Page 174

lp

CALUIRE ET CUIRE

À Caluire,

JEAN-MICHEL BITSCH est dans un fauteuil

Assisté depuis deux ans d’une attachée commerciale, le Meilleur Ouvrier de France voit son activité croître de façon exponentielle. Une bonne nouvelle pour le tapissier - décorateur historique de Caluire. Texte : Morgan Couturier - Photos ©Saby Maviel

Ê

tre visionnaire est une qualité qu’il faut parfois savoir dompter. Jean-Michel Bitsch ne cesse de s’en apercevoir, parfois à ses dépens, quand les pensées viennent engorger son esprit. « C’est le problème des gens comme moi avec une idée à la seconde. On n’a jamais le temps de rien ! » peste-t-il, à plus forte raison lorsque les datesclé de son parcours viennent à lui manquer, ou à s’entremêler. Fort heureusement, ce natif de Champagne fut plus éclairé à l’adolescence, cette période de la vie où les décisions influent et définissent toute une carrière. Enivré par l’activité de son père, matelassier de profession, Jean-Michel Bitsch s’est ainsi découvert une passion, celui de l’art décoratif, et de la tapisserie. Le talent certain, il fut très vite adoubé par ses… pairs, à commencer par le prévôt de la maison des compagnons. Mais comme un diamant qu’on doit polir, le jeune homme eut besoin d’affiner ses aptitudes et d’en cerner les contours pour trouver sa voie définie au gré d’un Tour de France, avec les compagnons du devoir. Après Paris, Cologne et Strasbourg, le décorateur décide de poser ses outils entre Rhône et Saône, au 102, rue Jean

Moulin, à Caluire. L’intéressé occupe toujours les lieux aujourd’hui, après en avoir acquis les murs en 2011. Agrandie, la boutique fut agencée à son image, non sans une dernière pensée pour son prédécesseur.

« On travaille avec les particuliers, mais la pérennité de l’entreprise repose sur les professionnels »

« Lors de mon tour de France, je me suis bien entendu avec mon patron, M. Deltan. J’ai travaillé deux ans sous ses ordres avant de reprendre son affaire. Mais je n’avais pas un sou. J’ai fait une super affaire, un crédit et je l’ai acheté en 1999 », relate-t-il aujourd’hui, le sourire aux lèvres. La chance sourit aux audacieux, paraît-il. Alors pouvait-il en être autrement pour ce Caluirard d’adoption ? La question mérite d’être posée, mais son insigne de MOF, obtenu un an après avoir son installation sonne comme une évidence, au même titre que cette méridienne Napoléon III louée par le jury. Depuis, le succès ne cesse de frapper à sa porte. Quatorze ans après avoir ouvert un second magasin, du côté de Tassin, Jean-Michel Bitsch se laisse désormais bercer par les projets, chaque fois plus nombreux. « En 2019, nous allons acheter les murs et étendre la boutique », dévoile-t-il, alors que son chiffre d’affaires flirte déjà avec les deux millions (1,7 M€). L’explication se trouve souvent dans l’entourage de cet homme éclairé, dont l’équipe ne cesse de croître. « On a quasiment amené une deuxième entreprise à l’entreprise », avoue-t-il. L’appui d’Annie Bitsch (administratif) Lorène Baron (commercial) n’y est pas étranger, alors que la société affiche de solides références chez les professionnels à Lyon (Le Passage et Brasserie du TNP) et en Savoie (Chalet du Mont d’Arbois à Megève, Le Chabichou à Courchevel). « J’avais la prétention de dire que si les clients sont contents, ils vont revenir vers moi. Maintenant, on est dans une démarche complètement différente ». Après tout, n’estce pas le propre des artistes de toujours se renouveler ? Jean-Michel Bitsch 102, rue Jean Moulin Caluire Bourg Tél. 04 78 23 22 38

JM Bitsch a l’art de remettre nos meubles dans l’air du temps

lyon people • juin 2019 • 174 •

Le Passage à Lyon

Profile for Lyon people

LYON PEOPLE Juin 2019 / Les Secrets de Caluire et Cuire  

Lyon People, leader de la presse lyonnaise

LYON PEOPLE Juin 2019 / Les Secrets de Caluire et Cuire  

Lyon People, leader de la presse lyonnaise