Page 158

lp

CALUIRE ET CUIRE Le Maréchal de Castelanne photographié par Camille Dolard Fonds Jules Sylvestre de la Bibliothèque municipale de Lyon

LA CHAPELLE SAINT-BONIFACE Quand, sur la rive gauche de la Saône, on emprunte la montée de Castellane en face de l’Île-Barbe, on atteint très vite un virage surplombé par un assez vaste monument funéraire : la chapelle Saint-Boniface. C’est en effet là que repose le maréchal Boniface de Castelane, ancien gouverneur militaire de Lyon. Texte : Jean Étèvenaux - Photos © Fabrice Schiff et DR

C

omme beaucoup de militaires de cette époque, Castellane s’intéressait à l’urbanisme, notamment pour des raisons stratégiques, afin de permettre aux troupes de se déplacer et de manœuvrer rapidement. Mais il se situait aussi dans la tradition romaine des légions qui avaient bâti l’Empire et il partageait les vues des grands préfets aménageurs comme Vaïsse à Lyon ; il s’était également penché sur les fortifications de Paris. Déjà à Perpignan, sous la monarchie de Juillet, il avait projeté de faire de Port-Vendres le grand havre militaire de la Méditerranée ; il avait aussi créé, en 1840, Amélie-les-Bains, dénommée ainsi en l’honneur de l’épouse du roi Louis-Philippe.

LES DEUX MONTÉES

en place du chemin de fer Lyon / CroixRousse / Sathonay. Il a même envisagé une route ombragée de Sathonay au boulevard de la Croix-Rousse. Enfin, en 1859, il a transformé la caserne des Colinettes en hôpital militaire Villemanzy, du nom d’un général de la Révolution et de l’Empire. À Sathonay-Camp, existent enecore aujourd’hui le boulevard Castellane et l’allée Castellane, tout comme à Rillieux-la-Pape une autre montée de Castellane ; au départ de cette dernière depuis la route de Genève se dresse toujours le petit obélisque commémoratif arborant l’inscription « Napoléon III empereur. Le c[omte] de Castellane maréchal de France commandant en chef de l’armée de Lyon et le camp de Sathonay » tandis que la face nord rappelle que « cette route a été créé[e]

et exécutée par les ordres du maréchal sous la direction des officiers du génie par les troupes du camp de Sathonay du XV juin au XV juillet MDCCCLIII ».

UN MAUSOLÉE POUR L’ÉTERNITÉ C’est sur Caluire que se trouve le mausolée où le maréchal a été enterré, sous l’invocation de son saint patron - Boniface constitue un prénom traditionnel chez les Castellane depuis au moins le IXe siècle. Formé par la chapelle Saint-Boniface, il a été élevé par ses soldats de son vivant, en 1857, puis embelli [la plaque commémorative dans la partie droite de la chapelle indique même « reconstruit »] par le conseil municipal de

Ayant organisé le camp de Sathonay en 1853, il a dévolu deux ans plus tard la caserne de la Part-Dieu à la cavalerie, tout en y laissant quatre batteries d’artillerie. La même année 1853, il a percé, du centre de Caluire-et-Cuire à Saint-Clair, la montée des Soldats et, de Caluire à l’Île-Barbe, celle de Saint-Boniface, connue aujourd’hui sous le nom de Castellane. Il a soutenu la mise

lyon people • juin 2019 • 158 •

Les cuirassiers traversant le Rhône pour regagner Sathonay par la montée des Soldats

Profile for Lyon people

LYON PEOPLE Juin 2019 / Les Secrets de Caluire et Cuire  

Lyon People, leader de la presse lyonnaise

LYON PEOPLE Juin 2019 / Les Secrets de Caluire et Cuire  

Lyon People, leader de la presse lyonnaise