Page 1

QUE FAIRE LE WEEK-END ?

maGaZine

déC. 17

>

jan.

18

n°156

Mensuel gratuit WWW.SPOT-WEB.FR

Édition grenoble

les maisons perChées

visite urbaine

commEnt LES tourS grEnobLoiSES raPEtiSSEnt

Glisse À la Carte

Grand Format

iL n’Y a PaS QuE LE SKi danS La viE

le marChé de noël

événement du mois

EntrE cadEaux Et vin chaud

vos forfaits journée GAGNEZ

dans les stations alpines


A VENDRE

A VENDRE

2 sPot / Décembre 17


ÉDITO/SOMMAIRE TEXTE : SAnDy PLAS

déC. 17

n°156

>

jan.

P.4

18

En couverture : de la glisse pour petits et grands : voilà la promesse des stations cet hiver. © Laurent Salino

P.6

P.8

P.12

P.16

P.18

NOUVELLE ÈRE À première vue, rien ne ressemble plus à une station de ski qu’une autre station de ski. Des télésièges, des pistes damées qui dévalent la montagne, des skieurs fluos qui enchaînent les virages… Voilà pour l’image d’Epinal forcément associée aux vacances aux sports d’hiver. Mais le visage des stations commence peu à peu à changer. Réchauffement climatique rendant les chutes de neige plus incertaines, évolution des demandes de la clientèle qui aime varier les activités… Les stations s’adaptent peu à peu à ces changements, en proposant des expériences diverses, parfois bien éloignées du ski. Alors, cet hiver, pourquoi ne pas se laisser tenter par la luge sur rail, la marche afghane, une descente en bobsleigh ou une sortie en trail sur neige ? Sans oublier les sorties nocturnes en ski de fond, éclairées à la frontale, pour une immersion garantie en pleine nature. Activités nature ou spectaculaires, les stations s’efforcent, saison après saison, de se diversifier, pour continuer à nous faire rêver.

P.20

P.4 I EN BREF Tunnel du Chambon, la réouverture, Une patinoire éphémère au col de Marcieu, Participez à la reconstruction de la Casemate… P.6 I VISITE URBAINE Comment les tours grenobloises rapetissent P.8 I GRAND FORMAT Ski, luge, détente et sensations fortes…

P.22

P.30

P.20 I ÉVÉNEMENTS Fête des Lumières, Exposition Pop Music 19672017 – Graphisme et Musique, European Outdoor Film Festival, Trophée Andros à l’Alpe d’Huez, Week-end de Noël au Château de Sassenage, Cirque d’hiver Bouglione… P.30 I CARNET D’ADRESSES Madam, L’Auguste, Les Pipelettes

P.18 I ÉVÉNEMENT DU MOIS Le Marché de Noël de Grenoble

Décembre 17 - Janvier 18 / sPot 3


TEXTE : SAnDy PLAS

bientôt la fin des travaux pour le tunnel du chambon.

tunnel du ChamBon : la réouverture

© Département de l’Isère - vuedici.org

En BREF

D²PLACEMENTS / Fermé depuis avril 2015, suite à un éboulement, le tunnel du Chambon devrait rouvrir officiellement le 16 décembre prochain. Le Département de l’Isère a confirmé l’avancée des travaux, chiffrés à 34 millions d’euros et co-financés par le département, les régions Auvergne-RhôneAlpes et PACA et l’Etat. Le tunnel du Chambon, qui permet de relier Grenoble à Briançon, avait rouvert temporairement cet été, pour assurer la saison estivale. L’heure est désormais aux finitions dans le tunnel, long de 990 mètres.

une nouvelle appli au musée de BourGoin-jallieu

CULTURE / Installé dans l’ancienne chapelle des Antonins datant de 1503, le Musée de BourgoinJallieu souhaite faire découvrir le patrimoine culturel du Nord-Isère et en particulier celui de l’industrie textile. Et pour rendre la visite plus dynamique, le musée propose désormais de télécharger l’application Museopic. Une fois l’appli chargée, reste aux visiteurs à pointer leurs smartphones en direction des œuvres exposées. Textes, vidéos et images s’affichent alors sur l’écran. En bonus : la possibilité de créer son propre catalogue d’œuvres, à retrouver après sa visite au musée.

GaGneZ

espaCes ski de rando : une nouvelle appliCation

OUTDOOR / Partir en ski de randonnée sur des itinéraires balisés : voilà le concept des Espaces de ski de rando. Imaginés à Saint-Pierre-deChartreuse, ces espaces ont essaimé notamment dans le massif de Belledonne et la vallée de Munster, en Suisse. Mais peu importe le lieu, le concept reste le même, avec une base d’accueil permettant de recueillir des conseils, et des infos sur les différents parcours proposés. Et pour prolonger l’expérience, l’application Espaces Ski de Rando permet désormais d’accéder sur son téléphone à l’ensemble des parcours à proximité, de bénéficier d’un guidage GPS et de la réalité augmentée ou encore de partager ses chronos du jour.

- 150 forfaits de ski journÓe dans vos stations prÓfÓrÓes grÍce Ë nos partenaires : Les 2 Alpes / Les 7 Laux / Alpe du Grand Serre / SPL Oz-Vaujany / Gresse-enVercors / Autrans-Méaudre / La Grave / Col de Marcieu / Cœur de Chartreuse

une patinoire éphémère au Col de marCieu

LOISIRS / au col de Marcieu, on connaissait déjà la piste de tubing, la piste de luge et celle de skiapprentissage. Voilà un nouvel argument pour faire un détour par le plateau des Petites roches : l’installation, pendant les vacances de noël, d’une patinoire éphémère. du 17 décembre au 2 janvier, la patinoire sera accessible tous les jours de 13h à 20h, aux tarifs très abordables de trois euros les deux heures pour les 6/17 ans et de 5 euros les deux heures pour les adultes (patins fournis). gratuit pour les moins de 6 ans. > office de tourisme : 04 76 08 33 99

1968

BALADE / le cinquantième anniversaire des Jeux olympiques de grenoble n’en finit plus d’être célébré. autrans n’échappe pas à la règle avec l’installation d’un parcours olympique, sur les lieux d’accueil des Jo de 1968. six panneaux permettent de découvrir les sites des anciennes compétitions, parmi lesquels le saut à ski ou le parcours de biathlon. le village olympique, qui accueillait les athlètes pendant les épreuves, fait également partie de l’itinéraire. Pour compléter la balade, un livret est disponible à l’office de tourisme d’autrans, pour en savoir plus sur les différents sites.

Casemate : partiCipeZ À la reConstruCtion

SOLIDARIT² / après l’incendie qui a ravagé le 20 novembre dernier la Casemate, le Centre de culture scientifique de grenoble, l’institution lance un appel aux dons. en jeu : la reconstruction du premier étage, entièrement détruit, où étaient installés le Média lab, le Fab lab et les espaces d’exposition. Malgré les dégâts, la Casemate a déjà annoncé sa volonté de poursuivre ses activités et la réouverture de l’exposition sur les 4 saisons, dès le début du mois de décembre.

4 sPot / Décembre 17 - Janvier 18

© La Casemate

Concours gratuit. Modalités de participation sur www.spot-web.fr/grenoble rubrique concours Spot Grenoble Rejoignez-nous sur

© Shakko

- 50 invitations pour assister au spectacle du cirque Bouglione (du 14 au 24 décembre 2017 à l'Esplanade de Grenoble)


PUBLI-REPORTAGE

L

e soleil vient à peine de percer audessus des crêtes des Grandes Rousses que les premiers skieurs se pressent déjà dans le téléphérique. Un quart d’heure plus tard, ils seront perchés à 2800 mètres, skis aux pieds, sur le Dôme des Rousses. Paysage époustouflant : l’Etendard, le Pic Bayle et en face, la chaîne de Belledonne, très sauvage sur ce versant-là et qu’on a peu l’occasion d’admirer.

“L’ENVERSIN D’OZ À LA GARE DU TÉLÉPHÉRIQUE DE VAUJANY CONFORTABLEMENT INSTALLÉS DANS UNE CABINE DE HUIT PLACES PORSCHE DESIGN ET CE EN À PEINE TROIS MINUTES. “ De ce belvédère, plusieurs alternatives : partir à l’assaut du Grand Domaine jusqu’à 3300 mètres, au sommet du Pic Blanc - de ce promontoire dévale la piste de Sarenne et ses 16 kilomètres, qui en fait la plus longue piste noire d’Europe  - ou bien redescendre vers Oz ou Vaujany et profiter des rayons du soleil qui arrosent déjà les pistes de ce versant.

Ce domaine qui s’étend entre 1100m et 2800m a de quoi satisfaire tous les niveaux et toutes les envies. En-haut, les pistes traversent les grands espaces immaculés formés par les alpages l’hiver, plus bas, elles sillonnent entre les sapins, puis débouchent au cœur d’Oz et Vaujany, restés d’authentiques villages d’altitude. Rien d’étonnant alors à ce que certains préfèrent explorer tranquillement toutes les richesses de cet environnement, mais les plus sportifs ne demanderont pas leur reste. Après avoir dévalé les pistes rouges du haut de la station, ils pourront se mesurer à la mythique piste noire de la Fare. Elle est d’autant plus incontournable cet hiver qu’elle est maintenant desservie par la nouvelle télécabine de l’Enversin. Grâce à ce nouvel équipement, il est possible de remonter de l’Enversin d’Oz à la gare du Téléphérique de Vaujany confortablement installés dans une cabine de huit places Porsche design et ce en à peine trois minutes. Le soleil est redescendu en même temps que les derniers skieurs. Quelques privilégiés peuvent, pour terminer la journée en beauté, expérimenter le ski au coucher de soleil. Ne reste qu’à regagner tranquillement la vallée, en rêvant de la prochaine virée ski à OzVaujany.

© Pascal Girault

© Laurent Salino

© Laurent Salino

À moins d’une heure de Grenoble, le domaine skiable d’Oz-Vaujany vous immerge au cœur des Grandes Rousses, au cœur de l’Oisans. Une expérience de ski appréciable pour les forts skieurs, prêts à dévorer les plus grand dénivelés du monde, comme pour les familles préférant la qualité et la variété des pistes ainsi que le charme d’un tracé entre les sapins.

OZ EN OISANS / VAUJANY • À 1h de Grenoble et 2h de Lyon • Altitudes  : de 1100 m à 3300 m • 250 km de pistes • Forfaits journée Oz-Vaujany  : Adulte 35€ - Enfant 27€ Samedi 24.50€ • Forfait Alpe d’Huez grand domaine  : Adulte 52.5€ - Enfant 43€ Samedi 30.90€ • Achat de forfait en ligne et infos  : Oz-vaujany.com / 04 76 11 42 70 contact@oz-vaujany.com


les maisons perChées

VISITE uRBAInE TEXTE : JEAn-BAPTISTE AuDuC

de profil, les trois tours offrent des contrastes changeants avec le soleil.

COMMEnT LES TOuRS gREnOBLOISES RAPETISSEnT

© JBA

Encerclé par les sommets, l’Homme grenoblois a essayé de les imiter en bâtissant des montagnes de béton. En 1968, les tours de l’Île Verte et du Village Olympique émergent et changent radicalement la morphologie de la ville. Depuis, les tours géantes ne poussent plus.

L

orsqu’on évoque les immeubles grenoblois, une image s’impose à tous : les trois mastodontes de béton sur l’Île Verte, hauts de 100 m. Surtout, on se surprend à admirer, à toute heure de la journée, les jeux de lumière accentués par les loggias construites en creux sur ces façades blanches reflétant le soleil. Une chose est sûre, au pied de ces 31 étages, on se sent comme une fourmi. C’était bien là l’objectif de ces tours, « des édifices de grandes dimensions se confrontant directement avec le paysage », d’après les documents d’urbanisme de la mairie. L’architecte Roger Anger, missionné à l’occasion des JO de 1968, a en tête la «Charte d’Athènes » de 1933, écrite sous l’égide de Le Corbusier. Ce dernier y développe son concept de planification et de construction des villes en 95 points. On découvre alors ses idées d’une cité composée de zones indépendantes. Dans un coin, les loisirs, dans un autre, le travail, dans un troisième, la vie. Pour faire le lien

6 sPot / Décembre 17 - Janvier 18

entre ces pôles, Le Corbusier promeut le tout-voiture, et incite à développer de grands axes routiers tout en laissant peu de place aux piétons. C’est ce qui a été réalisé au pied des trois tours. Et c’est sur le même plan qu’est bâti le Village Olympique (VO). En 1967, plus d’un milliard d’anciens francs (soit 1,4 millions d’euros) sont investis par l’État à Grenoble. Grâce à cette manne, huit immeubles de 50 m s’élèvent au sud de Grenoble.

la tour destot

Quarante ans plus tard, au XXIe siècle, c’est au tour de Michel Destot (maire de 1995 à 2014) de rêver d’accueillir les JO de 2018 et de créer un nouveau quartier sur l’Esplanade. Michel Destot, alors dans son 3e mandat, voulait laisser une marque sur « sa » ville. En 2011, il dévoile ses plans : une vingtaine d’édifices couvraient la place, dont l’une atteint 100 m de haut. Pour Michel Destot, le choix de l’immeuble de grande

hauteur est clair : « Je préfère les barres debout que les tours couchées. Et nous avons une correspondance entre un paysage majestueux de montagne et un certain nombre de tours », s’enflammait alors l’édile pour défendre son Esplanade. Cependant, deux ans plus tard, le projet est retoqué par le tribunal administratif. Destot n’aura ni la tour, ni les JO.

les « petites » tours d’aujourd’hui

Aujourd’hui, le paradigme est différent. À l’image des premiers immeubles qui s’élèvent sur l’Esplanade, le projet a bien changé depuis l’arrivée de la nouvelle municipalité. Les tours du XXIe siècle ne dépassent pas les 30 m et n’occuperont qu’une partie du quartier. En face, sur l’autre rive de l’Isère, sur la Presqu’île scientifique, le Clos des Fleurs accueille aussi 11 tours à l’architecture hétéroclite. Construites en 2013, elles ne sont pas géantes (on atteint 10 étages et 30  m), mais elles méritent un


© JBA © JBA Ci-dessus : La touche "alpestre" des tours du vo, mise en avant avec ses balcons boisés. En-haut : Les balcons des deux tours du clos des Fleurs jouent sur une horizontalité mouvante.

« LE CORBuSIER PROMEuT LE TOuTVOITuRE, ET InCITE à DÉVELOPPER DE gRAnDS AxES ROuTIERS »

coup d’œil puisque le lotissement d’immeubles affiche des choix « innovants ». Sur la rue Henry Duffourd, deux d'entre eux détonnent, avec leurs jeux sur les balcons, formant des vagues blanches. Ils « glissent d’un étage à l’autre, se fragmentent, créent des doubles hauteurs, se gonflent ou se pincent », détaille le cabinet d’archi ecdm, responsable des deux bâtiments. Surtout, ils sont précurseurs de plus grands édifices comme le Panache. Cette tour de 50  m prévue pour la fin  2018 se composera de rooftops où la végétation sera omniprésente. Les tours n’ont pas fini de pousser. Mais modestement.

pratiQue

> LES TROIS TOURS : 23, boulevard maréchal Leclerc. > LE VO : 31, rue alfred de musset et 14, rue maurice dodero. > LE CLOS DES FLEURS : 6, rue Henry duffourd. > LE PANACHE : rue Winston Churchill.


gRAnD FORMAT TEXTE : MARTIn LÉgER

Glisse À la Carte

SkI, LugE, DÉTEnTE, SEnSATIOnS FORTES…

L’époque de la course aux kilomètres de pistes est révolue. Aujourd’hui, les stations de ski misent davantage sur la qualité que sur la quantité et raisonnent en termes d’expériences. Du ski aux centres aquatiques, en passant par la luge et les activités à sensations fortes, il existe aujourd’hui mille façons de profiter de son séjour hivernal à la montagne.

8 sPot / Décembre 17 - Janvier 18


À l’alpe d’huez, comme ailleurs, la luge ne s’adresse pas qu’aux plus jeunes ! © Laurent Salino - Alpe d'Huez Tourisme

Décembre 17 - Janvier 18 / sPot 9


il n’y a pas Que le ski dans la vie… gRAnD FORMAT / gLISSE à LA CARTE

Si le ski reste l’activité numéro un d’un séjour aux sports d’hiver, la durée moyenne passée sur les pistes est de seulement quatre heures par jour. Sans oublier les 30 % des vacanciers qui ne skient pas du tout. Conscientes de ces chiffres et soucieuses de satisfaire tous leurs visiteurs, quelles que soient leurs aspirations, les stations ont largement étoffé leur palette d’activités. Petit tour d’horizon.

pour les sportifs

Ce n’est pas parce que vous ne chaussez pas les skis que vous ne pouvez pas faire de sport en station. Pourquoi ne pas tester la marche nordique ? Oz-en-Oisans en propose depuis plusieurs années sur le splendide plateau de l’Alpette, à 2000 m d’altitude, avec un encadrement assuré par l’animateur de la station, Mathieu Rougier, troisième des championnats du monde de la spécialité, en 2014  ! Pratiquée avec des bâtons à une vitesse soutenue, la marche nordique fait travailler 90 % des muscles du corps dans un mouvement naturel. Et si vous pensez malgré tout que ce n’est pas vraiment un sport, sachez qu’en matière de dépenses caloriques et énergétiques, 40 minutes de marche nordique équivalent à 20 minutes de jogging. Un peu moins physique, la marche afghane consiste à marcher au rythme de sa respiration pour régénérer son corps et son esprit. Bref, c’est une marche méditative qui conjugue détente et relaxation, et sollicite tous les sens pour apporter un bien-être incomparable. A découvrir du côté de Samoëns… Vous préférez courir  ? Le trail se pratique également sur la neige, avec des parcours dédiés. Station de trail ™ labellisée, Villard-Reculas propose deux itinéraires dédiés au trail blanc  : celui de la Grande Sûre (3,5 km et 180 m de dénivelé, principalement sur les crêtes offrant une vue magnifique sur Villard-Reculas, l’Alpe d’Huez et le massif des Ecrins  ; accessible via le télésiège débrayable du Villarais) et celui du lac du Langaret (2,6 km et 170 m de dénivelé, au départ de l’office de

10 sPot / Décembre 17 - Janvier 18

tourisme). Valloire met aussi le trail sur neige à l’honneur, avec des sessions encadrées par la championne de la station Maud Gobert (championne du monde de trail longue distance en 2011). Et si vous avez l’esprit de compétition chevillé au corps, la station mauriennaise propose aussi, une journée par semaine pendant l’hiver, la montée sèche (en courant) du massif de la Sétaz (soit 507 m de dénivelé, du bas de la télécabine éponyme jusqu’en haut, avec redescente de nuit et en groupe).

pour les amateurs de sensations fortes

Imaginez-vous en train de voler, à près de 130 km/h, à 120 mètres au-dessus du sol et en ayant la sensation de frôler des barres rocheuses, situées à 15 mètres à peine. C’est ce que vous propose le Roll’Air Câble d’Orcières-Merlette, l’une des plus longues tyroliennes d’Europe. Près de 2 km de descente vous attendent entre le sommet du Drouvet (2650 m d’altitude) et le lac Long (2500 m), accessible aux piétons comme aux skieurs via le Télémix. Un peu moins longue (1300 m au lieu de 1870 m) mais plus haute en altitude (entre 3230 et 3000 m d’altitude), la tyrolienne d’Orelle (accessible via le télésiège du Bouchet) vous offre 1 minute 45 de bonheur, entre 65 et 105 km/h et jusqu’à 250 m de vide sous vos pieds, au-dessus de l’un des plus beaux sites glaciaires de Savoie. Toujours pour s’envoyer en l’air, mais dans un registre plus acrobatique, venez tester le Delir’Park de Val Thorens, situé dans le centre sportif de la plus haute station d’Europe. Il regroupe, sur 630 m2, quatre espaces pour les fans d’acrobatie. Parcours d’agrès et d’obstacles à franchir le plus rapidement possible, trampolines avec atterrissage dans un énorme


© Alban Pernet

« IL S’AgIT En FAIT D’un HALF-PIPE DE DIx MèTRES DE HAuTEuR, DAnS LEquEL VOuS VOuS ÉLAnCEz, ASSIS(E) DAnS unE BOuÉE » bassin de mousse pour s’essayer aux figures les plus improbables, trampolines inclinés, slacklines, ou encore Iron Cross (modules mêlant course, haltérophilie et éléments de grimpe) composent ce Delir’Park. La salle Bam Freesports, à Villard-de-Lans, est aussi destinée aux acrobates en tout genre, notamment ceux qui souhaitent s’entraîner aux figures les plus folles en toute sécurité, avant de les transposer sur la neige. Six trampolines, deux bacs à mousse, un trampoline pipe et une zone de parkour vous y attendent. A noter aussi des crénaux kids, dédiés aux 2-8 ans, tous les dimanches de 10h à 12h et tous les mercredis pendant les vacances scolaires. Vous êtes plutôt attiré(e) par les grands huit ? Le Slidewinder, situé au sein de l’Aquariaz (le centre aquatique couvert d’Avoriaz) en est un… dans son genre. Il s’agit en fait d’un halfpipe de dix mètres de hauteur, dans lequel vous vous élancez, assis(e) dans une bouée. Après une grosse poussée d’adrénaline quand vous «  plongez dans le vide  » et quelques glissades, vous serez soulagé(e) de revenir sur la terre ferme.

Décembre 17 - Janvier 18 / sPot 11


gRAnD FORMAT / gLISSE à LA CARTE

Mais l’Aquariaz s’adresse aussi à ceux et celles qui aspirent plus simplement à se relaxer après (ou à la place d’) une bonne journée de ski. Un espace détente vous y attend, avec une rivière à faible courant pour vous laisser porter au fil de l’eau, des salons à bulles avec banquettes massantes, un bassin de nage adossé à un mur d’escalade à franchir sur toute sa longueur, sans oublier le jaccuzzi extérieur offrant une vue imprenable sur la vallée. A retrouver aussi : « l’arbre à eau  », un espace dédié aux plus petits avec geysers, toboggans, jeux d’eau et pataugeoire. Du côté de Courchevel, l’Aquamotion, immense centre aquatique de 15  000 m2 (10  000 m2 en intérieur et 5000 m2 en extérieur) s’adresse à un très large public, avec quatre espaces distincts  : aqualudique, aquadétente, aquawellness et aquasportif. On y trouve pêle-mêle, une rivière sauvage de 110 m, un pentagliss de 45 m avec 4 pistes, une zone ludique enfant, un bassin de saut avec plongeoir, des saunas, hammams et bains à bulles, une grotte marine, un caldarium (antique therme romain), un espace de soins avec douches sous affusion ou à jets, massages, modelages, salon de coiffure, cryothérapie, bassin de nage, mur d’escalade… et même une vague de surf indoor  ! Exploitant une richesse locale, en l’occurrence les fameuses sources d’eau chaude à 44 degrés, les Grands Bains du Monétier (Monétier étant l’un des villages composant la station de Serre-Chevalier) sont à la fois un espace de soins d’hydrothérapie et un lieu de détente. Pour les soins, vous aurez le choix entre bains hydromassants, douches au jet, gommages gourmands, enveloppements et autres modelages. Côté détente, vous pourrez profiter d’un bassin intérieur de 300 m2 avec jacuzzi, parcours de massages sous l’eau, lits bouillonnants, douches colonnes immergées, trilogie romaine (frigidirium, tepidarium, caldarium), hammam, grotte musicale,etc. Un bassin extérieur à déversement de plus de 300 m2 est également accessible toute l’année. Il est équipé d’une grande variété d’effets d’eau  : jets paraboliques, rivières à courant, zones calmes et lit bouillonnant.

© J. Tainmont Infosnews

dans l’eau…

12 sPot / Décembre 17 - Janvier 18

© OT Flaine - M. Dalmasso

Du contrôle du dérapage au travail de transfert des charges pour l’appel contre appel, en passant par l’éducation du regard et les exercices de synchronisation volant et accélérateur, le pilotage d’une voiture sur la neige et/ou la glace est un véritable art. Pour être capable de faire face à toutes les situations imprévues qu’on peut rencontrer sur une route de montagne en hiver, rien de tel qu’un stage de pilotage sur glace. Direction Flaine, qui abrite le plus long circuit de France en la matière (1,1 km, sur 10 à 15 m de large). Evidemment, le plaisir est au rendez-vous. Qui n’a jamais fait une petite séance de dérapages (plus ou moins) contrôlés sur un parking enneigé en station ? Avec des moniteurs diplômés d'Etat, au volant de véhicules Renault (Twingo RS, Clio RS, Mégane RS, Modus,etc) ou d’une Subaru WRX équipée de pneus cloutés, vous progresserez rapidement, et ressentirez des sensations de glisse (accélération, freinage, dérapage, courbes…) qui peuvent s’apparenter à celles éprouvées sur des skis. Toujours sur la glace, pourquoi ne pas embarquer dans un bobsleigh ? Sur la piste olympique de La Plagne (la seule pour cette discipline en France), vous avez le choix entre trois engins. Le bob raft est un bobsleigh à 4 auto-guidé et auto-freiné. Il est accessible à tous, à condition de mesurer au moins 1,30 m. Il n’y a qu’à monter dedans et ensuite on se laisse descendre. On approche les 85 km/h en vitesse de pointe, et on encaisse entre 1G et 1,5G de force centrifuge. La speed-luge est aussi auto-guidée et auto-freinée, mais la vitesse est plus importante, jusqu’à 100 km/h, tout comme la force centrifuge (2G). On va aussi plus haut dans les virages qu’en bobraft, en étant seul et en position semi-couchée. Enfin, le bob racing est semblable à un bob de compétition. Contrairement aux deux

© Alexis Cornu

pour les pilotes


« En MATIèRE DE DÉPEnSES CALORIquES ET ÉnERgÉTIquES, 40 MInuTES DE MARCHE nORDIquE ÉquIVALEnT à 20 MInuTES DE JOggIng. » autres engins, il est piloté (par des anciens pilotes de compétition), avec donc trois passagers. On monte jusqu’à 120-125 km/h, pour encaisser jusqu’à 3G / 3,5G de pression dans les virages. Découvrir l’Oisans vu d’en haut, en restant les pieds sur terre ! Rien d’impossible aux commandes d’un drone. Faut-il encore savoir manier ces engins ultra-légers et réactifs. L’office de tourisme de VillardReculas propose, une fois par semaine, de vous initier au pilotage de drones indoor et FPV (vol en immersion). Dès dix ans, rendez-vous le lundi entre 17h et 19h pour une session aérienne !

pratiQue > MARCHE NORDIQUE À OZ-EN-OISANS : sessions encadrées par l’office de tourisme chaque lundi matin. inscriptions obligatoires. Places limitées. Prêt de bâtons. 04 76 80 78 01 ; www.oz-en-oisans.com > MARCHE AFGHANE À SAMOËNS : de 24 à 36 €. 06 72 62 24 64 ; www.nature-quintessence.fr > TRAIL SUR NEIGE À VILLARD-RECULAS : accès gratuit aux parcours ; https://stationdetrail.com ; 04 76 80 45 69 > TRAIL SUR NEIGE À VALLOIRE : sessions encadrées tous les mercredis de 18h15 à 19h45 (6 personnes minimum), 10 € par personne. Contact : maud Gobert au 06 61 23 82 59 / 04 79 56 88 57  gobert-maud@orange.fr > TYROLIENNE ROLL’AIR CÂBLE À ORCIÈRES-MERLETTE : 40 € par personne (en plus du forfait remontées mécaniques, piéton ou skieur). 06 84 44 88 10 ; http://latyrolienne.fr > TYROLIENNE D’ORELLE : accessible uniquement aux skieurs. 52 € par personne (en plus du forfait remontées mécaniques). 04 79 56 88 01 www.orelle.net > DELIR’PARK VAL THORENS : a partir de 10 ans, taille minimum 1,40 m. 14 € pour 1h (supplément de 2,50 € pour les chaussettes antidérapantes). 04 79 00 00 76 ; www.valthorens.com > BAM FREESPORTS À VILLARD-DE-LANS : 12,20 € pour 1h30 (8,50 € pour 1 h lors des crénaux kids, 2-8 ans) ; 09 67 21 06 27 http://bam-freesports.com > AQUARIAZ D’AVORIAZ : entrée 5 à 12 €. 04 50 74 24 42 ; www.avoriaz.com > AQUAMOTION À COURCHEVEL : 09 71 00 73 00 www.aquamotion-courchevel.com > LES GRANDS BAINS DU MONÉTIER : 18,50 € l’entrée 2h adultes (8,50 € pour les 3-14 ans) ; 04 92 40 00 00 http://lesgrandsbainsdumonetier.com > CONDUITE SUR GLACE À FLAINE : 04 50 90 82 59 ; http://circuitglace.com > PILOTAGE DE DRONE À VILLARD-RECULAS : 5 € par personne, nombre de places limité, réservation obligatoire. 04 76 80 45 69 www.villard-reculas.com > PISTE DE BOBSLEIGH À LA PLAGNE : 45 € par personne pour le bob raft, 109 € pour la speed luge, 125 € pour le bob racing ; 0 800 00 1992 (numéro vert) ; www.la-plagne.com 


gRAnD FORMAT / gLISSE à LA CARTE

avec la luge sur rail, fini le risque de sortie de piste.

© Les Ménuires

deuxième jeunesse pour la luGe

Ces dernières années, on assiste à un véritable retour en force de la luge. Si elle a toujours existé, cette pratique est aujourd’hui bien plus structurée que par le passé, qu’il s’agisse de luge traditionnelle sur neige, ou de luge « quatre saisons » sur rail. Ce regain d’intérêt s’explique par la volonté des stations de proposer une activité complémentaire, voire alternative, à la pratique du ski alpin.

À

peine un an après Autrans, les 7 Laux (au Pleynet) et l’Alpe d’Huez vont proposer cet hiver à leurs clients une nouvelle piste de luge sur rail. Cette dernière disposait déjà d’une piste de luge « traditionnelle  » desservie par les remontées mécaniques, à l’instar de Chamrousse, Val Thorens, les Arcs ou encore Courchevel (qui en compte désormais deux avec la création pour cet hiver 201718, du Moriond Racing, une nouvelle piste thématique scénarisée qui multiplie les allusions à l’univers de la F1). Jean-François Genevray, directeur du domaine skiable des 7 Laux, avance une explication assez « arithmétique » à cet essor de la luge. «  On a bien conscience qu’il faut des activités complémentaires en station. La clientèle de séjour ne fait plus huit heures de ski par jour comme il y a quelques années, car les remontées mécaniques actuelles sont plus performantes. Du coup, on se fatigue plus vite, et forcément on skie moins longtemps. On a choisi la luge parce que c’est une activité qui plaît à tout le monde. Les enfants sont évidemment ravis. Les parents les accompagnent au départ pour leur faire plaisir, mais ils y retournent pour les sensations  ». Ces sensations sont d’ailleurs une donnée importante aux yeux des exploitants de domaines skiables qui investissent dans ces pistes de luge. « On souhaitait remplacer la piste de luge d’été de l’Eclose, une piste de type goulotte dans laquelle la luge roule, parce qu’elle était devenue obsolète, explique Christophe Monier, directeur général de la Sata, l’exploitant du domaine skiable de l’Alpe d’Huez. On a bien sûr voulu la remplacer par un produit plus sécurisé, car avec la luge sur rail, il n’y a plus de risque de sortir de la piste, et, tant qu’à faire,

14 sPot / Décembre 17 - Janvier 18

« LA LugE PEuT êTRE un PRODuIT DÉTERMInAnT POuR LE CHOIx D’unE DESTInATIOn SkI » offrant plus de sensations, puisqu’elle permet de conserver l’accélération dans les virages. On a aussi agrémenté le parcours de tunnels et même d’un 360 degrés. En outre, cette installation pourra fonctionner été comme hiver  »,

produit Complémentaire… ou spéCifiQue

Le choix d’investir dans des pistes de luges – qu’elles soient sur neige ou sur rail – ne doit rien au hasard. Il découle d’une réflexion marketing que Thomas Thor-Jensen, le directeur du domaine skiable de Courchevel, résume ainsi : « Aujourd’hui, les destinations de loisirs sont choisies majoritairement par les enfants. Ils ont envie de faire des activités annexes. Les parents regardent donc ce que pourront faire leurs enfants en dehors du ski. Autrement dit, la luge peut-être un produit déterminant pour le choix d’une destination ski.  » Vous pensez que seules les grandes stations raisonnent ainsi ? Que nenni ! Le col de Marcieu, qui dispose d’un véritable stade de luge avec quatre pistes traditionnelles et une de tubbing (grosses bouées) desservies par deux tapis remonte-pente, suit en quelque sorte une logique


« On PEuT COMPARER nOTRE PRODuIT LugE à unE SORTIE kARTIng EnTRE COPAInS » similaire. « L’accès à la luge et aux tapis remonte-pente dédiés, est compris dans le prix du forfait de ski alpin. Comme ça, après avoir fait un peu de ski sur notre espace apprentissage et donc fait plaisir à ses parents, l’enfant pourra aller s’éclater en luge », assure Patrick Dolci, le directeur de l’espace ludique du col de Marcieu. Qu’elles soient traditionnelles ou sur rails, ces pistes de luge s’adressent à un large public. «  Je pense qu’au moins 20 à 30 % des vacanciers testeront notre luge sur rail pendant leur séjour, de même qu’ils vont au restaurant, à la patinoire ou au Palais des Sports  », estime Christophe Monier. Plutôt pensée comme un produit complémentaire au ski, la luge version moderne – c’est-à-dire sécurisée et scénarisée – peut aussi attirer un public spécifique, notamment des locaux. «  Notre piste Moriond Racing propose plusieurs variantes, on peut y passer trois à quatre heures sans problème pour toutes les explorer. On a aussi un podium à l’arrivée, des lots… On peut comparer notre produit luge à une sortie karting entre copains  », conclut Thomas Thor-Jensen.

pratiQue LUGE SUR RAIL > AUTRANS : 7 € la descente (qu’il y ait une ou deux personnes dans la luge). 04 76 94 40 06 ; http://speed-luge-vercors.fr/ > L’ALPE D’HUEZ : 7 € la descente à l’unité ou de 4,50 € à 6,50 € en achetant des packs de 5-10-20 ou 50 descentes (qu’il y ait une ou deux personnes dans la luge) ; 14 € la descente ou 25 € les deux descentes avec masque de réalité virtuelle (avec forcément deux personnes dans la luge) ; 04 76 11 44 01 ; www.alpedhuez.com > LES 7 LAUX : 7 € la descente (qu’il y ait une ou deux personnes dans la luge). nb : tarif en attente de validation par la Communauté de Communes du Grésivaudan. 04 76 08 17 86 ; www.les7laux.com

LUGE SUR NEIGE > ALPE D’HUEZ : gratuit pour les détenteurs d’un forfait de ski alpe d’Huez Grand domaine. Pour les autres, 8 € la descente, 11 € les 3 descentes, 17 € passages illimités. Location de luge en sus. 04 76 11 44 01 www.alpedhuez.com > CHAMROUSSE : de 10,50 € la montée simple à 19 € les 2 h (6,60 € à 12€ pour les enfants nés entre 2006 et 2012), location de luge incluse ; 04 76 89 92 65 ; www.chamrousse.com > COURCHEVEL : de 11 à 15 € la descente (location de luge incluse) pour moriond racing ; gratuit (avec un forfait de ski ou piéton) ou 9 € la montée pour la piste de luge Courchevel 1850 à Courchevel village. > LE COL DE MARCIEU : 6 € les 3 h ou 7,50 € la journée pour la luge « simple » (luge non fournie), 8,80 € à 13,10 € l’ensemble du domaine (ski + luge) ; 5,60 € pour 1h de snake gliss, tubing ou luge (matériel fourni) ; 04 76 08 31 58 ; www.col-marcieu.com > LES ARCS : 6 € par personne et par descente (5 € pour l’achat simultané de 2 descentes ou plus), gratuit pour les 4-7 ans (luge et casque fournis) 04 79 07 12 57 ; https://www.lesarcs.com/mille8.html > VAL THORENS : 15 € la descente ou 23 € les deux descentes (luges et casques fournis), gratuit pour les 5-10 ans si moins de 1,25 m sur la luge d’un adulte ; 04 79 00 07 08 ; www.valthorens.com > VILLARD-DE-LANS : à la Colline des bains. de 9,60 € pour une heure à 16,20 € les 4 heures (location de casque incluse) pour les adultes, de 7,60 € à 13,20 € pour les enfants. 04 76 56 97 29 ; 04 76 95 10 38  www.villarddelans.com

Décembre 17 - Janvier 18 / sPot 15


gRAnD FORMAT / gLISSE à LA CARTE

La poudreuse en toute sécurité ? c’est possible aux aillons-margériaz !

Nouvelles remontées mécaniques, amélioration des réseaux de neige de culture, nouvelles façons de skier… Parmi les nombreuses nouveautés proposées par les stations des Alpes pour cet hiver 2017-18, focus sur sept d’entre elles, qui permettront aux amateurs de ski de redécouvrir le plaisir de la glisse.

Châtel : un Canon À neiGe dans un friGo moBile (74)

Avoir des enneigeurs, c’est bien. Encore faut-il pouvoir les faire fonctionner, ce qui requiert des températures négatives et un certain taux d’humidité (pour faire simple). Avec le « Snowfarmer  » du constructeur TechnoAlpin, plus de problème de ce type. Cet équipement novateur, installé dans un container de 17 tonnes, est en effet capable de fabriquer de la neige par n’importe quelle température, à raison de 4 m3 de neige par heure. La station haut-savoyarde de Châtel a ainsi fait l’acquisition de ce Snowfarmer, afin de garantir une quantité de neige suffisante dès le début de saison, notamment pour assurer la pratique du ski pour les débutants si les températures négatives ne se présentent pas assez tôt dans la saison ! Il constitue ainsi un complément idéal à l’installation de neige de culture du domaine, comptant 320 enneigeurs «  traditionnels  » assurant la couverture de 60 % des pistes de la station.

le traCé sauvaGe des aillons-marGériaZ (73)

Envie de poudreuse en toute sécurité ? Foncez sur le «  Tracé Sauvage  », une nouvelle piste bleue située sur Margériaz (ou Les Aillons 1400). Accessible via le télésiège du Roc de Balme, ce nouvel itinéraire part du sommet de la piste bleue des Gélinottes et rejoint les Chamois (une autre piste bleue) environ 600 mètres plus loin. Le Tracé Sauvage est balisé, sécurisé (patrouillé par un pisteur secouriste), mais non damé. Il évolue donc en fonction de la qualité de la neige, et les pisteurs peuvent légèrement faire varier l’itinéraire pour l’adapter au mieux aux conditions du jour et le sécuriser au maximum.

© JF Vuarand

nouvelles pistes ludiQues À l’alpe d’hueZ (38)

16 sPot / Décembre 17 - Janvier 18

Fort du succès de la « Marcel’s Farm  », piste ludique créée l’hiver dernier sur le secteur du Signal, l’Alpe d’Huez Grand Domaine proposera deux nouveaux parcours thématiques pour cette nouvelle saison. Celui de «  Roger le Berger  » (niveau vert – thématique des alpages) sur le secteur des Bergers, à l’Alpe d’Huez, et celui de «  Jacques Le Bûcheron  » (niveau bleu – thématique art et sculpture sur bois) sur le secteur de la Corniche, à Auris. Composés d’attractions et de modules colorés en tout genre (whoops, bosses, virages relevés, tunnels à traverser, slalom, pipe, canyon, figurines et points photos…), ces espaces ludiques offrent de vrais moments de partage, tout en glisse, en famille ou entre amis.

© C. Baudot

Quoi de neuf en stations ?


nuits nordiQues aux Glières (74)

le ski met les voiles aux orres (05)

© ESI les Orres

Vous êtes un(e) adepte du ski de fond en quête de nouvelles sensations ? (Re)-découvrez le domaine nordique du plateau des Glières (Haute-Savoie) en nocturne. Ces sessions à la frontale sont proposées tous les jeudis de l’hiver de 17h30 à 20h30 (du 14 décembre au 15 mars), pour 4 € la soirée ou 15 € la saison. La station des Contamines-Montjoie propose aussi du ski nordique en nocturne, sur une piste éclairée de 2 km, tous les mercredis de 19h à 21h, en accès libre.

Cet hiver, vous pourrez tester le wingjump (en initiations encadrées par des moniteurs de l’ESI, ou en location à partir de 12 € l’heure). Cette combinaison ailée qui s’enfile en à peine plus de 20 secondes s’adresse à tous les skieurs, quel que soit le niveau. Elle apporte de la stabilité, de la fluidité et de la portance au skieur : environ un tiers de votre poids étant porté par la voile (même si vous ne volez pas), vous ne subissez pas les reliefs de la piste, et avez ainsi la sensation de skier en poudreuse, et ce même sur piste damée. En écartant les bras, vous êtes freiné(e), ce qui a un côté rassurant, notamment pour des skieurs moyens. Bref, le wingjump offre une nouvelle façon de skier  !

nouvelle téléCaBine de l’enversin À vaujany (38)

Après 18 ans de bons et loyaux services, le télépulsé de l’Enversin a été remplacé par une télécabine moderne (cabines de 8 places assises ou 10 places debout) et nettement plus rapide. Le temps de trajet va être divisé par deux (de six à trois minutes), le débit étant lui doublé (de 600 à 1200 personnes / heure). Cette télécabine permet de remonter au départ du téléphérique du Dôme des Rousses depuis le pied de la Fare. Cette splendide piste noire, au profil très typé « descente  », constitue la partie finale d’une descente de 2100 m de dénivelé d’une traite depuis le Pic Blanc (ou 1600 m depuis le sommet du Dôme des Rousses).

un pas dans le vide À la rosière (73)

Après ceux de Chamonix ou de Lans-en-Vercors, un nouveau « pas dans le vide  » va voir le jour à La Rosière, pour les amateurs de beaux panoramas… et d’adrénaline. Baptisée «  Panoramic Experience  », cette passerelle mise en place au sommet du télésiège du Fort Express permet de profiter d’une vue époustouflante sur le Mont Blanc et d’un panorama à 360 degrés entre France et Italie, avec sous les pieds plusieurs dizaines de mètres de vide. Un PhotoPoint avec déclenchement à distance en mode “selfie” sera installé pour permettre aux promeneurs et aux skieurs d’immortaliser ce moment via leur smartphone ou leur forfait de ski !


ÉVÉnEMEnT Du MOIS TEXTE : SAnDy PLAS

marChé de noël de GrenoBle jusQu’au 24 déC. 17

EnTRE CADEAux ET VIn CHAuD

C’est la tradition de fin d’année. Le rendez-vous rituel qui annonce l’arrivée de Noël et la promesse d’un moment convivial passé autour d’un verre de vin chaud. Le marché de Noël, ou plutôt, les marchés de Noël, ouvrent leurs portes à Grenoble jusqu’au 24 décembre .

ConCerts et montreur de yéti

Et entre deux cadeaux ou deux lampées de vin chaud, les visiteurs pourront, comme chaque année, profiter des nombreuses animations prévues, avec une large part

18 sPot / Décembre 17 - Janvier 18

« LE MARCHÉ DE nOËL DE gREnOBLE EST DEVEnu unE InSTITuTIOn »

décembre à 17h, square Docteur Martin). Sans oublier les spectacles divers, avec Yvon le magicien (dimanche 10 décembre à 16h, square Docteur Martin), une représentation de danse grecque (dimanche 10 décembre à 17h, place Victor Hugo), ou encore les déambulations organisées les samedis et dimanches sur les marchés, avec les lutins du Père Noël, le montreur de Yéti et le Père Noël géant… De quoi faire patienter les petits et les plus grands, jusqu’au soir du 24 décembre.

© OTgM - Laurent Ravier

laissée à la musique. Au programme : des concerts blues et folk (The Crippled Frogs, vendredi 1er décembre à 19h, square Docteur Martin), des chorales festives (dimanche 3 décembre à 15h, place Victor Hugo), ou encore des bals pour enfants (mercredi 13

© Ville de grenoble

V

ingt et un ans que ça dure. Chaque hiver, à la fin du mois de novembre, les petits chalets de bois s’installent les uns à côté des autres. Place Victor Hugo pour commencer, puis place Grenette, alors que sur le square Docteur Martin, le chapiteau blanc prend lui aussi ses aises. Le marché de Noël de Grenoble est devenu une institution, où défilent chaque année des milliers de visiteurs, attirés par l’idée de déguster un vin chaud et une tartiflette fumante, les doigts et les oreilles bien emmitouflés, ou de trouver le cadeau unique qui pourra atterrir sous le sapin. Pour les plus jeunes, le marché de Noël est synonyme de barbe à papa et surtout, de rencontre avec le Père Noël, présent au cœur de son village installé au centre de la place Victor Hugo, les mercredis, samedis et dimanches (à partir de 16 heures). Chanceux, les Grenoblois peuvent profiter non pas d’un, mais de plusieurs marchés de Noël. Car, si la place Victor Hugo et la place Grenette accueillent toutes deux des artisans et créateurs, le square Docteur Martin propose de son côté une ambiance éthique et solidaire. Artisanat local et produits équitables s’alignent sous le chapiteau de ce marché qui fait rimer Noël avec solidarité.

En haut : Les plus petits peuvent rencontrer le Père noël dans son village, place victor hugo, ou dans les allées du marché. Ci-dessus : Les jeudis, vendredis et samedis, place à la nocturne, jusqu’à 22h.


© OTgM - Laurent Ravier Ci-dessus : Que serait le marché de noël sans ses traditionnels pains d’épices et ses stollen?

pratiQue MARCHÉS DE NOËL DE GRENOBLE Jusqu’au 24 décembre, du lundi au mercredi et le dimanche de 10h à 20h et du jeudi au samedi de 10h à 22h. Place Victor Hugo, place Grenette et square Docteur Martin.

Programme à télécharger en ligne sur www.grenoble-tourisme.com

Cirk puCes : le plus petit CirQue du monde

Installé au cœur du village du Père Noël, au centre de la place Victor Hugo, le Cirk Puces s’est auto-attribué le titre de « Plus petit cirque du monde  ». Et pour cause… Pas de tigres ou de lions sur la piste, mais Lilie, Plock et Suzanna, les trois puces du dompteur international Mylane Beubick, qui ne renoncent devant aucun danger, pas même les acrobaties périlleuses, ou la traversée vertigineuse le long du fil de funambule… Mylane Beubick, alias Eric Billon, comédien et clown, propose pendant toute la période du marché de Noël, ces spectacles de cirque un peu particuliers, et sait manier autant l’humour que la poésie, pour faire plaisir aux plus jeunes (mais aussi aux plus vieux). Rendez-vous les mercredis, samedis et dimanches, au centre de la place Victor Hugo, à 14h, 14h40, 15h20, 16h40, 17h20, 18h, pour une séance (gratuite), du plus petit cirque du monde.

Décembre 17 - Janvier 18 / sPot 19


ÉVÉnEMEnTS

jusQu’au 15 déC. 17

le CalCul, de BaBylone À l’informatiQue

EXPO / À la bibliothèque universitaire des sciences, entre deux salles où les étudiants tapotent sur leurs calculettes dernier cri, on peut admirer l’exposition proposée par Aconit (une asso qui vise à conserver et diffuser l’évolution de l’informatique). Elle retrace 3000 ans d’histoire des mathématiques, en présentant différents outils créés par l’Homme. Parmi lesquels le boulier, ou la première innovation de Blaise Pascal, philosophe et mathématicien, qui fabriqua une machine à additionner et soustraire. D’autres objets du XXe siècle, comme l’Addiator, rappellent l’invention des premières calculatrices modernes de poche. Aconit n’oublie évidemment pas les ordinateurs des années 80, qui font figure d’antiquités les plus récentes. > 915, avenue Centrale à saint-martin-d’Hères / tous les jours sauf le dimanche / de 8h30 à 20h (17h le samedi) / 04 76 51 42 84

jusQu’au 28 fév. 18

les alpes de jean de Beins

EXPOSITION / S’inscrivant également dans le cycle « 2017, année Lesdiguières  », Les Alpes de Jean de Beins se dévoilent de cartes en manuscrits dans l’espace d’exposition temporaire du musée de l’Ancien Évêché depuis le 21 octobre dernier. Mais que fait ce monsieur Beins au programme Lesdiguières ? Cette mise en lumière n’a rien à voir avec une quelconque filiation nominale mais avec le talent de topographe de cet ancien soldat, devenu ingénieur et cartographe pour le compte du roi de France Henri IV, sous l’autorité du duc de Lesdiguières. CQFD. Dévoilant une soixantaine de cartes réalisées entre 1604 et 1634 par Jean de Beins, le parcours devient un véritable objet pédagogique du territoire du XVIIe siècle, dans lequel il est possible de pénétrer grâce à des tables interactives en fin de visite, pour un retour vers le futur dans l’ancien Dauphiné. > musée de l’ancien évêché / 04 76 03 15 25 / www.ancien-eveche-isere.fr

20 sPot / Décembre 17 - Janvier 18

jusQu’au 30 mars 18

pop musiC 1967-2017,

Graphisme & musiQue EXPOSITION / Aficionados de poprock, amoureux de graphisme, néophytes en tout, cette exposition est faite pour vous. Avec sa nouvelle exposition Pop Music 1967-2017, graphisme & musique, le Centre du graphisme d’Échirolles donne dans le chiffre : 50 ans d’histoire et 1300 albums  ! Une richesse numérale pour une formidable fresque musicale et graphique qui révèle les dessous d’un art à part  : la pochette d’album. Une étude artistique découpée en trois partie  : le règne du vinyle de 1967 à 1982, l’apparition du CD de 1983 à 1999, la dématérialisation de la musique à partir des années 2000. Agrémentée de bandes-sons, de magazines et de photographies, la déambulation est rythmée et ludique tel un «popeux» Sergent Pepper. Et si d’aventures musicales vous n’êtes pas rassasiés, rendez-vous au Musée dauphinois pour l’exposition Pop en France, portraits d’artistes 1967-2017 visible jusqu’au 30 juin. > échirolles. Centre du graphisme 04 76 23 64 65 www.echirolles-centredugraphisme.com

© Isabelle Monier

TEXTE : CHARLInE CORuBOLO, JÉRÉMy CHAuCHE, JEAn-BAPTISTE AuDuC


jusQu’au 16 juil. 18

lesdiGuières, le prinCe ouBlié

EXPOSITION / Avant de célébrer la Saint-Sylvestre comme il se doit, terminons l’année en beauté mais surtout en exposition dans le cadre du cycle « 2017, année Lesdiguières » initié par le département de l’Isère. À l’occasion du 400e anniversaire de mariage du duc avec sa seconde épouse Marie Vignon, de nombreuses manifestations ont eu lieu dans la région afin de réhabiliter ce personnage majeur de l’histoire de Grenoble et de France. Au Musée dauphinois, l’exposition Lesdiguières, le prince oublié dévoile de pièce en pièce la vie de François de Bonne de Lesdiguières (1543-1626) chef de guerre, politicien proche d’Henri IV, bâtisseur et dernier connétable de France. Peintures, outils militaires, objets religieux et ouvrages ponctuent le parcours. Une visite ludique guidée par un personnage costumé et projeté en vidéo à chaque étape de la déambulation, à prolonger au Musée de la Révolution française de Vizille, avec la présentation La splendeur des Lesdiguières, le domaine de Vizille. > musée dauphinois / 04 57 58 89 01 / www.musee-dauphinois.fr

07 déC. 17

> 10

déC. 17

fête des lumières

TRADITION / Cette année, la Fête des Lumières est de retour à Lyon dans un format plus habituel. L'occasion de revenir dans la Capitale des Gaules pour s'en mettre plein les mirettes et rêver un peu. Pour son grand retour, la Fête des Lumières lyonnaise ne fait pas dans la demi-mesure. La Ville a sélectionné une cinquantaine d'œuvres lumineuses à découvrir au cours de vos pérégrinations entre la Presqu'île et le Vieux-Lyon. Vous pourrez, au choix, apprécier les grandes fresques lumineuses comme au théâtre antique de Fourvière ou sur l'Hôtel Dieu, revivre un reboot d'une illumination de 1997 au théâtre des Célestins ou découvrir quelquesunes des belles idées des étudiants du côté des pentes de la Croix-Rousse. Mais, avouons-le, le vrai plaisir de la Fête des Lumières consiste à se laisser porter pour mieux se faire surprendre. Enfin, n'oublions pas de lever la tête pour profiter des nombreux lumignons déposés aux fenêtres par les Lyonnais. > À Lyon (1h de Grenoble) / www.fetedeslumieres.lyon.fr

Décembre 17 - Janvier 18 / sPot 21


ÉVÉnEMEnTS

TEXTE : CInDy DAVID-BERTHOD, BARBARA SATRE, JEAn-BAPTISTE AuDuC

08 déC. 17

european outdoor film trophée andros À festival l’alpe d’hueZ

SENSATIONS / Amateurs de vertige et d'adrénaline, vous allez être servis ! Comme chaque année, ce festival itinérant passe près de chez vous pour vous en donner une bonne dose. Sponsorisé par des équipementiers de l'univers montagne, l'European Outdoor Film Festival va, encore une fois, satisfaire les amateurs de sensations fortes et de belles images. Plus communément appelé EOFT par les amateurs, ce festival de films d'aventures compile les plus extraordinaires images filmées des sportifs les plus dingues de la planète. Pour cette nouvelle édition, sept films ont été sélectionnés pour vous faire vivre le meilleur des productions outdoor. En tout, 120 minutes pendant lesquelles les lunettes 3D seront bien superflues. Gros coup de cœur pour Ice Call dans lequel on suit le freestyleur Sam Favret, histoire de voir la « Mer de Glace » sous un tout nouvel angle. Pour lui, le plus grand glacier français est un inégalable parc d'attractions avec des half-pipes, des kickers et des tunnels naturels. À ne pas rater. > au cinéma Pathé Chavant de Grenoble / www.eoft.eu et à Lyon (6e) le 13 décembre, salle victor Hugo.

08 déC. 17

& 09

déC. 17

SPORT AUTO / Alors que la majorité des conducteurs redoutent la glissade, d’autres en ont fait un art. C’est le cas des pilotes du Trophée Andros. Leur ballet de cylindrés se produit à l’Alpe d’Huez pour la deuxième étape de cette course sur glace unique en France, souvent spectaculaire : les organisateurs auront en effet pris soin d’arroser le circuit d’eau et de neige des jours durant. Alors, qui, de Franck Lagorce et sa BMW ou Nathanaël Berthon en Audi challengera Jean-Baptiste Dubourg, invaincu depuis deux saisons  ? Réponse le 3 février à Clermont Super-Besse, mais avant, le trophée sera passé par les circuits d’Andorre les 15-16 décembre, Isola 2000 les 12-13 janvier, Serre Chevalier les 2021 janvier et Lans-en-Vercors les 26-27 janvier. > Circuit de l’alpe d’Huez / 04 76 11 44 44 / www.alpedhuez.com

09 déC. 17

& 10

déC. 17

Week-end de noël au Château de sassenaGe

© Mairie Sassenage

NO−L / Cette année, à Sassenage, Noël se déroule au château. Pour profiter de ce cadre prestigieux, ces évènements auparavant repartis sur tous le mois de décembre sont rassemblés sur deux jours. Un week-end d’autant plus intense que le programme a même été étoffé : un grand marché de Noël dans la cour du château, une chorale, des interludes musicaux, un spectacle… Les enfants retrouveront, bien sûr, le grand jeu de Noël et partiront à la découverte des secrets du château en participant au jeu de piste «  Fin de vacances pour le Père Noël  ». Pour que ce moment soit vraiment partagé, la ville organise un troc avec la banque alimentaire : en échange d’un don de denrées, les visiteurs se verront offrir une part de bûche. > sassenage / www.sassenage.fr / 04 76 27 48 63

22 sPot / Décembre 17 - Janvier 18


09 déC. 17

& 10

déC. 17

ComBiné nordiQue d’autrans

© Michel Le

COMP²TITION / Un air de JO souffle sur le Vercors cet hiver. Début décembre, le combiné nordique SAMSE national tour prend place sur le tremplin d’Autrans, le même, qui, en 1968 avait accueilli cette épreuve olympique mixant saut à ski et ski de fond. Ce combiné nordique se déroule chaque année, mais le cinquantenaire des JO est l’occasion rêvée de promouvoir cette discipline méconnue du grand public et pourtant très impressionnante. Avant de se départager sur une boucle de ski de fond au plateau de Gève, les cinquante à soixante skieurs se mesureront en saut à ski sur le tremplin de 60 mètres. Cette compétition réunit les meilleurs skieurs nationaux de combiné, âgés de 15 à 17 ans. Parmi eux, peut-être de futurs médaillés olympiques. > autrans / www.autrans-meaudre.com

14 déC. 17

> 24

déC. 17

CirQue d’hiver BouGlione

CIRQUE / L’une des plus illustres familles du cirque en France, les Bouglione (une dynastie du divertissement qui fête ses 170 ans) va quitter quelques semaines son QG parisien du cirque d’hiver et sera de passage sur l’Esplanade, afin de faire rêver petits et grands. Cette tournée française, nommée « Surprises », comportera de nombreux spectacles enchanteurs, avec des acrobates (comme les trapézistes Flying Mendoça) et des clowns. Et si l’on connaît les débats autour des animaux de cirque, et leurs conditions de vie, Bouglione l’assure  : les éléphants et les différents fauves de Tom Dieck sont bien soignés et seront bien présents à Grenoble. > L’esplanade, Grenoble / de 17 à 32 euros pour les adultes, 12 € pour les enfants / 08 00 74 69 25 / www.cirquedhiver.com

Décembre 17 - Janvier 18 / sPot 23


ÉVÉnEMEnTS

© OT Oz-en-Oisans

TEXTE : CInDy DAVID-BERTHOD, BARBARA SATRE, JEAn-BAPTISTE AuDuC

16 déC. 17

journée séCurité en montaGne

FORMATION / Oz-en-Oisans donne le coup d’envoi de sa saison d’hiver avec une journée sécurité en montagne. La station, qui, en parallèle de ses pistes accueille nombre de skieurs hors-pistes et randonneurs à ski, propose de voir ou revoir les bases du secours en montagne. Les ateliers de DVA, démonstration de secours avec chien d’avalanche et recherche de victime par sondage s’enchaîneront dans la matinée, encadrés par une équipe de professionnels de la montagne. Ces exercices aussi instructifs que ludiques ne s’adressent pas qu’aux freeriders invétérés mais aussi à ceux qui souhaitent s’initier au ski hors-piste et même aux familles curieuses de découvrir les méthodes des secouristes. L’après-midi, il ne restera plus qu’à tracer de belles courbes dans la poudre. > Front de neige d’oz-en-oisans / www.oz-en-oisans.com / 04 76 80 78 01

17 déC. 17

Grindmarket

MARCH² DE NO−L ALTERNATIF / L’arrivée de la neige sur les pics autour de Grenoble amène son lot de stand de vin chaud et de sandwich/raclette. Cependant, le GrindMarket vise un autre créneau : le marché de Noël rock n’roll. Lolla Wesh, artiste queer, sera l’hôte de l’après-midi. De plus, des spectacles y seront visibles, ainsi que des tatoueurs. Du côté des stands, on pourra rencontrer Julie upcycling, qui bricole de superbes sacs avec du matériel de récupération (notamment des chambres à air et autres pneus) au style intemporel. Enfin, l’ambiance musicale sera assurée par DJ Yann Cracker, qui passera toute la journée ses vinyles préférés. > L’Heure bleue à saint-martin-d’Hères / 2, avenue Jean vilar / de 13h à 20h www.facebook.com/grindmarket

24 sPot / Décembre 17 - Janvier 18

17 déC. 17

yeti raCe

COURSE 5 OBSTACLES / La Yeti race, c'est la version hivernale et montagnarde des fameuses courses à obstacles. La recette ne change pas, elle sera juste saupoudrée de pas mal de neige, ce qui corse les choses, en plus de la raréfaction de l'oxygène en altitude. Cette année, une seule étape dans nos montagnes et ce sera du côté de La Plagne que cela se passera. Au programme, deux parcours à obstacles : le Big (18 Km avec 700 m D+) et le Soft (10 Km avec 500 m D+) et des dizaines d'obstacles à dompter avec humour et solidarité. Enfin, il y aura aussi un parcours baptisé Trail. Sur le tracé du Big mais sans obstacle, cette épreuve sera qualificative pour l'Utra Trail du Mont-Blanc et rapportera un point ITRA (le classement des coureurs de trails). > La Plagne - savoie. (1h40 de Grenoble) de 35 à 40 € / www.yetirace.fr


17 déC. 17

la voironnaise

© Benoit Calandreau

DEMI-FOND / C’est la course la plus excentrique de la ville. Lors de la Voironnaise, qui se déroule la nuit, il n’est pas rare de croiser de joyeux lurons coiffés de perruques ridicules. Cette course met à l’épreuve les athlètes du dimanche, vêtus chaudement, sur un parcours de 8km sous la forme de 4 boucles. De plus, une version enfant de la course leur permettra de s’initier sur de petites distances. Pour les grands, avant le départ, il sera possible de déguster un vin chaud et de s’échauffer en musique avec un professeur de Zumba. Puis, ce sera le lancement de l’épreuve. Deux modalités sont prévues : la course par équipe (composée de 4 personnes), ou la classique en solitaire. Serez-vous capable d’aller chercher le record d’Hassan Chahdi, de 24 min et 11 secondes ? > départ à la gare snCF de voiron / lavoironnaise.fr

20 déC. 17

atelier GhriyBa

CUISINE / Grenoble, ville d’accueil de toutes les cultures du monde, dispose d’une diaspora arabe très importante. C’est pourquoi l’association Beyti propose différents événements autour du monde arabe, dont Ghriyba. Cet atelier poético-culinaire à base de Ghriyba (une pâte légère venue du Maroc) permet aux enfants d’appréhender une culture différente tout en cuisinant un délicieux gâteau. Il sera aussi temps de vérifier si le leitmotiv de l’asso — « faire par soi-même compte plus que la réalisation finale en elle-même » — est toujours valable. L’association Beyti conseille aux parents de munir leurs petits d’un tablier ou un Tee-shirt XL et de venir avant la fin de l’atelier afin de déguster le résultat. > Café vélo / 59, rue nicolas Chorier à Grenoble / de 15h à 16h30 / de 5 à 10 ans / 10 € / 06 87 16 03 41 / www.beytimamaison.org

Décembre 17 - Janvier 18 / sPot 25


ÉVÉnEMEnTS TEXTE : BARBARA SATRE, JEAn-BAPTISTE AuDuC

23 déC. 17

Chalet du père noël

23 déC. 17

> 31

déC. 17

féérie de noël aux 2 alpes

NO−L / Passer Noël à la montagne, a quelque chose de magique : on imagine des sapins enneigés sous un ciel étoilé, de la neige qui brille, un coin de cheminée et pourquoi pas des personnages fantastiques... La station des 2 Alpes entend recréer cette ambiance féérique en saupoudrant chaque jour de cette semaine si attendue des enfants d’une pluie d’activités et spectacles  : défilés, feux d’artifice ou encore descente aux flambeaux, le tout arrosé de chocolat chaud et de chamallows. La tente au bricolage produit chaque jour son lot de trésors tandis que le cœur de la station, transformé en forêt épaisse, abrite un marché de Noël. On y croise des elfes, la Reine des neiges et qui sait, peut-être le Père Noël. > Les 2 alpes / www.les2alpes.com / 04 76 79 22 00

26 sPot / Décembre 17 - Janvier 18

© OT Marius Dompnier

PERE NO−L / Sur le plateau de l’Arselle, le Père Noël a retrouvé son chalet et sa fabrique de bonbon. C’est donc l’occasion, à deux jours de Noël, d’aller lui remettre sa liste de cadeaux en main propre  ! Pour cela il faudra suivre les flambeaux dans la forêt épaisse et ne pas se laisser intimider par les elfes et les autres êtres fantastiques qui pourraient se trouver sur le chemin. Cette année, nouveauté, les visiteurs pourront déposer les vêtements dont ils ne veulent plus dans une «  hôte solidaire  ». Enneigé et illuminé dans le crépuscule d’hiver, ce décor pourrait sembler irréel. Si, en plus, quelques flocons viennent tournoyer sur la forêt, alors même les grands pourraient croire au Père Noël. > Plateau de l’arselle à Chamrousse www.chamrousse.com / 04 76 89 92 65

26 déC. 17

& 02

jan. 18

noCturnes multi-Glisse

SPORT / Chaque année, lors des vacances d'hiver, l’office de tourisme de Lans-en-Vercors propose différentes initiations tout près du centreville, au parc de loisirs de l’Aigle. Parmi elles, on pourra essayer le fat bike, un vélo aux roues démesurées permettant de rouler sur la neige sans glisser. Plus risqué, le snow-skate (une planche de skate sans roue et plus petit qu’une snowboard) pourra attirer les jeunes accros aux sensations : « Avec cette planche, il est possible de faire les mêmes figures qu’avec un skate classique (et les mêmes chutes)  », prévienton à l’office de tourisme de Lans-en-Vercors. Enfin, on pourra disputer des parties de foot en bulle, pendant lesquelles toucher le ballon rond s’apparente déjà une victoire. > Parc de loisirs de l’aigle à Lans-en-vercors / de 18h à 20h / 04 76 95 42 62 www.lansenvercors.com


27 déC. 17

les stars de la GlaCe

28 déC. 17

© OT Vaujany

PATINAGE / Ils se mesurent lors des grands rendez-vous internationaux, mais cette fois, c’est uniquement pour le spectacle qu’ils se retrouvent sur la glace. Une sélection de patineurs de renommée internationale fera le show à Vaujany fin décembre. Durant plusieurs heures de spectacle sans interruption, danses et prouesses artistiques s’enchaînent, mais ces performances sportives, aussi époustouflantes soient-elles, laisseront la place à la poésie et à la magie du spectacle. Ce gala de décembre mettra en scène des patineurs talentueux du plateau international et sera retransmis sur France Télévisions et Eurosport. > vaujany / www.vaujany.com / 04 76 80 72 37

> 03

jan. 18

festival jeunes BoBines

FILMS / Les enfants sont sur le devant de la scène lors de ce festival : de jeunes acteurs, un jeune public et même un jeune jury. La trentaine de films projetés est cependant tous publics (les adultes sont donc admis !). Au programme : des productions pointues et des films d’art et d’essai tels que Wallay ou La jeune fille et son aigle, mais aussi les incontournables de Noël comme Ernest et Célestine et bien sûr le dernier Disney. Enfin, pour vivre un moment de cinéma complet, le festival s’est garni d’un ensemble d’ateliers de création sur le court métrage, le bruitage ou encore le maquillage. À noter que ce jury de jeunes n’a rien d’un jury d’amateurs. Le film qu’ils avaient primé l’année dernière a aussi été remarqué par les César. > villard-de-Lans / www.festival-films-enfants.fr 04 76 95 42 62

Décembre 17 - Janvier 18 / sPot 27


ÉVÉnEMEnTS

TEXTE : CInDy DAVID-BERTHOD, BARBARA SATRE, JEAn-BAPTISTE AuDuC

30 déC. 17

openinG snoWpark Chamrousse

06 jan. 18

& 07

jan. 18

alpe d’hueZ Cup

SKI / Le slalom n’est pas une épreuve réservée aux adultes. La station de l’Alpes d’Huez a ainsi pensé aux jeunes en organisant une compétition de ski, qui se déroule au stade du Signal. Âgés de 9 à 16 ans, les quelque 800 compétiteurs vont devoir affronter un véritable slalom géant. L’objectif, évidemment, est de s’amuser : « Moi, j’essaie déjà d’arriver en bas, mais ce n’est pas toujours facile », déclarait une jeune fille durant l’édition  2017 de l’événement lorsqu’un autre assurait  de son côté : « Quand je pars, je trace ! ». À n’en pas douter, ces skieurs n’ont pas froid aux yeux. Le tout se déroulera sous les yeux des parents et s’achèvera pas un podium par catégorie. > Piste du signal à l’alpes d’Huez / de 8h à 14h / 04 76 80 34 42 skiclub.huez@wanadoo.fr

28 sPot / Décembre 17 - Janvier 18

© Wiseride

OUVERTURE / Les bosses sont bientôt sculptées et les éléments de la Shredline posés, ne manque plus que les skieurs… Ils sont conviés à l’Opening Snowpark de Chamrousse. Cette compétition marque en effet l’ouverture officielle de ces 600 hectares de sauts, tables, ski cross et autres modules diaboliques qui ravissent les freestylers comme ils en terrorisent d’autres. Pas de panique, le snowpark est accessible à tous et comporte des parcours pour tous les niveaux : l’Initiatik park permet de s’engaillardir sur des petits sauts tandis que le Family park propose un cheminement ludique et sans difficulté. Le 21 février, c’est d’ailleurs sur ce parcours qu’un nouveau challenge attendra les familles. > Chamrousse / www.chamrousse.com 04 76 89 92 65

11 jan. 18

> 14

jan. 18

iCe ClimBinG éCrins

GLACE / L'hiver vient comme dirait Jon Snow. Lors de cet événement, ce sera on ne peut plus le cas mais ici, point de mur à défendre mais bien des cascades de glace à dompter. Comme chaque année, les adeptes des sports nordiques se retrouvent du côté de L'Argentièrela-Bessée (Hautes-Alpes) pour quatre journées bien remplies. Au programme, de l'escalade éphémère avec des cascades de glace accessibles aux débutants et aux aguerris, des ateliers dédiés à la sécurité mais aussi du ski de randonnée, du free-ski et des ateliers raquettes. Enfin, deux nouveautés cette année. L'évènement accueillera une Coupe d'Europe de glace en extérieur (samedi) et un festival de films. Si vous voulez en être, ne traînez pas ! Les inscriptions aux différents ateliers sont ouvertes jusqu'au 8 janvier. > L'argentière-la-bessée (Hautes-alpes) / http://ice-climbing-ecrins.com


festi’ nordiC

SPORTS NORDIQUES / Il n’y a pas que le ski de fond dans les sports nordiques ! Le site d’Entremonts-en-Chartreuse vous propose d’essayer ce large panel d’activités d’endurance se pratiquant dans les massifs de proximité, mais qui peuvent paraître lointaines. C’est le cas du biathlon, du chien de traîneaux ou de la construction d’igloos. D’autres sont carrément méconnues comme le ski-hoc, un mélange de ski et raquette permettant de se déplacer facilement sur les plateaux ou le fat bike, un VTT aux pneus extra larges pour rouler sur la neige. Au-delà de l’aspect sportif, c’est aussi l’ambiance si singulière du nordique, l’effort, les grands espaces et l’immersion dans la nature, que l’événement veut faire découvrir. > espace nordique du désert d’entremont www.entremonts.fr / 04 79 65 84 72

17 jan. 18

& 31

jan. 18

& 14

fév. 18

& 02

les Quatre noCturnes de Chartreuse

mars 18

© J Pierre Dupraz

13 jan. 18

SKI DE FOND / Ça va aller vite, très vite. L’ambiance feutrée de la nuit va s’électriser comme celle des grands rendez-vous sportifs, sauf qu’ici, la course peut se faire déguisée ou en musique. Ce challenge de ski de fond se déroule selon le principe du relais à l’américaine. Sur une boucle de 600 à 800 mètres, deux équipiers se relaient pendant 20, 25 ou 30 minutes selon la course choisie. Le but est de faire le maximum de distance dans le temps imparti. Le challenge est constitué de quatre courses, se déroulant à chaque fois sur un site différent : le 17 janvier à Saint-Hugues de Chartreuse, le 31 janvier au Sappey, le 14 février à la Ruchère et le 2 mars au Désert d’Entremont. > massif de la Chartreuse / www.ski-chartreuse.com/nocturnes / 06 70 76 68 62

Décembre 17 - Janvier 18 / sPot 29


CARnET D’ADRESSES TEXTE : JEAn-BAPTISTE AuDuC

spot a testé pour vous ! *****

*****

construite dans les années 1880, cette gigantesque maison a retrouvé son lustre d’antan. © JBA

madam : Gastro GrenoBlois

RESTO / Quand on se trouve face au restaurant Madam, on est impressionné par la taille de la maison qui l’abrite. La demeure séduit, avec son aspect Belle Époque. Construite dans les années 1880, elle est la propriété d’un ferblantier puis d’un gantier grenoblois. Un temps abandonnée, elle a finalement repris vie avec l’arrivée de l’entreprise Gourmet Concept. À l’intérieur, on retrouve des touches de décoration inspirées de l’histoire de la maison. Des tissus chaleureux accompagnent des miroirs gigantesques et du marbre. Voilà pour les yeux... Derrière les casseroles de ce restaurant gastronomique, on retrouve Yann Tanneau, un chef à la réputation solide. Ce cuistot a appris aux côtés des meilleurs, comme Ducasse, et visité les cuisines du monde entier, avant d’obtenir la médaille d’or du Gault et Millau en 2012. Il est venu dans les montagnes pour développer sa propre cuisine, toujours sincère et authentique. Depuis, le guide Michelin est déjà passé en visite pour inspecter les plats de Madam. Il n’avait pas l’air déçu. > 34, rue thiers à Grenoble / 04 76 50 12 50 / www.restaurant-madam.fr ouvert le midi, du mercredi au dimanche, à partir de 12h15 et le soir, du mercredi au dimanche à partir de 19h15.

« unE AMIE M’A DÉFInI COMME unE “CAVE à MAngER”. J’AIME BIEn CETTE DÉFInITIOn. »

30 sPot / Décembre 17 - Janvier 18

l’auGuste phénix

« DERRIèRE LES CASSEROLES, On RETROuVE yAnn TAnnEAu, un CHEF à LA RÉPuTATIOn SOLIDE. »

BISTROT / Après avoir quitté le restaurant l’Auguste de la rue Gaché, où il a passé 15 ans de sa vie, Christophe Martin a pris des vacances. Une fois requinqué, il a inauguré son nouveau bistrot. L’Auguste, c’est toujours son nom, a ouvert le 15 novembre au 6, rue de Turenne, en plein dans le quartier Championnet. Ce qui était en début d’année un restaurant chinois à la décoration étouffante — dont il a gardé un bouddha souriant et un chat porte-bonheur — a réorienté ses choix vers une cuisine plus locale. « Je ne vais avoir que des produits frais et de saison. Les gens se décident grâce à une ardoise, qui change chaque jour. Aujourd’hui, c’est l’effiloché d’agneau confit qui est parti très vite ». Lui qui adore les vins dévoile une carte où les références sont étiquetées « Demeter » (certification de l’agriculture biodynamique) et aimerait rapidement pouvoir ouvrir son bar à vin, sur une des mezzanines. « Une amie m’a défini comme une “cave à manger”. J’aime bien cette définition » conclut le patron. > 6, rue de turenne à Grenoble / 04 76 47 58 66 / du lundi au samedi, de 7h45 à 23h


Les pierres apparentes donnent tout son charme à la petite boutique.

les pipelettes, une petite nouvelle

© JBA

© JBA

FRINGUES / Dans un espace réduit, les Pipelettes réussissent le tour de force de se créer une ambiance. Décorés par Valérie Foster, une Grenobloise de talent, les lieux mêlent pierre dénudée au mur et peinture d’un bleu mat indécis. Le tout est éclairé par des lustres de bois des plus modernes. Ouvert le 15 septembre, le magasin s’est orienté vers une politique claire : ne pas faire de réassortiment et commander de nouvelles pièces toutes les deux semaines. Quant aux produits, Agathe, la vendeuse, nous éclaire  : « Notre sélection se resserre sur quatre marques européennes. White Stuff vient d’Angleterre et propose des matières nobles comme la laine de yack, ou de petits sacs de velours agrémentés de bijoux. » Les pièces de dentelles côtoient des robes aux imprimés floraux et des hauts composés de tissus pailletés. Une charmante sélection. > 21, rue de la Poste, à Grenoble / 04 76 88 66 70 / du mardi au samedi de 10h30 à 13h30 et de 14h30 à 19h

exposer Le patron, qui aime la photo, va différents artistes de la région. © JBA

Légende © Copyright

© OT Autrans

« On SE RESSERRE SuR quATRE MARquES EuROPÉEnnES. WHITE STuFF VIEnT D’AngLETERRE ET PROPOSE DES MATIèRES nOBLES. »

proChain numéro.

LES 50 ANS DES J.O. DE GRENOBLE

janvier / février 2018 n°157 Que reste-t-il des infrastuctures ?

sortie mercredi 17 janvier 2018

SPOT. Société SPOT Médias, 12, rue Ampère - 38000 Grenoble. S.A.R.L. de presse au capital de 52136,40 euros. RCS Grenoble : 420 090 573. Tél. : 04 76 84 44 60. Fax : 04 76 21 25 11. Mail : contact@spot-web.fr Directeur de la publication : Sébastien Rousset (srousset@spot-web.fr 04 76 84 44 61) Responsable de rédaction : Jérémy Tronc (jtronc@spot-web.fr - 04 76 84 79 38) Ont collaboré au numéro : Jean-Baptiste Auduc, Charline Corubolo, Cindy DavidBerthod, Martin Léger, Jérémy Chauche, Barbara Satre, Sandy Plas Assistante de direction : Magali Gensburger (contact@spot-web.fr) Design : www.michelbarthelemy.com Maquettiste : Géraldine Crosio Infographiste : Michel Barthélémy Responsable diffusion : Jean-Maxime Morel Tirage : 30 000 exemplaires en libre service, diffusés par DiffusionActive Impression Rotimpres (Espagne) La rédaction n’est ni responsable des textes publiés qui engagent la seule responsabilité de leur auteur, ni des erreurs ou omissions. Toute reproduction de SPOT est strictement interdite. www.spot-web.fr

Décembre 17 - Janvier 18 / sPot 31


QUE FAIRE LE WEEK-END? Mensuel des loisirs urbains, événements et du tourisme régional.  
QUE FAIRE LE WEEK-END? Mensuel des loisirs urbains, événements et du tourisme régional.  

MAGAZINE SPOT Décembre 2017- Édition Grenoble / Il n'y a pas que le ski dans la vie!

Advertisement