Page 1


le bon art

Texte Lou Mamalet Photo DR

Galerie GZ Le Bastion du Street Art « Rendons à César ce qui est à César  ». Telle pourrait

senter le Street art comme un mouvement qui rentre

être la devise de la galerie GZ, installée non loin des

dans l’art contemporain, c’est un fil rouge  » nous

Champs Élysées. Si le quartier huppé compte déjà

confie le directeur de la galerie.

bon nombre de galeristes mondains ou autres anti-

Disposant d’un stock assez généreux, Georges

quaires de luxe, c’est cependant en promouvant un

Zorgbibe possède aussi un œil aiguisé sur le mar-

art différent que s’est imposée cette galerie d’art à

ché et dans ses acquisitions. « Je ne spécule pas sur

l’esprit décalé. Depuis trois ans, elle s’attèle à mettre

le marché mais je parie sur des artistes auxquels je

à la lumière du jour le travail d’artistes œuvrant

crois vraiment et qui sont uniques à mes yeux. Pour

clandestinement à l’ombre de la rue et que l’on réu-

chaque toile, je fais un vrai travail de recherche sur

nit sous le nom de street artistes.

l’artiste et ses particularités ». Une connaissance pointue du milieu qui fait de cette galerie une vitrine

Si le street art est aujourd’hui devenu un phénomène

de choix pour les artistes. « Pourtant, à l’époque

de mode, démocratisé par des artistes de réputation

de la création de la galerie, il y a trois ans, les gens

internationale comme Banksy, on oublie trop souvent

n’étaient pas habitués à ce mouvement qu’ils ne

les petits acteurs, qui ont soutenu ce mouvement

reconnaissaient pas en tant que tel. On me riait à la

dès ses débuts. Le Bonbon a voulu en savoir plus et a

figure  », déclare Georges. Mais aujourd’hui, la galerie

rencontré le directeur de la galerie GZ, alias Georges

est devenue une vraie référence du genre, si bien que

Zorgbibe.

les artistes s’adressent directement à eux.

Cet homme est avant tout un collectionneur, qui s’est

De la lettrine au graffiti en passant par la figuration

intéressé au Street art à une époque où personne

libre et la Bande Dessinée, si vous aimez l’art urbain,

ne le considérait encore comme un mouvement.

vous apprécierez sûrement cette galerie. Alors,

Aujourd’hui, même si la galerie présente le travail

1…2…3 Graffez !

d’artistes contemporains reconnus, comme Klasen, Galerie GZ - 19, rue Miromesnil, 8e

Combas, Schlosser ou Erro, elle affiche aussi le travail d’artistes de Street art américains de la première

Tél. : 01 40 17 99 40

génération comme Futura 2000, Toxic, Crash ou

Ouvert du lundi au vendredi de 10h30 à 18h30

Rammellzee. Une interaction permanente entre art

et le samedi de 13h30 à 18h30

contemporain et street art, entre pièces historiques

www.galeriegz.fr/Contact

et artistes récents. « Notre but est vraiment de pré-

15 —

8/16

Article/ Interview Galerie GZ  

Article Le Bonbon 8/16ème été 2012

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you