Issuu on Google+

femmes

LYON

#4

av r i l / m a i 2 0 1 3


sommaire

avril/mai 2013

34 / beauté 38 / forme 40 / l’homme du mois : Remy Vercoutre 42/ shopping - déco

4 / femme de lyon - déco : Sandrine Di Bartolomeo

77 / cinéma 78 / théâtre

6 / femmes d’aujourd’hui déco

80 / interview théâtre

46 / mode : Feeling Nowhere 52 / auto

8 / femme de lyon - mode : Nathalie Tomolillo

82 / musique

10 / femmes d’aujourd’hui - mode

84 / attitude défilé de mode central autos

12 / femme de lyon beauté : Laetitia Szymocha 14 / femmes d’aujourd’hui - beauté

83 / livres

54 / interviews de stars 60 / plaisir 62 / shopping déco

86 / attitude au crazy horse 88 / un métier Cédric & Yohan Schott

66 / shopping optique

16 / femme de lyon culture : élodie Pommier 18 / femmes d’aujourd’hui - culture

90 / cuisine une femme, un chef 68 / mode : Red Dynamic

92 / sorties restos/bars

22 / shopping

74 / attitude la foire de lyon

94 / business de femme : Mickaëlle BUCCIO

28 / mode : China Girl

76 / expos

96 / horoscope

LYONfemmes / 1


femme de lyon...

deco

Sandrine Di Bartolomeo,

architecte chez Il Bagno Présentez nous votre parcours ? Je suis diplômée de l’institut CREAD qui est une école privée reconnue d’architecture d’intérieure. J’ai passé quatre années là-bas et j’ai été autant formée à la technique qu’à l’esthétique. Aujourd’hui je suis capable de construire une maison en m’occupant autant des fondations, de la charpente que du style. Parlez nous de Il Bagno et précisez nous votre rôle au sein de la boutique ? Il Bagno est un showroom de salle de bain ouvert au grand public tous les jours et réservé aux professionnels tous les lundis et jeudis soir en nocturne avec apéritif dinatoire. Je suis rentrée chez Il Bagno en tant que stagiaire pendant mes études et aujourd’hui je suis leur architecte d’intérieur. Cela signifie que je m’occupe de l’exécution de dessins, de plans et de perspectives en couleurs pour donner à nos clients un rendu visuel final au plus proche de leurs attentes. Mon travail doit aider la personne à se projeter dans le volume dans sa future salle de bain.

4 / LYONfemmes

Pourquoi avoir choisi la pièce préférée des femmes pour exercer vos talents ? Pour moi la salle de bain est synonyme de pureté, de luxe et d’esthétisme. D’un point de vue professionnelle il s’agit d’une pièce très technique puisque ma mission est d’allier des contraintes de fonctionnalité à un design harmonieux. Je ne vous apprends rien si je vous dis qu’une femme y passe beaucoup de son temps, donc tout doit être à portée de mains... Pourquoi, selon vous, la décoration d’intérieur a-t-elle pris autant d’importance ? Pensez-vous que c’est un phénomène de mode ou une vraie préoccupation ? Les émissions télévisées sur le sujet ont effectivement fait prendre conscience au grand public des bénéfices d’un intérieur à leur goût. Il est aujourd’hui facile de faire de plus en plus de travaux de rénovation ou de petits changements déco nous-même. L’ampleur du

phénomène est liée au fait que tous les gens ont envie de se sentir bien chez eux. C’est notre cocon donc on a besoin que cet intérieur soit personnalisé selon nos goûts. Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ? Justement ce que j’aime le plus c’est allier des contraintes techniques à un esthétique fort. C’est un vrai challenge : j’aime me servir des défauts architecturaux afin d’en faire un atout, une originalité. J’apprécie aussi le côté commercial de mon métier : toute la difficulté réside dans le fait d’être à la fois créative et à la fois bonne vendeuse. Quelles sont les principales qualités d’une architecte ? Sans aucune hésitation : savoir écouter. C’est difficile de faire abstraction de ses goûts personnels pour ne suivre que les désirs du client. Sans compter que parfois ils ne parviennent pas à mettre des mots sur leurs envies, c’est à nous de “déchiffrer”.


“J’aime me servir des défauts architecturaux afin d’en faire un atout, une originalité.”

Il Bagno Il Bagno 78, avenue Marechal de Saxe 69003 Lyon 04 26 28 85 74

Selon vous, est-ce qu’une femme qui a du goût en matière de déco a forcément du style ? Ce sont deux univers qui sont facilement semblables. Une femme qui sait décorer son intérieur aura a priori du goût pour s’habiller. Je pense que l’on peut quand même se permettre plus d’excentricité dans l’habillement que dans la décoration. La raison est simple : une femme change de vêtements quoti-

diennement alors que pour changer de déco c’est plus compliqué... Quelles sont les tendances en matière de salle de bain pour 2013 ? Pour cette année il y a un vrai retour au naturel. Les matières à l’honneur sont le bois, la pierre, la résine imitation ciment ou béton ciré. Jusqu’à maintenant la salle de bain c’était plutôt du laqué brillant, on passe à l’épuré. Les tendances

en matière de design suivent un peu les tendances modes : l’univers de la salle de bain sera dorénavant sobre avec, pourquoi pas, la mise en valeur d’un seul élément comme le receveur de votre douche à l’italienne qui se parera de couleurs flashy. =Propos recueillis par Oriana Marc

LYONfemmes / 5


déco L’éclairage par Kartell La tendance de ce printemps est à l’argent et au doré pour votre maison. Une ambiance subtilement installée par un nouvel éclairage, qu’il vienne du plafond ou d’une lampe. Kartell design et moderne, excelle dans la fabrication de luminaires en matière plastique. De la lumière pour habiller votre intérieur. En vente chez Kartell Store Lyon 15 cours de la Liberté 69003 Lyon  

La cave à vin par Astral Vous aimez déguster du bon vin mais les bouteilles ne sont pas toujours à la bonne température. Astral vous propose un refroidisseur à vin qui se fond dans votre intérieur et qui met en avant votre collection de vins. En vente chez Astral 20 Quai Victor Augagneur 69003 Lyon  

Les tabourets de bar originaux Vous aimez savourer un bon verre de vin dans une ambiance cosy et agréable. Les amis apprécient de partager un moment au coin du bar de votre maison. Le tabouret de bar est l’élément indispensable pour un confort lors de cet instant de convivialité. Lumisource vous propose dans un esprit moderne des gammes de tabourets en bois et en similicuir. En vente sur www.lumisource.com  

Les chaises colorées de Charles Eames L’envie de changer votre intérieur peut se réaliser par une touche de couleur ajoutée à votre table de salle à manger.Vous pouvez combiner plusieurs chaises colorées aux designs simples, épurés et élégants. En vente chez Bensimon 8 rue Auguste Comte 69002 Lyon

6 / LYONfemmes


femme de lyon...

mode

Nathalie Tomolillo, créatrice du concept Pop & Shoes “Mon métier, acheter des chaussures, des sacs à mains et des vêtements ! Le rêve de toutes les femmes !  ” Présentez-vous en quelques mots. Bonjour, je suis Nathalie Tomolillo, j’ai 44 ans. Je suis dans le prêt-à-porter depuis l’âge de 20 ans. Je suis gérante de plusieurs boutiques à Lyon : Coleen en Ville à Lyon 2ème, Coleen et Alberto Fermani à Lyon 6ème et enfin Pop and Shoes, mon dernier coup de cœur. Ce concept store est ouvert depuis 3 ans maintenant, on y trouve un large choix de chaussures, sacs, bijoux... sur une surface de 300 m2. Comment définiriez-vous le style Pop & Shoes ?

Pop & Shoes 6, rue Chavanne • 69001 Lyon 04 78 61 10 07

8 / LYONfemmes

Je définirais le style Pop and Shoes Poétique, rétro, Rock’n’Roll et féminin. Ce sont ces mélanges qui me séduisent. Pop and Shoes c’est avant tout un grand choix de chaussures et quelques jolies pièces de prêt à porter proposés dans un espace où se mêle musique et décoration vintage. Pensé comme un lieu chaleureux et festif, on y trouve un

bar pour prendre un café entre copines, un piano pour un concert improvisé, de confortables canapés pour échanger et se laisser guider par une équipe professionnelle, passionnée et aux petits soins. J’ai la chance de partager mes passions avec des collaborateurs performants et concernés. Qu’est ce qui fait la différence de Pop and Shoes ? Nous avons réussi à créer une vraie communauté Pop and Shoes. Nous convions régulièrement nos habitués pour des apéros shopping. Un DJ, un artiste ou un groupe, quelques bulles et gourmandises, le sourire de nos équipes pour un pur moment de convivialité. Avez-vous une sensibilité particulière en matière de décoration ? De par sa surface et son âme, ce lieu m’a permis de réunir ma passion pour les objets vintage, la décoration et la


mode. Souvent le dimanche matin je chine aux Puces du Canal. Ces trésors dénichés me permettent de créer des ambiances uniques sans cesse renouvelées au fil des saisons. Mon métier aujourd’hui c’est la mode, mais j’apprécie tout autant de m’investir dans la décoration de l’appartement de mes amies. Quelles sont les femmes qui viennent chez vous ? Les femmes d’aujourd’hui ont plusieurs vies. Pop and Shoes les accompagnent dans leur choix. Elles trouvent chez nous, la paire de boots Pantanetti pour trotter au quotidien, une basket Philippe Model pour un look fashion sport, un escarpin François Najaar pour être la plus sexy le soir, une sandale K-Jacques pour un weed-end à la plage ou des bikers Mexicana parce que les femmes d’aujourd’hui sont Rock’n’Roll.Avec plus de 420 modèles de chaussures sélectionnées pour elles, nos clientes savent qu’elles trouveront le « must have » de la saison et se laisseront séduire par nos accessoires : sacs, bijoux, ceintures… Les femmes Pop and Shoes viennent chercher un coup de cœur. Et vous, quel est votre style ? Mon style ? Je rejette l’idée même

d’avoir un style. Je mixe un jean baggy avec une jolie paire de talons féminins et un blazer bien coupé. J’adore porter une robe tunique en soie associée à des bikers et un vieux perfecto, ou un tee-shirt en lin sous une veste à paillettes. J’aime avant tout les vêtements simples et raffinés. Mon look au quotidien reste discret,  et mon hyperactivité légendaire m’amène à préférer un jean et des baskets. Y a-t-il une marque de référence chez Pop & Shoes ? Si je ne devais en citer qu’une, je choisirais Mexicana. Ce sont des bikers et des tiags aux couleurs et matières incroyablement riches. Du python, des broderies, des clous, des étoiles, une palette de modèles originaux, uniques et colorés. Cette marque résolument coup de cœur me propose une collection de plus de 100 modèles, ma plus grande difficulté est de n’en sélectionner qu’une vingtaine pour Pop and Shoes. Qui achète le plus : les hommes ou les femmes ? Les femmes bien évidemment ! Et les hommes de plus en plus, tout est fait pour qu’ils se sentent accueillis, conseillés, bichonnés dans l’espace qui leur est dédié. Finalement beau-

coup viennent en couple ou entre amis, partagent leur coups de cœur respectifs et trouvent leur bonheur. Dévoilez-nous les tendances pour la saison automne hiver 2013-2014. Il y a toujours autant de valeur ajoutée sur la chaussure : clous, pampilles, strass, effet irisé, … Il y a également une évolution dans la matière : la chaussure basique en cuir lisse sera de plus en plus rare. Le gros produit mode de la prochaine saison, accrochez-vous les filles, ce sera la Creepers. Elle est un peu le pendant de la Doc Martens. Elle sera montante ou courte à porter avec des robes ou des slims. Elle nous donnera un côté teenager. Quels sont vos projets pour l’avenir ? Je suis exigeante, aussi faire évoluer la boutique pour un rendu toujours plus intimiste est un vrai projet. Je réfléchis notamment à un espace dédié à une gamme ultra féminine. Rien n’est statique chez Pop and Shoes. Je poursuis aussi l’idée de m’associer à un ami pour créer une ligne de linge de maison décalée, mais chut c’est encore un secret ! =Propos recueillis par Oriana Marc

LYONfemmes / 9


mode Creepers or not creepers ? Cet accessoire classique des années 50 revient en force cette année. 63 ans plus tard me direzvous, de quoi s’interroger sur la mode, cet éternel recommencement... D’abord achetées en masse par la clientèle Teddy Boy, les creepers continuent à trouver acquéreur lorsque McLaren et Vivienne Westwood, décident de courtiser une clientèle plus spécifiquement orientée rock. Elles se répandent dans les milieux ska, punk et gothique pour toucher, en 2013, le monde des fashionistas. Ne vous y méprenez pas, nous ne parlons pas de chaussures orthopédiques malgré cette triple épaisseur de semelle. A l’image d’Isabel Marant et ses sneakers compensées, Sonia Rykiel a su réadapter cette chaussure populaire aux modes actuelles. La question que vous vous posez toutes : avec quoi les porter ? Apparemment à peu près tout ! Il faut juste oser se lancer : jupe, mini short, slim … sans oublier la pointe de rétro, blouson Teddy ou lunettes vintage. Ce come-back finira par vous séduire, vous verrez, vous aussi vous adopterez tôt ou tard le look underground. Une fois démodées, pensez à les mettre de côté pour leur prochain retour au premier plan ! O.M

Sugar Town : enceinte, chic et glamour Enceinte oui mais stylée ! Pour que maternité rime avec féminité... Sugar Town accompagne les femmes avant, pendant et après leur grossesse. Vous trouverez dans cette boutique une gamme de produits chics et glamour pour femmes enceintes urbaines, qui souhaitent mettre en valeur leurs nouvelles formes tout en se laissant envelopper de confort, bien être et douceur sucrée. Inspirés du chic parisien, les produits sont spécialement conçus pour toutes les périodes de la grossesse et sont “reportables” par la suite tout en s’adaptant aux différentes évolutions de la silhouette. Style sensuel, raffiné, sophistiqué, et romantique pour agrémenter un quotidien où la prise de poids peut aussi être un désagrement pour les fashion victimes que nous sommes. Sugar Town s’adaptera à votre nouvelle morphologie. O.M Boutique showroom SUGAR TOWN - 21 rue Notre Dame - 69006 LYON Ouverture du Lundi au Samedi de 10h à 19h sur rendez-vous, entrée libre le mardi de 10h à 12h et de 14h à 17h. O.M. Pour contacter Marina Picon, la créatrice : marina@sugartown.fr ou 06 77 10 52 11 10 / LYONfemmes

www.sugartown.fr


femme de lyon...

beauté

Laetitia Szymocha, directrice de Skin & Sens

“Dans ma vision du SPA, je prends la personne dans sa globalité.”

Racontez nous votre histoire. Après des études en esthétique, je me suis orientée vers le maquillage professionnel dans le milieu du cinéma, j’y suis restée pendant 18 ans. J’ai été l’assistante d’un grand maître : Michel Deruelle. Je pense avoir touché à tous les aspects du maquillage dans l’audiovisuel et du spectacle. A un moment donné il y a eu un virage dans ma vie professionnelle et je me suis demandée si je n’avais pas envie de faire autre chose. C’est vrai que la beauté extérieure est intéressante mais j’avais le désir de revenir à quelque chose de plus profond

12 / LYONfemmes

et de plus interieur. Voilà la raison pour laquelle je me suis recentrée sur mon premier métier. Voilà 6 ans que j’ai ouvert un premier SPA dans l’ouest lyonnais et Skin & Sens, lui, a 3 ans.

Est-ce que rendre la femme encore plus belle était une vocation pour vous ? Depuis toute petite j’aime la beauté, j’aime la décoration et j’ai le soucis du détail. Avoir travaillé dans ce monde de l’image m’a forgé une vraie sensibilité.


Skin & Sens 113, rue Duguesclin • 69006 Lyon 09 670 326 08 www.skinetsens.com.

“La beauté n’est que la promesse du bonheur”, êtes-vous d’accord avec cette citation de Stendhal ? Oui je ne peux qu’être d’accord. Il est évident que lorsque une femme se sent belle, elle sera souriante et positive. Elle rayonne. Et l’ensemble engendre le bonheur. C’est l’effet boule de neige mais dans le bon sens. Quelles prestations propose Skin & Sens ? Il y a beaucoup de prestations. J’ai mis en place toute une série de gommages : à base de sel de Guérande, de sucre bio, de pétales de fleurs... C’est une prise en charge unique c’est à dire que la cliente choisira elle même ce dont elle a envie. Même procédé pour les massages : les personnes optent pour telle ou telle synergie d’huiles essentielles. Il y a trois déclinaisons et j’en change selon les saisons. Dans les soins du visage

je travaille avec deux marques : Institut Esthederm et Dr Hauschka. Ce sont deux marques qui ont la même philosophie : apprendre à la peau à s’auto-protéger pour devenir autonome. On a toutes tendance à la déséquilibrer en mettant des crèmes qui ne sont pas adaptées et ces deux marques vont obliger la peau à s’auto-réguler. On propose également une prestation rare : l’acupuncture beauté. C’est une acupunctrice diplômée en médecine traditionnelle chinoise qui fait les soins en tonifiant le muscle peaucier pour retendre les tissus du visage. En quoi votre institut est-il différent des autres ? Dans ma vision du SPA, je prends la personne dans sa globalité. Une cliente qui vient pour un soin du visage aura forcément un rééquilibre du corps entier : massage des pieds, étirement des bras. Le choix des produits est également fait sur-mesure. Dr Hauschka est une

marque bio essentiellement accès sur des plantes médicinales. Ce qui m’a plu c’est que cette marque a une démarche holistique : il y a un vrai suivi de la graine, en passant par la culture jusqu’au produit fini. Cela correspond à ma propre philosophie de la prise en charge globale de la personne. Avez-vous une astuce beauté pour nos lectrices ? Entretenir sa peau est la base de la beauté. Pour un effet bonne mine à l’approche du printemps : un gommage et l’application d’un auto-bronzant. Privilégiez le naturel dès que les beaux jours arrivent : une touche de blush et du gloss. Quels sont vos projets pour 2013 ? Faire que Skin & Sens Lyon devienne un SPA incontournable. =Propos recueillis par Oriana Marc

LYONfemmes / 13


beauté Un sourire éclatant de blancheur Faire un blanchiment express des dents, c’est aujourd’hui possible dans les bars à sourire. Ce blanchiment des dents se réalise en quelques minutes et à un prix très abordable. Cette méthode exclusive et révolutionnaire proposée par les bars à sourire permet de réaliser un blanchiment des dents efficace et sans douleur, il vous permet de gagner de 3 à 9 teintes. Ce procédé est absolument sans danger et ne provoque ni sensibilité, ni effets secondaires grâce à sa formule sans peroxyde. Cette nouvelle technique est à la portée de tous ceux qui rêvent d’un sourire éclatant : vous pouvez dès à présent vous débarrasser des tâches causées par le café, le thé, le vin rouge, le tabac et l’âge, et leur enlever tout aspect jaune et terne. Grâce au blanchiment des dents, votre visage va retrouver le sourire ! S.P.

les + : • Résultat immédiat (entre 3 et 9 teintes) • Prix abordable • Résultat durable • Technique indolore et sans risque • Produit 100% cosmétique sans peroxyde

20 quai Jean Moulin, 69002 Lyon (Cordeliers) 04 78 42 17 46 30 rue Gabriel Péri 69100 Villeurbanne (Charpennes) 04 37 45 13 54

les restrictions : • Fausses dents, caries ou dents dévitalisées • Grossesse ou allaitement Lyon Femmes recommande : Les Centres Sun Presqu’île proposent une offre spéciale blanchissement des dents à 49 e la séance de 45 minutes. www.sun-presquile.com 155 av. de Saxe, 69003 Lyon (Saxe-Gambetta) 04 78 62 08 07

Luxe et volupté au SPA de la Rotonde 900 m2 dédié à la détente, au bien être et à la beauté. Le SPA du Pavillon de la Rotonde vous offrira un moment d’extrême relaxation. Un hammam à l’esthétisme et aux finitions dans la plus pure tradition orientale. La chaleur et le parfum unique du Sauna pour un instant authentiquement finlandais. Les bulles du jacuzzi vous envelopperont d’une sensation d’apesanteur relaxante. Profitez du cours d’aquagym ou de la nage à contre-courant dans la piscine de 11 mètres chauffée à 29° toute l’année. Pour la partie soins dirigez-vous en peignoir vers le bar à ongles. Véritable temple de la manucure, le SPA a choisit de travailler avec O.P.I qui depuis plus de 20 ans s’impose en spécialiste de l’esthétique de nos ongles. Du soin express, à la pose de vernis longue durée, ne repartez pas sans avoir sublimé vos mains. Tous les soins esthétiques, corps et esprit, que vous connaissez sont également proposés. Tout est voué aux plaisirs des sens, délassez-vous sur une chaise longue au bord de la piscine interieure en admirant le calme du parc qui finira de vous détendre. Conseil Lyon Femmes : consultez régulièrement le site pour constater que le luxe peut être accessible à toutes. Offre spéciale Fête des mères : parce que les jours passent trop vite et que nous oublions trop souvent de passer du temps avec les gens qu’on aime... • un massage de 25 minutes par personne • une pose de vernis semi permanent • un brunch boissons comprises (eau minérale, vins sélectionnés par notre sommelier et café) au tarif de 162 € par personne (vendu sous la forme d’un bon cadeau valable 6 mois les samedis et dimanches, hors jours fériés). O.M Le Pavillon de la Rotonde - 3 Avenue Georges BASSINET, 69260 Charbonnières-les-Bains - 04 78 87 79 79 - www.pavillon-rotonde.com

14 / LYONfemmes


Concept Store chaussures hommes, femmes et accessoires sur 300 m2

6 rue Chavanne • Lyon 1er • 04 78 61 10 07 Le lundi 14h - 19h Du mardi au samedi 10h - 19h

www.popandshoes.com


femme de lyon...

culture

“Je fais moi même de la musique, du piano, je chante, j’écris, je compose.”

Présentez-vous en quelques mots et détaillez nous votre parcours.

www.eldorado.fr Facebook : eldorado.lyon

Je suis Elodie Pommier j’ai 33 ans et je travaille chez Eldorado depuis 6 ans.A la suite d’un bac littéraire j’ai intégré l’ISCPA, une école de communication et journalisme. Après avoir obtenu mon diplôme j’ai été journaliste pigiste pour radio Scoop et Radio Sun. Ensuite je suis partie sur Paris pour faire une école de chant et de musique. Un jour mon pére m’a téléphoné pour me dire qu’il avait besoin de quelqu’un pour la communication. Quel est votre rôle chez Eldorado and Co ? Je suis responsable de la communication et du marketing. Je gère les budgets de la promo. Mon objectif est simple : communiquer sur nos spectacles et les faire vendre.

16 / LYONfemmes


élodie pommier,

responsable communication d’Eldorado and Co

Eldorado c’est plus de 30 ans d’activisme musical, et vous êtesvous une passionnée de musique ? Définitivement oui. Je baigne dedans depuis que je suis petite, mon père écoute du rock’n’roll, ma mère de la variété française. J’ai développé mes propres goûts musicaux et j’écoute de la pop, du jazz et beaucoup de variété au sens large du terme. Je fais moi même de la musique, du piano, je chante, j’écris, je compose. Je suis toujours à l’affut des nouveautés, à chaque album que l’on reçoit je l’écoute attentivement. Quel est votre meilleur souvenir de spectacle ? Le plus récent est le concert de Seal à l’amphi de la Salle 3000 en novembre dernier. On aurait pu penser que Seal, grosse star internationale, allait donner un set calé de deux heures sans écart mais il a eu une connexion exceptionnelle avec le public. Il a dansé avec des personnes à mobilité réduite le temps

d’une chanson entière les yeux dans les yeux. J’attends d’un artiste qu’il nous surprenne pendant son concert. Vocalement, musicalement et humainement il est impressionnant. Quel est votre artiste préféré ? J’ai un gros faible pour Lady gaga pour trois raisons : son côté show girl, son côté musicienne et sa puissance vocale. Je pense qu’elle est bien au dessus de Madonna ou Britney. Du côté des français, Barbara et Calogero plus actuel. Vous gérez la programmation de 12 salles à Lyon et de 7 autres de la Région, quels sont vos outils de communication ? Attention, on ne fait pas toute la programmation de ces salles, nous sommes plusieurs à nous partager la tâche et heureusement, il y a entre autre : Les Derniers Couchés, Arachnée et nous. Notre principal outil de communication est internet. Beaucoup de nos informations passent par

Facebook et par notre site. J’essaie d’envoyer un maximum d’informations à la presse, une newsletter est envoyée régulièrement. Puis il y a l’affichage : le sauvage, en magasins, les flyers, les quatre par trois. Le milieu du spectacle est-il lui aussi touché par la crise ? Beaucoup moins que d’autres secteurs. La seule différence que l’on a remarqué est la prudence des gens. Le public achète beaucoup moins tôt.Tout le monde attend d’être sur d’avoir le budget mais la musique reste un loisir dans lequel les français investissent encore. Une date a annoncer à nos lectrices de Lyon Femmes ? L’Age de glace live est un très beau spectacle familial que j’ai pu voir en avant première à Londres. Il sera à la Halle Tony Garnier à partir du 3 mai. N’hésitez pas non plus à aller voir 1789, la comédie musicale, à partir du 15 mai. Bons spectacles Mesdames. =Propos recueillis par Oriana Marc

LYONfemmes / 17


CULTURE culture CINEMA / Ludivine Sagnier, sa première comédie Ludivine Sagnier débute très jeune en prenant des cours de comédie. Elle joue à l’âge de 9 ans au cinéma dans Les maris, les femmes, les amants, de Pascal Thomas. En 1994, elle intègre le Conservatoire d’Art Dramatique de Versailles où elle remporte ses premiers concours classiques et modernes. En 2000, elle fait la rencontre de François Ozon qui lui offre son premier grand rôle dans Gouttes d’eau sur pierres brûlantes. Elle devient son actrice fétiche. En 2003, Ludivine Sagnier obtient le prix Romy Schneider qui récompense l’actrice la plus prometteuse et en 2008 elle est nominée au César pour le second rôle dans Un Secret de Claude Miller. Aujourd’hui, elle partage l’affiche avec Nicolas Bedos dans le film Amour et Turbulences, une comédie romantique aux scènes rocambolesques. Une occasion de voyager dans le passé et de revivre la rencontre, l’amour, la rupture de deux anciens amants. Une comédie facile à apprécier dotée d’humour et de romantisme. Ludivine Sagnier séduit par son innocence et sa fraicheur de ces premiers pas dans la comédie.A voir absolument. M.M

MUSIQUE / Rokia Traoré, la diva malienne Rokia Traoré sort son cinquième album, Beautiful Africa. En 2009, elle remporte une Victoire de la Musique dans la catégorie « Musique du monde » avec son album Tchamantché. L’artiste chante ses poèmes intimistes aux influences rock et blues dans ce nouvel album. Elle écrit ses textes à Bamako dont ses inspirations sont d’origines africaines et modernes. Elle marie son dialecte malien au français et à l’anglais. Cet album révèle une nouvelle facette de sa personnalité. Une voix exceptionnelle accompagnée des douces sonorités de guitare et de basse. La chanteuse malienne sera en tournée dans toute la France pour présenter sa musique et son album est disponible depuis le 1er avril. M.M

LITTERATURE / Anna Gavalda, une des personnalités préféree des français Anna Gavalda, écrivain, reste pour la neuvième année consécutive une des personnalités préférées des français. Elle obtient une maîtrise de lettre à La Sorbonne. Elle tient une chronique dans ELLE à propos de livre pour enfants. En 1999, elle écrit son premier recueil « Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part » qui est un succès. Ce recueil est vendu en 1 885 000 exemplaires et il est traduit en 27 langues. Cet ouvrage fait partie des trois meilleures ventes de livre en France. Elle publie « L’Echappée belle », « Je l’aimais » et « Ensemble c’est tout », qui devient son plus gros succès. Une adaptation du roman est réalisée au cinéma par Claude Berri. En 2008, elle sort son dernier roman « La Consolante », un mélange d’humour, de simplicité et de tendresse.Anna Gavalda est une romancière passionnée pour la lecture, l’écriture possédant un style qui la rend célèbre dans le monde entier. Une célébrité française dans le monde de la littérature. M.M

18 / LYONfemmes


shopping...

1

2

3

4

5 6

1. Veste blanche SPORTMAX 405 e 2. Pantalon noir SPORTMAX 215 e 3. Top en soie SPORTMAX 239 e 4. Lunettes Thierry Lasry chez NAGABBO 328 e 5. Chaussures en cuir tressĂŠ 395 e 6. Pochette Gia SPORTMAX 319 e

22 / LYONfemmes


shopping...

2

1

3

5

4

6

7

1. Veste en cuir BRUNELLO CUCINELLI chez GRAPHITI sofitel 3295 e 2. Bracelet double lien en cuir et fermoir argent TI SENTO 135 e 3. Silhouette GRAPHITI sofitel 4. Sac à main Lancel 5. Tunique en maille BRUNELLO CUCINELLI chez GRAPHITI sofitel 670 e 6. Mocassin en cuir façon serpent TOD’S chez GRAPHITI sofitel 650 e 7. Bague en argent TI SENTO 85 e

24 / LYONfemmes


shopping...

1

3

2

5

4 7

6

1. Blouson imprimé ZARA 69,90 e 2. Sandale à franges GIUSEPPE ZANOTTI chez PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 520 e 3. Brassière ZARA 29,90 e 4. Lunettes de soleil MAUI JIM 185 e 5 Pantalon imprimé ZARA 39,90 e 6. Chapeau STETSON 169 e 7. Sac encuir HOBO 375 e

26 / LYONfemmes


elles

4, rue du Vingtain 6 9 1 1 0 S T E F O Y L E S LY O N www.pennyblack.com


beauté

sos cheveux :

conseils et astuces pour de vrais soins Vos cheveux sont colorés, décolorés, méchés ou frisés ? Vous ne savez plus comment les dompter et les soigner. Voici quelques conseils et astuces beauté pour celles qui ont les cheveux secs et abimés. A la différence d’autres produits notre sélection soigne en profondeur et ne se contente pas de masquer. Des shampoings, des soins, des embellisseurs pour traiter le cœur de vos cheveux.

2 1

5 6 4

3

1 - Cure soyeuse de Biosilk 150ml - 37 €€ 2 - Brosse Céramic+Ion de Olivia Garden à partir de 20 € Disponibles chez Le Cosmétic – 11 place Carnot, 69002 Lyon 3 - Masques Moisture Velvet et Silk Bloom de Shue Uemura - 60 € 4 - Shampoing nourissant Moisture Velvet de Shue Uemura - 38 € 5 - Essence absolue, huile nourrissante de Shue Uemura - 58 € Disponibles chez Marc Tavoukdjian, Lyon 6 - Soin Expert Protection de Franck Provost, 300ml, 6,29 € Disponible dans toutes les grandes surfaces lyonnaises

34 / LYONfemmes


Nourrir des racines aux pointes Le choix de votre shampoing doit être judicieux surtout si vos cheveux ont besoin d’être chouchouter. Le shampoing de la gamme Silk Bloom par Shu Uemura est destiné aux cheveux abimés. Il est à base d’huile d’argan combinée à la céramide et à la vitamine E. Il aide à restructurer et à fortifier la fibre capillaire, apportant force, corps et vitalité à votre crinière. La gamme Moisture Velvet de Shu Uemura, est destinée aux cheveux secs. A base d’huile de camélia, ce shampoing est un concentré de lipides et de minéraux essentiels qui nourrissent en profondeur. Enfin un produit qui compense les besoins en nutrition des cheveux secs et aide à maintenir l’équilibre nutritif de la fibre. Le cheveu retrouve un toucher doux, un velouté des racines jusqu’aux pointes.

Soigner au cœur du cheveu L’entretien de votre chevelure passe également par le soin que vous utilisez après le shampoing. Le masque Silk

Bloom permet de restaurer, de réparer la structure et de régénérer la fibre des cheveux abimés en lui redonnant force, densité et vitalité. Le masque Moisture Velvet nourrit, adoucit et rétablit l’équilibre lipidique des cheveux secs. Astuce Lyon Femmes : avant de poser votre soin sur les pointes prenez le temps de les essorer avec une serviette sèche. Moins vos cheveux seront mouillés, plus le masque pénètrera.

Dompter la chevelure Le brushing est une étape qui fragilise vos cheveux. La chaleur d’un sèche-cheveux trop puissant peut agresser votre chevelure. Une brosse mal adaptée au séchage brule et casse la fibre capillaire. Investissez dans un outil digne de ce nom : les brosses à poils de sanglier seront celles qui ne détérioreront pas vos cheveux. Les meilleures sont celles composées d’aérations qui permettent à la chaleur de se diffuser. En effet les brosses classiques en céramiques ou en bois ont tendance à renvoyer la chaleur sur le cheveu, ce qui le fragilise. Pour parfaire votre brushing, utilisez un

soin protecteur sur cheveux mouillés. L’Expert Protection de Franck Provost a des propriétés thermo protectrices, pour protéger les cheveux d’une chaleur jusqu’à 180°. Astuce Lyon Femmes : pour un brushing rapide et sans forcer, utilisez une brosse ovale.Vous aurez plus de surface pour lisser, sans être obligée de tourner votre brosse.

Protéger sans rinçage Les embellisseurs sont de véritable masque de beauté qui apportent brillance et souplesse. La plupart sont à appliquer sur cheveux secs. L’Essence Absolue de la marque Shu Uemura, est une huile de camélia sans rinçage nourrissante et protectrice. Elle est dédiée à la douceur et à la brillance du cheveu. Elle révèle la vraie beauté du cheveu en lui apportant un lissage, une souplesse et un éclat inégalés. Ajoutez y une goutte de Biosilk à la protéine de soie et vos cheveux seront de première jeunesse. Ce réparateur dépose un film protecteur qui ne graisse pas mais qui protège le cheveu des frottements. l Marie Moyenin.

Le bon plan Lyon Femmes Mesdames, la beauté est à portée de main ! Dénichez ces trésors, non pas à Paris mais bien au cœur de votre ville, Lyon. Retrouvez la gamme complète Silk Bloom, Moisture Velvet et Essence Absolue de Shu Uemura en exclusivité chez Marc Tavoukdjian, 3 rue Président Carnot 69002 Lyon – 04 78 42 90 79


lyon femmes a testé pour vous...

produits beauté

visage...

CORPS...

Melvita illumine votre teint La nouvelle gamme Bio éclat et perfectrice de teint Nectar Bright a mis en évidence l’activité illuminatrice des 5 fleurs blanches : le Lys, le Narcisse, la Bellis, la Gaulthérie et le Lupin blanc. Melvita a su utiliser l’intelligence de ces fleurs ayant développé d’efficaces moyens de défense contre les agressions extérieures et les UV afin de préserver l’éclat de leurs pétales. Le soin illuminateur et unificateur est également un anti-teint terne, de quoi combler toutes vos attentes. Soin illuminateur, Unificateur de teint, L’anti-teint terne Contenance de 40 ml - Prix : 35 €

L’acidulé de Revlon La collection printemps/été 2013 sera fraîche, exotique et sensuelle. Gucci Westman, directeur artistique de Revlon colore nos lèvres de deux teintes fruitées : Juicy Papaye ou Sorbet. Chez Monoprix - Prix : 15,90 €

Dix nuances d’ombres à paupières Encore une nouveauté chez Smashbox : la Heat Wave Palette en édition

36 / LYONfemmes

limitée offre une infinité de possibilités. Grace à ses 10 teintes tendances à application sèche ou humide, optez pour un look sage, naturel, rock ou encore glamour. Chez Sephora à partir de mai 2013 Prix : 44,50 €

La CC concurrence la BB La génération des soins perfecteurs de teint tout en un évolue encore. A la BB succède la CC, crème correctrice teintée, à la frontière du soin et du maquillage. Elle diminue visiblement l’apparence des tâches et unifie votre teint, en plus de protéger, d’hydrater et de matifier votre peau, le tout en un seul geste. Portée seule ou en-dessous de votre fond de teint pour plus de couvrance, elle s’attaque aux taches brunes, aux tâches liées à l’âge, aux imperfections du teint, et aux marques dues à l’excès de soleil ou laissées par l’acné. La peau paraît plus fraîche, plus douce, plus lisse, parfaitement unifiée. CC Cream SPF 30 crème Correctrice Taches Pigmentaires, disponible en cinq teintes Fair, Light, Light-Medium, Medium, Dark. Contenance de 30 ml Prix : 33 €

Une astuce pour les beaux jours Un déodorant Spray Haute Tolérance sans sels d’aluminium qui freine la repousse. En format compact ultra pratique. Déopil Spray – Mary Cohr Flacon de 25 ml - Prix : 13,70 €

Une peau satinée et hydratée Depuis plus de 10 ans, Cinq Mondes voyage dans les pays les plus lointains pour s’inspirer des plus belles traditions des beautés du monde. De ces inspirations sont nées 3 huiles de soins ancestrales aux propriétés uniques. La première escale se déroule au cœur de l’Atlas, au Maroc, où les rituels de beauté des femmes orientales ont inspiré l’Huile Somptueuse de L’Orient. Composée d’argan, d’olive, de sésame, de cèdre, d’eucalyptus et de cannelle, cette huile hydrate, régénère et satine la peau. L’huile Universelle Ayurvédique relaxe et l’Huile Sublime nourrit et régénère corps et cheveux. Liste des points de vente sur www.cinqmondes.com Huile Somptueuse de L’Orient Flacon de 200 ml - Prix : 39 € Oriana Marc


forme

Focus silhouette : conciliez plaisir et minceur ! Trop souvent assimilé au régime qui prive ou à l’effort qui fait mal, un bon programme minceur doit préserver la notion de plaisir. Notre conseil ? Choisissez des activités sportives qui vous plaisent et des soins qui contribuent à votre bien-être pour conserver votre motivation sur le long terme. Le point avec Wellness Sport Club et Wellness Institut.

Côté activités sportives, que vous soyez plutôt cardio, musculation ou cours collectifs, prenez le loisir de composer votre programme hebdomadaire selon vos envies. En fonction de vos objectifs (perdre du poids, tonifier, galber…), votre coach saura vous orienter vers une formule ciblée. Le must  ? Coupler des efforts cardio-vasculaires pour perdre un maximum de calories à des exercices de musculation pour tonifier et sculpter. Enfin, compléter avec la pratique de disciplines visant à travailler la souplesse et l’équilibre. Si le cardio vous évoque de longues heures d’ennui à transpirer, jetez votre dévolu sur une activité fun aux vertus analogues. Avec la Zumba, dépensezvous en faisant la fiesta ! Défoulez-vous dans l’eau grâce à l’aquabiking ou à l’Aqua Zumba. Pour les plus stressés, rendez-vous à un cours de Bodycombat. Exutoire garanti !

38 / LYONfemmes

Pour galber votre corps, le plateau de musculation c’est bien… Mais pas obligatoire  ! Si l’idée de soulever de la fonte vous fait grimacer, direction les cours de renforcement musculaire  ! En musique, travaillez d’une manière globale ou ciblée grâce à un cours de Bodypump, de CX Works ou de CrossFit. Ludique et efficace. Enfin, pour toutes celles et ceux que les étirements en solo rebutent, découvrez le plaisir d’un moment de détente avec un cours de yoga, de stretching ou de Yochiga. Bonus souplesse et sérénité à la clé ! Côté soins, Wellness Institut dispose d’un véritable arsenal minceur. Cellu M6, douche à jet, enveloppements dans l’Aemotio Spa ou palper rouler… Chaque séance donne accès au spa ! Idéal pour se ressourcer tout en prolongeant l’effet du soin reçu. Le plus : la formule coaching minceur qui vous aide à optimiser votre alimentation en fonction de vos contraintes mais aussi de vos goûts.

Toutes les disciplines citées dans cet article sont enseignées au sein des établissements de fitness Wellness Sport Club à Lyon 3, Tassin la DemiLune et Besançon.

Renseignements :

Wellness Sport Club

Pensez à réserver votre séance d’essai gratuite ! • Lyon 153, rue Vendôme 04 78 71 02 21 • Tassin la demi-lune 33, av. de la République (face à l’horloge) 04 78 34 32 40

Wellness Institut

Offert : bénéficiez d’un bilan diététique personnalisé en 2 séances ! • Lyon 153, rue Vendôme 04 37 57 81 26 www.wellness-sportclub.fr


l’homme du mois...

sport

remy vercoutre Agé de 33 ans, Rémy Vercoutre est le gardien titulaire de l’Olympique Lyonnais depuis septembre 2012. Lyonnais depuis 10 ans, l’actuel n°1 nous parle de lui, de la mode et de nous les femmes. Qui se cache derrière Rémy Vercoutre ? Ah ! c’est compliqué ça ! Tout d’abord j’ai 33 ans, je suis père de deux enfants. Originaire du Nord de la France, je suis issu d’une famille plutôt simple, d’un milieu populaire. J’essaie de conserver ces valeurs qui m’ont été transmises et de ne pas perdre pied par rapport au monde qui m’entoure, même si mon métier fait de moi un privilégié. Que faîtes-vous dans la vie ? Je suis footballeur professionnel, gardien de but de mon état.

“La femme a une place prépondérante dans la vie d’un sportif. Elle est là pour faire en sorte que l’on ne pense pas qu’au football.”

40 / LYONfemmes

On dit que vous avez un parcours atypique, est-ce vrai ? Je ne sais pas. Je suis professionnel depuis l’âge de 18 ans. J’ai intégré à 10 ans le centre de formation de Dunkerque. Je pars à 16 ans pour Montpellier et j’ai 22 ans quand j’arrive à Lyon (avec un passage d’un an à Strasbourg), comme gardien remplaçant. Je suis resté quelques années sur le banc pour finalement avoir la chance d’être titulaire alors que je suis plus proche de la fin de ma carrière qu’au début. Le travail et la patience finissent par payer et c’est ma fierté.


Après dix années passées à Lyon, on peut penser que vous connaissez la ville, pouvez-vous nous faire partager quelques unes de vos bonnes adresses ? Je ne connais pas spécialement la ville comme ma poche, mais je dois avouer que je me suis créé une petite vie lyonnaise.J’aime beaucoup le quartier d’Ainay qui grouille de petites adresses sympas, comme le café Thomas, l’Ostéria Valenti et la Pizzeria Napoli. Vous avez l’air de faire attention à vous. Ou faîtes-vous votre shopping? Tout dépend de mon humeur. Graphiti, Un homme à suivre et une femme ou sur internet pour les marques qu’on ne trouve pas à Lyon. Quelles sont vos marques préférées ? Dsquared2, Dolce et Gabana, Louboutin, et j’aime bien The Kooples aussi. Ce sont des marques que j’aime même si je n’y suis pas spécialement attaché. Ce qui me plait c’est plutôt le style. Il paraît que chaque gardien et chaque footballeur a son propre style sur le terrain. Et dans la vie, quel est le votre ? Je ne sais pas si le terme existe mais je le qualifierais de « classique chic ». Je ne sors pas vraiment des sentiers battus : pas de couleur flash ou d’excentricité. Je mise plutôt sur les belles matières et les pièces bien coupées.

Y a-t-il une petite compétition entre joueurs dans le style vestimentaire ? Etes-vous du genre à vous échanger les bons plans mode / shopping ? Il n’y a pas spécialement de compétition, c’est plutôt un regard « chambreur » et amusé que nous portons sur nos façons de nous habiller. Il y en a qui font plus parler parce qu’ils osent et d’autre qui ne prennent pas de risques. Personnellement j’échange beaucoup avec Bafé Gomis qui est très pointu question tendances, il a souvent de bons plans boutiques, et également avec Clément Grenier qui se rapproche un peu de moi dans le style vestimentaire. Nous faisons attention à ce que nous portons mais ça ne veut pas dire que nous faisons forcément attention à nous. Pensez-vous que vous, les footballeurs, pouvez être une source d’inspiration mode ? Pour les créateurs je ne pense pas, mais pour le grand public, je peux concevoir que ce soit le cas. Je suis conscient que nous sommes épiés en dehors du terrain et je peux imaginer que les jeunes notamment, puissent vouloir faire un peu comme nous. Quelle est la place de la femme dans la vie d’un footballeur ? La femme a une place prépondérante dans la vie d’un sportif. Elle est là pour faire en sorte que l’on ne pense pas qu’au football. Elle doit être forte et savoir nous décharger des problèmes

du quotidien pour nous permettre de nous concentrer sur notre métier qui demande beaucoup physiquement et moralement. A mes yeux, elle doit aussi savoir être mon amie, mon amante, ma confidente et mon amoureuse. Depuis que vous êtes titulaire, pensez-vous que le regard des femmes a changé sur vous ? Je pense être plus exposé de manière générale et forcément aussi plus exposé au regard des femmes mais je ne le ressens pas au quotidien. Et votre regard sur les femmes a-t-il changé ? Non. Je n’ai pas plus de succès auprès de femmes et je ne fais d’ailleurs pas vraiment attention à ça. Que regardez-vous en premier chez une femme ? Comme tout mec qui se respecte, j’ai deux versions : la version hypocrite qui dirait que je regarde en premier son sourire et la version honnête : ses fesses (rires). Quelle est la plus belle chose que vous ayez dit à une femme ? Je t’aime. Et inversement ? Je t’aime. =Propos recueillis par Lorna Boolauky

LYONfemmes / 41


shopping...

art de bain il Bagno 2

3

4

1 5 6

7

1. Baignoire Bisazza - Designer Jaime Hayon - prix sur demande 2. Vasque silicone souple - Collection Gum - 525 e 3. Robinetterie Bonomi - Designer Marcel Wanders - Collection Aqua Jewells - 1700 e 4. Vasque céramique - Collection Jungle - Finition python - 1100 e 5. Meuble Summit de Mastella Design - Modulable - prix sur demande 6. Receveur de douche céramique - Designer Karim Rashid - 120x80 cm - 1400 e 7. Chauffeuse - Pièce unique - 900 e 42 / LYONfemmes


IL BAGNO, votre spécialiste de la salle de bain à LYON Un choix unique de matériel sanitaire, de carrelage et de décoration. Formule « clef en main » : La garantie d’une prise en charge totale et d’un accompagnement dans toutes les étapes de votre projet. Un interlocuteur unique depuis l’étude et la modélisation, pendant toute la durée du chantier jusqu’à la réception de votre nouvel espace.


shopping...

2

1

3

4

5

1. Robe rayée PHILLIP LIM chez XERRI 590 e 2. Veste rayée PHILLIP LIM chez XERRI 570 e 3. Chaussures MARTIN MARGIELA chez XERRI 340 e 4. Sac Jojo en cuir JEROME DREYFUSS chez XERRI 555 e 5. Lunettes de soleil NINA RICCI EYEWEAR 209 e

44 / LYONfemmes


Veste en soie et lurex MIU MIU Jupe en soie MIU MIU Chemisier en soie HUGO BOSS Gants en tulle PRONUPTIA Collier en perles TECLA Chaussures KG BY KURT GEIGER


FEELING NOWHERE Photographe : Sebastien JOURDAN RĂŠalisation : Patrick BOFFA Assistante stylisme : Isabelle BOUQUIN VERDONCK Make up and hair : Michel VARELA Mannequin : Carla @VIPmodels


Robe MAJE Veste courte SANDRO Sac NEW LOOK Ballerines MARC JACOBS Collier en perles et ruban MOKUBA Gants en tulle PRONUPTIA


Robe plissée en soie et dentelle LA SAISON Sac en fourrure SONIA BY SONIA RYKIEL Gants en dentelle PRONOVIAS Noeud en tulle MURMURE BY SPIRIT


étole en plumes PATRICK BOFFA SELECTED ITEMS Manteau damier ZARA Robe dentelle LES PETITES Gants en tulle PRONUPTIA Escarpins en cuir verni EMPORIO ARMANI Sac TEXIER


Tailleur en tweed de laine CHANEL Gants en tulle PRONUPTIA Collier ELA STONE Serre tête HEADBAND.FR


auto

Volkswagen Golf 7

La dernière fois qu’une Golf avait obtenu la couronne de “voiture de l’année”, c’était en 1992. À l’époque, c’était la troisième génération de Volkswagen Golf. Ce n’est que 20 ans plus tard et 3 générations après que la voiture numéro une des ventes en Europe, retrouvera ce titre très convoité par les différents constructeurs. Malgré une concurrence féroce, la Golf 7 a remporté ce titre très largement (414 points) et devance le duo Toyota GT86/Subaru BRZ (202 points). A 2 ans de son quarantième anniversaire, la Golf 7 est assurément plus dynamique. Une opinion qui est confirmée en vue de ses nouvelles mensurations : la longueur a augmenté de 6 cm pour passer à 4,26 m, l’empattement, a subit, lui aussi, une hausse de 6 cm avec une longueur de 2,64 m et la largeur a, elle, augmenté d’environ 1,5 cm pour atteindre désormais 1,8m. En ce qui concerne la hauteur, elle a été légèrement diminuée avec une baisse de 52 / LYONfemmes

5,8 cm et atteint la hauteur de 1,45 m environ. Le coffre a vu son volume progresser de 30 litres en passant de 350 à 380 litres. Ces augmentations des mensurations profite à l’espace intérieur de la Golf 7 qui sera plus confortable. Contrairement aux idées pré-conçues, la hausse des mensurations de la Golf ne s’est pas accompagnée d’une prise de poid. En effet, la “voiture de l’année 2013” a perdu près de 100 kg par rapport à ça version précédente, elle est passée de 1 143 kg à 1 050 kg. Du côté de l’intérieur, Volkswagen semble avoir mis un point d’honneur en matière de finition. La console centrale munie de son grand écran tactilen, le nouveau volant et les matériaux utilisés donnent l’impression d’un habitacle de très bonne qualité. Concernant les performances techniques, la Golf 7 adoptes des blocs

essence TSI de 85 ch et 140 ch, version avec coupure des cylindres vue sur la Polo BlueGT. Des TDI 1.6 de 105 et 150 ch seront également dans la gamme, tout comme des versions électriques, hybrides rechargeables et GTI qui suivront dans les mois à venir. Les prix vont de 17 790 € pour l’entrée de gamme essence 3 portes à 31 920 € pour la 2.0 TDI 4Motion Carat 5 portes. On peut assurer que Volkswagen va tenir son status de leader sur le marché de l’automobile en Europe grâce à sa dernière Golf 7 qui a remporté le titre de voiture de l’année 2013 sans grande difficulté apparente. Selon, Volkswagen les 100 000 premiers modèles ont été acquis en 3 mois de sa Golf 7, ce qui reste une performance remarquable et semble prédir un avenir prometteur pour la jeune Golf 7.


soul, funk, disco mix PARTY guests

vocal miss lady marmelade

dj GUEST

M.C. B atdom mer

or r perf guita

SAMEDI 20 avril au B-52

60 CHEMIN DE BRUYERE - 69570 DARDILLY - prudent rĂŠserver : 04 78 35 06 81 www.restaurant-b52.com - contact@restaurant-b52.com


femme de lyon... interviews de star by...


Claudia Tagbo par Laurent Argelier pour

Claudia, vous êtes en tournée actuellement dans toute la France avec votre show “Crazy”. Comment est né ce spectacle ? Le spectacle est né de ma petite folie, de mon envie d’aller rencontrer des gens, de raconter des histoires tout simplement et de s’amuser sur scène. Allier tout ça, tout ce que je fais dans la vie et m’ouvrir aux gens, c’est ce qui est intéressant. J’adore entendre dans la salle :“ah ouais c’est trop vrai !”.

C’est lors de ma rencontre avec le Comédie Club et avec Kad et Rahou. Après, il y a eu de belles opportunités : ma rencontre avec Michel Boujenah, avec Arthur. Mais l’humour surtout, parce que je suis issue du théâtre vraiment classique donc l’humour me vient essentiellement de l’intime. On ne rigole pas tous de la même chose et donc c’est difficile de faire l’unanimité comme ça dans une salle.

D’où vous vient toute cette énergie ?

L’humour est-il une véritable arme de séduction, même pour une femme ?

L’énergie me vient des gens qui sont en face de moi car il est bien rare maintenant de payer une place pour venir jeter des tomates sur un artiste. C’est toute une organisation pour venir au théâtre. Ce n’est pas comme aller au cinéma et je trouve que les gens sont heureux d’être là.

Oui surtout pour une femme comme moi qui ne fait pas 1m80 et 60kg… On essaie d’étirer ça dans la vie puis montrer aussi qu’on a d’autres facettes. Quoi qu’il arrive, c’est une belle arme parce que des fois ça nous évite de péter un câble, de s’énerver pour rien quand on a l’humour en soi.

Trouvez-vous l’inspiration en regardant les gens qui vous entourent dans la vie au quotidien ?

A un moment à la fin de votre spectacle vous abordez un thème sérieux qui est celui du cancer. Avez-vous vécu cette situation ?

Oui, je me raconte beaucoup et je raconte des anecdotes de copines, de tout ce qu’il y a autour de moi. Et puis, la base du travail du comédien c’est ça, on est là pour ouvrir des parenthèses donc on est énormément dans l’observation.

Oui, je l’ai vécu. Et on s’en sort grâce à l’humour. Comme je disais tout à l’heure, c’est une très belle arme.

Claudia, vous souvenez-vous à quel moment vous êtes tombée en amour avec l’humour ?

Le fait d’avoir été confronté à une telle maladie a-t-il changé votre regard sur la vie ?

Claudia, parlez-nous de votre rencontre avec Arthur, l’animateur. Très belle rencontre par le biais de Michel Boujenah. C’est quelqu’un de très intelligent, un bosseur, un homme généreux, qui met toujours en valeur les autres. L’émission dont nous parlons c’est vendredi, tout est permis avec Arthur sur TF1 et aujourd’hui vous êtes une invitée récurrente de l’émission. Et bien, je ne sais pas ce que je “récurre”, mais en tout cas oui, il a fait en sorte d’avoir une équipe autour de lui. On est une belle petite famille. Claudia, sur quoi travaillez-vous aujourd’hui ? Sur mon spectacle parce qu’il y a toujours des modifications à faire, des améliorations. Je suis également sur le film de Fabrice Eboué, on a tourné une partie à Paris et là on va à Cuba. J’ai un autre projet mais vu qu’il n’est pas signé comme le film de Fabrice, je le garde pour moi. Quel est votre rêve secret ou votre rêve d’enfant ? Rencontrer un jeune homme roux, 1m80 avec des yeux verts.

Oui, au départ il y a une espèce de colère, de haine qu’ensuite on transforme en se disant qu’il faut faire avec.

LYONfemmes / 55


Nahia vigorosa danseuse au crazy horse par oriana marc Pour vous, est-ce que c’était un rêve de devenir danseuse au Crazy Horse ? Un aboutissement de votre carrière de danseuse ? En tant qu’espagnole, je ne connaissais pas le Crazy Horse. Lorsque je suis venue en France, j’ai découvert la culture musicale des cabarets. Je suis tombée complètement amoureuse du spectacle et je rêvais de devenir une femme Crazy Horse.

Bonjour Nahia, présentez-vous et dites nous depuis combien de temps vous êtes danseuse au Crazy Horse ? Je suis Nahia Vigorosa et ça fait 5 ans que je travaille au Crazy Horse. Mon prénom Nahia vient de mes origines espagnoles basques. Existe t-il une formation de danseuse au Crazy Horse ? On doit avoir une formation de danse, soit jazz, soit classique. Une fois qu’on est engagée ici, on a une formation de 3 mois pour apprendre les techniques de danse du Crazy Horse parce que même si on est danseuse, on a toutes notre propre démarche, notre propre langage du corps. Et votre formation à vous elle était plutôt classique, contemporaine ou moderne jazz ? Classique. 56 / LYONfemmes

Faites rêver un peu nos lectrices de Lyon Femmes et dévoilez-nous quelles sont les mensurations idéales pour être danseuse sur la scène du Crazy Horse ? Au début Alain Bernardin avait des mensurations très précises. Aujourd’hui, on doit mesurer entre 1m68 et 1m72, avoir un corps de femme, ni trop mince ni trop grosse. Est-ce qu’il y a un âge pour rentrer au Crazy Horse, et est-ce qu’il y a un âge pour en sortir ? Pour intégrer le Crazy il faut avoir 18 ans. Une fois danseuse ici on y reste le plus longtemps possible pour profiter de notre expérience : ça prend du temps d’aquérir la technique du cabaret. Ce n’est certainement pas la première année que l’on a toutes les qualités d’une danseuse du Crazy Horse.

A t-on le droit de vous demander votre âge Nahia ? J’ai 28 ans. Les danseuses du Crazy Horse ont-elles droit à la chirurgie esthétique ? Pas du tout, on doit être totalement naturelle Quelle est la journée type d’une danseuse du Crazy Horse. Le jour des répétitions, on doit venir une demie heure avant pour s’échauffer. L’entrainement qui dure deux ou trois heures est suivit d’une heure de pause pour manger. Il y a deux représentations les soirs de semaine et trois le samedi. Nos journées se terminent vers 1h du matin. Les jours où nous n’avons pas de répétitions générales, nous prenons des cours de danse à côté pour s’entretenir. Justement, le rythme n’est pas trop dur à suivre ? On s’habitue. Y a-t-il une compétition entre les danseuses du Crazy Horse ou vous êtes plutôt soudées ? Il y a une très bonne entente entre nous. Même si on ne travaille qu’entre femmes, nous sommes beaucoup d’étrangères donc on se soutient.


Psykko Tico danseuse et choregraphe au crazy horse par oriana marc Patricia, alias Psykko Tico, cela fait 12 ans que vous êtes danseuse au Crazy Horse et depuis peu, vous êtes aussi coordinatrice artistique. Qu’est-ce que cela signifie ? J’ai effectivement commencé sur scène il y a 12 ans et c’était passionnant parce que beaucoup de choses se passent au Crazy : des artistes invités, des shooting, une troupe à Las Vegas... Beaucoup d’évènements qui font que le temps passe très vite. Et puis ces derniers temps j’ai eu la chance de collaborer en tant que chorégraphe, parfois en tant qu’assistante metteur en scène, avec des artistes invités. Dernièrement j’ai eu, avec Christian Louboutin, un échange artistique très enrichissant, tout comme avec Clotilde Courau. Bien évidemment je continue d’être sur scène et j’adore ça parce que ce sont de vrais moments de liberté, mais le rôle de chorégraphe me permet d’avoir un regard extérieur bénéfique à la création. Je fais vraiment la part des choses, les deux me passionnent. L’ensemble fait vraiment évoluer ma créativité.

Quel est votre plus beau souvenir au Crazy Horse ? J’en ai plein ! Quand un artiste est invité au Crazy Horse, il se met en danger, il est sur la vulnérabilité alors on essaie de construire quelque chose ensemble. Christian Louboutin est un homme extrêmement patient

qui passe beaucoup de temps à observer. Parfois, il prenait l’avion, il venait toute une journée au Crazy Horse pour travailler un des tableaux et repartait. Il adore les danseuses et lui même adore danser, par exemple il voulait qu’on fasse le moonwalk avec ses escarpins aux talons vertigineux, il montait même sur scène pour me montrer un mouvement qu’il voulait, sans les talons mais toujours avec beaucoup de style.

On sait que le Crazy Horse est à l’international, selon vous, lequel des publics est le plus réceptif ? Je pense qu’à l’international, le Crazy Horse suscite beaucoup de curiosités. C’est un show cabaret qui se base sur l’art du nu, à la fois chic, élégant, très parisien et fashion. Les réactions du public sont très différentes selon les numéros et c’est là qu’on s’aperçoit que la culture du pays influence les réactions. C’est toujours très enrichissant. En ce moment se déroule la tournée en Russie “Forever Crazy” pour laquelle il y a une petite forme d’adaptation mais toujours en gardant l’esprit du Crazy.

On sait que vos noms de scène ont tous une histoire, raconteznous celle de Psykko Tico. Pendant les répétitions d’une nouvelle danseuse, la direction artistique ou les show managers observent le caractère de cette danseuse. Avoir un nom de

scène nous donne un peu de liberté, être une autre fait partie de la transformation. Mon premier nom de scène était Olly Folie, Sainte Folle, parce qu’en fait Folly est mon vrai nom de famille. Ça m’a amusé mais je préférais que mon nom de scène ne ressemble pas à mon véritable nom. Quand on nous propose un nom, on ne peut le refuser qu’une seule fois, j’avais donc déjà utilisé mon joker. Lorsqu’on m’a proposé Psykko Tico j’ai tout de suite aimé le second degré.

Dernière question pour les lectrices de Lyon Femmes qui se passionnent pour la mode : estce que toutes les danseuses se cultivent un look aussi prononcé que le votre et aussi stylé ? En fait ça fait partie des codes du Crazy Horse. Bien entendu il y a l’attitude, le maintien qui sont primordiaux mais il y a également, comme vous le dites, le look : ce sont des coupes de cheveux très stylisées et scéniques. Nous n’allons jamais contre nature, il faut faire avec les particularités de chacune. On travaille sur la femme, sur la créature en mettant en valeur le côté unique. C’est pour ça que les looks sont façonnés même si bien évidemment on est aidé par les jeux de lumière, les costumes, les postures mais effectivement après, on demande à chaque danseuse d’avoir sa spécificité. Mais ces codes sont très stricts puisque c’est comme ça qu’on reconnaît une danseuse du Crazy Horse.

LYONfemmes / 57


axelle red

par Laurent Argelier pour

Axelle Red, vous êtes de retour avec Rouge ardent, votre nouveau single. Que raconte cette chanson ? Je voulais écrire un album romantique, des grandes émotions, des déchirures. Je me suis inventée une histoire et inspirée du film, et tout en changeant un peu l’histoire, parce que ce film a déjà une très belle BO. Mais je me suis imaginée un amour d’enfance et à un moment donné, l’homme part non pas à cause d’elle mais parce qu’il en a marre de la société.

Axelle Red, 20 ans de carrière ! Quel est le moment de votre vie d’artiste où vous vous êtes sentie la plus heureuse ? Il y a 3 sortes de moments. La création, cet instant où j’ai écrit le refrain de Rouge ardent. Les moments où je me retrouve avec des musiciens en studio, souvent à Memphis, on est purement dans le créatif, dans la recherche. Et puis bien sûr la scène, lorsqu’on est face à son public, cet instant de partage.

Et pendant vos 20 ans de carrière Axelle, quel est le moment le plus fort, celui qui reste ancré dans votre mémoire ? Il y a bien sûr les récompenses comme les Victoires de la musique, et puis la coupe du monde. Mais avec le recul, les plus grands moments sont ceux que je viens de vous décrire, cette créativité avec les musiciens et la rencontre avec le public.

58 / LYONfemmes

Etes-vous une vraie fashion victime ? Quand on voit la quantité de vêtements que j’ai, oui ! On peut penser que je suis une victime. Je collectionne mes vêtements depuis 27 ans. Quand je suis venue en France, c’était le début des “six d’Anvers”, ces créateurs belges qui se faisaient connaître dans le monde entier comme Marc Margiela, Ann Demeulemeester. J’aimais beaucoup venir en France tout en gardant mon identité belge. Je pense qu’une vraie fashion victime c’est quelqu’un qui court après les tendances ce qui n’est pas mon cas. Pour moi, les vêtements sont la suite logique de l’état d’esprit dans lequel je suis, ou de la musique que je viens de faire. En bon exemple, il y a tout le style americana que j’ai dans mon vestimentaire depuis 20 ans avec le chapeau de chez Elvis Pompilio, que Madonna aura des années plus tard.

C’est le moment de la consécration, parlez-nous de cette exposition qui vous est entièrement consacrée au Musée de la Mode. Le musée m’avait demandé de faire ça il y a 2 ans. J’ai attendu d’avoir un peu plus de temps. Je l’ai appelé “fashion victim” pour décompresser un peu l’évènement mais je me suis éclatée, j’ai habillé 130 poupées. Il y a un côté très intemporel, les looks ne sont pas démodés. C’était très émouvant lors de l’ouverture parce que j’ai gardé

tous les habits que je portais lors de chaques séances photos, chaques clips. Je suis un peu fétichiste en même temps donc c’est un beau moyen de montrer tout mon parcours d’artiste.

Combien avez-vous de tenues de créateurs ? On a habillé 130 poupées et j’aurais pu en habiller le double. Mais ce qui est intéressant c’est que beaucoup de tenues ont été créées pour moi, notamment celles de Véronique Leroy. Il y a aussi beaucoup de Marc Margiela dans mes collections.

Quel est votre rêve secret ? C’est de pouvoir continuer ce que je fais. Je suis heureuse. Je reste une personne engagée et je ne pourrai jamais m’arrêter de faire de la musique tout en combinant ma vie de famille.

Question d’actualité : que pensez-vous de toutes ces personnalités françaises qui souhaitent devenir belges ? Franchement, ça ne me déplait pas de les voir chez nous parce qu’ils sont plutôt sympa et je le prends un peu comme un compliment. Ils sont les bienvenus.

Etes-vous pour ou contre le mariage pour tous ? Je trouve que le contrat de mariage en soi est un contrat tellement nihil. Bon, je suis mariée, parce que je trouve ça romantique mais le jour où on veut se quitter, on se quitte.


wok & cuisines du monde wok together 7/7 ! Lyon Part Dieu 04 72 84 40 40 • Lyon 8ème 04 78 00 15 15 • La Fouillouse 04 77 91 23 23

www.rougetendance.fr


femmes d’aujourd’hui...

plaisir

GOûT ET PLAISIR ...

QUAND L’AMOUR SE MANGE Jeux charnels et audace feront de votre intimité une source de plaisir de plus en plus intense. Un instant de grâce où votre personnalité la plus féline se dégage. Les cosmétiques proposent des produits consommables pour pimenter votre sexualité. Sucré, salé s’invitent au délice. Une découverte de vos sens et de vos envies : une nouvelle manière d’apporter aux moments coquins plus de saveurs, à goûter absolument !

Des huiles envoutantes Chocolat, vanille, miel, fraise... Une large palette de saveurs pour affoler tous les sens. Profitez de l’arrivée du printemps pour vous mettre au massage sensuel, un moment de plaisir et de partage à deux. Vous pouvez déguster chaque partie du corps de votre homme et ainsi raviver les zones du désir lors d’un massage érotique. Une sensation de chaleur parcourt votre corps. Une nouvelle approche des préliminaires à savourer sans modération pour vous et votre partenaire.

Vous souhaitez surprendre et exciter vos papilles ? Les cupcakes chocolat gingembre, chocolat blanc épice, chocolat fraise sont de véritables succès culinaires. Vous décorez vos cupcakes selon votre imagination pour inviter votre homme aux délices de l’amour.

sans fin. Ces poudres aux odeurs douces et sucrées vous habillent le corps. Un baiser dans votre cou et le goût vanillé se dépose sur les lèvres de votre homme. Une surprise pour lui et une évocation du désir pour vous.

Les recettes sur www.papillesetpupilles.fr

Une envie de salé ?

Devenez sucrée

En vente chez Olly Boutique, 17 rue Paul Chevanard – 69001 Lyon ou sur www.ollyboutique.com Une bouchée de gourmandise Il y a 5 000 ans,Aphrodite, déesse grecque de l’amour était à l’origine de ce terme : un véritable symbole du plaisir de la chair et de l’amour. Les huîtres, le chocolat, le gingembre, la cannelle ... sont les aphrodisiaques de l’amour les plus connus.

60 / LYONfemmes

Sublimez votre corps en le saupoudrant de nacre et de paillettes. Les délicieuses poudres irisées font subtilement scintiller votre peau pour offrir une dégustation

Urban Decay, en vente chez Sephora

Une marque américaine, J&D’s, spécialisée dans les produits au bacon a lancé son préservatif au goût... bacon. Le packaging est original : d’un coté le logo de la marque en forme de cochon et de l’autre une tranche de bacon. Les spécificités du préservatif sont son odeur, son goût et son apparence. La marque signe : « Pour que votre viande ressemble à de la viande ». Une touche d’humour qui séduit et surtout qui protège.

En vente sur www.store.baconsalt.com =Marie Moyenin


L’art des caresses Les caresses sont douces et sensuelles, elles éveillent l’envie et elles font naître le plaisir. Elles sont les préliminaires entre vous et votre homme, une étape à ne pas négliger. Elles font grandir l’excitation sexuelle et elles augmentent le plaisir. C’est un jeu intime et une manière de communiquer l’envie à l’autre. La caresse n’est pas seulement la main mais elle est aussi le baiser. Le baiser dans le cou provoque des frissons et celui dans le dos devient plus érotique. Soyez imaginatif pour ne pas tomber dans la routine.

Sextoys : comment les utiliser ?

Les Editions Blanche viennent de publier un guide qui répond à vos questions que vous soyiez une femme ou un homme. Ce guide vous explique ce que sont les Sextoys, les raisons de les essayer et de découvrir ceux qui vous conviennent.Ainsi, familiarisez-vous avec l’univers des plaisirs et des Sextoys. Découvrez des témoignages d’utilisateurs et des conseils pour les manier. Drôle et pratique. « Sextoys : guide pratique érotique », de Anne Hélary et Christian Foch, Editions Blanche, 12,95€.

Le ménage, le tue l’amour des hommes Selon une étude publiée dans la très sérieuse American Sociological Review, plus un homme marié fait de tâches ménagères, moins il a de rapports sexuels. L’étude intitulée “Egalitarisme, travail ménager et fréquence des rapports sexuels dans le mariage” prouve que l’inverse est vrai : les couples dans lesquels l’homme participe davan-

tage à des tâches traditionnellement considérées comme masculines font état de rapports sexuels plus fréquents. L’étude rappelle aux hommes que “refuser de participer aux tâches ménagères provoque des conflits dans le couple et l’insatisfaction des épouses”. Les hommes ne nous auront pas aussi facilement.

LYONfemmes / 61


shopping...

Chaise EMECO Navy 111 vert 299 €

Cache pot Qui Est Paul ? noir 89 €

Chaise longue FERMOB Bistro 299 €

62 / LYONfemmes

Pouf Float Paola Lenti 2003 €

DEDON rocking Fedro 490 €

Fauteuil bas Emu Round noir 320 €

Fauteuil bas FERMOB Surprising jaune 236 €

Fauteuil + table basse + canapé Qui est Paul ? Ublo jaune 330/195/695 €


shopping...

ANTIQUITé - BROCANTE

ACHèTE SUCCESSIONS COMPLèTES, DéBARRASSE MAISONS, APPARTEMENTS, CAVES ET GRENIERS...

ACHèTE MEUBLES ET OBJETS DéCORATIFS ANCIENS, LUSTRERIE, TABLEAUX, PENDULES, ET MIROIRS...

LE MANOIR 1, rue Duviard - 69004 Lyon 06 61 85 06 47/ 06 61 26 30 98 frederic.lemanoir@free.fr


shopping...

nagabbo

Courrèges 240 e

Dior 210 e

Courrèges 275 e Chanel série limitée 588 e

Courrèges masque 275 e

Fendi 295 e

Tom Ford 297 e

66 / LYONfemmes


Robe en soie PRADA Collier en perles de verre à LA Croisée DES PERLES Bague H&M


Trench court VERSACE JEANS COUTURE Jupe en soie imprimée portée en robe PAUL & JOE Sautoir en perles PERLES & CO Chaussures JIMMY CHOO


Pantalon et poncho en maille ATSURO TAYAMA Pochette en cuir argent tressĂŠ ARIZDA BROSS Bracelets SONIA RYKIEL


Top imprimé GAOWEI + XINZHAN Manteau VERSACE JEANS COUTURE Collier MARTIN MARGIELA Bracelet en strass GUGUSTAR


Veste en coton MUGLER Pantalon et foulard portĂŠ en top BEL AIR Sautoir en perles PERLES & CO Escarpins en satin LOUBOUTIN Chaise PANTON


attitude...

la foire de lyon

photos Š Ivan Dos Santos

Du 22 Mars au

74 / LYONfemmes

1er Avril 2013


culture...

expos Latifa Echakhch – Laps Jusqu’au 14 avril 2013

Latifa Echakhch propose une oeuvre multiréférentielle, multidirectionnelle et protéiforme à l’image de son parcours personnel, de ses voyages et de ses centres d’intérêt. L’artiste convoque tout à la fois la géographie et la notion de culture, tout comme l’histoire personnelle ou collective, et les replace au cœur d’un débat social et politique. Latifa Echakhch a pour habitude de produire des œuvres-installations en lien direct avec l’espace dans lequel elle intervient et où elle mêle des références personnelles, multiculturelles, historiques et sociologiques. Pour Laps, l’artiste investit un étage entier du Musée, soit près de 1000 m2, et crée une déambulation composant une succession de “paysages personnels”, comme autant d’arrêts sur image. Musée d’Art Contemporain - 81 quai Charles de Gaulles - Lyon 6e

Il est midi à l’heure de maintenant

Du 19 avril au 2 juin 2013

Cette exposition atypique présente pour la 1ère fois la collection personnelle de Philippe Delaunay, grand collectionneur et mécène venu à l’art par hasard. Dentiste de profession il se verra offrir une œuvre par un des ses patients désargenté en guise de moyen de paiement. D’autres artistes suivront et sa collection, jamais éparpilléé, prend place dans son cabinet et à son domicile. Elle gonfle, aussi, au point de ne plus pouvoir loger en tout sur les murs ou dans les multiples espaces dévolus à sa conservation : les placards du lieu deviennent les réserves du collectionneur tandis que l’espace voit renouvelés les accrochages au rythme des acquisitions. Le collectionneur, en 1983, crée l’association À vol d’oiseau du cercle, dans un but précis : faire connaître à ses patients et, à ses amis, sa collection. Aujourd’hui, cette collection rassemble de grands noms de l’art contemporain (Joseph Beuys, Pierre Alechinsky,Awena Cozannet, Chantal Fontvieille, Ben, ...) et d’autres en devenir. “Le collectionneur est un découvreur, initiateur de vérité ; il choisit sans références, avec sa seule sensibilité. Il canalise ainsi un sens et surtout une qualité de regard.” Philippe Delaunay Galerie Françoise Besson - 10 rue de Crimée Lyon 1e

Exposition collective “Géométries croisées” Jusqu’au 29 juin 2013 Artistes : Michel Jouët, Judith Nem’s, Jean Branchet, Alberte Garibbo, Carmelo Arden-Quin, Luis Tomasello, Vera Molnar.

L’exposition Géométries croisées, présentée à l’Atelier 28, réunit sept artistes de la mouvance géométrique. Chacun développe avec son tempérament propre une facette particulière de cet art devenu classique : on sait que ses origines remontent au premier tiers du XXe siècle. Chaque artiste est unique mais tous ont en commun la discrétion émotionnelle dans le souci du Beau. Cette exposition marque la première année de l’Atelier 28. Atelier 28 - 28 rue Burdeau - Lyon 1e 76 / LYONfemmes


culture...

cinéma Your Sister’s Sister Sortie le 10 avril 2013 Genre : Comédie romantique, drame Réalisé par Lynn Shelton Avec : Emily Blunt, Rosemarie De Witt, Mark Duplass, Mike Birbilia Jack est encore sous le coup de la disparition récente de son frère. Alors pourquoi ne pas accepter l’invitation d’Iris, sa meilleure amie, dans son chalet familial afin de passer une semaine seul à méditer sur sa vie? Mais à son arrivée, Jack trouve la maison déjà occupée par Hannah, la soeur d’Iris, venue y soigner une blessure amoureuse. Après une soirée très arrosée suivie de l’arrivée inopinée d’Iris elle-même, le trio va aller de situations délicates en révélations inattendues...

Upside Down Sortie le 1e mai 2013 Genre : Science fiction, romance Réalisé par Juan Solanas Avec : Kirsten Dunst, Jim Sturgess,Timothy Spall Dans un univers extraordinaire,vit un jeune homme ordinaire. Adam, qui tente de joindre les deux bouts dans un monde détruit par la guerre.Tout en luttant pour avancer dans la vie, il est hanté par le souvenir d’une belle jeune fille venant d’un monde d’abondance. Elle s’appelle Eden. Dans cet univers, son monde se trouve juste au-dessus de celui d’Adam - si près que lorsqu’il regarde vers le ciel, il peut voir ses villes étincelantes et ses champs fleuris. Mais cette proximité est trompeuse, l’entrée dans son monde est strictement interdite et la gravité de la planète d’Eden rend toute tentative extrêmement périlleuse.

The hit girls Sortie le 8 mai 2013 Genre : Comédie musicale Réalisé par Jason Moore Avec : Elizabeth Banks, Anna Kendrick, Rebel Wilson, Christopher Mintz-Plasse, Brittany Snow Beca est le genre de fille qui préfère écouter son lecteur MP3 que la personne assise en face d’elle. Fraîchement arrivée à la fac, elle a du mal à y trouver sa place. Elle intègre alors, plus ou moins contre son gré, une clique de filles qu’elle n’aurait jamais considérées abordables ou fréquentables : un mélange de pestes, de bonnes pâtes et d’originales dont le seul point commun est la perfection avec laquelle elles chantent a cappella. Et quand la nouvelle venue les initie, au-delà des arrangements traditionnels et des harmonies classiques, à des interprétations et des combinaisons musicales novatrices, toutes se rallient à son ambition d’accéder au sommet du podium dans cet univers impitoyable qu’est celui du chant a cappella à l’université, ce qui pourrait bien s’avérer la chose la plus cool qu’elles aient jamais faite, ou la plus folle. LYONfemmes / 77


culture...

théâtre

Du plaisir et des médocs Bienvenue à la CAF Au Boui Boui Du 16 au 27 Avril 2013 Du mardi au samedi à 21h30 Tout est possible à la Caisse d’Allocations Faciles, même le pire ! Surtout quand Bernard débarque dans le bureau de Corinne, pour remplacer  Michel qui est mort de fatigue... Attention aux dégâts ! Fous rires garantis... Après leur succès dans “Ils se marièrent et eurent beaucoup d’emmerdes” au Boui Boui en Janvier 2013, Julie et Julian reviennent avec leur nouvelle pièce pour notre plus grand plaisir. A ne pas rater !

78 / LYONfemmes

Le Rideau Rouge Du 1e Avril au 24 Juin 2013 Tous les Lundis à 19h45 Du 2 au 25 Avril 2013 Du Mardi au Jeudi à 21h30 Elles sont deux. Elles aiment le plaisir et les médicaments, le gras et le sucré, le mojito et la vodka pomme, les petits canards et les vrais diamants mais surtout elles sont drôles, très drôles ! Un tantinet compulsives, légèrement névrosées, gentiment dépressives, un peu fumeuses, beaucoup buveuses, hypocrites, débordées, infidèles, radicalement feng shui, écologiquement bio et de temps en temps bobo. Bref elles sont heureuses et épanouies. Elles sont femmes.

Les Kicékafessa dans : Nous Deux A la Comédie Odéon Du 30 Avril au 4 Mai 2013 Du Mardi au Samedi à 19h45 Une jeune provinciale débarque à Paris, chez son ami d’enfance. Certes, ils étaient très proches à l’époque, mais ils ne se sont pas vus depuis longtemps et chacun a évolué différemment... Pensionnaires de l’émission “On n’demande qu’à en rire” de Laurent Ruquier, Les kicékafessa (Pascal Rocher et Sandra Colombo) sont enfin sur scène dans un spectacle entièrement inédit... et entièrement drôle.


culture interview...

théâtre

Comment allez-vous ? Mathilda May : Personnellement, je vais très très bien. Pascal Legitimus : Si Mathilda est bien, je vais bien aussi.

Comment trouvez-vous le nouveau théâtre Odéon ? M.M. : C’est un endroit bien, très accueillant. C’est parfait, on vient passer un bon moment, boire un verre avant, après. C’est convivial.

Vous êtes les auteurs de “plus si affinité” sur les planches depuis 2008 déjà, comment avez-vous eu l’idée d’une pièce aussi drôle et déjantée ? M.M. : J’avais une passion pour les rencontre en général, puisque ce sont les rencontres qui m’ont donné accès à chaque fois à un métier différent, elles m’ont fait grandir. J’ai toujours pensé

80 / LYONfemmes

qu’il y avait quelque chose de drôle dans les rencontres amoureuses, il y a une forme de comédie puisqu’on est dans un jeu de séduction. Généralement on s’en souvient donc c’est parlant pour tout le monde. Ça m’amusait l’idée d’un zapping en live. Moi j’avais envie de jouer plein de personnages parce que j’adore les accents mais on ne me proposait rien c’est pour cela que je suis allée voir Pascal. Au fur et à mesure que je lui décrivais mon idée et les personnages, il devenait physiquement le personnage en question. En réalité, je voulais simplement que l’on écrive et que l’on joue ensemble. J’avais pas du tout prévu le truc. C’était encore une rencontre improbable. P.L. : Comme le dit Gilles Galliot, c’est un échange par rapport à la thématique. Et ce qui est fabuleux, c’est qu’on a joué trois ans. On était partis pour faire cinquante représentations contractuellement au “Splendide”, c’était

en Janvier 2008 et on y a joué un an. Après on a prolongé la tournée, puis on a terminé à l’Olympia en Janvier 2011. M.M. : Ce qui est fabuleux, c’est qu’une rencontre en amène une autre. En fait, c’est l’effet boule de neige : d’abord avec Pascal, puis avec Gilles Galliot et ensuite entre un théâtre, le Splendide, et le public. .

Justement, est-ce que les rapports hommes/femmes ont été une bonne source d’inspiration ? M.M. : Plus que les rapports, c’est l’instant de la rencontre qui était vraiment la clef de ce spectacle, parce que les rapports hommes/femmes ont déjà été traités depuis la nuit des temps par la littérature, la peinture et la danse. P.L. : Au départ, on avait écrit beaucoup de choses, donc on a du raccourcir, parce qu’on pouvait faire pratiquement un spectacle et demi, presque deux.


Mathilda May & Pascal Legitimus par fabienne dumas

“On s’est rencontré dans un café, je lui ai parlé de mon idée. Il partait en mode impro à chaque fois que je décrivais une situation ou un personnage.” Aura-t-on le droit à une suite ? P.L. : Pourquoi pas, on ne sait jamais. M.M. : C’est un puit sans fond, il y a tellement d’histoires rocambolesques de gens qui se croisent par hasard.

Cinq ans déjà que vous tournez avec ce spectacle, est-ce que vous vous attendiez un tel entousiasme du public ? M.M. : Moi non. P.L. : Nous on se faisait rire entre nous avec Gilles Galliot, c’est déjà la base. Ensuite, la première fois qu’on a joué au Splendide, on était un peu stressés évidemment. C’était amusant parce qu’elle me disait :“Mais qu’est ce qui se passe? Ma braguette est ouverte?” , je lui répondais : “Nan les gens rient parce que tu es drôle”. Elle pensait pas que c’était pour elle, donc c’était amusant. M.M. :Je ne m’attendais pas à ce que ça marche comme ça. Je disais à Pascal  : “Mais tu crois que ça va faire rire les gens?” Parce que nous, on se marrait en écrivant et en jouant.

écrive avec un homme et qu’on le joue ensemble. Il fallait qu’il y ait plusieurs points de vue, et c’est elle qui m’a conseillé d’en parler à Pascal Légitimus pour qu’il me donne son avis en temps que producteur. On s’est rencontré dans un café, je lui ai parlé de mon idée. Il partait en mode impro à chaque fois que je décrivais une situation ou un personnage. P.L. : Absolument !

Et donc aujourd’hui vous ne vous voyez plus ? P.L. : On travaille beaucoup. Elle était une star avant, maintenant c’est confirmé. C’est vrai qu’on se voit de temps en temps, toujours grâce au spectacle qui continue de nous cimenter. La version anglaise est en cours, on espère que la magie va opérer dans d’autres pays.

N’est-ce pas trop compliqué de passer la main à d’autres acteurs ?

Alors Mathilda, comment en êtes-vous arrivée à contacter Pascal Légitimus sur ce projet ?

M.M. : Non, pour moi c’est un plaisir. J’entends les gens rire sur des répliques ou des idées qu’on a eu ensemble, je trouve ça incroyable. Ca veut dire que les gens ont ri, pas parce que c’est nous, mais parce que c’est drôle.

M.M. : Je ne le connaissais absolument pas, on a une amie commune, à qui j’ai parlé de mon idée et qui l’a trouvé très bonne. Je lui demandé à qui je pouvais en parler, s’il ne fallait pas que je le co-

P.L. : Pour moi, c’est le prolongement d’un plaisir. C’est-à-dire que c’est un autre plaisir d’être dans une salle de regarder Mathilda, de regarder le spectacle et de temps en temps de jeter

un oeil sur le metteur en scène originel, c’est vrai que c’est une situation que j’ai rarement vécu, donc j’aime bien, c’est nouveau et c’est super. M.M. : Ca fait un drôle d’effet.

Est-ce vous qui les coachez ? P.L. : Non c’est Gilles. M.M. : Non c’est le même metteur en scène qui les a coaché. C’est un gros travail, c’est assez technique. Les acteurs doivent être polyvalents pour passer d’un tableau à un autre, d’une rencontre à une autre ou d’une langue à une autre.Tantôt ils seront au bord d’une plage, et l’instant d’après dans un avion. Il faut changer de voix, il faut changer physiquement d’approche, changer d’accent ...

Quelles sont vos projets pour 2013 ? Une suite ? P.L. : Pour ma part, pas grand chose, puisque cette année je suis mono-tâche. Avec Les Inconnus, on travaille sur un scénario de film. C’est tout ce que je peux en dire. Je prefère garder le secret. Je n’en dirai pas plus. M.M. : Je suis sur la préparation d’un spectacle que j’ai écrit et que je veux mettre en scène dont je co-compose la musique. La première aura lieu le 10 octobre prochain à Suresnes au théâtre Jean Vilar. C’est un projet qui réunit un peu tout ce qui me constitue : la musique et la danse.

LYONfemmes / 81


culture...

livres De la place pour un seul amour Kalanit W.Ochayon Albin Michel Na’omi,Tamar et Sasha.Trois femmes en quête de sens et d’une impossible rédemption.Trois générations, et trois regards sur la société israélienne d’aujourd’hui qui se croisent dans un premier roman entêtant. Qu’il pleuve ou qu’il vente, Na’omi arpente inlassablement la route entre Saint-Jean d’Acre et Haïfa. Depuis la mort de son fils Amos, elle a perdu la tête. Intriguée par cette vieille femme qui refuse toute aumône, la jeune Tamar, hantée elle aussi par la disparition de sa sœur, est loin d’imaginer qu’elle a un lien avec elle. Tout comme Sacha qui, fuyant le comportement de son insupportable sœur, une actrice de films X, se révèle liée par le hasard aux deux autres femmes... Sous la plume de Kalanit W. Ochayon, dans une langue moderne, vive et singulière, Na’omi,Tamar et Sasha racontent tour à tour leur parcours blessé et chaotique, évoquant toute la complexité de l’identité israélienne. Kalanit W.Ochayon est professeur de philosophie à l’université de Haïfa, De la place pour un seul amour est son premier roman.

Les pères et les mères sont des parents comme les autres Paul Mesa Albin Michel La petite Bica, femme de chambre portugaise dans un hôtel, a deux préoccupations : faire un enfant d’urgence pour que l’âme de sa mère Maria Teves, récemment décédée, puisse accéder au ciel, et découvrir l’identité de son père qu’on lui a toujours cachée. Mais rien n’est simple : Maria, qui ne sait apparemment pas qu’elle est morte, ressurgit, et le bel homme marié dont Bica a décidé qu’il serait le père de son enfant ne joue pas le jeu. D’autant qu’il est affublé d’une femme journaliste qui veut la ruine de l’hôtel. Les péripéties loufoques qui s’ensuivent, et qui mèneront notre héroïne jusqu’à Lisbonne, alternent avec le récit que Bica consigne dans son carnet secret : celui de son enfance nomade où sa mère l’entraînait de ville en ville au rythme de ses amours improbables. Personnages décalés, récit rythmé, piquant et inventif, poésie et tendresse font de ce livre, où la saudade ne résiste pas à l’arôme d’un bon café, un vrai plaisir de lecture.

Tortuga’s Bank André Blanc Jigal polar À Lyon comme ailleurs, quand les cadavres commencent à joncher les arrière-cours, il est temps de faire le ménage… Et Farel, en découvrant ce soir-là le cadavre d’un ex-préfet, se doute bien qu’il vient de mettre le nez dans un dossier explosif, sulfureux… En ville le business prospère, la rumeur court et plusieurs affaires qui se télescopent – la femme d’un notable enlevée et un contrat mis sur la tête d’un flic – créent un climat de suspicion générale… Le binôme F2 – c’est ainsi qu’on surnomme dans les dîners en ville la juge Fournier et le commandant Farel – est le grain de sable qui en haut lieu, en irrite plus d’un… Mais seront-ils de taille face au mystérieux Lupus et ses loups lâchés dans la nature… ? André Blanc est un lyonnais pure souche. Il a été adjoint au maire de Lyon dans les années 90. De ses fonctions politiques passées, André Blanc se serait-il inspiré ? Un vieux proverbe local ne dit-il pas :“Paris pour voir, Lyon pour avoir” ?

82 / LYONfemmes


culture...

musique Lady GaGa Artpop a été élaboré en étroite collaboration avec le producteur Fernando Garibay et a d’ores et déjà été teasé par le manager de la Lady,Vincent Herbert. Il est prêt, il s’intitule Artpop et est très attendu par les fans du monde entier. Lady Gaga, que vous l’aimiez ou que vous la détestiez, a lancé une nouvelle façon intéressante pour sortir son nouvel album en 2013, Artpop lequel sortira non seulement dans les formats standards physiques et numériques, mais également comme une app pour les utilisateurs sous iOS. L’app contiendra non seulement les chansons, mais elle devrait également être “complètement interactive avec des chats, films pour chaque chanson, de musique supplémentaire, de contenu, de jeux, de mises à jour fashion, magazines, et plus encore.”

Texas Une date a enfin été annoncée pour la sortie du nouvel album de Texas : le 13 mai 2013. Intitulé “The Conversation”, qui sera aussi le titre d’une des futures chansons déjà interprétées lors des concerts du groupe en 2011 et 2012, ce nouvel opus sortira sous le label PIAS. Le huitième opus du groupe, est le fruit de nombreuses collaborations avec Richard Hawley, Bernard Butler et “Little Barrie” Cadoga. Un premier single éponyme sera diffusé en radio le 25 mars avant d’être disponible sur les plateformes de téléchargement le 13 mai prochain.

Cher Elle n’avait pas sorti d’album original depuis 2001, on l’avait juste aperçue aux côtés de Christina Aguilera sur les écrans et sur la BO de Burlesque  pour deux titres en 2010, mais 2013 marquera le grand retour de Cher avec un nouvel album. Annoncé officiellement pour mars 2013, la chanteuse a promis à ses fans un nouveau disque éclectique mais surtout orienté dance (difficile de s’échapper du succès phénoménal de Believeen 1998). Un opus sur lequel ont depuis longtemps été annoncées les participations de Pink et de Lady Gaga. Cher souhaite marquer fort pour son retour en musique. “Woman’s World” est donc le titre qui annonce la couleur de l’album, un pur classique Cher, mais finalement assez peu surprenant.

Etienne Daho Le successeur de L’invitation (2007) sortira à l’automne 2013. Enregistré entre Londres, Paris et Rome, il aurait été produit par une “perle rare”... Enregistré aux studios RAK et Abbey Road de Londres ainsi qu’à NewYork le nouvel album d’Etienne Daho sortira à l’automne 2013 sur le label Polydor et sera suivi d’une tournée en France dès le printemps 2014 mais aussi en Angleterre et jusqu’au Québec ! Pour ce nouvel album, qui sera co-produit avec Richard Woodcraft, ingénieur et mixeur de l’album “The Last Shadow Puppets” et Jean-Louis Pierot, producteur notamment des albums “Fantaisie Militaire” d’Alain Bashung et “Suppléments de mensonge” d’Hubert-Félix Thiéfaine, Etienne Daho s’est notamment entouré de Nile Rodgers du groupe Chic et de Dominique A, compositeur d’un titre.

LYONfemmes / 83


attitude...

Défilé de mode à la concession central autos de francheville 13

photos © Ivan Dos Santos

Jeudi 4 avril 20

84 / LYONfemmes


LYONfemmes / 85


attitude...

crazy horse !

13

mardi 12 mars 20

Le Crazy Horse sera à Lyon les 9, 10, 11 et 12 janvier 2014 à l’Espace Double Mixte ! renseignements et réservation sur www.camaroproductions.fr

86 / LYONfemmes


LYONfemmes / 87 photos Š Ivan Dos Santos


un métier...

CREATEURS D’AMBIANCE

Cédric & Yohan Schott directeurs de Schott Cuisines

Présentez-vous en quelques mots. Yohan : Yohan Schott 29 ans. Célibataire. Cédric : Cédric Schott 31 ans. En couple, futur jeune papa. Je travaille dans la cuisine depuis une dizaine d’années. Nous sommes à notre compte depuis 6 ans.

Retracez-nous votre parcours professionnel. C : On a commencé à travailler ensemble en 2004 dans une grande enseigne de cuisine/salle de bain, où j’étais responsable de magasin.A cette époque Yohan cherchait du travail et je l’ai intégré à l’équipe.

C’était une réelle envie que de travailler en famille ? On a toujours eu cet exemple : nos parents avaient un commerce sur Lyon et travaillaient déjà ensemble. Jeunes, on donnait un coup de main, donc notre association a commencé très tôt. On aime travailler tous les deux parce qu’on s’entend bien et parce qu’aujourd’hui on est ravi d’être notre propre patron.

Quel est le cœur de métier de Schott Cuisines ? Ce sont la cuisine et la salle de bain. De par notre formation de décorateur, nos idées et notre expérience, on

88 / LYONfemmes

réaménage tout l’espace, c’est à dire qu’on est capable de décorer le salon, la salle à manger, en apportant un conseil sur les coloris, l’ambiance, l’éclairage. Tout ça dans le but de créer un espace entièrement personnalisé. On part du principe que chaque projet est unique et que nos clients attendent avant tout un suivi.

Qu’est ce qui fait votre différence ? C : Notre façon de travailler : on sort du schéma classique des cuisinistes. En ayant juste un bureau d’étude cela signifie que les gens nous appellent pour prendre rendez-vous. On se déplace donc directement chez eux pour s’imprégner de leur univers, leur environnement, leurs envies. L’avantage, c’est que nous n’avons pas de showroom, donc les charges sont réduites et nous pourrons, de ce fait, proposer des prix plus attractifs. Y : On a fait le choix de travailler dans la décoration parce que c’est un milieu qui nous plait. On fait tout pour qu’un projet de salle de bain ou de cuisine ne devienne jamais un cauchemar et reste un plaisir.

Pensez-vous que vous êtes des hommes qui savent parler aux femmes ? Y : forcément puisqu’elles sont nos premières clientes ! On s’adresse avant

tout aux femmes parce que, sans être machistes, la salle de bain reste quand même une de leur pièce préférée. On sait qu’elle doit être à la fois esthétique et pratique pour les combler. Sans compter que l’univers de la décoration est un univers plus féminin.

Etes-vous des amoureux de la bonne cuisine ? Incontestablement oui ! Nous sommes tous les deux de vrais épicuriens. On aime autant cuisiner que déguster.

Quels sont vos projets pour 2013 ? On vient d’ouvrir un bureau d’études dans le département de l’Isère pour lequel il faudra recruter encore du personnel. On a également le projet d’ouvrir deux autres bureaux d’études : dans l’Ain et le pays genevois. www.schottcuisines.com Uniquement sur RDV – 04 26 64 35 54 Retrouvez le catalogue sur :


LYONfemmes / 89


cuisine...

une femme, un chef

Pascale Hoolbecq investit la cuisine de

Laurent Bouvier Pascale Hoolbecq, directrice communication de NOAHO Immobilier,et Laurent Bouvier, président des Toques Blanches, se sont réunis dans les cuisines de Elleixir, la brasserie du chef Bouvier située à Limonest, pour réaliser ensemble un gaspacho de courgettes et son tempura de langoustines.

Pascale, vous êtes aux côtés d’un grand chef, qui plus est Président des Toques Blanches, êtes-vous impressionnée ? Bien sûr, très impressionnée. J’ai très envie d’apprendre des astuces du chef Bouvier. La cuisine, selon moi, est un vrai moment de convivialité et de partage. Quel genre de cuisine faîtes vous ? Pascale : essentiellement des produits frais que j’achète chez mes petits commerçants. Ma cuisine est familiale parce que les choses les plus simples sont souvent les meilleures. Si vous venez chez moi un soir vous trouverez sur la table des escalopes de poulet à la crème servies avec un riz basmati ou un hachis parmentier maison. Chef Bouvier : une cuisine des plus classique. J’ai une préférence pour les produits de la mer : le turbo, la sol, le cabillaud que je cuisine simplement. Je n’aime pas dénaturer les produits. Je fais souvent un tour aux Halles le dimanche matin. Quel est votre plat préféré ? Pascale : le petit salé aux lentilles. Chef Bouvier : une tajine d’agneau. =Propos recueillis par Oriana Marc

90 / LYONfemmes


Ingrédients pour 4 personnes Pour réaliser le Gaspacho : 1 kg de courgettes / 4 pièces de cébettes / 50 cl de bouillon de volaille / 1 L de crème / 1 yaourt nature / 6 feuilles de basilic / 1 gousse d’ail rose / 1 cuillère à soupe d’huile d’olives / 1 cuillère à soupe de vinaigre de xérès / 6 feuilles d’épinards frais pour la décoration de l’assiette.

Pour réaliser le tempura de langoustines :

photos © Ivan Dos Santos

12 queues de langoustines / 100 gr de farine / 10 cl d’eau / 1 pincée de sel

Recette : 30mn Laver les courgettes, les couper en cubes. Faire revenir les oignons émincés, ajouter les courgettes, l’ail puis le bouillon (facultatif : ajouter une cuillère à café de bicarbonate). Laisser cuire puis ajouter la crème. Après 15 mn de cuisson, mixer le tout et lier avec le yaourt et le basilic. Pour réaliser la pâte à tempura : dans un saladier détendre la farine avec de l’eau et du sel. Rouler les queues de langoustines décortiquées dans la pâte et faire frire à 170° quelques secondes. Déposer les queues de langoustines sur le gaspacho.

Dressage et astuce du chef Soit dans une assiette creuse ou un bol, soit dans une tomate fraîche creusée et vidée. Si vous optez pour la présentation dans la tomate, accrochez les queues de langoustines sur le rebord et repositionnez le chapeau en guise de couvercle. Faîtes briller votre tomate en la badigeonnant de quelques gouttes d’huile d’olive. En décoration : ajouter les têtes de langoustines et quelques feuilles d’épinards frais.

Elleixir, bar à vin, brasserie 304 routes nationales 6 – Le Bois des Côtes 69760 Limonest 04 78 34 40 12 - www.elleixir.com Noaho, Promoteur Immobilier - www.noaho.fr

LYONfemmes / 91


sorties...

restos/bars Allez bruncher au M.o.M.a Samedi soir compliqué, ou réveil difficile, le M.o.M.a vous accueille les dimanches dans une ambiance conviviale et détendue. Jusqu’à 16h, que vous ayez envie de sucré ou de salé, le M.o.M.a vous propose trois formules : l Une sucré : moelleux au chocolat, pain perdu, tiramisu, pancakes, gaufre, cookies, fruits frais... l Une salé : tapas, salade, œufs brouillés, charcuterie, fromage... l Une mixte. De 17 € à 19 €, classique ou dans l’esprit M.o.M.a., faites votre choix! 8 rue Chavanne • Lyon 1e • 04 26 65 86 01

Le Lounge Bar de la Tour Rose En plein cœur du Vieux-Lyon, ce bar est un endroit cosmopolite mais aussi très lyonnais. Accompagnée d’une ou deux amies, vous pourrez déguster ses planches apéritives salées ou sucrées dans une ambiance cosy et intimiste. Sa terrasse saura vous ravir quand l’été pointe le bout de son nez. A côté du jardin de la rue du Bœuf, il est plaisant de siroter un cocktail devant le défilé des premiers touristes à Lyon. Ouvert tous les soirs du mardi au samedi de 16h00 à 1h00, fermé dimanche et lundi. 22, Rue du Bœuf • Lyon 5e • 04 78 92 69 10

Le Bar fumoir de La cour des loges Ce bar vous propose une carte raffinée où Champagne, Cognac et cocktails originaux s’entremêlent. Un bar et deux salons cosy au look rétro vous accueillent pour un voyage hors du temps. Et pour les petites faims, vous vous verrez servir en accompagnement des verrines salées ou sucrées. Un fumoir aménagé et une sélection de bagues conservées dans l’humidor vous attendent pour un cigare… ou une clope. Ouvert à partir de 16h. 2-8, rue du Boeuf • 69005 Lyon 5e • 04 72 77 44 44

92 / LYONfemmes


LYONfemmes / 93


interview

© Ivan Dos Santos

business de femme

Mickaëlle BUCCIO,

directrice de MB Bureau d’Etudes “Ce milieu est rugueux, voir un peu viril mais on arrive petit à petit à trouver sa place en tant que femme.”

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Je m’appelle Mickaëlle BUCCIO, j’ai 40 ans, je suis maman de deux enfants. Lyonnaise d’origine, je suis très attachée à cette ville, à ces habitants. Début 2013, j’ai pris un tournant professionnel en montant ma structure dédiée à l’assistance maîtrise d’ouvrage et à la maîtrise d’œuvre.

Quelle est votre formation ? J’ai débuté par un baccalauréat Génie Civil, j’ai continué avec un BTS Etudes et Economie de la Construction avec une mention Gestion d’Entreprise pour finir par une licence génie civil à l’INSA.

Parlez-nous de votre expérience ? J’ai travaillé pendant trois ans en entreprise en tant que responsable de bureau d’étude. J’ai fait un peu de chantier dans un cabinet maîtrise d’œuvre où j’étais chargé d’affaires et j’ai fait également huit ans en maîtrise d’ouvrage avec trois présidents directeurs généraux différents, avec trois politiques différentes. C’est là où j’ai acquis une grande expérience dans les travaux et dans l’immobilier.

Pourquoi vous êtes vous lancée en tant qu’indépendante ?

94 / LYONfemmes

Plusieurs paramètres me l’ont permis : un entourage fort, présent, qui était convaincu de ma réussite. L’envie également de m’accomplir à 40 ans, de mettre en œuvre tout ce que j’ai pu apprendre pendant ces expériences professionnelles. Des actifs pour la boite où je travaillais étaient en vente et je crois avoir pris cela comme un signe en me disant que c’était ma chance.Voilà pourquoi j’ai monté cette structure.

Comment vous est venue cette vocation ? Depuis mes 14 ans, je savais que je voulais faire un métier particulier. Il y a eu l’influence de mon père qui travaillait comme conducteur de travaux et qui m’emmenait sur les chantiers.

Est-ce important pour une femme dans ce métier de faire le choix de l’indépendance ? Oui c’est important. C’est un métier qui est globalement exercé par des hommes. J’ai ma place depuis le début même si parfois cela a été un peu difficile. Il y a aussi une forme de challenge à travailler avec des hommes, on va au bout, on est souvent dans le combat et le résultat final est valorisant. Ce milieu est rugueux, voir un peu viril mais on arrive petit à petit à trouver sa place en tant que femme. Les tendances ont évolué, cela fait 17 ans que je suis dans ce métier et on voit beaucoup de femmes arriver sur les chantiers avec de fortes qualités d’organisation, de rigueur et un grand sens de l’écoute et du partage.

Quelles sont les réactions des hommes que vous rencontrez ? Au début, je me suis retrouvée seule surtout avec l’ancienne génération. On m’a fait des coups bas mais cela permet de se construire, d’avancer et d’être plus fort. Aujourd’hui c’est très valorisant.

Combien de chantier gérez vous en ce moment ? Je gère des fins de chantiers en assistance à maîtrise d’ouvrage, il s’agit d’aider un client à aller au bout de son projet immobilier et de ses travaux. J’ai des projets pour deux écoles de commerces et l’extension d’un commerce.

Etes-vous féministe ? On est toutes un peu féministes dans l’âme. On ne veut pas se battre pour devenir le clone des hommes mais se battre pour promouvoir nos droits dans la société actuelle.

Quels sont vos projets pour cette année 2013 ? Mes projets sont de faire fonctionner mon entreprise, de prendre beaucoup de plaisir, d’apporter satisfaction à mes clients. Sur le plan personnel : profiter de mes enfants et m’épanouir en tant que femme. =Propos recueillis par Fabienne Dumas

Interview réalisée chez Rouge Tendance


au petit

Au Petit Vatel, l’authentique Quenelle lyonnaise Michel Vaivrand est le spécialiste lyonnais de ce délicieux morceau du patrimoine local : la quenelle. Au Petit Vatel, on fabrique des quenelles depuis 1937 selon une recette particulièrement savoureuse. Le laboratoire de conception des quenelles Vatel est un mélange de modernité et d’authenticité. Pour Michel il n’y a rien de plus important que la qualité des produits de base afin de composer un assemblage parfait à l’image de ces véritables plaquettes de beurre, oeufs frais incorporés en fin de recette. Un tour de main d’un expert passionné. L’exigence dans la fabrication se retrouve dans toutes les références de la maison : saucisson à cuire ou cervelas lyonnais, terrines, fois gras, plats cuisinés, salade de museau de bœuf, tripes, tête de veau, langue de bœuf, caillette, salade de pied de veau, pâté en croûte, desserts.

1, rue Pierre Corneille - 69006 Lyon - 04 78 52 11 45


horoscope

avril/mai

bélier

Vos atouts de séductions, ne les cachez pas, au contraire ! Sachez vous en servir en toute circonstance, même au travail. Un nouveau contrat négocié sourire en coin, et pourquoi pas ? Le printemps vous donne des ailes, et les célibataires casseront le rythme monotone avec des rencontres plus ou moins sérieuses !

taureau

balance

Les vacances d’été approchent et un grand voyage serait un superbe projet pour raffermir les liens avec votre moitié, à vous de vous creuser les méninges pour créer la surprise et la nouveauté, ce sera le meilleur moyen d’apporter du piment à votre vie de couple et de lancement de nouveaux projets à deux.

scorpion

Un projet qui bute et que vous avez du mal à faire avancer et tout semble s’acharner contre vous  ! Sachez garder la tête froide et prendre du recul sur les événements professionnels. En amour, quelques sujets brûlants seront à évoquer prochainement, là aussi, contrôle et maîtrise de soi s’imposent !

Votre forme physique vous alerte. Attention aux petits kilos en trop d’avant l’été, qui ne devraient toutefois pas tourner à l’obsession, sachez vous accepter tel que vous êtes. Votre moitié saura vous apporter le soutien nécessaire, et se mettra peut être même à une nouvelle activité sportive à vos côtés !

gemeaux

sagittaire

cancer

capricorne

“La vie simplement” comme le chante Mickael Miro  ! Vous allez laisser certains événements et contrariétés glisser sur vous, et c’est exactement ce qu’il faudra faire pour éviter les prises de becs inutiles. A vous de jouer des coudes au travail pour vous faire entendre, mais votre sens de la diplomatie vous donnera souvent raison.

L’esprit de la fête est avec vous avant l’été. Un petit avant goût de ce que seront les vacances qui approchent à grands pas. Lâchez prise, amusez vous, mutlipliez les rencontres et les endroits insolites. Cette ouverture d’esprit vous permettra peut être à terme de développer de nouvelles passions, voire de nouveau centres d’intérêts associatifs.

lion

verseau

Et si vous preniez la vie comme elle vient ? Toujours parée à de nouvelles expériences, vous saurez vous laisser embrigader dans des excursions et des projets inattendus qui vous ouvriront l’esprit. Financièrement, une transition sera amenée en douceur prochainement. Il y aura peut être de bons investissements à ne pas louper.

Attention aux nouveaux arrivants dans votre vie amicale. Vous pourriez être sollicités par des personnes au goût de la fête trop prononcé. Votre fatigue en prendra un coup, mais votre vie sociale vous en remerciera  ! Certains liens forts pourraient se tisser avec une personne diamétralement opposée à vous.

vierge

Votre crédulité vous jouera des tours, méfiez vous des offres trop alléchantes surtout pour des placements financiers ou des associations hasardeuses. Un membre de votre famille devrait se rapprocher de vous dans les mois qui viennent, et cette proximité familiale vous sera assez utile pour régler certains conflits.

Édité par la Société SUCH A STAR 1110 Route du Puy d’Or - 69760 Limonest Tél : 04 89 04 47 41 / RCS : 523 99 088 www.lyonfemmes.com Responsable de la publication Dominique LAFOY / direction@suchastar.com Rédactrice en chef Oriana Marc

C’est le flou artistique sur le plan sentimental : quand l’amour commence à prendre l’eau, il faut savoir quitter le navire à temps, ou jouer au bricoleur pour colmater les brèches  ! La bonne solution ne tiendra qu’à vous. En tout cas, les amis les plus proches vous seront d’un soutien indéniable en toute circonstance, et c’est un point d’ancrage qui vous sera précieux.

En pleine mutation, vous doutez de vous avec le carré du Soleil à Pluton. Vous éprouvez le besoin d’avoir une activité extraprofessionnelle qui donne un sens à votre vie ou d’élargir vos horizons. Votre sensualité fera des émules également, et les célibataires devront apprendre à se méfier des beaux parleurs.

poisson

La Guêpe pique si on la provoque et, comme elle, vous ne ferez pas vraiment de cadeau en cas de conflit ! Qui subira vos attaques ? Sachez ménager les proches et apprenez à ne pas systématiquement monter dans les tours à la moindre contrariété ! Prudence sur le plan financier : prêter de l’argent ne sera pas votre meilleure idée.

Photographes Ivan Dos Santos Photo couverture © Sebastien JOURDAN Equipe commerciale Nathalie Henrotte-Bois 06 28 04 49 24 / commerciale@suchastar.com Alexandre d’AUBAREDE 06 23 31 67 32 / commercial@suchastar.com

Équipe rédactionnelle Oriana Marc, Marie Moyenin,

Graphistes Marina GLAVANOVIC, Nathalie NAVARRE, Magalie OEHLSCHLAGEL

Ont collaboré à ce numéro Stéphanie PETERS, Fabienne Dumas, Audrey vigouroux, Oscar metge

Impression Brailly, 62 route Millénaire Parc Inopolis - 69230 Saint Genis Laval

96 / LYONfemmes


LYONfemmes / 97


98 / LYONfemmes


LYON FEMMES - AVRIL/MAI