Issuu on Google+

LOUS LANUSQUETS Edition 2010 FFE ES STTIIV VA ALL D DE ER RO OD DE EZZ m meee Festival International du Rouergue à LLeess LLaannuussqquueettss oonntt ppaarrttiicciippéé aauu 5555èèèm Festival International du Rouergue à R Rooddeezz lleess 77 eett 88 aaooûûtt 22001100..

ème

Dans le cadre d’un échange, les Lanusquets ont participé au 55 Festival Folklorique du Rouergue à Rodez dans l’Aveyron.

Vie associative : le groupe s’est vu attribuer, par la municipalité, une salle à la Maison des Association. Les petits Lanusquets ont réalisé un échange avec des enfants du groupe béarnais « Los Seuvetons » de Lasseube.

LAGUEPIE Le 31 octobre 2010

VIEUX BOUCAU Juin et août 2010

LEVIGNACQ 18 juillet 2010

Fête de la Châtaigne

Saison estivale

Saison Jean Boucau

 Lire en page "National"

 Lire en page "Départemental"

 Lire en page "Départemental"


Journal Édition 2010

ANNEE PASSEE Éditorial

.

Chers amis lecteurs, une fois de plus nous vous proposons notre édition du journal qui vient clore une riche année 2010. Vous n’y découvrirez qu’une partie de ce qu’a été la vie associative et folklorique du groupe Lous Lanusquets. Mais les quelques articles témoignent par eux-mêmes de notre activité et laissent bien transparaître l’esprit qui règne au sein de l’association. Pour vous présenter un léger bilan : Cette année a été marquée par des activités nouvelles comme l’organisation de la soirée Irlandaise, d’une journée détente et d’un échange entre les enfants du groupe Los Seuvetons de Lasseube et ceux des Lanusquets. Expérience particulière pour ces jeunes qui ont ainsi pu découvrir un autre volet de la culture folklorique française et échanger avec d’autres enfants attirés par la même activité. Les spectacles ont été plus nombreux et nous avons eu l’occasion, une fois de plus, de représenter Bégaar au festival International de folklore du Rouergue. Cela a été l’occasion pour les moyens de tester une grande scène internationale et de démontrer qu’ils pouvaient assumer et assurer comme des grands.

Compte-rendu annuel

.

SUR LE DEPARTEMENT - 9 SPECTACLES Tartas : fêtes locales - spectacle et défilé Lévignacq : ouverture de la saison J. Boucau - spectacle d’une heure

culturelle

Castets : fêtes locales - animation et initiations Tartas : marché des producteurs de pays - défilé et spectacle Pontonx sur l’Adour : fêtes locales - haie d’honneur, spectacle et initiations aux échasses Vieux Boucau : saison estivale - défilé et spectacle complet au fronton Bégaar : animation dans le cadre des fêtes et spectacle dans le cadre du jumelage avec Surbourg

HORS DU DEPARTEMENT - 3 DEPLACEMENTS Brioude (Haute-Loire) : dans le cadre d’un échange avec les groupe « les Feux Follets Brivadois ». Laguépie (Tarn-et-Garonne) : défilé et animations ème 10 édition de la fête à la Châtaigne. Rodez (Aveyron) : Festival International de du Rouergue - animations diverses entre les 7 et 8 août.

Les répétitions ont comblé le vide dans nos agendas entre les mois d’octobre et mai. Pour ce qui concerne les initiations elles regroupent près de trente enfants entre 6 et 11 ans les samedis en matinée. Au total et tout confondu cela représente près d’une cinquantaine de moments passés à répéter ou initier. Mais maintenant il est temps de vous laissez entre les mains notre journal. À vous de lire en souhaitant qu’il vous distraira. En espérant de se retrouver au hasard des manifestations bégaaroises, nous vous présentons nos meilleurs vœux de santé et de bonheur pour vous et ceux qui vous sont proches.

la co-présidence Benoît Dehèz - Jérôme Dubez – Yannick Labarthe

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 2/22

Synchronisation et alignement

www.lanusquets.org .


EN NATIONAL AUVERGNE

1/5

Journal Édition 2010

4 et 5 juillet 2010

Brioude .

« Jean Chalosse en Haute Loire » Début juillet, nous sommes de retour dans la Haute-Loire. Pour l’occasion, les moyens se sont joints à nous. Cela leur permet ainsi de partir avec les Lanusquets hors du département des Landes pour un séjour de deux jours. Mais ce que l’on ne sait pas, c’est que Jean Chalosse s’est glissé discrètement dans nos malles. Il ne s’est pas montré de suite. La peur, peut-être, d’être relégué dans les coulisses et de ne pouvoir se produire sur scène. Nous ne sommes pas aperçus immédiatement de sa présence. Pourtant, autour de nos apéritifs, il a rodé discret. Il s’est effacé lorsque nous avons été reçus par le Maire de Brioude. Il a joué l’homme invisible lorsque Paulette nous a officiellement accueillis au nom des « Feux Follets Brivadois » et remis des cadeaux. Il a aussi été là pendant le défilé. Il a même eu le culot de venir avec nous visiter le musée du saumon. Monsieur a également fait le touriste en visitant la basilique Saint-Julien. Durant tout ce temps, il est resté dans l’ombre. Mais il a fini par se lâcher lorsque nous avons présenté notre spectacle à la halle aux grains. Je vous situe la scène : superbe salle de spectacle remplie de 300 personnes dans une ambiance surchauffée (en particulier sur scène !). Les Lanusquets se lancent, assurent et terminent leur première trente minutes. Nous le découvrons, il est là en coulisses. Lui-même échauffé, il ne tient plus en place. Il saute, gambade, puis nous annonce « je vais aller sur scène, je vais danser ». Horrifiés nous lui disons « non ! », lui « on parie ? ». Nous restons impuissants, le spectacle doit continuer. Lorsque nous reprenons notre deuxième partie, il en profite et jaillit sur scène. Cheveux au vent, sourire jusqu’aux oreilles, poitrail gonflé. Il est ravi de se montrer, de s’exhiber. Les musiciens sont perturbés, les résiniers médusés, les danseuses et les danseurs un peu déconcentrés. Je suis certain que vous ne comprenez RIEN, mais ce fut un grand moment de rire comme nous en connaissons chez les Lanusquets.

« Une solide amitié auvergnate » par les Feux Follets Brivadois La passion du folklore permet de tisser de formidables liens d’amitié. Les 24 et 25 juillet 2010 le groupe folklorique Les Feux Follets Brivadois (Haute-Loire) ont participé aux festivités de Bégaar. C'est avec beaucoup de plaisir et d'émotion que les membres des Feux Follets ont retrouvé 'Lous Lanusquets". En effet les liens d'amitié qui unissent nos deux groupes se sont tissés au fil des années. Un premier échange en 2005 a permis de faire connaissance et de poser les premiers jalons d'une solide amitié. Les liens se sont encore renforcés cette année par la rencontre à Brioude le 3 et 4 juillet puis les 24 et 25 juillet à Bégaar. Les contacts fréquents entre nos deux groupes laissent présager encore plein de belles choses et ème pourquoi pas un 3 échange d'ici deux ou trois ans. Grosses bises à tous.

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 3/22

www.lanusquets.org


LAGUEPIE

31 octobre 2010

Défilé et spectacle .

« Après l’asperge, la châtaigne » Pour la dernière sortie de l’année, les Lanusquets se rendent à Laguépie (82) pour la fête de la châtaigne. Le rendez-vous est donné à 20 h au local pour manger tous ensemble avant le départ prévu à 5h le lendemain matin. Certains restent au local toute la nuit tandis que d’autres préfèrent aller dormir un peu car une dure journée nous attend. 5 h toujours pas de bus ! mais que fait-il ? 5 h 30 ça y est, il est là !

Nous pouvons charger le matériel et partir. Le trajet est assez calme. Certains jouent à la belote, d’autres dorment. Ca y est, nous apercevons le panneau Laguépie. Nous sommes conduits au vestiaire pour se préparer quand tout à coup une danseuse (Marjorie) s’aperçoit qu’elle n’a pas la bonne jupe (une solution est rapidement trouvée). Un échassier (Victor) a, lui, ses échasses cassées. Le pauvre n’a pas eu de chance pour son dernier spectacle de l’année mais il se rattrapera en 2011.

C’est l’heure de commencer le défilé alterné de danses. Nous nous sommes promenés dans différentes rues. Le midi, un apéritif à base de châtaigne nous a été offert avec une dégustation de châtaignes grillées. Le midi, le repas servi est bien sûr à base de …. châtaignes de l’entrée au dessert. L’après-midi, quelques danses sont effectuées sous un chapiteau où mangent plus de 300 personnes. Une bonne ambiance. Félicitation aux danseurs et danseuses qui assument malgré le peu de place. Ensuite, le défilé continue jusqu’à ce qu’il soit interrompu par la pluie. Des boissons chaudes nous sont proposées en attendant que la pluie s’arrête. Malheureusement, elle ne e pas de l’après-midi. En plus, il fait froid. Nous sommes partis nous changer. Il est l’heure de rentrer tous dans le bus. Problème, le bus ne peut pas sortir du parking. Des personnes descendent pour le guider. Après 15 min de manœuvre, nous pouvons enfin partir. Le retour est un peu plus animé que l’aller. Nous gardons un bon souvenir de cette journée. Certains ont revu de la famille et des personnes que nous avons rencontrées lors du festival à Rodez en août. Sans oublier bien sûr, que nous avons ramené des CHATAIGNES !

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 4/22

www.lanusquets.org


EN NATIONAL RODEZ

3/5 7 et 8 août 2010

Journal Édition 2010 Défilé et spectacle .

« 55ème Festival International du Rouergue » Le calendrier des Lanusquets est bien rempli comme chaque saison estivale, Même si le groupe n’a pas fait de er déplacement à l’étranger, l’agenda du mois d’août est calé. Entre un contrat du côté de Castets le 1 août et les mythiques fêtes de Dax, le groupe est parti à la rencontre d’un département encore inconnu pour certains : l’Aveyron ! Vous pensez tout de suite au célèbre viaduc de Millau. Malheureusement notre petit séjour dans le Rouergue (Roergue en occitan), ancienne province du Sud de la France correspondant approximativement à l'actuel département de l'Aveyron n’a pas pour but premier de le visiter ! ème

En effet, c’est à l’occasion du 55 Festival International du Rouergue, et dans le cadre d‘un échange avec le groupe « La Pastourelle de Rodez », que les Lanusquets ont mis le cap le 7 août pour l’Aveyron. Laissez-moivous embarquer dans notre périple au cœur de cette région, direction Rodez ! Rendez-vous pris au local pour préparer le matériel et les affaires nécessaires pour ce week-end. Le bus arrive, tout le monde grimpe à l’intérieur. L’heure du départ sonne. Après six heures de route, nous arrivons à Rodez. Les organisateurs nous attendent et nous accueillent avec le sourire. C’est bon signe. Après un réveil en douceur (rare chez les Lanusquets), le petit déjeuner se passe dans le calme. Certains accusent le coup. Dur, dur, de ne pas dormir et de passer la nuit à jouer à la belote. Pas question de se presser, notre planning est bien précis. Il est temps pour nous de décharger nos affaires et de prendre possession de nos chambres. Les filles d’un côté, les garçons de l’autre. Après quelques instants de repos, nous sommes partis pour répéter et peaufiner les derniers détails techniques du spectacle du soir. Le soir, nous rejoignons deux autres groupes pour un spectacle devant un public conquis et très enthousiaste. C’est l’occasion de faire connaissance avec les membres du groupe de Rodez. A la fin de la soirée, surprise, c’est l’anniversaire du président de « La Pastourelle de Rodez ». L’occasion de chausser les échasses pour quelques pas devant les membres du groupe. Histoire d’immortaliser cet instant, une photo souvenir est prise et pour que tout le monde la retrouve sur Facebook.

La soirée continue avec un pot de l’amitié où nous pouvons nous désaltérer et déguster des spécialités locales préparées par les membres du groupe qui nous accueillent. La soirée fut riche en fous rires et en émotions : chants, danses, sketches… Ambiance conviviale qui nous fait même oublier que l’heure tourne. Un grand merci à Zoé pour son show…. Le bus nous ramène à l’hébergement. Le lendemain, un programme chargé nous a été concocté par les organisateurs.

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 5/22

www.lanusquets.org


Le réveil du dimanche est moins agréable que celui de la veille. Les Landais, nous sommes plutôt habitués au chant du coq le matin, mais là, c’est différent. Dès 7 heures, les sons africains et autres percussions résonnent dans la cour du lycée où nous sommes hébergés. Pas d’énervement, restons ZEN ! La traditionnelle séance photos de Dominique Urolatégui, notre photographe VIP, doit se faire dans la matinée. Le soleil est au rendez-vous. Il ne faut pas traîner. Après avoir joué les stars dans la ville de Rodez, l’après-midi, nous nous produisons devant un public ravi. Prestation plutôt réussie. Les autres groupes ont également pu évoluer devant ce décor très agréable, une scène installée devant un lac. La journée se termine bientôt. Les garçons ont le temps de faire un petit « plouf » dans le lac. L’heure du rendez-vous final est proche. Après un petit défilé et un repas pris rapidement, direction donc la dernière scène pour faire notre chorégraphie traditionnelle pour les festivals. Beaucoup d’émotions, haie d’honneur en sortant de la salle, beaucoup d’applaudissements : les ingrédients d’un spectacle réussi. Les bonnes choses ont une fin, nous n’avons pas le temps de savourer quelques moments avec Nanou et les autres, il est temps de renter au pays. Dommage ! Merci à vous tous pour ces deux jours, intenses mais magiques… Et comme le chante Patrick Bruel, « si on s’donnait rendez-vous dans un an ? ».

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 6/22

www.lanusquets.org


RODEZ

7 et 8 ao没t 2010

Festival International .

RODEZ EN IMAGES

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de B茅gaar

page 7/22

www.lanusquets.org


GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 8/22

www.lanusquets.org


GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 9/22

www.lanusquets.org


DÉPARTEMENTAL

1/2

VIEUX BOUCAU

Journal Édition 2010 Défilé et spectacle .

« Encore et toujours » C’est la sortie qui plait à tous, petits ou grands. Sûrement parce que dans le public il y a un grand nombre de parents encore en vacances sur place. Nous commençons toujours par un défilé avec un départ du centre-ville ou du parking de la plage, jusqu’au fronton. Ici, le public est à moitié local et à moitié touristique. Notre représentation dure une bonne heure sur un sol comme nous aimons avant de laisser la place aux joueurs de chistéra. Le retour autour de 22 h à Bégaar, nous permet de prendre le repas ensemble au local. Le lendemain tombe toujours un mercredi. L’année prochaine, nous sommes prêts à retourner là-bas.

LEVIGNACQ

18 juillet 2010

Spectacle .

« C’est une belle journée » Lévignacq, c’est la sortie incontournable pour les Lanusquets. Cette année, le week-end du 17 juillet fut très chargé. En effet, après un anniversaire surprise réservé à Benoît le 17 juillet au soir, le groupe doit assurer, le lendemain, la traditionnelle ouverture de la saison Jean Boucau à Lévignacq. Autant vous dire que nous n’avons pas droit à l’erreur ! Le dimanche 18 juillet, le rendez-vous est donné au local à 9h30. La fatigue peut se lire sur les visages. La soirée arrosée de la veille a laissé des traces. Pas question de se laisser aller, nous sommes motivés. Comme chaque année, le soleil et la chaleur sont au rendez-vous. Après avoir chargé le bus de tout le matériel nécessaire, direction le Pays de Born pour une animation d’environ une heure devant un public enthousiaste. C’est aussi l’occasion de faire découvrir au public le nouveau costume des filles. Un costume plutôt chic et raffiné qui fait le bonheur des danseuses ! Pour ce qui est du spectacle en lui-même, du classique, un défilé et quelques danses ont pu faire le bonheur des spectateurs toujours aussi impressionnés par l’agilité des garçons sur échasses. Seule contrainte de Lévignacq : le sol. Nous devons danser sur du gazon, autant vous dire que ce n’est pas chose facile. Mais ce n’est qu’un détail. Après un spectacle très apprécié, nous avons pu nous désaltérer et déguster quelques amuses bouches toujours aussi bien préparés. Pas de temps à perdre, la journée n’est pas finie. Vous devez vous douter de la suite. Pourquoi ne pas continuer la journée avec un pique nique soigneusement préparé par notre intendante en chef ? Puis une après-midi plage histoire de se rafraîchir et de décompresser !

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 10/22

www.lanusquets.org


Tout le monde file au bus, et cette fois-ci, nous revêtons une tenue plus légère : le maillot ! Moment de convivialité autour d’un petit apéritif sous les pins et casse croûte campagnard pris tranquillement. L’heure tourne, direction la plage et les vagues de l’océan. Vraiment extra ! Même les plus jeunes sont de la partie et n’ont pas ratés une occasion de se retrouver pour une partie de beach volley pendant que d’autres « lézardés » sur les serviettes. Les bonnes choses ont une fin, l’heure du départ a sonné et le retour à Bégaar s’impose. Retour au local dans la joie, la bonne humeur et certains visages avec de jolies couleurs. Encore une journée sympathique et conviviale. A l’année prochaine !

BEGAAR

Fêtes locales

.

« Encore un bon cru » Mercredi 21 Juillet : Comme l’an passé, nous avons organisé notre loto qui devient traditionnel. Cette année il s’est déroulé à la salle des fêtes ce qui nous a permis d’avoir une affluence plus importante que sous le chapiteau. Vendredi 23 Juillet : Ouverture officielle des fêtes par le repas champêtre apprécié de tout le monde.

Dès 9 h, début des préparatifs puisqu’à partir de 19 h, près de 500 couverts nous attendent. Tout cela demande de l’organisation et donc du monde. Nous adressons un grand merci à notre chef cuistot « JULO » qui nous a concocté un excellent repas. Samedi 24 Juillet : L’échange tant attendu avec nos amis Brivadois est enfin arrivé ! 14 h, les retrouvailles se font autour d’un pot de l’amitié, puis celui-ci laisse place à la répartition dans les familles d’accueil. 17 h : nous leurs faisons découvrir les traditions locales (encierro, cocarde…), avant qu’ils ne se produisent sur scène. A l’issu du spectacle apprécié, nous poursuivons la soirée autour d’un apéritif dinatoire pour certains. Dimanche 25 Juillet : Dès 8 h, c’est l’affolement car deux des costumes du groupe invité ont été saccagés. Direction la gendarmerie où les Coprésidents des deux associations portent plainte. Après ce triste incident, nous nous rejoignons place de la Mairie pour la cavalcade suivie d’un spectacle pour l’animation de l’apéro. Pour conclure cet échange, les deux groupes passent un dernier bon moment à table avant de se quitter. Nous remercions toutes les personnes qui s’investissent au bon déroulement de ces festivités.

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 11/22

www.lanusquets.org


GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 12/22

www.lanusquets.org


DANS LE SECTEUR TARTAS

1/5

11 juillet 2010

Journal Édition 2010 Défile et spectacle .

« Une tradition » C’est devenu une date immanquable dans l’agenda des Lanusquets. La représentation tarusate est devenue une tradition. Cette année, il est difficile de trouver assez de danseuses au sol et d’échassiers. Côté garçons, un lot de blessures. Côté sol, il manque des danseuses, mais le nombre minimum est atteint. Nous présenterons un spectacle correct. La sortie à Tartas, c’est comme au rugby, nous jouons presque à domicile, pas question de se tromper, nous n’avons pas droit à l’erreur. Et cette année, le spectacle a eu lieu devant la mairie. Pas facile de danser sur les pavés de la place Gambetta mais le pari est réussi. Les plus petits ont aussi fait bonne impression en présentant la nouvelle danse Buxerolles et nous tenons à les féliciter car à chaque fois, ils donnent à 100 % et nous proposent de très jolies choses. Bravo à eux, aux musiciens et aux accompagnateurs, parfois oubliés et qui représentent un rouage indispensable au spectacle.

PONTONX SUR L’ADOUR

29 août 2010

Défilé et spectacle .

« Un dimanche festif » Nous sommes invités à Pontonx pour animer le dimanche des fêtes. Cette fois-ci, pas de bus, c’est la ZX verte qui nous sert à transporter le matériel. Quel côté pratique cette voiture. Nous nous rendons tranquillement chez nos voisins. Les garçons sont fins prêts, pour une haie d’honneur, en musique, à la sortie de l’église. Les personnes présentent à la messe nous accompagnent en défilé jusqu’à la mairie, où nous offrons quelques danses. Puis, direction la pena : avant de faire la queue au self-service, il nous faut faire un spectacle devant un maigre public. Où sont les pontois ? Attablés autour d’un déjeuner en famille ou sur la côte, une dernière fois avant la rentrée scolaire ? Dommage. En tout cas, nous nous sommes bien régalés à table. Dans l’après-midi, après avoir ôté nos costumes, place à l’initiation échasses dans le parc de l’église. C’est un succès, les enfants curieux de vivre cette expérience en hauteur repartent avec le sourire. Pour terminer cette journée, quelques-uns passent un bon moment aux arènes, à regarder le toro-ball et le concours de cocardes. Il reste encore à décharger le matériel, pour rendre le véhicule en état à son heureux propriétaire.

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 13/22

www.lanusquets.org


BEGAAR

21 août 2010

Spectacle .

«Histoire de jumelage » Dans le cadre du jumelage Bégaar-Surbourg, un grand week-end est organisé. Les alsaciens sont arrivés le vendredi à 19 h à la gare de Dax. Un grand comité de landais les y a accueillis. Fatigués par le voyage, mais ravis de nous retrouver, ils ont la surprise d’être conviés à une réception de la mairie. Cela nous a permis de faire plus ample connaissance et de partager des moments festifs. Au terme de cette soirée bien remplie, ils ont rejoint leurs familles d’accueil. Le lendemain, à 17 h, place au spectacle ! Nous sommes passés en première partie pour laisser ensuite place à nos amis alsaciens qui nous ont fait partager leur musique traditionnelle. Après 2 h 30 d’animation, la mairie a servi un apéritif. Puis, pour continuer sur la même lancée, nous nous sommes rendus à la salle des fêtes afin de terminer la soirée ensemble, jusqu’à tard dans la nuit. Le dimanche matin, le réveil est difficile pour se rendre à la messe, surtout pour les surbourgeois qui doivent reprendre les instruments ! Une fois de plus, un grand merci à la mairie pour l’apéritif offert après la messe. L’après-midi, nous avons pu nous reposer et nous préparer pour la soirée où nos amis nous ont servi des spécialités alsaciennes; la fameuse fammenküche accompagnée du vin blanc d’Alsace, et comme digestif : schnapps.

Une grande soirée avant les « au revoirs » du lendemain, même si certains ont prolongé le plaisir d’une semaine. Un week-end inoubliable… Rendez-vous l’année prochaine !

BEGAAR

14 novembre 2010

Echange .

«Une belle amitié entre Landais et Béarnais » Pyrénées Atlantiques, entre Oloron-Sainte-Marie et Pau. C’est la première fois que le groupe fait un échange réservé aux « Petits Lanusquets ». Pourquoi cette destination ? Tout simplement parce que leurs voix ont fait vibrer certains d’entre nous lors d’une sortie à Buxerolles. Alors l’idée a muri entre les deux groupes pendant plus d’une année. Nous avons du juste fixer une date. Nous voilà levés tôt, petits et accompagnateurs, en ce dimanche 14 mars pour démarrer à 7 h 30 du QG. Et ère pour au moins un d’entre nous c’était sa 1 sortie. Alors raconte-nous :

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 14/22

www.lanusquets.org


Merci aux Seuvetons pour leur accueil chaleureux. C’est un échange très réussi. Mais ce n’était que le match aller… le Jurançon va-t-il être aussi bon chez nous ?. A notre tour de leur faire découvrir notre folklore. Nous voulons faire aussi bien, mais surtout, faire plaisir à nos petits qui n’ont pas oublié ce rendez-vous. Le retour est prévu le 14 novembre, ce qui ne nous laisse qu’un mois et demi pour mettre en place un spectacle. Toutes les répétitions tournent autour de cet échange. A J-1, on prévient l’ancienne accordéoniste. Elle doit recharger l’instrument sur ses épaules afin d’assurer un atelier. « Fastoche » diront certains, c’est comme le vélo. Essayez de monter sur un vélo sans vitesse et tout rouillé ! De toutes les façons, il n’ y a pas le choix, il faut se lancer !

C’est le jour J. L’intendance, aidée par les petites mains, est prête. Lorsque le bus 64 arrive, les visages affichent cette joie de se retrouver. Nous savons d’avance que la journée va être bonne et que les petits vont bien s’amuser autour du folklore. Les retrouvailles entre enfants sont un peu timides. Laissons-leur le temps ! Après avoir avaler une petite collation, un café et c’est parti. Toutes les salles alentours sont monopolisées même celle du conseil. Pour une fois, le Maire n’est pas directeur de séance. 5 ateliers sont visités tout à tour pendant 20 minutes. Nous décidons de répéter une danse commune, le Yan Petit. Quelle émotion d’être accompagné par les musiciens béarnais. Cela change tout, d’autant plus qu’ils ont deux accordéons diatoniques. Il ne nous a pas fallu beaucoup de temps pour s’accorder, et les notes pleuvent, tout comme le temps ! C’est ensuite la pause déjeuner bien méritée. Les soixante enfants occupent deux belles rangées de tables. Au menu, devinez ? Frites. C’est la récré, le temps aux adultes de respecter les bonnes manières d’accueil.

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 15/22

www.lanusquets.org


C’est à se demander si le jurançon n’est pas meilleur qu’à l’aller…. Nous savons maintenant d’où viennent leurs belles voix… mais j’ai testé et rassurez-vous, il faut quand même un peu d’entraînement. Il est bon de réviser nos vieux chants occitans et de se mesurer à Nadau. L’heure tourne ! Nous devons débarrasser, faire une dernière répétition générale, enfiler les costumes car le public arrive déjà. Nos petits Lanusquets ouvrent le bal. Ils sont là sur la scène, prêts mais tendus. A la musique de donner le « la ». Ils font une belle représentation. Ils peuvent être fiers d’eux et leurs parents aussi. C’est au tour des Seuvetons : trois groupes d’âge différent se succèdent et remportent les applaudissements du public et en particulier le plus jeune de leurs danseurs. Le goûter pour le public est apprécié. Les boissons sont offertes et les pâtisseries faites par les parents sont vendues. Place à la partie finale du spectacle. Tous les enfants chantent en béarnais. Tous ont au moins récité quelques phrases en patois. Mesdames, messieurs, apprenez à vos petits les restes de votre langue gasconne. Ils ont une mémoire surprenante ! Puis, c’est au tour du cercle circacien dansé par tous les enfants et joué par les quatre musiciens. L’ambiance est à son comble. Les enfants sont contents. Les adultes se fondent dans la ronde. Fin du spectacle. Il est l’heure de remplir les petits estomacs affamés et de distribuer les récompenses. Après cela, les costumes sont enlevés et rangés. Il est déjà 18 h 30 et demain il y a école pour tous. Il faut compter une arrivée à Lasseube vers 20 h 30. Au revoir, à très bientôt dans un autre contexte mais avec le même enthousiasme ! Un grand merci à toutes les personnes qui ont consacré un peu ou beaucoup de leur temps personnel pour le bon déroulement de cette journée.

« Echange avec le groupe de Lasseube vu par Jérôme, responsable des initiations » Lors d'une rencontre sur une sortie hors du département, le groupe de Bégaar a tissé des liens avec un groupe béarnais du village de Lasseube. Il a été décidé à ce moment là de faire, pourquoi pas, un échange entre les plus jeunes de chacun des groupes. Début 2010, une date est fixée, pour que nos jeunes échassiers et danseuses puissent échanger leurs pas de danse et chants lors de différents ateliers avec les plus jeunes de Lasseube et inversement. En fin de journée chacun des groupes a établi une représentation de son propre folklore devant un public nombreux. Cette journée a été très instructive et l'implication de chacun fut une bonne surprise et un réel succès. Cela a permis à nos plus jeunes de voir un autre folklore et d'échanger des choses sur une culture différente.

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 16/22

www.lanusquets.org


Le dimanche 14 novembre se déroula la journée « retour » à Bégaar, Dès 10 h nos petits amis béarnais sont accueillis par nos jeunes pousses avec impatience. Atelier de danses et chants sont mis en place ainsi qu'une initiation aux échasses. Après un repas copieux concocté par nos amis de l'intendance, nos jeunes s'expriment en fin d'après midi pour un spectacle devant un public venu nombreux. Les petits Lanusquets sont à l'œuvre (entrée, polka piquée/voleur, gigue, buxerolles). Les progrès très encourageant réalisés durant toute cette année 2010 surprennent les parents. Le groupe de Lasseube enchaîne son petit spectacle de chants et danses. En conclusion de cette journée, des chants en patois sont interprétés, symbole de cette identité qu'aime montrer les Béarnais, Le car venu du Béarn regagne sa route, non sans quelques larmes. Promis, les grands de chaque groupe ont prévu de se revoir pour un échange, synonyme de profonde amitié entre les Landais et les Béarnais.

« L'année des petits échassiers » Comme chaque année, nos jeunes pousses se sont retrouvées une quinzaine de fois durant l'année le samedi matin à la salle multi activités. Une légère baisse d'effectif a eu lieu chez les garçons (de 14 à 10) suite à l'arrêt de trois jeunes de Tartas.

Cette année, l'accent a été mis sur la continuité de l'apprentissage des pas de base et sur l'élaboration d'une danse garçons sur échasses et filles au sol. Cet apprentissage demande un effort considérable pour nos plus jeunes. Ils l’ont mis en pratique lors de l'échange avec Lasseube. Si l'effectif le permet, nos plus jeunes présentent une nouvelle danse appelée Buxerolles. Ils ont participé ainsi avec succès aux spectacles de Bégaar, de Vieux Boucau et de Tartas. Les répétitions ont repris depuis début octobre et ils ont pu clôturer l’année 2010 par une petite représentation lors du rassemblement avec Lasseube afin de montrer ce qu'ils ont appris durant cette année écoulée. Pour les prochaines initiations, un suivi individuel sera établi de manière à voir la progression de chacun afin de décider si ceux-ci peuvent passer au niveau supérieur. Félicitations à tous ces jeunes pour leur investissement lors des répétitions et spectacles. Merci aussi à ceux qui œuvrent à la réussite de ces initiations et à Aimé pour sa disponibilité.

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 17/22

www.lanusquets.org


EXPERIENCES

1/4

Journal Édition 2010

POINT DE VUE

.

« Les Lanusquets vus d’en bas » Cette année a été particulière pour les échassiers puisqu’une « épidémie » de blessures a frappé le groupe des garçons de plein fouet ! Tel le scolyte sur nos pins des Landes, perforés sous leur écorce, nos représentants hauts perchés ont été attaqués par l’intérieur… Ce ne sont pas moins de trois échassiers qui se sont retrouvés à l’infirmerie pour des durées de diverses amplitudes. Des genoux, en passant par le dos ou par les côtes, les corps des échassiers ont été meurtris. Cependant, aucun de nos blessés, solidarité oblige, ne s’est défilé durant la saison. Au contraire, chacun a apporté sa pierre à l’édifice des Lanusquets, mais pour une fois d’en bas étant… Les blessures sont pénalisantes de façon personnelle mais elles le sont tout autant lorsque l’on fait parti d’un collectif et le groupe en est un. L’effectif des échassiers étant assez restreint, la moindre absence est préjudiciable pour les danseurs, alors lorsque cela concerne trois garçons… Ainsi, nos trois hommes condamnés au sol, mirent la main à la patte tout au long de la saison. Ils ont piqué momentanément les places de résiniers, d’accompagnateurs, porteurs d’eau (et du reste), supporters, critiques, ou nounous pendant les diverses sorties, sans toutefois oser s’introduire dans le clan des musiciens… La frustration a été grande, non seulement durant tout l’été, de voir ses camarades danser et s’amuser sur échasses, mais également pendant la préparation hivernale, sans doute la plus longue, puisque aucun moyen n’existe de se réchauffer pendant que l’on regarde les échassiers répéter (excepté faire partie des musiciens). Cette année a donc été pénible à vivre pour nos (maintenant pimpants) échassiers. Il faut ainsi féliciter les « échassiers actifs », qui ont su faire face à ces absences, en s’impliquant doublement. Il est également indispensable de tirer un grand coup de chapeau à nos moyens, qui ont su saisir leur chance, et montrer toutes les qualités qu’ils possèdent pour évoluer au plus haut niveau de notre folklore. Souhaitons donc à tous les danseurs, danseuses, musiciens, accompagnateurs, et membres du groupe de passer une année sans anicroches, ni blessures.

« Les Lanusquets, une histoire d’amis » Après des années chez les petits Lanusquets pour nous moyens, nous intégrons enfin le groupe des grands. On a tout de suite vu que c'est beaucoup plus compliqué. Nous avons fait beaucoup de déplacements comme par exemple à Brioude (Auvergne), Rodez (festival international de folklore), Laguépie (fête de la châtaigne) et beaucoup d'autres très enrichissants et très beaux. Autour de notre troupe, nous avons partagé de bons moments et nous nous sommes bien amusés.

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 18/22

www.lanusquets.org


FONCTIONNEMENT INTERNE

.

« Les confidences de l’Intendante » Mon Cher Journal, Quel plaisir de te retrouver une fois encore en cette fin d’année 2010 - et quelle année !!! er

Suite à un déménagement, les Lanusquets ont décidé en ce 1 mai 2010 de planter leur traditionnel mai à « leur intendante et sa moitié ». Je ne te cache pas Mon Cher Journal que cela a été une agréable surprise ! A cet égard, la plaque aux couleurs verte et jaune surmontée de la silhouette d’une danseuse en véritable costume a tout naturellement trouvé sa place à côté de Bubulle (le poisson rouge) dans notre salon ! Que les Lanusquets ne s’inquiètent pas, l’intendante et sa moitié n’oublient pas le gueuleton qu’ils doivent organiser ! Nous attendons simplement le retour des beaux jours. En tout cas, nous les remercions beaucoup de nous avoir honorés de la sorte. Pour les activités de l’intendance, un bilan encore positif pour cette année 2010. Les voeux, les fêtes, les casse-croûte d’après spectacle, les échanges et autres … se sont bien déroulés malgré quelques coups de gueule ! Il est vrai Mon Cher Journal que les avis des co-présidents et les miens sont loin d’être similaires. A l’aube de la cérémonie des voeux 2011, je donne rendez-vous au staff habituel pour la préparation de cet événement qui demande beaucoup d’implication.

Mon Cher Journal, comme tu le sais certainement, j’ai décidé de signer pour une année supplémentaire à l’intendance. La relève étant de plus en plus présente dans mon champ d’action, je pense lui laisser la place l’année prochaine. Pour terminer ce bilan 2010, je tiens à remercier tous ceux qui ont participé, de près ou de loin, à la réalisation des différentes activités rattachées à l’intendance. Il se fait tard Mon Cher Journal, je te dis à l’année prochaine (enfin, peut-être…). L’Intendante

« Dans les coulisses du groupe » Pour terminer ce journal, nous tenons à remercier les petites mains couturières, cuisinières, menuisières et ménagères qui œuvrent tout au long de l’année au bon déroulement de la vie de l’association. Elles se reconnaîtront. Un grand MERCI à ces personnes de l’ombre pour leur dévouement et leur implication sans faille chez les Lanusquets. Et un MERCI plus général à tous les membres de l’association ainsi que toutes les personnes qui nous font confiance et qui nous soutiennent tout au long de l’année.

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 19/22

www.lanusquets.org


VIE ASSOCIATIVE

.

« Une salle à la Maison des Associations » Lieu de rendez-vous avant chaque sortie, le local s’est vu accueillir de nouvelles personnes attirées par autre chose que la licence folklorique. Depuis l’inauguration de la Maison des Associations, nous avons à notre disposition une salle privée en permanence. Nous passons de plus en plus de temps dans cette salle, où nous y avons classé les archives et aménagé bureau et photocopieur. Merci aux personnes qui nous ont fait ce généreux don. Ici, nous pouvons faire suivre sans hésitation les enfants qui ne sont plus obligés de garder leurs vestes, gants et écharpes le temps d’une réunion. Merci à la municipalité de nous avoir offert un tel confort. Mais rassure-toi très cher local, tu vas rester pour de longues années encore (nous l’espérons) notre QG. Il faut le voir de l’intérieur. Certains sont aux petits soins avec lui : de vraies femmes de ménage ou plutôt de vrais hommes maniaques de l’ordre et de la propreté. Côté extérieur, c’est un véritable chef d’œuvre. Et c’est pour tout cela que nous aimons y prolonger une répétition, y fêter un anniversaire ou y regarder des matchs (avec l’aide matérielle de « Monette »). En dehors de tout cela, une autre fonction extra-folklorique est devenue incontournable. Il semble qu’elle se renouvelle deux fois dans l’année, en mai et novembre. Faute à notre Président, qui après un excellent repas partagé à la salle des fêtes, a proposé une simple visite des lieux, à son propriétaire et sa « bande ». Ceux-ci ne se sont pas faits priés, quelques dizaine de pas plus loin et la porte était franchie. Aujourd’hui c’est devenu un rendez-vous culturel, pas de politique, pas de langue de bois juste l’histoire racontée, chacun nous faisant part de son vécu, ceci autour d’un petit armagnac. Et pour l’avoir découvert cette année (pas l’armagnac…), c’est un vrai moment d’échange avec des personnes très intéressantes. Ils se reconnaîtront. Alors mesdames et messieurs, vous serez toujours les bienvenus dans notre local, tout comme nous sommes bien accueillis à vos tables lors de vos banquets. Et quels mets délicieux vous nous servez ! Alors n’hésitez plus : si la lumière est allumée, poussez la porte.

« Journée détente à San Sebastien » L’année folklorique 2010 est belle et bien achevée. Et pour la terminer en beauté, la présidence a proposé cette année une journée détente à San Sebastien. Une toute petite poignée de places est encore disponible dans le car au moment du départ. Ce 24 octobre, presque quatre générations embarquent sous une pluie battante. Les bagages sont légers, bien rangés au-dessus de nos têtes. C’est dire à quel point ils sont vraiment vides mise à part un parapluie voire un pull de rechange mais nous les avons quand même amenés, ils peuvent servir... Pas d’échasse, pas de cintre, pas de male et pas de pression non plus. 9 h 30, nous prenons la route. Il fait vraiment un temps exécrable jusqu’à la frontière espagnole où la pause emplettes s’impose. Par petits groupes, nous pavanons de boutiques en ventas. L’heure de l’apéritif improvisé autour du bus sonne pendant que certains ont déjà pris un en-cas. La pluie revenant, il faut lever le camp. Ne soyons pas pires que les espagnol sur l’heure du déjeuner ! Quelques minutes plus tard et c’est l’arrivée à la cidrerie. L’étal de « bidoche » sur le comptoir de la cuisine est impressionnant et nous met l’eau à la bouche ; végétariens s’abstenir… Claude nous explique que la viande mise à température ambiante est meilleure.

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 20/22

www.lanusquets.org


Tout au fond de cette immense salle, huit tonneaux géants n’attendent qu’une chose. Déguster leur contenu. Celui-ci n’est que moyennement apprécié, tout comme le Ricard dont la dose ne laisse place qu’à un maigre glaçon. La sangria quand à elle, se boit sans grimace. Au menu, « el bacalhau » fait bonne mine, d’abord en omelette puis frit, il fait repartir les plats vides. La cote à l’os : quel délice ! Certains, certaines vont même jusqu’à se servir les os à la recherche de la couleur la plus rouge. Le fromage de brebis et sa confiture de coing viennent clôturer ce repas à moins que certains craquent pour un dessert soit disant lacté et léger. C’est facile pour un champion sportif : son emploi du temps n’a que faire des milliers de calories contenues dans un magnum ou un sorbet… Pendant que nous prenons le temps de digérer à table, d’autres ont senti l’odeur du cognac au bar. Quel mal à cela, c’est bon pour la digestion ! Dernière étape, avec quartier libre dans le vieux San Sébastien. Entre visite, lèche vitrine et breuvage, l’heure tourne vite en Espagne. Si bien que quatre individus ont dépassé le couvre-feu ! Ils doivent attendre sous la er pluie le second passage du bus pour se mettre au chaud, affronter le doux regard du 1 président et se faire huer par l’assemblée. Aucune pitié pour les inconditionnels du retard. Il est 19 h passé, nous entamons le retour. Cette fois-ci, c’est un JJC qui met le feu au fond du bus en poussant la chansonnette aidé par le jeu de mots de Sophie. Bravo, cela a été une belle récompense cette journée de détente.

« Soirée Irlandaise » Mi-février, le groupe donne rendez-vous aux habitants de Bégaar et des alentours, non pas pour un spectacle folklorique, mais pour une soirée d’un tout autre genre : une soirée 100 % irlandaise. Tout a été imaginé et conçu pour se croire le temps d’une soirée dans un véritable pub irlandais : les barriques, les bières du pays et les spécialités culinaires de l’Irlande ! Et pour être jusqu’au bout raccord avec le thème, l’ensemble des membres du groupe présent a revêtu, non pas la jupe ou la peau de mouton, mais vous l’avez deviné, le fameux kilt Même la musique qui résonnait dans la salle des fêtes est IRLANDAISE. Une très bonne soirée qui, pour 2011, vous emmènera vers un autre pays. Pas question de vous le dévoiler tout de suite, je vous invite plutôt à venir le découvrir vous-même en février prochain !

Reprographie : Françoise et Sylvie. Crédits photos : DU Rédaction : Lous Lanusquets

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 21/22

www.lanusquets.org


DANS L’ASSOCIATION À la recherche de….

1/1

Journal Édition 2010

.

Le groupe folklorique recherche :  des vêtements anciens pour les danseurs et les danseuses : - chemises blanches ou chemisiers blancs, - pentys, - jupons, - coiffes ou chapeaux.

 des danseurs et des danseuses au sol et sur échasses. Les danseuses  des musiciens jouant de l’accordéon, de la clarinette ou d’un autre instrument. Contact : Mairie de Bégaar au 05.58.73.42.35.

Répétitions à Bégaar Les musiciens

.

Répétitions échasses - Confirmés Les jeudis à la salle multi activités à 19 h 45 Responsable : Baptiste Ramos

Répétitions échasses - Initiation Les samedis à la salle multi activités à partir de 10 h Responsable : Jérôme Cazenave

Répétitions sol - Confirmées Les vendredis à la salle multi activités à 19 h 45 Responsable : Laetitia Labarthe

Répétitions sol - Initiation Les samedis à la salle multi activités à partir de 10 h Responsable : Marjorie Labarthe Les échassiers

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

Contact : Mairie de Bégaar au 05.58.73.42.35

page 22/22

www.lanusquets.org


Journal Edition 2010