Eyeline WAL #3 2022

Page 1

Bausch + Lomb présente la solution d’entretien multifonctions ReNu® Advanced eyeline

Plus que propre

WALLONIE ET LUXEMBOURG

Maintenant aussi disponible en 100 ml

magazine professionnel pour opticiens, été 2022

RÉTROSPECTIVE Mido & Opti

Triple système de désinfection La seule solution multifonctions avec un triple système de désinfection.1,2,3,4 Elimine 99,9% des microbes.5*

Nettoyage avancé Les doubles agents de surface nettoient, conditionnent et éliminent les résidus lacrymaux des lentilles de contact souples. En usage quotidien, la solution contribue à prévenir les dépôts sur la lentille et dissout les protéines.6,7,8

Bausch + Lomb

Conditionne, hydrate et humidifie pendant 20 heures d’affilée.9**

Pour en savoir plus sur cette solution d’entretien innovante, veuillez contacter votre Territory Manager. Références: * Based on ISO 14729 testing against the 5 panel organisms. ** P-181 retention measured across 4 leading silicone hydrogels when worn for up to 20 hours: ACUVUE® OASYS, AIR OPTIX® AQUA, PureVision®2 and Bausch + Lomb ULTRA®. 1. Opti-Free Express IFU. 2. Opti-Free Puremoist IFU. 3. Blink Revitalens IFU. 4. Bausch + Lomb data on file; 2020. Biocompatibility Assessment by Analysis of Graded Slit Lamp of ReNu Advanced Multi-Purpose Solution Subjects Over Three Months of Use. 5. Bausch + Lomb data on file ; 2017. Results of stand alone testing procedure (ISO 14729) of renu(R) Advanced cleaning and disinfecting solution against the 5 panel organisms for disinfecting products. 6. Bausch + Lomb data on file ; 2018. Results of an in home use test of Renu® Advanced cleaning and disinfecting solution. 7. ReNu Advanced IFU. 8. International Standards Organization ISO 14729, 2001. Ophthalmic optics — Contact lens care products — Microbiological requirements and test methods for products and regimens for hygienic management of contact lenses. 9. Bausch + Lomb data on file; 2016. High Resolution Accurate Mass-Selected Ion Monitoring/ Mass Spectrometry (HRAMSIMLC/MS) Determination of Poloxamer 181 Retention from Worn Lenses Soaked in ReNu® Advanced cleaning and disinfecting solution. © 2020 Bausch & Lomb Incorporated. ®/™ indiquent des marques commerciales de Bausch & Lomb Incorporated. Les autres noms de produits/marques sont des marques commerciales de leurs propriétaires respectifs V.U.: Bausch & Lomb Pharma S.A. 430 Boulevard Lambermont, Brussel 28969

bausch-lomb.be

visioncarebe@bausch.com

03 - 280 82 20

magazine professionnel pour opticiens, été 2022 www.eyeline-magazine.be

Confort, toute la journée

NOUVEAU concept: NVDLfashionlab

SPÉCIAL SALON

Optiek Roterman sous les SPOTLIGHTS


REJOIGNEZ L’AVENTURE ACUITIS en devenant franchisé ou gérant mandataire !

5 bonnes raisons : • Enseigne fondée en Suisse en 2010 NOUVEAU

• Un concept unique en Optique et en Audition • Collections originales et exclusives créées par Frédéric Beausoleil, Artiste Lunetier

Repoussant les limites, pour vous et vos clients. Seule Bausch+Lomb ULTRA® ONE DAY combine un Dk/t élevé, un faible modulus, un filtre UV et une optique haute définition avec deux technologies innovantes qui contribuent à une surface oculaire saine.1

+

• Plus de 100 Maisons et encore de grandes villes à conquérir ensemble. • Un accompagnement et des solutions sur mesure.

La technologie Advanced MoistureSeal® offre 16 heures d’hydratation et de confort.2 Pour protéger, enrichir et stabiliser le film lacrymal, la technologie ComfortFeel libère pendant le port des substances qui améliorent le confort et la santé oculaire.3

Pour tout renseignement contactez le service développement : Laurent Branckaert • +352 661 224 933 laurent.branckaert@acuitis.com

Références : 1. Only Bausch + Lomb ULTRA® ONE DAY contact lenses offer a complete moisture + comfort system with Advanced MoistureSeal® and ComfortFeel Technologies plus a complete design of high Dk/t, low modulus, UV blocking and High Definition™ Optics. Bausch + Lomb ULTRA® ONE DAY contact lenses deliver health through its complete system working together to support a healthy ocular environment, the inclusion of eye health ingredients which are retained over 16 hours and the high allowance of oxygen permeability (Dk/t=134). © 2021 Bausch & Lomb Incorporated. ®/™ indiquent des marques déposées de Bausch & Lomb Incorporated. Les autres noms de produits/marques sont des marques commerciales de leurs propriétaires respectifs. E.R.: Bausch & Lomb Pharma S.A. 430 Boulevard Lambermont, Bruxelles. 30132

PA R I S • G E N È V E • L U X E M B O U R G • L O N D R E S • M O N T R É A L • M I L A N • B R U X E L L E S • VA L E N C I A f r a n c h i s e . a c u i t i s .com


COLOPHON éditeur LT Media BV Frank Smits Directeur général frank.smits@ltmedia.nl Loes Brussen Stratège d’entreprise rédaction en chef Marie-Catrien van Deijck mc.vandeijck@ltmedia.nl webrédaction Emma Hofstede webredactie@ltmedia.nl rédaction Charles Bruninx Dave Cuypers Riens Gort Lola Hamers Annick de Muynck BIZ Anneke Pastoor

Martijn Plantinga Matthias Vanheerentals Eef van der Worp concept Brigitte van Mierlo Christel Giezen Tendances : Jan Luijk photographie Maarten Coolen, Loek Peters, Dieter Nijs Miranda Becker Hoff, Bart Heleven couverture Bausch + Lomb, Opti, NVDLfashionlab, Optiek Roterman

Possibilités Quel plaisir de se revoir en chair et en os dans les salons internationaux ! L’équipe d’Eyeline a participé avec une joie non dissimulée au MIDO et à Opti. Elle vous propose un reportage photo détaillé. Qui sait ? Vous apparaissez peut-être dans ce magazine. Milan et Munich nous ont apporté leur lot d’innovations, tant en termes de produits que d’instruments. La technologie (sur le plan du numérique et des matériaux) ne cesse de se développer et, grâce à des instruments de pointe, elle multiplie les possibilités en matière de production de montures, de verres et de lentilles de contact ainsi que de soins oculaires sur mesure. Ces derniers temps, nous nous sommes croisés dans les salons, mais aussi lors des différents événements qui ont à nouveau pu avoir lieu, pour notre plus grand bonheur. Fini les webinaires ! Les événements en présentiel ont fait leur grand retour : séminaires, présentations, journées de lancement, soirées festives, courses sur le circuit de Zandvoort… Et ce ne sont que quelques-unes des initiatives auxquelles l’équipe d’Eyeline a participé. Plongez-vous dans nos comptes rendus et nos reportages. L’équipe d’Eyeline vous souhaite déjà un bel été.

sales et marketing Mandy Mooren mandy.mooren@ltmedia.nl traffic Miranda Becker Hoff traffic@ltmedia.nl +31 (0)26 3616960

Rédaction en Chef Eyeline Magazine

impression Drukkerij Veldhuis Media www.eyeline-magazine.be Facebook eyeline.magazine.belux Distribution gratuite parmi les opticiens, écoles et ophtalmologues. Tirage : 1.870 pour les Flandres Tirage : 1.500 pour la Wallonie

Organe officiel de Magazine Eyeline

eyeline

3


A LO H A

MODÈLE: SHORE BREAK Disponible en prescription

It's going to be a good day. MAUIJIM.COM

*Ça va être une bonne journée.

|

LUNETTES DE SOLEIL

|

LUNETTES DE SOLEIL EN PRESCRIPTION

|

LUNETTES OPTIQUES

©2022 Maui Jim, Inc.


CONTENU eyeline wallonie et luxembourg été #3 2022

technique et innovation

Contrôle de la myopie Colonne Double Vitrage NCC Beyond 2020 Enfin! HOYA MiYOSMART Maui Jim et MAUIGREEN Bausch + Lomb Faisons le point ZEISS l’événement MyZEISS

12 17 23 47 51 58 65 70

12

6 19

56 tendances

Optique Morant & E.C. De Schepper MIDO Opti Tendances Été de Maarten Weidema L’Ecologie s’inscrit dans la duree WSB Design Shop Design

entrepreneuriat

L’Opticien sous les spotlights Alain Miklitarian et Hans Zwijsen Emmanuelle Khanh Campagne anti-tabac Ray-Ban Authentic NVDLFashionlab EssilorLuxottica Days CooperVision et Plastic Bank Séminaire CooperVision WEB Eyewear

chaque numéro

Elargissez votre eyeline Colonne Charles Bruninx APOOB Le billet tournant Actualités

14 19 26 39 52 69 76

6 9 37 48 60 62 63 72 78 81

10 24 67 82 16, 57

eyeline

5


OPTICIEN sous LES SPOTLIGHTS

theo roterman et sa femme carole thoné


Optiek Roterman à Genk

Les données : le pilier de notre stratégie marketing depuis 35 ans theo roterman tient optiek roterman avec son épouse carol et sa fille julie. le magasin se situe dans le centre commercial (presque emblématique) de genk. « ce centre commercial est le premier à avoir ouvert ses portes en belgique, en 1968. nous sommes implantés à cette adresse stratégique depuis 35 ans et notre clientèle s’étoffe d’année en année », explique theo. TEXTE Dave Cuypers IMAGE Maarten Coolen Genk est une ville industrielle enclavée entre Hasselt et Maastricht. Elle a bâti sa prospérité sur les mines de charbon, fermées depuis près de quarante ans. Elle a heureusement pu compter sur une grande usine Ford qui, à son apogée, employait quasiment 14 000 personnes. Une usine qui a, elle aussi, fermé ses portes il y a une dizaine d’années. « La ville et ses habitants ont chaque fois rebondi et trouvé un nouvel élan. Résultat : la ville est plus prospère que jamais. Les entreprises comme la nôtre en récoltent les fruits. » Originaire des Pays-Bas, Theo Roterman a terminé ses études d’opticien-optométriste-spécialiste des lentilles de contact il y a un peu moins de 40 ans. « À l’époque, le marché n’en était qu’à ses balbutiements. Les lentilles de contact constituaient un marché récent et en plein essor. C’est l’amour qui m’a amené à Genk. J’ai eu la chance de travailler juste à côté, à Maastricht. Je n’ai pas tardé à ouvrir mon magasin d’optique au Shopping Center 1 de Genk. Une toute nouvelle enseigne qui proposait des marques internationales. Rien à voir avec les trois magasins déjà implantés à Genk. Le succès a été au rendez-vous dès le départ. Il faut dire que nous sommes idéalement situés. » Droits de l’homme Le grand pôle d’attraction est sans conteste le magasin de lunettes de soleil contigu, qui forme un tout avec la boutique de Theo. « Ce magasin est centré sur le thème du bandeau. Nous avons choisi de faire appel à un architecte qui n’avait jamais aménagé de magasin d’optique », précise Julie. « Avec l’architecte Bassam, nous avons imaginé l’approche hors du commun que nous voulions vraiment. Il est parvenu à faire en sorte que le magasin attire l’attention. Il a tout de suite cerné le cachet que nous voulions lui donner et l’a transposé dans le concept. Le magasin vous attire comme un aimant. C’était le but. Cet agencement cache d’ailleurs une histoire. La structure suspendue et le comptoir central forment en quelque sorte un bandeau découpé.

À l’arrière figurent tous les articles de la Déclaration des droits de l’homme. Ce thème nous tient à cœur, ceci expliquant cela. En fait, un opticien aide à revoir la symbolique de l’homme. L’architecte égyptien qui a imaginé le concept a immédiatement compris le message que nous voulions transmettre dans notre magasin et l’a transposé dans le concept. » Un magasin de lunettes de soleil en Belgique, pays pluvieux s’il en est ? « Nous proposons toujours un large choix et une offre innovante. Les lunettes solaires se vendent toute l’année. Les saisons se chevauchent de plus en plus et les gens voyagent de janvier à décembre. Qui plus est, les lunettes de soleil constituent de plus en plus un accessoire de mode. Un article de luxe abordable. En période plus calme, nous mettons les marques optiques en avant. Le magasin devient alors une extension de nos activités optiques. Mais dès que le soleil pointe le bout de son nez, les lunettes solaires reprennent le dessus. Elles occupent tout l’espace, du sol au plafond. Nous avons, en effet, opté pour un concept qui joue sur la hauteur. C’est impressionnant de l’extérieur. Et c’est ce qui nous vaut d’être connus dans la région. Nous attirons aussi beaucoup de badauds qui passent par hasard et qui cherchent des lunettes de soleil branchées et de qualité. Les montures les plus spéciales sont toujours les premières à trouver acquéreur. » Italiens Roterman ne propose bien sûr pas uniquement des lunettes solaires. « Nous nous distinguons par un large choix de marques haut de gamme comme Chanel, Dior, Gucci, Cartier, Balmain, Mykita et Lindbergh. Il y en a pour tous les goûts. Nous taillons et montons nos verres nousmêmes. À noter que l’industrie minière a fait de Genk une ville multiculturelle dotée d’une société très hétéroclite. Nous constatons néanmoins que les gens choisissent un type de montures bien différent de celui privilégié par le

eyeline

7


OPTICIEN sous LES SPOTLIGHTS

Flamand moyen. Ils optent pour des montures un peu plus voyantes, peut-être un tantinet plus flamboyantes, plus spéciales… Nous adaptons nos achats en conséquence. » « Je remarque également l’avènement discret d’une nouvelle tendance chez les jeunes », poursuit Julie. « Ils s’intéressent de plus en plus aux véritables marques de mode. Ils sont disposés à dépenser davantage pour des lunettes (solaires) qui leur permettent de tirer leur épingle du jeu. Une évolution qui nous réjouit, bien évidemment. Les montures standard et classiques ont moins de succès. C’est une bonne chose qu’une nouvelle génération se tourne vers l’opticien ­indépendant. » Optiek Roterman partage le centre commercial avec trois chaînes d’optique. « Nous avons résolument misé sur une approche bien à nous. Un choix qui paie depuis 35 ans. Les chaînes ne nous font pas concurrence, nous opérons dans un tout autre segment. Les chaînes se comparent surtout entre elles. Nos clients viennent délibérément chercher des lunettes qui appartiennent à une gamme de prix et de qualité supérieure. Nous privilégions la qualité, tant au niveau des montures que des verres. Je ne me fie, en outre, qu’aux meilleurs appareils pour réaliser les tests de vue. C’est impératif dans un magasin comme le nôtre. » Marketing C’est Julie Roterman qui alimente le site web et la page Facebook du magasin. « Je travaille ici depuis dix ans. Quand j’étais jeune, je ne voulais pas entendre parler de l’optique. J’ai étudié l’architecture d’intérieur. À l’issue de mes études, je n’avais pas envie de me fixer professionnellement. J’ai fini par rejoindre mon père, et je n’ai plus quitté l’entreprise. J’ai étudié l’optique et j’ai épousé un opticien. Mon mari possède son magasin d’optique à Dilsen : Hons Optiek. Une activité de niche, dont l’approche est diamétralement opposée à la nôtre. Ça donne une synergie intéressante. » Julie se charge du site web et des réseaux sociaux tandis que son père Theo utilise le même outil marketing depuis 35 ans : les données. Les données sont qualifiées de « nouvel or » dans l’univers du marketing, mais Theo en connaît le pouvoir depuis bien longtemps. « Nous avons dès le départ consigné soigneusement toutes les données des clients. Notre ordinateur contient les informations de chacun des clients qui ont acheté quelque chose chez nous. Une véritable mine d’informations. Nous adressons chaque année un mailing très ciblé à un groupe bien défini. Et ça paie. Nous présentons aussi systématiquement nos nouvelles collections début janvier. Cette approche a beau être classique, elle porte encore et toujours ses fruits. Voilà qui illustre la complémentarité du père et de la fille à différents égards. »

8

eyeline

julie roterman entre deux collaborateurs carole thoné, theo roterman


THE GENIUS IS BACK dansharian, la nouvelle collection conçue par alain miklitarian en collaboration avec la marque italienne de lunettes danshari, est désormais disponible chez style22. Alain Miklitarian et Hans Zwijsen, co-propriétaire de STYLE22, ayant déjà travaillé ensemble pour des collections précédentes extrêmement populaires, ce fut logique de renouveler la collaboration. Hans : « Alain Miklitarian est l’un des créateurs les plus virtuoses de l’optique. Avec sa créativité excentrique, il réussit toujours à concevoir une collection avec laquelle l’opticien peut se distinguer. Une esthétique pure avec le souci du détail et toujours de la plus haute qualité ». Par exemple, cette collection dispose d’une ingénieuse charnière brevetée avec laquelle les branches, une fois fermés, restent parfaitement horizontales, sans tension ni déformation de la monture. « Alain travaille sur un nouveau chapitre ‘Miklitarian’, alors assurez-vous d’en faire partie. Et ce n’est que le premier set de la série à venir, on est impatient de voir la suite. »

EXCLUSIVITÉ AVEC 222 KITS La collection se compose de 7 modèles en 3 ou 2 couleurs et est vendue dans un set complet de 19 pièces au total. Evidemment, les modèles ont tous cet âme et signature typique d’Alain Miklitarian et sont presque uniques car seuls 222 kits de démarrage sont fabriqués au total. Alain Miklitarian étant d’origine Arménienne, la collection Dansharian est un mélange de culture arménienne, de design français, de technologie japonaise et de production Made in Italy. RÉSERVEZ VOTRE PREMIER SET EN TEMPS ! La collection Dansharian sera disponible à partir de Septembre 2022. Les premiers kits ont déjà été achetés par certains opticiens progressistes, alors n’attendez pas trop longtemps. plus d’infos : info@style22.eu, Hans Zwijsen +31 (0)6 53636177, Magali Somers +32 (0) 498126012

eyeline

9


C’EST TECHNOLOGIQUE encore un petit clin d’œil à johan cruijff, en cette année des 75 ans du maître. c’est trop évident, mais je ne peux pas m’en empêcher : « c’est on ne peut plus logique », le soutien technologique dans notre cabinet de lentilles de contact. comment ça ? lisez cet article pour connaître les derniers développements technologiques qui donnent de plus en plus forme à l’avant et à l’arrière de la lentille. littéralement. Étranger À l’étranger (chez nos voisins ou plus loin), je dois toujours expliquer qu’aux Pays-Bas, nous ne travaillons pratiquement jamais avec des kits d’essai. Ni pour les lentilles rigides standard, ni pour les lentilles d’orthokératologie. Ne vous méprenez pas : à l’étranger, l’adaptation de lentilles spéciales (kératocône, orthokératologie, etc.) à l’aide de kits d’essai est relativement courante. Ici, la densité des topographes est d’environ 100 %. Il y en a un dans presque tous les cabinets de lentilles de contact moyens. La situation est différente à l’étranger. Prenez l’Angleterre, un pays qui fait pourtant la course en tête dans de nombreux domaines. Donner forme En plus d’être beaucoup plus rapide et efficace qu’un kit d’essai pour l’adaptation d’une lentille rigide, la topographie cornéenne garantit aussi une meilleure hygiène. Elle est surtout beaucoup plus efficace. Des algorithmes basés sur des dizaines de milliers d’yeux peuvent indiquer en un rien de temps si, par exemple, une lentille d’orthokératologie convient ou non à un œil et quels sont la géométrie et les paramètres de la lentille les plus judicieux dans ce cas. Impossible de faire mieux d’un point de vue technique, même pour le spécialiste de l’adaptation le plus chevronné. En outre, la jeune génération a de moins en moins d’expérience dans l’adaptation des différents types de lentilles rigides. C’est là que la topographie cornéenne s’avère utile. 10

eyeline

Une image à 360° Même constat pour les lentilles sclérales. Il y a tout juste dix ans, on réalisait une TCO à la Pacific University dans l’Oregon (États-Unis) en mesurant manuellement les angles au niveau de la transition cornée-sclérotique dans huit directions. Verdict : la sclérotique n’était pas du tout sphérique. Aujourd’hui, des topographes spéciaux permettent de créer une image à 360° en un clin d’œil. Et tout le monde s’accorde à dire que, dans la plupart des cas, mieux vaut commencer par une toricité (ou une variante) à l’arrière de la lentille lors de l’adaptation d’une lentille sclérale standard. En matière de lentilles souples aussi, on comprend de mieux en mieux à quoi ressemble un œil normal. Les topographes permettent, en effet, de cartographier la surface oculaire sur une zone de 15 mm, soit en la mesurant, soit en la calculant à partir de la topographie cornéenne, au moyen des hauteurs sagittales. L’œil normal moyen présente une hauteur sagittale d’environ 3 750 microns. Si la hauteur sagittale est, grosso modo, inférieure à 3 500 microns ou supérieure à 4 000 microns, les lentilles souples standard peuvent s’avérer gênantes. Dans la plage normale des lentilles souples standard, il y a des différences de hauteur sagittale sur lesquelles on peut jouer, mais d’autres éléments tels que la fréquence de remplacement, le matériau et même le choix du liquide pour lentilles sont tout aussi importants. De l’arrière à l’avant La technologie et la forme de l’arrière de la lentille se sont généralisées dans le domaine des lentilles de contact. Soit on suit au maximum la forme de la surface oculaire, soit on s’en écarte de manière contrôlée (comme en orthokératologie). En revanche, on en sait beaucoup moins sur l’application de la technologie à l’avant de la lentille. Notre « méthode de mesure » équivaut, en réalité, toujours


EEF VAN DER WORP ÉLARGIT SES HORIZONS ET SE PENCHE, DANS LA RUBRIQUE « ELARGISSEZ VOTRE EYELINE », SUR DIVERS SUJETS QUI RETIENNENT PARTICULIÈREMENT SON ATTENTION DANS LE SECTEUR.

ELARGISSEZ VOTRE EYELINE au kit d’adaptation pour l’arrière de la lentille : la réfraction manuelle par pas « imprécis » de 0,25D. Sans oublier, bien sûr, la composante subjective dans la mesure de la réfraction. Mais on ne peut pas non plus nier que la mesure de la qualité optique de l’œil sur la base de la seule réfraction subjective présente d’énormes limites. Les propriétés optiques de l’œil et de la lentille de contact sont complexes, c’est indéniable. L’optique, et on parle ici d’aberrations optiques qui vont au-delà de la puissance de la sphère et du cylindre, ne peut être mesurée sans une technologie spéciale. Ces aberrations dites d’ordre supérieur sont une combinaison des aberrations de la cornée, du cristallin et de la rétine. De nombreux topographes cornéens peuvent d’ailleurs mesurer les aberrations de la cornée. Mais attention : ce n’est pas suffisant. Si vous mettez une lentille rigide, vous corrigerez la majeure partie (90 %) des aberrations cornéennes. Avec une lentille souple, ces aberrations resteront en principe intactes. Certaines lentilles souples peuvent corriger les aberrations moyennes (comme les aberrations sphériques) d’un œil par un choix de face avant optique, mais la manœuvre peut se révéler délicate. En effet, chaque œil est différent et, là encore, vous ne savez pas si vous avez affaire à des aberrations moyennes. Retour sur les bancs de l’école Qui plus est, les aberrations évoluent avec l’âge, essentiellement sous l’effet des modifications du cristallin (pensez par exemple à l’augmentation de la « cécité nocturne »). Mais il y a aussi des variations chez les enfants : ceux de l’école maternelle, de l’école primaire et de l’école secondaire présentent un profil d’aberration différent. Et pour compliquer encore plus les choses (c’est contre mes principes, mais on n’a pas le choix) : les aberrations peuvent varier radicalement en présence de grandes ou de petites pupilles. Si nous pouvions prendre en compte toutes ces variables (différences individuelles, âge, pupillaire), nous pourrions améliorer considérablement l’efficacité des lentilles de gestion de la myopie, par exemple. Mais en marge de la gestion de la myopie, la presbytie est un autre domaine où il y aurait pas mal de choses à améliorer et à gagner si on optimisait l’optique pour un œil individuel spécifique et si on augmentait le confort visuel. Nous avons encore beaucoup à apprendre et nous devrons « retourner à l’école » pour bien comprendre ce sujet complexe avant de pouvoir passer à la pratique. Monotonie ? On ne s’ennuie jamais, d’ailleurs, dans l’univers des lentilles de contact. Nous avons connu, ces dernières décennies, des évolutions technologiques à l’impact considérable : l’introduction de la topographie cornéenne, l’orthokératologie, la redécouverte des lentilles sclérales, la technologie de la surface oculaire et, à présent, l’aberrométrie et la technologie du front d’onde. L’avenir s’annonce donc prometteur, à condition que nous soyons en mesure d’appliquer cette dernière technique (améliorations optiques grâce à la technologie du front d’onde) aux différentes modalités de lentilles, et notamment aux géométries optiques complexes telles que les lentilles progressives et les lentilles de gestion de la myopie. On examine même la possibilité de recourir à l’impression 3D pour les lentilles. Nous envisageons l’avenir d’un bon œil. Logique, nous travaillons dans l’optique.


CONTRÔLE DE LA MYOPIE : session clinique

nicola logan accueille eva, huit ans, dans sa clinique de la myopie. à l’occasion de virtual perspectives, l’événement organisé par coopervision et coopervision specialty eyecare un peu plus tôt dans l’année, nicola a ouvert les portes de sa consultation. riens gort faisait partie des participants. nicola logan est professeur d’optométrie et d’optique physiologique à l’aston university (birmingham, royaume-uni). face à elle : eva, huit ans, qui vient pour la première fois à la clinique de la myopie. TEXTE Riens Gort

12

eyeline


Nicola lui pose des questions claires et concises. Les réponses d’Eva l’aident à se faire un avis. As-tu toujours besoin de verres plus forts lors de tes tests de vue ? Tes parents portent-ils aussi des lunettes ? Elle pose ce genre de questions pour évaluer le ressenti de la myopie évolutive. Voici, en résumé, quelques conseils utiles. Nicola : Eva, t’arrive-t-il d’utiliser une tablette sans porter de lunettes, que ce soit pour lire, écrire ou autre ? Eva : Non, je porte toujours mes lunettes. Nicola : Quand les enfants ne portent pas leurs lunettes en permanence et les retirent pour certaines activités, on peut envisager une lentille de contact en guise d’intervention. Nicola : Mets-tu tes lunettes dès que tu te lèves et les retires-tu juste avant de te coucher ? Eva : Oui. Nicola : Un verre conçu pour le contrôle de la myopie peut être envisagé chez les enfants qui portent leurs lunettes du matin au soir. Nicola : Eva, qu’aimes-tu faire quand tu n’es pas à l’école ? Eva : J’adore la danse, la natation et l’opéra. Je n’aime pas nager parce que je ne vois pas très bien où je vais. Nicola : Si un enfant va à la piscine une fois par semaine, différentes interventions sont envisageables. L’orthokératologie, par exemple, mais aussi les lentilles souples associées à des lunettes de natation. Nicola demande aussi à Eva si elle aime porter des lunettes et à quels moments elle déteste ça. Les lunettes ne la dérangent pas, sauf quand les verres s’embuent. Elle doit aussi les enlever quand elle fait la roue. Elle passe beaucoup de temps à l’extérieur, surtout la journée. « On ne connaît pas l’impact exact sur l’évolution de la myopie, mais on pose tout de même la question. Il importe d’encourager la famille dans ce sens, d’autant qu’Eva a deux petits frères », explique Nicola. Nicola : Eva, passes-tu beaucoup de temps sur une tablette ? Cette question est claire et la réponse fournit des informations utiles. Nicola sonde également les connaissances d’Eva en matière de lentilles de contact et lui demande son avis à ce sujet. Ces questions révèlent, elles aussi, de précieuses informations.

RÉSUMÉ ET CONCLUSION « Eva a huit ans et c’est une enfant active. Compte tenu de ses réponses, elle pourrait se voir prescrire un verre pour gérer sa myopie, mais elle cite plusieurs choses pour lesquelles les lunettes la dérangent : elles sont mouillées quand il pleut, elles s’embuent lorsqu’elle porte un masque buccal, elles lui compliquent la tâche quand elle fait la roue… On peut lui proposer une lentille de contact souple afin de ralentir l’évolution de la myopie. En plus de l’avantage d’une intervention de contrôle de la myopie, une lentille lui éviterait de devoir porter de lunettes. Elle nage une fois par semaine, mais je n’y vois pas une contre-indication aux lentilles de contact souples pour le contrôle de la myopie. Des études révèlent, en effet, que lorsqu’un enfant porte des lentilles de contact six jours par semaine, dix heures par jour, on peut parler d’une intervention efficace en termes de contrôle de la myopie. On peut aussi proposer l’orthokératologie à Eva. Mais à la base, elle aime bien porter des lunettes. Une lentille de contact souple permettrait donc de porter ses lunettes de temps en temps. D’après les résultats des études, tant qu’elle porte les lentilles de contact souples six jours par semaine, dix heures par jour, le contrôle de la myopie est efficace. » « Sur la base des réponses d’Eva, je recommanderais une lentille de contact souple pour le contrôle de la myopie, ce qui confirme ma première recommandation. Pourquoi ? Précisément en raison des preuves qui étaient l’utilisation des lentilles de contact souples pour le contrôle de la myopie et compte tenu des réponses d’Eva aux questions sur les antécédents et les symptômes. Qui plus est, Eva a deux petits frères. L’un d’eux a six ans et présente un degré de myopie inférieur. Il faut donc optimiser l’intervention de contrôle de la myopie. L’autre est encore un bébé. Il en est au stade où l’on veut éviter qu’il regarde constamment un écran et faire en sorte qu’il passe un maximum de temps à l’extérieur. C’est pourquoi nous donnons plusieurs recommandations à la famille. »

eyeline

13


&

Fraîcheur, Débauche de Couleurs Textures E.C. DE SCHEPPER MODERNISE OPTIQUE MORANT

Les propriétaires savaient clairement ce qu’ils voulaient : un point de vente sérieusement modernisé et tendance, qui ferait la part belle aux couleurs et aux textures. E.C. DE SCHEPPER a imaginé un ensemble plein de peps, agrémenté de structures et de nuances modernes. Le comptoir a été remplacé par un bar. Les suspensions et les poufs branchés traduisent le souci du détail propre à E.C. DE SCHEPPER . L’équipe dynamique d’Optique Morant est à nouveau en phase avec son époque et envisage l’avenir avec optimisme. plus d’infos : www.ecdeschepper.com

14

eyeline

INFOTORIAL

créé en 1978 par véronique morant, le magasin optique morant est situé rue de rochefort à beauraing. après un premier aménagement en collaboration avec e.c. de schepper, le magasin a une nouvelle fois fait appel à ces architectes d’intérieur pour lui apporter un coup de neuf.


E. . DE

HEPPER

aménagement de magasins

Vanderveken Putte

www.ecdeschepper.com projet & exécution propre équipe d’ébénistes/monteurs

visite sans engagement & session brainstorming pour des grandes et petites rénovations

ECDS.NV @ GMAIL.COM ZEMSTBAAN 70 - 2800 MECHELEN

infotel : 015.43 25 82 eyeline

15


LAFONTAINE EN LESSON une magnifique édition limité signée lafont au mido. Les excédents d’acétate sont réutilisés pour fabriquer de nouvelles lunettes. Il ne faut donc plus de nouvelles matières premières (pétrole, coton). Toutes les lunettes Lafont pour enfants sont même composées uniquement de matériaux recyclés. plus d’infos : www.lafont.com

X

RITA ORA SILHOUETTE PRÉSENTATION ARTISTIQUE DE LA COLLECTION 5 OCEANS DE SEA2SEE La collection 5 Oceans été 2022 de la marque durable Sea2see a été immortalisée par le photographe Weston Fuller. Les cinq clichés de Fuller mettent en avant la beauté et la diversité de nos cinq océans ; il y a une photo par océan. Les clichés dépeignent aussi la pollution plastique. La marque met un point d’honneur à attirer l’attention sur la crise climatique et la problématique des déchets plastiques dans les océans. Pour ce faire, elle mise sur le pouvoir de l’image et compte sur le talent de Weston Fuller, qui signe des photos impressionnantes qui marquent les esprits. De vraies œuvres d’art ! La collection 5 Oceans renferme six modèles unisexes inspirés de la mer. Ces montures variées présentent des couleurs et des textures dérivées de l’univers marin, avec des effets qui rappellent les vagues et les coquillages. plus d’infos : www.sea2see.org 16

eyeline

la chanteuse, actrice, compositrice et icône de mode britannique rita ora se lance dans une ­collaboration avec silhouette. Rita Ora sera le visage des solaires de la collection SUN22. Silhouette produit les lunettes les plus légères au monde avec un amour indéfectible du détail pour des designs uniques. Les lunettes sont fabriquées principalement à la main avec les meilleurs matériaux. plus d’infos : www.silhouette.com


COLONNE eef van der worp Voyons double dans ce billet consacré au double vitrage. Notre maison doit aussi y passer. Oui, mais voilà… rien n’est simple ni droit dans une vieille bâtisse. Rien ne vous empêche de commencer par jeter un coup d’œil sur chassis.be, mais vous vous rendrez vite compte qu’il s’agit d’un travail de spécialiste. Un métreur a passé une journée complète (sans exagérer : il est arrivé tôt le matin et il est reparti fin d’après-midi) à mesurer toutes les fenêtres au millimètre près. Du sur-mesure, qui requiert l’expertise d’un spécialiste. Le parallèle avec notre métier est tout trouvé : notre profession aussi relève du sur-mesure. Du moins, elle devrait. Nous disposons d’une foule d’appareils pour mesurer correctement (en général) la puissance, voire les aberrations, et la forme de l’œil. De façon plus rapide. Le vrai travail peut alors commencer. Il arrive qu’on puisse proposer une solution standard en se contentant de cocher des cases, comme sur « chassis.be ». Mais parfois, le sur-mesure est inévitable. Nous n’échappons malgré tout pas à l’étape des cases à cocher afin de déterminer si nous sommes face à un œil normal ou non.

Regardons de plus près… Ce qui m’étonne, et me dérange, c’est que ce soit normal et apparemment logique, que l’opinion publique n’ait toujours pas compris que tout le monde a du mal à voir de près vers l’âge de 45 ans. Comment est-ce possible ? Même les porteurs de lunettes et de lentilles ne le savent pas, alors qu’ils viennent nous voir régulièrement. Je n’ai pas de solution, peut-être une campagne publique, mais je constate que c’est absurde. Depuis quelque temps, nous consacrons énormément de temps et d’énergie à la myopie et tout ce qu’elle implique (« je plaide coupable, votre Honneur »), mais ne devrionsnous pas accorder beaucoup plus d’attention à des sujets fondamentaux comme la presbytie ? Ne fût-ce qu’au niveau de l’information.

DOUBLE VITRAGE

Métreur Tandis que notre métreur mesure les châssis existants de manière électronique et manuelle, il se met (naturellement) à parler de ses yeux. Vous voyez le genre : « Que faites-vous comme métier, si je peux me permettre ? » Une question qui attend un : « Je suis… (veuillez compléter) ». Les yeux du métreur lui posent de plus en plus problème. Il ne voit pas toujours bien de près, surtout quand les contrastes ne sont pas nets, et il a presque un peu la nausée quand il regarde au loin. La situation semble avoir empiré rapidement ces derniers mois. Il s’inquiète et se demande ce qui arrive à ses yeux. Il n’a jamais eu de problèmes oculaires, il est même en pleine forme, d’après lui. Bon d’accord, il a 45 ans et il lui faut une correction de près, mais c’est logique, surtout au vu de son travail.

Ça nous pend au nez… Presque personne ne sait donc que la presbytie menace tout le monde à partir d’un certain âge. On sait encore moins qu’il existe des lentilles de contact susceptibles d’apporter une solution pour la vision de près. Le porteur de lunettes moyen ignore, lui aussi, que les lentilles de contact peuvent être utiles en cas de presbytie. J’imagine bien que pour ce monsieur, le métreur, des lunettes progressives ne constituent pas forcément l’option idéale. Il doit prendre des mesures tant au-dessus de sa tête qu’en dessous ou dans d’autres directions. Une lentille progressive simultanée n’est donc peut-être pas une option si farfelue. Je le renvoie vers l’un d’entre vous pour l’envisager. Après que vous avez pris les mesures nécessaires, bien sûr. Il comprend bien, c’est son métier aussi.

eyeline

17


Votre partenaire pour les lentilles personnalisées

Training Training Training Training Innovatie Innovatie Innovatie Marketing Marketing Marketing Expertise Expertise Expertise Training Innovatie InnovatieMarketing Marketing Expertise Expertise Training Innovation Marketing Expertise

Faites-en l’expérience vous-même et visitez notre stand et nos conférences pendant NCC les 26 et 27 juin 2022 à Koningshof Veldhoven, Pays-Bas. www.coopervisionsec.eu/ncc

QF2723v1 FR

Portfolio Portfolio Portfolio Portfolio Portfolio Portefeuille


MIDO 2022

res rei

la cuisine italienne

gigi studio

MIDO 2022 GOOD TO BE THERE Milan au printemps, il y a pire… Le Mido se tenait toujours à cette période autrefois. D’où son énorme popularité. Cette année, le salon a été reporté au mois de mai en raison du virus qui a tenu le monde entier sous son emprise. Et qui n’a pas tout à fait fini, d’ailleurs. On peut parler d’un salon « compact ». Personne en provenance d’Asie, de Russie, du Moyen-Orient, ni des États-Unis. Un salon « à l’ancienne », mais pas désagréable pour autant. À la mode italienne. Chacun a fait de son mieux pour assurer la réussite de l’événement. Le Mido le mérite. Notre avis ? Mission accomplie ! PRODUCTION Loes Brussen, Anneke Pastoor et Brigitte van Mierlo

on se détend

la eyeworks meets eyeline

un stand magnifique, comme toujours


LIVE THE WONDER live the wonder : de quel miracle est-il question ? le fait que nous soyons de retour ? le fait que nous puissions être là ? impossible de passer à côté des stands hauts en couleur et des lunettes tout aussi colorées. la communication était résolument pleine de vie. on retiendra particulièrement l’énorme piscine de balles, en l’occurrence une piscine de lunettes, que les influenceurs se sont fait un plaisir d’utiliser. comme chaque année, les projections au plafond de chaque hall étaient impressionnantes. bref : on en a pris plein les yeux.

MIDO 2023 du 4 au 6 Février

une énorme piscine de balles


MIDO 2022

mpg eyewear

team marcolin


MIDO 2022

espace éco tout en blanc

PLUS BLANC QUE BLANC la couleur de l’innocence, la non-couleur qui sublime. en marge de l’explosion de couleurs, le blanc était omniprésent. connue pour son noir d’encre, kuboraum a opté, cette année, pour le néoclassicisme « en blanc ». nathalie blanc a même eu du mal à s’en remettre. les cloisons de séparation de l’espace éco étaient fabriquées dans un matériau recyclé… blanc, naturellement. 22

eyeline


adresse du sud des pays-bas aisément accessible depuis la belgique. le congrès sera l’occasion de se revoir, mais aussi de rafraîchir ses connaissances. et d’après hans kloes, le président, il est grand temps ! « le ncc offre une occasion unique de se remettre à niveau. »

NCC BEYOND 2020

ENFIN !

Que de rebondissements depuis quatre ans et demi ! L’édition 2020 du congrès a été annulée peu de temps avant la date pour cause de Covid-19, ce qui a fortement éprouvé l’organisation. « Le programme 2020 sera maintenu et complété par les Clear Reports », précise Jeroen Mulder, responsable du programme avec Carolina Kan et Byki Huntjens. « Chaque session durera 1 h et donnera la parole à 3 conférenciers. Il y aura 4 salles au total, avec des orateurs américains, mais surtout européens. Parmi les principaux sujets abordés, citons le kératocône et la gestion de la myopie. »

À ne pas manquer ! Le NCC est aujourd’hui un congrès de premier ordre et il est presque sold out. Hans Kloes : « Il associe technique et connaissances, dans une ambiance à la fois sérieuse et conviviale. Le NCC fait figure de référence en Europe. L’autre grande conférence, la BCLA, se tient l’année où le NCC n’a pas lieu. Elle mise beaucoup moins sur les interactions live et coûte aussi plus cher. Bref : s’il y a un événement à ne pas manquer, c’est bien le NCC ! » plus d’infos et derniers tickets : www.contactlenscongress.com

Le NCC (Nederlands Contactlens Congres, Congrès néerlandais de la Lentille de Contact) est une initiative de la NAC (Nederlandse Associatie van Contactlensleveranciers, l’association néerlandaise des fournisseurs de lentilles de contact), en collaboration avec l’ANVC (Algemene Nederlandse Vereniging voor Contactlensspecialisten, l’association générale néerlandaise des spécialistes en lentilles de contact). Le NCC a pour vocation de braquer les projecteurs sur les lentilles de contact au sens le plus large du terme, dans le cadre d’un congrès de deux jours placé sous le signe de l’éducation, de l’innovation, de l’actualité, des développements et du réseautage. Depuis la première édition en 2006, l’événement est devenu le plus grand congrès d’Europe dans le domaine des lentilles de contact. Il rassemble un peu plus de 1 900 participants de différentes nationalités.

eyeline

23


COLONNE charles bruninx Si vous lisez cet article dans Quelle innovation vous votre magasin ou votre intéresserait ? Des tests cabinet, je vous invite à de vue plus rapides ? Un regarder autour de vous. frontofocomètre intégré à Combien d’appareils de votre smartphone ? Nous Que serait un orchestre sans instruments ? mesure dénombrez-vous en sommes les mieux placés Que serait un optométriste sans appareils de mesure ? 30 secondes ? pour le savoir. En effet, nous Que serait un orchestre sans musiciens ? Loin de moi l’idée de parler prenons des mesures et Que serait un cabinet sans ses collaborateurs ? à votre place, mais quelque utilisons des appareils tous chose me dit que vous avez les jours. Un problème ? Il y à portée de regard au moins a forcément une solution ! quatre appareils différents qui sont directement liés à la Je terminerai par une petite anecdote : il y a deux ans, pratique adéquate de votre métier. j’ai personnellement rencontré un problème. Comment améliorer l’observance thérapeutique chez mes patients ? Pourriez-vous vous en passer ? Seriez-vous capable d’of- Surtout chez les jeunes. Quand je leur disais quelque chose, frir la même qualité sans ces appareils ? Je ne pense pas. ils avaient déjà oublié au rendez-vous suivant. Des appareils de qualité garantissent des mesures fiables. Des mesures fiables garantissent une meilleure vision. J’ai cherché une solution et j’ai fini par la mettre au point Une meilleure vision garantit des clients satisfaits. Et des moi-même : une expérience de réalité virtuelle que j’ai clients satisfaits, ce sont des clients qui reviennent. À la clé ? appelée « Digithea – VR education ». Une croissance à long terme. Le patient, équipé de lunettes de RV, se voit proposer des explications et des exercices basés sur la nature de son proL’utilisation de ce type d’appareil ne cessera de gagner en blème de vue. Résultat : un gain de temps supplémentaire importance dans un avenir proche. La prise des mesures pour moi et une meilleure compréhension pour le patient, s’effectue de plus en plus souvent à l’aide d’une colonne qui peut s’entraîner directement via un jeu. Un bon moyen de mesure. Pour les presbytes, mais aussi pour les pré-pres- de me démarquer de la concurrence ! bytes. On utilise même la colonne de mesure chez les jeunes patients grâce aux nouveaux verres de gestion de la myopie Intéressé ? Découvrez le système par vous-même sur qui viennent de faire leur entrée sur le marché belge. www.digithea.eu. Vous avez besoin d’une autre solution ? La pratique de l’optométrie fait appel à des appareils de plus Renseignez-vous auprès de collègues ou de votre assoen plus sophistiqués : biomètres pour mesurer la longueur ciation professionnelle. Vous ne trouvez rien de probant ? axiale, topographes, tonométrie, TCO... Et ce n’est qu’un Imaginez et concevez vous-même la solution ! début. De nouvelles technologies nous arrivent chaque année. À nous de suivre le rythme !

L’ORCHESTRE DE L’OPTOMÉTRISTE

CHARLES BRUNINX EST OPTOMÉTRISTE, SPÉCIALISTE DE LA MYOPIE ET COPROPRIÉTAIRE DE BRUNINX DESIGN OPTICS. IL PARTAGERA DÉSORMAIS SA VISION D’UNE THÉMATIQUE ACTUELLE DANS CHAQUE NUMÉRO D’EYELINE. 24

eyeline


Nous ne voyons pas la vie en rose

Nous la voyons comme nulle part ailleurs.

Chez Vision Company, nous sélectionnons uniquement les marques qui incarnent l’authenticité et l’innovation.

Pour vous, pour votre entreprise et pour vos clients. Jour après jour.

Envie de voir la vie autrement ? Contactez-nous pour en savoir plus.

Ann De Muynck

Inge Cosman

Wallonie

Belgique

Verres optique et instruments

TAVAT – MONOQOOL – MUNIC Eyewear

0492 64 50 68

0473 21 50 87

Jules Destreelaan 62 B-9050 Gentbrugge | +32 9 232 37 20 info@vision-company.be | www.vision-company.be


johnny loco

xaviergarcia

nirvan javan

raen


OPTI MUNICH

OPTI 2022

CE QUI NOUS A MARQUÉS

PRODUCTION Miranda Becker Hoff, Mandy Mooren, Anneke Pastoor et Brigitte van Mierlo

RÉTROSPECTIVE

OPTI 2023 du 27 au 29 Janvier à Munich!

woody’s

l’événement a attiré 13 000 visiteurs issus de 71 pays. l’équipe d’eyeline était bien sûr présente au messe münchen. quel plaisir de se revoir en chair et en os et de repérer de nouvelles tendances ! lesquelles ? la réponse dans cette petite rétrospective…

eyeline

27


komono

rolf spectacles

givenchy (in de stand van thèlios)

cazal

bloomdale eyewear


OPTI MUNICH

kaleos

out of – piuma

xaviergarcia


lightbird


OPTI MUNICH

menicon

parasite

modo

rodenstock


OPTI MUNICH

henau

lunor

dutz

carin


momi


OPTI MUNICH

rolf spectacles


TOUT EST DANS LE DÉTAIL alors que le monde connaît de grands bouleversements, ce sont surtout les petits détails qui font la différence dans l’univers des lunettes : choix du matériau, association de couleurs ou encore marketing de la marque. certaines entreprises excellent dans presque tous les domaines. la récompense décrochée par rolf ne doit rien au hasard.

helden

wallenfels eyewear

kaleos

peter and may

eyeline

35


4 bonnes raisons de rejoindre Krys cette année • Parce que votre identité est importante • Enseigne préférée des Français depuis 5 ans • Réduction de vos royalties pendant 2 ans • Toute la logistique d’un groupe leader

REJOIGNEZ VITE LE GROUPE LEADER :

+331 41 91 53 32

contact.developpement@krys-group.com

En 1966, quelques opticiens s’associent pour créer la Guilde des Lunetiers de France. 55 ans plus tard, cet esprit coopératif et ce modèle économique font toujours le succès de KRYS GROUP. Rejoignez le leader de l’optique et bénéficiez des cotisations les plus basses du marché, d’un outil unique de production et de logistique et d’un portefeuille d’enseignes complémentaires. K RY S C O O P É R AT I V E D ’ O P T I C I E N S , FA B R I Q U E E L L E - M Ê M E S E S V E R R E S E N F R A N C E (4)

(1) Étude barométrique Research Now – Juillet 2020. (2) Offre valable pour toute adhésion KGIOM avant le 31/12/2022. Exonération des redevances (50% l’année 1 et 50% l’année 2). Conditions détaillées et barème des cotisations disponibles auprès du service développement de KRYS GROUP. (3) Part de Marché KRYS GROUP en France au 31/12/2019. (4) Groupement coopératif Krys Group. Modèle porté : LV5001-146. Crédit photo : Laurent Humbert. KGS RCS Versailles 421 390 188.


OPTI MUNICH

LA PAROLE À LA CRÉATRICE EVA GAUMÉ

EMMANUELLE KHANH l’héritage d’emmanuelle khanh, née à paris et décédée en 2017, est allé à la créatrice eva gaumé après sa mort. eyeline a rencontré eva dans le cadre du salon opti. l’occasion d’évoquer sa passion, le style particulier de la marque et ses sources d’inspiration. TEXTE/IMAGE Anneke Pastoor « J’ai rencontré Emmanuelle Khanh en personne pour la première fois en 2016. Après s’être lancée dans l’univers de la mode à la fin des années ‘50 en tant que mannequin pour des maisons de couture telles que Balenciaga et Givenchy, elle se tourne vers le stylisme et le design au début des années ’60. Elle ne tarde pas à incarner le style avant-gardiste de la Nouvelle Vague française. Ses collections s’inspirent toujours de la femme active et émancipée. En 1972, Emmanuelle lance sa première collection de lunettes. Elle collabore avec les ateliers traditionnels d’Oyonnax dans le Jura français et présente immédiatement une ligne emblématique de montures surdimensionnées. Sous l’impulsion d’Emmanuelle Khanh, les lunettes se hissent au rang d’accessoire de mode, plein d’audace et d’élégance. Emmanuelle et moi avons des points communs ; je vis aussi à Paris et j’adore la mode. La rencontre fut un moment particulier. Lire des articles sur une marque, c’est une chose, mais avoir Emmanuelle en face de soi, ça n’avait rien à voir… J’ai compris à quel point elle était avant-gardiste. J’ai été inspirée par la manière dont cette femme, mariée à Quasar Khanh – ingénieur et créateur vietnamien, était devenue une excellente créatrice autodidacte. Elle m’a littéralement touchée au plus profond de mon âme. Perpétuer et renouveler un tel

héritage est donc un honneur, et en même temps un véritable défi. Emmanuelle tenait à créer pour les femmes et les amis qui l’entourent. J’ai donc continué dans cette voie. Je veille à ce que la marque redevienne moderne dans le style d’aujourd’hui. Je me l’approprie comme si c’était la mienne, je crée pour mes amis et les membres de ma famille que j’admire. Je m’intéresse à tous les types de femmes ; celles qui assument leur personnalité et leur style, qui collectionnent les beaux objets et qui aiment les porter. Emmanuelle Khanh, ce n’est pas seulement une question de style et de design, c’est aussi un immense savoir-faire. Pour la fabrication, Emmanuelle collabore avec Henri Guillit depuis 35 ans. L’usine se trouve d’ailleurs toujours à Oyonnax, centre historique de la fabrication des lunettes en France. Depuis toujours, La Maison privilégie excellence et authenticité en optant pour une production artisanale, réfléchie et durable. Nous continuons à promouvoir le savoir-faire français en renouvelant, année après année, notre partenariat avec les lunetiers du Jura, spécialisés depuis des générations dans la production de montures artisanales en acétate. » plus d’infos : Nick Simons, frmsbynick@gmail.com, +31 (0)6 21481986

eyeline

37


OPTICS & EYEWEAR PARTNER SINCE 1967

presents

23 > 26 SEPTEMBER 2022 PARIS NORD VILLEPINTE

Welcoming visionaries silmoparis.com


TOUR D’HORIZON DES

NOUVELLES TENDANCES

Neubau

Robert la Roche

ten ar ma

a em eid w Funk

cette saison, les fournisseurs de lunettes optiques et solaires nous réservent une foule de nouveautés séduisantes. il y a pas mal de neuf (et du beau) sous le soleil !

les nouvelles tendances se bousculent dans les salons et vous avez peut-être du

mal à vous y retrouver. jetons-y donc un coup d’œil en compagnie du spécialiste des tendances maarten weidema. cap sur une saison ensoleillée !

PRODUCTION Brigitte van Mierlo et Jan Luijk en collaboration avec Maarten Weidema TEF Magazine

eyeline

39 15


ik zou hier graag een sfeerplaat/campagne beeld hebben

SQUARE

METALS 40

eyeline


TENDANCES ÉTÉ

Neubau

SQUARE METALS

Wolf in

us T

Lin

db

erg

Mark

a

kit

My

Les verres carrés, déjà omniprésents la saison dernière, devraient encore l’être au été 2022, quoique dans une version un peu plus vintage. Pour un look façon « geek », rien de tel qu’une monture métallique carrée, déclinée dans une couleur sobre comme le noir, le bleu ou le brun. Cette monture à face métallique tout en finesse confère un look plus décontracté et raffiné.

eyeline

41


TENDANCES ÉTÉ SQUARE METALS

Les lunettes Mabel sont fabriquées à la main au Japon, en titane pur. À la fois légères et robustes, elles associent l’élégance classique au design opulent. ROBERT LA ROCHE mise sur des accents qui survivent à chaque tendance éphémère. Résultat : ces lunettes, les mieux vendues de tous les temps. plus d’infos : www.robert-laroche.com

La marque italienne de lunettes Miga Studio a mis en place une collaboration avec HOET. La collection capsule renferme des montures optiques et des lunettes solaires. Parmi elles : Speca, une monture carrée en acétate Mazzucchelli, agrémentée de détails en titane imprimés en 3D. Les découpes réalisées dans le titane soulignent la silhouette carrée. Du plus bel effet ! plus d’infos : www.migaeyewear.com instagram: @migastudio_official

Le mariage de l’élégance et de l’audace. La monture carrée associe l’or rose à un bord supérieur noir tout en subtilité qui accentue le visage. Un design détonant ! plus d’infos : www.eschenbach-optik.com

42

eyeline



TENDANCES ÉTÉ SPORTIF

44

eyeline

Neubau

Emmanuelle Khanh

Mykita

Vava


SPORTIF

Modluxe

Les lunettes solaires de sport ont le vent en poupe. Il s’agit probablement de la micro-tendance la plus remarquable de l’année écoulée. De nombreux créateurs ont trouvé des moyens de nous faire ressembler à notre joueur de foot ou notre coureur automobile préféré grâce à une attitude qui mêle athleisure et streetwear. Les formes découpées, les dégradés irisés et les verres polarisés complètent le look.

eyeline

45


MiYOSMART : Le traitement intelligent de la myopie infantile

Progression myopique <1.00 dpt sur 6 ans*

Plus d’infos sur www.plateformemyopie.be ou contactez votre account manager Hoya *Lam CS, et al. Myopia control in children wearing DIMS spectacle lens: 6 years results. Invest Ophtalmol Vis Sci.2022;63:ARVO E-Abstract 4247


Efficacité de HOYA MiYOSMART également prouvée à plus long terme le verre miyosmart de hoya est disponible en belgique et au luxembourg depuis fin 2021. ces verres sont dotés de la technologie d.i.m.s, qui assure une vision nette au porteur et freine simultanément la myopie progressive. ils peuvent être montés dans toutes les montures et présentent la même esthétique que les verres ophtalmiques standards. depuis 2018, un million d’enfants dans plus de 30 pays ont déjà pu bénéficier des avantages des verres miyosmart.1 TEXTE et IMAGE HOYA

Début mai, Hoya a communiqué les résultats de six ans d’étude de suivi clinique2 pendant la conférence ARVO à Denver aux Etats-Unis. L’étude clinique de six ans a examiné l’évolution de la myopie chez les enfants portant les verres de lunettes HOYA MiYOSMART. Les résultats ont amélioré une étude de suivi précédente de trois ans3, une continuation d’un essai contrôlé randomisé (ECR) de deux ans4. Cette étude montrait déjà des preuves incontestables de l’efficacité des verres pour ralentir l’évolution de la myopie chez les enfants âgés de 8 à 13 ans d’en moyenne 60% ; autant pour la dioptrie que pour la longueur axiale de l’oeil. Chez 21,5% des enfants examinés, la progression de la myopie a même été totalement freinée.

INFOTORIAL

Les résultats de l’étude de suivi à long terme sur six ans (la seule concernant cette catégorie de dispositifs), ont prouvé que l’effet de contrôle de la myopie est maintenu au fil du temps chez les enfants portant MiYOSMART. Pour le groupe de l’étude, la progression myopique cumulative était inférieure à 1.00 dpt sur la période totale de 6 ans. Pendant cette même période, la longueur axiale de l’œil avait augmenté d’uniquement 0,6 mm, rapprochant l’évolution d’un œil emmétrope. L’étude a aussi confirmé que les jeunes patients qui cessent de porter le verre MiYOSMART ne montrent aucun effet de rebond par rapport aux taux initiaux de progression de la myopie étudiés au cours de l’essai contrôlé randomisé de deux ans ou avec la population générale.

« Cette étude clinique de suivi du MiYOSMART sur six ans, la plus longue menée sur un verre de freination de la myopie, montre que les effets de contrôle de la myopie sont durables dans le temps, ce qui est une nouvelle très positive », déclare Tom Buysse, Clinical Affairs Manager chez Hoya Lens Belgium. «Il est démontré que MiYO­ SMART est une solution sûre et efficace à long terme pour gérer la problématique de la myopie infantile.» pour plus d’infos : www.plateformemyopie.be

1 Basé sur le nombre de verres vendus selon les données de vente de Hoya en février 2022. 2 Lam CS, et al. Myopia control in children wearing DIMS spectacle lens: 6 years results. Invest Ophtalmol Vis Sci.2022;63: ARVO E-Abstract 4247 3 Lam CS, Tang WC, Lee PH, et al. Myopia control effect of defocus incorporated multiple segments (DIMS) spectacle lens in Chinese children: results of a 3-year follow-up study. British Journal of Ophthalmology Published Online First: 17 March 2021. doi: 10.1136/bjophthalmol-2020-317664 4 Lam CSY, Tang WC, Tse DY, Lee RPK, Chun RKM, Hasegawa K, Qi H, Hatanaka T, To CH. Defocus Incorporated Multiple Segments (DIMS) spectacle lenses slow myopia progression: a 2-year randomized clinical trial. British Journal of Ophthalmology. Published Online First: 29 May 2019. doi: 10.1136/bjophthalmol-2018-313739

eyeline

47


LE TABAC, C’EST

MAL VU !

CAMPAGNE ANTI-TABAC


svenja himpe et ruben vis sont étudiants en dernière année de baccalauréat en soins oculaires à l’odisee hogeschool de bruxelles. ensemble, ils ont lancé la plateforme « le tabac, c’est mal vu ! », qui symbolise à la fois la non-acceptation social du tabagisme et le fait que fumer a des effets négatifs sur la vue. cette campagne antitabac en ligne vise à sensibiliser le secteur des soins oculaires et le grand public aux risques du tabagisme pour la santé oculaire. ruben et svenja ont rédigé cet article à la demande d’eyeline. TEXTE Ruben Vis et Svenja Himpe Dans la mesure où les soins oculaires relèvent du secteur de la santé, nous voulions vraiment axer notre mémoire sur la santé oculaire. Nous avons donc regardé autour de nous et nous nous sommes rendu compte qu’il y avait encore beaucoup de fumeurs. Le tabagisme est mauvais pour la santé, c’est un fait, mais nous n’avions pas d’argument clair en ce qui concerne l’impact du tabac sur les yeux. Après quelques recherches en ligne, nous avons conclu qu’Internet manquait aussi d’informations à ce sujet.

Mais ce qui nous a le plus frappés, c’est que dans la pratique, les opticiens/optométristes ne sont pas prêts à interpeller un fumeur quant à son tabagisme. Nous en sommes donc arrivés à notre principal objectif : informer. On ne peut pas parler de quelque chose qu’on ignore. D’après notre analyse de la littérature, l’effet néfaste du tabac sur l’œil vient de la fumée primaire de la cigarette, mais aussi de la

Aujourd’hui encore, la santé visuelle n’est pas suffisamment prise en compte dans la prévention du tabagisme. Très peu de pays apposent, sur le paquet de cigarettes, des avertissements sanitaires indiquant que fumer peut causer la cécité. S’il est de notoriété publique que fumer nuit à la santé, on pense uniquement aux maladies pulmonaires et cardiaques. Bien que la déficience visuelle et même la cécité figurent parmi les dix conséquences les plus courantes du tabagisme, les recherches sur le sujet sont relativement rares. Soit les articles expliquent le lien de manière trop simpliste, soit les études ne portent que sur un petit aspect de l’œil, sans brosser un tableau global. Ce manque d’informations nous a incités à nous atteler au sujet afin d’appuyer les campagnes antitabac, notamment pour le secteur des soins oculaires. Collecte d’informations Au cours de notre analyse documentaire, nous avons élaboré une enquête destinée aux opticiens/optométristes ; nous voulions évaluer leurs connaissances quant au tabagisme et à son impact sur les yeux. Nous avons également sondé leur intérêt pour une campagne antitabac axée sur la santé oculaire. Autre question posée : l’opticien/optométriste actuel oserait-il parler à un fumeur de sa consommation de tabac ? Nous avons conclu que le lien entre le tabagisme et les yeux était plutôt méconnu dans notre secteur.

ruben vis

eyeline

49


fumée secondaire. La fumée primaire, qui atteint l’œil via le sang, entraîne principalement une augmentation du stress oxydatif et des réactions inflammatoires dans l’œil, ce qui accroît le risque de dégénérescence maculaire liée à l’âge et de maladies vasculaires telles que l’uvéite et les occlusions rétiniennes. Le tabagisme accélère également l’apparition de la cataracte et peut provoquer une hypertonie intraoculaire, susceptible d’évoluer en glaucome. La surface de l’œil, exposée à la fumée secondaire, présente principalement un syndrome de sécheresse oculaire dû à la mauvaise qualité du film lacrymal. Il faut garder à l’esprit qu’un traitement n’est pas toujours envisageable. Plusieurs anomalies du champ visuel et certaines causes de perte de vision sont irréversibles, notamment les lésions dues au glaucome et la dégénérescence maculaire sèche. « Le tabac, c’est MAL VU ! » À la lumière des informations recueillies, nous avons cherché un moyen simple d’interpeller et d’informer le secteur des soins oculaires. Nous avons donc cherché un outil permettant de mettre les connaissances acquises en pratique. De nos jours, la communication se fait presque exclusivement en ligne et les magasins d’optique utilisent de plus en plus les médias sociaux pour communiquer avec leurs clients, ainsi que pour diffuser de la publicité. Nous avons donc décidé de faire en sorte que nos informations soient facilement accessibles via les médias sociaux. C’est ainsi qu’est née l’initiative « Le tabac, c’est MAL VU ! ». Notre plateforme est accessible via Instagram et Facebook. Des posts informatifs et interactifs sont venus s’y ajouter ces dernières semaines. Diverses pathologies ont été abordées de manière scientifique et les options de sevrage tabagique ont été mises en avant. En plus de fournir des informations, notre plateforme s’efforce d’inciter les acteurs du secteur des soins oculaires à interpeller plus rapidement les fumeurs, à l’aide de conseils, afin que le sujet soit plus facilement abordé. Nous essayons ainsi de créer un endroit où revenir si l’on a besoin de plus d’informations sur le tabagisme et les yeux. Étendre l’initiative La plateforme « Le tabac, c’est MAL VU ! » n’est peut-être qu’une première initiative, un premier pas sur la voie d’une campagne antitabac à part entière. Dans la mesure où le tabagisme est un facteur de risque important, mais aussi évitable, il ne faut pas sous-estimer l’importance d’une prévention efficace pour éviter les complications oculaires. Nous espérons que notre initiative jettera les bases de campagnes de prévention plus nombreuses et plus vastes dans le secteur des soins oculaires.

50

eyeline

svenja himpe

QUI SOMMES-NOUS ? Svenja Himpe, 23 ans est originaire de Deerlijk en Flandre occidentale. « Je suis en dernière année de baccalauréat en soins oculaires à l’Odisee Hogeschool de Bruxelles. Comme il me reste seulement à finaliser mon mémoire, je travaille en parallèle à temps plein chez Oog en Oor Van Den Driessche à Roulers. Je n’ai pas encore de projets d’avenir bien définis. Dans un premier temps, j’aimerais approfondir mes connaissances et acquérir de l’expérience. J’ai heureusement encore tout le temps de réfléchir à ce que je veux faire plus tard » . Ruben Vis a 21 ans et vient de Bocholt, Limbourg. « Comme Svenja, je suis en dernière année de baccalauréat en soins oculaires à l’Odisee Hogeschool de Bruxelles. Je me passionne pour l’optique depuis l’âge de 10 ans et je n’ai jamais regretté mon choix. En plus de terminer la filière « Soins oculaires », j’ai entamé un baccalauréat en audiologie à Anvers. Cette combinaison est courante dans la pratique et j’ai envie d’acquérir des connaissances dans les deux disciplines. Après mes études, je rêverais de travailler comme audiologue dans un magasin d’optique, ce qui me permettrait de rester en contact avec le monde de l’optométrie. Si je devais choisir entre les deux, je privilégierais malgré tout, les soins oculaires » .


La couleur de miroir distinctive MAUIGREEN® DE MAUI JIM désormais disponible en prescription

INFOTORIAL

maui jim, la marque premium de lunettes de soleil polarisées et de lunettes optiques, annonce le lancement du traitement de verre miroir mauigreen® au large catalogue de la marque disponible en prescription. le traitement vert appliqué uniformément, est disponible en verres simple foyer et progressifs pour les lunettes de soleil et les lunettes optiques. Toutes Maui Jim solaires correctrices sont disponibles dans les couleurs de miroir Blue Hawaii, MAUI Sunrise, HAWAII LAVA™ et à présent MAUIGreen®. Avec leur matériau de verres le plus avancé, MauiBrilliant™, les montures solaires Maui Jim offrent une vision presque aussi nette que le verre minéral pour seulement un tiers du poids. Comme pour toutes les lunettes de soleil Maui Jim, la technologie brevetée PolarizedPlus2® offre une excellente amélioration des couleurs et une superbe clarté, tout en bloquant 100% des rayons UV nocifs. Le traitement distinctif miroir vert a été inspiré par les collines luxuriantes de forêts tropicales de l’est de Maui, où les panoramas verdoyants se marient aux eaux de l’océan d’un

bleu azur. Ce même mariage de vert et de bleu se retrouve dans cette couleur miroir tendance et est à présent disponible en prescription. «Nous avons constaté récemment un intérêt grandissant de la part du consommateur et une plus grande demande du marché pour des modèles vertes», déclare Diego de Castro, Directeur senior marketing de marque et management chez Maui Jim. «Nous sommes ravis de développer notre offre actuelle et de proposer des options de couleur en prescription qui correspondent à une multitude de styles et de goûts personnels.» plus d’infos : www mauijim.com

eyeline

51


L’ÉCOLOGIE S’INSCRIT DANS LA DURÉEE

l’écologie a le vent en poupe. de plus en plus de fournisseurs, tous secteurs confondus, surfent sur la tendance écologique. bien sûr, il y en aura toujours qui misent sur l’écologie et la durabilité parce que les consommateurs sont demandeurs. en ce sens, il s’agit d’une mode. mais on constate aussi que de plus en plus d’entrepreneurs s’efforcent de proposer des méthodes de production et des collections moins nocives pour l’environnement par pur engagement et par sens des responsabilités. eyeline braque les projecteurs sur cinq collections de lunettes produites de manière durable. TEXTE Matthias Vanheerentals


Q EM

E EM NT•

O L O GI

U

ÉC

OLOGI

Q

DbyD est la marque de lunettes de l’enseigne Pearle. Elle met l’accent sur la durabilité et une utilisation innovante des matériaux. La collection en bioacétate renferme des lunettes optiques et solaires. Fabriqué à partir de coton et de résidus de bois (certifiés FSC), le bioacétate est biodégradable et recyclable. Qui plus est, la production ne requiert ni pétrole brut ni plastifiant toxique. Outre une excellente qualité, la nouvelle collection DbyD se caractérise par un style classico-moderne et une finition à la fois minimaliste et raffinée. La collection de lunettes (solaires) DbyD n’est pas guidée par les dernières tendances de la mode : elle se compose d’une sélection de montures intemporelles aux formes arrondies et un rien surdimensionnées. La collection en bioacétate renferme 48 montures pour hommes et dames, déclinées dans des couleurs naturelles : beige, motif « écailles », vert clair, gris-bleu ou encore terracotta pour un peu plus de chaleur. L’intégralité du processus de conception repose sur une volonté de « faire plus avec moins ». Le moindre détail superflu a été supprimé afin, d’une part, de réduire la quantité de matériau utilisée et, d’autre part, de laisser l’exprimer le style individuel de chacun. Par exemple, on a préféré graver le logo DbyD sur la monture plutôt que d’utiliser des plaques métalliques. Soignez votre look en prenant soin de la planète Au moment de concevoir chaque collection, DbyD étudie les dernières évolutions en date dans le domaine de l’utilisation durable des matériaux. Ici, DbyD a collaboré avec Mazzucchelli 1849, un éminent fabricant italien de bioacétate. Le bioacétate M49 utilisé pour cette collection est connu pour sa qualité exceptionnelle. « Nous faisons partie des principaux développeurs dans le secteur de l’optique. Nous estimons donc qu’il est essentiel de prendre nos responsabilités et de proposer des options durables aux clients du monde entier qui achètent des lunettes optiques ou solaires », explique Darina Elencheva, Head of Corporate Social

dbyd

dbyd

Responsibility chez GrandVision. « Au sein de notre portefeuille, DbyD illustre notre approche de la durabilité et de l’utilisation des matériaux. » L’une des collections précédentes était fabriquée à partir de plastique recyclé repêché dans les océans. La marque réalise aussi une analyse du cycle de vie de ses produits afin de quantifier sa consommation d’eau ainsi que son empreinte écologique et carbone. DbyD entend ainsi améliorer constamment le processus de développement et s’assurer une croissance durable.

eyeline

53

ÉC

la marque de lunettes dbyd a sorti une collection complète en bio-acétate. la marque a utilisé des matériaux naturels pour créer une collection intemporelle et minimaliste.

U

ENT

DBYD LANCE UNE COLLECTION EN BIO-ACÉTATE


Verres en nylon bio Les lunettes de soleil ECO Bio Acétate sont munies de verres en nylon bio. « Ces verres sont plus légers que la plupart des verres solaires et garantissent une excellente vision », explique Ilaria Campanale de MODO. « Qui plus est, ils mettent en œuvre des matériaux naturels durables, respectueux de l’environnement et moins nocifs. Ce matériau de qualité supérieure présente plusieurs avantages par rapport aux autres matériaux utilisés pour fabriquer des verres : il est 20 % plus léger que le polycarbonate ou le verre, il offre davantage de netteté et il contient un filtre anti-UVB. Composés de matériaux naturels et renouvelables, les verres en nylon bio sont donc plus respectueux de l’environnement. »

eco eyewear

NOUVELLE COLLECTION ECO EYEWEAR le bio-acétate entre de plus en plus souvent dans la fabrication de lunettes. la marque eco eyewear a, elle aussi, adopté cette version durable de l’acétate pour sa nouvelle collection.

Mission Pour faire la différence, il faut commencer par poser de meilleurs choix. Le CEO s’est donc fixé pour mission de fabriquer les montures ECO dans un matériau bio et recyclé. Le succès de la collection ECO s’explique par le fait qu’il y a douze ans, l’entreprise avait déjà perçu l’importance d’entreprendre durablement et qu’en sa qualité de pionnière, elle a osé investir sérieusement dans ce domaine. ECO applique une approche à 360 degrés afin d’agir de manière aussi durable et socialement responsable que possible. En plus de fabriquer ses lunettes durablement, la marque crée ses supports promotionnels dans le respect de l’environnement, en utilisant du papier recyclé. L’emballage est fabriqué à partir de farine de maïs 100 % biodégradable et les étuis à partir de bouteilles en PET recyclées. La marque a, par ailleurs, conclu des partenariats avec des ONG telles que Trees for the Future. Un arbre est planté pour chaque monture vendue. Comme on dit, ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières. Plus de 2,5 millions d’arbres ont déjà été plantés, et ce chiffre ne cesse de grimper.

Le bioacétate a le même aspect que l’acétate ordinaire, et ses couleurs sont tout aussi vives. Ce nouveau matériau élargit les possibilités de la collection ECO, uniquement fabriquée en matériaux naturels et recyclés. L’ajout de cette ligne offre de nouvelles options en termes de design, de couleur et de texture. Sources durables Le bioacétate est fabriqué à partir d’acétate de cellulose biodégradable, extrait de sources naturelles et durables telles que le coton et la pâte de bois. La production de ce matériau exempt de phtalates ne recourt à aucun plastifiant ou solvant chimique, ce qui réduit l’utilisation de combustibles fossiles et les émissions de CO2. Le matériau est également biodégradable : le produit retourne dans l’environnement après sa période d’utilisation. À la clé ? Une réduction des déchets.

54

eyeline

eco eyewear


Q EM

E EM NT•

O L O GI

U

ÉC

OLOGI

Q

La matière biologique utilisée est extraite du ricin des Antilles. « La plante pousse sur des terres marginales. Autrement dit, aucune autre culture ne peut y être pratiquée », explique Alireza Parandian, Business Development Director chez Materialise. « Il n’y a donc pas de concurrence. En effet, une plante absorbe du CO2. Grâce à ce projet, nous réduisons les émissions de CO2 de 46 % par rapport aux matériaux à base de pétrole brut. Nous pressons les graines de la plante pour en extraire l’huile. Cette huile est ensuite transformée en poudre. »

odette lunettes

Impression en 3D Les lunettes sont fabriquées à l’aide de la technologie d’impression en 3D. « Nous utilisons du PA11, un matériau bio », explique Alireza Parandian. « Ce matériau existe depuis 70 ans, mais il ne peut être utilisé en impression 3D que depuis peu. Comme une imprimante 3D génère moins de déchets, le processus est très écologique. Vous n’utilisez que les matériaux dont vous avez besoin. Qui plus est, vous pouvez imprimer des lunettes personnalisées. Il s’agit d’une méthode de production très respectueuse de l’environnement. » Comme elles sont extrêmement légères, les lunettes sont tout indiquées pour le sport. Le matériau sophistiqué et flexible résiste très bien aux chocs et est incassable. La monture est très texturée. Les verres sont signés Tokai Optecs. Tom Boonen, qui a participé au développement et aux tests des lunettes, est extrêmement satisfait du résultat.

odette lunettes

eyeline

55

ÉC

eline de munck, de l’entreprise odette lunettes, a collaboré avec le cycliste tom boonen et materialise pour concevoir des lunettes de sport lifestyle écologiques, imprimées en 3d. elles se composent d’une poudre biologique fabriquée à base de l’huile de ricin, un arbre qui pousse dans les antilles. à la clé ? une réduction de moitié de l’empreinte co2 du processus de production par rapport à la production actuelle de lunettes par impression 3d. or ce processus est déjà plus écologique que la technique de fabrication traditionnelle. le processus de production classique génère, en effet, jusqu’à 70 % des déchets, ce que permet d’éviter l’impression 3d.

U

ENT

DE NOUVELLES LUNETTES ECOLOGIQUES A BASE DE GRAINES


Q EM

E EM NT•

O L O GI

U

ÉC

U

ENT ÉC

consommateurs des options durables qui tiennent compte de l’ensemble du cycle de vie des produits. En Europe, la collection est uniquement disponible dans les magasins GrandVision en France (GrandOptical, Solaris), en Allemagne (Apollo), aux Pays-Bas (Pearle Opticiens & Eye Wish Opticiens), en Belgique (Pearle Opticiens, GrandOptical), en Suède (Synoptik), en Finlande (Instrumentarium), au Danemark (Synoptik), en Norvège (Brilleland) et en Suisse (Visilab).

karün

KARÜN LANCE UNE COLLECTION QUI PRESERVE LA NATURE karün, une marque de lunettes durables de patagonie, présente son concept innovant en europe. pour la première collection de lunettes qui contribue à restaurer la nature, karün a collaboré avec l’actrice et écologiste shailene woodley. L’alliance entre Karün et GrandVision permet aux consommateurs européens d’accéder aux produits de cet acteur proactif dans le domaine de l’économie circulaire. À l’occasion de son arrivée en Europe, Karün a créé une collection exclusive destinée à mettre les consommateurs en contact avec leur propre nature. Connue pour ses rôles dans Big Little Lies, À la dérive, la série Divergente et Nos étoiles contraires, entre autres, Shailene Woodley milite aussi en faveur de l’environnement et représente une nouvelle génération qui prône le changement. Un changement qui accorde une place centrale à l’homme et à la nature, et où le geste se joint à la parole. « Nous avons une occasion unique de jeter les bases qui inciteront les jeunes générations et les entreprises à réfléchir à leur manière d’entreprendre », explique Woodley. « Cette collection prouve que la mode peut servir de moyen d’auto-expression, mais aussi nous permettre de cohabiter en harmonie avec la nature. » Exclusif Thomas Kimber, fondateur et CEO de Karün, ne cache pas son enthousiasme. « Les lunettes sont un excellent moyen d’inciter les gens à porter un regard différent sur le monde : un regard à travers lequel nous faisons tous partie de la nature. Cette collaboration est l’occasion de transmettre ce message dans le monde entier afin que davantage de gens puissent véhiculer la philosophie qu’ils prônent. » Ce partenariat répond aux préoccupations de la société en matière de durabilité et à la nécessité de proposer aux

56

eyeline

Changement positif GrandVision s’emploie inlassablement à engendrer un changement positif pour l’homme et la planète en créant un équilibre entre les objectifs de l’entreprise et l’impact écologique et social. « Cette démarche implique une chaîne d’approvisionnement basée sur l’équité et la transparence, mais aussi la réduction de l’impact climatique et le soutien des communautés locales qui ont besoin d’aide », souligne Darina Elencheva, Head of Corporate Social Responsibility chez GrandVision. « Nous considérons donc la collaboration avec Karün et Shailene Woodley comme un complément logique à notre portefeuille de marques de lunettes durables, et comme un excellent moyen d’accroître la contribution que nous apportons à la résolution des problèmes sociaux dans le monde. » Préservation de la nature Basée en Patagonie, Karün associe la conservation de la nature à l’émancipation des zones rurales via l’innovation au en matière de produits. La marque conçoit des lunettes de haute qualité selon une méthode innovante : en utilisant des matériaux récupérés, naturels et/ou responsables et en travaillant avec les collectivités locales de Patagonie afin de les aider à protéger leur environnement naturel et sauvage. Différents types de déchets, notamment des filets de pêche, des cordes et des métaux, sont collectés localement par des entrepreneurs ruraux avant d’être recyclés et transformés en lunettes (solaires) durables. La marque de lunettes aide la nature à se régénérer, réutilise les matériaux, les récupère pour les recycler à la fin de leur vie utile et permet aux entrepreneurs ruraux de protéger plus de 400 000 hectares de nature vierge en Patagonie. Le tout sur la base du Karün Conscious Development Model™. Ce modèle de restauration de la nature va au-delà de la durabilité, avec la régénération en ligne de mire. Concrètement ? En plus de restaurer la santé des écosystèmes naturels, ce modèle contribue à relancer l’économie des collectivités rurales locales. Le lancement a eu lieu l’année dernière. liens : www.karuneyewear.com, www.odettelunettes.com, www.eco-eyewear.com, www.dbyd-eyewear.com

OLOGI

Q


NIKE KIDS FLEXIBLES, LUDIQUES ET DURABLES

NIKE 5042_606

© 2022 NIKE, INC

sous la devise « see sport better™ », les lunettes signées nike vision sont le fruit du même processus que les autres produits nike : l’innovation et l’inspiration au service des athlètes. la collection de lunettes comprend des solaires lifestyle d’inspiration sportive et des montures correctrices pour adultes et enfants. toutes sont conçues pour l’athlète qui sommeille en chacun de nous. Nike Kids séduit les opticiens depuis de nombreuses années. Dotée de matériaux de qualité, de couleurs vives et, bien sûr, du logo Nike (le célèbre « swoosh ») sur les branches, la collection Teens de Nike a la cote auprès des jeunes intrépides, quel que soit leur âge. La collection Nike Vision printemps/été 2022, qui renferme des montures optiques pour enfants, mise sur les formes classiques et faciles à porter. Au programme : des couleurs vives et ludiques, des montures durables et légères, parées pour toutes les activités auxquelles on s’adonne sur un terrain ou dans une plaine de jeux. Nike 5042 Conçu pour durer, le modèle en acétate reste confortable du matin au soir. De

forme carrée, un classique, il se décline dans diverses associations de couleurs pop. Les deux branches sont estampillées du « swoosh » de Nike. Ce modèle est disponible en noir mat (001), gris foncé mat (034), obsidienne mat (411) et hibiscus mystique mat (660). Nike Flexon 4313 Cette monture optique flexible Nike Flexon à monture demi-cerclée est fabriquée dans le métal à mémoire de forme Flexon, gage d’un confort suprême. Elle est disponible en noir satiné (001), noir satiné/ rouge universitaire (006), gris acier satiné (070) et marine satiné (410). plus d’infos : www.marchon.com

ORTOPAD® MIX PREMIUM CACHES-ŒIL OCCLUSIFS

les caches-œil (patch) ortopad® sont fabriqués en fibre de bambou et un revêtement ultra doux 100% opaque. L’adhésif sans latex convient aux peaux sensibles grâce à un adhésif hypoallergénique sans solvant et se laisse retirer en douceur, même après une utilisation prolongée. Les 100 patchs ORTOPAD® Mix PREMIUM sont à choisir par l’enfant, par multiples de 10 pièces, dans un assortiment de 30 modèles différents. Tous les cachesœil sont disponibles en 3 tailles : Junior, Medium et Regular. plus d’infos : OPS Eyewear, +32 (0)3 293 51 16 www.eyewear.be, www.ortopad.be

eyeline

57


tijl van mierlo, rob rosenbrand et harry dickhoff

BAUSCH + LOMB BEYOND THE EXPECTED SUR LE NCC FAITES LE PLEIN D’IDÉES ET D’INSPIRATION À VOTRE AVANTAGE non pas un, mais deux nouveaux professional relations managers chez bausch + lomb : voilà comment les successeurs de rob rosenbrand, tijl van mierlo et harry dickhoff, ont été présentés l’an dernier. revenons avec eux sur cette année et jetons un coup d’œil sur le ncc. TEXTE Anneke Pastoor IMAGE Miranda Becker Hoff Pour Tijl, cette fonction est un rêve devenu réalité. « C’est le job de mes rêves. La première année a été mouvementée ; l’épreuve du feu, à un poste qui relève du défi. Je n’avais jamais vécu un lancement de lentille tel que celui de la Bausch + Lomb ULTRA® ONE DAY. Apprendre de manière créative avec notre nouvelle équipe, avec notre Marketing Manager Bas Voorzanger, et apporter notre touche ensemble. Le tout avec le soutien de notre Professional Relations Manager européen Richard Smith. Il nous encourage à nous appuyer sur nos points forts, c’est formidable ! » 58

eyeline

La désignation de deux Professional Relations Managers pour le Benelux s’est faite parallèlement à l’expansion de l’équipe PRM internationale. Harry : « Bausch + Lomb souligne ainsi l’importance de l’éducation et de l’inspiration dans son programme de support à la clientèle, dont l’Academy of Vision Care est un pilier. Nous avons déjà organisé beaucoup de choses dans ce domaine au cours de l’année écoulée, notamment des master classes, des tables rondes, des journées VIP et des formations sur place. Sans oublier les trois nouveaux épisodes de la Tafel van Vier en juin.


Avec la Tafel van Tijl. » Les nouveaux épisodes et les épisodes précédents, 12 au total, peuvent être visionnés à la demande et écoutés via un podcast ; c’était une idée de Tijl. « Mes étudiants adorent. Trois thèmes sont abordés avec un invité : le souhait (“wens” en néerlandais) Wens avec Carina Koppen, l’humain (“mens”) avec Imke Jacobs et la lentille (“lens”) avec Kees Broos. Le tout sous l’excellente direction d’Eef van der Worp et de sa fidèle assistante Byki Huntjens. La Tafel van Vier a été imaginée par Rob Rosenbrand, en collaboration avec Eef et LT Media. Un format avant-gardiste basé sur un talk-show inspirant qui était déjà en avance sur son temps il y a deux ans. » La première année a aussi été palpitante pour Harry. « Il est assez particulier que trois personnes de l’équipe managériale du Benelux soient également des spécialistes en lentilles de contact. C’est rassurant, car cela permet de faire le lien. Surtout quand il s’agit de transposer dans la pratique des éléments que la sphère corporate nous transmet en ce qui concerne le parcours client. Il est essentiel d’approfondir les choses lors d’un entretien avec le client. Inversez la perspective : ne vous concentrez pas sur les raisons de l’abandon des lentilles, mais demandez pourquoi les clients ont commencé à en porter à l’époque. Un nouveau produit comme la lentille ULTRA® ONE DAY de Bausch + Lomb peut apporter une solution à des expériences négatives antérieures, telles qu’une sensation de sécheresse oculaire. » La boucle est bouclée pour Rob, puisqu’il a commercialisé l’ULTRA® l’an dernier. Il a rencontré Tijl via le programme Future Opinion Leader et il le trouve excellent sur le plan didactique. « Il a le contact facile avec les clients et il explique très bien les USP ; une aisance qu’il doit notamment à son expérience de professeur à la haute école Odisee. L’énergie positive d’Harry suscite l’enthousiasme. Il est à même de réfléchir avec un client pour tout ce qui touche à la pratique quotidienne. C’est la combinaison parfaite et je prends plaisir à suivre ce que font Tijl et Harry. Nous avons encore des contacts réguliers et nous évoquons les initiatives mises en place

dans le cadre des relations avec les professionnels. Pendant toutes les années que j’ai passées ici, j’ai toujours aimé développer de nouveaux produits et mettre en place de nouvelles choses. Bausch + Lomb est résolument synonyme d’innovation. » Beyond the expected sur le NCC Le stand de Bausch + Lomb au NCC vaut vraiment le détour. Il présente d’une manière très originale la genèse de la lentille ULTRA® ONE DAY innovante de Bausch + Lomb. Tijl : « Vous découvrirez notre nouvelle lentille de contact en réalité virtuelle et recevrez un gadget amusant qui explique exactement le fonctionnement de la petite dernière de la famille ULTRA. La lentille est une sorte “d’usine” pour le film lacrymal, elle lui apporte des ingrédients essentiels qui l’enrichissent et stabilisent. » Harry : « Beyond the expected, aller au-delà des attentes, ce n’est pas se contenter d’aller au-delà de la vision. Un spécialiste en lentilles de contact est responsable à la fois de la santé oculaire, de la vision et du confort. Les circonstances extérieures, telles que l’air sec, les écrans, etc., nous poussent à continuer d’innover afin de faciliter l’accès à un produit qui n’est pas simplement ­efficace, mais qui est véritablement révolutionnaire. » Tijl montera pour la première fois sur la scène du NCC, où il donnera une présentation axée sur la communication pratique, avec Carola Vellekoop dans le rôle de l’animatrice. Harry coprésentera « Daily disposables : room to grow ». Nous nous réjouissons d’avance ! Harry : « L’esprit de corps est très présent au NCC. Les participants ont une occasion unique d’aller plus loin, des présentations génériques aux conférences sponsorisées. Il faut en profiter. » Tijl insiste sur l’importance d’y assister sans a priori. « Ne vous focalisez pas sur un seul sujet, mais penchez-vous sur tous les sujets qui vous interpellent. Vous n’apprendrez pas tout en deux jours, mais faites le plein d’idées et d’inspiration pour les mettre en pratique. »

« APRÈS ENVIRON DEUX MOIS D’ESSAI, MA CONCLUSION EST SANS APPEL : CETTE LENTILLE EST RÉELLEMENT CONFORTABLE. LA BAUSCH + LOMB ULTRA® ONE DAY EST UNE LENTILLE REMARQUABLE ! » JUDITH HARING, CONTACTLENSCENTRUM-WFG

eyeline

59


LES OPTICIENS PEUVENT COMMANDER

RAY-BAN AUTHENTIC DIRECTEMENT sébastien deboulle du magasin d’optique la lunetterie à messancy est un fervent partisan de ray-ban authentic d’essilor-luxottica. « un produit qui se vend tout seul. » ray-ban authentic représente une offre de lunettes complète : des montures et des verres conçus et fabriqués selon les normes de qualité les plus strictes. TEXTE Matthias Vanheerentals IMAGE Dieter Nijs Depuis 5 ans, les opticiens peuvent commander des lunettes (solaires) correctrices Ray-Ban directement à l’usine de la marque en Italie. Un service supplémentaire pour l’opticien, car les lunettes correctrices font partie intégrante du look de leurs clients.

Ray-Ban Authentic, c’est une sélection de plus de 1 400 combinaisons de verres et de montures. Des verres de lunettes non-teinté, des verres anti-lumière bleue, des solaires en tout genre, ou encore les verres photochromiques Transitions Light-Intelligent. Les possibilités sont infinies etchaque client est libre de créer une paire de lunette à son image. Sur le plan technique, les verres légers d’Essilor correspondent parfaitement à la forme et à la courbure de la monture Ray-Ban. L’accord parfait entre le style légendaire de Ray-Ban et l’expertise d’Essilor. La preuve que l’association d’Essilor et de Luxottica est une valeur ajoutée, aussi bien pour les consommateurs que pour les opticiens indépendants. Gravure préservée « Nous fabriquons les verres originaux avec correction », explique Inge Bussing d’EssilorLuxottica. « L’avantage vient du fait que vous recevez un produit original, où apparaît encore la gravure Ray-Ban qui atteste de l’authenticité du produit. Avant, l’opticien devait attirer l’attention du client sur le fait qu’il fallait retirer les verres pour obtenir des lunettes à sa vue. Le nom Ray-Ban et la gravure disparaissaient, souvent à la grande déception du client. Les verres de lunettes originaux sont désormais produits chez Ray-Ban, ce qui a le don de séduire le client. L’opticien reçoit des produits prêts à l’emploi. Nous prenons tout en charge. L’opticien ne doit pas tailler les verres lui-même. Nous encourageons donc les opticiens à faire au maximum appel à ce programme pour garantir l’utilisation de matériaux originaux et

60

eyeline


authentiques. Nous voulons livrer, en 5 à 6 jours et au départ du laboratoire italien de Ray-Ban, un produit complet comme s’il n’était muni d’aucune correction. La plateforme My.EssilorLuxottica garantit un processus de commande optimal. » La parole au client Parmi les magasins d’optique à s’être engagés dans le programme : La Lunetterie, à Messancy, en province de Luxembourg. Un client très apprécié d’EssilorLuxottica. Le magasin d’optique de Sébastien Deboulle est une entreprise familiale . Son grand-père a ouvert le magasin à Athus en 1946. Son père lui a succédé à Messancy. Quant à Sébastien, il a rejoint l’entreprise il y a 25 ans. D’après lui, le programme de verres de Ray-Ban présente une multitude d’avantages. « Nous l’utilisons depuis le début », explique Sébastien Deboulle. « Nous sommes ravis de pouvoir commander directement des lunettes solaires correctrices Ray-Ban. On reçoit un modèle RayBan authentique : une monture d’origine et des verres d’origine, estampillés du logo de la marque. Le gage d’une qualité supérieure. » Le gros avantage ? Moins de travail en atelier pour l’opticien. « Nous ne devons plus faire le montage nous-mêmes, ce qui représente un sérieux gain de temps », souligne Sébastien. « Nous n’avons à nous préoccuper de rien. Et Ray-Ban utilise bien sûr des techniques plus perfectionnées que les nôtres. Je suis seul au magasin, je dois donc organiser mon temps efficacement. Je constate que le niveau des opticiens baisse ; les stagiaires et les opticiens qui débutent ne sont plus capables de tout faire. Si Ray-Ban monte directement les bons verres sur la monture, le problème ne se pose plus. Les verres se commandent rapidement et sont livrés beaucoup plus vite que quand je dois les commander séparément. Nous avons beaucoup plus de temps pour exercer correctement notre métier. Le peu d’administration requis ne l’emporte pas sur les avantages. »

INFOTORIAL

En conclusion, Sébastien Deboulle est ravi de la collaboration. « Ray-Ban monte très bien les verres. Parfois même trop bien », plaisante-t-il. « Nous vendons beaucoup plus de lunettes RayBan qu’avant et avons beaucoup plus de best-sellers en stock. C’est une bonne chose que la collection se soit considérablement étoffée. Je peux me concentrer davantage sur Ray-Ban. C’est une gamme de qualité à un prix correct. Sans conteste l’une de nos marques les plus populaires. » pour plus d’infos : contactez Inge Bussing ou votre conseiller commercial Optique Essilor ou De Ceunynck

eyeline

61


NOUVEAU !

NVDL Fashion Lab nelleke van der linde est la cheville ouvrière de nvdl eyewear, une entreprise propriétaire de plusieurs agences dans le benelux, notamment dita eyewear, dita lancier, dita epiluxury, thom browne et anydi nl. « je suis chaque fois partie de rien pour créer des marques à succès », confie nelleke. « Thom Browne retournera malheureusement chez le fabricant lui-même ce mois-ci, après avoir collaboré près de onze ans avec Dita Eyewear », explique Nelleke. « Andy Wolf a également appartenu pendant 12 ans et demi à l’entreprise NVDL Eyewear, avant d’être repris par Andy Wolf, qui souhaitait tout prendre en charge directement depuis l’Autriche, avec un représentant. Afin de mettre davantage l’accent sur la mode, de travailler davantage en ligne et de proposer une offre complète, j’ai imaginé un nouveau concept qui sera géré par une société distincte, NVDLfashionlab. Cette société regroupe toutes les marques de Retrosuperfuture, notamment Marni, Agent Provocateir et ‘8000’ Otto Mille, ainsi que diverses collaborations avec des marques de sport branchées comme SaintWoods. Sans oublier AndyWarhol colab. Nous avons également une nouvelle marque sicilienne très innovante, Ophy Eyewear, et une ligne japonaise d’accessoires de luxe : Diffuser Tokyo, qui propose des articles de maroquinerie pour montures masculines. Au cours de ma carrière dans le secteur de l’optique, j’ai suivi une formation de styliste chez Artemis Amsterdam. On y apprend tout ce qui touche au stylisme : mode, photo, conception et concept, mais aussi prévision. Vous apprenez à réfléchir à six ans. » Le bon feeling « Je me base sur mes connaissances et mon expérience dans le secteur de l’optique ainsi que sur mon instinct pour choisir de travailler ou non avec une marque. C’est comme ça que j’ai découvert et développé plusieurs marques. Chez NVDLfashionlab, nous brassons large afin de répartir les risques. Je suis visionnaire et j’essaie toujours de penser à l’avenir ; la 62

eyeline

mode, c’est ce qui arrive, pas ce qui existe déjà. J’ai été bien inspirée quand j’ai décidé de travailler avec Retrosuperfuture. On m’avait déjà contactée dans le passé, mais je n’en ressentais alors pas le besoin. J’ai soudain senti que c’était le bon moment et j’ai entrevu diverses possibilités, avant même de savoir qu’Andy Wolf allait nous quitter. Avec le recul, je me rends compte que le timing était parfait. Je me dis depuis au moins 20 ans que la manière de travailler au niveau des achats dans le secteur de l’optique est obsolète. Les achats professionnels se font en dehors des heures d’ouverture des magasins dans les salons, dans un showroom ou dans un endroit calme. Les achats en magasin ne fonctionnent pas très bien. Les opticiens dépensent beaucoup d’argent pour les achats et les considèrent souvent comme une charge. Il faut donc y prêter une plus grande attention et il est préférable de s’en remettre à un bon représentant qui connaît les collections et les délais de livraison et qui est à même de tout régler pour son client. Les tournées en voiture sont également une perte de temps. Nous devons vraiment commencer à travailler autrement ensemble afin de soulager les opticiens et de mettre à leur disposition une jolie collection en magasin. Chez NVDLfashionlab, nous offrons toutes les possibilités d’achat professionnel, en ligne et en showroom. Les opticiens peuvent également nous demander de composer leur collection. Nous proposons aussi des packs par marque, à commander en ligne en une seule fois. Nous allons, en outre, proposer des services supplémentaires (payants), notamment des séances photo pour les magasins et une aide pour les médias sociaux. » plus d’infos : www.NVDLfashionlab.com


Le retour des opticiens aux

ESSILORLUXOTTICA DAYS les essilorluxottica days se sont tenus mi-mai à zaventem, près de bruxelles. les organisateurs dressent un bilan satisfaisant au regard du nombre de participants. du côté du programme, essilor a presenté de nombreuses innovations, notamment stellest(tm), le nouveau verre destiné à ralentir la progression de la myopie chez les enfants. luxottica a mis en avant la tendance des montures en acétate. ce fut le premier salon où nous avons eu la chance de voir réuni essilor et luxottica et ce, depuis le début de leur collaboration en 2017. Karl De Witte directeur général d’Essilor se dit ravi de l’affluence : « C’était le premier salon post-coronavirus. Il a attiré des opticiens des quatre coins du pays. Nous nous sommes positionnés en tant que nouveau groupe : c’est une bonne chose que le public soit venu voir ce que le groupe avait à offrir. » Le salon a fait découvrir une multitude d’innovations aux opticiens. Essilor a lancé Essilor Stellest™, une nouvelle génération de verres à supprimer destinés au contrôle de la myopie. « La moitié de la population sera myope à l’horizon 2050. D’ici là, 10 % de la population sera exposée à un risque de troubles ophtalmologiques et de limitation, voire de perte de vision en raison d’une forte myopie », explique Frank Burssens, Product Manager & Manager Visual Health Department. « Nos nouveaux verres à supprimer visent à ralentir la croissance de l’œil. Nous constatons un vif intérêt de la part des opticiens et des ophtalmologues » . Recommandations numériques Le salon a également mis en avant le programme de formation en ligne Leonardo, qui assure la formation des opticiens quant à tout ce qui touche aux montures et aux verres. « Nous leur donnons les outils dont ils ont besoin pour que les consommateurs les voient comme des ambassadeurs de la marque en question », précise Simon Rubin de Luxottica. « Le storytelling nous permet de nous démarquer et d’apporter une valeur ajoutée aux lunettes » . Des innovations destinées aux consommateurs ont également été présentées. Parmi elles : Essilor Companion(TM), l’application qui propose des recommandations de verres adaptées aux besoins du client. Montures en acétate Luxottica a présenté une foule de nouvelles montures et de collections inédites. « Alors que le métal avait la cote auparavant, l’acétate gagne de plus en plus de terrain », observe Simon Rubin de Luxottica. Le groupe EssilorLuxottica entend renforcer le lien avec l’opticien indépendant. « Nous avons présenté les nouvelles montures et les nouveaux verres avec lesquels nous soutenons les opticiens indépendants », explique Karl De Witte. « Ils jouent un rôle important sur le marché et peuvent se positionner grâce à certaines innovations. De nombreux consommateurs y trouvent une réponse à leur besoin » . plus d’infos : https://login.essilor-pro.com/ my.essilorluxottica.com

eyeline

63


ALCON VA ENC RE VOUS SURPRENDRE…

ALCON LANCE UNE FOIS DE PLUS UNE INNOVATION QUE VOUS N’ATTENDIEZ PAS !

Pour les indications, contre-indications et avertissements, veuillez vous référer au mode d’emploi du produit concerné. Les lentilles de contact sont des dispositifs médicaux. ©2022 Alcon Inc. BNLX-T3A-2200011 – 05/2022


FAISONS LE POINT

LES CARACTÉRISTIQUES DE LA SURFACE DES LENTILLES DE CONTACT ET LE CONFORT bien qu’il semble facile pour un porteur de lentilles de contact de dire que ses lentilles sont inconfortables, les cliniciens et les scientifiques peinent toujours à identifier la cause de cet inconfort, qui peut aller d’une simple gêne à l’impossibilité de continuer à porter les lentilles1. TEXTE Bob Tucker, John Pruitt et Greg Sawyer COMPTE RENDU Riens Gort

INFOTORIAL

Plusieurs facteurs peuvent jouer un rôle : des caractéristiques de la lentille de contact aux facteurs environnementaux qui interviennent pendant le port. Les liquides pour lentilles de contact peuvent interagir avec la lentille. Les interactions ultérieures entre la lentille et la surface des yeux peuvent, à leur tour, influencer le confort2,3. D’après la littérature, le frottement réduit le confort, ce qui suggère que le coefficient de friction et la durée du mouvement ainsi que le frottement de la lentille sur l’œil qui en résulte peuvent avoir un impact négatif sur le confort. Autrement dit : plus on porte une lentille de contact longtemps, plus le risque d’inconfort est élevé. La pratique clinique n’a toutefois pas démontré que le remplacement d’une lentille par une neuve améliorait le confort16. On peut donc supposer que le conditionnement de la surface oculaire pendant le port de lentilles de contact constitue une cause plus probable d’inconfort à des niveaux presque physiologiques. Frottement Il est difficile de comparer le paramètre « frottement » de différentes marques de lentilles. Même en laboratoire, le coefficient de friction dépend de nombreux facteurs, notamment l’environnement de la solution, la géométrie de la surface de l’œil, la pression exercée, le conditionnement de la surface, la température et la rugosité superficielle. Cinq matériaux de lentilles de contact journalières ont été comparés à l’aide d’un biotribomètre : trois étaient des matériaux standard pour lentilles de contact en vrac et deux présentaient une surface revêtue de couches de gel souples à forte teneur en eau. Les lentilles de contact munies de gel ont présenté une réduction statistiquement significative des dommages et des traumatismes subis par les cellules épithéliales en

cas de glissement direct sur l’œil. Ces résultats concordent avec les résultats cliniques et suggèrent que cette approche peut être appliquée avant que des essais cliniques de longue durée et souvent coûteux soient entamés. Shear stress La conception d’expériences permettant de reproduire les conditions physiologiques d’une lentille de contact sur l’œil relève du défi. Elle nécessite d’accorder une attention particulière à des facteurs tels que la pression de contact entre la surface de la lentille et une couche uniforme de cellules épithéliales. L’œil est presque constamment en mouvement quand nous sommes éveillés. Des expériences ont été créées pour effectuer un millier de cycles de glissement répété d’une lentille sur l’œil afin d’étudier l’évolution des dommages. Les cellules forment l’épithélium, sur lequel la pression de contact et les forces de frottement interagissent avec la surface. La répartition de ces forces de frottement constitue la « contrainte de cisaillement » (« shear stress » en anglais). La contrainte de cisaillement a été identifiée comme une source de perturbation cellulaire pour les cellules épithéliales de la cornée17. En cas de glissement répété des lentilles, cette contrainte de cisaillement entraîne la libération et l’accumulation de signaux intracellulaires (notamment les cytokines), ce qui peut expliquer la perception d’une gêne persistante malgré le remplacement des lentilles. Il a été démontré que la contrainte de cisaillement était un indicateur biologique clair de la détérioration des cellules épithéliales17, dont l’impact sur l’œil peut être particulièrement important pour le confort de port des lentilles de

eyeline

65


FAISONS LE POINT

contact. Les lentilles standard sans couche de gel en surface créent plus de contraintes de cisaillement et endommagent donc davantage les cellules épithéliales de la cornée ; dommages qui augmentent, en outre, avec le temps. Résultat : un risque accru d’inconfort en fin de journée. À l’inverse, les lentilles de contact revêtues de couches de gel à forte teneur en eau exercent une pression cornéenne beaucoup plus faible, vu leur teneur en eau et la taille des pores. À la clé ? Une contrainte de cisaillement moindre, qui se traduit par un confort élevé en fin de journée. La douceur de la surface d’une lentille de contact n’est pas nécessairement liée au module d’élasticité volumique publié. Pour tester cette hypothèse, deux lentilles de contact journalières en silicone hydrogel dotées de couches de gel souples en surface [delefilcon A (Dailies Total 1) et verofilcon A (Precision 1)] ont été comparées à trois autres lentilles de contact journalières en silicone sans gel de surface souple (surfaces intrinsèquement mouillables). La teneur en eau plus élevée des lentilles munies de couches de gel donne un module d’élasticité et une rigidité plus faibles en surface, un coefficient de friction inférieur et, à force appliquée égale, une activation réduite de la libération de cytokines nocives. Méthodes Des expériences de contact direct entre la surface de lentilles de contact journalières disponibles dans le commerce et une couche de cellules épithéliales cornéennes humaines immortalisées ont été réalisées à l’aide du biotribomètre avec microscopie optique in situ. L’ensemble de lentilles testées comprenait deux lentilles dotées d’une couche superficielle externe à forte teneur en eau (delefilcon A et verofilcon A) et trois autres lentilles de contact courantes, une en hydrogel (etafilcon A) et deux en silicone hydrogel (stenfilcon A et somofilcon A). Résultats et discussions Les mesures des dommages cellulaires après 1 000 cycles de mouvement et le frottement correspondant pour un seul échantillon représentatif ont été classées pour les différentes lentilles sur la base de la densité moyenne des dommages cellulaires. Le modèle utilisé a permis de distinguer les lentilles sans couche de gel à forte teneur en eau (somofilcon A, stenfilcon A et etafilcon A) avec un degré élevé de pertinence statistique. Les deux lentilles dotées de couches de gel en surface (verofilcon A et delefilcon A) ont présenté moins d’un dixième des dommages cellulaires observés avec les lentilles sans couche de gel en surface. La valeur moyenne pour les lentilles avec revêtement de surface ne s’est pas avérée statistiquement différente et la moyenne des dommages cellulaires mesurés après 1 000 cycles se situait dans la variance des dommages cellulaires de base. Avec les lentilles dont la surface est recouverte d’un gel à forte teneur en eau afin de réduire la pression de contact, le coefficient de friction et la contrainte de cisaillement, on a observé une réduction des dommages sur les modèles

66

eyeline

de cellules épithéliales oculaires in vitro. Les systèmes de modèles cellulaires biotribologiques ont révélé à plusieurs reprises que la contrainte de cisaillement favorisait la production de cytokines pro-inflammatoires, les dommages cellulaires et l’apoptose. Ces résultats concordent avec la symptomatologie de la sécheresse oculaire et suggèrent que les mécanismes sous-jacents de l’inconfort de contact peuvent être une conséquence de la contrainte de cisaillement engendrée par les lentilles de contact et des réponses cellulaires à cette contrainte. Les résultats des études cliniques vont dans le sens de cette hypothèse. Par exemple, par rapport à d’autres lentilles journalières, les lentilles en delefilcon A s’accompagnent souvent d’un meilleur confort et d’une moindre sensation de sécheresse21-24. Les patients présentant une sécheresse symptomatique en fin de journée font également état d’un confort accru avec le delefilcon A par rapport à d’autres lentilles journalières en silicone hydrogel25. Des lentilles en verofilcon A récemment lancées, qui présentent également une couche de gel de surface à forte teneur en eau, ont également donné de bons résultats cliniques. Conclusion Le développement de lentilles munies de couches de gel de surface plus souples et à forte teneur en eau entraîne une réduction significative des dommages in vitro causés aux cellules épithéliales par la contrainte de cisaillement générée pendant le mouvement. Les lentilles de contact ont affiché un confort supérieur lors de tests cliniques. Cette technique in vitro peut aider les scientifiques à mesurer l’interaction lentille-cellule avant que des tests cliniques complets soient nécessaires. source : optician du 6 novembre 2020 références : 1 Jones, L et al. The TFOS International Workshop on Contact Lens Discomfort: Report of the Contact Lens Materials, Design, and Care Subcommittee. Invest Ophthalmol Vis Sci 54, TFOS37-70 (2013). 2 Berntsen, D A et al. Subjective comfort and physiology with modern contact lens care products. Optom Vis Sci. (2016). 3 Vidal-Rohr, M, Wolffsohn, J S, Davies, L N & Cerviño, A. Effect of contact lens surface properties on comfort, tear stability and ocular physiology. Contact Lens Anterior Eye (2018). 16 Papas, E B et al. Consequences of wear interruption for discomfort with contact lenses. Optom Vis Sci 91, 24–31 (2014). 17 Pitenis, A A et al. Corneal cell friction: Survival, lubricity, tear films, and mucin production over extended duration in vitro studies. Biotribology (2017). 21 Insua Pereira, E & Lira, M. Comfort, Ocular Dryness, and Equilibrium Water Content Changes of Daily Disposable Contact Lenses. Eye Contact Lens 44, (2018). 22 Bauman, E, Nick, J, Maissa, C A & Warren, K. Evidence for Benefits of a Water Gradient Spherical and Multifocal Lens (delefilcon A) for Contact Lens Wearers with Symptoms of Dryness. CLAE 42, e15–e16 (2019). 23 Michaud, L & Forcier, P. Comparing two different daily disposable lenses for im-proving discomfort related to contact lens wear. Contact Lens Anterior Eye (2016). 24 Pérez-Gómez, I & Giles, T. European survey of contact lens wearers and eye care professionals on satisfaction with a new water gradient daily disposable contact lens. Clin. Optom. (2014). 25 Varikooty, J et al. Comfort Response of Three Silicone Hydrogel Daily Disposable Contact Lenses. Optom. Vis. Sci. 90, 945–953 (2013). 26 Cumming, S. Clinical Assessment of a New Silicone Hydrogel Daily Disposable and a HEMA-Based Daily Disposable Lens. in American Academy of Optometry (AAO) annual meeting Poster #59 (2019).


association professionnelle des opticiens et optométristes de belgique Nous promouvons les intérêts de la profession d’opticien-optométriste dans tous ses aspects.

L’APOOB & MOI

parce que le succès de notre association professionnelle repose sur l’engagement de ses membres, nous aimons mettre l’un d’entre eux à l’honneur dans chaque édition. dans cette édition, nous vous présentons david rozental, opticien-optométriste dans le quartier européen de bruxelles.

C’est génial de travailler ensemble sur des projets Pertinence de l’association David: « Pour moi, la force de l’APOOB, c’est que l’association se bat pour que notre métier soit reconnu à sa juste valeur. Elle n’hésite pas à dialoguer avec toutes les instances gou-

vernementales, les établissements d’enseignement, les autres associations professionnelles, ... pour défendre nos intérêts et donner à notre profession la reconnaissance et la base scientifique qu’elle mérite. » L’intérêt du patient David: « Afin de mieux servir le patient, une approche globale avec toutes les expertises autour de la table est souhaitable. C’est pourquoi, nous essayons de travailler en partenariat avec d’autres prestataires de soins. L’APOOB essaie de nous aider en travaillant sur la reconnaissance de notre métier mais aussi en organisant une formation continue. » Soutien pour des projets David: « Nous pouvons aussi compter sur l’APOOB pour nous soutenir dans nos propres projets. Par exemple, j’essaie d’établir des contacts avec des optométristes ukrainiens afin qu’ils puissent travailler dans les magasins d’optique à Bruxelles, où nos clients parlent souvent l’anglais. C’est enrichissant de pouvoir discuter des possibilités avec l’APOOB et de travailler ensemble sur des projets. »

david rozental

DAVID ROZENTAL • Membre APOOB depuis 15 ans • Magasin d’optique dans le quartier européen

eyeline

67


Lunettes pour l’éclipse solaire Le 25 octobre 2022, une éclipse partielle sera visible dans notre pays. À 11h09, heure locale, nous observerons le premier contact entre le soleil et la lune. À 12h04, nous assisterons à l’éclipse maximale : depuis Anvers, environ 31 % du diamètre du soleil sera couvert. Comme l’année dernière, l’APOOB collaborera à nouveau avec Urania pour souligner l’importance des lunettes éclipse. Les membres de l’APOOB auront également la possibilité d’acheter des lunettes éclipse à un prix réduit. Du matériel de promotion sera également disponible. De plus amples informations suivront.

A noter dans votre agenda: La Semaine de la Vision 2022 Cette année nous organisons à nouveau la Semaine de la Vision du samedi 8 au samedi 15 octobre inclus. Au cours de cet événement, nous souhaitons sensibiliser le grand public en offrant la possibilité d’effectuer un

examen de vue chez l’un des opticiens-optométristes participants. La participation à la Semaine de la Vision est gratuite pour les membres de l’APOOB. De plus amples informations suivront.

Diminution de seuil pour lentilles de contact Par analogie avec la diminution du seuil pour les verres de lunettes, l’INAMI diminue désormais également le seuil de remboursement des lentilles de contact du 1er groupe cible de la nomenclature de 8,25 à 7,75. La correction des verres de lunettes détermine encore

68

toujours le remboursement. Cette diminution de seuil pour lentilles de contact s’appliquera à partir du 1er juillet 2022. Plus d’infos: l’Arrêté Royal est consultable dans l’espace membre sur le site apoob.be

→V ous souhaitez devenir membre ?

APOOB

L’APOOB continue à accueillir de nouveaux membres. Si vous aussi vous souhaitez devenir membre et rester au courant de tout ce qui bouge autour de la profession, inscrivez-vous au:

✔ Association Professionnelle des Opticiens

www.apoob.be/fr/devenir-membre

✔ rédaction : Viviane De Vries, Liesbeth Nizet

eyeline

et ­Optométristes de Belgique

✔ devenir membre coûte 395 € par an (hors TVA) ✔ devenez membre et inscrivez-vous via : www.apoob.be/fr/devenir-membre


UNE TOUCHE DE LUXE SIGNÉE

WSB DESIGN

INFOTORIAL

michel et line, les propriétaires, gèrent deux magasins voisins à bruxelles : churchill optique et winston optique (cadre un peu plus jeune). sur les recommandations de différents acteurs du secteur, ils ont fait appel à rick blankenstijn de wsb design. Le premier entretien a directement clarifié les choses : « Nous étions en présence d’un magasin très fréquenté qui accueillait de nombreux clients sur une surface limitée. J’ai également découvert une jolie collection de lunettes dont peu d’opticiens peuvent se targuer. La mission de WSB Design était claire : concevoir un magasin au cachet opulent. Luxueux, mais pas trop. De discrètes notes d’artisanat au niveau des couleurs, des détails en laiton, un camaïeu de bleu ciel, une beauté naturelle et des matériaux souples. » plus d’infos : www.wsbdesign.com

eyeline

69


ZEISS VISION CARE PRÉSENTE QUATRE INNOVATIONS LORS DE L’ÉVÉNEMENT MYZEISS

tomas de witte, national manager

NOUS AVONS LE PLAISIR DE VOUS PRÉSENTER GRANDE NOUVELLE

zeiss vision care a dévoilé pas moins de quatre produits innovants à ses clients belges. l’évènement se tenait dans le cadre prestigieux du musée autoworld à bruxelles. « quel plaisir de pouvoir accueillir plus de 600 clients à une soirée d’information après plus de deux ans et demi d’attente », confie tomas de witte, national manager de zeiss vision care. « nous faisions notre retour, mais nous avions aussi, et surtout, de grandes nouvelles à annoncer. nous sommes heureux de présenter quatre nouveaux produits et une nouvelle plateforme à nos clients. des produits adaptés aux besoins des consommateurs et des services calqués sur les besoins de l’opticien. les innovations marquantes restent en tête de nos priorités. c’est le seul moyen de continuer à faire la différence pour nos partenaires. » TEXTE Dave Cuypers IMAGE Bart Heleven 70

eyeline


Remplacement de ZEISS LotuTec par ZEISS DuraVision Chrome ZEISS DuraVision Chrome présente la même qualité exceptionnelle que ZEISS DuraVision Platinum, mais émet un subtil reflet résiduel vert. La technologie de bombardement ionique garantit la compression des différentes couches du traitement. À la clé ? Un verre trois fois plus résistant aux rayures. ZEISS DuraVision Chrome comprend un traitement UV sur la face arrière. Associé au matériau ZEISS UVProtect, il garantit une protection UV totale jusqu’à 400 nm, y compris sur les verres transparents. Qui plus est, ce revêtement résistant à la saleté, à l’eau et aux dépôts graisseux se nettoie facilement. Remplacement du traitement ZEISS BlueProtect par le matériau ZEISS BlueGuard Chez ZEISS, l’atténuation de la lumière bleue à haute énergie visible (HEV) ne se fait plus par réflexion grâce au traitement BlueProtect, mais bien par absorption grâce au matériau ZEISS BlueGard. Résultat : une réflexion 50 % inférieure, ce qui réduit le reflet bleu-violet désagréable au strict minimum. Outre cet avantage esthétique indéniable, ZEISS BlueGuard assure également une meilleure protection : en plus d’offrir une protection UV totale (systématique chez ZEISS), le matériau bloque 40 % du spectre HEV jusqu’à 455 nm.

pieter decock, product manager & lens trainer

Remplacement de ZEISS PhotoFusion par ZEISS Photo­Fusion X Ces verres photochromiques s’obscurcissent et redeviennent clairs à une vitesse incroyable. Ce tout nouveau système photocinétique primé affiche des vitesses de transition révolutionnaires : les verres s’obscurcissent jusqu’à 60 % plus rapidement et redeviennent clairs jusqu’à 2,5 fois plus vite qu’avant. ZEISS PhotoFusion X est d’office doté du matériau ZEISS BlueGuard qui bloque jusqu’à 50 % de la lumière bleue à haute énergie visible en intérieur et jusqu’à 94 % en extérieur. Remplacement des verres ZEISS asphériques de stock par les verres ZEISS ClearView de stock Avec pas moins de 700 points d’optimisation répartis sur 4 quadrants, ZEISS ClearView constitue la première gamme Freeform de stock au monde. Ces verres de stock garantissent le plus haut niveau d’optimisation possible quand la position de port du client n’est pas connue. Ils offrent, en outre, des zones de vision nette en moyenne 3 fois plus grandes. Encore plus minces et plus plats que les verres asphériques standard, ils assurent une protection UV totale, comme tous les verres ZEISS.

INFOTORIAL

plus d’infos : www.zeiss.com ZEISS a accueilli ses clients belges dans le décor unique du musée Autoworld à Bruxelles. À l’issue de la présentation des nouveaux produits, les nombreux partenaires de ZEISS se sont retrouvés pour un moment d’échange au beau milieu d’ancêtres uniques. Les participants étaient unanimes : « Nous sommes ravis de nous revoir », a déclaré un opticien. « J’attends beaucoup des nouvelles innovations », a confié un autre. « ZEISS nous a habitués aux produits de haute technologie. C’est l’une des raisons pour lesquelles j’aime travailler avec la marque. Et les partenaires bénéficient du même accueil de haut vol. »

eyeline

71


COOPERVISION ÉTEND SON INITIATIVE ENVIRONNEMENTALE coopervision s’engage activement en faveur d’un monde plus durable et entend sensibiliser constamment les consommateurs à l’importance de cette démarche. une démarche dont la production neutre en plastique est l’un des fers de lance. l’initiative de coopervision en matière de neutralité plastique a été étendue à d’autres pays d’europe et d’amérique latine, et sera bientôt lancée dans certains pays asiatiques. CooperVision est le premier fabricant du monde à avoir produit, l’an dernier, des lentilles de contact neutres en plastique. Pour ce faire, CooperVision finance la collecte, le traitement et la réutilisation par Plastic Bank de déchets plastiques équivalant au poids du plastique présent dans les lentilles journalières et les emballages produits en Amérique du Nord et en Europe. Avec l’extension du programme, l’entreprise espère éviter que l’équivalent de 90 millions de bouteilles en plastique finisse dans les océans de la planète en 2022.

Vaste portée dans le Benelux Plus tôt dans l’année, CooperVision avait déployé une campagne exceptionnelle avec six influenceurs ayant des followers dans tout le Benelux. Ils avaient publié, pendant deux mois, des posts Instagram sur leurs expériences avec les lentilles journalières de CooperVision et leur neutralité plastique. La marque ambitionnait de toucher quelque 470 000 consommateurs âgés de 16 à 36 ans. La campagne s’est déroulée du 18 mars à la fin du mois d’avril. Les posts des six influenceurs se concentraient principalement sur trois journées placées sous le signe de la durabilité et de l’écologie : la Journée mondiale du recyclage (18 mars), l’Earth Hour (26 mars) et la Journée mondiale de la Terre (22 avril). Les résultats de la campagne sont désormais connus. Verdict ? Elle a touché plus de consommateurs que prévu. Elle n’a pas permis d’atteindre 470 000 personnes, comme calculé au départ, mais 580 000 consommateurs dans le Benelux ! Le pourcentage d’engagement était, lui aussi, deux fois plus élevé qu’espéré. La forte implication du public montre une fois de plus l’importance que les consommateurs accordent à la neutralité plastique, et à l’environnement en général. Voilà un bon moyen d’aborder le sujet des lentilles journalières avec les consommateurs.

INFLUENCEUR BELGE : LIESELOT DE SMET

« Je porte des lentilles depuis des années et bien que je me soucie de la durabilité, je ne m’étais jamais penchée sur la question de la neutralité plastique. Je pense qu’il en va de même pour de nombreux porteurs de lentilles. On ne peut pas s’en passer, les lentilles font partie du quotidien et il s’installe une certaine routine qui fait qu’on n’y prête plus attention. Sensibiliser le public, c’est se rapprocher un peu plus d’un monde plus durable, car chaque petit pas représente une victoire importante. »

72

eyeline


O L O GI

Q

U

ÉC

OL OGI

Q

eyeline

73

ÉC

faire une différence significative et mesurable, en partenariat avec les professionnels et les porteurs de soins oculaires. Il suffit de prescrire et de porter nos lentilles neutres en plastique pour faire la différence. Grâce à notre tableau de bord, chacun peut voir l’impact de ces contributions. Il affiche la quantité de plastique voué à finir dans l’océan que nous avons récupérée jusqu’à présent, de même que les communautés locales que nous avons soutenues », a déclaré Simon Seshadri, vice-président senior du marketing mondial chez CooperVision.

U

EM

ENT

ENT

EM

Une différence mesurable Depuis quelques semaines, les professionnels des soins oculaires et les porteurs de lentilles de contact peuvent découvrir l’impact collectif du programme (fruit de leur partenariat avec CooperVision) sur un nouveau Plastic Neutrality Dashboard, un tableau de bord qui fournit des mises à jour sur la quantité de déchets plastiques collectés en collaboration avec Plastic Bank®. Ce nouvel outil de calcul permet aux consommateurs de voir la quantité de plastique qui, grâce à eux, ne polluera pas les océans. « Pour CooperVision, la neutralité plastique consiste à


Soutien aux communautés côtières En plus d’avoir un impact positif sur l’environnement, l’initiative de neutralité plastique de CooperVision permet aux ramasseurs de Plastic Bank, qui appartiennent à près de 200 communautés côtières, de nettoyer leurs villes et villages tout en étant rémunérés afin de fournir à leurs familles des produits de première nécessité : nourriture, combustible de cuisson, frais de scolarité et assurance maladie. Le tableau de bord comprend également une carte interactive des communautés que l’entreprise a aidées jusqu’à présent. En tant que fabricant de lentilles de contact de premier plan, CooperVision s’engage à réduire son empreinte environnementale, et ces efforts vont au-delà de la neutralité plastique. L’entreprise a déjà fait ses preuves en matière de production et d’opérations durables, en se concentrant sur les domaines dans lesquels elle peut avoir le plus grand impact.

74

eyeline

CooperVision a mis au point des processus de production sans précédent, ce qui a conduit à des efforts de conservation primés à Porto Rico ainsi qu’à de prestigieuses certifications en matière de développement durable à Porto Rico, au Costa Rica, en Espagne et au Royaume-Uni. PLUS D’INFOS : www.coopervision.com www.plasticbank.com https://plastic-neutral.coopervision.com/fr

NCC

Vous souhaitez en savoir plus sur les lentilles neutres en plastique ou la manière dont elles peuvent soutenir la croissance de votre activité ? Passez voir ­CooperVision sur son stand au NCC.


U A E V NOU

Commandez dès maintenant ORTOPAD® Mix PREMIUM, par boîte de 100 patchs à choisir par l‘enfant, par multiples de 10 pièces, dans un assortiment de 30 modèles différents. Disponible en trois tailles : Junior, Medium et Regular x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

Commandez à partir d’aujourd’hui par notre boutique en ligne sur notre site www.eyewear.be Pour plus d’informations, veuillez nous contacter par mail à sales@eyewear.be ou par téléphone +32 (0)3 293 51 16

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

x 10 st uks

A70183-FR/A1/05-2022

PREMIUM est synonyme pour plus de confort, un grand choix de motifs colorés et trendy, ce qui motive l’enfant à utiliser le patch oculaire. • 100 % opaque et respirant • Hypoallergénique et doux pour la peau • Durable et écologique


west optic by shop design


Shop Design

SHOP DESIGN EN MET PLEI N L A VU E AUX C LI ENTS DE WEST OPTIC après deux brillantes collaborations, max heitz de west optic (anderlecht) a refait appel à serge vandeven de shop design. retour sur des rénovations aussi spectaculaires qu’ambitieuses, menées de main de maître. Max Heitz considère ce projet comme « sa plus belle carte de visite et sa plus belle réussite ». Un projet pour le moins ambitieux sur le plan technique : il fallait fusionner la cellule de son magasin de 90 m2 avec la cellule voisine. Le Westland Shopping a accordé un mois et soumis un cahier des charges très précis à Serge et l’équipe de Shop Design. Démolition du mur mitoyen, suppression du faux plafond, nouveau système de climatisation, nouvelle façade… défi relevé pour Serge ! Tous les éléments sont réunis pour le bien-être des clients : design scandinave, espaces dédiés aux nouveaux services, matériaux chaleureux, plantes…

Agencement de magasins Winkelinrichting Du concept à la réalisation

van ontwerp tot uitvoering

L’entreprise familiale cinquantenaire assure que les retours n’ont jamais été aussi positifs que depuis cette rénovation. Cette nouvelle image plus moderne a même fait grimper la fréquentation de 40 à 50 %. Plus que satisfait, Max n’hésitera pas une seconde à confier ses prochains projets aux mains expertes de Shop Design ! plus d’ infos : www.shopdesign.be

C'est avec plaisir que nous vous conseillerons sans engagement

Kasteellaan 487 - 9000 Gent INFOTORIAL

info@shopdesign.be +32 475 85 70 85

www.shopdesign.be


SÉMINAIRE COOPERVISION ET COOPERVISION SPECIALTY EYECARE

SPÉCIALISEZ-VOUS ! de gand à luxembourg, en passant par hasselt et nivelles : coopervision et coopervision specialty eyecare ont récemment sillonné notre pays pour proposer leur séminaire. les entreprises ont même traversé la frontière afin de toucher un maximum d’opticiens, d’optométristes et de spécialistes en lentilles de contact. le message du séminaire était clair : il suffit de miser sur les bons produits, la bonne approche et les bons soins oculaires pour fidéliser les clients de 7 à 77 ans. ou plutôt dès 6 ans, quand des parents viennent vous voir avec un enfant myope. TEXTE Marie-Catrien van Deijck IMAGE Dieter Nijs

Les présentateurs du séminaire ont pris l’exemple d’une cliente imaginaire, Julie, pour décrire la manière dont CooperVision et CooperVision SEC lui garantissent des produits et des soins oculaires adaptés tout au long de sa vie. Les explications de Rita Heymans et Serge Moreels, Business Development Managers de CooperVision : « Il s’agit d’attirer de nouveaux porteurs, de les fidéliser et de les soutenir à vie. Du côté des «points délicats», nous constatons encore que sur dix nouvelles adaptations, 56 % seulement débouchent sur un premier achat. Parmi ces porteurs, 18 % abandonnent dans les six premiers mois. Six mois après l’adaptation, il ne 78

eyeline

reste donc que quatre porteurs de lentilles de contact. Vous devriez pouvoir changer la donne, moyennant une bonne approche de base et un suivi approprié. » Julie a 6 ans et porte des verres SightGlass VisionTM Gabi Steenbekkers, Myopia Management Manager EMEA chez CooperVision SEC, nous fait vivre la première visite de Julie chez l’opticien. Julie (6 ans) est myope et se voit prescrire des lunettes munies de verres SightGlass VisionTM. Ce verre de lunettes destiné à la gestion de la myopie repose sur la Diffusion Optics Technology, qui réduit le contraste


à l’aide de micropoints. « Le verre ne tient pas compte de la distance », explique Gabi. « Une étude clinique CYPRESS de trois ans, dont deux années sont déjà passées, est en cours et suit 250 enfants à partir de l’âge de six ans. Il apparaît déjà après deux ans que l’évolution de la myopie a diminué de 47 % en moyenne. Chez les enfants qui gardent leurs lunettes toute la journée, soit au moins dix heures, la diminution atteint même 59 %. L’observance est primordiale dans la gestion de la myopie. » C’est entre 8 et 12 ans que la myopie progresse le plus vite. Sur dix enfants qui ont porté SightGlass VisionTM pendant deux ans, quatre ont présenté une réfraction stable. MiSight® 1 Day à 8 ans pour Julie Pour les enfants myopes qui souhaitent passer aux lentilles de contact à un moment donné, MiSight® 1 Day s’inscrit dans la suite logique de SightGlass VisionTM. « C’est la première lentille de contact au monde spécialement conçue pour la gestion de la myopie », précise Gabi. « D’après une étude clinique de sept ans menée sur des enfants âgés de 8 à 18 ans, soit la plus longue étude jamais réalisée sur les lentilles de contact souples chez les enfants, 90 % d’entre eux réagissent au traitement. On a constaté une réduction moyenne de la progression de 50 %. Ce sont d’excellents résultats ! L’étude démontre aussi que plus on s’attelle tôt à gérer la myopie, mieux c’est, même s’il n’est jamais trop tard pour commencer. » MiSight® 1 Day comprend deux zones de correction de la myopie et deux zones de défocalisation. Après trois ans, la progression de la myopie a été réduite de 59 % en moyenne et l’augmentation de la longueur axiale a diminué de 52 %. Ces lentilles sont particulièrement efficaces chez les enfants dont les yeux grandissent rapidement. Julie a 18 ans ! 18 ans déjà pour Julie ! Elle part étudier et vivre en kot. Elle sort, elle prolonge ses soirées et elle déménage… Comment faire en sorte qu’elle vous reste fidèle ? Serge Moreels, Senior Business Development Manager chez CooperVision : « Les besoins évoluent, y compris en termes de produits. Comment vous assurer que Julie reste fidèle à la catégorie et à votre formule de magasin ? Nous lui recommandons un abonnement, associé à la livraison de produits à domicile. Il y aura moins de contacts, mais elle ne vous oubliera pas. En attendant, Julie a choisi un nouveau produit, la lentille journalière Live®, une lentille en silicone hydrogel qui constitue une bonne lentille d’entrée de gamme en termes de prix. Après tout, Julie a 18 ans et doit désormais payer ses lentilles elle-même. » Catherine Kaczmareck, Professional Services Manager chez CooperVision : « La valeur du silicone hydrogel dans les lentilles journalières est encore sous-estimée. Tout le monde connaît sa valeur dans le cas des lentilles mensuelles, mais pas encore pour ce qui est des lentilles journalières. C’est un tort. C’est un matériau fantastique pour des lentilles jetables. Maintenant que Julie est aux études, elle a particulièrement besoin d’un matériau perméable à l’oxygène, adapté aux longues périodes de port et aux problèmes d’observance susceptibles de survenir. »

LES PRÉSENTATEURS DU SÉMINAIRE Jan Zwaenepoel Account Manager région Belgique – CooperVision SEC Rita Heymans Business Development Manager - CooperVision Serge Moreels Senior Business Development Manager Pierre Maillard Technical Sales Consultant Sec EMEA Catherine Kaczmareck Professional Services Manager CooperVision

PORTEURS DE LENTILLES PROGRESSIVES : LES CHIFFRES La Belgique et le Luxembourg comptent 4,07 millions d’habitants âgés de 40 à 65 ans1. 62 % d’entre eux admettent présenter des symptômes de presbytie2 et 68 % se disent intéressés par les lentilles de contact progressives2. Pourtant, les porteurs de produits progressifs en Belgique et au Luxembourg ne sont qu’au nombre de 123 0003. Cette différence représente un potentiel de 1,66 million de nouveaux porteurs de lentilles de contact progressives, ce qui équivaut à environ 800 porteurs par magasin d’optique. 1. *PopulationPyramid.net Population Pyramids of the World from 1950 to 2100, https://www.populationpyramid.net/belgium/2021/ 2. CooperVision data on file 2021. Presbyopia survey 4053 consumers aged 40-65 years, Verve, December 2020. France (1004); Germany (998); Italy (1011); UK (1040). 3. CooperVision data on file 2020. Europe industry reports and internal estimates.


Déjà 25 ans… Julie est aujourd’hui graphiste et spécialiste de la retouche photo numérique. Elle fixe donc souvent un écran et elle ressent davantage d’inconfort. Catherine : « Nous recommandons Biofinity® Energys, avec Digital Zone Optics à Julie. Cette lentille est trop peu utilisée, alors qu’elle offre aux jeunes un très bon soutien à l’accommodation. Grâce à cette lentille, les yeux sont moins fatigués et continuent à s’accommoder plus rapidement. Mais Julie ne fait pas que travailler, elle fait beaucoup de sport et passe beaucoup de temps à l’extérieur. En concertation avec son spécialiste en lentilles de contact, elle décide de passer de Live® à MyDay®, une autre lentille en silicone hydrogel, dotée d’une zone optique asphérique. Elle monte en gamme, mais passe aussi du double au multiple. Elle alterne entre les lentilles mensuelles Energys, les lentilles journalières MyDay® et les lunettes. » Vingt ans plus tard Julie a 45 ans et a laissé tomber l’abonnement. Un petit entretien avec elle s’impose. « Nous devons assurer un suivi », insiste Max. « Nous demandons à un call center de l’appeler, via notre service de «drop-out calling». Nous restons donc en contact avec Julie. Qui sait ? Nous parviendrons peut-être même à la fidéliser. En suivant un script, le call center découvre rapidement pourquoi Julie a abandonné les lentilles à un âge avancé : elle ne voit plus aussi bien avec ses produits actuels. Nous pouvons heureusement lui proposer une option progressive pour ses lentilles journalières et mensuelles. »

80

eyeline

Dernières nouvelles À la fin de ce séminaire inspirant, Catherine attire encore l’attention sur l’outil en ligne OptiExpertTM, que les clients de CooperVision peuvent télécharger. En plus de présenter tous les profils d’oxygène, cet outil apporte une aide à la conversion et à la détermination de la correction lors de l’adaptation des lentilles de contact. L’appli OptiExpert™ a aidé Julie à passer avec succès des lentilles sphériques à une alternative progressive. plus d’infos : coopervision.be/fr/practitioner/journey


WEB EYEWEAR :

LA PASSION DU SPORT unes des valeurs fondamentales de WEB EYEWEAR. Nous partageons cette philosophie avec Alfa Romeo. La Formule 1 occupe résolument une place de choix sur la scène mondiale, ce qui cadre parfaitement avec l’approche internationale de notre marque. Nous avons toujours renvoyé une image méditerranéenne et européenne, mais nous voulons désormais jouer la carte internationale avec les modèles de la nouvelle collection. Nous souhaitons toucher un groupe cible beaucoup plus large, à savoir toutes les personnes qui cherchent un produit de qualité et qui profitent de la vie, à l’image des amateurs d’Alfa Romeo. »

matteo blandi

INFOTORIAL

web eyewear, la marque privée de marcolin depuis 2008, est distribuée à l’échelle mondiale. la marque a récemment conclu un partenariat de 3 ans avec alfa romeo f1 team orlen. le nouveau logo figure sur les bolides de l’écurie ainsi que sur les combinaisons et les casques des pilotes valtteri bottas et guanyu zhou. une collection capsule dynamique est venue sceller la collaboration. eyeline a rencontré matteo blandi, marketing communication and events director de marcolin, au salon mido. La collection capsule, qui renferme trois magnifiques modèles, est le fruit de l’approche inédite de WEB EYEWEAR. Presque tous les aspects ont été repensés : de l’utilisation de différentes sortes et qualités d’acétate pour les solaires au logo désormais beaucoup plus moderne et épuré. Autre détail esthétique : les références subtiles aux couleurs d’Alfa Romeo au niveau du pont et des angles. Matteo Blandi : « Avec WEB EYEWEAR, nous voulons clairement nous lancer à l’international. D’où nos différentes initiatives marketing, dont la collaboration avec l’écurie Alfa Romeo F1 Team ORLEN. L’occasion idéale d’associer deux marques italiennes. Alfa Romeo est une marque solide que j’ai personnellement toujours admirée. C’est aussi une marque avec laquelle il est agréable de collaborer. Maintenant qu’elle fait partie du monde de la Formule 1, tout se goupille bien. Alfa Romeo incarne le mode de vie italien dans un contexte de compétition. La Formule 1 est un univers dominé par la performance et la technologie. Alfa Romeo représente aussi la gaieté et la solidarité en termes de joie de vivre, de passion, de design et de recherche. Ce sont aussi quelques-

Campagne printemps/été La campagne printemps/été 2022 de WEB EYEWEAR traduit l’évolution récente de la marque : matériaux de qualité, savoir-faire, joie de vivre et soif d’aventure. Les pilotes de l’écurie Alfa Romeo F1 Team ORLEN concernés par le partenariat partagent le même esprit de compétition. « C’est vrai pour Valtteri Bottas, mais aussi, et surtout, pour Guanyu Zhou : le premier pilote de Formule 1 chinois », souligne Matteo Blandi. « Il est prêt à apporter son concours. Grâce à lui, nous espérons conquérir le marché asiatique. Qui sait ? Nous allons évidemment déployer une vaste campagne sur les réseaux sociaux et les pilotes seront nos ambassadeurs lors des événements physiques. Les pilotes et l’écurie, Robert Kubica inclus, portent tous des montures issues de la collection capsule Alfa Romeo F1. Pour la collection de solaires, nous avons opté pour des nuances d’acétate qui, d’après nous, correspondent à l’esprit de la course. La collection renferme aussi des montures métalliques raffinées. Outre les lunettes de soleil, nous proposons également des montures optiques en titane. Cette collection capsule ne manque donc pas d’intérêt. Tout opticien passionné de sport doit à tout prix la découvrir ! » plus d’infos : www.web-eyewear.com, www.marcolin.com

eyeline

81


L E

B I L L E T

TOURNANT ingrid schroyens Le secteur de l’optique est un univers singulier. Il relève de la vente au détail, mais pas que… Il réunit un aspect médical et la quête du succès commercial. Bref, un secteur aux multiples facettes. Qui plus est, le marché de l’optique évolue à toute vitesse. Les grandes chaînes s’implantent dans des endroits stratégiques. Elles dépensent des budgets marketing dont osent à peine rêver les opticiens indépendants. Nous sommes bombardés de promotions. La quantité l’emporte parfois sur la qualité. Et les clients sont de plus en plus friands des expériences en ligne. Sur ce marché en pleine mutation, l’engagement, la qualité et les connaissances spécialisées des opticiens indépendants suscitent l’admiration. Des passionnés qui sélectionnent des collections uniques avec le plus grand soin et proposent aux clients une solution de vision qui leur procure entière satisfaction, dans le respect de leur budget. Mais comment tenir le coup dans ce contexte quand on est opticien indépendant ?

leur approche… et nous avons fait le plein d’idées avant de rentrer au pays. Nous avons ensuite élaboré, en collaboration avec une équipe de freelances créatifs chevronnés, une approche marketing à 360° exclusivement destinée à l’opticien indépendant. Aujourd’hui, après quelques années, je suis fier du chemin que nous avons parcouru ensemble. Franchement, quel petit opticien indépendant a le temps et l’expérience nécessaires pour organiser des séances photo avec des photographes et des mannequins professionnels ? Pour concevoir des campagnes convaincantes et les transposer sur les canaux imprimés et en ligne ? Pour engager un spécialiste du marketing numérique en charge du site web et des réseaux sociaux ? Pour optimiser constamment la portée en ligne ? Pour automatiser à 100 % le suivi des clients afin de maintenir le contact avec eux sans avoir à lever le petit doigt ? La facture serait salée.

UN DÉFI CAPTIVANT

Avant toute chose, je dois avouer que je débute dans le métier. J’ai commencé à travailler chez Flanders Opticians il y a quatre ans après un parcours passionnant dans la finance, les RH et la vente au détail. La position des entrepreneurs indépendants me fascine. Comment un petit commerçant peut-il rivaliser avec les grands distributeurs internationaux ? Quels atouts faut-il jouer ? Comment toucher encore mieux les clients ? Quelles tendances suivre ? Avec Flanders Opticians, nous avons trouvé la parade. Mais une petite minute… Je ne sais même pas si vous connaissez Flanders Opticians… Notre organisation regroupe des opticiens indépendants qui unissent leurs forces dans le domaine des achats et du marketing. Ils m’ont embarqué dans un seul et unique but : renforcer la position de l’opticien indépendant sur le marché. Un défi palpitant, que nous parvenons de mieux en mieux à relever. Il y a trois ans, nous sommes partis à quelques membres en voyage d’innovation à Amsterdam. Nous avons observé, visité des lieux incontournables, découvert de nouveaux concepts, analysé

En collaborant, tous les opticiens bénéficient d’un résultat exceptionnel, sans investir outre mesure. Copywriter, directeur artistique, stratèges, spécialistes du marketing numérique, chefs de projet, analyste de données, informaticiens spécialisés dans la vente au détail… Notre équipe est aujourd’hui une machine bien huilée, dotée d’une expertise spécialisée dans le secteur de l’optique. Elle ne travaille toutefois pas pour de grandes chaînes, mais pour nos opticiens indépendants. Sites web bien pensés, textes percutants, photos ultraprécises, charte graphique tendance, brochures haut de gamme, contenu convaincant pour les réseaux sociaux, suivi automatisé des clients… : l’opticien indépendant y a droit, lui aussi. Nous allons lancer nos webshops cette année, base de données sur les lunettes et liaison avec le stock incluses. Et après ? The sky is the limit, aucune idée n’est trop farfelue. Un opticien indépendant passionné mérite de bénéficier des mêmes outils et de la même expertise que les grandes chaînes. Or pour les lui offrir, ne devons-nous pas travailler ensemble et intelligemment ?

LE PROCHAIN BILLET TOURNANT SERA SIGNÉ : Viviane De Vries 82

eyeline


REJOIGNEZ L’AVENTURE ACUITIS en devenant franchisé ou gérant mandataire !

5 bonnes raisons : • Enseigne fondée en Suisse en 2010 NOUVEAU

• Un concept unique en Optique et en Audition • Collections originales et exclusives créées par Frédéric Beausoleil, Artiste Lunetier

Repoussant les limites, pour vous et vos clients. Seule Bausch+Lomb ULTRA® ONE DAY combine un Dk/t élevé, un faible modulus, un filtre UV et une optique haute définition avec deux technologies innovantes qui contribuent à une surface oculaire saine.1

+

• Plus de 100 Maisons et encore de grandes villes à conquérir ensemble. • Un accompagnement et des solutions sur mesure.

La technologie Advanced MoistureSeal® offre 16 heures d’hydratation et de confort.2 Pour protéger, enrichir et stabiliser le film lacrymal, la technologie ComfortFeel libère pendant le port des substances qui améliorent le confort et la santé oculaire.3

Pour tout renseignement contactez le service développement : Laurent Branckaert • +352 661 224 933 laurent.branckaert@acuitis.com

Références : 1. Only Bausch + Lomb ULTRA® ONE DAY contact lenses offer a complete moisture + comfort system with Advanced MoistureSeal® and ComfortFeel Technologies plus a complete design of high Dk/t, low modulus, UV blocking and High Definition™ Optics. Bausch + Lomb ULTRA® ONE DAY contact lenses deliver health through its complete system working together to support a healthy ocular environment, the inclusion of eye health ingredients which are retained over 16 hours and the high allowance of oxygen permeability (Dk/t=134). © 2021 Bausch & Lomb Incorporated. ®/™ indiquent des marques déposées de Bausch & Lomb Incorporated. Les autres noms de produits/marques sont des marques commerciales de leurs propriétaires respectifs. E.R.: Bausch & Lomb Pharma S.A. 430 Boulevard Lambermont, Bruxelles. 30132

PA R I S • G E N È V E • L U X E M B O U R G • L O N D R E S • M O N T R É A L • M I L A N • B R U X E L L E S • VA L E N C I A f r a n c h i s e . a c u i t i s .com


Bausch + Lomb présente la solution d’entretien multifonctions ReNu® Advanced eyeline

Plus que propre

WALLONIE ET LUXEMBOURG

Maintenant aussi disponible en 100 ml

magazine professionnel pour opticiens, été 2022

Reportage photos opti

Triple système de désinfection La seule solution multifonctions avec un triple système de désinfection.1,2,3,4 Elimine 99,9% des microbes.5*

Nettoyage avancé Les doubles agents de surface nettoient, conditionnent et éliminent les résidus lacrymaux des lentilles de contact souples. En usage quotidien, la solution contribue à prévenir les dépôts sur la lentille et dissout les protéines.6,7,8

Bausch + Lomb

Conditionne, hydrate et humidifie pendant 20 heures d’affilée.9**

Pour en savoir plus sur cette solution d’entretien innovante, veuillez contacter votre Territory Manager. Références: * Based on ISO 14729 testing against the 5 panel organisms. ** P-181 retention measured across 4 leading silicone hydrogels when worn for up to 20 hours: ACUVUE® OASYS, AIR OPTIX® AQUA, PureVision®2 and Bausch + Lomb ULTRA®. 1. Opti-Free Express IFU. 2. Opti-Free Puremoist IFU. 3. Blink Revitalens IFU. 4. Bausch + Lomb data on file; 2020. Biocompatibility Assessment by Analysis of Graded Slit Lamp of ReNu Advanced Multi-Purpose Solution Subjects Over Three Months of Use. 5. Bausch + Lomb data on file ; 2017. Results of stand alone testing procedure (ISO 14729) of renu(R) Advanced cleaning and disinfecting solution against the 5 panel organisms for disinfecting products. 6. Bausch + Lomb data on file ; 2018. Results of an in home use test of Renu® Advanced cleaning and disinfecting solution. 7. ReNu Advanced IFU. 8. International Standards Organization ISO 14729, 2001. Ophthalmic optics — Contact lens care products — Microbiological requirements and test methods for products and regimens for hygienic management of contact lenses. 9. Bausch + Lomb data on file; 2016. High Resolution Accurate Mass-Selected Ion Monitoring/ Mass Spectrometry (HRAMSIMLC/MS) Determination of Poloxamer 181 Retention from Worn Lenses Soaked in ReNu® Advanced cleaning and disinfecting solution. © 2020 Bausch & Lomb Incorporated. ®/™ indiquent des marques commerciales de Bausch & Lomb Incorporated. Les autres noms de produits/marques sont des marques commerciales de leurs propriétaires respectifs V.U.: Bausch & Lomb Pharma S.A. 430 Boulevard Lambermont, Brussel 28969

bausch-lomb.be

visioncarebe@bausch.com

03 - 280 82 20

magazine professionnel pour opticiens, été 2022 www.eyeline-magazine.be

Confort, toute la journée

Nouveau concept : NVDLfashionlab

SPÉCIAL SALON

Optiek Roterman sous les spotlights