Issuu on Google+

Les huîtres ont la cote

L'UTILE àTOUS Édition spéciale

LE

QUOTIDIEN DE LA FOIRE DE

LURE

L'Utile à Tous - Edition spéciale Le quotidien de la Foire de Lure est un journal gratuit édité par les Editions Et Pourquoi Pas - 03 84 30 56 90 / Impression : Estimprim

N°2

/5

La foire jusqu’au bout de la nuit (ou presque !) L’inauguration a eu lieu hier, la danse des officiels au micro a permis d’ouvrir les hostilités. Tous les exposants sont sur la place. Après une première journée sereine, la plus longue journée de la foire se prépare. Ce soir ouverture des portes jusqu’à 22 h !

L’Édito

Vendredi 30 Septembre 2011 Si certains aiment à se déhancher sur les pistes de danse jusqu’au bout de la nuit, ils pourront avant de se lâcher venir faire un tour sur la foire. Car aujourd’hui l’événement joue la carte de la nocturne. Un moment traditionnel et convivial qui sera associé à un grand défilé de mode dans l’espace restauration entre 20 h et 23 h. Mais avant cette grande soirée vous pourrez déguster des plateaux d’huîtres et les accomoder aux nombreux breuvages en vente sur les différents stands spécialisés sur les notes de la musique du groupe breton (originaire de Dijon !) qui sait réchauffer l’ambiance déjà torride qui règne sous les tentes. Cette édition 2011 de la foire de Lure s’annonce donc aussi chaleureuse que les fours des boulangers du CFA qui sauront ravir généreusement vos papilles au passage avec pains, croissants et autres gourmandises ! Olivier VINCENT.

SOMMAIRE  COUP DE PROJECTEUR Les huîtres ont la cote A la mode de la Foire Page 2

 D’UN STAND À L’AUTRE Toute la vérité sur le vin

Page 3

 TOUTE UNE HISTOIRE Les « Cintron » en vedette

Page 4

 TOUS A TABLE La recette du jour : Le gratin de galettes aux crevettes

Page 4

 PLACE AUX JEUX La musique du groupe Yelti explore les méandres de la fête celte et a fait prendre le large aux visiteurs d’hier. Aujourd’hui encore les musiciens navigueront dans les allées pour imposer le rythme de la journée.

Page 4


A PLACE AUX CRÊPES D’un côté le comité des fêtes prépare des crêpes une fois que le café et les croissants du matin ont été épuisés. Un peu plus loin sur la place de Bretagne c’est la Grignotte qui offre également ses crêpes estampillées Bretagne puisque dans les spéciales une à la saucisse de Toulouse est proposée tandis qu’une autre à l’andouille complète la liste. Maryse, la chef, l’assure « c’est typiquement breton ». Bon appétit !

TÊTE EN L’AIR Certains exposants sont arrivés un peu en retard hier à l’instar de celui-là arrivant dans l’aprèsmidi pensant que la foire débutait vendredi. Meilleur dans deux ans !

TOUT PROPRE Alors que les premiers visiteurs arrivaient hier dans les allées de la foire sur certains stands on affinait encore les préparatifs et les aspirateurs étaient encore en action.

FORMULE 1 SANS PERMIS

COUP de P PROJECTEUR !

GASTRONOMIE > LES COQUILLAGES METTENT L’EAU À LA BOUCHE

Les huîtres ont la cote Présents à chaque foire depuis longtemps, Isabelle et Christian Monsard débarquent du Morbihan dans des conditions un peu particulières, la treizième édition de la foire faisant honneur à leur région. Le couple mène la danse pour les huîtres. Vous retrouverez le couple de Bretons sur son stand de dégustation de produits locaux, cidre fermier, sel de Guérande et bien évidemment des huîtres élevées et affinées dans le golfe du Morbihan et la rivière de Penerf. « Il s’agit de la variété la plus qualitative du coquillage issu des écloseries charentaises », indique l’ostréiculteur, également pêcheur de palourdes en plongée. « Cette huître creuse provient de naissains japonais et reste une huître totalement naturelle. On la retrouve aujourd’hui sur la quasi-totalité du littoral français », précise-t-il. Coquille aux reflets marron Bien calibrée, la coquille aux reflets marron et gris recèle une huître charnue aux nuances s’étalant sur une large palette de verts. « Nous proposons des numéros trois », reprend Christian Monsard, occupé à écailler les premières sacrifiées de la journée. Si la taille est moyenne, la coquille est bien remplie. À cette saison, elle n’est pas laiteuse du tout. Le tarif, lui reste raisonnable au

regard des prix du marché. Les spécialistes du bivalve proposent deux formules de 5 ou 10 huîtres à 1€ pièce, beurre et pain fournis ainsi que la sauce à l’échalote ou le jus de citron. « Les prix flambent », reconnaît Christian. « Ceci est dû à la mortalité dans les naissains ces dernières années. Une véritable hécatombe allant jusqu’à 80 % de pertes. Il faut savoir qu’une huître nécessite trois années d’élevage. Ceci a logiquement impacté le marché avec une demande bien supérieure à l’offre ». La question des huîtres triploïdes, autrement dit modifiées génétiquement sans être totalement OGM, a été évoquée. « Ces huîtres ont été développées pour les besoins du marché afin de créer une variété stérile donc non laiteuse en saison estivale », explique l’éleveur. « On dit que les problèmes de surmortalité pourraient être liés à cette manipulation. Pour l’instant L’IFREMER s’est saisi de cette affaire. Études et enquêtes sont en cours, mais aucun détail n’a pour l’instant filtré », regrette-t-il, tout en constatant que la situation s’est toutefois améliorée par rapport à celle de

Les férus de fruits de mer vont se régaler ! l’an dernier qui a vu son lot d’entreprises condamnées. On se consolera donc en dégustant les fruits de mer les yeux fermés et sans aucune appréhension, la maladie affectant les huîtres ne présentant aucun danger pour l’homme.

AU PROGRAMME AUJOURD’HUI  À 11 h, 14 h, 15h30, 17 h et 18h30

Les danseurs et musiciens bretons seront en spectacle sur la scène de l’espace Bretagne.

MODE > DÉFILÉ CE SOIR À 20 H, ENTRÉE LIBRE.

Aux automobiles Lucas on n’est pas peu fiers de son « bolide ». Revendeurs de la marque de voiture sans permis Aixam depuis plus de 16 ans c’est avec un vrai bonheur qu’ils ont vu mis en production ce prototype qui avait été construit pour une foire mais qui a finalement attiré de nombreux acheteurs. Une version qui permet aux jeunes gens de 16 ans de partir sur la route en toute sécurité en roulant à l’impressionnante vitesse de 55 km/h.

SOUL SYSTÈME

A la mode de la foire Si la foire est le lieu idéal pour trouver une solution de chauffage, de nouvelles fenêtres ou encore une bonne bouteille (lire ci-contre), le rendez-vous luron a également construit sa réputation grâce aux nombreuses animations jalonnant les cinq jours de la manifestation. Dans ce cadre, quelques commerçants lurons en partenariat avec l’Alcia, l’association des commerçants de la cité du Sapeur, ont décidé d’organiser, ce soir à partir

de 20 heures, un grand défilé de mode. Les miss Haute-Saône, Franche-Comté et même Cerise de Fougerolles et Braderie vont donc entrer dans la danse pour porter avec prestige les vêtements de la collection automne-hiver des boutiques Mod’Elle, Devred, de la maison Marc Ullman, et les robes et costumes de mariage de chez C’Vimli.

 À 15 h, gratuit.

Une après-midi variétés avec l’orchestre Soul Système! ront le bal avec les modèles présentés par Jules & Cie de l’avenue de la République. Sous le chapiteau restauration la scène va donc s’animer durant plus de 3 h de show mené de main de maître par Dédé animation aux manettes et entrecoupé par des présentation de la salle de sport Extrême Force. Le rugby monte sur scène

Une soirée gratuite où les enfants ouvriUne fois n’est pas coutume, les rugbymen de l’Ovalie Luron, qui ont accepté de jouer les modèles pour l’occasion seront aussi sous les sunlight. Pas en tenue d’Adam comme leurs illustres représentants du Quinze de France sur leur fameux et traditionnel calendrier puisqu’ils devront être les dignes ambassadeurs des boutiques luronnes, mais il ne fait aucun doute que leur présence va ravir le public féminin de la soirée!

Aujourd’hui, dans le milieu de l’après-midi les visiteurs pourront quitter un peu les stands pour se rendre sous le chapiteau restauration et danser sur la musique de Soul Système.

L’UTILE A TOUS EN DIRECT Nous sommes sur le stand en train de composer le journal de demain. Mais si vous n’avez pas eu le temps de récupérer notre version papier vous pourrez toujours venir consulter notre site. et n’hésitez pas à jouer en ligne pour tenter de gagner notre appareil photo et des livres

Une mise en scène embellit par le travail d’orfèvre des brosses, peignes et autres ciseaux des salons Hair’On et Céline B que Luc, l’œil d’Express Photo se fera un plaisir d’immortaliser.

Les reines de beauté vont défiler durant toute la soirée.

Pour la peine, la présidente de la foire a réussi à trouver du temps pour apporter une note florale à l’ensemble qui mettra ainsi en valeur les belles fleurs du défilé.

 À 20 h, gratuit

Grand défilé de mode avec les commerçants lurons sous le chapiteau restaurant.  Jusqu’à 22 h

Ce soir, c’est nocturne à la foire, le temps de vous balader dans les allées après avoir mangé au restaurant Léonard.

ET DEMAIN  À 11 h, 14 h, 15h30, 17 h et 18h30

Les danseurs et musiciens bretons seront en spectacle sur la scène de l’espace Bretagne.  De 14 h à 16 h

Séance dédicace de l’écrivain-historien Michel Breganrd sur le stand de L’Utile à Tous  De 15 h à 17 h

Séance de dédicaces de l’Illustrateur de l’Utile à Tous sur le stand du journal. Le créateur de BD, A.Dan présentera à cette occasion ses deux derniers ouvrages.  À 20 h 30

Concert de Didier Barbelivien.

1499 €

Prése à la Fo nt i de Lur re e D u 29 se au 3 ocptembre tobre

NOUVEAUTÉ MATELAS COCOON 19 140 x 190 x 19 CM

70110 ESPRELS - Tél. 03 84 20 54 31

www.meubles-mourey.fr


D’UN STAND

à

L L’AUTRE

Omnis veritas vino

(Toute la vérité sur le vin)

De table ou grand cru, sec, moelleux ou pétillant, rouge, blanc, rosé, le vin de tous les terroirs et de tous les instants est toujours aussi bien représenté sur la foire. Nous avons fait le tour des propriétaires pour suivre la tendance et faire le point sur les méthodes. À votre santé ! Le vin est tiré, il faut le boire (avec modération) dit le proverbe. S’il est aujourd’hui en cuves après les vendanges, il faut aussi le vendre. Un grand nombre de producteurs a pris place sous les chapiteaux où les plaisirs de la dégustation s’achèvent parfois par une commande. Mais quel intérêt d’acheter ses bouteilles sur une foire alors que la grande distribution organise une véritable danse d’opérations commerciales à la même époque ? « C’est une grosse loterie », lâche clairement Bernard Blanrue, installé à Ronchamp et négociant en vins de Moselle élaborés au Luxembourg dont une cuvée exclusive et pétillante nommée « Ducs de Ronchamp ». Il est en effet difficile de déguster dans les allées de votre hypermarché. Sur la foire, on n’hésite pas à faire sauter les bouchons et s’ils ne sont pas là pour enivrer le chaland plus que de raison, les producteurs présents n’hésitent pas à vanter leurs produits, preuves à l’appui. Argument logique et inévitable, la qualité ! Place à l’agriculture raisonnée

grande distribution et préfère faire confiance au bouche-à-oreille pour écouler ses stocks, tout comme Marc Jambon implanté dans le vignoble du Beaujolais. « Nous travaillons sur la base d’un fichier de fidèles clients », expliquet-il. L’argument ne manque pas de susciter la confiance, même si les uns et les autres sont aussi là pour étoffer leur clientèle. Pour enfoncer le tire-bouchon, tous vantent le savoir faire et la tradition. « Certains ont fait le choix de la macération pré fermentée à chaud qui donne au vin une qualité ultra-standardisée. Chez nous, pas question de jouer à ça. Nous sommes attachés à la notion de terroir et nous le défendons à travers le goût spécifique de chaque produit », conclut le producteur. Pour vérifier tout cela, rien ne vaut une dégustation, raisonnable et raisonnée il va sans dire.

Trouver le meilleur cru pour le meilleur met !

« Nous entretenons nos vignes et élevons notre production selon un principe d’agriculture raisonnée », explique Renée Goyard dont la production issue de 5 hectares dans le Mâconnais connaît le même succès depuis 26 ans à Lure. « Nous récoltons à la main, les vignes sont labourées et nous n’employons aucun désherbant ni anti-pourriture. Mais surtout nous ne cherchons pas le volume à tout prix », précise-t-elle. « Il faut savoir sacrifier quelques grappes sur les pieds et laisser aux restantes le soin de mûrir et de produire du sucre ». Quant aux degrés, « Laissons faire la nature », poursuit-elle. Pas de blocage ni de chaptalisation. C’est l’INAO (institut national de l’origine et de la qualité) qui fixe le volume d’alcool variable selon les années après pesage à l’issue des vendanges et au cours de la vinification. Toujours

dans le Mâconnais, Robin Julien a fait le choix de laisser s’exprimer le terroir et a choisi lui aussi l’agriculture raisonnée comme tous les autres producteurs rencontrés au fil des allées. « La production « bio » est certes un argument mais les contraintes liées au label imposent un surcroît de travail non négligeable ». En clair, le bio c’est cher. « Un tiers plus onéreux » selon le viticulteur.

une bouteille au-dessus de 20 € de nos jours ».

Le marché reste stable

Exposant historique, le Cellier de Templiers propose depuis 1950 une gamme de vins de Banyuls qui connaît un succès indéfectible auprès des inconditionnels. « Vous pouvez voir sur l’étiquette « Vin distribué hors commerce » », indique du doigt la charmante hôtesse de la maison, argument qui après dégustation suffit semble-t-il à faire la différence.

« Même si nous constatons les effets de la répression sur l’alcool, le marché reste stable. Les habitudes changent c’est un fait, mais il n’y a pas péril en la demeure pour le moment », se rassure-t-il. Du côté du porte-monnaie, « On peut simplement dire qu’il est très difficile de vendre

Historique lui aussi, Henri Bourgeau n’hésite pas à « s’expatrier » pour venir proposer sa gamme de Coteaux du Layon et Cabernets d’Anjou. « Je vends 70 % de ma production dans l’Est », avoue le vigneron. Là encore, Henri Bourgeau n’a pas choisi les réseaux de

À la sauce des marchands de vin Les viticulteurs nous ont livré quelques recettes et idées d‘accompagnement de leurs produits. À la petite cave de Ronchamp, on accompagne allègrement les vins de Moselle avec un foie gras ou un boudin noir du Périgord servi en terrine à déguster chaud ou froid. Le Domaine de Chervin conseille ses Mâcon rouges les plus corsés avec gibier ou côte de bœuf ou gâteau au chocolat pour le 2008 plus léger. Les blancs accompagneront huîtres, charcuterie ou viandes blanches. Le Viré Clissé accommodera tous les poissons cuisinés, volailles ou encore blanquette de veau. Nicole Pouthier, sise à Belverne et dépositaire de vins d’Alsace et de Bourgogne conseille sans hésiter le gibier pour apprécier les saveurs et le bouquet de son Nuits Saint Georges 1er cru classé. Marc Jambon invite à déguster ses Beaujolais rouges les plus légers avec l‘ensemble de la charcuterie lyonnaise. Les plus charpentés se comporteront à merveille sur une volaille ou encore un magret de canard. Enfin la palme des propositions élaborées revient à Janick Loonis-Parent du domaine des Juralies et véritable cordon-bleu qui nous suggère une poêlée de ris de veau crémés aux chanterelles, déglacés au Savagnin ou un onglet de veau grillé nappé d’une réduction d’échalotes au Poulsard ou pinot noir. Enfin pour les inconditionnels du piano, une terrine de truite fumée au Savagnin devrait produire son petit effet sur les convives les plus exigeants.

Lure, ville convergente Lure est la ville centre d’une communauté de communes en plein développement qui se compose de quelque 20.000 habitants

Carrefour routier incontournable Sur des axes rénovés de communication routière (RN 19, vers Nancy-Metz), la Ville de Lure ure ur re est un point de passage obligé

Nœud ferroviaire actif Au pied des Vosges, Lure est un carrefour ferroviaire avec la présence du TER, du Paris-Mulhouse Mu Mul Mulhouse M ulh lho lhouse hous o se e et d’ici 2015 avec la connexion à la gare TGV de Meroux-Moval.

.fr ure w.l ww

Cœur d’une communauté de Communess


PAROLES DE VISITEURS MARIE-FRANCE ET GINETTE

Elles sont toutes les deux Luronnes et viennent traditionnellement à la foire de Lure. « Nous venons faire un petit tour pour voir les nouveautés », explique Ginette. Mais les deux copines sont surtout sur la foire pour lever la gambette « Nous sommes passionnées de danse et nous allons participer au thé dansant ». Un après-midi sur les notes de l’accordéon de Sébastien Courtot, le champion du monde de la discipline que les deux copines disent « connaître de réputation ». JEAN-MARIE

Jean-Marie est en retraite. Et aujourd’hui il a pris le temps de venir à Lure depuis Vesoul avec son épouse. Il a choisi le jeudi « car il va y avoir moins de monde. Nous avons été attirés par le programme autour de la Bretagne qui est une région qui nous plaît même si nous avons eu un temps pourri durant la semaine ou nous y sommes allés durant le mois d’août ». ROGER ET THÉO

TOUTE

une H HISTOIRE

TOUS S àT TABLE

Les «Cintron» en vedette

Gratin de galettes

Rien de nouveau sous le soleil. En 1929 déjà, l’automobile était reine et, sur la foire de Lure, l’exposition de voitures attirait les foules.

Le gratin de galettes ! Avec des crevettes, des champignons et du gruyère, mais il existe autant de variantes que de danse en Bretagne.

L’un des stands les plus courus fut celui qui présentait les « Citrons ». Le représentant luron de la marque, M. Quillery, exposait une C4, 9 chevaux montée sur un dispositif spécial permettant de la voir dans tous les sens. Il expliquait que cette voiture « boit l’obstacle et retombe toujours sur ses pattes » ! À côté de ce stand on pouvait voir une C4 conduite intérieure, une torpédo C4 et un cabriolet. Cette voiture existait également en version ambulance, omnibus d’hôtel, car d’excursion de 9 ou 11 places, voiture magasin… et même autopompe à incendie ou benne basculante ! La première 6 cylindres Mais à côté de la C4 était une Citroën qui faisait encore plus d’envieux, c’était la C6 conduite intérieure. Première voiture de 6 cylindres produite par la marque aux chevrons et équipée de vitres « Sécurit », la C6 servira de base au modèle à chenilles qui se rendra célèbre en ralliant la Chine à l’occasion de la « Croisière jaune ». Elle fut fabriquée avec 11 carrosseries différentes dont 5 ouvertes. Elle était équipée d’un moteur de 2 242 cm3 développant 42 chevaux et permettant de dépasser les 100 km/h. Elle sera remplacée à partir de 1932 par la « Rosalie ». À cette époque, la France occupait le

« Bientôt les visiteurs mèneraient la danse de la curiosité autour des fameuses « Citron ». Photo de N. Serre, collection SHAARL

deuxième rang du monde pour les voitures en circulation. On en comptait 1,7 million dans l’hexagone et 24,1 millions aux États-Unis. La France produisait environ 250 000 véhicules par an. Les EU en fabriquèrent 5,5 millions en 1929 mais la production tomba à 1,4 million en 1932 en raison de la crise économique survenue après le «  Jeudi noir  » (24 octobre

Le mot mystère du jour !

Nous avons glissé le mot mystère du jour dans plusieurs articles de ce journal. Si vous pensez l’avoir trouvé, venez sur notre stand à partir de 15 h. Les cinq premiers qui viendront avec la bonne réponse repartiront avec le livre ci-contre.

Participez à notre tirage au sort

Gagnez cette appareil photo numérique

Qui est notre personnage caché ? Les 5 mots mystères découverts jour après jour dans nos colonnes de ce hors-série spécial Foire de Lure de L’Utile à Tous, sont des indices précieux pour démasquer notre personnage originaire de Bretagne qui n’est autre qu’une femme de tradition !

mgenfilia.fr

1929) qui vit l’effondrement de WallStreet. Sur la foire de Lure, Citroën n’était évidemment pas la seule marque présente. Renault (garage Besson de Lure) et Peugeot (garage Fierobe et Mettey de Belfort) avaient aussi leur stand, leurs amateurs et leurs défenseurs. Michel BREGNARD

PLACE E auxJEUX J

Le mot mystère d’hier était : Rouleau

« Je suis venu jeter un œil », explique Roger qui est avec son petit-fils dans les allées. L’homme originaire de Champagney n’a pas de projet particulier mais le thème de la Bretagne a été le moteur de sa venue. C’est avec une multitude de prospectus sur cette région de l’ouest de la France que le grand-père a poursuivi sa balade du jour.

aux crevettes

Si vous pensez avoir la bonne réponse, remplissez un bulletin sur notre stand ou rendez-vous sur utileatous.eu pour déposer votre réponse jusqu’au 14 octobre

00 ix S31 Coolp Nikon

EXPRESS PHOTO Votre photographe à Lure

29 rue de la Gare

03 84 30 15 29

Calendrier 2012 Trucs et astuces de nos grands-mères

 Préchauffez tout d’abord votre four à 180 C. Préparez ensuite une béchamel.  Maintenant prenez un moule à gratin circulaire. Étalez 3 galettes les unes sur les autres. Ajoutez quelques crevettes par-dessus et quelques morceaux de champignons. Versez 3 cuillères à soupe de béchamel, puis un peu de fromage râpé. Recouvrez encore de 3 galettes et procédez de la même façon décrite précédemment, jusqu’à que vous obteniez plusieurs couches.  Parsemez la dernière galette avec le reste de sauce et de fromage râpé.  Déposez votre gratin au four pendant environ 30 minutes.

Collection : Terre Editions Ce calendrier réunit plus de 1 200 trucs et astuces futés pour cuisiner malin et bon marché, briquer son intérieur à moindre frais, prendre soin de la nature et préserver sa santé de façon peu commune, mais drôlement efficace…

Pour la pâte à galettes (12 galettes) 330 g de farine de blé noir 75 cl d’eau 1 pincée de gros sel 1 œuf Beurre (pour la cuisson) Garniture 24 galettes 500 g de crevettes 150 g de champignon 100 g de gruyère râpé

Chaque jour découvrez ces astuces que vous pouvez mettre en pratique immédiattement ou garder sous le coude pour épâter la galerie le moment venu, un de ces prochains jours de 2012...

L’Utile à Tous - Hors série spécial Foire de Lure 2011 Journal gratuit édité par Les Editions Et Pourquoi Pas. 1bis rue de la Neuvelle. 70200 FROIDETERRE Tél. 03 84 30 56 90 / 06 81 532 38 19 Directeur de la Publication : Olivier VINCENT. Dépôt Légal : à parution. Impression : Estimprim (03 81 60 56 00). 25220 Roche-lez-Beaupré

(+) www.deboree.com

Efficience Santé NNoouuvveellle le complémentaire

Le groupe MGEN la protection social , qui assure 3,5 millions de perse de près de onnes, désormais une soluoffre tion accessible à tous av la mutuelle MGEN Fi ec Cette dernière prop lia. complémentaire Ef ose la Santé, efficace et ad ficience aptée aux besoins de chacun.

N’hésitez pas à reto

PO OU UR R EN SAVO V IR PLUS ET ADHÉRE R À MGEN FILIA : Dans le centre MGEN Haute-S 9 rue de la Montoillotte à aône Vesoul Par internet sur www.mgen filia.fr Par téléphone au 36 76

urner ce coupon

Pour obtenir plus d’i nformations sur la no uvelle complémentai La force du réseau MG re : Efficience Santé EN. 3 formules au ch oix pour une couver ture complète Nom :

Adresse : CP : Tél :

Prénom :

Ville : Courriel :

Coupon à retourner à MGEN, BP 183, 70004 VESOUL Cedex ractère publicitaire.

 Préparez votre pâte à galettes. Disposez la farine de sarrasin en puits, dans un saladier, avec la pincée de sel. Ajoutez-y l’œuf, tournez la pâte avec une cuillère en bois et délayez avec l’eau afin d’obtenir une pâte fluide. Laissez la pâte reposer 2 heures à température ambiante, en la recouvrant d’un torchon. Vous pouvez cuire vos galettes comme des crêpes.


FL 002