Page 29

|

MIGROS MAGAZINE | No 20, 12 MAI 2014 |

SOCIÉTÉ

|

ENVIRONNEMENT | 29

Daniel Strubin a réalisé une bonne partie des travaux lui-même.

alors une demande de certification Minergie, à l’aide d’un thermicien. La réponse tombe: il doit encore apporter quelques ajouts. Tout d’abord, la pose d’une pompe à chaleur (dont la consommation d’énergie de chauffage est compensée par celle produite par les panneaux solaires voltaïques). Puis l’isolation du plafond de la cave et l’installation d’une ventilation forcée à tous les étages, qu’il réalise lui-même. Enfin, il y a deux mois, le bureau Minergie de Fribourg délivre la certification convoitée: sa demeure est maintenant réellement une maison Minergie!

Une économie non négligeable

«Nos coûts de chauffage devraient passer de 1300 à 400 francs par an.»

Heureux, Daniel Strubin tire le bilan de toute l’opération. Du fait qu’il est un excellent bricoleur et qu’il a suivi une formation technique, il a pu réaliser une bonne partie des travaux lui-même avec l’aide de son épouse et d’amis et s’est ainsi épargné de gros frais. Ces travaux ont certes eu un coût important, mais ce dernier a été amorti sur plusieurs années. Et ce type de construction permet de faire des économies significatives sur le long terme. Ainsi, au final, selon l’ingénieur, le facteur de la diminution de consommation d’énergie électrique (en KWh) se monte à 3,5 voire 4, notamment grâce à la mise en place de la pompe à chaleur. «J’ai effectué une simulation, expliquet-il: suite à la certification Minergie, nos coûts de chauffage devraient passer de 1300 à 400 francs par an, et l’eau chaude sanitaire de 80 à 35 francs par an.» Il faut également tenir compte de l’amortissement, relativement rapide: huit-dix ans pour les panneaux solaires thermiques et «six ans environ» pour le paquet Minergie (pompe à chaleur, isolation et ventilation), selon ses estimations. Enfin, il devrait obtenir des subventions cantonales à raison de plusieurs

Migros magazin 20 2014 f vd  
Migros magazin 20 2014 f vd