Page 49

s La pr és en ce de ce if et es in ol ot in m cr été pa ni er s, prothèses a souvent ch ez le s visaient ne s on cti ns io jon at ad in s im tre au de ré cr ntrôle sur le s so nt qu’à conserver un coen co nt em po ra in s, elsig nt ita lim nes de en n e ini m m es com le corps fé tré on m t en m ve que ou les possibilités de mun canon lité et au même titre s du vo fri nt oche et en lui imposa les vêtements trop cpr regard le r ndamne pa o ré s e bo l éla n o al , idé corps , ge lar ns se ent. Les un em ns masculin. Da généralement ferm s du XVIIIe s ne lei ba et s et rs ée ur co l’effet des coiffures démes e façon points fonctionne de la meêm cle commee les pour i e n t siè de e rm fo un f modi et sont comme XIV du tranchant re e, sé silhouette et er la inv t se en m hè ot dé pr profon oit dr en un rgument à is tte à la silhoue on invoque parfo rel’a . rs us se r, leu ail po er nn s do le po ur pour lui re n vi di lin cu as m loigner Le co st um e umain ne doit pas s’é t son l’h s ce de pt qu’es n’ es t pa s ex em de la création divine ss s de la tte airement ue ag ce br né s t Le es s. i ut qu ajo e siècle corps I XV tions. Et du or op ié première moit parfait dans ses pr t fausse, la e g a n g i o m é t n es u étaient si la silhouette e s e r a i t la virilité t r i o m p h a n t d e so personne l les plus nt et tant. ine ra po em nt co cessairement tout au né e air ilit m nous, e m de stu Plus proche connues. Le co nt ta au ut aye s to s nt e so o b es et les armur Rei Kawaku s re riè ent er m gu m rs ta leu no r, va tu s fu de iner le porteurs ag m d'i On . es psell em rm par des envolées fodéfensifs et la silhouette. Au print si sa de ain ente mélange aspects été 1997, elle prés5 s. Les e t n a i f $$4(, 6"'37 i n g i (, s $( s -% e m on r fo collecti e siècle comme I XV s paddings casques du au musée 8"'3 ,5$$4(,'%$((., De bes à des celui de Charles IX ro x au ajoutés t une nt n e so n n o d e r v u o rps, L du la tête et oits inhabituels duoitco à dr en ble ya ro inc ur non ple s am iévales st à dire à des enadrr éd c'e m es ur m ar es l s ine rta p ce es pièces c o n c e r n é s cie la de s lle possèdent de curieus tifi modifications ar istoire de la pas toutes qui ne paraissent la l'h ns défense. silhouette da . Les être essentielles à o y e n A g e e o c c i d e n t a l e bo d o m M u d e r u m sses r a L’ s tte de annequins ont de ue m ho sil la e est rm on fo cti ns lle tra casque, dans le dos (la cola collection manière générale, lele vo lu m e ainsi surnommée o u d e s sa ns am pl ifi er lement une « Bosse ») des cervical, a généra la tête de sances au niveaun e ois cr ex de ée ign élo nt e rm n fo ie on se m o p l a t e s q u i vpo s o plu Et . ur Si rte in. po ra n so pparat, choquer l’œil contem u a e s n e p tourne vers l’armurelibd’a r les ectateu p t, s en èr e l se es e rm fo ch plus les icap, la créatrice cherque font nd ha e s s e n i a l u r ce po es, les surtout à nous monetreno uv el le vertigineusement longus’ornent un re êt po ur ra it les rondelles des épauum la de t en rg l’a et forme esthétique., git parfois de pointes qu e is rfo pa t Ailleurs, il s’a es n’ e dé fe ns prétexte.

Profile for Louvr'Boîte

LB n°39-40-41 : Apparaître  

Louvr'Boîte, journal des élèves de l'École du Louvre (Paris, France), numéro triple en 3D daté du premier trimestre 2017.

LB n°39-40-41 : Apparaître  

Louvr'Boîte, journal des élèves de l'École du Louvre (Paris, France), numéro triple en 3D daté du premier trimestre 2017.

Advertisement