Page 1

QUE FAIRE LE WEEK-END ?

noV. 15

n°134

MaGaZine

rue Hébert et cie De sUrprise en sUrprise Visite urbaine

ciné MontaGne

ÉVÉnement du mois

oUvertUre D’Une noUvelle voie

sinGulière isère Un aUtre patrimoine Grand format

GAGNEZ

Des forfaits saisone rr

à l'alpe Du GranD se RDV EN PAGE 4

MENSUEL GRATUIT WWW.SPOT-WEB.FR

ÉDITION GRENOBLE


FFRAIS RAIS SO COOL

I APPLo M é t r it é mo bil

saisonn 22015-2016

Grenoble-Alpes Métropole o / septembre 2015

GRENOBLE ALPES

2 sPot / Novembre 15

INFORMATIONS : 04 76 392 500 / pole-sud.org / e-BILLET

R Retrouvez-nous ettrouvez-nous sur twitter

R Retrouvez-nous etrouvez-nous sur fa facebook cebook


ÉDITO/SOMMAIRE TEXTE : JÉRÉMY TRONC

P.4

noV. 15

P.6

n°134

En couverture : ascension de orbayu, voix extrême réalisée par Cédric lachat et nina Caprez. orbayu, film de mathieu rivoire, présenté aux rencontres Ciné montagne et au Festival international du film de montagne d’autrans.

P.8

P.16

P.18

© Sam Bié

P.22

URBEXPÉRIENCE Des cormorans à Grenoble ? Et pourquoi pas des pingouins ou des phoques  ? Ces oiseaux aquatiques, qu’on s’attend plutôt à voir dans les territoires littoraux, s’invitent régulièrement dans la ripisylve grenobloise lors d’épisodes migratoires. Un phénomène découvert en réalisant notre dossier sur les curiosités patrimoniales ou naturelles de l’Isère. Parmi elles, certains édifices abandonnés resteront toujours méconnus du grand public et pour cause, ils sont interdits d’accès. Pourtant certains les visitent quand même. Cela s’appelle de l’Urbex. Ces explorations clandestines sont souvent immortalisées par des clichés saisissant la fascinante atmosphère des pièces. Les objets usuels laissés dans ces lieux subitement désertés se transforment en accessoires d’un récit fantastique. Ce ne sont plus les pipettes et les fioles d’un laboratoire mais celles d’un alchimiste. Ce ne sont plus les chariots et les galeries d’une ancienne mine de calcaire mais ceux d’une mine d’or de nains de la mythologie nordique. Une expérience troublante dévoilée dans notre dossier.

P.26

P.4 I EN BREF Vasimimile, en route pour l’innovation. Splitboard made in Grenoble... P.6 I VISITE URBAINE Rue Hébert et Cie P.8 I GRAND FORMAT Un autre patrimoine isérois. P.16 I ÉVÉNEMENT DU MOIS Ciné-montagne. P.18 I ÉVÉNEMENTS Foire internationale de Grenoble. Salon Osez la musique !

P.28

P.30

Salons Créativa et Naturissima. Before winter. Festival international du film de montagne d’Autrans... P.26 I DESTINATION Lyon : la Croix Rousse P.28 I CARNET D’ADRESSES Zdank, bistrot à midi, chic le soir. Viande de Belledonne : bien-être et transparence. Des saveurs et des savoirs. P.30 I CARNET D’ADRESSE ÉTHIQUE Douceur cerise.

Vous connaissez des coins tranquilles, accueillants, confortables pour bouquiner avec vos enfants ?

Tout est dans le dossier du prochain magazine RÉCRÉAMAG !

RÉCRÉAMAG N°33 Du 18 novembre 2015 au 20 janvier 2016 Disponible en libre-service dans plus de 350 points sur Grenoble et l'agglomération

Novembre 15 / sPot 3


EN BREF TEXTE : JÉRÉMY TRONC

vasimimile a réinventé la chasuble et ne compte pas s’arrêter là.

transforMeZ-Vous en bobble

© Allegret Christian

MINI SOSIE / L’entreprise Labs 4d installée à Voiron propose aux particuliers de réaliser leur bobble personnalisé, soit une mini figurine au 1/12e restituant à l’identique le corps et le visage. Un scanne en trois dimensions de votre visage et/ou de votre corps est d’abord réalisé. Les données morphologiques captées sont restituées en dur grâce à une imprimante 3D. Vous avez le entre plusieurs matériaux choix d’impression : PLA, issu de matériaux recyclés, pour une impression rapide, ou poudre composite haute performance pour plus de réalisme encore. Premier prix : moins de 30 euros pour un résultat troublant  ! > www.labs4d.com

VasiMiMile : en route pour l’innoVation

VÉLO PRATIQUE / Le crédo de la marque grenobloise Vasimimile, c’est de contribuer à une meilleure visibilité des cyclistes par la création d’accessoires plus jolis et plus fonctionnels. Sa créatrice Delphine Chartron s’est appuyée sur son expérience de « terrain » pour imaginer des produits novateurs et esthétiques. Lauréat des trophées de l’innovation en Chartreuse dans la catégorie coup de pouce d’experts, Vasimimile pourra bénéficier de l’expertise du CEA Leti pour la mise au point de nouveaux accessoires. En combinant ses idées et le savoir-faire de pointe du CEA, Delphine envisage de mixer ingénieusement de la haute technologie à un joli style urbain pour améliorer les traditionnels casques et sacoches à vélo. Pas de simples ersatz, mais des produits innovants si possible fabriqués localement à l’instar des premiers articles de la marque. > http://vasimimile.fr

GaGneZ

QUE FAIRE LE WEEK-END ?

Web

www.spot-web.fr

- 3 FORFAITS DE SKI SAISON POUR L'ALPE DU GRAND SERRE (valeur d'1 forfait saison 349€) - DES INVITATIONS POUR LE SPECTACLE FAMILIAL SUR GLACE "FOLIE DE NOËL" Samedi 5 et dimanche 6 décembre à la patinoire Pôle Sud Allez vite sur www.spot-web.fr/grenoble onglet GAGNEZ pour découvrir les conditions de participations!

concours "au teMps Des fées" / résultats

Vous avez encore été très nombreux à participer en octobre au concours de notre partenaire "Au Temps des Fées". Félicitations aux 5 gagnants : Coralie BURGAGNI (Herbeys), Marielle TOFFOLI (Vizille), Anouck FEASSON (St Jean d'Arvey), Damien FOUSSADIER (La Tronche), Laurent PETRONE (Grenoble).

4 sPot / Novembre 15

splitboarD MaDe in Grenoble

MONTAGNE / Dominique Blanc-Vial a fait sensation dans le milieu de la glisse en commercialisant via sa société Splitboard power basée à Grenoble le premier splitboard séparable en cinq parties, la Pentagram. Ce passionné a mis à profit sa longue expérience du terrain pour imaginer la planche parfaite : la queue qui constitue la cinquième partie est amovible et permet d’adapter la planche aux conditions de neige, les lignes de cote des deux «  skis  » sont identiques facilitant la montée, la partie centrale est repliable pour un transport plus aisé et un remontage en toute condition. Très longue quand elle est assemblée, elle permet d’ouvrir en solo en neige profonde. Commercialisée un peu tardivement en mars 2015, son succès devrait cependant se confirmer lors de cette saison hivernale. > www.splitboard-power.fr

Via-ferrata : attention traVaux !

MONTAGNE / Avis aux amateurs de viaferrata : depuis le 12 octobre, la troisième partie (partie finale) de la via ferrata des prises de la Bastille est fermée pour cause de travaux d’aménagement. Ce dernier ressaut qui permet de sortir du parcours en pénétrant par la fenêtre du fort ne sera plus praticable pendant toute la durée de l’intervention. La sortie s’effectuera en empruntant une déviation balisée par le «  petit tunnel  » > www.grenoble-montagne.com


coMMe un air pi(ss)eux

VISITE uRBAINE TEXTE : CHARLINE CORuBOLO

siècle vu sa localisation), mais celui de la rue Hébert, juste devant l’école du quartier (cqfd). Dans son apparat de ciment naturel prompt, vestige de la vie urbaine du XIXe siècle, l’édifice s’érige tel un véritable hôtel destiné à assouvir le besoin pressant. Prenant son inspiration formelle du côté des échauguettes de l’enceinte du duc de Lesdiguière, l’urinoir moulé est à l’époque, et aujourd’hui encore, une véritable signature pour Grenoble. Alors que certains sont toujours fonctionnels, celui de la rue Hébert a été reconverti en bac à fleur (c’est plus décent !) duquel les végétaux s’épanouissent librement. À croire que le pissat est un bon engrais. Ces petites tourelles sont ainsi multi usages  : lieu de soulagement, espace de jardinage et d’espoir, inspiration littéraire. Car l’urinoir moulé est «  un piédestal qui donne de la noblesse à celui qui officie  » pour reprendre les mots de Boris Vian, alors de passage dans la capitale de la noix en 1952.

RuE HÉBERT ET CIE

Alors qu’octobre annonçait avec douceur l’automne, nous avons comme le pressentiment que novembre va déchaîner la saison, assistant impuissants à la funeste chute des dernières feuilles de nos amis les arbres. Un décor brumeux, qui va de pair avec cette visite urbaine, aux accents profanes. Par ici l’hostie !

psycHose Masqué

©

D’office, il est également question dans le bâtiment qui fait face à cette échappatoire, mais dans une toute autre dimension. Construit à la suite de la Révocation de l’Édit de Nantes et terminé en 1685, le temple protestant de Grenoble semble émerger de terre, juste devant le croisement de la rue Hébert et de la rue Joseph Chanrion. Esthétiquement, la bâtisse est sobre avec des murs clairs, quelques colonnes qui soulignent les angles ainsi que de hautes fenêtres arquées. Petit détail : les bâtisseurs ont cependant eu la gentillesse de la rendre ludique en inscrivant les chiffres romains de I à X au-dessus de la porte afin de nous instruire. Autre détail  : une marque de 1859 est inscrite du côté du soubassement droit du portail. N’ayant pas trouvé ladite inscription, nous avons envoyé un stagiaire la trouver (il n’est pas encore revenu). Mais lorsque l’on s’éloigne de l’entrée, le temple modeste se transforme en gigantesque demeure hantée, dont les proportions rappellent étrangement la maison de Pyschose. Et si en plus vous y passez au soleil couchant, lorsque la lumière est d’un blanc divin, l’illusion est troublante.

Gloire à l’office

Tant de choses peuvent être moulées : un corps, un cake, et même un urinoir. Pas celui de Marcel Duchamp, qui fit en son temps

6 sPot / Novembre 15

© Charline Corubolo

cyGnes eMMurés

scandale (celui qu’on vous présente cependant dans ces lignes aurait pu également être scandaleux à l’aube du XXIe

Trêves d’hallucinations, poursuivons rue Joseph Chanrion. À deux pas d’ici, une autre institution fait de la concurrence au temple : la chapelle Notre-Dame Réconciliatrice. Réclamé par l’évêque Fava à la fin du XIXe siècle, anciennement missionnaire dans l’océan Indien d’où il ramena un goût prononcé pour l’architecture du coin, le bâtiment présente une façade orientale. Un style décliné sur trois niveaux par l’architecte François Choupin, avec des piliers faits d’arabesques ainsi que des fenêtres à arcs outrepassés, autrement dit plus large que des


© Charline Corubolo

 © Jérémy Tronc



demi-cercles de fer à cheval. On est alors en 1876, tandis qu’en 2015, une entrée moderne sur la droite a été réalisée où l’on peut observer de près la partie inférieur d’une fenêtre juste devant la porte (non, il ne s’agit pas d’un banc). On y découvre des cygnes aux ailes déployées, figés dans le ciment. On ne sait si le même sort a été réservé aux nones qui habitaient alors le couvent, aménagé sur les deux niveaux supérieurs de la chapelle.

À gauche : Urinoir en ciment moulé En haut: temple protestant de Grenoble Ci-dessus : Chapelle notre-Dame réconciliatrice.













Caf.fr Un seul geste peut en éviter bien d’autres 













     





      





  

  


GRAND FORMAT TEXTE : JÉRÉMY TRONC

8 sPot / Novembre 15


un autre patriMoine

CACHÉ, MÉCONNu, INSOLITE Ou CLANDESTIN, LES AuTRES VISAGES DE L’ISèRE

Une fontaine ardente au Gua et une autre à proximité de Meylan, des visites un peu flippantes sur les traces des Templiers ou d’un tueur en série, une série de neuf ponts antiques entre Saint-Laurent du Pont et Saint-Pierre de Chartreuse, des cormorans qui survolent Grenoble, des usines désaffectées… Non, décidément, pour son patrimoine et autres étrangetés, l’Isère peut encore largement surprendre les plus éclairés de ses connaisseurs. Spot a retenu une dizaine de points d’intérêt, moins en vue, mais méritant toute votre attention, et un peu de votre temps.

photo issue d’une exploration urbaine locale par Gweno. les lieux sont tenus secrets pour éviter saccages ou pillages. © Gweno

Novembre 15 / sPot 9


GRAND FORMAT / uN AuTRE PATRIMOINE

DR

Fontaine ardente. Une flamme naturelle permanente !

la fontaine arDente et le pont lesDiGuières : les Deux MerVeilles !

7 merveilles ont été recensées dans le Dauphiné. Le pont Lesdiguières à Pont-de-Claix compte parmi elles. Sa construction, initiée par François de Bonne de Lesdiguières, a débuté en 1608. La hauteur de l’arc de 16 mètres et sa portée de 46 mètres au-dessus du Drac en firent pour l’époque une construction remarquable. En raison des difficultés d'accès que présentaient les abords du pont, un autre, surbaissé, fut construit en 1873 en aval de l'ancien, la même année que la construction de la commune de Pont-de-Claix sur la rive droite du Drac. Le vieux pont fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis 1898. Profitez d’être dans le coin pour découvrir une autre merveille du Dauphiné, très surprenante celleci : la fontaine ardente du Gua. Alimentée par une poche de gaz naturel, elle s'est éteinte suite à des travaux de recherche d'hydrocarbures, puis est réapparue. À Meylan, sur les contreforts de la Chartreuse, près de Rochasson, se trouve également une quasifontaine ardente. Elle se déplace au cours des années vers le nord. En effritant la roche et en approchant une allumette, on peut faire apparaître de furtives sources de gaz.

st-anDré en royans et les peintres

Moins connu que Pont-en-Royans, Saint-André en Royans mérite pourtant qu’on lui consacre une journée de visite. La silhouette de ce village adossé aux contreforts du Vercors avec ses maisons groupées autour du château est fortement appréciée des visiteurs et des peintres. Son château du Prunier récemment rénové est remarquable. Il est construit sur 3 à 4 niveaux et formé de deux bâtiments parallèles flanqués de tours en demi hors-œuvre. Il est agréable de flâner dans le village et d’apprécier ses vieux porches, arcades et bassins. À l’extérieur du village, la scierie des Blanchons implantée sur le ruisseau le Tarze présente en façade une roue à auget métallique, dont la conduite est alimentée par une réserve d'eau située en amont. Ne pas manquer le parcours ludique avec les enfants ou l’un des 5 circuits patrimoniaux proposés par l’association Les Amis du Vieux Saint-André (les Moulins d’antan, le circuit panoramique Derrière la Roche ou encore Les maisons fortes). > saint-andré en royans (50 min. de Grenoble) / 04 76 36 02 50 / www.amis-saint-andre.com

10 sPot / Novembre 15

DR

Peu connus, des itinéraires sous les contreforts du Saint-Eynard permettent pourtant une agréable balade en forêt sur de jolis sentiers. On peut y apprécier de nombreux points de vue sur la vallée mais aussi la tour d’Arces, située au-dessus de Saint-Ismier. Cette grande tour médiévale qui domine la vallée du Grésivaudan fut construite à la fin du XIIe siècle, sous l’impulsion du Seigneur Louis d’Arces. De plan quadrangulaire de 8  m  de côté et haute encore de  13,5  m, elle est le donjon d’un ancien château fort du XIIe. Cette construction faisait partie des 24 édifices fortifiés construits lors des conflits qui ont duré 300 ans entre Comtes de Savoie et Dauphins de Vienne. Par ailleurs, elle était destinée à surveiller le débouché du massif de la Chartreuse par le col de la Faîta, d’une grande importance économique. C’est par là en effet que circulait le minerai de fer à destination des forges des Chartreux. > accès : rejoindre saint-ismier et la place de l'église. monter au quartier des massons, la direction de la tour d'arces est indiquée. se garer sur le parking juste au-dessus.

DR

la tour D’arces


Auris-en-Oisans Auris-e A uris en een-Oisans Oisanss 11600m 600m - 3300m 3300m Station familiale de l’Alpe d’Huez grand domaine Ski

© Éric Breyton

Ouverte du 19 Décembre 2015 au 17 Avril 2016

Ville De sauVaGes ! La faune sauvage est à votre porte. Tout près : le long de l’Isère, dans les parcs, à la Bastille, dans les contreforts des massifs. Pour l’observer, pas besoin de longues heures de marche. Juste quelques trucs à connaître et des lieux propices que nous délivre Pierre-Cédric Petit de la FRAPNA.

Forfait 1re glisse à

22€** 22€ *offre domaine Auris

Trois massifs aux expositions et aux substrats différents : la ceinture verte de l’agglomération, par son hétérogénéité, présente dans sa globalité un écosystème très riche où cohabitent de nombreuses espèces d’animaux sauvages. Dans les lieux qui suivent, on peut les observer assez facilement si on suit les conseils de Pierre-Cédric Petit et qu’on ne court pas après le temps. Une école de patience, une pause nature et une source d’émerveillement pour petits et grands Pour observer > Berges de l’Isère, entre la Porte de France et les facultés. La ripisylve héberge des espèces qu’on peut trouver dans les grandes forêts alluviales  : castor, renard, chevreuil, blaireau, sanglier. En ce moment : oiseaux migrateurs comme le cormoran, les canards, le fuligule milouin, le héron ou l’aigrette. > Parc Paul Mistral Pics épeiche, faucon crécerelle, ou faucon pèlerin (plutôt au printemps). > Bois des Vouillants. Chevreuil, renard, blaireau. À Pré Faure et désert de l’écureuil : chamois, à la tombée de la nuit ou levée du jour. > Rocher de Comboire Rapaces diurnes et rapaces nocturnes (chouette hulotte), renard, chevreuil, chauve-souris, et, sur les berges du Drac en-dessous du rocher de Comboire, le castor. Conseils > Une sortie d’observation ne s’improvise pas. Les périodes d’activité des animaux varient d’une espèce à l’autre et les périodes propices à l’observation diffèrent. > Il faut être le plus discret possible : être silencieux, porter des habits non bruyants aux couleurs sobres. Se déplacer par petits groupes. > Ne pas hésiter à se poster et à attendre. Pour les mammifères  : affût tôt le matin ou en fin de journée. Arriver avant le crépuscule et attendre que les animaux sortent. > Privilégier les zones ouvertes pour l’observation (surtout pour les oiseaux) ou les entre-deux, comme les lisières de forêt. > Se poster près de traces ou d’indices ou d’une coulée (passage marqué par la circulation des animaux ou aménagé par l’homme). > sorties encadrées : www.frapna-38.org / http://isere.lpo.fr

Novembre 15 / sPot 11


GRAND FORMAT / uN AuTRE PATRIMOINE

© Patrick Blanc

pont saint-Bruno, construit par les Chartreux.

Grotte Des sarrasins

On appréciera cette curiosité naturelle lors d’une agréable balade dans la forêt des Vouillants. Située au pied de la Tour Sans Venin (encore une autre Merveille du Dauphiné), la grotte comporte un porche immense de 30 mètres de haut, 200 mètres de long et 50 mètres de profondeur. Un village entier pouvait s’y abriter. Différentes campagnes de fouille ont permis de mettre à jour des traces d’occupation continue du néolithique jusqu’à la période médiévale : tessons de céramique, ossements humain, fragment de lame de hache-marteau et vaisselle. > accès : sur la route qui monte à saint-nizier, au niveau de la tour sans Venin, dans le virage à gauche en montant, emprunter le chemin qui part vers l’ouest.

les ponts Du Guiers-Mort

Entre Saint-Pierre de Chartreuse et Saint-Laurent du Pont s’écoule le Guiers-Mort dans des gorges sculptées par le ruisseau. Entre les deux villes, pas moins de neuf ponts enjambent le Guiers-Mort. Ils ont été construits par les Chartreux pour faciliter leur activité dans le domaine forestier, pastoral, minier et industriel, laissant derrière eux un patrimoine bâti remarquable. Construits en maçonnerie soignée et à une seul arche, certains sont mentionnés dès l'époque médiévale. Une balade permet d’en découvrir une partie dont deux tout à fait remarquable : le pont de la Petite Vache, le plus petit de la série constitué d’imposants blocs de calcaires blancs, et le pont Pérant constitué d’un arc haut et élégant en calcaire. > départ de la balade : sur la route entre saint-Laurent du Pont et saintPierre, se garer au pont saint-bruno puis aller-retour jusqu’au pic de l’oeillette (carte iGn 3334ot)

Pays rousillonnais tourisme

enquête au cHâteau De roussillon

12 sPot / Novembre 15

VISITE / Retrouver l’arme, l’assassin et le lieu d’un crime, ça ne vous rappelle pas un jeu ? Oui le Cluedo, facile. La résolution de l’enquête sur le meurtre de Jeanne de la Mare perpétré au château de Roussillon en 1564 ne sera peut-être pas aussi aisée. Les archives indiquent qu’elle est morte de la peste mais il n’en est rien. C’est un crime  ! Pourquoi a-t-elle été tuée  ? Par qui  ? Avec quelle arme et dans quelle pièce renaissance  ? Dans la peau de l’inspectrice Maigrette, vous devrez poser des question, fouiner, questionner les personnages et essayer de résoudre ce mystère, 450 ans après ! Au cours de la visite, votre guide vous livrera au compte-goutte des indices parmi quelques faits historiques réels qui vous apprendront beaucoup sur ce château classé monument historique. > Château de roussillon / informations et réservation au 04 74 86 72 07 www.tourisme-pays-roussillonnais.fr / (4€+8ans et 5€/adulte).


ALPE D’HUEZ O ALPE DU GRAND SERRE O AURIS EN OISANS AUTRANS / MEAUDRE O CHAMROUSSE O COL D’ORNON COL DE L’ARZELIER O COL DE MARCIEU O COL DE ROMEYERE / LES COULMES

© NUTS

GRESSE EN VERCORS O LA RUCHERE O LANS EN VERCORS / ST-NIZIER DU MOUCHEROTTE LE COLLET D’ALLEVARD O LE SAPPEY EN CHARTREUSE O LES 2 ALPES LES 7 LAUX O OZ EN OISANS O ST-HILAIRE DU TOUVET O ST-PIERRE DE CHARTREUSE VAUJANY O VILLARD DE LANS / CORRENÇON EN VERCORS O VILLARD RECULAS

z e i Sen kdécalé Votre séjour au ski sur www.skiez-en-decale.com Novembre 15 / sPot 13


l’estHétique De l’abanDon Chercher et explorer des constructions humaines laissées à l’abandon est une pratique qui porte un nom : l’urbex. Généralement illégales, ces visites clandestines se font cependant en respectant des règles créées par la communauté d’explorateurs, souvent des photographes. Le Grenoblois Gweno est de ceux-ci. Il nous dévoile cette pratique. Quels types de bâtiments visitez-vous  ? Tous  ! Ce peut être des sites industriels, des habitations, des hôpitaux, des forts, des centres commerciaux, des châteaux, des églises… Tout ce qui est abandonné. Comment les trouvez-vous  ? Grâce à internet, sur des coupures de presse, de vieilles cartes postales, avec Google Earth... Cette recherche fait aussi partie du plaisir de l’urbex. Sinon les adresses tournent entre personnes qui se connaissent. Mais aucune n’est donnée sur les forums. Et quand on publie des photos, on laisse le moins d’indices possible. On évite de montrer des vues extérieures des bâtiments afin qu’ils ne soient pas identifiés et trouvés. Pourquoi cette culture du secret  ? Pour éviter que n’importe qui visite les lieux. Entre nous, on sait qu’on respecte les principes d’exploration. Mais d’autres personnes pourraient pénétrer les bâtiments pour de mauvaises raisons  : voler, saccager ou tagguer.

14 sPot / Novembre 15

© Gweno

GRAND FORMAT / uN AuTRE PATRIMOINE

Quels sont ces principes d’exploration ? Il y a une phrase qui tourne dans le milieu  : ne rien prendre à part des photos, ne pas laisser de traces de son passage. On ne rentre pas par effraction, c’est mal vu dans le milieu. Si le bâtiment est fermé, qu’il n’y a pas d’issue, on ne pénètre pas. Que recherchez-vous dans cette pratique  ? Être émerveillé par ce patrimoine oublié, la beauté des lieux abandonnés. Il y a une ambiance très particulière. Chaque lieu a son âme. Une fois à l’intérieur je reste plusieurs heures et je m’imprègne de l’atmosphère. Je n’y vais pas que pour faire une photo souvenir. Est-ce une pratique dangereuse  ? Avez-vous déjà fait de mauvaises rencontres  ? Quand un site est squatté, je ne rentre pas. Quand j’entends des bruits, de la vie, je me cache et j’attends de voir ce qu’il se passe. Souvent ce sont d’autres photographes. Le danger vient surtout des bâtiments eux-mêmes  : un plancher pourri, une passerelle rouillée. Quand un site est dangereux, je ne rentre pas seul, je reviens accompagné. Avez-vous déjà eu des problèmes  ? Je me suis déjà fait attraper par des vigies et la police. Je n’ai jamais essayé de fuir. Au contraire. Quand on va à leur rencontre, qu’on leur explique ce que l’on fait et qu’on leur montre nos photos, il n’y a aucune complication. Il y en a même un qui m’a laissé finir ma séance photo  ! Sur Facebook  : escapadephotographique


Vienne Mystérieuse

Mens, la perle Du trièVes

DR

Cette visite-là est déconseillée aux enfants. Et pour cause. Vienne tourisme vous propose, à l’occasion du festival de littérature Sang d’encre, de partir à la découverte des lieux sombres et inédits de la ville (sous-sols, caves). Certains lieux ont inspiré la littérature, ailleurs se sont des faits divers ou des personnages tristement célèbres qui rythment la visite, comme la Bande à Bonnot ou Joseph Vacher, Isérois, un des premiers tueurs en série français. Il fut surnommé Jack l’éventreur du sud-est, et considéré comme l’auteur d'une trentaine de meurtres, dont l'égorgement d'au moins vingt femmes et adolescents, par la suite mutilés et violés. Des visites qui font froid dans le dos (et au cou). > Les 20 et 21 novembre / 04 74 53 80 30 contact@vienne-tourisme.com / www.vienne-tourisme.com

À 55km au sud de Grenoble, la capitale du Trièves est coincée entre les massifs du Vercors et du Dévoluy. Cet environnement admirable sert d’écrin à cette petite perle, calme et pittoresque, qui mérite d’être explorée au départ de la place centrale. Premiers points d’intérêt ici : la halle et son admirable charpente, la fontaine, et l’église de l’assomption bâtie au XIe et XIIe siècle, les trois étant inscrits au titre des monuments historiques. Le café des arts, très dynamique dans la vie culturelle du village, brille par ses deux devantures et son décor intérieur. Ne pas manquer aussi le temple et son clocher carré, et les maisons traditionnelles de la région. Vous pourrez découvrir l'Histoire et la culture du Trièves au bien nommé musée du Trièves. > mens (55 km de Grenoble) / www.trieves-tourisme.fr


la MontaGne sous toutes ses coutures

ÉVÉNEMENT Du MOIS TEXTE : MARTIN LÉGER

10 noV. 15

> 14

noV. 15

RENCONTRES CINÉ MONTAGNE

Les 17e Rencontres Ciné Montagne de Grenoble se déroulent du 10 au 14 novembre et s’installent au Palais des Sports de Grenoble. Entretien avec Didier Minelli, directeur technique de Grenoble Montagne et directeur de ces Rencontres. Cette année, les Rencontres du Cinéma de Montagne déménagent au Palais des Sports de Grenoble et deviennent payantes. Pourquoi ? L’événement était devenu victime de son succès. L’année dernière, lors de la soirée d’ouverture, nous avons dû refuser 1000 personnes. C’est dommage, d’autant qu’on a de nombreux spectateurs qui viennent de loin (Lyon, Albertville, Chambéry et Valence notamment) pour assister aux Rencontres. Nous voulions donner à tous les passionnés – y compris ceux et celles qui finissent le travail un peu tard – la certitude de pouvoir assister aux projections, en achetant leurs places en ligne (sur www.grenoblemontagne.com). À 5€ la soirée (ou 13,50€ le pack 3 soirées et 20€ le pack 5 jours), on reste quand même accessible à tous. Sur les autres festivals de films de montagne, le prix d’une soirée oscille généralement entre 10 et 20 euros la soirée. Quant au changement de lieu, il nous permet à la fois d’augmenter la capacité d’accueil (on passe de 3000 à 4000 places par soirée) et de recentrer l’événement sur le centre-ville, dans un lieu emblématique de l’engagement de la Ville de Grenoble par rapport à la montagne. À quoi servira l’argent de la billetterie  ? À financer le programme Jeunes en montagne de la Ville de Grenoble, qui permet chaque année à quelque 350 jeunes des quartiers d’effectuer leurs premiers pas

16 sPot / Novembre 15

en montagne. Il est étalé sur toute l’année scolaire, avec 8 à 10 sorties (en escalade, via ferrata, cascade de glace, randonnée pédestre…) et en point d’orgue une sortie en haute montagne (par exemple une randonnée glaciaire avec une nuit en refuge). D’ailleurs, le film « Chemins d’Altitude  » (diffusé le samedi 14 novembre) raconte l’histoire de huit des cent jeunes de la première édition de «  Jeunes en montagne » (en 2003), qui se sont retrouvés pour l’ascension du mont Blanc, en août 2015. On y découvre à la fois des images de cette ascension, mais aussi de leur préparation, des images d’archives de 2003 (au Dôme des Ecrins) et des témoignages où ils racontent ce que la montagne représente pour eux, ce qu’elle leur a amené. Hormis ces évolutions, les Rencontres gardent-elles la même philosophie  que les années précédentes ? Oui. À l’exception de la soirée du jeudi 12 novembre, consacrée à l’escalade avec notamment la diffusion de «  Valley Uprising  », un film retraçant 60 ans d’escalade et de contre-culture dans le Yosémite, nous tâchons toujours de proposer une programmation variée, mêlant le ski, l’alpinisme, les sports aériens (parapente, wingsuit, basejump…), des expéditions, des portraits… Et comme toujours, après chaque projection, au moins l’un des protagonistes du film (réalisateur

Ci-dessus : nina Caprez et Cédric lachat ont terminé orbayu, une des voies d’escalade les plus difficiles au monde. Film : orbayu de mathieu rivoire.

ou « acteur  ») interviendra sur scène pour répondre aux questions de Jean-Michel Asselin (l’alpiniste et chroniqueur montagne sur France Bleu Isère) et de Mathilde Boulesteix (journaliste/présentatrice sur Trek TV). Et en préambule des projections, de 18h à 20h, le public pourra arpenter les allées du village des partenaires* (avec du matériel de montagne, des nuits en refuge et des forfaits de ski à gagner), parcourir des expos photos, assister aux émissions de France Bleu Isère et Télé Grenoble ou aux conférences «  Secrets de tournage  » animées par des réalisateurs.


© Sam Bié

toujours quelques projections Gratuites Les Rencontres proposeront trois après-midis de projections gratuites en 2015 : le mercredi de 14h à 16h (avec du ski-alpinisme, du parapente, de l’alpinisme, de l’ultra-trail…) et le vendredi et samedi de 13h45 à 17h. Ces dernières ont lieu dans le cadre des Rencontres Montagnes et Sciences, qui vous emmènent sur les traces de sismologues, volcanologues, canyoneurs et géologues au Piton de la Fournaise, de glaciologues en Antarctique ou en Himalaya, ou encore d’une ethnologue sur les hauts plateaux himalayens. Notez aussi que le CRDP (11 avenue Général Champon) accueillera une conférence internationale montagne et climat (mercredi 11 de 14h à 19h) avec notamment le témoignage de nombreux alpinistes.

*petzl, millet, Dynafit, le vieux Campeur, allibert, Banque populaire, télé Grenoble, France Bleu isère, montagnes magazine, Grenoble alpes métropole, la région rhône-alpes, offices du tourisme de Grenoble et de l’alpe du Grand serre, FFCam, Bureau des Guides de Grenoble, Hôtels accor, Bourses expé, arthaud et le Fodacim.

infos pratiques

Programme complet et réservations sur www.grenoble-montagne.com


ÉVÉNEMENTS

Une guitare, oui, mais quel accord est en train d’être joué ? posez la question au salon osez la musique !

DR ©

TEXTE : JÉRÉMY TRONC / JÉRÉMY CHAuCHE

06 noV. 15

> 15

noV. 15

foire internationale De Grenoble FOIRE / La thématique de l’édition 2015 de la foire de Grenoble : les arts forains, avec de nombreuses animations chaque jour et quelques stars du petit écran qui devraient faire bondir la fréquentation  : Margaux (Plus belle la vie), Karine et Alain (Nos chers voisins) ou encore Miss France 2015. Deux journées seront consacrées aux femmes, les 6 et 13 novembre, avec des animations spécifiques dont certaines n’évitent pas les clichés (maquillage, soins esthétiques, chippendales…). On notera l’introduction de nouveaux secteurs d’activité  : coquin, service aux particuliers et loisir et tourisme. Et chaque jour des manèges et des animations déambulatoires assurées par des artistes du cirque. Voilà qui va agiter la foire ! > alpexpo / www.foiredegrenoble.com

06 noV. 15

> 13

noV. 15

cHauD DeVant, le Vercors DeMain ? FESTIVAL / Le plateau du Vercors accueille pour la première fois ce festival organisé par la cité scolaire Jean Prevost de Villard-de-Lans. L’idée : sensibiliser les habitants de la commune et les élèves au changement climatique et à ses impacts présents et futurs. Une opération de sensibilisation doublée d’une volonté ambitieuse  : l’élaboration d’un plan d’actions, et le déclenchement d’engagements politiques. Le programme se compose de tables rondes, d’expositions, de visites, de débats, de projections de documentaires et d’un concert. De nombreux acteurs se joignent à la manifestation – maison du patrimoine, parc naturel régional, festival du film de montagne, association – pour enrichir la programmation et étendre son impact géographiquement. > Villard-de-Lans (50 min. de Grenoble) / 06 99 25 86 13

18 sPot / Novembre 15

13 noV. 15

> 15

noV. 15

salon oseZ la Musique !

MUSIQUE / C’est ambitieux et c’est prometteur : un salon consacré à la musique de portée nationale. L’initiative vient du magasin d’instruments Bertet musique qui, une fois par an, organisait une rencontre entre les instrumentistes et le public. Cette année, Bertet musique et l’association Musiques en liberté ont voulu faire plus grand. Ainsi est né ce salon qui se déroulera sur plus de 1000 m2 à Alpes Congrès. Trois jours d’échanges entre professionnels et public amateur comme novice. Une trentaine d’exposants sera présente  : des fabricants d’instruments et d’accessoires, des éditeurs, des studios d’enregistrement, des plateformes, des réparateurs et des associations. Les visiteurs pourront aussi apprécier des concerts de haute-volée, visionner des films ou assister à des conférences traitant aussi bien du “cerveau et de la musique” que des “bonnes postures des musiciens” ou de “l’entretien de son piano”. > alpes Congrès / avenue innsbruck à Grenoble / entrée payante / www.osezlamusique.fr


13 noV. 15

> 15

noV. 15

salon Du liVre alpin LITTÉRATURE RÉGIONALE / Cette année, deux changements à propos du salon du livre de régionalisme alpin : il s’appelle désormais le salon du livre alpin, modification plutôt opportune, et il quitte le joli cadre de l’ancienne bibliothèque de la ville de Grenoble pour s’installer au Palais des sports, boulevard Clémenceau. Un peu dommage, mais il croisera une manifestation d’envergure qui elle aussi s’installe à cet endroit cette année  : les Rencontres du cinéma de montagne. Il se trouve qu’elle traite toutes deux du même sujet. La Chartreuse est le thème de l’édition 2015 du salon du livre alpin. Des conférences seront proposées sur ce thème et vous trouverez sur place, comme à l’accoutumée, des livres rares, des auteurs et des associations. L’entrée sera gratuite. > Palais des sports / www.librairie-des-alpes-grenoble.com

18 noV. 15

> 22

noV. 15

beaujolais Days TRADITION / Saviez-vous que les Japonais ont l'insigne honneur de pouvoir déguster notre beaujo national avant nous ? Et pour cause : celui-ci étant commercialisé le troisième jeudi de novembre à minuit précise, il l'est forcément plus tôt chez eux. Pas de quoi crier au scandale, mais tout de même, ça fait tiquer. Ça va que nous les battons à plate couture sur le terrain de l'événementiel viticole. Comme chaque année, les viticulteurs de ce terroir organisent cinq jours de fête pour célébrer comme il se doit le précieux breuvage primeur. Au programme : sport (marathon du Beaujolais), musique (l'excellent festival des Nouvelles Voix), fêtes traditionnelles (les Sarmentelles) et, bien sûr, la mise en perce suivi des dégustations. Dans la joie et la modération évidemment. > détails des événements www.beaujolaisdays.com - À consommer avec modération - avec qui ?

A L E D S MOI CHANSOÉN C. DR

6 NOV. - 2 D

smh-heurebleue.fr


ÉVÉNEMENTS TEXTE : JÉRÉMY TRONC / JÉRÉMY CHAuCHE

19 noV. 15

> 22

noV. 15

festiVal international De cirque De Voiron SPECTACLE / Après 13 années passées au Palais des Sports de Grenoble, on espère que JeanPierre Foucault, indétrônable Monsieur Loyal, ne va pas trop tirer la gueule en retrouvant le festival international de cirque sous un chapiteau à Voiron. En même temps ce nouvel emplacement se rapprochera de l’esprit traditionnel du cirque. Le dispositif reste inchangé avec les meilleurs numéros du monde entier, deux pistes pour un show non stop, plus de 80 artistes, un orchestre vivant et plus de 3500 places assises. Donc confirmation  : le festival de cirque de Voiron reste un événement de grande ampleur récompensant les meilleurs numéros de cirque du moment, traditionnels ou plus contemporains. > À Voiron / 06 20 88 22 31 / www.gcproductions.fr

20 noV. 15

> 22

noV. 15

GOURMAND / Salon du chocolat ou exposition de sculptures ? Quand on se balade dans les allées du traditionnel salon du chocolat organisé par Novoconcept, on peut s’y méprendre tant le talent et l’imagination des chocolatiers présents donnent naissance à des œuvres aussi étonnantes qu’appétissantes. Sur plus de 4000m2, des spécialités gourmandes chocolatées vous seront proposées par les maîtres-chocolatiers et artisans présents. Une densité gage de diversité dans les produits proposés, avec des mariages audacieux de textures et de saveurs. Le chocolat est à l’honneur, mais aussi les vins fins et d’autres produits gastronomiques issus de producteurs régionaux. Dégustation, conseils de cuisine et conférence enrichiront ces trois jours gourmands. > alpexpo / Hall 89 / entrée 4 € / www.chocolatdesalpes.com

21 noV. 15

> 24

© FlicR

salon Du cHocolat Ci-dessus : Un petit dessert tout simple mais diablement appétissant. salon du chocolat. En bas à gauche : Bein, le père noël.

noV. 15

© JM Francillon - Ville de Grenoble

MarcHé De noël De Grenoble

20 sPot / Novembre 15

TRADITIONNEL / On ne change pas une formule qui gagne. Pour le marché de Noël de Grenoble, les organisateurs ont donc gardé le père Noël (ouf), les mêmes places (place Victor Hugo, rue Félix Poulat et place Grenette) pour la centaine d’exposants présente chaque année, et la place Vaucanson pour le marché de Noël équitable qui lui devrait subir quelques modifications. Ce sont nos sources qui nous l’informent mais il était encore trop tôt, au moment où nous bouclions, pour connaître le détail de ces changements. Sinon comme chaque année le marché sera riche de nombreuses animations pour y glisser un peu plus de plaisir : concerts, spectacles, visite dégustation, démonstration des acteurs de la montagne. > Place Victor Hugo - Place Grenette - rue félix Poulat – place Vaucanson / www.grenoble-tourisme.com


25 noV. 15

> 29

noV. 15

salon naturissiMa

DU 6 A U 15 NOVEMBRE

www w.. l a h a u t s u r l a c o l l i n e . n e t

06 8 81 1 89 28 32

Crédit photo : Shutterstock

SANTS 500 EXPO R ANTS 10 RESTAU

c o n c e p t i o n g rra a p h i q u e : M e l l e PPo oca

BIEN-ÊTRE ET ENVIRONNEMENT / Naturissima est devenu en 29 ans le salon référence en Rhône-Alpes en matière de bien-être, de bio, de santé et d’écologie. On y retrouve les traditionnels exposants. Plus de 190 qui ont la particularité d’être passés par un comité de sélection. Les visiteurs du salon sont ainsi un peu plus assurés du sérieux des prestations et des produits dont la production va dans le sens du développement durable et du respect de l’environnement et des consommateurs. Les organisateurs ont aussi à cœur chaque année de proposer un riche programme d’animations : conférences, tables rondes, projections, animations, et espace regroupant de nombreuses associations impliquées dans les domaines de l’environnement et du développement durable. > À alpexpo / entrée commune avec le salon artisa / www.naturissima.com

DE GRENOBLE

Isère

Novembre 15 / sPot 21


ÉVÉNEMENTS TEXTE : JÉRÉMY TRONC / JÉRÉMY CHAuCHE

Ci-contre : Héééé, beaux gosses les Frero Delavega. en plus ils ont l’air trop cool. retrouvez-les à Before winter, l’évenement de lancement de la saison de ski.

25 noV. 15

> 29

noV. 15

salon artisa

26 noV. 15

> 28

noV. 15

© Arno Lam

CRÉATEURS / À 30 jours de Noël, Spot voit toujours le salon Artisa comme un passeur d’idées de cadeaux de qualité, originaux, rares, qui plus est avec un minimum d’éthique. Chaque artisan présent est passé par le filtre du comité de sélection, composé de professionnels des métiers d’Art et de la chambre des métiers et de l’artisanat de l’Isère. Sus aux tricheurs et aux mauvais artisans ! Tableaux, bijoux, accessoires, luminaires, mobilier, créations textiles, vaisselle, jouets, chaussures... le choix est vaste et qualitatif. Ainsi, parmi les deux cent artisans d’art présents au salon Artisa, vous en trouverez bien un chez qui dénicher une création pour augmenter la pile de cadeaux sous le sapin de Noël. > À alpexpo / entrée commune avec le salon naturissima / www.artisagrenoble.com

26 noV. 15

festiVal frapna

before Winter

ÉCOLOGIE / Le Festival international du film nature et environnement organisé par la FRAPNA, c’est d’abord une sélection de films bien sentie. De fiction, d’animation ou documentaires, ces films dénoncent et mettent en lumière certaines problématiques environnementales, mais aussi montrent qu’il est encore possible d’agir et comment. Un festival militant et engagé voulu par la FRAPNA qui propose en parallèle de la sélection de films une riche programmation : conférences, exposition, sorties sur le terrain, colloques et spectacles comme celui proposé à 22h15 lors de la soirée d’ouverture. Le collectif Les Chanteurs d’Oiseaux mêle le matériau brut du chant d’oiseau aux formes d’art vivant pour mieux le transcender. Et des bonnes surprises comme celle-ci, il y a en aura plein d’autres… > Cinéma le méliès / www.frapna-38.org / 04 76 42 64 08

STATIONS DE SKI / Pour lancer la saison hivernale, c’est la montagne qui descend à Chambéry le jeudi 26 novembre, à l’occasion d’un événement innovant et festif : Before Winter. Les professionnels y sont conviés, mais aussi le grand public pour fêter comme il se doit l’ouverture de la saison. Le programme s’articule en trois pôles : Digital altitude, Winter talks et Winter wave. Deux s’adressent au grand public. D’abord les Winter talks pendant lesquels 10 personnalités du monde de la recherche, de la montagne, du sport, de l’économie et des médias feront un pitch de leur choix pendant 12 minutes. Original. Le volet festif est assuré par la Winter wave, dédiée entièrement à la musique et à la dance avec plus de 4000 clubbers attendus. Pour assurer la fête : Goldsingers, Frero Delavega et les artistes de La Folie Douce. Cure de décibels assurée. > Chambéry / Le Phare (35 min. de Grenoble) / www.beforewinter.fr

22 sPot / Novembre 15


p1 a0 l> a1 i 4s dneos vs.p2o 0r t1 s5 mon portable : 06 18 44 25 06

© Lee

XVII E S R E N C O N T R E S | G r e n o b l e 28 noV. 15

& 29

noV. 15

japan toucH et salon De l’asie SALONS / Konnichiwa ! Comme chaque automne, Japan Touch revient avec des tonnes d'animations et de stands pour satisfaire tous les amoureux de la culture nippone. Pour la deuxième année consécutive, il sera associé au salon de l’Asie qui mettra en avant la Corée. Parmi les dizaines d’animations prévues lors de ces deux rendez-vous, Spot en recommande quatre  : l’exposition de celluloïds, feuilles transparentes utilisées dans le cinéma d’animation  ; le concours de cosplay, discipline qui consiste à fabriquer soi-même des déguisements pour ressembler à des héros tirés de manga, films, jeux-vidéo puis de mimer leurs attitudes  ; le concert de Michel Barouille, chanteur de l’ombre de dizaines de génériques de dessins animés japonais. Enfin, au salon de l’Asie, découvrez la culture coréenne pop (K-pop) avec le programme d’animations, d’expositions, de projections et d’ateliers proposé par le magazine K-pop Life. > eurexpo (1h20 de Grenoble) / entrée payante / www.salondelasie.com / www.japan-touch.com

28 noV. 15

& 29

noV. 15

liVres en MarcHes LITTÉRATURE / Incontournable, la COP 21, ou plutôt son ombre, se glisse même dans la programmation de la 14e édition de Livres en Marches, manifestation littéraire qui anime chaque année la commune des Marches, voisine de Montmélian. Biodiversité, climat, arbres, environnement, jardinage mais aussi, arts, montagne et polar seront les thèmes à l’ordre des deux jours. Allain Bougrain-Dubourg est l’invité d’honneur de ce rendez-vous littéraire (grosse bourse aux livres, rencontres, dédicaces, conférences, contes…) mais pas que. D’autres formes d’art s’immiscent entre les livres et leurs auteurs, parmi les bouquinistes et les éditeurs pour un rendez-vous culturel grand public et fort enrichissant. > Les marches (savoie, 30 min. de Grenoble) / www.livresenmarches.com

Novembre 15 / sPot 23


ÉVÉNEMENTS TEXTE : JÉRÉMY TRONC / JÉRÉMY CHAuCHE

29 noV. 15

salon Miel, arts et saVeurs

foire De la saint-anDré D’annecy 01 Dec. 15

DR

LOCAL / Consommer local et bio, c’est dans l’air du temps. Spot qui n’y voit que du positif vous propose une manifestation dans cette lignée : le salon miel, arts et saveurs. II s’inscrit dans la lignée de l’agenda 21 (programme d’actions pour le XXIe siècle orienté vers le développement durable).  La production locale, et uniquement locale est ici sélectionnée  : produits de Chartreuse, de Belledonne, du Vercors et de l'Oisans issus du savoir-faire artisanal. Productions solidaires et réalisations d'associations locales seront également mises en valeur. Durant un week-end, l'espace Robert Fiat sera ainsi le lieu de rencontres, d'échanges et de découvertes autour des saveurs locales et savoir-faire locaux. Pensez à vos cadeaux de Noël  ! > espace robert fiat - avenue de la monta à saintÉgrève / 04 76 56 53 00 / www.saint-egreve.fr

COMMERCE / Vous avez dit combien ? 1100 commerçants et plus de 5 kilomètres de stands  ? Impressionnante cette foire de la Saint-André qui anime les rues d’Annecy depuis le Moyen-âge. Un rendez-vous incontournable, tous les premiers mardis du mois de décembre, qui attire des milliers de badauds motivés à l’idée de réaliser de bonnes affaires. Les exposants qui occupent toutes les rues de la vieille ville représentent tous les secteurs d’activités  : habillement, déco, ustensiles de cuisine, gastronomie et vins fins, cosmétiques et bien entendu les incontournables produits magiques qui vont révolutionner votre quotidien. Les commerçants sédentaires de leur côté déstockent à bons prix. Profitez-en  ! > annecy (1h45 de Grenoble), centre-ville, de 8h à 19h

02 Dec. 15

> 06

Dec. 15

festiVal international Du filM De MontaGne D’autrans CINÉMA / Des images fortes, marquantes, émouvantes ou amusantes… Le teaser du festival n’est qu’un bref aperçu de ce qui attend les festivaliers, mais il donne sacrément envie de monter à Autrans pour partager ces émotions sur grand écran, et en intégralité. Sur 453 films inscrits, 38 ont été retenus pour la compétition. Des documentaires, des fictions et des films d’animation pour rassasier les plus gros appétits de films de montagne. Les massifs du monde sont abordés dans toute leur richesse dans l’obscurité d’une salle de projection, mais aussi lors de rencontres avec des réalisateurs, des écrivains, des alpinistes et des explorateurs, au fil d’expositions, ou lors de débats passionnés ou de rencontres littéraires. Le son est à l’honneur de cette édition. Thème mis en valeur dans une belle sélection de films ou dans une exposition visuelle et sonore inédite. > autrans / navette à 8€ a/r proposées entre Grenoble et le village / www.festival-autrans.com

© Gilles Chappaz et Jeremie Chenal

Ci-contre : le film rêver sous les étoiles de Gilles Chappaz et Jérémie Chenal, en compétition au festival international du film de montagne d’autrans. FiFma, c’est plus simple.

24 sPot / Novembre 15


DR

Hey gars, fais-gaffe ton pneu arrière est dégonflé.

03 Dec. 15

trial international inDoor De cHaMbéry

DES CANUTS À LA CRÉATION CONTEMPORAINE

MOTO ET VTT / Le meilleur trialiste à moto du monde, contre les 10 meilleurs du monde. Telle est l’affiche, simple mais efficace, du prochain trial international indoor de Chambéry. Un gigantesque show à l’américaine qui se déroulera dans un décor soigné particulièrement impressionnant. Les organisateurs réservent aussi une place conséquente au VTT. But du jeu pour les pilotes : franchir chacun leur tour un parcours d'obstacles très sélectif dans un temps imparti en mettant le moins possible de pieds à terre. Rochers, bois, éléments de béton, rien ne leur sera épargné lors des deux manches de chaque compétition. Les meilleurs pilotes de trial de la planète seront là avec un seul objectif : terminer la soirée sur la première marche du podium et proposer, au passage, un étonnant spectacle sportif au public. > au phare de Chambéry (35 min. de Grenoble) / www.le-phare-chambery-metropole.fr

05 Dec. 15

TRAIL / Conjuguer sport et culture c’est possible avec le festitrail d’Autrans. L’idée n’est pas de courir dans la neige en feuilletant un bouquin. Oui c’est casse-gueule. En fait l’épreuve sportive organisée dans le cadre du Festival international du film de montagne d’Autrans exploite la programmation culturelle de l’événement et propose aux coureurs du matin de se transformer en spectateurs de l’après-midi. Ainsi, après avoir couru le 15 km (D+ 500m) ou le 24 km (D+ 800m), repris des forces grâce à la raviole party, les traileurs auront droit de visionner une sélection de films sur l’outdoor, l’alpinisme et plus largement sur la montagne. L’entrée est gratuite sur présentation du dossard. Bien vu. > autrans / www.festitrail-autrans.com

EXPOSITIONS, ATELIERS, VISITES GUIDÉES SPECTACLES, CONFÉRENCES…

- Photo : Gilles Defaix - Tissu : Bouton Renaud, d’après un velours Jacquard Bouton Renaud

festitrail

La ville comme on l’aime, festive


la croix-rousse

DESTINATION TEXTE : LISA DuMOuLIN

BELLE ET REBELLE

C’est l’un des quartiers les plus charmants de Lyon, avec ses couleurs pastel et ses jolis points de vue sur la ville. C’est assurément le plus accueillant, avec son atmosphère de petit village qui envahit quiconque y met les pieds. Visite guidée.

L

© Lisa Dumoulin

es couleurs joyeuses de ses façades, un camaïeu de roux allant de l’ocre à la brique en passant par le rose, font tout le charme de la Croix-Rousse, qui porte joliment son nom. La “colline qui travaille” est aussi un quartier à l’atmosphère particulière. L’âme des canuts, ces artisans de la soie, semble avoir imprégné tous les coins de rues. À commencer par son surnom, puisque l’endroit était peuplé d’ouvriers, en opposition à la “colline qui prie”, celle de Fourvière, où a toujours vécu le clergé. Ensuite vient l’architecture, puisque ce sont les canuts qui ont formé la commune, indépendante au départ. D’où ces immeubles bas, donnant une sensation d’espace, mais aux appartements hauts de plafonds, pour abriter les métiers à tisser très encombrants. Le quatrième arrondissement de Lyon a d’ailleurs gardé cette ambiance de “village” à part de la grande ville. Une ambiance conviviale et aussi un brin libertaire et militante, appuyée sur les mouvements associatifs et alternatifs. Toujours l’héritage des canuts, puisqu’ils sont à l’origine des mouvements mutualistes et coopératifs, et que leur fameuse révolte de 1831, l’un des premiers soulèvements ouvriers, a eu un retentissement important en France et en Europe. Encore aujourd’hui, le quartier est émaillé de locaux associatifs et petits ateliers indépendants. Tout comme les pentes de la CroixRousse, car le terme désigne aussi bien le plateau que ces dernières, comprises elles dans le premier arrondissement de Lyon. Allez éveiller vos papilles au marché, sur le boulevard (tous les matins sauf le lundi), et vos pupilles devant les nombreux points de vue qui s’offrent à vous, en particulier à l’esplanade du Gros Caillou et celle de la Grande-Côte. Profitez-en pour descendre la Grande-Côte justement. Cette rue pavée piétonne, en pente, bordée de commerces, est une parfaite carte postale : charmante du début à la fin avec sa vue, son architecture typique, ses graffitis, ses terrasses de cafés, ses librairies et ses boutiques...

© Philippe Leroyer

Visites Décalées

passaGes secrets

Une autre façon d’explorer le quartier de la Croix-Rousse est bien sûr de déambuler à travers les traboules. Ces passages couverts de cour en cour d’immeubles permettaient aux soyeux de transporter facilement les étoffes d’un endroit à un autre en évitant la pluie. Elles ont aussi permis aux Résistants de développer leur réseau pendant la seconde guerre mondiale. Aujourd’hui, des petites plaques les indiquent près des portes d’entrée qu’il suffit de pousser. La plus impressionnante est la Cour des Voraces, en haut des pentes près de la place Colbert, avec ses escaliers majestueux.

26 sPot / Novembre 15

Envie de découvrir le quartier de manière décalée et rigolote ? Les Visites d’Idées, ou “l'histoire véridiquement subjective de la CroixRousse” semblent toutes indiquées. Portées par deux comédiens, dont l’un est également crieur public de la Croix-Rousse, c’est un véritable spectacle déambulatoire qui vous mène aux quatre coins du quartier. Une heure et demie de balade sous toutes les conditions météorologiques et à prix libre, c’est possible les weekends du 14-15 et du 28-29. Point de rendez-vous : 15h sur la place de la Croix-Rousse.


la GourManDise est un Vilain Défaut

Les Sept péchés du plateau est un restaurant situé place des Tapis, en recul du boulevard de la Croix-Rousse. La carte joue le jeu des sept péchés capitaux, en déclinant sept recettes de salades, de viandes, de poissons… reprenant les caractéristiques de l’orgueil, l’avarice, l’envie, la colère, la luxure, la gourmandise et la paresse, avec une bonne dose d’humour. Les plats sont copieux (on vous aura prévenu au moment de choisir la taille du plat !). Le service est détendu, la déco chaleureuse avec des livres et des jeux dans les coins, et les prix abordables. Que demander de plus ?

parc pentu

Le Parc Sutter est méconnu, pourtant c’est un joli coin de paradis. Niché sous le boulevard de la Croix-Rousse et descendant jusqu’à la place Morel, juste au-dessus de la place Rouville qui offre à nouveau une jolie vue sur Lyon, il présente l’unique inconvénient d’être en pente. Mais est-ce vraiment un inconvénient ? Avec des jeux pour les enfants, un toboggan géant (en rénovation), un terrain de pétanque, des terrasses recouvertes de plantes aménagées en bancs, de jolis arbres et une belle vue, peut-on sérieusement critiquer la pente ? Nous ne pensons pas.

Ci-dessus : le charme des façades colorées de la Croix-rousse. À gauche : Cour des voraces

pratique

> SITE DE L’OFFICE DE TOURISME DE LYON, ONLYLYON www.lyon-france.com > VISITES DÉCALÉES samedi 14, dimanche 15, samedi 28 et dimanche 29 novembre à 15h / départ place de la Croix-rousse / prix libre, sans résérvation. Point de rendez-vous : 15h sur la place de la Croix-rousse. > LES SEPT PÉCHÉS DU PLATEAU Pratique : 3 Place des tapis / 04 78 28 48 82 / du mardi au dimanche midi et soir

Novembre 15 / sPot 27


CARNET D’ADRESSES

spot a testé pour Vous ! *****

TEXTE : JÉRÉMY TRONC

**** *

Spot et son équipe de rédacteurs sont sur le qui-vive pour vous faire découvrir les tendances du moment : boutiques originales, nouvelles adresses, sites internet émergeants et bons petits restaurants hors des sentiers battus.

© Aurélie Jeannette

ZDank, la nouVelle expérience culinaire Ci-contre : très bon, oui.

GASTRONOMIE / Nouveau concept, nouvel univers gastronomique : le restaurant Zdank, inauguré en octobre dernier, mise sur l’inattendu. Pour le concept, c’est l’association, en un même lieu, d’une ambiance bistrot, à midi, au rez-de-chaussée, et, le soir à l’étage, de l’univers gastronomique. Tarifs : de 13 à 20 euros le menu déjeuner, dès 70 euros pour les 9 expériences culinaires du soir. Des fourchettes de prix raisonnables pour une cuisine imaginative signée Alexandre Zdankevitch, chef au parcours affûté. Côté bistrot, le menu propose des plats traditionnels français revisités, renouvelés chaque mois, et la carte met à l’honneur une des expériences du menu gastronomique. Pour toutes les tester, rendez-vous le soir à l’étage dans une ambiance sophistiquée prolongeant la cuisine du chef. Dans l’assiette, des associations souvent inexploitées, mariant les couleurs, les saveurs et les textures au détail près. Pour les vins, faites confiance au sommelier Thibault Ducousset et sa sélection pointue de vins français. > Zdank / 14 rue du fantin Latour à Grenoble / 04 76 54 13 93 / www.zdank.com

« CES SIx ÉLEVEuRS-Là S’ENGAGENT SuR LES CONDITIONS D’ÉLEVAGE DES BêTES »

28 sPot / Novembre 15

« AMBIANCE BISTROT à MIDI, uNIVERS GASTRONOMIquE LE SOIR. »

la VianDe transparente CONSOMMATION / Six éleveurs de Belledonne se sont regroupés et ont créé un site internet commun : www.viande-directe-belledonne.fr. Une initiative innovante qui permet aux clients de passer commande de colis de viande bovine produite localement. Ce site n’est pas seulement un moyen pratique d’achat, il entend également mettre en avant les conditions d’élevage. Car si on a pu s’indigner récemment d’images choquantes tournées dans un abattoir d’Alès, cette triste fin n’est souvent que l’aboutissement d’un long calvaire pour les bêtes élevées dans des conditions proprement abominables. À l’inverse, ces six éleveurs-là s’engagent sur les conditions d’élevage des bêtes. Une charte visible sur le site précise l’ensemble des principes d’élevage  : priorité au bien-être des animaux, agriculture extensive, alimentation issue de matières saines et nobles, transparence… Une garantie complétée de conseils d’achat, de cuisine et de conservation. Une autre bonne raison de privilégier la consommation locale. > www.viande-directe-belledonne.fr


Des saVeurs et Des saVoirs !

DR

RESTAURATION / Cette enseigne de la rue Servan annonce bien ce qu’elle propose : manger, mais pas seulement. Annabelle, professeur de français langue étrangère, organise aussi des ateliers d’apprentissage de la langue française à travers la gastronomie. Deux fois par semaine, des étrangers peuvent ainsi apprendre le français en cuisinant, et inversement. Des cours de cuisine ouverts à tous sont également proposés le samedi, enrichis par les compétences de spécialistes quand un thème particulier le nécessite. Diplôme de cuisine du terroir en poche, Annabelle vous propose pour la partie restauration un plat unique à midi, avec ou sans viande, à un prix vraiment abordable : 8,5 euros. Toute sa cuisine est fait-maison, avec des produits frais et de saison. Elle fait l’unanimité chez les habitués qui louent les étonnants mariages de saveurs et la créativité des recettes. À déguster sur place ou à emporter. > services : restauration sur place ou à emporter, traiteur, ateliers cuisines simples, ateliers langue française (ou anglaise) par la cuisine, ateliers culture et gastronomie, cours d’œnologie / 15 rue servan à Grenoble / 04 76 63 22 17

« DES ATELIERS D’APPRENTISSAGE DE LA LANGuE FRANçAISE Ou ANGLAISE à TRAVERS LA GASTRONOMIE » une charte. le bien-être des animaux est garanti par rd Ciancia © Berna

Novembre 15 / sPot 29


CARNET D’ADRESSE

spot a testé pour Vous ! *****

TEXTE : JÉRÉMY TRONC

**** *

Dans cette rubrique, point d’éthique au rabais ou de durable à obsolescence programmée. On teste, on se renseigne, et si l’enseigne nous semble digne d’intérêt, on en parle. Sinon, poubelle verte “je trie”.

Ci-contre : les produits sont élaborés à sarcenas

Douceur cerise, la cosMétique De cHartreuse COSMÉTIQUES / Les plantes de Chartreuse ne servent pas qu’à fabriquer la célèbre liqueur. Il en reste heureusement pas mal pour l’élaboration d’autres produits comme ceux fabriqués par la société Douceur cerise basée à Sarcenas. Essentiellement des compléments alimentaires mais aussi des soins pour le visage et le corps… Les plantes qui rentrent dans la composition de ces produits sont toutes certifiées bio par un organisme indépendant. La plupart sont cueillies à l’état sauvage sur les pentes des montagnes de Chartreuse ou issues de l’agriculture biologique. Guy Magnat, installé au cœur de la Chartreuse et passionné de plantes, a monté cette société avec sa femme Brigitte. Son but : créer une gamme de produits de phytothérapie dans une éthique de respect de la nature au service du bien-être et de la beauté. Ses produits, fabriqués à Sarcenas, sont commercialisés auprès de professionnels et dans certains magasins bio de l’agglomération. > www.douceur-cerise.com

Dec. 15

© JT

« LES PLANTES quI RENTRENT DANS LA COMPOSITION DE CES PRODuITS SONT TOuTES CERTIFIÉES BIO »

procHain nuMéro.

n°135

SPÉCIAL GLISSE

Sortie le 2 décembre

Visitez les coulisses des stations, temps forts, news, conseils de progression, tendances...

© OT- Oz en Oisans Bruno Longo

SPOT. Editions “LE PETIT SPORTIF”, 12, rue Ampère - 38000 Grenoble. S.A.R.L. de presse au capital de 12195,65 euros. RCS Grenoble : 420 090 573. Tél. : 04 76 84 44 60. Fax : 04 76 21 25 11. Mail : contact@spot-web.fr Directeur de la publication : Sébastien Rousset (srousset@spot-web.fr - 04 76 84 44 61) Responsable de rédaction : Jérémy Tronc (jtronc@spot-web.fr - 04 76 84 79 38) Chef de publicité : Julien Rey (jrey@spot-web.fr - 04 76 84 44 62) Ont collaboré au numéro : Martin Léger. Lisa Dumoulin. Charline Corubolo. Assistante de direction : Lidwine Bastien (contact@spot-web.fr) Design :www.michelbarthelemy.com Maquettiste : Géraldine Crosio Infographiste : Carole Barraud Responsable diffusion : Jean-Maxime Morel Tirage : 30 000 exemplaires en libre service, diffusés par DiffusionActive Impression Rotimpres (Espagne) La rédaction n’est ni responsable des textes publiés qui engagent la seule responsabilité de leur auteur, ni des erreurs ou omissions. Toute reproduction de SPOT est strictement interdite. www.spot-web.fr

30 sPot / Novembre 15


yriades Le plus grand cross country du sud-est de la France

Dimanche Dimanc he

29 nove novembre mbre 2015

Complexe xe sportif tif Pierre Pie Mendès-France 69 800 Saint-Prie Saint-Priest /lyonathle National National

® VO TRE SÉL ECTIONNEUR D'ÉQUIPEMENT D'ÉQUIPEMENT SPO RTIF VOTRE SÉLECTIONNEUR SPORTIF

Profile for Magazine SPOT

QUE FAIRE LE WEEK-END? Mensuel gratuit des loisirs et du tourisme en Rhône-Alpes  

MAGAZINE SPOT Novembre 2015- Édition Grenoble / Patrimoine insolite

QUE FAIRE LE WEEK-END? Mensuel gratuit des loisirs et du tourisme en Rhône-Alpes  

MAGAZINE SPOT Novembre 2015- Édition Grenoble / Patrimoine insolite

Profile for lpsgre
Advertisement