Page 1

Photos : D. Hackel, G. Trochard © Photos : D. Hackel, G. Trochard ©

Suivi Bilan du suivi 2013-2014 Chevêchette et pic épeiche Témoignage de terrain Conservation Enquête rapaces nocturnes Bibliographie Publications récentes Sensibilisation Cahier technique et site web Actualités des réseaux Rencontre « chevêche et effraie »

1 12 13 14 15 16 16

n° 16 & 17 - avril 2015 Cherchez, trouvez… communiquez ! Le suivi des « Petites chouettes de montagne » mobilise de plus en plus d’observateurs, bénévoles ou non. La connaissance sur la répartition des deux espèces progresse et les partenariats pour améliorer leur suivi et leur prise en compte se sont multipliés. Le volume et la précision des données traitées dans la synthèse le prouvent ! Au fil de ce nouveau bulletin d’information, vous pourrez découvrir le bilan du suivi 2014. La structuration du réseau permet de décupler l’effort de prospection sur le terrain : les secteurs sont répartis entre les différentes structures ou bien des opérations coordonnées sont menées ensemble, toujours pour couvrir le plus exhaustivement possible les massifs forestiers occupés ou potentiellement favorables. La découverte d’un chanteur de chouette de Tengmalm ou de chevêchette d’Europe dans un nouveau site est déjà une belle opération. Réussir à localiser le site de nidification voire la cavité relève bien souvent de l’exploit et nécessite en tout cas de longues heures de recherche ! Nous tenons ici à saluer le courage et la ténacité des nombreux observateurs, notamment dans les territoires de montagne qui ne sont pas les plus faciles d’accès durant la période printanière ! Les partenariats ne s’arrêtent pas là : les données communiquées entre les observateurs et les gestionnaires de site au cours de la saison de reproduction permettent d’intégrer la conservation des espèces dans la gestion forestière en cours. Plusieurs exemples dans ce numéro montrent que bien communiquer permet de réagir vite et de bien préserver ! Bonne lecture ! Sylvain Ducruet et Jérémie Hahn

Suivi Bilan du suivi 2013-2014 Cette huitième synthèse du suivi des performants ! Ainsi 36 nids de chevê« Petites chouettes de montagne » chette ont été trouvés au printemps concerne une vingtaine de secteurs géo2014… Un nouveau record ! Par ailleurs, graphiques de présence de l’une ou des la présence de la chevêchette dans le deux espèces. La période de suivi s’étale Massif central se confirme mais les du 1er août 2013 au 31 juillet 2014, preuves de reproduction manquent dans englobant donc l’automne 2013, l’hiver ce vaste massif... Tout cela est passionet le printemps 2014. nant ! La situation des deux espèces s’est Il reste cependant des secteurs peu counettement améliorée depuis la synthèse verts et toute proposition de collaboraprécédente : nous comptabilisons tion sera la bienvenue. au printemps 2014 un minimum de 288 chanteurs (ou couples) de chouette par Yves Muller de Tengmalm et de 237 chanteurs (ou Coordinateur LPO « Petites chouettes de montagne » couples) de chevêchette d’Europe. Si on yves.muller@lpo.fr compare ces données à celles de l’année passée (93 chanteurs ou couples de Ardennes Tengmalm et 183 à 188 chanteurs ou couples de chevêchette), on note une séNous n’avons obtenu qu’un contact avec rieuse amélioration de la situation pour la chouette de Tengmalm en 2014 : un les deux espèces mais on est encore loin mâle chanteur au sein du massif ardendes records de 2012 (422 chanteurs ou nais. Les autres prospections printanières couples de Tengmalm et 304 de chevên’ont rien donné, mais il est possible que chette). Ces fluctuations d’abondance, si nous avions eu l’occasion de la cherliées essentiellement aux ressources cher plus tard en saison, nous aurions alimentaires, sont bien connues pour pu contacter d’autres individus en raison ces deux espèces mais de nombreuses de l’abondance estivale des campagnols. questions restent sans réponse, notamNous avons également recherché en vain ment où sont les oiseaux en période de la chevêchette d’Europe, nicheuse en disette et d’où viennent les oiseaux lors Belgique proche. L’espèce est également des années plus fastes ? attendue dans les Ardennes françaises… La pression d’observation se renforce dans la plupart des régions. La collaboration entre ornithologues, naturalistes coordination : Nicolas Harter et forestiers s’améliore et notre connais- (Association ReNArd) sance de la répartition et des effectifs harter.chiro@gmail.com s’affine année après année… Nos obserObservateurs : C. Durbec, S. Garric, B. Gosselin et N. vateurs deviennent aussi plus Harter LPO Mission rapaces - n° 16 & 17 - avril 2015

page 1

Tengmalm et Chevêchette n°16 & 17  

Bulletin d'information du réseau national de conservation LPO/ONF des Petites chouettes de montagne

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you