Issuu on Google+

Book Architecture

Luce Jalbert - luce.jalbert@gmail.com - Septembre 2013 École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette - M2


Sommaire CV 2013 Reconversion des entrepots de l’île Saint Denis Projet de Fin d’Études ENSAPLV - J. Harari 2014 travail de mémoire Cultures urbaines - Ville et production maraichère sont-elles antinomiques ? ENSAPLV - B. Weber 2013

Stage au sein de l’agence inuits Reflexions et productions graphiques

2012 Espace de musique électronique Projet Erasmus - 4ème année UdK - E. Sobejano 2012 Projet d’espace public à Anvers Projet Erasmus - 4ème année Udk - W. Arets 2011 Projet urbain à Clichy-BatignolleS Projet de 3ème année ENSAPLV - V. Brossy

Photographie & Voyages


Luce JALBERT

12, villa Championnet 75018 Paris 06.95.91.36.49 luce.jalbert@gmail.com 23 ans

ÉTUDIANTE EN ARCHITECTURE Formation

2008 - 2014 École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette 2014 Validation du Mémoire avec une note de 15/20 2013 Obtention du Projet de Fin d’Etude avec les félicitations du jury 2011 - 2012 Erasmus à l’Universität der Künste, Berlin 2011 Obtention du diplome de Licence en Architecture 2000 - 2008  Collège et Lycée Jean Perrin, Lyon 2008 Obtention du Baccalauréat Section Économique et Sociale Mention Assez Bien, options Allemand Européen et Musique.

Langues • • •

Anglais +++ Allemand +++ . . . . . . . . . . . . . . . . . . Diplôme KMK B1 (2005), Mention Européenne Allemand Espagnol +++

Expériences professionnelles

2012 Stage (6mois / mi-temps) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . INUITS, Paris Paysagistes 2010 Stage (2mois) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Pascale TESTANIERE, Paris Illustratrice / Graphiste 2009 Stage (2mois) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ATELIER HEISS, Wien, Autriche Agence d’architecture


Maîtrise des logiciels informatiques suivant:

Suite Adobe +++ Autocad +++ Sketchup +++

Expériences personnelles

Archicad +++ Rhino +++ Travaux manuels +++

• Expression artistique - Fabrication de bijoux. Volonté d’intégrer les cours du soir de la Mairie de Paris en Bijouterie. - Photographie numérique et argentique (prise de vue et developpement). - Dessin, graphisme, typographie, visite d’expositions, cinéma, concerts, … - Flûte traversière durant 15 ans, pratique individuelle et en orchestre. - Expérience en tant que régisseuse sur un tournage de courts métrages de l’association Les films du Chien Blanc. • •

Permis B (2011). Voyages :


R e c o nv e r s i o n des entrepots de l’île Saint Denis Projet

ENSAPLV

de

Fin

d’Études Juillet 2013

Enseignants: J. HARARI / A-G. COHEN / G. GRIBÉ V. LAVERGNE / V. CORNU / B. GAUDIN

« L’usine, c’est un témoignage du travail de l’homme (...) l’espace commence une nouvelle vie avec une âme, une personnalité sans pour autant oublier le passé. » Lina Bo Bardi « Il s’agit d’évaluer ce qui existe déjà sur le site , de découvrir le potentiel des lieux , de l’étrange à l’ordinaire constituant un bâtiment pour ouvrir ensuite de nouvelles possibilités qu’ouvrent des espaces. » RRR, Muck Petzet Dans l’acte de réhabiliter, nous entendons mettre par là un terme aux critiques, au mépris et de reconnaître la valeur d’un objet après une période d’oublis ou de discrédits. Il s’agit d’attribuer un nouvel usage à un bâtiment qui n’en a plus. C’est l’idée de reconsidérer un patrimoine, de préserver une mémoire, ici celle d’un témoignage emblématique des années 50.


Axonométrie structurelle éclatée

Toiture béton

couverture briques platrières

poutre longitudinale béton

poutre transversale béton

poteaux

Plan de situation. Un territoire tout en ruptures.

plancher béton

poteaux

plancher béton

Axonométrie de l’existant


Un bâtiment «ville» L’intension est de rétablir une organisation urbaine, donner des possibilités de traverser et remettre l’espace public au coeur même du bâtiment pour offrir des vues, et de la fluidité dans les allées et venues. Plusieurs axes structurent les entrepôts: un axe majeur Nord - Sud, puis des venelles piétonnes composant les axes EstOuest, liant les deux berges. Au départ, ma collègue et moi avons voulu réaliser un seul et immense équipement mais la nécessité d’intégrer du logement s’est imposée à nous de manière évidente. En effet, l’équipement seul était une entreprise trop simpliste et une réponse trop facile à un si grand bâtiment. Aussi l’intégration de la plus petite échelle bâtie ( celle du logement collectif ) prouverait aux investisseurs l’intérêt de reconvertir des entrepôts et contrasterait avec l’immensité du bâtiment existant, tout en gardant son unicité. On passe du public au privé par des dispositifs physiques de temporisation. Si les îlots requierent du domaine privé, on perçoit depuis l’espace de la rue des intérieurs d’îlots plantés mais aussi les espaces publiques de l’autre côté ou encore la berge.

Schémas d’évolution du concept

Plan de situation


Détail d’ilôt: Plan Rdc et Élévation sur rue, façade Est


Détails de façade en élévation et en coupe

Façade en coeur d’ilôt

Façade sur rue Coupe longitudinale, élévation sur la cité du cinéma


AxonomÊtrie d’un module de logement au r+2


! " # $ " % & '( " % ) * + , & ' -+##&(&$(.%/0"!$+/,( 1*%*+!23%&('/,$4&##&'( *,+$/1+5"&'(6

(

.#*,(0&($%*-*+#

+(4(H(,*$"%&'(I(&,(-+##&(       " >;J?>(,:JK?>(>J(-=LL>( ( +( 4( 8C( #>( MNO=?( M>( H( ;:JK?>O( K?4 P:=;>O(I ( +( 4( QC( #R>OS:T>( SKPL=T( >J( LR>O4 S:T>(<>?J( ++(U(9*%0+,'(.*%$*F7'(&$(*F%+!"#$"4 %&("%)*+,& ( ++(U(AC(#>O(V:?M=;O(S:?J:WNO( ( ++(U(8C(*W?=TKLJK?>(K?P:=;>( +++( U( #R&X&1.#&( 0"( .%+,G&''+,,&,4 F*%$&,( ";(SYJ:W>?(K?P:=;(TYLL>TJ=Z(M:;O()>?L=; ( +++(U(AC(2=OJY=?>[O\(M:;O()>?L=;( ( +++(U(8C(#>(.?=;]>OO=;;>;W:?J>;

$%*-*+#( 0&( 171/+%&( 0&( 18 &,'*.#-((

9:;<=>?(8@AB

 )C( D&)&%( E( &C( *1/"F/"( E( 9C( G&$#*/"+ 'C(D*!2$&%(E($C(#&!/5(E(1C('*+0+4'2*%/"G ( #>( SY=MO( W?:;M=OO:;J( M>( LR=^SY?J:;T>(M>O(<=LL>O(MK(^Y;M>_( L>( ;Y^P?>( T?Y=OO:;J( MR`:P=J:;JO( K?P:=;O_(LRNTY;Y^=>(;NT>OO:=?>(>;( J>?^>(M>(J?:;OSY?J_(L:(aK>OJ=Y;(?N4  ( 4 ^:J(SL:;NJ:=?>_(J>;M>;J(b(TKLJ=<>?( >J( b( S?YMK=?>( M>( SLKO( >;( SLKO( H( =;( O=JK( I_( aK>( T>( OY=J( b( !KP:_( b( )>?4 L=;_(b(0>J?Y=J_(b(2:;Y=_(b(1Y;J?>K=L( YK( b( .:?=OC( !`:aK>( <=LL>( SYOOcM>( OY;( `=OJY=?>( >J( K;>( ^Y?S`YLYW=>( K?P:=;>(aK=(LK=(>OJ(S?YS?>_(=L(>OJ(=^4 SY?J:;J( M>( TY;O=MN?>?( LR=MN>( MRK;( J?:<:=L(OK?(^>OK?>(:M:SJN_(:K(T:O( S:?(T:OC '=(L>(.?=;]>OO=;;>;W:?J>;(S>KJ(dJ?>( TY;O=MN?N( TY^^>( K;>( T>?J:=;>( $    " 4 ('4 W=;>?(:K(TY>K?(MRK;>(<=LL>(TY^^>( .:?=OC((

 $'"4 $  " MK( aK:?J=>?( M>( e?>K]P>?W_( NJ:;J( $  "   % $ 4 ?=O=>;_( >J( M>( L:( M>;O=JN( PfJ=>( [>;( TY^S:?:=OY;( b( L:( OK?Z:T>( YTTK4 SN>( S:?( L>O( >OS:T>O( <>?JO\_( K;( V:?M=;(MRK;>(OK?Z:T>(:K(OYL(MR>;<=4 ! ( J>?^>( M>( ?>;J:P=L=JNC( !>S>;M:;J_( Y;( SYK??:=J( =^:W=;>?( M>O( >OS:T>O( O=^=L:=?>O( OR=^SL:;J>?( M:;O( L>O( =;4 J>?OJ=T>O( M>( L:( <=LL>_( O>O( MNL:=OONO( [P=>;( aKR=LO( OY=>;J( ^Y=;O( TYK?:;JO( b(.:?=O(aKRb()>?L=;\(YK(P=>;(>;(JY=4 JK?>(M>(L:(<=LL>_(;YJ:^^>;J(OK?(M>O( #  "4 ^>?T>OC( !>L:( =^SL=aK>( K;>( ?N>LL>( $)"     MR=OYL:J=Y;_(M>(OJ?KTJK?>_(MR:TTcOC(


!"#$% "&$$#% &'(% )*#$(% +(% ,-'$,#(',(% .#('% )/&$% /"*0(% $&*% /"% 1"'#2*(% +-'3% /($% ,#+"3#'$% $(% '-&**#$$('3% (3% $(% +45 3('+('36% % 7'% )-&**"#3% "#'$#% #1"0#'(*% 8&9&'(% )(3#3(% $&*:",(% +(% ,&/3&*(% $-#3%               5          #'+#;#+&(//(% -&% 1&3&"/#$4(6% <#'$#=% +(% 1>1(% 8&(% /"% ,-'3*"#'3(% +(% /"% )/",(% +(% )"*?#'0=% /(% )-3"0(*% )-&**"#3% >3*(% &'(% ,-1)-$"'3(% +(% /9"*,@#3(,3&*(=% #'340*4(%"&%)*-0*"11(%+&%.A3#1('3=% +&%8&"*3#(*6 % B9"0*#,&/3&*(% &*."#'(=% "&5+(5 /C% +($% :*&#3$% 8&9(//(% )-*3(% +(% $('$% )*-)*(=%($3%"&$$#%&'(%:-*1(%+(%,&/3&*(% &*."#'(=% 8&#% )-&**"#3% $(% +4;(/-))(*% +"'$% '-$% ;#//($6% <#'$#=% )*-+&#*(% :*&#3$% (3% /40&1($% #*"#3% "&5+(/C% +(% /9#1"0(% +9&'(% -,,&)"3#-'% D% .-.-% E% +(% $-'% 3(1)$% /#.*(6% F//(% )-&**"#3% +(;('#*% &'(% *4"/#34% 4,-'-1#8&(=% &'(% "#+(% )-&*% ,(*3"#'$% 14'"0($% 1-+($3($=% -&% )-&*% /($% )(*$-''($% 3-&,@4($% )"*% /(% ,@G5 1"0(%(3%+#$)-$"'3%+(%+";"'3"0(%+(% 3(1)$% /#.*(6% H-1.*(% +9($)",($% ;(*3$% *(,-&;(*3$% +(% )(/-&$(=% C% ;-,"3#-'% )&*(1('3% D% +4,-*"3#;(% E=% +4)-&*;&$% +9&$"0($=% )-&**"#('3% "/-*$% ,4+(*% /"% )/",(% C% +($% )-3"0(*$% (3% ;(*0(*$% )"*5 3"04$=%I%,-1)*#$%('%)#(+%+9#11(&./($=% '-3"11('3%+"'$%/(%,"+*(%+(%*4@".#5 /#3"3#-'$6% J/% $(*"#3% #'34*($$"'3% +(% +4;(5 /-))(*%&'(%,(*3"#'(%($3@43#8&(%+(%,($% ($)",($% $-&;('3% "$$(K% +4$-*+-''4$=% '-3"11('3% )"*% /(% .#"#$% +(% 3*";"#/% +(%  5 0(*$%&3#/($%(3%"0*4"./($6%L(3*-&;(*%+($% $-/$% :(*3#/($% (3% '-&**#,#(*$% ('% ;#//(% '9($3% )"$% &'(% #+4(% "*,@"M8&(=% *4;-/&(% -&%         5 1-'3*('36% B($% "*,@#3(,3($=% &*."'#$3($% (3%)"I$"0#$3($%)-&**"#('3%"#'$#%3*";"#/5 /(*%+(%,-',(*3%)-&*%+4;(/-))(*%,(33(% #+4(%(3%/9"+")3(*%C%/"%;#//(%+(%1"'#2*(% )/&$%,-1)/41('3"#*(6


Lors de mon travail au sein de l’agence Inuits, j’ai été amenée à travailler sur différents projets. Nous avons rendu en concours portant sur l’aménagement urbain et paysager de Strasbourg et Kelh, autour du fleuve qui leur fait frontière, le Rhin. Nous avons travaillé des aménagements différents mais en cohérence, jouant sur des vues de berges à berges. J’ai été amenée à produire de nombreux schémas, vues Sketchup, et des vues perspectives jettées type collage. Un autre concours portait sur l’aménagement urbain de Chanteloup. Nous avons travaillé sur différentes manières d’habiter les pieds d’immeubles, sur la façon de gérer les mises à distance, ainsi que les flux automobiles. Ce travail graphique consistait principalement à réfléchir en coupe et à produire des extraits de plans représentant les différents materiaux de sol adaptés.

S T A GE AU S EI N DE L ’ A GE N CE

I N UIT S Projet À chanteloup projet strasbourg / kehl Septembre 2013

collage. vue perspective photomontée de l’aménagement de la berge a strasbourg


COUPE 2/ Rue du petit U

Coupes paysagères du projet d’aménagement urbain à Chanteloup

2.50 3.50

0.50

0.24

5.50

1.50 0.24

9.98

5.40

COUPE 1/ Rue Pape Carpentier

0

1

5

10m

Jardin de pluie

Trottoir

3.00

0.24

Chaussée

5.50

4.50

0.24

1.00

3.70

2.00 6.45

5.50

19.93

Jardins partagés Square des Bleuets

Trottoir

0.50

0.25 0.50 5.50


E S P A CE DE M U S IQUE É L ECTRO N IQUE SOUND

/

SPACE

Universität der Künste

CENTER Juin 2012

Enseignants: E. SOBEJANO / P. Greschik / S. LARSEN

Ce projet prend place dans un site imposé, à Berlin. Décaissé, coincé entre les voies ferrées de U-Bahn passantes, la Spree, un pont au traffic automobile important, et une voie de desserte, le site intéressant reste contraignant. J’ai voulu jouer sur la perception du batiment depuis ces différents moyens de transport, sur cet effet produit par la vitesse. J’ai travaillé sur des portiques perpendiculaires au site, comme des stries produites par les vignes, dans lesquels différentes boites viennent s’accrocher: l’accueil, la salle d’exposition, le café, la petite salle de concert modulable, ... La grande salle de concert se trouve au bout du site, tournée vers le fleuve, et est soulevée. Les portiques structurels se poursuivent dans le jardin, servant alors de protection, de support pour suspensions artisitiques et lumineuses.


Plan de toiture ombrĂŠ du projet


Plan R+1

Plan R+3


step by step

A project in an t w e r p a

wonderful

Universität der Künste Enseignants: W. ARETS /

world

Janvier 2012

S. K-MOLOY / E.

JACOBI

Lors de ce premier projet dans le cadre erasmus, j’ai été entièrement libre quant au choix de mon site, dans la ville d’Anvers. Je me suis tournée vers un espace laissé en friche, long parking proche de la berge de l’Escault. Anvers est une ville qui tourne le dos à son fleuve, qui pourtant le sert et le dessert. J’ai donc voulu travailler un projet faisant rapport à l’eau, aux eaux. Eau qui sépare, eau qui rassable, eau de besoin, eau de loisir, j’ai voulu explorer différentes sensations, différets usages dans des espaces distincts travaillés en continuité. J’ai aussi mené un certain nombre de recherches concernant la phytoremédiation ainsi que d’autres manières de filtrer cette eau afin de proposer un projet dont le cycle pourrait etre fermé et continu.


Photographie du site en 1962 Central Park

S

CHE

L

DE

Site actuel de projet dans son contexte urbain


La

volonté

de

Évolution du concept ...

L’eau comme élément de séparation

L’eau comme élément de rassemblement

L’eau

comme

élément

de

besoin

... Vers une simplification

L’eau

comme

élément

de

loisir

travailler

autour

et

avec

l’eau


Localisation des diférents bassins

Evolution de la qualité de l’eau

Système de filtration de l’eau


P RO J ET UR B A I N Z.A.C.

ENSAPLV

CLICHY

Enseignants: V. BROSSY

BATIGNOLLES Avril 2011

/

C.

BAPST


Le site des Batignolles est une bande large cadrée par un parc et le faisceau Saint-Lazare, voies de chemins de fer extrêmement passantes. Lors de projet, j’ai participé au travail d’une équipe constituée par 6 personnes. La rue principale s’accrochait à l’intersection qui se trouve au niveau de la gare et, de l’autre côté, au boulevard Berthier, plus bas de 16 mètres. Les accroches étaient importantes à gérer, au niveau des voiries comme du bâti. Nous avons ainsi défini un principe, une idée directrice, celle du maillage: nous avons voulu tisser le quartier avec son contexte, avec les quartiers alentour, arrimant des ponts à l’autre bord des voies de chemins de fer.

Nous avons considéré le faisceau comme un fleuve, créant une ballade le long de ce dernier. Nous avons dessiné un projet sur dalle, dont une partie se trouvait au-dessus même des rails. La manière de gérer les dénivelés ont occupé une grande partie de notre temps de travail. Peu a peu, nous avons réussi à se mettre d’accord sur certains principes, certaines règles que nous nous sommes imposé afin de définir le quartier: continuité du bâti en R+2 sur la rue, socle comprenant commerces et bureaux, possibilité de monter haut, parfois en retrait, sur ce même socle pour y incorporer les logements.


P h o t O g r ap h i e &

v o y a g e s Prise de vue et dĂŠveloppement argentique


Inde BrĂŠsil


Suisse

islande


PHOTOMATRONCHES

Suzanne Suzanne

Mathieu Mathieu

Annick Annick Annick

Clementine Clementine Clementine

Suzanne

Alfred

Alfred Alfred

Irene Irene

Laura Laura

Luce Luce

Mathieu

Oscar Oscar Oscar

Christine & Mario Christine & Mario

Eva Eva

Pablo Pablo

Dorah Dorah

Paul Paul Paul

Dorah

Marcelle Marcelle Marcelle

Florence Florence Florence

Robert Robert Robert

Henri Henri Henri

Pierre Pierre Pierre

Gustave Gustave

Leon Leon Leon

Gustave

Renee Renee

Kat, Nat & Raoul

Louis&&&Charles Charles Louis Charles Louis

Isa Ramos Ted Kat,Nat Nat&&Raoul Raoul Ted&&&Mark Mark Isa Isa& Ramos Kat, Ted Mark &&Ramos

Etienne

Etienne Etienne

Julia Julia

Auguste Auguste

Annabelle Annabelle

Thierry Thierry

Jack Jack

Ben Ben

Margot Margot

Jean Loup Jean Loup

Caro & Lola Caro & Lola

Henriette Henriette

Vladimir Vladimir

Celine & Rom Celine & Rom Katchou

Daniella & Mathias Daniella & Mathias

Tom Tom

Agathe Agathe


Luce JALBERT 12, villa Championnet

75018

Paris

06.95.91.36.49

luce.jalbert@gmail.com


Book 2013 - Luce Jalbert