Page 1

Nouvelles

AIDEZ-NOUS À POURSUIVRE

L’AVENTURE! Jacques Veillard, Président du Conseil de Fondation

— Après plus de 140 ans d’existence, le « village » de l’Espérance nécessite de grands travaux de réfection, d’extension et de mise en conformité. Ceci pour répondre aux attentes actuelles de nos bénéficiaires, de leurs familles ou de leurs curateurs ; mais aussi à celles des services de l’Etat et des autorités politiques de subventionnement. Premières urgences : les isolations phoniques et thermiques des anciens bâtiments, la rénovation et l’agrandissement des Ateliers, la création d’une unité d’environ 30 lits pour personnes vieillissantes et en fin de vie, à réaliser dans le parfait respect des normes en matière de sécurité, d’accessibilité et de confort. 2 MILLIONS DE FRANCS À TROUVER Selon les nouvelles directives cantonales en vigueur, l’Espérance doit financer par ses fonds propres les 20% des coûts nécessaires à la concrétisation de ce programme, soit quelque 2 millions de francs à court terme. Devant l’ampleur de la tâche, le Conseil de Fondation a estimé important de se donner les moyens de ses ambitions! Par conséquent, il a décidé de créer une deuxième entité juridique sous la dénomination de «Fondation de soutien à l’Espérance» qui a pour seul et unique but la recherche de fonds, en maximisant les chances de succès.

— 141 ans d’existence — 300 personnes accueillies — 280 postes d’accompagnants à plein temps — 22 bâtiments aménagés en village, sur 11 hectares à Etoy (VD) — 4 structures d’appartements dans les villes environnantes — 23 ateliers — 1 école et 1 centre de formation et de perfectionnement — 1 piscine ouverte aux écoles et associations de la région — 1 restaurant, 1 tea-room et 1 magasin ouverts au public Tous vos dons, petits et grands, sont les bienvenus. Nous avons besoin de votre aide! Merci de faire bon accueil au bulletin de versement ci-joint et n’hésitez pas à en parler à vos proches. Nous vous en sommes d’ores et déjà vivement reconnaissants.


APPRENDRE SELON SES CAPACITÉS —

L’Ecole Auguste Buchet, avec son internat et son unité d’accueil temporaire, offre une scolarité adaptée à chaque élève.

NOUVEL OEIL SUR L’AUTISME —

L’Espérance s’appuie sur les découvertes scientifiques les plus récentes pour accompagner les personnes atteintes de troubles du spectre de l’autisme (TSA). Ces dernières années, la neurobiologie et le témoignage de certains autistes ont permis de mieux comprendre le vécu des personnes touchées. On sait désormais que leur cerveau est hypersensible, sollicité en permanence par ce qui l’entoure, avec pour conséquences des difficultés de communication et d’adaptation très variables d’un individu à l’autre. Forte de ces nouvelles connaissances et de sa longue expérience dans l’accompagnement des autistes, l’Espérance travaille sur un nouveau concept de prise en charge. Son but: répondre aux besoins spécifiques de ces personnes, qui représentent le tiers des bénéficiaires de l’institution. Créer des unités de vie de petite taille, favoriser des espaces plus calmes, offrir des programmes sur mesure, former les collaborateurs, etc. Voici quelques mesures indispensables pour contribuer au bien-être des personnes autistes. L’Espérance va ainsi approfondir son approche, en s’appuyant sur les pôles de compétences qu’elle a développés dans son école et ses foyers depuis de nombreuses années.

Les enfants et adolescents atteints de déficience mentale ou de polyhandicap sont les bienvenus à l’Ecole Auguste Buchet. Ici, chacun progresse selon ses aptitudes et ses désirs dans un environnement stable. Les professionnels définissent un projet pédagogique individualisé, en accord avec les parents. L’école se compose de trois filières, adaptées à des besoins très différents. Selon les situations, on mettra l’accent sur l’apprentissage scolaire, la relation aux autres, la motricité ou l’autonomie. Les professionnels de l’école, de l’internat et de l’unité d’accueil temporaire travaillent en équipe interdisciplinaire. Ils assurent ainsi une prise en charge continue et complète des élèves. L’Ecole Auguste Buchet n’est pas seulement un lieu d’apprentissage, c’est aussi un espace de vie pour tous les enfants âgés entre 4 et 18 ans. Une soixantaine d’écoliers y séjournent en qualité d’internes ou d’externes, principalement entourés d’enseignants spécialisés et d’éducateurs sociaux. Ils bénéficient d’un suivi individuel grâce aux compétences de nombreux spécialistes: logopédiste, psychologue, assistante sociale, ergothérapeute, physiothérapeute, psychomotricienne. A la fin du parcours scolaire, il existe la possibilité d’intégrer le centre de formation et de perfectionnement de l’Espérance, qui prépare à la vie active.


MAISON POUR LES AÎNÉS —

L’Espérance manque de locaux adaptés pour ses résidents âgés. La construction d’un bâtiment accessible et confortable est très attendue. Les personnes atteintes de déficience intellectuelle demandent des soins accrus avec l’âge. Soucieuse du bienêtre de chacun, l’Espérance a mis en place un accompagnement souple et individualisé, assuré par des équipes de soignants et d’éducateurs. Mais l’efficacité de cette action se heurte à des difficultés architecturales. Les appartements actuels n’ont pas été conçus pour répondre aux problèmes de santé et de mobilité des aînés. La construction d’un bâtiment central et moderne, avec tous les équipements adaptés, permettrait de combler cette lacune. Une première esquisse de projet vient d’être soumise à l’Etat de Vaud. La future maison pourrait accueillir entre 25 et 30 personnes dans des appartements modulables selon les besoins. Située au cœur du village de l’Espérance, elle abriterait également des locaux destinés aux soins et thérapies, ouverts à tous les bénéficiaires. Elle permettrait surtout aux plus âgés de finir leurs jours dans un cadre plus confortable, avec une qualité de vie optimale.

ENVIE DE PARTAGER UN MOMENT AVEC NOUS? —

Notre institution recherche une cinquantaine de bénévoles prêts à offrir un peu de leur temps à nos bénéficiaires.. En 2013, l’Espérance met en place une cellule «Bénévolat». Le but de cette démarche est d’enrichir la vie des résidents par des moments de vie partagés, complémentaires au travail des professionnels. L’action bénévole peut se vivre de différentes manières, selon les disponibilités, intérêts et compétences de chacun. Les possibilités sont multiples: accompagnement durant une animation, soutien à l’équipe d’aumônerie lors des cultes ou célébrations à la chapelle, balade au village de l’Espérance, déplacement à l’extérieur, partage d’un repas ou d’une activité, etc. Les bénévoles sont suivis par la responsable de la cellule «Bénévolat». Ils se réunissent 2 à 3 fois par an sur le site d’Etoy. Assurance et frais liés à l’activité sont pris en charge par l’institution. Vous êtes intéressé-e? N’hésitez pas à nous contacter. Nous vous accueillerons avec plaisir et vous aiderons à trouver votre place au cœur de l’Espérance.

LES RDV DE L’ESPÉRANCE —

Jeudi-show et concerts Programme sur www.esperance.ch Vendredi 21 Juin Fête de la Musique Jeudi 29 Août 22e Festival de Musique «Ochsner System» Dimanche 1er Septembre Fête annuelle (journée portes ouvertes) 19 décembre Spectacle de Noël


UNE INSTITUTION EN MOUVEMENT Charles-Edouard Bagnoud, Directeur

— L’Espérance ne cesse d’améliorer ses prestations. En 2012, elle a mis en place trois nouveaux concepts pour renforcer la qualité de l’accompagnement. Le lien entre les Hommes et le temps se nourrit tout à la fois d’appréhension et de fascination. Appréhension et fascination parce que nous n’avons aucune emprise sur cette immatérialité qui nous emmène vers notre finitude. Le temps est seul maître de son avancement. Il ne connaît ni impétuosité, ni langueur. Il n’est que régularité. Mais pour déphaser durée et émotivité qui sérient bonheurs et tristesses, la nature humaine a intégré, malheureusement pas dans le sens souhaité, la notion de relativité. Ainsi, en 2012, au sein de l’Espérance, en fonction de chaque destinée, tout ne fut pas appréhendé avec la même sensation de durée ou avec la même intensité. Cependant, à l’instar de chaque millésime, cette année restera empreinte d’évolutions et de réalisations dont nous nous plaisons à mettre en évidence celles qui contribuent à la qualité de l’accompagnement:

Rapport annuel 2013 - 141e année

— le projet global personnalisé, une nouvelle méthode qui valorise les besoins individuels de chaque bénéficiaire et les moyens de les satisfaire; — un programme de formation aux soins palliatifs afin d’optimiser l’accompagnement des personnes sérieusement atteintes dans leur santé; — l’approfondissement de notre approche des troubles du spectre de l’autisme.

De plus, nous avons initié la réforme de notre organisation générale avec la séparation des secteurs «Mineurs» et «Majeurs», la création du département de la Santé, la fusion en une seule entité des quatre départements de l’hébergement «Majeurs» et la constitution du service des Ressources humaines. Enfin, nous avons créé un Conseil d’éthique qui permet notamment à tous les partenaires de l’accompagnement de questionner certaines pratiques. Et parce que le rythme des adaptations et des réformes nécessaires fixe déjà notre feuille de route pour 2013, deux actions particulières vont jalonner cette année : — Le lancement du processus qui devrait nous amener, en deuxième partie de cette décennie, à l’ouverture d’une structure spécialisée pour personnes en grande perte d’autonomie ;

DIRECTION Directeur: Charles-Edourad Bagnoud, Morges | Directeur adjoint: Joël Guy, Gland

— La finalisation de la nouvelle organisation générale dont nous détaillerons le contenu dans notre prochaine édition. Nous ne saurions terminer cette chronique sans rendre un vibrant hommage à deux de nos plus proches collaborateurs qui quittent l’Espérance: M. Joël Guy, directeur adjoint, qui prend la direction d’un EMS et M. Gabriel Guélat, chef de département, qui fait valoir ses droits à la retraite. Qu’ils soient ici chaleureusement remerciés pour tout ce qu’ils ont apporté à l’Espérance durant ces nombreuses années passées à son service.

MERCI!

Nous exprimons notre profonde reconnaissance aux bénéficiaires et à leurs familles, à nos collaborateurs et aux intervenants extérieurs, aux membres du Conseil de fondation et à nos généreux donateurs. Nous adressons un merci particulier aux autorités cantonales pour l’attention particulière qu’elles portent à la problématique de la déficience mentale et pour les moyens mis à notre disposition afin que nous puissions mener à bien notre mission.

COMITE DU CONSEIL DE FONDATION Jacques Veillard, président, Echandens | Claude Bonzon, vice-président, Aubonne | Gilles Cornut, secrétaire, Monnaz Colin Aeschbacher, Vufflens-le- Château | Laurent Besso, Féchy Monique Buri, Rossinière | Bernard Studer, Aubonne

L’Espérance | CH - 1163 Etoy | t +41 21 821 13 13 | f +41 21 821 13 14 | admin@esperance.ch | www.esperance.ch


Rapportesperance2013  

http://www.esperance.ch/2/images/Esperance/presentation_generale/rapportesperance2013.pdf

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you