Issuu on Google+

ÉTUDES 16

La formation à distance séduit les Romands. Témoignages. NO 21, 25 MAI 2010

Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland

www.migrosmagazine.ch, CONSTRUIRE

SOCIÉTÉ 24

Photos: Kai Jünemann/Pierre-Yves Massot

Amours réelles, @mours virtuelles

Le sociologue Jean-Claude Kaufmann explique comment internet a transformé la rencontre amoureuse.

15 fr. Avec

Publicité icité

Papotez P a sans y laisser des plumes. Changements d’adresse: à la poste ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-Mail: serviceabo@gmaare.migros.ch

it de de créd ation rs e v con


2 | Migros Magazine 21, 25 mai 2010

ANIMAUX 72

ÉDITORIAL

L’ortolan est en voie d’extinction. La Station ornithologique suisse et l’Etat du Valais se mobilisent pour assurer sa survie à Loèche.

Steve Gaspoz, rédacteur en chef

L’amour en un clic L’amour, beaucoup en parlent, chacun le recherche, peu le trouvent.

Mais toujours l’espoir demeure. L’espoir de trouver la perle rare, quelqu’un pour un petit ou grand bout de chemin, la personne qui saura nous donner le sourire. Mais le problème, c’est sa recherche. Où le trouver? Dans la rue, lors d’une sortie, au bureau, sur internet, dans les petites annonces, au sport, en vacances, un peu partout à la fois? Depuis plusieurs années, internet a la cote (lire notre entretien de Jean-Claude Kaufmann, en page 24). Les sites de rencontres plus ou moins sérieux et sérieuses s’y bousculent.

M-Infoline: tél. 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). m-infoline@migros.ch; www.migros.ch M-CUMULUS: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). m-cumulus@migros.ch; www.m-cumulus.ch Adresse de la rédaction: C. p. 1751, 8031 Zurich, tél. 044 447 37 37, fax 044 447 36 02 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch

Nombreux s’y essaient, pour le meilleur et pour le pire. L’un des

gros avantages étant la distance. En sécurité derrière son clavier et son écran, le risque de se voir rejeté sèchement, raillé ou négligé apparaît comme bien moins cruel. Et puis, rien n’empêche de se mettre en valeur de la plus trompeuse des façons. Du moins jusqu’au jour où un rendez-vous est agendé dans la vie réelle. L’enchantement pourrait s’évanouir aussi rapidement qu’un clic de souris. Car si les beaux sentiments s’étalent sur internet, difficile d’éluder les questions physiques lors d’une première rencontre.

* tarif local

Photos Loan Nguen/ Nicolas Righetti Rezo/ Peter Keusch Susten/ Emmanuelle Bayart

A cela s’ajoutent des intentions parfois très divergentes. L’un

recherche une aventure sans engagement tandis que l’autre caresse le secret espoir de tenir enfin son alter ego. Offrir ses faveurs en attendant mieux, profiter de la rencontre, jouer le jeu du premier rendez-vous, flirter sans penser au lendemain? Même si tout paraissait très clair lors des échanges sur internet, la présence physique de l’autre bouleverse les meilleurs plans. Au point de ne plus trop savoir comment se comporter.

Mais les sentiments ne s’inventent pas. Et même les adeptes du

coup de foudre admettront qu’une relation se crée au fil du temps et des engagements. D’ailleurs, les sites de rencontres promettent une mise en relation, mais se gardent bien de parler de sentiments. Pourquoi? Parce qu’un sentiment ne se prévoit pas, mais se ressent au plus profond de soi. Il implique d’accepter de s’ouvrir à l’autre, de se montrer tel que l’on est, de faire confiance, soit tout l’inverse du type de relations qu’autorise l’informatique.

steve.gaspoz@migrosmagazine.ch

SOCIÉTÉ 10 Un senior sur cinq passe par un épisode dépressif. La solitude, la mémoire défaillante, les problèmes somatiques constituent des facteurs déclencheurs de la dépression. Enquête et témoignages.


CETTE SEMAINE

|3

RENCONTRE 2O Mère d’un enfant autiste et fondatrice de l’association genevoise TED-Autisme, Marie-Jeanne Accietto raconte son combat pour une meilleure prise en charge de ces enfants différents.

RÉCITS

Santé

CUISINE DE SAISON

La dépression chez les personnes âgées. Enquête et témoignages.

Etudes

10

Le combat de Marie-Jeanne Accietto, fondatrice de TED-Autisme.

16

20

24

ACTUALITÉ MIGROS

Montres

Migros continuera à proposer la marque M-Watch.

29

Le label qui garantit des produits locaux.

Concours

Découvrez votre nom sur une affiche publicitaire et gagnez un repas dans un restaurant Migros

EN CUISINE 56 Le journaliste sportif Bernard Jonzier raconte sa passion de la moto tout en mitonnant un pavé de saumon sur velouté de courgettes.

Squap, le jeu de l’été

30

39

VOTRE HÉRITAGE, C’EST L’AVENIR DE NOS PATIENTS

Pour commander notre brochure legs, contactez-nous au 0848 88 80 80. WWW.MSF.CH | CP 12-100-2

VIE PRATIQUE

Mieux vivre

68

Nature

72

Santé Grandir

76

Les accidents dus aux produits toxiques se multiplient. Conseils.

79

Comment repérer un enfant surdoué.

Migros Flash Vous et nous Temps présents Minute papillon Perdus de vue Mots fléchés / Impressum

4 7 8 23 83 85

RÉUSSITE

49

Inventé par deux Suisses, le Squap est désormais en vente à Migros.

Publicité

63

RUBRIQUES

EN MAGASIN

Label «De la région»

Votre coopérative régionale

Sur les traces des derniers ortolans de Loèche (VS).

ENTRETIEN

Jean-Claude Kaufmann

56

VOTRE RÉGION

La formation à distance décolle en Suisse romande. Trois étudiants racontent leur parcours.

Rencontre

Bernard Jonzier

Pierrick Duvoisin

Il aligne les records du monde de durée de vol en montgolfière.

86


4 | Migros Magazine 21, 25 mai 2010

Au temps des androïdes

NEWS LE CHIFFRE DE LA SEMAINE NE

28 000

Un joli succès! Steps, le festival de danse conçu et organisé par le Pour-cent culturel Migros, a réuni 28 000 spectateurs, soit 2000 de plus que lors de la précédente édition. Pendant trois semaines, douze compagnies internationales ont sillonné la Suisse. Sur les quatrevingts représentations données, plus de la moitié se sont déroulées à guichets fermés.

Soutenu par le Pour-cent culturel Migros, le festival de robotique 2010 se déroulera les 29 et 30 mai sur le campus de l’EPFL.

RAPPEL

L

e week-end prochain, l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) sera envahie d’androïdes en tous genres. Pas de crainte à avoir toutefois, car ceux-ci ont été invités à venir se présenter dans le cadre du festival de robotique, une manifestation entre autres soutenue par le Pourcent culturel Migros.

Café soluble Espresso de Nescafé Nestlé Suisse a décidé de procéder à titre de précaution au rappel du café soluble Espresso de Nescafé conditionné dans un bocal noir de 100 g (no art. 1071.662, vendu au prix de Fr. 9.90 à Migros). Et Etant donné que l’emballage est opaque et sombre, il est difficile de détecter un éventuel bris de verre qu qui aurait pu être occasionné durant le transport. Bien qu’aucune réclamation dans ce sens n’ait été signalée en Suisse, Nestlé entend prendre les devants pour la sécurité des consommateurs. Pour sa part, Migros prie ses clients de ne plus consommer le café soluble Espresso de Nescafé vendu dans un bocal noir de 100 g. Celui-ci peut être retourné dans un magasin Migros, contre remboursement du prix de vente.

Les enfants construisent eux-mêmes les robots

Au programme: des ateliers permettant aux enfants de construire eux-mêmes un robot, différentes expositions sur l’avenir de la robotique dans les domaines médical et domestique par exemple, ainsi que des

Informations auprès de Nestlé Suisse: 0800 860 080 ou www.nescafe.ch

Migros lance la première offre M-Budget pour internet. Avec le modem USB Huawei B81, il est possible de surfer de r. 79.90 (avec carte manière nomade. Vendu au prix de Fr. isponible SIM et crédit de Fr. 15.–), la clé est disponible chez Melectronics. L’utilisateur ne débourse que 10 centimes par mégaoctet.

Chaque voix compte! En tant que coopératrice ou coopérateur Migros, vous avez reçu ces derniers jours une enveloppe contenant une carte vous permettant de participer à la votation générale 2010. La question qui vous est posée concerne l’approbation des comptes annuels de votre coopérative, qui ont été Votation g V » n» rale 2005 générale 2010 publiés dans le numéro 20 de «Migros Magazine» (édition du 17 mai 2010). Les rapports et les comptes annuels ont été vérifiés par l’administration et le comité de votre société coopérative, qui vous proposent de les accepter. Coopérateurs, faites usage de votre droit de vote!

Photos Christian Marchon, Keystone, Lotti Bebie, Paolo Fiore

Internet à prix M-Budget

spectacles. Asimo, le célèbre robot humanoïde, y fera notamment preuve de ses nombreux et impressionnants talents. Attention: si l’entrée aux shows est libre, il est vivement conseillé de réserver sa place. Par ailleurs, le Pourcent culturel Migros sera présent avec bugnplay. ch, son concours médias et robots pour les jeunes, et organi-


MIGROS FLASH

|5

A l’heure de la biodiversité

«Asimo» sait presque tout faire. La preuve ce week-end à l’EPFL.

sera une rencontre avec Daniel Imboden, un créateur de robots artistiques. Notons encore que l’EPFL sera en cette fin de semaine le théâtre de deux autres événements ouverts à tous. Le Rolex Learning Center sera officiellement inauguré en grande pompe durant cinq jours (du 26 au 30 mai) alors que les journées portes ouvertes intitulées «Objectif Sciences» (du 29 au 30 mai) permettront aux jeunes filles et garçons de découvrir de manière ludique leur peut-être re future profession.

Grâce à Migros Genève, l’horloge fleurie de la Cité de Calvin fait cette année honneur à la biodiversité. L’horloge qui fait la célébrité de la rade genevoise est désormais fleurie avec des plantes vivaces et indigènes. Leur floraison égrènera des heures délicieuses au fil des saisons. Parmi la cinquantaine d’espèces choisies, on appréciera notamment les géraniums vivaces, œillets, sauges, scabieuses, fétuques, campanules, origan, véroniques, sedums, leucanthenums et carexs. «L’horloge (re)fleurie pour l’Année internationale de la biodiversité» est l’œuvre du Service des espaces verts et de l’environnement de la Ville de Genève. Cette plantation a été réalisée avec le soutien de Migros Genève.

Informations et inscriptions: e.epfl.ch festivalrobotique.epfl.ch

Avant de foncer, serrez la vis Il ne faut pas désespérer: le printemps finira bien par arriver. Et avec lui, la saison de l’inline skating. Avant de chausser ses patins, il est toutefois recommandé de vérifier son matériel. Ancien vainqueur de la Coupe du monde, ex-champion suisse et aujourd’hui collaborateur à SportXX, Christoph Luginbühl nous distille ici quelques précieux conseils: que ce soit sur des nouveaux ou des anciens patins, vérifiez si toutes les vis sont bien serrées. Au besoin, ajustez-les; huilez le roulement à billes des plus vieux modèles; changez les roues si celles-ci sont usées; remplacez les roulements à billes défectueux ou rouillés; le frein a-t-il encore suffisamment de gomme? Si tel n’est pas le cas, changez-le.

• ••• •

LE PRODUIT FRAIS DE LA SEMAINE

La passion du pain Qu’il soit Rustico ou Classico, le Pane Passione de Migros est toujours frais du jour. Après avoir reposé durant vingt heures, la pâte est enfournée pour un résultat savoureux: derrière sa croûte croustillante se cache une mie particulièrement moelleuse.


s a b x i r P ! s i t n a r ga

3.90 19.90 Drapeaux de voiture et de rétroviseur Divers pays disponibles (Suisse, Portugal, Brésil, Italie, Espagne, Allemagne, France et Argentine). Jusqu’à épuisement du stock, 6206.466-477

avant 5.30, maintenant

3.70

Terreau pour fleurs et jardin MIOPLANT NATURA, 20 l 6581.010/023

Perceuse-visseuse sans fil DGM 14,4 DO IT + GARDEN MIGROS 14,4 V, 1,5 Ah, profondeur de perçage dans le bois 16 mm, dans le métal 10 mm, durée de charge 1 h, avec 6 embouts, 6 forets pour le métal et porte-embout. Les accumulateurs usagés doivent être rapportés au point de vente. TAR* incl., 6160.073

avant 99.–, maintenant

49.50

Le label «approved by climatop» récompense les produits particulièrement respectueux de l’environnement. Nous sommes fiers de proposer dans notre assortiment le premier terreau certifié climatop.

avant 149.–, maintenant

Sécateur et cisaille à gazon sans fil BOSCH 3,6 V, 1,3 Ah, durée de charge 50 min/3,5 h, largeur/longueur de coupe 80 mm/120 mm, 0,5 kg (herbe)/0,6 kg (arbuste). TAR* incl., 6303.067

119.–

*TAR: taxe anticipée de recyclage, tous les prix indiqués en francs suisses.

Vous trouverez la liste complète des magasins sur

www.doit-garden-migros.ch Actions valables du 25.5 au 7.6.10, sauf indication contraire.

à partir de

19.40

Blanc pour intérieur ALPINA Peinture murale pour intérieur à bon pouvoir couvrant et lavable. 5 l, maintenant Fr. 19.40, avant 29.90 10 l, maintenant Fr. 32.40, avant 49.90 6607.576/577


VOUS ET NOUS

Migros Magazine 21, 25 mai 2010

|7

«Quand un paysage est-il sacrifié?» Didier Grauer «Migros Magazine» n° 19 du 10 mai. A propos de l’article «Vent mauvais sur les éoliennes romandes»

«1000 éoliennes pour 3% de l’électricité seulement!»

Quand un paysage est-il «sacrifié»? Quand une ville ou un village est-il «défiguré»? Il y a des nécessités plus ou moins temporaires qui nous amènent à des modifications de la nature. Pensez aux locomotives à vapeur, aux hautes cheminées de l’industrie, aux gazomètres. C’était la nécessité, à l’époque: le pain et le confort du peuple. Il nous reste maintenant les barrages, les filaments des câbles des téléphériques et les antennes. A ces installations, nous nous sommes habitués ou presque. Pensez que les éoliennes peuvent aussi produire, la nuit, seulement 3% de l’énergie

électrique du pays. Et cela sans des économies imposées par réglementation. (…) «1000 éoliennes = seulement 3% de courant», vous tirez une balle dans le pied de chaque écologiste sensé. En boitant, le mouvement vert en Suisse va être sérieusement ralenti! Comme souvent dans notre pays: on a plein d’idées – mais on attend que le train passe! (…)

Didier Grauer, Croy-Romainmôtier

«Migros Magazine» n° 20 du 17 mai. A propos de l’article «Dans le ventre d’un réacteur nucléaire»

«Pas de nucléocratisme louangeur»

Par ces quelques lignes, je tiens à féliciter vivement Migros Magazine pour l’excellente tenue du reportage consacré à la

centrale de Mühleberg. Pas de sinistrose, pas de «nucléocratisme louangeur», mais des faits, des chiffres éloquents. Patrick Miazza, le directeur, est aussi à féliciter pour ses propos clairs et objectifs au sujet de cette forme d’énergie, qui assure le 40% de notre consommation d’électricité.

André Durussel, Chêne-Pâquier

«Migros Magazine» n° 19 du 10 mai. A propos de l’entretien avec Jean-Marie Pelt

«Jean-Marie Pelt, un homme plein de bon sens»

Un immense «bravo» et mes remerciements pour l’excellent entretien avec Jean-Marie Pelt, qui est une personnalité extrêmement attachante et d’un rare courage aujourd’hui. Intelligence,

rigueur académique, sens de la formule, humour, érudition, et plus simplement ce «bon sens» dont parle le Dr Thierry Janssen comme bien d’autres et qui aujourd’hui manque considérablement... (…) Sa remarquable trilogie (dommage que vous ne l’ayez point citée en rappel, vu son importance...) parue chez Fayard, et respectivement intitulée: La loi de la jungle: l’agressivité chez les plantes, les animaux et les humains (Paris, 2003), La solidarité chez les plantes, les animaux et les humains (Paris, 2004), et enfin, La raison du plus faible (Paris, 2009), qui constitue une vaste fresque où chaque volume s’agence harmonieusement (…) pour appréhender correctement les relations de l’homme et de la nature, mériterait amplement de figurer au programme de nombreuses écoles collège de Suisse... (…) et collèges

Olivier Dard, Genève

Ecrivez-nous! Un article de «Migros Magazine» vous fait réagir? Ecrivez-nous en mentionnant clairement vos nom, prénom, adresse et numéro de téléphone: Migros Magazine, Boîte aux lettres, case postale 1751, 8031 Zurich; redaction@migrosmagazine.ch Publicité

Comme partenaire à long terme de la FIFA et sponsor officiel de la Coupe du Monde FIFA 2010, Hyundai attend avec joie une fête de football inoubliable. Et vous aussi, vous pouvez fêter. Car avec les modèles attractifs de Hyundai i10, i20, i30 et i30cw vous profitez maintenant de notre leasing «Coupe du Monde» très avantageux de 1.9 %*. *Conditions de leasing: durée 24 mois, taux d’intérêts 1.9 % (taux effectif 1.92 %), 1er grand acompte 20 %, valeur résiduelle 55 %, kilométrage annuel 10 000 km, assurance tous risques non comprise. Exemples: i10 1.1 Comfort à partir de CHF 13 990.– / CHF 168.–/mois, i20 1.2. Comfort (3 portes) à partir de CHF 15 490.– / CHF 186.–/mois, i30 1.4 Comfort à partir de CHF 19 990.– / CHF 240.–/mois, i30cw 1.4 Comfort à partir de CHF 21 490.– / CHF 258.–/mois. Un leasing ne peut être attribué dans le cas où il entraîne un surendettement du consommateur. Réservées aux versions spécifiques de Hyundai i10, i20, i30/i30cw en stock des partenaires participant. Valable jusqu’au 31.7.2010. Offre de Hyundai Finance en collaboration avec BANK-now SA.


8 | Migros Magazine 21, 25 mai 2010

SUR LE VIF

Sécurité: une affaire privée ou publique? L’Etat confie de plus en plus de missions aux entreprises de sécurité, missions autrefois accomplies par la police. Faut-il s’en émouvoir? Le point avec Nicolas Queloz, professeur à l’Université de Fribourg et président de l’Association internationale des criminologues de langue française. La présence des agents de sécurité s’accroît dans nos rues. Un phénomène inquiétant?

Cela contribue sans doute à rassurer nos concitoyens, mais cause toujours plus de cheveux gris aux responsables politiques. Le problème est dans la confrontation de deux logiques bien différentes: une logique politique de garantie de l’Etat de droit face à une logique marchande de la rentabilité et du profit. Les cantons romands se battent d’ailleurs contre un avant-projet de la Confédération qui veut déléguer davantage de pouvoirs – l’usage de la force et le traitement de données sensibles – aux sociétés privées.

Et les cantons romands ont bien raison. Il est fondamental, dans

une démocratie, que l’Etat conserve le monopole de l’usage de la force et ne soit pas naïf face aux utilisations perverses qui peuvent être faites de données sensibles. Et pendant ce temps-là, le sentiment d’insécurité de la population ne cesse, lui, d’augmenter…

Je ne crois pas qu’il ne cesse d’augmenter, mais il y a des situations précises qui l’influencent à la hausse, comme un attentat terroriste ou une vague de brigandages dans une région. Et, peut-être demain, des bavures, voire des scandales causés par la multiplication des services de sécurité privés auxquels nous aurions donné beaucoup trop de pouvoir! Propos recueillis par Alain Portner

TRAIT POUR TRAIT

IMPULSIONS

Dessin Chappatte paru dans «Le Temps» du 20 mai 2010.

Jean Ammann, journaliste à «La Liberté».

Conflit de générations Dans une pile de livres bientôt périmés, je tombe sur un titre inquiétant: Nos enfants nous haïront, paru en 2006 déjà. «Et pourquoi nous haïront-ils?» demandent aussitôt ceux qui ont grandi avec Edwige Antier (Attendre mon enfant aujourd’hui, Elever mon enfant aujourd’hui, J’aide mon enfant à s’épanouir, etc.). Que nous vaudra le courroux de notre progéniture

si bien couvée? Selon les auteurs du livre précité, Denis Jeambar et Jacqueline Remy, nos enfants ne nous pardonneront jamais d’avoir cochonné la planète, d’avoir dilapidé les réserves naturelles, d’avoir grevé les finances publiques au point de menacer le système social… Le constat me paraît irréfutable. Pour la première fois depuis la révolution industrielle, nos en-


TEMPS PRÉSENTS

|9

MES BONS PLANS par Laurent Nicolet, journaliste

Photo Stefan Wermuth / Reuters

A lire: Kylmät hermot, kuuma veri. Comme chaque année à même époque, un roman du Finlandais Paasilinna. De 1918 à 1990, toute une vie, celle d’Antti Kokkoluoto, qui fut tout ce qu’un honnête homme peut être: fils de trafiquant d’alcool, entrepreneur, père de famille, champion olympique de tir au pistolet. «Sang chaud, nerfs d’acier», Arto Paasilinna, Denoël.

DANS L’OBJECTIF

fants vivront sans doute moins bien que nous. Ce qui me paraît plus discutable, c’est cette sale manie qui, de Jeambar à Mickey 3D, consiste à sanctifier la postérité, comme si la sagesse croissait avec les générations. Car demain, nos enfants devenus grands nous reprocheront d’avoir grillé tout l’or noir, d’avoir exterminé le rhinocéros blanc et le thon rouge. Demain, nos enfants cramoisis nous tanceront pour avoir fait disparaître la couche d’ozone. Demain, nos enfants mal formés nous demanderont pourquoi nous avons eu cette idée saugrenue de fissionner l’uranium. Demain, nos enfants courbés sur une bicyclette chargée comme un chameau transsaharien trouveront que le moteur thermique n’était pas une bonne invention… Demain, demain, nos enfants tendront un

miroir accusateur à leurs géniteurs. Alors, nous nous couvrirons des cendres du dernier arbre calciné et nous maudirons notre folie. Sauf que, dans la réalité, rien n’indique un retour à la raison: avez-vous l’impression que la jeune génération brille par sa sapience? Se détournet-elledesfaussesidolesdelaconsommation? Refuse-t-elle les facilités du dépaysement low-coast? Laisset-elle aux ancêtres les gadgets indispensables, comme l’iPod, l’iPhone, l’iPad, l’irréparable? L’autre jour, à Londres, des adolescents se sont étripés devant une boutique. La police a dû intervenir. Il faut dire que c’était l’ouverture des soldes. Gaspilleuse de mère en fille, prodigue de père en fils, unis dans le saccage. > Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent par forcément celles de la rédaction.

Les seniors s’amusent

Afin d’encourager les 60 ans et plus à faire de l’exercice, Londres a inauguré mercredi dernier sa première place de jeux pour retraités. Inspiré des parcs pour seniors qu’on trouve déjà en Asie, le projet a été réalisé par le Westminster Council et The Royal Parks.

A écouter: Au bord de l’Arno. Comme à Ostende sa ville natale et comme partout, à la faveur d’un nouvel album, ça vaut sûrement le coup d’entendre et réentendre le chanteur tout en glotte et polyglotte. Arno en concert. Les Docks, Lausanne. 26 mai à 20 h 30. A lire: L’esquimau qui a vu l’ours. Un épouvantail qui aimait les oiseaux, des hommes qui tombaient de la lune, des zèbres philosophes, chacun passe un sale moment dans ces nouvelles catalanes. «C’est donc cela la fin, elle arrive au moment où on s’y attend le moins et d’un coup, ça y est, pense l’esquimau en découvrant l’ours.» «Treize mauvais quarts d’heure», Albert Sanchez Pinol, Actes Sud. A voir: Ave César. Après Pagnol, Raimu, Fresnais, Francis Huster revisite la trilogie marseillaise. «César Fanny, Marius», L’Octogone, Pully. 25 mai, 19 h 30. Po annoncer un événement: Pour memento@migrosmagazine.ch


10 | Migros Magazine 21, 25 mai 2010

Le blues des aînés

Une personne âgée sur cinq passe par la dépression, pourtant la prévention se focalise sur les jeunes. De la discrimination, selon les experts interrogés. Témoignages.

A

ppuyée sur sa canne, bien coiffée, elle vous fixe avec un regard inquisiteur. C’est lentement, d’une voix très douce, que Lucienne*, 84 ans, raconte son histoire, qui commence par un «ils se marièrent et vécurent heureux». Deux belles filles, la construction de la maison de leurs rêves… Puis le cancer vient noircir le tableau, et son mari décède un jour d’août 1999. «J’étais révoltée contre la vie, je cassais des assiettes.» Son médecin comprend l’urgence et la fait entrer à Belle-Idée, l’unité de psychiatrie adulte et gériatrique des Hopitaux universitaires de Genève. «J’y suis restée une année, dans une chambre qui donnait sur l’immeuble d’en face.»

Vingt pour cent de la population âgée

Lucienne est loin d’être une exception. Comme elle, ils sont des milliers, en Suisse romande, à connaître la dépression à un âge avancé, 20% selon plusieurs études convergentes. Parmi eux, seulement 12% consultent un spécialiste. Le taux de suicide dans cette frange de la population est alarmant. D’autant que, très souvent, ils ne «se ratent pas». Pour un jeune qui s’ôte la vie, trois personnes âgées commettent le même geste, selon l’OMS. Les hommes sont particulièrement vulnérables. La faute à beaucoup d’éléments: le départ à la retraite qui agit comme une redistribution des cartes. Un nouveau rôle à endosser (souvent nettement moindre que le

précédent), la solitude et le chagrin après le décès du conjoint, un corps qui ne suit plus comme à 20 ans et une mémoire incertaine. «Quand le physique ne va pas bien, souvent, le moral suit, observe Astrid Stuckelberger, experte sur le vieillissement à l’ONU et vice-présidente de la Société suisse de gérontologie. La dépression chez les personnes âgées est très spécifique, ils ont vécu toute une vie, ils se connaissent bien.» Les causes sont multifactorielles: d’une part métaboliques, en réaction au cumul de médicaments et d’hormones (pour les personnes qui en consomment). Elles sont évidemment aussi physiques, par la maladie, la perte de fonctionnalité (agilité, équilibre) et les insomnies. «L’aspect psychique est très important. Ces personnes veulent conserver le contrôle sur leur vie et sur leur mort, note la spécialiste. Et il ne faut pas négliger la perte des plaisirs sensoriels, comme le goût, l’odorat, ou l’image de soi, qui peut devenir une cause de déprime.» Tristan Gratier, président des EMS suisses, avance une autre hypothèse: «Le discours général de la société dit que les vieux ne servent à rien, et que c’est à cause d’eux si les primes d’assurances augmentent. Ils se sentent à charge.» C’est pour cette raison que, souvent, les aînés décident de serrer les dents et de ne pas se plaindre. Ils ne souhaitent pas être un poids pour leurs proches. Des proches qui ont gardé l’image de leurs parents tout-puissants, à qui rien de grave ne peut arriver. «Il faut

arrêter de penser que c’est normal de souffrir et de se sentir mal lorsqu’on devient âgé! s’énerve Astrid Stuckelberger. Ce qui est normal, c’est de conserver une qualité de vie et de vieillir heureux. Il y a beaucoup de négligence dans l’approche de la personne âgée, aussi de la part des gériatres.»

Différentes thérapies à disposition

A Genève, le Centre ambulatoire de psychiatrie et de psychothérapie de l’âgé (CAPPA) voit défiler plus de 700 personnes par année, dont près de la moitié pour des problèmes liés à la dépression. «Ce n’est ni une fatalité ni un processus linéaire. Sinon, toutes les personnes atteintes de la même maladie seraient dépressives, ce qui n’est bien sûr pas le cas, explique la doctoresse responsable, Alessandra Canuto. On a une palette de thérapies pour les soigner, suivant leurs besoins: par des antidépresseurs, la psychothérapie et l’hospitalisation de jour.» Pour entrevoir une amélioration, voire un rétablissement, il faut que le suivi se fasse sur une très longue période. «On se concentre sur les symptômes persistants, car ce sont eux qui provoquent la rechute», estime la doctoresse. Les médecins qui encadrent Lucienne à Belle-Idée veulent la faire entrer en maison de retraite. «Heureusement, mes filles se sont battues pour que je n’y aille pas. J’ai pu rentrer à la maison. Quand on commence à aller mieux, l’hôpital psychiatrique de-


RÉCIT DÉPRESSION

| 11

Parmi les personnes âgées touchées par la dépression, seules 12% d’entre elles consultent un spécialiste.

En chiffres ➔ 20% des personnes âgées sont touchées par la dépression. ➔ 50% présenteraient des symptômes légers. ➔ taux de suicide pour 100 000 personnes: chez les 15-44: hommes 18, femmes 7,5 chez les 65 -84: hommes 54, femmes 23 chez les + de 85: hommes 140, femmes 41,8


y s n a s z e t o p . s Pa e m u l p s e d r e s lais

Prepaid

39.90

Sony Ericsson W205 Avec carte SIM et Fr. 15.– de crédit de conversation, verrouillage SIM / 7945.463

Vous aimez papoter au téléphone à un prix imbattable? Alors M-Budget Mobile est fait pour vous! Avec M-Budget Mobile, vous téléphonez au tarif unitaire le plus avantageux sur tous les réseaux suisses et vers toute l’Europe (Fr. 0.28/minute, Fr. 0.10 /SMS). Complément d’information dans votre Migros ou sur www.m-budget-mobile.ch. Enregistrement obligatoire lors de l’achat. Maximum 3 enregistrements/appareils par personne. Les produits M-Budget Mobile sont disponibles à


RÉCIT DÉPRESSION

Migros Magazine 21, 25 mai 2010

| 13

La solitude ou la perte d’un proche figurent parmi les facteurs déclenchants de la dépression chez les personnes âgées.

vient insupportable.» Tout n’est pas rose pour autant. Il faut réapprendre à vivre seule. «Je me sentais perdue, glisse-t-elle. Mais si je commençais à avoir peur, je ne ferais plus rien.» L’élégante dame débarque alors dans un des centres d’accueil de jour de Pro Senectute. Trois fois par semaine, elle attend le bus qui vient la chercher le matin pour l’y emmener. Au début, elle reste dans son coin, puis peu à peu la confiance s’installe. Lorsqu’une personne ne vient plus, il y a un vide. «On sait qu’elle est décédée, mais on n’en parle pas. Son souvenir reste et cela suffit.»

Des souvenirs de voyage

Au centre, les personnes bricolent, jouent, chantent. «Je n’avais jamais bricolé, j’ai commencé là-bas», ritelle. Ce matin-là, les plus alertes ont pu aller voir les rhododendrons en fleurs, dans le parc des Eaux-Vives. Lucienne en a encore les yeux qui brillent. Cela lui rappelle les voyages en compagnie de son mari, en Chine, au Canada, en Israël. Pro Senectute a mis sur pied ces activités dans certaines de ses antennes romandes. Olivier Taramarcaz, coordinateur romand de projets intergénérationnels, se souvient d’un atelier théâtre qui avait obtenu de très bons résultats: «Tout à coup, on voyait une personne s’éveiller, rire, pleurer… Il faut qu’elles racontent leur vie. Leur expérience n’est pas valorisée», déplore-t-il. Rien n’est mis sur pied au niveau de la prévention de la dépression et du suicide chez les aînés. «Il n’existe pas de vaccin. Il faut faire attention aux premiers signes et ne pas attendre que quelqu’un pleure toute la journée pour consulter», insiste Alessandra Canuto. «On fait beaucoup pour l’information chez les jeunes. Mais pas grand-chose n’est entrepris pour les personnes âgées, c’est grave, renchérit Astrid Stuckelberger. Le message perçu est qu’il vaut davantage la peine de se battre

pour un jeune que pour un vieux, car il vivra plus longtemps.»

Un changement de génération

Mais tout cela est en train de changer, avec la génération qui arrive à la retraite à présent. «Ce sont les personnes de Mai 68. Elles revendiquent plus, anticipent ce passage délicat, ce qui a un impact positif. Elles ont vécu avec les psychothérapies modernes, certaines y ont même fait appel un jour ou l’autre. Elles n’ont pas peur de recommencer lorsque les premiers symptômes débarquent», note le responsable de Pro Senectute. Il n’y a pas d’âge pour commencer à prendre soin de soi et de sa santé mentale, c’est le message qu’adresse Astrid Stuckelberger à cette frange de la population. «L’exercice physique est idéal, car il libère des endorphines, une hormone qui procure du bien-être. Mais on peut aussi débuter une thérapie interpersonnelle, ou reprendre des cours. Le wellness est aussi une piste intéressante. En revanche, en aucun cas

«Je suis stable»

Paulette, 76 ans, ne s’est jamais amusée dans la vie. «Mon père était alcoolique, et pour moi, faire la fête signifiait être comme lui.» Débarquée dans le monde du travail comme employée de commerce, elle accumule les déceptions, les promesses non tenues et les promotions qui lui passent sous le nez. «Je n’osais rien dire et, déjà, je grignotais mon capital nerveux.» Elle fait un premier séjour à l’hôpital psychiatrique de Nant, au-dessus de Vevey, puis, après son licenciement, elle séjourne à la Métairie, à Nyon, avant d’être mise à l’AI. Elle adhère alors au GRAAP, le Groupe romand d’accueil et d’action psychiatrique et travaille au bistrot associatif «Le petit grain de sel» avec d’autres personnes dans la même situation, des gens avec qui elle est restée proche aujourd’hui. «Je suis intarissable quand il s’agit du GRAAP.» «Etant bipolaire, le matin en me levant, je sais dans quelle phase je suis. Je pense qu’on ne peut pas parler de guérison, mais aujourd’hui, je suis stable, j’ai appris à moins être touchée par les choses. Tout m’indiffère, à cause des médicaments», explique Paulette. Un Noël, elle a été placée en EMS pour ne pas passer les Fêtes seule. «J’ai passé trois semaines avec des vieux qui avaient Alzheimer. Et en plus, y avait rien à manger!» Mais la solitude lui est pesante dans son petit appartement de Lausanne. Auparavant, elle se déplaçait toujours à pied, voyait du monde. Avec son déambulateur, aujourd’hui, ce n’est plus possible. «Le centre médico-social vient m’apporter les repas et m’aider pour la douche.» Quant à l’avenir, elle préfère ne pas trop y penser et vivre au jour le jour. «J’irais bien en EMS, mais le hic, c’est qu’une chambre à un lit coûte trop cher. Alors les «y a qu’à» et la pensée positive, ça va, hein.»


14 |

RÉCIT DÉPRESSION

Migros Magazine 21, 25 mai 2010

«Tout le monde est parti» prendre des médicaments pour tout.» Comment Lucienne envisaget-elle la suite? La question la fait rire. «Je suis inscrite sur la liste d’attente d’un EMS, mais je ne suis pas pressée d’y aller.» Deux ans après une mauvaise chute qui lui vaut de marcher encore aujourd’hui avec une canne, elle s’est mise au défi de pouvoir, un jour, refaire l’aller-retour jusqu’à la poste depuis chez elle. «Pour l’instant, j’y vais en taxi, et je rentre à pied.» Et pour ce qui est de la dépression? «Je suis toujours sous antidépresseurs, mais je vais mieux. Il n’y a que les décès qui m’assomment, car c’est une fin irrémédiable.» Mélanie Haab Photos Loan Nguyen et Istockphoto

*Prénoms d’emprunt

RÉSULTATS DU SONDAGE EN LIGNE

Antoinette* n’a pas le moral aujourd’hui. Elle pleure. «Tout le monde est parti: mon mari, mes frères, mes parents.» Chaque date anniversaire est un crève-cœur pour elle: les naissances, les décès, Noël… Antoinette, 70 ans, traîne aussi derrière elle une histoire familiale très chargée. «A 22 ans, j’ai fait ma première dépression. Mon frère cadet s’est suicidé. Je l’aimais tellement que ça a été très dur.» Puis la Jurassienne rencontre son mari. «Je me suis trop attachée à lui. On n’a pas pu avoir d’enfant. Depuis qu’il est mort, il y a six ans, le diable s’acharne sur moi. Plus rien ne va.» Malheureuse, seule, Antoinette fait les démarches auprès d’EXIT, pour en finir. «Ils ont refusé mon dossier, ils ont dit que j’étais en bonne santé, même avec un certificat de mon médecin qui disait qu’il n’y avait pas d’espoir de guérison! Je souffre de la tête aux pieds», sanglote-t-elle. Alors en attendant, elle avale ses antidépresseurs et broie du noir. En septembre 2008, elle a voulu en finir, elle est allée se jeter dans la rivière. Mais le courant l’a déportée vers la rive. «Je suis rentrée à pied, trempée. Pas une seule voiture ne s’est arrêtée!» Suite à cet épisode, elle est placée momentanément en maison de repos, «ça m’a fait plus de mal que de bien». Sa nièce l’accueille, mais les relations sont orageuses et elle retourne chez elle, contre l’avis du psychiatre qui l’avait prévenue qu’elle était trop fragile. «Je ne pourrais plus tenir longtemps, je n’ai plus le courage de me battre», soupire-t-elle.

«La vieillesse...» 4%

Je m’en réjouis

18 %

Ça me fait peur

78 %

C’est normal

1662 personnes ont donné leur avis du 10 au 20 mai 2010.

Donnez votre avis sur d’autres thèmes sur notre site internet:

www.migrosmagazine.ch

Publicité

30% DE RÉDUCTION OFFRES VALABLES DU 25.5 AU 7.6.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR L’ASSORTIMENT BRITA

Votre source à la maison • Protège les appareils ménagers du tartre • Savourez l’eau fraîche filtrée BRITA

www.brita.ch

17.40

27.30

33.95

Filtre à eau ALUNA le modèle de base

Filtre à eau MARELLA avec clapet de remplissage pratique

Filtre à eau ELEMARIS avec BRITA Meter

au lieu de 24.90

au lieu de 39.–

au lieu de 48.50

18.80

au lieu de 26.90

Cartouches filtrantes MAXTRA 3 pièces

20.30

au lieu de 29.–

Cartouches filtrantes CLASSIC 4 pièces

BRITA est en vente à votre Migros


Annonce

De plus en plus de Suisses sont révolutionnaires!

Publicité

Des chiffres révolutionnaires: Dacia est la marque ayant enregistré la plus forte progression.

D

ans un spot TV qui fait actuellement fureur, on voit Che Guevara aux côtés de Fidel Castro et de Karl Marx dans une maison de retraite. Le Che annonce: «Il est grand temps de faire une nouvelle révolution». Karl Marx acquiesce et rappelle la ligne idéologique: «L important, c est ce dont les gens ont besoin.» Cette publicité pour Dacia, qui passe sur les petits écrans suisses depuis quelques mois, a été largement saluée. Car la caricature cache un message qui atteint sa cible! Ce message dit en clair: aujourd hui, les grands bouleversements politiques appartiennent au passé. Ce qui est révolutionnaire, ce sont les offres qui répondent aux besoins des consommateurs. En 2009, Dacia a vendu 60% de véhicules de plus que l année précédente, ce qui constitue la meilleure progression de tous les constructeurs.

«Il est grand temps de faire une nouvelle révolution.»

+60 %

de Dacia ont déjà été produites dans le monde et la marque est en passe de devenir le symbole de toute une génération soucieuse d acquérir une voiture fonctionnelle et préférant investir son argent dans autre chose qu un véhicule. UN GRAND DUSTER À UN PETIT PRIX La révolution gagne le segment des 4x4! Vous pouvez en effet commander dès maintenant votre Dacia Duster chez votre représentant.

Source: auto-suisse. Mises en circulation des voitures de tourisme et véhicules utilitaires neufs en 2009.

toutes les exigences en matière de qualité et sont de surcroît vendus à des prix imbattables. Comment est-ce possible? Tout simplement en se concentrant sur l essentiel, à savoir fabriquer une voiture qui mène son conducteur du point A au point B, de façon sûre et confortable, sans fioritures techniques inutiles. Cela permet à Dacia d abaisser les coûts de production et d accroître la robustesse de ses modèles. En témoigne la garantie de trois ans (ou jusqu à 100 000 km) sur les véhicules neufs.

TROIS ANS DE GARANTIE SUR LES VÉHICULES NEUFS

COÛTS MINIMAUX = ÉCONOMIE MAXIMALE

Au-delà du marketing bien pensé, il faut reconnaître que les avantages des véhicules Dacia sont évidents: ils satisfont

Autre avantage de Dacia: le transfert technologique. La marque intègre en effet des moteurs modernes Renault et

s appuie sur des développements vendus des millions de fois sur les modèles de la marque française. Toute la flotte de véhicules est fabriquée sur une chaîne de production rapide et fiable, ce qui permet une exploitation optimale dans des usines modernes. Sur le plan de la distribution, Dacia peut compter sur les structures du réseau de représentants Renault, un avantage qui permet de réduire au minimum les coûts de distribution. Les sommes ainsi économisées se répercutent directement sur le prix de vente. RIEN NE PEUT ARRÊTER LA RÉVOLUTION EN MARCHE Cette philosophie s inscrit parfaitement dans l air du temps. Plus d un million

Pour en savoir plus sur les révolutionnaires modèles Dacia, appelez simplement le 0800 000 220 ou consultez le site www.dacia.ch. La progression des ventes de Dacia en Suisse.

+60 % +79 %

+125 %

404

910

1628

2602

2006

2007

2008

2009

Source: auto-suisse.

Modèles illustrés (équipements supplémentaires incl.): Logan MCV Lauréate 1.6 16V 104 ch, 1 598 cm 3, 5 portes, consommation de carburant 7,5 l/100 km, émissions de CO 2 178 g/km, catégorie de rendement énergétique C, Fr. 17 300.–; Logan MCV 1.4 75 ch, 5 portes, Fr. 12 900.–; Sandero Lauréate 1.6 87 ch, 1 598 cm 3, 5 portes, consommation de carburant 7,0 l/100 km, émissions de CO2 165 g/km, catégorie de rendement énergétique D, Fr. 14 400.–; Sandero 1.2 75 ch, 5 portes, Fr. 9 900.–; Duster 4x4 Lauréate 1.6 110 ch, 1 598 cm 3, 5 portes, consommation de carburant 8.0 l/100/km, émissions de CO2 185 g/km, catégorie de rendement énergétique D, Fr. 24 700.–; Duster 4x4 1.6 110 ch, 5 portes, Fr. 19 900.–. Garantie: 36 mois/100 000 km (au 1er des 2 termes atteint).


16 | Migros Magazine 21, 25 mai 2010

Etudiants à distance

Peu de temps, des obligations familiales, besoin de rebondir ou envie de se réorienter professionnellement: l’enseignement à distance se développe en Suisse. La formule est payante, à condition de se montrer discipliné et passionné. Témoignages.

O

n choisit ses vacances à distance, on achète sur internet, dès lors on se forme grâce au e-learning, c’est dans l’ordre des choses.» Urs Bucheli, directeur de Culture et Formation Suisse, a lancé en 2002 sa filière de formation pour les secrétaires médicales. S’inspirant d’une école française qui existe depuis vingt-cinq ans, il n’a pas hésité longtemps avant d’adopter la formule à distance: «C’est le futur». Etudier en solo, depuis chez soi, plutôt que sur les bancs d’école ou de l’université: la France connaît la formule depuis la Seconde Guerre mondiale avec son Centre national d’enseignement à distance (Cned). En Suisse romande, sur le plan universitaire du moins, la méthode s’est implantée il y a quinze ans seulement.

Une demande croissante

Si l’on ne connaît pas précisément le nombre de Suisses qui choisissent ce mode d’apprentissage, il semble faire toujours plus d’adeptes. «Nous comptons aujourd’hui 1000 étudiants en Suisse et la demande va croissant», estime Urs Bucheli. IFP formule le même constat. Basée à Gland (VD), l’école spécialisée dans les formations comptables a démarré en 2004 avec 400 élèves. Depuis, elle en dénombre 720 par année. «Les gens sont toujours plus nombreux à avoir de moins en

moins de temps», résume Sandra Palmieri, directrice de IFP. L’enseignement par correspondance offre l’avantage de pouvoir travailler à son rythme quand on veut et où on veut. Le week-end, le soir, en vacances. Plus pratique, dès lors, quand il s’agit de concilier formation, vie de famille et autres activités professionnelles. IFP par exemple permet d’étaler la formation en comptabilité sur deux ans.

Plus de 400 étudiants à Sierre

L’Université à distance de Suisse (Unidistance) a ouvert ses portes – virtuelles – en 1992. Basé à Sierre, le centre d’études pour les francophones compte aujourd’hui 440 étudiants. Reconnue par la Confédération, l’institution offre une quinzaine de filières – bachelor et master – , de la psychologie à l’histoire en passant par l’économie ou l’informatique. Pour les programmes ou les examens, elle collabore généralement avec des universités suisses ou étrangères et propose des cursus à temps partiel ou complet. «La moitié de nos élèves, hommes et femmes, ont entre 30 et 40 ans; il s’agit de personnes ayant déjà une activité professionnelle et qui souhaitent se réorienter, détaille Stéphane Pannatier, directeur des Services centraux d’Unidistance. Ou alors de mères de famille au foyer qui, une fois que les enfants sont grands, choisissent de reprendre des études.» Des

L’enseignant devenu comptable C’est pour ajouter une corde à son arc que Philippe Pignat, 31 ans, s’est mis à la comptabilité. Enseignant de profession, le Montheysan a commencé par des cours de base, puis s’est décidé à suivre une formation comptable à distance, à l’Institut de formation permanente, parallèlement à son enseignement au cycle d’orientation, à 85%. D’additions en soustractions, la «compta» est devenue une passion et

aujourd’hui, son diplôme comptable en poche, Philippe Pignat a décidé de réorienter sa carrière professionnelle. «Je suis habitué à travailler à la maison, seul, donc l’enseignement à distance ne m’a pas posé problème, au contraire, je pouvais étudier quand je voulais, quand je pouvais, c’était pratique», déclare celui qui est actuellement en recherche d’emploi, avec le projet de faire son brevet d’expert


RÉCIT FORMATION «Je suis habitué à travailler seul à la maison» Son diplôme de comptable en poche, Philippe Pignat a décidé d’abandonner l’enseignement.

comptable. Durant son année de cours, l’étudiant a rendu régulièrement des devoirs à l’école, qui les lui retournait corrigés. Une méthode qui a bien convenu au Valaisan, à l’aise avec la matière. «Pour ceux qui rencontrent des difficultés majeures, ce ne doit pas être évident. Même si on peut correspondre très régulièrement avec les enseignants, par mail, par Skype ou par téléphone, il est vrai que le contact humain direct n’est pas là.»

| 17

Maman et future psychologue Formation universitaire jamais terminée, des enfants à la maison et l’envie de davantage de stimulation intellectuelle. Pour toutes ces raisons, Nathalie Cuperus-Cambon a choisi de reprendre des études à l’âge de 32 ans. Assez naturellement, l’enseignement par correspondance s’est imposé à la Fribourgeoise de Marsens, qui achève aujourd’hui son 5e semestre de psychologie dispensé par l’Université à distance de Suisse. «Je voulais pouvoir rester avec mes enfants (5 et 3 ans). Aller à

l’uni aurait supposé de les mettre en crèche la plupart du temps. Là, ils y sont le mercredi seulement et c’est mon jour d’études.» En plus d’une journée par week-end et une partie des vacances. «L’après-midi, je profite des siestes des enfants pour étudier un peu.» Elle ne s’en cache pas, son choix a demandé de repenser toute l’organisation domestique et des sacrifices: moins de loisirs, moins d’invitations. C’est qu’il faut tout de même caser 25 à 30 heures hebdomadaires d’études dans son emploi du

temps. Indispensable, le soutien de son mari qui prend notamment le relais le weekend auprès des enfants, Yvana et Ettan. «Sans son appui, ce ne serait pas possible.» Le projet a été mûrement planifié, réfléchi à deux. Cependant, derrière ses livres, l’étudiante est seule. «Il faut avoir un vrai intérêt pour la matière et ne pas accumuler trop de retard. Une amie a commencé en même temps que moi, mais elle a interrompu sa formation après un semestre, faute de motivation suffisante.»

L’amphithéâtre de Nathalie Cuperus-Cambon? Un bureau et un ordinateur.

«Je voulais rester à la maison avec mes enfants»


LE ROMANTISME EN POT. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 25.5 AU 31.5.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

12.90 Roses spray Max Havelaar* le bouquet de 10

19.90

Rosier en buisson* en pot de 19 cm

3.90

10.30

20% de réduction sur toutes les lavandes p.ex. lavande, bio* en pot de 13 cm

20% de réduction sur toutes les lavandes p.ex. lavande sur tige* en pot de 14 cm

au lieu de 4.90

au lieu de 12.90

7.90

Rosier en pot en pot de 10,5 cm

29.90

Rosier sur tige* en pot de 19 cm

Société coopérative Migros Aar * En vente dans les plus grands magasins Migros.

17.90

Roses Max Havelaar* le bouquet de 7, 50/60 cm


RÉCIT FORMATION

Migros Magazine 21, 25 mai 2010

profils classiques pour les formations par correspondance. Le téléenseignement s’adresse aussi à des étudiants moins typiques, tels que les détenus (lire témoignage). «Nous sommes dans une société qui évolue vite et qui exige que l’on fasse évoluer ses compétences; on n’exerce plus le même métier toute sa vie», explique Mireille Betrancourt, professeure en technologies de l’information et processus d’apprentissage à l’Université de Genève.

Des devoirs à envoyer régulièrement

L’avènement d’internet a donné des ailes à l’enseignement à distance, permettant aux étudiants de disposer des contenus et de rendre leurs travaux en trois clics de mulot. Car bien qu’électrons libres, ils doivent régulièrement envoyer des devoirs. De même, ils sont encadrés par un tuteur, qui assure un suivi personnalisé, via le net ou le téléphone. Des rencontres «réelles» sont aussi organisées. Car étudier en solo exige motivation, autonomie et autodiscipline. Pas toujours facile. Les abandons ne sont pas rares. «Depuis qu’une assistante personnelle contacte les élèves chaque mois pour voir où ils en sont, le nombre d’étudiants terminant leur formation en secrétariat médical a triplé», se réjouit Urs Bucheli qui compte parmi sa clientèle plusieurs jeunes candidats. «Il faut de la persévérance et du soutien de la part du conjoint et de la famille. Mais pas besoin d’être superman, des gens normaux ont très bien réussi», insiste Stéphane Pannatier qui ne recrute cependant pas sa clientèle au sortir du gymnase. «A cet âge, on n’est pas encore forcément capable de travailler de manière autonome.»

«Etudier redonne du sens à ma vie»

A l’université derrière les barreaux Sur les 440 élèves francophones que compte Unidistance, quatre d’entre eux sont des détenus. Emprisonné à l’établissement pénitentiaire de Bellevue, à Gorgier (NE), depuis une année et en attente de jugement, Marcel Nicolet prépare un bachelor en sciences économiques. «Etudier permet d’élargir sa formation professionnelle, de préparer l’avenir mais aussi de restructurer son identité, de redonner du sens à sa vie. Et c’est enrichissant.» Pour pouvoir suivre ses cours, il a dû motiver son projet auprès des autorités judiciaires, qui, sur le principe, encoura-

gent la formation en vue d’une réinsertion professionnelle. Dans son cas, les frais annuels sont assumés pour moitié par un membre de sa famille et l’autre par le service pénitentiaire. Dans sa cellule, le détenu révise la compta, le droit, l’économie en plus des 36 heures de travail hebdomadaires auxquelles il est astreint à l’atelier d’horlogerie et à la bibliothèque. «A mon âge, on apprend moins vite qu’à 20 ans, mais je suis un matheux, j’enregistre vite les chiffres, pour le droit c’est un peu plus difficile.» L’étude a lieu les soirs et les fins de semaine sur le temps «libre». «Contrairement à une personne à l’extérieur, je n’ai pas d’obligation les week-ends, cela a ses avantages», lâche-t-il dans un sourire. Comme les autres élèves, le quinquagénaire reçoit ses livres et ses polycopiés par la poste. D’autres lui ont été envoyés par l’ex-conseiller fédéral Joseph Deiss, qui fut son ancien prof au collège, à Fribourg, et avec qui il a repris contact. Reste une complication: sans accès internet, il doit communiquer avec son tuteur via un CD qu’il remet à la direction de l’établissement, qui sert alors d’intermédiaire. «Cela se passe bien.» Prochaine étape: les examens de fin de second semestre, début juin.

Céline Fontannaz Photos Pierre-Yves Massot / arkive

Quelques formations à distance basées en Suisse romande (liste non exhaustive) www.unidistance.ch (université à distance de Suisse) www.unige.ch/ theologie/distance (étude de théologie ) www.ifp-formation.ch (formations comptable) www.culture-formation.ch (formation secrétariat médical)

| 19

Marcel Nicolet prépare un bachelor en sciences économiques.


20 | Migros Magazine 21, 25 mai 2010

G

abriel, 10 ans, partage sa chambre avec son frère JeanBaptiste, 5 ans. Des dragons, des peluches, un bac à dinosaures. Sur son bureau, un ordinateur allumé avec un logiciel de maths et contre le mur, d’immenses posters, non pas de Spiderman, mais des tables de multiplication. Gabriel, les cheveux bouclés comme des sourires, mais les yeux souvent ailleurs, habite son monde. Un autre monde. Celui de l’autisme. «Avant l’âge de 2 ans, j’ai remarqué que quelque chose n’allait pas. Il n’avait pas de langage verbal, évitait les contacts oculaires et ne jouait pas vraiment. Il rangeait les livres toujours de la même façon, à la verticale, pendant des heures», raconte sa maman, Marie-Jeanne Accietto, 42 ans. Elle se souvient aussi de leur premier Noël. Un cauchemar. Quand au lieu de s’extasier devant le sapin illuminé, il s’est mis à hurler en découvrant les cadeaux. Elle ne savait pas alors que son fils n’aimait pas les surprises, parce qu’il ne pouvait pas les gérer.

Un diagnostic qui tarde à arriver

Quand, vers 16 mois, Gabriel se met à refuser tous les aliments, à l’exception des chips, sa mère commence sérieusement à s’inquiéter. Pour cette historienne, alors assistante à l’Université de Fribourg, quelque chose ne tourne pas rond. Elle pense à l’autisme. Mais les professionnels de la petite enfance sont catégoriques: non, son enfant ne souffre que de «troubles de la communication». Le diagnostic piétine, Gabriel est placé dans un hôpital de jour à Genève, où la famille habite. Mais personne ne parvient à mettre un mot sur ce comportement différent. «Pleurez un bon coup et ça passera», lui dit-on pour toute consolation. Mais c’est mal connaître MarieJeanne Accietto, femme de tête et de cœur, jusqu’au-boutiste, pas du genre à se plier à la fatalité ou à l’inertie. Elle s’adresse au Service d’évaluation romand en autisme et là, le diagnostic tombe, définitif, confirmant ses intuitions. Commence alors son combat. Son changement de vie, désormais totalement centrée sur son fils. Elle arrête sa carrière universitaire et

Quand une mère doit apprivoiser son fils

Un enfant autiste, c’est une bulle de silence, une énigme posée face aux caresses. Pour son fils, elle a changé de vie, abandonné sa carrière, appris un autre langage. Pour mieux entrer dans son monde. Le combat de Marie-Jeanne Accietto, à Genève

démarre une formation pour mieux comprendre l’autisme. «Je me suis dit qu’il fallait que je prenne Gabriel en charge. Je me suis lancée dans le vide, j’ai fait un choix moral.» Parce qu’il n’y a pas de scolarisation prévue pour les enfants différents à Genève. Et que cette mère n’a pas les moyens de s’offrir une école privée, entre 70 000 et 100 000 francs par année. Le temps de se réorganiser, Gabriel a 6 ans quand il peut enfin être scolarisé à la maison, dans un premier temps par sa maman puis par une éducatrice spécialisée, et intégrer une matinée par semaine une classe ordinaire. Pas facile. Les obstacles se suivent, l’intégration se passe mal au début. Au même moment, MarieJeanne Accietto se sépare de son mari, se retrouve seule avec ses deux enfants. Mais cette femme, l’optimisme incarné et des origines napolitaines pas loin, ne se laisse

pas abattre. Et se plonge encore davantage dans la problématique de l’autisme, acquiert les outils pédagogiques nécessaires pour mieux comprendre son fils, ce garçon qui s’enferme dans sa bulle, ne joue pas avec les autres, voit le monde comme une énigme, l’écriture comme une suite de points et de traits incompréhensibles. Oui, car l’autisme, c’est d’abord ça: un trouble envahissant du développement, un autre mode de pensées, une impossibilité à déchiffrer le monde, à tisser des liens. Un enfermement vivant qui passe par des cris, des hurlements, de l’automutilation, parfois, devant le côté insupportable d’une existence qui ne fait pas sens. «Il faut inventer des ponts avec eux, ils ne savent pas créer du lien social. A nous de leur tendre la perche tout en respectant leur différence.» Comme lui apprendre les

mots et les objets qui vont avec. Pour Gabriel, c’est toute la vie quotidienne, le b.a.-ba de chaque jour qui fait défaut. Avec lui, MarieJeanne Accietto fait la tournée des restaurants du quartier, pour lui montrer la variété des verres et des fourchettes, parce qu’un enfant autiste s’accroche aux détails et ne comprend pas la généralisation. Elle apprend aussi à lui parler autrement, quand elle se rend compte qu’il ne comprend pas le langage figuré. Une phrase comme «Donne-moi la main pour traverser la route» le fait hurler. De même tout changement, comme modifier le chemin pour rentrer à la maison, le perturbe profondément.

Une association pour les parents

Jamais à bout de souffle, elle crée l’association TED-Autisme à Genève, en 2008. Pour monter des projets, organiser des colloques, lancer des recherches de fonds. «Il me restait du temps entre 3 et 5 heures du matin, je m’y suis attelée!» dit-elle en riant. Pour faire entendre la voix de ces parents désemparés, faire reconnaître l’urgence de ce handicap, que l’Etat le prenne enfin en charge avec une scolarisation adaptée. «Un enfant sur 110 évolue dans le cadre de l’autisme, soit plus de 4500 familles à Genève. C’est un problème considérable, c’est même le problème numéro 1 et c’est celui pour lequel il y a le moins de solutions prévues.» Il y a de la révolte et beaucoup de courage chez cette mère, qui se heurte à un siècle de préjugés et de lecture psychanalytique culpabilisante. «Pendant des années, on a attribué le problème de l’autisme à un déficit relationnel avec la mère!» s’indigne Marie-Jeanne Accietto. Mais les neurosciences ont changé la donne en mettant au jour le facteur génétique de ce handicap: «On ne sait pas exactement ce qui dysfonctionne, aire grise ou synapses. Mais on s’égosille aujourd’hui à faire entendre ce nouveau constat qui déculpabilisera les parents.» Cette bosseuse, qui saute souvent les repas, dort cinq heures par nuit, tient un blog sur le site de la Tribune de Genève, enseigne


REPORTAGE AUTISME

| 21

aujourd’hui à mi-temps à l’école primaire, tout en peaufinant un certificat dans le domaine de l’autisme à Fribourg, pour valider toutes ses formations et ouvrir un jour, qui sait, une école spécialisée. «Ma souffrance n’est pas d’avoir un enfant différent. Gabriel est merveilleux, il me fait découvrir des mondes et le vrai sens des mots. Sa pensée est toujours concrète, droite, saine. Ce qui me fait souffrir aujourd’hui, c’est que l’Etat m’a menti en ne me donnant pas le diagnostic. On a perdu quatre ans, on ne pourra jamais les rattraper. Alors qu’il faudrait déceler ce handicap le plus vite possible pour qu’une prise en charge adéquate puisse être mise en place rapidement.» Aujourd’hui, Gabriel va mieux, esquisse le dialogue, s’intègre bien

«Gabriel me fait découvrir le vrai sens des mots» et pourrait progressivement augmenter son taux de fréquentation à l’école publique. Mais demain? «Je suis inquiète pour son avenir. S’il ne passe pas le cap des 50% d’intégration scolaire, comment faire? Rien n’est prévu à Genève pour les adolescents autistes. Ce sont des enfants exclus.» Mais MarieJeanne Accietto a l’habitude d’obtenir les choses à la force du poignet, de retrousser ses manches tout en affichant un sourire solaire. Pas du genre à abandonner le combat, même si, sur le plan professionnel, elle aussi «doit inventer son futur», puisque dans trois ans, elle ne sait pas où elle en sera. Sa meilleure arme: son énergie. «Je suis plutôt joviale à la base, mais c’est la confiance des parents de l’association qui me donne du punch. Je me dois d’être positive et de continuer.» Patricia Brambilla Photos Emmanuelle Bayart

Moment de bonheur partagé entre Marie-Jeanne Accietto et son fils Gabriel, 10 ans.

Infos sur www.autisme.ch et le blog de Marie-Jeanne Accietto: http://miseenabyme.blog.tdg.ch


Opel Suisse a 75 ans – et la fête bat son plein.

Des primes maxi, des taux de leasing mini.

Opel Astra Caravan Anniversary Edition Avec jantes en alliage léger 16 pouces design titane, radio CD MP3, climatisation, régulateur de vitesse et volant cuir, ainsi que de nombreuses autres spécifications. Prime d’anniversaire max.

CHF 4’450.–

ou leasing d’anniversaire2)

0,75%

Opel Astra Caravan Anniversary Edition, prix d’anniversaire dès CHF 25’250.–1)

www.opel.ch Exemple de prix à l’achat comptant: Opel Astra Caravan Anniversary Edition, 5 portes, 1.6 TWINPORT, 85 kW/115 ch, boîte manuelle à 5 vitesses, prix de base CHF 29’400.–; antibrouillards CHF 300.–, prime d’anniversaire CHF 4’450.–; prix de vente CHF 25’250.–, émissions de CO2 159 g/km, consommation ø 6,7 l/100 km, Catégorie de rendement énergétique C. Émissions moyennes de CO2 de tous les modèles de véhicules neufs en Suisse: 204 g/km. 2) Exemple de prix en leasing: même modèle, prix de base CHF 29’700.–, acompte CHF 3’200.–, mensualité CHF 359.–, taux d’intérêt annuel effectif 0,75%, 48 mois, 10’000 km/an. Casco complète obligatoire. Tous les prix TVA 7,6% incl. GMAC Suisse SA n’accorde aucun leasing susceptible d’entraîner le surendettement du client. Offre valable jusqu’au 30 septembre 2010, non cumulable avec d’autres promotions de marketing de GM Suisse SA. Valable seulement chez les distributeurs participant à cette action. Les offres mentionnées sont des prix conseillés.

1)


CHRONIQUE MINUTE PAPILLON

Migros Magazine 21, 25 mai 2010

| 23

Je suis un hologramme Ces derniers temps, je me pince souvent pour y croire: je suis une projection holographique. Pas seulement moi d’ailleurs, mais vous aussi. Vrai de vrai. Ah, je vous entends: qu’est-ce qu’une projection holographique? Ouvrons Google. L’holographie est une technique qui permet de produire des images en 3D (en trois dimensions) – comme vient de le faire James Cameron dans son film Avatar. Grâce à cette technique, on regardera bientôt les scènes qui se déroulent sur les écrans de nos TV comme si elles avaient lieu au milieu de nos salons.

les jours, c’est que nous avons quelque chose à voir, et même tout à voir avec la lumière. N’empêche, je me pince une nouvelle fois pour y croire, car si je ne suis qu’une image, fût-ce en 3D, est-il normal qu’en me pinçant, j’ai bel et bien l’impression physique d’être pincé? J’en conclus que si mon corps, comme le vôtre, n’est qu’une projection holographique, notre singularité au royaume des hologrammes est d’être des hologrammes souffrants et vivants – au contraire des pierres, planètes, étoiles et galaxies, qui connaissent cependant le même sort que nous, car «l’univers tout entier est un hologramme». Du moins si j’en crois le savant Leonard Susskind, dans son livre tout juste paru, Trous noirs: la guerre des savants.

Jusqu’à il y a quelques jours, je croyais que ce principe ne valait que pour les images photos et le cinéma, bref pour les arts de la lumière. Mais

Même son grand ami et rival Stephen Hawking a fini par le rejoindre sur ce point – avec tout le

Jean-François Duval, journaliste

non: il paraît que nous sommes nous aussi des hologrammes, des images en relief. Oui, car les arts de la lumière mènent si loin que c’est bien de cet art-là que Dieu, s’il existe, ou le Big Bang, ont joué pour créer la partie visible de l’univers (elle ne va que jusqu’à 14 milliards d’années-lumière, ce qui est bien mince, la partie émergée de l’iceberg, nous compris). Je ne comprends pas pourquoi je ne l’avais pas réalisé plus tôt, il va de soi que vous et moi, si nous apparaissons en chair et en os, ce que nous constatons tous

reste de la communauté scientifique des physiciens et astrophysiciens. Je voudrais aussi les rejoindre, mais dès que j’ouvre ce genre d’ouvrages grand public, je me fais l’effet d’être le dernier des imbéciles, un parfait ectoplasme. Susskind a tout fait pour que je comprenne tout, mais je dois quand même m’accrocher. Voici ce que j’ai cru comprendre. Sur ses «bords» extérieurs, l’univers contient toute l’information dont il est fait: galaxies, étoiles, trous noirs, planètes, cordes microscopiques, électrons, molécules, cellules, vie

organique, bactéries, crocodiles, cactus, pattes, bras, mains, cerveaux humains, neurones, pensées secrètes, haine, amour, croyance en Dieu et j’en passe. Bref, chaque bit d’information de l’univers est stocké très loin, aux confins les plus éloignés de l’espace. Et ce sont de ces «bords» de l’univers que nous parviennent tous les éléments constitutifs de ce que nous appelons la réalité (je sais, c’est très difficile de se le représenter). C’est en quoi, avec toutes choses, nous sommes des hologrammes. Il faudra que je m’habitue à cette idée. A l’idée

que quand je me déplace dans la rue, me fais arracher une dent, me mords la langue, me cogne la tête, je ne suis qu’un hologramme, un être non pas pixelisé mais voxelisé (un voxel étant un pixel à trois dimensions). Mais bah, est-il si grave de n’être qu’un hologramme? Le mot n’est pas laid. C’est un vêtement qui me convient. Je me demande d’ailleurs si, quoique de dernière mode, il n’est pas l’avatar, voire l’hologramme d’un habit plus ancien. Otez en effet cinq lettres au mot hologramme, et qu’obtenez-vous: homme! Chers lectrices et lecteurs hologrammes, nous n’en sommes pas à cinq lettres près, n’est-ce pas? Suivons donc la mode, qui veut qu’on raccourcisse ou rallonge à l’occasion les jupes et les pantalons.

Publicité

Les femmes pauvres des pays en voie de développement sont les meilleures emprunteuses. Elles remboursent leurs microcrédits en l’espace d’une année à peine. L’argent sert par exemple à financer une entreprise familiale. Caritas lutte contre la faim et la pauvreté par l’attribution de microcrédits. Nous sommes solidaires. CCP 60-7000-4, www.caritas.ch © corbis

spinas | gemperle

L’investissement le plus sûr du monde.


24 | Migros Magazine 21, 25 mai 2010

«Internet rend l’engagement plus difficile»

Durant dix-huit mois, le sociologue Jean-Claude Kaufmann s’est baladé sur les blogs, les chats et les sites de rencontre pour saisir comment la Toile a bouleversé la rencontre amoureuse. Il livre les résultats de son enquête dans «Sex@mour». Entretien à Paris.

L’un des grands bouleversements provoqués par internet, dites-vous, c’est que désormais la rencontre amoureuse se fait en deux temps: sur la Toile, puis dans la vie réelle. Qu’est-ce que cela change?

On a l’illusion que cela ne change pas grand-chose. Après un temps de flirt en ligne, on se retrouve autour d’un verre. Les questions sont un peu les mêmes: «est-ce que c’est la bonne personne? est-ce qu’on a envie de s’engager?» Or beaucoup de choses changent. Grâce à internet, la prise de contact est rendue beaucoup plus facile. Puis s’installe un temps de flirt, d’amitié où tout est possible. Tout est d’autant plus possible qu’on est protégé et qu’il n’y a pas de risque. Beaucoup de gens se lâchent notamment du point de vue de l’expression sexuelle, car c’est facile, comme un jeu vidéo. Internet, la porte ouverte aux fantasmes?

Ça dépend. Oui, on fantasme l’autre, on se fait une idée de ce qu’il peut être. Mais en même temps on plonge dans son intimité avec beaucoup de sincérité. Très paradoxalement, lorsqu’on est dans la recherche de la vraie relation durable, on va mentir. On va essayer de masquer ses faiblesses et de comprendre les attentes de l’autre pour s’y adapter. Tandis que

si c’est une espèce de jeu, on se pose moins de questions. Il y a d’ailleurs des proverbes qui circulent sur la Toile du genre: «C’est la beauté intérieure qui compte.» Et au moment de la première rencontre dans la vie réelle?

Il y a de la surprise, voire de la déception. On ne se reconnaît pas et très vite vient la suspicion que l’autre a triché. Or ça n’est souvent pas le cas. Sur le Net, on met évidemment une photo qui nous mette un peu à notre avantage. On est cependant conscient que si on triche trop ça ne marchera pas au moment du face-à-face. Mais le contexte des relations à distance ne construit pas la personne de la même manière que dans le face-àface. Dans «la vraie vie», ça n’est plus la beauté intérieure qui compte. D’un seul coup, l’image, le corps, l’allure vont donner une impression d’attirance ou de rejet. Et c’est radical. En amour, on ne décide

pas de manière rationnelle. Soudain, les gens ont l’impression que ça n’est pas la même histoire. Alors que ça avait parfois été chaud sur la Toile, c’est tout juste s’ils se font une petite bise pour se dire bonjour. Ils se sentent obligés de recommencer la relation presque à zéro. Que cherche–t-on sur internet? Du sexe ou une histoire durable?

Il y en a beaucoup qui naviguent entre les deux. C’est le grand flou d’aujourd’hui. Raison pour laquelle j’ai créé ce néologisme: sex@mour. Il y a néanmoins deux catégories: ceux qui sont en quête de la grande rencontre et ceux qui recherchent une aventure sexuelle. Sur les sites de rencontre payants, on trouve une majorité d’internautes cherchant l’âme sœur. Par contre, il y en a plein, notamment des hommes, qui y adhérent pour draguer. Internet rend les choses très confuses.

Bio express Jean-Claude Kaufmann est né en 1948 à Rennes (F). Sociologue et directeur de recherche au CNRS, il est spécialisé dans l’étude de la vie familiale et conjugale et prend pour point de départ les gestes du quotidien. On lui doit notamment «La Femme seule et le prince charmant» (1992), «Agacements. Les petites guerres du couple» (2007), «Familles à table» (avec des photos de Rita Scaglia) (2007) ou encore «L’étrange histoire de l’amour heureux» (2009). Ses livres sont traduits en quinze langues.


ENTRETIEN JEAN-CLAUDE KAUFMANN

| 25

Pour Jean-Claude Kaufmann, internet a totalement bouleversé la relation entre sexe et sentiments.

Sur le Net, des femmes viennent chercher exclusivement du sexe. Et ça c’est nouveau.

Ça n’est pas la majorité. Mais très vite cela devient une parole dominante. Il y a en arrière-fond un souhait de revendication de la part de ces femmes: affirmer le droit au plaisir pour le plaisir. Chez les femmes, il s’agit souvent d’une séquence de vie: un moment dans la jeunesse ou après une rupture conjugale. Mais cela provoque un tsunami sur la Toile. Les hommes applaudissent, ils trouvent cela extraordinaire! Et, du coup, dès qu’une femme met en avant le fait qu’elle ne veut pas se donner à la première rencontre, etc., elle va être mise de côté. Les règles du jeu changent très vite. L’autre grand changement que vous observez, c’est que tout aujourd’hui tend à commencer par la sexualité, justement.

Il y avait autrefois cette formule: «plus si affinité». Autrement dit, le sexe. Tandis que maintenant le «plus si affinité», ce sont les sentiments. Pas mal de femmes racontent: «La première fois on s’est rencontrés autour du verre. Je venais pour la grande rencontre. Je me suis dit: Bon, il ne me déplaît pas , après tout si j’en ai envie pour ce soir, pourquoi pas et on verra la suite.» Donc, ça commence par la sexualité qui devient quelque chose de très normal, de très banal, alors que depuis l’aube des temps, il s’agissait du domaine des angoisses et des tabous. Et, selon vous, internet a accéléré cette tendance?

Une technique ne change


ACTION

FR. –.60 DE REDUCTION SUR TOUT L’ASSORTIMENT BLÉVITA DÈS L’ACHAT DE 2 PRODUITS. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 25.5 AU 31.5.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Il est toujours bon d’avoir quelque soi: chose de bon sur Blévita est idéal à où déguster n’importe d. an qu et n’importe

3.10

au lieu de 3.70

Fr. –.60 de réduction sur tous les biscuits Blévita dès l’achat de 2 produits p.ex. Blévita tomate et basilic* 6 portions, 228 g

3.10

au lieu de 3.70

Fr. –.60 de réduction sur tous les biscuits Blévita dès l’achat de 2 produits p.ex. Blévita au thym et sel marin* 6 portions, 228 g

3.20

au lieu de 3.80

4.60

au lieu de 5.20

Fr. –.60 de réduction sur tous les biscuits Blévita dès l’achat de 2 produits p.ex. Blévita chocolat et sésame 6 portions, 267 g

Fr. –.60 de réduction sur tous les biscuits Blévita dès l’achat de 2 produits p.ex. Blévita à l’épeautre, bio 280 g

2.70

au lieu de 3.30

2.70

2.70

Fr. –.60 de réduction sur tous les biscuits Blévita dès l’achat de 2 produits p.ex. Blévita, 285 g

Fr. –.60 de réduction sur tous les biscuits Blévita dès l’achat de 2 produits p.ex. Blévita aux graines de lin, 295 g

au lieu de 3.30

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

au lieu de 3.30

Fr. –.60 de réduction sur tous les biscuits Blévita dès l’achat de 2 produits p.ex. Blévita au sésame, 295 g


Migros Magazine 21, 25 mai 2010

ENTRETIEN JEAN-CLAUDE KAUFMANN

les choses que si la société est prête à évoluer dans ce sens-là. Si elle est en synergie avec cette évolution sociale et culturelle. On était déjà dans ce type d’évolution mais la technique donne une accélération prodigieuse au changement.

multiplié où on coupe plus facilement. D’où une facilité à s’entourer quand on veut, mais à un autre moment surgit le sentiment de solitude, car on ne dispose pas du lien continu et proche. Le problème du couple, c’est qu’il faut être prêt à payer le prix du partage du quotidien pour voir l’intérêt de la présence de l’autre. Le coup de déprime arrive sans prévenir. Mais il est plus facile de convoquer quelqu’un pour un jeu sexuel que pour écouter nos petits malheurs.

Vous avez précisément inventé le terme sex@mour.

J’ai créé ce néologisme, premièrement parce que ça n’arrête plus de naviguer entre sexe et sentiments, on ne sait jamais où on en est. Deuxièmement, il y a sur la Toile une tendance qui essaie d’imposer une réalité du sexe-amour. Une sexualité qui ne serait pas égoïste comme on trouve souvent sur internet. Elle serait faite de sentiments, d’attention à l’autre, d’amitiés, mais sans engagement. Mais ce qui ressort de votre enquête, c’est que cet alliage tient difficilement ...

La question que tout le monde se pose, c’est: «est-ce que le sexe pourrait devenir un loisir comme les autres?» Il se développe ainsi mais ça ne peut pas envahir tout l’espace amoureux et conjugal. Primo, car il y a des attitudes égoïstes et très contradictoires, qui ne peuvent pas devenir un modèle. Et deuxièmement, dans la société d’aujourd’hui, il y a une aspiration au couple qui demeure. Une sexualité plus libérée, n’est-ce pas néanmoins positif?

Le sexe-loisir a un aspect très positif. Dans le couple installé, on observe un même type d’évolution. On va discuter plus facilement de sexe, aller voir un sexologue. C’est une manière de redynamiser le couple. C’est parfois plus facile de le faire par la sexualité que de travailler sur la communication, parfois compliquée à améliorer. Le problème, pour les célibataires, c’est que le sexe-loisir ne peut se vivre que dans la séparation de l’engagement. Et la question c’est: comment fait-on pour passer de l’un à l’autre. Le Net élargit les possibilités de rencontres. Davantage de choix du partenaire, non?

C’est le problème. Trop de choix

| 27

Est-ce que la Toile peut toutefois conduire à des relations durables?

«Il est plus facile de convoquer quelqu’un pour un jeu sexuel que pour écouter nos malheurs» tue le choix. Internet rompt l’isolement surtout pour des catégories spécifiques. Pour certains, c’est un moyen d’échanger ou de se faire des amis. On appuie sur le bouton et on peut avoir des liens autour de soi. C’est un apport, c’est indéniable. Internet rend tout plus facile dans un premier temps mais aggrave les difficultés de l’engagement. On pourrait même dire qu’il n’y a pas deux mais trois temps: le premier temps en ligne, puis la rencontre et le troisième qui est l’abandon à la vie amoureuse et conjugale. Et ça, ça coince de plus en plus. Internet n’aiderait donc pas à l’engagement...

Ce n’est pas qu’internet. On est dans une société qui apprend à l’individu à maîtriser tous ses choix, dans tous les domaines. Or l’engagement amoureux, conjugal et familial, c’est le contraire. Ça ne peut pas marcher si on ne s’abandonne pas un peu. C’est le plus dur, car c’est contraire à tous les principes de structuration de la société qui sont la maîtrise absolue, le meilleur choix dans tous les domaines, la comparaison, la logique un peu consommateur de l’univers marchand. L’univers amoureux ne peut pas fonctionner ainsi. Si on agit dans cette logique-là, on ne trouvera jamais le partenaire, il y aura

toujours mieux ailleurs et là, au contraire, il faut s’abandonner à la logique amoureuse qui fonctionne sur une base émotionnelle. Mais ça n’est pas facile. On sent une grande solitude dans ce besoin de rencontres et de conquêtes toujours recommencées. La quantité plutôt que la qualité?

Oui, chez ceux qui sont devenus dépendants à l’ordinateur, à la facilité de la prise de contact et parfois à la multiplication des rencontres. Cette tendance est plus masculine. On trouve chez les hommes cet esprit et ce plaisir de la compétition. L’addiction peut être telle que même le plaisir sexuel peut être renvoyé au second plan. A vous lire, ce ne sont pas seulement les internautes accros qui éprouvent un sentiment de vide relationnel...

On avait autrefois une société avec quelques relations très fortes et toujours les mêmes. On était pris dans une famille, dans un quartier, dans un système de valeurs. Avec parfois la sensation d’étouffement. Et la libération, c’est l’affirmation de l’individu construisant lui-même son réseau et coupant le contact dès que ça ne lui convient plus. Avec internet, on arrive à un réseau dé-

C’est difficile d’enquêter sur ce thème. Les sites mettent en avant les mariages et les rencontres réussies. Autrefois, les gens ne voulaient pas dire qu’ils s’étaient rencontrés par le biais des agences matrimoniales. Avec le Net, c’est plus facile. Le problème c’est que la déclaration a lieu au début de l’histoire. Reste à savoir combien de temps cela dure! Pour les couples installés, l’habitude d’internet n’est pas sans danger non plus, pourquoi?

En couple, il a des hauts des bas. On va plus facilement aller faire un tour sur la Toile «juste pour voir». A partir de là, il y a moyen de poster un petit message, «juste pour voir». Une relation s’enclenche très vite. Il existe d’ailleurs un site américain destiné aux conjoints mariés, qui annonce 4,5 millions de membres pour une soirée de sexe. Anonymat garanti. Et-ce qu’à l’avenir on va toujours plus se rencontrer sur la Toile?

Les rencontres dans «la vie réelle» sont toujours d’actualité. Internet est un autre monde qui s’ajoute. En revanche, il définit les nouvelles règles du jeu. L’inversion sexualitésentiments est aussi valable pour les rencontres qui ne sont pas sur internet. Propos recueillis par Céline Fontannaz Photos Kai Jünemann

A lire: «Sex@mour», Jean-Claude Kaufmann, Armand Colin, 2010. Jean-Claude Kaufmann sera le 31 mai à 19 h au Théâtre de Vidy-Lausanne pour un grand débat organisé par le théâtre et Payot-Libraire. Entrée libre.


NOUVEAU PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 18.5 AU 31.5.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

CITRON Rafraîchissante à souhait! Eau minérale naturelle Aproz avec 10 fois plus d’oxygène par rapport à l’eau minérale Aproz Classic, et une note rafraîchissante au citron. Aproz O2 Citron 50 cl Également disponible en lot de 6

1.40

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

ORANGE POMME Simplement délicieuse! Eau minérale naturelle Aproz avec 10 fois plus d’oxygène par rapport à l’eau minérale Aproz Classic, et une note fruitée à la pomme. Aproz O2 Pomme* 50 cl Également disponible en lot de 6

1.40

Saveur exotique ! Eau minérale Aproz avec 10 fois plus d’oxygène par rapport à l’eau minérale Aproz Classic, et une délicieuse note d’orange. Aproz O2 Orange* 50 cl Également disponible en lot de 6

1.40


ACTUALITÉ MIGROS

Migros Magazine 21, 25 mai 2010

La montre Migros continuera de vivre

Si Migros se sépare de l’actuel fabricant de la célèbre M-Watch, les clients peuvent se réjouir de voir venir en magasin de nouvelles montres «Swiss Made» présentant un encore meilleur rapport qualité-prix.

D

epuis vingt-sept ans qu’elle est distribuée par Migros, la M-Watch est toujours fidèle au poste. A ce jour, ce ne sont pas moins de sept millions d’exemplaires qui ont été vendus. Théoriquement, cela signifie que chaque habitant de Suisse pourrait porter une M-Watch à son poignet. L’idée de la M-Watch avait été lancée par Pierre Arnold, l’ancien directeur de la Fédération des coopératives Migros (FCM). Celui-ci voulait proposer une montre avantageuse, solide et surtout réparable, contrairement à de nombreux modèles bon marché dotés de boîtiers en plastique soudé, impossibles à ouvrir par un horloger. Migros a alors conclu un partenariat avec la fabrique de montres Mondaine SA de Biberist

(SO), qui s’est mise à assembler la M-Watch en 1983.

La M-Watch restera une montre suisse

Cette collaboration s’interrompt aujourd’hui, après plus d’un quart de siècle. «Migros continuera à offrir un grand choix de modèles sous la marque M-Watch, précise cependant Christa Bierschenk, experte en marketing à la FCM. Toutefois, la M-Watch sera désormais produite par un autre fabricant suisse.» Si le nom du nouveau partenaire est encore secret, un élément est sûr: la nouvelle M-Watch sera une montre Swiss Made. Mais pourquoi Migros s’est-elle séparée de Mondaine? «Mettre un terme à ce long partenariat n’a pas été chose facile, poursuit Christa

| 29

Le premier modèle M-Watch a été lancé en 1983.

Bierschenk. Nous voulions offrir à nos clients un rapport prix-qualité encore meilleur ainsi qu’un design plus étoffé. C’est pour cette raison que nous avons cherché un nouveau fabricant.» Il s’est ensuivi un litige juridique entre Migros et Mondaine. «Lorsque la dénonciation de no la collaboration s’est profilée, la s’ société Monso da daine a agi co comme si elle ét était la seule propriétaire du pr nom M-Watch, no explique encore ex Père spirituel Andrea Moser, An de la M-Watch, responsable des Pierre Arnold, marques à la FCM. Or, selon ancien direcnos archives teur Migros, datant du lana eu l’idée de cement de la proposer une première monmontre bon tre, c’est Pierre marché et Arnold qui est solide. le père spirituel de la M-Watch. Le «M» est d’ailleurs l’initiale de Migros.»

Les clients Migros, c’est toutefois l’avenir de cette montre populaire qui les intéresse. Les modèles MWatch traditionnels resteront encore quelques mois dans l’assortiment, et pourront continuer à être remis, ces prochaines années, au service après-vente de Migros pour réparation.

Un design encore plus varié et riche

Cependant, dans le courant de cette année encore, un nouvel assortiment M-Watch va voir le jour dans les magasins Migros. Un grand nombre de nouveaux modèles sont déjà prévus: outre les montres classiques et élégantes, seront proposées des montres de sport dotées de boîtiers sensiblement plus grands. Les amateurs de Formule 1 pourront se réjouir de voir apparaître des aiguilles en carbone. Et pour les personnes souffrant d’allergies, des montres en titane, matière inoffensive pour la peau, ont été pensées. Pas de souci donc, la montre populaire Migros poursuit sa marche en avant. Michael West


30 | Migros Magazine 21, 25 mai 2010

Savourons les produits locaux

Derrière le label «De la région» de Migros se cachent des exploitants passionnés et des produits de qualité. La preuve par quatre.

P

enser mondial, acheter local: ce qui était une vision pour Migros Lucerne il y a onze ans s’est désormais imposé dans toute la Suisse. Ainsi, près de 8000

-

produits Migros portent dorénavant le label «De la région». Autrefois au nombre de cent, les producteurs régionaux sont aujourd’hui 7500 à défendre la

fraîcheur, le terroir et l’environnement! Nous vous en présentons cette semaine quatre d’entre eux. Martin Jenni

www.migros.ch/Delaregion

Participez à notre concours «De la région» Répondez à la question suivante: «A proximité de quel cours d’eau les chrysanthèmes De la région de Migros Valais sont-ils cultivés?» 1) La Venoge 2) Le Rhône 3) Le Guadalquivir Et gagnez un des prix suivants, d’une valeur de 1000 francs chacun: Migros Suisse orientale: un repas du soir pour huit personnes au Wii am Rii, «le plus beau troquet du monde», à Schaffhouse. Migros Bâle-Jura: un repas du soir au bar à vin Consum, le transfert en Oldtimer au théâtre de Bâle, une soirée au théâtre et une nuit (dans deux chambres doubles) à l’hôtel Kraft pour quatre personnes.

Migros Vaud: un brunch dominical culturel à la Maison du prieur de Romainmôtier pour huit personnes. Migros Valais: un repas et une nuit pour deux personnes dans le célèbre hôtel Fletschhorn de Saas Fee. N.B.: les lecteurs de Migros Genève et Migros Neuchâtel-Fribourg pouvaient participer à notre concours la semaine passée.

mot-clé GAGNER suivi du numéro de la réponse ainsi que de vos noms et adresse. Exemple: GAGNER 2, Pierre Caillou, rue de la Molasse 1, 9999 La Roche. – par internet en vous rendant sur www.migrosmagazine.ch (rubrique «Coup de chance»). Délai de participation: 30 mai 2010

Tentez votre chance en participant: – par téléphone en appelant le 0901 560 089 (Fr. 1.–/appel depuis un poste fixe) et en indiquant le numéro de la réponse ainsi que vos nom et adresse. – par SMS en envoyant un SMS au numéro 920 (1.–/ SMS) avec le

Les gagnants seront avertis par écrit et leur nom publié sur le site internet www.migrosmagazine.ch. Le versement en espèces de la contre-valeur ne peut être exigé. Tout échange de correspondance et le recours à la voie judiciaire sont exclus.


EN MAGASIN

| 31

Laitue pommée «De la région», prix du jour

De la salade pour Migros Suisse orientale Les cultures maraîchères d’Erwin Gamper situées à Stettfurt (TG) comptent parmi les premières exploitations productrices de légumes de la région. Elles fournissent Migros Suisse orientale en produits frais: laitues (pommée, iceberg, feuilles de chêne), doucettes et endives, mais aussi brocolis, fenouils, courgettes, choux-raves, tomates et concombres. Trois questions à Erwin Gamper, producteur de légumes: Votre métier vous permet-il de faire des grasses matinées? Les dimanches, oui. Mais du lundi au samedi, nous nous levons à 6 h. Qu’est-ce qui est le plus beau dans votre profession? Le travail en harmonie avec la nature. Et le fait de pouvoir observer les effets du soleil et de la pluie sur les plantes. Quelle est votre spécialité? Les endives et la laitue iceberg. Les chiffres parlent d’eux-mêmes: nous cultivons 1300 tonnes d’endives et 2,5 millions de laitues iceberg par an!

Ensemble: Erwin Gamper, producteur de légumes, et Conrad Ruof, collaborateur à Migros Suisse orientale.


32 | Migros Magazine 21, 25 mai 2010

Ensemble: Jörg Rieder, éleveur de poules pondeuses, et Luzia Jeger, collaboratrice à Migros Bâle.

Œufs d’élevage en plein air «De la région», 4 pièces,

Fr. 2.65

Des œufs pour Migros Bâle «12 000 poules pondeuses réparties sur trois poulaillers et deux sites», c’est ainsi que Jörg Rieder de Rothenfluh (BL) définit sa propriété. Ses protégées disposent d’un enclos, d’herbe et de terre en plein air pour picorer. Quelle chance! Trois questions à Jörg Rieder, éleveur de poules pondeuses: Votre métier vous permet-il de faire des grasses matinées? Je ne suis pas forcé de me lever «avec les poules», car elles déposent elles-mêmes leurs œufs dans le pondoir. Mais la livraison à Migros Bâle se fait relativement tôt. Qu’est-ce qui est le plus beau dans votre profession J’ai la possibilité d’offrir une vie plaisante à mes poules. Et voir un poussin grandir reste pour moi un spectacle fascinant. Quelle est votre spécialité? Nous n’en avons pas en particulier. Mais nous pouvons recommander nos œufs de poules élevées en plein air à tous les consommateurs, sans restriction. Cela est un peu une spécialité en soi!


EN MAGASIN

| 33

Ensemble: Alain Schmid, pêcheur, et Pedro Walter, collaborateur à Migros Vaud.

Du brochet pour Migros Vaud Alain Schmid, de Renens, a fondé son entreprise en 2005. Il emploie deux personnes, dont sa compagne. Selon les commandes, ce jeune pêcheur livre des perches, des féras, des brochets et des écrevisses.

Brochet «De la région», prix du jour

Trois questions à Alain Schmid, pêcheur professionnel: Votre métier vous permet-il de faire des grasses matinées? Parfois le dimanche, oui, jusqu’à 8 ou 9 heures. Les autres jours, je suis dès 3 heures du matin sur le Léman. Qu’est-ce qui est le plus beau dans votre profession? L’immensité de mon lieu de travail, la communion avec la nature et le fait de pouvoir partager cette activité avec ma compagne, Fanny. Quelle est votre spécialité? La féra fraîche et fumée.


COMME SORTI DU FOUR DE GRAND-MÈRE.

est Le gâteau aux noix dé t en particulièrem mco licieux s’il est ac e pagné d’une sauc n et so ai m ite vanille fa d. au ch i s’il est serv

4.40 Tresse russe 330 g

4.40

Torsade aux amandes 330 g

4.40

Torsade danoise 300 g

4.40

Brioche aux pommes* 330 g

1.50

Tressette russe* 90 g

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

1.70

Petite torsade danoise* 90 g


Migros Magazine 21, 25 mai 2010

EN MAGASIN

| 35

Ensenble: Nicolas Schwab, chef d’exploitation, et Valérie Veluz, collaboratrice Migros à Migros Valais.

Chrysanthèmes «De la région», le pot,

Fr. 4.50

Des fleurs pour Migros Valais

L’entreprise Schwab Fleurs SA a été fondée en 1951 à Martigny par Hermann Schwab. Une nouvelle installation dotée de serres a été inaugurée en 1974 à Saillon. Depuis lors, l’exploitation horticole est gérée par deux de ses fils, Nicolas et Martin. Aujourd’hui, 70% de la production est destinée à Migros Valais. Le reste est réservé à la vente directe. La gamme de produits comprend des plantes pour balcon, des géraniums, des chrysanthèmes, des pensées et, en hiver, des étoiles de Noël. Trois questions à Nicolas Schwab, chef d’exploitation: Votre métier vous permet-il de faire des grasses matinées? L’expression «grasse matinée» ne fait pas partie de notre vocabulaire (rires). Qu’est-ce qui est le plus beau dans votre profession? La satisfaction de voir l’évolution des plantes. Quelle est votre spécialité? Nos chrysanthèmes sont très appréciés des clients.


20% DE RÉDUCTION. SUR TOUS LES PRODUITS SUN LOOK EN EMBALLAGES MULTIPLES. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 25.5 AU 7.6.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

24.–

30.20

25.40

Lait solaire Sun Look Basic IP 30, 2 x 200 ml

Lait solaire Sun Look Kids IP 50+, 2 x 200 ml

Lait après-soleil Sun Look Family 2 x 400 ml

au lieu de 37.80

au lieu de 30.–

29.60

au lieu de 31.80

au lieu de 37.–

17.60

Lait solaire Sun Look Sensitive IP 30, 2 x 200 ml

Spray Sun Look IP 25, 2 x 150 ml

En vente dans les plus grands magasins Migros.

au lieu de 22.–

40


EN MAGASIN

Migros Magazine 21, 25 mai 2010

| 37

Un plaisir tout naturel Caramel, chocolat ou vanille? Désormais exemptes d’additifs artificiels, toutes les crèmes glacées Crème d’or sont encore meilleures qu’auparavant.

U

ne crème glacée, c’est de la sensualité à l’état pur. Délicate et corsée, pleine et ronde, et d’une volupté envoûtante, elle ensorcelle votre palais par ses contrastes surprenants. Les créations de Crème d’or incarnent à la perfection ce jeu de la tentation, tout en le réinventant sans cesse. Des saveurs classiques – vanille, chocolat ou caramel – aux associations saisonnières originales, en passant par les variétés Baies des Bois, Jamaica ou Les Trois Noix, chacun trouvera à coup sûr son bonheur. Toutes les glaces Crème d’or sont désormais élaborées uniquement avec des arômes naturels et des colorants végétaux, ce qui leur donne un goût encore meilleur. Et c’est bien la moindre des choses pour un produit premium! Crème d’or existe en format familial, en barquette à l’emporter ou en cornet croustillant. Les crèmes glacées accompagnent à merveille des desserts comme la tarte tatin, les crêpes Suzette ou le fondant au chocolat. Fermez les yeux et envolez-vous vers d’autres cieux… DH

Glace vanille Bourbon Crème d’or, 1000 ml, Fr. 8.50 Glace caramel Crème d’or, 1000 ml, Fr. 9.20 Glace chocolat Crème d’or, 1000 ml, Fr. 9.20


38 | 38

EN MAGASIN

Migros Magazine 21, 25 mai 2010 Mig

BON & BON MARCHÉ

Confiture équitable

FR. 9.60

Les ingrédients utilisés pour élaborer les confitures Max Havelaar sont tous issus du commerce équitable. Il en va de même pour la nouvelle variété ananas-mangue arborant le label Fair Trade. Celui-ci garantit un salaire minimum, des conditions de travail dignes et une culture des matières premières respectueuse de l’environnement. Une confiture idéale pour tous ceux qui accordent de l’importance au commerce équitable dès le petit-déjeuner! Confiture ananas-mangue Max Havelaar, 350 g, Fr. 3.10

Rouleaux de printemps vietnamiens Entrée pour 4 personnes

➔ Râper 200 g de carottes et 1 concombre à la râpe à rösti. Couper 1 botte d’oignons nouveaux en rouelles fines et 4 rondelles d’ananas en boîte en petits morceaux. Verser le tout dans une jatte et mélanger. Env. Fr. 4.10 ➔ Bien incorporer à la masse 1 cc de sel, 2 cs de sucre, 2 cs de vinaigre de vin blanc et 1 cs de graines de sésame et laisser reposer brièvement. Ciseler ½ bouquet de menthe et ½ bouquet de coriandre et incorporer au mélange. Env. Fr. 2.70 ➔ Faire ramollir 10 feuilles de riz dans l’eau chaude en suivant les instructions de l’emballage. Répartir la farce sur les feuilles. Replier les bords latéraux des feuilles de riz, puis rouler. Réserver au frais jusqu’au moment de servir. Env. Fr. 2.80

NOUVEAU À MIGROS

Conseil: servir avec de la sauce aigre-douce Chop-Stick.

Tête chocolatée

NOUVELLE RECETTE

Un visage rond et un sourire joyeux: qui ne connaît pas le célèbre coquin fourré à la framboise? Désormais disponible en version chocolat, cette petite face friponne constitue un en-cas idéal, qui rentre dans tous les sacs et égaie les goûters d’anniversaire. Coquin marbré, 80 g, Fr. 2.-

NOUVEAU À MIGROS

Cornets à la crème suisse

Entre vanille, chocolat, moka et fraise, on ne sait quelle variété de glaces choisir! Surtout que la recette des cornets a été améliorée: désormais, les cônes se composent de crème suisse. Cornets Fun fraise, 8 pièces, Fr. 8.Cornets Fun vanille, 8 pièces, Fr. 7.50

+ +


EN MAGASIN

Migros Magazine 21, 25 mai 2010

| 39

Les gagnants sont déjà connus!

Voici une campagne originale: qui découvre son nom sur les nouvelles affiches publicitaires des restaurants Migros remporte un repas gratuit.

O

uvrez grand les yeux lorsque vous sortirez de chez vous les deux prochaines semaines. Car vous vous trouverez peut-être face à une des nouvelles affiches des restaurants Migros. Votre nom est-il inscrit dessus? Si oui, vous avez gagné un bon pour un repas dans un restaurant Migros. Pour le remporter effectivement, il vous suffit d’envoyer gratuitement un SMS avec un mot de passe à un numéro donné. Tous deux sont indiqués sur l’affiche. Vous recevrez ensuite d’autres in-

formations par SMS expliquant la marche à suivre. Au total, dix affiches différentes portant les dix

noms les plus portés dans les régions correspondantes sont placardées dans toute la Suisse.

Gagnez un des cinquante sets de thés exclusifs

Les thés bien-être de Teema Vera sont disponibles en exclusivité dans les restaurants Migros. Chaque boîte contient six mélanges de thés (allant du relaxant au vivifiant) sélectionnés avec le plus grand soin. Pour remporter un des cinquante sets, faites-vous photographier devant une des affiches portant votre nom et envoyez-nous le cliché jusqu’au 6 juin en vous rendant sur www.migrosmagazine.ch. Les plus belles photos seront publiées dans «Migros Magazine» du 21 juin 2010.

Les créations de thés verts et noirs de Teema Vera se composent d’un mélange d’arômes et de fleurs sélectionnés avec soin.


40 |

EN MAGASIN

Migros Magazine 21, 25 mai 2010

Prévenez les maladies dentaires avec les soins Candida.

Votre meilleur allié

Avec la gamme Candida, chaque problème dentaire a sa solution. Très faciles à reconnaître grâce à leur code couleur, les soins portent tous la mention «Recommandé par les dentistes».

L

es enfants ne sont pas les seuls à pousser un soupir de soulagement lorsque le dentiste leur annonce qu’il n’est pas nécessaire de sortir la fraise! Les adultes aussi sont ravis de ne pas devoir s’éterniser sur le fauteuil de leur stomatologue. Les soins dentaires spécifiques de Candida permettent de

prévenir les problèmes particuliers de tous les patients, qu’ils soient petits ou grands. Le dentifrice «Antitartre», présenté dans un tube à bord rouge, freine – cela a été scientifiquement prouvé – la formation des dépôts indésirables. Destiné aux personnes de plus de 40 ans, «Vital Plus40», de couleur or, re-

vitalise de manière ciblée les genencives, tandis que «Parodin Plus», s», de couleur rose, protège les genencives irritées grâce à un film protecteur. Les produits Candida reposent sur les dernières découvertes en matière d’hygiène dentaire. Il ne vous reste plus qu’à en faire profiter vos dents. SB

Par Candida: a: Antitartre, 30 75 ml, Fr. 3.30 us, Parodin Plus, 30 75 ml, Fr. 3.30 Vital Plus40, 70 75 ml, Fr. 3.70


HOMMAGE À LA FRAÎCHEUR. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 25.5 AU 31.5.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

aque Un pur plaisir à ch aux bouchée: verrines . fraises et au melon Recette sur www.saison.ch/ m-malin

50%

1.90 au lieu de 3.80

Melon Galia Espagne, la pièce

33%

10.60

au lieu de 15.90

Raviolis fromage/ pesto M-Classic ou tomates/mozzarella Anna’s Best en lot de 3 par ex. raviolis Anna’s Best, 3 x 200 g

2.60

Tomates cerises en grappes Suisse / Espagne / Italie / Maroc, la barquette de 500 g

40%

3.15

au lieu de 5.25

Mozzarella Alfredo 3 x 150 g

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.

33%

9.60

au lieu de 14.40

Pizzas Lunga Prosciutto ou Hawaï Anna’s Best en lot de 3 par ex. Prosciutto, 3 x 270 g

40%

2.20 au lieu de 3.70

Filet de saumon sans peau d’élevage, Norvège, les 100 g

2.60

au lieu de 3.35

Escalopes de poulet Optigal 20% de réduction Suisse, 2 pièces, les 100 g


BIENVENUE DANS LE M PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU

s Ne vous privez pa to ia ch d’un Latte mac tte fait maison! Rece h/ .c on sur www.sais m-malin

9.50

au lieu de 12.50

Lait M-Drink UHT Valflora en lot de 10 20% de réduction 10 x 1 litre

2.50

au lieu de 3.20

Tous les yogourts Bifidus en lot de 4 –.70 de moins par ex. à la fraise, 4 x 150 g

10.90

Roses de 50 cm, Max Havelaar le bouquet de 10

2.30

Assortiment de grillades Grill mi filet de porc mariné, saucisses escargot et lard mariné, env. 600 g, les 100 g

Les articles M-Budget, Sélection et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres.

30%

4.90

au lieu de 7.20

Jambon cru Rapelli San Pietro prétranché, Suisse, les 100 g


ONDE DE LA FRAÎCHEUR. 25.5 AU 31.5.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

30%

30%

1.95

5.95

Tranches de porc cuisseau TerraSuisse viande suisse, les 100 g

Nectarines Espagne, le kg 5.95 au lieu de 8.80 la barquette de 750 g 4.50 au lieu de 6.60

au lieu de 2.80

1.60

au lieu de 2.–

Fromage bernois 20% de réduction de la région, les 100 g

3.90

au lieu de 8.80

1.30

au lieu de 1.70

Cuisses supérieures de poulet épicées Optigal sur barquette alu 20% de réduction 6 pièces, Suisse, les 100 g

30% 6.30

2.15

Saucisse de porc à griller Suisse, 4 x 110 g

Laitue iceberg Anna’s Best 260 g

au lieu de 9.–

au lieu de 4.90

2.75

Tous les plants de lavande 20% de réduction par ex. hidcote blue en pot de 13 cm, la plante

Jambon paysan bernois (de derrière) en tranches, de la région, les 100 g

au lieu de 3.60

au lieu de 2.70

2.30

au lieu de 2.90

Toutes les tartes 20% de réduction par ex. tarte aux pommes, 215 g

Société coopérative Migros Aar


ÉCONOMIES À PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 25.5

50%

7.20

3.60

au lieu de 14.40

au lieu de 4.80

Bâtonnets de crème glacée vanille, chocolat ou fraise l’emballage de 24 pièces

30%

Biberlis appenzellois 25% de réduction 4 pièces de 75 g

9.50

1.50

Mini Mahony Frey au lait (840 g) ou à l’orange (600 g) par ex. Mini Mahony Frey au lait, 840 g

Petits pains, Terra Suisse, emballés 20% de réduction par ex. pains sandwich, TerraSuisse, 3 pièces / 195 g

au lieu de 13.60

1.25

au lieu de 1.90

au lieu de 1.60

–.70

Toutes les soupes en sachet et croûtons Bon Chef 20% de réduction par ex. boulettes de viande et vermicelles, 74 g

Toutes les tomates pelées et hachées en conserve 20% de réduction par ex. tomates hachées, 400 g

au lieu de –.90

3.10

au lieu de 3.90

Snacketti BBQ Zweifel emballage CM, 150 g

50%

1.95 au lieu de 3.90

Eau minérale Aquella en emballages de 6 x 1,5 litre


NE PAS LOUPER. AU 31.5.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

9.30

au lieu de 11.70

Champignons mélangés ou champignons de Paris en lot de 3 sachets 20% de réduction par ex. champignons mélangés, 3 x 200 g

1.60

au lieu de 2.–

Tout l’assortiment de vinaigres M-Classic en bouteille de 1 litre 20% de réduction par ex. vinaigre de vin aux herbes

30%

6.90

au lieu de 9.90

Toutes les lignes de vaisselle en matière synthétique (gobelets, assiettes, bols et saladiers, excepté les articles Disney) par ex. saladier rond (27 x 12,5 cm) Valable jusqu’au 7.6

33% 4.60

au lieu de 6.90

Röstis en sachet alu, le lot de 3 3 x 500 g

3.–

au lieu de 3.60

Huile de tournesol M-Classic 1 litre

50%

6.75

au lieu de 13.50

Tous les produits Handymatic Supreme (excepté le sel régénérant), par ex. Power Pearls Handymatic Supreme (observer les précautions d’emploi sur l’emballage), 44 pastilles Valable jusqu’au 7.6

33%

13.25 au lieu de 19.80

Croissants au jambon Happy Hour surgelés, l’emballage de 36 pièces

12.85

au lieu de 16.10

Tout l’assortiment Vital Balance 20% de réduction par ex. Vital Balance Junior, 1,5 kg


PETITES ÉCONOMIES. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 25.5 AU 31.5.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

4.70

au lieu de 5.90

Tous les détergents spéciaux Pial et Potz Xpert 20% de réduction par ex. Multi-Power Cleaner Potz Xpert (observer les précautions d’emploi sur l’emballage), 750 ml Valable jusqu’au 7.6

33%

2.40 au lieu de 3.60

Tous les désodorisants Migros Fresh par ex. parfum d’ambiance Migros Fresh Flower, 300 ml Valable jusqu’au 7.6

30%

8.75

au lieu de 12.50

Tous les articles de préparation de l’eau M-Classic, Mivit, Brita et Soda-Club par ex. cartouches pour filtre à eau M-Classic en lot de 3 Valable jusqu’au 7.6

3.70

au lieu de 4.40

Produits d’hygiène intime Molfina et o.b. en lot de 2 ou en emballages promotionnels par ex. protègeslips Molfina Bodyform Air en lot de 2 avec boîte de voyage, 2 x 36 pièces

30%

20.90 au lieu de 29.90

Toutes les mules anatomiques par ex. mules anatomiques unisexes, cuir véritable, différents coloris, tailles 36-45 Valable jusqu’au 7.6

7.60

au lieu de 9.60

Liquide vaisselle Manella en lot de 3 2.– de moins 4 parfums différents, par ex. fruits de la passion & bambou, 3 x 500 ml

22.20 au lieu de 27.80

Produits de lessive Elan Jardin en sachet de recharge, le lot de 2 20% de réduction par ex. Elan Jardin Fraîcheur, 2 x 2 litres

8.90

Sneakers et chaussettes pour homme, en emballages multiples par ex. sneakers, en lot de 4 paires 82% coton, 15% polyamide, 3% élasthanne, pointures 39- 42 / 43-46 Valable jusqu’au 7.6


LE PLAISIR DES BONNES AFFAIRES. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 25.5 AU 31.5.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Charcuterie

Œufs

Fromage d’Italie en tranches 20% de réduction Suisse, les 100 g 1.40 au lieu de 1.75 Viande séchée en tranches 20% de réduction les 100 g 6.95 au lieu de 9.–

Conserves Tout l’assortiment de légumes au vinaigre Condy 20% de réduction par ex. concombres aux herbes aromatiques, 270 g 1.50 au lieu de 1.90

Epicer/Apprêter Tous les bouillons et sauces liquides Knorr* 20% de réduction par ex. cubes de bouillon de légumes Knorr, 109 g 2.50 au lieu de 3.15

Fleurs/Plantes

Crevettes Tail-on provenance Thaïlande, les 100 g 3.15 au lieu de 4.50

30%

Produits laitiers Crème à café Valflora en lot de 3 20% de réduction 3 x 250 ml 3.30 au lieu de 4.20

Crispies de poulet Don Pollo, panés 1,4 kg 13.70 au lieu de 19.60

30%

Romsteak de bœuf, TerraSuisse viande suisse, les 100 g 5.30 au lieu de 6.30

Fromage Fromage à la coupe: Emmental Chüschtig (corsé) de la région, les 100 g 1.80 au lieu de 2.30

Filet de bœuf viande suisse, les 100 g 6.95 au lieu de 8.20 en libre-service

Fromage à la coupe: Fromage bernois (Bernerkäse) de la région, les 100 g 1.60 au lieu de 2.35

Légumes

Film alimentaire et papier aluminium Tangan par ex. film alimentaire n°11 pour four à microondes en lot de 3

Surgelés

Emincé de porc, TerraSuisse viande suisse, les 100 g 2.20 au lieu de 2.65

Banane Musa la plante 9.90 au lieu de 16.90

au lieu de 9.90

Tous les yogourts de la région, baies des bois*, moka*, fraise* et nature*, 1 kg –.70 de réduction p. es. nature* 2.40 au lieu de 3.10

Viande

Osteospermum Marguerite du Cap, de la région, la plante 3.90 au lieu de 4.90

29.90 au lieu de 49.90

Coussin reposenuque Lily*/** 100% memory foam, housse: 100% polyester, velours, dimensions 60 x 40 x 13 cm Valable jusqu’au 7.6

Volaille Poulet Miccata élaboré en Suisse avec de la viande de poulet du Brésil, 600 g 11.–

Restaurants Migros

Bio Salade pommée verde bio de la région, la pièce 1.70 au lieu de 2.30

Rhubarbe Suisse, le kg 3.70 au lieu de 4.70

6.60

Poisson

Salami Triangoli en tranches 20% de réduction de la région, les 100 g 3.60 au lieu de 4.50

Batavia verte de la région, la pièce 1.20 au lieu de 1.80

3 pour 2

Œufs pique-nique 20% de réduction élevage au sol, de la région, 6 x 50 g+ 3.10 au lieu de 3.90

30%

du 24.5 au 29.5 Hit de la semaine: Rôti de bœuf mariné (provenance: Suisse) Purée de pommes de terre Haricots 13.80

Oignons nouveaux de la région, la botte 1.50

Société coopérative Migros Aar *En vente dans les plus grands magasins Migros et ** Micasa.

6.90

Sneakers pour femme, le lot de 4 paires 77% coton, 20% polyamide, 3% élasthanne, pointures 35-38 / 39-42 Valable jusqu’au 7.6


TENTATIONS NOUVELLES. PROFITEZ-EN MAINTENANT! OFFRES VALABLES DU 25.5 AU 7.6.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

NOUVEAU 4.60 Froot Loops Kellogg’s anneaux de céréales colorés et croustillants pour un vent de nouveauté sur votre petit-déjeuner, 350 g

NOUVEAU 2.50 Pansements Suisse M-Plast hydrofuges et particulièrement hypoallergéniques, 15 pièces

NOUVEAU 14.90 Kit de démarrage Twist Nano pour l’imperméabilisation de surfaces en verre, en céramique, en chrome et en acier inoxydable. 120 ml de produit de base, 50 ml de finition et 3 chiffons en microfibre

En vente dans les plus grands magasins Migros.

NOUVEAU 4.90

Trident Senses Mystery Mint ou Lemon avec cristaux d’eau pour une fraîcheur en bouche exceptionnelle, 49 g

NOUVEAU 1.60 Eau vitaminée Actilife Idea, Beauty ou Antioxidants, 50 cl et 6 x 50 cl, par ex. eau vitaminée Actilife Idea (avec vitamine B, calcium, magnésium et extraits de guarana), 50 cl

NOUVEAU 14.–

NOUVEAU 7.90 Gants de bricolage multi-usage Miobrill nylon respirant avec revêtement en latex. Tailles: S, M, L

Huile corporelle traitante «pur bienêtre» Kneipp son parfum chaleureux enchante les sens et soigne votre peau, 100 ml


Migros Magazine 21, 25 mai 2010

Entre adresse et amusement Squap est en passe de conquérir le monde. Ce jeu de plein air inventé par deux Suisses est désormais en vente à Migros.

A

uthentique, l’histoire semble pourtant presque trop belle pour être vraie. «Quel jeu pourrait donner envie aux enfants de délaisser leur ordinateur pour aller s’amuser dehors?» se sont demandé Urs Robustelli, comptable, et Gregor Altenburger, restaurateur de lampes. La réponse, les deux Géo Trouvetouts l’ont développée dans un atelier de Zurich. Elle a pour nom Squap. Cette sorte de gant permet de lancer et d’attraper une balle. On peut y jouer seul contre un mur, à deux ou en groupe. Séduit par le concept, un fabricant de jouets en a produit 450 000 exemplaires. Le succès a été immédiat: en Allemagne, Squap a été le jeu de plein air le plus vendu en 2009, et il conquiert désormais le marché international. Outre Squap, Migros propose d’autres jeux d’extérieur, comme Yo-Be. Cette rencontre du yoyo et du frisbee, qui exige de l’adresse, permet de s’amuser tout en bougeant son corps. TG

Un mélange réussi de ping-pong et de beach-volley: Squap, Fr. 29.90

EN MAGASIN

| 49

Lancer, attraper: quand il joue à Squap, Max, 12 ans, s’amuse tout en restant concentré.


Disponible dès aujourd’hui dans toutes les pharmacies et drogueries !

Elimine la graisse d’un coup !

Reduzell36 LE NOUVEL

V aus si p ous o y ar uvez rive r!

ASPIRATEUR DE GRAISSE

®

LE REPORTAGE MINCEUR 2010 D’ANITA GERBERE

Perdre kilo après kilo grâce à la réduction de la graisse!

Cela semble incroyable ! Surtout si vous avez déjà

essayé de nombreuses méthodes pour maigrir, vous serez certainement incrédule. Pourtant, expérimentez vous-même les excellents résultats que vous pouvez obtenir. La presse internationale est unanime : grâce aux capsules Reduzell, vous perdrez votre graisse - sans opération - sans sensation de faim - sans régime - et surtout sans effets secondaires.

Le secret réside dans le principe actif d e Redu zell36

Un produit médical éprouvé 100% naturel, sans produits chimiques, qui empêche la graisse de se déposer dans l’organisme. Parallèlement, Reduzell36 permet de décomposer et de faire disparaître pour toujours la graisse accumulée dans les zones problématiques telles que le ventre, les hanches, les fesses et les jambes.

Comment agit Reduzell36 ? Avec Reduzell36, les molécules de graisse responsables du surpoids qui se trouvent dans la nourriture sont absorbées et évacuées définitivement. Ce processus permet de neutraliser de manière naturelle près de 80% de la graisse contenue dans les aliments et de la rendre inoffensive. Reduzell36 empêche ainsi la formation de nouveaux dépôts graisseux dans votre corps.

P ourq uoi les bourrelets d e graisse disp araissent-ils ? Votre organisme a besoin de graisse pour son métabolisme quotidien et Reduzell36 le force donc à activer ses cellules En pharmacie et droguerie Pharmacode 4108929

graisseuses et à utiliser les réserves de graisse présentes dans les zones problématiques. Ainsi, la graisse est automa- Amincissement tiquement prélevée dans vos réserves et brûlée par vos musdu ventre cles pour fournir à ces derniers l’énergie dont ils ont besoin. Comme Reduzell36 bloque naturellement les graisses de la nourriture, votre organisme doit activer son “brûleur interne“ et utiliser la graisse accumulée comme combustible jusqu’à sa complète disparition. Amincissement Reduzell36 évacue ainsi kilo après kilo la graisdes cuisses se accumulée dans les zones problématiques telles que ventre, fesses, jambes et bras.

Amincissement des hanches

Amincissement des fesses

C om bien de kil os p eut-on perdre ? Chaque capsule de Reduzell contribue à la réduction des bourrelets de graisse indésirables. Jusqu’à 3 kilos peuvent ainsi disparaître comme par enchantement en une semaine, sans que vous n’ayez rien à faire d’autre, sans effet yoyo. Reduzell36 est disponible dès aujourd’hui dans toutes les drogueries et pharmacies et peut également être commandé directement à l’institut Sanum. Appeleznous, nous vous renseignerons sans engagement.

Appelez-nous !

 043-810 57 20 Institut Sanum GmbH Fürtistrasse Case postale 361 8832 Wollerau

Garantie : BULLETIN DE COMMANDE

Chaque capsule contient des produits

Amincissement des mollets

100% naturels Découper et envoyer.



www.reduzell36.ch

Oui, veuillez m’envoyer discrètement l’emballage de Reduzell36 indiqué avec un droit de retour de 10 jours, payable dans les 30 jours contre facture (+ Fr. 7.50 de frais de port)

Reduzell36 - Intensif, 240 capsules *avec GARANTIE minceur seulement Fr. 118.recommandé en cas de surpoids de 9 - 20 kilos (au lieu de Fr. 158.-) (vous économisez Fr. 40.-) Reduzell36 - Normal, 120 capsules, recommandé en cas de surpoids de 4 à 8 kilos

Fr. 79.-

Prénom .................................................................................................................................... Nom ........................................................................................................................................



1 boîte de Reduzell peut faire disparaître ces 3 kilos de graisse !

Amincissement des bras

Rue ......................................................................................................................................... NPA/Lieu ..................................................................................................................................

Envoyer à: Institut Sanum GmbH, Case postale 361, 8832 Wollerau, Tél. 043 - 810 57 20, Fax 044- 922 70 59

MM21/10

Un cas pour Reduzell36 ...

*GARANTIE MINCEUR

Comme nous savons que Reduzell a donné des résultats probants chez 98% des personnes, nous vous offrons un droit de retour de 10 jours sur chaque emballage Intensif : si vous n’avez pas perdu de poids en 10 jours, vous pouvez nous renvoyer le tout, y compris l’emballage entamé et vous ne nous devrez rien. Cette garantie est valable dans tous les cas.

La direction

*La garantie n’est pas valable si vous ne renvoyez pas les emballages.


EN MAGASIN

Migros Magazine 21,, 2 25 5 mai mai 201 2010 0

| 51

Bien protégés en tout temps

«Désolé, je suis allergique au latex.» Voilà une phrase qui n’aura plus lieu d’être. La marque ceylor propose des préservatifs extra-fins, inodores et sans goût: un voile ultra-mince pour une sensation à fleur de peau. Emballés individuellement et présentés dans des boîtes élégantes, ils sont idéaux en toute circonstance. Migros propose aussi les condomes à la bande bleue ainsi que les modèles Gold. Ces derniers sont dotés d’un lubrifiant à base de silicone ayant un effet spermicide. Les préservatifs vous protègent d’une grossesse non désirée ainsi que des infections virales (sida, hépatites, herpès). Infos: www.ceylor.ch En toute sécurité avec ceylor: Non-Latex, 3 pièces, Fr. 8.90, Gold, 6 pièces, Fr. 7.50, bande bleue, 6 pièces, Fr. 7.– Publicité

Le film «Pas si simple» à découvrir en DVD et Blu-ray.

CMR Sous réserve de modifications de prix, de visuels et d’erreurs d’impression.

29.90

Grand concours «Pas si simple» Jouez et gagnez un cours de cuisine de votre choix avec

Maintenant

Cartes concours disponibles dans les melectronics et la plupart des magasins Migros.

24.90 Avant

*

27.90

Pas si simple, âge recommandé : dès 10 ans / 7804.410.75214 Pas si simple, âge recommandé: dès 10 ans 7804.410.75125

Vous trouverez ces produits et bien d’autres encore dans tous les magasins melectronics et la plupart des magasins Migros. *L’offre est valable jusqu’au 14.6.2010 ou jusqu’à épuisement du stock.

www.melectronics.ch Satisfaction garantie.


W

À LA DÉCOUVERTE DU MONDE AVEC EXELCAT® JUNIOR. COMMANDEZ GRATUITEMENT DÈS À PRÉSENT!

Oui, veuillez m’envoyer GRATUITEMENT le paquet Exelcat® Junior assorti de nombreuses astuces, de deux sachets-portions pour mon chaton téméraire et, pour mes prochains achats à la Migros, d’intéressants coupons de rabais d’une valeur de plus de CHF 10.–. Prénom/nom: Rue/n°: Adresse e-mail:

NPA/lieu: Nom et date d’anniversaire de votre chaton:

Envoyez à: Exelcat®, Case postale, 8706 Meilen, ou commandez le paquet sous www.exelcat.ch. Dernier délai d’envoi: 31.12.2010. Les adresses recueillies par Exelcat® sont réservées à des fins de marketing. Envoi uniquement en Suisse. Jusqu’à épuisement des stocks. Un seul paquet par ménage.

Exelcat est en vente à votre Migros


EN MAGASIN

Migros Magazine 21, 25 mai 2010

| 53

NOUVEAU CHEZ SPORTXX

Un maillot de rechange Il dribble l’adversaire, tire et marque! But! Dans l’action, le jeune joueur a malencontreusement troué son maillot. Pas grave: cette future star du ballon rond sait que l’attend une seconde tenue à la maison. En effet, pour la Coupe du monde de football 2010, SportXX propose des vêtements de supporters à petits prix pour les enfants. Au choix notamment, les tenues de la Suisse, du Brésil et de l’Argentine.

Tenue de supporters pour enfants Extend, tailles 104 — 164, l’une, Fr. 19.90* * En vente chez SportXX.

NOUVEAU À MIGROS

NOUVEAU À MIGROS

Il met du baume au cœur

Un accident est vite arrivé. Surtout lorsqu’on regarde un match de foot à la télévision tout en préparant des brochettes sur le gril. Heureusement, les pansements hydrofuges Migros ornés d’une croix suisse viendront vous apporter un certain réconfort. Pansements Swiss Special M-Plast, 15 pièces, Fr. 2.50

Tout foot!

Le Mondial approche à grands pas et les supporters se préparent pour cet événement. S’ils cherchent d’autres articles que des maillots et des drapeaux des différents pays, les fans pourront opter pour la trousse de toilette dédiée au ballon rond. Celle-ci existe en orange, rouge ou bleu. Trousse Coupe du monde, Fr. 13.80


dachcom

Latin Love

Terra Chips, Latin Limited Edition: Churrasco Beef Taste et Salsa Guacamole. www.terrachips.ch

Terra est en vente Ă  votre Migros


ACTION OFFRES VALABLES DU 25.5 AU 7.6.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK RÉDUCTION SUR TOUS LES PRODUITS NIVEA HAIRCARE ILLUSTRÉS

3 pour 2

9.90

au lieu de 14.85

Shampooing en lot de 3 Classic Care, For Men, Volume Sensation, Beautiful Age, Intense Repair, Nutri Cashmere, Diamond Gloss, Color Crystal Gloss 3 x 250 ml

NOUVE

NOUVE

AU

AU

7.35

Après-Shampooing en lot de 2 Intense Repair, Nutri Cashmere, Diamond Gloss, Color Crystal Gloss 2 x 200 ml

LA BEAUTÉ EST SOIN

www.NIVEA.ch

au lieu de 9.20

Nivea est en vente à votre Migros


56 | Migros Magazine 21, 25 mai 2010

L

a moto m’a beaucoup apporté. Je ne fais que lui rendre la pareille.» Et il le fait plutôt bien, Bernard Jonzier. Déjà deux dimanches à fond dans les tours pour cette saison 2010 de grands prix. La trentième au micro pour le spécialiste moto de la Télévision suisse romande, dont la passion n’a pas pris davantage de rides que son visage d’éternel adolescent. Grâce à cet amour inoxydable, la Suisse romande se targue d’être seule en Europe à retransmettre la saison moto sur une chaîne publique. «Et aujourd’hui, l’audience suit à peu près celle de la Formule 1», se réjouit-il. Trop respectueux de l’incroyable spectacle offert par les pilotes pour ajouter que son talent de commentateur, ses anecdotes et ses connaissances du milieu comme de la technique y sont sûrement pour beaucoup.

«Une intense et profonde jouissance»

Valentino Rossi? La star italienne répond volontiers à ses questions. Tom Lüthi? Voir gagner son protégé reste une «intense et profonde jouissance». En 2005, le sacre du Bernois dans la catégorie 125 cc reste pour le journaliste un très grand moment. Des moments où le commentateur oublie son ego au vestiaire, pour vivre – et faire vivre – la course à fond de cinq. «Ma mère est Italienne. Alors, de temps en temps, la soupape explose un peu», rigole Bernard Jonzier. Qui se rappelle aussi la première victoire de Jacques Cornu, en 1982. «Même si on l’attendait, elle avait mis du temps à venir. Au micro, on avait tous les deux tellement de trémolos dans la voix qu’on a dû s’y

Secrets de cuisine er, c’est… Pour vous cuisin ède de plaisir qui préc nt Un grand mome temps, du ut fa me al. Mais il un instant convivi suis seul. prendre quand je et je n’aime pas en it en sandwich et un fru Je préfère alors un lisant. at favori? Quel est votre pl Je dirais tes et l’originalité. er J’aime les découv ec un av s, ue urs inattend le mélange de save e. iqu cuisine asiat petit faible pour la z-vous pour rien Que ne mangerie au monde? ur le que tout. Mais po Hélas, j’aime pres u. pe un e rc fo me s, je boudin ou le tripe … Beaucoup, même e? ujours en réserv Qu’avez-vous to s de les re niè llement de ma Des pâtes. Il y a te urrais po je Et . es … les sauc apprêter à toutes ait jours. Ma mère ét en manger tous les -être ut pe e qu pli l, ceci ex originaire du Friou cela. vous z-vous ou auriezAvec qui aimerie repas? aimé partager un tiche i n’a rien d’une po qu Cécile de France, elle s, plu pas la star. En blonde et ne joue et ses ix vo sa e ît-il. Rien qu bricole bien, para rle pa ne je Et nt craquer. intonations me fo pas de ses yeux.

reprendre à deux fois pour pouvoir parler.» Comme quand il était encore minot, dans le quartier lausannois de la Croix-d’Ouchy, et que «des copains arrivaient sur leurs petites motos Rumi. Je tour-

La passion et l’émotion

Eternel journaliste sportif préféré des Romands, Bernard Jonzier entame avec ferveur sa trentième et tout en cuisinant un saumon sur velouté de courgettes, «monsieur chaud bouillant» évoque cette


CUISINE DE SAISON BERNARD JONZIER

| 57

FAIRE SUER les échalotes dans l’huile.

Bernard Jonzier s’apprête à enfourner son délicieux repas.

AJOUTER les courgettes râpées et faire revenir le tout 5 minutes. DÉCOUPER les filets de saumon. POIVRER et saler.

comme moteur

saison de grands prix moto à l’antenne. Entre deux souvenirs gourmands vie qui roule comme il l’aime: à fond.


58 | Migros Magazine 21, 25 mai 2010

nais autour, je bavais devant.» De modestes cylindrées que le jeune Bernard regarde comme des merveilles haut de gamme, par exemple sa MV Agusta actuelle qu’il enfourche dès que son emploi du temps chargé, et ses petits soucis de dos, le lui permettent. «Et puis tous les deux ans, Michèle (n.d.l.r.: sa femme depuis vingt-six ans) et moi partons découvrir en moto un coin du monde. Etats-Unis, pour ses 50 ans, Afrique du Sud et bientôt, peut-être, «la Nouvelle Zélande où je me suis rendu pour la coupe de l’America». Tranquillement, le casse-cou d’antan s’avouant désormais cool sur la route. «Depuis que j’ai découvert le circuit, c’est là-bas que je me défoule.» En essorant la poignée avec parcimonie, pas comme lors de ses quelques années de compétition. «Ah oui, c’est vrai, que je tombais souvent. J’ai même une fois entièrement détruit ma moto. J’ai couru trois saisons en championnat suisse, entre 1971 et 1973, à l’époque où les courses de côte constituaient la moitié des épreuves.» Il arrêtera par sagesse, par manque d’argent aussi. «De toute manière, je ne suis jamais monté sur un podium. Et j’ai vite compris que je ne serai jamais champion: si tu n’es pas capable de gagner en Suisse, inutile d’emprunter de l’argent pour tenter ta chance ailleurs.»

Un problème technique lance sa carrière

Après avoir «pas mal bourlingué» et entamé un stage dans la presse écrite, il est invité par le journaliste sportif de la TSR Jacques Deschenaux comme consultant sur un grand prix de Formule 1. En 1981, un problème technique empêche d’entendre ce dernier en direct de Las Vegas. «Je me suis mis en cabine à Genève. J’ai la tchatche facile, j’ai pris ça comme un jeu.» En fait, l’enjeu est énorme: il s’agit de la dernière épreuve de la saison, sur le parking du Caesars Palace; et l’événement se passe un samedi soir, très gros taux d’écoute à la clé. «Lorsque j’ai ôté mon casque, Boris Aquadro, le patron des Sports à la TSR, m’a sauté au cou. Ça a démarré comme ça.»

Bernard Jonzier: «J’aime bien cuisiner, surtout asiatique. Mais mon épouse est meilleure que moi. Alors au bout d’un

«L’important est que les habitués comme les novices y trouvent leur compte» Bernard Jonzier remplace encore Deschenaux à plusieurs reprises, commente un peu de ski et de basket, puis très vite se profile comme le spécialiste moto de la maison. Et impose peu à peu les grands prix sur deux roues dans la grille sportive entre foot et vélo. Toujours en pole, «monsieur chaud bouillant» se démène, propose des interviews exclusives et beaucoup de sujets magazines. «Le paddock est moins marrant, plus professionnel. Un moins pour l’ambiance, mais un gros plus pour la sécurité des pilotes et

la beauté des images.» Il invite un spécialiste dans la cabine à ses côtés, répond en direct aux questions envoyées par les téléspectateurs internautes. L’une de ses idées pour entretenir cette complicité avec le public, au risque de se mettre en danger «parce que certains passionnés me posent des colles et en savent sans doute autant que moi. Ce n’est pas grave, l’important reste que les habitués comme les novices y trouvent leur compte.» Et pour cela, pas de secret, il faut bosser. Pas du genre à se met-

tre en roue libre, Bernard Jonzier reste un «chieur», un perfectionniste capable de recommencer son montage jusqu’à ce que le résultat lui convienne. «J’aime bien cuisiner, surtout asiatique. Mais mon épouse est meilleure que moi. Alors au bout d’un moment, je la laisse finir.» Les 5000 francs reçus à chaque fois qu’il est élu meilleur journaliste sportif par les Romands? «Je les donne aux enfants orphelins de Porte-Bonheur.» L’association, fondée par son pote René Marty, le célèbre peintre aérographe installé à Yvonand, fêtera fin octobre ses vingt ans d’aide et de soutien aux petits démunis. Il y sera, c’est sûr. Si de l’essence coule dans ses veines, c’est bien l’émotion qui fait battre son cœur. Pierre Léderrey Photos Nicolas Righetti / Rezo


CUISINE DE SAISON BERNARD JONZIER

| 59

Saumon sur velouté de courgettes

Plat principal pour 4 personnes. Une recette de Bernard Jonzier

INGREDIENTS POUR 4 MOULES D’ENV. 12 CM DE DIAMÈTRE 8 courgettes 4 échalotes 2 cs d’huile d’olive 4 filets de saumon sans la peau, d’env. 150 g 150 g de fromage frais à l’ail et aux fines herbes, p. ex. Tartare fleur de sel poivre

PRÉPARATION moment, je la laisse finir.»

De savoureuses recettes sur www.saison.ch Pour s’abonner: 0848 87 7777, abonnements@saison.ch (39 fr. seulement pour 12 numéros)

1) Couper trois rondelles de courgettes par personne et les réserver. Râper le reste des courgettes. Hacher les échalotes et les faire suer dans l’huile. Ajouter les courgettes râpées et faire revenir le tout 5 min. Ajouter le fromage frais et mélanger. Saler et poivrer. 2) Préchauffer le four à 180 °C. Verser la préparation aux courgettes dans les moules. Déposer le saumon sur les légumes. Relever d’un peu de sel et de poivre. Y répartir les rondelles de courgettes. Disposer les moules dans un plat réfractaire contenant de l’eau et faire cuire au bain-marie 10-12 min au milieu du four. Suggestion Décorer de persil. Préparation: env. 35 min; cuisson au four: env. 10 min

Valeur nutritive: Par personne, env. 35 g de protéines, 13 g de lipides, 17 g de glucides, 1500 kJ / 360 kcal


60 | Migros Magazine 21, 25 mai 2010

PETIT PRÉCIS CULINAIRE

En avant pour le Mondial

Etes-vous fin prêts pour les soirs de match de la Coupe du monde? Andrea Pistorius, collaboratrice au magazine Cuisine de Saison, vous propose des en-cas incontournables pour une ambiance caliente.

D

u 11 juin au 11 juillet 2010, le monde entier – ou du moins, une bonne moitié – sera devant son écran de télévision, regardant avec plaisir les différentes équipes courir après le ballon, simuler des fautes et se voir attribuer des cartons. Pourquoi ne pas profiter de cette occasion exceptionnelle pour tester les spécialités culinaires de tous ces pays? Puisque la Nati affrontera au sein du groupe H le Chili, le Honduras et l’Espagne, actuellement championne d’Europe, dégustez des snacks venus de ces quatre pays confortablement assis sur votre canapé, afin d’encourager au mieux votre équipe favorite.

Suisse «Manne mir blybe dranne», ou en français: «Les gars, on tient bon». Avec ce nouvel hymne, le musicien Polo Hofer souhaite galvaniser la Nati et l’emmener le plus loin possible dans le championnat. Les rythmes sud-africains sont censés être repris à tue-tête par les supporters et motiver les hommes de l’entraîneur Ottmar Hitzfeld jusqu’en finale. Et grâce à la traditionnelle quiche chäschüechli, son équipe ne pourra que tenir bon!

Honduras Les initiés et les experts footballistiques pensent que les «onze» du Honduras pourraient créer la surprise en Afrique du Sud. En tout cas, d’un point de vue culinaire, ce pays nous réserve assurément de nombreuses surprises: par exemple, du fromage fondu et de la mousse de haricots (anafre), une soupe à base de conques géantes coupées en lanières (caracol) ou de

la farine de maïs roulée dans des feuilles de bananier avec de la viande, du poisson et une sauce noire (tamales).

Chili Rapides sur le terrain, les Chiliens savent parfaitement dribbler leurs adversaires. En cuisine, en revanche, l’ambiance est moins légère et plutôt paisible. De savoureux ragoûts comme la «cazuela», composée de maïs, de riz, de pommes de terre, de poulet et de bœuf, comptent parmi les plats préférés des Chiliens. Et pour les végétariens, difficile de trouver des spécialités sans viande! Car malgré ses 5000 kilomètres de côtes qui devraient prédestiner le pays à savourer tous les délices qu’offre le Pacifique, les habitants d’Amérique centrale mangent peu de poissons et de crustacés et engloutissent plus volontiers de multiples variétés d’empanadas farcis au poulet, au bœuf ou au porc, avec des crevettes, des œufs, du fromage et des piments forts.

Honduras Baleadas (plat princ

Copieux Préparation: 25 min. Verser, égoutter et écraser 200 g de haricots rouges en boîte. Ajouter 1 cs d’huile d’olive. Saler, poivrer. Râper 100 g d’édam. Couper 2 avocats en lamelles. Chauffer 8 tortillas au blé dans une poêle sans matière grasse. Saler et poivrer 500 g d’escalopes de bœuf à la minute. Faire revenir 2 min sur chaque face dans un peu d’huile d’olive. Couper la viande en lanières. Tartiner chaque tortilla de 1 cs de pâte de haricot et de crème fraîche, puis garnir d‘avocat et de lanières de viande. Parsemer de fromage. Fermer les baleadas et servir sans attendre.

Espagne Depuis 1978, l’Espagne arrive régulièrement en phase finale des Coupes du monde de football. Sous la houlette de son entraîneur, Luis Argonés, l’équipe souhaite même remporter le trophée pour la première fois. S’il est possible que les Espagnols finissent parmi les premiers sur le terrain, en matière de nourriture, ils sont souvent les derniers à passer à table. En effet, le dîner débute entre 13 h 30 et 15 h 30, tandis que le souper est pris entre 21 h et 22 h 30, un horaire particulièrement tardif pour les petits Helvètes.

Suisse Chäschüechli aux oignons (8 pièces)

Local

Préparation: 30 min. Cuisson: environ 30 min. Préchauffer le four à 200 °C. Couper 2 oignons en rondelles. Etuver dans 2 cs d’huile de colza, laisser refroidir. Découper 8 cercles de même taille dans 1 pâte feuilletée abaissée en rectangle. Garnir des petits moules de pâte. Piquer le fond. Mélanger 150 g de mélange de fromages râpés, 2 cc de farine et les oignons. Fouetter 2 œufs, 2 dl de crème à café et verser dans le mélange à base de fromage. Rectifier l’assaisonnement avec de la noix muscade, du sel et du poivre. Verser la masse sur les fonds de tarte. Cuire les quiches dans le bas du four env. 30 minutes.


CUISINE DE SAISON

| 61

Epicé

Préparation: 30 min. Cuisson: environ 20 min. Hacher 1 oignon, 1 gousse d’ail, 1 poivron rouge, 5 olives dénoyautées, 2 cs de raisins secs au mixeur. Mélanger à 200 g de viande de dinde hachée. Cuire le tout dans 2 cs d’huile d’olive. Verser ½ dl de bouillon de poule, poursuivre la cuisson 5 min. Saler, poivrer. Laisser refroidir la masse. Hacher ½ bouquet de coriandre et ajouter. Préchauffer le four à 200 °C. Découper 8 cercles dans 1 pâte brisée abaissée en rectangle. Verser la farce dessus, badigeonner les bords d’œuf battu. Plier en deux pour obtenir un chausson. Bien presser les bords. Disposer sur une plaque de cuisson chemisée de papier sulfurisé, badigeonner de l’œuf restant. Cuire env. 20 minutes.

cipal pour 4 personnes)

Chili s) Empanadas (8 pièce

Consistant

Espagne Tor tilla (plat principal pour 4 personnes )

Préparation: 25 min. Préchauffer le four à 200 °C. Cuire 600 g de pommes de terre, puis les peler et les couper en dés. Faire revenir 5 min dans 2 cs d’huile d’olive. Hacher 1 oignon. Couper 2 poivrons rouges en lanières. Couper 150 g de chorizo en petits dés. Ajouter aux pommes de terre et faire revenir quelques minutes. Battre 8 œufs. Saler, poivrer. Verser sur les ingrédients. Laisser prendre 5 min à feu moyen sans mélanger. Enfourner et cuire la tortilla 5 à 10 min. Retourner sur une assiette.


Découvrez l’Europe en croisière fluviale et côtière avec

• • • • • • •

1ère compagnie fluviale européenne Rapport qualité/prix exceptionnel Croisières francophones Pension complète avec boissons incluses aux repas à bord Soirées animées Programme (facultatif) d’excursions de qualité 25 bateaux fluviaux et 1 bateau maritime de 100 à 200 passagers, équipés à la pointe de la technologie • Cabines extérieures climatisées avec TV satellite, salle de douche avec toilettes et sèche cheveux

Restaurant

Salon

Cabine

NOTRE SÉLECTION DE CROISIÈRES LA CROATIE ET LE MONTÉNÉGRO 8 JOURS DUBROVNIK - KORCULA - TROGIR SPLIT - KOTOR - DUBROVNIK

LES CHARMES DE L’ANDALOUSIE

8 JOURS SÉVILLE - CADIX - GIBRALTAR - FARO JEREZ - CORDOUE - SÉVILLE

PORTO, LA VALLÉE DU DOURO

Départ : 24 juin 2010

Départs : 24 juin, 1er et 8 juillet 2010

Départs : 5, 15 et 20 juillet 2010

A partir de CHF 2260.- /pers. Suppl. : Ps CHF 226.- ind. CHF 1008.-

A partir de CHF 1590.- /pers. Suppl. : Ps CHF 180.- ind. CHF 622.-

A partir de CHF 1018.- /pers. Suppl. : Ps CHF 159.- ind. CHF 519.-

Réf. : DHD

Réf. : SHS

Réf. : POF

ESCAPADE DANS LA VALLÉE DU RHIN ROMANTIQUE

LA VALLÉE DE LA SEINE

LES PORTES DE LA PROVENCE ET LA CAMARGUE

6 JOURS PORTO - REGUA - SALAMANQUE PINHAO - BITETOS - PORTO

7 JOURS MARTIGUES - ARLES - AVIGNON TAIN L’HERMITAGE - LYON

4 JOURS STRASBOURG - COBLENCE - RUDESHEIM

3 JOURS PARIS - ROUEN - HONFLEUR - PARIS

Départ : 27 juin 2010

Départs : 19 et 27 juillet 2010

Départs : 22 juin et 17 juillet 2010

A partir de CHF 709.- /pers. Suppl. : Ps CHF 93.- ind. CHF 215.-

A partir de CHF 882.- /pers. Suppl. : Ps CHF 92.- ind. CHF 213.-

A partir de CHF 1323.- /pers. Suppl. : Ps CHF 126.- ind. CHF 320.-

Réf. : CQJ

Réf. : SEN

Réf. : CHA

Informations et inscriptions : CroisiEurope, Av. de la Gare 50, 1001 Lausanne Tél. 021 3207235 ou dans votre agence de voyages habituelle O Je souhaite recevoir la brochure 2010 O Je m’inscris/nous nous inscrivons pour la croisière du : M. et Mme

Adresse Tél. :

Réserve pour

personne(s)

cabine(s)

Êtes-vous en pessession d’un livret ETI ?

oui

double

non

individuelle

pont supérieur

Signature :

Les conditions générales sont celles de CroisiEurope Suisse.


VOTRE RÉGION MIGROS AAR

Migros Magazine 21, 25 mai 2010

NEWS

Produit de la semaine

Fromage bernois à rebibes AOC «De la Région» Le fromage d’alpage bernois AOC mûrit pendant dix-huit mois avant de pouvoir être coupé en fines et délicieuses rebibes et d’obtenir l’appellation AOC et le label DlR. Barquette 120 g: Fr. 5.90

Offre Ecole-club

Nouveau: Microsoft Windows 7 Le passage à Windows 7, c’est tout bénéfice: gestion confortable des fenêtres, compatibilité améliorée et notamment protection optimisée. Infos sous: www.ecole-club.ch ou 0844 844 900

InterMezzo Une demande émanant de Genève: «Alloooooo…» Réponse du département de la communication de Schönbühl: «Bonjour, que pouvons-nous faire pour vous?» «Ouiiii, je pensais que Migros cherchait des lieux d’implantation.» - «Où donc?» - «Ouiii, une Migros dans une ville au bord du golf Persique… J’ai des relations.» Même si Migros Aar ne peut envisager de prendre pied dans cette région, elle a promis les documents relatifs à cette expansion. C’était il y a deux mois.

Comédie, théâtre et musique

| 63

Le théâtre mobile suisse «Le Chapiteau – Das Zelt» fait halte à Bienne.

L

ors de sa tournée à travers la Suisse, «Le Chapiteau – Das Zelt» prendra ses quartiers à Bienne du 11 au 19 juin. La plate-forme mobile, installée sur l’aire Feldschlösschen, présente une nouvelle fois une foule de spectacles, animés par les acteurs les plus appréciés de la scène comique, théâtrale et musicale du pays. Seront notamment au programme à Bienne: Swiss Jazz Orchestra & Friends, Das Zelt Comedy Club, Les Peutch, Karim Slama, Le Duo Fischbach, La Famiglia Dimitri, Rolf Schmid, Massimo Rocchi, Lapsus, Swiss Caveman et, sous le chapiteau des enfants, Jim Knopf. Les dates et toutes les informations figurent sur le site www.daszelt.ch.

Offre Cumulus En tant que sponsor principal, Migros vous offre 20% de rabais sur les billets de toutes les catégories des représentations suivantes: ➔ Swiss Jazz Orchestra & Friends, - vendredi 11 juin ➔ Das Zelt Comedy Club, samedi 12 juin ➔ La Famiglia Dimitri, mercredi 16 juin Les billets à prix réduits (Fr. 28.– à 54.40, selon la représentation et la catégorie) sont disponibles sur la Tickethotline 0900 101 102 (Fr. 1.19/min.), sous www. daszelt.ch, www.ticketportal.com, ainsi que dans tous les points de vente de Ticketportal en donnant votre numéro de carte Cumulus. Frais de traitement en plus (en fonction de la commande, plus d’informations sous www.daszelt.ch). Offres valables jusqu’à épuisement du stock. max 4 billets par commande. Sponsoring by

Le Chapiteau – Das Zelt à Bienne 11-19 juin 2010

Karim Slama cherche encore un titre pour le spectacle qu’il présente le 13 juin prochain.


64 | Migros Magazine 21, 25 mai 2010

Un conte estival, aquatique et poétique

La petite sirène: prenez votre souffle avant de plonger dans une mer où vous attendent des aventures extraordinaires.

D

u 16 juillet au 13 août, le jardin très romantique du château Bellerive à Thoune servira de décor à la petite sirène (Die kleine Meerj Meerjungfrau), une pièce jouée par l’Ob l’Oberländer Märlibühni. Ce conte eest un grand classique et la fantaisi fantaisie séduira enfants et plus grands! La mer étend son infinie bleuté bleuté. D’une teinte aussi profonde qu que celle du plus beau des bleuets et aussi pure que le cristal. Elle est profonde, si profonde qu’aucune qu’auc ancre n’a jamais pu l’atteindre l’atteindre. Dans cet univers subaquatique vit Atlanta, la petite sirène. Son empire est l’océan, l’océan elle passe ses journées en compagnie comp de son père, le roi des mers, Aquarus, de ses amis et des hippocampes. hippoca Atlanta a envie de connaître le monde secret audessus de la surface. Elle y pense sans cesse. Sa volonté, son courage et le souvenir du prince à qui elle a sauvé la vie oont raison de toutes ses Elle quitte sa patrie pour retenues. Ell un nouveau monde m dans lequel elle devra lutter pour p son bonheur. De belles chansons, des personnages attac attachants et des jeux de lumière enchanteurs ench attendent les spectateurs de ce conte estival poétique et subtil su à l’intention de toute la famil famille. S.C. Toutes les informations: informa www.maerchen www.maerchenhaft.ch

Billets à gagner! g Plongez vous aussi dans le monde fascinant de la mer et gagnez grâce à Migros 30 x 4 billets a pour assister à une représ représentation de «Die kleine Meerjungfrau». Envo Envoyez jusqu’au 28 mai (date du timbre postal) une carte postale avec vos noms et adresse à: Migros Aar, K + K «M «Meerjungfrau», Industries Industriestrasse 20, 3321 Schönbü Schönbühl. Si la fée «Chance» tire votre carte carte, vous recevrez un courrier vous en informant d’ici au 7 juin. Bon Bonne chance! Sponsoring by

Die kleine Meerjungfrau 16.7-13.8.2010


VOTRE RÉGION MIGROS AAR

| 65

Programme Dimanche 6 juin 2010 6 h: ouverture de la station inférieure du train du Gurten 7 h 15 - 7 h 45: recueillement avec le pasteur André Urwyler, Köniz 8 h 15: saut en parachute de l’équipe nationale qui apportera les célèbres culottes pour les lutteurs 8 h 30 -15 h: lutte, divertissement avec le jodler-club de Könizberg et Edelweiss Berne, lancer du drapeau, jodle, repas sous le chapiteau de fête env. 15 h: cérémonie env. 16 h 30: finale

Le Gurten à l’heure de la lutte

Toutes les informations sur la Fête de lutte du Mittelland Gurten 2010 sur le site www.schwingfest-gurten.ch

Le Gurten «Parc Pré vert» accueille pour la première fois la fête de lutte du Mittelland et attend 5000 spectateurs.

P

endant deux jours, cent cinquante lutteurs vont se mesurer dans cinq arènes pour le titre de champion. Afin de pouvoir apprécier le spectacle par tous les temps, deux grandes tribunes couvertes, offrant plus de mille huit cents places, accueilleront le public. Le comité d’organisation invite les visiteurs à se rendre sur place en utilisant les transports publics. Pour les autres, deux parkings sont prévus à Kleinwabern et sur la Maygut Wiese. Une navette gratuite assurera la liaison toutes les quinze minutes avec le train du Gurten. Grâce aux deux cents bénévoles et à une équipe engagée, ces deux jours de fête vont bénéficier d’une organisation quasiment professionnelle.

Prix d’entrée: les places dans les tribunes couvertes et numérotées coûtent Fr. 40.–, les places assises sur la pelouse Fr. 20.–, les places debout Fr. 15.–, pour les jeunes et les enfants jusqu’à 16 ans, ces dernières sont gratuites. Place de parc, bus-navette, courses en train pour monter et descendre du Gurten, coussin pour les tribunes et les places sur la pelouse et guide de la fête sont compris dans le prix d’entrée.

Journée des jeunes lutteurs, samedi 5 juin 2010

Trois cents jeunes lutteurs prendront part à la journée des espoirs. Pour les huit catégories d’âge représentées, il y aura un vainqueur proclamé et récompensé. Une occasion pour les jeunes de se mesurer avec leurs pairs de la région et

d’expérimenter l’ambiance d’un tel concours. Ils bénéficient également d’une offre de participation à la fête très avantageuse. Pour 18 francs, ils ont droit à leur carte, au trajet avec le train du Gurten, au repas de midi et à une boisson. En plus des récompenses pré-

Réservations: Raiffeisenkassen Schwarzenburg, tél. 031 734 55 55, Raiffeisenkasse Köniz, tél. 031 970 54 54 pendant les heures de bureau.

vues par catégorie, chaque participant recevra un cadeau souvenir de la Fête des jeunes lutteurs sur le Gurten.

La station inférieure du train du Gurten ouvrira à 7 h. Les concours démarreront à 8 h 30 et la proclamation des résultats aura lieu aux environs de 16 h 30.

Les traditions seront à l’honneur au Gurten les 5 et 6 juin.


Vendredi, le 28 mai

sur tout l‘assortiment Migros. Vendredi, le 28 mai 2010, les points CUMULUS sont multipliés par 5 dans tous les magasins Migros, restaurants Migros, Take Away Migros, melectronics, Do it + Garden Migros, Micasa, SportXX, Outdoor by SportXX, OBI, partenaires Migros et VOI de la société coopérative Migros Aar (canton AG, BE, SO). Profitez-en! Excepté les produits non Migros dans tous les VOI et auprès des magasins partenaires Migros, sacs poubelle taxés et vignettes d’élimination, consignes, prestations de service, Taxcards, téléchargement électronique, bons et cartes cadeau.

Société coopérative Migros Aar


Des prix qui font bouger! Toutes les offres sont valables jusqu’au 31.5.2010 ou jusqu’à épuisement du stock.

28%

RABAI

S*

maintenant

549.– avant 749.–

Table de tennis de table Kettler Match 5.0 Outdoor Résistante aux intempéries Matériau: aluminium Épaisseur du plateau: 22 mm Diamètre des tubes: 25 mm Dimensions: 152,5 x 76 x 274 cm (l x H x L) 4916.100

30%IS RABA

*

maintenant

999.–

avant 1399.–

Vélo elliptique Kettler Mondeo LE Système de freinage: magnétique (actionné par moteur) Mesure du pouls: capteurs au niveau de la main, clip sur l’oreille Dimensions: 150 x 53 x 156 cm (L x l x H) Charge limite: 150 kg Masse oscillante: env. 20 kg Programmes d’entraînement: 8 4719.116

* Non cumulable avec d’autres réductions. Offres valables dans les magasins SportXX suivants: Bern Brünnen – Westside Schönbühl – Shoppyland Bern – Marktgasse Spreitenbach – Tivoli Brugg – Neumarkt Wettingen – Landstrasse 99 Brügg – Centre Thun – Zentrum Oberland Buchs – Wynecenter Langendorf – MParc MSports Langenthal – MParc Bremgarten Oftringen – OBI Fachmarktcenter Olten – Freizeitland

www.sportxx.ch


68 | Migros Magazine 21, 25 mai 2010

Gare aux poisons ménagers!

Ingestion, inhalation, contact cutané avec des produits chimiques: les accidents se multiplient dans nos foyers, avec comme principales victimes les enfants. Conseils de prudence.

O

ù est le poison? Comme d’habitude sur le guéridon.» La chanteuse Enzo Enzo ne croit pas si bien dire. C’est un chiffre qui chiffonne, on n’ose dire empoisonne: chaque année, 50 000 accidents impliquant des produits chimiques ont lieu dans les ménages suisses. Inhalation d’ammoniac, projection d’eau de Javel dans les yeux, ingestion de détartrant ou d’antigel, on en passe. Et il y aurait comme de la négligence dans l’air: l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) explique, dans un communiqué, que les symboles de danger figurant sur les produits toxiques – des pictogrammes orange sur fond noir – «sont encore trop peu connus de la population».

Un danger sous-estimé

Pire, «les consommateurs n’y accordent pas l’attention nécessaire». Et l’OFSP a les preuves. Une étude qui montre que les acheteurs, plutôt qu’aux informations figurant sur l’emballage, se fient davantage au design et à la couleur du produit ou même à l’endroit où ils l’ont acheté: «Les produits disponibles en libre-ser-

vice sont considérés comme inoffensifs bien qu’ils pourraient être particulièrement dangereux, pour des enfants notamment.»

Près de 100 appels par jour

Dans son rapport pour l’année 2009, le Centre suisse d’information toxicologique (Tox) indique avoir reçu plus de 34 000 appels au numéro d’urgence 145. Pas moins de 80% des cas concernent des accidents, 18% des intoxications intentionnelles. Les agents toxiques impliqués sont les médicaments (36%), les produits ménagers (25%), les plantes (12%), les produits techniques et industriels (6%), les produits pour l’agriculture et l’horticulture (3%), les produits de toilette et produits cosmétiques (5%), les produits d’agrément, drogues, alcool (3%), les aliments et boissons (4%), les animaux venimeux (1%) et les champignons (1%). Quant aux victimes, ou plutôt aux patients, 53% sont des enfants, 42% des adultes et 5%... des animaux. La liste en tout cas des produits toxiques dressée par le Tox montre que le dan-

Une règle de base vaut pour les produits de nettoyage, peintures et solvants:


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

| 69

Paroles d’expert

«Un très petit nombre de produits dangereux» Christine Rauber-Lüthy, cheffe de service au Centre toxicologique suisse (Tox), à Zurich. Quel est le degré de danger représenté par les produits ménagers? Les intoxications dues aux produits ménagers sont devenues plutôt rares dans les pays industrialisés en raison de restrictions de vente des produits les plus dangereux, d’un travail de prévention et d’un étiquetage plus sûr. L’effort maintenant est d’identifier les situations exceptionnelles où des vies sont mises en danger et où une intervention immédiate est nécessaire.

à tenir hors de portée des enfants.

Mais dans la vie de tous les jours? Parmi les milliers de produits ménagers disponibles sur le marché, seul un très petit nombre se révèle dangereux. Il faut néanmoins prendre garde aux produits qui contiennent des détergents, (savons, gels douche, poudres à lessive, produits pour vaisselle), des matières corrosives (désinfectants, décolorants, eaux de Javel), des alcools, (boissons alcoolisées, parfums, solvants produits nettoyants, aftershave, antigel), des hydrocarbones (colles, pesticides, pétrole, lubrifiants, vernis pour meuble, allume-feu,

carburants) et certaines huiles essentielles (déodorants, insecticides). L’ingestion de piles ou d’aimants et l’exposition aux cyanoacrylates contenus dans les super-colles peuvent causer des complications dans des cas exceptionnels. Les piles passent généralement le tube digestif même chez les bébés, avec de rares cas où elles se logent dans l’œsophage avec risque de perforation ou d’endommagement des tissus. De quels produits faut-il se méfier particulièrement? Parmi les substances les plus dangereuses citons l’éthylène glycol contenu dans l’antigel, les liquides pour freins, les encres, certains produits nettoyants, et le méthanol que l’on trouve dans les solvants pour peintures. Ce qui est déterminant ce n’est pas seulement la composition d’un produit toxique, mais aussi la façon dont il a été ingéré. L’ingestion orale et l’inhalation débouche généralement sur les symptômes les plus prononcés tandis qu’un contact cutané ne génère souvent qu’une légère irritation. Avec quelques exceptions. Le contact avec des acides fluorhydriques que l’on trouve dans certains nettoyants et produits anti-rouille peut déboucher sur une hypocalcémie et par conséquent des troubles du rythme cardiaque pouvant s’avérer fatals. Enfin, les accidents avec les pistolets et lances de pulvérisation peuvent être graves et se terminer par l’amputation du membre touché.


     #/* "++  !  ) *.!  *. *2 ! 2  * . * #*&

. . /!/)(/  !) 

  0 . .  #)) .  # 1    ..  .)#)*  .).!  )0!/.!  ( /*.)   /**/) /  /. *  * ,3 #!* .  *  #)) !  *  !    /**/)  ! !).&

/**/)&

!/0/1 *. )*  * ( /*.)  

)   /.#* *# *.! * . / 0!## . ! . / ) *.! 

 .).! ! .) /  .0 . #)*)0) ( 0)! ).! * /./)*&

 #) * #)!/ .!  !!'/ $  )'/    % * .  !! .!/!/)*  #! . . *! *2*.  ) 2   )! ..  .)#)*  . #!/) *  

              

OFFRES VALABLES SEULEMENT DU 25.5 AU 7.6.2010 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR TOUS LES APPAREILS ET BOUTEILLES SODA-CLUB/SODASTREAM Chaque set contient: • 1 appareil Ă  gazĂŠiďŹ er • 2 bouteilles (de 1 litre) • 1 cylindre en aluminium Alco2Jet de 60 l*

* contre avance de location, remplissage de CO2 inclus

62.90

au lieu de 89.90

69.9de099.90 au lieu

Appareil Genesis, G100, 60 l Edition limitĂŠe 2 Soda-Mix gratuit inclus (Mangue + Orangen) pĂŞche-fruit de la passio

10.40

au lieu de 14.90

www.sodaclub.ch

30% DE RÉDUCTION La bouteille PEN Soda-Club lavable au lave-vaisselle 1 litre

6.85de 9.80 au lieu

Bouteille PET Soda-Club 1 litre

Appareil Jet, A200 titan & silver, 60 l Appareil Ă  boissons pĂŠtillantes

En vente dans les plus grands magasins Migros

Soda-Club/SodaStream est en vente Ă  votre Migros


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

Migros Magazine 21, 25 mai 2010

suite, tous les produits chimiques et les médicaments «uniquement dans leur emballage d’origine». On évitera à tout prix, confusion oblige, de transvaser «des liquides toxiques dans des bouteilles à boissons». On s’appliquera également à ranger «les produits chimiques et les médicaments séparément dans des placards fermés». On n’oubliera pas, bien sûr, de «lire attentivement le mode d’emploi et les avertissements». Ni de rendre une fois par an les restes de produits chimiques et les médicaments superflus aux fournisseurs. Surtout «ne pas les jeter dans l’évier ou dans le sac à ordures».

EN BREF

Le danger signalisé neuf fois

Il existe neuf pictogrammes différents pour quatre types de produits. Les «très toxiques, toxiques ou nocifs» (arsenic, solvants), les «produits caustiques ou irritants» (eau de javel, acide chlorhydrique), «les produits extrêmement inflammables ou inflammables», (essence, allume-feu) et enfin les produits «présentant des risques d’explosion» (eau hydrogénée, acide picrique). Davantage d’informations sur www.cheminfo.ch

Boire en cas d’ingestion d’un produit toxique

Trois pictogrammes de produits nocifs.

Cigarettes en plat du jour

Parmi les appels classiques au Tox, l’ingestion de cigarettes par des petits enfants. Théoriquement, la dose de nicotine que contient une cigarette (15 à 20 mg) pourrait suffire à provoquer «une intoxication grave». Dans la pratique, les expériences réalisées ont montré que jusqu’à deux cigarettes ou six mégots ingérés, les suites s’avéraient bénignes. Prudence tout de même: la toxicité du tabac est augmentée lorsque les cigarettes ont trempé dans de l’eau ou des boissons, par exemple au fond d’un gobelet transformé en cendrier.

Vomir ou ne pas vomir?

Les vomissements provoqués ne sont plus guère recommandés. «Ils peuvent même être dangereux après l’ingestion de substances corrosives, d’essence, de pétrole ou de substances moussantes.»

| 71

La vigilance est de mise lorsqu’un pictogramme noir et orange figure sur un récipient!

ger rôde vraiment partout dans notre environnement familier. D’abord dans la cuisine où sont stockés «détartrants, blanchissants, nettoyants, produits de vaisselle». La salle de bains, ensuite, zone potentiellement sinistrée avec ses «détergents pour siphon, médicaments, et autres produits cosmétiques». Voire le monoxyde de carbone du chauffe-bain.

Attention aux cosmétiques et aux médicaments

Dans les WC on se méfiera des «désinfectants», des «purificateurs d’air» ou même des poudres à lessive. Les chambres à coucher recèlent également quelques petits traquenards: «les produits cosmétiques et les médicaments». La salle à manger de son côté ré-

serve des pièges attendus mais aussi ses petites surprises: «Spiritueux, tabacs, lampes à pétrole, plantes toxiques». Des plantes qu’on retrouve sur le balcon et au jardin aux côtés de différents «herbicides, engrais, raticides, insecticides, produits pour allumer le feu». Dans le garage, il faudra prendre garde aux produits d’entretien pour la voiture, l’essence, l’antigel, les batteries. Enfin, à l’atelier, les principaux dangers sont «les produits pour le bricolage et la photographie, les couleurs, les solvants». Les recommandations de base suivantes sont ainsi martelées par le Tox. Redoubler d’abord de vigilance si l’on a des enfants de 1 à 4 ans: «A cet âge, l’information est inefficace.» Conserver, en-

En cas d’accident, les premiers gestes, les premiers secours à prodiguer ne sont pas les mêmes s’il s’agit d’une ingestion, d’une inhalation, d’un contact cutané ou de projections oculaires. En cas d’ingestion d’un produit toxique le conseil est de «donner à boire de l’eau, du thé ou du sirop, 1 à 2 dl, sauf si l’on a affaire à une substance moussante: ne donner alors qu’une gorgée». Sur prescription téléphonique uniquement on pourra administrer «du charbon actif, des substances anti-mousses ou du lait». Lorsqu’il y a eu inhalation, il s’agira de «calmer le patient» et de veiller à un apport d’air frais. En cas de contact cutané, il faudra «enlever rapidement les vêtements contaminés, rincer abondamment à l’eau courante les parties du corps touchées. Si la peau est intacte, compléter par un nettoyage soigneux au savon et à l’eau.» Lors de projections oculaires «rincer immédiatement l’œil touché à l’eau courante, pendant au moins dix minutes» en maintenant «les paupières bien ouvertes». En cas de perte de connaissance, on couchera la victime sur le côté «la tête tournée vers le bas», on n’administrera aucun liquide, et on appellera, bien sûr, un médecin. Laurent Nicolet Photos Fotofinder et Keystone


72 | Migros Magazine 21, 25 mai 2010

Ils volent au secours du

La Station ornithologique suisse et l’Etat du Valais essaient d’éviter l’extinction du petit migrateur. a pour décor le coteau de Loèche, l’ultime bastion de cet oiseau rare.

P

om, pom, pom, pom… Le grand Ludwig van Beethoven s’est, paraît-il, inspiré du chant du bruant ortolan pour écrire le motif qui débute sa Cinquième Symphonie. Il aurait mieux fait de composer un requiem! Parce que les jours de ce petit oiseau à la chair tant appréciée des fins becs (lire encadré) semblent comptés. En tous les cas en Suisse où l’on n’en recense plus qu’une demidouzaine aujourd’hui… «Ce migrateur se trouve dans une situation critique pratiquement partout en Europe en dehors de la Méditerranée, confirme Emmanuel Revaz, collaborateur scientifique auprès de la Station ornithologique suisse. Dans notre pays, on peut même dire qu’il est cliniquement mort.» En très peu de temps, sa population, qui se concentre en Valais, sur le coteau de Loèche principalement, a chuté dramatiquement, passant de plus de deux cents âmes au début des années 80 à sept seulement l’an passé.

Friand d’environnements nouveaux

Raison de ce déclin express: les modifications de son habitat essentiellement. «Comme dans 95% des cas lorsqu’on parle d’une espèce menacée», note le biologiste. En fait, le bruant ortolan s’épanouit dans des biotopes plutôt secs et partiellement dénudés, riches en graines et en insectes. «Il apprécie les milieux nouveaux qui n’ont pas encore été conquis par une végétation trop dense, ces zones pionnières comme on les appelle qui se font malheureusement de plus en plus rares en raison des changements des pratiques d’utilisation du sol.» D’où l’idée de recréer artificiellement de telles niches écologiques à Loèche, lieu de nidification

La population d’ortolans a passé de 200 au début des années 1980 à 7 l’an passé.

préféré de cet oiseau qui figure sur liste rouge. «On est conscient que c’est ténu, mais on préférait intervenir plutôt que de rester les bras croisés, plutôt que de passer notre temps à compter les espèces en voie d’extinction.» L’Etat du Valais s’est joint à la Station ornithologique suisse dans son combat pour la sauvegarde de ce passereau. Et Emmanuel Revaz a été bombardé chef de projet. Ce trentenaire bien dans sa tête et ses souliers de marche nous conduit sur les fronts où se déroule cette bataille démarrée ce printemps dans le périmètre du Parc naturel de Finges. Première étape: le coteau lui-même. Là, paissent des chèvres moitié noires moitié blanches. «Des cols noirs, une race typique du Haut-Valais, préciset-il. Ce sont d’efficaces débroussailleuses: elles broutent tout ce chiendent et transforment cet endroit en une pâture rase et moins homogène.» Plus loin, une discrète odeur de brûlé flotte dans l’air. Fin mars, des experts du Sud de


VIE PRATIQUE ANIMAUX

| 73

bruant ortolan

Coordonnée par le biologiste Emmanuel Revaz, l’opération de sauvetage

Emmanuel Revaz, biologiste, sur le coteau de Loèche, lieu où nichent encore quelques ortolans.


Du rêve à portée de main Le Nord du Portugal au fil du Douro

Porto – Vega de Terrón – Porto

Dès CHF

1895.–

Du 25.09 au 02.10.2010 – Rabais de CHF 600.- par personne sur toutes les catégories de cabine! (dès CHF 1895.- au lieu de CHF 2495.-)

Escales en Croatie

Slovénie, Croatie et Albanie

Dès CHF

1995.–

Du 13 au 20.06.2010 – Vols au départ de Zurich inclus

Australie, Tasmanie et Singapour Découverte du continent australien en 28 jours

Du 07.11 au 04.12.2010 – Un voyage unique, dans les meilleures conditions et 100% francophone! (dès CHF 14950.-)

021 963 83 34

Grand-Rue 98,1820 Montreux Commandez notre catalogue ou réservez en ligne sur www.flotel-tours.ch


VIE PRATIQUE ANIMAUX

Migros Magazine 21, 25 mai 2010

Mitterrand et les ortolans

Le coteau de Loèche surplombe la plaine du Rhône.

la France sont venus mettre le feu à environ 3 hectares de steppe herbeuse. «La phase la plus délicate de cette opération, car il a déjà fallu rassurer et convaincre la population, les pompiers ainsi que les autorités communales, cantonales et fédérales.» Les gens d’ici se souviennent encore très bien de l’incendie accidentel du bas-coteau en 1979. Un traumatisme pour eux, une bénédiction pour les bruants qui avaient alors colonisé en masse cet espace redevenu «vierge». Autorisé à titre d’exception comme mesure expérimentale en faveur de la biodiversité, le brûlage s’est effectué dans les règles de l’art. Sans fausses notes ou presque… «Il y a eu une centaine d’appels au 118 et les quatre pneus de la voiture de nos spécialistes ont été dégonflés. Ils nous ont dit que ça ne leur était jamais arrivé, même en Corse.» Rires. Quelques semaines plus tard, les esprits échauffés se sont apaisés et la nature a repris ses droits. «Le sol se régénère vite, ça a commencé à repousser.» Le gris cendre fait désormais place au vert tendre. Notre guide pointe son index en direction de quelques pins épars. «On procède aussi à des coupes dans ces petites pinèdes trop serrées afin d’éclaircir le site et permettre un retour à plus de diversité. On conserve 20% des

| 75

Le brûlage est l’un des moyens utilisés pour recréer un biotope favorable à l’ortolan.

arbres pour que l’ortolan puisse se percher pour chanter, marquer son territoire.» Les œufs, il les couve à terre, dans cette garrigue qui rappelle un peu les paysages de la côte méditerranéenne.

De l’avoine comme quatrième mesure

En contrebas, dans la plaine du Rhône, à trois battements d’ailes d’où nous nous trouvons, de l’avoine a été semée dans plusieurs champs, sur une surface totale de 5 hectares. C’est la quatrième et dernière mesure de ce plan de sauvetage. «Ce migrateur a ainsi la possibilité de faire le plein d’énergie sur place lorsqu’il arrive d’Afrique en avrilmai.» Et il peut également se remplumer, toujours grâce à ces céréales, à la fin de l’été avant de s’envoler dans le sens inverse. A chaque

fois, quelques milliers de kilomètres à parcourir. Coût de ce programme de conservation à la fois ambitieux et novateur qui s’achèvera en 2012: 250 000 francs, soit le montant nécessaire pour payer ou indemniser experts en brûlage, forestiers, éleveurs et agriculteurs. La Station ornithologique suisse couvre la moitié de cette facture et le canton du Valais le cinquième. Quant au solde, il devrait être épongé par divers sponsors encore à dénicher (avis aux amateurs!). «C’est un pari. On verra dans trois ans si on a réussi à le gagner.» Sinon, dans nos contrées, le chant du bruant ortolan risque bien de s’éteindre définitivement… Alain Portner Thomas Andenmatten / Peter Keusch Susten

En France, les fins becs représentent aussi une sérieuse menace pour le bruant ortolan. Ce minuscule passereau qui mesure une quinzaine de centimètres à peine excite, en effet, les convoitises des gourmets. A tel point que des braconniers bravent encore et toujours l’interdiction de le capturer pour fournir sous le manteau ce mets autrefois réservé aux grands de ce monde. Chaque année, ce seraient ainsi entre 30 000 (d’après les fédérations de chasseurs) et 50 000 (selon les sociétés de protection des animaux) de ces migrateurs qui finiraient dans les assiettes d’amateurs fortunés de cette chair que le célèbre cuisinier Auguste Escoffier qualifiait de «tendre, délicate, succulente et au goût exquis». Parmi les inconditionnels de cette «extase épicurienne» figurait François Mitterrand. Le 31 décembre 1995, lors de son ultime banquet, il y avait donc une douzaine de ces oiseaux rares au menu. Oiseaux qui avaient été gavés, puis noyés dans du cognac avant d’être plumés et rôtis. Ensuite, la tête cachée sous une serviette pour dérober au regard de Dieu ce péché de gourmandise, le président et ses convives ont officié dans le plus pur respect de la tradition. Comme en témoigne cet extrait du livre «Le Dernier Mitterrand» de Georges-Marc Benamou, journaliste et confident du président : «Il faut prendre la tête de l’ortolan brûlant dans sa bouche et la broyer, la faire craquer sous les dents. Puis vous attaquez les ailes, petites ailes si peu charnues, et, après la tête et les ailes, il faut trouver les deux pattes, s’en saisir et enfourner le corps de l’oiseau. Ce petit corps, il faut le mettre tout entier dans sa bouche, d’un seul coup, et mâcher cette boule, et avaler ce jus, et broyer ces os, et faire cela comme un homme, comme un chasseur, comme un Landais.»


76 | Migros Magazine 21, 25 mai 2010

Danser sur la montagne grâce Se placer soi-même en état hypnotique peut permettre d’améliorer la qualité de son quotidien.

L’

autohypnose, c’est pas sorcier. Comme son nom l’indique, il s’agit de «l’application des techniques d’hypnose sur soimême». Rien de bien spectaculaire, vu du dehors: «Chez la plupart des gens, on observe juste un corps en état de détente», explique la psychologue Alexandra Mella qui officie à l’IRHYS (Institut romand d’hypnose). Le processus est en effet vécu essentiellement de l’intérieur, avec tout de même, parfois, quelques manifestations plus visibles: «Visage plus détendu, mouvement des paupières, clignement des yeux, rythme cardiaque qui se ralentit, devient plus régulier, respiration plus calme, augmentation des sécrétions lacrymales, de la salive», énumère Daniel Taiana, un infirmier en psychiatrie qui anime des ateliers d’autohypnose. «Souvent le travail intestinal se met en route. On entend bien les gens digérer.»

Des motivations variées

Les participants aux ateliers ont des motivations plutôt multiples: «Se détendre, se ressourcer, gérer le stress ou la douleur, développer les capacités mnésiques ou des compétences comme s’exprimer en public.» Des exercices individuels ou en groupe auront pour but «de bien expérimenter la transe», de se «familiariser avec des techniques d’induction, de mieux utiliser ses ressources, d’arriver à une meilleure relation à soi-même, aux autres, à son environnement.» L’autohypnose, explique Daniel Taiana, est ainsi supposée pouvoir aider à dépasser «une certaine gêne physique, comme des douleurs chroniques. Cela ne signifie pas que l’on ne va plus sentir la douleur mais vous la vivez différemment. Vous pouvez vous de-

L’hypnose, en un mot

Alexandra Mella définit l’hypnose comme un état de transe qui se traduit par «une forme de concentration focale intense et une diminution de la vigilance périphérique». Autrement dit, «un état modifié de conscience et d’attention» où l’on s’éloigne «de ce qu’il y a autour de soi, pour se concentrer à l’intérieur de soi». Contrairement à ce que l’on imagine parfois, les personnes en état d’hypnose ne sont ni endormies ni inconscientes: «L’état de transe est un état d’alerte non de sommeil». Les techniques hypnotiques peuvent s’appliquer à une palette de troubles assez larges: «troubles du sommeil, stress, troubles anxieux, phobies, obsessions, syndromes posttraumatiques, dépression, douleurs chroniques, tabagisme». Elle contribue aux traitements des troubles psychosomatiques, est utilisée à des fins anesthésiques en gériatrie, en obstétrique, en orthopédie, en soins dentaires. Elle constitue aussi un moyen de calmer l’anxiété et le stress dans des situations hospitalières comme «le changement d’un pansement».

mander par exemple ce qu’elle vous apporte.» D’autant que la représentation de la douleur semble quelque chose de très personnel. «Quand on les pince, certains individus peuvent hurler, d’autres trouver ça banal», explique Alexandra Mella. Bref, à partir de la constatation que la douleur est quelque chose de subjectif, «on

arrive à pouvoir la contrôler, la ressentir différemment». L’autohypnose, il arrive d’ailleurs qu’on puisse la pratiquer sans le savoir, assure Daniel Taiana: «Vous conduisez sur l’autoroute, mais vous pensez à vos commissions, à votre famille, à vos vacances, à des projets élaborés, et pourtant vous n’avez pas d’accident,


VIE PRATIQUE MIEUX VIVRE

| 77

à l’autohypnose

Explications avec deux praticiens de Suisse romande.

Deux participants aux ateliers de l’Institut romand d’hypnose s’initient aux techniques d’induction. En médaillon, Alexandra Mella, psychologue.

bituellement à travers «les voies sensitives, les canaux sensoriels, les yeux, le nez, la bouche, les oreilles», à travers donc des perceptions corporelles, comme le goût, le toucher, l’odorat. «Par exemple, raconte Daniel Taiana, vous entendez quelqu’un froisser un papier, vous pouvez en faire une association d’idées, ça peut vous aider à décoller dans votre imaginaire.» Lors des ateliers d’autohypnose, les participants sont invités à focaliser leur attention sur ce qui se passe autour d’eux. «Des nuages dans le ciel, un bruit de chasse d’eau qui évoque la pluie» peuvent ainsi être utilisés pour créer des images, des suggestions «qui faciliteront l’état de transe, de détente». Il est également possible «d’utiliser des sensations qui ne sont pas présentes dans la pièce, comme des odeurs qu’on peut sentir rien qu’en les évoquant». tous les signaux d’alerte fonctionnent mais en même temps vous étiez focalisé sur une autre démarche.» C’est le principe même de l’hypnose (lire encadré) «un état de rêverie mais avec la capacité quand même de gérer le moment présent». Ainsi, contrairement à ce qu’on pourrait supposer, il n’y a rien de

dangereux à pratiquer l’autohypnose: la personne en état de transe conserve «le contrôle de son propre comportement, elle est consciente de ce qui se passe autour d’elle, elle entend, peut suivre le cours des événements extérieurs». Cet état de transe, décortique Alexandra Mella, se provoque ha-

Un canal privilégié pour entrer en transe

«Chacun, explique encore Alexandra Mella, privilégie un canal sensoriel pour entrer en état de transe.» Pour les uns, le toucher sera plus parlant, pour les autres les couleurs ou les odeurs. Une fois qu’on la maîtrise, l’autohypnose peut être utilisée

dans de nombreuses situations de la vie courante. Daniel Taiana raconte y recourir par exemple chez le dentiste: «Je me mets en situation de transe, je vis la situation de manière plus légère et surtout avec moins d’antalgiques.» Un thème fréquemment utilisé en autohypnose est celui de la «safe place», de la place de sécurité: «C’est un port d’attache, détaille Daniel Taiana, où l’on se sent bien et où l’on peut accéder chaque fois que l’on en a envie.» Un port d’attache dans la tête bien sûr mais qui peut prendre toutes les formes possibles: «Un souvenir d’enfance, un lieu inventé, une belle photo dans un magazine. Se cacher au fond d’un placard toutes portes fermées ou se retrouver en équilibre sur un pied au sommet de la Cime-de-l’Est.» Laurent Nicolet Photos Céline Michel

Renseignements: www.irhys.ch

RÉSULTATS DU SONDAGE EN LIGNE

L’autohypnose, c’est 15 %

Génial: j’ai déjà essayé

14 %

71%

Absurde: je n’y crois pas

Intrigant: je ne connais pas

987 personnes ont donné leur avis du 19 avril au 29 avril 2010.

Donnez votre avis sur d’autres thèmes sur notre site internet:

www.migrosmagazine.ch


www.

.ch depuis 108 ans fidèle aux voyages

La santé par l'eau

Notre tuyeau

ABANO, ITALIE DEPARTS ( CHAQUE DIMANCHE ) Offrez-vous des moments de Saison A 30.05 / délassement dans cette station de 05.09 / 10.10.10 cure traditionnelle et de bien-être Saison B 06.06.10 moderne. Saison C 17.10.10 HÔTEL Saison D 12.09 - 03.10.10 DOLOMITI (cat. off.***) Petit hôtel familial et apprécié, avec PRIX PAR PERSONNE installation de cure moderne et es9 jours CHF 896.pace bien-être rénové. Toutes les Saison A chambres avec balcon. Chambre à 2 lits CHF 896.-

ILE D'ISCHIA, ITALIE DEPARTS ( CHAQUE VENDREDI ) L'île verte garantit des vacances de Saison A 02.07 - 23.07.10 bien-être méditerranéen incompaSaison B 28.05 - 25.06 / rables. 27.08 - 08.10.10 HÔTEL PRIX PAR PERSONNE CLEOPATRA

PRESTATIONS

• Voyage en car confortable non-

• • • •

fumeur 30.05/05.09/10.10.10 depuis Genève, Lausanne, Vevey, Martigny Autres dates de départ depuis Kallnach, Bienne, Berne, Olten Repas de midi (à l'aller et au retour) 8 nuitées avec pension complète

Chambre à 1 lit CHF Saison B Chambre à 2 lits CHF Chambre à 1 lit CHF Saison C Chambre à 2 lits CHF Chambre à 1 lit CHF Saison D Chambre à 2 lits CHF Chambre à 1 lit CHF Assurance d'annulation-/ SOS obligatoire CHF

945.975.1'031.1'052.1'122.1'080.1'150.25.-

BAD HEVIZ, HONGRIE DEPARTS ( CHAQUE VENDREDI ) Héviz, la station balnéaire et de cu- Saison A 28.05 - 13.08 / res la plus grande et la plus connue, 29.10 - 12.11.10 est située dans la région de Balaton avec le lac thermal unique en son Saison B 20.08 - 22.10.10 genre. PRIX PAR PERSONNE HÔTEL HELIOS (cat. off. ***) Un complex hôtelier situé au milieu d'un beau parc très bien entretenu, à env. 500 m du centre-ville et du lac thermal. L'hôtel possède un propre centre de cure et paysage balnéaire avec piscines thermales. PRESTATIONS

• Voyage en car confortable, non-fumeur

• Hostesse dans le car • 2 nuitées intérmediaires dans un •

10 jours

CHF 996.-

Saison A Chambre à 2 lits CHF Ch. à 2 lits balcon CHF Chambre à 1 lit CHF Ch. à 1 lit balcon CHF Saison B Ch. à 2 lits CHF Ch. à 2 lits balcon CHF Chambre à 1 lit CHF Ch. à 1 lit balcon CHF Assurance d'annulation-/ SOS obligatoire CHF

996.1'038.1'080.1'129.1'045.1'094.1'136.1'199.-

(cat. off. ****)

9 jours

Situation: Entre Ischia Porto et Ponte, à env. 15 minutes à pied de la plage et d'Ischia Porto. Arrêt de bus à proximité immédiate. Chambres: 40 chambres accueillantes, toutes avec bain ou douche, WC, sèche-cheveux, téléphone, TV, coffre-fort et balcon ou terrasse. Climatisation (contre paiement). Repas: Petit déjeuner continental amélioré, le soir menu à 3 plats avec chaque fois deux possibilités de choix, buffets de légumes et de salades. Par beau temps le petit déjeuner est servi sur la terrasse.

• Possibilité d'un siège double • • •

à l'usage ind. (supplément CHF 80.-) Repas chaud, eau minérale à bord Petit déjeuner dans un restaurant 7 nuitées avec demi-pension

Demandez notre cataloge «Santé & Bien-être».

25.-

hôtel classe moyene, avec demipension 7 nuitées dans l'hôtel avec demipension

Les prix sont valables lors d'une réservation par www.marti.ch. Les autres centrales de réservation facturent habituellement un montant pour frais de dossier.

Réservations: 021 320 32 32 Ernest Marti SA, 3283 Kallnach • Courriel: marti@marti.ch

Les conditions générales de voyages et de contrat de Ernest Marti SA s'appliquent

CHF 794.-

Saison A CHF 794.Cet hôtel familial situé au centre et Chambre à 2 lits Chambre à 1 lit CHF 885.malgré tout au calme au milieu d'un Saison B charmant bois de pins et de chênes Chambre à 2 lits CHF 985.centenaires, garantit un séjour Chambre à 1 lit CHF 1'069.agréable sous le signe de l'idylle et Assurance d'annulation-/ du délassement. Avec petite salle de SOS obligatoire CHF 25.séjour, snack-bar, vaste terrasse ensoleillée confortable, de nombreuPRESTATIONS ses zones d'ombre et une piscine • Voyage en car 5 étoiles nonthermale. fumeur


VIE PRATIQUE GRANDIR

Migros Magazine 21, 25 mai 2010

| 79

Mon enfant est-il surdoué?

Il a appris à lire tout seul, mais appartient-il pour autant à la catégorie «à haut potentiel»? Quelques signes devraient vous mettre la puce à l’oreille.

J’

ai un petit bambin adorable de 3 ans. Il est très éveillé depuis sa naissance: il a fait ses premiers pas à 9 mois, connaissait et nommait les couleurs vers 15 mois environ, puis les formes géométriques dans la foulée...» Karine* s’interroge, sur le forum d’un site consacré aux enfants à haut potentiel, c’est-à-dire dont le QI égale ou dépasse 130 (la moyenne se situe entre 90 et 110 à ce test). Pour détecter une éventuelle surdouance, un test de quotient intellectuel, appelé test de Wechsler, a été mis sur pied. Il se divise en trois versions, pour les 3-6 ans, 6-16 ans et les plus âgés. Il fait foi

lorsqu’on souhaite poser un diagnostic. Si Karine se pose la question devant Boris – son garçonnet qui parle déjà comme un grand – il est toutefois possible de déceler certains signes chez les tout-petits déjà. «Le développement précoce est visible dès les premiers mois de vie. Les bébés surdoués peuvent être plus vifs, mais certains sont plus observateurs et interagissent moins», observe Claudia Jankech, spécialiste FSP en psychologie de l’enfant et l’adolescent, qui s’intéresse à la thématique des hauts potentiels. Cependant, concrètement, il est difficile de déceler les capaci-

tés hors normes de son enfant, et davantage encore lorsqu’il s’agit d’un premier-né. «On les repère notamment par le fait qu’il parle bien déjà entre 18 et 24 mois, apprend à lire tout seul ou très facilement avant 5 ans, comprend les chiffres, pose beaucoup de questions, veut tout savoir et expliquer...», énumère la psychologue. La curiosité d’un enfant pour des thématiques a priori pas de son âge doit mettre la puce à l’oreille des parents, comme pour l’univers ou les problèmes existentiels de la vie, la mort... «Bo-

Selon les estimations, la Suisse compte entre 2 et 5% d’individus à haut potentiel.

ris se passionne pour la musique et les instruments», témoigne Karine. C’est souvent à l’entrée à l’école que ça se gâte. L’enfant à haut potentiel s’y ennuie et se sent en décalage avec ses camarades. «Il a des besoins contradictoires: il aime utiliser ses compétences mentales, mais il ne veut pas passer pour un intello, explique Claudia Jankech. Il fera tout pour s’adapter, mais cela lui demande des efforts importants, que l’entourage ne perçoit pas toujours. Il est donc souvent mal com-


80 |

VIE PRATIQUE GRANDIR

pris et ses réactions sont parfois stigmatisées. Si on ne détecte pas ses capacités et qu’on les néglige, il en souffrira.» Un diagnostic correct relève donc de la plus haute importance. Car souvent ces bambins surdoués ne brillent pas à l’école. Une partie d’entre eux souffre aussi d’autres pathologies, comme la dyslexie, l’hyperactivité, etc. Ils peuvent même être en situation d’échec, surtout à l’école secondaire, comme le montrent les statistiques (en septième année scolaire, 15% des élèves surdoués sont en difficulté, en neuvième 33%, la prévalence étant de quatre garçons pour une fille).

Car c’est avant tout le rôle des parents que de soutenir leur enfant surdoué. Professeurs et psychologues viennent ensuite. «Les parents sont le fil rouge dans la vie d’un enfant. Ce sont eux qui garantissent la sécurité et la continuité. Les psys ne connaissent que 50% des hauts potentiels, c’est-à-dire ceux qui consultent, donc souvent ceux qui posent problème», constate Claudia Jankech.

Il n’existe pas de solution miracle

Que faut-il entreprendre pour permettre à son petit Einstein de s’épanouir? «Il n’y a pas de mesure standard, il faut s’adapter à chaque enfant. Il n’y a pas vraiment non plus de classes spéciales dans l’enseignement public. Le saut de classe est une solution souvent efficace, mais qui ne peut pas être généralisée. Il faut garder un équilibre entre adaptation aux apprentissages et intégration sociale», conclut la spécialiste.

La surdouance, un don à cultiver

Ce constat tient à deux choses: d’une part la peur de se différencier de ses camarades, et d’autre part, au fait qu’un enfant surdoué, qui n’a jamais appris à apprendre, ne peut plus faire uniquement appel à son instinct au-delà d’un certain niveau. Claudia Jankech utilise la fable du lièvre et de la tortue pour expliquer ce phénomène: le lièvre sait qu’il est le plus rapide et, du coup, tombe dans la paresse, alors qu’à force de persévérance, la tortue parvient à son but. «La surdouance intellectuelle est comme un don en sport ou en musique, il faut le cultiver», ajoutet-elle. Boris, qui a commencé l’école enfantine, y fait preuve d’un comportement étrange. «Il s’enfuit dans la cour, part se cacher sous les tables ou dans les armoires de la classe des grands, se barbouille le visage et les vêtements avec des feutres, il me dit que c’est parce qu’il s’ennuie...», raconte, inquiète, Karine. Pour éviter que ces bambins ne s’ennuient et décrochent à l’école, l’Association valaisanne de parents d’enfants à haut potentiel a mis en ligne sur son site internet une série de recommandations: approfondir les sujets étudiés en classe, discuter des bouquins lus pour leur apprendre à construire une réflexion ou diversifier les sources d’information sur un thème, tout cela afin que leur motivation ne diminue pas.

Migros Magazine 21, 25 mai 2010

Mélanie Haab Photos Plainpicture et Getty

* Prénoms d’emprunt

Des adresses pour les parents

L’un des signes de la surdouance: l’enfant sait lire et compter avant d’aller à l’école.

L’association suisse pour les enfants précoces: www.asep-suisse.org L’association valaisanne de parents d’enfants à haut potentiel: www.avpehp.ch La Family, site romand qui s’adresse aux parents, avec un espace forum: www.lafamily.ch Le site de la psychologue Claudia Jankech, avec des informations très utiles: www.jankech.ch

Ces signes devraient vous mettre la puce à l’oreille ➔ Il est très éveillé, son vocabulaire est riche ➔ Il recherche la compagnie des adultes ➔ Il pose des questions pointues, notamment sur le sens de la vie ➔ Il est curieux, créatif et a beaucoup d’imagination ➔ Il sait lire et compter avant d’aller à l’école ➔ Il est très sensible, voire susceptible ➔ Il s’ennuie à l’école, parfois il est même en échec scolaire ➔ Il a l’impression d’être différent, d’ailleurs il est parfois exclu des groupes à l’école


Existe-t-il un miracle pour STOP aux maux les pieds douloureux? de pieds Dites

Ecarte, étire et détend les orteils - soulagement immédiat pour les pieds sensibles à la douleur!

Seulement

Fr. 39.–

A un effet positif en cas de: ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Orteils croisés Orteils en marteau TAILLES: Hallux valgus Femmes Aponévrose plantaire Hommes S/M L/XL Crampes de pied Douleurs à l’éminence du gros orteil Cors au pied Cloques Conçu pour ELLE et LUI! Pieds froids

CARACTERISTIQUES DE QUALITE: ✔ Prévient la douleur grâce à un alignement optimal des orteils ✔ Matière laineuse enveloppant vos pieds ✔ Ne serre pas les pieds, ne bloque pas la circulation sanguine ✔ Qualité de premier choix pour une longue durée d'utilisation

L

es chaussettes de confort COMFY TOES préviennent la douleur grâce à un alignement optimal des orteils. Elles sont particulièrement indiquées pour les orteils croisés, les cloques, les cors et les pieds sensibles à la douleur. Les chaussettes de confort COMFY TOES sont douces au toucher et s'adaptent à la forme de votre pied. Les orteils sont écartés, agréablement étirés et détendus à la fois. Il est tellement agréable de glisser ses pieds dans les chaussettes COMFY TOES après une dure journée de travail. Un alignement sain des orteils est ce dont vos pieds ont besoin après avoir été serrés dans des chaussures pendant toute la journée. La circulation est favorisée et la mobilité est améliorée. Les chaussettes de confort COMFY-TOES renforcent vos orteils et assurent une meilleure tenue, ce qui améliore à son tour la répartition de votre équilibre sur vos pieds. Fabriquées dans un tissu extensible et lavable en machine: 89% acrylique, 8% polyester, 3% élasthanne. Commandez dès aujourd'hui et profitez d’un bien-être incomparable - et cela, jour après jour.

A COMMANDER EN MÊME TEMPS!

La force régénérante de l'ambre!

Notre nouvelle série de produits de soins des pieds est à base de véritable extrait d'ambre, qui a un effet légèrement antiseptique et des vertus fortifiantes. Idéal pour les pieds mis à rude épreuve et la peau gercée. L'ambre est composé de résine fossilisée, qui possédait des vertus cicatrisantes sur les arbres. Il n'est donc pas étonnant qu'il rende les pieds particulièrement doux. Baume d’ambre pour pieds, 150 ml N° d'art. 1446 . . . . . . . . . . . . . . .Fr. 39.00 Bain de pieds à l’ambre, 200 ml N° d'art. 1447 . . . . . . . . . . . . . . . .Fr. 29.80 Spray pieds à l’ambre, 125 ml N° d'art. 1448 . . . . . . . . . . . . . . . .Fr. 24.90 Désodorisant chaussures à l’ambre, 125 ml N° d'art. 1449 . . . . . . . . . . . . . . . .Fr. 24.90

Bon de commande

OUI, je souhaite offrir à mes pieds un soulagement et un confort immédiats. Ce faisant, je commande contre facture (10 jours)+ participation aux frais d’envoi (Fr. 6.90) comme suit: Quantité

Désignation de l'article

N° d'art. Prix unitaire Prix total

Chaussettes de confort, 1 paire, taille S/M

1354 S/M

39.–

Chaussettes de confort, 1 paire, taille L/XL

1354 L/XL

39.–

Baume d’ambre pour pieds, 150 ml

1446

39.–

Bain de pieds à l’ambre, 200 ml

1447

29.80

Spray pieds à l’ambre, 125 ml

1448

24.90

Désodorisant chaussures à l’ambre, 125 ml

1449

24.90

❏ Madame ❏ Monsieur

xxxxx

285-16

Nom:

mbre Le baume d’a cée u ger soigne la pea

Prénom : Rue/N°: NPA/lieu:

Trendmail SA, Service-Center, Bahnhofstr. 23, 8575 Bürglen

Tél.: 071 634 81 25 • Fax: 071 634 81 29 • www.trendmail.ch

N° Tél.: A envoyer à: TRENDMAIL SA,, Service-Center, Bahnhofstr. 23, 8575 Bürglen TG


spinas | gemperle

La technologie seule ne résout pas tous les problèmes de notre temps. Pour cela, il faut des actes. Pour notre planète. Pour les générations futures. Pour nous-mêmes. Vivre sans gaspiller les ressources de demain nous fera profiter d’une vie plus responsable, plus saine et plus respectueuse. wwf.ch/solution, votre source d’inspiration pour vivre mieux.


PERDUS DE VUE

Migros Magazine 21, 25 mai 2010

| 83

Vous reconnaissez-vous?

➔ Cette photo a été prise au Collège de

Montriond, à Lausanne, durant l’année scolaire 1968-1969. Nous étions en dernière année scolaire, chez Mme Dotta. Nous sommes cinq à nous être déjà retrouvées. Si tu te reconnais, viens nous rejoindre!

• •

Christine Wagnière-Bolomey Grandes-Roches 5a, 1018 Lausanne 021 731 59 43 Patricia Genton-Coupy Ch. de l’Ormet 43, 1024 Ecublens 021 647 60 38

➔ Je recherche Astrid Sudan,

née en 1942 à Broc.

Alice Giller / Rouiller Faubourg Philippe Suchard 30, 2017 Boudry 032 842 15 76 marcel.giller@sunrise.ch

➔ A tous les anciens collaborateurs d’Ex-

➔ Aidez-moi! Où se trouve l’Hôtel du Soleil?

En 1995, j’ai fait un voyage en Suisse à moto avec mon amie et nous sommes passés près de ce magnifique hôtel. Sur la photo, on me voit d’ailleurs poser devant la fontaine. Je suis Danois, mais vis maintenant en Suisse. J’aimerais retourner sur les lieux et je ne parviens pas à retrouver l’adresse de l’hôtel. Quelqu’un peut-il m’aider? Merci! Rasmusj Nordby Bruechstrasse 39, 8706 Meilen 076 740 96 13 rn@nordby.ch

po.02. Il y a huit ans déjà commençait une belle aventure humaine, Expo.02! Si, comme nous, vous avez travaillé pour cette exposition, nous vous proposons d’adhérer à l’association des anciens d’Expo.02 (www.ex-expo.ch). Cette année, notre assemblée générale se tiendra le samedi 12 juin à Grandson/Yverdon. Nous planifions de fêter les 10 ans d’Expo.02 le 12 mai 2012 avec de beaux moments de partage en perspective. Pour tout renseignement, contactez-nous à l’adresse e-mail suivante:

info@exexpo.ch. Frédérique Mouchet Rue de la Côte 19 2000 Neuchâtel info@exexpo.ch

➔ Aux motocyclistes de l’école de recrues, Thoune, février 1954. Nous organisons cet été une rencontre des anciens. Nous sommes déjà une vingtaine, mais presque tous chauffeurs de jeep et de camion. Nous aimerions beaucoup retrouver nos copains motocyclistes. Merci d’avance de me contacter. F. Bezençon Rue Pestalozzi 12, 1400 Yverdon 024 426 38 09 (répondeur)

➔ Grâce à votre journal et à la rubrique

«Perdus de vue», nous avons pu retrouver des amis qui ont emménagé au Sénégal et que nous souhaitions revoir cet été. Nous avons reçu 20 téléphones et une lettre nous donnant l’adresse des personnes recherchées. De plus, nos amis ont reçu deux e-mails leur annonçant que nous les recherchions. Nous vous remercions de votre rubrique et surtout ne la supprimez pas, car les gens jouent le jeu.

Christian Rohrbach

Vous aussi… vous êtes à la recherche d’une personne que vous avez perdue de vue? Adressez vos demandes, si possible avec photo, à Rédaction Migros Magazine, Perdus de vue, case postale 1751, 8031 Zurich, ou sur www.migrosmagazine.ch


Vacances

rando & bains thermaux etc...

★ ★

& relax

418.-

7 nuits en appartement accès gratuit au télésiège

Formation

RECOLOREZ VOTRE SALON CUIR

Améliorez vos connaissances d’anglais, dans une ambiance internationale !

ou recouverture cuir ou tissu

026 656 15 22 – www.cuir-leder.ch G old & Cash se développe à l'inter nationale et devient

dès le 28.06.2010

www.o-vacances.ch Tel. +41 27 306 17 77

7 entrées aux bains

1 steak sur ardoise + 1 souper valaisan

Deux campus, à Lausanne et à Sion, selon votre âge et vos besoins !

reservation@o-vacances.ch

CASH

immédiat

2. -

CHF

par gramme d'or

du 06/04/10 au 31/05/10

Hôtel Mirabeau**** Crans-Montana Semaines des Aînés, dès CHF 686.– 7 jours demi pension avec activités Informations au Tel: 027 480 21 51

Cours d'été

App. vacances

Fribourg - Neuchâtel - La Chaux-de-Fonds Delémont - Lausanne - Sion - Genève www.gold-swiss-service.ch Appel gratuit : 0 8 0 0 3 3 9 9 0 0

ANTIBES-LES-PINS

Superbe 3 pces 4 - 6 Pers. Piscine + accès direct à la mer. TÉL. HEURES BUREAU – 032 721 44 00

LEMANIA Ecole Lémania – Lausanne

021 320 1501

www. © Didier Ruef / pixsil.com

OVRONNAZ

Séjour rand’

Entreprises

lemania.ch

Face au dernier espoir, donner les premiers soins.

L’offre de la semaine: Case postale 116 1211 Genève 21 www.msf.ch CCP 12-100-2

A der n ma ment! m co tuite gra

Du sommeil retrouvé aux kilos gommés, de l’activité ciblée au farniente, du commerce équitable au bio branché. Les incontournables du bien-être, les bons plans, les dernières tendances: avec Vivai, la nouvelle revue Migros du bien-être et du développement durable. A commander dès maintenant gratuitement sur le site www.migros.ch/vivai, par mail commande.vivai@limmatdruck.ch ou en appelant le 0800 180 180.


MOTS FLÉCHÉS

Migros Magazine 21, 25 mai 2010

AMIRAL ANGLAIS STUPIDE

REBELLE MENEUSE

A gagner

5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun.

ET LA SUITE POUTRES

ARDENT COLĂˆRE

P * O * E O C R A T L E * V E I S T E * S Monte-escaliers * www.hoegglift.ch E S T E R * D * E A R E * P S I * S A E S T A I S * L I S HĂ–GG Liftsysteme AG CH-9620 Lichtensteig Tel. 071 987 66 80

COLLĂˆGE

2

INTITULÉES

SUCE

* I L E * A * E * L * O U S T

U S A G E R * T A I A U T * E

DÉCOURAGÉES

FLĂ‚NE

Par courrier (courrier A): Migros Magazine, Mots flĂŠchĂŠs, CP, 8957 Spreitenbach Par courriel: www.migrosmagazine.ch/motsfleches Par SMS: envoyez MMF puis la solution au numĂŠro 919 (Fr. 1.-/SMS ) Par tĂŠlĂŠphone: composez le 0901 567 568 (Fr. 1.-/appel) et communiquez la solution ainsi que votre adresse sur le rĂŠpondeur. DĂŠlai: votre carte postale, votre courrier ĂŠlectronique ou votre appel doit nous parvenir au plus tard dimanche 30 mai 2010, Ă  18 heures. * M E T R O * E U G E N A T E

RENVOI

5

Comment participer:

N E U R O C H I R U R G I E N

LIBÉRÉ

TOURNES

6

* D * A * E * P * M * I * D *

ÉVOQUERA

| 85

* E N A N T H E M E S * E R E

G R I L * S O L I D A I R E S

Solution Problème n° 20

GRAND JARDIN

NOTE

3

11

CONTESTE

AMENDE

9

ARBRES

HEP PARFUMÉE

CHARRETTES RUSSES

DÉTINT

ARMÉE FÉODALE ÉCHASSIER

POMME COUP

www.saison.ch DOULEUR

Mot: dĂŠvergondage

BAIE DU JAPON LUI

INVOQUER FIXÉ AU BOLET

OBTEMPÉRÉ

8

PLI

4

FÛTS

Gagnants Mots flÊchÊs n° 19

DANSES CORPS GRAS

Dominique Pinesi, Boudevilliers (NE); Sophie Radzuweit, Porrentruy (JU).

PETITE PIĂˆCE

7

AUROCHS

1

12 AVANT TOKYO

OU�E D’UN VIOLON

PETIT

10 ANNEAU Š Alain Dubois

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

IMPRESSUM MIGROS Magazine Construire case postale 1751, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital Ă  but social www.migrosmagazine.ch

Projets et Êvenements: Ursula Käser (responsable), Denise Eyholzer RÊdaction: redaction@migrosmagazine.ch TÊlÊphone: 044 447 37 37 Fax: 044 447 36 02

Tirage contrĂ´lĂŠ: 508 186 exemplaires (REMP octobre 2009) Lecteurs: 601 000 (REMP, MACH Basic 2010-1)

RĂŠdacteur en chef: Steve Gaspoz RĂŠdacteur en chef adjoint: Alain Kouo

Direction des publications: Monica Glisenti Direction de Limmatdruck SA: Jean-Pierre Pfister Directeur des mĂŠdias Migros: Lorenz Bruegger

DĂŠpartement Magazine: Patricia Brambilla, Laurence Caille, CĂŠline Fontannaz MĂŠlanie Haab, Virginie JobĂŠ, Pierre LĂŠderrey, Laurent Nicolet, Alain Portner

DÊpartement ActualitÊs Migros: Daniel Sidler (responsable), Pierre Wuthrich (coordinateur pour la Suisse romande), BÊatrice Eigenmann, Jonas Hänggi, Florianne Munier, Christoph Petermann, Daniel Sägesser, Michael West DÊpartement Shopping & Food: Jacqueline Jane Bartels (responsable), Eveline Schmid (adj.), Heidi Bacchilega, Benjamin BÜgli, Anna Bßrgin, Tina Gut, Dora Horvath, Martin Jenni, Sonja Leissing, Fatima Nezirevic, Nicole Ochsenbein Anna-Katharina Ris Mise en pages: Daniel Eggspßhler (responsable), Werner Gämperli (adj.) Layout: Diana Casartelli,

Marlyse FlĂźckiger, Nicole Gut, Bruno Hildbrand, Gabriela Masciadri, Tatiana Vergara Photolithographie: RenĂŠ Feller, Martin Frank, Reto Mainetti PrĂŠpresse: Peter Bleichenbacher, Marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Tobias Gysi (responsable), Christina Rohner (resp. pour la Suisse romande), Anton J. Erni, Franziska Ming, Susanne Oberli, Olivier Paky Correction: Paul-AndrĂŠ Loye Internet: Laurence Caille SecrĂŠtariat: Stefanie Zweifel (responsable),

Imelda Catovic, Doris Fischer, Cony Kappeler, Sylvia Steiner DĂŠpartement des ĂŠditions: edition@migrosmagazine.ch TĂŠlĂŠphone: 044 447 37 70 Fax: 044 447 37 34 Bernt Maulaz (chef du dĂŠpartement), Nadia Falce Abonnements: abo@migrosmagazine.ch Sonja Frick (responsable), TĂŠlĂŠphone: 044 447 36 36 Fax: 044 447 36 24 Annonces: annonces@migrosmagazine.ch TĂŠlĂŠphone: 044 447 37 50 Fax: 044 447 37 47 Thomas BrĂźgger, Nicole Costa, Verena De Franco, Yves Golaz, Maya Matzenauer, Janine Meyer,

Hans Reusser, Kurt Schmid, Jasmine Steinmann, Nicole Thalmann Marketing: Jrene Shirazi (responsable), Simone Saner Media Services: Patrick Rohner (responsable), Eliane Rosenast Editeur: FĂŠdĂŠration des coopĂŠratives Migros

IMPRIMERIE Centre d’impression Edipresse, 1030 Bussigny

PublicitĂŠ

))4( 52>&+$.( 574 '(5 21@.(5 70+37(5  #$.$%.( (:&.75+8(/(06 574 '(5 /1'?.(5 '>,= 51.'>5

 

"<!   

41/(6*(75 $&+(4 B  #!  8(0674+0 )$A(0&(5 B   #! 

      !!       !!

"! B "! B 

  " " !! "    "  D

$05 .$ .+/+6( '(5 561&-5 '+5210+%.(5 41)+6(; '( .C1&&$5+10  #175 64178(4(; .(5 2*1615 $+05+ 37( 'C$764(5 /1'?.(5 574 .( 5+6( 999$.2+01)(0&* 4+: (0   !# +0&.75( ))4( 8$.$%.( 2174 .(5 &1//$0'(5 0175 2$48(0$06 ,7537C$7  

.2+01)(0

1/$0'+(

=4.

176( '7 4> $7 47+6  

#+..(0(78( !    (40  ..0$7  7;(40  #+..(0(78(

999$.2+01)(0&*


86 | Migros Magazine 21, 25 mai 2010

L’aérostier des temps modernes

Pierrick Duvoisin aligne les records du monde de durée en ballon à air chaud. Au début de cette année, à bord de sa montgolfière résolument high-tech, ce Neuchâtelois en a encore battu deux nouveaux! Et il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin…

Q

uand on parle ballon à air chaud, Pierrick Duvoisin s’enflamme! «Tout tourne autour de ça chez moi.» Il y a de la passion et de la détermination dans ce regard bleu comme un ciel d’azur, deux qualités essentielles lorsque l’on cherche, comme lui, à voler plus haut et plus loin pour battre des records, pour prouver qu’il est possible de dépoussiérer l’invention des frères de Montgolfier. «Depuis le renouveau de l’aérostation dans les années 50, la technologie a peu évolué. En termes de consommation, par exemple, absolument rien n’a changé.» Et c’est là qu’intervient le génie de ce Géo Trouvetou neuchâtelois: les engins high-tech qu’il développe et fait homologuer brûlent trois fois moins de carburant que les modèles standards. «L’idée, c’est de démontrer qu’il est possible de transférer cette nouvelle technologie sur des ballons de série.» Même s’ils lui font du bien à l’ego, ses exploits lui servent avant tout de carte de visite, de vitrine. «Ils donnent une bonne crédibilité et visibilité à ce projet d’équipe.» Projet, aujourd’hui d’envergure européenne, qui enfle à l’image des enveloppes de ses aérostats expérimentaux: 250 et 400 mètres cubes pour ses deux premiers records du monde de durée et 1600 pour les deux derniers qu’il détient depuis cette année. «J’ai décollé de la vallée de La Brévine le 16 février à 8 heures et atterri dans les environs de Charleville-Mézières le lendemain à 11 h 40.» 455,42 km en 27 h 41

CCarte d’identité Pierrick Duvoisin, Pi te technicien de maintena nance et aérostier. Naissance: 10 août 1977 à La Chaux-de-Fonds. Etat civil: marié, deux enfants. Signe particulier: homme de projets. Il aime: l’imprévu et l’aventure. Il n’aime pas: les horaires et les prétentieux. Projets: réaliser le plus long vol absolu en ballon à air chaud et passer sa licence de parapente.

exactement. Une magnifique performance physique et psychique, puisqu’il a dû non seulement jouer à saute-mouton avec le relief et les lignes électriques, mais aussi lutter contre le froid (-25 degrés au départ), une météo capricieuse et la fatigue. «J’aime être confronté à mes limites.» Pierrick Duvoisin rêve maintenant d’effectuer le plus long vol de l’histoire de l’aérostation, toutes catégories confondues. «Il est de 50 heures et a été réalisé à bord d’un ballon quatre fois plus gros que le mien. Il faudra donc trouver des fonds si on veut espérer le battre.» Décidément, il est loin, très loin le temps où, adolescent, il construisait de simples modèles réduits de montgolfières avec son père… Alain Portner Photos Xavier Voirol et Roland Gerth-swiss.image

www.balloonconcept.ch

MON BALLON «Avec ce ballon, on a battu des records de durée, mais on a surtout démontré qu’avec une technologie de pointe on pouvait faire entrer l’aérostation de loisir dans une nouvelle ère. C’est le ballon de demain!»


RÉUSSITE PIERRICK DUVOISIN

| 87

M LIEU DE MON PRÉDILECTION P «Mes quatre records du monde sont partis de la vallée de La Brévine. C’est un site de vol idéal. Déjà parce qu’il est large, plat et sans obstacles. Ensuite parce que c’est une des régions les plus froides de Suisse.»

MA DESTINATION DE RÊVE «Le Grand Nord canadien, c’est un endroit que j’aimerais bien voir une fois dans ma vie. Pour son côté préservé, authentique, assez austère où la nature est reine. On doit se sentir tout petit là-bas.»

MON MÉTIER «A la base, je suis menuisier. Mais j’ai suivi des cours du soir pour obtenir un brevet fédéral d’agent de maintenance. Et aujourd’hui, je travaille comme technicien dans une entreprise qui fabrique des panneaux solaires photovoltaïques souples.»

MA PASSION

MA FAMILLE

«Dans l’aérostation, il y a une part d’inconnu et d’aventure que j’aime… On est seul dans la nacelle, on a notre destin entre nos mains, c’est à nous de prendre les bonnes décisions.»

«Heureusement que mon épouse Alexandra est très flexible, parce que je suis souvent loin. Mais quand je suis à la maison, je fais des choses avec mes enfants Ethan et Neal. L’aîné a d’ailleurs commencé à voler avec moi.»


BINGOMANIA DU 17.5 AU 7.6.2010

COLLECTIONNEZ LES VIGNETTES DÈS MAINTENANT !

10% DE RÉDUCTION POUR CHAQUE CARTE PLEINE!

e Dernière chance pour profiter d’un 0 .201 14.6 : réduction d’achat de 10%

GRAND CONCOURS:

10 000 PRIX D’UNE VALEUR TOTALE DE FR. 600 000.– À GAGNER ! + CHAQUE SEMAINE 1 AN D’ACHATS GRATUITS D’UNE VALEUR DE FR. 20 000.–.

Vous trouverez plus d’informations sur la bingomania sur www.migros.ch/bingomania. La bingomania vous attend à votre Migros ainsi qu’à Micasa, Do it + Garden Migros, SportXX, melectronics, OBI, LeShop.ch, aux restaurants Migros, Saveurs et Take Away Migros.


Migros Magazin 21 2010 f AA