Page 1

Actualité Société Economie Politique Magazine

er Dossi is o du m

LYON NEWS

mb, Collo d r a r ire Gé ionna le vis l l i v e d’une lle e nouv

n°4 • Mai 2012

POLITIQUE La fibre Optique pour tous en 2025 ! JUSTICE Vinatier : un employé perd la vue dans un accident du travail MONDE Présidentielle : le FN affole la presse étrangère CULTURE L’interview de Stéphane Rotenberg


2

LYONNEWS


mai

SOMMAIRE SOCIÉTÉ

Brèves, le Road Show du Grand Lyon Société, le Printemps de la Jupe

4 6

POLITIQUE

La fibre optique pour tous en 2025 Sita et Pizzorno s’occuperont des poubelles à Lyon et Villeurbanne

JUSTICE

Vinatier, un employé perd la vue dans un accident du travail

8 9

10

ÉCONOMIE

L’internet mondial avait rendez-vous à Lyon Aéroport, la fréquentation s’envole

12 14

MONDE

Le FN affole la presse etrangere Sondage avant 20heures, les sites etrangers ont cartonnés

16 18

URBANISME

Musée des Confluences, le Christal brillera en 2014 Environnement Gaz de Schiste, mauvaises notes pour Sarkosy et Hollande

20 22

ASSURANCES Band & Associés

23

DOSSIER DU MOIS

Gérard Collomb, le visionnaire d’une ville nouvelle

24

SPORT

OL, que prépare vraiment Aulas ? Sébastien Chabal au LOU, c’est fait

28 29

CULTURE

Évènements, musique, cinéma, théâtre, expo, dvd, livres, internet, Hi-Tech Interview télé

28

LOISIRS

Christian têtedoie, artiste contemporain 44 Sélections, resto 46 Auto, Audi A4 S Line 50 Shopping déco, Sandrine Michel Chambon 54 Mode : Saxbridge, Smart 56 Beauté 60 Remise en forme 62 Jeux 64 Horoscope 68 LYONNEWS

3


SOCIETE Le roadshow du Grand Lyon Pour la deuxième année consécutive, le bus ONLYLYON, la marque commerciale de l’agglomération, repart en tournée à travers l’Europe, afin de promouvoir les charmes de la capitale des Gaules. Au programme : des shows des Pockemon Crew, des performances de street art avec le graffeur lyonnais Knar, des animations photos, des cadeaux, mais aussi des informations touristiques et une exposition photo amusante pour découvrir la destination. Neuf escales dans autant de grandes villes européennes sont prévues entre le 12 mai et le 30 juin : Madrid, Rome, Strasbourg, Genève, Paris, Francfort, Londres et Bruxelles. M.A.

Une maison pour s’informer sur la sclérose en plaque Ecouter, conseiller, soutenir les patients atteints de sclérose en plaques ainsi que leur entourage, tels sont les objectifs de la “Maison de la sclérose en plaques”, installation éphémère qui ouvre pour la deuxième fois ses portes à Lyon. L’initiative s’inscrit dans le cadre de la journée mondiale de la sclérose en plaques. Info : vendredi 1er et samedi 2 juin, de 10h à 18h, Espace Tête d’Or, 103 boulevard de Stalingrad,Villeurbanne. M.A.

Tunnel Croix-Rousse : l’aménagement de la place Chazette commence L’aménagement paysager et végétalisé de la place Chazette, qui accueillera notamment une aire de jeux, implique une nouvelle modification des circulations piétonnes et automobiles. Les travaux comprennent la construction entre mai et août d’un mur de soutènement du côté du quai Lassagne. Pour les voitures, en direction du centre ville, une voie de circulation sur le quai sera neutralisée, entre la montée Rater et la fin de la trémie du pont menant au tunnel, tandis que pour les piétons, le passage par l’escalier sera supprimé. M.A.

Agression homophobe à Lyon : un an de prison avec sursis Deux jeunes femmes âgées de 23 et 26 ans ont été prises à parti vendredi 20 avril vers minuit dans le bus C3. Les deux femmes qui vivent en couple à Villeurbanne, ont été insultées par deux jeunes de 13 et 18 ans.A leur descente, l’une d’elles a reçu des coups de pied dans le dos et dans le ventre, son amie qui a tenté de la protéger s’est blessée à la main. Le plus âgé des deux agresseurs dira à la barre du tribunal ne pas aimer “les gays et les lesbiennes”, sans donner plus de détails. Il écopera d’un an de prison avec sursis. Son jeune acolyte sera jugé ultérieurement devant le tribunal pour enfants. M.A.

Le compteur intelligent Linky devant le Conseil d’Etat L’association de consommateurs UFC-Que Choisir a annoncé fin avril avoir saisi le Conseil d’Etat. Elle estime que le compteur électrique nouvelle génération a été conçu “essentiellement dans l’intérêt exclusif du gestionnaire de réseau et des fournisseurs d’énergie, et bien peu dans celui des consommateurs”. 175 000 boîtiers ont été testés en région lyonnaise entre 2010 et 2011. Sa généralisation avait été annoncée en septembre dernier. UFC-Que Choisir estime que “le coût de l’appareil et de son installation est particulièrement élevé”, et que son financement reposera in fine sur les consommateurs. 4

LYONNEWS


LYONNEWS

5

photos © Alain Rico


SOCIETE Le Printemps de la jupe veut casser les stéréotypes

“Notre objectif est de travailler directement avec les jeunes pour qu’ils créent eux-mêmes des outils de sensibilisation sur des questions de mixité, de lutte contre les discriminations, de violence sexiste”, explique Sarah Boukaala, conseillère déléguée à la jeunesse au Conseil régional. Pour cela, ils ont le choix parmi une multitude de supports : BD, court-métrage, slam, affiches, expositions… Le but est de faire évoluer les mentalités et les comportements concernant les relations entre les filles et les garçons. “L’originalité, c’est que ce sont les jeunes qui créent des outils pour d’autres jeunes. Et on voit que ça marche généralement très bien”, se félicite Sarah Boukaala. “Concrètement, les jeunes présentent leur support devant des classes dans le but d’ouvrir une discussion. Les adultes n’interviennent que très peu”, explique Sophie Peloux, chargée de mission à l’Association de lutte contre le sida (ALS) qui organise l’évènement en Rhône-Alpes. Un court métrage réalisé par des lycéens de JacquesBrel à Vénissieux parle ainsi avec humour de la sexualité entre adolescents, tandis qu’une série de BD, réalisée par d’autres élèves du même établissement, traite de discrimination, de rumeurs et de préjugés.

Depuis 6 ans déjà L’origine de la manifestation remonte à 2005. 17 élèves d’un lycée de Rennes avaient alors décidé de créer une 6

LYONNEWS

Trois semaines pour combattre les préjugés et les clichés sur les filles et les garçons, mais aussi sur l’homosexualité et les violences sexistes : le Printemps de la jupe et du respect revient en RhôneAlpes pour sa troisième édition.

journée de sensibilisation, suite à un viol perpétré dans leur établissement. Depuis, l’initiative a pris de l’ampleur et s’est répandue en France. En Rhône-Alpes, le Printemps de la jupe et du respect est organisé depuis 2010. Et l’évènement fait mouche. 35 structures (collèges, lycées, centres sociaux) participent cette année dans 6 départements de la région. Elles n’étaient que 14 l’année dernière et 7 en 2010. A Lyon, on trouve les lycées Camille Claudel (4ème), Saint Just (Lyon 5ème), Carrel (7ème) et Pierre Termier (8ème), ainsi que la Maison Pour Tous des Rancy (3ème). En 2011, plus de 250 projets ont été réalisés en RhôneAlpes, touchant quelque 2600 jeunes.

Programme Lancé le 26 avril par un défilé de mode sur la symbolique de la jupe, le Printemps de la jupe et du respect se poursuit jusqu’au 16 mai.Trois événements gratuits et ouverts à tous sont prévus en dehors des établissements scolaires. Le samedi 5 mai, un après-midi de jeux sera organisé à la Confluence de 14h à 19h. Le samedi 12 mai à 19h, la Plateforme accueillera une soirée cabaret, suivi d’un débat avec l’ALS. Puis, le mardi 15 mai à 18h, une soirée débat aura lieu à la mairie du 1er.


LYONNEWS


POLITIQUE La fibre optique pour tous... en 2025 “Le haut débit c’est bien, le très haut débit c’est mieux !”

(Thierry Braillard, conseiller spécial au numérique au Conseil régional)

© Yurok ALEKSANDROVICH

Aujourd’hui, 97% des Rhônalpins ont accès à l’ADSL (avec des débits qui varient toutefois entre 512 kbps et 30 Mbps). En revanche, la fibre optique, qui permet des connexions de 100 Mbps, voire plusieurs Gbps, est encore quasi inexistante dans les foyers et entreprises. Le Conseil régional s’est fixé un ambitieux objectif : connecter chaque Rhônalpin à la fibre optique d’ici 2025. Reste plus qu’à trouver les budgets nécessaires.

La France en retard La France ne se classe que 17ème en Europe dans le domaine du très haut débit, loin derrière le trio de tête (Lituanie, Slovénie et Norvège). Et, le chantier de rattrapage s’annonce titanesque : 3,2 milliards d’euros seront nécessaires rien qu’en Rhône-Alpes, pour connecter tout le monde. Une somme à répartir entre l’Etat, les collectivités et les opérateurs privés. Mais voilà, comment ? En août 2010, l’Etat à lancé un Appel à manifestations d’intentions d’investissement auprès des opérateurs privés. En Rhône-Alpes, six entreprises ont répondu (France Télécom, SFR, Free, Covage, Alsatis et Ezyla). Sans surprise, elles se sont uniquement positionnées sur les zones les plus rentables, notamment les agglomérations lyonnaise, stéphanoise et grenobloise, soit 470 communes (53% de la population rhônalpine). L’investissement privé est évalué à 900 millions d’euros. Car le coût n’est pas le même en territoire dense ou rural. S’il faut compter 500 euros par abonné à Lyon, le budget peut atteindre 1500 euros en zone rurale, voire 3500 euros en haute montagne. Pour fibrer les 2400 communes restantes, l’Etat et les collectivités devront donc trouver 2,3 milliards d’euros. Un réel frein, d’autant plus que les déclarations d’intentions des opérateurs privés ne sont nullement contraignantes.

8

LYONNEWS

Des disparitions régionales énormes Le Rhône s’est doté depuis 1995 d’un réseau d’autoroutes en fibre optique, interconnectant la quasi-totalité des communes, mairies et écoles du département. Il ne lui reste alors plus que créer les dessertes locales pour raccorder les foyers et entreprises. Si l’Ardèche et la Drôme disposent également d’un réseau d’autoroutes numériques dense, d’autres départements sont encore à la traîne. L’Isère et la Loire ne sont que faiblement équipées, tandis que la Savoie et la Haute-Savoie commencent les travaux seulement cette année.

De nouveaux usages encore à inventer Télétravail, médecine, robotique…, de nombreux secteurs pourraient tirer profit de la généralisation du très haut débit. “Imaginez un médecin à Lyon qui peut consulter en ligne une radio ou une échographie à Marseille” s’enthousiasme Pierre Bezina, le directeur des politiques territoriales à la Région. Autre application dans les cartons du Conseil régional : un robot qui remplacerait en classe un élève en longue maladie. “Il lui permettrait de rester en contact avec ses professeurs et copains” explique Pierre Bezina. Sans oublier tous les usages encore à inventer. “Le fait d’avoir apporté l’eau courante dans les appartements a permis les douches et l’invention de la machine à laver.”


POLITIQUE

© Michael Augustin

Sita et Pizzorno s’occuperont des poubelles à Lyon et Villeurbanne

Suivant les recommandations de la commission d’appel d’offres, le Conseil communautaire a retenu le géant du service aux collectivités Sita (groupe GDF-Suez) et la société varoise Pizzorno. Ils se partagent un gâteau de 100 millions d’euros. Une facture qui a gonflé depuis le précédent marché, le prix de la tonne étant passé de 83 à 104,50 euros.“Avant, les entreprises perdaient de l’argent. La qualité de la prestation était amoindrie”, a justifié le directeur de la propreté du Grand Lyon Bruno Coudret. Si l’issue du vote n’était pas une surprise, Gérard Collomb a néanmoins dû faire face à un mouvement de fronde jusque dans les rangs de sa majorité. Communistes et Verts ont ainsi déploré le peu de transparence qui a entouré l’appel d’offres lancé par la communauté urbaine.“Les élus n’en ont été informés que par voie de tract syndical distribué à l’entrée”, s’est étranglé Rolland Jacquet pour le groupe communiste. Pour calmer les frondeurs, le Conseil communautaire a décidé de créer une commission. Elle aura pour but

L’affaire avait valu aux Grand Lyonnais 17 jours de grève des éboueurs et des tonnes de détritus dans les rues. Elle est désormais tranchée. Le 16 avril, le Conseil communautaire a attribué les marchés de collecte à Lyon et Villeurbanne. En parallèle, les négociations continuent entre le Grand Lyon et ses agents.

de suivre le démarrage des nouveaux prestataires et de travailler sur la future organisation du service de collecte, au-delà de 2017, date d’expiration du nouveau marché. Grâce à cette concession, les communistes et écologistes, tout comme l’opposition, se sont finalement abstenus lors du vote. En parallèle, le Grand Lyon a ouvert les négociations avec les syndicats sur le travail du samedi. Actuellement, les agents de collecte travaillent six jours sur sept. Un accord signé en 2003, qui prévoyait de leur accorder un samedi sur deux, n’avait jamais été mis en œuvre. La promesse a toutefois refait surface à l’occasion du nouvel appel d’offres et devrait finalement s’appliquer à partir de novembre prochain. Or, les éboueurs veulent désormais aller plus loin et ne plus du tout travailler le week-end. Une revendication à laquelle le Grand Lyon pourrait accéder. “Je vous confirme (…) qu’(une) étude sera faite en priorité sur le scénario des 4 samedis, en s’appuyant sur l’exemple de l’organisation du travail à Givors et Grigny”,

a ainsi écrit le directeur général des services Benoît Quignon dans un courrier adressé fin mars aux syndicats et que Lyon News s’est procuré. “La reprise du travail (après la grève, ndlr) s’est faite sur cette base-là”, affirme Armand Creus, secrétaire de l’UGICT-CGT du Grand Lyon, qui agite déjà le spectre d’une nouvelle grève en cas de refus. Une première réunion entre syndicats et administration a eu lieu le 4 avril. Plusieurs scénarios ont été soumis aux syndicats, qui sont en train de les évaluer. Une nouvelle rencontre est prévue le 22 mai. En attendant, les Grand Lyonnais semblent avoir gardé certaines habitudes du temps de grève. “Le Grand Lyon constate que certains riverains continuent à déposer des sacs sur les trottoirs, ce qu’ils ne faisaient pas avant la grève. Cette habitude génère une dégradation notable de la qualité et de la propreté des espaces”, peuton lire dans un communiqué, qui précise : “la collecte s’effectue uniquement en bacs roulants.”=M.A.

LYONNEWS

9


JUSTICE

© Michael Augustin

Vinatier : un employé perd la vue dans un accident de travail

Le 3 novembre 2007, la vie de Jean-Michel a basculé. Ce samedi-là, ce commis de cuisine de l’hôpital du Vinatier est de service. Il doit décharger les chariots qui reviennent à la cuisine centrale pour nettoyage. Des chariots “vétustes”, “défectueux”, jugera plus tard le Tribunal correctionnel de Lyon. Il est 8h15. Jean-Michel, qui travaille sur le quai de déchargement, tourne le dos à une colonne de chariots qui avance droit sur lui. Celui en tête est particulièrement abimé. La porte est dégondée et posée à plat dessus. Puis Jean-Michel se retourne... Le choc est brutal. Le coin saillant de la porte dégondée le percute au niveau de l’œil droit, transperce le globe oculaire, tout en faisant sauter dans l’œil gauche la cicatrice d’une ancienne opération. Transporté en urgence à l’Hôpital Edouard Herriot, il est opéré pendant 5 heures au pavillon P. Les médecins tentent désespérément de sauver ses yeux. En vain. “Le patient a basculé depuis cette date dans 10

LYONNEWS

la cécité complète”, peut-on lire dans une expertise médicale que Lyon News s’est procurée. Des visites dans plusieurs hôpitaux spécialisés à Nantes, Paris et Genève n’y changent rien. “Aucun des experts consultés n’a laissé d’espoir thérapeutique”, poursuit l’expertise. Depuis, l’homme se bat contre son employeur pour obtenir réparation. Un parcours du combattant, loin d’être terminé.


JUSTICE “Je ne peux plus rien faire” “Avez-vous assez de lumière pour écrire ?” demande Jean-Michel, lors de notre entretien. “Est-ce que la lampe est allumée ? Je ne sais pas, je ne vois plus rien.” Cela fait plus de 4 ans que ce passionné de photo, qui croquait la vie à pleines dents, est plongé dans le noir. Plus de 4 ans qu’il se bat pour ses droits. Plus de 4 ans qu’il se sent abandonné par tous. “Sympathique, serviable, plein de vie”, c’est ainsi que le décrivent ses amis. Un baroudeur dans l’âme qui avait travaillé à 1200m d’altitude sur un barrage EDF dans les Alpes, puis sur un voilier au large de l’île des Embiez (Var) ou encore sur un bateau sur le lac des Quatre-Cantons (Suisse). Amateur de moto, il conduisait une Kawasaki Ninja 1200 et une Suzuki Katana 1100, deux grosses cylindrées, ainsi qu’un quad. Avec ses amis, on le trouvait sur toutes les routes de France. Pour se poser entre deux virées, il s’était acheté en 2001 avec son frère Dominique, une maison de vacances à Usson-en-Forez (Loire). Les deux frangins l’avaient entièrement retapée. Depuis l’accident, plus rien n’est comme avant. “Je ne peux plus rien faire”, se résigne Jean-Michel, qui a dû vendre ses motos. Il ne lui reste plus que la maison de campagne. Où il a de plus en plus de mal à s’y rendre.

Michel doit désormais faire appel à Optibus pour ses déplacements et payer les billets de train de sa poche. “Ils me traitent comme un chien”, s’indigne l’ancien commis de cuisine. Nouvelle désillusion, en août 2009, Jean-Michel s’était inscrit à un stage de six mois à la Ramade. Cet établissement nîmois réputé apprend aux personnes non-voyantes à retrouver l’autonomie. La direction avait donné son feu vert et promis de prendre en charge le coût du stage (71 000 euros). Puis, quelques jours avant le départ, l’hôpital fait volte-face. “Un coup de vache”, fustige Jean-Pierre Le Coultre, délégué syndical CCT. “Ça s’est fait au dernier moment, pendant les congés. Il n’y avait personne pour prendre la défense de Jean-Michel.” Pour le responsable syndical, “la direction se contente (désormais) du stricte minimum.” Nouveau coup dur le 3 mars 2010. La commission de réforme de l’hôpital se penche sur le cas de Jean-Michel. Composée de médecins, de représentants du personnel et de la direction, elle est chargée de statuer sur son état de santé. La décision tombe comme un couperet. La commission envoie Jean-Michel en retraite anticipée. Une catastrophe financière pour cet ancien commis de cuisine, qui aurait alors dû se débrouiller avec 700 euros par mois. Sans aucun espoir de retravailler un jour.

Quelques aides... puis plus rien

“C’était la solution de facilité”, s’indigne Jean-Pierre Le Coultre. La décision provoque l’ire des syndicats et l’intervention de l’avocat de JeanMichel. Devant la fronde, l’hôpital fait marche arrière et décide finalement de le réintégrer.

Visiblement embêté par cet accident de travail, la direction du Vinatier s’était d’abord montrée avenante. Elle a fourni à Jean-Michel un ordinateur adapté, financé quelques cours de braille, pris en charge ses déplacements et payé une femme de ménage. Puis, à partir de 2008, plus rien. Jean-

Ce n’est toutefois qu’en avril 2011, 3 ans et demi après l’accident, que l’hôpital lui aménage un poste de standardiste (vignette). Après une formation de 10 jours, Jean-Michel y travaille d’abord le matin, puis depuis avril toute la journée. Mais le combat juridique continue.

Un jugement sévère à l’encontre du directeur Le 22 avril 2010, le Tribunal correctionnel de Lyon juge Dominique Valmary, le directeur de l’hôpital au moment des faits. Le jugement, que Lyon News a pu consulter, le reconnaît coupable de “blessures involontaires” et de “mise à disposition d’équipement de travail sans respect des règles d’utilisation”. “Maladresse, imprudence, inattention, négligence” le verdict du tribunal est sévère. Le mauvais état du chariot était “dû à sa vétusté et à son utilisation non conforme aux recommandations du constructeur”, écrit le juge, “l’entretien était assuré par des réparations de fortune”. Depuis, Dominique Valmary a quitté l’hôpital. Pas les chariots. “L’administration ne veut pas dépenser de l’argent”, s’indigne Jean-Pierre Le Coultre de la CGT. Ainsi, la cuisine continue de travailler avec du matériel vétuste et non conforme, au moins jusqu’en 2014 et une réorganisation complète du service. Sollicité par Lyon News, le nouveau directeur de l’établissement Hubert Meunier a refusé de s’exprimer, estimant dans un courriel que “le Centre Hospitalier le Vinatier n’a pas été mis en cause en tant que personne morale dans cette affaire” et rappelant que “le règlement a fait l’objet d’un protocole d’accord amiable entre le conseil de Monsieur Viret et notre avocat.” Accord amiable qui tarde toutefois à se concrétiser. L’hôpital traine des pieds pour payer et multiplie les demandes d’expertises. Jean-Michel a ainsi dû passer trois examens cliniques rien que cette année. De quoi désespérer l’ancien commis de cuisine : “Parfois, je pète les plombs !” = M.A.

LYONNEWS

11


ECONOMIE L’Internet mondial avait rendez-vous à Lyon

Un rendez-vous incontournable qui comptait parmi ses conférenciers, l’inventeur du web Tim Berners-Lee, la commissaire européenne à la société numérique Neelie Kroes et le philosophe Bernard Stiegler. Google, Microsoft, le moteur de recherche français Exalead ou encore la maison d’édition Le Robert avaient également répondu présent. Pour la première fois en Europe, la conférence mondiale du web a dépassé le cap des 1000 participants. 1800 personnes s’étaient enregistrées pour suivre l’évènement à la Cité internationale. L’occasion pour les Lyonnais de découvrir les dernières nouveautés du numérique. A l’instar du Google art project, une gigantesque base de données en ligne, recensant des milliers d’œuvres d’art, en provenance de 155 musées du monde entier et reproduites avec une précision jamais atteinte sur le web. L’Université de Lyon, co-organisateur de l’évènement, a présenté, elle, quelques-unes des technologies développées par ses chercheurs, comme une visite virtuelle en 3D de la ville de Shanghai à travers les siècles, ou un logiciel de transcription en braille.

Le Grand Lyon, terre d’innovation Sur le stand du Grand Lyon, une vingtaine d’entreprises de l’agglomération se relayaient pour présenter leurs solutions aux visiteurs. Elles sont spécialisées dans l’e-learning, les plateformes d’e-mail ou encore le partage de données 3D. 12

LYONNEWS

© Michael Augustin

Pendant cinq jours, Lyon était le centre de la toile mondiale. La capitale des Gaules a accueilli du 16 au 20 avril la 21ème conférence internationale du web www2012, réunissant quelques représentants majeurs d’Internet, autour du thème Web and society.

Les activités numériques représentent 22 000 emplois dans le Grand Lyon. L’agglomération essaie de fédérer ces sociétés dans plusieurs structures. Imaginove, un pôle de compétitivité spécialisé dans le cinéma, l’audiovisuel et le jeu vidéo, regroupe ainsi 200 entreprises. 86 projets de recherche ont été labellisés dans ces domaines, pour un montant total de 127 millions d’euros. La grappe d’entreprises Cluster edit compte, elle, 310 adhérents dans le domaine de l’édition de logiciels.

Des conférences scientifiques de haut vol Manifestation la plus citée dans les publications scientifiques dédiées à Internet, www2012 était surtout un lieu d’échanges entre spécialistes et utilisateurs, les aidant à anticiper l’avenir numérique et ses conséquences sur la société. “Une occasion de communiquer nos compétences et la mise en relation de nos entreprises, nos universités, nos chercheurs avec tout ceux passionnés du numérique”, avait espéré Gérard Collomb, maire de Lyon. Une table ronde a ainsi planché sur la question Le web, un droit de l’homme ? tandis qu’ailleurs, une soixantaine d’ateliers ont porté sur les liens entre le web et l’économie, l’éducation, le design, l’accessibilité... La conférence se poursuit dans sa partie off jusqu’en septembre, avec notamment un focus sur le journalisme web.=M.A.


LYONNEWS

13


ECONOMIE Aéroport : la fréquentation s’envole Quatrième aéroport français (derrière Charles de Gaulle, Orly et Nice), Lyon Saint-Exupéry n’arrête pas de croître. 8 437 141 voyageurs y ont embarqué en 2011, record absolu. Cette année, l’aéroport accueille 11 nouvelles compagnies (et en perd autant) et ouvre 9 nouvelles destinations. Un ambitieux programme immobilier devra lui permettre d’accueillir 17 millions de passagers en 2020.

L’AÉROPORT EN CHIFFRES Low-cost : 1 763 262 passagers Compagnies régulières (hors low-cost) : 5 923 909 passagers Charter : 630 500 passagers Transit : 119 470 passagers Trafic international : 62% Principales compagnies : Air France (39% de part de marché), easyJet (19%), Lufthansa (11%) Chiffre d’affaires : 146,8 millions d’euros Résultat net : 11,5 millions d’euros Endettement brut : 104,4 millions d’euros

+5,7 %. C’est la hausse du trafic enregistré par l’aéroport lyonnais en 2011. Une progression qui lui a permis de franchir pour la première fois la barre des 8 millions de passagers. Et ceci malgré le Printemps arabe qui a causé une perte de 200 000 voyageurs. Le trafic charter a ainsi connu un recul de 17,1 %, tandis que les compagnies low-cost enregistrent une croissance de 19,9 %. Le chiffre d’affaires suit l’évolution du trafic global avec une hausse de 5,3%, tandis que le résultat net fait un bond de 18,1%.

L’aéroport s’agrandit D’une capacité actuelle de 10,5 millions de passagers, l’aéroport risque d’être à l’étroit dans 5 à 6 ans. Afin de suivre sa croissance, et surtout celle de l’offre low-cost, la construction d’un nouveau terminal 3 vient d’être lancée. D’une superficie de 70 000 m², il permettra à l’aéroport de doubler de taille d’ici à 2020. Les premiers 40 000 m² devront être achevés en 2016, afin d’accueillir la Coupe d’Europe de football, organisée en France cette année-là, et dont certains matchs sont annoncés à Lyon. 14

LYONNEWS

Le nouveau bâtiment, en rouge sur le schéma, sera dédié aux compagnies low-cost. Il remplacera le complexe métallico-textile actuel du terminal 3 et comprendra une zone commerciale de 10 000 m², commune aux terminaux 1 et 3. Parallèlement, le terminal 1 effectuera un grand toilettage et se dotera de deux nouveaux postes dédiés aux avions gros porteurs, dont un dimensionné pour accueillir l’Airbus A380. Le coût du chantier : 200 millions d’euros (110 millions pour la première tranche avant 2016).

L’offre s’élargit Le programme été 2012 s’enrichit de 9 nouvelles destinations : Chlef (Algérie), Funchal (Portugal), Moscou (Russie), Naples (Italie), Palma de Majorque (Espagne), Reykjavik (Islande), Sfax (Tunisie), Southampton (Angleterre) et Tlemcen (Algérie). Au total, 89 villes françaises et étrangères (hors charter) sont desservies directement à partir de l’aéroport lyonnais.. =M.A.


LYONNEWS

15


MONDE

© Michael Augustin

Présidentielle : le FN affole la presse étrangère

“Le poison blond”. A côté de ce titre sans équivoque une photo de Marine Le Pen, le point brandi d’un geste rageur. Le ton est donné. Au lendemain du premier tour, le tabloïd allemand Bild explique dans son article comment “la patronne du parti d’extrême droite veut bouleverser le système politique” en France. “Sortie de l’UE et de l’Euro, immigration”, le journal égrène les fondamentaux de la troisième femme de l’élection présidentielle. “Marine Le Pen est devenue faiseuse de roi”, s’inquiète le quotidien. La candidate frontiste a engrangé 6 421 773 voix, soit 1,6 millions de plus que son père en 2002. Un succès qui préoccupe à l’étranger. “L’ouragan Le Pen” inflige une “gifle” à Sarkozy, estime le quotidien italien La Repubblica, évoquant le “suffrage de la colère (…) obtenu par le Front national, le parti xénophobe”. Même son de cloche au Süddeutsche Zeitung, le grand journal allemand de centre-gauche, qui dénonce “un avertissement fatidique pour toute l’Europe”. Les Français “sont frustrés à la vue de l’état de leur pays et en colère contre leur président”, analyse de son côté l’hebdomadaire Der Spiegel. “Avec un taux de participation de 80 %, les Français ont massivement et volontairement dit ‘non’ au président bling-bling et voté pour d’autres que lui”, renchérit le quotidien belge Le Soir, qui ne donne pas cher de l’avenir politique du président sortant. “Sarkozy (…) devra gagner à la fois les voix de l’extrême droite et du centre – ce qui serait en tout état de cause une prouesse inédite dans l’arithmétique politique”. Même analyse du quotidien suisse Le Temps, dont un 16

LYONNEWS

correspondant a suivi la soirée électorale au QG du Front national. “Les militants ont prévenu que pour rien au monde ils ne donneraient leur voix au président sortant”, a-t-il noté.

Le Beaujolais, terre frontiste ? Si Marine Le Pen a réalisé dans le Rhône un score inférieur (15,09%) à son résultat national (17,90%), elle a ses bastions dans le département. Dans 3 circonscription, elle frôle voire dépasse les 20% : la neuvième (Anse, Beaujeu, Belleville, Monsols,Villefranche-sur-Saône -21,03%), la 11ème (Condrieu, Givors, Mornant, Saint-Symphorien-d’Ozon -19, ible au second tour, un candidat doit réunir au moins 12,5% des inscrits. Si le Front national réitère ses scores du premier tour de la présidentielle, il pourra ainsi se maintenir dans 6 circonscriptions du Rhône : les 8ème, 9ème, 10ème, 11ème, 13ème et 14ème. “Les Français prennent conscience que l’arc républicain (pour faire barrage au FN, ndlr) ne ressemble à rien”, veut croire le secrétaire départemental, dont l’objectif est clair : “devenir la première force d’opposition à la gauche”. =M.A.


NOS SERVICES

ACCUEIL EVENEMENTIEL

• Accueil • Passage micro • Orientation • Placement en salle • Accompagnement • Enregistrement • Pointage • Service voiturier • Remise de badges • Service chauffeur • Vestiaires • Distribution de documents • Remise de cadeaux • Gestion de parking

FIELD MARKETING

• Animation commerciale • Force de vente supplétive • Optimisateur de linéaires • Mise en place de PLV • Démonstration de produits • Street marketing • Animation micro • Animation nuits • Visite mystère • Opération commando • Enquête qualité • Road show

ACCUEIL EN ENTREPRISE

• Accueil physique • Accueil téléphonique • Gestion des salles de réunion • Help Desk & Travel Desk • Gestion des courses et des coursiers • Gestion de la décoration florale • Gestion des agendas • Gestion du courrier • Gestion des réservations de taxis • Gestion de la reprographie • Gestion de la billetterie de voyages • Conciergerie

ACCUEIL PASSAGERS

• Gestion des flux des passagers • Accueil des passagers • Services aux VIP • Enregistrement des passagers • Gestion des salons First et Business • Handling • Gestion de la manutention bagages • Gestion des desk litige • Gestion de la billetterie • Gestion des centres de services • Orientation

www.cityone.fr 3 rue Castries • 69002 Lyon • 04 78 42 53 92 • contact.lyon@cityone.frLYONNEWS

17


MONDE Sondages avant 20 h : les sites étrangers ont cartonné “Nous n’avions jamais eu un tel trafic depuis la naissance du site en 1997”, a déclaré Yves Thiran, responsable du site internet de la Radio Télévision Belge Francophone (RTBF) au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle française. Comme lui, les sites internet francophones étrangers qui ont publié les estimations de résultats avant 20h ont connu des pics d’audience exceptionnels : 180 000 internautes connectés entre 19h et 19h30 pour la RTBF, soit 80 fois la fréquentation d’un dimanche ordinaire, tandis que le site du quotidien belge Le Soir a carrément été paralysé entre 19h et 20h.

Car en France, l’article L. 52-2 du code électoral interdit la diffusion de toute estimation, “par tout moyen de communication”. Une règle généralement respectée par les journalistes français mais qui ne s’applique pas aux médias situés à l’étranger. Ceux-ci s’y sont donnés à cœur joie. Et les données ont aussitôt circulé sur Internet et notamment sur le réseau social Twitter. Les internautes s’étaient auparavant mis d’accord sur un système d’encodage pour chiffrer leurs messages. Car l’infraction est passible d’une amende de 75 000 euros pour un individu et de 375 000 euros pour une entreprise de presse. “Le prix du flan à drôlement augmenté en Guadeloupe mais les Rolex sont en solde. Je répète...”, signifie une avance de François Hollande outre-mer et “les Pays-Bas mènent 2-0 contre la Hongrie à la mi-temps” donne même l’écart. Pour néanmoins s’y retrouver, le motclé #RadioLondres indiquait qu’on parlait bien d’élection et non de foot. Pas moins de 76 741 messages ainsi labellisés ont été recensés par le site spécialisé Topsy.com, postés entre 18h et 20h, le soir du premier tour. Et les Lyonnais n’ont pas été en reste. @LoubiaGirl n’était ainsi pas loin du compte avec sa “Météo européenne : Tulle 28°, Neuilly 25°, Berlin 16°, Moscou 16°, Pau 10° seulement”, tout comme @BeffaraMarine, qui avait choisi un autre codage : “Le flan 28, le nain 26, voldemort 16, cravate rouge 13, mais euuh 11”, tandis que @dclauzel 18

LYONNEWS

ne s’était pas embarrassé de telles précautions : “Hollande 28-30%, Sarkozy 24-28%, Le Pen 17-20%, Mélenchon 10-13%, Bayrou 9-10%”. Si ces internautes ne risquent probablement pas grandchose, le parquet de Paris a toutefois annoncé l’ouverture d’une enquête sur les sites belges de la RTBF et du Soir ainsi que le blog Résultats 2012, hébergé pourtant en NouvelleZélande. En France, l’AFP qui avait adressé des estimations à ses seuls abonnés, est également visée.

Une loi obsolète ? Ce zèle judiciaire pourrait bien sonner le glas d’une loi largement jugée obsolète. Une hypothèse évoquée par la justice dès... 1999. Cette année-là, le Conseil d’Etat avait jugé que “du fait de la diffusion des résultats de sondages par des chaînes de télévision ou des journaux étrangers, ou par les opérateurs de réseaux de communication par ordinateurs, l’interdiction édictée par la loi (a) cessé d’être nécessaire.” Deux ans plus tard, la Cour de cassation a d’ailleurs annulé deux condamnations visant le Parisien et France Soir. La loi survivra-t-elle aux élections de 2012 ? Rien n’est moins sûr. D’autant plus que seul 0,72% des électeurs affirment avoir été influencés dans leur vote par la publication des sondages avant 20h, selon un sondage Atlantico/ Mediaprism.=M.A.


Photos © Ville de Lyon M. Chaulet

LA CONFLUENCE, c’est aussi L’EMPLOI

(

7 000 emplois dont 2 500 créés LYONNEWS

19


URBANISME

Photos © Armin Hess & COOP HIMMELB(L)AU

Musée des Confluences : le cristal brillera en 2014

“Une architecture puissante, qu’on aime ou qu’on n’aime pas”, juge Hélène Lafont-Couturier, la nouvelle directrice des musées du département du Rhône (Confluences, Fourvière, Saint-Romain). L’architecture déconstructiviste, baptisé Cristal Nuage, est l’œuvre de l’agence autrichienne Coop Himmelb(l)au, à qui on doit entre autres la BMW Welt à Munich, le siège de la Banque centrale européenne à Francfort ou l’Opéra de Guangzhou (Chine).

Un chantier d’envergure Un socle semi-enterré de 183 m de long sur 90 m de large et 8 m de haut, aux murs inclinés, forme la base du musée. Il accueillera notamment les locaux techniques et les salles de préparation. On y trouve également deux auditoriums d’une capacité de 120 et 340 places. Le plus petit des deux dispose de sièges amovibles, per20

LYONNEWS

Un puzzle tridimensionnel de plus de 100 000 pièces. Le futur Musée des Confluences donne bien du fil à retordre aux équipes de Vinci, en charge de ce chantier unique par sa complexité. 20 000 m³ de béton et 6600 tonnes d’acier sont nécessaires pour donner naissance à ce bâtiment futuriste. mettant aux spectateurs de s’allonger lors de manifestations “particulières”, explique Xavier Gailhot, responsable de l’accueil des publics. Le socle achevé, la centaine d’ouvriers qui s’affaire sur le chantier, s’est attaquée depuis l’automne dernier à la charpente en acier : un gigantesque meccano de 100 000 pièces pour supporter la toiture en inox et verre. Pas moins de 250 000 boulons sont nécessaires pour assembler les poutres. Sur cette structure viendront alors se poser 17 000 plaques en inox et 300 panneaux photovoltaïques pour la partie nuage ainsi que 1500 vitres qui formeront le cristal. Et il n’y a quasiment pas deux pièces identiques. La partie nuage s’élève sur 5 niveaux et culmine à 37 m de hauteur. D’une surface utile de 8700 m², il renferme les salles d’exposition, mais aussi des espaces de restauration et des bureaux. La partie cristal, au nord du bâtiment, sous sa verrière de 36 m

de haut, s’ouvre vers la ville. C’est par ici qu’on accède au musée. La bâtisse offre 6000 m² de surface d’exposition : 3000 m² pour la collection permanente et autant pour des expositions temporaires. Celles-ci sont réparties en 5 salles de 200 à 1500 m².

Des retards qui s’accumulent, un prix qui explose Toutefois, tout n’a pas été simple. Le chantier a démarré en 2006, mais rapidement les problèmes se sont accumulés.A peine les fondations creusées, un premier groupement d’entreprises a jeté l’éponge en 2008. De consultation infructueuse en appel d’offres, Vinci fut désigné en janvier 2010 pour reprendre les travaux qui n’ont redémarré qu’à la rentrée de la même année. Entretemps, le coût du bâtiment est passé de 60 à 200 millions d’euros.=M.A.


LYONNEWS

21


© Annik MH de Carufel

ENVIRONNEMENT

Gaz de schiste : mauvaises notes pour Sarkozy et Hollande Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon en haut du classement, Nicolas Sarkozy et François Hollande au fond du puits, voilà le résultat d’une enquête menée par les collectifs Rhône-Alpes contre le gaz de schiste. Les militants avaient envoyé un questionnaire aux candidats à la présidentielle. Le dépouillement a réservé quelques surprises. Si le bon classement d’Eva Joly sur une question liée à la protection de l’environnement, n’est pas une surprise, la préférence des militants va toutefois au candidat du Front de gauche. “Chez Jean-Luc Mélenchon, la question s’inscrit dans un véritable projet de société” explique Paul Reynard du collectif Stop au gaz de schiste 07, “Eva Joly c’est plus du ‘votez pour moi’”.

Gaz de schiste, késako ? Pour connaître avec précision la position des candidats, le collectif leur a adressé 7 questions portant sur la recherche, l’exploration et l’exploita22

LYONNEWS

tion du gaz de schiste. Si ces deux dernières sont interdites par la loi Jakob depuis le 13 juillet 2011, la recherche, elle, reste autorisée. 73 permis de forage ont ainsi été accordés en France et 65 demandes sont actuellement en cours d’instruction. Les 5 permis en vigueur en RhôneAlpes concernent les communes des Moussières (Jura) et Gex (Ain), ainsi que la Plaine et le Bassin d’Alès (Ardèche et Gard). “En France, seule Total dispose de la technique nécessaire, tous les autres permis sont accordés à des sociétés étrangères” souligne Paul Reynard, notamment des groupes américains, canadiens et anglais. Contrairement au gaz conventionnel, contenu dans des poches souterraines qu’il suffit de percer, le gaz de schiste se trouve prisonnier dans la roche de façon diffuse, disséminé dans une multitude de petites poches. Pour le libérer, il faut donc fracturer la roche en injectant sous haute pression de l’eau mélangée à des produits chimiques. “C’est la seule tech-

nique” souligne le militant anti gaz de schiste. Or, ce procédé comporte de nombreux risques pour l’environnement et la santé. Il libère ainsi du méthane, un gaz à effet de serre 25 plus dangereux que le CO2, mais aussi des substances cancérigènes. “En Allemagne, on a trouvé du benzène dans l’eau potable” précise Paul Reynard, un solvant inflammable et toxique.

Faut-il s’opposer à la recherche ? Si les candidats les plus vertueux, s’opposent à toute extraction du gaz de schiste, François Hollande et Nicolas Sarkozy comptent poursuivre les recherches. Or, les permis de recherche, accordées pour 5 ans, renouvelables 2 fois, autorisent les compagnies à vendre le gaz extrait. “Une fois qu’elles ont investi dans le forage, elles vont aller jusqu’au bout” s’inquiètent les opposants. D’où la mauvaise note attribuée aux deux finalistes de l’élection présidentielle.=M.A.


ASSURANCES Le conseil et le service : bien plus qu’un simple prix

L’équipe de Lyon News forte de son analyse permanente de l’actualité, a décidé, face au changement et l’évolution constante des lois et des garanties dans le domaine de l’assurance, de faire appel à un expert en assurances. Que l’on soit particulier ou professionnel, il est important d’avoir un interlocuteur direct qui sera appelé à nous conseiller, nous orienter et à négocier nos meilleures contrats. C’est pour cela que Lyon News a fait appel à Séverine Baud du Cabinet Baud & Associé, courtier en assurance pour nous permettre de trouver la solution la plus adaptée aux problématiques qui se présentent à nous au quotidien.

Séverine Baud / Courtier Cabinet Baud et associé / photo Alain Rico

Chaque mois, elle traitera pour vous, un sujet d’actualité, et en tant qu’intermédiaire en assurance, elle vous apportera les réponses les plus pertinentes. Spécialisée dans le secteur des sociétés, elle vous fera une expertise dans des domaines tel que la responsabilité civile professionnelle, la Multirisque Pro/bureau, la flotte automobiles, prévoyance/retraite, santé, propriétaire non occupant, responsabilités du chef d’entreprise, le multirisque industriel, et le bris de machine.

LA NOUVELLE GÉNÉRATION DE COURTIERS À LYON !

Ses compétences s’étendent aussi dans le transport avec un montage de contrat : stock/transit. Le particulier trouve aussi une place importante au sein de ce cabinet avec la souscription de contrat pour l’ automobile ( compris les véhicules haut de gamme), habitation, santé, protection juridique, assurance de prêts. A partir du mois prochain Severine Baud et Lyon News vous proposent de repondre à toutes vos attentes dans le secteur parfois épineux du monde de l’assurance.

Contact : Séverine Baud Tél : 04 86 68 50 20 Fax : 04 37 48 96 30 Portable : 06 31 16 89 79 Email : s.baud@baud-associe.com LYONNEWS

23


DOSSIER

© Alain RICO

24

LYONNEWS

du mois


Gérard Collomb : “ Nous voulons construire une ville agréable et attractive qui bouge” Lyon évolue, ses quartiers se métamorphosent. Le maire de la ville nous livre sa vision de la ville du futur.

n Pourquoi tous ces chantiers ? Quand je suis arrivé à la tête de la Mairie de Lyon, mon modèle était Barcelone. Cette ville, en espace de 15 ans avait fait une percée exceptionnelle. Lyon aujourd’hui a tous les atouts pour devenir une grande ville européenne. Nous voulons construire une ville agréable et attractive qui bouge. n Quel rôle jouera la Confluence ? Avant, c’était une grande friche industrielle. On y avait relégué tout ce qu’on ne voulait pas dans la ville. Aujourd’hui, la ville a franchi les voutes et la Confluence est devenue le prolongement de la Presqu-île. On y trouve main-

tenant un quartier d’une beauté exceptionnelle. L’ouverture du pôle de loisirs a donné définitivement à ce quartier sa place dans la ville.

Aujourd’hui on se plaint que le quartier attire trop de personnes. J’aime mieux ça que le contraire.

n Est-ce que ce quartier ne manque pas un peu de transports ? N’aurait-il pas fallu prolonger le métro A ?

n Parlons architecture. On voit souvent dans la presse des photos du cube orange de Jakob + MacFarlane. Mais c’est à chaque fois le même cube orange...

Dans le passé il y a eu beaucoup de projets pour ce quartier. Aucun n’a jamais réussi. Si on avait voulu construire un métro, il aurait fallu 7 ou 8 ans pour le faire. C’est à dire, la Confluence serait aujourd’hui toujours un désert. Pour que les choses aillent plus vite, nous avons prolongé le tramway et nous construisons un nouveau pont pour lui permettre de rejoindre le métro à Debourg.

Il y en a un autre qui va arriver. Les mêmes architectes construisent un rectangle vert pour Euronews. Et il y aura d’autres beaux immeubles à la Confluence. Je pense que le pôle de loisirs de Jean-Paul Viguier est réussi. L’architecture de l’autre côté de la place nautique est également d’une beauté fabuleuse. La Confluence sera une collection d’architectures.

LYONNEWS

25


DOSSIER

du mois n On ne peut pas dire que la Part-Dieu soit d’une grande beauté. N’aurait-il pas fallu tout raser et recommencer à zéro ?

© Alain RICO

Ce serait trop radical. La PartDieu, c’est le plus grand centre d’affaires en dehors de la Défense : environ 1 million de mètres carrés.

n Et la deuxième phase de la Confluence, plus sobre ?

de la ville à travers de multiples installations.

Du côté Saône, on a ce fleuve un peu nonchalant, à qui il fallait des architectures un peu folles, italiennes. De l’autre côté, on a le Rhône plus puissant. Il y faut une architecture plus rigoureuse.

n Avec le lancement du pôle de loisirs, une navette fluviale a fait son apparition sur la Saône. Pourquoi ne pas généraliser ce mode de transport ?

n Il y aura à nouveau des tours... Nous devons arrêter l’étalement urbain. Partout dans le monde, on voit se développer des tours. Mais il faut que l’architecture de ces tours soit réussie. n Pourquoi le projet des rives de Saône ? C’est un projet totalement différent des berges du Rhône. Ce sera une promenade plus intime de la Confluence jusqu’à l’Ile Barbe de manière continue, puis une mise en valeur des belles perspectives du val de Saône jusqu’à Neuville. Nous commençons les travaux en ce mois d’avril. La première tranche prévue sur ce mandat sera réalisée d’ici 2014. Ce n’est pas uniquement un projet paysager mais également artistique. Nous voulons que l’art contemporain entre au cœur 26

LYONNEWS

Vous ne pouvez accoster qu’en remontant le courant. La manœuvre prend donc un certain temps. Si c’est pour votre plaisir, cela n’a pas beaucoup d’importance que ça dure à chaque fois 10 minutes. Mais si c’est le matin pour se rendre à son travail, ça devient un peu plus difficile. Vraisemblablement, nous continuerons à développer un mode de transport fluvial, mais plus pour le loisir. n Parlons de la Part-Dieu. On ne voit rien venir... Le mot est osé ! Nous avons construit la deuxième tour de Lyon, la tour Oxygène, et complété le centre commercial. A partir du mois de juillet, la tour Incity va commencer à se construire. Deux tours en 10 ans, c’est exceptionnel en France, hors région parisienne.

On va donc essayer de faire muter ce qui existe. On va par exemple transformer le centre commercial en créant sur le toit une grande place de la superficie de Bellecour, avec des bars et des restaurants. De la même manière, nous sommes en train de travailler avec Vinci pour sortir de terre à côté de la gare ces grands porteurs hôteliers qui manquent des fois lors de grands évènements au Palais des congrès ou au Parc d’exposition. Par ailleurs, nous avons attaqué le projet Garibaldi pour faire de cette autoroute urbaine en cœur de ville, une allée paysagère, un peu comme à Mermoz, où nous avons détruit l’autopont. Garibaldi va devenir une artère arborée avec quelques filets d’eau qui vont couler le long de la rue. La première section sera terminée en 2014. Elle coûte 80 millions d’euros. La livraison complète jusqu’ à l’avenue Berthelot se fera sous le prochain mandat. Et un jour, il faut qu’on passe sous la voie ferrée jusqu’à Gerland. n Vous parliez de la gare. Elle est totalement saturée... La gare Part-Dieu est la plus grande gare de correspondance de France. Il faut qu’on prenne exemple sur des villes comme Berlin ou Barcelone, où les gares ont 2 niveaux : un pour les TGV, l’autre pour les TER. C’est un projet qui coûtera à peu près 2 milliards d’euros. L’Etat doit en supporter une grande partie,


les collectivités locales le reste. C’est un projet à 10-15 ans. D’ici-là nous sommes en train de repenser le hall de la gare et de créer des voies supplémentaires. n En Presqu’île, la zone piétonnen’a pas évolué depuis sa création sous Pradel. Avez-vous des projets ? Vous voyez aujourd’hui se transformer la place des Jacobins. C’était un véritable rond-point automobile. Nous allons en faire une vraie place. Petit à petit, ce centre-ville bouge. A 15-20 ans, au fur et à mesure que la ville se développe, nous allons vers une place de plus en plus importante pour les piétions et les modes doux au sein de la Presqu’île. Mais j’essaie de faire cela en préservant certains équilibres.

© Icade/Cirmad - Chaix & Morel

=Propos recueillis par Michael Augustin

© AIA Architectes - Albert Constantin - Atelier la Rize - Foncière des Régions

Focus : la Part-Dieu entame sa mue Deuxième pôle tertiaire après la Défense, la Part-Dieu accueille 1 000 000 m² de bureaux et 40 000 emplois dans 2 200 entreprises et administrations. Un gigantesque machin qui a poussé de façon anarchique depuis 1960, date à laquelle Louis Pradel a racheté l’ancienne caserne qui occupait alors le site. Le Grand Lyon a lancé un ambitieux projet pour en faire un quartier à vivre.

La Part-Dieu démolie et reconstruite... partiellement “Il serait temps qu’on commence à démolir à la Part-Dieu”, s’était écrié Charles Delfante, qui avait supervisé l’aménagement du quartier dans les années 60 et 70. L’ancien chef du service d’urbanisme de la ville de Lyon, décédé début janvier, semble avoir été écouté… en partie. Après la démolition de la tour UAP, qui laissera la place au projet Incity, ce sera au tour des hôtels Athéna et Novotel de disparaître du paysage lyonnais. Ils seront remplacés par un complexe accueillant 450 chambres d’hôtel 4 étoiles sous enseigne InterContinental et Accor, ainsi que 95 000 m² de bureaux. Le projet a été confié à Vinci Immobilier, qui vient de lancer un concours international d’architectes. Non loin de là, le petit immeuble de bureaux planté au milieu de la place Béraudier, aura également vécu ses derniers jours. En mars, le Grand Lyon a réussi à l’acheter, après un long bras de fer avec son propriétaire. Le bâtiment étant construit sur une dalle, la démolition s’annonce toutefois ardue et pourrait durer 12 à 15 mois.

La petite bâtisse de trois étages à l’angle des rues des Cuirassiers et du Dr Bouchut, face à la sortie sud du centre commercial, devra également disparaître pour laisser la place à deux tours : une petite d’une trentaine de mètres de haut, comprenant au rez-de-chaussée des commerces, et une grande d’une centaine de mètres. Celle-ci communiquera avec l’actuelle tour EDF, réhabilitée. La livraison est prévue pour 2015 au plus tôt.

Une gare souterraine ? Avec 100 TGVs qui s’y arrêtent chaque jour, la gare voit passer quotidiennement 120 000 personnes. Conçue pour un tiers de cela, elle craque de partout. Des projets d’extension sont dans les cartons, mais coûtent cher. Gérard Collomb souhaite créer une gare à deux niveaux (voir interview ci-contre). Un chantier estimé entre 2,5 et 3,8 millions d’euros. “C’est un projet à 10-15 ans”, précise le maire de Lyon. Quant au centre commercial, plusieurs projets visent à embellir ce que Charles Delfante a qualifié de “caisse à savon”. Un jardin suspendu sur le toit pourrait accueillir bars et restos et donner accès aux cinémas alors relocalisés dans les étages du parking attenant. L’accès au toit se fera par un escalator monumental installé à l’angle des rues Servient et Vivier-Merle, ou par une serre géante, prévue sur le terrain vague entre le centre commercial et l’immeuble des impôts, et sans doute surmontée d’une autre tour de bureaux.=M.A. LYONNEWS

27


SPORT Enquête : OL, que prépare vraiment Aulas ?

© Michael Augustin

A quelques semaines de la fin de sa première saison en tant que coach, Rémi Garde présente un bilan contrasté. Sa nomination correspond néanmoins à un retour aux valeurs fondatrices du club. Explications.

A l’heure où nous mettons sous presse, les Rhodaniens ont déjà concédé cette saison 11 défaites en Ligue 1 (dont 9 à l’extérieur), le pire bilan depuis la saison 1997-1998. S’il se trouve au pied du podium, le club accuse 6 points de retard sur Lille, troisième. Plus que jamais, la Ligue des champions semble échapper aux Lyonnais. Une première après douze participations consécutives. Pour un club comme Lyon, quinzième valeur marchande de la planète, l’absence de Ligue des champions marquerait un véritable coup d’arrêt. Sportivement, des joueurs comme Bastos, Cissokho ou Källström pourraient être tentés d’aller voir ailleurs au prochain mercato. Mais c’est surtout financièrement que le bât blesse. Car une qualification en Ligue des champions rapporte au bas mot 20 millions d’euros. On comprend donc mieux les efforts de Jean-Michel Aulas, qui rappelle sans cesse à ses joueurs et aux médias que la priorité est le championnat de France, par lequel passe une participation à la Coupe d’Europe.

Un retour aux fondamentaux En homme d’affaires avisé, Jean-Michel Aulas sait qu’au football comme ailleurs, tout n’est qu’histoire de cycles. L’arrivée au club d’un entraîneur comme Rémi Garde, novice et du cru, serait donc la première étape dans la volonté du président Aulas de ramener l’OL à ses fondamentaux sportifs. Bien avant l’âge d’or des années 2000, dans les années 70, Lyon ne visait pas le podium. C’était une équipe de Coupes. Imprévisible. Redoutable. Capable d’exploits sportifs comme de désillusions soudaines. Des

28

LYONNEWS

qualificatifs que l’on retrouve cette saison dans cet OL new-look, plus terroir qu’européen. Après deux années fortement déficitaires (-35 millions d’euros en 2009/2010 et -28 millions en 2010/2011), la priorité est désormais aux économies, avec la vente de joueurs à forte valeur marchande et de gros salaires. Le budget du club est chaque année revu à la baisse, afin de combler les pertes du club et de préparer l’entrée de l’OL dans le futur fair-play financier. En conséquence, les objectifs sont eux-aussi revus à la baisse. En janvier 2011, le président déclarait encore vouloir “remporter la Coupe d’Europe dans les quatre années à venir”. Il se contente aujourd’hui d’une simple présence sur le podium de la L1. En réduisant considérablement le train de vie de l’OL, Jean-Michel Aulas a semble-t-il déjà prévu le coup d’un point de vue économique. A moins que des investisseurs étrangers ne mettent de l’argent dans le club. Le président Aulas a en effet réalisé quelques voyages aux Emirats ces derniers mois et noué des contacts avec la Chine. Deux jeunes joueurs chinois sont ainsi attendus au centre de formation de l’OL au mois de juillet pour intégrer l’équipe U16 tout au long de la saison prochaine. Reste maintenant l’incertitude concernant l’effectif : Ederson et Kolodziejczak vont quitter le club, libres de tout contrat, et on évoque les départs de Cissokho, Lloris et Bastos. A quoi ressemblera dès lors l’OL la saison prochaine ? Il se pourrait bien que pour une fois, Jean-Michel Aulas n’ait pas réponse à tout... =Mikhaël Defoly


SPORT

© Laureline Coquard

Sébastien Chabal au Lou, c’est fait !

C’est vraiment le challenge sportif et humain que je recherchais, et c’est ce qu’on m’a proposé ici.

n Vous avez failli arrêter le rugby, mais finalement vous voilà au Lou. Pourquoi ? C’est la plus belle histoire qu’on m’ait proposé d’écrire. Même si le Lou risque d’être en Pro D2 la saison prochaine, ce n’est pas le plus important. C’est vraiment le challenge sportif et humain que je recherchais, et c’est ce qu’on m’a proposé ici. n Vous aviez envie de rejouer ? Oui ! J’ai pensé à arrêter mais quand je vois du rugby ça me fait quelque chose, ça me picote les jambes et donc je me suis dit que ce n’était pas le bon moment. J’ai replongé et j’en suis ravi. Je suis content d’arriver au Lou, de visiter les installations, de découvrir mon futur terrain de jeu. C’est chouette d’être au début d’une nouvelle aventure. n C’était le meilleur club pour vous ?

Le troisième ligne international, Sébastien Chabal, a fini par s’engager officiellement avec le Lou Rugby, pour les deux prochaines saisons. La star du rugby a cédé aux avances des dirigeants lyonnais et rejoint l’effectif lyonnais, pourtant quasi-condamné à retrouver la Pro D2. Après une saison tumultueuse, Caveman se lance un dernier défi sportif pour terminer sa carrière : ramener le Lou en Top 14. Le plus célèbre des barbus de l’hexagone se confie sur cette nouvelle aventure...

Pour mes envies, oui ! C’est sûr que j’ai encore envie de gagner des titres, mais s’il faut passer par un an de Pro D2, ce n’est pas grave, on gagnera le titre de Pro D2 et on remontera l’année prochaine ! n Vous comprenez que ça surprenne, Chabal au Lou ? Oui, on peut se poser des questions et se demander pourquoi, mais il me semble que je suis toujours un joueur de rugby ! Certains diront que je viens en préretraite ou pour un dernier coup, mais ce n’est vraiment pas le cas. Le terrain parlera l’année prochaine... n Est-ce que c’est un choix qui va au-delà du sportif ? C’est un tout ! On m’a proposé un challenge sportif pour deux saisons, et après, de rester au contact du club avec une reconversion au sein de GL Events. Je n’oublie pas d’où je viens, que j’ai commencé le rugby par hasard et qu’il y a

une quinzaine d’années j’étais tourneur-fraiseur... Il faut tout prendre en compte et ce sont tous ces paramètres qui font que je suis content d’être à Lyon. n Après avoir commencé à Bourgoin, vous venez aujourd’hui au Lou. Vous n’avez pas peur de la réaction des supporters berjalliens ? Non, parce que je pense que ces supporters seront contents pour moi. Aujourd’hui, il y a une réalité économique et géographique dans le rugby français. Par contre, je suis content parce que j’aurai enfin l’occasion de retourner à Bourgoin. Tout le mal que je souhaite à Bourgoin c’est de réussir à rester un bon club de Pro D2. Malheureusement, aujourd’hui, je pense que c’est leur place, même si on rêve tous que Bourgoin redevienne une place forte du rugby français. =Propos recueillis par Laureline Coquard LYONNEWS

29


CULTURE

événements

Nuits Sonores 2012 : 10 ans ! Du 16 au 20 Mai

Au début de l’automne 2002, une petite équipe de passionnés de musiques, venus de tous les horizons de la scène électronique, se réunit et commence à travailler à l’invention d’un nouveau festival. La deuxième métropole de France n’avait pas de grand événement dans le champ des musiques électroniques, des cultures innovantes, indépendantes. Et pourtant il existait dans cette ville un formidable terreau de musiciens, de labels, d’acteurs… et surtout une histoire qui, du rock alternatif à la techno, avait déjà donné à Lyon une place singulière sur la carte des scènes françaises. En 10 ans Nuits sonores n’a jamais cédé un centimètre sur l’essentiel : sa vocation urbaine et l’intransigeance de sa programmation, un événement collaboratif et ouvert d’esprit, une place importante pour le gratuit... De nouveaux programmes sont nés (Images sonores, le Village, puis Extra!, Mini sonore, le Labo des festivals…), la fréquentation a explosé (pour atteindre 80 000 spectateurs), le public est venu de plus en plus loin pour nous rendre visite. Parmi les quelque 2000 artistes que nous avons invités, on ne compte plus ceux qui ont laissé une empreinte indélébile dans l’histoire du festival : Laurent Garnier, Gonzales, Einstürzende Neubauten, Justice, Agoria, Pedro Winter, Wire,The Fall, ESG, Ricardo Villalobos,The Residents, Gilles Peterson, Dj Shadow, Jamie Lidell, 2ManyDjs, Paul Kalkbrenner, Caribou, Hot Chip,Trentemöller, Underworld...

Les artistes A partir d’une libre inspiration du tarot de Marseille, huit artistes revisitent selon leur esthétique propre ces 22 arcanes, dorées et sérigraphies par Madame Lapin. Les artistes du collectif : Saint Molotov, Evelyne Postic, Sophie Haza, Thomas Garrigues, Benjamin Le Breton, Bullitt Ballabeni, Rodolphe Bessey, Ben Fessetaud

Les expos A partir du 29 février Façades Académie de Lyon et Lyon Campus. Du 2 mai au 29 juin Bibliothèque Universitaire Chevreul.

Association Vidrio : “Extraits d’Arts sur le 7” Jusqu’au 30 juin 2012, Lyon 7ème En aparté à son concept d’exposition temporaire dans des locaux d’activité vacants, l’association VIDRIO vous fait partager des “extraits d’arts” à travers les acteurs locaux de la Guillotière et de ses alentours . 30

LYONNEWS

Les parcours Du 1er mars au 30 juin : Découverte des galeries et ateliers d’artistes de la Guillotière accompagnés par une médiatrice culturelle qui vous fera (re) découvrir les lieux et rencontrer les acteurs artistiques qui dynamisent ce quartier ! Galeries : In My Brain, Roger Tator, Bikini, La Rage, Kolle Bolle. Ateliers d’artistes : Jake, Jean-Noël Delettre. Inscription libre à contact@vidrio.fr


LYONNEWS

31


CULTURE

interview

Marc Levy

par Laurent Argelier

je souhaitais écrire un vrai policier, en sortant de la trame habituelle du genre qui veut que l’on cherche uniquement le coupable et non pas les raisons du meurtre

n Laurent Argelier : Marc Levy, vous publiez un nouveau roman « Si c’était à refaire » aux éditions Robert Laffont. Racontez nous cette histoire. Marc Levy : C’est une enquête journalistique et policière. Un journaliste du New York Times est assassiné alors qu’il fait du jogging. Quelques minutes après sa mort, il se réveille deux mois en arrière. Ce qui signifie qu’il a 60 jours pour comprendre qui souhaitait sa mort, et surtout pourquoi. n Comment est née l’idée de ce roman ? Suite à une rencontre avec un vrai journaliste du New York Times. Il a sombré dans l’alcoolisme mais est parvenu à s’en sortir grâce à l’amour qu’il a de son métier. Cela m’a profondément marqué. Et je souhaitais écrire un vrai policier, en sortant de la trame habituelle du genre qui veut que l’on cherche uniquement le coupable et non pas les raisons du meurtre. n Avez-vous conscience que votre roman invite le lecteur à la réflexion, sur son destin et une éventuelle seconde chance ? C’est très gentil, mais je n’ai pas la prétention de donner des réponses. Par contre, je prends 32

LYONNEWS

beaucoup de plaisir à partager les questions ! n Marc Levy, connaît-on vraiment les gens qui nous entourent ? C’est une des interrogations que pose le roman. Le personnage principal réalise d’ailleurs au fil de son enquête que l’amour et la haine ne se trouvent pas là où il le pensait. n Vous êtes-vous déjà posé la question « si c’était à refaire » ? Oui, et plus particulièrement en écrivant le roman. J’en suis arrivé à la conclusion que je ne fumerais pas ma première cigarette, que j’essayerais de rencontrer ma femme beaucoup plus tôt pour avoir plus d’années à vivre avec elle et que je corrigerais mes erreurs de jugement passées. n Quelle est la journée type de Marc Levy quand il écrit ? Lorsque je me lance dans une aventure, j’écris environ quinze heures par jour. J’ai donc un réveil très matinal, suivi d’un important petit déjeuner, puis je m’installe à la table de mon bureau. Lorsque la fatigue se fait sentir, je m’allonge une demie heure sur le sol puis je reprends la plume. C’est une plongée en apnée dans l’histoire qui dure trois à quatre mois.

n « Si c’était à refaire » est votre 13e roman, un nombre aux multiples connotations. Etes-vous superstitieux ? Passer sous une échelle ou rencontrer le numéro 13 ne me dérange pas. Mais j’ai quelques réflexes, comme toucher du bois bêtement. n Alors en quoi croyez-vous ? Un poète africain a dit cette très jolie phrase, « celui qui croit en un dieu qu’il ne verra jamais et qui ne veut pas croire en l’homme qu’il côtoie tous les jours, se trompe forcément ». Et bien moi, je crois en l’Humanité. n Quelle est votre définition du bonheur ? Être entouré de ceux que j’aime. Mais également voyager et partir à la rencontre de l’autre, de la diversité, d’un monde en couleurs. n Marc Levy, que pensez-vous de cette élection présidentielle ? En tant que simple citoyen je n’ai rien à en dire. Mais lorsque je vois ce qu’il se passe en Syrie, où des milliers d’hommes et de femmes meurent pour la liberté. Je crois que nous n’apprécions pas à sa juste valeur la chance que nous avons d’avoir des élections et des débats.


CULTURE

musique

Maud Lubeck La poignée de chanceux qui ont découvert les chansons de Maud Lübeck au gré de ses timides apparitions sur la toile ou lors de prestations scéniques fragiles et émouvantes où, seule au piano, elle faisait retenir son souffle à toute l’assistance pendant de longues minutes savent déjà à quel oiseau rare ils ont à faire. Maud écrit des mélodies lumineuses avec une facilité qui frise l’insolence et interprète ses chansons avec une délicatesse pudique à en faire vaciller les sens. Nous accueillons ses pièces miniatures comme si elles nous étaient déjà familières et la raison de cela est que Maud Lübeck ne se contente pas d’adopter les codes de l’écriture pop, elle en épouse l’esprit. Elle saisit au vol un air, le travail et nous le restitue comme une part de nous-mêmes. Ce n’est donc pas étonnant si ses chansons sont là pour rester à jamais dans nos têtes, pépites entêtantes échappées de notre imaginaire collectif.

Brooke Fraser Des mélodies à fredonner, une voix claire et puissante et des histoires enfilées comme un collier de perles colorées : ainsi s’entend la musique de Brooke Fraser. La chanteuse originaire de Nouvelle-Zélande appartient à cette génération de jeunes stars de la pop, à la fois bénies par le talent et dotées d’une inébranlable confiance en leur propre carrière artistique. Brooke Fraser, surnommée “The Kiwi Nora Jones”, est depuis l’âge de 17 ans l’enfant chéri de ses compatriotes et vient de conquérir l’Amérique et l’Europe avec son troisième album Flags et le Hit Something in the Water.

Don Nino À la frontière du folk et de la pop, Don Nino s’est trouvé une place au soleil. Pas n’importe quel soleil : un astre incandescent qui fait fondre les guitares et rend les mélodies bancales, filantes et colorées. Pour avoir tutoyé pendant longtemps les marges et cherché un peu partout ce qui dans les excès pourrait enrichir sa musique, le Don va puiser à sa source de quoi ranimer le fantôme de Syd Barrett. Comme chez l’alchimiste du Floyd, la transmutation s’opère en prenant non les vessies pour des lanternes mais les guitares pour des sitars, et vice-versa. On se souvient de l’attirance de Prohibition pour déjà des sonorités d’ailleurs qui tiraient le hard core au-delà de la scène de Chicago et de l’âpreté de Fugazi, le groupe référence. Nicolas Laureau puisque c’est son nom, n’a jamais caché son envie de flirter avec l’étrange dans des instruments a priori utilisé à contre-emploi (le sax, le sitar).

Gotye Gotye, (prononcé Gauthier) n’est pas un nouveau sur la scène musicale mais il fait beaucoup parlé de lui avec son troisième album “Making Mirrors”. Agé de 31 ans il est né en Belgique avant de partir pour l’Australie, son pays d’adoption. Une musique pop riche avec un côté vintage dans la mélodie et une voix aisément reconnaissable, voilà ce qui fait le charme et le succès de Gotye. Le chanteur a déjà sorti deux albums mais ces derniers ne sortent pas des frontières australiennes, le troisième “Making Mirrors” sera le bon. Il se fait connaître en France avec son titre “Somebody that I used to Know” en duo avec la chanteuse Kimbra, actuellement sur toutes les ondes. Accompagné d’un clip simple coloré à l’image du chanteur bien loin des grosses productions et des décors faramineux. Le second titre “Eyes Wide open”, aux sonorités un peu plus pop, montre la grande sensibilité de l’artiste. LYONNEWS

33


CULTURE

cinéma

65e Festival de Cannes L’affiche du 65e Festival A l’occasion de son 65e anniversaire, le Festival de Cannes rend hommage à Marilyn Monroe en la choisissant comme effigie de son édition 2012. Cinquante ans après sa disparition, Marilyn demeure l’une des figures majeures du cinéma mondial, référence éternelle et résolument contemporaine de la grâce, du mystère et de la séduction. Chacune de ses apparitions éveille l’imagination. Surprise ici dans un moment d’intimité où la mythologie rejoint la réalité, Marilyn célèbre un anniversaire qui pourrait être celui de Cannes. Elle nous ensorcelle d’un geste qui se fait promesse, d’un souffle en forme de baiser. Cette rencontre entre la parfaite incarnation du glamour et le Festival qui en est le temple figure un idéal de simplicité et d’élégance.

Bérénice Bejo, reine de Cannes 2012 Bérénice Bejo, la pétulante Peppy Miller de The Artist, sera la maîtresse des cérémonies d’ouverture et de clôture du 65e Festival de Cannes à partir du 16 mai, a annoncé mercredi à l’AFP le président du festival, Gilles Jacob. Bérénice Bejo, 35 ans, actrice française d’origine argentine, César 2012 de la Meilleure actrice, est l’épouse de Michel Hazanavicius, le réalisateur de The Artist, et la mère de leurs deux enfants.

Moonrise Kingdom de Wes Anderson en ouverture du 65e Festival de Cannes C’est le nouveau film de l’américain Wes Anderson, Moonrise Kingdom, qui fera l’ouverture du 65e Festival de Cannes le mercredi 16 mai prochain dans le Grand Théâtre Lumière du Palais des Festivals, en présence du Jury présidé par le cinéaste italien Nanni Moretti. Moonrise Kingdom a été tourné dans une île de la Nouvelle-Angleterre. Il évoque une histoire tourmentée et étonnante, d’enfants et d’adultes, pendant des jours de tempête de l’été 1965.

Le dernier film de Claude Miller en clôture du Festival Thérèse Desqueyroux de Claude Miller, avec Audrey Tautou dans le rôle-titre, Gilles Lellouche et Anaïs Demoustier, sera projeté en clôture du 65e Festival de Cannes, le 27 mai, dans le Grand Théâtre Lumière du Palais des Festivals. Ce sera en adaptant “Thérèse Desqueyroux”, le roman de François Mauriac, que Claude Miller aura signé son ultime film. Emporté par la maladie le 4 avril dernier, peu après en avoir terminé le montage, il achève ainsi une œuvre immense à laquelle Cannes et tous les admirateurs du cinéaste seront heureux de rendre hommage. 34

LYONNEWS


CULTURE

théâtre

Oh les beaux jours Théâtre des Célestins Du 30 mai au 9 juin 2012

Après le succès des Femmes savantes présentées la saison dernière, Marc Paquien nous offre une “Femme lumière” et un texte fondamental du théâtre moderne. Il nous offre aussi la rencontre d’une actrice et d’un rôle emblématique qui semble taillé sur mesure pour elle. Winnie apparaît à moitié enterrée dans un gros mamelon, avec un sac à main à sa gauche et une ombrelle à sa droite. Son mari Willie est caché derrière le monticule et dort. Il n’apparaîtra que plus tard. La situation évoluera peu si ce n’est l’inexorable enfouissement de Winnie qui disparaît jusqu’au cou. Le couple semble ainsi inéluctablement figé dans ses propres angoisses. Beckett réussit à saper ce désespoir latent grâce à un humour tonique et salvateur, porté par le personnage solaire de Winnie. Traduisant idéalement la force bouleversante du personnage, Catherine Frot incarne cette femme pleinement vivante qui endure stoïquement tout ce que vivre implique de courage et de délabrement. Plus qu’un texte, c’est un chant traversé d’éclats poétiques et de drôlerie qui émane de Winnie.Transformant chaque jour en « beau jour”, décidée à vivre jusqu’au bout, elle nous invite à considérer ce qu’il reste à attendre de nous dans nos dernières extrémités. Dans une scénographie abstraite, une étrange et pure lumière aveugle Winnie. “Là où nous avons à la fois l’obscurité et la lumière, disait Samuel Beckett, nous avons aussi l’inexplicable”. Théâtre des Célestins - 5 rue Charles Dullin - 69002 Lyon - 04 72 77 40 00

La Jeanne de Delteil au TNP Du 22 au 26 mai 2012 Delteil balaie d’un seul mouvement la question de la réelle existence de Jeanne d’Arc. Il nous emplit d’une certitude : elle vit. Elle est devant nous. La voilà ,“la fille belle des victoires”. On est fasciné. Chacun au fond de soi est satisfait, car le peuple veut croire en la jeune paysanne rejetant “les calculs mous comme du fromage” et avec qui il faut toujours dire “évidemment”... De la naissance au bûcher, les grands événements nous sont rapportés, non du point de vue historique, mais de celui du cœur, de l’organe central, du muscle qui bat et impose son rythme.Tout naturellement, la mise en scène suit le même schéma que le texte. TNP - 8 place Lazare Goujon - 69100 Villeurbanne - 04 78 03 30 30

Mesdames de la Halle Théâtre de la Croix-Rousse Du 2 au 15 mai 2012 Offenbach fait le marché : des trognes et des marlous bien tapés... Le quartier des Halles, la fontaine des Innocents, les cris de Paris, la vie quotidienne et les boniments des marchandes de quatre-saisons – madame Madou, madame Beurrefondu, madame Poiretapée. Au milieu, le major Raflafla cherche une épouse qui aurait des rentes. Et la belle Ciboulette, enfant perdue, enfant trouvée, rencontre l’amour avec le charmant marmiton Croûte-au-Pot... Cette opérette en un acte, rarement représentée, est une petite merveille. Théâtre de la Croix-Rousse - Place Johannès Ambre - 69004 Lyon - 04 72 07 49 49

36

LYONNEWS


CULTURE

expo

Le silence et l’oubli, Gilles Verneret à la Bibliothèque Part Dieu Du 6 mars au 26 mai 2012 “Gilles Verneret pratique la photographie depuis une trentaine d’années. Il est un acteur de la vie culturelle lyonnaise notamment en tant que galeriste et fondateur de la manifestation “Lyon septembre de la photographie”. La Bibliothèque de Lyon conserve plus d’une centaine de ses œuvres : des premiers tirages répondant à une bourse de la Fondation nationale de la Photographie en 1978 aux travaux plus récents réalisés en 2011. Fidèle à notre souhait de donner à voir la photographie, l’exposition présentée à l’Espace Patrimoine s’appuie sur les collections de la Bibliothèque : les séries, Portraits jurés, Écrivains en bar, Photographes du Bleu du Ciel et sur les dernières photographies réalisées par Gilles Verneret en novembre 2011, Sur les traces de Jésus de Nazareth”. Sylvie Aznavourian, commissaire de l’exposition Bibliothèque de la Part-Dieu - 30 boulevard Vivier-Merle - 69003 Lyon - 04 78 62 18 00

Les sous-sols de l’Antiquaille Musée gallo-romain Du 16 mars au 30 novembre 2012 L’Institut d’art contemporain invite Berdaguer & Péjus à réaliser leur première exposition monographique d’ampleur. Le travail de Christophe Berdaguer et Marie Péjus aura parallèlement une visibilité importante en 2012. Pour cette première exposition monographique les deux artistes s’aventurent dans les interactions entre cerveau, corps, environnement, espace construit, qu’ils matérialisent par des formes diverses (volumes, projections, constructions hybrides…). Musée gallo-romain de Fourvière - 17 Rue Cleberg - 69005 Lyon - 04 72 38 49 30

Un jour, j’achetai une momie Musée des Beaux-Arts Du 30 mars au 2 juillet 2012 Le musée de l’imprimerie nous offre une exposition consacrée aux livres animés. Les visiteurs peuvent découvrir des livres entrant dans la troisième dimension, celle du volume, de la profondeur et du mouvement, animant les textes et les images. Des livres historiques sont présent (les premiers datent du XIVe siècle)ainsi que des livres d’artistes. C’est sans doute la première fois qu’une exposition retrace d’une manière aussi complète l’histoire d’un phénomène éditorial qui n’en finit pas de séduire petits et grands suscitant à chaque page un émerveillement sans cesse renouvelé. Musée des Beaux-Arts - 20 Place des Terreaux 69001 Lyon - 04 72 10 17 40

LYONNEWS

37


CULTURE

livres

Dans les forêts de Sibérie

Lizzy Harrison La source pète les plombs des femmes

Rose

Sylvain Tesson

Pippa Wright

Radu Mihaileanu

Edition Héloïse d’Ormesson

Edition Gallimard

Edition Belfond

Edition Glénat

Assez tôt, j’ai compris que je n’allais pas pouvoir faire grand-chose pour changer le monde. Je me suis alors promis de m’installer quelque temps, seul, dans une cabane. Dans les forêts de Sibérie. J’ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal. Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j’ai tâché d’être heureux. Je crois y être parvenu. Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à la vie. Et si la liberté consistait à posséder le temps ? Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures ? Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu.

Londres, 2010. Célibataire, Lizzy Harrison a un besoin obessionnel de tout contrôler. Lulu, sa meilleure amie, lui fait remarquer qu’elle devrait lâcher un peu de lest dans sa vie sans imprévu où tout est planifié des mois à l’avance. Lorsque sa patronne la jette dans les bras d’une rock star en pleine tourmente médiatique, elle accepte à contrecoeur de donner un peu de mou à sa routine. Une comédie pétillante et so british dans la lignée de Sophie Kinsella, sur une jeune femme qui pensait contrôler sa vie, avant de se trouver confrontée au monde impitoyable des flashs et des paillettes. Quand sa patronne la jette dans les bras de leur client numéro un, Randy Jones, pour qu’elle redore le blason médiatique de la star en pleine débâcle, Lizzy accepte à son corps défendant de se prêter au jeu. L’occasion de découvrir le monde glamour et cruel des people. L’occasion aussi de comprendre qu’un bon pétage de plombs n’a jamais fait de mal à personne...

Ode à la femme et à sa beauté, La source des femmes a conquis les cœurs dès sa présentation au festival de Cannes 2011. Le voyage et la réflexion se poursuivent dans ce livre où l’on retrouve les images et les thèmes du film de Radu Mihaileanu, pleins de vie, de lumière et d’humanité. Les photos sont celles du tournage, des comédiens Leïla Bekhti, Hafsia Herzi, Sabrina Ouazani, Biyouna, Saleh Bakri... dans leurs personnages, mais aussi celles du village de Warialt, dans le Moyen Atlas marocain, de ses habitants qui ont inspiré et enrichi le film. On y retrouve la chaleur des couleurs du pays et le sentiment de sécheresse. On y retrouve les valeurs de ces terres, en même temps qu’un éclairage original sur la condition féminine, avec une approche légère et populaire de sujets parfois graves, à l’inverse d’un documentaire. On y découvre l’aventure extraordinaire que peut être un film.

38

LYONNEWS

Tatiana de Rosnay

Paris, sous le Second Empire. Des centaines de maisons sont rasées et des quartiers entiers réduits en cendres. Alors que le vieux Paris s’effondre sous les ambitions du baron Haussmann, chargé de remodeler la capitale, de nombreux Parisiens protestent sans parvenir à infléchir les ordres d’expropriation. Dans sa maison de la rue Childebert, à l’ombre de l’église Saint-Germaindes-Prés, Rose Bazelet mène une vie paisible, rythmée par la lecture du Petit Journal, les visites à Alexandrine, sa locataire et amie fleuriste du rez-de-chaussée, les soins de Germaine et Mariette ses domestiques dévouées. Jusqu’au jour où elle reçoit une lettre de la préfecture : le tracé du boulevard St Germain passe par rue Childebert ; la destruction de son domicile est inéluctable. Liée par une promesse faite à son défunt mari, Armand, Rose ne peut envisager de quitter la demeure familiale. Déterminée à résister jusqu’à son dernier souffle, elle confie à Amand, son amour disparu, son combat quotidien.


CULTURE

dvd

Anonymous

/ Sortie DVD : 9 Mai Réalisé par Roland Emmerich avec Rhys Ifans,Vanessa Redgrave, Joely Richardson C’est l’une des plus fascinantes énigmes artistiques qui soit, et depuis des siècles, les plus grands érudits tentent de percer son mystère. De Mark Twain à Charles Dickens en passant par Sigmund Freud, tous se demandent qui a réellement écrit les œuvres attribuées à William Shakespeare. Les experts s’affrontent, d’innombrables théories parfois extrêmes ont vu le jour, des universitaires ont voué leur vie à prouver ou à démystifier la paternité artistique des plus célèbres œuvres de la littérature anglaise. À travers une histoire incroyable mais terriblement plausible, “Anonymous” propose une réponse aussi captivante qu’impressionnante. Au cœur de l’Angleterre élisabéthaine, dans une époque agitée d’intrigues politiques, de scandales, de romances illicites à la Cour, et de complots d’aristocrates avides de pouvoir, voici comment ces secrets furent exposés au grand jour dans le plus improbable des lieux : le théâtre...

Dream House

/ Sortie DVD : 9 Mai Réalisé par Jim Sheridan, avec Daniel Craig, Naomi Watts, Rachel Weisz Éditeur à succès, Will Atenton quitte son emploi à New York pour déménager avec sa femme et ses enfants dans une ville pittoresque de Nouvelle Angleterre. En s’installant, ils découvrent que leur maison de rêve a été le théâtre du meurtre d’une mère et ses deux enfants.Toute la ville pense que l’auteur n’est autre que le père qui a survécu aux siens.

Intruders

/ Sortie DVD : 15 Mai Réalisé par Juan Carlos Fresnadillo avec Clive Owen, Carice Van Houten, Daniel Brühl Bien qu’ils appartiennent à des mondes culturellement et géographiquement distincts, deux enfants, Juan (Izán Corchero) en Espagne et Mia (Ella Purnell) en Angleterre, reçoivent chaque nuit la visite d’un intrus sans visage, un individu terrifiant qui cherche à prendre possession de leur être. Sa présence devient de plus en plus oppressante, s’immisçant petit à petit dans leur quotidien et celui de leurs proches. L’angoisse atteint son paroxysme quand leurs parents deviennent eux aussi témoins de ces apparitions.

The Gundown

/ Sortie DVD : 22 Mai Réalisateur Dustin Rikert, avec Peter Coyote, Andrew W. Walker Sortez vos six coups et votre chapeaux, sautez sur votre canasson et prenez la direction de la petite ville de Dead River pour suivre les aventures de Cole Brandt, un justicier qui va se retrouver à protéger une belle jeune femme au fin fond de l’Ouest sauvage. C’est le pitch de l’inédit The Gundown - réalisé par Dustin Rikert avec Peter Coyote,Veronica Diaz, Sheree J.Wilson,William Shockley et Andrew W.Walker - qui sortira en DVD et Blu Ray le 22 mai prochain chez Condor Entertainment. Sans plus attendre, découvrez ci-dessous la bande annonce des DVD et Blu Ray de The Gundown.

The Descendants

/ Sortie DVD : 30 Mai Réalisé par Alexander Payne, avec George Clooney, Shailene Woodley, Amara Miller À Hawaii, la vie d’une famille bascule. Parce que sa femme vient d’être hospitalisée suite à un accident de bateau, Matt King tente maladroitement de se rapprocher de ses deux filles, Scottie, une gamine de dix ans vive et précoce, et Alexandra, une adolescente rebelle de dix-sept ans. Il se demande aussi s’il doit vendre les terres familiales, les dernières plages tropicales vierges des îles, héritées de ses ancêtres hawaiiens. Quand Alexandra lui révèle que sa mère avait une liaison, le monde de Matt vacille. Avec ses deux filles, il part à la recherche de l’amant de sa femme. Durant une semaine essentielle, au fil de rencontres tour à tour drôles, perturbantes et révélatrices, il va finalement prendre conscience que sa principale préoccupation est de reconstruire sa vie et sa famille... LYONNEWS


CULTURE

internet

kweeper.com ma médiathèque en ligne ! EN 2008, FACE À L’EXPLOSION ET LA DILUTION DES CONTENUS SUR INTERNET ET LES RÉSEAUX-SOCIAUX, LE LYONNAIS CHARLES ELE CONÇOIT LES OUTILS ET LA PLATEFORME KWEEPER QUI PERMET À CHACUN DE CONSTRUIRE SA PROPRE MÉDIATHÈQUE ET D’ORGANISER SES PÉPITES DU WEB. EN 2008, CET USAGE N’A PAS DE NOM. CHARLES ELE INVENTE UN MOT POUR LE DÉSIGNER : LE “SOCIAL-HEAPCASTING” QUI DEVIENDRA PLUS TARD “CONTENT-CURATION”. En 2 clics, Kweeper permet de collecter, organiser et diffuser les textes, images, vidéos et audio qui nous intéressent, sur le web avec une extrême facilité : à partir de son navigateur, de sa boite email ou de son téléphone portable (sans rien installer). En 2008, cet usage n’a pas de nom. Charles ELE invente un mot pour le désigner : le “social-heapcasting” qui deviendra plus tard “content-curation”. En 2010, Kweeper se construit autour de 2 axes : n L’audience : réseau social public et gratuit : kweeper.com n Les offres de services aux entreprises : ekweeper.com

Quelques données chiffrées à propos de kweeper : n 35 entreprises utilisent kweeper en marque blanche dont Renault Truck, Tradedoubler, Abs, Rosebleu, etc... n Plus d’une centaine d’entreprises utilisent l’offre publique de kweeper pour améliorer leur visibilité et leur référencement. n 85 000 personnes sont inscrites sur kweeper. n Plus de 350 000 visites uniques par mois et en moyenne 4 millions de pages vues. n Les Japonais sont la communauté étrangère la plus active sur kweeper après les utilisateurs francophones. n Une nouvelle version de kweeper en mode “responsive web” est en préparation. Kweepez le premier soir !

per.com www.kwee

40

LYONNEWS


photos © Vincent GOUINEAU

1 rue Antiquaille - Site de l’Antiquaille Montée du Chemin Neuf - Lyon 5e

04 74 26 95 73 LYONNEWS

41


CULTURE

interview

Stéphane Rotenberg par Laurent Argelier

Notez que l’année passée, Top Chef a accueilli une finale 100% féminine, ce qui prouve que petit à petit, les cuisines leur ouvrent leurs portes.

n Stéphane Rotenberg, vous présentez la finale de la 3e saison de Top Chef sur M6. Avez-vous, comme tous les téléspectateurs, un favori ? Honnêtement, je ne peux pas me le permettre. Les enjeux sont énormes : un chèque de 100 000 euros, une renommée nationale, etc. Je dois faire preuve d’une grande neutralité. Me comporter comme la Suisse en quelque sorte (rires). Mais il est évident que certains sont sortis du lot. Ruben, par exemple, était le plus jeune et il est allé très loin dans le programme sans être professionnel. Norbert, bien sûr, ne passait pas inaperçu. Ne serait-ce que dans sa façon de s’exprimer, il était quelqu’un d’hors normes. Je saluerais aussi Cyrille. C’est un chef étoilé qui a osé tenter l’aventure Top Chef et se remettre en question. n On assiste à une finale 100% masculine avec Norbert, Cyril et Jean. Pensez-vous que la gastronomie soit un milieu d’hommes ? Lors des présélections, seuls 10 à 15% des candidatures sont féminines. Et les filles du programme parlent souvent de leur difficulté à s’imposer. Les professionnels pensent, par tradition, que les femmes s’occupent des enfants et qu’elles n’ont pas le temps d’être chef dans un grand 42

LYONNEWS

restaurant. Mais notez que l’année passée, Top Chef a accueilli une finale 100% féminine, ce qui prouve que petit à petit, les cuisines leur ouvrent leurs portes. n Comment se fait-il que les clashs se fassent si rares dans Top Chef, une émission de télé-réalité aux enjeux importants ? C’est un concours entre personnes passionnées. Et lorsque la compétition commence, les candidats se retrouvent seuls face à leurs fourneaux, face à eux-même. Mais attention, ils sont là pour gagner et aucun d’entre eux ne laisserait passer sa chance ! n La finale de la saison dernière a été diffusée en direct. Pourquoi est-elle enregistrée en amont cette année ? Nous préférons que les 100 convives qui jugent et notent les plats ne connaissent absolument pas les candidats. C’est un moyen pour nous d’assurer une “dégustation à l’aveugle”. Et d ‘obtenir les notes des papilles et non pas celles du cœur. Mais il n’est pas exclu que nous retrouvions le direct la saison prochaine. n Il y aura donc une nouvelle saison ? Je n’ai pas signé au bas de la feuille.

Mais je me doute qu’avec les scores d’audience, l’aventure ne prendra pas fin immédiatement. Les présélections vont d’ailleurs bientôt débuter puisque nous tournons le programme en octobre. J’espère pouvoir la présenter à nouveau, mais si la destination de Pékin Express m’empêche d’être présent à la rentrée, cela risque d’être compliqué. n Avec 800 000 téléspectateurs gagnés en deux ans, on présume que votre salaire va être revu à la hausse... C’est une bonne idée, je devrais peutêtre aller voir mon patron pour lui en parler (rires). n Il y a actuellement un buzz énorme autour de Norbert et ses phrases cultes. Est-il en train de casser l’image rigide des grands chefs ? C’est certain ! Nous nous sommes même demandé s’il fallait qu’il surveille son langage, ou bien le couper au montage. Mais nous aurions du tout couper ! Il est en train de créer quelque chose de surprenant avec un réel talent.Top Chef est une belle revanche pour lui qui n’a jamais été premier de sa promo et s’est souvent retrouvé à la plonge. Se mesurer à de grands cuisiniers est vraiment gratifiant.


1Club er

Grignotage

rt !

de luxe offe

Affaires Apéro de Lyon News

Prochain rendez-vous

© VISUAL SHOOTING

le mercredi 23 mai

Au Comptoir de la Bourse à partir de 18h30

33 rue Bourse - 69002 Lyon / 04 72 41 71 52

LYONNEWS


LOISIRS

resto COMME UN NAVIRE DE VERRE DÉLICATEMENT POSÉ SUR LA COLLINE DE FOURVIÈRE, LE RESTAURANT TETEDOIE S’EST IMPOSÉ COMME LE LIEU INCONTOURNABLE DE LA GASTRONOMIE LYONNAISE.

Christian Têtedoie, artiste contemporain Dans ce lieu unique, baigné de lumière, votre regard se laisse courtiser par les lointaines Alpes ou plus près, par la ville de Lyon qui s’offre à vos pieds. Vos yeux enfin rassasiés, vous pourrez vous consacrer avec délices à la cuisine de Christian TETEDOIE. Meilleur Ouvrier de France, honoré d’une étoile depuis plus de 10 ans, Christian TETEDOIE vous offre à découvrir une cuisine pleine d’émotions, inspirée par le rythme des saisons, la nature et la beauté des produits qu’elle prodigue. Résolument contemporaine, elle reste pourtant attachée à la tradition et donne lieu à des rencontres aussi exquises qu’audacieuses, comme le homard marié à la tête de veau, les pointes acides et la candeur des tomates confites au basilic ou la glace mascarpone à l’huile d’olive en dessert. 44

LYONNEWS


Graphisme : celine.denis@oursonne.fr - Crédits photos: Studio Erick Saillet

Christian Têtedoie, Meilleur Ouvrier de France | Restaurant, Bar & Terrasse Panoramique Montée du Chemin Neuf 69005 Lyon | Tél. : 04 78 29 40 10 | Fax : 04 72 07 05 65 Métro : station Les Minimes | Email : restaurant@tetedoie.com | www.tetedoie.com

LYONNEWS


resto

photos © Alain RICO

LOISIRS

Comptoir des Halles 102 cours Lafayette 69003 04 78 95 25 65

Dans ce lieu convivial et atypique, Haiet et Yoan sont soucieux de vous apporter un moment de plaisir et d’évasion à travers leurs spécialités espagnoles dont le fameux jambon Belotta. Partagez toutes les saveurs d’une assiette de tapas variées servie à toute heure. Profitez-en pour jeter un coup d’œil dans les rayons de l’Epicerie fine, vous y trouverez certainement de quoi égayer votre table. Le Comptoir des halles a bien trouvé sa place dans ce lieux mythique que sont “les Halles Paul Bocuse” .

46

Café Murano

Café Marguerite

21 rue du Bat d’Argent 69001 Lyon 04 78 30 51 01

1 Cours de la Liberté 69003 Lyon 04 78 95 25 65

Ce restaurant à la décoration moderne et chaleureuse mélange les spécialités italiennes authentiques et les pizzas. Une équipe rodée et professionnelle sera à votre service. Et qui sait, lors du prochain passage de Romain Duris vous aurez peut-être la chance de manger à ses côtés !

le Café Margerite ne désemplit pas, les fidèles et les touristes ont plaisir à s’y atabler. Un lieu où il fait bon se rassembler autour d’un plat canaille d’anthologie dans une atmosphère décontractée. Un chef talentueux, Laure, qui sait mettre en valeur la qualité et la fraîcheur de produits de saison le tout à un prix d’ami.

LYON NEWS


LYONNEWS

47


LOISIRS

interview : une star se met à table

© Véronika LOUBRY

Cécile Siméone par Laurent Argelier Je suis mannequin de métier. La télévision fut un véritable hasard mais jamais un but pour moi. Je suis mannequin de métier. La télévision fut un véritable hasard mais jamais un but pour moi. Et il faut avouer que j’ai rencontré l’homme de ma vie (Dominique Casagrande, ndlr), j’ai fait à ce moment un véritable choix de vie.

n Cécile Siméone, vous avez été miss météo sur Canal durant de nombreuses années, comment décririez-vous de cette époque ? C’est une excellente période de ma vie. Canal +, c’était vraiment trois ans de vacances passées entre copains. Tout était extraordinaire : les émissions, l’équipe, les soirées. Je parlerais d’une “vraie bande d’amis qui se voyaient à l’extérieur”. n Quel votre meilleur souvenir au sein de la chaîne ? C’est très difficile de n’en choisir qu’un ! Sans aucun doute les rencontres avec les stars internationales qu’on ne voyait nul part ailleurs. Madonna, Michael Jordan ou Robert de Niro ; c’était incroyable de les côtoyer. n Et le pire ? Ma rencontre avec Jean-Marie Bigard. J’étais très fatiguée. Il a su le faire remarquer tout au long de ma chronique météo. Il n’a eu de cesse de m’envoyer des pics et cela m’a complètement déstabilisée. C’était fait sans méchanceté, il est même venu s’excuser à la fin de l’émission. n Pourquoi ne pas avoir poursuivi dans cette voie ? 48

LYONNEWS

n Vous avez refusé l’émission “la ferme célébrités”. Pour quelles raisons ? M’isoler avec des gens que je ne connais pas durant plusieurs semaines, cela ne me disait rien. Et franchement, je n’y aurai pas eu ma place. On m’a pourtant proposé un important cachet, entre 15 et 20 000 euros la semaine. n Aujourd’hui vous faites vos premiers pas dans la musique, comment est née Cécile Siméone “la chanteuse” ? Le point de départ de cette histoire est une simple guitare. J’ai toujours “gratouillé” mais je ne me sentais pas prête à écrire mes propres musiques. Puis j’ai essayé de composer quelques mélodies. Encouragée par des personnes compétentes, j’ai osé me lancer et ajouter des textes à ces musiques. n En 2011 vous sortez votre premier single “Penser à rien”. A quand l’album ? Il est prévu pour septembre, ou peutêtre avant l’été, rien n’est encore défini. Mon label a déposé le bilan et j’ai du me remettre en selle. D’où un léger décalage dans la sortie de l’album. Mais pour vous faire patienter, je vous promets très prochainement mon second single. Plus rock et plus sensuel que le premier. n Vous ouvrez également un

restaurant à Brignais, près de Lyon. Dites-nous en plus sur ce lieu, ouvert midi et soir (à partir du jeudi). Plus qu’un restaurant, il s’agit d’un véritable lieu de rencontres et de rassemblement. Dans cet ancien couvent, grand de 1500 m², nous organisons des lancements de produits, des apéro, des soirées karaoké, etc. Une fois par mois, il y a même une soirée “girly”, sans aucun homme. C’est un endroit que mon mari Dominique Casagrande et moi voulons très festif et musical. n Vous avez épousé l’ancien gardien de but du PSG, travaillé pour l’OL TV. Etes-vous une passionnée de football ? Je suis même assez chauvine pour tout dire. Je soutiens l’Olympique Lyonnais du mieux que je peux, dans la réussite comme la défaite. En tant qu’épouse de footballeur, j’essaye d’être la plus fidèle des fans. Cris et sa femme sont d’ailleurs de vrais amis. n Parlez-nous des relations tarifées entre les footballeurs et les femmes ? Je n’ai pas connu ça... Lorsque j’ai rencontré mon mari au PSG, il avait déjà 30 ans. Nous nous sommes même soigneusement cachés pour éviter les ragots. Ces coéquipiers n’étaient pas plus fêtards. Peut-être les sportifs était-ils plus sérieux à l’époque, je ne sais pas. n Vous multipliez les passions, mais qui est votre véritable héros ? Les médecins bénévoles. Ces hommes et ces femmes qui ont un talent et qui parcourent le monde pour soigner les plus malades. Sans jamais rien demander en retour.


Brake France Corbas

16-18 avenue Montmartin • 69960 Corbas • 04 78 20 78 72

LYONNEWS


LOISIRS

auto

AUDI A4 S line V6 3.0 TDI Quattro Plus qu’une voiture : une personnalité à la ligne vivante dont l’élégance sportive saura séduire. La perfection incarnée dans sa catégorie. Une nouvelle forme de sportivité. Conduire une Audi A4 c’est afficher son goût pour la sportivité. Les finitions permettent de parfaire l’allure athlétique de votre Audi A4 grâce à une série d’équipements destinés à accentuer ses lignes dynamiques, conférer à son intérieur une identité résolument sportive et optimiser ses performances routières. Faites le choix de la sportivité.

50

LYONNEWS


L’extérieur de l’Audi Ai-4 Avant Tourné vers le progrès Plus qu’une voiture : une personnalité à la ligne vivante dont l’élégance sportive saura vous séduire. La perfection incarnée dans sa catégorie.

Une face avant progressiste Le nouveau capot nervuré se prolonge jusqu’à la calandre Singleframe. Les prises d’air latérales et les projecteurs antibrouillard avant, désormais plus anguleux, s’intègrent harmonieusement à l’ensemble.

Une technologie de pointe Les phares Xénon plus, disponibles en option, ont été redessinés et font appel à une technologie de pointe. Ils intègrent de nouveaux feux de jour à LED conférant à la nouvelle Audi A4 une signature visuelle unique.

Des dimensions parfaites L’Audi A4 Avant allie avec brio confort et sportivité. Ses dimensions parfaites lui confèrent une force souveraine et une assurance pleine de conviction. Sa ligne de toit et sa ligne d’épaule légèrement inclinées vers l’arrière accentuent la sensation de vitesse et de conduite sportive. Son élégance sportive est encore renforcée par sa longueur de près de 4,70 m.

L’intérieur de l’Audi A4 Avant Haut de gamme et fonctionnel De nombreux éléments mettent en valeur la fonctionnalité de l’habitacle au design ergonomique. La multitude d’options proposées vous donne le sentiment d’avoir plusieurs voitures en une. Mais ne vous y trompez pas : votre Audi A4 Avant est unique, comme vous.

Détails raffinés Des finitions chromées ornent la plupart des équipements : interrupteurs, climatisation, bouton MMI® avec joystick intégré, grilles d’aération, boutons de réglage des rétroviseurs, commandes des vitres et soufflet du levier ou du sélecteur de vitesses.

Élégance et sportivité Pour mettre en valeur le tempérament sportif du véhicule, l’habitacle innove avec des couleurs et applications inédites : brun foncé, acier tissé, gris métallisé ou aluminium Trigon. Les bois sélectionnés sont raffinés et accentuent l’élégance du véhicule : ronce de noyer, frêne veiné naturel, chêne Beaufort.

Sièges Confort ventilés Le luxe à l’état pur. Cette option permet de ventiler ou de chauffer l’assise et le dossier des sièges avant. Les renforts latéraux moelleux offrent par ailleurs un maintien parfait sur les côtés.

Climatisation automatique trois zones L’option climatisation automatique trois zones permet des réglages de température différents dans l’habitacle pour le conducteur, le passager avant et les passagers arrière. Une commande qui dépend de la lumière naturelle règle électroniquement la température ambiante, la vitesse de circulation de l’air et sa répartition. Le recyclage automatique de l’air se fait via un capteur associé à un filtre antipollution pour un confort optimal de tous les occupants du véhicule.

Coffre spacieux Le coffre de l’Audi A4 Avant possède une capacité de 490 l, qui passe à 1 430 l lorsque l’on rabat la banquette arrière. Œilletons de fixation, crochets pour sacs, videpoches avec filet et prise 12 V rendent le coffre fonctionnel, permettant une utilisation adaptée en fonction de vos besoins.= LYONNEWS

51


LOISIRS

moto

Harley-Davidson softail slim L’alliance parfaite du style Bobber et d’une allure très tendance pour une moto moderne, fière de son héritage américain. Le Slim est une moto d’exception imprégnée de l’héritage Harley-Davidson dont l’âme historique s’affirme d’emblée. Son guidon rétro unique rappelle les jours de gloire des Bobbers des années 40 tandis que la nacelle de phare en noir brillant et la console “Cat Eye”, dotée de son compte-tours rétro, ajoutent à son allure fascinante. Le pneu arrière étroit et le garde-boue tronqué intégrant son feux de position/ stop/clignotant achève de personnaliser la ligne épurée du modèle et lui confère le style emblématique des Bobbers d’époque. Toutes les finitions des réservoirs Harley-Davidson sont réalisées à la main, ce qui apporte une pure touche d’authenticité. Le style Harley-Davidson est unique et repérable entre tous sur la route. Le réservoir en est l’élément central. Il faut qu’il capte le regard des passants et nourrisse leur imaginaire. 52

LYONNEWS

Laissez-vous guider par la puissance du 103. Le moteur Twin Cam 100 Harley Davidson à refroidissement par air développe un couple stupéfiant et profite d’une injection électronique à port séquentiel offrant un répondant incroyable. C’est un coup de pouce que vous apprécierez en doublant, en montant un col ou en transportant des bagages ou un passager... Accompagné du son caractéristique des moteurs de la Motor Company ! Le régime moteur est plus bas, ce qui limite les vibrations et la consommation de carburant sur l’autoroute. Harley-Davidson adopte les dernières technologies sans compromettre le style et la fonctionnalité :en cachant l’électronique et en acheminant le câblage derrière les éléments de la moto (réservoir, moteur et éléments d’embellissement). Des solutions que la Motor Company a développé pour aller plus loin et qui confèrent à ses motos une finition et une qualité uniques.


LYONNEWS


LOISIRS

interview shopping déco Tous les mois notre magazine invite une personnalité lyonnaise pour faire son shopping déco. Dans notre show room déco, il choisit quatre articles correspondant à nos questions et nous explique pourquoi !

Ma p’tite déco... Miroir mon beau miroir dit moi ce que le show room t’inspire ? Et de l’autre coté du miroir, Stéphane qu’est ce que le show room reflète.

Elle impose tout en aérant l’espace !

n Si vous regardez dans le miroir de votre chambre, que voyez-vous en 1er ?

UTD

Je vois mon épouse !!! Belle, douce et chaleureuse !

n Et pour finir si vous étiez le miroir de l’âme, quel élément du show room aimeriezvous être ?

Choisissez un élément du show room qui la symbolise. Un élément qui symbolise sa douceur, un élément de repos sur lequel s’appuyer, se confier, s’évader, ce bain de soleil au forme douce et alanguie par exemple.

La force, le respect et la chaleur comme une cheminée habitant le feu sacré !

CLOISON LUMINEUSE SIREP

n Si vous étiez un miroir extérieur que souhaiteriezvous refléter ? Le dynamisme, la couleur, l’espièglerie, la fraicheur, la gaité d’une vie de famille, la joie et les rires. Choisissez un élément le symbolisant.

BAIN DE SOLEIL SIF

n Si vous regardez dans le miroir de votre salon qu’est ce que vous manque ? Sans hésitation un élément lumineux. Choisissez un élément du show room qui comblera ce manque. Cette cloison lumineuse qui cloisonne tout en illuminant les lieux. Elle sépare sans isoler elle met en lumière sans surexposer ! 54

LYONNEWS

Ce mobilier haut en couleur plein de peps au formes joyeuses, chaleureuses, retomber en enfance avec ses teintes et ses formes de bombons acidulés. UTD

Merci Stéphane.

Mea culpa… Je rectifie l’erreur d’adresse du garage AUDI d’Edouard Coquillat notre invité de mars qui se situe à Francheville et non à Villefranche !!!

photos UTD © Christian Martelet

Ce mois-ci la décoratrice Sandrine Michel Chambon reçoit Stéphane TARGE, Président du directoire des Miroiteries Targe, 58 rue de Marseille Lyon 7


LYONNEWS


LOISIRS

mode

– 46 boulevard des Brotteaux 69006 Lyon – 04 78 24 54 93 – www.smart.fr

Blazer Lubiam 395 €

56

Veste Moncler 655 €

Chemise Diesel 110 €

Chemise Paul Smith185 €

Bermuda Boss 99 €

Pantalon Messagerie 149 €

LYONNEWS

T-shirt Moncler 130 €

Chèche Paul Smith 160 €

Maillot de bain Paul Smith 125 €


SMART FEMME 40 rue Juliette RĂŠcamier 69006 Lyon

www.smart.fr

SMART 46 boulevard des Brotteaux 69006 Lyon LYONNEWS


LOISIRS

mode

SAXBRIDGE Chaussures & Accessoires - 9 rue des Quatre Chapeaux - Lyon 2e - 04 72 41 70 16

photos Š Alain RICO

58

58

LYONNEWS


For

SAXBRIDGE

i CHAUSSURES & ACCESSOIRES 9 rue des Quatre Chapeaux . Lyon 2e tél 04 72 41 70 16 saxbridge@wanadoo.fr LYONNEWS

59


LOISIRS

beauté

Faut-il être beau pour réussir ? La question peut paraître légère, voire futile. Elle mérite pourtant d’être posée tant l’apparence physique joue dans le monde du travail.

Ainsi donc, la citation d’Aristote “La beauté est un appui préférable à toutes les lettres de recommandation” est toujours valable. Une vérité qui explique la multiplication ces dernières.

Ce qui est beau est bon et bien À quoi attribuer cette prime à la beauté ? les individus séduisants sont considérés comme détenteurs de plus de qualités que les autres.  Les beaux sont jugés plus intelligents, plus ambitieux, plus chaleureux, plus sociables, plus équilibrés et moins agressifs, l’apparence physique constitue de fait l’un des facteurs les plus insidieux de discrimination sociale et de reproduction des inégalités.

La beauté féminine : atout ou fardeau ?  Si les femmes doivent déjà faire face à de nombreux obstacles et inégalités dans le monde du travail, elles n’échappent pas à la tyrannie des apparences. Une apparence séduisante peut être favorable ou nuisible pour les femmes selon le poste qu’elles occupent.  Ainsi, l’attrait physique bénéficie aux femmes occupant des postes subalternes mais constitue un inconvénient pour les femmes dirigeantes. Les femmes qui choisissent de poursuivre des carrières traditionnellement réservées aux hommes sont affectées négativement par une apparence séduisante, elles doivent en partie renoncer à leur apparence féminine.

Devenir chef, une question de centimètres ? Si les femmes aiment les hommes de grande taille, il semblerait qu’il en soit de même chez les employeurs. Être grand constitue chez les hommes un élément majeur dans la réussite sociale. À diplôme constant, les hommes de taille élevée font une meilleure carrière professionnelle car davantage de responsabilités d’encadrement leur sont confiées. 60

LYONNEWS

80% de la communication est non verbale voila quelques astuces pour paraitre “beau” lors d’un entretien d’embauche Les choix vestimentaires, la coiffure, le maquillage et autres gestuelles sont donc à étudier de près : ne jamais porter de vêtements neufs lors d’un entretien d’embauche. Car on peut être mal à l’aise dedans, alors qu’à ce moment précis on doit se sentir bien et détendu. S’il faut composer et adapter son profil au poste convoité, il faut aussi veiller à rester le plus proche de sa personnalité et de son style.

On ne reprochera jamais à un candidat d’être trop classique Pour mettre toutes les chances de son côté les cheveux doivent être propres, coupés court pour les hommes et attachés pour les femmes. Le visage doit être dégagé, et mieux vaut éviter la barbe de trois jours pour les hommes. À surveiller aussi : le maquillage qui doit être léger, et les ongles courts, soignés et dépourvus de vernis de couleur. Si bien que la jupe au genou ou le tailleur - non dépareillé -, ainsi que le collant couleur chair sont recommandés pour les femmes. Avec quelques touches de couleur liées à un foulard ou à un chemisier. Côté hommes, les ourlets sont bien cousus,à la bonne longueur du pantalon - juste cassé sur la chaussure -, la veste bien ajustée et la chemise parfaitement repassée feront la différence. =


LYONNEWS

61


LOISIRS

remise en forme

Le conseil fitness du mois Spécial minceur : J-60 avant l’épreuve du maillot de bain ! Quelques excès alimentaires et une activité physique réduite ont agrémenté votre hiver de quelques kilos superflus ? Il est encore temps de vous débarrasser des rondeurs accumulées ces derniers mois à condition de commencer... Sans plus tarder ! Pour vous préparer à l’épreuve du maillot de bain, Laurent Clamaron (Gérant Wellness Sport Club) et son directeur, Laurent Alcocer nous présentent le programme Bye bye cellulite & 100% muscles mis au point par Wellness. n Par rapport à l’été dernier, ma balance affiche 5 kg supplémentaires et je note avec effroi l’apparition d’une vilaine peau d’orange au niveau de mes cuisses ! Dois-je troquer mon maillot taille 36 contre un 40 ? WSC : Première étape, un bilan individuel suivi d’un diagnostic corporel précis (impédancemètre Tanita) pour établir votre programme rééquilibrage minceur personnalisé (pour les femmes et pour les hommes). Avec votre coach, vous définirez vos objectifs, une durée pour les atteindre et les activités associées en complément de conseils en matière d’hygiène alimentaire. D’une manière générale, le programme comporte 3 volets : perte de poids, tonification, remodelage. n Perte de poids, tonification et remodelage… Que choisir parmi les 90 cours collectifs proposés au sein des clubs ? 62

LYONNEWS

WSC : Le secret d’une bonne formule réside dans le choix de ses ingrédients et leur association. Combiner les cours de type cardio (bodyattack, RPM, bodycombat...) à une activité plus généraliste comme la zumba ou ciblée sur une zone du corps comme Cxworx (abdos) donne d’excellents résultats. Pour agir plus particulièrement sur les capitons et l’aspect peau d’orange nous préconisons des activités aquatiques. La résistance de l’eau et son effet drainant font de l’aquabiking ou de l’aquadynamic des armes anti-cellulite redoutables !

n’oubliez pas d’adopter quelques règles de bon sens au quotidien : préférez l’escalier à l’ascenseur, privilégiez la marche...

Wellness Sport Club www.wellness-sportclub.fr • Tassin la Demi-Lune 33 av. de la République 04 78 34 32 40 • Lyon 3e 153 rue Vendôme 04 78 71 02 21

TARIF SPÉCIAL du 1er au 31 mai 2012

n Quelle durée et quelle fréquence pour retrouver mon corps de sirène ?! WSC : En commençant dès maintenant et à raison de deux ou trois activités par semaine couplées à une bonne hygiène alimentaire, vous devriez retrouver votre 36 d’ici l’été ! Et pour pérenniser les résultats obtenus,

29 €/mois

sans engagement* sur présentation de ce document


Nouveau

Nouveau Aqua Bike

Nouveau

LYONNEWS

63


LOISIRS

jeux

Quizz : culture générale Q11. Quel arbre n’est pas un conifère ?

Q14. Quel est le point culminant du Japon ?

a. Le bouleau b. Le mélèze c. L’if

a. Le Kilimandjaro b. Le Fuji Yama c. L’Annapurna

Q12. Quelle est la racine grecque de peur ?

Q15. La mycologie est la science qui étudie les. . . ?

a. Phlébo b. Phyto c. Phobos

a. Poissons b. Insectes c. Champignons

Q13. Quelle est la méthode basée sur la persuasion par la répétition ? a. Coué b. Cauet c. Couderc Q1. Quelle est la couleur d’une eau glauque ? a. Marron b. Verte c. Grise

Q6. Combien de côté a un dodécagone ? a. 12 b. 20 c. 22

Q2. Qu’est-ce qu’un pied-de-cheval ? a. Une moule b. Une palourde c. Une huître

Q7. Quelle est la bonne orthographe ? a. Plébicite b. Plébissite c. Plébiscite

Q3. Si vous êtes marié depuis 60 ans, vous fêtez vos noces de. . . . ? a. Diamant b. Platine c. Or

Q8. Quel est le nom de l’eau de vie italienne à base de marc de raisin ? a. La grappa b. Le retsina c. La boukha

Q4. Avec quel instrument peut-on ouvrir une porte ? a. Un merle b. Un rossignol c. Un pinson Q5. Qu’est-ce qu’un astrolabe ? a. Un engin spatial b. Un gourou indien c. Un instrument de mesure 64

LYONNEWS

Q9. Complétez l’expression : “être pauvre comme...” a. Mathusalem b. Job c. Hérode Q10. Qui était Henri Beyle ? a. Montherlant b. Mallarmé c. Stendhal

Sudoku

• Niveau difficile

4 5 8 2 3 4 7 4 6 9 2 1 5 7

6 9 1 6

1 9 6 3 5 8

Réponses :

Résultats :

Q1. b Q6. a Q11. a

Q2. c Q7. c Q.12. c

 497215836 651387429 238694715

Q3. a Q8. a Q.13. a

Q4. b Q9. b Q.14. b

146973582 983521647 725846193

Q5. c Q10. c Q.15. c

379158264 864732951 512469378


Le plaisir d’être bien conduit

04 78 28 23 23 Accès prioritaire* 08 97 650 550 300 TAXIS OFFICIELS 24 h/24 • 7 jours sur 7

www.allotaxi.fr

LYONNEWS 65 0,39 € ht l’appel, hors coût opérateur


LOISIRS

horoscope mai BALANCE

BELIER Attention aux dérapages incontrôlés en amour, un excès de votre part pourrait braquer votre moitié plus vite que vous ne le pensez. Au travail, on s’accroche ça risque de tanguer ce mois ci, mais vous tirerez votre épingle du jeu.

En mode solo et chacun pour sa peau au travail, un comportement qui attisera des jalousies mais qui vous permettra certainement un avancement futur ! Un proche qui vous sollicitera pour de l’aide méritera lui tout votre dévouement.

TAUREAU Pas question de parler chiffons avec votre supérieur ce mois ci, ce que vous avez sur le coeur, vous le ferez savoir, au risque d’y laisser des plumes. D’ailleurs, mai ne serait-il pas me mois idéal pour envisager de nouveaux projets pro ?

GEMEAUX Un coeur à prendre rôde autour de vous et sème le doute dans votre esprit, sachez vous laisser le temps de la réflexion, en parler à de bonnes oreilles s’avérera utile également. La famille jouera un rôle important aussi mais un tout autre domaine.

SCORPION “Je ne suis pas un héros” façon Balavoine, c’est le refrain qu’il faudra entonner à qui vous demandera trop d’efforts ce mois ci, sachez dire “NON”, mais en y mettant les formes. Côté amour, un calme un peu trop inquiétant ?

SAGITTAIRE Lâchez vous ! On attend de vous des vrais tranchés, sachez les donner au lieu de subir ceux des autres. Ce nouveau sagittaire vous va si bien ! C’est d’ailleurs l’occasion de se faire remarquer dans le bon sens du terme.

CANCER Ne laissez pas la succession de petits soucis du mois vous miner le moral. Votre capacité à rebondir sera encore d’actualité ce mois ci. En amour, sachez mettre le ola sur des comportements tendancieux de votre moitié.

CAPRICORNE Y a pas de mal à penser à soi pour une fois. Sachez faire passer vos envies avant celle des autres, ce qui en couple pourrait susciter quelques friction, mais vous saurez les gérer.

LION Les astres vous reprendront en main d’ici la moitié du mois, d’ici là une petite sensation de stagner domine, le moment idéal pour relancer un projet, même très simple comme fixer la destination de vos prochaines vacances.

VIERGE En couple cherchez à réactiver votre libido, avant que cela ne devienne une source de conflits. Par ailleurs, la famille portera un rôle important prochainement, c’est auprès d’elle que vous trouverez du réconfort mais surtout de bons conseils pour les décisions professionnelles importantes à venir.

Édité par la Société SUCH A STAR 1110 Route du Puy d’Or - 69760 Limonest Tél : 04 89 04 47 41 RCS : 523 99 088 Responsable de la publication & de la rédaction Dominique LAFOY / direction@suchastar.com 66

LYONNEWS

VERSEAU Un mois radieux pour les solos qui croulent sous les propositions mais pas toujours les meilleures, un tri s’impose. Un peu de sport devrait pouvoir vous apporter de quoi faire le vide et vous assurer une forme digne de Manaudou.

POISSON Faites amende honorables des erreurs passées. Le dialogue est votre point fort, ne le sous estimez pas. Au travail vous brillerez pas votre discrétion sur des projets à mener et ce sera grandement apprecié.

Commercial Alexandre d’AUBAREDE 06 23 31 67 32 / commercial@suchastar.com Équipe rédactionnelle Michael AUGUSTIN, Fabienne DUMAS

DEVIERNE Photographes Alain RICO, Michael AUGUSTIN Photo couverture © Alain RICO

Ont collaboré à ce numéro

Graphiste Marina GLAVANOVIC

Laureline COQUARD, Mikhaël DEFOLY, Sandrine MICHEL CHAMBON, Gaelle MANIN, Chrystèle

Impression Brailly, 62 route Millénaire Parc Inopolis - 69230 Saint Genis Laval

PEFC/10-31-1327


Venez découvrir votre nouvel espace bien-être en presqu’île

PUB

Faites plaisir à vos " P’tites Princesses " : découvrez nos soins exclusifs 10/18 ans

RITUELS DU CORPS (massage, gommage, modelage) RITUELS DE SOIN DU VISAGE • SOINS BEAUTÉ (mains & pieds)

CORD M

ÉPILATION • MAQUILLAGE • CELLU M6 par LPG

SPA jacuzzi massant innovant • SAUNA classique & infra-rouge HAMMAM TRADITIONNEL & ses rituels

ÔN E

Métro Bellecour

ne

ici

M

LYONNEWS

Ru Sal e a

67

E AIL L

Cha rité

M

www.sensationdesoi.com 52, rue Sala 69002 Lyon Tél. 04 72 31 08 70

R Bienue nier

AI G

élè

Rue

ain teh

de la

Vic tor Hu go uste Com te

Métro Ampère

eS

Aug

Ru

Rue

Jeudi & Vendredi de 10 h à 21 h Dimanche A6 de 12 h à 20 h

Rue

Lundi, Mardi, Mercredi & Samedi de 10 h à 20 h

QU

EAU NOUV DE E CABIN AGE BRONZ UV

Envie de faire plaisir ? Offrez un bon cadeau !

SA

Heures d’ouverture 7/7 jours

PLACE M BELLECOUR

P L'U ONT NIV ER


Le rythme du progrès. Nouvelle Audi A4 Avant V6 3.0 TDI. Conçue avec un moteur 6 cylindres plus efficient que jamais. À la pointe de la technologie, le nouveau moteur de l’Audi A4 Avant. En accroissant les performances de conduite tout en réduisant les émissions de CO2 à 135 g/km, ce moteur 3.0 TDI (150 kW multitronic®) inaugure la nouvelle génération de moteurs efficients Audi. Pour plus d’informations, visitez Audi.fr/A4

Modèle présenté : Audi A4 Avant Ambition Luxe V6 3.0 TDI 204 ch multitronic 8 au prix de 49 700 € TTC avec options peinture métallisée (910 € TTC), jantes en aluminium coulé 18’’ (1 270 € TTC) et ciel de pavillon en tissu noir (310 € TTC) non incluses, tarif au 08/12/2011. Consommations en cycle urbain/routier/mixte (l/100 km) : 5,7/4,8/5,1. Émissions massiques de CO2 en cycle mixte (g/km) : 135. Volkswagen Group France S.A. – RC Soissons B 602 025 538 Castrol EDGE Professional.

Central Autos

185 avenue Paul Santy - Lyon 8ème - Tél. 04 72 78 88 00 - www.centralautos.fr/audi 68

LYONNEWS

Lyon News Mai 2012  

Lyon News Mai 2012

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you