Page 11

L'île du Fundão : du modèle à la réalité

Avant-propos et remerciements

AVANT-PROPOS Les recherches concernant ce mémoire ont été initiées lors d’une année d’échange universitaire dans la ville de Rio de Janeiro au Brésil, durant l'année universitaire 2014-2015. Étant scolarisée à la faculté d'Architecture et d'Urbanisme (FAU) de l'université fédérale de Rio de Janeiro (UFRJ), je me suis rendue presque tous les jours et pendant une année sur l'île du Fundão. C'est en parcourant l'île en bus, chaque jour, que j'ai commencé à me poser des questions à son sujet et à m'y intéresser. Ma première question fut : pourquoi devons-nous aller si loin dans la ville pour aller à notre faculté ?1 Puis je découvrais petit à petit le paysage à la fois impressionnant et décousu de cette île. Nous passions par d'immenses favelas à perte de vue avant d'entrer dans l'île et de rencontrer des immenses bâtiments de béton en ruine, alors que d'autres étaient dans un état flambant neuf. Autre paradoxe, des terrains en friche jouxtaient d'autres espaces remplis d'une flore très riche et verdoyante, le tout entrelacé par de grands complexes d'infrastructures routières. Cet immense territoire ne ressemblait en rien à l'idée que je m'étais faite du « campus universitaire ». Je décidais alors de m'y intéresser, afin de comprendre le décor qui se tissait autour de moi. En cherchant dans l'histoire de l'île du Fundão, j'ai pu découvrir et comprendre la multitude de problématiques concernant la création et l'évolution de celle-ci. La vertigineuse comparaison de l’échelle du campus à celle de la ville a suscité bien d'autres curiosités, et c’est ainsi que le choix de ce sujet s'est vite imposé. Toutefois, il est important de noter que mes recherches se sont déroulées pendant une importante période de grève. Le campus est donc resté vide durant un certain temps, ce qui m'a empêché de me déplacer partout, ne serait-ce que pour des raisons de sécurité. Cette situation m'a permis de réaliser le danger, à tout le moins la confusion, régnant au sein de l'île. De plus, cela m'a également poussée à orienter mon travail vers des recherches historiques plutôt que vers l'étude de terrain.

REMERCIEMENTS Je tiens à remercier toutes les personnes qui, de près ou de loin, m’ont aidée à la réalisation de ce mémoire, et particulièrement : -Georges Farhat, Stéphanie de Courtois et Jorn Garleff, professeurs encadrant ce mémoire, pour leur patience et leur pédagogie. -L'ENSAV et l'UFRJ qui ont rendu possible cet échange universitaire, et qui plus est dans les meilleures conditions. -Pablo Cesar Benetti, Priamo Melo Jr. et Mauricio Mattos pour m'avoir accueillie, accompagnée et soutenue lors de mes recherches. -Sans oublier toutes les personnes rencontrées et interrogées au cours de mes investigations. Elles ont su, à travers leurs propos, m’apporter des points de vues divers et variés, enrichissant ma démarche d’analyse. -Et Lauréline Lhuillier, Sacha Lorand, Anne-Laure Rémy et Anders Bjella, partenaires de travail, qui m'ont accompagnée et conseillée lors des difficultés et des moments de doutes rencontrés. -Christine et Éric Antoni, pour leurs corrections, mais surtout leur patience et leur soutien.

1

À savoir que le trajet était de minimum une heure en bus. Nous découvrirons pourquoi au fil de ce mémoire. 11

Portfolio - Thèse de master  

L'île du Fundão : du modèle à la réalité

Portfolio - Thèse de master  

L'île du Fundão : du modèle à la réalité

Advertisement