Page 47

LA SILHOUETTE TRANSFORMEE : LES PROTHESES VESTIMENTAIRES La prothèse vestimentaire n’est ni un atour superficiel, ni une simple débauche sculpturale pour couturiers expressionnistes. Si on en retrace l’histoire on peut en découvrir toutes les subtilités signifiantes. Ses frontières sont poreuses, le masque en est parfois partie prenante comme certains maquillages et l’épaisseur du vêtement lui-même transforme parfois la silhouette. La prothèse vestimentaire est autant geôlière que libératrice, autant imposée qu’à imposer. Parmi les plus célèbres de la mode contemporaine, le les seins en pointe de Madonna par Jean-Paul Gaultier, même si SaintLaurent les a inventé vingt ans avant avec sa collection africaine, qui fut d’ailleurs un débauche d’audacieuses prothèses capillaires. Le sein aux formes douces, objet des caresses masculines, devient une pointe acérée, image d’une conquête de droits et d’une indépendance recouvrée. Les épaulettes très en vogue dans les mirifiques eighties participent de la même prise de contrôle du corps féminin, l’anguleux remplace la courbe délicate et la silhouette se dégenre. Ce genre d’ajout aux épaules peut prendre une toute signification, même si certains rebus du patriarcat les

associent volontiers, si on regarde Jafar dans Aladin ses épaules sont démesurément amplifiée au point d’évoquer les cornes du malin et il n’est pas la seul occurrence de ce genre de modification. Le !"#$%&'%$(()*+, c’est le look de la femme active, ambitieuse, dans une société de l'entreprise, du travail tertiaire. Les yuppies revêtent ce pouvoir pour montrer leur efficacité et leur dynamisme. Le !"#$%&'%$(()*+, commence dès les années 1970. Il est popularisé par un livre, -%$((, ."%, (/00$((, publié en 1975. L'auteur y donne des conseils, basés sur les impressions des gens dans la rue : quelle silhouette à l'air la plus puissante selon eux ? Pour les entretiens, selon lui, il faut s'habiller comme si on était déjà intégré complètement dans l'entreprise. Un second tome est spécialement dédié aux femmes, qui d'après lui rencontrent d'autant plus de problème. Des séries américaines comme -1221( ou -3*1(43,diffusent ce modèle de la femme forte, dominante. Une histoire des prothèses vestimentaires ne peut se délier d’une approche par le genre. Pour l’Europe occidentale, on retrouve cette différence de traitement entre hommes et femmes à diverses reprises. Les nombreuses

Profile for Louvr'Boîte

LB n°39-40-41 : Apparaître  

Louvr'Boîte, journal des élèves de l'École du Louvre (Paris, France), numéro triple en 3D daté du premier trimestre 2017.

LB n°39-40-41 : Apparaître  

Louvr'Boîte, journal des élèves de l'École du Louvre (Paris, France), numéro triple en 3D daté du premier trimestre 2017.

Advertisement