Page 1

12

Rapport Annuel Luxinnovation

making innovation happen


table des matières 03 mot du président 05 RAPPORT du directeur 06 Au coeur du système national d’innovation 06 Des efforts constants pour des services toujours plus performants 07 2012 EN BREF 08 SOUTIEN AUX START-UP INNOVANTES

Développer son esprit d’entreprendre !

10 CONSEIL POUR LA RECHERCHE DE FINANCEMENTS NATIONAUX ET EUROPÉENS

Trouver les leviers financiers pour ses projets de R&D

14 LUXEMBOURG CLUSTER INITIATIVE

Travailler en synergie pour créer les technologies de demain

17 PME, transfert de technologies et design

Savoir gérer son processus d’innovation

21 COLLABORATION INTERNATIONALE

Allier innovation et internationalisation

24 STATISTIQUES 26 COMPTES ANNUELS 27 ORGANISATION 28 EQUIPE

Rapport Annuel Luxinnovation

making innovation happen


P.02 Rapport Annuel Luxinnovation 2012

Raymond schadeck prĂŠsident


mot du président P.03

Osez entreprendre et innover ! Depuis 2004, la part des travailleurs préférant une activité indépendante à un emploi salarié a continuellement chuté dans 23 des 27 Etats membres de l’Union Européenne. Au Luxembourg rien que depuis 2009 la part des salariés indépendants a baissée de 8 points de sorte qu’en 2012 l’activité indépendante n’est plébicitée que par 36% des Luxembourgeois selon la récente enquête « Eurobarometer » de la Commission européenne sur l’entrepreneuriat. Ce taux est bien moins élevé qu’aux Etats-Unis ou en Chine, où il atteint respectivement 51% et 56%. Cette tendance alarmante pour le Luxembourg est d’autant plus difficile à comprendre que 9 Luxembourgeois sur 10 admettent que ce sont les entrepreneurs qui créent les emplois et 4 sur 5 sont convaincus que l’entrepreneuriat crée de nouveaux produits et services bénéfiques pour tous. Plus que jamais, il nous appartient de concentrer tous nos efforts pour développer et promouvoir un environnement encore plus favorable à l’entrepreneuriat et l’innovation. Tout d’abord, grâce à un système éducatif qui met en avant les compétences requises dans les secteurs clés dans lesquels le Luxembourg peut et devrait se spécialiser dans le futur - en reconsidérant notamment le rôle essentiel des sciences - puis, par le biais d’un environnement qui procure à nos jeunes les aptitudes essentielles à l’entrepreneuriat, telles que la créativité, l’esprit d’initiative, le goût du risque, la ténacité, le travail en équipe ou encore le sens des responsabilités. Accordons une attention particulière à ces jeunes entrepreneurs innovants grâce à des soutiens financiers pour l’expérimentation, le « proof of concept », la valorisation et la mise en œuvre de leurs projets : il est primordial de renforcer encore plus les activités de capital-risque surtout pour les projets de petite ou moyenne taille, les investissements des business angels ainsi que des incubateurs performants. Dans le même ordre d’idées et à la suite d’une réflexion stratégique menée lors du 2ème semestre 2012, nous affinerons les objectifs et le fonctionnement des clusters que Luxinnovation anime afin d’optimiser les efforts de tous les acteurs de la recherche, du privé et des administrations publiques, tout en poursuivant des objectifs communs. L’Agence développera par ailleurs son offre de support aux entreprises, et surtout aux PME innovantes qui ont de plus en plus besoin d’une expertise spécifique et personnalisée, capable de les aider à transformer leurs idées en action et se doter ainsi des avantages compétitifs absolument primordiaux pour prospérer sur un marché de plus en plus international et concurrentiel. La réussite future du Luxembourg dépendra de la volonté et de la détermination de chaque acteur concerné à assumer le rôle qui lui incombe – nous sommes déterminés à assumer le nôtre ! Raymond Schadeck Président


P.04 Rapport Annuel Luxinnovation 2012

Gilles Schlesser Directeur

« S’investir dans l’innovation, c’est imaginer et transformer les potentialités de notre pays, de nos entreprises et de notre modèle sociétal ! D’abord c’est la volonté de se mettre « hors zone de confort », de poser les questions qui dérangent, de quitter les sentiers battus. Ensuite, c’est la faculté d’élaborer des scénarii, des plans d’action et projets novateurs. Finalement, sans doute le plus difficile, c’est le courage de choisir un nombre forcément restreint parmi ces opportunités prometteuses et réussir leur mise en œuvre tout en maîtrisant les éventuels risques. Toutes ces démarches nécessitent une progression temporelle contrôlée. Elles doivent apporter en fin de compte une réelle valeur ajoutée au plus grand nombre. L’innovation c’est aussi et avant tout une aventure d’hommes et de femmes engagés, confiants, tenaces et interagissant au sein de notre société. C’est cet esprit qu’il faut faire éclore en chacun de nous ! »


mot du directeur P.05

« Making innovation happen » En 2012, nos équipes étaient aux côtés de celles et ceux qui ont imaginé la sortie de crise, la diversification des produits et services, l’amélioration des processus internes, les nouveaux marchés, le renforcement de la productivité ou encore la collaboration sur le plan national et international. Les résultats sont appréciables. Engagée depuis 2011 dans son 2ème contrat de performance 2011-2013, l’Agence Luxinnovation est sur le point d’atteindre ses principaux objectifs. Endéans deux ans, Luxinnovation peut se prévaloir d’un bilan positif avec plus de mille interactions portant sur des idées et besoins différents de ses clients, plus de 180 projets innovants cofinancés par les aides gouvernementales, plus de 350 propositions de projets soumises aux instances européennes avec un retour financier « européen » vers le Luxembourg d’une valeur de plus de 50 millions d’euros. Les activités des clusters ont généré une trentaine de démarches collectives. Une quarantaine d’entreprises ont bénéficié d’un accompagnement personnalisé. Une centaine d’événements très ciblés ont été organisés et ont attiré environ 7.500 participants. Nos actions de formation en management de l’innovation, en propriété intellectuelle, en veille stratégique ou en matière de montage de dossiers européens ont connu un succès très encourageant, tout comme nos initiatives de stimulation de la capacité d’innovation et de design des PME. Le portail gouvernemental de l’innovation et le magazine « Focus on Innovation and Research », diffusant les innovations « made in Luxembourg » dans le monde entier, sont d’excellents ambassadeurs au service de nos clients et de notre pays. Nous avons renforcé nos réseaux de partenaires au Luxembourg et au-delà de nos frontières. La recherche et l’innovation se font aujourd’hui en réseau. De nombreuses démarches sont mises en œuvre: des processus internes améliorés, une plateforme de gestion CRM implémentée, une nouvelle identité visuelle en développement, des projets-phares lancés, des indicateurs de bonne gestion au vert. Fin 2014, l’Agence s’installera dans la Maison de l’Innovation au sein de la Cité des Sciences à Esch/Belval. � Des efforts supplémentaires sont nécessaires pour renforcer encore davantage nos actions à l’international, pour proposer une «alliance pour l’innovation » aux petites et moyennes entreprises et aux start-ups ainsi que pour optimiser les collaborations publiques-privées et la valorisation de la recherche. Les discussions sur nos plans stratégiques futurs (2014-2017) sont engagées avec nos actionnaires et nos clients. Les challenges sont nombreux. Les actions et résultats du passé, du présent et du futur ne sont possibles que grâce aux coéquipiers engagés et efficaces et ils le prouvent chaque jour. Je tiens à leur adresser, à toutes et à tous, mes sincères remerciements. Gilles Schlesser Directeur


P.06 Rapport Annuel Luxinnovation 2012

AU COEUR DU SYSTÈME NATIONAL D’INNOVATION Luxinnovation, l’Agence nationale pour la promotion de l’innovation et de la recherche, a pour mission de stimuler la compétitivité de l’économie luxembourgeoise grâce à la recherche, l’innovation, la créativité et le design. Créée en 1984, l’Agence a pris la forme d’un Groupement d’Intérêt Economique (GIE) en 1998 pour fédérer les efforts en matière de recherche et innovation de ses actionnaires : le Ministère de l’Economie et du Commerce extérieur, le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le Ministère des Classes moyennes et du Tourisme, la Chambre de Commerce, la Chambre des Métiers et la Fedil - Business Federation Luxembourg. Depuis 2008, la performance de Luxinnovation est mesurée par une série d’indicateurs de résultats et d’impacts, dont les plus significatifs sont présentés dans ce rapport annuel.

DES EFFORTS CONSTANTS POUR DES SERVICES TOUJOURS PLUS PERFORMANTS En 2012, Luxinnovation est entrée dans la 2ème année du contrat de performance dans lequel elle est engagée jusque fin 2013. L’ Agence, conformément à ses indicateurs de performance, a poursuivi ses efforts selon une approche sectorielle, associée à des services adaptés aux besoins de ses clients. Cet engagement propose une offre de services intégrée et personnalisée, suivant une démarche ciblée, à l’attention des entreprises de toute taille, des start-up innovantes et des chercheurs dans les organismes publics. Elle s’articule autour de : 7 services clés : Accès aux financements nationaux et européens Soutien aux start-up innovantes Management de l’innovation, design et créativité Transfert de technologies et recherche de partenaires Propriété intellectuelle et valorisation des résultats de la recherche Luxembourg Cluster Initiative Promotion de la recherche, du développement et de l’innovation 

et de 7 domaines prioritaires : Sciences de la vie Eco-technologies Technologies de l’information et de la communication Matériaux et technologies de production Technologies spatiales Jeunes entreprises innovantes Artisanat


2012 en bref P.07

2012 EN BREF

367 200 220 8000 Plus de

entreprises et organismes de recherche accompagnés (dont plus de 60% des clients sont des PME)

102

demandes de financement national pour des projets de recherche-développementinnovation et énergieenvironnement soumises au Ministère de l’Economie et du Commerce extérieur et acceptées :

69

entreprises différentes concernées (dont 38 PME )

181 projets ont recueilli un avis favorable depuis

2011, soit plus de 70 % de l’objectif fixé pour la période 2011-2013

participations luxembourgeoises dans les programmes européens (qui ont donné lieu à la signature de 46 contrats FP7) pour un montant cumulé de retour financier national de plus de

membres au sein de la Luxembourg Cluster Initiative

Plus de

Environ

visiteurs uniques mensuels sur le Portail luxembourgeois de l’innovation et de la recherche (www.innovation.public.lu) et près de

100 1800 34 450 17

33 millions d’euros

manifestations suivies par près de

4500 participants

nouvelles start-up créées et conseillées par Luxinnovation

Plus de

demandes de brevet déposées par les organismes de recherche publics

rendez-vous bilatéraux pré-programmés entre entrepreneurs et chercheurs enregistrés lors de l’Innovation Matchmaking qui s’est tenu durant le Forum Business meets Research

inscrits à la newsletter hebdomadaire


P.08 Rapport Annuel Luxinnovation 2012

SOUTIEN AUX START-UP INNOVANTES Développer son esprit d’entreprendre ! Sensibiliser à l’esprit d’entreprendre, accompagner les talents, informer sur les conditions financières favorables à la réussite, tels sont les fers de lance des conseillers de Luxinnovation. Les porteurs de projets innovants peuvent compter sur le soutien stratégique et personnalisé de Luxinnovation à toutes les étapes de la mise en oeuvre, depuis l’analyse de l’idée et la rédaction du business plan, jusqu’à la recherche de financements publics et privés et l’accès à l’incubateur national Technoport SA. Ce dernier a été créé en juin 2012 par l’Etat et la SNCI afin de réunir sous la même gouvernance les différentes infrastructures publiques d’incubation existantes au Luxembourg.

tels que l’Espace Entreprises de la Chambre de Commerce ou le service Contact Entreprises de la Chambre des Métiers. L’ Agence se présente également comme interface pour nouer des contacts avec des partenaires technologiques et industriels. En 2012, Luxinnovation a apporté son expertise et son soutien personnalisé aux créateurs d’entreprises innovantes. Cette aide est d’ailleurs appréciée d’une manière croissante auprès des entreprises étrangères désireuses de développer leurs activités au Luxembourg.

Luxinnovation facilite les contacts avec l’ensemble des acteurs de la création d’entreprise

Au total, ce sont 34 nouvelles start-up innovantes, dont Abacus Solution SA, une spin-off à l’initiative du CRP Gabriel Lippmann, qui ont vu le jour à Luxembourg en 2012.

Quand l’incubation amène à l’innovation Luxinnovation reste étroitement liée et active dans le domaine de l’hébergement des entreprises innovantes grâce à son partenariat privilégié avec l’incubateur national Technoport SA. Dans ce contexte, l’Agence a été impliquée dans l’organisation du « Weekend des Journées Portes Ouvertes » et est intervenue en tant que coach

lors du Startup Weekend. En partenariat avec le Technoport, Luxinnovation soutient l’émergence et le développement de jeunes entreprises, au croisement de la création et de l’innovation. Grâce à un accompagnement sur-mesure et à des conditions privilégiées, les start-up bénéficient de connexions essentielles pour trouver des financements et partenaires appropriés à leurs besoins.

16 › 18 novembre 2012 : Startup Weekend


SOUTIEN AUX START-UP INNOVANTES P.09

NEO MEDICAL SYSTEMS « En installant la première colonne vidéo chirurgicale 3D au Luxembourg et en Belgique, Neo Medical Systems permet à la chirurgie d’entrer dans une nouvelle ère » François SCALAIS, CEO Neo Medical Systems, société d’équipements médicaux spécialisée dans la distribution d’équipements pour bloc opératoire, s’est rapidement imposée comme distributeur incontournable pour les hôpitaux luxembourgeois et belges pour l’installation d’équipements de salles d’opérations. Créée en 2009, Neo Medical Systems a très vite pris son envol, notamment grâce au succès d’un projet de recherche, développement et innovation démarré en 2012 dans le secteur médical. « Nous avions réussi à convaincre des investisseurs privés, il nous manquait un dernier « coup de pouce » pour mener à bien notre projet et c’est à ce moment que nous avons pu bénéficier de l’expertise de Luxinnovation », explique François SCALAIS, CEO. Accompagnée par les conseillers de Luxinnovation, Neo Medical Systems s’est vue accorder une aide financière par le Ministère

de l’Économie et du Commerce extérieur dans le cadre du régime « Jeunes Entreprises Innovantes » (JEI). « Grâce au soutien précieux des conseillers de Luxinnovation, nous avons pu affiner notre business plan et déposer un dossier de demande d’aide JEI de qualité auprès du Ministère de l’Economie. C’est toute cette expertise qui a fait pencher la balance en notre faveur ». Grâce à ces aides, Neo Medical Systems a pu développer le tout premier écran chirurgical 3D sans lunettes associé à un système d’« Eye-Tracking » qui a fait l’objet d’un dépôt de brevet en janvier 2013.

1, 2, 3, Go et seed4start Le business plan réalisé pour le projet R&D de Neo Medical Systems a été retenu et primé par le concours international de Jeunes Projets Innovants, 1,2,3, GO dans la catégorie « Coup de Cœur du Jury ». Membre fondateur, Luxinnovation coorganise ce parcours interrégional qui rassemble des participants ayant une idée innovante de création d’entreprise et leur apporte un suivi

personnalisé dans le développement de leur plan d’affaires. En 2012, 64 projets luxembourgeois ont été déposés, parmi lesquels 28 ont été acceptés et 4 porteurs de projets luxembourgeois ont figuré parmi les lauréats de cette édition. Luxinnovation est également partenaire de l’initiative Seed4Start, plateforme transfrontalière de capital investissement de la Grande Région, récemment lancée par Business Initiative.


P.10 Rapport Annuel Luxinnovation 2012

CONSEIL POUR LA RECHERCHE DE FINANCEMENTS NATIONAUX ET EUROPeENS Trouver les leviers financiers pour ses projets de R&D Quels que soient sa taille et son secteur d’activité, une entreprise doit savoir générer en permanence de nouveaux projets. Or, sans les financements appropriés, ces projets sont condamnés à être reportés sine die ou, pire, à être abandonnés. Il faut donc disposer d’une source de financement sûre. Luxinnovation a apporté son expérience et sa pratique quotidienne du financement

Marc Ferring

RESPONSABLE PROGRAMMES DE FINANCEMENTS ET SERVICES A L’INNOVATION

« Se financer grâce aux régimes et mesures d’aides nationales » Dans le contexte économique actuel, le gouvernement luxembourgeois ne cesse de multiplier les efforts pour soutenir le développement des entreprises. Il a notamment renforcé son soutien grâce aux régimes et mesures d’aide d’État spécifiques relevant de la loi du 5 juin 2009 relative à la promotion de la recherche, du développement et de l’innovation (RDI) et de la loi du 18 février 2010 pour promouvoir les écotechnologies et le développement durable. 2012 a été marquée par une augmentation significative du nombre de dossiers soumis et acceptés.

des projets les plus divers aux entrepreneurs et chercheurs luxembourgeois pour mobiliser les fonds nécessaires à la réussite de leurs projets. Trouver les bons leviers financiers reste un enjeu important pour les entreprises innovantes désireuses de gérer aux mieux le management, la mise sur le marché ou la commercialisation de leurs innovations.

Une croissance importante est constatée au niveau des régimes d’aides de la loi du 5 juin 2009. Avec une aide totale de près de 42 millions EUR attribuée à 87 dossiers prévoyant une dépense totale de près de 108 millions EUR, l’encouragement de la RDI représente le plus important domaine d’intervention du Ministère de l’Economie et du Commerce extérieur. Le régime d’aide aux jeunes entreprises innovantes a permis de soutenir en 2012 7 start-up, soit une aide totale de plus de 4,6 millions EUR. Les régimes d’aides à la protection de l’environnement et à l’utilisation rationnelle des ressources naturelles prévus par la loi du 18 février 2010 jouissent également d’un intérêt croissant auprès des PME. En 2012, 15 projets ont été soumis par 14 entreprises différentes dont 5 PME, qui ont bénéficié d’une aide financière. Cette augmentation constante est signe de l’intérêt de plus en plus marqué des entreprises pour l’innovation. Les porteurs de projets que nous rencontrons et suivons, voient l’innovation comme un moyen efficace de sécuriser le développement et le positionnement sur le marché de leur activité. C’est pourquoi, nous les aidons dans la procédure d’instruction des dossiers de demande de financement auprès des instances concernées.


CONSEIL POUR LA RECHERCHE DE FINANCEMENTS NATIONAUX ET EUROPÉENS P.11

Promouvoir les projets collaboratifs internationaux De nombreux financements européens viennent renforcer les instruments de financements nationaux dont peuvent bénéficier les entreprises et organismes de recherche. L’ engagement de Luxinnovation s’articule autour des programmes et initiatives communautaires (7ème Programme-cadre de recherche et développement (PCRD), CIP, initiatives art. 185) et intergouvernementales (ESA, EUREKA).

« S’appuyer sur les programmes de recherche européens pour renforcer les collaborations internationales » L’ accès aux financements européens peut parfois paraître difficile. Certes, plus que pour toute autre aide financière, dans ce type de programme, il faut savoir parfaitement identifier le dispositif européen correspondant à son projet pour avoir une chance de réussir. C’est ce que nous proposons à nos clients : un éclairage sur la nature et les processus d’instruction. Ces divers programmes ont de nombreuses caractéristiques communes, ils exigent quasi-systématiquement de s’inscrire dans un projet impliquant une collaboration entre des organismes issus de différents pays et ils privilégient les projets dont la « plus-value européenne » est effective. Nos actions de promotion se sont concrétisées, entre autres, par l’organisation de deux évènements majeurs. Le premier, « European Funding Week », a été suivi par 217 entrepreneurs et chercheurs. Ces journées

En tant que Point de Contact National pour toutes les questions liées à l’établissement de projets collaboratifs internationaux, Luxinnovation a perçu l’augmentation du taux de participation et de succès des projets luxembourgeois comme une préoccupation majeure. L’ Agence a multiplié les initiatives visant à doter les porteurs de projets et chercheurs d’outils efficaces au montage de dossiers de financements européens à haute valeur ajoutée.

Jean-Michel Ludwig

RESPONSABLE PROGRAMMES DE FINANCEMENTS EUROPEENS

d’information étaient axées sur les appels publiés par la CE fin juillet 2012. Le second, « FP7 Autumn School », a été organisé en étroite collaboration avec tous les organismes de recherche publics luxembourgeois. Les résultats obtenus en 2012 sont plus que satisfaisants concernant le 7e PCRD. En effet, les 125 participations enregistrées ont donné lieu à la signature de 46 contrats FP7. Le retour financier dans les programmes européens s’élève à plus de 11 millions d’euros pour 2012. Luxinnovation a également soutenu les entreprises luxembourgeoises grâce à la mesure « FIT4EUROPE-FP7 », initiée par le Ministère de l’Economie et du Commerce extérieur. Ce dispositif couvre une partie des frais liés au montage de projets de recherche soumis dans le cadre du 7e PCRD. En 2012, 18 projets ont bénéficié de la mesure, soit 7 entreprises différentes concernées.


P.12 Rapport Annuel Luxinnovation 2012

Les programmes EUREKA, EUROSTARS et AAL 18.01.2012 : « Smart Homes » Workshop & Exhibition Olivier Raulot, CEO, iNUI Studio

Le secrétariat général de coordination des programmes EUREKA et EUROSTARS a été confié à Luxinnovation par le Ministère de l’Economie et du Commerce Extérieur. L’Agence offre ainsi son soutien à toute entreprise ou organisme de recherche luxembourgeois désireux de soumettre un projet d’innovation technologique au réseau EUREKA, à la condition qu’au moins un partenaire industriel européen y soit associé. 8 participations luxembourgeoises au programme EUREKA ont été recensées en 2012, dont 4 appels à projets du programme spécifique Eurostars, 3 participations au cluster ITEA2 et 1 participation dans un projet dans le domaine des matériaux. Luxinnovation a largement contribué à la définition des modalités de mise en œuvre du programme AAL (Ambient Assisted Living), à sa promotion auprès des acteurs et à l’accompagnement des participants dans le cadre de ces initiatives. 10 participations luxembourgeoises ont été enregistrées pour le programme AAL en 2012 dont 4 ont été retenues pour cofinancement.

Pascal Fabing

Responsable Programmes de financements nationaux

« Les utilisateurs sont directement associés à la mise au point de nouvelles solutions pour mieux mettre la technologie au service de l’humain »

L’initiative conjointe de recherche-développement « Ambient Assisted Living » (AAL) vise à soutenir l’autonomie des personnes âgées et leur maintien à domicile en exploitant le potentiel des technologies de l’information et de la communication. Face au challenge démographique, des solutions innovantes représentent une opportunité tant pour offrir des perspectives économiques aux entreprises et réduire les coûts liés à la dépendance, que de répondre aux aspirations des personnes. Les PME sont de fait très actives dans cette initiative où la qualité du service aux personnes et la proximité sont des facteurs de succès. Fort de ce constat, le Luxembourg ICT Cluster a lancé un groupe de travail pour intensifier et regrouper les efforts dans ce domaine.


CONSEIL POUR LA RECHERCHE DE FINANCEMENTS NATIONAUX ET EUROPÉENS P.13

success story :

Favoriser la recherche multi-physique en Europe En 2012, l’Université du Luxembourg a soumis avec succès le projet « Technologie de simulation multiphysiques avancée » (Advanced Multi-physics Simulation Technology - AMST) dans le cadre de l’Action Marie Curie « Partenariats et passerelles entre les entreprises et les universités (IAPP) » du 7e ProgrammeCadre (FP7) de la Commission européenne. Cette action vise à développer la coopération industrie-académie en termes de formation à la recherche, de développement de carrière et de partage de connaissances avec l’objectif d’encourager l’entrepreneuriat et d’aider à transformer les idées créatives en produits et processus innovants qui peuvent efficacement adresser les défis sociétaux européens et globaux. Aujourd’hui, un grand nombre d’applications d’ingénierie aussi diverses que l’industrie pharmaceutique, l’industrie alimentaire et de transformation, l’industrie minière, la construction et les machines agricoles, la fabrication des métaux, la production d’énergie et la biologie des systèmes incluent des phases particulaires et continues. Bien que des logiciels de simulation aient mûri au cours des dernières décennies, il existe aujourd’hui un large fossé pour des logiciels intégrés pour décrire l’interaction entre des phases particulaires et continues. Ainsi, l’objectif est de développer une technologie de simulation multi-physiques avancée comme une interface flexible, extensible et versatile pour coupler les approches numériques discrètes aux problèmes de terrain applicables sous les standards industriels. Ces objectifs sont poursuivis dans le projet AMST grâce à une approche interdisciplinaire qui développe le transfert de connaissances dans le cadre d’un partenariat intersectoriel de l’Université du Luxembourg et de la PME allemande inuTech. Des partenaires stratégiques des secteurs académique et industriel, tel que Paul Wurth Luxembourg, y contribuent par des conseils d’expert et par des tests industriels appropriés. Luxinnovation, selon son rôle de point de contact national, a accompagné la proposition de projet du Prof. Dr. Peters de l’Université du Luxembourg auprès de la Commission Européenne.

La co-présidence de l’ESA aux mains du Luxembourg 2012 a également été une année importante pour l’ensemble de la communauté spatiale européenne, et pour le Luxembourg plus particulièrement. En effet, cette année a été marquée par le Conseil des ministres des Etats membres de l’ESA, qui arrête les programmes et les budgets pour la période financière 2013-2022. Cette ministérielle a été un succès à divers titres : tout d’abord, l’ESA a obtenu 10 milliards d’euros de ses Etats membres malgré une situation financière générale particulièrement difficile ; puis le Luxembourg a pris la présidence de l’ESA conjointement avec la Suisse ; enfin, le Luxembourg est devenu le premier contributeur de l’ESA relativement à son PIB. A cet égard, ses programmes phares ont été validés par la ministérielle, notamment le programme de développement de l’infrastructure spatiale dédiée à la surveillance maritime (SAT-AIS) et le programme de propulsion électrique pour les petites plates-formes géostationnaires (ELECTRA).


P.14 Rapport Annuel Luxinnovation 2012

LUXEMBOURG CLUSTER INITIATIVE Travailler en synergie pour créer les technologies de demain Le Gouvernement luxembourgeois a lancé le Programme « Clusters » dans le but de favoriser le regroupement et la proximité des acteurs de l’innovation et de la recherche et en a confié la coordination et l’animation à Luxinnovation. La Luxembourg Cluster Initiative intervient tant sur le plan national qu’international pour initier des collaborations et renforcer le développement

11.12.2012 : « Eco-conception : nous sommes passés à l’acte » Joëlle Welfring, Business Development Director, CRP Henri Tudor, Simone Polfer, Conseiller de direction, Ministère de l’Economie et du Commerce extérieur, Dr Paul Schosseler, Directeur, Centre de Ressources des Technologies pour l’Environnement (CRTE)

13›14.06.2012 : « Greater Region Business Days » Stand de la Luxembourg Cluster Initiative

01.03.2012 : « 6th Networking event of the Luxembourg BioHealth Cluster » Torsten Bohn, Chef de Projet Nutrition & Toxicology, CRP Gabriel Lippmann

économique des entreprises. Elle regroupe cinq clusters innovants pour lesquels Luxinnovation assure un rôle d’animateur chargé de coordonner et d’organiser le suivi des travaux : Luxembourg Materials Cluster, Luxembourg ICT Cluster, Luxembourg Space Cluster, Luxembourg BioHealth Cluster, Luxembourg EcoInnovation Cluster. www.clusters.lu

18.06.2012 : « Space Industry Day Belgique / Luxembourg » Romain Lanners, Conseiller, Fedil - Business Federation Luxembourg, Dr. Patricia Conti, Manager du Luxembourg Space Cluster - Luxinnovation, Manuel Antonio Cuba, Senior Sales Coordinator, SES TechCom

01.03.2012 : « Focus on personalised medicine - Integrated BioBank of Luxembourg (IBBL) and Laboratoires Réunis » Fay Betsou, Chief Biospecimen Science, IBBL


LUXEMBOURG CLUSTER INITIATIVE P.15

Laurent Federspiel

« Pour dynamiser l’innovation, c’est la carte de l’excellence collective qu’il faut jouer » En 2012, les Clusters ont implémenté leurs plans de travail respectifs et ont en parallèle décliné leurs services au bénéfice de leurs membres. Nous avons prôné le processus « bottom-up » pour l’organisation des événements des clusters afin de favoriser le plus grand nombre d’échanges. Le plus important pour nous est de gérer de manière proactive les projets phares portés par les acteurs du paysage économique luxembourgeois. Toutes les entreprises ou organismes de recherche que nous accueillons au sein des Clusters fourmillent d’idées novatrices, de savoir-faire et d’énergie. C’est cette richesse que nous

Responsable Développement des technologies et des marchés

souhaitons mettre en avant, non seulement au plan national mais également sur la scène internationale. Par leurs actions de networking et d’information menées au bénéfice de leurs membres, les Clusters favorisent les mises en contact et les collaborations. Nous restons convaincus que la compétitivité économique de notre pays doit être portée par une diversification de nos compétences en matière de recherche et d’innovation. Les clusters créent une passerelle entre le monde des entreprises et des chercheurs et c’est ce système de réflexion qui contribue à la réalisation des innovations en quantité mais surtout en qualité.

De gauche à droite: Jean-Paul Hengen (ICT Cluster Manager), Patricia Conti (Space Cluster Manager), Thomas Dentzer (BioHealth Cluster Manager), Marcel Klesen (EcoInnovation Cluster Manager) et Laurent Federspiel (Materials Cluster Manager).


P.16 Rapport Annuel Luxinnovation 2012

LA LUXEMBOURG CLUSTER INITIATIVE EN 2012 Le luxembourg bioHealth Cluster s’est lancé de nouveaux défis dans le but d’augmenter la visibilité du Cluster et de ses membres, tels que la mise en place de groupes de travail (« Infrastructure » et « Dispositifs Médicaux ») et de réflexion sur le branding du secteur biomédical luxembourgeois. Le Cluster a également renforcé ses actions de communication via une présence active sur les réseaux sociaux et l’organisation de networking events qui ont rassemblé une quarantaine de participants à chaque session. www.biohealthcluster.lu Dans l’objectif de répondre au plan d’action gouvernemental « Ecotechnologies », le Luxembourg EcoInnovation Cluster a officiellement lancé en 2012 deux nouveaux groupes de travail en lien avec les thématiques suivantes : « Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE 2.0) » et « Biomass ». Afin de proposer des solutions environnementales, le Cluster a œuvré étroitement dans le projet Ecoconception aux côtés du CRTE (CRP Henri Tudor) pour développer l’outil ECOPACT, qui a vu le jour fin 2012. www.ecoinnovationcluster.lu Par l’intermédiaire des groupes de travail « ICT for Green », « E-payment & e-Invoicing », « Location Based Services » (en collaboration avec le Luxembourg Space Cluster) et « ICT for a Healthy and Ageing Population » (en collaboration avec le Luxembourg BioHealth Cluster), le Luxembourg ICT Cluster a su dynamiser les échanges entre les membres. De même et avec pour objectif d’augmenter la visibilité de ses membres, le Cluster a participé à plusieurs événements majeurs, telle la visite d’Etat à Berlin, la Foire d’Hanovre ou l’ICT Spring. www.ictcluster.lu Le Luxembourg Materials Cluster a procédé à une cartographie de ses membres et à la définition de nouvelles orientations. « Mathematical Modeling » a été retenue, en 2012, comme thématique principale pour le groupe de travail du Cluster, qui compte plus d’une trentaine de participants. Le cluster a, de plus, renforcé ses collaborations sur le plan transnational en participant à des initiatives favorisant les partenariats public-privé, telles que « CAMP+Q » lancée par les acteurs sarrois, ou le Cluster transfrontalier « Intermat » qui regroupe les représentants du secteur des matériaux de Lorraine, de la Wallonie et du Luxembourg. www.materialscluster.lu Le Luxembourg Space Cluster s’est focalisé, en 2012, sur l’animation de 3 groupes de travail thématiques (« Location Based Services », « Remote Piloted Aerial Systems » et « Downstream Chain »). Il a également aidé les membres à se positionner dans les programmes de l’ESA via des journées d’information et promu les compétences des acteurs du secteur en organisant une rencontre B2B Luxembourg-Belgique. www.spacecluster.lu


pme, transfert de technologies et design P.17

PME, transfert de technologies et design Savoir gérer son processus d’innovation

« L’innovation est aussi Arnaud accessible aux petites et DUBAN SOUTIEN moyennes entreprises » RESPONSABLE AUX PME ET TRANSFERT Développer avec succès les solutions de demain ne s’improvise pas. La réussite d’un projet innovant suppose une organisation rigoureuse et l’implication de diverses branches de l’entreprise. Loin d’être réservée à quelques grandes entreprises, l’innovation est aussi accessible aux petites et moyennes entreprises (PME) pour peu qu’elles bénéficient d’un accompagnement adapté. Nous les aidons à exploiter leur potentiel d’innovation en les incitant à identifier des axes d’amélioration ou à déployer des

DE TECHNOLOGIES

stratégies d’innovation. Nos services s’étendent également aux organismes de recherche publics pour les sensibiliser aux enjeux de la valorisation qui couvre la détection de résultats de recherche, assistance dans les démarches de protection de la propriété intellectuelle, rédaction de documents et de procédures à la politique de valorisation.

DES QR CODES POUR PROMOUVOIR, PAYER OU FIDELISER SA CLIENTELE : UN OUTIL DE CHOIX POUR LES PME INNOVANTES Valoriser ses produits et services, créer du trafic dans ses boutiques, fournir rapidement ses coordonnées et compétences à des clients potentiels, communiquer sur ses offres, fidéliser sa clientèle ou se distinguer de la concurrence, générer du trafic sur sa page Facebook, les QR Codes (Quick Response Code) constituent de formidables outils de promotion. Organisé en étroite collaboration avec la Chambre des Métiers et suivi par près de 100 participants, ce séminaire avait pour but de sensibiliser les PME sur les opportunités d’affaires liées à ces nouvelles technologies.


P.18 Rapport Annuel Luxinnovation 2012

Gaston Trauffler

Responsable Gestion de l’innovation et promotion du design

« Innover, c’est savoir prendre des risques et surtout apprendre à les maîtriser » Une entreprise évoluant dans un environnement fortement concurrentiel doit savoir comment combiner innovation et techniques de management et développer une culture d’entreprise ouverte à la création et au renouvellement des compétences en interne. C’est sa capacité à gérer le changement pour faire face aux évolutions rapides de l’environnement, qui déterminera le caractère innovant de l’entreprise. La veille technologique et juridique peut constituer une première réflexion pour les entreprises qui s’interrogent sur les technologies émergentes dans leur secteur ou encore les combinaisons de technologies pouvant être utilisées pour optimiser leurs produits ou services. Afin de dynamiser le recours à l’innovation dans les entreprises luxembourgeoises, Luxinnovation a pour mission de les informer, les

sensibiliser, les former et les accompagner dans leurs démarches d’innovation. Nous prodiguons nos conseils directement en entreprise, nous les aidons ainsi à transformer leurs idées en succès. Avec nos partenaires, la Chambre des Métiers et la Luxembourg School For Commerce, nous avons renouvelé le cycle de formation sur les Techniques de Management de l’Innovation (www.innovation-management.lu) tandis que les Mardis de la propriété intellectuelle permettent de répondre aux questions en matière de brevet, marques, dessins, modèles, droits d’auteurs et contrats de transfert de technologie. Le Roadshow de l’innovation est une initiative co-organisée avec la Chambre des Métiers. L’ objectif est de se rapprocher au plus près des entreprises afin de les sensibiliser sur les sujets liés à l’innovation. 3 Roadshows ont été organisés en 2012 : un premier à Esch sur Alzette, un autre à Clervaux et un dernier à Luxembourg. Pour les entreprises qui souhaitent aller plus loin dans leur démarche, un plan d’accompagnement gratuit et personnalisé leur est offert sur base de diagnostics d’innovation. Luxinnovation offre également ses services aux porteurs de projets souhaitant se lancer dans une réflexion de design.


pme, transfert de technologies et desig P.19

La Luxembourg Innovation Masterclass : une formule gagnante Lancée en 2010 par Luxinnovation, la Luxembourg Innovation Masterclass s’est depuis imposée comme événement de référence en matière de management de l’innovation. Forte du succès des éditions précédentes, la formule reste inchangée : une Open Lecture suivie d’un séminaire donné par un orateur reconnu sur le plan international pour ses travaux de recherche en innovation.  « La venue au Luxembourg du Professeur Keith Goffin, Professeur en innovation et développement de nouveaux produits et services à l’Ecole de Management de l’Université de Cranfield (GB) est une opportunité pour les entreprises luxembourgeoises qui peuvent dorénavant s’inspirer d’autres modèles de management de l’innovation », explique Dr. Gaston Trauffler. « On constate aujourd’hui l’émergence de nouvelles stratégies d’innovation plus radicales. Le Professeur Goffin parle d’innovation dite « de rupture », basée sur les besoins non exprimés des clients. « L’ identification claire des besoins de sa clientèle est un élément fondamental dans le succès d’une innovation, mais il faut admettre qu’il n’est pas évident d’entreprendre une telle démarche ». www.innovation-masterclass.lu

24 › 25 octobre 2012 : Luxembourg Innovation Masterclass Prof. Keith Goffin, Université de Cranfield (GB)


P.20 Rapport Annuel Luxinnovation 2012

Design+ : complémentarité réussie entre forme et fonction L’ exposition « DESIGN+ » qui s’est tenue de mars à avril 2012, a prouvé que lorsque le design est stratégiquement intégré dans les entreprises, il contribue de façon significative à la conception d’idées innovantes et à leur transformation systématique en produits, services et procédés commercialisables. L’ exposition «DESIGN+, la valeur ajoutée du design de produit » a traduit la volonté de six entrepreneurs de se différencier sur le marché en se servant de l’innovation par le design. IEE, société spécialisée dans la fabrication et le développement de capteurs intelligents, a fait appel à un cabinet pour le design des boîtiers de leur capteur « 3D MLI Sensor tm », utilisé comme donnée d’entrée pour des applications telles que le comptage de personnes à haute précision, le contrôle d’unicité ou encore la surveillance d’objets de valeur. Le re-design de ce produit a permis de faciliter son montage dans les fauxplafonds, tout en offrant une esthétique attrayante et en tenant compte des contraintes techniques du capteur (ventilation, dimensions, montage, entretien) et de l’environnement spécifique (protection incendie). Le design ne doit pas seulement répondre à des critères de forme ou d’esthétique, il doit également prendre en considération l’aspect fonctionnel, ergonomique, écologique et sociétal du produit, tout en ciblant un marché spécifique. L’ entreprise Brakonier l’a bien compris. En passant du statut d’artisan menuisier à celui de développeur d’idées, l’entrepreneur Norbert Brakonier a développé toute une gamme de produits innovants pour se différencier de la concurrence. Son meuble « NOMAD Barcube » se démarque par ses nombreuses fonctionnalités et son esthétique.

Concours GENIAL : la créativité s’apprend très tôt Organisé pour la 4ème année consécutive par Luxinnovation, en collaboration avec le Ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, le Concours GENIAL a pour objectif de sensibiliser les jeunes à la créativité et à l’innovation dès le plus jeune âge. Il s’agit de « stimuler leur réflexion créative et les soutenir dans leur développement personnel » explique Mady Delvaux Stehres, Ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle. Le concours d’idées innovantes fait appel à l’imagination des jeunes entre 5 et 20 ans en leur donnant la possibilité d’exprimer des idées nouvelles, créatives et… GENIALes. Pari tenu puisque l’édition 2012 a mobilisé 308 jeunes qui ont déposé 154 idées au total. www.genial.lu


COLLABORATION INTERNATIONALE P.21

COLLABORATION INTERNATIONALE Allier innovation et internationalisation

« L’ innovation associée à l’internationalisation est un facteur de performance » Plus les entreprises développeront des stratégies de coopération, plus elles auront un contrôle direct sur leurs ressources. Selon une récente enquête sur l’innovation en Europe1, le Luxembourg concentre la plus forte proportion d’entreprises innovantes avec l’Allemagne et la Belgique. Ce positionnement s’explique en partie par le fait que les entreprises luxembourgeoises ont choisi la voie de la collaboration internationale. En tant que petit pays, le Luxembourg a bien compris les avantages que sous-entend la coopération avec des partenaires

Ian Cresswell

Partenariats internationaux

limitrophes ou européens. C’est une réelle valeur ajoutée qu’il convient de prendre en compte. Aider les entreprises à trouver des partenaires étrangers, tant sur un plan financier, technique que commercial, créer des alliances et des collaborations solides, favoriser le développement à l’international, tels sont les points d’orgue du soutien apporté par les conseillers de Luxinnovation. 1

Septième enquête communautaire sur l’innovation - Eurostat - 11 janvier 2013

Renforcer la visibilité de la recherche à l’international Luxinnovation a apporté son soutien au Centre Commun de Recherche (JRC) de la Commission européenne et au Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche pour organiser une journée d’information à Luxembourg. Les divers workshops ont été suivis par près de 150 personnes intéressées par les 4 thématiques abordées ce jour : sécurité ICT, gestion de l’eau et des ressources agricoles, stabilité financière et politique d’innovation.

De gauche à droite: Geraldine Barry (CCR), Vladimir Sucha (Directeur général adjoint, CCR), Gilles Schlesser (Directeur, Luxinnovation), Dominique Ristori (Directeur général, CCR) et Pierre Decker (Premier conseiller de Gouvernement, Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche)


P.22 Rapport Annuel Luxinnovation 2012

La Sarre, région partenaire de la 5ème édition du forum Business meets Research Avec quelques 400 participants du Luxembourg et de la Grande-Région principalement, le forum Business meets Research est axé sur la stimulation de la création de partenariats privé-public de recherche, développement et innovation. Pour la première fois, une région partenaire a été associée à l’événement : la Sarre. Avec des institutions de recherche de qualité et ses nombreuses entreprises innovantes, elle constitue un partenaire de choix pour les acteurs luxembourgeois. Des chercheurs sarrois sont intervenus dans les workshops thématiques, et le Professeur Dr. Wolfgang Wahlster, Directeur du DFKI (Deutsches Forschungszentrum für künstliche Intelligenz) de Sarrebruck, a donné une présentation lors de la session d’ouverture sur la 4ème révolution industrielle par le développement des interactions homme-machine et des produits intelligents. Cette rencontre annuelle, vitrine des compétences et savoir-faire de la recherche publique au Luxembourg, a été organisée en collaboration étroite avec les organismes de recherche publics et le Fonds National de la Recherche. www.business-meets-research.lu 22.05.2012 : Session d’ouverture officielle du Forum Business meets Research - Prof. Dr. Wolfgang Wahlster (DFKI) 23.05.2012 : Innovation Matchmaking

Silke Brüggebors Responsable Communication et Promotion

Nouveauté de l’édition 2012, l’ « Innovation Matchmaking » a connu un grand succès avec des rendez-vous bilatéraux organisés sur demande entre les entreprises et les chercheurs luxembourgois et sarrois. Ainsi, on recense près de 450 entretiens pré-programmés, sanscompter les occasions de networking informel tout au long de la journée. Une formule qui sera certainement renouvellée l’année prochaine...

« Aujourd’hui, l’importance des collaborations publicprivé dans le domaine de la recherche et de l’innovation n’est plus à prouver. Les échanges humains constituent le vecteur d’interaction le plus efficace entre la recherche publique et les entreprises, c’est pourquoi la formule “Business meets Research” combine networking et conférences »


COLLABORATION INTERNATIONALE P.23

S’internationaliser grâce à des brokerage events, visites d’entreprises ou recherche ciblée de partenaires Luxinnovation a convaincu un groupe d’entreprises à participer, sous l’égide du Luxembourg Materials Cluster, à une convention d’affaires transnationale sur les thématiques NMP (Nanosciences / nanotechnologies, matériaux et nouvelles technologies de production) et PPP (Partenariat Public Privé) à Lyon en juin 2012. Plus de 190 participants venus de 20 pays différents ont assisté à l’événement et plus de 220 rencontres B2B ont été programmées. En tant que membre actif du réseau Enterprise Europe Network (EEN), Luxinnovation visite régulièrement des entreprises luxembourgeoises afin d’identifier leurs besoins en transfert de technologie et leur capacité à s’engager dans une telle démarche. En parallèle, Luxinnovation effectue une recherche ciblée de partenaires potentiels .L’entreprise accompagnée peut ainsi apprécier les différentes opportunités de coopération. Ainsi en 2012, Luxinnovation a formalisé 4 transferts de technologies par l’intermédiaire du réseau EEN. Ce chiffre, rapporté à la taille du pays et du consortium, place le Luxembourg dans les meilleurs pays d’Europe en matière de support au transfert de technologies transnational.

Des innovations « made in Luxembourg » à la une La 6ème édition du magazine « FOCUS on Research and Innovation in Luxembourg – Making Materials Smarter » a été publiée en juin 2012. Conçue pour promouvoir la recherche et l’innovation du Luxembourg auprès d’un public national et international, cette revue est éditée en langue anglaise et tirée à 15 000 exemplaires. Elle est largement diffusée, tant à l’attention des entreprises, universités et laboratoires de recherche publics, que des investisseurs ou des décideurs via, entre autres, les ministères, les organisations professionnelles et les ambassades du Luxembourg à travers le monde.

Juin 2012 : 6ème édition du magazine « FOCUS on Research and Innovation in Luxembourg – Making Materials Smarter »

REMERCIEMENTS Après 13 années pleines de succès dédiées à l’innovation, Isabelle Schlesser, Secrétaire générale de Luxinnovation, a décidé de relever un nouveau challenge professionnel. Toute l’équipe de Luxinnovation la remercie chaleureusement pour l’engagement et le professionnalisme dont elle a fait preuve au sein de l’Agence.

26 avril 2012 : Présentation du rapport annuel de Luxinnovation en présence de Madame Françoise Hetto-Gaasch, Ministre des Classes moyennes et du Tourisme


P.24 Rapport Annuel Luxinnovation 2012

STATISTIQUES

Répartition des 102 dossiers selon le régime d’aide C

B

Répartition des projets SELON les régimes de la loi RDI A

A

A R&D : 49 B Etudes de faisabilité technique : 12 C Mesure de minimis : 8 D Aide aux jeunes entreprises innovantes : 7 E Innovation de procédé et d’organisation dans les services : 4 F Conseil en innovation et soutien à l’innovation : 3 G Propriété intellectuelle technique : 2 H Investissement dans un pôle d’innovation : 1 I Animation de pôle d’innovation : 1

B

D A Dossiers recherche/ innovation : 87

C

B Dossiers environnement Investissement : 9 C Dossiers environnement Etudes de faisabilité : 3

D E F

D Dossiers environnement minimis : 3

Répartition des 69 entreprises bénéficiaires des aides nationales (RDI et ENV) en 2012

GH

I

Répartition des 102 projets RDI (RDI et ENV) en 2012 selon leur nature

A

E

D

A

A Materiaux : 43% B EcoTechnologies : 25%

C

B

C ICT : 25%

A Grandes entreprises : 38 B PME : 31

D Space : 4% E BioHealth : 3% B


STATISTIQUES P.25

Répartition des 200 participations luxembourgeoises dans les programmes RDI internationaux E

D

F

RETOUR FINANCIER DES PROGRAMMES FP7 PAR DOMAINE A

A D

C C A FP7 : 125 B ESA : 33 C CIP : 22 D AAL : 10 E IMI : 2 F Eureka : 8 (inclus 4 Eurostar)

B

G B

F E

A ICT - Sécurite : 4.846.155 EUR B Santé - Biotech : 3.530.486 EUR C Energie Environnement : 1.938.430 EUR D Matériaux Transport : 1.837.692 EUR E Programme PME : 1.152.502 EUR F Mobilité des chercheurs : 981.156 EUR G Sciences Humaines et Sociales : 844.280 EUR

Répartition des membres des clusters A

D

A

D C

C

B

bioHealth

B D

A

B

C

A entreprises : 41 B partenaires stratégiques : 6 C prestataires de services et fournisseurs de capitaux : 4 D organismes de recherche publics : 3

ecoinnovation

A entreprises : 26 B prestataires de services et fournisseurs de capitaux : 10 C organismes de recherche publics : 7 D partenaires stratégiques : 4

A

A

C D E B

materials

A entreprises : 20 B organismes de recherche publics : 4 C partenaires stratégiques : 2 D prestataires de services et fournisseurs de capitaux : 1

2

ICT

A entreprises : 37 B organismes de recherche publics : 4 C prestataires de services et fournisseurs de capitaux : 3 D partenaires stratégiques : 2 E individuel: 1

B

space

A entreprises : 20 B organismes de recherche publics2 : 7

Nombre d’acteurs référencés dans le catalogue des compétences spatiales au Luxembourg - édition 2013. Plus d’informations sur www.spacecluster.lu


P.26 COMPTES ANNUELS

COMPTES ANNUELS BILAN AU 31 DECEMBRE 2012 (EUR) ACTIF

2012

2011

passif

ACTIF IMMOBILISÉ

148.344,19

109.814,42

CAPITAUX PROPRES

Immobilisations incorporelles

52.041,12

13.984,29

Capital souscrit

Immobilisations corporelles

96.303,07

95.830,13

Autres réserves PROVISIONS

ACTIF CIRCULANT

2.915.514,90 2.561.389,03

Créances

734.860,29

Avoirs en banques, avoirs en CCP et en caisse COMPTES DE RÉGULARISATION

919.375,50

2.180.654,61 1.642.013,53 52.389,97

109.278,92

3.116.249,06 2.780.482,37

2011

2.440.644,08 2.207.891,24 541.739,24

541.739,24

1.898.904,84 1.666.152,00 114.737,00

0,00

549.034,30

506.883,72

769,89

1.828,90

Dettes sur achats et prestations de services

134.348,57

117.440,99

Dettes fiscales et dettes au titre de la sécurité sociale

227.300,95

209.289,64

Autres dettes

186.614,89

178.324,19

11.833,68

65.707,41

DETTES Dettes envers des établissements de crédit

COMPTES DE RÉGULARISATION TOTAL DE L’ACTIF

2012

TOTAL Du passif

3.116.249,06 2.780.482,37

COMPTE DE PROFITS ET PERTES AU 31 DECEMBRE 2012 (EUR) charges Consommation de marchandises et de matières premières et consommables

2012 22.698,60

2011 0,00

Autres charges externes

1.341.746,37 1.281.550,09

Frais de personnel

3.178.260,71 2.911.403,55

Corrections de valeur sur immobilisations corporelles et incorporelles

52.576,55

61.141,00

Corrections de valeur sur éléments de l’actif circulant

70.821,39

67.056,01

Autres charges d’exploitation

140.662,60

40.786,60

2.509,69

18.812,35

Charges exceptionnelles TOTAL

4.809.275,91 4.380.749,60

produits Reprises de corrections de valeur sur éléments de l’actif circulant Autres produits d'exploitation Autres intérêts et autres produits financiers Produits exceptionnels

TOTAL

2012

2011

94.974,97

51.378,68

4.704.982,80 4.294.751,87 9.318,13

11.152,54

0,01

23.466,51

4.809.275,91 4.380.749,60


organisation P.27

ORGANISATION NOUVEAU CONSEIL DE GERANCE au 31 mars 2013 L’ Agence est administrée par un Conseil de Gérance composé de 6 gérants et de leurs suppléants élus pour 5 ans. L’ Etat luxembourgeois (représenté par le Ministère de l’Economie et du Commerce extérieur, le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et le Ministère des Classes moyennes et du Tourisme) dispose du même nombre de gérants que l’ensemble des autres membres que sont la Chambre de Commerce, la Chambre des Métiers et la Fedil-Business Federation Luxembourg.

conseil de gerance

De g. à d. : Raymond Schadeck, Marco Walentiny, Gilles Schlesser, Robert Kerger, Gérard Eischen et Gilles Scholtus. Manquent sur la photo : Tom Majeres et Romain Lanners

gérants

gérants suppléants

Raymond Schadeck Président

Ministère de l’Économie et du Commerce extérieur

Marco WALENTINY Vice-Président

Mario GROTZ

Conseiller de direction 1ère classe

Conseiller de Gouvernement 1ère classe

Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Robert Kerger Vice-Président

Marc Serres

Chargé de mission

Chargé de mission

Ministère des Classes moyennes et du Tourisme

Gilles Scholtus

Pierre BARTHELME

Conseiller de direction

Conseiller de Gouvernement 1ère classe

Gérard EISCHEN Vice-Président

Carlo THELEN

Membre du comité de direction

Membre du comité de direction

Chambre de Commerce du Grand-Duché de Luxembourg Chambre des Métiers du Grand-Duché de Luxembourg

Tom Majeres Vice-Président

Charles Bassing

Conseiller économique

Conseiller de direction

Fedil - Business Federation Luxembourg

Romain Lanners

Georges SANTER

Conseiller

Conseiller

Secrétariat

Secrétaire

Gilles SCHLESSER


P.28 equipe

equipe

Direction Gilles SCHLESSER Frédéric BECKER Carmen BEYERLE Silke BRÜGGEBORS Lionel CAMMARATA Patricia CONTI Ian CRESSWELL Brigitte DE HAECK Thomas DENTZER Marie-Hélène DOURET Arnaud DUBAN Pascal FABING Laurent FEDERSPIEL Claude FEIEREISEN

Marc FERRING Laura FICHTNER Jan GLAS Virginie GODAR Rémi GRIZARD Nadège HEGUE Jean-Paul HENGEN Isabelle HENNEQUIN Younis HIJAZI Katharina HORST Antoine HRON Marcel KLESEN

Equipe de Luxinnovation au 31 mars 2013

Mathias LINK Tania LUCAS Jean-Michel LUDWIG Lena MARTENSSON Grégory MARTIN Françoise MEISCH Frédéric MELCHIOR Marine MOMBELLI Elisabete NUNO Carole NUSS Laurence rougeot Gaston TRAUFFLER

La Maison de l’Innovation à Esch/Belval Luxinnovation s’installera fin 2014 dans la Maison de l’Innovation au sein de la Cité des Sciences, de la Recherche et de l’Innovation.


12

Luxinnovation G.I.E. 7, rue Alcide de Gasperi L - 1615 Luxembourg-Kirchberg T +352 43 62 63 1 / F +352 438 120 info@luxinnovation.lu www.luxinnovation.lu

Rapport Annuel 2012 (FR)  

Engagée dans son 2ème contrat de performance 2011-2013, l’Agence Luxinnovation est sur le point d’atteindre ses principaux objectifs. Endéan...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you