Page 29

actualités abominable de ces idoles n'empêche pas les Daechois de pratiquer un allègre trafic d'antiquités pour renflouer les caisses, alors que la logique voudrait leur extermination systématique. Ce n'est pas toujours facile d'être un extrémiste.

de l'ONU vient d'être saisi par l'Unesco sur la question de la protection du patrimoine irakien. Que va-t-il se passer ? Allons-Nous envoyer une armée Les civiliser, ces barbares  ? Ou allons-Nous regarder, impuissants, les massacres et les crimes de guerre se multiplier  ? Aucune de ces solutions n'est satisfaisante. Pourtant, il faut prendre une décision, Nous ne pouvons pas éternellement différer le moment du choix.

Pourquoi, alors, parlons-Nous de ces gens en des termes si aliénants ? Pourquoi Nous sentons-Nous obligés de renier leur humanité  ? Tout simplement parce qu'ils sont l'ennemi. Leurs exactions vont à l'encontre des principes mêmes de l'existence des fleurs de Notre civilisation  : les Nations-Unies, les droits de l'Homme, le patrimoine mondial. N'étant pas à une contradiction près, peu Nous chaut que le «  berceau de l'humanité    » dont Nous déplorons la mise en péril soit en réalité le berceau de Notre culture occidentale judéo-chrétienne. Peu importe que Notre entreprise de paix prétendument universelle se fasse entre nations, ignorant toute autre forme d'organisation sociale. Nous souhaitons faire advenir le triomphe du «  citoyen du monde  », de l'individu humain sédentaire libre, riche et en bonne santé. Ceux qui ne sont pas d'accord ne sont pas vraiment des humains, de toute façon. Nous savons, mieux que les autres, ce qui est bon pour eux.

Quant à moi, interrogeant le pourquoi des actes de Daech, que suis-je réellement en train de faire ? J'essaie de les réduire à des faits historiques et à des plaisanteries. J'essaie de conjurer la peur que me causent leurs tentatives de déstabilisation des principes de ma société. J'essaie de leur trouver des précédents, d'expliquer leur conduite, de comprendre leur culture. Par-là, j'entends également «  m'approprier la maîtrise  » de leurs codes culturels, ce qui est un avantage stratégique. D'une certaine manière, moi aussi, je participe à la guerre contre Daech. J'ai marché le 11 janvier, je suis Charlie, j'essaie de comprendre Daech pour mieux lui nuire, car Nous sommes en guerre idéologique avec Eux. Cependant, ma foi dans l'humanité et dans l'universalité est sans illusion. Sans vouloir jouer les oiseaux de mauvais augure, l'intervention militaire que commandent Nos principes pour défendre patrimoine mondial et vies humaines m'a tout l'air de cacher un autre retour du spectre du colonialisme et de l'impérialisme occidentaux.

Ce qui s'est passé au musée de Mossoul pose des questions bien difficiles à résoudre. Sachant à quel point l'idée même d'un patrimoine de l'humanité déterminé par les instances occidentalisées des Nations-Unies est ethnocentrique et impérialiste, que pouvons-Nous faire ? Au moment où cet article est rédigé, le Conseil de sécurité

29

Profile for Louvr'Boîte

LB n°28 : L'humour  

Louvr'Boîte, journal des élèves de l'École du Louvre (Paris, France), numéro 28 daté de mars 2015. Lauréat du concours Kaléïdo'scoop en caté...

LB n°28 : L'humour  

Louvr'Boîte, journal des élèves de l'École du Louvre (Paris, France), numéro 28 daté de mars 2015. Lauréat du concours Kaléïdo'scoop en caté...

Advertisement