Page 65

autres – nous explique comment il évolue. Pour se donner plus de force il «!déploie sa substance!» et «!modèle le monde!». Ses serviteurs sont Caïn et Abel, les personnages de la première histoire au monde. Le tour de force de ce récit est que la majorité de l’histoire se déroule dans le monde des rêves et est donc peuplée de personnages illuminés, fantaisistes et étranges. Un par exemple, échappé de l’asile d’Arkham (oui c’est ça, celui de Batman), subtilise au Maitre des Rêves un de ses pouvoirs et l’utilise pour rendre les gens complètement fous. Comment ne pas tomber sous le charme d’une série de récits plus farfelus les uns que les autres mais qui pourtant tiennent parfaitement la route!? Les traits d’humour ne manquent pas, les anecdotes non plus. Dans un épisode, Rêve collabore avec un certain William Shakespeare pour une certaine pièce nommée Songe d’une nuit d’été. Ce super-héros se distingue de ceux des autres comics, Neil Gaiman étant un auteur puissamment efficace dans sa narration, poussant le récit dans les retranchements de son étrangeté. La diversité des représentations du personnage principal – du fait notamment du changement de dessinateur à chaque épisode – participe à l’atmosphère onirique du comics. On plonge dans l’histoire comme dans un rêve, étrange, changeant, absurde, bizarre et on en émerge comme d’une longue nuit agitée.

Profile for Louvr'Boîte

LB n°39-40-41 : Apparaître  

Louvr'Boîte, journal des élèves de l'École du Louvre (Paris, France), numéro triple en 3D daté du premier trimestre 2017.

LB n°39-40-41 : Apparaître  

Louvr'Boîte, journal des élèves de l'École du Louvre (Paris, France), numéro triple en 3D daté du premier trimestre 2017.

Advertisement