Page 120

lp

3

CALUIRE ET CUIRE

2 4

1

5 6

LA VIEILLE MAISON fait de la

résistance

Ses tours et sa loggia sont caractéristiques du XVIème siècle, ce qui fait de cette bâtisse, communément appelée « la vieille maison » l’une des plus anciennes du quartier. Etait-ce à l’origine l’ancienne ferme des frères de l’Oratoire ? Texte : Marco Polisson - Photos DR

J

usqu’au début du XXe siècle, elle est entourée d’un vaste parc dans lequel est construite, début XXe, la villa de Monsieur Dufour aujourd’hui propriété de la confédération helvétique (lire page 122). Un premier morcellement qui sera suivi en 1954 et 1958 par la vente de plusieurs parcelles à un promoteur. Au milieu des années 60, « La vieille maison » est encore intacte mais a déjà été divisée entre deux propriétaires. La famille Chatin occupe l’aile gauche qui a conservé presque tous ses éléments décoratifs d’époque (plafond à la française, cheminées, pavage de tomettes identique à celui de l’église du monastère royal de Brou (01) tandis que l’aile donnant sur la rue de l’oratoire appartient à Monsieur Meunier, placé sous tutelle. À la suite d’un incendie, la loggia est détruite,

lyon people • juin 2019 • 120 •

et le promoteur George V construit dans son parc une résidence au début des années 90. À la disparition de Roland Chatin, se pose la question du devenir de la bâtisse dont héritent ses 5 enfants. Afin qu’elle ne finisse pas sous la boule d’un démolisseur, Patrice Chatin élabore patiemment la division du tènement où s’élèvent désormais trois villas. « Sauvée, la maison a repris vie. Ma victoire est d’avoir pu mettre en valeur ce patrimoine ! » souligne-t-il après trois ans de procédures épiques. Photo aérienne de 1980 1 - La vieille maison et sa loggia 2 - À l’arrière : Le Bissardon, construit en 1958 3 - Chantefleur où exerce la pédiatre Cécile Solvignon 4 - Résidence Le Volier 5 - La villa Dufour, acquise par la confédération helvétique en 1956 et les travaux de terrassement des HLM roses de la montée de la Boucle 6 - Autour du court de tennis disparu, ont été construites 3 villas contemporaines en 2014

PROPRIÉTAIRES 1780 : Antoine George 1858 : Joseph Chevallier 1886 : Antoine Perret 1928 : Jean-Marie et Antoine Dufour 1968 : Roland et Monique Chatin 2015 : Leurs 5 enfants

La maison, côté jardin

Profile for Lyon people

LYON PEOPLE Juin 2019 / Les Secrets de Caluire et Cuire  

Lyon People, leader de la presse lyonnaise

LYON PEOPLE Juin 2019 / Les Secrets de Caluire et Cuire  

Lyon People, leader de la presse lyonnaise