Page 116

lp

CALUIRE ET CUIRE

L’ORATOIRE

D’importants travaux de restaurations des façades ont eu lieu au cours de l’année 2016 à l’Oratoire.

L’enseignement

est son domaine

Bien avant de devenir une école d’instituteurs, l’Oratoire n’était qu’une maison des champs (une maison de villégiature pour les riches aristocrates de Lyon). Texte : Maxime Dehan et Morgan Couturier - Photos © Saby Maviel et DR

L

es plus anciens documents datant de la fin du XVIème siècle situent le domaine sur le territoire de Pulverose, nom provenant de l’italien « pulvoroso » («sablonneux»). En effet, celui-ci comme l’ensemble de la ville de Caluire et Cuire est perché sur un terrain sablonneux. On relève divers noms de propriétaires, les plus anciens connus à ce jour : les familles de Villars, Maudricard enfin Jean Leroux, docteur en droit. En 1620, ce dernier vend pour 6000 Frcs aux Jésuites le domaine connu à cette époque comme le « domaine de St Jullien » du nom d’une annexe du collège de la Trinité. La propriété est affranchie d’impôts par Arnaud de Lange, seigneur de Cuire la Croix Rousse. Parmi les épisodes historiques, on relève le séjour du fameux père Lachaise, recteur du Collège de la Trinité de Lyon avant de devenir le confesseur de Louis XIV. De ses séjours, on relève l’existence d’un orme planté par le père Lachaise lui-même. Un autre fait important est relevé par Joseph Pointet lyon people • juin 2019 • 116 •

(historien lyonnais) qui écrit au début du XXème qu’une allée de tilleuls aurait été tracée par André Le Nôtre.

POINT DE DÉFENSE LORS DU SIÈGE DE LYON PAR L’ARMÉE RÉVOLUTIONNAIRE Les Jésuites occupèrent les lieux jusqu’en 1762, année où ils furent dissous par Louis XV suite à l’affaire du père Lavalette qui a créé un véritable empire commercial grâce à la compagnie des Indes. Les Oratoriens prirent possession des lieux et donnèrent le nom définitif à la propriété. Ils rétablirent un impôt royal de 500 livres sur un domaine qui faisait alors 20 hectares. Ils profitèrent de l’aménagement du quai St Clair mené par l’architecte Rater pour annexer une partie en balmes située sous la terrasse de l’Oratoire. Le siège de Lyon mit un terme

Vue aérienne de 1989

à l’expansion des Oratoriens, la terrasse de l’Oratoire fut un point stratégique important pour la ligne de défense de Lyon contre les armées révolutionnaires. Cette ligne s’étendait du cimetière de Cuire à la terrasse de l’Oratoire. On y disposa plusieurs batteries pour tirer à vue en direction des marais de la Tête d’Or et la redoute du pont Morand.

Profile for Lyon people

LYON PEOPLE Juin 2019 / Les Secrets de Caluire et Cuire  

Lyon People, leader de la presse lyonnaise

LYON PEOPLE Juin 2019 / Les Secrets de Caluire et Cuire  

Lyon People, leader de la presse lyonnaise