__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

QUE FAIRE LE WEEK-END ?

avr. 17

N°149

maGaZINe

rue cheNoIse

Visite urbaine

de Passé et d’aVenir

les forts mIlItaIres

Grand format

Plus d’armes mais de l’âme

châtIlloN-eN-DIoIs

destination

Village botanique et historique

GAGNEZ

vos places pour le

cIrQue pINDer

Mensuel gratuit WWW.SPOT-WEB.FR

Édition grenoble


2 sPot / Avril 17


ÉDITO/SOMMAIRE TEXTE : JÉRÉMY TRONC

P.4

avr. 17

P.6

N°149

En couverture : les forts de l’esseillon (haute-maurienne) ont bénéficié d’un vaste programme de valorisation. © Alban Pernet

P.8

P.18

P.22

TrOP fOrT ! Un dossier sur les forts militaires  ? Mais… pourquoi  ? D’abord, c’est indéniable, pour leur intérêt historique et patrimonial. Lisez notre grand format pour vous en convaincre, vous apprendrez des choses bien surprenantes. Ils disposent aussi d’atouts moins évidents mais qu’il faut garder à l’esprit, sait-on jamais  : trouver de la fraîcheur par grosse canicule, fuir une traque policière, pratiquer l’Urbex ou le spiritisme, ou encore organiser une rave party sauvage. Enfin, argument massue en ces périodes troublées, ils peuvent vous abriter d’une radioactivité passagère, et cela, peu de sites touristiques sont capables de vous le proposer, pas même le très professionnel Disneyland Paris. Autour de Grenoble, en Savoie, dans les Hautes-Alpes, les édifices militaires sont nombreux. Le lendemain du 11 mai, jour de la proclamation du nouveau Président de la République, nous leur redonnerons peut-être leur triste rôle initial  : sentinelles des frontières.

P.16

P.26

P.28

P.30

P.4 I EN brEf Air to go. Un topo numérique du Vercors. Les Rameaux en mots. Abou Simbel à Hauterives...

P.18 I ÉVÉNEMENTS Nordic days. Festiv’arts. Brox festival. Foire de Beaucroissant. Prenez la clé des champs...

P.6 I VISITE UrbAINE Rue Chenoise, étonnante et bouillonnante.

P.26 I DESTINATION Châtillon-en-Diois : historique et botanique.

P.8 I GrAND fOrMAT Des forts pour la paix.

P.28 I cArNET D’ADrESSES Le Synesthète. Les Frères Pirates. La Poule Perchée.

P.16 I ÉVÉNEMENT DU MOIS La bière coule à flot : 3 festivals lui sont consacrés.

P.30 I cArNET D’ADrESSES ÉThIqUE La ferme de Bonne.

Avril 17 / sPot 3


EN BREF TEXTE : JÉRÉMY TRONC

l’appli mobile air to go permet de vérifier l’état de l’air ambiant.

Du Bmx à pôle suD SHOW / C’est un événement exceptionnel qui se profile les 10 et 11 juin à la patinoire Pôle sud : la seule étape européenne du bMX Flatland World Circuit. la patinoire passera exceptionnellement à une configuration d’accueil étendue à 4000 personnes. les meilleurs champions mondiaux de bMX Flat seront présents, pour un show à l’américaine mêlant sport de haut niveau, musique et ambiance survoltée. la billetterie ouvre dès le 15/04. réservez vite vos billets sur les sites de la FnaC, digitick ou France billet.

DR

Wh’aIr to Go ?

APPLI MOBILE / Lancée à la mi mars, l’application mobile gratuite "Air to Go" de l’observatoire Atmo Auvergne-Rhône-Alpes permet de connaître la qualité de l’air sur l’ensemble de la région. Mieux, précis jusqu’à l’échelle de la rue (pour Lyon, Grenoble, Saint-Etienne et Annecy), le service mobile permet à son utilisateur de vérifier l'état de l’air ambiant à l’endroit où il se trouve et de repérer un lieu moins pollué à proximité. Enfin, il peut calculer la qualité de l’air sur un trajet précis, proposant des parcours alternatifs pour respirer un air plus sain. En gros vous choisissez l’air que vous respirez ! L’application est déjà disponible pour les détenteurs d’IPhone et arrivera courant 2017 sous Android. > www.airtogo.fr

vercors : uN topo Dopé au NumérIQue

OUTIL / Le parc du Vercors a lancé cette année un portail numérique dédié aux différentes formes de randonnée : pédestres, VTT ou nordiques. Baptisé Vercors rando, il rassemble toutes les informations traditionnelles des topos-guides papiers, dopées par la puissance des outils numériques  : vous pouvez pousser très loin la prise de renseignements sur l’itinéraire et son environnement, partager, imprimer, télécharger une trace GPX, ou suivre l’itinéraire sur une carte 3D en prise de vue réelle. C’est assez bluffant  ! > http://rando.parc-du-vercors.fr

les rameaux eN mots

LIVRE / La Foire des Rameaux, c’est une institution dans l’agglomération grenobloise. Journaliste et auteure grenobloise, Sandra Gardent lui consacre un livre : Rendez-vous à la Foire des Rameaux, publié aux éditions Les Presses du Midi. «  C'est un livre documentaire comportant 56 photos, qui retrace l'historique de cet  évènement grenoblois mais aussi ses coulisses et ses secrets. On y apprend beaucoup de choses sur les attractions et les familles de forains.  » L’ouvrage a été écrit en collaboration avec Annie Davin, membre du comité d'organisation de la foire depuis 30 ans, qui a ouvert toutes ses archives personnelles. > Prix : 17€

GaGNeZ - 60 invitations pour assister au nouveau spectacle du cirque PINDER (Du 9 au 14 mai 2017 à l'Esplanade de Grenoble)

DR

Concours gratuit. Modalités de participation sur www.spot-web.fr/grenoble rubrique concours Spot Grenoble Rejoignez-nous sur

4 sPot / Avril 17

70

TOURISME / C’est le nombre de temps forts programmés dans le cadre de l’opération générations montagne. elle est issue d’un constat : les jeunes n’ont jamais été aussi éloignés de la montagne. Pourtant, ses atouts en font une destination idéale pour les enfants, les adolescents et les jeunes adultes. Conscientes de ce problème, auvergne-rhône-alpes tourisme et l’association nationale des Maires de stations de Montagne (anMsM) ont décidé de se retrousser les manches pour endiguer ce désamour en lançant générations montagne. elle consiste à proposer du 1er avril au 2 mai « plus de 70 temps forts et plus de 70 offres de séjours collectifs, lesquels montreront la richesse et la diversité d’activités correspondant aux aspirations des jeunes générations  ». soit 140 bons plans pour les 8-25 ans. bien entendu, tout cela se passe en stations. > www.generationmontagne.com

aBou sImBel à hauterIves

LIVRE / non, le temple n’a pas été déplacé une deuxième fois. C’est le labyrinthe d’Hauterives qui a choisi pour 2017 cette nouvelle exposition extraordinaire, après avoir invité sur son site des dinosaures, des dragons et des planètes du système solaire. le temple en question est une imposante reproduction de l’original et de sa façade avec ses couleurs d’origine. de grands panneaux vous informeront sur l’histoire de ce temple sauvé des eaux par l’unesco et sur le contexte de sa mise en valeur. sans oublier pharaons, hiéroglyphes, papyrus, sarcophage. un voyage en Égypte à 1h de voiture en somme. >www.labyrinthes-hauterives.com


LOISIRS PLEIN AIR

RUBRIQUE PUBLIRÉDACTIONNELLE

L’air, l’eau, la terre… Trois éléments pour explorer, vivre des sensations fortes, s’émerveiller. C’est ce qu’on vous propose dans cette rubrique grâce aux prestataires professionnels ci-dessous, spécialisés dans les sports d’eau vive, les activités montagnardes, les vols en parapente, l’exploration souterraine, ou la grimpe dans les arbres. Il y a en a pour tous les goûts et tous les niveaux, du pied tendre au kamikaze intrépide..

ADDICT WAKE GRENOBLE / MOIRANS TELESKI NAUTIQUE / À seulement 20 min de Grenoble, que vous soyez débutant ou confirmé, seul ou en groupe, CE, EVG/JF, venez pratiquer le téléski nautique et ses différentes activités de glisse : wakeboard, ski nautique, wakeskate, bouée tractée, Stand Up Paddle, canoë, pédalo, pétanque, volley. Snack, BBQ, Terrasse flottante & Solarium. Détentez vous aussi avec l’activité pêche. Du 30 Avril au 09 Octobre. > ADDICT WAKE Route du Grand Verger 38430 Moirans 06 82 91 23 77 www.addict-wake.fr / addict.wakepark.grenoble

CITY AVENTURE PARC DE LOISIRS / C’est en compagnie d’Ekô et de Naya que vous intégrerez la tribu à l’assaut de la forêt centenaire de Sainte-Foy ou de l’île sauvage d’Albigny. Parcours dans les arbres, Family Gliissss, Expérience des Sens, Katapulte et bien d’autres attractions pour une journée folle en famille ou entre amis. City Aventure c’est la promesse de plonger dans un univers merveilleux le temps d’une journée. 2 parcs de loisirs nature à quelques minutes de Lyon. Ouvert tous les jours de 13h à 19h pendant les vacances de printemps. > CITY AVENTURE 0 820 000 678 www.cityaventure.com

1 SPOT / Mars 14

CORDEO

VENEON EAUX VIVES

ESCALADE, CANYONING, VIA-FERRATA, SPÉLÉO/ Nous proposons un encadrement professionnel pour vous guider sur les plus beaux parcours de la région (Vercors, Chartreuse, Bauges). Stages escalade adultes et enfants : pour progresser sur sites école ou en grandes voies, proche de Grenoble ou lors de séjours plus lointains. Dans un souci de qualité, nous formons des groupes restreints.

RAFTING, HYDROSPEED, HOT-DOG / Vénéon Eaux Vives, dès le printemps c’est parti ! Venez decouvrir la joie des sports de Glisse en Eaux Vives, entre Collegues ou entre Amis. Sur place, vous profiterez aussi de nombreuses facilités : espace pique-nique, sanitaires, douches chaudes, barbecue.

> CORDEO 22, rue Victor Lastella 38000 Grenoble 06 85 76 48 02

> VENEON EAUX VIVES Le Plan du Lac 38520 St Christophe en Oisans 04 76 80 23 99

contact@cordeo.fr www.cordeo.fr

rafting.veneon@wanadoo.fr www.rafting-veneon.com

GRAND PARC MIRIBEL JONAGE

GROTTES DU CERDON

L’ATOL’ FORME : UNE SALLE DE SPORT, LA NATURE EN PLUS ! / Au cœur d’un parc de 2 200 hectares de nature préservée, L’atol’ forme vous propose une formule complète sport, santé, nutrition. Envie d’atteindre un objectif précis (poids, tonicité, forme, performance, santé…) ? Optez pour la méthode NPA ! Suite à un diagnostic complet, nos coachs sportifs et nutrition vous offriront un accompagnement personnalisé et un programme sportif adapté à vos besoins.

PARC DE LOISIRS / En petit train jusqu’à l’entrée du domaine souterrain, puis à pied dans un décor étrange façonné par l’eau depuis des millénaires, votre visite vous conduit jusqu’à un belvédère en milieu de falaise dominant la vallée de Cerdon. Votre aventure se poursuit en mode préhistorique pour vous exercer en famille aux différentes techniques de nos ancêtres : propulseur, feu, fabriquer une lampe à graisse, peinture, poterie et fouilles archéologiques. Dès 4 ans, visite guidée ou contée des grottes ou avec audioguide. Une journée de pleine nature à vivre absolument !

> L’ATOL’ FORME Chemin de la Bletta 69 120 Vaulx-en-Velin 04 78 80 56 20

> GROTTES DU CERDON Parc de Loisirs Préhistoriques 01450 Labalme 04 74 37 36 79

www.grand-parc.fr

www.grotte-cerdon.com

Avril14 17//SPOT sPot 15 Mars


vISITE URBAINE

au premier plan à droite, une réalisation des blacks and White Zulus.

TEXTE :JEAN-BAPTISTE AUDUC

© Jérémy Tronc

rue cheNoIse

DE PASSÉ ET D’AvENIR

2000 ans que l’homme foule cette rue. Elle en a vu passer, de la caligae romaine aux baskets lumineuses. Elle révèle des trésors historiques, conservés comme nulle part ailleurs en ville.

A

u cours des siècles, l’artère longue de 110 m change de nom  : Calnesia, Chaulnesia ou Vocanson. Aujourd’hui, la voie s’apprête à devenir piétonne, après un règne de la voiture lassant. En 2015, la rue qui profite peu du soleil a repris des couleurs en noir et blanc. Les potelés retapés à cette époque se sont mués en totems, grâce au travail des Blacks And White Zulus accompagnés par les jeunes des écoles environnantes. L’intervention artistique a redonné du lustre à la rue qui a accueilli des personnalités grenobloises. Dans le désordre, elle recueille dans leurs premières années Vaucanson en 1709, inventeur qui léguera son nom à un lycée, Stendhal en 1783, devenu une légende omnipotente. Il aurait beaucoup visité une famille, vivant au 18 de la rue, dans sa tendre jeunesse. Son père ayant un peu la main lourde, il garde un mauvais souvenir de la ville en général, bien qu’il reste la figure historique centrale. Il faut aussi dire que le parcours des lieux est en dent-de-scie. Au

6 sPot / Avril 17

départ, la rue est située en dehors des remparts romains, donc considérée comme pauvre. Puis est intégrée dans l’enceinte médiévale du XIVe. Ainsi, le faubourg au fil des siècles s’embourgeoise avec des gantiers, des ébénistes et des bijoutiers. Si l’on commence la visite depuis la place Notre-Dame, le n°8 de la rue est l’exemple de cette richesse, en pierre et poutre. De style Louis XIII, l’entrée est composée de calcaires bicolores et est surmontée d’une double volute. Il est édifié en 1630 par la famille De La Croix, d’où viennent de très nombreux cléricaux, avocats ou président du Parlement. En poussant la porte en bois clouté, l’on découvre une superbe cour, et un escalier d’honneur en loggia superposée permettant de desservir les deux immeubles. Certainement l’un des plus beaux de la ville. Les murs orangés renforcent l’impression de s’être téléporté en Italie. Un peu plus tard, au n°10 et 12, le visiteur

pourra admirer un bâtiment de type gothique. Après avoir traversé l’entrée à trois arches, on débouchera sur une cour, présentant une tour d’angle hexagonale (très répandue dans la rue). À l’intérieur de l’immeuble au fond de la cour, un appartement recèle encore un autre trésor : les poutres ont été peintes à la française et datent du XVIIe. Une visite est tout de même possible avec l’association « Patrimoines et Développement ». Le quartier doit sa conservation à sa situation durant le XIXe siècle. La rue s’est en effet appauvrie et l’eau courante parviendra à s’installer bien après les quartiers comme Victor Hugo. Ainsi, les rénovations de cette époque ne sont pas légion. Le numéro  20, lui, conserve un vestige médiéval. Au-dessus du bar, on retrouve une moitié de baie géminée, ces fenêtres à la mode au XIVe restent obstinément visibles, malgré les multiples rénovations de la façade. Dans la cour, juste derrière, on repère des piliers de calcaires


©Jérémy Tronc

l’immeuble de style gothique. À l’arrière, une des plus belles cours de grenoble.

« L’INTERvENTION ARTISTIqUE A REDONNÉ DU LUSTRE à LA RUE qUI A ACCUEILLI DES PERSONNALITÉS gRENOBLOISES. »

et de tufs qui ont largement été attaqués par le temps et l’érosion. Mais ils nous sont tout de même parvenus. L’appauvrissement de Chenoise ne l’a cependant pas épargnée des attaques. La fin de la rue, du n° 18 au 22, a été reprise selon les standards du XVIIIe avec ses ferronneries habituelles. À la moitié du XXe siècle, les premiers travailleurs des colonies et d’Italie s’y installent (ainsi que dans la rue TrèsCloîtres, dans des chambres détenues par des marchands de sommeil. Des faits divers émaillent son histoire. Mais au début du XXIe, la rue Chenoise s’apprête à changer, encore, par la piétonnisation. Jusqu’à devenir une destination touristique incontournable ?


Des forts pour la paIx

gRAND FORMAT TEXTE :JEAN-BAPTISTE AUDUC

LA RENAISSANCE CULTURELLE Le paysage alpin est parsemé de forts guerriers. Construits autour de 1875, et n’ayant jamais servi militairement, ils ont perdu leurs attributions. Certains sont devenus des sites touristiques, d’autres abritent des entreprises ou sont à l’abandon. Une histoire vieille de 141 ans.

Construit au sommet du mont éponyme en Chartreuse, le fort de Saint-Eynard devait surveiller le col de Porte. © Frédérick Pattou - département de l’isère

8 sPot / Avril 17


Avril 17 / sPot 9


gRAND FORMAT / DES FORTS POUR LA PAIx

« SÉRÉ DE RIvIèRES DESSINERA ET COMMANDERA LA RÉNOvATION DES vIEILLES CITADELLES DE MONTAgNE ET LA CONSTRUCTION DE 166 FORTS ET DE 300 OUvRAgES ANNExES. »

L

e visiteur arrivant de nuit à Grenoble, levant la tête en direction du NordEst, pourra se questionner face au mirage. Que peuvent bien signifier ces petites lumières orangées qui scintillent, loin au-dessus du sol ? Des Ovnis ? Des abricots ? Rien de tout cela, sinon l’éclairage du fort Saint-Eynard, un édifice entre ciel et terre, perché à 1 330 m d’altitude. Le bastion doit être imaginé à l’époque  : il a coûté la bagatelle de 1,1 million de francs-or, rassemble 470 soldats, une vingtaine de canons et 70 tonnes de poudre. La question qui découle naturellement est  :

10 sPot / Avril 17

mais pourquoi donc l’Homme a-t-il ressenti le besoin de grimper si haut pour disposer d’énormes pièces d’artillerie ? Rembobinons en 1871. La France, constituée en Empire et dirigée par Napoléon III, vient de prendre une belle branlée. L’armée adverse du Reich s’est mis dans la poche la Moselle, le Haut et le Bas-Rhin. La France n’en sort pas la tête haute et dans tous les esprits, allemands comme français, la guerre va de nouveau faire déferler son feu destructeur. À cette période, le Général Raymond Adolphe Séré de Rivières débarque. Le bonhomme est connu comme

une pointure en fortifications et en contreinsurrections. Une fois secrétaire du Comité de défense, il a carte blanche pour mettre en place un système de villes fortes étendu de Dunkerque à Nice afin de préserver la jeune IIIe République. Séré de Rivières dessinera et commandera la rénovation des vieilles citadelles de montagne et la construction de 166 forts et de 300 ouvrages annexes. Un tel projet va chercher dans les 400 millions de francs de l’époque. On s’approche des 129 000 kilos d’or. À 37 000 euros le kilo aujourd’hui, faites le calcul…


rénové et valorisé par l’association les amis du Fort de Comboire, le bâtiment peut se visiter au cours de visites guidées mensuelles.

A VENDRE

Le général déploie tout le savoir-faire français, en s’inspirant de son illustre prédécesseur, le Marquis de Vauban, pape de la poliorcétique — l’art d’organiser l’attaque ou la défense lors du siège d’une ville. Séré de Rivières, à la barbiche toute languedocienne, imagine ainsi l’amélioration des protections de Briançon (voir encadré), et crée tout un tas de fort dans les grandes cités du coin. Rien qu’autour de Grenoble, on en compte six, appuyés par une vingtaine de batteries d’artillerie. Notre général a imprimé sa marque dans les Alpes. Les constructions partagent de nombreux points communs. Séré veut des ouvrages rectangulaire en V, composés de pierres de taille ou de moellons. Tout autour de l’édifice, on retrouve une large tranchée, alors protégée par des casemates, où les soldats embusqués peuvent défendre le bastion. De plus, l’accès au fort passe par un pont-levis. Enfin, la plupart de ces forts sont couverts d’une couche de terre, afin de dissiper la puissance des obus.

Avril 17 / sPot 11


gRAND FORMAT / DES FORTS POUR LA PAIx

En-haut : appel des prisonniers de guerre au fort du mûrier (saint-martin d’hères) Au milieu : les forts de l’esseillon à aussois ferment le passage vers l’italie. En-bas : le fort de Comboire pouvait défendre celui de montavie, au-dessus de bresson.

© Alban Pernet

Le fort Saint-Eynard, lui, est situé au sommet du mont éponyme. Il est créé ex nihilo sur la crête des falaises de la Chartreuse, où la construction se dresse, imprenable. Son objectif : surveiller le col de Porte. En contrebas, le fort du Bourcet situé à Corenc, défend lui la vallée du Grésivaudan. Il se trouve en lien étroit avec le fort du Mûrier, 10  km plus au Sud.

DR

Des forts perchés et surarmés

À proximité, la fortification des QuatresSeigneurs à Herbeys ne resplendit plus autant que ses voisins. La nature, résiliente, a recouvert la guerre et ses vestiges en grimpant et en faisant s’écrouler certains murs de la bâtisse, constituée de matériaux bon marché. Pourtant, les Quatre-Seigneurs ont eu une seconde vie. Après la IIe Guerre Mondiale, le CEA se l’approprie. Imaginez une construction abandonnée, perdue dans les bois, remplie d’ingénieurs nucléaires absorbés par un objectif ultime : développer une puissante et superbe bombe à hydrogène. Un scénario qui pourrait coller avec un film de série B. Finalement, le CEA a installé son labo ailleurs à Herbeys. Aujourd’hui, le fortin est interdit d’accès, notamment car une dépollution pyrotechnique est en cours. Des munitions de la IIe Guerre Mondiale y serait encore présent. Enfin, le bastion de Montavie (à Brié-et-Angonnes), s’est paré lui aussi d’un rideau d’herbes folles et de graffs. Ces deux destinations, idéales pour des visites en urbex (donc un peu illégale), vous donneront l’occasion d’éprouver votre résistance aux mines nucléaires certainement enfouies tout autour du premier fort (on plaisante à peine). Reste alors le fort de Comboire, qui lui, sert à couvrir le sud de la ville.

12 sPot / Avril 17

© D. guyenot

En effet, lorsqu’on se retrouve face à la construction de Gières, on peut parler de château fort moderne. La porte majestueuse, surmontée d’un faux crénelage et de douves de 9 mètres confirme la première impression. Le plan du fort se rapproche d'un quadrilatère avec deux ailes en V symétriques. C’est un exemple clinquant du savoir-faire de Séré de Rivières. Ainsi, le fort du Bourcet et le fort du Mûrier croisent leurs feux, comprendre  : leur portée de tir les protège l’un l’autre.

À droite : le fort de tamié, ouvert au grand public, a été équipé d’un accrobranche. une autre manière de les réhabiliter.


© Pascal girard

alBertvIlle La ville, créée en 1835 de la réunification de deux cités, devient à cette période hautement stratégique. Pour interdire l’entrée d’une armée depuis l’Italie, Albertville est érigé en véritable citadelle. Elle se compose de 3 forts, de 3 batteries d’artilleries et de 3 blockhaus d’infanterie construits tout autour. En 1914, Albertville accueille une centaine de canons et un peu moins de 9 000 hommes (la cité compte 19 000 habitants de nos jours). Une villecaserne en somme. Deux ouvrages importants se font face, le fort du Villard (qui défend la vallée de l’Isère) et le fort du Mont (qui surveille la vallée d’Arly et la Combe de Savoie) complétés par tout un tas de blockhaus. Celui de l’Aitelet, par exemple, est de forme carrée, haut de trois étages. Embusqué dans la forêt, il peut inquiéter le marcheur qui tombe par hasard dessus. Les meurtrières, ces fines fentes dans les murs, achèvent de rendre l’ouvrage sinistre. Peu après la construction, le blockhaus a commencé à se fissurer. Encore du beau boulot d’architecture…

forts De l’esseIlloN haute-maurIeNNe En 1815, le Congrès de Vienne réorganise l'Europe après la chute de Napoléon. La France doit restituer la Savoie au Roi de PiémontSardaigne, qui fortifie immédiatement la barrière des Alpes pour fermer le passage vers l'Italie via le col du Mont-Cenis  : cing forts sont construits sur les communes d’Aussois et d’Avrieux. Inaugurés le 4 septembre 1829, chaque fort de l’Essaillon  portera un prénom de la famille royale de Savoie : Marie-Christine, VictorEmmanuel, Charles-Félix, Marie-Thérèse et Charles-Albert. Trente ans plus tard, les ouvrages redeviennent propriétés françaises, mais peu adaptés face aux progrès de l’artillerie, ils sont délaissés sans même avoir jamais subi l’épreuve du feu. Aujourd’hui, après un vaste programme de valorisation, trois parcours permettent de découvrir le site.  «  Le sentier des bâtisseurs », le plus riche et complexe avec ses bornes pédagogiques et ses tables de lectures (4 heures), part de la carrière de pierre pour monter jusqu’au fort Marie-Christine. Plus courts,  «  Sur les traces du marabout »  (1 heure) et « Découverte du plateau d’Aussois » (2 heures) mettent plutôt en lumière la montagne et les hommes qui l’ont façonnée. La redoute Marie-Thérèse  a été transformée en «  Centre d'interprétation du Patrimoine fortifié  ». Un parcours pédagogique et ludique initie le public à l'histoire des « Sentinelles des Alpes  »  et à l'art de la fortification dans ce milieu naturel complexe et singulier qu’est la montagne.


gRAND FORMAT / DES FORTS POUR LA PAIx uNe reNaIssaNce culturelle

Justement, de nos jours, à quoi servent ces forts défensifs ? L’armée les démilitarise dès la fin de la 1ère Guerre Mondiale. Pour les chanceux, un recyclage est proposé. Le fort de Comboire est lui en pleine réhabilitation. Des aficionados mènent depuis 2013 un nettoyage minutieux de la zone, ainsi qu’une rénovation aux petits oignons. Exit les poubelles sauvages et les squats, le fort reprend une fonction patrimoniale. « On commence à remettre les lieux en ordres et proposer des locaux pour des assos », explique M. Claude Varanfrain, présent depuis le début des opérations. Des visites guidées sont organisées et l’an dernier, une compagnie de scouts a passé une semaine autour des lieux, enfin une chasse au trésor s’y est déroulé pour Halloween. Les amis du fort de Comboire ont pris relève de la ville de Claix, qui se débarrasse ainsi de cet encombrant héritage.

© @lain g.

briançon : dès 1689, des plans sont réalisés pour enclencher la transformation de la cité de montagne en rempart des alpes.

BrIaNçoN - hautes alpes Autre ville, autres défenses. À la frontière italienne, Briançon installée à 1300 m d’altitude, avait été repérée pour son intérêt stratégique par Vauban lui-même. Dès 1689, des plans sont réalisés, pour enclencher la transformation de la cité de montagne en rempart des Alpes. Briançon étant en première ligne, elle est traitée en conséquence avec de nombreuses murailles, et un château trône en son centre, dominant la ville haute de Briançon. Le fort des Têtes constitue le pivot de la défense fortifiée de la cité. Sous notre ami Séré de Rivières, des améliorations sont organisées et complètent les protections. Sur le même modèle que Grenoble, chaque vallée est couverte par des points hauts armés. Ici, par contre, les bastions sont perchés au-dessus de 2 000  m. Le fort de l’Infernet atteint 2300 m d’altitude quand la citadelle de la Croix-de-Bretagne n’est qu’à 2 000  m. Ces constructions démontrent la grande adaptation des militaires de l’époque, dont les édifices épousent les reliefs afin d’exploiter au mieux le terrain.

D’autres, comme la construction du SaintEynard, ont été racheté depuis bien longtemps. Dès 1991, Technistorique, une entreprise du groupe l’Entretien Immobilier, s’est attelé à la tâche. Financés par du mécénat d’entreprise (Vicat a donné du ciment, St Gobain, des vitres), les rénovateurs se sont durant des années tenus au chevet de l’édifice. En 1995, le fort est prêt à accueillir du public. Gérald Kluczynski, patron de l’entreprise, explique qu’un « fort se répare tout le temps. La neige apportent des dégradations inattendues chaque année.  » Fan de ces forts, M. Kluczynski a ensuite attaqué la rénovation du fort du Bourcet en 1995, devenu depuis le siège de son entreprise. Comme le monde entrepreneurial, l’art aime à loger dans d’anciens symboles de la puissance militaire, comme au fort du Mûrier. Depuis 1992 — et son inscription au titre des monuments historiques —, la petite citadelle accueille dans une quinzaine de casemates des créateurs hétéroclites (sculpteurs, peintres…) ainsi qu’une exposition permanente jusqu’a peu. Les forts, pour ceux qui subsistent, deviennent alors des lieux associatifs et artistiques, loin de leur vocation première. Mais si l’on se penche sur la fin du XIXe siècle, il devient évident que le Général Séré de Rivières, maladroitement, prépare la manche suivant la guerre de 1870. En se focalisant sur la construction des forts, il en a oublié que ces derniers pouvaient être contournés facilement. C’est ce que les Allemands firent lors de la revanche tant attendue par la France  : la 1ère Guerre Mondiale, la Grande Guerre, la Der des der…

pratIQue

> FORTIFICATIONS SÉRÉ DE RIVIÈRES www.fortiffsere.fr > FORT DE SAINT-EyNARD (ISÈRE) www.fortsteynard.com > FORT DE COmbOIRE (ISÈRE) www.fortdecomboire.fr > FORTS DE l’ESSEIllON (SAVOIE) www.maurienne-tourisme.com > FORT DE TAmIÉ (SAVOIE) www.fort-de-tamie.com > FORT DE bRIANçON (HAUTES-AlPES) www.ville-briancon.fr

14 sPot / Avril 17


ÉvÉNEMENT DU MOIS TEXTE : JÉRÉMY TRONC

malt là ! eN avrIl

MICROBRASSERIE : A NEw hOP La bière de nouveau à l’honneur dans Spot à l’occasion de 3 événements dédiés aux amoureux du houblon : le Lyon bière festival, le Grenoble bière festival et Shop’in Vourey. Le point sur leur programmation respective.

Cette deuxième édition organisée conjointement par Bieronomy.com, Rue89Lyon et Le Petit Bulletin s’annonce comme l'un des festivals français les plus importants de l'année ! Les chiffres parlent d’eux-mêmes : on comptera environ 90 brasseries dont une quinzaine de brasseries étrangères. Dans le décor post industriel de la Sucrière (quartier Confluence), le festival met à l’honneur la nouvelle scène brassicole française : acteurs incontournables et petits derniers prometteurs. La programmation est assurée par bieronomy.com, boutique en ligne dédiée à la bière artisanale, gérée par deux amateurs éclairés, Nicolas Dumortier et Michel Masurel. Ainsi, le festival propose de découvrir et d’aller à la rencontre de brasseries dont la production annuelle dépasse rarement les 2000 hl, loin des grandes marques des géants de l’industrie. « La philosophie du festival repose sur l’idée de faire partager au consommateur une expérience gastronomique autour de bières authentiques, aux styles variés, dont la fabrication repose sur un savoir-faire artisanal. Cette année nous accordons plus de place aux brasseries françaises récentes : certaines ne brassent que depuis quelques mois. Nous élargissons aussi le champ des régions françaises représentées » annonce Nicolas Dumortier. En plus de pouvoir siffler bon nombre de petites mousses bien agréables, le festival propose une programmation bien étoffée d’animations : des conférences sur la bière artisanale, des foodtrucks, de la musique, des artistes, un espace kids et du beer pairing (lire notre encadré). Bref si vous ne devez en choisir qu’un, c’est celui-là !

16 sPot / Avril 17

le GreNoBle BIère festIval

Cette première édition se déroulera les 7 et 8 avril au Palais des Sports de Grenoble. Si son nom se rapproche fortement de l’événement lyonnais, il n’a aucun rapport, tout du moins du côté du comité d’organisation. Le Grenoble bière festival fait lui la part belle aux brasseries locales. On en compte 16 de la région dont 7 microbrasseurs ou brasseurs isérois. Les 5 autres sont suisses ou anglaises. « C’est la

« LE FESTIvAL DE LYON MET à L’hONNEUR LA NOUvELLE SCèNE BRASSICOLE FRANçAISE » qualité des bières proposées qui a guidé notre sélection » indique François Rinaldi, un des organisateurs. Pas de grosses brasseries non plus sous le toit du Palais des Sports, priorité aux brasseurs artisanaux. D’ailleurs les visiteurs auront droit à des démonstrations de brassage en direct (avec l’association la Bonne Fabrique) et, s’ils se décident à franchir le pas, pourront repartir avec des kits de brassage. Côté animation, plusieurs groupes musicaux se relaieront, il y aura des parties de bière pong et de bière biathlon, des baby foot en accès gratuit et pour se sustenter, des foodtrucks.

© vanessa Oliveira

le lyoN BIère festIval

shop’IN vourey

Les 16 brasseries invitées lors de ce salon ne dépassent pas les frontières de la région Rhône-Alpes. On a donc affaire à du 100% local et du 100% artisanal. Ce salon aux ambitions plus modestes fait la part belle aux rencontres et aux échanges entre amateurs de bières et producteurs. Vous pourrez découvrir les secrets de fabrication de ces maîtres de l’orge et du houblon et pourrez déguster, souvent gratuitement, leur breuvage. SI vous voulez en savoir plus sur la fabrication de la bière, c’est ici qu’il faut se rendre. D’ailleurs, l’association Just beer procèdera à un brassin pédagogique en live. Peut être essaierez-vous à votre tout dans votre cuisine en rentrant ?


© FlickR

Beer paIrING : uNe BIère pour chaQue plat Lors d’un repas, généralement, on essaie d’accorder les vins aux plats, ou inversement. Le Beer pairing c’est la même démarche, mais avec la bière. Cette tendance monte en même temps que l’engouement pour la bière. D’ailleurs, de plus en plus de chefs n’hésitent plus à proposer une sélection de bières avec leurs menus, de la mise en bouche au dessert. Quelques principes  : comme le vin, on commence par servir les bières les plus faibles en alcool en début de repas  ; on accorde les plats avec un goût léger à une bière légère et les plats aux goûts prononcés avec une bière plus puissante  ; on joue aussi sur la complémentarité des saveurs, la ressemblance, ou le contraste.

pratIQue

GRENOBLE BIÈRE FESTIVAL Les 7 et 8 avril au Palais des sports - Grenoble. Entrée : 6 euros avec un verre offert > https://www.facebook.com/festivaldelabiere/

LYON BIÈRE FESTIVAL Les 15 et 16 avril à la Sucrière - Lyon Entrée : 6 euros avec un verre offert. 7 euros sur place. > http://lyonbierefestival.fr

CHOP’IN VOUREY Samedi 29 avril à l’espace Jean Roybon – Vourey. Entrée : 2 euros avec un verre offert > http://chopin.vourey-sports.fr


ÉvÉNEMENTS © Emmannuel Breteau

TEXTE : JÉRÉMY TRONC / JÉRÉMY ChAUChE

les photos d’emmanuel breteau sont issues de 20 ans de travail dans le trièves. exposition alpes là ! au musée dauphinois.

jusQu’à sept 17

alpes là !

08 avr. 17

EXPOSITION PHOTOS / La nouvelle exposition temporaire du musée Dauphinois présente les photos de deux auteurs photographes qui se sont immergé durant de longues périodes en montagne : Éric Bourret et Emmanuel Breteau. De ces deux approches similaires ressortent deux résultats complètement différents. Les photos d’Éric Bourret sont quasi abstraites, très graphiques, introduisant le mouvement, le flou, des contrastes de couleurs forts - ici un homme bleu tout flou qui transperce un fond blanc - ou au contraire des clichés tout en nuances de gris. Les photos d’Emmanuel Breteau procèdent d’une visée plus ethnographique. Il nous livre 20 ans de photographies prises dans le Trièves, s’intéressant aux hommes et au terroir, à une période charnière, entre le XXe et le XXIe siècle. > musée dauphinois / www.musee-dauphinois.fr

07 avr. 17

> 10

avr. 17

saloN haBItat et jarDIN

ART DE VIVRE / La salon habitat et jardin au parc des expositions de Chambéry rassemble la bagatelle de 330 exposants sur 27 000m2. Ces spécialistes, des artisans et des commerçants, vous conseilleront pendant 4 jours dans tous vos projets d’aménagement, de décoration, de construction ou de rénovation. Une idée dans les cartons ? C’est bien le lieu idéal pour la déballer et l’étudier avec les artisans du secteur. Cette année, l’espace Tendance Bois s’agrandit avec 40 exposants spécialisés représentant l'ensemble du savoir-faire et des maitrises techniques dédiées au bois. Les amateurs de bricolage et de loisirs créatifs trouveront aussi un espace de création animé par des artisans d’art. Les parents seront heureux de trouver des animations spécialement dédiées aux enfants. > savoiexpo (35min. de Grenoble) / www.habitat-jardin.com

18 sPot / Avril 17

urBaN cross GreNoBle

COURSE - PIED / Chaussez vos baskets, un nouveau rendez-vous sportif printanier est proposé aux Grenoblois : l’Urban Cross Grenoble. En quelques mots, il s’agit d’une course à pied organisée dans le secteur de la Villeneuve, exploitant les richesses du parc Jean Verlhac et les méandres des immeubles du quartier : galerie, passerelles, escaliers... Les sportifs aguerris souhaitant se mesurer au chronomètre comme les non sportifs y trouveront leur compte. Différents circuits seront proposés aux participants  : 5 et 10 km pour les coureurs, un 5 km pour les marcheurs, et des courses de 0,3 à 1,6 km pour les enfants de 5 à 15 ans. Seuls les deux courses à pied sont payantes et le tarif est très modique  : 3 euros. Dès la fin de la course, un concert gratuit du groupe Kal Fazas est proposé à tous les participants. > Quartier Villeneuve / www.urbancrossgrenoble.fr


08 avr. 17

& 09

ville sassenage

avr. 17

NorDIc Days

MARCHE ET SKI DE RANDO / Les 8 et 9 avril à Oz, c’est ski de rando et marche nordique pour tous. La station lance ce nouvel événement en visant particulièrement les débutants ou les pratiquants souhaitant progresser dans une ou les deux disciplines. Mots d’ordre pendant deux jours : convivialité et partage dans un cadre grandiose, le plateau de l’Alpette, à 2100 mètres d’altitude. Pour développer votre pratique, apprendre, progresser, vous serez encadrés par des professionnels, et le matériel vous sera même prêté au besoin. Un challenge de marche nordique vous permettra de mettre en application vos acquis. Le week-end sera ponctué d’instants festifs  : color party dans le centre de la station, concerts et barbecue. Tout cela a un coût bien entendu : 5 euros le samedi et 20 euros le dimanche ou le week-end. Autant dire rien du tout, vues les prestations proposées  ! > infos & inscriptions en ligne sur : www.oz-en-oisans.com

08 avr. 17

& 09

avr. 17

shut up aND jam

© Olivier vax Presse

ROLLER DERBY / Après avoir assuré son maintien en national 1 face à Strasbourg, début mars, les Cannibal Marmots, l’équipe grenobloise de Roller Derby, s’offre et vous offre un week-end musclé de jams. La saison officielle terminée, ce sont les Off qui commencent avec, dès le 8 avril, un Survival où des équipes mixtes éphémères s’affronteront lors d’un tournoi où chaque match est éliminatoire. Puis, dans le cadre de matchs amicaux, les 2 équipes grenobloises recevront à domicile les équipes A et B de Rennes, pour la 10e édition de leur désormais incontournable Shut Up & Jam. Deux belles journées de roller derby en perspective. > Gymnase ampère, rue anatole france. ouverture des portes : samedi à 12h30 et dimanche à 10h30. entrée payante / facebook : cannibal.marmots

Avril 17 / sPot 19


ÉvÉNEMENTS TEXTE : JÉRÉMY TRONC / JÉRÉMY ChAUChE

Jeff lowe, légende de l’alpinisme, sera l’invité d’honneur des Piolets d’or.

08 avr. 17

uNe fête pour lesDIGuIères

> 15

avr. 17

les pIolets D’or

ALPINISME / Les Piolets d’or, cette vénérable institution, déboule cette année à Grenoble sans prévenir. Comme ça, avec en plus un invité de marque : le légendaire Jeff Lowe. Cette évolution cache plusieurs objectifs  : «  développer un évènement nouvelle génération, avec une évolution pour gagner en qualité, proposer de la pratique d’activités et toucher un public toujours plus nombreux  » dixit les organisateurs. L’édition 2017 se déroulera en 2 temps. En avril  : remise du Piolet d’or carrière à Jeff Lowe, forum, activités et initiation à l’alpinisme autour de Grenoble. En novembre  : soirée film et remise des Piolets d’or aux cordées lauréates. > www.pioletsdor.net

20 sPot / Avril 17

© Flickr

12 avr. 17

©Paolo De Nuccio

HISTOIRE / Lesdiguières ? C'est un militaire français qui a profondément marqué le Dauphiné au XVIe siècle, notamment en fortifiant et en modernisant Grenoble. Le château de Sassenage organise un festival en son honneur le 8 avril. Construite autour de faits historiques, cette journée a pour objectif de rassembler le grand public autour d'un nouvel événement festif et convivial. Au programme : défilé, musique, animations pour petits et grands et grand bal populaire. Car le personnage est aussi lié à l'histoire du château et de la famille des BérengerSassenage. Dans les rues du Bourg et jusque dans le parc du château, le nom de Lesdiguières va retentir de nouveau ! > sassenage / 04 38 02 12 04 ou animation@chateau-de-sassenage.com

13 avr. 17

> 16

avr. 17

festIv’arts

ARTS DE RUE / Et si on remettait un peu de rêve, d’art et de poésie dans les rues ? Un pièce de théâtre sur une place, des clowns dans un square, de la musique sur les trottoirs… Voilà le principe du Festiv’arts organisé depuis maintenant 16 ans par l’association étudiante éponyme : « Notre rêve, c’est de faire vivre chacun(e) d’entre vous aux rythmes de la culture, à proximité du troquet du coin, au pas de votre porte, à la sortie de votre travail. ». Voilà pour les intentions. Du coup, niveau programme, et bien c’est plutôt riche avec une quarantaine de groupe programmés en 13 lieux pendant 5 jours. Musique, danse, théâtre, clown, arts du cirque, marionnettes… tous les arts son convoqués pour vous faire vibrer et espérer en cette période de repli sur soi. > Grenoble centre / festiv-arts.com / https://www.facebook.com/festivarts.grenoble


14 avr. 17

> 17

avr. 17

Brox festIval

SAUTERIE / The supermen lovers, dOP, Christian Burkhardt, les fils du calvaire, Leo Pol, Secret Value Orchestra, Aglaska… Quelques noms d’artistes qui annoncent les couleurs du Brox festival : festif, électro, contemporain et bien entendu blanc, comme la neige, qui est aussi au cœur de cet événement proposé par les Deux Alpes. Car danser à 2600 mètres d’altitude au Pano Bar, véritable discothèque en plein air, est une chose. Mais Le Brox festival est aussi l’occasion de skier à tarif préférentiel, entre deux déhanchés bien sentis. Des packs sont proposés aux skieurs/fêtards, permettant de profiter à la fois des concerts et des 220 kilomètres de pistes de la station. Sportif, et surtout très festif avec 20 artistes, deux scènes et 30 heures de Live  ! > Les 2 alpes / http://broxfestival.com

15 avr. 17

DoWN’up De chamrousse

© OT Chamrousse

SKI / L’année dernière, les clubs de ski alpin et de ski de fond de Chamrousse s’inspirait d’un concept d’Europe du nord pour proposer l’évènement Down’up : une course combinant une manche de descente de slalom géant en ski alpin, et une seconde, de montée, en ski de fond. Et le club réitère cette année. L’avantage de mixer les deux disciplines  : comme on est rarement champion dans les deux, les performances s’équilibrent et on a souvent toutes les chances d’obtenir un bon classement. Autre avantage  : l’événement est ouvert aussi bien aux pratiquants loisir qu’aux champions ou sportifs aguerris. Ce qui donne, dans la plupart des cas, une ambiance conviviale et détendue propre à passer une bonne journée, sportive et festive. > Chamrousse / de 9h à 18h / www.chamrousse-ski-club.net


ÉvÉNEMENTS

C’est seulement le début d’une descente sur la neige longue de 16km : la piste de sarenne.

© Laurent Salino - Alpe d’huez tourisme

TEXTE : JÉRÉMY TRONC / JÉRÉMY ChAUChE

15 avr. 17

sareNNe sNoW BIke

VTT / Attention chers skieurs, la piste de ski de Sarenne sera fermée le matin du 15 avril. En cause : l’événement Sarenne Snow Bike, course de descente de fin de saison (de ski) et de début de saison (de VTT). Mais c’est bien aux vététistes que les 2000 mètres de dénivelée et 16 km de distance de la célèbre piste seront réservés. Une descente (non chronométrée) peu technique mais longue et plutôt éprouvante, récompensée par un casse-croûte convivial. L’enneigement est garanti jusqu’en bas grâce à la neige de culture. Les plus acharnés pourront profiter, l’après-midi, de l’accès aux remontées mécaniques de la station, en choisissant la formule correspondante. > alpe d’Huez (1h15 de Grenoble) / 04 76 80 90 40 / http://bike-oisans.com

15 avr. 17

& 16

avr. 17

foIre De BeaucroIssaNt

FOIRE / « Petite  » sœur de la foire d’automne, la version printanière de «  la Beaucroissant  » attend tout de même chaque année entre 250 et 300  000 visiteurs. Elle regroupe près de 1000 exposants sur une superficie de 15 hectares. Même si vous n’avez pas de vaches ou de cochons à acheter (rappel  : la foire aux bestiaux ne se tient que le samedi), vous pouvez tout de même arpenter les kilomètres d’allées pour savourer l’incomparable ambiance qu’on y trouve, composée d’odeurs, de discussions, d’accents, de saveurs, de scènes loquaces, de gueules et d’une belle humanité. Beaucroissant n’est pas qu’une foire agricole fameuse. Vous y trouverez aussi des stands consacrés à l’habitat, aux loisirs, aux meubles, aux voitures ou encore à l’outillage. Bref vous n’y perdrez pas votre temps, juste de l’argent. > À beaucroissant (30 min. de Grenoble) / www.foirebeaucroissant.fr

22 sPot / Avril 17

17 avr. 17

DerBy vtt De chamrousse

ADR²NALINE / Le 17 avril à Chamrousse, on raccroche les skis mais on sort le vélo. A l'occasion de la fermeture de la station, Chamrousse et Vaulnaveys-le-Haut s’associent pour proposer un derby VTT. Les pilotes partiront de la Croix de Chamrousse et rejoindront après 1850 mètres de descente le village de Vaulnaveys-le-Haut, dans le parc d’Uriage. De la montagne à la plaine, de la neige aux chemins en terre : transition physique et symbolique. La nouveauté de 2017, c’est un festi’bike ouvert aux pilotes et au grand public qui se tiendra dans le parc d’Uriage de Vaulnaveys. Au menu de cette animation  : des tests de VTT et de vélo à assistance électrique, et des démonstrations de pilotage et de trial. > Chamrousse (40 min. de Grenoble) / tarif : 30 € comprenant repas et bus / www.chamrousse.com


22 avr. 17

& 23

avr. 17

japaN touch haru et Geek touch

GEEK / Toilettes high-tech, karaokés, pastèques carrées et Kit Kat saveur wasabi. Tout ça fleure bon le Japon. Cette année, la Japan Touch fera salon commun avec la Geek Touch : un festival de comics, science fiction, cinéma, jeux vidéo et high tech. Au programme du week-end : des tonnes de stands, des animations et des concours autour de la culture japonaise. L'incontournable de cette édition : le corner 100% Cosplay (déguisements inspirés de personnages de films, de jeux vidéo ou de manga). Sur place, des cosplayeurs et des créateurs vous aideront à apporter les dernières retouches  pour parfaire  votre costume. Côté musique, les amateurs de J-pop (pop japonaise) ne seront pas en reste. Le groupe Lamia Cross fera gronder les guitares et Alys, la star virtuelle, trémoussera son corps holographique. > À eurexpo / de 9 à 25 € / http://japantouch-haru.com/2017

23 avr. 17

traIl Du lac De palaDru

© Paladri - Images et rêves

COURSE - PIED / Voilà le trail de début de saison qu’il ne faut pas manquer : des terrains vallonnés juste ce qu’il faut pour se remettre en jambes, et des paysages de toute beauté, tout autour du lac de Paladru. En avril, les collines que le bordent sont dégagées de toute neige. Dans ce cadre, les organisateurs proposent trois parcours pour les coureurs : un court de 14 km, un tour du lac de 29 km avec beaucoup plus de vues, et un grand tour de 50 km pour toucher les traileurs confirmés. Il y a aussi des nouveautés notables pour 2017  : deux parcours pour les marcheurs de 10 et 16km avec un départ libre entre 7h30 et 10h. Enfin la fête se passe aussi sur l’eau avec différents activités proposées  : pédalo, tyrolienne, voiliers, slackline. > départs et arrivées de Paladru (40 min. de Grenoble) / http://traildulacdepaladru.fr


ÉvÉNEMENTS

le nom des collectionneurs de canards de bain ? demandez-le au salon des collectionneurs de Pont-de-Claix

© ©Flickr xxx

TEXTE : JÉRÉMY TRONC / JÉRÉMY ChAUChE

23 avr. 17

marché aux fleurs et aux DeNtelles

JARDINAGE / Le marché aux fleurs et dentelles de Sassenage remporte chaque année un gros succès. Le cadre peut expliquer une partie de cette réussite : la cour d’honneur du château de Sassenage. Mais c’est surtout la présence d’une trentaine de pépiniéristes, d’horticulteurs et de fleuristes, au moment où les envies de jardiner germent, qui attire les habitants de la ville et de plus loin. Cette année, un stand pédagogique animé par le jardinier du parc informera le public sur l’abattage des arbres abimés. Il y aura comme chaque année des démonstrations de dentellières expertes, des visites du parc, des jeux pour les enfants et quoi casser la croûte. Entré libre. Manifestation annulée en cas de pluie. > Château de sassenage / 07 87 68 85 69 / lesamisduchâteau@orange.fr

29 avr. 17

> 01

maI 17

fête Des mINéraux BourG D’oIsaNs

MIN²RAUX/ L’Oisans est un des plus grands sites européens d’extraction de cristaux et de minéraux : plus de 300 y sont répertoriés. La fête des minéraux de l’Oisans est à la hauteur de cette réputation. Elle ne propose pas qu’un alignement de stands de collectionneurs privés et de créateurs de bijoux. D’autres entrées sont proposées pour découvrir la richesse de ce secteur : des ateliers pour les grands et les enfants, une exposition sur le quartz au quotidien, un programme riche de conférences, un coin livres et lecture, un défilé de mineurs en famille avec outils et vêtements traditionnels… Et comme ce sont les 30 ans du musée des minéraux et de la faune sauvage, il sera en accès libre pendant 3 jours. Vous ferez ainsi d’une pierre (précieuse), deux coups. > bourg d’oisans (35 min. de Grenoble) / www.mineralshow.fr

24 sPot / Avril 17

30 avr. 17

saloN Des collectIoNNeurs

HOBBIES / Tout est sujet à collection : des objets les plus classiques ou prestigieux, aux choses les plus improbables ou insignifiantes. Ainsi certains collectionneurs s’intéressent aux étiquettes de bouteille d’eau, aux sacs à vomis, aux pendules neuchâteloises, aux sachets de pain, aux coquilles d’œuf ou encore aux cordes de pendus ! La liste est longue et ce salon, un des plus importants de la région avec plus de 100 exposants, vous donnera un bon aperçu des possibilités, parmi elles des passionnés de marque pages, de parfums, de cartes postales, de BD, de casques de pompiers, d’objets des Jeux Olympiques de 1968, de jouets anciens ou de vélos. À l’extérieur, comme chaque année, l’association Les Tractions du Dauphiné devrait présenter une quarantaine de véhicules et proposera des balades champêtres et des visites surprises (inscription obligatoire). > 9h à 18h / au boulodrome, avenue du maquis-de-l’oisans à Pont-de-Claix / 04 76 29 80 77


01 maI 17

foIre De meNs

TERROIR / La foire de Mens réunit chaque année plus de 250 exposants  dans les rues du village. Les exposants présents couvrent une large palette d’activités et de secteurs économiques  : produits du terroir, matériel agricole, animaux de la ferme, plants et fleurs, textiles, artisanat du monde, confiseries, etc. Profitez-en pour remplir votre panier de produits locaux et de saison, ou pour déguster une spécialité locale. Beaucoup de producteurs sont certifiés en agriculture biologique. En Isère, le Trièves est le territoire le plus dynamique. De leur côté, les enfants pourront tromper leur ennui passager grâce aux attractions installées pour l’occasion. > foire de mens (45 min. de Grenoble) / 04 76 34 61 21 / www.mairie-de-mens.fr

06 maI 17

& 07

maI 17

preNeZ la clé Des champs

© Chambre d’agriculture

AGRICULTURE / Mobilisant 3 départements, cet événement s’assimile à une opération portes ouvertes de fermes. Chaque exploitation est sélectionnée sur les qualités de son accueil et des animations mises en place le temps d’un week-end. Les visiteurs pourront rentrer dans les fermes, découvrir les métiers des agriculteurs et discuter avec eux, et participer aux animations proposées : traites, nourrissage, exposition, démonstrations… Le tout souvent couronné d’un goûter ou d’un repas campagnard. Pour les parents c’est l’occasion de faire le plein de produits de qualité, frais, locaux et de saison, et pour toute la famille de voir des animaux et de découvrir la vie à la ferme au cours d’un road-trip rassemblant plusieurs exploitations. > toutes les fermes participantes : 06 98 02 08 75 / www.prenezlacledeschamps.com


châtIlloN-eN-DIoIs

DESTINATION TEXTE : JÉRÉMY TRONC

on compte près de 70 cabanons sur la seule commune de Châtillon-en-diois.

© Jérémy Tronc

(DIoIs – Drôme)

UN vILLAgE MÉDIÉvAL ET BOTANIqUE Le nom Châtillon évoque quelque vieille forteresse seigneuriale et c'est autour du rocher du château que s'est développé le bourg médiéval. Il est agréable de se perdre dans ses viols (ruelles) qui n’ont guère changé depuis le Moyen-âge. Châtillon est aussi un village botanique aux 300 espèces de plantes et aux 17 fontaines rafraîchissantes. Un point de chute idéal pour explorer son environnement sauvage et reposant, propice aux activités de pleine nature.

c

hâtillon est en plein cœur du Diois, territoire rustique et plutôt dépaysant, entre Vercors et Provence, à seulement 100 km de Grenoble si vous passez par le col de Menée. Cette patrie des babas cool modernes et des néoruraux disposent d’évidentes qualités, citons les premières emprises de la Provence sur les villages et les paysages, l’urbanisation contenue et les paysages préservés, la nature composite et sauvage. Choisir le Diois pour voyager, c’est opter pour un tourisme vert, simple, reposant. C’est une région de transition composée d’une mosaïque d’éléments naturels et architecturaux contrastés. Quelques kilomètres à vol d’oiseau font passer de la végétation méridionale (thym, genêts) à celle des Préalpes (gentianes, soldanelles), de vallons en falaises, de pentes douces en dénivelés vertigineux. L’eau, omniprésente, offre un terrain de jeux ludiques, soit tranquilles, en famille (descente de la Drôme en canoë, rando aquatique, baignade, pêche, détente) ou un peu plus toniques avec le raft ou le canyon. Ses petits chemins sont aussi très réputés auprès des vététistes de la région. Châtillon se situe là, blotti au pied des falaises du Vercors, tout près du Cirque d'Archiane et longé par la rivière Le Bez. Ses vieilles demeures aux belles tuiles romaines, ses nombreuses viols (ruelles) parlent avec un accent exotique de l’influence de la Provence et de l’Histoire locale. Une étape indispensable dans le secteur !

26 sPot / Avril 17

le seNtIer Des caBaNoNs

Au pied des pentes du Vercors, les parcelles de vigne du Diois sont parsemées de petits édifices liés à l’exploitation agricole. Simples cabanes à outils ou anciens logements temporaires, les cabanons font l’objet d’un entretien régulier. De facture modeste, ils offrent aux regards une belle qualité de construction, surprenante et charmante. On en compte près de 300 dans le canton de Die et près de 70 sur la seule commune de Châtillon-en-Diois. Le sentier des cabanons, près de Châtillon, permet de partir à la découverte de ces édifices au milieu des vignes, à l’aide de panneaux explicatifs.


Vieilles pierres et plantes grimpantes à Châtillon.

DormIr sur la flotte

Accéder à sa chambre en bateau ? C’est curieux mais c’est bien ainsi que l’on procède au camping du lac bleu si vous optez pour le Zenzilot : une chambre flottante, en bois, qui a tout l’air d’un paradis. La pièce de 12m2, équipée d’un lit double, est entourée d’une terrasse de 28m2 où vous avez le droit de pêcher. Vous disposez de tout le confort moderne à l’intérieur sauf d’une télévision, mais franchement, qui aurait envie de la regarder dans un lieu aussi doux  ? Il y a tout de même une prise USB pour écouter de la musique. À vous de composer la playlist idéale pour créer l’ambiance adéquate.

© Jérémy Tronc

se BaIGNer DaNs l’eau vIve

uN vIllaGe BotaNIQue

L’eau est omniprésente dans ce coin de la Drôme. Des ruisseaux de montagne alimentés par la fonte des neiges jusqu’aux galets des bords de Drôme, vous trouverez forcément votre petit coin de paradis bien à vous. Le Bez qui passe par Châtillon vous offrira juste de quoi tremper les pieds ou édifier un barrage avec ses mômes. Attention de ne pas gêner les pêcheurs. Sinon la Drôme a de nombreux accès avec des lieux de baignade pour tous  : de la trempette de pied à la nage en eau vive qui demande une vigilance particulière. Le Claps de Luc, à 3 km après le village de Luc-en-Diois, est un  éboulement rocheux avec plan d’eau artificiel  (petit bateau possible) et petites vasques  entre les rochers. Faites votre choix… le claps de luc-en-diois

Premier réflexe en arrivant à Châtillon : passez à l’Office de Tourisme vous munir du dépliant proposant un circuit patrimonial et un circuit botanique. Car outre ses magnifiques ruelles médiévales, ce village propose un très bel itinéraire sur le thème des plantes grimpantes… Il comprend 150 variétés grimpantes, fruit d’une démarche lancée en 1993 par l’association "Fleurs et Fontaines" pour valoriser le village et améliorer son cadre de vie. En 2009, l'association décide de développer en plus une collection de couvre-sol. Aujourd'hui, ce sont près de 300 espèces et variétés différentes qui sont présentées au public. Inutile de préciser qu’elles donnent un cachet incomparable aux rues du village.

pratIQue À 1h40 de Grenoble par le col de menée. > PORTAIL TOURISTIQUE : 04 75 21 10 07 / www.chatillonendiois-tourisme.com

> LE SENTIER DES CABANONS : départ : accès direct depuis la rd 539. au lieu dit Le maupas, à 2km de Châtillon en direction de die se garer sur le parking du domaine maupas (cave, dégustation) indiqué par un panneau.

© Jérémy Tronc

> CAMPING DU LAC BLEU : À Châtillon / 04 75 21 85 30 / www.lacbleu-diois.com

Avril 17 / sPot 27


CARNET D’ADRESSES TEXTE : JÉRÉMY TRONC / JEAN-BAPTISTE AUDUC

spot a testé pour vous ! *****

*****

« synesthète » désigne une personne atteinte d’un phénomène neurologique étonnant. © Jean-Baptiste Auduc

syNesthète, les yeux fermés

BAR / Le bar du 4, rue Auguste Gaché apporte un peu de variété à l’artère déjà très fournie en débits de boisson. On pourrait s’attarder sur le carrelage d’époque, la décoration minimale tendance industrielle ou encore l’ambiance « after-work » décontractée. Mais arrêtons-nous sur le nom. « Synesthète » désigne une personne atteinte d’un phénomène neurologique étonnant. Notre tête n’étant pas toujours très coordonnée, le cerveau peut associer deux ou plusieurs sens. Le goût empiète sur la vue, ou l’ouïe sur le toucher. Dans le bar, il faut donc entrer les yeux clos, et suivre les choix du patron. Ainsi, les mémoires des serveuses sont mises à l’épreuve. Une bière, une bouteille de vin ou une assiette d’apéro ? Rien n’est indiqué sur les cartes, si ce n’est les prix (de 4,5, 6,90 ou 9 € pour un verre de vin). Il suffira d’expliquer vos préférences auxdites serveuses qui se démèneront pour trouver l’objet de vos désirs. Et laissez vos sens se mêler. > 4 rue auguste Gaché / 09 50 89 53 63 / www.le-synesthete.fr

« PRIORITÉ AUx SAvEURS DU RhUM, DÉLICATEMENT RELEvÉES DES ARôMES NATURELS DES FRUITS ET DES ÉPICES. » 28 sPot / Avril 17

les frères pIrates

« IL SUFFIRA D’ExPLIqUER vOS PRÉFÉRENCES AUx SERvEUSES qUI SE DÉMèNERONT POUR TROUvER L’OBJET DE vOS DÉSIRS. »

RHUM / Depuis le mois décembre, « Les Frères Pirates  » tisse petit à petit son réseau dans les débits de boisson grenoblois. Bars, épiceries fines et caves sont de plus en plus nombreux à proposer les rhums arrangés de cette nouvelle marque créée à Grenoble par Guillaume Quintin et Adrien Thurel. En tant que grands amateurs de rhum, c’est la qualité qu’ils ont privilégié. L’alcool est un rhum blanc AOC en provenance de Martinique, le sucre est bio et les ingrédients ajoutés sont de qualité supérieure. La filtration après macération permet de stabiliser et d’harmoniser les recettes, d’une belle finesse  : priorité aux saveurs du rhum, délicatement relevées des arômes naturels des fruits et des épices. Les Frères Pirates délaissent les recettes les plus classiques (banane, mangue) au profit de saveurs originales et plus locales : chardon bleu, miel, fraise mais aussi combava, cannelle, vanille ou gimgembre. Des rhums compris entre 32,5° et 38,5°, à déguster avec parcimonie comme un bon vin. > 7 parfums / 25 euros la bouteille de 50cl / Possibilité de commander en ligne : www.lesfrerespirates.com


aurélie et Valentine ont créé un lieu à leur goût, avec goût. © Jérémy Tronc

la poule perchée

SALON DE TH² / L’une était ingénieure et l’autre terminait des études pour travailler en banque. Et logiquement Aurélie Dodelier et Valentine Giusti se retrouvent à la tête d’un salon de thé. Ouvert en février, il se nomme la Poule Perchée, quartier Championnet. Perchée, comme ses deux filles qui ont préféré à un emploi doré un métier manuel, créatif, flexible. C’est la passion qui l’a emporté. « On souhaitait créer un lieu à notre goût, c'est-à-dire alliant la gourmandise à une alimentation plus saine et plus équilibrée ». CAP pâtisserie en poche, elles se sont mises à revisiter les recettes de nos grands-mères en expérimentant des farines et des sucres différents. «  On a remplacé tous les produits raffinés par des ingrédients plus sains. Par exemple on peut remplacer le lait de vache par du lait de riz, ou la farine blanche par celle de maïs ou de sarrazin.  » Tarte au citron meringuée, cookies, fondants, cheese cake, granola, desserts du jour… Tout est fait-maison il va de soi, en privilégiant les produits bio et locaux. La Poule Perchée propose aussi à midi un plat du jour et le samedi un copieux et délicieux brunch. > La Poule Perchée / 3 rue Génissieu à Grenoble / 06 95 42 67 51 / 06 31 38 69 41

« ELLES REvISITENT LES RECETTES DE NOS gRANDS-MèRES EN ExPÉRIMENTANT DES FARINES ET DES SUCRES DIFFÉRENTS. » santé nde. lége l’abus d’alcool est dangereux pour la n. ratio ight © Copyr À consommer avec modé © Utopik photo

Avril 17 / sPot 29


CARNET D’ADRESSE

spot a testé pour vous ! *****

TEXTE : JÉRÉMY TRONC

*****

Ce sont les producteurs associés qui tiennent tour à tour le magasin. © Jérémy Tronc

la ferme De BoNNe

CIRCUIT COURT / Frédéric, Amandine, Sébastien, Laurent, Jacqueline… et tous ceux qui ont participé à la création de la ferme de Bonne ont leur portrait photo grand format accroché sur les murs de ce nouveau point de vente situé à proximité du cinéma le Méliès, à la caserne de Bonne. Ils montrent ce qu’ils font, qui ils sont, et affirment ainsi leur proximité avec les clients, fiers de leur travail. La ferme de Bonne est sur ce créneau : l’enseigne ne propose que des produits d’agriculteurs locaux, en très grande partie bio. Veau de SaintAgnès, légumes du Fontanil-Cornillon, fruits de Savoie, fromage et glace de Belledonne, confiture de Charavines, cochonailles de Sardieu… Du producteur au consommateur, il y a rarement plus de 50 kilomètres, 100 au maximum. Le magasin représente 10 associés qui se relaient au point de vente, et 20 producteurs au total qui se sont engagés sur une charte de qualité concernant le respect de l’environnement et du bien-être animal. La plupart cultive en bio. C’est le premier magasin de ce type à s’installer au centre de Grenoble. Et visiblement, ça marche « Il y a beaucoup de clients. On touche le cœur des Grenoblois, les gens sont heureux, ils reviennent. » > La ferme de bonne / 14 allée Henri frenay / À 80 mètres à gauche de l’entrée du cinéma le méliès

prochaIN Numéro.

« DU PRODUCTEUR AU CONSOMMATEUR, IL Y A RAREMENT PLUS DE 50 kILOMèTRES, 100 AU MAxIMUM. »

© Jérémy Tronc

LA MEILLEUrE fAçON DE MArchEr C’est dans le prochain spot qu’on la trouve, avec son traditionnel et incontournable numéro de mai spécial randonnée. L’eau s’infiltrera aussi dans ses pages.

mai 2017 N°150 - sortie le 3 mai

SPOT. Editions “SPOT MEDIAS”, 12, rue Ampère - 38000 Grenoble. S.A.R.L. de presse au capital de 12195,65 euros. RCS Grenoble : 420 090 573. Tél. : 04 76 84 44 60. Fax : 04 76 21 25 11. Mail : contact@spot-web.fr Directeur de la publication : Sébastien Rousset (srousset@spot-web.fr - 04 76 84 44 61) Responsable de rédaction : Jérémy Tronc (jtronc@spot-web.fr - 04 76 84 79 38) Chef de publicité : Julien Rey (jrey@spot-web.fr - 04 76 84 44 62) Ont collaboré au numéro : Jérémy Chauche. Jean-baptiste Auduc. Assistante de direction : Magali Gensburger (contact@spot-web.fr) Design :www.michelbarthelemy.com Maquettiste : Géraldine Crosio Infographiste : Charles Grémillon Responsable diffusion : Jean-Maxime Morel Tirage : 30 000 exemplaires en libre service, diffusés par DiffusionActive Impression Rotimpres (Espagne) La rédaction n’est ni responsable des textes publiés qui engagent la seule responsabilité de leur auteur, ni des erreurs ou omissions. Toute reproduction de SPOT est strictement interdite. www.spot-web.fr

30 sPot / Avril 17


Avril 17 / sPot 31


Profile for Magazine SPOT

QUE FAIRE LE WEEK-END? Mensuel des loisirs urbains, événements et du tourisme régional.  

MAGAZINE SPOT Avril 2017- Édition Grenoble / Les forts militaires.

QUE FAIRE LE WEEK-END? Mensuel des loisirs urbains, événements et du tourisme régional.  

MAGAZINE SPOT Avril 2017- Édition Grenoble / Les forts militaires.

Profile for lpsgre
Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded