Page 1

QUE FAIRE LE WEEK-END ?

noV. 16

n°145

magaZine

fort De comboire

VISITE URBAINE

ÇA sent lA poudre

ciné montagne

ÉVÉNEMENT DU MOIS

Alpinisme is not deAd !

Do it yourself !

GRAND FORMAT

o.K, mAis comment on fAit ?

Des inVitations GAGNEZ

sPectacles sur glace 4 RDV EN PAGE

MENSUEL GRATUIT WWW.SPOT-WEB.FR

ÉDITION GRENOBLE


ÉDITO/SOMMAIRE TEXTE : JÉRÉMY TRONC

P.4

noV. 16

P.6

n°145

En couverture : escalade sur les Grampians en tasmanie. film : Lifelist de Jon Glassberg, projeté aux rencontres ciné-montagne. © Petzl communication

P.8

P.18

P.22

IS brIcO-PUNk DEAD ? Si la débrouille, le bricolage, la création artisanale, les arts créatifs existaient bien avant le mouvement Punk, le Do It Yourself comme alternative politique a commencé dans les années 1970 avec la culture Punk et sa vision anticonsumériste. En opposition à la marchandisation dominante, il s’agissait de retrouver un savoir-faire abandonné et à trouver des solutions gratuites ou économes pour faire le maximum soi-même. À peine spoliée, cette société consumériste, forte de sa capacité de récupération et de détournement, et s’appuyant sur des bataillons de consommateurs dociles, estampille DIY n’importe quelle activité créative ou de bricolage afin de vendre avec une marge confortable des produits en tout genre. Heureusement, il demeure des poches de résistance, comme nous le montre notre reportage dans le microcosme grenoblois du DIY, plus ou moins proche de l’esprit originel.

P.16

P.26

P.4 I EN brEf Luge 4 saison à Autrans. Biercors déménage. Nouveau son et lumière à Choranche... P.6 I VISITE UrbAINE Le fort de Comboire P.8 I GrAND fOrMAT Do it Yourself : la bidouille pour tous. P.16 I ÉVÉNEMENT DU MOIS Rencontres Ciné-montagne

P.28

P.30

P.18 I ÉVÉNEMENTS Foire de Grenoble. Festival BD. Exposition Pics et bulles. Festival international du film de montagne. Salons Artisa et Naturissima... P.26 I DESTINATION Lyon Confluence P.28 I cArNET D’ADrESSES Letreizh, comptoir breton. Laser park. Idéogram’papier. P.30 I cArNET D’ADrESSES ÉThIqUE L’atelier Framboisine.

Novembre 16 / SPOT 3


EN BREF

Quoi De neuf sur grenoble-tourisme.com ?

TEXTE : JÉRÉMY TRONC

+27%

les 4 saisons De la luge

LOISIRS / À Autrans, neige ou pas neige, les premières descentes de luge devraient être envisageables dès décembre. Pourquoi même sans neige ? Car la commune s'est équipée d'une luge 4 saisons, de celles qui glissent sur des rails au fil du relief. C'est la première en Isère. Le site du Claret a été choisi pour cet équipement, à proximité des tremplins de saut à ski. En quelques chiffres, cette luge 4 saisons c'est 1,3 kilomètres de circuit, 134 mètres de dénivelée, 6 minutes de trajets, une pente moyenne de 12,5% (25% maximum), et une vitesse pouvant atteindre 40km/h par endroit, selon l'intrépidité du lugeur. Pour les familles, un frein automatique permettra de limiter la vitesse, sinon les plus casse-cou auront la possibilité d'accélérer l'allure pour plus de sensations. > http://autrans-meaudre.com

gagneZ

biercors, ça Déménage

²CONOMIE / Avec une croissance de 20 à 40% par an depuis 7 ans et une gamme de 28 produits 100% bio, la TPE Biercors se sent un peu à l'étroit dans ses locaux d'Autrans. C'est pourquoi elle envisage de déménager au printemps 2017 à Villard-de-Lans, sur un site de production et de stockage plus spacieux, doublé d'un point de consommation et de vente à emporter. Pour accompagner ce développement, la TPE a lancé une campagne de prêt en crownfounding sur Bluebees. « Nous souhaitons créer un lien privilégié avec les clients qui croient en nous. Nous voulons par ce biais rentrer dans l'économie collaborative et solidaire" explique Martin Torès le gérant. Il s'agit d'un prêt à 2% sur 4 ans avec remboursement trimestriel. En outre, tout prêteur de 1000€ aura des avantages : une réduction de 20% sur tous les produits à emporter pendant toute la durée du prêt, et la première consommation offerte tous les vendredis et samedis dans la boutique. > bluebees.fr/fr/project/215-brasserie-du-vercors

conditions de participation sur www.spot-web.fr/grenoble Onglet concours

4 SPOT / Novembre 16

© Biercors

- DES INVITATIONS POUR DES SPECTACLES FAMILIAUX SUR GLACE (Samedi 3, dimanche 4 et samedi 10 décembre à la patinoire Pôle Sud).

choranche : nouVeau son et lumière

TOURISME / La grottea de Choranche annonce l'aménagement d'un nouveau son et lumière dans la salle de la cathédrale. Il ne sera visible qu'à partir du 17 décembre, après la traditionnelle fermeture annuelle de la grotte, du 28 novembre au 16 décembre. En outre, la salle de la cathédrale sera interdite au public à partir du 2 novembre. La visite, amputée de 20%, donnera lieu a une réduction de 15% sur les tickets d'entrée. > www.visites-nature-vercors.com

© 3D Pix Solutions

TOURISME / Plus d'images, avec une qualité accrue, un accès au contenu plus intuitif et plus rapide, une interface simple, un graphisme séduisant et épuré : le nouveau site de l'Office de Tourisme Grenoble-Alpes Métropole colle bien à la tendance du moment. En ligne depuis le 4 octobre, cette nouvelle version du portail touristique du territoire a été réalisée en collaboration avec l'agence Kapt. Elle intègre désormais l'ensemble de l'offre touristique des territoires métropolitains, découpés en 4 secteurs touristiques (Vercors, Belledonne, Chartreuse et Grenoble). > www.grenoble-tourisme.com/fr

TRANSPORT / C'est l'augmentation du nombre de journées de location de Métrovélo pendant le mois de septembre, comparé à l'année 2015. Soit un total de 350 000 journées de location en 30 jours. Depuis la création de l'agence Métrovélo il y a 12 ans, tous les records d'affluence ont ainsi été battus. > www.metrovelo.fr

la Voie la Plus Directe Pour un guiDe

OUTDOOR / Créé par Sylvain Hortoland, un ancien ingénieur, le site direct-mountain est issu d'un constat : trouver un professionnel de la montagne pour une activité outdoor peut se révéler long et fastidieux. La faute a une offre éclatée, disparate et parfois peu visible et donc difficilement accessible. L'objectif de direct-mountain est de faciliter la mise en relation directe entre l'offre des pros et les clients en rassemblant l'ensemble des prestations sur le marché, en tout cas celles des guides et accompagnateurs qui se sont inscrit sur la plateforme. > www.directmountain.com


VISITE uRBAINE TEXTE : JÉRÉMY TRONC

fort De comboire

LA POuDRE N’Y A JAMAIS PARLÉ !

En 1870, la France se prend une bonne branlée par les Allemands lors du conflit franco-prussien. En cause : une armée ennemie mieux préparée et un système défensif, à l'est, désuet, quasiment inchangé depuis Vauban. Après le désastre, le gouvernement doit revoir son système défensif. Le fort de Comboire a été construit dans ce contexte-là…

A

u lendemain de cette débandade, la France se réveille avec une gueule de bois monumentale, d’autres avec des jambes de bois. Une défaite nette et rapide portée par un ennemi mieux préparé. Les places fortes historiques n’ont pas rempli leur fonction et sont tombées comme des dominos les unes après les autres, malgré quelques améliorations apportées dans les années 1830-1840. L’évolution de l’artillerie vers 1858 est un des éléments majeurs de la défaillance des fortifications : canon plus précis, portée plus longue, obus à charge explosive provoquent de gros dégâts dans les forts conçus pour protéger les hommes et le matériel contre… des tirs de boulets  ! La défaite française a pour conséquence la chute du Second Empire et de l’empereur Napoléon III, et la perte de l’Alsace-Lorraine.

il faut reVoir sa coPie

Toutes les places fortes à l’est étant perdues, le gouvernement décide de revoir en intégralité son système défensif. Un programme de réorganisation et de

6 SPOT / Novembre 16

construction est lancée de la frontière belge à la méditerranée, rien que ça. L’Italie s'engageant en 1870 dans la triple alliance avec l’Autriche et l’Allemagne, il faut donc aussi renforcer la frontière alpine par des forts d’arrêt au débouché des vallées traditionnelles d’invasion. Grenoble n’est pas sur la frontière, mais c’est la base principale de l’armée des Alpes et elle doit être à l’abri de toute attaque. Les travaux de fortification de la ville se dérouleront de 1875 à 1885.

6 forts Pour DéfenDre grenoble

Un ensemble de 6 forts, aux rôles différents, est ainsi construit autour de Grenoble (Saint-Eynard, Bourcet, Murier, Quatre Seigneurs, Montavie et donc Comboire). La construction de ce dernier débute en 1882 et s’achève 2 ans plus tard. Son rôle : interdire le débouché des vallées du Drac et de la Gresse et assurer la protection du fort de Montavie (au-dessus de Bresson).

un armement Puissant

Bâti selon les préconisations du général et ingénieur militaire Raymond Adolphe Séré

de Rivières – surnommé le Vauban du XIXe siècle  -, le fort est adapté au relief et semi enterré afin d’offrir peu de surface visible à l’ennemi (il est quasiment invisible de la vallée). Il doit aussi être puissamment armé de canons positionnés en plein air sur la couverture de l'ouvrage. Celui de Comboire sera doté d’une artillerie à longue portée (11 km) composée de 4 canons longs de 155 mm et de six canons longs de 120 mm. Pour sa défense rapprochée, il reçoit deux mortiers de 220 mm et deux de 150 mm. En outre, les profonds fossés qui l’entourent sont défendus par 4 caponnières – ouvrages en saillie qui permettent de tirer en enfilade dans les fossés – équipée de canon-revolver.

costauD le fort !

Le fort était prévu pour accueillir un effectif de 308 hommes. L’enceinte de 570 mètres est percée de nombreuses meurtrières en plus des 4 caponnières. Elle entoure 4350m2 de locaux, eux-mêmes couverts d’une importante couche de terre les protégeant des obus. C’est sur cette couverture qu’est disposée l’artillerie du


fort. La grande façade est ouverte à l’ouest, face au Vercors, orientation qui tourne le dos aux tirs ennemis. Malin. Elle abritait trois bâtiments. Celui au centre regroupait les logements de la troupe et des sous-officiers, les cuisines, la boulangerie, deux magasins de vivre et 3 magasins de matériel. Dans la partie gauche, on trouvait au premier étage le bureau du télégraphe, la chambre des officiers et l’infirmerie, et au rez-de-chaussée, le corps de garde, les bureaux des commandants de l'artillerie et du génie, mess et cuisine des officiers, le bureau du médecin, la salle de visite et d'opération et la pharmacie. Enfin toute la partie de droite comprenait le magasin à poudre (50 tonnes), les magasins aux munitions, de l'artillerie et du génie. Le fort restera en l’état jusqu’à la guerre de 1914 où sa garnison et son armement iront renforcer le front du nord-est, ne laissant sur le site qu’une garnison de gardiennage réduite à quelques unités. Puis, après la guerre, il ne servit plus que de dépôts de matériels ou de munitions.

PratiQue

© Les amis du fort de Comboire

© xxx

le côté ouest du fort tournait le dos aux tirs ennemis.

Des visites du fort sont organisées par l’association Les amis du fort de Comboire. Prochaine visite : dimanche 6 novembre 07 50 87 18 21 amis.fortcomboire@gmail.com www.fortdecomboire.fr Source : Les amis du Fort de Comboire / Claude Varanfrain.


GRAND FORMAT TEXTE : JEAN-BAPTISTE AuDuC

séance bricolage dans le fab lab de la casemate. © Ilan Ginzburg pour CCSTI Grenoble

8 SPOT / Novembre 16


la biDouille Pour tous

AVEC uN PEu DE JuS DE CERVEAu, TOuT EST POSSIBLE Le DIY (Do It Yourself) est la pensée qui anime nombres d’associations à Grenoble et touche une partie grandissante de la population. Réparer son vélo, un ordinateur ou même créer de nouveaux objets est d’une facilité déconcertante. Novembre 16 / SPOT 9


GRAND FORMAT / LA BIDOuILLE POuR TOuS

« L’uN DES MEMBRES EST EN TRAIN DE RÉALISER uN DOuBLE DE SA CLÉ DE VOITuRE. IL A BRICOLÉ uNE FONDERIE EN ALuMINIuM, AVEC uNE BONBONNE DE GAz RENVERSÉE»

D

ans la pensée Do It Yourself, il y a deux écoles. La East Coast, et la West Coast, comme pour le hip hop américain. À Grenoble, cette opposition s’illustre en deux lieux. D’un côté, le Fab Lab, à la Casemate. De l’autre le hackerspace LOG (pour Laboratoire Ouvert Grenoblois). Les deux lieux sont destinés aux makers (surnom des bricoleurs). Mais tout se joue sur les moyens de se financer. D’un côté, le Fab Lab fonctionne grâce à des subventions. Le LOG ne se finance que par les adhésions à son association. Leur devise pourrait être « Bricoler pour s’amuser ». Cela se vérifie dès qu’on arrive sur leur parking, rue Nicolas Chorier. Des bidouilleurs sont à l’œuvre, à la nuit tom-

10 SPOT / Novembre 16

bante. Guy, l’un des membres, est en train de réaliser un double de sa clé de voiture. Il a bricolé une fonderie en aluminium, avec une bonbonne de gaz renversée. Une fois fondu, l’alu est coulé dans un moule pour tenter de reproduire le précieux sésame. « Cela fait deux mois que je travaille sur cette clé. J’aurais peut être dû simplement en faire faire un double », sourit le bidouilleur, concentré sur sa tâche. Les membres du LOG font tout et n’importe quoi. Ils ont fabriqué une tireuse à bière home-made, un sténopé (une sorte d’appareil photo) ou encore une borne de jeu d’arcade. De plus, dans l’atelier, ils disposent de quoi faire des ailes de parapentes, une machine à tricoter et toute une batterie

d’appareils électroniques. Le LOG a aussi sa mascotte : une peluche géante à l’effigie de Tux, le manchot emblème de Linux (un système d’exploitation open source). Bruno, notre guide au LOG, commente : « il y a des plans de Tux sur internet. Mais c’est une version de 20 cm. J’ai exigé que la nôtre soit plus grande que moi. Sinon, ce n’est pas rigolo.  » Le manchot mesure donc 2m20. L’animal les suit partout. À l’image de cette peluche géante, les membres du LOG sont très ouverts. Tous sont également très disponibles, il est donc très facile d’apprendre. D’autant que les machines sont accessibles à tous les adhérents, gratuitement.


© La Casemate

© Charles Grémillon

les imprimantes 3d du laboratoire ouvert Grenoblois (loG).


GRAND FORMAT / LA BIDOuILLE POuR TOuS

En-haut : chef, chef, on a perdu le signal ! Au milieu : la bidouille, c’est aussi savoir réparer soi-même son vélo. À Grenoble, des ateliers vous forment pour cela.

le fab lab cherche un business moDel

D’apparence, le Fab Lab de la Casemate défend les mêmes intérêts que le LOG. L’open source est au cœur du projet (les objets sont documentés sur différents sites internet). Issu du MIT (le Massachusetts Institute of Technology de Boston), le mouvement des Fab Lab a envahi petit à petit la France. « Le plus important ici, c’est que les personnes qui entrent ont la possibilité de développer un objet en ayant accès à des machines uniques  », défini Diego Scharager, Fab Lab manager. La seule différence avec le LOG, c’est le budget des bidouilleurs. Le Fab Lab nécessite un abonnement, plus ou moins cher. L’abonnement standard est à 250 euros par an (175 pour les étudiants),

12 SPOT / Novembre 16

© Charles Grémillon

Les membres du LOG sont aussi parties prenantes de nombreux événements. Ils étaient par exemple présents à l’Open Bidouille Camp, grand messe du DIY grenoblois. Le 22 octobre, ils ont aussi participé à « Fontaine la Libérée  », à la Source. «  On a appris aux gens à faire des TV-be-gone. C’est une télécommande universelle, qui fonctionne sur 95% des écrans  », décrypte Bruno. Celle-ci dispose d’un seul bouton : celui qui permet d’éteindre la télé. Le LOG a pu tester son efficience place Claveyson, dans le centre-ville, lors de la demi-finale France Allemagne. Les trublions ont pu s’amuser à éteindre, aux moments fatidiques, la seule télé de la place. «  Mais il ne faut pas donner de noms  », se rattrape l’un des membres, par peur des représailles. En tout cas, les cerveaux du LOG n’arrêtent pas de tourner, juste pour le plaisir. «  Nous ne recherchons pas à pérenniser ce qui se passe ici  », sourit Baptiste, le président du LOG. Mais leurs expériences ne sont pas vaines pour autant. Les hackers documentent tous les objets qu’ils créent avec des plans. Un moyen de se réapproprier le processus de pensée. «  L’idée est de faire à plusieurs, en commun et de faire circuler les savoirs », insiste Marie-Christine Bureau, sociologue qui s’est intéressée à la question des hackerspace.

© Charles Grémillon

sensibiliser au Diy Dans la Ville

© Charles Grémillon

En-bas : mise au point de prototypes. À droite : un four solaire imaginé par l’association entropie.


© Entropie

entroPie, Pour un Design libre

« L’idée, lorsque nous avons lancé l’association, est de proposer une conception des objets pour contrecarrer l’obsolescence programmée », explique Christophe André, l’un des fondateurs de l’association. Il a expérimenté, en tant qu’ingénieur, le pire du capitalisme : « On nous a demandé de fabriquer une fraise pour dentiste qui serait à usage unique », se rappelle-t-il. Une demande qui lui parait stupide. Finalement, son diplôme en poche, il se dirige vers l’école d’art de Grenoble. Au bout de 3 ans naît Entropie, dont il pose les fondations avec Gabrielle Boulanger : faire du design accessible à tous. Ainsi, Entropie s’inscrit totalement dans la philosophie d’André Gorz (père de la décroissance) qui parle, dès 1980, de production autonome d’objets, en dehors du marché capitaliste. Le penseur ambitionnait même de briser le cycle consumériste de cette manière. C’est ce que fait Entropie, au jour le jour. Depuis sa création, l’association a rassemblé ses créations dans des catalogues. Elle propose maintenant 35 notifications de construction qui ressemblent presque à des manuels de jeux de Legos. Chaque étape est expliquée, les cotes de chaque pièce sont précisées. Le catalogue propose un four solaire, une marmite norvégienne qui permet d'économiser de l’énergie lors de la cuisson, ou encore une chaise de designer en bois. Mais Christophe ne s’est pas arrêté là : « désormais, nous formons des gens pour leur apprendre à fabriquer.  » C’est ainsi que des apiculteurs ont pu les consulter, et s’initier à la construction de ruches. Désormais, cette ruche est passée dans le domaine public. Leur prochain challenge sera de construire des meubles avec des SDF retrouvant un appartement, en lien avec le relais Ozanam. Ainsi, les nouveaux habitants pourront s’approprier les lieux, avec leurs propres meubles. «  Leurs appartements sont assez exigus, donc nous allons construire des meubles adaptés.  » Un nouveau défi pour Entropie, dans sa reconquête de l’indépendance.

Novembre 16 / SPOT 13


14 SPOT / Novembre 16

faire Du Vélo, et faire son Vélo Le vélo et Grenoble sont deux mots qui vont bien ensemble. L’association qui a réussi à développer l’indépendance des Grenoblois face à la petite reine, c’est bien Un p’tit vélo dans la tête. Voilà une dizaine d’années que l’association maille la ville et l’anime. Leur credo : faire la vélorution, ou comment détrôné la voiture pour que le vélo s’impose. Du coup, le p’tit vélo donne les outils et la technique, afin que chacun puisse réparer sa bicyclette. Ses deux ateliers (rue de Londres et sur le campus) ne suffisent pas, et les membres du p’tit vélo aimeraient bien pousser les murs pour accueillir tous les cyclistes en détresse. Mais l’association mère a essaimé. Ainsi, les Déraillés ou Pignon sur roue sont dans la droite ligne du p’tit vélo. Ils organisent chaque semaine un atelier, dans un endroit différent de l'agglomération. Une semaine à Villeneuve, l'autre à Echirolles. Plus besoin de se déplacer, maintenant, on peut réparer son vélo à domicile.

PratiQue > FAB LAB CASEMATE : https://fablab.lacasemate.fr > LE LOG : www.logre.eu > ASSOCIATION ENTROPIE : www.asso-entropie.fr > UN P’TIT VÉLO DANS LA TÊTE : www.ptitvelo.net > LES DÉRAILLÉS : https://lesderaillees.wordpress.com > PIGNON SUR ROUE : https://clavette-grenoble.heureux-cyclage.org

© Charles Grémillon

mais peut monter à 500 euros pour les entrepreneurs. Puis il reste à dispenser à chaque nouvel inscrit une petite formation pour chaque machine. Mais attention, il faut réserver l’appareil, et ensuite payer pour l’utiliser. Il faut dire aussi que ces machines coûtent un bras. On compte 5 à 6 imprimantes 3D, entre 300 et 1 000 euros. La découpeuse laser dernier cri monte à 60 000 euros. « Nous avons des subventions avec la Casemate qui nous permet de nous offrir de telles machines », décrypte Diego Scharager. Ainsi, le Fab Lab est dans une recherche de business model. Cette question pécuniaire reste importante au sein du Lab. Surtout, insiste la sociologue Marie-Christine Bureau  : «  beaucoup de Fab Lab ont des liens avec des entreprises. La charte du MIT [qui régit le fonctionnement de tous ces lieux dans le monde] n’interdit pas de faire du commerce. » Justement, à Grenoble, certains utilisateurs sont auto-entrepreneurs. Ils viennent prototyper ici leur produit à moindre frais. «  Hier, l’un des utilisateurs, JeanGrégoire a finalisé la love-box, un objet connecté qui permet d’envoyer des messages à son amoureux(se)  », témoigne Diego. L’objet sera peut-être commercialisé dans les mois à venir. Mais le Fab Lab manager modère tout de même : «  en 5 ans, on a dû avoir 5 ou 6 projets réussis commercialement. » N’empêche, le principal point de scission entre les hacker du LOG et les bidouilleurs du Fab Lab se trouve ici. «  Le Fab Lab est dans une philosophie anarchocapitaliste. Ils ne veulent pas remettre en cause le capitalisme par leurs actions », analyse Marie-Christine Bureau. D’autres, comme l’association Entropie (voir encadré) ou le LOG, veulent hacker le système dominant, et le détourner. Cela n’empêche, ni les uns, ni les autres, de défendre un idéal : faire découvrir un monde où créer des objets ou de la connaissance n’est pas réservé à quelques uns, mais à tout le monde.


Octobre 16 / SPOT 15


ÉVÉNEMENT Du MOIS

rencontres ciné-montagne

TEXTE : JÉRÉMY TRONC

15 noV. 16

> 19

noV. 16

ALPINISME IS NOT DEAD !

Ciné-montagne a 18 ans, et malgré son succès acquis d’une année sur l’autre, pas question de céder à la routine. Le boss Didier Minelli et son équipe veulent apporter de la nouveauté, à l’image d’une discipline qui se réinvente : l’alpinisme. On le croyait en désuétude, il revient en force cette année sous des formes innovantes et spectaculaires.

r

appel : après 16 ans de gratuité, les rencontres Ciné-montagne – ex Rencontres du cinéma de montagne – ont déménagé l’année dernière du Summum au Palais des Sports et se sont gratifiée au passage d’une entrée payante  : 5€. «  Le bilan de ce changement est très positif. On a gagné en confort d’accès, en confort de projection, en gestion des entrées  » annonce Didier Minelli, directeur de la Maison de la Montagne et organisateur des Rencontres qui ont tout de même enregistré assez logiquement une légère baisse de fréquentation (il y a aussi eu les attentats). Bref le principe est reconduit et la programmation suit invariablement le même positionnement : du sportif avec une dimension humaine. C’est ce que les spectateurs attendent. « L’ethno ce n’est pas notre créneau, mais on n’est pas dans le film Red Bull non plus  » rigole Didier Minelli. La sélection de films mêle avant-premières et productions de première fraîcheur collant aux pratiques contemporaines et aux derniers exploits montagnards. Parmi les disciplines représentées, il y en a une qu’on croyait oubliée au plus profond d’une grotte  : l’alpinisme. «  On le met à l’honneur cette année, au travers de formes qui s’inventent au gré des pratiquants et des évolutions du matériel. Les solos ne sont plus tendances. Maintenant les films qui sortent montrent des petits groupes de grimpeurs, des amis, qui se retrouvent autour d’un projet d’ascension. Ça reste du très haut niveau, l’ambiance en plus.  » S’invitent parfois au passage le base-jump,

16 SPOT / Novembre 16

le parapente, la highline, la wingsuit… Le tout servi par des formes originales voire innovantes de réalisation et de mise en scène dopées par l’évolution du matériel de tournage. Les projections sont toujours suivies d’une intervention, sur la scène, du réalisateur et des protagonistes du film. C’est aussi dans le

« L’EThNO CE N’EST PAS NOTRE CRÉNEAu, MAIS ON N’EST PAS DANS LE FILM RED BuLL NON PLuS » cahier des charges des Rencontres. Pour dynamiser ce moment d’échange avec le public, les organisateurs ont réfléchi à de nouveaux dispositifs. Ainsi les spectateurs pourront poser leur question par SMS. Une personne se chargera de sélectionner les plus pertinentes, ou impertinentes  ! Une sélection d’images défilera sur grand écran pendant la durée de l’intervention. «  L’idée c’est de créer plus d’interactivité avec le public. S’il y aura toujours un journaliste pour poser des questions, ce ne sera plus le seul à le faire. Les interviews dureront plus longtemps  » se réjouit Didier Minelli, qui donne ainsi encore plus de sens à ces Rencontres.

Ci-dessus : le dry tooling, une activité en pleine expansion. film : dry generation de pierre chauffour.

salon Du liVre alPin LITT²RATURE / C’est la nouvelle attraction érudite des Rencontres du cinéma de montagne. Le coin des littéraires, des vieux livres, des raretés éditoriales. Le salon du livre alpin, organisé par la Librairie des Alpes, a intégré la manifestation l’année dernière, quittant l’ancien musée de peinture de Grenoble. Il apporte une complémentarité intelligente au festival. Livres imprimés d’un côté, images animées de l’autre, les deux sur le thème de la montagne : internationale pour les Rencontres du cinéma, et régionale pour le salon du livre qui s’intéresse cette année à l’Oisans. Il y aura comme chaque année des conférences (très belle programmation cette année), des expositions, des jeux organisés et animés par des associations, des historiens, des érudits… > Palais des Sports, du 18 au 20 nov. www.librairie-des-alpes-grenoble.com


Pierre Chauffour

rencontres montagnes et sciences Une descente dans un cratère pour rejoindre le plus grand lac de lave de la planète, une première mondiale sur les flancs du Piton des Neiges mêlant engagement extrême et découvertes fascinantes… Il en faut parfois de l’abnégation et du courage de la part des scientifiques pour mener à bien leurs recherches dans un cadre montagnard pas toujours hospitalier. Les films diffusés dans le cadre des 3e Rencontres montagnes et sciences rendent compte de ces aventures scientifiques et humaines sur la voie du progrès et de la connaissance, convoquant toutes les disciplines scientifiques : hydrologie, Histoire, biologie, géographie, géologie, ethnologie… En prime, le témoignage sur scène des scientifiques et des réalisateurs. Depuis 3 ans, une vraie complémentarité avec les Rencontres et un incontournable pour les esprits curieux et intrépides. Séances gratuites et ouvertes à tous. Vendredi 18 et samedi 19 novembre dès 14h au Palais des Sports. > www.montagnes-sciences.fr

ciné-montagne, c’est aussi... > LES BEFORE Une programmation de projection, de conférences, d’ateliers, de café voyage et même de théâtre. Du jeudi 3 novembre au jeudi 10 novembre

> LA BOURSE AU SKI DE RANDONN²E Samedi 19 novembre au Palais des sports. www.grenoble-montagne.com

Novembre 16 / SPOT 17


ÉVÉNEMENTS

une bonne idée de livres à vous : la lecture d’histoires dans des voitures anciennes.

© JP Angeï

TEXTE : JÉRÉMY TRONC

03 noV. 16

> 06

noV. 16

liVres à Vous

LITTERATURE / Un spectacle dégustation, des ateliers artistiques, des histoires racontées dans la promiscuité d'une vieille voiture, des bus qui vous emmènent rencontrer des personnalités dans le Pays voironnais… Livres à Vous, manifestation littéraire créée en 2009 par la ville de Voiron, multiplie les chemins de traverse et les approches originales pour faire goûter au grand public le genre littéraire. Le festival conjugue et explore ainsi tous les domaines artistiques (photographie, musique, danse, cinéma, arts plastiques, spectacle vivant…) au service des auteurs invités et de leurs livres. La formule est la même depuis sa création : chaque année, deux invités d'honneur, l'un de littérature « jeunesse » et l'autre de littérature « adulte », s'entourent d'auteurs et d'artistes proches de leur univers littéraire. Original et efficace. > Voiron et pays voironnais / www.livresavous.fr

04 noV. 16

> 14

noV. 16

foire De grenoble

COMMERCE / Vous avez toujours rêvé d'être acteur ? Alors un petit tour à la foire de Grenoble s'impose. Car c'est le thème du cinéma qui a été retenu pour animer les allées de ce rendez-vous rassemblant 500 exposants dans plus de 20 secteurs d'activité. L'atelier qui devrait cartonner : le tournage d'un mini film avec des comédiens professionnels. Un fond vert permettra d'incruster des décors derrière les scénettes, et après quelques minutes, vous repartirez avec le lien de votre vidéo prête à poster sur les réseaux sociaux ! Miss France fera un détour remarquée parmi les stands, du haut de ses 1,72 m. Comme l'année dernière, les organisateurs vous offrent un tour gratuit de grande roue. Et pour les petites têtes blondes, des structures gonflables, des manèges, des sculpteurs de ballons, etc. Rien n'a été négligé. > Alpexpo / www.foiredegrenoble.com

18 SPOT / Novembre 16

05 noV. 16

& 06

noV. 16

salon Du Vin à cheVal

GENRE / Un salon du vin dédié à la traction animale ? O.K, voilà quelque-chose de pointu et de surprenant. C'est le seul en France organisé sur cette thématique, et plutôt cohérent actuellement avec la croissance des vins naturels et bio. À Pont-en-Royans, une trentaine de vignerons ayant choisi la traction animale pour entretenir leurs sols dans une démarche résolument respectueuse de l'environnement vous présenteront leurs vins. L'occasion de découvrir des vins hors du commun. Des producteurs locaux seront également présents pour mettre en valeur les produits du Royans Vercors. Au cours du week-end seront proposés aux visiteurs des dégustations, un service de transport hippomobile gratuit, des démonstrations du travail à cheval dans les vignes du Domaine Mayoussier, des expositions, des conférences... > Pont-en-Royans / Tarif d’entrée : 5€ / www.vercors-vinacheval.jimdo.com


10 noV. 16

& 11

noV. 16

foire De la saint-martin

COMMERCE / Des grains place Grenette, le commerce du gros bétail rue Bouverie. Légumes, volailles, beurre et œufs sur les étals de la rue Blancherie… Vers 1800, les représentants de la ville de Voiron avaient décidé de consacrer une rue ou une place à la vente d'un produit ou d'une famille de produits, d'où ces noms évocateurs. Cette très ancienne foire, créée vers 1360 pour ouvrir la ville aux échanges économiques, a pris au fil du temps une énorme ampleur. Aujourd'hui, ce sont en moyenne 200 000 visiteurs qui arpentent les milliers de mètres linéaires d'étals des quelque 450 exposants de produits en tout genre. Si le bétail disparait de la Saint-Martin vers l'an 2000, de jeunes agriculteurs le remettre au goût du jour en 2006. Vaches, cochons, moutons et cie se retrouvent ainsi place Saint-Bruno. La foire de la Saint-Martin, entre tradition et modernité. > Voiron / www.voiron.fr

12 noV. 16

& 13

noV. 16

festiVal bD grenoble

FESTIVAL / En 2016, il a repris avec succès la série Colto Maltese, mais il s'était déjà fait remarqué en 2000 en illustrant d'une belle élégance graphique la BD Un peu de fumée bleue sur un scénario signé Lapière : Rubèn Pellejero sera l'invité d'honneur du festival de bande dessinée de Grenoble. Toujours organisé par l'association Dauphylactère, il rassemblera une vingtaine d'auteurs réputés. Une des forces majeures du festival de BD Grenoble est la présence de bouquinistes. Les amateurs de séries et les collectionneurs pourront ainsi remplir les rayons de leur bibliothèque. En plus des traditionnelles séances de dédicaces, une exposition consacrée à Pellejero sera présentée au public (maison des étudiants, place Pasteur), et une bourse aux BD permettra de compléter à moindres frais sa collection. > Résidence Le Home / 2 Avenue Général Champon à Grenoble / www.editionsmosquito.com/festival-bd-grenoble

Novembre 16 / SPOT 19


ÉVÉNEMENTS TEXTE : JÉRÉMY TRONC

16 noV. 16

> 20

noV. 16

beaujolais Days

17 noV. 16

> 20

noV. 16

festiVal international De cirQue

SPECTACLE / Après 13 années passées au Palais des Sports de Grenoble, le festival international de cirque de Voiron a déménagé l'année dernière à Voiron, Jean-Pierre en indétrônable Monsieur Loyal. Organisé sous un immense chapiteau de 3500 m2, le festival se rapprochera même de l'esprit traditionnel du cirque. Côté dispositif, c'est inchangé. Les spectateurs pourront assister aux meilleurs numéros de cirque du monde qui alterneront sur les deux pistes pour un show non stop, plus de 80 artistes, un orchestre vivant et plus de 3500 places assises. Le festival de cirque de Voiron reste un événement de grande ampleur récompensant les meilleurs numéros de cirque du moment, traditionnels ou plus contemporains. > Voiron / 06 20 88 22 31 / www.gcproductions.fr

20 SPOT / Novembre 16

© Martine Simon

F³TES / Il a beau être critiqué, le Beaujolais Nouveau est attendu chaque année comme le Messi des boissons. Et en ses terres promises, on sait le recevoir. Pendant cinq jours, le terroir entier sera a la fête en l'honneur de son breuvage. Les sportifs pourront courir le traditionnel marathon du Beaujolais tandis que les artistes iront eux assister au Festival des Nouvelles Voix. Tout le monde se retrouvera pour l'immanquable mise en perce suivie de dégustations bien méritées. À Lyon, le primeur arrivera les 16 et 17 novembre, accompagné de son lot d'événements sur la place des Terreaux. À consommer avec modération, bien évidemment, mais pas sans motivation. > Détail des événements sur www.beaujolaisdays.com / Marathon du Beaujolais le 19 novembre / Festival des Nouvelles Voix du 14 au 20 novembre.

19 noV. 16

> 30

aVr. 17

Pics et bulles

EXPOSITION / Par-delà les nuages de Anne Herbauts, Le sommet des Dieux de Yumemakura et Taniguchi, Vertical de Shinichi… De nombreux auteurs de BD ont trouvé dans la montagne une matière instigatrice d'histoires marquantes, utilisée comme simple décor ou figure principale du récit. C'est ce lien entre montagne et BD que la prochaine exposition du musée de l'Ancien Évêché explorera, s'appuyant sur près de 200 planches : illustrations inédites et éditions rares pour la partie historique ; planches originales et reproductions de mises en scène pour la BD franco-belge ; œuvres d'auteurs pour les romans graphiques, sans oublier les mangas... Un voyage en altitude en compagnie de 80 auteurs, scénaristes et dessinateurs. L'exposition se terminera par un espace permettant de consulter les albums évoqués au fil de l'étonnante scénographie. > Musée de l’Ancien Évèché / 04 76 03 15 25 / www.ancien-eveche-isere.fr


19 noV. 16

& 20

noV. 16

sang D'encre

LITT²RATURE / Michel Bussi, Philip Le Roy, Karine Giebel, Olivier Norek, Bernard Minier, Sandrine Collette, Frédéric Andréi… Y'a pas à dire, y'a du beau monde en vue pour la prochaine édition du festival Sang d'Encre de Vienne. Depuis 21 ans, cette manifestation autour des littératures policières est devenue incontournable au niveau départemental, régional et national. D'où sans doute ces personnes renommées inscrites dans la programmation du festival. Près de quarante écrivains sont attendus à la salle des fêtes de Vienne pour ce week-end dédié à la littérature policière. Au programme : signatures, rencontres, débats, tables rondes, expositions… Cinq lauréats seront désignés dans les catégories suivantes : Grand prix Sang, prix des lecteurs Gouttes de Sang d'Encre, prix des lycéens, prix Bulles d'Encre et prix de la nouvelle « Brèves de Sang d'Encre ». > Vienne / Salle des fêtes / http://www.sangdencre.org

26 noV. 16

& 27

noV. 16

liVres en marche

LITT²RATURE / Durant deux jours, Livres en Marches accueille plus de 10 000 visiteurs autour de la culture et du plaisir de la lecture. Le salon s'adresse à tous, quel que soit l'âge ou les centres d'intérêt, avec ses sujets de prédilection que sont la nature, le développement durable, la montagne et la jeunesse. Sur ce dernier point, Livres en marche propose une programmation assez riche pour le jeune public, avec des ateliers d'écriture, des temps lectures et un autre accordé aux enfants pour s'exercer à la critique. Il faut aussi noter la gigantesque bourse aux livres (plus de 50 000 ouvrages), qui fait la renommée de cette manifestation littéraire. Conférences, animations et expositions complètent l'offre du week-end. > Les Marches (Savoie, 30 min. de Grenoble) / www.livresenmarches.com

© Anne herbauts

par-delà les nuages, de Anne Herbauts, à l’exposition pics et bulles

Novembre 16 / SPOT 21


ÉVÉNEMENTS

ouragan, film de cyril Barbançon, Andy Byatt et Jacqueline farmer, sera projeté dans le cadre du festival du film nature et environnement.

© 2015 Ouragan Film / Orange studio / Climax films / Saint omas Production

TEXTE : JÉRÉMY TRONC

> 08

Déc. 16

festiVal Du film nature et enVironnement

ECOLOGIE/ Favoriser la prise de conscience écologique : voilà la raison d'être du Festival international du film nature et environnement organisé depuis 1976 par la FRAPNA. L'association de protection de l'environnement, amputée de la moitié de son personnel après de sévères coupes budgétaires, a néanmoins relevé le défi d'organiser cette trentième édition. Elle se déroulera durant 2 semaines en différents lieux de l'agglomération. Une dizaine de films ont été sélectionnés, où il ne s'agit pas tant de dénoncer que de montrer des alternatives qui fonctionnent, ou simplement s'immerger dans la nature au travers de films contemplatifs qui célèbrent la richesse de notre environnement. «Soyons le changement que nous voulons voir dans le Monde» disait, Gandhi. On vous suggère de commencer par ce festival. > Projections à l’auditorium du Musée de Grenoble, l’Odyssée d’Eybens, aux cinéma le Club et la Nef Programme sur www.frapna-38.org

26 noV. 16

& 27

mar. 16

salon miel, arts et saVeurs

GASTRONOMIE / Des truffes en Chartreuse ? Oui, ce sera une des belles découvertes proposées par le festival Miel arts et saveurs organisé par la ville de Saint-Égrève, en partenariat avec l'Abeille dauphinoise. Cette rencontre avec la truffe locale sera proposée par l'association la Catananche Cartusienne dont le but est de partager les savoirs et connaissances autour de la nature, des plantes comestibles, des truffes et de la gastronomie. Ce rendez-vous proposera également des dégustations, des démonstrations, des animations et des expos-ventes autour du miel et des produits de la ruche, mais aussi des savoir-faire artisanaux et des produits de Chartreuse, du Vercors et de l'Y grenoblois. > Espace Robert Fiat / Samedi de 14h à 18h et dimanche de 10h à 18h / 04 76 56 53 00

22 SPOT / Novembre 16

© Flickr

25 noV. 16

26 noV. 16

& 27

noV. 16

la fête De la noix

GASTRONOMIE / Cassez la noix ! chantait Patrick Bruel qui n'est pourtant pas originaire de Vinay, capitale de la noix de Grenoble. La ville organise depuis 13 ans la fête de la noix (et des produits du terroir : bleu, Saint-Marcellin, ravioles, cerises, safran…). Elle associera aux stands des professionnels des animations musicales et patoisantes, des repas, des jeux pour petits et grands, et des évènements comme les concours ou les spectacles. Notez les ateliers culinaires et de dégustations proposés pendant deux jours par le chef local Sylvain Croce. À 15h, le samedi 26, vous pourrez assister à l'étonnant championnat du monde de casseurs de noix. Chaque concurrent doit casser le plus rapidement possible 50 noix. Impressionnant ! > Vinay / http://paysdevinay.com


30 noV. 16

> 04

Déc. 16

festiVal international Du film De montagne

© Jennifer Peedom

CIN²MA / Le film Petites coupures, qui sera projeté au Festival international du film de montagne d'Autrans (FIFMA), interroge « cette capacité de la montagne à révéler les êtres, à mettre en lumière leurs versants les plus fous et les plus inattendus. » Le pitch du film de Pascal Bonitzer résume aussi parfaitement l'esprit de cette 33e édition bâtie autour de la thématique « Pics de folie ». Folie de l'aventure, folie des exploits, des expériences artistiques et scientifiques, mais aussi folie des hommes dans leur rapport à la montagne, parfois constructive, parfois dévastatrice ou meurtrière. L'équipe du festival a rassemblé les plus belles images et films de montagne. 30 films ont été retenus sur 232 reçus. Une sélection volontairement plus retreinte par rapport à l'année dernière, qui traduit la volonté de la Directrice, Anne Farrer, de faire plus de place à des films de longue durée. « Dans une société où l'on zappe de plus en plus, nous faisons le choix de prendre le temps pour approfondir les histoires, les sujets, la réflexion. » Si le cœur du festival s'articule autour de la compétition de films documentaires, d'autres perles sont à découvrir lors des soirées spéciales, des séances thématiques ou des rétrospectives. Sans oublier les concerts, les expositions, les Adrenaline Sessions, les rencontres littéraires (la romancière du moment Céline Minard sera là) et les initiations sportives. Cinq jours ne seront pas de trop ! > Autrans / www.festival-autrans.com / Service de navette entre Grenoble et Autrans : 8€ le voyage.

Novembre 16 / SPOT 23


ÉVÉNEMENTS TEXTE : JÉRÉMY TRONC

30 noV. 16

> 04

Déc. 16

salons naturissima et artisa

03 Déc. 16

la Verti'Vouise

COURSE OU MARCHE A PIED / Un sentier de 2,6km et 400m de dénivelée relie la place de la République de Voiron au pied de la tour Notre-Dame de la Vouise. C'est sur ce parcours que la Verti'ouise est organisée depuis 2 ans. L'originalité de la course, c'est de se passer quand le jour est tombé, éclairée tout le long du tracé et ponctuée d'animations. Il faut avoir un peu d'entraînement pour le faire en courant, car la montée est soutenue. Mais une version pour les marcheurs est également proposée, sans chronomètre, juste pour le plaisir de se balader de nuit. Chaque année, les bénéfices de l'épreuve de marche seront intégralement reversés au profit du Téléthon, qui se déroule le même week-end. > Au départ de Voiron (place de la république) / www.circuit-de-la-sure.fr

24 SPOT / Novembre 16

© Gilles Reboisson

BIEN-³TRE ET CR²ATIVIT² / Naturissima est devenu en 29 ans le salon référence en Rhône-Alpes en matière de bien-être, de bio, de santé et d'écologie. Plus de 190 exposants sont présents, tous passés par un comité de sélection. Les organisateurs ont aussi à cœur chaque année de proposer un riche programme d'animations : conférences, tables rondes, projections, animations, et un espace regroupant de nombreuses associations impliquées dans les domaines de l'environnement et du développement durable. Pour le même tarif (et la même entrée), vous pouvez accéder au salon Artisa rassemblant plus de 200 artisans d'art. Eux aussi sont passés par un comité de sélection composé de professionnels des métiers d'Art et de la chambre des métiers et de l'artisanat de l'Isère. Un gage de sérieux et de qualité ! Vous trouverez bien un artisan chez qui dénicher un cadeau de Noël unique, original et éthique. > Alpexpo / www.naturissima.com / www.artisagrenoble.com

03 Déc. 16

saintélyon 2016

RUNNING / Et de 63 ! La doyenne des courses française rempile cette année encore. Certains des 17 000 participants attendus n'hésitent pas à réserver cette date d'année en année tellement ce parcours nocturne est mythique dans le monde des runners. Au programme : sept formats dont la formule phare, la vraie SaintéLyon : 72 km pour 1 730 m D+ en solo et à la frontale en plein hiver. Les moins courageux pourront aussi boucler cette épreuve mythique en relais. Avec l'essor de la course à pieds, la SaintéLyon s'ouvre aussi à un nouveau public avec des formules plus courtes : SaintExpress (44 km, 950m D+) ou SaintéSprint (22 km, 400m D+). Mais la nouveauté 2016 verra l'apparation de la SaintÉtic : une formule courte (12 km) réservée aux novices qui souhaitent s'initier à la course nocturne et hivernale. L'occasion de goûter cette ambiance si particulière qui fait depuis des années le succès de la SaintéLyon. > Départ de Saint-Etienne (42) / De 22 € 80 € / www.saintelyon.com


© FIFMA

03 Déc. 16

festitrail

COURSE A PIED / Le festitrail est organisé dans le cadre du Festival international du film de montagne d'Autrans. L'épreuve sportive exploite la programmation culturelle de l'événement et propose aux coureurs du matin de se transformer en spectateurs de l'après-midi. Ainsi, après avoir couru le 15 km (D+ 515m) ou le 24 km (D+ 810m), repris des forces grâce à la raviole party, les traileurs auront droit de visionner une sélection de films sur l'outdoor, l'alpinisme et plus largement sur la montagne. L'entrée est gratuite sur présentation du dossard. En parallèle de la course et du Festival Film de Montagne, les organisateurs proposent différentes activités : films, repas, massages… pour faire de cette journée une véritable fête. > Autrans / www.festitrail-autrans.com

03 Déc. 16

cross De grenoble

SOLIDARITE / En courant, en marchant, en vélo, en trottinette, en draisienne, en marche nordique… En fait peu importe la manière de participer, c'est surtout le nombre de personnes alignées sur cette nouvelle course qui compte : le cross OMS de Grenoble. Un 5 km qui se déroulera dans l'air frais du parc Paul Mistral. Le but : rapporter un maximum d'argent au profit du Téléthon. Cette course solidaire est organisée par l'Office municipal des Sports, l'Entente athlétique, et les associations étudiantes. Si tout le monde s'y met, on devrait arriver aux résultats escomptés : une course grand public, accessible au plus grand nombre, motivante et appelée à un franc succès. Que demander d'autre quand il s'agit d'aider la recherche ? > Cross OMS de Grenoble / Parc Paul Mistral / http://eagrenoble.athle.com


TEXTE : LISA DuMOuLIN

le quartier offre une belle promenade le long de la saône, entre nature et modernité.

lyon confluence

LE QuARTIER QuI INTRIGuE

Ancien no man's land, le quartier de la Confluence est aujourd'hui encore en plein développement. Entre urbanisme ultra contemporain et patrimoine naturel et industriel, sans oublier un musée de renommée internationale, le quartier intrigue. Visite.

A

u sud de la presqu'île lyonnaise s'est épanoui ces dernières années le quartier de la Confluence. Comme son nom l'indique, c'est le lieu où Saône et Rhône se rejoignent, formant une pointe de terre qui meurt dans l'eau. C'est à cette extrémité que le nuage de verre du musée des Confluences s'est posé (voir encadré). Au nord, le quartier est délimité par la gare de Perrache et ses fameuses voûtes, que l'on avait peur de traverser autrefois : il avait la réputation d'être particulièrement mal famé. Aujourd'hui c'est tout le contraire, avec l'arrivée du centre commercial, les bâtiments modernes qui ont poussé comme des champignons et les entreprises des médias et du web qui s'y sont installées, la gentrification est allée bon train. La prison Saint-Paul s'est transformée en université, l'ancien entrepôt de la Sucrière accueille désormais des évènements tels que la Biennale d'art contemporain et sur son toit le fameux Sucre (le club made by Nuits Sonores), l'ancien marché de gros, actuellement en travaux, est investi par un promoteur immobilier. Le quartier offre une belle promenade le long de la Saône, entre nature et modernité. D'un côté les architectures contemporaines, comme le cube orange ou le siège vert pomme d'Euronews, réalisés par le duo d'architectes Jakob + Macfarlane, de l'autre la vue sur la rivière et la colline verdoyante de Saint-Foy-lès-Lyon en face. La darse est aussi particulièrement agréable, avec son port de plaisance où l'on peut débarquer en navette et sa palette harmonieuse de bâtiments modernes qui donnent un petit air d'Amsterdam à ce coin de Lyon.

26 SPOT / Novembre 16

cellerier

Aux gourmands parmi vous (vous êtes nombreux, on le sait), l'on conseille d'aller faire un tour chez Cellerier. Au rez-de-chaussée du centre commercial Confluence, ce traiteur propose des spécialités lyonnaises mais aussi italiennes, des fromages, des poissons et bien entendu des pâtisseries. Pour les palais sucrés, goûtez le Saint Pothin : un délice de meringue et crème fouettée. Parfait pour une petite pause, un déjeuner ou un goûter sur le pouce, à emporter et déguster sur la darse juste à côté si le soleil est au rendez-vous.

© Cédric Lienart

DESTINATION


l'équipe Jakob et macfarlane a conçu un cube percé d'un cône. le cube orange, en bordure de saône.

aZium

© Anthony V.

Pour vous mesurer au plus haut mur de France, rendez-vous chez Azium. Ce sont 800 mètres carrés dédiés à l'escalade, avec 250 voies pouvant aller jusqu'à 22 mètres de hauteur. À pratiquer en famille ou entre adultes, pour les passionnés qui veulent grimper en toute liberté ou avec des séances découvertes pour apprendre et se perfectionner avec un moniteur. Des déclinaisons sont proposées pour les plus aventuriers, comme le power jump ou le parcours aventure, et pour les enfants, qui ont un espace de "fun climbing" rien que pour eux. Dernière info de taille : Azium abrite aussi un spa !

« Au NORD, LE QuARTIER EST DÉLIMITÉ PAR LA GARE DE PERRAChE ET SES FAMEuSES VOûTES, QuE L'ON AVAIT PEuR DE TRAVERSER AuTREFOIS : IL AVAIT LA RÉPuTATION D'êTRE PARTICuLIèREMENT MAL FAMÉ. AuJOuRD'huI C'EST TOuT LE CONTRAIRE »

le musée Des confluences

Ce mastodonte de verre participe au nouvel urbanisme du quartier. Si l'enveloppe interpelle, et si son financement a fait couler beaucoup d'encre, les collections sont réellement intéressantes. Héritier du musée d'histoire naturelle de Lyon, il s'est déployé pour devenir un musée des civilisations. Son parcours permanent est divisé en quatre sections : "Origines, les récits du monde", "Espèces, la maille du vivant", "Sociétés, le théâtre des hommes" et "Éternités, visions de l'au-delà". L'on peut ainsi appréhender la création du monde et ses diverses interprétations selon les époques et les régions du globe, découvrir les différentes espèces animales à travers une scénographie très esthétique mais aussi l'impact de l'homme sur celles-ci, percevoir différentes formes de société et enfin observer les nombreuses conceptions de la mort et les rites funéraires qui les accompagnent. Des expositions temporaires sont aussi proposées. À l'affiche en ce moment : "Corps rebelles" autour de la danse, "à vos pieds" autour des chaussures, "Potières d'Afrique" autour de la céramique et enfin "Antarctica", un voyage au pays du froid particulièrement ludique.

la Patinoire charlemagne

La première patinoire de Lyon est toujours en place. Avec sa capacité de 4200 personnes, c'est l'une des plus grandes de France : elles est aux dimensions olympiques puisqu'elle a été commandée pour la candidature de Lyon aux Jeux Olympiques, en 1967. Aujourd'hui on peut donc y chausser des patins - à partir de 4 ans avec le jardin des glaces pour les enfants de 4 à 7 ans - mais aussi assister à des spectacles et compétitions de patinage ainsi qu'à des matchs de hockey sur glace.

PratiQue > MUSEE DES CONFLUENCES 86 Quai Perrache, 69002 Lyon / 04 28 38 12 12 / Sam et dim de 10h à 19h, du mar au ven de 11h à 19h (nocturne jusqu’à 22h jeudi) > AZIUM Pôle de Commerces et de Loisirs Confluence, 112 Cours Charlemagne, 69002 Lyon 04 78 92 41 41 / Tlj de 10h à 23h > CELLERIER RDC du centre commercial Confluence, Cours Charlemagne, 69002 Lyon / 04 72 40 21 20 du lun au ven de 10h à 20h, samedi de 10h à 20h30 et dim de 11h à 19h > PATINOIRE 100 cours Charlemagne, 69002 Lyon 04 78 42 64 55

Novembre 16 / SPOT 27


CARNET D’ADRESSES TEXTE : JÉRÉMY TRONC

le treizh, c’est aussi une épicerie fine proposant des produits bretons sélectionnés ou cuisinés sur place.

letreiZh, comPtoir breton

CR³PERIE ET ²PICERIE / J’aime la galette, savez-vous comment ? Quand elle est bien faite, comme c’est le cas au Comptoir breton, rue Thiers. Derrière les billigs, deux bretonnes pures souches : Sylvie Seizou et Nolwenn, son employée. Sylvie Seizou a ramené du Grand Ouest le savoir-faire des crêperies, mais surtout les bonnes recettes secrètes des pâtes, en personnalisant quelque peu le procédé. « Je voulais que les clients retrouvent chez moi comme un air de Bretagne » annonce-t-elle. Dans cette crêperie aux airs de bateau, on peut s’arrêter à toute heure de la journée pour déguster une des galettes ou crêpes aux compositions typiquement bretonnes, sans fioriture, et délicieuses. Chaque semaine une galette de saison vient compléter l’offre. Le comptoir breton, c’est aussi une épicerie fine proposant des produits de qualité en provenance direct de Bretagne, sélectionnés, testés et approuvés par Sylvie. On y trouvera notamment crêpes et galettes fraîches à emporter (faites sur place), du caramel beurre salé fait-maison, de délicieux cidres et même le véritable Kouign Amman. Les vraies saveurs bretonnes, c’est ici qu’on les trouve ! > Service continu de 11h à 18h / Ouvert également tous les vendredis soir / 30 rue Thiers 09 83 77 88 89 / www.letreizh.com

28 SPOT / Novembre 16

iDéogram’PaPier

© Jérémy Tronc

*****

Spot et son équipe de rédacteurs sont sur le qui-vive pour vous faire découvrir les tendances du moment : boutiques originales, nouvelles adresses, sites internet émergeants et bons petits restaurants hors des sentiers battus.

« LE PAPIER NÉPALAIS ARTISANAL EST TRANSFORMÉ EN DIVERS OBJETS DÉCORATIFS »

sPot a testé Pour Vous ! *****

« SYLVIE SEIzOu A RAMENÉ Du GRAND OuEST LE SAVOIR-FAIRE ET LES RECETTES DES CRêPERIES TRADITIONNELLES. »

CR²ATIF / C’est une boutique comme il ne peut en exister qu’une dans une ville comme Grenoble : Idéogram’ est entièrement dédiée au papier. Il s’affiche de partout : en feuilles, suspendues comme du linge qui sèche, en rouleau, ou transformé en divers objets décoratifs issus de l’imagination et du talent de la gérante : Juliette Baras. « On peut tout faire avec du papier, c’est un matériau très malléable et, contrairement à ce qu’on peut croire, costaud et durable ». Bol, guirlande, boîte de rangement, mobile, abat-jour, miroir… Tous sont joyeusement bariolés via l’assemblage de papiers népalais artisanaux colorés ou sérigraphiés. Juliette Baras aime aussi transmettre sa passion pour l’art du papier au cours d’ateliers explorant toutes les techniques : collage, découpage, pliage, cartonnage, reliure, papier mâché... « Les participants sortent de ma boutique avec une création de qualité professionnelle et un vrai savoir-faire » estime la créatrice. Pour trouver des cadeaux ou pour en créer, un détour par la boutique peut se révéler une bonne idée à l’approche de Noël ! > Idéogram’papier / 72 rue Thiers à Grenoble / 06 62 92 51 36 / http://ideogram-papier.com


© Laser park

les armes ont une portée de 150 mètres.

laser Park

LASER PARK / Le laser park rassemble en un même espace l’univers du paint ball et celui du laser game. Et pour cause. Si c’est bien en extérieur que l’on doit shooter ses camarades, l’arme, en revanche, appartient bien au domaine du laser game : pas de projectile, pas de douleur, pas besoin de protections encombrantes. Il existe aussi, comme dans les laser game, des statistiques des combats, transmises par système wifi puis divulguées aux participants en fin de partie. Le terrain de 5000 m2 est à moitié boisé et à moitié découvert : idéal pour varier les plaisirs et les techniques de combats. Praticable même de nuit, par tout temps et toute saison, les ambiances et les tactiques de combat diffèrent. Les armes ont une portée de 150 mètres et, comme le laser game, émettent un bruit différent quand on parvient à toucher le plastron de l’adversaire, ou que l’on est soi-même touché. Le fusils ne sont pas reliés au plastron, ce qui autorise une grande liberté de mouvements et d’actions. Bref, comme dirait l’autre : on s’y croirait ! > Laser park / Chemin de Mondragon / Voreppe / 06 08 81 68 89 / www.laser-park.fr

« LE LASER PARk RASSEMBLE EN uN MêME ESPACE L’uNIVERS Du PAINT BALL ET CELuI Du LASER GAME. »

l’univers coloré de Juliette Baras.

© Jérémy Tronc

légende © Copyright

Novembre 16 / SPOT 29


CARNET D’ADRESSE

sPot a testé Pour Vous !

TEXTE : JÉRÉMY TRONC

*****

Dans cette rubrique, point d’éthique au rabais ou de durable à obsolescence programmée. On teste, on se renseigne, et si l’enseigne nous semble digne d’intérêt, on en parle. Sinon, poubelle verte “je trie”.

*****

sandrine Giboin donne une seconde vie à vos vieux meubles © Jérémy Tronc

l'atelier framboisine

D²CORATION / Un petit coup de peinture, ça change tout ! Sous le pinceau de Sandrine Giboin, on peut même parler de transformation radicale. La jeune femme qui gère l'atelier Framboisine s'est spécialisée dans le relooking de meubles. Une armoire un peu vieillotte ? Une cuisine plus du tout au goût du jour ? Au lieu de jeter pour en changer, Sandrine vous propose de leur donner une seconde vie grâce à ses talents de peintre. « C'est du recyclage, et j'utilise des peintures écologiques de haute qualité à base de pigments naturels ». Sandrine est à votre écoute pour vous proposer une décoration personnalisée et réaliser des meubles peints sur mesure en accord avec votre décoration intérieure. Couleurs, style, dessins, motifs, tout est réalisable. L'atelier Framboisine anime aussi des ateliers créatifs pour vous apprendre à repeindre et à rénover vos meubles de A à Z, comme les professionnels ! > Boutique – atelier au 52 cours Berriat à Grenoble / Également : vente de meubles peints / 06 24 35 39 43 / www.atelierframboisine.fr

« LA JEuNE FEMME QuI GèRE L'ATELIER FRAMBOISINE S'EST SPÉCIALISÉE DANS LE RELOOkING DE MEuBLES. »

Prochain numéro.

ON MONTE EN STATION !

Décembre 2016 n°146 - sortie le 7 décembre.

© kCXD

Allons voir ce qu’il s’y passe cette année : aménagements, nouveautés, activités...

SPOT. Editions “LE PETIT SPORTIF”, 12, rue Ampère - 38000 Grenoble. S.A.R.L. de presse au capital de 12195,65 euros. RCS Grenoble : 420 090 573. Tél. : 04 76 84 44 60. Fax : 04 76 21 25 11. Mail : contact@spot-web.fr Directeur de la publication : Sébastien Rousset (srousset@spot-web.fr - 04 76 84 44 61) Responsable de rédaction : Jérémy Tronc (jtronc@spot-web.fr - 04 76 84 79 38) Chef de publicité : Julien Rey (jrey@spot-web.fr - 04 76 84 44 62) Ont collaboré au numéro : Jean-Baptiste Auduc. Lisa Dumoulin. Gabriel Cnudde. Jérémy Chauche. Assistante de direction : Magali Gensburger (contact@spot-web.fr) Design :www.michelbarthelemy.com Maquettiste : Géraldine Crosio Infographiste : Charles Grémillon Responsable diffusion : Jean-Maxime Morel Tirage : 30 000 exemplaires en libre service, diffusés par DiffusionActive Impression Rotimpres (Espagne) La rédaction n’est ni responsable des textes publiés qui engagent la seule responsabilité de leur auteur, ni des erreurs ou omissions. Toute reproduction de SPOT est strictement interdite. www.spot-web.fr

30 SPOT / Novembre 16


Novembre 16 / SPOT 31


© A.GELIN

DÉCOUVREZ LE BON CÔTÉ DES ALPES ! ALPE D’HUEZ O ALPE DU GRAND SERRE O AURIS EN OISANS O AUTRANS - MEAUDRE EN VERCORS CHAMROUSSE O COL D’ORNON O COL DE L’ARZELIER O COL DE MARCIEU O COL DE PORTE COL DE ROMEYERE / LES COULMES O GRESSE EN VERCORS O LA RUCHÈRE LANS EN VERCORS / ST-NIZIER DU MOUCHEROTTE O LE COLLET D’ALLEVARD O LE SAPPEY EN CHARTREUSE LES 2 ALPES O LES 7 LAUX O OZ EN OISANS O ST-HILAIRE DU TOUVET O ST-PIERRE DE CHARTREUSE O VAUJANY VILLARD DE LANS / CORRENÇON EN VERCORS O VILLARD RECULAS

Réservez votre séjour aux sports d’hiver sur :

www.skiez-en-decale.com

Profile for Magazine SPOT

QUE FAIRE LE WEEK-END? Mensuel des loisirs urbains, événements et du tourisme régional.  

MAGAZINE SPOT Novembre 2016- Édition Grenoble / Do It Yourself !

QUE FAIRE LE WEEK-END? Mensuel des loisirs urbains, événements et du tourisme régional.  

MAGAZINE SPOT Novembre 2016- Édition Grenoble / Do It Yourself !

Profile for lpsgre
Advertisement