Page 192

lp

CALUIRE ET CUIRE

L’ORATOIRE Un petit coin de Tour-Ali y subsiste ; Jean-François Hamelin y vécut avec sa femme et ses deux enfants une trentaine d’année avant de céder sa propriété à la famille Gloppe qui l’occupe actuellement et souhaite respecter intégralement les traces du passé. L’urne de Renaud Icard, qui dessina et fit exécuter soigneusement sa pierre tombale, et voulut être incinéré, repose en effet derrière son oratoire.

LE DÉBUT DE LA FIN Après 1971 et le décès de Renaud Icard, Marguerite Icard-Chaîne quitta Tour-Ali pour s’installer dans une maison de retraite à Couzon. La propriété fut vendue à un promoteur qui rasa les deux maisons. Des contacts avaient été pris par Renaud Icard avec le docteur Dugoujon médecin de famille et député–maire de Caluire pour établir plus tard la nouvelle mairie projetée à Tour-Ali. Renaud Icard hésitait à faire une proposition ferme ; finalement la ville acheta la propriété des Frères des Ecoles Chrétiennes où Renaud Icard avait dirigé pendant la guerre de 1914-1918 une école des aveugles. Avant sa mort, Renaud Icard, qui tint toute sa vie active une galerie rue Gasparin à Lyon, « l’Art Français » fit donation à la ville de Lyon des pièces les plus importantes de sa collection d’art ; on peut voir certaines pièces au musée des Beaux-Arts, même si l’essentiel reste dans les réserves ou peutêtre ailleurs... En même temps il céda à son disciple Jean-François Hamelin, jeune Caluirard du bourg à la vocation précoce, qui devint un très grand sculpteur, une parcelle comportant l’oratoire, l’atelier et une construction-reliquaire édifiée avant la donation à la ville de Lyon. Entre temps, il avait déjà cédé une autre parcelle le long de l’avenue de Gaulle actuelle à son ami Mario Parisi qui y tient un garage et une station Esso aujourd’hui remplacés par un pressing et une pâtisserie. Les archives concernant l’histoire de Tour-Ali et la construction de la « maison neuve » (devis des artisans, étapes, plans…) ont été déposées en septembre 2011 à la bibliothèque Municipale de Lyon Part Dieu avec l’ensemble des archives de Renaud Icard. JLS 23 12 2017

lyon people • juin 2019 • 192 •

Renaud Icard (1886 – 1971) en couverture de La Vie lyonnaise. Ecrivain, sculpteur, peintre, il tint pendant 40 ans une galerie d’art rue Gasparin, baptisée « L’art français ».

La treille de la propriété

Edouard Herriot à Tour Ali en 1953 devant la sculpture du groupe Pax. Le maire de Lyon a soutenu dès l’origine le Salon des Jeunes organisé par Renaud Icard dans les années 20.

PERSONNALITÉS REÇUES À TOUR-ALI PERSONNALITÉS LYONNAISES : Edouard Herriot, Tony Garnier, Jean Bach-Sysley, Abbés Larue et Montchanin, René Leynaud, Martin-Basse, professeur Locard, Stanislas Fumet..

Jean Cocteau

ÉCRIVAINS : Cocteau, Gide, Colette Yver (prix Fémina en 1907 et membre du jury Fémina pendant 50 ans qui y fit une trentaine de séjours et y écrivit plusieurs de ses romans), René Lévecque, Joseph Serres, Auguste Valensin, Hélène Vacaresco, Pierre Chaîne, Léon Chaîne, Jean Wahl, Jean Marcenac, René Tavernier, Marie Rougier, Henri de Lubac… PEINTRES, DESSINATEURS, ARTISTES : Adrien Bas, Hansi, André Jacques, Jean Couty, Yvon Taillandier, Jean Revol, Emile Picq, Arthur Kleinhaus, Jean Trévoux, François Guiguet, Gaston Goor, Claude Morisse, Jean-François Hamelin, Edwige Feuillère, Klossowski, Marcel Gimond, Jean Pellotier...

Profile for Lyon people

LYON PEOPLE Juin 2019 / Les Secrets de Caluire et Cuire  

Lyon People, leader de la presse lyonnaise

LYON PEOPLE Juin 2019 / Les Secrets de Caluire et Cuire  

Lyon People, leader de la presse lyonnaise