Issuu on Google+

Au pays de Daniil Harms

Photographies

Lucie Jean


Au pays de Daniil Harms Photographies Lucie Jean 2001


Paper Flights - Paper Dust Installation photographique : - 2 tirages argentiques, plaques de plexiglas, 45x70cm - texte (ci-contre) au mur - avions en papier journal russe (rammassés là-bas) alignés au sol, au pied du mur où sont accrochées les photos - cd-rom série photos de St Pétersbourg


CONTTE (Skaza) «En séjour à Helsinki, durant l’hiver 2000, la mer redevenant liquide, je décidai d’aller me balader aux alentours. Après avoir vu Talinn puis Riga, je pris un bus pour Saint Pétersburg. 6 heures de trajet. La frontière ne s’avèra pas être une ligne de symétrie des plus exactes... Je restais quelques temps dans cette ville, à déambuler, en essayant de ne pas perdre mes bottes. En longeant la Néva, un bâtiment de briques rouges nous faisait soudain face. La voie rapide nous séparait de la prison Kreski de quelques mètres seulement. Le trottoir à cet endroit était jonché de papiers. Papiers roulés en avion, papiersjournaux, papiers devenus coton, papier-poussière... Quelques personnes étaient là tournant le dos au fleuve, levant la tête. Deux jeunes femmes s’apprêtant à partir revinrent sur leurs pas. Un homme à sa fenêtre, que l’on ne pouvait pas voir, agitait une baguette de bois dans les airs, leur indiquant de rester. Elles répondirent, agitant leur bras à leur tour. Elles restèrent encore un peu à parler avec lui. Un langage mystérieux, inconnu. Un autre groupe, deux hommes et une femme, semblaient attendre aussi un signe d’une fenêtre. Un avion de papier tombe à côté de moi. Pensant que c’était pour eux, je le ramassai et leur tendis. Ils le déplièrent mais revinrent vers moi. “How are you?”. Écrit au stylo bille bleu. Mais, bizarrement, la situation devenant de plus en plus confuse voire obscure, je dus m’éloigner rapidement, avant de pouvoir comprendre comment je pouvais répondre à mon tour. Histoire absurde, conte étrange...»



Au pays de Daniil Harms