__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

QUE FAIRE LE WEEK-END ?

MARS 17

N°148

MAGAZiNE

Mensuel gratuit WWW.SPOT-WEB.FR

Édition grenoble

StREEt ARt

visite urbaine

L'ART DE TOUS LES POSSIBLES

MiCRObRASSERiES

Grand format

LA BIÈRE ARTISANALE, NOUVELLE ÉGÉRIE GRENOBLOISE

MAkER fAiRE

ET BIEN INVENTEZ MAINTENANT !

3 CONCOURS EN MARS GAGNEZ

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

ÉvÉnement du mois


© A.GELIN

DÉCOUVREZ LE BON CÔTÉ DES ALPES ! ALPE D’HUEZ O ALPE DU GRAND SERRE O AURIS EN OISANS O AUTRANS - MEAUDRE EN VERCORS CHAMROUSSE O COL D’ORNON O COL DE L’ARZELIER O COL DE MARCIEU O COL DE PORTE COL DE ROMEYERE / LES COULMES O GRESSE EN VERCORS O LA RUCHÈRE LANS EN VERCORS / ST-NIZIER DU MOUCHEROTTE O LE COLLET D’ALLEVARD O LE SAPPEY EN CHARTREUSE LES 2 ALPES O LES 7 LAUX O OZ EN OISANS O ST-HILAIRE DU TOUVET O ST-PIERRE DE CHARTREUSE O VAUJANY VILLARD DE LANS / CORRENÇON EN VERCORS O VILLARD RECULAS

Réservez votre séjour aux sports d’hiver sur :

www.skiez-en-decale.com


ÉDITO/SOMMAIRE TEXTE : JÉRÉMY TRONC

P.4

MARS 17

P.6

N°148

En couverture : Une bière, une bière, oui mais une bière artisanale. À consommer avec modération. © Click and photo

P.8

P.18

P.22

bIÉrOThÉrAPIE D’abord ils sont ingénieur, thésard, chercheur, financier, banquier, cadre et sont assurés de brillantes carrières, si l’on s’en tient aux critères convenus. Le lendemain, ils se retrouvent à la tête d’une microbrasserie ou d’une savonnerie, abandonnant brutalement ou progressivement la quiétude de leur emploi doré pour une vie plus hasardeuse. Leurs motivations ? Moins la quête de l’argent que celle de sens et de valeurs dans leur travail. Pour certains, la perspective d’un salaire régulier ne suffit pas à palier l’ennui ou l’exécution de tâches qui heurtent leurs valeurs. D’autres recherchent un travail valorisant, créatif, manuel, en accord avec leurs opinions. L’un des nouveaux brasseurs, ex-comptable, nous confiait  : «Je ne fais pas de musique, pas de peinture, je ne bricole pas,  je n’ai jamais rien créé dans ma vie. Ma bière, c’est ma création, c’est moi, c’est ma fierté.  » Produire de la bière pour solliciter la meilleure part de soi-même  ? La biérothérapie, un concept d’avenir.

P.16

P.26

P.4 I EN brEf Biodiv’sport. 2 nouveaux escape room. Rossignol se paie Felt... P.6 I VISITE UrbAINE À Grenoble, l’effervescence du Street-art. P.8 I GrAND fOrMAT La bière artisanale : la nouvelle égérie locale. P.16 I ÉVÉNEMENT DU MOIS Maker Faire : l’âge de faire ! P.18 I ÉVÉNEMENTS Mondial du monoski.

P.28

P.30

Festival Détours de Babel. Nuit de l’eau. Fête de la coquille Saint-Jacques. Salon du randonneur. Salon de printemps. Tohu-Bohu, la fête du jeu... P.26 I DESTINATION Briançon, la belle sportive. P.28 I cArNET D’ADrESSES Les fils à maman. Le tonneau de Diogène. Saveurs et Délices. P.30 I cArNET D’ADrESSE ÉThIqUE Savonnerie les Affranchis.

Mars 17 / sPot 3


EN BREF

Le Tétras lyre pourra dormir tranquille cet hiver.

TEXTE : JÉRÉMY TRONC

© Nudelbraut

LOISIR / Challenge the room, premier live escape game à ouvrir à grenoble, annonce le renouvellement de deux de ses salles. les univers seront ancrés à grenoble. Sous les tuiles de la Révolution (ouverture prévue le 20 mars) s’imprègne de la Journée des tuiles de 1788. Le syndicat du crime (ouverture prévue le 15 mai) vous projette quant à lui en 1967, dans les rues sombres de grenoble sous la coupe d’une mafia cruelle. on regarde cela de plus près dès que l’occasion se présente et on vous en parle dans un prochain spot. >www.challengetheroom.fr

biOdiV’SpORtS

ENVIRONNEMENT / Initié par la Ligue de Protection des Oiseaux, Biodiv’sports est un projet de sensibilisation des pratiquants des activités de montagne à propos de leur impact sur la biodiversité. Les enjeux de ce projet sont la préservation et la conservation de la faune sauvage face à des pratiques en pleine expansion. Il prévoit une plateforme cartographique collaborative intégrée aux sites webs utilisés et enrichis par les pratiquants, représentant les zones de sensibilité de la faune. Elles seront le fruit d’une concertation entre sportifs, fédérations, clubs et naturalistes, experts ou gestionnaires d’espaces afin de décider des espaces à préserver. Autour de Grenoble, des sites pilotes ont été déterminés : la Combe Madame en Belledonne et l’ensemble Chamechaude - Charmant Som. > http://isere.lpo.fr

GO SpORt : CAp SUR lA MONtAGNE

ECONOMIE / Oubliez Twinner, les magasins d’altitude de Go Sport s’appellent désormais Go Sport montagne, réseau spécialisé dans les sports d’hiver. Sur les 110 Twinner que compte la chaîne, 90 devraient avoir opéré la mue avant la fin de l’hiver, et une trentaine de magasins supplémentaires devraient ouvrir d’ici fin 2017. Cette nouvelle enseigne s’accompagne d’un site web permettant de réserver ses skis  à l’avance. Le groupe fondé en 1978 à Sassenage espère ainsi surfer sur le marché prospère de la glisse hivernale… et s’offrir un nouvel élan.

GAGNEZ

ESCApE ROOM : 2 NOUVEAUX

LOISIR / Deux nouvelles enseignes de Live Escape Game (jeu d’évasion grandeur nature) ont choisi de s’implanter dans l’agglomération grenobloise en février et en mars. D’abord Puzzle animations (rue Chenoise. 4 thématiques, 4 salles) puis la franchise Prizoners (rue de la Condamine à Gières, dès le 15 mars. 4 thématiques, 5 salles). Ce qui porte à 7 le nombre total d’enseignes apparues depuis 3 ans dans ce secteur d’activité. Si on adore le concept, on ne peut s’empêcher de se poser cette question : de ce marché de plus en plus concurrentiel, lesquels vont réussir à en sortir… vivants  ? > http://puzzleanimations.fr / www.prizoners/grenoble.com

- 5 parties d'escape game Ë CHALLENGE THE ROOM Chaque partie est valable pour 2 ou 3 personnes. Concours valable du 9 au 19 mars. - 30 invitations pour le MAKER FAIRE, le salon du Do It Yourself Les 18 et 19 mars à Alpes Congrès. - 30 invitations pour le SALON DE PRINTEMPS Du 30 mars au 2 avril à Alpexpo.

4 sPot / Mars 17

45

FAUNE / C’est le nombre d’espèces d’oiseaux vues au parc Paul Mistral. la plus observée est le pinson des arbres selon une étude menée par la lPo. elle arrive en première position du classement (10,6% des observations). suivent le merle noir, la mésange charbonnière, la corneille noire, la mésange bleue, le rougegorge familier, le moineau, la fauvette à tête noire, le grimpereau des jardins et le serin cini. avec ses 27 hectares, le parc Paul Mistral se pose ainsi comme un abri essentiel pour la faune sauvage en plein cœur de la ville. > www.faune-isere.org

ROSSiGNOl SE pAiE fElt

OUTDOOR / le groupe isérois rossignol a annoncé début février l’acquisition de Felt bicycles (C.a 60M$), fabricant américain de vélos et d’accessoires orientés haut de gamme. après le rachat de times (autre entreprise iséroise), rossignol poursuit ainsi sa stratégie de « désaisonnalisation  » de ses activités afin de réduire sa dépendance aux sports d’hiver. la marque en a profité pour annoncer la création d’une gamme de vélos de montagne à son nom, dès 2018. 

NEw : lE GR 738

© Shakko

Concours gratuit. Modalités de participation sur www.spot-web.fr/grenoble rubrique concours Spot Grenoble Rejoignez-nous sur

ChAllENGE thE (NEw) ROOM

RANDO / un nouveau gr® a été homologué le 21 février par la FFrandonnée en isère et en savoie : le gr® 738 Haute traversée de belledonne ! elle est composée de 11 étapes, avec 130 km et plus de 10 000 m de dénivelé cumulé. balisage prévu après la fonte des neiges. on en parle plus en détail dans un futur spot.


ƄŲǯƢş‹ŲÊǯşæǕǯǕ‹ūæÓŌǕǯǕŜŌǯ şƢæǯÓlj2ȔæɄǯĮnj‹ŲÓǯÓƄū‹ŌŲæ

–ǯǼɈƳŸɈ&£ǯ‹ȔǯşŌæȔǯÓæǯĔƐ& ǕȔnj

ȳȳȳƳƄɄņȲ‹ȔŚ‹ŲȹƳ·Ƅū

£ǯ`èǕænjȲ‹ǷŌƄŲǯ‹Ȳ‹ŲǷǯşæǯū‹njÓŌǯūŌŲȔŌǷËǯȔŲŌǀȔæūæŲǷǯǕȔnjǯşæǯȳæ¦ǯĄ

Mars 17 / sPot 5


VISITE URBAINE

dE l’ARt pARtOUt

LE STREET-ART S’EMpARE DE GRENOBLE L’art urbain, ou street-art selon l’anglicisme consacré, étend ses tentacules à Grenoble. On admire cet art sur de grandes façades autant qu’au coin de sa rue, tant et si bien que l’Office de tourisme propose une visite guidée à 8 euros. Alors pour les radins, on vous emmène gratos !

L

a ville recèle des murs où l’art (autorisé ou non) fleurit. Et ce, depuis de nombreuses années. Les plus anciens de nos lecteurs se remémorent avec nostalgie le temps où Grand-Place était recouverte d’oeuvres gigantesques dénonçant la société de consommation. Aujourd’hui, les berges de l’Isère sont régulièrement repeintes par des graffeurs grenoblois, au même titre que Cap Berriat (dont les façades sont pleines de couleur). Dans l’hypercentre de Grenoble, on remarque cependant une densité incomparable. Notamment dans le quartier Championnet, où s’est déroulé l’essentiel des deux Grenoble Street Art Fest. À l’extrémité sud-est du quartier, la fresque bleue outremer donnant sur l’avenue Gambetta est marquante. Nesta, artiste local, s’est approprié le mur durant l’été 2016. Il y développe des motifs floraux mêlés à quelques lettrages. Un an plus tôt, il s’était occupé du skate park attenant. Une partie de cette fresque a

6 sPot / Mars 17

depuis été recouverte par un artiste vandal Bezo. Ce dernier a exécuté ses peintures sans autorisation. La vie des oeuvres dans la ville est ainsi. Elles peuvent demeurer intactes durant des années ou être repassées puisque l’art sur les murs est génétiquement éphémère. Toute proche, la rue Humbert II est désormais décorée d’une longue fresque composée par les crews (ou groupe de graffeurs) Contratak et la Ruche. Elle ne raconte rien de moins que l’histoire de l’art urbain. Les artistes présentent alors la mythique époque des trains new-yorkais puis le mur dévoile du writing (l’art de l’écriture) à la calligraphie. Il passe ensuite par le style Bubble, une technique tout en arrondit. On y trouve aussi, caché parmi les personnages, le symbole d’un festival désormais oublié  : Vous êtes bien urbain, porté par Contratak et remplacé par le Street Art Fest. En naviguant dans le quartier, on passe par la rue Berthe de Boissieux. Dans la

déambulation championnesque, l’oeil exercé repère nombre de graffs vandals. Parfois ce sont de rapides tags qui consistent en une simple signature, ou des oeuvres plus étoffées. D’habitude très naïve, cette création est plutôt réussie. Si l’on continue jusqu’au croisement avec la rue Marceau, un crochet à droite s’impose. On tombe alors sur une oeuvre intrigante. Fruit du travail de l’artiste argentine Animalitoland  qui adore les personnages mignons, cette oeuvre est pourtant presque sombre. En continuant sur la rue Augereau, un grand mur d’enceinte entoure le Centre médicopsychologique. Désormais, il est recouvert par différents artistes grenoblois comme INK4, ou encore Juin, avec des créations hétéroclites. Et puis on arrive au coeur du festival autour de la SpaceJunk. La rue du Berger et la rue Génissieu ont été copieusement peintes. On y cherche les minuscules bonshommes d’Isaac Cordal ou le gigantesque mur recouvert par Mr  Wany. D’autres oeuvres cachées étaient présentes

© Jean-Baptiste Auduc

Fresque de Nesta, artiste local.

TEXTE : JEAN-BApTISTE AUDUC


La Bĭenna ennaNJe e de GrenobNJe

4 jours 18 villes invitées Ateliers Tables rondes Expos, Visites Soirées

Démocratie Énergie Économie Solidarités Déplacements Environnement

Avec

Nicolas Hulot parrain de la Biennale

©Jean-Baptiste Auduc

Fresque en anamoprhose de NKDM.

©Jean-Baptiste Auduc

© Jean-Baptiste Auduc

http://villesentransition.grenoble.fr ACTIS • ALTERNATIBA • APU • CAUE ISÈRE • CLUQ • COLIBRIS 38 • CRÉABOIS • DES RIVES D’ESPACES • ENSAG • GENTIANA • IUG • LA BIFURK L’ACCORDERIE • LAHGGLO • L’ELÉFÀN • MAISON DE L’ARCHITECTURE DE L’ISÈRE • MNEI • ODENORE • RÉGIE DE QUARTIER VILLENEUVE

auvergne rhône-alpes

La fresque du Crew Contratak et la Ruche raconte l’histoire de l’art urbain. Rue Humbert II.

« DANS L’hYpERCENTRE DE GRENOBLE, ON REMARqUE CEpENDANT UNE DENSITÉ INCOMpARABLE DE FRESqUES»

avant le festival. On pense à la fresque en anamorphose de NKDM, sur le cabinet d’architecte Amplitude, ou bien les petites oeuvres sur la galerie Nunc, toujours rue Génissieu. Après cette courte visite, il vous reste à parcourir la ville, en ayant toujours ce réflexe en tête : laisser aller son regard.

pRAtiQUE

> DES VISITES GUIDÉES "STREET-ART" sont proposées par l'office de tourisme de Grenoble. Prochaines : le 18 mars à 14h30, les 11 et 21 avril à 18h / 6 à 8€ 04 76 42 41 41 / www.grenoble-tourisme.com

Mars 17 / sPot 7


GRAND FORMAT TEXTES : JEAN-BApTISTE AUDUC

RENAiSSANCE bRASSiCOlE

LA RUÉE VERS L’ORGE

Isère est la terre bénie des micro-brasseurs. Tenaillés par leur passion du houblon, ils ont tout plaqué pour leurs brassins. Bienvenue dans le petit monde de la nouvelle égérie locale : la bière artisanale.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

8 sPot / Mars 17


Blonde, brune, rousse, ambrée, stout, season, garde, pils, fumée... Les variétés de bières sont nombreuses et leur appellation varie selon les pays. À Grenoble, les microbrasseurs s’inspirent de tout ce patrimoine. À consommer avec modération. ©hector Yane

Mars 17 / sPot 9


GRAND FORMAT / RENAISSANCE BRASSICOLE

« ApRèS AVOIR ExpÉRIMENTÉ, CERTAINS VEULENT pASSER à L’ÉTApE DE LA pRODUCTION. LE ChANGEMENT D’ÉChELLE EST UN DÉFI AUTREMENT pLUS COMpLIqUÉ. »

D

ans les années 70, de jeunes citadins barbus se tournaient vers l’Ardèche, terre superbement sauvage, pour effectuer leur retour aux origines. Aujourd’hui, il suffit de se rendre au coin de la rue et de monter une microbrasserie. Ces mêmes citadins (jeunes et barbus) retrouvent les beautés du travail de la terre. Des souvenirs ruraux ressurgissent : parfums des grains séchés, aléas des résultats inhérents à l’artisanat, travail physique… Parmi les brasseurs grenoblois, l’un était ingénieur, l’autre thésard, ou encore cadre au CEA. À un moment, ils ont pressé le bouton « pause ». Chez Maltobar, installé rue Très-Cloître, le cliché grenoblois

10 sPot / Mars 17

est tenace : « Nous, on était ingénieurthésard au CEA, dans le domaine de la microélectronique » sourit Benoit, l’un des associés. Cependant, face à une carrière professionnelle toute prête, ils ont fui à Nancy. Dans la petite ville du Nord se trouve l’IFBM (Institut français de la brasserie et de la malterie). « Cela nous a permis de nous corriger puisqu’on a commencé il y a huit ans dans la cuisine, avec des brassins de 20 litres chez Quentin », détaille Benoit. « La filière bière recrute énormément, mais elle n’est pas encore structurée. On compte tout de même 29 brasseries en Isère », analyse Emmanuel Gillard, biérologue grenoblois reconnu dans le monde. La plupart des

brasseurs grenoblois ont, contrairement à Maltobar, sauté l’étape “école”. Chez Biercors, la bière a “commencé avec des dames-jeannes (bonbonne en verre), je filtrais avec un couscoussier et je refroidissais la bière dans la baignoire de l’appart”, se souvient, un peu ému, Martin Torès. Et puis, Internet est né. “Nous, on a beaucoup traîné sur les forums amateurs. On a commencé l’apprentissage ainsi. Et puis, en discutant avec les brasseurs grenoblois, on a évolué.” Après avoir expérimenté, certains veulent passer à l’étape de la production. Le changement d’échelle est un défi autrement plus compliqué. Suzy est une des fondatrices de


© Jean-Baptiste Auduc

Atelier brassage de malt pour La Solstice.

la brasserie Irvoy : “Sergio travaille beaucoup sur les bières. Lorsqu’il a fallu passer à une plus grande quantité, il y a eu des soucis pour équilibrer les bières.” Emmanuel Gillard l’assure  : “ils ont débuté avec des erreurs, mais désormais leurs recettes sont affinées, et ils ont trouvé leur identité”

dE pEtitES ENtREpRiSES

Pourtant, ce produit abouti est fait avec trois bouts de ficelle. L’installation et les cuves de brassage de La Dourbie sont bricolées par Renaud. Celles d’Irvoy sont logées dans un petit garage. Sergio les a améliorées avec laine de verre et couverture chauffante. L’unité d’embouteillage et d’étiquetage, elle, se situe dans un sous-sol au plafond très bas. Des débuts à la Steve Jobs. Pour passer à des volumes plus importants, les entrepreneurs/brasseurs doivent gérer ces aléas. Maltobar, par exemple, a consulté la Poussada (pépinières d’entreprises à Mistral) et France Active (qui aide et

Mars 17 / sPot 11


GRAND FORMAT / RENAISSANCE BRASSICOLE

En-haut : Embouteilleuse artisanale de la brasserie Irvoy.

accompagne les créateurs d’entreprises) afin d’obtenir des prêts avantageux. Martin Torès (Biercors), quant à lui, a fait appel à du crowdfunding : « 153 personnes m’ont prêté 50 000  euros sur Bluebees (une plateforme plateforme de financement participatif dédiée à l’agriculture et l’agroécologie). Deux exemples font saliver les débutants. D’un côté, il y a Mandrin (à Saint-Martin-d’Hères), qui vend sa bière partout, du Casino du coin à l’hypermarché en passant par les caves à bières. De l’autre, il y a le Chardon, de taille plus réduite, qui se tourne vers la production raisonnée.  « Cela correspondait au format d’entreprise que nous désirions. On préfère plein de petites brasseries plutôt que quelques très grosses  », déclare Denis Dumand, le fondateur de la brasserie Chardon. Pour Emmanuel Gillard, le biérologue qui étudie avec finesse le milieu : « D’après mes chiffres, la barre des 1000 brasseries aurait dû être atteinte à la mi-2017. Finalement, mes chiffres étaient sous-estimés puisqu’on en compte 1050 aujourd’hui.  » Nos brasseries grenobloises sont juste dans les temps pour profiter de cette expansion phénoménale. Encore faut-il faire de la bonne bière.

© Jean-Baptiste Auduc

Au milieu : Renaud, de la brasserie la Dourbie, en pleine étape de brassage avec ses cuves faites maison.

12 sPot / Mars 17

© Jérémy Tronc

Chacune des brasseries visitées a cherché, pendant deux ou trois ans, sa recette. Et la variété des ingrédients est pléthorique : les levures, les houblons, les orges se comptent par centaines sur le marché. Les modes, elles, sont facilement identifiables. En ce moment, la IPA est la star. IPA (pour Indian Pale Ale) est une bière forte en amertume où le houblon prime, au contraire des produits industriels qui ont gommé cette saveur. « Aujourd’hui, tout le monde connaît l’IPA, et grâce à elle, les gens ont redécouvert l’amertume », défend Suzy. Pour réussir cette bière, il faut, après ébullition de l’eau, ajouter des houblons, en général provenant des États-Unis. «Il y a autant de croisement de variétés sur le houblon que sur le cannabis. Ils y ont fait beaucoup de recherche, ce qui donne des fleurs aux notes tropicales », compare Florian, de la brasserie Solstice. Ce sont ces houblons dénommés Cascade, Colombus ou Chinook qui permettent de transmettre aux

© Jérémy Tronc

lA REChERChE dES SAVEURS

En-bas : Ian Lishman de la brasserie Lishman’s est très vite passé sur des volumes importants de brassage.

C E


DR - L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

Ci-dessous : Emmanuel Gillard a dégusté plus de 11 000 bières. Avec modération bien entendu.

3 QUEStiONS à EMMANUEl GillARd, biéROlOGUE Pourquoi y a-t-il un intÓrÔt pour la biÒre artisanale aujourd’hui ? La bière est une boisson universelle. Elle est présente dans tous les pays, et c’est la boisson manufacturée la plus bue au monde. Cependant, la standardisation industrielle a tiré vers le bas en termes de qualité. Or ces bières ne sont pas amères. Toute une génération a perdu ce goût.

Comment va se comporter le marchÓ franÑais dans les prochaines années ? La courbe de créations de brasseries est exponentielle, comme la courbe des fermetures. Mais lorsque des brasseries ferment, c’est plutôt la conséquence d’un mauvais montage financier ou pour des raisons familiales. Les courbes ne vont pas s’essouffler. On a des boulangeries dans tous les coins de rue. Pourquoi ne pas avoir autant de brasseries ? Et la biÒre grenobloise, vous la trouvez comment ? Le petit nouveau, la Dourbie a une recette très simple, mais elle est bien faite. La Irvoy, de son côté, a un peu de mal à changer d’échelle. Mais elles ont trouvé une identité. En revanche, il peut y avoir de la mauvaise bière artisanale et de la bonne bière industrielle. Les 3 brasseurs à Échirolles est le premier producteur de bière en Isère, devant Mandrin. Même si l’entreprise appartient à la famille Muliez, la brasserie d’Échirolles a gagné un prix pour sa bière vieillit en fût.

Mars 17 / sPot 13


GRAND FORMAT / RENAISSANCE BRASSICOLE

bières ces saveurs d’ananas ou à de mangue. Après, à chacun brasseur sa recette. Chez Lishman’s, la nouvelle brasserie à Gières près de l’UGA, le choix s’est tourné vers le Single Hop, où un seul houblon est utilisé. « J’ai pris du Cascade anglais, ce qui permet de découvrir toutes les saveurs du houblon », témoigne Ian Lishman, formé en Angleterre et dans le nord de la France. Le brasseur propose aussi deux Blended malt : un savant mélange de céréales maltées qui donnent des bières robustes aux notes de caramel, chocolat, café ou biscuit.

lA bièRE, plUS QUE jAMAiS

La bière fascine plus que jamais. Les brasseurs, passionnés avant tout, sont aussi déterminés à transmettre leur fanatisme.

Avec leur large baie vitrée, les acolytes de Maltobar offrent leur travail à la vue des passants : « en s’installant en centre-ville, on savait qu’on n’allait pas faire de plus en plus de volume. On veut plutôt se diversifier, en proposant des initiations au brassage. » De même, le bar et cave à bières Paye ta bière, est dans cette démarche puisqu’elle organise régulièrement des ateliers. L’intérêt social de cet alcool ne se dément pas. Pas moins de sept fêtes autour de cette boisson sont répertoriées localement par Emmanuel Gillard. De plus, dans le centreville, des bruits courent sur l’ouverture dans les prochains mois de trois bars consacrés à la bière artisanale. Suzy conclut  : « La bière,  ce n’est pas qu’une mode. » Tout le monde boira de la bière. Alors, autant boire un élixir local.

CARNEt d’AdRESSE CAVES À BIÈRES > LA CERVOISE 400 bières du monde et produits dérivés 2 rue nicolas Chorier à Grenoble / 04 56 17 81 24 / www.lacervoise-caveabieres.com > LA BULLE GRENOBLOISE 30 brasseries en boutique et plus de 250 références de bières artisanales régionales. 8, rue Lesdiguières à Grenoble / 06 63 80 02 67 / http://labullegrenobloise.com MICRO-BRASSERIES LOCALES > LA DOURBIE 30 avenue Jeanne d'arc à Grenoble / 06 64 13 64 83 / la-dourbie.fr > IRVOy www.brasserie-irvoy.fr/la-brasserie / 06 51 54 42 61 > LIShmAN’S 11 rue de mayencin à Gières / 09 81 28 06 64 www.brasserie-lishman.com > mALt O’BAR  Place edmond arnaud à Grenoble http://maltobar.fr

pAyE tA bièRE : AtEliER bRASSERiE, bAR Et CAVE Bar, atelier, cave à bière, on s’y perd un peu. « Je ne connaissais pas grand-chose à la bière, mais je ne voulais pas mettre en pratique mon master de finance », alors Nicolas va voir Jean-Hugues, brasseur chez Mandrin. Un an plus tard, le bébé est né. » Ce bébé, c’est Paye ta bière, objet sympathiquement hybride. «  On cherchait un lieu passant, à la sortie de la ville pour avoir accès en voiture facilement, et où il n’y a pas trop de concurrence  », commente Nicolas. Voilà pourquoi Paye ta bière, nouveau magasin consacré à la bière, s’est installé dans le quartier Flandrin. Pas seulement un magasin, puisqu’on peut faire des brassages avec des copains, les gens du boulot ou sa maman. « Ma copine m’a offert cela lorsqu’on était à Lyon. Je m’étais dit qu’à Grenoble, il n’y avait pas de lieu similaire. » Aujourd’hui, on trouve à Paye ta bière 120 références de bière, de la Drôme, Isère ou encore Côte-d’Or. « On choisit surtout ce qu’on aime », termine le gérant. Le bar devait représenter une part infime de leur activité. Mais en trois mois, les associés ont dû revoir leur plan. Ainsi, ils proposent à la pression six bières locales, qui varient d’une semaine à l’autre. Un moyen économe de faire le tour de saveurs iséroises. > 15 bis Chemin Joseph brun à Grenoble / 09 81 00 58 55 / www.facebook.com/paye.ta.biere/

14 sPot / Mars 17

© Jérémy Tronc

> SOLStICE 22 rue Charrel à Grenoble / 06 44 27 11 09 / https://brasserie-solstice.fr ÉVÉNEMENTS > GRENOBLE BIèRE fEStIVAL une vingtaine de brasseries artisanales réunies sur 2 jours au Palais des sports de Grenoble. dégustation, achat (plus de 300 bières et kits de fabrication), démonstration, musique, restauration, animations… entrée : 6 euros avec un verre offert Les 7 et 8 avril au Palais des sports. https://fr-fr.facebook.com/festivaldelabiere > LyON BIèRE fEStIVAL une soixantaine de brasseries artisanales, conférences, beer pairing, food trucks, musique, espace enfants. Le plus grand ! entrée 6 euros avec un verre offert. Les 15 et 16 avril à La sucrière à Lyon. http://lyonbierefestival.fr/ > ChOp’IN VOUREy 16 brasseurs régionaux dont 5 isérois. démonstration, dégustation, achat de bières et matériel, animation. entrée : 2 euros avec un verre offert samedi 29 avril de 11h à 20h à l’espace Jean roybon de vourey


Rue89Lyon, Bieronomy & Le Petit Bulletin présentent

sam. dim 15. 16 avril ‘17

lyon bière #2 festival * le meilleur de la brasserie artisanale la sucrière dégustation/vente 49-50 quai rambaud - lyon 2 conférences sam 12h-22h dim 12h-19h beer pairing 6€ en prévente - 7€ sur place foodtruck www.lyonbierefestival.fr espace kids


ÉVÉNEMENT DU MOIS TEXTE : JÉRÉMY TRONC

MAkER fAiRE 18 MARS 17

&

19 MARS 17

SPOT pARtENAiRE dE l’éVéNEMENt !

L’âGE DE FAIRE

Le plus célèbre des makers ? Gaston Lagaffe sans aucun doute. Le personnage de Franquin était extrêmement prolifique en ce qui concerne le bricolage, les inventions, les innovations en tout genre, les objets détournés de leur usage normal… Dans le même esprit mais sans les gaffes, retrouvez des dizaines de makers lors de l’événement Maker Faire, les 18 et 19 mars à Alpes Congrès. Pour savoir de quoi il retourne, on a posé quelques questions à Jeany Jean-Baptiste, la chef de projet. L’événement est qualifié d’exceptionnel sur son site web. En quoi l’est-il ?

urbaine dans les parcs ou sur les toits, des ambassadeurs du tri…

Ce qui est exceptionnel c’est le brassage de tous les makers en un même lieu. L’événement, qui se situe entre la foire exposition et le salon, va mélanger aussi bien des professionnels, des amateurs, des associations, des collectivités ou des étudiants qui n’ont jamais l’occasion de se rencontrer. Ces personnes font tous la même chose mais pas dans les mêmes conditions ni le même cadre, et les occasions d’échanger sont rares. L’interaction aura également lieu avec le grand public qui pourra mesurer cette diversité et ce foisonnement en un même lieu.

quel est le but final de Maker faire et des makers ?

C’est un rassemblement très convivial, les gens sont plein de curiosité. Le parti pris, c’est de faire, de toucher, de faire-faire, de partager. On est sur un modèle de foire d’échange, d’ouverture, de partage, de discussion.

Parmi les 90 exposants, il y a aussi une couturière ou un menuisier. Maker faire, ce n’est pas que de l’informatique, de l’électronique et des hautes technologies ? Non, ce n’est pas que du high-tech. En fait on invite tous ceux qui font des choses avec leur main et qui ont envie de partager leur centre d’intérêt. Il y a une mixité de savoir-faire. On y croisera aussi des brasseurs, des cuisiniers, des personnes qui promeuvent l’agriculture

16 sPot / Mars 17

« ÇA SEMBLE UTOpIqUE, MAIS TOUT CELA pERMET AUSSI DE RÉFLÉChIR à NOTRE FAÇON DE CONSOMMER ET DE pRODUIRE. » micro exemples mis bout à bout ont un réel intérêt et portent de nombreux questionnements. Mieux utiliser les objets et les matériaux. Se réapproprier les moyens de production. Se reconnaître des compétences. Oser faire des choses avec ses mains en s’inspirant des autres. Recycler, réemployer, customizer... En sortant de Maker Faire, enfants et adultes auront un large aperçu des possibilités qu’ils pourront à leur tour mettre en œuvre. Tout le monde pourra y trouver son compte en fonction de ses centres d’intérêt.

© xxx

quel est l’état d’esprit du Maker faire ? ce n’est pas trop studieux ?

Ça semble utopique mais tout cela permet aussi de réfléchir à notre façon de consommer et de produire. Ce ne sont pas que des concepts superficiels. Tous ces

Des applications pratiques et amusantes pour les adultes et les enfants.


Beaucoup de robots sont présentés lors de l’événement.

L’informatique est reine dans le monde des makers. Les dernières évolutions ont grandement contribué à démocratiser le mouvement.

iNfOS QU’EST-CE QUE C’EST ? Rendez-vous des techniques et de la créativité, des arts et des sciences, des inventions les plus ambitieuses aux plus amusantes. Plus de 90 stands de makers.

PAR QUI ? La Casemate, la fondation Grenoble INP et Schneider electric, présenté par Leroy Merlin.

POUR QUI ? > Pour les “makers” : ceux qui font, bricolent, fabriquent, recyclent, rénovent, réparent, inventent ! > Pour le grand public  : ateliers, performances, machines extraordinaires, robots, fab lab délocalisé, forum, conférence, démonstrations autour de la créativité manuelle, de la fabrication numérique, du recyclage ou de la rénovation en tous genres. 

TARIF De 5 à 13 euros. Gratuit – 18 ans. Alpes Congrès / www.makerfairegrenoble.com


ÉVÉNEMENTS © Jocelyn Chavy

TEXTE : JÉRÉMY TRONC / JÉRÉMY ChAUChE

08 MARS 17

> 11 MARS 17

piERRA MENtA

SKI-ALPINISME / Avec ses 10 000 mètres de dénivelé positif à avaler en 4 jours, ses couloirs abrupts, ses arêtes effilées et ses descentes engagées, la Pierra Menta est une course de ski alpinisme, réservée aux sportifs les plus entraînés et au mental d’acier. Son prestige lui permet d’attirer les plus grands champions mais aussi, comme chaque année, des foules importantes de supporters, le samedi particulièrement. Des milliers de spectateurs grimpent dès l'aube pour encourager avec leurs sonnailles, accordéons, trompettes et cloches, les sportifs de hautniveau tout le long du parcours, jusqu'à la corniche du Grand-Mont. Notez qu’un salon du matériel de ski de randonnée se tiendra pendant toute la durée de l’épreuve, inscrite pour la troisième année consécutive au circuit de coupe du monde. > À arêches-beaufort (1h30 de Grenoble) / www.pierramenta.com

09 MARS 17

> 12 MARS 17

VillES EN tRANSitiON

BIENNALE / Comme il semble bien sérieux le programme de la biennale des villes en transition : débat, rencontres, projections, visite sur les questions de la transition et de la ville durable. Mais les apparences sont trompeuses, car les organisateurs ont aussi voulu impliquer le grand public. Des expositions lui sont consacrées. La ville créative par exemple abordera la question de l’enfant dans la ville et de son développement (jusqu’au 27 mai à La Plateforme). La Loco Voilier présentera quant à elle une exposition interactive et ludique sur la biodiversité et son rôle majeur (Cap sur la nature, du 9 au 12 mars sur la place de Verdun). Laurence Tubiana, économiste et diplomate française, Nicolas Hulot qu’on ne présente plus et Freddy Ehlers, Ministre du Bien-Vivre d’Equateur, sont les parrains de ce festival. > https://fr-fr.facebook.com/biennalevillesentransition

18 sPot / Mars 17

10 MARS 17

> 12 MARS 17

MONdiAl dU MONOSki

RASSEMBLEMENT / « Le monoski est encore le moyen le plus efficace et le plus facile pour évoluer en horspiste. Les planches ont fait énormément de progrès  » assure Pierre le Zèbre, une figure du milieu, organisateur du Mondial du Monoski. Pas morte donc, la grosse planche, elle a même encore de nombreux adeptes. Plus de 150 d’entre eux sont attendus lors du Mondial, du 10 au 13 mars au Pleynet (7 Laux). Programme sportif et festif pour ce rassemblement, à savoir banked slalom, descente en escadrille, initiation, test de matos (il y a encore des constructeurs comme Duret, Gunz ou Aluflex), kilomètre lancé, et en soirée, fiesta, projection de films, concert et repas. Sept jours après, on remet ça au même endroit avec le Monoski Revival. Entre les deux rendez-vous, une semaine d’animations et de glisse débridée. > Les 7 Laux (Pleynet) http://monoski-france.com


© Gadini

10 MARS 17

> 12 MARS 17

SAlON dES ViNS dES ViGNERONS iNdépENdANtS

MARCHE NORDIQUE SUR NEIGE ATELIERS & CHALLENGE SKI DE RANDO

8&9 AVR I 201 L 7

BBQ & COLOR PARTY INFOS & INSCRIPTIONS EN LIGNE

OZ-EN-OISANS.COM

HIPS / Comme à son habitude, le salon des vins des vignerons indépendants prendra ses quartiers à Eurexpo lors d'un weekend entièrement dédié à ces productions hors des grands circuits. Si les habitués et les passionnés s'y retrouveront avec plaisir, les néophytes pourront eux s'initier à l'oenologie directement auprès des centaines de vignerons présents. Grâce au verre de dégustation offert à l'entrée et après vérification du bon fonctionnement de vos papilles, il ne vous restera plus qu'à partir à la découverte des millésimes de la France entière. Les belles robes sont bien évidemment de sortie. > eurexpo (15 min. de Lyon) / de 3 à 6€ / www.vigneron-independant.com/

11 MARS 17

dERby dE lA MOlièRE

COURSE / Le derby de la Molière est un des seuls à proposer une course de descente en ski de fond, là où les autres se pratiquent traditionnellement en ski alpin, en surf ou en monoski. Cette année, les Fatbike sont également les bienvenus, et les déguisements toujours fortement conseillés. Cette course de fin de saison organisée à Autrans attirent les skieurs en quête d’un bon moment à passer entre potes, sans perdre de vue la gagne. Le départ est donné au sommet du télésiège de la Sure. Arrivée 750 mètres plus bas après 13 km de course. Comme l’année dernière, les organisateurs proposent un parcours pour les enfants (de 5 à 14 ans). Navette pour le télésiège et repas compris dans l’inscription > autrans / 04 76 95 31 76 / www.derbydelamoliere.com

Mars 17 / sPot 19


ÉVÉNEMENTS TEXTE : JÉRÉMY TRONC / JÉRÉMY ChAUChE

12 MARS 17

thE tOwER RUN iNCity

17 MARS 17

07 AVR. 17

détOURS dE bAbEl >

MUSIQUE / Pour la 7e édition du festival Détours de Babel, ce sont les mythes et les légendes de toutes origines qui ont déterminé le choix des concerts et spectacles, croisant des écritures musicales contemporaines avec celles du jazz, du classique et des musiques du monde. Bref ce que fait à l’année le Centre International des Musiques Nomades, l’organisateur de ce festival aux propositions souvent surprenantes et éclectiques, peu rencontrées ailleurs. 90 concerts, 38 lieux, de nombreuses créations vous permettront de voir et entendre de nouvelles esthétiques sonores. Quelques propositions grand public sortent du lot, comme les brunchs du quartier Très-Cloîtres ou du musée dauphinois (pique-nique et spectacles), les bals (pas musette hein !), les ciné-concerts ou les concerts jeune public. > www.detoursdebabel.fr

20 sPot / Mars 17

© e Tower Run

COURSE / 765 marches pour 35 étages. Le tout à plus de 150 mètres de haut. C'est le programme de costaud de la prochaine course verticale qui fera pour la première fois une halte dans la dernière-née de la skyline lyonnaise. Après la Tour Oxygène l'an dernier, c'est au tour de la Tour Incity d'accueillir les centaines de coureurs attendus pour ce nouveau passage de la tournée Tower Run dans la capitale des Gaules. Par vague de 15 personnes, les courageux sportifs auront, outre les 765 marches et 35 étages, la lourde tâche de s'enfiler un dénivelé positif de 190 m. Autant dire que le cardio va être sollicité. Mais l'effort passe d'autant mieux quand on relève un défi pour la bonne cause. Cette année, sur chaque inscription (de 13 à 20 euros), les organisateurs distribueront deux euros à Handicap International (dont le siège est à Lyon). L'objectif étant de réunir 5 000€, autant vous dire qu'il manque encore un peu de courageux. On vous attend ! > la tour incity - 116 cours Lafayette (Lyon 3e) départ dès 9h30. tarifs : de 13 à 20€. www.thetowerrun.org

17 MARS 17

> 27 MARS 17

fOiRE dE lyON

FOIRE / Après une édition centenaire l'année dernière, la Foire de Lyon se met à l'heure cubaine pour son édition 2017. À n'en pas douter, l'ambiance sera caliente du côté d'Eurexpo cette année grâce à cette édition au goût de Caraïbes. Pendant 11 jours, les visiteurs découvriront notamment une exposition qui mettra à l'honneur le patrimoine historique et culturel de l'île du recemment disparu camarade Fidel. Musiques entraînantes, cocktails savoureux, ambiance chaleureuse, spectacles et initiations de danse, cuisine authentique… la liste est longue ! Outre ce programme au sérieux goût de vacances, la Foire fera la part belle à l'innovation avec un espace consacré à ce thème. Le parcours proposera aux visiteurs de découvrir le monde des startup et exposera des projets porteurs. Il sera même possible de faire un petit tour dans la maison de 2025 ! Les incontournables de la Foire seront aussi reconduits comme les ateliers au féminin ou le village sportif. Bref, l'ennui n'aura pas sa place dans ce grand rendez-vous annuel. > eurexpo (20 min. de Lyon) / de 5 à 7,50€ / www.foiredelyon.com


18 MARS 17

lE défi VERtiCAl

18 & 1 9 MARS

SKI DE RANDO / Des médailles d’or, d’argent ou de bronze, c’est valable en ski alpin, mais en ski de randonnée ? Désormais ça l’est aussi avec le défi vertical proposé par les Deux Alpes. Ce nouvel événement ouvert à tous publics se déroulera sur et en dehors des pistes balisées. Les participants partiront du centre de la station, à 1600 mètres et pourront évoluer jusqu’à 3600 mètres. L’idée n’est pas pour tous d’atteindre le sommet mais de réaliser son propre challenge en fonction de son niveau et de son envie. Il y aura cependant un temps à ne pas dépasser à chaque palier sous peine d’être hors course. Chaque participant, en fonction de l’altitude atteinte, se verra remettre la médaille (diplôme) de bronze (1600 à 2100m), d’argent (2100 à 2600m), vermeil (2600 à 3200m) ou or (3200 à 3600m). > tarif : 20€ (inclus repas) - majoration de 5€ sur place www.les2alpes.com

18 MARS 17

NUit dE l’EAU

10h/19 h

ALPES CONGRÈS, en face de Grand’Place

Le rendez-vous des sciences, du numérique et des loisirs créatifs ! www.makerfairegrenoble.com Un événement Make: co-produit par La Casemate, la Fondation Grenoble INP et Schneider Electric, présenté par Leroy-Merlin.

©Kendra helmer, USAID

SOLIDARIT² / 11% de la population mondiale n'a pas accès à l'eau potable. C'est pour lutter en faveur d'un meilleur accès à celle-ci pour les enfants du monde que la fédération française de natation et l'UNICEF France ont créé la Nuit de l'Eau, un événement annuel national, sportif et caritatif. Il a pour but de sensibiliser le grand public à l'importance de l'eau, ressource clé pour les populations du monde entier, et collecter des fonds afin de financer les programmes de l'UNICEF d'accès à l'eau potable dans le monde. Localement, 3 piscines participent à l'opération. Elle proposent des animations festives, ludiques et solidaires mises en place par les clubs de natation. Après le Togo, la Nuit de l'eau reversera ses fonds collectés à un programme d'accès à l'eau potable pour les enfants d'Haïti. > Piscines locales participantes : les dauphins, piscine du campus, piscine de l’école des pupilles de l’air à montbonnot, piscine des banettes voreppe / www.lanuitdeleau.com

Mars 17 / sPot 21


ÉVÉNEMENTS

©Vianney Tisseau photography

TEXTE : JÉRÉMY TRONC / JÉRÉMY ChAUChE

18 MARS 17

& 19

MARS 17

AlpiNE ClASSiQUE

RETRO / Ils rallient Chamrousse à bord de leur Renault Dauphine, Triumph Spitfire ou combi Volkswagen, dévalent les pistes avec des vieux skis en bois, habillés, toujours sans faute note, de tenus de ski de l’époque. C’est l’ambiance Alpine Classique organisé depuis 2 ans dans la station iséroise. Ce « rendez-vous des gentlemen skieurs  »  rassemblent chaque année des passionnés de culture vintage, de voitures et de motos de collection (des années 30 à 60) et de sports d’hiver. Un programme culturel et festif attend les participants  : initiations et concours d'élégance en télémark, broc' de skis et matériel de montagne vintage, soirée dansante, course de luge, stands de dégustation de produits régionaux, randonnées en voitures et moto anciennes, "slalom vintage"… Le bon vieux temps diront certains. > Chamrousse / www.alpine-classique.com

18 MARS 17

& 19

MARS 17

fêtE dE lA COQUillE St-jACQUES

GASTRONOMIE / Une fête de la coquille Saint-Jacques dans un village de montagne ? Ça ressemble à une idée folle lancée lors d’un soirée un peu trop arrosée entre potes. L’histoire est un peu celle-là, sauf qu’elle s’est concrétisée et qu’elle remporte depuis sa création un succès croissant. 30 tonnes de coquilles Saint-Jacques seront amenées spécialement de Bretagne. La fête ne lui pique pas que ces coquillages, elle lui emprunte aussi sa musique, avec concerts et initiations aux danses bretonnes, son Kouign Amann de Douarnenez, et ses chants marins. Côté cuisine, 30 grands chefs sont invités pour dispenser leurs secrets et leur savoir-faire lors d’animations gratuites ou payantes  : dégustation, démonstration, concours de cuisine, conférences, expositions… > villard-de-Lans / La Coupole / www.villarddelans.com

22 sPot / Mars 17

19 MARS 17

AQUAthlON dE GRENOblE

SPORT / Une épreuve de natation et une épreuve de course à pied sans interruption du chronomètre : c’est le principe de l’aquathlon. Le Guc Triathlon organise une 5e édition le dimanche 19 mars à la piscine universitaire de Saint-Martin d’Hères (pour la nage forcément) et ses alentours pour la course à pied. S’il y a des athlètes bien entraînés qui viennent se mesurer entre eux, les organisateurs ont aussi pensé aux néophytes et même aux enfants et aux parfaits débutants. Il y a des courses pour les jeunes (dès 6 ans) adaptées à l'âge, et différents formats de course également pour les adultes (le plus facile : 300 mètres de natation et 2km de course à pied). Tout le monde devrait y trouver son compte. > Piscine universitaire / saint-martin d’Hères / https://aquathlondegrenoble.blogspot.fr


19 MARS 17

ASpARUN

COURSE A PIED / 1000 participants et 15 000 euros reversés à l’association le tremplin  : l’édition 2016 de l’Asparun a été la plus fructueuse depuis que cette course à but humanitaire a été lancée en 2012. Cette année, tous les bénéfices de la manifestation seront versés à la structure d’accueil Loisirs Pluriel de Fontaine. Elle permet aux enfants en situation de handicap d’avoir accès à des activités de loisirs et à leurs parents de disposer d’un lieu d’accueil adapté et partagé avec des enfants sans handicap. Côté course, les organisateurs ont prévu 5 courses (de 1 à 10km) et une marche de 5km. Pas d’excuse pour sécher  : tout le monde trouvera distance à ses baskets. Et pour vous récompenser de vos efforts, de très nombreux lots sont en jeux. > Lycée du Grésivaudan / meylan / http://aspamathle.asso-web.com / 06 86 38 29 89 / 06 87 73 95 25

24 MARS 17

> 26 MARS 17

SAlON dU RANdONNEUR

LOISIR / La pratique de la randonnée ne cesse de faire des émules. En 11 années, le salon du randonneur de Lyon est passé de 750 à 1700 m2 d’exposition. Dans ce paradis indoor des randonneurs, les quelque 15 000 visiteurs attendus trouveront sans aucun problème leur bonheur auprès des 300 exposants réunis. De la randonnée urbaine au trekking au bout du monde, le salon suit et répond aux modes du moment. Après la grande tendance autour des modes de déplacement (à cheval, à vélo, en cani-rando etc), ce sont les randonnées thématisées qui ont les faveurs des marcheurs : santé, sport, patrimoine, panoramas, histoire, bien-être, etc. Niveau destination, les randonneurs privilégient désormais soit la France avec sa diversité d’itinéraires et de paysages, soit les pays nordiques. Bref, pour tout savoir, destination la salon du randonneur ! > À la Cité internationale (Lyon 6e) / 5 € (gratuit moins de 12 ans) / www.randonnee.org

SPOT

© Jérémy Tronc

pARtENAiRE dE l’éVéNEMENt !

Mars 17 / sPot 23


ÉVÉNEMENTS TEXTE : JÉRÉMY TRONC / JÉRÉMY ChAUChE

26 MARS 17

MONtéE SèChE dU fUNiCUlAiRE

TRAIL / 700 mètres de dénivelée positif en 2,7 km : ces deux chiffres feront plaisir à ceux qui aiment suer dans des pentes particulièrement raides. Ils feront frémir les autres. En effet cette course unique dans le genre emprunte le chemin du Pal de Fer, pas très loin du funiculaire qui emmène touristes et parapentistes à Saint-Hilaire du Touvet, sur le plateau des petites Roches. Autant dire un effort très intense qui sollicite énormément le cardio et les muscles des cuisses. Un ravitaillement attend les participants au sommet avant la redescente…. en funiculaire (offerte). Ouf, vous n’aurez pas à subir la descente  ! > Participation 8€, inscriptions sur myoutdoorbox.com, par courrier ou par mail : trail.petitesroches@yahoo.fr / 06 95 48 28 49

01 AVR. 17

& 02

30 MARS 17

02 AVR. 17

SAlON dE pRiNtEMpS >

S PO T pARtENAiRE dE l’éVéNEMENt !

FOIRE / C’est le nouveau salon proposé par Alpexpo, le petit frère de celui organisé à l’automne. Il accueillera tout de même 200 exposants répondant aux besoins d’aménagements printaniers : ameublement, terrasses, mobilier de jardin, outillage, piscines et spas, énergies et autres équipements devraient satisfaire les envies des visiteurs qui risquent de se retrouver nez à nez avec un chevalier ou un échassier. En effet le Médiéval est la thématique retenue pour cette première édition. Près de 50 comédiens et acteurs en costume seront présents pour donner vie   à cette période historique. Pendant quatre jours, histoire et spectacles se rencontreront au cœur d’un village médiéval entièrement reconstitué. Un espace important est prévu pour les enfants avec un manège médiéval unique en France, des jouets en bois, des ateliers pour les enfants de tir à l’arc, calligraphie…. > alpexpo / www.salondeprintemps.com

AVR. 17

QUAiS dU pOlAR

© Lara Balais

JEUX / Pour sa 13e édition, le festival Quais du polar met les voiles sur l'Europe de l'Est, à la rencontre des amateurs de romans policiers. Atout majeur de cet évènement littéraire : l'enquête grandeur nature. Cette année, l'enquête conduira les Sherlock Holmes en herbe du musée des Confluences à l'Hôtel de ville. Sur ce parcours original, ils seront guidés par un seul objectif : trouver les indices disséminés en ville et démasquer l'assassin de la victime au nez rouge et voleur de la précieuse molaire du mammouth du musée. Nouveauté cette année, un jeu interactif sera proposé aux plus connectés d'entre-vous. Grâce à l'application au doux nom de "le silence des boyaux", vous devrez mettre le grapin sur le tueur du dernier tripier lyonnais. Une fois l'application lancée, l'enquêteur découvrira des indices au fur et à mesure de ses périginations en ville. De quoi satisfaire les quelque 15 000 amateurs de romans noirs qui se sont rendus au festival l'an dernier. > Gratuit et sans inscription / www.quaisdupolar.com

24 sPot / Mars 17


© horizon Meylan

01 AVR. 17

tOhU-bOhU

KERMESSE / Le Clos des Capucins à Meylan envahit de jeux, avec des musiciens, des ateliers de cirque, des jeux vidéos oldschool… Voilà à quoi ressemblera Tohu-Bohu, la grande fête du jeu organisée par l’association Horizon Meylan le 1er avril. L’idée est simple : s’amuser en famille ou entre amis dans un bel espace de verdure. C’est un carton chaque année autour d’un programme ludique et festif : jeux géants, de coopération et d’adresse, kermesse, espace aventure, initiation au cirque, espace petite enfance, "escape room" familial, espace "retrogaming", stand maquillage… L’après-midi sera ponctuée de concerts (groupe les poissons voyageurs) et de spectacles tout public. Ce point d’orgue est précédé du traditionnel grand jeu (de piste et de réflexion) qui débutera le 21 mars sur le thème des 4 éléments. > Clos des Capucins à meylan / de 13 h 30 à 21 h / accès au site : navette gratuite depuis le gymnase du lycée du Grésivaudan ou fléchage piétons / 04 76 90 32 85 / www.horizons-meylan.com

02 AVR. 17

SEMi-MARAthON GRENOblE ViZillE

COURSE ? PIED / Conjuguant sport et histoire, challenge personnel et fête collective, le semi marathon Grenoble-Vizille est révolutionnaire à plusieurs égards. D’abord pour son arrivée au Domaine de Vizille, berceau de la Révolution française, mais aussi pour son itinéraire de ville à ville et son dénivelé qui pique un peu les jambes (250 mètres positifs). Enfin les organisateurs proposent de nombreuses alternatives au mode solo qui le rendent accessible à presque tout le monde : une formule duo avec changement de témoin à Brié, une formule marcheur de 15km entre Eybens et Vizille, et des courses pour les enfants (toutes gratuites) de 4 à 14 ans. De nombreuses animations musicales et culturelles émailleront le parcours et les lieux de départ et d’arrivée. > http://grenoble-vizille.fr/ www.facebook.com/Grenoblevizille 04 76 40 19 22


TEXTE : JÉRÉMY TRONC

bRiANçON

LA BELLE SpORTIVE

Ce week-end on s’invite chez les Gargouillards, surnom parfois donné aux habitants de Briançon. La ville a reçu la distinction « ville d’Art et d'Histoire » (Vauban s’est lâché dans le coin) mais aurait aussi pu obtenir celle de ville sportive si elle existait. Car Briançon est reliée à Serre-Chevalier par une télécabine, et se trouve à la convergence de 5 vallées sauvages propices à plus d’activités outdoor que vous ne pouvez en imaginer. Ainsi, quelle que soit la saison, partez bien équipés et en pleine forme.

O

n aime bien dire que Grenoble est une ville à la montagne, au perron de trois massifs réputés. Ce qui doit faire un peu rire les habitants de Briançon, la 2e ville la plus haute d’Europe, toisant Grenoble du haut de ses 1326 mètres. Pour calmer un peu plus les chauvins, cette ville d’art et d’histoire, fortifiée par Vauban au XVIIIe siècle, est aujourd'hui classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. À 12km de la frontière italienne, Briançon a en effet dû renforcer sa défense par un remarquable ensemble d'ouvrages militaires, construits du XVIIIe au XXe siècle. Un exemple unique en Europe de l'architecture militaire de montagne qui s’apprécie lors d’une visite de la ville haute (ou citadelle Vauban), dominée par le fort du château, et les différents ouvrages environnants. La vieille ville dévoile à ses visiteurs ses charmes d’antan. La collégiale Notre-Dame du XVIIIe siècle, l’église des Cordeliers, les demeures anciennes s'élevant dans les ruelles en pente, la Grande Gargouille où s’écoule un petit canal, la place d'Armes aux façades ocres, ou encore les fontaines et les cadrans solaires. Été comme hiver, Briançon est en outre très prisée des amateurs de sports outdoor. En hiver car elle est fait partie de la station de Serre-Chevalier, reliée par un téléphérique. Et le reste de l’année car elle est à la convergence de 5 vallées alpines préservées offrant tous les terrains de jeux possibles  : lacs, rivières, chemins, falaises, décollage de parapente, itinéraires VTT…

26 sPot / Mars 17

Une des plus belles places de la ville.

© Raffaele Sergi

DESTINATION

ON tROUVE dE tOUt à lA GARGOUillE

La Ville Vieille est un labyrinthe de rues médiévales pavées. Les rues étroites, ses façades ocres et vives, ses cadrans solaires peints créent une ambiance italienne qui n'est pas sans rappeler celle de Menton ou du Vieux Nice. Deux petites canalisations à ciel ouvert traversent la ville de haut en bas, la "Grande Gargouille"  et la "Petite Gargouille". Héritage du Moyen-âge ces ouvrages permettaient de lutter contre les incendies. Elles ont donné à la ville haute son surnom de "Gargouille" et à ses habitants celui de "Gargouillards". C'est le long de ces deux "artères" que se concentrent les principaux commerces, hôtels, bars et restaurants de la vieille ville  : c’est ici qu’il faut faire le plein de produits locaux et artisanaux, et déjouant les pièges à touristes.


dANS lES GRANdS bAiNS dU MONêtiER

À 12km de Briançon, les Grands Bains du Monêtier vous attendent pour une pause détente bien méritée. Sobres et élégants, les Grands Bains sont en outre financièrement très accessibles. Comptez ainsi autour de 19 euros l’accès de deux heures (forfait famille à 50€) pendant lesquelles vous pourrez profiter de l’ensemble des aménagements : parcours de massages d’eau, lits bouillonnants, grotte musicale, hammam, jacuzzi, brumisateurs, espace romano-irlandais et grand bain extérieur alimenté par une source naturelle d’eau chaude (44,7°C) avec sa rivière à courant et ses jets paraboliques. Tout ce qu'il faut, en somme, pour bien se remettre d'une journée de sport.

lE fORt dES têtES

© Agence Zoom

Relié à la ville par le remarquable pond d’Asfeld, le fort des Têtes est l'ouvrage le plus important du dispositif fortifié briançonnais. Dès 1700, Vauban avait souligné l'importance stratégique de cette position qui surplombe la ville fortifiée. Le Fort se compose de trois fronts  et d'un  bas fort, il présente toute la panoplie des défenses de l'époque : demi-lunes, feux de revers, chemin couvert, etc... Sa superficie,  une fois et demie  supérieure à celle de la vieille ville, permettait le casernement de  1250 hommes  et d'environ  70 pièces d'artillerie. Le Fort des Têtes se trouve au cœur du système défensif mais il ne fut jamais achevé. Des visites sont organisées pour découvrir tous les secrets de cet ouvrage.

ChAMbRES Et tAblE d’hôtES bACChU bER

Une grande table en bois massif bien épais, pour prendre le repas autour d’une cheminée, dans une grande pièce voûtée : ça y’est, vous l’imaginez bien là, votre chambre d’hôte  ? Ce descriptif succinct reflète l’esprit du Bacchu Ber  : convivialité et authenticité. Ici ce ne sont pas deux vains mots, et ce n’est pas pour rien que cet établissement figure parmi les meilleures adresses de Briançon. Maria et Georges seront aux petits soins pour vous. Les quatre grandes chambres sont décorées avec goût et leur équipement n’a rien à envier aux hôtels 4 étoiles. Enfin les repas sont préparés à partir de produits frais et dans la mesure du possible, locaux. What else  ?

© FlickR

© Raffaele Sergi

On n’est pas bien là ?

pRAtiQUE « CETTE VILLE D’ART ET D’hISTOIRE, FORTIFIÉE pAR VAUBAN AU xVIIIe SIèCLE, EST AUJOURD'hUI CLASSÉE AU pATRIMOINE MONDIAL DE L'UNESCO. »

> OFFICE DE TOURISME DE SERRE-CHEVALIER - BRIANÇON : 04 92 24 98 98 / www.serre-chevalier.com > WWW.VILLE-BRIANCON.FR > WWW.BRIANCON-ONLINE.COM > LES GRANDS BAINS DU MONÊTIER : monêtier-les-bains / 04 92 40 00 00 / www.lesgrandsbains.fr > CHAMBRES ET TABLE D’HÔTES BACCHU BER : 47, rue du bacchu-ber pont de cervières / briancon / 06 26 05 29 80 https://bacchu-ber.fr/fr

Mars 17 / sPot 27


CARNET D’ADRESSES

SpOt A tESté pOUR VOUS !

TEXTE : JÉRÉMY TRONC / JEAN-BApTISTE AUDUC

*****

*****

Et bon appétit messieurs dames © J.T.

lES filS à MAMAN

RESTAURANT / Retour en enfance chez Les fils à maman, nouveau restaurant de la rue Saint-Hugues, le 18e de cette chaîne si l’on compte bien. La déco y est délicieusement régressive : place aux personnages de dessins animés et de séries des années 80 et 90, aux super héros et aux célébrités de l’époque. Un énorme kaléidoscope de tous ces personnages trône dans une des salles, façon album de famille. Ajoutons que l’on peut manger sur des vieilles machines à coudre transformées en table. Voilà pour le décor. En cuisine, les plats sont faits-maison et préparés sur place, ce qui semble la base pour un restaurant digne de ce nom. La cuisine se veut « simple comme bonjour, bonne, savoureuse avec des vrais produits ». En effet, pas de chichis dans la carte dont la proposition de plats est plutôt riche. Le hamburger, accompagné de frites maison, s’est montré généreux et gourmand avec son pain bien grillé, riche en sésame, et son steack épais. La sauce aurait juste mérité d’être plus relevée, et les tomates en hiver…. bof. La mousse au chocolat était bien faite maison, pas de doute, et juste délicieuse. Hormis la déco, les fils à maman ne se démarque pas vraiment du lot, mais on y mange correctement dans une ambiance décontractée pour un prix raisonnable. Que demander de plus  ? > Les fils à maman / 2 rue saint-Hugues à Grenoble / 04 76 51 38 85 / www.lesfilsamaman.com

« DES pRODUITS ARTISANAUx ET LOCAUx qUE L’ON TROUVE RAREMENT DANS LES COMMERCES TRADITIONNELS. »

28 sPot / Mars 17

« pLACE AUx pERSONNAGES DE DESSINS ANIMÉS ET DE SÉRIES DES ANNÉES 80 ET 90, AUx SUpER hÉROS ET AUx CÉLÉBRITÉS DE L’ÉpOqUE. »

SAVEURS Et déliCES

²PICERIE FINE / Dans cette nouvelle épicerie fine sise rue Ampère à Grenoble, on ne connait quasiment aucune marque mais on a envie de toutes les goûter. C’est une volonté de Géraldine et Melki, les gérants de Saveurs et Délices : sélectionner des produits artisanaux et locaux que l’on trouve rarement dans les commerces traditionnels. Du moyen et du haut de gamme artisanal à prix serré. Les plus surprenants  : les punchs et la vodka de Savoie, la gamme de 12 pâtes à tartiner fabriquées dans la Loire, les noix grillées et aromatisées telles que citron-gingembre ou ail et curry, les huiles d’olive de  Nyons, les chips de Haute-Savoie, les crèmes à tartiner pour l’apéro aux recettes originales. Nous on opte pour la poivron jaune, vin rosé, melon sésame et aubergine  ! On peut aussi se restaurer sur place à midi  : plat du jour à 6,5 euros, mais on peut composer soi-même son plateau, avec de bons produits artisanaux. Attention, on y prend vite goût  ! > saveurs et délices / 8 rue ampère / 04 76 49 91 71


lE tONNEAU dE diOGèNE La renaissance du tonneau © JBA

BAR / Depuis septembre, les jeunes (ou moins jeunes) entrepreneurs de la bibine réinvestissent l’hypercentre grenoblois. Tout récemment, c’est le Tonneau de Diogène qui est revenu d’entre les morts. Les locaux de l’ancien café philosophico-bistrot, devenu un temps un restaurant, se retransforme en bar. Par contre, Karine Denier-Ville et ses deux collègues ne se sont pas attardés sur le côté philo. « Il y a plein d’étudiants qui passent par Notre-Dame et le centre-ville. » Une recette qui marche. De quoi faire concurrence au London Pub ou encore au O'callaghan, géant jusque là indétroné du centre. Reste la boisson : on trouve à l’intérieur du Tonneau une vingtaine de références de bières pression, comme au Copains d’abord. Il y en a pour tous les goûts. Les trois gérants ne disposent malheureusement pas de bière locale (cf. le dossier). > 6 place notre-dame / Grenoble / 11h - minuit

« ON TROUVE à L’INTÉRIEUR DU TONNEAU UNE VINGTAINE DE RÉFÉRENCES DE BIèRES pRESSION. »

Des produits artisanaux et locaux. © Jérémy Tronc


CARNET D’ADRESSE

SpOt A tESté pOUR VOUS ! *****

TEXTE : JÉRÉMY TRONC

*****

Dans leurs savons, du bio, mais aussi du sens et des valeurs. © Les affranchis

SAVONNERiE lES AffRANChiS

COSM²TIQUE / Les Affranchis ? Drôle de nom pour une savonnerie. « En montant la savonnerie, on voulait s’affranchir de notre vie d’avant et de notre mode de consommation. C’est une reconversion » annoncent Fred et Franck, les créateurs. L’un bossait dans la finance, l’autre dans la logistique, mais il manquait quelque-chose à leur métier  : du sens et de la valeur. «  Le déclic s’est produit en nous intéressant au contenu d’un savon industriel. C’est tout, sauf du savon. La liste des ingrédients est effrayante ». En octobre 2016, Les Affranchis s’installe à la Pousada dans le quartier Mistral. Les premiers savons sont vendus en février 2017, «  le temps de mettre au point les recettes et d’obtenir tous les agréments sanitaires et cosmétiques  ». L’important pour les deux collaborateurs : la qualité, la transparence. « On veut juste faire les choses bien ». Leurs savons sont produits avec les meilleurs ingrédients bio et si possible locaux. Ils sont en cours de certification bio auprès de l’organisme Nature et Progrès, le plus intransigeant sur la qualité. Quatre produits sont en vente, déclinés en savons liquides ou solides : le 100% olive, l’Alep et l’Alep supérieur, et le Grenoblois Miel et Noix. Pour connaître les ingrédients ? C’est simple : « ne nous croyez pas sur parole, lisez les étiquettes  ». Mieux qu’un slogan, une philosophie ! > www.les-affranchis.bio / www.facebook.com/savonneriedegrenoble

« LES SAVONS SONT pRODUITS AVEC LES MEILLEURS INGRÉDIENTS BIO ET SI pOSSIBLE LOCAUx »

pROChAiN NUMéRO.

© Fort de Comboire

T’ES fOrT ? Si tu l’es, le prochain dossier sur les forts militaires devrait te combler. Et oui, la guerre ça laisse des traces...

AVRil 2017 N°149 - Sortie le 5 avril

SPOT. Editions “LE PETIT SPORTIF”, 12, rue Ampère - 38000 Grenoble. S.A.R.L. de presse au capital de 12195,65 euros. RCS Grenoble : 420 090 573. Tél. : 04 76 84 44 60. Fax : 04 76 21 25 11. Mail : contact@spot-web.fr Directeur de la publication : Sébastien Rousset (srousset@spot-web.fr - 04 76 84 44 61) Responsable de rédaction : Jérémy Tronc (jtronc@spot-web.fr - 04 76 84 79 38) Chef de publicité : Julien Rey (jrey@spot-web.fr - 04 76 84 44 62) Ont collaboré au numéro : Jean-Baptiste Auduc / Jérémy Chauche. Assistante de direction : Magali Gensburger (contact@spot-web.fr) Design :www.michelbarthelemy.com Maquettiste : Géraldine Crosio Infographiste : Charles Grémillon Responsable diffusion : Jean-Maxime Morel Tirage : 30 000 exemplaires en libre service, diffusés par DiffusionActive Impression Rotimpres (Espagne) La rédaction n’est ni responsable des textes publiés qui engagent la seule responsabilité de leur auteur, ni des erreurs ou omissions. Toute reproduction de SPOT est strictement interdite. www.spot-web.fr

30 sPot / Mars 17


de

SALON

3 0 M A R S - 2 AV R I L

ALPEXPO

GRENOBLE

HABITAT BOIS JARDIN GASTRONOMIE

Vols de rapaces, forge, tir à l’arc, chevaliers, échassiers … paez pour un incroyable voyage au cœur d’un village médiéval reconstitué. La richesse des spectacles et ateliers séduiront petits et grands.

1 ENTRÉE GRATUITE AVEC CE BON

VIL

L AG E

M

L A V ÉDIÉ

*CPTMAR020* A présenter directement au contrôle Photocopie refusée Organisé par :

Profile for Magazine SPOT

QUE FAIRE LE WEEK-END? Mensuel des loisirs urbains, événements et du tourisme régional.  

MAGAZINE SPOT Mars 2017- Édition Grenoble / Les microbrasseries locales

QUE FAIRE LE WEEK-END? Mensuel des loisirs urbains, événements et du tourisme régional.  

MAGAZINE SPOT Mars 2017- Édition Grenoble / Les microbrasseries locales

Profile for lpsgre
Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded