Page 1

LÉVIGNACQ le 17 juillet 2005

PONTONX SUR L’ADOUR le 1er mai 2005

BRIOUDE (AUVERGNE) les 9 et 10 juillet 2005

L’association Jean Boucau redemande les Lanusquets  Lire en page "Départemental"

Folklore et tradition du matin jusqu’à 2 heure du matin  Lire en page "Départemental"

Un échange qui réserve des surprises  Lire en page "National"

LOUS LANUSQUETS Édition 2005

www.lanusquets.org

.

CERVENY KOSTELEC (République Tchèque) - 1er Prix du Festival International. er

Les Lanusquets ont été invités à participer à ce grand festival qui se classe au 1 rang des festivals internationaux organisés en République Tchèque. A cette occasion il a remporté er le 1 prix décerné après un vote dont les bulletins étaient des sachets de sucre. C’est la première fois que le groupe remporte ainsi un prix, et cela lui ouvrira certainement la voie vers d’autres destinations…

11eeerrr P PR RIIX X

 Lire en page "international" TEMOIGNAGES les initiations, les recrutements. Que de travail en la matière ! Les communes de la Communauté de Communes ont été investies, puis pour une autre année consécutive l’école primaire de Bégaar. La relève assurée !!

est

 Lire en page "Expériences"

BEGAAR - Les Lanusquets font un échange avec l’Auvergne et les Petits Lanusquets présentent leur premier spectacle. L’édition 2005 des fêtes de Bégaar a été particulièrement réussie. Tout d’abord, le samedi et dimanche, avec les prestations du groupe folklorique Les Feux Follets Brivadois qui laisseront aux Lanusquets un souvenir impérissable. Ensuite avec la prestation des petits Lanusquets qui se lançaient pour le première fois sur scène. Ils ont présenté un spectacle remarquable.

 Lire en page "Dans le Secteur"


Journal Édition 2005

ANNEE PASSÉE Éditorial

.

C’est avec plaisir qu’une fois de plus les Lanusquets vous apportent des nouvelles de leur groupe folklorique au travers de ce journal qui condense en quelques pages douze mois d’activité associative. Cette année a été marquée par un échange réalisé avec « les Feux Follets Brivadois » que vous avez pu découvrir le samedi soir et le dimanche midi des fêtes de Bégaar.

Compte rendu annuel

.

Sur le Département - 6 spectacles Rion des Landes : Fête du Rugby, petite animation dans les stands et mini spectacle. Rion des Landes : Rassemblement International des Éleveurs d’Épagneuls Bretons, défilé et animation pour l’inauguration. Vieux Boucau : Saison estivale, défilé et spectacle.

Elle a aussi, et surtout, été marquée par le 1er prix décerné aux Lanusquets pour ses prestations présentées dans le cadre du 51ème festival International de Folklore de Cerveny Kostelec en République Tchèque.

Lévignacq : Saison Jean Boucau, spectacle d’une heure dans le cadre de l’ouverture de la saison culturelle.

D’un autre côté, l’effort a été porté sur le recrutement de futurs échassiers et de futures danseuses, et nous pouvons d’ores et déjà en apprécier les résultats puisque 26 jeunes ont intégré le groupe. Ces jeunes pousses ont présenté leur premier spectacle le dimanche midi des fêtes.

Rion des landes : Journées TER, petite prestation et atelier d’échasses.

De plus, nous avons continué à travailler pendant la saison hivernale, de manière à étoffer notre répertoire, par l’étude de nouvelles chorégraphies, développer la partie musicale en intégrant des instruments supplémentaires et un pupitre percussion. Au total ce sont près de 105 répétitions qui ont été organisées. Les fêtes, comme chaque année, nous ont permis de proposer le traditionnel repas du samedi soir qui rencontre de plus en plus de succès et nous tenons à remercier toutes celles et ceux qui y sont venus.

Tartas : Journées TER, petite prestation et atelier d’échasses.

Hors du Département - 1 spectacles Brioude : échange avec le groupe folklorique Les Feux Follets Brivadois, deux spectacles.

International - 1 festival en Rép. Tchèque les Lanusquets remportent le 1er prix Cerveny Kostelec : Participation au 51ème Festival International de Folklore et tournée en Pologne. er

Participation au concours. Résultats : 1 ème ème Lanusquets, 2 le Congo, 3 le Yakutie.

les

Mais maintenant, laissez-vous porter par les lignes de ce journal et découvrez ce qui s’est passé. Dans l’attente de se rencontrer au hasard des nombreuses manifestations initiées à Bégaar où à l’occasion du repas des fêtes, nous vous présentons tous nos vœux de bonheur et de santé pour vous et tous ceux qui vous sont proches. la co-présidence Jérôme Cazenave - Nicolas Ducasse - Benoît Dehèz

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 2/13

Le V de la Victoire

www.lanusquets.org .


EN INTERNATIONAL RÉPUBLIQUE TCHÈQUE

1/4

du15 au 22 Août 2005

Journal Édition 2005 Cerveny Kostelec .

Que de souvenirs Après une dure nuit passée aux fêtes de Dax, ce fut le départ pour un voyage intéressant. Arrivés à l'aéroport de Mérignac vers 8 heures du matin, nous avons juste eu le temps d'enregistrer les bagages personnels et les bagages du groupe, mais également de prendre un petit déjeuner au bord de la piste d'atterrissage. Il nous a fallu environ 1 heure 30 pour atterrir à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle puis environ une heure pour arriver à Prague. Là, nous devions repérer Simon et Évelyne pour rejoindre l'interprète, Dita ; de toute façon elle tenait une pancarte « LOUS LANUSQUETS FRANCE ». Après nous devions chercher les bagages. Par la suite, nous sommes partis à Cerverny Kostelec, ville du festival, en bus (environ deux heures). D'ailleurs il tardait à certains d'arriver car ils avaient une envie pressante. Là-bas nous étions hébergés dans un gîte, qui était tenu par un monsieur âgé dont tout le monde se souvient, surtout le dernier soir. Et c'est dans cet endroit où nous terminions toutes nos soirées. Peu avant le commencement du festival, nous nous sommes éloignés de Cerverny Kostelec pour aller « répéter » en Pologne. Nous avons été reçus par deux jolies filles, elles nous ont fait visiter la ville, puis le soir nous avons fait un petit spectacle. Durant le trajet de l'aller et du retour, nos petites têtes se rappelaient du voyage à Gorzów Wielkopolski en Pologne en 2001. Avant le festival, nous avons pu visiter une brasserie qui était intéressante surtout pour les garçons. Nous avons également fait un spectacle dans un autre festival, où nous devions chanter en tchèque, nous l'avons su trois jours auparavant ; et nous nous en sommes sortis comme des pros.

Le festival débutait le 17 Août 2005, nous gardons dans notre tête les belles danses des autres pays, les différents costumes, comme ceux des Esquimaux, des Polonais, des Slovaques…. Le jury du festival était le public. Il jugeait leur groupe favori par un sachet de sucre en poudre qu'il mettait dans un bocal. Il choisissait leur groupe pour son contact avec lui, les costumes, les danses (voir si nous avions les pas synchrones). Les organisateurs avaient un « œil » sur l'ambiance des groupes grâce aux commissaires qui les accompagnaient. Avec toutes les répétitions acharnées à Bégaar, et surtout grâce à ce public, nous avons terminé premier du festival. C'était une première pour le groupe et nous en sommes fiers. Pas très loin derrière nous, il y avait le Congo et les Esquimaux. Après la fin de tous les spectacles, chaque groupe faisait un bal, trois groupes par soir. Le nôtre avait lieu le deuxième soir, et était divisé en deux parties, l’une au sol et l'autre sur échasses. Auparavant, nous nous sommes exercés à danser des polkas, des valses par l'intermédiaire de Simon et Évelyne. Donc pour notre bal, la première danse était une polka. Les premiers à se lancer furent Évelyne et Pepsi (deux professionnels). Malheureusement pour eux une minute après leur entrée, ils ont chuté (rien de grave) c'était le gag de la soirée et même du festival. Tous les groupes et le public pouvaient se joindre à nous pour danser. Nous leur avons appris le Yan Petit, le rondeau de carnaval, des polkas. Pour la deuxième partie, les garçons faisaient monter des personnes sur échasses, comme par exemple Dita et sa mère ainsi que Kristina (l'interprète des Hongrois).

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 3/13

www.lanusquets.org


Après nous il y eut les polonais et les péruviens. A la fin des bals, nous avons rejoint le bus pour rentrer au gîte. Là-bas nous avons bu l'apéro pour fêter la victoire puis encore l’apéro pour l'anniversaire de Rosy (au départ de Ceverny Kostelec quelques jours avant il y eut celui de Sylvie). Le lendemain, donc le dernier jour, nous avons eu la chance de visiter Prague, qui est une ville riche en histoire mais également en monuments. Malgré les repas un peu décalés, nous nous sommes beaucoup amusés. Nous avons sympathisé avec notre interprète Dita et également avec Kristina, dont certains restent en contact sur Internet. Au départ de l'aéroport de Prague certains commençaient à s'endormir, puis, dans l'avion quasiment tout le groupe dormait mais surtout un était malade, nous avons même dû le réveiller à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. Dès notre arrivée à Bordeaux nous avons soufflé et, le lendemain, repos pour certains mais pas pour d'autres : et oui le travail attendait. Pendant tout ce voyage, il y a eu une bonne ambiance au sein du groupe et de bons souvenirs dans nos petites têtes. Merci pour ce merveilleux voyage.

République Tchèque : C’est comment un festival international er

Ce festival, qui se déroulait à Cerveny Kostelec à quelques centaines de kilomètre au nord de Prague, est le 1 ème festival de République Tchèque par son ampleur et est rattaché à l’UNESCO. Il fêtait cette année sa 51 édition. On peut décomposer le festival en trois grands axes : les spectacles dans le cadre même du festival à Cerveny Kostelec, les spectacles proposés sur des sites satellites, les représentations officielles ou des interviews. Dans ce cadre sont invités différents groupes internationaux et nationaux soit, pour cette édition, un total de 22 groupes. En ce qui concerne les animations des Lanusquets, elle ont débuté le mardi soir par un spectacle en Pologne. Le festival a débuté le mercredi après-midi pour se terminer le dimanche. Entre-temps les Lanusquets ont proposé deux animations l’une à Hadré Kralové, équivalent de la préfecture de région, et l’autre dans un centre de rééducation. Le groupe a aussi animé une soirée destinée au public, dans laquelle il lui a donné l’occasion de monter sur échasses. Quant aux représentations officielles, le jeudi une délégation a été reçue par le ère Président de la Région et la 1 vice présidente à l’Hôtel de région. Il y eut des échanges de cadeaux. De même, une autre délégation a été reçue un autre jour par le Maire de la ville, des élus locaux et nationaux ainsi que le Directeur de l’Office National du Folklore. Cette réception a permis là aussi d’échanger des cadeaux et a été suivie d’un lunch. Par ailleurs, deux interviews ont été réalisées, dont une en direct sur les ondes de la radio nationale tchèque. L’encadrement est assuré par un « commissaire de festival », c'est-à-dire un étudiant qui, la plupart du temps, nous suit durant tout le séjour, mange et dort dans les mêmes lieux que nous. Notre commissaire s’appelait Dita Wagnerovna, étudiante en sciences. Nous étions hébergés dans une maison, divisée en appartements de 3 à 4 chambres avec salle de bain et toilettes. Cette habitation sert habituellement aux touristes qui ne veulent pas prendre de location à l’hôtel et préfèrent le style « Chambre d’Hôtes ». Pour nous, c’était l’idéal : tout le monde était ensemble, puis on n’était pas trop loin de la ville. Même si le programme du festival était chargé en stress, en spectacles, son organisation irréprochable nous a empêché de voir passer le temps. er

Le clou de notre participation est bien sûr le 1 prix que les Lanusquets ont reçu pour leurs prestations du samedi (le concours avait lieu ce jour-là, sur deux spectacles de 15 minutes chacun). Il faut dire que le spectateur tchèque est un « maniaque » de la chorégraphie et du détail, un spécialiste du folklore. Son choix s’est effectué, non pas sur les acrobaties que permettent les échasses, mais sur le réglage des changements de figure dans une même chorégraphie, la synchronisation des pas dans une danse entre les danseurs ou les danseuses. Une preuve ? Lors d’un des premiers spectacles, une des danseuses est prise de panique. Elle surprend un spectateur qui fixe longuement ses pieds. Pourtant il n’a pas l’air d’un malade échappé d’un asile ! Elle reste persuadée que

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 4/13

www.lanusquets.org


son panty et son jupon son bien fixés et se rappelle que ses chaussures avaient été cirées. En fait tous les spectateurs regardaient les pieds pour voir s’ils étaient synchrones !! Cette expérience, nouvelle pour certains d’entre nous, a permis de renouer avec un vrai festival international où le groupe invité est amené à proposer le meilleur de lui-même face à des groupes compétents tant sur la technique, que la scénographie, les costumes ou la musique. Où il intègre un programme réglé à la minute près, encadré par des techniciens et des régisseurs qui le dirigent dans les coulisses, lui donnent le top départ. Cette expérience nous a permis, et nous permettra pour un certain nombres d’années, de nous souvenir de cette semaine ensemble : tout le monde pense encore à Jean Chalosse, à l’absinthe tchèque, aux anniversaires fêtés là-bas, à la slivovice, à la pivo, au caps, au tradéri, aux repas à base de sauce, au pâté du petit déjeuner, aux différentes eaux minérales (toutes gazeuses), aux marches, au tapis de scène, à la pluie, au soleil, au silence des guides polonais, à la pêche au thon, au jambon à la broche, au tchin tchin du Président de la région à 15h de l’après midi, aux discours à faire en tchèque, aux chansons à apprendre et à chanter en tchèque, aux costumes encombrants, au plateau, au jupon devant le président de la région, au poids des bagages, à la pesée des bagages, à la peau d’un des 101 dalmatiens, à l’atelier de Frankenstein, au mur d’appareils photos, au vin, au chauffeur et ses créneaux ou ses cédez le passage, au concierge timide, au napperon offert au groupe par un spectateur, au bac de géraniums devant la scène, à l’avion, aux douaniers, au défilé, aux poupées, au café turc, au Congo, à l’Autriche, à la Hongrie, mais aussi au Pérou, à la Pologne………….et encore………..et encore.

Les Lanusquets en République Tchèque ème

Comme vous avez pu le lire dans votre quotidien Sud Ouest, les Lanusquets ont participé au 51 Festival International de Cerveny Kostelec en République Tchèque. Mais avant la rédaction de cet article de grandes aventures ont eu lieu. En effet, en ce jour de 15 août 2004, au moment d’embarquer pour notre périple, un petit soupçon de tristesse pouvait se lire sur nos visages marqués par la fatigue de la veille. Et oui, on quittait notre petit village et les fêtes des environs pour vivre des moments magiques à 2000 kilomètres de Bégaar. Arrivés à Prague, une nouvelle semaine commençait pour nous. Un agenda chargé mais bien peaufiné par Notre Présidence, allait nous entraîner dans une série d’aventures plus extraordinaires les unes que les autres : visite de la ville de Cerveny Kostelec, visite d’une brasserie, découverte de musées, répétitions et promenade dans Prague. Sans oublier notre mission principale : danser et représenter la France lors du 51 ème Festival International. Et, pour ne rien vous cacher, la mission a été bien accomplie. Une première place bien méritée, un public satisfait qui n’a pas hésité à crier : « Vive la France ! ». Pour nous, ce fût magique. C’est l’aboutissement de 105 répétitions et de travail intensif pour accéder à la première marche du podium. Une chanson de Charles Aznavour pourrait illustrer cette fabuleuse expérience : on se voyait déjà en haut de l’affiche et c’est arrivé…… Vivement la prochaine fois ! ! ! !

République Tchèque : Baptême de l’air Interview d’Anaïs, Élodie, Jean-Louis et Cédric par Marjorie M : Quelle a été votre première impression quand on vous a annoncé le départ en avion vers la République Tchèque ? A : J’étais excitée de partir mais une angoisse me gênait ; c’était celle de prendre l’avion. J-L : Je me suis dis : j’y vais ou je n’y vais pas ?? E : J’avais peur mais c’était une expérience à vivre. C : Enthousiaste de vivre cette expérience, mais, plus on se rapprochait, de l’angoisse. Allais-je supporter ?

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 5/13

www.lanusquets.org


M :Qu’avez-vous ressenti quand vous êtes arrivés à l’aéroport et que vous avez vu ces gros engins ? A : On fait demi tour E : Qu’est-ce que je fais là ? J-L : Je ne monte pas là dedans, moi ! C : Toujours de l’enthousiasme, mais l’angoisse gagnait du terrain. M : Malgré la longue attente dans l’avion, quel sentiment avez-vous exprimé ? A : Beaucoup de stress, mais une réelle envie de décoller pour enfin réaliser que j’étais dans l’avion. Par contre j’ai bien vérifié s’il y avait tout le matériel nécessaire pour un sauvetage et un malaise. J-L : Est-ce que je vais arriver en entier ? Mais qu’est-ce que je fais là ! E : Le décollage m’inquiétait mais avec Anaïs et Sandra on se soutenait moralement. C : Du stress, de la surprise devant la masse de l’avion M : Alors ce démarrage, qu’en pensez-vous ? A : J’ai beaucoup crié, j’étais scotchée à mon siège avec Élodie et Sandra. Beaucoup d’émotions ont surgi. J-L : Je me suis dit : ça y est on ne peut plus descendre, nous voilà partis . E : Pas aussi impressionnant que je le pensais mais c’était une très bonne expérience. C : Terrible !! Aïe Aïe Aïe, maintenant plus question de descendre. M : Avez-vous eu une autre vision de l’avion une fois dans les nuages ? A : Oui bien sûr. Je me sentais plus en sécurité, mais l’atterrissage m’inquiétait ! J’aurais préféré avoir les pieds sur terre. Mais ce 1er baptême de l’air m’a paru bien sympathique. J-L Je me sentais plus à l’aise. J’étais obligé de suivre. Mais je regardais en face, pas dehors par les hublots. E : J’étais rassurée mais j’aurais préféré avoir les pieds sur terre. C : Oui une autre impression : la liberté de voler, la vitesse… M : votre 1er atterrissage ? A : Euh !!!!!! beaucoup de secousses, mais amusant. J-L : ça a été rapide ! C’était très remuant. E : Euh !! C’était très drôle et très impressionnant C : Tranquille mais avec de l’appréhension M : Avez-vous eu le même sentiment d’angoisse lorsque vous avez pris le second avion en direction de Prague ? A : Oui, j’ai eu peur, mais pas autant qu’au début ! La peur de ne jamais atterrir m’inquiétait. Il y a toujours des risques… (surtout que c’était la saison des crashs !!) J-L : Cela allait un peu mieux, mais le stress et l’excitation y étaient toujours. E : J’étais beaucoup plus sereine, mais la peur de ne jamais atterrir était toujours présente dans mes pensées. C : Plus serein ! La faim gagnait du terrain et vu les plateaux repas ouch !! M : Que pouvez-vous conclure sur votre 1er baptême de l’air ? A : À refaire. J-L : Prêt à repartir E : Pourquoi ne pas le refaire C : Quand repart-on ? Demain ? Sans problème !

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 6/13

www.lanusquets.org


EN NATIONAL BRIOUDE

1/1 09 et 10 juillet 2005

Journal Édition 2005 Échange et spectacle .

Un voyage vers l’inconnu Le week-end du 09 et 10 juillet 2005 le groupe folklorique part pour un voyage vers l’inconnu !! Les Lanusquets se sont rendus à 19h30 au local pour prendre l’apéro et manger ensemble. Tout à coup, plusieurs surprises ! Nous avons dévoilé une grande pancarte pour mettre au fond du bus et une plus petite à mettre devant. Coup de folie !! Surprise la nouvelle mascotte du groupe se dévoile !! Elle est arrivée !! C’est notre chariot, utilisé pour se désaltérer dans le bus ! Après tout çà repas. Rendez-vous vers 22h00 les plus anciens vont au lit et les plus fidèles partent pour les fêtes de Tartas. 4 heure sonnent, tout le monde est au rendez-vous, fatigué, rigolade, tout se mélange et les questions se posent : où est Brioude, que va-t-on faire ? et surtout quelle moyenne d’âge ????. À 8h30, on s’arrête sur une aire de repos pour le petit déjeuner et à 13h00 pour le déjeuner. À cet arrêt, trois personnes du groupe partent faire la publicité des Lanusquets et accostent les personnes qui passent en leur disant : « Venez nous voir ce soir à partir de 20h30 à Brioude ». 14h30 le panneau de Brioude est en vue ! Deux personnes nous accueillent et la banda du groupe se dévoile. Tout à coup, plus personne ne veut descendre sauf les plus anciens. Pourquoi ? parce que la moyenne d’âge des personnes présentes était bien supérieure à la nôtre, on ne pouvait pas lutter, on ne voulait pas se battre ! Après réflexion, on se décide et tout le monde descend. L’accueil est chaleureux, café, bière, gâteaux. Ensuite direction l’internat pour la suite. 18h30, on se met à table et là, on les a vraiment découverts : Gaston 80 ans, Marcelle 70 ans, etc… Question « bibine » ça y allait, demandez à certains ! 20h03 direction la salle de spectacle « halle aux grains ». Public chaleureux, danses, chutes d’échasses, etc. … Petite réception et à 0h30 direction l’internat. Fatigués du trajet et du voyage de la veille, du spectacle un peu d’énervement flottait (Pizza, le Babe et le Yack chantaient sous la douche ce qui énerva du monde !), mais heureusement pas grave. Bref. Le lendemain matin, visite de Brioude et de sa basilique. 12h00 repas avec remise des cadeaux, 15h00 départ et comme d’habitude, il fallut attendre du monde qui dégustait LE DIGESTIF de Brioude (ils se reconnaîtront !). Conclusion : Angoisse pour un voyage vers l’inconnu qui s’est passé avec joie et ambiance.

Pari tenu : BRIOUDE Les 7 et 9 juillet, Benoît nous a trouvé un spectacle sur le base d’un échange avec les Feux Follets Brivadois, à Brioude où nous avons passé un très bon week end et l’on s’en souviendra longtemps. Le groupe les Feux Follets Brivadois est venu pour les fêtes de Bégaar. Le dimanche, nous avons mangé ensemble. Après un pari, quatre jeunes de ce groupe sont revenus pour le week end des fêtes de Dax et devaient nous suivre à Vieux Boucau. Mais le spectacle ayant été annulé, je les ai invités à manger avec nous. Benoît, le lendemain, s’est occupé d’eux et les a amenés visiter le Domaine départemental d’Ognoas. Le soir ils ont assisté à la répétition du groupe : Sandrine n’en perdait pas une miette avec son camescope. Après la répétition, ils ont fini la soirée au local. Je pense qu’ils se rappelleront ce séjour, nous on garde un très bon souvenir du groupe les Feux Follets Brivadois. Prêts à repartir.

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 7/13

www.lanusquets.org


DÉPARTEMENTAL

Journal Édition 2005

1/2

VIEUX BOUCAU

Défilé et spectacle .

VIEUX BOUCAU : 1 sur 3 Cette année, Lous Lanusquets devaient se déplacer 3 fois pour animer la ville de Vieux Boucau. La première, fin Juin pour remplacer au pied levé le groupe de Soustons indisponible. Malheureusement, la prestation a été annulée à cause d’un orage. La deuxième représentation était programmée le 12 juillet, au lendemain de notre retour d’Auvergne. Cette fois-ci fut la bonne, le temps était au rendez-vous. Départ en défilé de la plage jusqu’au fronton, suivi d’un spectacle d’une heure avec alternance de danses au sol, sur échasses, présentation du costume de résinier etc…. juste ce qu’il fallait pour impressionner nos 2 visiteurs masqués. Souvenez vous, l’an dernier, je vous avais dit qu’à Vieux Boucau il existait une concurrence entre les différents groupes invités pour animer le spectacle et que Bégaar serait, aux dires des organisateurs, le groupe n°1. Et bien cette année, des responsables de group e étaient présents dans les tribunes ! Sûrement qu’ils veulent nous détrôner du podium et prendre la première place ; les amis….. accrochez vous ! Enfin la troisième apparition des Lanusquets était prévue le 10 août veille du départ en République Tchèque. Un programme particulier avait été préparé avec le concours des petits échassiers et des petites danseuses, hélas pour la deuxième fois de l’année le ciel n’était pas au rendez-vous : spectacle annulé.

PONTONX SUR L’ADOUR

1er mai 2005

Défilés Défilés et spectacle .

Fêtes de l’asperge er

Dimanche 1 Mai traditionnelle fête de l’asperge à Pontonx sur Adour. Quatrième participation pour lous Lanusquets et toujours autant de succès malgré la fatigue de la veille avec l’incontournable mayade. Mais bon, cette année, elle n’a pas fait trop de dégâts on compte une bonne trentaine de Lanusquets prêts à attaquer cette journée ensoleillée où folklore, bandas, gastronomie, souffleur de feu, animations diverses et variées vont se succéder. La journée commence à 11h par un petit défilé suivi d’un spectacle. Une nouvelle prestation des Lanusquets à 16h viendra clôturer la partie folklore avant de laisser place aux amateurs de l’omelette géante. La soirée se prolongea autour d’un apéritif concert improvisé par les musiciens du Groupe. Ce fut l’occasion de découvrir les talents cachés d’un de nos résiniers. En plus du maniement du palot, il sait jouer du trombone, quel talent !! Une fois le concert terminé, place à un repas encore une fois improvisé où seulement 6 rescapés du concert prennent place. Fin de la journée : 2h du matin.

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 8/13

www.lanusquets.org


LÉVIGNACQ

17 juillet 2005

Défilé et spectacle .

Il ne faut pas avoir honte ! Comme chaque année, nous sommes partis en direction de Lévignacq le 17 juillet 2005. Arrivés sur les lieux, nous voilà prêts pour un nouveau spectacle. Nous avons commencé par un défilé (2km). Puis Mme Boucau nous a accueillis avec gentillesse. Voilà le groupe parti pour un spectacle d’une heure. La musique commence, et pouf pada boum, un échassier par terre !!! on ne demandera pas qui c’est ? Et oui encore Yannick !!! C’est la troisième paire d’échasses que tu casses !!! Malgré le sol inadapté, nous avons assumé le spectacle et passé un agréable dimanche après-midi à danser. Après l’effort, le réconfort !!! Des petits toasts ont été mis à notre disposition ainsi que des boissons non alcoolisées bien sûr !!! Cette année c’était du vin blanc Après ce buffet, nous sommes partis dans un parc, près d’une rivière, pour pique niquer. Pendant que les plus âgés mangeaient, les plus jeunes s’amusaient (raquettes, ballon, placage…) CJ s’en souviendra Aie Aie Aie mon genou !!! Un seul inconvénient… la rivière et les garçons… ça équivaut à des PLOUFS ! Après ce long moment de détente, une autre direction nous attendait : LA PLAGE Nous nous sommes rendu compte que certaines personnes (surtout les garçons) sont revenues en enfance (bataille de sable, placage : vous savez quand vous êtes mouillé et que vous tombez dans le sable, ça colle un peu…) On se rappellera cette journée qui s’est bien terminée avec une eau à 21°C, un soleil rayonnant et une pyramide de garçons avec les filles au-dessus. N’est ce pas Charlène ? En conclusion, si vous allez à la plage avec le groupe folklorique, vous ne passez pas inaperçu !!!

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 9/13

www.lanusquets.org


DANS LE SECTEUR RION DES LANDES

1/1

24 avril 2005

Journal Édition 2005 Fête du Rugby .

Début de saison C’est par un court déplacement à Rion des Landes, dans le cadre de la Fête du rugby de la Côte d’Argent , que commence la saison 2005. Nous débutons la journée par quelques danses au milieu des stands du village des clubs, où chacun propose des produits (tee-shirts, fanions et… buvette). Puis vers midi, direction le village des officiels, où Maïté, marraine de l’édition 2005 et quelques personnalités, nous attendent pour une représentation. Après le repas, nous partons pour le stade pour assister aux deux finales du comité, CAZAUX-BRUGES / BLANQUEFORT niveau 2 et PARENTIS-MORCENX pour l’accession en fédérale 3. Nous sommes sollicités pour effectuer une haie d’honneur à l’entrée des joueurs sur le stade et lors de la remise des récompenses. CAZAUX et MORCENX sont sacrés champions. Ainsi s’achève notre première sortie de la saison 2005.

BÉGAAR

.

Brioude à Bégaar ? Cette année pour les fêtes de Bégaar, nous avons reçu un groupe folklorique d’Auvergne « les Feux Follets ». C’était un échange. Nous y sommes allés du 07 au 09 juillet 2005. Le samedi 31 juillet 2005 vers 16h, un bus arrive, eh oui ce sont bien eux, ils sont là !!! On aperçoit Gaston, Marcelle, Sandrine… qui descendent du bus. Après les retrouvailles et une collation que nous avions préparées, chaque personne a été répartie dans les familles. Le samedi soir, rendez-vous à 21h au local pour le défilé. Le groupe Auvergnat a fait une bonne prestation. Comme la fatigue se faisait ressentir, la plupart du groupe est rentrée se coucher pendant que d’autres voulaient rester faire la fête. D’ailleurs, il a fallu forcer une personne (Jef) à rentrer car il ne connaissait pas la bodèga et il a trouvé ça génial. Yannick et Pizza s’en souviendront. ème

défilé, cette Le dimanche midi, rendez-vous au local pour un 2 fois avec les Petits Lanusquets, bonne prestation de chacun. Félicitations aux « petits » échassiers et aux « petites » danseuses er pour leur 1 spectacle. Après la réception de la Mairie, les deux groupes se sont retrouvés à la salle des fêtes pour partager le repas du midi. L’apéritif fini, place à table. Marcelle était en forme comme toujours et on entendait Mr « Riton » qui demandait : ON N’EST PAS BIEN……. EN FAMILLE ??? Le repas s’est continué dans la bonne ambiance (chants, blagues….) Il est venu le moment d’échanger les cadeaux entre les deux groupes. Benoît commence et quand la présidente du groupe d’Auvergne veut s’exprimer, un grand bruit retentit dans la salle, n’est ce pas Yannick ? (on n’en dira pas plus). Il lui était impossible de parler , elle pleurait de rire. Elle nous a remerciés pour notre accueil, sympathie… Au moment du café, Marcelle qui n’a pas arrêté de s’amuser pendant le repas, a apporté des sucres qui se transforment en ver de terre…, de la peinture (certains en ont eu sur les chemises), et un collant coupé (François Xavier s’en souviendra n’est ce pas ?). Certains ont désiré essayer les échasses, puis vient l’heure du départ. Gaston était triste de partir et les autres aussi. Sandrine, Jef et deux autres personnes nous ont dit : on va vite revenir et 3 semaines, après ils étaient là. Nous avons passé un très bon moment avec eux. C’est sûr ! Ils sont peut-être âgés, mais ils aiment s’amuser comme « des jeunes ». GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 10/13

www.lanusquets.org


EXPÉRIENCES

1/2

Journal Édition 2005

Recrutement, initiations, de l’ardeur à revendre

.

Recrutement réussi chez les Lanusquets !!!! Cette année l’accent a été mis sur le recrutement par l’intermédiaire d’initiations itinérantes sur les communes limitrophes (tout ceci avec l’accord des différentes municipalités que nous tenons à remercier pour leurs prêts de locaux et leurs réponses positives). Nous sommes allés début Janvier à Carcares Sainte Croix, Carcen Ponson, Tartas, Pontonx sur l’Adour et Bégaar avec des succès mitigés en fonction des lieux. Le plus gros du recrutement s’est effectué sur Bégaar avec huit jeunes nouveaux qui nous ont rejoints. Il faut ajouter aussi la présence de trois habitants de Lesgor lors de cette initiation bégaaroise ainsi que « les 6 anciens jeunes bégaarois» présents depuis déjà quelques années. On peut constater au final que 22 enfants se sont essayés à l’échasse et qu’il en reste 16 vraiment mordus, et qui vont parcourir un très long chemin parmi nous. La réussite de ce recrutement vient en très grande partie, de la présence assidue de « nos formateurs » (Yannick, Aimé, Dominique, Baptiste, Damien, Jean-Jacques, Sandra, Laetitia, Marjorie …..), qui sans eux, n’aurait pu se faire. Mais l’effet copain est, aussi, un élément très important pour attirer du monde. L’expérience va être renouvelée en début d’année car il faut continuer ce recrutement.

Les répétitions Durant toute l’année des répétitions ont eu lieu (dix-neuf initiations environ, soit deux par mois) le mercredi après-midi. Depuis septembre, ces répétitions ont lieu le samedi matin en période scolaire et le mercredi en période de vacances scolaires. On peut voir une assiduité permanente lors de ces initiations (douze petits en moyenne à chaque initiation). Le travail fourni commence vraiment à payer, c’est pour cela ,que « les plus aptes techniquement », sont intégrés avec le groupe des grands, petit à petit. Si ce fut une réussite pour les garçons, il en est de même pour le recrutement au niveau des filles. Neuf initiations eurent lieu durant l’année, le samedi matin en alternance avec les garçons, et tout cela a permis de voir arriver dix jeunes filles. Toutes ces initiations ont été faites sur Bégaar, il est prévu en début d’année comme pour les garçons des initiations itinérantes . Merci, à Sandra, pour tout son travail, mais aussi à Laetitia, Marjorie, Sophie et Aurélie pour leur aide.

Les initiations Comme l’an passé, nous avons donné des initiations aux échasses, onze en tout, durant près d’un mois du 02 juin au 07 juillet, tous les lundis et jeudis de 12h45 à 13h30 à l’école primaire de Bégaar. Il faut noter la bonne volonté, la participation des élèves et la réussite de toutes les filles en particulier, à ces initiations. De plus c’est un bon moyen pour attirer les nouveaux (garçons comme filles) c’est pour cela que nous allons, en accord avec Françoise, continuer ces initiations sur les deux derniers mois de l’année scolaire. Suite à la demande de Françoise Laborde nous avons fait un atelier échasses lors de la fête de l’U.S.E.P. à Cassen. De plus, une initiation au Centre de Loisirs de Tartas a eu lieu le 21 juillet. Tous nos remerciements à celles et ceux qui participèrent à l’élaboration de ces séances.

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 11/13

www.lanusquets.org


De nouvelles répétitions

.

1,2,3…1,2,3… Les répétitions bals gascons Un petit retour aux racines très profondes ne fait de mal à personne ! Et pour cause, dans le cadre de notre expédition en République Tchèque, une erreur de programme nous a amené à réapprendre les fondements de la danse gasconne. Pour les novices en la matière, l’apprentissage a dû se faire en douceur, mêlant enthousiasme et un certain esprit de compétition. Tandis que les « ancêtres » du groupe, on pu enseigner leurs connaissances en montrant leur talent. Des répétitions rythmées aux sons de valses, polkas et mazurkas ont permis aux échassiers, danseuses et musiciens de se rapprocher et ainsi d’oublier leur différence artistique. Grâce à la motivation de chacun et une persévérance très remarquée, le résultat fût des plus réussi lorsque nous nous sommes produits sur la scène du Festival en République Tchèque. Nous avons, comme il se doit, assuré 2 heures de spectacle et ainsi pu faire connaître nos traditions à un public très demandeur et qui a su se prêter au jeu dans les règles de l’art.

Reprographie : Françoise et Sylvie. Crédits photos : DU Rédaction : Lous Lanusquets

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 12/13

www.lanusquets.org


DANS L’ASSOCIATION À la recherche de….

1/1

Journal Édition 2005

.

Le groupe folklorique recherche :  des vêtements anciens pour les danseurs et les danseuses : - chemises blanches ou chemisiers blancs, - pentys, - jupons, - coiffes ou chapeaux.

 des danseurs et des danseuses au sol et sur échasses.

Les danseuses

 des musiciens jouant de l’accordéon, de la clarinette ou d’un autre instrument. Contact : Mairie de Bégaar au 05.58.73.42.35.

Répétitions à Bégaar Répétitions échasses - Confirmés Les musiciens

Les jeudis au Foyer Rural à partir de 19h45 Responsable : Nicolas Ducasse

Répétitions échasses - Initiation Les samedis ou mercredis Responsable : Jérôme Cazenave

Répétitions sol - Confirmés Les vendredis au Foyer Rural à partir de 19h45. Responsable : Laetitia Labarthe

Répétitions sol - Initiation Les samedis ou mercredis Responsable : Sandra Lasserre Contact : Mairie de Bégaar au 05.58.73.42.35.

Calendrier des répétitions sur www.lanusquets.org

Les échassiers

GROUPE FOLKLORIQUE Lous Lanusquets de Bégaar

page 13/13

www.lanusquets.org

.


Journal édition 2005  

Journal du groupe folklorique Lous Lanusquets de Bégaar

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you