, pourboires (Euro 6.– par adulte), majoration carburant par adulte (Costa Serena CHF 66.–, Costa Victoria CHF 154.–), assurance annulation facultative, repas à l'hôtel à Dubai, frais de dossier (CHF 20.– par facture).

Naviguez sans être menés en bateau !

Téléphone 021 351 89 89 www.cruisecenter.ch


Nde l’anti-rides 1mondial o

*

R E V I TA L I F T ANTI-RIDES

+

FERME TÉ

NOU V ELLE FORMULE À L’ÉL A STINE EFFIC ACITÉ PROU V ÉE: – de rides: 87% ** + de fermeté: 96% ***

«Mes rides s’estompent, ma peau est plus ferme, comme liftée!» ANDIE MACDOWELL

*Cumul des ventes Revitalift en volume en 2007 sur 50 pays. **Evaluation clinique après 4 semaines, rides du front, test sur 39 femmes. ***Auto-évaluations après 4 semaines, test sur 51 femmes.

Tout sur les anti-rides sur www.lorealparis.com

L’Oréal Paris est en vente à votre Migros


Encore plus avantageux Valable à partir du 18.11, jusqu’à épuisement du stock Top pour femme avec dentelle le lot de 2* 16.90

Maillot d’hiver à manches longues pour femme 24.90

Pyjama pour femme 3 pièces 29.90

Slips mini pour femme le lot de 2* 11.90 Strings pour femme le lot de 3* 9.90

Chemise de nuit pour femme* 19.90

Sous-vêtements pour homme John Adams le lot de 2 Exemple: slips John Adams pour homme le lot de 2 12.90 au lieu de 17.80

T-shirts pour homme le lot de 2* 12.90

Slips pour femme, le lot de 5* 9.90

*En vente dans les plus grands magasins Migros. Caleçons pour homme le lot de 2 11.90 au lieu de 17.90


votre région

Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

| 67

MIGROS VALAIS

Les feuilles des poinsettias prennent une couleur rouge en hiver.

Etoile rouge pour jours blancs Voici revenue la saison du poinsettia!

Photo DR

C’

est une plante idoine pour les jours tristes de l’hiver. Alors que la nature sommeille, engourdie par le froid, le poinsettia resplendit. Cette particularité lui vaut par ailleurs le surnom d’étoile de Noël. Ses feuilles rouges, roses ou crème ajoutent une touche de gaîté à nos intérieurs. Eh oui! ce que l’on prend pour une fleur est en réalité une bractée qui protège

la fleur elle-même, à savoir quelques petites boules colorées peu remarquables.

De l’eau et de la lumière Le poinsettia n’est pas un soiffard; il faut par conséquent veiller à pratiquer un arrosage modéré. On peut choisir de le tremper dans l’eau une dizaine de minutes chaque semaine et de compléter ce soin par un léger arrosage entre

deux bains s’il en manifeste le besoin. L’accumulation d’eau lui est pénible. Ainsi, la plante s’épanouit dans un substrat aéré et drainant. De plus, elle déteste que de l’eau stagne dans son pot. Autre facteur-clé, la lumière détermine la croissance et l’épanouissement du poinsettia. Plante d’hiver, il se teinte lorsque les nuits s’allongent. Les horticulteurs modulent ainsi la lumino-

sité dans les serres pour proposer quotidiennement à la vente des plantes à leur stade de développement optimal.

Refleurit d’hiver en hiver Le poinsettia peut être maintenu d’une année à l’autre, à condition de respecter quelques conseils LIRE LA SUITE EN PAGE 68


68 | Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

Etre curieux. Ensemble.

L’Alambic dévoile sa saison 08-09 et présente son nouveau directeur.

P

armi ses trésors culturels, la ville de Martigny compte deux bijoux discrets: le théâtre l’Alambic et l’école de théâtre amateur. Philippe Morand a repris les rênes de l’un cet automne et de l’autre l’an dernier. Rodé au monde du théâtre – il est acteur, metteur en scène, enseignant, directeur de collection pour les livres «Théâtre CamPoche» – il a par ailleurs dirigé pendant huit ans le Théâtre de Poche à Genève. Philippe Morand vient régulièrement en Valais et y travaille avec de nombreux artistes de la région, il livre ici ses projets. Quel regard portez-vous sur le théâtre en Valais?

Les frères Schwab cultivent les poinsettias – et d’autres plantes de la région – à Saillon.

En provenance De la région Si l’énoncé de ces soins semble trop contraignant, ou si votre

main n’est pas assez verte pour vous livrer à ce genre d’exercice, il est possible de se tourner vers le travail de spécialistes. A Saillon, les frères Schwab élèvent les poinsettias dans de grandes serres. L’entreprise, partenaire de Migros Valais depuis une cinquantaine d’années, cultive toutes sortes de plantes. Des plantes de la région dont les boutures sont importées mais auxquelles on procure des soins tout valaisans. Grâce à un savoir-faire éprouvé et à une production locale, Nicolas et Martin Schwab commercialisent à Migros des plantes robustes, nullement défraîchies par un long transport jusqu’au point de vente. Dès à présent, on en trouve diverses variétés en magasin. Mélanie Zuber

Comment?

Photos Raphaël Fiorina/ DR

d’entretien. Bien sûr, il n’est au sommet de sa beauté que quelques mois par an, de fin novembre au terme de l’hiver. Mais il est tout à fait possible de l’entretenir comme une plante verte le reste de l’année. On le taille à la fin de la floraison et on le rempote dans un terreau approprié. En mai, quand tout risque de gel est écarté, on place la plante en extérieur, en plein soleil, jusqu’au mois de septembre. A ce moment-là, on la retaille et on veille à ce qu’elle passe des nuits de 14 heures au minimum dans l’obscurité totale. Le reste du temps, elle doit pouvoir bénéficier de la lumière naturelle.

Dans ce canton, le théâtre bouge beaucoup depuis cinq à huit ans. Il se développe et bénéficie de davantage de soutien. Je souhaite poursuivre et développer cet élan. J’ai le projet de créer une classe préprofessionnelle qui préparerait les jeunes à s’engager dans une haute école. Cela se ferait en parallèle avec l’école amateur, qui est le terreau dans lequel les personnalités vont se démarquer par leur force, leur talent, leur désir; qui serait un vivier pour l’école préprofessionnelle. Avec l’Etat du Valais, nous ambitionnons aussi de mettre sur pied un cursus de maturité spécialisé pour les arts de la scène. Ces projets ont trouvé un accueil favorable et intéressé auprès des autorités politiques. Les Valaisans aiment-ils le théâtre?

«Le mot d’ordre du théâtre, c’est «être curieux ensemble.» Philippe Morand

Oui! L’Ecole de théâtre compte près de 200 élèves, âgés de 3 à 60 ans. Les Valaisans ont un intérêt marqué pour le théâtre; et ils peuvent s’ouvrir à tous les genres. En revanche, je ne connais pas spécifiquement le public de Martigny. Il faudra aller à sa rencontre pour comprendre ses centres d’intérêt. Quelle saison lui réservezvous?

On présentera beaucoup de pièces contemporaines. Pas par dogmatisme, puisque je n’exclus pas de monter quelque chose de plus classique par la suite. Je suis curieux de voir comment la saison sera reçue et suivie. Dans le théâtre, il faut tirer les leçons de la pratique quotidienne. La saison ne présente que des compagnies romandes.

En effet. En Suisse romande, il y a des auteurs, des metteurs en scène, des acteurs, des éclairagistes, des décorateurs de valeur. On ne le sait que trop peu. Il faut les mettre en avant, leur donner en prio-


votre région

MIGROS VALAIS | 69

Dans «La vie de Vivaldi», Philippe Cohen interprète plus de trente personnages en quatre saisons.

Saison Saison 2008-2009 du Théâtre Alambic Le Grand retour de Boris S. Compagnie Marin Peut-on transmettre la mémoire sans transmettre la souffrance? 20 et 21 novembre «La Vie de Vivaldi» Philippe Cohen Un spectacle plein de pucelles chantantes et de collégiens en voyage de matu... 11 et 12 décembre «Vacances» Le Poche Genève Sur la place un pavé d’humanité caustique. 17 et 18 février «Ma Solange, comment t’écrire mon désastre, Alex Roux» La Mezza Luna Lausanne La musique du monde de nos petits désastres quotidiens. 5 et 6 mars

rité un moyen d’exprimer leur talent. Que peut-on vous souhaiter?

Que les Martignerains comprennent combien il est fantastique d’avoir une école et un théâtre. C’est une situation privilégiée; il faut prendre conscience de cette richesse. Le théâtre doit trouver sa place et être soutenu.

Propos recueillis par Mélanie Zuber

Dans «Histoire d’elles», Yvette Théraulaz raconte l’histoire des femmes et de leur émancipation.

«Histoire d’elles» / En musique et en chansons Théâtre de Carouge Genève Toute ma vie, je me suis excusée. Ça suffit! 26 et 27 mars «J’ai l’impression qu’André est mort dans les toilettes» Compagnie Un air de rien Lausanne Drôleries et tentatives d’une traversée de la terre jusqu’à la tombe. 30 avril et 1er mai Réservations: 027 722 94 22, www.theatre-alambic.ch Ecole de théâtre: 027 722 94 22


Foire du lard www.migrosvalais.ch

Jambon frais, entier, le kg

Offres valables du 19 novembre au 8 décembre 2008

950

Carré de porc entier a/quasi, le kg

1150

Demi porc sans dépouille, le kg

830

3

2

Lard frais le kg

1

1

Entrecôte de bœuf II, le kg

2

Rumsteck de bœuf II, le kg

3

Filet de bœuf II, le kg

Viande à saucisse de bœuf, le kg Cuisse de bœuf a/os II, le kg

Viande de cheval pour sécher, le kg du Canada Lard sec, le kg Viande séchée rebibe, le kg Jambon à l’os séché à l’air, le kg Changements de prix réservés

3450 3150 49.-

1

1050 1350

3

4

Viande pour sécher 4 pièces ensemble, le kg Cuisse entière: env. 20 kg viande pour sécher + 5 kg viande à saucisse, le kg

1690 31.52.26.-

2

z vos Passe : andes comm urs jo 2 i Déla

1

Fausse tranche sans couvercle, le kg

2

Tranche carrée, le kg

3

Pièce ronde, le kg

4

Bœuf coin sans couvercle, le kg

Découpe gratuite selon désir du client et en cadeau les épices pour salaisons, par kilo «Fleury, 40 g» ou «Grand-St-Bernard, 32 g»

1140

2150 1890 1980 1980 2650 2350


Une délic i e us e idée cade au

Vous pouvez choisir l'un de ces deux cadeaux ... si vous offrez Cuisine de Saison

GRATUIT Ange doré d’une valeur de Fr. 38.–

GRATUIT 4 Bougies d’une valeur de Fr. 32.–

Offrez un abonnement annuel à Cuisine de Saison et nous récompenserons votre bon goût par un ange doré (valeur Fr. 38.–) ou par 4 bougies (valeur Fr. 32.–).

Messagers divins: ces anges en fer-blanc sont peint en couleur or, ce qui leur donne un brillant discret. La tête, peinte à la main, est en résine synthétique.

12 éditions pour seulement 34.–

Bougies scintillantes: recouvertes d’une laque spéciale, ces bougies sont ornées d’un angelot en relief. Elles ont un diamètre de 3 cm. Couleur: champagne.

Cuisine de Saison, le magazine culinaire le plus complet de Suisse. Chaque mois, retrouvez les recettes les plus alléchantes, les idées les plus gourmandes, les astuces les plus futées et les offres spéciales les plus attrayantes. Commandé jusqu’au 10.12.2008, livré avant Noël! La personne qui a commandé l’abonnement reçoit le premier exemplaire et une carte cadeau, ainsi que l'ange doré ou les bougies en remerciement. Le destinataire reçoit les exemplaires suivants.

LE BON GOÛT EST TOUJOURS DE SAISON.

✂ Oui, je commande… Abonnement cadeau de 1 an Oui, j’offre un abonnement d’une année à Cuisine de Saison pour Fr. 34.– Abonnement de 1 an Oui, je commande pour moi-même un abonnement d’une année à Cuisine de Saison pour Fr. 34.– Je choisi comme cadeau … les 4 bougies scintillantes ou l'ange doré

Adresse pour la facture: MADAME

Adresse pour l’abonnement cadeau:

MONSIEUR

MADAME

NOM

NOM

PRÉNOM

PRÉNOM

RUE, N°

RUE, N°

NPA, LOCALITÉ

NPA, LOCALITÉ

TÉLÉPHONE

TÉLÉPHONE

E-MAIL

E-MAIL

DATE DE NAISSANCE

(JOUR, MOIS, ANNÉE)

DATE DE NAISSANCE

MONSIEUR

(JOUR, MOIS, ANNÉE)

Les données peuvent être utilisées à des fins de marketing.

Commandé jusqu’au le 10.12.2008, livré avant Nöel! Offre valable dans la limite des stocks disponibles. Prix à l’étranger sur demande. Prix pour 2008. Envoyer le coupon à: Cuisine de Saison, service des abonnements, case postale, 6002 Lucerne. Vous pouvez aussi commander par e-mail (abonnements@saison.ch) ou par téléphone (0848 87 77 77, tarif normal de communication) en indiquant le N° de code 090707.

090707


50% Valable du mardi 18.11.2008 Jusqu’à équisement du stock

19

75

au lieu de 39.50

Emballage spécial de 20 pièces

DURACELL plus AA

*par rapport aux piles Duracell Ultra/Plus AA/AAA existantes Veuillez retourner les piles usageés au point de vente

DURACELL est en vente à votre Migros


vie pratique

Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

| 73

PLEIN AIR

Leandro Gilgen est l’un des rares spécialistes de mountainboard en Suisse.

Un terrain de jeu presque sans limites A mi-chemin entre la planche à roulettes et le surf des neiges, le mountainboard roule sur à peu près toutes les surfaces: goudron, herbe, terre, gravier. Démonstration à Orvin (BE).

D

Notre rédacteur Pierre Wuthrich (à dr.) en plein essai.

ieu merci, l’engin disposait de freins. Si tel n’avait pas été le cas, parions que j’aurais eu l’inconfort de finir ma course dans le ravin, suspendu à une branche de sapin

qui ne demandait pas pareille décoration. Voire électrocuté par une clôture, sous les bêlements hilares de chèvres un peu trop moqueuses. Or, il n’en a rien été. Seules quelques pertes d’équili-

bre rattrapées in extremis ont ponctué mon initiation. Force est donc d’admettre que Leandro GilLIRE LA SUITE EN PAGE 74


74 |

vie pratique t que tique

PLEIN AIR IR R

Migros Mig ros Ma Magazine 47, 17 novembre 2008

gen, mon moniteur, eur, avait raison: le mountainboard, nboard, oulettes une sorte de planche à roulettes tout-terrain, est accessible ssible à tous.

Cinq kilomètres sur des roulettes Pourtant, rien n’était gagné né d’avance. Sur le parking désert des Présd’Orvin dans le Jura bernois, ernois, à 1000 mètres d’altitude, mon professeur me décrit le parcours cours que nous allons emprunter: cinq inq kiloemins fomètres de route et de chemins ’environ restiers sur un dénivelé d’environ mple, tu 500 mètres. «C’est très simple, che, apverras. Pour tourner à gauche, ur virer à puie sur les talons, et pour droite, mets le poids sur less orteils. C’est la même chose qu’un n snowboard.» Voilà qui n’a rien dee rassurant: le surf et moi, nous us nous sommes toujours regardés és avec une certaine méfiance. Il est temps de passer aux aveux: eux: «Je tiens à peine sur des skis, alors le surf...» Leandro, imperturbable, bable, me répond dans un grandd sourire: «Pas grave, l’apprentissage tissage durera cinq minutes de plus.» Voilà. Impossible maintenant nant de reculer. Il me faut monter er sur le mountainboard. Coudières et genouillères res sont d’ordinaire hautement recommancommandées. Mais, il peut arriver de les oublier à la maison. C’est lee cas aujourd’hui. Tant pis, nous nous élancerons dans la dessque cente sans elles. Et le casque alors? «A moins de vouloir ir esauts, tu sayer des figures et des sauts, n’en auras pas besoin.» Message compris: les back flips et les rotations, ce sera pour une prochaine fois.

Des débuts hésitants Les premiers mètres se font à la vitesse d’un escargot, les pieds tremblants dans les fixations, une main désespérément agrippée au frein, l’autre moulinant dans le vide à la recherche de la stabilité. Le style, trop raide, trop crispé, est assurément ridicule. Malgré tout, je me surprends à vaguement pouvoir diriger mon engin, même si mes virages n’ont pas l’élégance des courbes de mon professeur.

Le mountainboard permet aussi de réaliser toutes sortes de figures acrobatiques.

Sur la route, les automobilistes que nous croisons nous regardent quelque peu interloqués. Et à notre passage, les vaches cessent de brouter, amusées par le spectacle peu commun.

Il faut dire que le mountainboard est un sport encore méconnu. Né en Californie dans les années 1990, il se développe rapidement au Royaume-Uni. Royaume-Uni En Suisse, les adeptes se comptent sur les doigts d’une main.

Ecole suisse de mountainboard Leandro Gilgen propose trois types de stages selon le niveau des participants: découverte (pour les débutants), évolution (pour les avancés) et autonomie (pour les meilleurs). Dans ce dernier cas, les élèves apprennent l’art du saut et des figures en s’élançant sur une rampe installée en plein air, avec réception sur matelas géant. Notons aussi que l’épouse de Leandro Gilgen propose des cours 100% filles qui rencontrent un succès certain. Les particularités? L’utilisation d’un matériel plus approprié (la distance entre les fixations est plus petite) et surtout une pratique plus détendue du mountainboard. «Entre mecs, on veut toujours jouer les casse-cous, se mesurer les uns aux autres. Les filles, elles, préfèrent descendre plus tranquillement.» www.ecolesuissedemountainboard.ch

Leandro a lui découvert la disciLeandr pline il y a quatre ans à SainteCroix (VD) où il pratiquait le snow snowkite, une planche tractée par un cerf-volant glissant sur la neige. Avec ses amis, il remarque qu’en enlevant la voile, l’engin, une fo fois doté de roues, pouvait se transformer en mountainboard. transf Il se pr prend vite au jeu et crée en 2005 à Orvin l’Ecole suisse de moun mountainboard (lire encadré). Aujourd’hui, il organise des cours Aujour pour les jeunes inscrits à Passeport V Vacances, des randonnées pour les curieux ou des sorties d’entreprises pour les cadres en d’entr mal de sensations. «La majorité des él élèves a entre 10 et 30 ans, mais j’ai déjà vu des enfants de 6 ans et des seniors de 70 ans s’essayer avec succès au mountainboard.» board.

De beaux b parcours dans l’Arc jurassien La descente des d’aujourd’hui est un tracé que Leandro effectue souvent avec des débutants. L’Arc jurassien ne manque d’ailleurs jura pas de beaux parcours. «On peut aussi partir depuis Macolin ou Evilard et descendre à travers la forêt jusqu’à Bienne. trav Ensuite, on remonte en funiEn culaire. Il n’y a pas à pousser. culair Avec l’élan, on arrive jusque devant lle distributeur de billets.» Très joli j aussi: le «spot» du Chasseral à Nods. Et à Buttes (NE), Leandr Leandro aimerait ouvrir la première piste sécurisée de Suisse, sous le télésiège de la Robella. «J’espère que le projet pourra «J’esp voir le jour en 2009.» Bien sûr, les amateurs peuvent aussi s’exercer en salle, comme dans le skate-park de Bienne. «Mais les rampes et les obstacles sont plutôt conseillés pour s’entraîner à exécuter des figures. On ne peut pas faire de longues descentes. Et surtout, on ne profite pas des grands espaces.» En effet, l’une des caractéristiques de la discipline est d’évoluer en symbiose avec la nature. Le mountainboard se veut écolo. Certes, mais rouler dans un champ peut LIRE LA SUITE EN PAGE 77


Sylvia: J’avais tellement perdu de poids en 1 semaine que j’ai annulé mon rendez-vous pour une chirurgie gastrique!

ENFIN!

Un traitement naturel contre l’obésité a été développé.

Sylvia nous raconte comment grâce à un procédé révolutionnaire elle a perdu 22 kg en 7 semaines alors qu’elle était désespérée et décidée à se faire poser un ballon gastrique. on histoire est somme toute assez banale. . . Pour résumer, entre 23 ans, quand j’ai eu mon fils unique, et hier si je puis dire, 10 ans s’étaient passés et j’avais 25 kilos en trop. J'avais tellement essayé de procédés miracles que je ne croyais plus à rien. Je ne trouvais plus rien à m’habiller, je n'osais pas sortir et la plage était devenue un supplice. Mais le pire, c’étaient les réflexions de mon mari et de mon fils que je ne veux pas rapporter ici. Enfin, au niveau affectif avec mon mari cela devenait catastrophique. Et puis un jour, à la télé, j’ai vu une émission sur les chirurgies gastriques pour les personnes qui souffrent et qui n’arrivent pas à maigrir. En réalité, il s’agit de placer un ballon dans l’estomac. Par conséquent, on ne peut pas manger beaucoup et donc on maigrit. Au bout du rouleau et prête à tout pour redevenir une vraie femme, je suis allée voir mon médecin. Je lui ai dit que je voulais faire cette opération. Finalement, nous avons fixé une date pour l’intervention. J’avais pris une décision radicale et j’étais convaincue du résultat. Le jour après, j'ai confié cette décision à ma meilleure amie Monica. Le lendemain, elle m’a appelé pour me dire que son mari qui est ingénieur biologiste, avait entendu parler d’un nouveau procédé qui assure le même effet, mais qui évite les inconvénients d’une intervention chirurgicale. Il s’agissait d’une sorte de poudre qui gonfle pour atteindre un volume multiple dans l’estomac et permet d’agir comme le ferait un ballon gastrique. Deux jours après, elle était devant ma porte avec le paquet contenant la poudre miracle qu’il fallait prendre sous forme de capsules. Quand j'ai lu la composition, j’ai constaté qu’il s’agit d’un dispositif médical certifié et à 100% naturel qui n'entraîne aucun effet secondaire nocif. Je pensais surtout à mon opération qui approchait (c’était dans 10 jours). Je me suis dit que ce

serait une bonne occasion de m'y habituer. Alors j'ai pris 3 capsules une demi- heure avant chaque repas principal et l’effet a été immédiat. Je mangeais ce que je j’aimais, mais je ne n'avais plus ces pulsions qui vous font grignoter toute la journée. Après 3 jours, j'avais perdu 1,5 kilos et en fin de semaine, la balance a affiché 3,5 kilos de moins. Il me restait 3 jours avant l'opération. J’ai appelé mon médecin pour lui raconter ce qui m'arrivait. Quand je lui ai parlé de la composition de PLANTO-SLIM (c'est le nom de ces capsules qui contiennent cette poudre miracle), il n'a pas été étonné.Il m'a dit que j’avais réalisé naturellement ce que je m’étais préparé à faire avec une opération chirurgicale. Nous avons décidé ensemble d’annuler mon opération et de suivre les résultats ensemble chaque semaine. Evidemment, j’ai continué à perdre du poids régulièrement. Le premier mois j’avais perdu exactement 13 kilos – et cela sans faire aucun effort particulier. Je mangeais ce que j’aimais, à ma faim avec un sentiment de satiété que j'avais oublié depuis longtemps. Je me sentais en pleine forme. J’ai perdu 22 kilos après 7 semaines. Là, mon médecin m’a dit stop c’est assez. J’avais peur de reprendre du poids en arrêtant de prendre PLANTO-SLIM. Pour éviter donc l’effet yoyo bien connu, je prends tout simplement 2 capsules de PLANTO-SLIM avant des repas particulièrement riches en calories, mais c'est tout. J’ai enfin la silhouette dont j’ai si longtemps rêvé et avec mon mari j’ai des relations affectives plus belles que jamais auparavant.

POURQUOI PLANTO-SLIM AGIT COMME UN BALLON GASTRIQUE NATUREL

PLANTO-SLIM ag i t s el o n l e même pri nci pe que l e bal l o n g as tri que qui es t i ntro dui t dans l e cadre d'une o pérati o n (ce bal l o n do i t rempl i r l ’es to mac). La di fférence c’es t que PLANTO-SLIM es t à 1 0 0 % naturel . Chaque jo ur v o us perdez du po i ds s ans s ens ati o n de fai m. Déco uv rezen l es rai s o ns ci -des s o us … 1 )Sens ati o n de s ati é- cette sensation de satiété bez moins de calories de ce durable et agréable vous ne que vous mangez. De cette té po ur l o ng temps

Les capsules PLANTO-SLIM sont remplies de poudre de glucomannane de konjac, un extrait végétal de la racine de konjac spécialement traité. En prenant cette poudre avec de l'eau, celle-ci gonfle dans l'estomac jusqu'à atteindre 200 fois son volume normal et forme une masse gélatineuse qui enferme les composants alimentaire broyés. Ainsi, vous mangez nettement moins que d’habitude car votre estomac est rempli plus rapidement. Grâce à

ressentez plus de sensation de faim omniprésente. La poudre elle-même est éliminée de manière naturelle sans être digérée. PLANTO-SLIM peut être pris à volonté.

2 )Rédui t l ’abs o rpti o nde cal o ri es

En outre, PLANTO-SLIM retarde l'absorption de graisses et réduit la quantité de glucides qui sont absorbés par la nourriture. Le résultat? Non seulement, vous mangez moins, mais aussi vous absor-

Avalées avec de l’eau, ces capsules agissent comme un ballon gastrique naturel.

+

+

➔ Si vous souhaitez perdre du poids normalement, prenez 2 capsules avant chaque repas principal.

➔ Si vous souhaitez perdre du poids rapidement, prenez 3 capsules avant chaque repas principal.

Trendmail SA, Service-Center Bahnhofstr. 23, 8575 Bürglen TG

Tel. 071 634 81 25, Fax 071 634 81 29 www.trendmail.ch

BON DE COMMANDE

OUI, je commande contre facture (10 jours) + participation aux frais d'envoi (Fr. 5.90) comme suit:

Veuillez cocher ci-dessous le régime souhaité: ❏ PLANTO-SLIM régime 10 jours (64 capsules)

No d'art. 3601

Fr. 48.–

PLANTO-SLIM régime 1 mois (192 capsules) ➔ Recommandé pour des résultats optimaux!

No d'art. 3603

au lieu de Fr. 144.–

manière, vous perdez automatiquement de poids et ce, sans avoir faim un seul instant.

PLANTO-SLIM régime 2 mois (384 capsules)

No d'art. 3606

au lieu de Fr. 288.–

3 )Rembo urs ement g aranti

Monsieur

N'hésitez pas et commandez PLANTO-SLIM encore aujourd’hui. Si vous ne perdez pas de poids avec PLANTO-SLIM, nous vous remboursons votre argent sans discuter. C’est honnête, n’estce pas?

=

=

seulement Fr. 98.– !

seulement Fr. 178.– !

Madame

Nom: Prénom : Rue/N°: NPA/lieu:

A envoyer à: Trendmail SA, Service-Center, Bahnhofstr. 23, 8575 Bürglen TG

205-122

M


avec concours!

Cordiale Bienvenue

Valais SkiCard le plus grand domaine skiable du monde* Enneigement garanti grâce à une altitude élevée! La carte se base sur un système de prépaiement et les points achetés sont valables 2 ans et il est en outre possible de prolonger la validité de ces points moyennant une recharge minimum de CHF 100.–. Cela doit se faire avant l’échéance des 2 ans sinon les points sont perdus. Les points peuvent s’acquérir par tranches de 100 points avec un rabais pouvant aller jusqu’à -10%!

Votre sésame pour les loisirs

NOUVEAU: Valais SkiCard NO LIMIT

Cette carte d’accès «mains-libres» est votre laissez-passer pour les sports de neige en Valais. Elle vous offre le confort idéal pour l’accès à plus de 50 domaines de renom. En prime, d’autres activités de découverte et de détente vous tendent les bras: des bains thermaux, ainsi que la Fondation Gianadda.

Points 100 pts 200 pts 300 pts 400 pts 500 pts

Cette formule à prépaiement est unique et vous donne un accès privilégié au plus grand domaine skiable du monde*!

* accessible avec un seul abonnement mains-libres à prépaiement.

En vente auprès des remontées mécaniques concernées et du restoroute Le Relais du St-Bernard à Martigny.

Sublimez votre plaisir grâce à l’abonnement annuel de ski (hiver + été)! Cette carte mains-libres personnelle vous donne libre accès à tous les domaines skiables partenaires pour un ski total. Les points sont illimités pour la pratique du ski/snowboard en hiver comme en été (ski sur glacier). L’accès aux bains thermaux et à la Fondation Gianadda est valable toute l’année. Tarifs: enfant (CHF 1500.–), jeune 16–20 ans (CHF 2000.–), adulte (CHF 2500.–).

Valais SkiCard, plus de 2800 km de pistes

Rabais (-4%) (-6%) (-8%) (-10%)

Prix CHF 100.– CHF 192.– CHF 282.– CHF 368.– CHF 450.–

Plus d’informations sur www.valaisskicard.ch, auprès de Valais Tourisme +41(0)27 327 35 70, info@valais.ch ou aux guichets des remontées mécaniques. Hotline: + 41 (0)27 775 33 63 Ski et détente en Valais à prix sympa!

Hôtel-Restaurant Les Sources*** CHALETS ET APPARTEMENTS À LOUER 7 jours pour 4 personnes dès CHF 665.– pour 6 personnes dès CHF 945.–

Weekend ou vacances à la montagne de Noël à Pâques. Hôtel tout confort – Atmosphère chaleureuse et cuisine de qualité. Tarif famille très avantageux. Tél. 027 782 61 51 | info@hotelglacier.ch | www.hotelglacier.ch

...OU... Forfait ski 6 jours + hébergement 7 jours CHF 499.–/pers.

Votre pub avec les petites annonces

027 398 25 25 – www.novagence.ch – info@novagence.ch

VALAIS – www.fouly.ch (1600–2300m) HÔTEL EDELWEISS*** À 100M DES PISTES

HOTEL – RESTAURANT Tél 027 787 11 62 fax 027 787 13 42 info@bivouac.ch/www.bivouac.ch

Avec une insertion dans Migros Magazine vous atteignez avec une seule parution 571 000 lecteurs en Suisse romande, une pénétration de 42%!

Demi-pension:

Le no du forfait-ski tout compris hôtel + ski

3 nuits dès fr. 282.–, 7 nuits dès fr. 637.– enfants (-30% à -70%), tél. 027 783 26 21

Weekend (1 demi-pension + 2 jours de ski) dès Sf 139.– Semaine 6 demi-pension + 6 jours de ski dès Sf 614.– Piscine chauffée et couverte à 5 minutes de l’hôtel

SPECIAL 31 DECEMBRE EN MUSIQUE La nuit avec repas de fête du nouvel an+2 jours de ski Sf 189.–

MARCHÉ DE L‘AVENT À GOMS 21 au 23 novembre 2008 Fiesch …avec plus de 70 stands …et pleins d‘autres attractions •

Tours de carosses *chandelier *garniture de pain d‘épice *zoo des petits *grande crèche aux animaux

Exposition «Magie d‘hiver» à l‘hôtel Hirschen

Brunch du dimanche à partir de 10.00 heures (inscription au 027 971 40 24)

Pourquoi ne pas en profiter dès maintenant et toucher près de 2 tiers des ménages avec votre message publicitaire?!

Lisez Migros.

renseignement au: 044 447 37 65 marceline.moella@migrosmagazin.ch

Tourisme Eggishorn, CH-3984 Fiesch, Tel. 027 970 60 70, www.fiesch.ch

A

B

C

La nuit avec le petit-déjeuner dès CHF 70.– par personne. Prix spécial pour familles dans une chambre de 3 ou 4 lits dès CHF 166.–. A bientôt! Tel. 024 492 01 00, CH-1865 Les Diablerets www.hotel-les-sources.ch

La prochaine édition «Cordiale Bienvenue» paraîtra le 2 février 2009

Special semaine d’ouverture Du 13 au 20 décembre CHF 90.– par personne en chambre double Comprenant: Le logement, le buffet de petit déjeuner, le dîner sous forme de buffet, les taxes et la TVA Hôtel Central Résidence | CH-1854 Leysin Tél: +41 24 493 0707 | Fax: +41 24 493 0708 www.bonellihotels.ch

Gagnant du concours CB43 2 nuits en pension complète de novembre 08 à mars 2009 au Château de Constantine, G. et E. Cavedon de Cossonay-Ville

Concours rs

Prénom/Nom

Gagnez des SkiCards:

Adresse

1 Valais SkiCard avec 500 points d’une valeur de Fr. 450.–

NPA/Ville Téléphone

A 300 m du centre, situation très calme, rénové.



Réponse:

Les Diablerets, la station idéale pour la famille (1200 à 3000 m.ü.M) pour l‘hiver et les activités d‘été en montagne.

Age

E-mail

Cet hôtel m’intéresse. Je désire avoir plus d’informations. (N’a pas d’influence sur la participation au concours) Renvoyez le coupon à: Migros Magazine, Note: CB47, Case Postale 1751, 8031 Zurich

+ 5 autres SkiCard à 100 points d’une valeur de Fr. 100.–

Question: A combien de domaines skiables la Valais SkiCard donne-t-elle accès? Réponse: A = Plus de 50 B = 40 C = 30

Participation: Remplissez le coupon et renvoyez-le-nous. Délai d’envoi: votre coupon doit nous parvenir au plus tard jusqu’au dimanche 23 novembre 2008 (tampon postal). Tout recours à la voie judiciaire est exclu.


vie pratique

Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

PLEIN AIR | 77

Alpes vaudoises

Vacances à l’œil pour les enfants

Vous êtes encore à la recherche d’une station pour les vacances de Noël ou celles de février? Ce qui suit pourra peut-être vous guider dans votre choix. A Château-d’Œx, Rougemont, Leysin, Villars-Gryon ainsi qu’aux Mosses et aux Diablerets, les enfants jusqu’à 9 ans skient et logent gratuitement. Une bonne nouvelle qui fait rimer ski avec économies. www.alpes.ch

Etre au courant

Neige-t-il en montagne? Suisse Tourisme propose à tous les amateurs de sports d’hiver un bulletin d’enneigement dont les données sont mises à jour quotidiennement. Au total, deux cent cinquante stations sont recensées. La plateforme internet informe en détail de l’état des pistes de ski, de snowboard, de ski de fond et de luge ainsi que de celui des chemins de randonnée à pied et en raquettes, tout en indiquant le risque d’avalanches. www.MySwitzerland.com/neige

Rêve hivernal

La nuit dans un igloo Dormir sous une tente en plein hiver à 1400 m dans les Alpes valaisannes, c’est possible. Se composant de dix dômes appelés Whitepod et d’un chalet principal, ce camp sis au-dessus du village des Cerniers propose de nombreuses activités: ski sur deux pistes privées, randonnées en raquettes, promenade avec des chiens de traîneau, luge, parapente et détente au spa. www.whitepod.com

Leandro Gilgen roule à vive allure en direction d’Orvin.

endommager les cultures. «Nous demandons toujours l’autorisation au paysan et nous y aventurons seulement lorsque les plants viennent d’être coupés afin de ne pas les aplatir», assure Leandro. Après quelques centaines de mètres, justement, nous tentons de rouler sur une prairie afin de profiter au mieux des avantages du mountainboard, soit pouvoir passer d’une surface à l’autre sans difficulté. Car à la différence du skateboard, la planche est montée sur quatre gros pneus et peut ainsi évoluer presque partout. Les limites du terrain de jeu en sont d’autant repoussées. Dans l’herbe, si la vitesse est moindre, ce qui en soi n’est pas pour me déplaire, la pratique demande bien plus d’équilibre. Le mountainboard secoue, et moi avec. Je m’efforce de rester debout et de ne pas bloquer mes roues dans un des trous causés par les sabots des vaches.

Retour sur le bitume. Le mountainboard semble soudain plus facile. J’ose ce que je crois être des pointes de vitesse. Grisant, Les freins sont contrôlés avant même si Leandro qui le départ. m’avait laissé prendre de l’avance me rattrape un peu trop rapidement à mon goût. dévalant une forte pente. Les Avec des débutants, le trajet des roues masquées par les feuilles Prés-d’Orvin à Orvin demande mortes, je jurerais voir un snowenviron trois quarts d’heure boardeur à l’œuvre. (pauses comprises). Quant il est Arrivé dans le joli village seul, mon moniteur n’a besoin d’Orvin, je ne peux qu’éprouver que de six minutes... un sentiment de fierté. Je tenterai même bien une deuxième Comme un descente. Histoire de m’améliosnowboardeur rer. Mais le soleil se couche déjà, Le dernier tronçon se fait sur un et je ne me sens pas encore apte chemin de forêt. «Attention, il à pratiquer le mountainboard de y a beaucoup de gravillons, donc nuit. Leandro, lui, serait prêt; sa des risques de dérapage lorsqu’on lampe frontale n’étant pas loin. utilise le frein», prévient «C’est idéal pour décompresser Leandro avant de s’élancer. Je après une journée de travail.» Je tente de le suivre avant qu’il le crois sur parole. n’oblique sur la droite et quitte Pierre Wuthrich le chemin. Le voici maintenant Photos Xavier Voirol / Strates


78 | Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

Une maman juste comme il faut Comment devenir la meilleure mère du monde? Pas besoin d’être parfaite, rassure le pédopsychiatre français Stéphane Clerget.

L

e fantasme de la mère idéale hante de nombreuses femmes qui souhaitent réussir parfaitement l’éducation de leur bambin. Et si elles manquent à leur devoir – selon les critères qu’elles seules déterminent – elles s’en veulent. Mais pourquoi donc? Explications de Stéphane Clerget, pédopsychiatre français, auteur de La mère parfaite, c’est vous. Mais pourquoi diable les mères veulent-elles être parfaites? «Parce qu’on attend ça d’elles, explique le médecin. Elles ont idéalisé et critiqué leur propre mère. Elles doivent donc parvenir à leur hauteur et surtout ne pas être aussi mauvaise qu’elle.» Mais la référence à sa propre mère n’explique pas tout. La société a changé. En fait, les pressions sociales n’ont jamais été aussi importantes sur les mères, que ce soit au niveau de l’éducation ou de la psychologie. Lesmagazinesdiffusentdesconseils à l’envi sur le comportement des parents. Ils affirment que la progression psychologique de l’enfant dépend uniquement de l’éducation des parents, négligeant par là le rôle actif joué par l’enfant. Si les conseils, recommandations ou diktats ne proviennent pas des magazines, les autres mères s’en chargent volontiers, lâchant des réflexions du type: «Il ne marche pas encore ton fils? Au même âge, le mien marchait depuis des semaines.» Les mères ne sont pas tendres les unes avec les autres. «La meilleure défense, c’est l’attaque», commente le pédopsychiatre. La pression ne s’abat pas uniquement sur les mères, mais aussi

sur les enfants. «Le nombre d’enfants par femme est en baisse, il y a par conséquent plus d’exigences du bambin. Quand les femmes en ont six, elles sont prêtes à – entre guillemets – en rater un, explique Stéphane Clerget. Tandis que s’il n’y a qu’un enfant, il faut qu’il réussisse ou, du moins, qu’il corresponde aux attentes sociales.» Inégalité entre les sexes, les pères se sentent moins concernés. La raison? «Le fait que l’enfant sorte du corps de la femme fait qu’elle a davantage le sentiment d’y être pour quelque chose», explique le pédopsychiatre. Dans le couple, la mère se sent coupable quand son enfant travaille mal à l’école, tandis que le père culpabilise s’il perd son travail. Pas raisonnables, les mères? Dans la plupart des cas, non. Une femme qui se sent coupable parce qu’elle travaille le serait aussi si elle restait à la maison. «La culpabilité fait perdre tout bon sens», prévient Stéphane Clerget. Le problème? Les mères appliquent des modèles éducatifs lus dans des ouvrages, journaux ou sites spé-

cialisés. A force d’appliquer uniquement les conseils d’autrui, ces femmes n’écoutent plus leur ressenti.

Accepter ses limites Pour y remédier, le pédopsychiatre conseille de ne pas viser la perfection. Elle doit accepter de ne pas pouvoir tout faire et ne pas hésiter à déléguer. Le pédopsychiatre a rencontré des mères qui se révèlent de parfaites éducatrices lorsque l’enfant a 8 ou 9 ans, mais qui n’ont aucun plaisir à changer les couches d’un nourrisson. «Une telle personne doit accepter de se faire aider pour certaines tâches. Toutes ces femmes-là épousent des papas poules.» Le pédopsychiatre se veut rassurant. S’il écrit qu’il n’y a pas de mère idéale, il affirme aussi qu’il n’y a que des bonnes mères. Ah bon? Et qu’est-ce donc une mère bonne? Il n’y a pas qu’un seul modèle, mais une recette de base, commune à

Une mère imparfaite qui s’assume Déculpabilisez! C’est le message lancé par Caroline Desages dans son ouvrage intitulé «Comment être une bonne mère indigne». L’auteure met en garde contre les copines qui affirment avoir vécu une grossesse sans l’ombre d’un nuage, que l’accouchement est un des moments les plus merveilleux de leur vie et qu’elles n’ont rien senti. Pour la suite, elle constate que seules les stars – qui ont les moyens de se payer un coach sportif et une nounou – retrouvent leur ligne en un rien de temps. Caroline Desages parle avec humour de son expérience – et de celle des mamans qu’elle a côtoyées. Caroline Desages. «Comment être une bonne mère indigne». Hachette pratique. Coll. On n’est pas des courges.


vie pratique

MIEUX VIVRE | 79

toutes les mamans: simplement, composer à partir de leur personnalité et, surtout, rester sincères sans essayer d’être omnipotentes. Le but? L’enfant a besoin d’une maman aimante, d’affection. «On veut faire des mères des éducatrices. Mais il est important que la mère prenne du plaisir avec son enfant et qu’elle l’aime, afin que l’enfant s’apprécie», explique Stéphane Clerget. Aimer son enfant, est-ce inné? Une mère peut s’attacher au fœtus, éprouver des sentiments pour son bébé après la naissance tout comme elle peut tomber dans une dépression post-partum. «Il y a beaucoup de coups de foudre, c’est comme en amour», remarque Stéphane Clerget. Et de préciser que de très belles histoires d’amour naissent aussi progressivement. Comme dans une autre relation amoureuse, l’enfant aura tendance à n’apercevoir que les qualités de celle qui lui a donné la vie. Mais si elle commet des boulettes, c’est tant mieux! «Avoir une mère qui fait des erreurs permet à l’enfant d’accepter les siennes», remarque Stéphane Clerget. La mère doit alors les utiliser pour aider l’enfant à se développer, en lui expliquant ce qu’elle aurait préféré faire à la place. Quoi qu’il en soit, «l’enfant considère que sa mère est faite pour lui et par lui, appuie le pédopsychiatre. L’enfant pense que c’est lui qui façonne sa mère, en fonction de la manière dont il la regarde.» Assurément la meilleure maman du monde... au moins jusqu’aux portes de l’adolescence. Laurence Caille Illustration Christian Lindemann

S. Clerget, Danièle Laufer. «La mère parfaite, c’est vous». Hachette Littératures. Psycho.

www.migrosmagazine.ch D’autres témoignages et des conseils sur notre site internet


80 | Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

La familiale quasi parfaite

L’habitabilité et les performances font du Dodge Journey un véhicule aux talents multiples. Ses points faibles sont mineurs et peu nombreux.

T

oujours ces choix à faire: pizza ou sushis? Mousseux ou eau minérale? Monospace ou break? Dodge propose un véhicule destiné à ces indécis. Car en tant que crossover, comme on les appelle, le Journey présente les avantages des deux formes de carrosserie – et même plus que cela. Avant de prendre la route, il faut tout d’abord sortir du parking. Pas si facile, car malgré la carrosserie aux angles prononcés de ce véhicule à 7 places, la visibilité arrière est limitée par la petite vitre de custode. Et quand il y a peu de lumière, la caméra de recul n’est pas d’un grand secours. Cela étant, cet imposant véhicule est esthétiquement plus harmonieux que bien d’autres voitures américaines. A l’intérieur, il y a presque autant d’espace que dans le bus

d’une équipe sportive. Les dossiers de la banquette de 3e rangée escamotable se redressent en position verticale en tirant sur une lanière. Les contorsions nécessaires pour accéder aux places arrière sont vite oubliées. Car aucun modèle concurrent n’offre autant d’espace aux 6e et 7e places. Même pour des adultes, un trajet prolongé dans ces conditions est agréable. En revanche, quand toutes les places sont occupées, le volume du coffre est réduit à la portion congrue. L’éclairage assez tapageur de l’habitacle, au moyen de lampes LED, est malheureusement aussi le principal point faible du Journey. Certes, les nombreuses surfaces de plastique dur et les garnissages des sièges ont l’air robustes. Mais ils ne contribuent pas à créer une atmosphère accueillante, remarque qui

s’applique également aux médiocres compartiments de rangement. En revanche, la sono à disque dur intégré pour les fichiers MP3 est aussi appréciée que la climatisation à trois zones permettant un réglage de température séparé aux places arrière. Bien que ce Dodge long de 4,89 mètres ait des airs de SUV, inutile de chercher la traction intégrale. Le moteur n’entraîne que les roues avant. Il n’y a toutefois pas de problèmes de motricité à signaler. Question reprises, le turbodiesel fourni par VW est dans l’air du temps, même s’il n’est ni très silencieux ni très doux. Heureusement,

on ne ressent pas les effets du couple élevé dans la direction. Le gabarit de ce véhicule très spacieux a forcément une influence négative sur la consommation, et nous ne sommes pas en mesure de confirmer les 7 litres aux 100 km revendiqués par le constructeur. Mais, compte tenu des prestations offertes, les 8,2 l/100 km enregistrés à l’issue de l’essai sont tout à fait acceptables. S’agissant de la consommation, le turbodiesel constitue en tout cas un meilleur choix que la motorisation essence. Même si l’on est d’une nature indécise. Andreas Faust Photos Oliver Lang

Fiche technique

A l’intérieur, il y a presque autant d’espace que dans le bus d’une équipe sportive.

Dodge Journey SXT 2.0 CRD DPF Moteur/transmission: moteur turbodiesel 4 cylindres, 1968 cm3, 140 ch, boîte 6 vitesses à double embrayage, traction avant. Performances: 0-100 km/h en 11,8 s, pointe 182 km/h. Dimensions: L x l x h = 4,89 x 1,88 x 1,70 m, coffre 167-1461 l, poids: 1990 kg. Consommation: 8,2 l/100 km (essai), 7,0 l/100 km (usine). Etiquette énergie B, émission de CO2 186 g/km. Prix: 44 000 fr., prix de base (Dodge Journey SE 2.4, 170 ch) 33 600 fr.


vie pratique

AUTO | 81

Une hybride à prix d’attaque Honda lancera une compacte hybride à cinq portes au cours du premier semestre 2009. L’Insight – c’est son nom – se propose de rendre cette technologie plus abordable pour une large clientèle. L’étude «Insight Concept» dévoilée début octobre au Mondial de l’automobile donne un premier aperçu de la future voiture de série.

Moins de 4 l/100 km pour une Golf La VW Golf BlueMotion qui sera lancée l’an prochain sera la première voiture de son segment à descendre en dessous de la barre magique des 4 l/100 km et des 100 grammes de CO2 par kilomètre. Créditée d’une consommation de 3,8 l/100 km, elle est animée par un turbodiesel common rail de 105 ch. Son prix n’a pas été communiqué.

Le Picasso réinterprété en C3 Le Dodge Journey a été conçu pour répondre à tous les besoins des familles.

Le Citroën C3 Picasso sera commercialisé au premier trimestre 2009. La marque au double chevron propose ce petit monospace avec deux motorisations essence (95/120 ch) et deux diesels (90/110 ch). La modularité intérieure du C3 Picasso est très poussée et sa capacité de chargement fluctue entre 500 et 1505 litres.

Publicité

image agrandie

29 du 18 au e r novemb

20 %

468.–

au lieu de 585.–

perle blanche

444.–

628.–

au lieu de 555.–

au lieu de 785.–

x les bijou s u o t r su

perle naturelle multicolore

788.–

412.–

au lieu de 985.–

au lieu de 515.–

1440.–

au lieu de 1800.–

492.–

au lieu de 615.–

372.–

au lieu de 465.–

348.–

628.–

au lieu de 435.–

au lieu de 785.–

468.– 684.–

au lieu de 855.–

620.–

au lieu de 585.–

au lieu de 775.–

716.–

au lieu de 895.–

CARAT Bijouterie

GENÈVE Centres Commerciaux Balexert, Cornavin "Les Cygnes", Nyon La Combe et Migros Chêne-Bourg, Lancy-Onex, Planète Charmilles, Vibert VAUD

Centres Commerciaux Crissier, Métropole 2000 Lausanne, Chablais Centre Aigle et Migros Bergières, Chailly, Montreux, Morges, Romanel, Yverdon

VALAIS

Centres Commerciaux Métropole Sion, Martigny-Manoir, Monthey et Migros Brigue, Sierre, Viège, Zermatt


5!)7 '.8::;" +%=( <>, ,!5 >) 73 $$$(/8428:*6#9&41.8:1(90

+! +$&#' (' %") %!*!#*')

K,D'\#C %# IG#M /@ -. 0F VTN$W+5$ I-V)J $1 K$1H

2 -. 3 &")$W+5$

C15-4+T.5; $1 O-J4$54+$5;

3 -. U &")$W+5$

MJTV( N8XX$ X.W8[5$

BGA,^#C %# !ZI %6,II## /U &")$W+5$ -. / 7-VN8$5

!5P /@FP?

!G"!/ND=JGK= @O93O&8OK>? $5G=NBBBB 23OJ >= JE33N0 @$O9AK= C E8 NRG1

!5P /0FP?

/U -. F0 7-VN8$5

!E3=KA= K<D=RNN68 JEK N=J @5G=J >= NO 9=K >E #6K>? $5G=NBBBB

!5P =<FP?

0F -. F0 7-VN8$5

RR -. R< &")$W+5$

!G"!/ND=JG? $5G=NBBB

ZVV4+5.)Y( )TV)$51 -N$) G4L-X& C-11X$5 $V &$W8$9Q$V48TV !5P =<FP?

R0 -. R< &")$W+5$

'TXW-5( !5$8+.5; $1 ^$V;$V+-):

*K0 7-)0+

*K0 4.7.0+ *K0 447.0+

----------------------------------------

R/ -. R< 7-VN8$5 FU

'=J !RND=JG=KPNMEJ= C QK8MJ@$

*K0 (.)0+

R0 -. R2 >"N58$5 FU

!5P /F=P?

OD=@ N= 3NEJ &KO8> @ON=8>KR=K >= NLODO8G >E 968>=

*;G= >E ,RGK68 C %=8G68 =G N= ,OK8ODON >= #R@=

R< -. R3 &")$W+5$

!T5_1 *-N-5T84$( 4T85"$ &-V4-V1$ -N$) C$QQ( X$ E[5$ IT]X $1 ):S.5 &6$V>-V14( &$W8$9Q$V48TV E-44-. -. +T5& &. %-V.+$ !5P =0=P?

*K0 H).0+

R$5 -. R0 W-54 FU M# K,DG'

=8 3=8JR68 @693N:G= *K0 FHI.0+

* /.($'/., '&#%. !$#$)&-". +

Entreprises Attention

achat, autos, autobus, camionnettes, même accidentées, kilométrage sans importance, paiement cash, déplacement gratuit. Tel. 079/449 37 37 ou 021/965 37 37

Avant de jeter votre vieux salon,

demandez-nous une offre! Parce que le recouvrement du rembourrage vaut presque toujours la peine. Nous recouvrons également votre ancien salon d’étoffe ou de véritable cuir nappa. Service express en 10 jours seulement. Salon de remplacement gratuit. Garantie 10 ans. Conseils à domicile, aussi le soir, dans toute la Suisse. Demandez nos échantillons et découvrez notre assortiment de rêve. Atelier de rembourrage I tél. 079 403 39 93 Schoffelgasse 3 I 8001 Zürich

*!+:;39E

# =3<C!C>: "CA32G? ;32; 3, 032, >$ 739;:? <39;,:E &3>:G? $,.:9;:,C:? ;$">:$2G? /C3) >39? /C3>39!:>>: $2 <:C>>:2, 0,CG-

'- (,$29? %:>- FD6@B51 F8 14

L’offre de la semaine:

Vacances

LE CHÂTEAU DE CONSTANTINE maison de vacances et convalescence accueille dames et couples de 8 jours à plusieurs mois. De Fr. 90.– à 118.– / jour, pension complète 026 677 13 18 C. Lambert dir.

VALAIS – www.fouly.ch (1600-2300m) HÔTEL EDELWEISS*** À 100M DES PISTES Demi-pension: 3 nuits dès fr. 282.–, 7 nuits dès fr. 637.–, enfants (-30% à -70%) , tél. 027 783 26 21

Tél. 021 614 77 17 Annonce gratuite

www.ppp.ch

• avec ou sans permis de conduire • jusqu‘ à 30 km/h CLASSIC

Envoyez nous votre documentation gratuite, sans engagement.

Marc Klauser Les Courtes Poses CH-1609 St. Martin Tél: 079 824 49 80

Rue

www.kyburz-classic.ch

Téléphone

Nom et prénom

CCP 10-26487-1

Code postale et ville

MK2


mots f léchés | 83

Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

GÉOSYNCHRONE T GREC

TEST VANITÉS

A gagner 5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun.

ALORS SUR LA DENDRE

FOYER À POIL

RÉSINES FILLE DU FRÈRE

FERMER ATOME

9

11

LAITAGE

ESSE

3

BOUCLIERS

6

CYNIQUES

Comment participer:

MALADIE D’ORIGINE VIRALE

DROGUA

Par courrier (courrier A): Migros Magazine, Mots fléchés, CP, 8957 Spreitenbach Par courriel: www.migrosmagazine.ch/motsfleches Par SMS: envoyez MMF puis la solution au numéro 20120 (Fr.1.-/SMS ) Par téléphone: composez le 0901 567 568 (Fr. 1.-/appel) et communiquez la solution ainsi que votre adresse sur le répondeur. Délai: votre carte postale, votre courrier électronique ou votre appel doit nous parvenir au plus tard dimanche 23 novembre 2008, à 18 heures.

Qu’est-ce que ça donne?

C A R A C T E R I S T I Q U E

* M A L I N O I S * O E U F S

A P R E * A N S E R I N E * T

* D * F * L E M O U E F A C T P I N S * E * O * I * * C * E T T O T * U R C I T R O H * E N U A I R E

P S I T T A C I D E * S O N *

* S O E U R * L E S A * N U L

D E N T I C U L E * S O S I E

Tiramisù? Salade aux œufs et aux crevettes? Dans Cuisine de Saison, vous trouvez des recettes pour tous les goûts. www.saison.ch.

12

LUI TIENS POUR VRAI

CONTRAT PATRIE D’

DAMES DE CONTES RETIRÉS

JOUTE

2

STYLE MUSICAL VALLÉES

LE BON GOÛT EST TOUJOURS DE SAISON.

DRAME

FLÉTRIT

Mot: magistrature

Josette Jean-Petit-Matile, Neuchâtel (NE); Francis Baeriswyl, Matran (FR); Manon Bernasconi, Les Geneveys-sur-Coffrane (NE); Tondini Blanche, Lausanne (VD); Yasmina Ouardiri, Genève (GE).

SPERME DES POISSONS

POILU

SIGLE OLYMPIQUE POISSON

Solution Problème n° 46 Gagnants Mots fléchés n° 45

AGILITÉS

8 À L’AUBE PRÊTRE JUIF

1

* P * C * E * G * O * B * O *

VIEUX OUI GANACHES

5 ABRAHAM

AGIS CHOIX DÉSERTERIONS CONFLITS

4 STATION TOURISTIQUE

PALMIERS

7

CROCHETS

10

© Alain Dubois

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

IMPRESSUM MIGROS Magazine Construire case postale 1751, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch Tirage contrôlé: 511 161 exemplaires (REMP octobre 2008) Lecteurs: 581 000 (REMP, MACH Basic 2008-2) Direction des publications: Monica Glisenti Direction de Limmatdruck SA: Jean-Pierre Pfister Directeur des médias Migros: Lorenz Bruegger

Responsable de projets: Ursula Käser Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 37 Fax: 044 447 36 02 Rédacteur en chef: Joël Guillet Rédacteur en chef adjoint: Steve Gaspoz Chef d’édition: Alain Kouo Département Magazine: Tania Araman, Patricia Brambilla, Laurence Caille, Jean-François Duval, Mélanie Haab, Virginie Jobé, Pierre Léderrey, Laurent Nicolet, Alain Portner

Département Actualités Migros: Gaston Haas (responsable), Pierre Wuthrich (resp. coordination), Florianne Munier, Christoph Petermann, Daniel Sägesser, Cinzia Venafro, Michael West Département Shopping & Food: Jacqueline Jane Bartels (responsable), Eveline Schmid (adj.), Heidi Bacchilega, Anna Bürgin, Yvonne Corrao, Ruth Gassmann, Dora Horvath, Martin Jenni, Fatima Nezirevic, Anna-Katharina Ris Mise en pages: Daniel Eggspühler (responsable), Werner Gämperli (adj.), Layout: Diana Casartelli, Marlyse Flückiger, Nicole Gut, Bruno

Hildbrand, Gabriela Masciadri, Tatiana Vergara Photolithographie: René Feller, Martin Frank, Reto Mainetti Prépresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Tobias Gysi (responsable), Regula Brodbeck (resp. pour la Suisse romande), Anton J. Erni, Franziska Ming, Susanne Oberli, Olivier Paky, Ester Unterfinger Correction: Paul-André Loye Internet: Anne-Marie Python Secrétariat: Jana Correnti (responsable), Imelda Catovic, Sylvia Steiner

Département des éditions: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Bernt Maulaz (chef du département), Simone Saner Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), Téléphone: 044 447 36 36 Fax: 044 447 36 24 Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 50 Fax: 044 447 37 47 Reto Feurer (chef du département), Nicole Costa, De Franco Verena, Silvia Frick, Alexandra Gatto, Yves Golaz, Adrian Holzer, Janina Krampera, Janine Meyer,

© Michael Zumstein / L’œil public

Publicité

Face au dernier espoir, donner les premiers soins. Case postale 116, 1211 Genève 21, Tél 022 849 84 84, fax 022 849 84 88 www.msf.ch, donateurs@geneva.msf.org, CCP 12-100-2

Marcellina Moella, Hans Reusser, Patrick Rohner (chef projet média), Eliane Rosenast, Kurt Schmid, Sonia Siciliano, Jasmine Steinmann, Marc Suter, Nicole Thalmann Marketing: edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Jrene Shirazi (cheffe du département) Éditeur: Fédération des coopératives Migros IMPRIMERIE Centre d’impression Edipresse, 1030 Bussigny


84

Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

INFOLINE 0848 85 0848

M-CUMULUS

Service: données CUMULUS

Appels depuis la Suisse Lu–Ve 8–17 h (8 ct./min) 17–19 h (4 ct./min) Sa 8–16 h (4 ct./min) Appels depuis l’étranger +41 44 444 88 44 Lu–Ve 8–19 h Sa 8–16 h Fax 044 272 44 48 (pour les changements d’adresse) E-Mail/Internet M-CUMULUS@Migros.ch, www.M-CUMULUS.ch

Seuls les groupes de clients nous intéressent

COLLECTIONNEZ DES POINTS Restaurants Migros, Gourmessa Migros, Migros France

www.m-mastercard.ch

ILLUSTRATION ANDREA CAPREZ

(certaines prestations)

Les détracteurs de M-CUMULUS évoquent é t la trace t inforinf matique que l’on peut laisser et ainsi, le risque de devenir un client transparent et de livrer des informations personnelles. Certes, la carte CUMULUS documente chaque achat, mais il faut noter que le client est libre de faire enregistrer ses courses ou pas. De plus, le formulaire d’inscription au programme est accompagné de deux cartes et de quatre étiquettes permettant à d’autres membres du ménage de collecter des points. La carte CUMULUS est une carte pour les foyers et nous ne connaissons pas l’identité des personnes qui collectent des points. C’est pour ces raisons que nous ne pouvons pas définir les habitudes d’achat personnelles du titulaire du compte à partir des informations réunies (en revanche, les bons sont versés au titulaire). Les données en

notre tr possession si servent nt notamment ot nt à créer ré des d groupes cibles importants, à des fins de marketing, à repérer les clients réguliers d’un magasin ou à répondre à d’autres interrogations. Notre intérêt ne se porte donc pas sur un individu en particulier, mais sur des groupes de clientèle spécifiques, que nous définissons. Le courrier est toujours adressé à la seule personne que nous connaissons, à savoir le titulaire du compte, et ce, après qu’il nous a donné son autorisation lors de son inscription au programme. Enfin, seul un groupe très restreint de personnes peut accéder aux données personnelles des participants CUMULUS: les collaborateurs de l’Infoline CUMULUS et une dizaine de personnes au sein du Marketing CUMULUS.


OFFRES

Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

85

RAILAWAY: LES BAINS DE LA GRUYÈRE Les Bains de la Gruyère s’intègrent pleinement à l’environnement des Alpes fribourgeoises, grâce à leur design unique et novateur. Pour votre bien-être, laissez-vous porter par l’eau chaude des bains. Poursuivez votre voyage de l’Orient où vous attendent un grand hammam, des bains turcs et des massages maures jusqu’à l’univers nordique des saunas. Vous trouverez cette semaine dans les versions allemande et italienne du site www.MCUMULUS.ch deux autres offres RailAway avec coupons de rabais téléchargeables. Migros-Magazin 47: Aquarena Bad Schinznach (jusqu’au 20.1.2009) Azione 47: Bellinzone (jusqu’au 28.2.2009)

Offre combinée CUMULUS RailAway Les Bains de la Gruyère à Charmey p. ex. 2e classe demi-tarif aller-retour de Genève à Charmey, Corbettaz en train et en bus, avec entrée valable 3 heures: Fr. 42.80 au lieu de Fr. 52.80*

10.–

VALEUR CHF

INFORMATION:

dès à présent dans la plupart des gares de Suisse ou par téléphone auprès de Rail Service: 0900 300 300 (Fr. 1.19/ min). Complément d’information sur www.railaway.ch.

RABAIS

* Billet de train valable 3 jours. Avec AG: billet à prix réduit (Fr. 17.60) à votre gare. Avec carte Junior: billet à prix réduit (Fr. 12.80) à votre gare.

Valable pour 1 offre combinée RailAway «Les Bains de la Gruyère à Charmey» (par personne) Valable du 17.11.2008 au 20.1.2009

Les Bains de la Gruyère à Charmey Pay-Serie: 0208 0000 3699 Circ art. no 7952 Charmey (Gruyère), Corbettaz

En vente dans la plupart des gares de Suisse sur présentation de la carte CUMULUS.

4 MOIS MOBILITY À L’ESSAI ®

ABONNEMENT À L’ESSAI MOBILITY M-CUMULUS vous offre un abonnement sensationnel: Mobility pendant 4 mois pour Fr. 40.– seulement au lieu de Fr. 70.–. 2000 voitures Mobility dans 1050 emplacements sont à votre disposition nuit et jour.

✂ * La protection des données est garantie puisque Mobility ne transmet pas les données personnelles mais uniquement les points accumulés et le numéro de la carte. ** Tarif normal de communication.

Souscription: 1 abonnement à l’essai, Fr. 70.– Valable du 17.11 au 12.12.2008

30.–

RABAIS

Veuillez m’envoyer les documents en

français

allemand

Envoyer le coupon de rabais à: Mobility, case postale, 6000 Lucerne 7. L’inscription sera plus rapide sur www.mobility.ch

4 mois Mobility à l’essai Votre n° CUMULUS 2 0 9 9 Nom Prénom Rue, n° NPA, localité Date de naissance

Code 425/C 003

Inscrivez-vous vite et profitez Les 50 plus rapides recevront une élégante gourde pour le sport.

VALEUR CHF

Commandez votre abonnement à l’essai en indiquant votre numéro CUMULUS* auprès du centre de service 24h sur 24 au 0848 824 812** ou sur www.mobility.ch


86 | Migros Magazine 47, 17 novembre 2008

Le chansonnier en bas-culottes

Sous ses airs de jeune premier, Eric Constantin est en train de percer dans le paysage musical romand avec ses chansons pleines d’humour. Rencontre au moment d’enregistrer le deuxième album.

D

es cheveux blonds, des yeux bleus, une gueule, un sourire dévastateur. Et sympa avec tout ça. Depuis qu’il a sorti son premier album Un autre moi, fin mars, Eric Constantin est sollicité de toutes parts: il enchaîne concerts et interviews, sans trop réaliser encore ce qui lui arrive. «Je vous préviens, je parle beaucoup», dit-il en s’asseyant à la terrasse d’un bistrot fribourgeois. Et c’est vrai. Les mots s’enchaînent rapidement, Eric aime raconter son histoire. Comment, à 6 ans, il s’empare d’un micro qui traîne dans la chambre de son oncle Bernie Constantin et se met à chanter en play-back sur une musique des Status Quo. Avant que le même oncle le fasse monter sur scène avec lui, en 1997, dans un festival à Anzère. «Il nous avait même donné un nom de groupe, les Family Noise. Il a le sens du titre», rit le jeune chanteur de 27 ans. Une semaine plus tard, il a appris à jouer de la guitare et se produit dans un club. Le jour où il rencontre sa future femme, il y a cinq ans, se révèle un vrai coup d’accélérateur. «Elle m’a botté les fesses, elle m’a dit: maintenant, vas-y, t’as intérêt à faire de la musique!» C’est le déclic. Au collège, il jouait des reprises des années 70 – Bob Dylan, les Rolling Stones, Johnny Cash – avec un groupe d’amis. Désormais, il écrit ses propres chansons. Au début, les essais sont peu convaincants. «Ça ne ressemblait à rien, ou alors, c’était un copier-coller de Cabrel, Souchon ou Renaud.» Heureusement, le style s’affine, ses chansons se personnalisent et collent aux sujets qui lui tiennent à cœur: les

Objet fétiche: Eric Constantin écoute cette petite boîte à musique avant chaque concert.

filles, l’amour, l’argent… et les basculottes. «En hiver, à Sion, quand il faisait froid, on venait tous en costume de ski à l’école. On les laissait au vestiaire, puis on restait en collants. On ne se rendait pas compte du ridicule. Mais pour moi, ça me renvoie à l’enfance, aux années 80, c’est un peu ma madeleine de Proust.» Et les filles, que pensent-elles des textes parfois misogynes («Je ne sortais pas avec une fille, mais avec toute une star académie, elle gondolait comme Jane Birkin, et criait comme Joseph Staline»)? Eric Constantin rigole franchement: «Je ne suis ni un séducteur ni un Apollon. Je suis entouré de filles et ne fais pas confiance aux hommes. Je n’aime pas ce côté toutes les filles sont des midinettes de la scène du rock. Dans mon public, il y a autant de filles que de gar-

çons. Quant à la femme de «Mirousse» (ndlr. dont les paroles sont citées ci-dessus), je l’ai épousée.»

Le jour au pupitre. La nuit sur la scène On oubliait. Eric Constantin a une vie en dehors de la musique. Au civil donc, il est marié à Karen, sa «remetteuse en question» et sa «manageuse». Grâce à elle, on saura qu’il est un grand angoissé. Que souvent il a tellement le trac qu’il ne parle pas pendant une journée. Qu’il croit toujours qu’il n’y aura personne au concert, que personne n’aimera sa musique. Mais que, pourtant, il a toutes les raisons d’y croire, car sa formation en littérature française lui permet d’écrire des textes plus recherchés. Pendant la journée, il est enseignant à l’Ecole professionnelle de

Fribourg. L’an dernier, ses élèves l’ont découvert chanteur. «Ils sont devenus d’un coup très respectueux. Il y a aussi un côté représentation dans l’enseignement. Des jours, en sortant de la classe, je me dis que je pourrais faire un concert devant des milliers de hooligans en furie, ce serait plus facile.» Le soir, il attrape sa guitare, monte sur scène et dégaine ses titres, parfois déchaîné, parfois intimiste. Il aime que les gens se divertissent à ses concerts, qu’ils dansent, qu’ils frappent dans leurs mains. «Avec les musiciens, on essaie de faire une véritable fête. On teste aussi les nouveaux morceaux. Depuis quelques jours, on est entrés en studio pour le deuxième album. Il sera moins joyeux, plus profond.» Plus profond, Eric Constantin peut l’être sous ses airs de grand rigolo. Même s’il cite à tout va Woody Allen et ses phrases sur Dieu qui n’existe pas, il conserve quelque chose de son éducation catholique. «J’ai grandi en Valais, alors forcément, j’étais pratiquant jusqu’à 18 ans. Aujourd’hui, même si j’y crois moins, je suis persuadé que la Bible est le plus beau livre du monde. Les histoires sont formidables, les personnages incroyables.» Un rêve reste encore à réaliser: si le deuxième album cartonne, Eric Constantin s’achètera un chalet à Gstaad et ira manger une fondue avec son idole de toujours: Johnny Hallyday. Mélanie Haab Photos Joëlle Neuenschwander

Sur internet: www.ericconstantin.ch


réussite

Eric Constantin: «Les collants de ski me renvoient à l’enfance, aux années 80.»

ÉRIC CONSTANTIN | 87


Comment collecter 3000 points CUMULUS en un temps record? Cotisation annuelle

0.−

Ainsi:

VOTRE BONUS INITIAL: 3000 POINTS CUMULUS.

Demandez-la jusqu’au 30 novembre 2008!

Le bonus initial apparaîtra sur votre extrait de compte CUMULUS en mars 2009, si vous demandez une M...MasterCard en novembre 2008 et que cette demande est acceptée.

!

Commandez maintenant votre M…MasterCard sur www.m-mastercard.ch ou demandez des informations: appelez simplement le numéro gratuit 0800 814 418 ou remplissez ce coupon et envoyez-le à GE Money Bank SA, Cards Services, Back Office, case postale 1660, 8048 Zurich. Le bonus initial apparaîtra sur votre extrait de compte CUMULUS en mars 2009, si vous demandez une M...MasterCard en novembre 2008 et que cette demande est acceptée. Cette offre n’est pas cumulable avec d’autres actions. La M…MasterCard est une carte de crédit à part entière sans cotisation annuelle. Grâce à elle, vous collectez des points CUMULUS dans le monde entier. La carte se décline dans trois designs standard et peut également être personnalisée (coût unique de Fr. 20.–). Monsieur

Madame Prénom

Rue/n°

NPA/localité

Vos données personnelles seront exclusivement utilisées pour l’envoi unique d’informations concernant la M...MasterCard à l’adresse que vous nous avez communiquée. L’émettrice de la M..MasterCard est GE Money Bank SA.

www.m-mastercard.ch

novembre’08 - 3000 CUMULUS

Nom


Migros Magazin 47 2008 f VS