Page 1

Newsletter #2 On se remet dans le bain, avec les Otaries http://www.lerugbynistere.fr/communaute/clubs/profils/lous-kikouyous.php

Super Gascon, Envoyé Spécial, le vendredi 13 Septembre à Hendaye

Editorial C'est la rentrée, tout le monde a retrouvé sa maîtresse et pour Lous Kikouyous il est l'heure de sortir le cartable. Les objectifs sont clairs, se faire des nouveaux copains dans la cour des équipes corpo locales et préparer le calendrier de l'année. Premier examen, le vendredi 13 Septembre à Hendaye contre nos plus "anciens" ennemis, les Otaries de Tribord. Heureux de commencer la saison et poursuivre l'aventure avec vous, nous vous souhaitons bonne lecture, une bonne saison sportive et de bonnes notes à l’école. Adishatz !

Après un été à se faire dorer la couenne sur les plages Hendayaises, les mammifères marins étaient impatients de prendre leur revanche du mois de Juin. Objectif de la rencontre, passer un moment convivial autour d’un ballon ovale, mais aussi récolter des fonds et participer à l'achat d'un fauteuil pour l'association Aingirak Euskadi, équipe de rugby fauteuil Angloye. L'épidémie de « la rentrée des classes » faisant des ravages dans nos lignes, les recruteurs Landais durent attirer de nouveaux talents pour alimenter le centre de formation des Kikouyous, le fameux CFK. C'est donc avec une équipe remaniée que nous nous présentâmes vendredi au stade Ondarraitz. Après un coup d'envoi donné par un des membres de l'équipe de rugby fauteuil d'Anglet, l'inondation commença. Pendant 10 minutes nous résistâmes aux assauts des mammifères qui conclurent par un premier essai. Mais c'était sans compter sur la roublardise de notre capitaine qui, profitant d'une pause syndicale de nos adversaires, se jeta sur un ballon quasi mort sous les yeux incrédules de trois otaries qui discutaient torchon. 1-1 Sous un soleil mourant le ballon vint trouver la terre promise par deux fois pour les Basques mais les nouvelles recrues Landaises dans l'euphorie du premier match firent parler leur talent et laissèrent la défense tribordaise dans le vent à deux reprises rajoutant deux essais de plus dans la besace des Kikouyous. 3-3 au début du troisième tiers-temps, malgré le discours "musclé" de notre N°1 gersois, nous subissons et encaissons un quatrième essai sur un ballon porté parfaitement construit. Consterné après avoir appris qu'il était le fils du facteur, notre arrière blondinet fait regretter à l'ailier orange de s’être levé ce matin. En plus d'un tampon monumental il lui


gratte le ballon, sort les cannes et enfume la défense Basque pour aller aplatir entre les perches. Egalité... Le dernier temps de jeu respire la fatigue et transpire les quelques 3ème mi-temps de trop. Une épaule démise, une cheville en vrac. Malgré leur fatigue, les deux camps poursuivent l’affrontement. Sur un bel enchaînement des ¾ landais le ballon parvient au bord de la touche dans les bras de notre centre qui traverse la défense, rêve déjà de terre promise, voit la ligne sacrée approcher … et oublie sa cheville au fond de l’herbe Basque… Ne voulant pas monopoliser toutes les ambulances de la côte Basque, Mr l’arbitre préfère siffler la fin du match. Score 4 à 4, les Kikouyous restent invaincus, les otaries invainqueurs!

« A gens bestios, bet joc! » Infirmerie : Otaries: une épaule/ Kikouyous: 2 chevilles dont une grave Spectateurs: Champagne et petits fours Terrain: Mité par endroit, nivelé à d’autres Météo: Beau couché de soleil, temps doux, pas de vent

Prochainement : Lous Kikouyous vs Mille-pattes du Boucau samedi 16 novembre à Dax

Newsletter 2 Lous Kikouyous  
Advertisement