__MAIN_TEXT__

Page 1

eyeline

WALLONIE ET LUXEMBOURG

magazine professionnel pour opticiens, été 2020

Demandez une démo, notre représentant vous offrira une photo en chocolatInvesteren le jour de la démo. in goede

winkelautomatisering helpt u om het maximale De plus et rendement uit uw de votre part, nous bedrijf halen. enveronste aux dix premiers

Ocuco levert met haar optieksoftware en EyeStore, Logiciel Apollo(CS) Ocuco, la clé pour un logiciel d’optique le plus développévoor et sécurisé. het beste resultaat uw winkel. NOS PRODUITS: • Vision Manager: depuis déjà 30 ans le logiciel pour votre magasin d’optique

www.apollo-optics.nl

www.eyefactory.nl

NOUVEAU: • Campagne Manager: pour atteindre vos clients professionellement via e-mail Galliershof 50, 5349 BV Oss Solvayweg 8a, 6049 CP Herten • Marketing: prospecter des clients, les motiver et les fidéliser T T • Agenda On-line • Nouveau module sms +31(0)412 629 111 +31(0)318 437 080 E

info@apollo-optics.nl

E

info@eyefactory.nl

REPRÉSENTANT Kris De Wachter • 0497/50.49.92 • kris.dewachter@ocuco.com

WW W.OCUCO.COM WWW.OCUCO.COM

magazine professionnel pour opticiens, été 2020 www.eyeline-magazine.be

clients sélectionnés dans le Vision Manager une délicieuse photo en chocolat pourvue de votre logo.

Oog voor detail

NOUS VOUS SOUHAITONS UN MAGNIFIQUE ÉTÉ !


ARTICLES D’HYGIÈNE POUR BOUTIQUE ET ATELIER

SI PROCHE QUE VOUS POUVEZ PRESQUE LA VOIR

UV0001 Appareil de désinfection UV + ozone. Tue 99% des bactéries, virus et moisissures, même dans les endroits difficiles d’accès, en utilisant la lumière UV en combinaison avec l’ozone.

Automatic dispenser on post. (Inclus: + 2x P202 en 1x P201)

99120254

99120259

VA0016

X124 Visière de protection avec bord en mousse souple. Anti-buée sur les deux côtés et adaptée aux porteurs de lunettes. Pièce.

X125 Visière de protection avec cadre. Anti-buée sur les deux côtés et adaptée aux porteurs de lunettes. Pièce.

26501012

26501013

Le confor t ultime en vue1 DAILIES TOTAL1®, bientôt disponibles pour les porteurs de lentilles toriques. DISPONIBLES À PARTIR DE SEPTEMBRE 2020

1. Perez-Gomez I, Giles T. European survey of contact lens wearers and eye care professionals on satisfaction with a new water gradient daily disposable contact lens. Clinical Optometry. 2014;6:17-23. Consultez les recommandations pour obtenir de plus amples informations sur le port, l’entretien et la sécurité des lentilles. © Alcon BNLX-DTA-2000002 05/2020

large

étroit

P200

P201

P202

VA0018

VA0019

Gel désinfectant pour les mains. 60 ml. 18 pièces

Gel désinfectant pour les mains. 400 ml. Pièce

Liquide désinfectant pour les mains. Pour Automatic dispenser VA0016. 1L.

Gants en microfibre poignet étroits. 10 paire.

Gants en microfibre poignet large. 10 paire .

99120257

99120256

99120258

99120260

99120261

T: +31 (0)320 24 71 04 | +32 (0)2 808 57 16 MAIL@OFAR.NL | WWW.OFAR.NL


COLOPHON éditeur LT Media BV rédaction en chef Loes Brussen loes.brussen@ltmedia.nl Anneke Pastoor anneke.pastoor@ltmedia.nl webrédaction Emma Hofstede webredactie@ltmedia.nl rédaction Annick de Muynck BIZ Dave Cuypers Eef van der Worp Marie-Catrien van Deijck Riens Gort Mark Zwartkruis concept Brigitte van Mierlo Christel Giezen Loek Peters photographie Jan Luijk Annelies Vrijssen Loek Peters couverture Divers logos de fournisseurs sales et marketing Eric Smid eric.smid@ltmedia.nl Mandy Mooren mandy.mooren@ltmedia.nl traffic Frank Smits Dennis Söser traffic@ltmedia.nl +31 (0)26 3616960 impression Drukkerij Veldhuis Media

C’est reparti ! Quel plaisir de rouvrir votre magasin, n’est-ce pas ? D’après nos sources, vos clients ont vite retrouvé le chemin de leur opticien, que ce soit pour des lentilles, des lunettes solaires, des montures ou des lunettes de lecture. Voilà une nouvelle réjouissante ! Vos fournisseurs sont également ravis. Cela méritait bien une couverture spéciale pour votre magazine. Vous trouverez aussi quelques bons vœux de leur part dans la suite du magazine. De quoi vous mettre du baume au cœur. La vie a repris son cours dans le secteur de l’optique. Développement, innovations, moyens de mettre en œuvre l’« économie d’un mètre et demi »… Nous leur consacrerons des articles, en espérant qu’ils vous seront utiles. Nous vous parlerons bien sûr aussi des marques, des services et des produits que vous aimez vendre. Interviews de collègues, articles de fond et billets : tous iront droit au but, comme d’habitude. Nous reviendrons, par exemple, sur le besoin du consommateur d’acheter des produits écologiques. Nous avons consacré une rubrique spéciale à ce sujet. Ensemble, nous nous en sortirons… Nous espérons que vous passerez un bel été, riche en ventes et en contacts agréables avec les clients. Mais nous vous souhaitons avant tout la santé. À très bientôt !

Loes Brussen Directrice créative

Anneke Pastoor Rédacteur en chef

www.eyeline-magazine.be www.facebook.com/eyeline.magazine.belux Distribution gratuite parmi les opticiens, écoles et ophtalmologues. Tirage : 1.870 pour les Flandres Tirage : 1.500 pour la Wallonie Contact : frank.smits@ltmedia.nl

Organe officiel de Magazine Eyeline

eyeline

3


Réponse générale de Maui Jim | Communication relative au Covid-19 Aloha ‘Ohana, Chez Maui Jim, nous nous soucions de nos collaborateurs et de nos clients. Ils font partie de notre ‘Ohana, notre famille, et nous nous sentons liés à eux. Alors que le Covid-19 continue de se propager, nous devons tous prendre des mesures pour protéger la santé et le bien-être de nos familles. Nous avons, pour notre part, fermé nos bureaux. Afin de contribuer à lutter contre la propagation du Covid-19, nous avons également pris des mesures au profit de nos collaborateurs. Ceux qui en ont la possibilité travaillent désormais à domicile. Nos équipes continuent de tout mettre en œuvre pour offrir le meilleur service clientèle possible au niveau des commandes et des réparations. Nous nous ferons un plaisir de vous aider personnellement en cas de question ou de problème. Vous trouverez ci-dessous les différentes options pour nous joindre. E-mail : sales.fr @mauijim.com Téléphone : +32 (0) 800 76330 L’équipe marketing de Maui Jim a déjà commencé à penser à « demain », afin de pouvoir vous aider au mieux quand la crise sera derrière nous. Lorsque la vie publique reprendra son cours, nous vous aiderons, dans la mesure de nos possibilités, à rétablir le contact avec vos clients. Si vous avez des questions ou des suggestions sur le marketing, envoyez un e-mail à : marketing.france@mauijim.com Nos pensées vont vers toutes les personnes touchées par le Covid-19 à l’échelle mondiale. Nous encourageons nos amis du monde entier à respecter les mesures de précaution nécessaires pour protéger leur santé et celle des autres. Nous avons tous la responsabilité de faire le maximum pour freiner la propagation du virus. Nous croyons en notre ‘Ohana et en notre avenir. Nous sommes persuadés qu’ensemble, nous sortirons de cette crise plus forts et plus optimistes. Merci pour votre patience et votre confiance. Mille Mahalos ! Cordialement, Votre Maui Jim ‘Ohana


CONTENU eyeline wallonie et luxembourg, été 2020

entrepreneuriat et tendances l’Opticien Bas-Optiek sous les spotlights Interview Bausch + Lomb

7 10

Maui Jim sur les habitudes des consommateurs

14

Ann Pyck sur le contrôle de la myopie

23

Interview Hans Zoon Ocuco

25

L’œil critique Darcel

26

Interview Chris Janssens

40

Un petit tour chez mark’ennovy

43

44

7 26

54 cahier de l’ecologie Dans l’air du temps durabilité

52

Serez-vous à l’avant-garde de la consommation éthique?

54

Zéro déchet

57

technique et innovation Étude myopie de Clair Enthoven

20

CooperVision Advantage

34

Let the sun shine avec HOYA

44

#GARDERUNŒILLESUNSSURLESAUTRES

48

chaque numéro Le billet d’Eef van der Worp

22

Elargissez votre eyeline

16

APOOB

31

Actualités

19, 24, 29, 39, 58

eyeline

5


OPTICIEN sous LES SPOTLIGHTS

Bas-Optiek Zonhoven

JE NE VENDS QUE CE QUE J’AIME en quinze ans, bas tips (zonhoven) a propulsé son magasin au rang de véritable institution dans la région. « bas-optiek est connu pour ses collections originales et la franchise de ses conseils. j’ai travaillé dur pour en arriver là. 60 % de mes clients me disent : «choisissez une monture, je vous fais confiance.» difficile de faire un plus beau compliment. » TEXTE Dave Cuypers PHOTO Kurt Liefsoons Bas Tips n’avait aucun lien avec des opticiens. Mais à l’âge de 15 ans, il a eu besoin de lunettes : sa première visite chez l’opticien l’a pour ainsi dire envoûté. « Je m’en souviens comme si c’était hier. Je me suis tout de suite dit que c’était un beau métier. L’aspect mode m’a aussi séduit. Une paire de lunettes a tout déclenché. J’étais fasciné par l’accessoire de mode. L’opticien m’a conseillé une paire de lunettes moderne qui m’a beaucoup plu. J’ai fait des humanités scientifiques qui m’ont apporté de solides bases avant mes études d’opticien-optométriste. J’ai étudié à l’IORT, à Bruxelles, après quoi j’ai engrangé de l’expérience pendant 7 ans chez un opticien. »

bastiaan tips

Interaction avec un salon de coiffure Mais Bas avait hâte de monter sa propre affaire. « Mon conjoint tenait un salon de coiffure et il cherchait de nouveaux locaux. J’ai senti que c’était le bon moment. Nous avons construit un tout nouveau bâtiment et nous y avons aménagé un magasin d’optique d’un côté, un salon de coiffure de l’autre. Nous nous sommes installés au-dessus. Je n’avais aucune expérience du métier d’indépendant, mais je me suis tout de suite pris au jeu. En respectant scrupuleusement mon plan financier, en gérant bien mon marketing et en travaillant dur, j’ai pu prendre un bon départ. Le salon de coiffure avait déjà de nombreux clients : une aubaine pour moi. Cette interaction entre la coiffure et l’optique est très intéressante. Une coiffure réussie contribue aussi à votre bien-être. Il n’est pas rare qu’un client aille se faire coiffer, puis vienne acheter une nouvelle paire de lunettes optiques ou solaires. »

eyeline

7


Intuition Dès le premier jour, Bas a toujours pris le temps de composer ses collections. « Je n’achète que ce qui me plaît et je suis mon instinct, mon intuition. Je prête attention au côté branché des montures, mais aussi à la qualité des matériaux, au montage technique, au service, à la garantie offerte par les marques, etc. La qualité doit être excellente, sans quoi je n’envisage même pas l’idée. Je vais puiser de l’inspiration dans des salons, mais j’achète rarement là-bas. Je préfère examiner une collection avec un représentant dans ma boutique, au calme. J’ai la réputation de proposer des montures un peu plus spéciales et modernes, mais pas extravagantes. Je n’exclus pas les marques moins connues. J’essaie aussi de me distinguer en n’achetant jamais un même style à deux marques différentes. La collection correspond parfaitement à mes clients, soucieux de la mode. Ils viennent d’ailleurs pour ça. C’est un échange. »

Une paire de lunettes en dit long sur la personnalité de celui qui la porte. La première chose qu’on remarque quand on rencontre une personne pour la première fois, ce sont ses lunettes. Je suis toujours sincèrement heureux quand je croise des gens qui portent une monture bien choisie, qu’ils soient clients chez moi ou non. Je vois qu’ils se sont fait conseiller par un professionnel et ça me rend fier de mon métier. » Bas-Optiek mise, par ailleurs, résolument sur les médias sociaux. « Ils sont devenus incontournables. Ils permettent d’entrer facilement en contact avec les clients, de montrer des nouveautés, des marques, des photos inspirantes… Instagram, Facebook, site web, blog : nous sommes actifs sur tous les fronts. »

TV Limburg Les clients ne tombent pas du ciel. Bas-Optiek investit massivement dans le marketing sur divers fronts. On épinglera le programme de relooking de la chaîne de télévision locale TV Limburg. « Nous réalisons un relooking chaque semaine. J’interviens en tant qu’expert pour le choix de nouvelles lunettes. La participation à cette émission booste ma notoriété. J’y vois une occasion en or de mettre en évidence mon expertise de spécialiste et de conseiller. C’est aussi, par extension, une bonne publicité pour le professionnalisme de tous les opticiens indépendants. »

Examen de la vue Bas-Optiek a récemment investi dans un appareil Visionix 120+. « C’est l’un des appareils d’examen de la vue les plus sophistiqués et les plus polyvalents du marché pour le dépistage et le suivi de troubles ophtalmologiques comme le glaucome, la cataracte, le kératocône, la cécité nocturne, la tension oculaire… Il nous permet désormais de répondre plus précisément aux besoins d’un client et de l’envoyer chez l’ophtalmologue si nécessaire. Nous obtenons aussi beaucoup d’informations en écoutant le client parler de son mode de vie et de ses besoins. Nous y ajoutons nos vastes connaissances des verres pour choisir le verre idéal dans chaque situation. »

Confiance Bas ne prodigue pas uniquement ses conseils à la télévision, il donne toujours son avis en magasin. « Je conseille le client en toute honnêteté et en toute franchise. Quand il essaie une paire de lunettes dont la couleur ou la forme ne lui convient pas du tout, je le dis franchement. Les clients qui portent des lunettes qui leur vont sont ma meilleure publicité. 60 % de mes clients me laissent choisir leur monture. Cette confiance n’est pas le fruit du hasard.

Avenir L’avenir s’annonce riche en opportunités pour Bas. « Nous avons depuis le début un rayon dédié aux solutions auditives. La symbiose entre l’ouïe et la vue gagne en importance. Nous allons en arriver à un point où la correction auditive sera tout aussi courante que la correction oculaire. C’est une forme d’investissement en soi-même. Les clients de nos solutions auditives finissent souvent par venir nous voir pour des lunettes. Ou inversement. »

lara lagowski et bastiaan tips 8

eyeline


Nos yeux ne sont pas adaptés aux écrans

Des yeux détendus dans un monde numérique Notre vision du monde a évolué. Nous sommes très nombreux à passer en moyenne huit à dix heures par jour face à des écrans ou à effectuer des tâches impliquant la vision de près. Des périodes prolongées passées face à des écrans peuvent entraîner de la fatigue oculaire, qui se manifeste par des symptômes tels qu’une irritation des yeux, une vision trouble et des maux de tête, même après deux heures seulement. Les verres unifocaux avancés Sync III de Hoya disposent d’une Boost Zone afin de soulager et de détendre les muscles oculaires, ce qui contribue à réduire la fatigue oculaire et à garantir le confort visuel dans un monde numérique.

Nos yeux ne sont pas adaptés aux écrans. Heureusement, les verres Sync III sont là. Le sens du détail

www.hoyavision.com

eyeline

9


CONTINUER À INNOVER, ENSEMBLE KARIM JACQMAIN ET PAUL PETERS DE BAUSCH + LOMB

l’an dernier, bausch + lomb a apporté plusieurs changements à son organisation interne. karim jacqmain est désormais sales manager vision care benelux et son collègue néerlandais paul peters a endossé la fonction de key account manager. tous deux ont une vue directe sur les marchés belge et néerlandais des lentilles de contact. TEXTE Dave Cuypers PHOTO Bausch + Lomb

Karim Jacqmain a occupé durant 13 ans le poste de représentant pour la Flandre orientale et la Flandre occidentale, ainsi que pour certaines parties des provinces d’Anvers et du Brabant flamand. Son visage est familier à de nombreux opticiens et spécialistes des lentilles de contact. « C’est un métier agréable, riche en contacts cordiaux avec les professionnels », se rappelle-t-il. « J’ai vu évoluer le marché des lentilles de contact. Quand j’ai commencé, nous étions en plein passage des lentilles hydrogel aux lentilles en silicone hydrogel. Les débuts ont été laborieux. La plupart des fabricants considéraient la lentille en silicone hydrogel comme une solution à port continu, alors que le marché n’était pas du tout demandeur. Au final, le silicone est devenu incontournable. 95 % de toutes les nouvelles adaptations de lentilles mensuelles concernent des lentilles en silicone. Les lentilles en silicone hydrogel ont fait baisser le nombre de complications liées au manque d’oxygène. »

paul peters

10

eyeline

EN LIGNE Deuxième évolution constatée par Karim : le changement du comportement d’achat des consommateurs et l’arrivée des fournisseurs sur Internet. « Dans un premier temps, ces boutiques en ligne ont semé l’inquiétude parmi les magasins physiques. Mais le marché s’est adapté et


nous constatons une nette hausse du nombre d’opticiens qui combinent des activités en ligne et hors ligne. Quant au marché des lentilles de contact, ces dernières années ont été marquées par l’essor du segment des lentilles journalières. » EXAMEN DE LA VUE PAYANT Paul Peeters a rejoint Bausch + Lomb il y a deux ans. Il est principalement responsable des Key Accounts dans la zone Benelux. Il relève des différences entre les opticiens belges et néerlandais. Les Néerlandais ont réagi différemment à l’arrivée des fournisseurs en ligne. « Les lentilles et les liquides ont un prix. Mais un examen de la vue aussi. Aux Pays-Bas, le prix de l’examen de la vue est souvent scindé du prix des lentilles et du liquide. Le consommateur reçoit un décompte pour l’examen optométrique approfondi et un autre pour les lentilles et le liquide. Il se rend compte que les prix des lentilles et du liquide ne sont pas si différents de ceux pratiqués sur Internet. » Cette approche garantit clarté et transparence au consommateur. Paul recommande aux opticiens belges de faire payer l’examen de la vue. « Cet examen est souvent gratuit en Belgique. De nombreux opticiens hésitent à le faire payer. Pourtant, ils ont dû investir dans le matériel et la formation. Le consommateur peut comprendre que ce n’est pas gratuit. Quand vous allez chez le dentiste pour un contrôle, vous payez la consultation. Mais entendons-nous bien : l’opticien doit évidemment tout expliquer et remettre en contexte. » CONNAISSANCES DES PRODUITS Paul signale, par ailleurs, que les opticiens et les spécialistes des lentilles de contact peuvent se démarquer en proposant des produits innovants. « Vous vous posez en spécialiste et vous tenez un magasin spécialisé. Les opticiens mettent en avant les meilleurs verres qu’ils vendent, les montures les plus branchées et les appareils de mesure les plus sophistiqués. Dans le domaine des lentilles de contact et des liquides, on travaille souvent avec des produits désuets. Les opticiens devraient suivre le mouvement dans ce domaine aussi. Le client qui se rend chez un spécialiste s’attend à se voir proposer les meilleurs produits. Pour pouvoir offrir ce service, il faut connaître les produits. Mais on en apprend

karim jacqmain

aussi énormément en écoutant attentivement le client. Est-il souvent face à un ordinateur ? Est-il souvent au volant ? Combien d’heures par jour porte-t-il ses lentilles ? Sur la base de ces informations, l’opticien peut faire le choix idéal pour le consommateur. Grâce à notre département R&D extrêmement efficace, nous disposons d’une large gamme de lentilles innovantes susceptibles de répondre à ces besoins. » INNOVATIONS Bausch + Lomb possède un bel historique en matière d’innovations. Karim : « En 1971, nous étions le premier fabricant de lentilles souples. En 1999, nous avons lancé PureVision, la toute première lentille en silicone hydrogel. Ces dernières années, nous nous sommes employés à renouveler l’ensemble de notre portefeuille de lentilles. Nous avons désormais des gammes complètes (sphériques, toriques et progressives) de lentilles mensuelles ULTRA® et de lentilles journalières Biotrue® ONEday. Nous poursui-

eyeline

11


vrons sur notre lancée à l’avenir. Nous vous proposerons de nouveaux moyens d’améliorer la qualité de vie de votre consommateur. » ACTIONS Bausch + Lomb ne mise pas uniquement sur les lentilles et les matériaux améliorés pour offrir plus de confort aux porteurs de lentilles. La marque met aussi un point d’honneur à les informer via des actions ciblées. « En juin, nous lancerons une campagne destinée promouvoir notre gamme de lentilles journalières Biotrue® ONEday auprès de l’opticien et du consommateur : “une humidification maximale pour un confort maximal”. Ces lentilles intègrent la Surface Active Technology™. Le principe est simple : la lentille retient l’humidité de manière optimale tout en garantissant la stabilité du film lacrymal. À la clé ? Un confort longue durée, jusqu’en fin de

journée. La campagne sera appuyée par de très jolis supports. » En 2020, Bausch + Lomb poursuivra également le programme Recyclens de Biotrue® ONEday, qui connaît un franc succès. « Nous offrirons aux consommateurs la possibilité de rapporter les lentilles et les blisters usagés dans l’un de nos 160 points de collecte actuels. Nous ambitionnons de compter 40 nouveaux opticiens participants cette année. Cette action leur permettra de se distinguer sur le marché des lentilles de contact tout en contribuant à réduire la pollution liée aux emballages. Les consommateurs se montrent très enthousiastes et veulent participer activement à cette initiative durable. Nous fournissons du matériel marketing aux magasins participants et nous venons chercher les emballages vides pour les recycler. »

paul peeters travaille depuis des années en belgique et aux pays-bas. il est donc bien placé pour comparer le secteur de l’optique dans les deux pays. il formule trois recommandations basées sur ses connaissances du marché néerlandais et sur les tendances qui s’y dessinent. Faites un choix pour être choisi « En général, les opticiens ne posent pas de choix clair. Ils veulent rivaliser avec les fournisseurs bon marché et proposent quelques produits à bas prix en magasin pour attirer la clientèle intéressée. Mais c’est un combat perdu d’avance. Dans leur communication, les chaînes se disent toutes “la

12

eyeline

moins chère”, et c’est l’image qu’elles renvoient. Un opticien indépendant renvoie une tout autre image. Dites clairement qui vous êtes et à qui vous vous adressez. Adoptez ce point de vue dans toutes vos communications et utilisez-le comme base des décisions que vous prenez pour votre magasin. » Veillez à un équilibre « Si vos activités reposent à 90 % sur les lunettes et à 10 % sur les lentilles, vous êtes vulnérable en période difficile. Quand vous vendez des lunettes, vous savez que le client est parti pour trois ans. Vous espérez qu’il reviendra et qu’il ne gardera pas ses lunettes plus de trois ans. Quand vous vendez des lentilles, vous vous assurez de

revoir le client tous les six mois. Vous avez donc deux rentrées par an. Le montant est, certes, moindre, mais après trois ans, vous avez gagné autant, voire plus, tout en fidélisant le client et en ayant davantage de contacts avec lui. » Les soins oculaires sont précieux, ne les bradez pas « Les clients belges n’ont pas l’habitude de payer les soins oculaires. Aux Pays-Bas, c’est on ne peut plus normal. En informant correctement vos clients, vous pouvez faire la différence. Pour les consommateurs, un produit gratuit est un produit qui a peu de valeur. Or les examens de la vue sont extrêmement précieux. »


Marchon Eyewear | Benelux@marchon.com | 00800 7200 2020 | www.marchon.com


MARTIJN VAN EERDE DE MAUI JIM :

LES HABITUDES DES CONSOMMATEURS LA CRISE DU CORONAVIRUS CHANGE LA DONNE malgré la crise du coronavirus, martijn van eerde envisage l’avenir avec optimisme. le director marketing emea & apac de maui jim et son équipe se sont immédiatement adaptés à la nouvelle situation et ont mis au point un plan d’attaque à déployer en ce moment, mais aussi après la crise. nous avons organisé une réunion zoom avec martijn, confiné chez lui à madrid. TEXTE Marie-Catrien van Deijck PHOTO Maui Jim « C’est comme si nous étions tous dans des fuseaux horaires différents. Confinée il y a quelques mois, la Chine est aujourd’hui rouverte. En Espagne, nous sommes confinés depuis deux mois et seuls quelques marchés européens commencent à relancer leurs activités. Chez Maui Jim, nous avons observé une baisse des ventes à la mi-mars et le mois d’avril a évidemment été catastrophique. Les magasins d’optique sont encore ouverts dans de nombreux pays, mais les gens ne vont pas y acheter de lunettes solaires. Nous ne

14

eyeline

vendons pas énormément en ligne : nous sommes toujours restés fidèles aux opticiens qui gèrent une boutique physique. Les consommateurs qui visitent notre site web cliquent généralement sur le bouton qui leur permet de trouver un point de vente près de chez eux. Nous n’avons donc jamais investi massivement dans le marketing en ligne. » Soutien aux opticiens « De nombreux pays sont encore partiellement ou totalement confinés et on ne sait pas vraiment


E. . DE

ce qu’il en sera dans les semaines ou les mois à venir. Nous avons élaboré un plan d’attaque à deux niveaux. Certains groupes se chargent de la gestion de la crise, aujourd’hui. Ils se penchent sur l’aspect opérationnel et financier, mais aussi sur le bien-être physique et psychologique de nos collaborateurs. Nous avons beaucoup de contacts les uns avec les autres. Nous voulons savoir si nos collaborateurs vont bien maintenant qu’ils travaillent tous de chez eux. Notre département marketing planche, en outre, sur l’après-coronavirus. La société ne refonctionnera pas normalement avant longtemps. La plupart des opticiens continuent de travailler. Nous les aidons en proposant des formations, par exemple. Nous offrirons à nos équipes le matériel et le soutien dont elles ont besoin pour aider nos points de vente à faire de la promotion quand les activités reprendront lentement. » Un cadeau personnel « Quand les gens ressortiront de leur tanière, ils voudront penser à eux, se faire plaisir. Ils ne commenceront sans doute pas par réserver des vacances hors de prix ou par commander une nouvelle voiture, mais ils auront peut-être envie de s’acheter une paire de lunettes solaires. Ce ne sera d’ailleurs pas du luxe : l’été approche et nous espérons pouvoir ressortir. Nous aurons donc besoin de lunettes solaires. Je crois que la crise du coronavirus modifiera définitivement les habitudes des consommateurs. Ceux qui n’achetaient jamais rien en ligne avant le font désormais et découvrent à quel point il est pratique de se faire livrer leurs courses à domicile une fois par semaine, sans devoir porter eux-mêmes leurs bouteilles. Un nouveau groupe de consommateurs en ligne verra le jour. Je pense que cette crise du coronavirus remettra les compteurs à zéro à bien des égards, y compris en matière de solidarité. » plus d’infos : sales.fr@mauijim.com +32 (0)800 76330

HEPPER

aménagement de magasins

DE JONCKHEERE Gistel

www.ecdeschepper.com projet & exécution propre équipe d’ébénistes/monteurs

visite sans engagement & session brainstorming pour des grandes et petites rénovations

ECDS.NV @ GMAIL.COM ZEMSTBAAN 70 - 2800 MALINES

infotel : 015.43 25 82 eyeline

15


COURT COURS SUR LA LONGUEUR cet article « allez voir plus loin » doit être pris au pied de la lettre. il s’intéresse, en effet, à la mesure de la longueur axiale de l’œil. on parle beaucoup de la myopie et de son contrôle. une chose fait de moins en moins de doute : la myopie est un problème de longueur axiale, comme cela a déjà été évoqué via différents canaux eyeline. cet article commence par deux exemples illustratifs et se poursuit par un petit cours sur la longueur axiale. bref : un court cours sur la longueur ! il s’agit, en effet, bel et bien d’une discipline à part entière. il y a un tas de choses à dire, mais nous ferons au mieux pour que cet article ne tire pas… en longueur. TEXTE Eef van der Worp

Progression de la myopie… ou pas ? J’ai récemment observé le fonctionnement d’une polyclinique de la myopie. L’une des premières patientes que j’ai vue était une petite fille de sept ans sous traitement par atropine, venue pour un contrôle de sa myopie. Sa dernière visite datait de mars 2019, soit un an auparavant. À l’époque, sa réfraction était la suivante : D -3.25 -0.75 180 G -3.00 -0.50 180 Aujourd’hui, un an plus tard, les chiffres sont les suivants : D -3.25 -1.25 180 G -3.00 -0.75 180 En résumé : la réfraction n’a que très légèrement augmenté. Bonne nouvelle, me direz-vous. Un examen réalisé à l’aide de l’IOLMaster de Zeiss a toutefois révélé que la longueur axiale était passée de 24,3 mm à 24,6 mm (changement plus ou moins identique pour les deux yeux), soit une différence de 0,3 mm. Une augmentation de la longueur axiale de 0,28 mm correspond environ à un changement de 1 dioptrie.

16

eyeline

L’augmentation de la longueur axiale chez cette enfant équivaut donc à 1 dioptrie en un an, alors que rien ne l’indique au niveau de la réfraction. Si ce phénomène reste un mystère pour l’instant, on retiendra essentiellement que la longueur axiale peut augmenter sans que cela s’exprime forcément au niveau de la dioptrie. La longueur axiale nous donne néanmoins un repère et peut servir de boussole pour parvenir à maîtriser avec précision le processus de la myopie sur une période plus longue. Pour cette enfant, le choix ne s’oriente pas vers un arrêt progressif de l’atropine, car sa réfraction est restée stable (dans son cas, la concentration pourrait être ramenée de 0,25 % à 0,1 %). Il a été décidé de ne surtout pas diminuer la concentration pour l’instant. Et si la longueur axiale continue d’augmenter, on envisage même d’augmenter la concentration au lieu de la réduire. Forte myopie… ou pas ? Le second exemple… c’est moi. Je présente une myopie moyenne (du moins, d’après moi) et une réfraction stable depuis plusieurs années : D -4.00 -1.25 105 G -4.00 -0.75 70


EEF VAN DER WORP ÉLARGIT SES HORIZONS ET SE PENCHE, DANS LA RUBRIQUE « ELARGISSEZ VOTRE EYELINE », SUR DIVERS SUJETS QUI RETIENNENT PARTICULIÈREMENT SON ATTENTION DANS LE SECTEUR.

ELARGISSEZ VOTRE EYELINE

Bien qu’il n’y ait pas de « niveau de myopie sûr » (il s’agit en effet d’une échelle graduelle), le seuil de la « forte myopie » est généralement placé à 6D dans les études et dans la pratique. Au-dessus, le risque de problèmes est jugé significatif d’un point de vue clinique. Je m’en sors donc bien. La « limite supérieure » de la forte myopie en termes de longueur axiale est, du reste, fixée à 26 mm. Au-dessus, un contrôle régulier de la rétine est recommandé. Sonnettes d’alarme Par pur intérêt, je demande à ce qu’on mesure ma longueur axiale avec deux appareils différents : l’IOLMaster de Zeiss et le Copernicus REVO de SOCT. Je vous renvoie aux figures 1 et 2 ci-dessous. À mon grand étonnement, la longueur axiale est d’environ 26,2 mm pour l’œil droit (plus ou moins la même mesure sur les deux appareils) alors qu’elle est de 26,4 mm pour l’œil gauche. Je dépasse donc la limite au-delà de laquelle, en principe, la sonnette d’alarme se déclenche. D’ailleurs, des alarmes se déclenchent plus ou moins littéralement sur les instruments de mesure : sous la forme de points d’exclamation et de drapeaux rouges. L’expérience était donc intéressante. Les figures 2 et 3 présentent les images OCT de la macula de cette « patiente ». La figure 4 représente entièrement la rétine jusqu’à la périphérie. Une inspection est indiquée en présence d’une forte myopie comme celle-là. Cela semble en tout cas judicieux (pour l’instant). Instruments de mesure de la longueur axiale Ceci étant dit, la question suivante se pose : comment mesurons-nous la longueur axiale ? La question n’est pas si simple. Le terme générique utilisé pour désigner la mesure de la longueur axiale est « biométrie oculaire ». Tous les instruments sont donc des biomètres. Mais il y a des biomètres optiques et acoustiques. Les premiers utilisent des ondes lumineuses ; les seconds, des ondes sonores. Ces dernières sont aussi appelées « ultrasound » en anglais. En français, on parle plus souvent d’« écho », comme pour un suivi de grossesse (figure 5).

figures 1 et 2 : mesure de la longueur axiale de l’œil droit de l’auteure à l’aide du copernicus revo de soct (mitchel de koning, groenhof optometrie amstelveen, pays-bas) et de l’iolmaster de zeiss (daisy laan, flevoziekenhuis ­almere, pays-bas).

figure 3 : image de la rétine centrale (macula) de l’œil droit de l’auteure. heidelberg oct (daisy laan, flevoziekenhuis almere).

A-scan et B-scan Si la biométrie ne se résume pas à deux lettres, les choses sont malgré tout claires et nettes dans un premier temps :

eyeline

17


ELARGISSEZ VOTRE EYELINE

en ce qui concerne la biométrie acoustique, on distingue l’A-scan et le B-scan en ophtalmologie. Ces instruments nécessitent généralement un contact avec la cornée (il faut donc des gouttes anesthésiantes) et une sonde est placée à la main. Cette intervention manuelle n’est pas toujours optimale pour la reproductibilité. Ces méthodes permettent néanmoins d’effectuer des mesures en milieux troubles (cataracte ou opacité cornéenne, par exemple). Mais il faut bien avouer que ce n’est généralement pas notre principale priorité chez les jeunes enfants et dans le cadre du contrôle de la myopie. Biométrie optique Ce terme semble en tout état de cause (du point de vue optique) plus proche de notre domaine. Cette technique utilise la lumière. Mais la lumière présente un problème par rapport au son : sa vitesse est si élevée que nous n’avons aucun moyen de la détecter. Dès lors, si nous voulons utiliser la lumière, il faut procéder par interférométrie. Cette technique consiste à scinder un faisceau lumineux avant de le recomposer à l’aide de plusieurs miroirs. Si le chemin d’un faisceau est plus long que l’autre, on obtient une interférence, ce qui peut se mesurer. Cette technique dépend beaucoup moins de l’instrument de mesure que la technique de l’« écho ». Cette catégorie comprend plusieurs types, notamment la partial coherence interferometry (PCI) et l’optical low coherence interferometry (OLCI). La seconde technique utilise des longueurs d’onde plus longues et une source lumineuse à longueur de cohérence plus courte (d’où son nom), ce qui se traduit par une résolution un peu plus élevée. Depuis quelque temps, on rencontre souvent le concept d’optical coherence tomography (OCT, tomographie en cohérence optique). Il s’agit en fait d’une branche de la biométrie optique, bien qu’elle forme plus ou moins une catégorie propre. La méthode servait, à l’origine, à obtenir des images visuelles de l’intérieur de l’œil. Elle permet aussi de cartographier toute la longueur de l’œil. Elle montre donc aussi la partie de l’œil que vous mesurez (cristallin, rétine, cornée). Il semble que cette technique soit vue d’un bon œil quand il est question de biométrie chez les jeunes myopes. Mais ces appareils coûtent souvent (beaucoup) plus cher.

figure 4 : image complète de la rétine de l’œil droit de l’auteure. optos daytona (mark mayhew ; city, university of ­london, grande-bretagne).

figure 5 : « écho » d’un fœtus (https://en.wikipedia.org/wiki/ultrasound).

Conclusion Pour faire court, je dirais que la mesure de la longueur axiale devrait faire partie intégrante de tout suivi de la myopie. S’il existe un lien entre la myopie et la pathologie rétinienne (ce qui est probable, mais pas encore sûr à 100 % ; le lien n’est d’ailleurs pas reconnu par tout le monde), un instrument de mesure de la longueur axiale constitue le moyen le plus logique et le plus direct d’identifier et de suivre le risque. Il est fort probable (et approprié pour notre catégorie professionnelle) que nous devions faire appel à nos instruments de biométrie optique dans ce cadre.

Un merci tout particulier au professeur James Wolffsohn pour son apport et son feed-back.

18

eyeline


LA 50e ÉDITION DU MIDO REPORTÉE À 2021

LUNETTES EN TITANE DEMANDEZ

CHARMANT ! souples, légères, résistantes, ultra confortables et anallergiques, nombreux sont les avantages du titane en lunetterie. mais encore faut-il opter pour un titane de qualité ! Dans les années 80, lorsque CHARMANT Group a utilisé pour la première fois le titane en lunetterie, ses ingénieurs se sont rapidement aperçus des propriétés uniques de ce matériau. Depuis des décennies, CHARMANT développe un savoir-faire semi-artisanal associé à des technologies de pointe pour fabriquer des montures de haute qualité. Possédant ses propres usines de fabrication au Japon et en Chine, le groupe produit plus de 5 millions de montures par an et maîtrise l’ensemble de sa chaîne de valeur. Du design à la distribution, cette marque japonaise est présente dans plus de 80 pays du monde et, représente sûrement aujourd’hui le n°1 mondial des montures en titane. Zoom sur … 2 collections incontournables Créée en 2010 à Paris, la marque Ad Lib révolutionne le monde de la lunette en titane en apportant aux linéaires des opticiens tous les avantages d’une monture en titane (légère, confortable, anallergique, robuste), associés à un design fun et coloré ! Entre innovation japonaise et design européen, Ad Lib est le meilleur compromis pour une monture moderne de qualité. Marque éponyme du groupe lancée en 1980, Charmant Titanium Perfection est la référence en termes de technicité et de qualité. Composée de titane japonais haute performance, tout est étudié dans cette collection pour offrir aux porteurs des montures extrêmement confortables aux designs intemporels. pour plus d’infos: www.charmant.com/fr

« difficile, mais inéluctable » : tels sont les premiers mots du communiqué de presse dans lequel le mido annonce le report de sa 50e édition au mois de février 2021. « la pandémie persistante de covid-19 en italie et sa propagation rapide au reste du monde ainsi que les doutes quant à la normalisation de la crise à l’échelle mondiale nous ont contraints à prendre une décision douloureuse, mais cruciale pour la sécurité des exposants, des visiteurs et de tous les autres intervenants », a déclaré giovanni vitaloni, président du mido. « L’édition du 50e anniversaire est reportée à 2021 et nous sommes convaincus qu’elle apportera un nouveau souffle au secteur des lunettes dans tous les pays. À l’instar de tous les professionnels du secteur, nous avons pour but d’apporter un regain de vitalité dans un système économique sain qui, bien que ralenti par la crise sanitaire, n’a jamais perdu sa force motrice. » La 50e édition du MIDO aura lieu environ trois semaines plus tôt que d’habitude : le samedi 6, le dimanche 7 et le lundi 8 février 2021. « Un changement majeur, que nous comptions annoncer lors de l’édition 2020 », poursuit Giovanni Vitaloni. « En avançant la date de quelques semaines, nous entendons booster le secteur mondial de l’optique. » En attendant le MIDO 2021, la plateforme en ligne MIDO4U offre un outil essentiel qui rapproche les exposants (qui choisissent de l’utiliser) et les acheteurs internationaux. « La plateforme numérique ne remplacera évidemment pas le véritable salon où les participants discutent et font des affaires. Elle n’en reste pas moins un moyen accessible de nouer de vrais contacts (même s’ils sont virtuels), ce qui contribue à assurer la continuité des relations d’affaires dans notre secteur », conclut-il. plus d’infos : www.mido.com

S

NOUVELLE DATES !

VRIER

6, 7 ET 8 FÉ 2021

eyeline

19


ÉPIDÉMIE DE MYOPIE BILAN INTERMÉDIAIRE UNE ÉTUDE DE CLAIR ENTHOVEN « le travail sur écran ne serait-il pas aussi “mauvais” que la lecture d’un livre ? mon étude vise à découvrir si les conseils relatifs au mode de vie doivent s’appliquer à tous enfants dans le cadre de l’épidémie de myopie ou si c’est particulièrement important chez les enfants qui courent un risque accru de myopie parce que leurs parents sont myopes. ces enfants sont-ils déjà moins hypermétropes à un jeune âge ? le contexte socioéconomique dans lequel l’enfant grandit peut aussi jouer un rôle. autant de questions auxquelles mon étude tente d’apporter des réponses. » TEXTE Riens Gort PHOTO Sylvana Lansu Clair Enthoven est doctorante au centre médical Érasme de Rotterdam (NL). Elle était à l’affiche du NCC en mars. Riens Gort d’Eyeline l’a contactée pour parler de l’étude qu’elle consacre à l’épidémiologie de la myopie. Vous utilisez la Generation R dans le cadre de votre étude. De quoi s’agit-il ? « Generation R est une vaste étude démographique menée sur 9 778 bébés nés à Rotterdam entre 2002 et 2006. Ces enfants sont suivis depuis leur naissance et les plus âgés ont aujourd’hui 16 ou 17 ans. Generation R se penche sur la croissance, le développement et la santé de ces enfants en pleine croissance en collectant et en étudiant de diverses manières des données à leur sujet. Des examens de la vue sont réalisés quand ils ont 6, 9 et 13 ans ; les facteurs liés au mode de vie sont examinés à tous les âges. Nous pouvons ainsi examiner pourquoi certains enfants développent une myopie et d’autres pas. Une étude similaire a été menée à Singapour. Je compte utiliser ces données aux fins de mon étude, mais j’ai dû postposer mon voyage en raison du coronavirus. »

clair enthoven

20

eyeline

Lors d’un autre congrès auquel vous avez participé en 2019, vous avez parlé de la mise au point d’une app pour la myopie. Qu’en est-il ? « Ça n’a pas été facile de développer une app qui mesure correctement le temps passé devant un écran. Ce temps est enregistré par défaut sur de nombreux smartphones ;


tous les propriétaires d’un iPhone peuvent actuellement connaître le temps qu’ils passent devant l’écran. Malheureusement, il n’est pas possible d’utiliser ces données compte tenu des règles de confidentialité strictes d’Apple. Nous avons dû contourner le système pour mesurer le temps passé face à l’écran. Convaincre des adolescents de 13 à 16 ans de participer à l’étude relève aussi du défi. Mais aujourd’hui, nous avons collecté toutes les données et je suis en train de les analyser. Je ne peux néanmoins pas vous dire grand-chose sur les résultats de l’étude pour l’instant. » Les adolescents ont-ils trouvé cette app contraignante ou, au contraire, amusante ? « Les adolescents ont dû utiliser l’app pendant cinq semaines sur leur smartphone et répondre à plusieurs questions deux fois par semaine. Nous avons utilisé un système de points : ils récoltaient des points en répondant aux questions. Le personnage de l’app avançait sur une carte et recevait un accessoire quand il avait récolté un certain nombre de points, par exemple des chaussures, une casquette ou des lunettes solaires. Quand le participant avait répondu à toutes les questions, le personnage passait la ligne d’arrivée entièrement équipé. Nous avons offert un chèque-cadeau aux adolescents pour les remercier de leur participation. » Qu’en est-il du développement de la myopie à l’échelle mondiale et faut-il rectifier le tir, d’après vous ? « Dans les zones urbanisées d’Asie, le problème est criant : 80-90 % des jeunes adultes sont myopes. À titre de comparaison, nous sommes à 50 % chez nous. On commence heureusement à entendre parler d’une stabilisation de la prévalence de la myopie chez les jeunes, notamment à Taïwan. Les pouvoirs publics y prennent de sérieuses mesures préventives, notamment en imposant des pauses plus longues à l’école, avec obligation pour les enfants de sortir. Il est essentiel de ne pas en arriver là chez nous, en instaurant éventuellement ce genre de mesures plus tôt. En effet, en plus de contribuer à prévenir ou à freiner la myopie, le fait de jouer davantage à l’extérieur est aussi bénéfique pour la santé physique et mentale des enfants. Les catégories professionnelles des soins oculaires sont heureusement très actives dans le traitement de la myopie progressive chez les enfants. Si je compare avec d’autres pays d’Europe, les optométristes néerlandais sont vraiment à l’avant-garde. » Où en êtes-vous quant aux causes et aux solutions ? Mode de vie, gouttes, lentilles multifocales ? « Les conseils axés sur le mode de vie s’appliquent à tous les enfants. Les opticiens, optométristes et orthoptistes prodiguent fort heureusement de plus en plus ces conseils (notamment la règle des 20-20-2) aux jeunes parents myopes qui ont des enfants. Ils les donnent aussi aux enfants qui présentent une faible myopie. Ce que nous ne savons pas encore, c’est s’il faut faire sortir les enfants au moins deux heures par jour ou, si ce n’est pas possible, compenser par 2 x 7 heures le week-end. Qui sait ? Les “congés de rattrapage à l’extérieur” sont peut-être une idée à creuser. Il serait aussi intéressant d’examiner ce que les auto-

Clair Enthoven a terminé ses études d’optométrie à la Hogeschool Utrecht (NL) en 2012. Elle voulait continuer à étudier. Elle a donc décidé d’enrichir les connaissances acquises en se lançant dans un pré-master en sciences de la santé à l’université libre d’Amsterdam, avec une spécialisation en santé publique internationale. Elle a enchaîné avec un master en Management, Policy-analyses and Entrepreneurship in Health and Life sciences, avec une spécialisation en International Public Health. Elle s’est rendu compte lors de ses stages en recherche qu’elle aimait vraiment les études scientifiques. Elle a trouvé, au centre médical Érasme, un poste qui correspondait parfaitement à ses envies et à ses ambitions. Le professeur Caroline Klaver a donné à Clair la possibilité de travailler sur une thèse. Le sujet choisi, pour son plus grand bonheur, était « les facteurs liés au mode de vie dans le cadre de la myopie ». Le sujet idéal compte tenu de ses connaissances en optométrie et en santé publique. Depuis, elle a également entrepris un master en épidémiologie dans le cadre de sa thèse.

rités et les communes peuvent faire. Devons-nous, nous aussi, octroyer de plus longues pauses aux élèves, comme à Taïwan ? Ou pouvons-nous nous contenter d’encourager davantage les enfants à sortir en aménageant plus de parcs ou de plaines de jeux ? Il semble, par exemple, que la myopie soit moins présente dans les environs de Barcelone vu la présence d’une verdure plus dense. Les essais se multiplient en ce moment dans le domaine des gouttes d’atropine, des lentilles multifocales et des lentilles d’orthokératologie. C’est une bonne chose, car il reste pas mal de zones d’ombre en ce qui concerne, par exemple la concentration d’atropine et l’efficacité des lentilles multifocales et d’ortho-k. Il importe, en outre, de bien identifier les risques potentiels. La question est évidemment de savoir si les avantages équilibrent les inconvénients. Il semble que oui, mais il est essentiel d’examiner la question en détail pour parvenir à une directive claire. » Enfin, savez-vous déjà si le travail numérique est aussi mauvais que la lecture d’un livre ? « L’étude Generation R a révélé que les enfants qui passent beaucoup de temps face à un ordinateur dès leur plus jeune âge deviennent plus souvent myopes. Les enfants qui lisent beaucoup deviennent encore plus souvent myopes. Il était question d’écrans d’ordinateurs de bureau ; ce constat s’explique donc probablement par le fait que la distance de lecture est plus grande avec un écran qu’avec un livre. Nous ne conseillerons bien sûr jamais de jouer plus que de lire. Il s’agit de réduire le plus possible le travail non éducatif sur ordinateur. Avec le coronavirus, l’enseignement se fait à domicile. D’où l’importance de prendre des pauses régulières pour aller s’aérer et de ne pas occuper le reste du temps avec des activités sur ordinateur. Si les enfants regardent un film, mieux vaut le regarder à la télévision pour allonger la distance de lecture. »

eyeline

21


COLONNE eef van der worp Nous vous avons déjà mis en garde plusieurs fois sur le ton de la plaisanterie : « Assurez-vous qu’aucun virus ou aucune bactérie n’infecte votre cabinet de lentilles de contact. Veillez à l’hygiène ! » Il s’agit en effet d’éviter les infections de la cornée. Mais ce genre de boutade n’a plus rien d’amusant aujourd’hui. Donc, trêve de plaisanterie. En revanche, le sujet de l’hygiène et de la sécurité reste bel et bien d’actualité pour les professionnels des lentilles de contact. C’est l’occasion de nous pencher une nouvelle fois sur une étude de Kate Gifford parue dans l’un de nos magazines scientifiques de premier plan : Contact Lens & Anterior Eye. L’édition de février était intégralement consacrée à la myopie : voilà bien un sujet qui se propage comme un virus.

gueur axiale supérieure à 26 mm ou en présence d’une myopie d’au moins -6D est plus élevé que le risque de kératite microbienne (KM) due au port de lentilles de contact (souples ou ortho-K). En cas de longueurs axiales inférieures à 26 mm et de myopie inférieure à 3D, le risque de perte de vision permanente avec des lentilles est plus élevé que le risque de perte de vision causé par la myopie. Sauf avec les lentilles journalières. Si on s’intéresse uniquement au port de lentilles durant l’enfance/l’adolescence (et pas toute la vie), ce risque tourne rapidement à l’avantage des lentilles, a fortiori, encore une fois, en cas de port de lentilles journalières. Il convient donc de nuancer le type d’« intervention » en matière de lentilles de contact : à savoir que le risque de perte de vision permanente avec des lentilles de contact journalières est inférieur, car le risque d’infection est tout simplement plus faible avec des lentilles journalières qu’avec l’orthokératologie. En moyenne. Dans certains cabinets, le protocole d’hygiène est si bien rôdé que les problèmes sont rares, y compris avec l’orthokératologie. Mais les études ne s’y intéressent pas, elles examinent les moyennes. La bonne nouvelle : nous avons une influence (partielle) sur le dernier chiffre. Nous n’en avons, par contre, aucune sur le premier (risque de perte de vision due à la myopie).

GOING VIRAL: COR(O)NEA-VIRUS

Mais quel est le rapport entre la sécurité des lentilles de contact et la myopie ? Eh bien, elles sont étroitement liées. Une question anime tous les débats avec les ophtalmologues des Pays-Bas et la communauté internationale : quel est le risque que la (forte) myopie pose des problèmes ? Et, à l’inverse, quels sont les risques d’un traitement, qu’on préfère appeler « intervention » dans le cadre du débat sur la myopie (car on intervient sur le cours normal des choses) ? La question a beau être simple, y répondre s’avère très compliqué. Kate tente le coup : bien qu’il ait été établi qu’il n’existait pas de « niveau de myopie sûr », chaque augmentation de dioptrie accroît le risque de problèmes de rétine. Il n’en reste pas moins qu’au-delà d’une myopie de 6D et d’une longueur axiale de 26 mm, on parle de « forte myopie », associée à une hausse prouvée du risque de pathologie rétinienne. Il s’agit là, d’après moi, d’un concept relativement abstrait, car nous sommes rarement confrontés à ces problèmes dans notre cabinet de lentilles de contact. En toute franchise, le risque de décollement de la rétine ou de maculopathie myopique de « x sur autant » ne me parle guère. Ce que Kate tente de faire, notamment sur la base d’études menées à l’université Érasme de Rotterdam, me semble plus intéressant : elle se penche sur la « perte de vision causée par la myopie » à un âge plus avancé. Bien que ce soit théorique, peut-on établir un rapport avec le risque d’infection, ou mieux, le risque de perte de vision due à une infection liée au port de lentilles de contact sur une période de x années ? En résumé, le risque à vie d’une perte de vision définitive due à la myopie sur des yeux de lon22

eyeline

Nous devons donc nous poser une question face à chaque (jeune) myope : qu’en est-il de cet équilibre ? Quel est le rapport risque-résultat ? Un exemple : l’atropine a, certes, des effets secondaires, mais elle s’accompagne d’un très faible risque de perte de vision permanente. Ce risque existe donc bel et bien avec les lentilles, ne le minimisons pas. Par contre, les lentilles impliquent à la fois une correction de la vision et une intervention, ce qui n’est pas le cas de l’atropine (il faudra toujours des lunettes ou des lentilles pour corriger le trouble de la réfraction). Une intervention de lifestyle est, quoi qu’il arrive, gratuite (plus vers l’extérieur, donc) et sans risque élevé. La consigne est donc la même que celle du gouvernement dans le cadre de la crise du coronavirus : « restez chez vous, à l’intérieur ». Dommage. Gifford KL. Childhood and lifetime risk comparison of myopia control with contact lenses. Cont Lens Anterior Eye. 2020 Feb;43(1):26-32.


CONTRÔLE DE LA MYOPIE : UN TERRAIN INEXPLOITÉ ANN PYCK, FIÈRE DIPLÔMÉE après avoir bouclé trois modules corsés en très peu de temps, elle a décroché son diplôme de gestion de la myopie. TEXTE Marie-Catrien van Deijck Dans son Contactlens Studio d’Anvers, Ann Pyck se penche sur la question depuis des années, désireuse de tout mettre en œuvre pour freiner la progression de la myopie chez les enfants : « Nous devons faire plus d’efforts pour contrôler la myopie. Les spécialistes des lentilles de contact et les optométristes doivent approfondir la matière et élargir leurs horizons. La demande est forte, mais c’est un terrain encore inexploité. Heureusement, les contacts sont aujourd’hui nombreux avec les ophtalmologues ; eux aussi commencent à en entendre parler. » Il y a encore fort à faire « Chez nous, nous constatons que de plus en plus de parents demandent de l’aide pour leurs enfants. Nous fabriquons depuis longtemps des lentilles de nuit sur mesure pour les adolescents et parfois pour les élèves de primaire. Nous essayons aussi depuis quelque temps les lentilles multifocales chez les jeunes dont la myopie se détériore. C’est une chance que les lentilles de contact souples aient récemment été approuvées pour la myopie chez les enfants. Mais il y a encore fort à faire. »

IL Y A ENCORE FORT À FAIRE !

eyeline

23


DÉSINFECTION DES PRODUITS : PLUS COMPLEXE QU’IL Y PARAÎT

Eschenbach apporte la solution dans les moments comme celui-ci, il est impératif de désinfecter tous les produits du cabinet qui ont été touchés par les collaborateurs et les consommateurs. oui, mais voilà… comment désinfecter les montures en tr90 et en ultem, par exemple ? un vrai défi, car ces matériaux ne peuvent en aucun cas entrer en contact avec de l’alcool. Or l’alcool est l’ingrédient de base de la plupart des liquides désinfectants. Quelle alternative utiliser ? Ni l’eau et le savon, ni le passage dans un appareil à ultrasons n’assurent une désinfection en profondeur. Eschenbach a une bonne nouvelle : la firme a trouvé un fournisseur de liquide désinfectant à base d’eau. Eschenbach, qui utilise ce produit, a décidé de le mettre à la disposition de l’opticien. Tests approfondis Le liquide a été testé sur tous les virus connus, notamment les coronavirus, le SRAS, le SRMO, les bactéries et les moisissures. Le produit répond totalement aux normes de l’UE. Si vous le souhaitez, vous pouvez demander les rapports et les comptes rendus des tests.

Ce liquide présente l’avantage de vous permettre, à vous et à vos collaborateurs, de désinfecter toutes les montures de la même manière, sans vous demander si elles sont fabriquées en TR90 ou en Ultem. De quoi gagner du temps et vous épargner bien des efforts. Pénurie Les flacons (100 ml) sont emballés par 6. Vu la pénurie de désinfectants, les opticiens doivent se limiter à 3 packs maximum par commande. Dans le contexte actuel, Eschenbach reçoit d’ailleurs le liquide en petites quantités. Un conseil : ne tardez pas ou vous risquez de ne pas pouvoir vous en procurer. Le liquide porte le numéro d’article 1067 sur le webshop d’Eschenbach. Vous y trouverez aussi le spray nettoyant 1066, idéal pour un nettoyage en profondeur de vos ­appareils. plus d’infos : Eschenbach Optik BV +32 (0)50 541 25 00 ou + 32 (0)2 344 84 21 eog@eschenbach-optik.com ou contactez votre représentant.

24

eyeline


HANS ZOON :

« KEEP IT SIMPLE » Vision Manager Pro profite des connaissances d’Ocuco Benelux en septembre 2018, ocuco benelux a racheté la suite logicielle d’automatisation des points de vente vision manager pro à de ceunynck. ce logiciel de qualité est célèbre sur notre marché depuis environ 30 ans et plusieurs applications de taille y ont été ajoutées au cours des deux dernières années. la suite proprement dite et l’équipe de service reprise profitent clairement déjà des connaissances internationales, de l’expertise de l’innovation d’ocuco. entretien avec hans zoon, managing director. TEXTE Anneke Pastoor PHOTO Loek Peters Le 1er octobre 2019, Hans Zoon a succédé à son homonyme Hans Lugtenberg. Opticien de formation, il possède plus de 30 ans d’expérience dans la distribution optique en Belgique et en France. « Ma devise ? Keep it simple. Il y a des points à améliorer et des opportunités sur ce plan. Nous avons, par exemple, 3 bureaux où 3 équipes développent des logiciels, notamment l’excellente suite Vision Manager Pro. Il est essentiel de créer des synergies dans l’intérêt de l’organisation, mais aussi, et surtout, dans l’intérêt du marché. Le support pourrait être amélioré et accéléré et les logiciels évoluent plus vite si on collabore. Avec Vision Manager Pro, nous avons notamment adapté le module SMS et l’avons rendu beaucoup plus convivial. Nous avons, par ailleurs, pu intégrer rapidement de nouveaux ajouts comme le gestionnaire de campagne et l’agenda en ligne. Le fait que les opticiens restent en contact avec leurs clients en leur envoyant régulièrement des e-mails marketing porte ses fruits. Et

c’est d’autant plus important à l’heure actuelle, durant la crise du coronavirus. Dès que cela sera à nouveau possible, le client pourra prendre rendez-vous rapidement et facilement en ligne pour un examen de la vue ou un contrôle des lentilles de contact. Un avantage pour lui et pour l’opticien. » Hans Zoon entend rassembler les gens pour qu’ils travaillent davantage de concert. « Grâce aux partenaires d’Ocuco, il est aussi possible de déployer de vastes campagnes de marketing et promotions. La scission entre les chaînes et les indépendants se dessine de plus en plus. Nous travaillons essentiellement avec l’opticien indépendant ; nous mettons notre expérience et nos connaissances à profit pour l’aider à défendre sa place. Osez vous affirmer : il y a suffisamment de place sur le marché, même à l’heure actuelle ! Les systèmes d’automatisation des points de vente d’Ocuco peuvent vous donner un sérieux coup de pouce : laissez-nous l’occasion de vous aider à doper votre chiffre d’affaires. Ocuco déborde d’expérience et de connaissances en la matière. Pour l’instant, nous nous employons par exemple à développer l’omnicanal dans le secteur du détail : cette approche vous convient-elle dans vos activités d’indépendant et oseriez-vous faire ce choix ? Nous nous ferons un plaisir de passer vous voir pour en parler. » plus d’infos : www.ocuco.com

restez en contact avec votre client

Ocuco est une entreprise active à l’échelle internationale dans le domaine des logiciels pour le secteur de l’optique. Un peu plus de 8 000 magasins d’optique répartis dans 77 pays utilisent, entre autres, des logiciels optiques, des cabines d’essayage numériques, des applications pour appareils de réfraction, des agendas en ligne et des liaisons comptables. Ocuco fournit Vision Manager Pro dans notre pays et met à disposition Apollo(CS) et EyeStore chez nos voisins du nord. Cette organisation basée dans le Benelux compte actuellement 30 collaborateurs qui opèrent depuis 3 bureaux, à Aartselaar, Ruremonde et Oss.

eyeline

25


DARCEL DISAPPOINTS UN ŒIL CRITIQUE

direction une nouvelle ville pour cet œil qui ne tient pas en place et qui a une vision du monde toute personnelle. et pas n’importe quelle ville : darcel a mis le cap sur new york. il y a découvert une vie bien différente de ce qu’il connaissait. les surprises se sont enchaînées, tantôt positives, tantôt négatives. quoi qu’il en soit, à new york, il y a toujours quelque chose qui frappe ou surprend. avec son œil critique, il n’a pas tardé à devenir la mascotte de la ville, puis du monde entier. TEXTE Mark Zwartkruis ILLUSTRATION Craig Redman

26

eyeline


Cet œil qui ne tient pas en place, c’est Darcel, du blog Darcel Disappoints. Vous l’avez peut-être déjà vu ou des amis ou des proches vous en ont peutêtre déjà parlé en raison de votre rôle dans l’univers de l’optique. Darcel est une mascotte toute trouvée pour ce secteur. Mais comment Darcel a-t-il vu le jour ? Et qu’est-ce qui le rend si attachant ? Tout a commencé quand l’illustrateur Craig Redman a emménagé à New York. Ses observations et son sentiment mitigé à l’égard de la ville l’ont poussé à lui consacrer un blog. Comme il était incapable d’écrire, il a opté pour un blog illustré. Le style plutôt complexe de départ n’a pas trouvé grâce aux yeux de l’illustrateur. Craig est alors reparti de zéro. Quelques heures plus tard, Darcel voyait le jour. Ce personnage relativement simple peut se retrouver dans une foule de situations sans causer de stress à son créateur. Qu’est-ce qui fait le succès de Darcel ? Difficile à dire… D’après Craig, les gens se reconnaissent dans son personnage : il ne voit pas toujours la vie en rose et il n’a parfois pas envie de contacts sociaux. Il se plaint de devoir monter six volées d’escaliers pour accéder à son appartement et de devoir faire

LOOK MY INSTAGRAM @DOURDARCEL

la file pour acheter un café à 10 h du matin à SoHo. Ces situations parlent à ce point aux gens que de grandes marques telles que Chanel et Colette lui ont proposé des projets de collaboration. L’an dernier a marqué un point d’orgue dans l’existence de Darcel : le géant suédois de l’ameublement, IKEA, a immortalisé le personnage dans une nouvelle collection. Envie de suivre à la trace l’œil de cyclope et son monocle branché ? Surfez sur la page Instagram @dourdarcel ou sur www.darceldisappoints.com. Un webshop est aussi à la disposition de ceux qui souhaitent agrémenter leur magasin de jolies illustrations.

eyeline

27


Rejoignez l’aventure Acuitis !

5 bonnes raisons : • Enseigne fondée en Suisse en 2010 • Un concept unique en Optique et en Audition • Collections originales et exclusives créées par Frédéric Beausoleil, Artiste Lunetier • Plus de 100 Maisons et encore de grandes villes à conquérir • Un accompagnement sur-mesure

Pour tout renseignement contactez le service développement :

Laurent Branckaert +352 661 224 933 laurent.branckaert@acuitis.com

Paris • Genève • Luxembourg • Londres • Montréal • Milan • Bruxelles franchise.acuitis.com


LIU JO POUR HOMMES

LE PUR STYLE ITALIEN le charme et le confort à la mode contemporaine… voilà qui résume les modèles que liu jo a ajoutés à sa gamme pour hommes : liu jo uomo. En cinq années seulement, la marque Liu Jo UOMO est née de la vision commune de Marco Marchi et Giuseppe Nardelli. La collection de Liu Jo renferme des produits « Made in Italy » de qualité supérieure, qui associent un design urbain à un bon rapport qualité/prix. L’expertise des designers se traduit par des matériaux naturels triés sur le volet, dans le souci des détails subtils. Pour preuve : le logo apposé à l’intérieur de la branche droite et le détail rouge qui confère un cachet unique à la collection. Au programme ? 7 modèles percutants, dont les couleurs et les verres full colour se veulent à la fois sportifs et classiques.

CALVIN KLEIN POUR HOMMES

AUDACE ET RAFFINEMENT Caractérisée par des modèles d’exception qui mêlent innovation et raffinement, la collection de lunettes CALVIN KLEIN pour hommes compte parmi les plus populaires de la marque. Les modèles de la collection misent sur les éléments de style tendance, les nuances audacieuses et les détails uniques. Avec différentes associations de matériaux, les montures de CALVIN KLEIN incarnent le mariage de la forme et du confort.

american essentials

plus d’infos : www.marchon.com, Benelux@marchon.com, +31 (0)0800 72002020

eyeline

29


SEIKO SUN

PERFORMANCE ET

PROTECTION AVEC

PRÉCISION VERRES SOLAIRES


association professionnelle des opticiens et optométristes de belgique Nous promouvons les intérêts de la profession d’opticien-optométriste dans tous ses aspects.

“Le risque du métier ?»

L’APOOB & MOI

Des précautions spécifiques avec Stay Safe Avec la reprise des activités des magasins d’optique, la société Stay Safe a créé une analyse de risques spécifique pour notre secteur. L’entreprise, fondée lors de la crise corona, est composée d’un groupe de conseillers en prévention qui étaient auparavant principalement déployés pour de grands événements et dans les entreprises. A l’heure actuelle, il s’est avéré que c’était le moment idéal pour utiliser leur expérience pour la réouverture en toute sécurité du paysage commercial belge. Eyeline a appelé Mattias Kempeneers à la mi-mai, qui a préparé une analyse des risques pour l’optique au nom de Stay Safe. Nous lui laissons la parole dans la rubrique «L’APOOB & MOI».

ou lors d’une adaptation de lentilles de contact. Les règles générales à suivre peuvent ainsi conduire à des questions ou à des contradictions. Ce que nous voulons empêcher. Travaillez-vous principalement au niveau du secteur ou aussi pour des magasins individuels ? Nous examinons certainement aussi les magasins individuels. Aucun magasin n’est le même et même avec une analyse des risques au niveau du secteur, on peut encore rencontrer des problèmes. Lorsqu’un opticien vient vers

Comment avez-vous décidé de créer Stay Safe? Nous sommes un groupe de conseillers en risques qualifiés travaillant depuis plus de vingt ans déjà sous le nom de ToB Seen. Normalement, nous nous assurons qu’un événement se déroule sans heurts et avec le moins de risques possible. Nous offrons maintenant cette expertise aux magasins d’optique pour créer un nouveau « déroulement normal » d’une visite au magasin. Pourquoi avez-vous choisi le secteur de l’optique? C’était plutôt par hasard. Nous offrons déjà nos services dans le cadre d’une reprise des activités dans divers secteurs, surtout dans ceux où les directives du gouvernement ou du Conseil de Sécurité sont plutôt génériques. Ce sont de bons conseils, mais tous les magasins ne sont pas pareils. Nous examinons spécifiquement chaque secteur. Les procédures générales imposées ne sont par exemple pas si simples pour l’opticien. Leur travail implique un contact de près fréquent, surtout en cas d’examen de vue

mattias kempeneers

eyeline

31


nous, nous fournissons une analyse des risques personnalisée et un plan d’action pour son magasin. Pour cela, nous prenons en compte le flux dans le magasin, le nombre d’entrées et de sorties, la taille de la pièce et les manipulations qui seront effectuées. Utilisez-vous aussi l’expertise des associations professionnelles dans le domaine de la vision? Nous parlons actuellement avec l’APOOB afin d’aligner nos mesures au protocole des associations professionnelles. Qu’attendez-vous des prochaines semaines ? Tout dépend des chiffres que le gouvernement reçoit. Si la tendance à la baisse se poursuit et que les mesures sont correctement suivies, tout évoluera au mieux. En attendant, en tant que pays, nous devons nous préparer à une éventuelle deuxième vague du coronavirus. Si un bon track & trace est mis en place, les cas de contamination peuvent être identifiés immédiatement. De cette façon, les magasins peuvent rester ouverts pendant cette seconde vague, à condition de respecter les règles bien évidemment. Ce n’est pas toujours facile, mais c’est ainsi que nous pouvons surmonter cela.

Un membre de l'APOOB parle: Nadine Devrij (Optiek Ten Eekhove à Deurne) « À la suite de la reprise des activités, nous avons tout rendu conforme aux directives COVID19, des zones d'attente devant le magasin au déroulement en toute sécurité de la visite. Nous avons été assistés pour le côté pratique et nous constatons que les clients apprécient les mesures prises, qu’ils se sentent complètement en sécurité. Nous recevons également beaucoup de commentaires positifs sur le panneau d'information à l'entrée et les clients suivent spontanément les directives comme le fait de prendre un rendez-vous. Nous sommes satisfaits de cette approche, qui est également conforme au protocole établi par l'association professionnelle, notamment parce qu'elle nous permet de nous concentrer tout à fait sur notre activité professionnelle. »

Quelques conseils ressortissant de l’analyse des risques pour les magasins d’optique : • Chaque client doit être attribué à un seul employé. • Lors d’un examen de vue, aussi bien le client que l’employé doit porter un masque de protection (bucco-nasal). • Lors du réglage des lunettes, le client met lui-même les lunettes qui seront désinfectées après l’essai. • Les clients doivent poser les lentilles de contact euxmêmes, après quelques instructions lors de la première adaptation. Ce n’est qu’en cas de problème que l’optométriste aidera. • Chaque client reçoit son propre présentoir sur lequel les montures touchées sont collectées et ensuite désinfectées.

→ L’APOOB continue à accueillir de nouveaux membres. Si vous aussi vous souhaitez devenir membre et rester au courant de tout ce qui bouge autour de la profession, inscrivez-vous au https://www.apoob.be/fr/devenir-membre.

32

eyeline

Reprise des activités ! le samedi 9 mai, le représentant apoob pour la flandre serge bruninx, ainsi que le conseiller charles bruninx sont apparus dans le journal télévisé (vrt). Ils ont entre autres expliqué à quoi ressemble une visite au magasin d’optique depuis le lundi 11 mai et quelles précautions ont été prises*. Pour les examens de vue et les adaptations de lentilles de contact, il a été recommandé d’attendre jusqu’au 18 mai. Regardez ici l’extrait du journal télévisé (VRT)

* https://www.apoob. be/sites/default/files/ field/files/Richtlijnen_ Covid_19_V3.pdf

APOOB ✔ Association Professionnelle des Opticiens et ­Optométristes de Belgique ✔ devenir membre coûte 395 € par an (hors TVA) ✔ devenez membre et inscrivez-vous via : www.apoob.be/fr/devenir-membre ✔ rédaction : Viviane De Vries


Vision floue à cause de verres embués?

Nous avons lá solution! Pas besoin d’un spray.

Intéressés? Yves Stalport : yvesS@tokai.be ou 0472 94 02 47 Jurgen De Bleser : jurgenD@tokai.be ou 0472 17 22 60


CooperVision

Advantage

SERVICES DE SOUTIEN AUX PARTENAIRES PENDANT LE COVID-19 en tant que partenaire commercial, coopervision s’engage à aider ses clients à réaliser leurs objectifs, à développer la catégorie des lentilles de contact et à créer davantage de valeur dans la branche. cet objectif a déjà été expliqué par coopervision et reste une priorité absolue pendant cette période marquée par le virus covid-19. TEXTE et IMAGE CooperVision

L’un des services de soutien aux partenaires est CooperVision Advantage™, un programme visant à soutenir et à faire croître votre pratique. En temps normal, pour CooperVision, l’augmentation du nombre de porteurs de lentilles de contact est le principal moteur de la croissance. Mais durant des périodes comme celle-ci, les services et les outils de CooperVision Advantage sont précieux pour soutenir votre pratique. En tant que partenaire vous pouvez ainsi, par exemple, utiliser gratuitement les formations en ligne et les webinaires proposés par CooperVision.

34

eyeline

Le programme CooperVision Advantage s’inscrit dans la ligne des 3 piliers de croissance que CooperVision a défini comme suit : RECRUTER

FIDÉLISER

GÉRER

un afflux plus élevé de

les nouveaux porteurs de

accompagner les porteurs

porteurs de lentilles

lentilles de contact au cours

existants en répondant en

de contact

de la première année

permanence à leurs besoins

cruciale

en lentilles de contact


Le recrutement n’étant pas une priorité durant la crise liée au COVID-19, se concentrer sur la fidélisation et la gestion est une excellente stratégie pour conserver vos clients et les lier à votre magasin. Pour vous soutenir encore plus dans ce domaine, CooperVision propose gratuitement le service «direct to patient» pendant la période COVID-19. Ce service vous permet de facilement faire livrer des lentilles directement au domicile de vos clients. Grâce à son programme CooperVision Advantage, CooperVision fournit à ses clients des outils et des services apportant un soutien approprié à chacun des défis de la pratique des lentilles de contact. L’une des principales composantes de ce programme est l’accroissement des connaissances en matière de lentilles de contact parmi les collaborateurs du magasin. Selon CooperVision, les conseils des collaborateurs tiennent un rôle important dans le domaine de l’optique, en particulier lorsqu’il s’agit de fidéliser la clientèle à long terme.

INTÉRESSÉ PAR LES LIVRAISONS À DOMICILE?

Naviguez vers coopervision.be/fr/practitioner/partner ou contactez notre service clientèle pour savoir comment faire livrer les lentilles de contact directement au domicile de vos clients. En outre, ces envois sont actuellement gratuits, afin de vous soutenir davantage pendant la crise liée au COVID-19. Les connaissances constituent la base de la confiance lors de l’achat d’une aide visuelle, ils signifient pour l’opticien un avantage indéniable. Ceci vaut non seulement pour l’achat de lunettes, mais certainement aussi pour l’adaptation des lentilles de contact. Une formation ciblée de tous les collaborateurs de l’entreprise accroît les connaissances et les compétences. Selon CooperVision, la première conversation sur les lentilles de contact commence déjà dès l’entrée du magasin, afin d’offrir au client des conseils optimaux et de se distinguer de la concurrence. Cette période est le moment idéal pour y porter une attention particulière. Plateforme de formation numérique Outre les formations et les workshops en magasin, CooperVision propose également des séminaires, des master classes et des événements sur mesure. Etant donné que les formations physiques ne peuvent pas avoir lieu en ce moment, CooperVision a fait de nombreux efforts pour rendre disponibles des formations numériques. Ainsi, des webinaires sont dès maintenant disponibles. Le premier traite du port des lentilles pendant la crise du COVID-19. De plus, la CooperVision Learning Academy a récemment été lancée: une toute nouvelle plateforme de formation numérique proposant des modules d’apprentissage en ligne pour les partenaires commerciaux. Cette plateforme permet à tous les collaborateurs d’un magasin d’optique

COOPERVISION PENDANT LA PÉRIODE DU COVID-19

«Ceci est bien sûr une situation très étrange et irréelle», déclare Liesbeth Brandwijk, Head of Sales Benelux. «Néanmoins, notre équipe s’est très bien adaptée et nous continuons à soutenir nos clients où nous le pouvons. Toute notre équipe de vente et de service à la clientèle travaille encore toujours à domicile et est disponible chaque jour, à tout moment, pour offrir à nos clients une oreille attentive et pour les soutenir. De plus, nous disposons d’un réseau de production et de distribution très robuste avec des sites partout dans le monde, ce qui nous aide énormément dans des moments comme celui-ci.» Pieter Bas Kampmeinert, Head of Marketing & Professional Service Benelux, confirme: «Nous avons dû nous adapter rapidement à une situation en constante évolution, mais ceci correspond également parfaitement à nos valeurs : nous désirons être un partenaire inventif, dévoué et amical». d’approfondir leurs connaissances, et ce, quand, où et pendant combien de temps ils le souhaitent. Plus de journées d’absence en raison de formations, il est à présent possible d’acquérir des connaissances quand bon vous semble. CooperVision voit cette plateforme comme une excellente opportunité d’introduire sur le marché une façon moderne d’apprendre. Le contenu de la plateforme vise à développer les compétences communicatives, techniques et cliniques de tous les collaborateurs du magasin, donc tant le spécialiste en lentilles de contact que le personnel du magasin. La plateforme de formation est modulaire: elle propose différents modules de formation sur différents sujets, qui peuvent être découverts à tout moment après l’inscription. Actuellement, six modules sont disponibles. Ces modules se concentrent sur le pourquoi des lentilles de contact, et sur toutes les informations et argumentations que vous pouvez fournir au consommateur pour l’aider à se décider pour des lentilles de contact. De plus, il y a trois modules qui traitent des possibilités et des avantages des lentilles journalières en silicone hydrogel. La plateforme de formation en ligne sera rapidement étendue dans un proche avenir, vous pouvez attendre très ­prochainement les sujets et les modules suivants: - Lentilles de contact et Covid-19 - Les clés vers plus de porteurs de lentilles de contact: Recruter, fidéliser et gérer - Fidéliser: Aider les nouveaux porteurs à apprendre - Gérer: L’importance d’un bon contrôle - Gérer: Faire effectuer un upgrade à un porteur (+clariti 1 day: Better than ever) - Master class lentilles multifocales - Master class lentilles toriques

eyeline

35


L’avantage de l’apprentissage numérique est clair: ne plus dépendre d’horaires fixes et de rendez-vous à l’extérieur, mais pouvoir décider par vous-même quand, combien de temps et où vous voulez apprendre. Les formations en ligne et les webinaires sont donc très intéressants à ce niveau. Même si, en ce moment, vous disposez d’un peu plus de temps pour approfondir vos connaissances, à l’avenir l’apprentissage numérique continuera d’être un moyen important de maintenir facilement à jour vos connaissances et vos compétences.

Nous sommes

Nous sommes

Dévoués

Inventifs

Nous sommes

Nous sommes

Partenaires

Amicaux

SOUTENIR NOS PARTENAIRES: AUJOURD’HUI, POUR DEMAIN, ET À L’ AVENIR Avant de commencer un module de formation en ligne, l’objectif d’apprentissage et la durée du module sont affichés. Chacun a facilement accès à tous les contenus via un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Cette accessibilité est également très précieuse lorsqu’il s’agit de répondre spontanément à des questions liées à une situation de vente. Il suffit juste de se connecter ! En se connectant au système de formation, chaque collaborateur peut, après avoir complété un module, imprimer un certificat attestant de ses propres performances d’apprentissage. Les webi-

VOUS INSCRIRE POUR LES FORMATIONS EN LIGNE ?

S’inscrire aux formations en ligne est facile, rapide et gratuit. Il suffit de suivre les étapes suivantes: 1. Naviguez directement vers coopervision.be/fr/e-learning ou vers le site web de CooperVision et allez vers ‘Advantage’. 2. La première fois que vous accédez aux formations en ligne, vous devez créer un compte sous le bouton ‘s’enregistrer’. Introduisez vos coordonnées, ainsi que votre numéro de client (vous le trouverez sur vos factures ou demandez-le à notre service clientèle). 3. Complétez votre compte et retenez votre nom d’utilisateur et le mot de passe permettant de vous connecter. 4. Vous pouvez à présent vous connecter et suivre des formations. 5. Indiquez que vous souhaitez être tenu informé des nouveaux modules.

36

eyeline

SUIVRE LES WEBINAIRES?

Naviguez vers coopervision.be/fr/webinars et regardez immédiatement les webinaires! Pas besoin de login ni de mot de passe. Et vous pouvez facilement poser des questions au présentateur du webinaire via un simple formulaire sous la vidéo. naires ne nécessitent même pas de login! Vous pouvez simplement accéder à la page coopervision.be/fr/webinars et immédiatement suivre les webinaires. NOUVEAU PILIER Avec ces formations numériques, CooperVision priorise le soutien de ses partenaires commerciaux en lentilles de contact et crée un nouveau pilier, pour une collaboration plus étroite. Vous vous demandez ce que CooperVision fait d’autre pour soutenir ses partenaires? Découvrez-le sur notre site web: coopervision.be/fr/practitioner/partner Vous pouvez obtenir plus d’informations sur l’utilisation de la plateforme de formation en ligne gratuite, sur les webinaires et les autres formations ou outils du programme CooperVision Advantage auprès des Business Development Managers de CooperVision. plus d’informations: Webinaires: coopervision.be/fr/webinars Formations en ligne: https://coopervision.be/fr/e-learning Advantage: coopervision.be/fr/practitioner/advantage Les informations les plus récentes sur le COVID-19: coopervision.be/fr/practitioner/partner


LA LIBERTÉ ET L'INDÉPENDANCE ALLIÉS À LA PUISSANCE D UNE

GROUPE LEADER RÉDUCTION DE VOS COTISATIONS D’ENSEIGNE PENDANT 2 ANS 93 % DES OPTICIENS KRYS SATISFAITS 86 % DE NOTORIÉTÉ AUPRÈS DES CONSOMMATEURS (1)

(2)

(3)

REJOIGNEZ VITE LE GROUPE LEADER :

+331 41 91 53 32 contact.developpement@krys-group.com

En 1966, quelques opticiens s’associent pour créer la Guilde des Lunetiers de France. 50 ans plus tard, cet esprit coopératif et ce modèle économique font toujours le succès de KRYS GROUP. Rejoignez le leader de l’optique et bénéficiez des cotisations les plus basses du marché, d’un outil unique de production et de logistique.

(1) Offre valable pour toute adhésion à KGIOM avant le 31/03/2020. Exonération des redevances d’enseigne (hors redevance proportionnelle) de 50% l’année 1 et 50% l’année 2. Conditions détaillées et barème des cotisations disponibles auprès du service développement de KRYS GROUP. (2) Étude PRÉSENCE pour KRYS GROUP - Mars 2019 territoire français. (3) Étude barométrique Research Now territoire français - Juillet 2018. 25/07/2019.


Mise au point rapide à toutes distances.

Verres de lunettes ZEISS SmartLife Faire défiler, regarder, cliquer, naviguer ... Nos yeux n’avaient jamais été autant mis à l’épreuve que dans notre monde connecté et actif d’aujourd’hui. Donnez à vos yeux ce dont ils ont besoin grâce aux verres de lunettes ZEISS SmartLife, pour une vision claire et confortable, de loin et de près. ZEISS SmartLife, la nouvelle gamme complète de ZEISS.


THE FUTURE IS HERE

TMA FUTURA : à la pointe de la modernité depuis le début des années 70, la collection futura fait sensation à l’échelle mondiale. c’est le modèle fétiche des stars internationales, conquises par la monture surdimensionnée. la tma futura séduit aujourd’hui une nouvelle génération. on la retrouve même dans les chambres d’enfants : le fabricant de jouets mattel a créé une poupée barbie spéciale qui porte des lunettes solaires futura tendance. La popularité de cette monture imposante lui a valu d’être déclinée en diverses versions au fil du temps. La nouvelle collection TMA Futura associe le glamour légendaire du modèle original des années 70 aux techniques de gestion de la lumière et aux technologies avant-gardistes. Contrairement aux couleurs plus vives des autres modèles, la nouvelle version mise sur une palette brillante plus sobre qui correspond à la manière dont nous envisageons l’avenir en 2020. La TMA Futura a la capacité unique de souligner, et même de sublimer chaque look. Un incontournable de l’été, tant pour les hommes que pour les femmes. plus d’infos : www.silhouette.com

JENNIFER LOPEZ : ÉGÉRIE DE GUESS EYEWEAR l’actrice, chanteuse, femme d’affaires et icône de mode reste l’égérie de la campagne printemps 2020 de guess eyewear. Actrice, chanteuse, femme d’affaires et icône de mode, Jennifer Lopez reste l’égérie de la campagne printemps 2020 de Guess Eyewear. La campagne a été réalisée par Paul Marciano, avec Tatiana Gerusova à la photographie. Résultat : des clichés percutants qui soulignent la beauté de la star. Inspirées des années 90, les lunettes originales qu’elle porte (modèle GU7719) se déclinent en quatre coloris. La monture métallique arbore l’emblématique « G », rehaussé de strass. Le « G » fait écho à la teinte brillante des verres, gage d’un look moderne et contemporain. plus d’infos : www.marcolin.com

eyeline

39


CHRIS JANSSENS DE BELLINGER HOUSE AJOUTE

FRANK AND LUCIE À SON PORTEFEUILLE

chris janssens vend et distribue les collections de bellinger house : bellinger, entourage of 7 et blac. son portefeuille renferme aussi, depuis peu, les lunettes de lecture des marques frank and lucie et vista bonita. « la qualité de ces lunettes de lecture correspond à celle des montures de bellinger house. il y a néanmoins une grande différence entre les deux : je peux vendre ces lunettes de lecture à tout opticien. elles sont destinées à un public très large. les collections de bellinger house sont un peu plus haut de gamme. » TEXTE Dave Cuypers Le design exceptionnel des lunettes de Frank and Lucie et Vista Bonita n’a pas échappé à Chris Janssens. « Mais j’ai aussi été séduit par la qualité. Je vends les lunettes de Bellinger House, le summum de la qualité. Je ne peux pas me permettre d’y adjoindre des lunettes de lecture de qualité inférieure. Ça ferait tache. J’ai trouvé cette combinaison parfaite entre style, qualité et prix chez The Reading Company. Ils connaissent vraiment le marché. Au début, les opticiens étaient un peu réticents à l’idée de proposer des lunettes de lecture prêtes à l’emploi. Aujourd’hui, ils me disent que les montures se vendent comme des petits pains, y compris en guise de paire de réserve avec des lunettes multifocales. Il y a un marché en pleine expansion pour les lunettes de lecture. Pour un opticien, ce chiffre d’affaires en plus est toujours le bienvenu. » Bellinger House Bellinger, Entourage of 7 et Blac sont trois collections que Chris Janssens distribue en Belgique, mais elles font toutes partie de la famille Bellinger House. « Ces trois collections fantastiques se complètent à merveille. Elles n’empiètent pas l’une sur l’autre. Bellinger est une collection qui brasse très large. En principe, tout le monde y trouve son bonheur. C’est une collection de qualité, située dans le

40

eyeline

segment supérieur. Entourage of 7 a été créée il y a plusieurs années par Jakob Talbo. Il travaillait chez Lindbergh, avant de décider de lancer sa propre collection. Sept professionnels de l’optique se sont associés pour financer cette collection. D’où le nom. Cette collection, qui trouve ses origines à Los Angeles, offre une qualité exceptionnelle. Elle est produite en Chine, mais elle a un côté très américain. » Blac Blac est la petite dernière de la famille : « C’est une collection de lunettes située dans une gamme de prix supérieure et entièrement fabriquée à la main à Aarhus, au Danemark. Ces lunettes sont 100 % en carbone ou y associent l’aluminium anodisé, un matériau inaltérable. Le mariage avec l’acétate ou les faces imprimées en 3D donne naissance à une collection exclusive tout en élégance. L’atelier danois est équipé de machines spécialement conçues pour travailler la fibre de carbone. Pour obtenir des effets de couleur précis, on utilise des couches de fibre de verre et on colore le carbone. Ce dernier est particulièrement luxueux. » Partenariat Chris Janssens n’est pas peu fier de « ses » trois collections. « Mes clients savent qu’ils peuvent s’attendre à des produits de qualité et ils apprécient. Nous proposons, en outre, un système très intéressant : le Bellinger House Partnership (BHP). Il s’agit d’un contrat dans le cadre duquel le client s’engage pour


un nombre donné d’articles. Il peut échanger ses montures aussi souvent qu’il le souhaite. Je passe le voir trois fois par an pour compléter la collection afin de parvenir au nombre d’articles convenu. Je reprends d’office les modèles qui sont retirés de la collection. Les réductions ont beau être intéressantes, elles ne rapportent rien si vous restez avec une monture sur les bras. Grâce à notre système, l’opticien ne garde jamais d’anciennes montures et sa collection est toujours actualisée. » Risque Autre avantage de ce système : les opticiens osent prendre plus de risques au niveau de leur collection. « D’après mes statistiques, les montures et les lunettes qui se vendent le mieux sont toujours les moins risquées. En effet, ce n’est pas le consommateur qui fait son choix auprès de moi, mais l’opticien. Il choisit ce qu’il est certain de vendre. Logique. Nous avons conçu ce système pour changer la donne. Et ça marche. Les opticiens osent désormais prendre quelques risques en matière de couleur et de monture. Et que constate-t-on ? Ces montures plus spéciales se vendent rapidement. Il n’est pas rare qu’un opticien hésite et finisse par choisir un modèle plus audacieux. Je le reprends s’il ne l’écoule pas. Je reçois parfois un message après quelques jours, m’expliquant que la monture est déjà partie. C’est génial ! Ce choix plus osé est un bon moyen pour l’opticien de se démarquer. » Compliments D’après Chris Janssens, ce choix d’une monture qui sort du lot s’inscrit parfaitement dans la tendance des lunettes élevées au rang d’accessoire de mode. « Nous remarquons de plus en plus que les gens portent des lunettes qui ne passent pas inaperçues. Ils choisissent sur la base de leurs goûts personnels et sans suivre aveuglément la mode. Les conseils professionnels et la collection de l’opticien peuvent jouer un rôle clé à cet égard. Si une personne porte des lunettes qui lui vont, elle recevra à coup sûr des compliments. C’est une bonne publicité pour le spécialiste. J’ai un jour entendu une dame soupirer chez l’opticien au moment de payer : «C’est quand même cher pour une paire de lunettes.» L’opticien a répondu très calmement : «Madame, C’est très relatif. Quand vous allez à une soirée, votre cabriolet est sur le parking, votre manteau hors de prix est suspendu au vestiaire et vos chaussures sont sous la table, avec le sac à main assorti. La seule chose que les gens voient toute la soirée, ce sont vos lunettes. Et c’est sur elles que vous voudriez faire des économies ?» Il n’y a rien à répondre à ça. »

chris janssens

Tendances Voilà vingt ans que Chris Janssens travaille dans le secteur de l’optique. Il a assisté à son évolution. « Quand j’ai commencé chez Luxottica, l’ère des grandes collections de base touchait à sa fin. Un opticien achetait les mêmes montures pendant des années dans différentes tailles sans qu’elles se démodent. Les choses ont changé. Une gestion efficace du stock est devenue essentielle. On commande en moins grandes quantités et on change plus souvent. Les collections se démodent rapidement. Notre système d’échange répond parfaitement à cette évolution. » Grâce à ces changements rapides, Chris Janssens peut se faire une idée relativement bonne des tendances. « Un opticien m’a un jour conseillé de bien identifier le point d’orgue d’une tendance. Il faut observer les étudiantes du secondaire. Si elles portent toutes la même monture, c’est le signe que la mode est passée. Allez vous poster devant n’importe quelle école : vous remarquerez que toutes les filles portent de fines lunettes rondes en métal. On en revient donc déjà. »

eyeline

41


Back on track AV EC V I S I O N C O M PA N Y

info@vision-company.be | 09 232 37 20


UN PETIT TOUR (EN LIGNE) CHEZ

MARK’ENNOVY avec #garderunœillesunssurlesautres, nous avons lancé une action pour notre bien à nous, chez eyeline, mais aussi pour le bien de tous. après tout, cette crise nous a tous mis dans le même bateau. tous ceux qui ont adhéré au message ont pu en faire part au monde entier à l’aide de ce hashtag et ont eu l’occasion de le souligner dans notre eye@line spécial. mark’ennovy l’a fait avec brio. le spécialiste des lentilles de contact depuis 1997 se caractérise par une vision contemporaine. compte tenu des nombreuses interrogations du moment, les professionnels de l’optique ont bien besoin de sérénité, de clarté et de soutien. c’est précisément ce que mark’ennovy offre à ses clients. nous avons appelé tijl van mierlo et rené zwanenburg pour qu’ils nous livrent leur vision de la situation. TEXTE Mark Zwartkruis Quelles sont vos attentes pour la période à venir ? René : Le préjudice financier dans le secteur sera malheureusement plus grand en Belgique qu’aux Pays-Bas, d’une part parce que les magasins néerlandais ont pu rester ouverts dans une certaine mesure et, d’autre part, parce que de nombreux consommateurs ont un abonnement pour des lentilles de contact dans ce pays. Il s’agit d’une source de recettes fixe. Cela pourrait entraîner un changement de mentalité ici. Il s’agit, par ailleurs, de montrer aux consommateurs que vous avez préparé la réouverture et qu’ils peuvent pousser la porte de votre magasin en toute sécurité. Tijl : L’APOOB et la BFO s’emploient activement à mettre au point l’information et les protocoles. Elles informent correctement le secteur de l’avancée du processus et s’efforcent d’assister au mieux les opticiens. Et comment allez-vous vous y prendre ? Tijl : Nous avons prévu une action spéciale : quatre packs de 6 pour le prix de trois. Le client épargnera donc 25 %. Il pourra travailler avec des marges plus grandes à la réouverture ou répercuter cette réduction sur le consommateur. Nous continuerons, en outre, d’organiser des webinaires supplémentaires destinés à soutenir les opticiens. Les opticiens, les optométristes et les spécialistes des lentilles de contact pourront aussi nous contacter pour une formation individuelle. En ligne ou (bientôt) en magasin.

rené zwanenburg, mark zwartkruis et tijl van mierlo

René : Nous avons envie d’aider nos clients quand c’est nécessaire et nous sommes toujours ouverts à la concertation. Les opticiens qui ont des questions peuvent nous joindre à tout moment. L’entretien avec Tijl et René a eu lieu début mai. Leurs propos se basent sur les informations connues à ce moment-là. plus d’infos : www.markennovy.com Tijl : +32 (0)4 94 47 04 28 tijl.vanmierlo@markennovy.com René : +31 (0)6 46 34 79 68 rene.zwanenburg@markennovy.com

eyeline

43


LET THE SUN SHINE DÉCOUVREZ LA VASTE GAMME DE VERRES SOLAIRES HOYA le soleil brille, il est temps d’aller prendre l’air! hoya propose des solutions de verres solaires qui protègent les yeux et s’adaptent à chaque activité et style. grâce à la large gamme, chaque opticien peut offrir à ses clients les verres solaires qui leur conviennent le mieux.

revêtement miroir

Les verres HOYA Mirror illustrent le sens de la mode de vos clients. Chaque style peut être reflété avec les différentes teintes (Light) Mirror. Le revêtement Mirror peut être appliqué sur pratiquement tous les designs de verres. La gamme complète de verres teintés répond aux besoins des consommateurs d’aujourd’hui en termes de fonctionnalité et de mode. Les verres sont disponibles en plusieurs couleurs et teintes dégradées dans une large gamme de densités.

44

eyeline


verres polarisés

La gamme polarisante Dynamic Sphere offre une vision détendue et contrastée. Tous les clients actifs peuvent profiter au maximum de la vie en plein air, vu que les verres polarisants filtrent les reflets gênants provenant de surfaces planes. La gamme Sensity de verres photochromiques de haute performance offre une solution pour toutes les luminosités. En plus, il y a Sensity Dark, pour un assombrissement supplémentaire, et Sensity Shine avec revêtement miroir tendance.

VOS CLIENTS LE SAVENT-ILS?

Les sports de plein air vont de pair avec les teintes Special Sphere qui renforcent le contraste. Les détails fins restent clairement visibles lorsque les conditions d’éclairage sont loin d’être optimales.

• Les lunettes de soleil peuvent être fabriquées selon leur prescription • Les dommages oculaires causés par les UV sont cumulatifs et souvent irréversibles • Les yeux sont les seuls tissus internes directement exposés aux UV • 90% du veillissement premature invisible au niveau des yeux est provoqué par les dommages causes par les UV • Le port de lunettes de protection contre les rayons UV, qu’elles soient claires ou teintées, peut contribuer à retarder le développement précode de la cataracte • La lumière UV réfléchie est aussi dommageable que les UV directs

amélioration du contraste

Conseillez vos clients afin qu’ils profitent au mieux du soleil. plus d’infos : www.hoya.be

eyeline

45


C’est bien vu SOUHAITEZ-VOUS, VOUS AUSSI, DEVENIR PARTENAIRE DE LENSONLINE ? À PROPOS DE LENSONLINE

LensOnline est le site le plus grand et le plus connu en Belgique. Nos clients peuvent faire appel à nos 100 spécialistes en Belgique et aux Pays-Bas pour un service professionnel: adaptations et contrôles des lentilles, facilités de paiement et de retrait de leur commande en magasin. Depuis sa fondation en 2004, LensOnline a atteint plus de 250.000 clients dont près de 70% sont encore des clients fidèles. Grâce a de bonnes relations nouées avec les fournisseurs, nous pouvons offrir une large gamme de lentilles à prix très compétitifs. Une formule gagnant-gagnant en somme.

COMMENT DEVENIR PARTENAIRE ?

S’engager dans un partenariat avec LensOnline présente de nombreux avantages pour un opticien indépendant. Pour garantir une qualité de service optimale à nos clients, une évaluation minutieuse de l’emplacement, de l’activité, de la concurrence et de la présentation générale du magasin sera effectuée avant conclusion de chaque partenariat. Une discussion s’ouvrira ensuite sur la façon dont nous pourrons faire grandir ensemble ce projet.

COMMENT FONCTIONNE LE PARTENARIAT ?

→ Rémunération sur les ventes de lentilles et solutions sur la base de commissions → Les revenus d’adaptations et contrôles 100% rétribués à l’opticien → Possibilité de retrait chez l’opticien pour les clients de LensOnline → Création d’un site pour le partenaire, garantissant un bon référencement local sur les moteurs de recherche → Investissements en marketing local → Plus de traffic en magasin → Transport et couts administratif supportés par LensOnline → Génération de nouveaux clients → Gestion administrative simplifiée → Pas de droit d’entrée → Commissions supplémentaires sur la marque propre

LENSONLINE EN QUELQUES CHIFFRES : → → → → → → →

250.000 clients 100 partenaires en Belgique et aux Pays-Bas Des prix compétitifs Une marque reconnue Une large gamme incluant les dernières nouveautés Marketing Local Une relation solide avec les fournisseurs

VOUS AIMERIEZ TRAVAILLER AVEC NOUS ?


POSSITIONNEZ-VOUS DANS LES PREMIERS RÉSULTATS GOOGLE Comme partenaire LensOnline nous vous offrons une visibilité supplémentaire avec une mini site dédié, hebergé sur un sous-domaine de LensOnline. Votre magasin est ainsi associé à la marque et à l’autorité de domaine de LensOnline, résultant en un meilleur positionnement dans les résultats de recherche de Google.

 info@lensonline.be

LES CLIENTS INTERNET DANS VOTRE MAGASIN

MARKETING RÉGIONAL

Les particuliers commandant habituellement par internet peuvent maintenant bénéfier des services d’un spécialiste en lentilles de contact. Une coopération bénéfique pour tous ! Les clients passant commande directement sur LensOnline se verront offerts la possibilité de faire livrer gratuitement dans votre magasin. L’occasion pour eux de découvrir votre gamme et pour vous de générer une vente croisée.

La stratégie marketing de LensOnline s’appuie sur une co-branding local comprenant dont, entres autres, des actions : de publicité sur les transports en commun, affichage, évenement et des voitures d'entreprise ultra visibles. Ces efforts publicitaires résultent en une notoriété accrue pour votre magasin et, par conséquent, plus de traffic et de ventes.

 03 212 28 28

C’est bien vu


EN AVANT TOUTE !

#GARDERUNŒILLESUNSSURLESAUTRES You have the power!

#TOGETHERWESTAND La team Vision Company

Toujours prêts à nous dépasser.

vous souhaite le meilleur !

NOUS Y SOMMES PARVENUS, ENSEMBLE ! Team Porsche Design/ Rodenstock Benelux

Quel plaisir de vous revoir

#COMMERCEDEDÉTAIL Soutenez vos marques

pour soutenir l’économie. Team Eschenbach

Les magasins peuvent rouvrir leurs portes !

Bonne reprise à tous ! Et surtout : donnez-vous à fond et faites-vous plaisir !

3, 2, 1… PARTEZ ! Team mark’ennovy

48

eyeline


♥ HOYA CARES.

Ensemble nous construisons l’avenir. Team HOYA Lens Belgium

Frank says:

LUCIE LOVES TO SEE YOU AGAIN! Team The Reading Company

L’union fait la force !

Tous ensemble pour le redémarrage ! Team Marchon Eyewear

Chers partenaires,

Au nom de CooperVision et de ses porteurs de lentilles de contact dans le monde entier, nous tenons à vous remercier. Merci à tous ceux qui ont continué d’aider les clients le plus longtemps possible. Merci à tous ceux qui, aujourd’hui encore, continuent d’offrir un soutien essentiel aux clients. Nous le répétons : aidez tous ceux que vous pouvez, mais pas au détriment de votre propre sécurité. Essayez de respecter au mieux les directives des autorités compétentes.

Ensemble, nous nous en sortirons ! Le team CooperVision

Nous sommes repartis, ensemble!

Team Charmant

Nous vous souhaitons le meilleur pour la reprise de vos activités.

CAP SUR DES JOURS MEILLEURS ! Team Bausch + Lomb

NOUS Y ARRIVERONS ENSEMBLE eyeline

49


www.eschenbach-optik.com

MINI EYEWEAR. INSPIRED BY ORIGINS.


ENTREPRENDRE POUR LE CONSOMMATEUR SOUCIEUX DE L’ÉTHIQUE, DE LA DURABILITÉ ET DE L’ÉCOLOGIE

MODE D’EMPLOI

eyeline

51


DANS L’AIR DU TEMPS

DURABILITÉ love the sales, le site web de référence pour l’achat de vêtements de créateur à prix réduit, a récemment publié les conclusions de son étude « decade of fashion ». cette étude met en avant plusieurs éléments dont le consommateur tient compte lorsqu’il achète des vêtements et d’autres produits de mode. les résultats ont été comparés avec ceux d’il y a dix ans. à quoi réfléchit un consommateur au moment de faire son choix ? quelles technologies aimerait-il voir intégrées à la mode dans les années à venir ? petit tour d’horizon des changements par rapport à 2010 et de ce que la prochaine décennie nous réserve, y compris dans le domaine de l’optique… La durabilité compte parmi les principales préoccupations de l’industrie à l’heure actuelle. Tant les marques que les consommateurs se soucient plus que jamais de questions telles que la réduction de la quantité de plastique, la restauration de l’écosystème naturel et la protection des espèces animales. Ce n’est pas un hasard si quelque 140 marques ont rejoint le G7 Fashion Pact cette année. Ce pacte poursuit plusieurs objectifs : la réduction de l’effet de serre, la protection des océans et la restauration de la biodiversité. L’adhésion des marques à ce pacte ne passe pas inaperçue et les consommateurs sont nombreux à en tenir compte. Plus de 20 % des consommateurs affirment faire des achats plus réfléchis aujourd’hui qu’il y a dix ans.

52

eyeline

Adieu la fast fashion ! Cette tendance est directement liée à l’attitude vis-à-vis de ce que l’on appelle la « fast fashion ». Près de 10 % des consommateurs ont tourné le dos à ce concept et ils sont seulement 20 % à accorder de l’importance à la possibilité de suivre la tendance quand ils font du shopping. Le caractère éthique de la mode prend le pas sur le côté branché et les marques commencent à s’y adapter. Un exemple : l’enseigne H&M a récemment annoncé qu’elle allait tester la location de vêtements dans son flagship store de Stockholm. « De plus en plus de jeunes consommateurs, mais ils ne sont pas les seuls, font des choix éclairés, basés sur l’attitude et l’éthique des organisations auprès desquelles ils achètent », explique le professeur John Rudd de la


TOURNER LE DOS À LA FAST FASHION Près de 10 % des Britanniques ont décidé de dire « non » à la fast fashion. Ils préfèrent acheter moins de vêtements, mais les choisir de qualité et intemporels.

Warwick Business School. « Ils cherchent des organisations plus authentiques qui ne se contentent pas de parler des sujets d’importance mondiale et environnementale, mais qui les soutiennent et les défendent activement. » C’est la jeune génération qui a la capacité d’enclencher un changement. Les consommateurs âgés de 16 à 29 ans sont de plus en plus enclins à acheter moins. Et quand ils achètent, ils veulent des produits de créateur. Ils se détournent de plus en plus de la mode rapide, au profit des produits durables. D’après la psychologue Honey Langcaster-James, les gens se préoccupent désormais davantage des implications futures de leurs actes : « Les gens prennent plus que jamais conscience qu’ils ont intérêt à acheter des produits de bonne qualité qui durent longtemps, des produits fabriqués de manière durable et éthique. Sur le plan psychologique, les jeunes soucieux de la mode sont donc plus responsables que jamais, car ils ont naturellement plus conscience des décisions qu’ils prennent. » Hightech fashion versus high fashion ? L’étude révèle que la durabilité est le troisième point le plus important aux yeux des consommateurs. Ils sont d’ailleurs 33 % à le considérer comme « très important ». La technologie peut apporter une réponse à cette demande croissante d’une industrie durable. L’étude s’est donc penchée sur les progrès technologiques que les consommateurs souhaitent retrouver dans leurs vêtements. 7 % des gens (10 % des hommes et 5 % des femmes) souhaitent voir leurs vêtements équipés de panneaux solaires dans les dix années qui viennent. Leur pull fera donc aussi chargeur portable. Un

UN PULL QUI FAIT CHARGEUR PORTABLE consommateur sur cinq désire des vêtements dotés d’un système de climatisation intelligent tandis que les consommateurs qui manquent de temps apprécieraient une technologie d’autonettoyage. Une technologie privilégiée par près d’un tiers des répondants. Vous l’aurez compris, le consommateur est donc ouvert au changement. N’ayez donc pas peur d’expérimenter dans votre magasin. Dans les dix prochaines années, le secteur de l’optique va devoir suivre le rythme du reste de l’univers de la mode en termes de durabilité et de technologie. Stuart McClure, fondateur de Love the Sales, juge rassurant de voir que les consommateurs sont séduits par la durabilité : « On accuse souvent l’industrie de la mode d’être à l’origine des problèmes environnementaux. Le fait que de plus en plus de clients fassent des choix réfléchis a donc de quoi rassurer. Les comportements évoluent dans le bon sens. La technologie offre, en outre, aux marques et aux détaillants une occasion unique de réduire l’impact environnemental du secteur de la mode et les problèmes inhérents aux stocks excédentaires. » SOURCE : www.lovethesales.com

? € PLUS D’UN CINQUIÈME des Britanniques (22 %) affirment faire des choix plus responsables qu’il y a dix ans.

eyeline

53


SEREZ-VOUS À L’AVANT-GARDE DE LA

CONSOMMATION ÉTHIQUE ? le consumérisme ne pose pas de problème en soi, tant qu’il reste juste et socialement responsable. la durabilité est la tendance phare qui gagne du terrain en ce moment, y compris dans le secteur de l’optique. il est de plus en plus important de respecter l’environnement et les normes de production socialement responsable. certains salons offrent même la possibilité aux exposants de se faire agréer dans leur « ethical style guide ». si vous y figurez, les visiteurs ont la certitude qu’ils se trouvent sur un stand durable. il n’est pas impossible que ce genre de « label » voie aussi le jour dans notre secteur. Le consumérisme classique cède de plus en plus souvent sa place à une forme de consumérisme éthique. Les gens veulent se sentir bien vis-à-vis des choses dont ils s’entourent et des marques auxquelles ils s’associent. Résultat : un comportement d’achat plus réfléchi et plus critique. Qui plus est, les consommateurs sont souvent bien informés. Ils s’intéressent à l’origine du produit, à la méthode de production, aux matériaux et à la responsabilité sociétale. L’entrepreneur doit donc, lui aussi, montrer qu’il est bien informé. Savez-vous d’où viennent les matériaux de votre collection de lunettes ou de lentilles de contact ? Que répondez-vous au client qui vous pose la question ?

SAVEZ-VOUS D’OÙ PROVIENNENT LES MATÉRIAUX DE VOTRE COLLECTION DE LUNETTES ?

Le besoin d’informations et l’exigence au moment de l’achat ne sont pas les seuls défis que la consommation éthique pose aux détaillants. Il faut aussi choisir entre les solutions recyclables et les projets « fair trade ». Entre le bon marketing et le greenwashing. Et si vous vous engagez en faveur d’une bonne cause, faites en sorte que le consommateur trouve aisément cette information à votre sujet. Si les clients peuvent s’assurer facilement qu’ils trouveront chez vous des produits durables et responsables, ils n’iront pas voir ailleurs. Il en ira autrement s’il leur faut une demi-heure de recherche pour découvrir que vous prônez la durabilité. On s’efforce donc de plus en plus de faire passer un message durable. Il ne fait aucun doute que de nombreux ménages cherchent des alternatives écologiques et que cette tendance ne fera que s’accentuer à court terme. Les années à venir nous révéleront les entreprises qui choisissent, en pure perte, de garder un temps de retard, celles qui suivent tranquillement le mouvement, mais surtout celles qui sont prêtes à se mettre aux avant-postes sur la voie d’un monde durable à la vision affûtée. SOURCE : www.designboom.com

54

eyeline


Examen de vue sans contact avec ZEISS

Passez dès à présent à la réfraction sans contact

En raison du COVID-19, il est évident que la nouvelle norme devient le ‘sans contact’. Le consommateur s’attendra de toute évidence à cette démarche de votre part. Si vous avez déjà la ZEISS Subjective Refraction Unit (SRU), vous pouvez sans problème répondre à la règle de distanciation d’1.5 mètre étant donné que le réfracteur peut être contrôlé à partir de votre iPad. Si vous n’avez pas encore de ZEISS SRU, prenez contact avec ZEISS pour vous permettre à vous aussi de réaliser des examens de vue en toute sécurité. De plus, nous fournissons avec chaque VISUPHOR 500 un écran antiprojections pour plus de sécurité. VISUSCREEN et VISUPHOR, les deux piliers des ZEISS SRU vous offrent de nombreux avantages. VASTE : contient une large gamme de tests, allant de tests conventionnels, les 21 points, et tests pour les enfants, à la méthode complète MHK (uniquement pour le VISUSCREEN 500). INDIVIDUEL : chaque utilisateur peut régler son propre workflow afin de faciliter le plus possible le déroulement de la réfraction. DYNAMIQUE : le contrôle via l’iPad vous permet de bouger librement, vous n’êtes pas bloqués à un poste de travail. SÛR : pendant tout le processus de réfraction, vous pouvez respecter la règle de distanciation de 1.5m. De plus, grâce au design lisse de l’iPad, vous pouvez facilement le désinfecter.

Contactez votre représentant ou notre service clientèle au numéro général : 02 719 39 70.


ZÉRO DÉCHET DURABILITÉ : IL EST TEMPS DE PASSER À LA VITESSE SUPÉRIEURE la marque danoise de lunettes monkeyglasses vient de fêter son dixième anniversaire. en une décennie, cette marque originale s’est fait un nom grâce à sa méthode de travail résolument durable et à ses matériaux biodégradables. Monkeyglasses applique, en outre, une stratégie « zéro déchet » : les matériaux sont exploités au maximum et les résidus sont utilisés dans la fabrication d’accessoires ou de nouveaux matériaux. Même les étuis et les chiffons pour nettoyer les lunettes sont fabriqués à partir de papier recyclé et de bouteilles en plastique usagées. La collection monkeyglasses printemps/été 2020 est la première à sortir depuis le dixième anniversaire et l’inauguration du flagship store de Copenhague. « Que d’objectifs atteints », s’exclament Mai-Britt et Morten Seaton, les propriétaires et les créateurs de monkeyglasses. « Il est à présent temps de passer à la vitesse supérieure en matière de durabilité. Qu’allons-nous proposer ? Qu’allons-nous faire autrement ? Comment monkeyglasses va-t-elle entamer cette nouvelle décennie ? Autant de questions qui monopolisent notre attention. Nous sommes constamment inspirés par les consommateurs responsables, toujours plus nombreux, qui veulent réellement faire la différence et qui sont fiers de choisir un produit durable. Nous continuons donc de développer notre politique du «zéro déchet» :

DESIGN

RECYCLING

MATÉRIAUX

NOTRE PHILOSOPHIE DE CONCEPTION ? « COMBINER ÉLÉGANCE ET BONNE ACTION » PRODUCTION

BONNE CAUSE

emballages en papier recyclé, acétate de coton biodégradable, acier inoxydable et dons à Save the Orangutan. » monkeyglasses collabore, par ailleurs, avec Syn for Sagen, une organisation caritative danoise dont les opticiens collectent les verres de lunettes usagés pour les redistribuer aux citoyens malvoyants de pays du tiersmonde. Ralentissement des tendances La marque assume réellement sa responsabilité en faveur de l’environnement. Elle a délibérément choisi de ralentir le rythme de la mode. Comment ? En créant des collections réduites et en leur donnant chacune le temps de mûrir. La nouvelle collection durable REFLECTION marque un contraste entre les années 20 du XXe siècle et les énormes défis qu’amène une nouvelle décennie. Épinglons les modèles intemporels Tina et Tino, disponibles dans une version recyclée fabriquée à partir des résidus de la production des montures en acétate de coton. La nouvelle décennie prend forme dans les modèles Tango, Thilde et Skye : des montures contemporaines en métal coloré. MONKEYGLASSES : UN NOM QUI NE DOIT RIEN AU HASARD Chaque année, des milliers d’orangs-outans sauvages sont victimes de la destruction de leur habitat naturel : la forêt tropicale. Autrement dit, une espèce de singes anthropoïdes (très pacifiques et très intelligents) sur quatre est menacée d’extinction. Save the Orangutan met tout en œuvre pour sauver l’orang-outan et son habitat ; monkeyglasses parraine son action. L’objectif ? Relâcher un maximum d’orangs-outans dans la nature, car c’est leur place. Le centre Save the Orangutan de Bornéo est apparu dans la série télévisée de la BBC Orangutan Diary, Saving Planet Earth et dans la série documentaire Orangutan Island d’Animal Planet. plus d’infos : www.technop.be

CONSUMMATEURS

eyeline 55

57


INNOVATION ÉCOLOGIQUE CHEZ MARK’ENNOVY À partir de la mi-mai, les nouveaux packs de 3 ou de 6 de mark’ennovy seront dépourvus de plastique. Et l’entreprise n’en est pas peu fière. Le nom du client gravé et les mentions « Droite » et « Gauche » seront, bien sûr, toujours présents. plus d’infos : www.markennovy.com

DAILIES TOTAL1® bientôt aussi en version torique confort suprême en vue* chez alcon benelux ! dès septembre, les lentilles dailies total1® seront disponibles pour les porteurs de lentilles toriques. encore un peu de patience… plus d’infos : www.be.alcon.com

*P  erez-Gomez I, Giles T. European survey of contact lens wearers and eye care professionals on satisfaction with a new water gradient daily disposable contact lens. Clinical Optometry. 2014;6:17-23. Cf. directives pour en savoir plus sur le port de lentilles, l’entretien et la sécurité. © Alcon BNLX-DTA-2000002 05/2020

58

eyeline


ARTICLES D’HYGIÈNE POUR BOUTIQUE ET ATELIER

SI PROCHE QUE VOUS POUVEZ PRESQUE LA VOIR

UV0001 Appareil de désinfection UV + ozone. Tue 99% des bactéries, virus et moisissures, même dans les endroits difficiles d’accès, en utilisant la lumière UV en combinaison avec l’ozone.

Automatic dispenser on post. (Inclus: + 2x P202 en 1x P201)

99120254

99120259

VA0016

X124 Visière de protection avec bord en mousse souple. Anti-buée sur les deux côtés et adaptée aux porteurs de lunettes. Pièce.

X125 Visière de protection avec cadre. Anti-buée sur les deux côtés et adaptée aux porteurs de lunettes. Pièce.

26501012

26501013

Le confor t ultime en vue1 DAILIES TOTAL1®, bientôt disponibles pour les porteurs de lentilles toriques. DISPONIBLES À PARTIR DE SEPTEMBRE 2020

1. Perez-Gomez I, Giles T. European survey of contact lens wearers and eye care professionals on satisfaction with a new water gradient daily disposable contact lens. Clinical Optometry. 2014;6:17-23. Consultez les recommandations pour obtenir de plus amples informations sur le port, l’entretien et la sécurité des lentilles. © Alcon BNLX-DTA-2000002 05/2020

large

étroit

P200

P201

P202

VA0018

VA0019

Gel désinfectant pour les mains. 60 ml. 18 pièces

Gel désinfectant pour les mains. 400 ml. Pièce

Liquide désinfectant pour les mains. Pour Automatic dispenser VA0016. 1L.

Gants en microfibre poignet étroits. 10 paire.

Gants en microfibre poignet large. 10 paire .

99120257

99120256

99120258

99120260

99120261

T: +31 (0)320 24 71 04 | +32 (0)2 808 57 16 MAIL@OFAR.NL | WWW.OFAR.NL


eyeline

WALLONIE ET LUXEMBOURG

magazine professionnel pour opticiens, été 2020

Demandez une démo, notre représentant vous offrira une photo en chocolatInvesteren le jour de la démo. in goede

winkelautomatisering helpt u om het maximale De plus et rendement uit uw de votre part, nous bedrijf halen. enveronste aux dix premiers

Ocuco levert met haar optieksoftware en EyeStore, Logiciel Apollo(CS) Ocuco, la clé pour un logiciel d’optique le plus développévoor et sécurisé. het beste resultaat uw winkel. NOS PRODUITS: • Vision Manager: depuis déjà 30 ans le logiciel pour votre magasin d’optique

www.apollo-optics.nl

www.eyefactory.nl

NOUVEAU: • Campagne Manager: pour atteindre vos clients professionellement via e-mail Galliershof 50, 5349 BV Oss Solvayweg 8a, 6049 CP Herten • Marketing: prospecter des clients, les motiver et les fidéliser T T • Agenda On-line • Nouveau module sms +31(0)412 629 111 +31(0)318 437 080 E

info@apollo-optics.nl

E

info@eyefactory.nl

REPRÉSENTANT Kris De Wachter • 0497/50.49.92 • kris.dewachter@ocuco.com

WW W.OCUCO.COM WWW.OCUCO.COM

magazine professionnel pour opticiens, été 2020 www.eyeline-magazine.be

clients sélectionnés dans le Vision Manager une délicieuse photo en chocolat pourvue de votre logo.

Oog voor detail

NOUS VOUS SOUHAITONS UN MAGNIFIQUE ÉTÉ !

Profile for LT Media

Eyeline WAL #2 zomer editie