Issuu on Google+

’I M a g a z in e d

Juillet 2011

x -B o tt le d u L o ro u a ip ic n u m n fo rm a ti o n

Zoom sur…

e t r e v e é l u o c la

06 7

ottere b x u o r o l . www

au.fr

Haïti : Subvention à après le point un an

23 sez Cet été, pen nées ! aux randon

e re a u


e r i a m m o S

Zoom sur… la coulée verte

13

H ôt el d e v i ll e - 1 4 p la ce R os ma d e c B P 2 0 - 4 4 43 0 l e lO ROu X-B Ot t e Re Au té l. 0 2 5 1 7 1 9 1 0 0 - Fax 02 40 33 86 16 Mé l. : co n t a ct @ lo r ou x -b o tte r ea u .fr S it e : w w w. lo r o u x-b o tte r e au . fr Re s pon s ab le c om m u n ic a t io n : Sa n d r in e Bi ANC HiN O D ir e c t eu r d e p u b li ca t io n : Pau l C ORB e t, Ma ire Co nc ep t g r a p h iq u e : Fa bi en ne R au lt - 0 6 6 2 5 0 2 0 2 7 im pr ess ion : le Po in t d ’im p re s sion l a C ha p ell e B a ss e Me r - té l. 02 40 03 68 68 tir a ge : 330 0 e x e mp la ire s

4 8 11 12 17 18 19 20 25 26 27 28

Infos Mairie

Bien dans ma Ville

A l’honneur

Santé / solidarité

Esprit Sportif

Entreprendre

Energies jeunes

Culture / découverte

1, 2, 3... jouons !

Expression Libre

Bloc-notes

Arrêt sur Images


Edito Le Loroux-Bottereau est souvent (et à juste titre) perçu comme une commune où il fait bon vivre. Les étangs, le marais de Goulaine, les circuits de randonnée et chemins de campagne invitent à la balade et sont autant d’espaces propices au contact avec la nature. C’est dans cette optique qu’a été pensé l’aménagement de la coulée verte. L’objectif de ce projet est d’offrir aux Lorousains un poumon vert, accessible à tous, aux portes de l’agglomération... sans toutefois bouleverser l’équilibre naturel des sites concernés. Le choix a donc été fait de n’intervenir que là où cela s’avère nécessaire pour rendre praticable le cheminement. Annoncé depuis plusieurs années, l’aménagement de la coulée verte devient donc une réalité. Des actions ont déjà été menées, d’autres suivront d’ici la fin du mandat. Vous en trouverez le détail dans le cahier central de ce magazine. Bonne lecture et bonnes vacances à tous !

Eric LE NOC, adjoint délégué aux bâtiments et au développement durable

Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011

3


Infos Mairie De l’idée à la fin des travaux : pourquoi ça prend du temps ? Vu de l’extérieur, bien des projets votés en conseil municipal, semblent, à un moment ou à un autre, tomber aux oubliettes. Et les Lorousains, bien légitimement, s’interrogent : « Mais que fait la mairie ? Rien ne se passe ! »

ner ce dernier, il faut lancer un appel à candidatures, l’ensemble de la procédure durant environ 2 mois.

Ce programme, une fois défini, doit être validé par le Conseil municipal.

Eh bien si, justement, il se passe des choses. Et c’est justement parce qu’elle passe par une multitude d’étapes que la concrétisation d’un projet est si lente.

S’en suit une consultation pour choisir l’architecte. Car en matière d’architecte comme d’entreprise, la commune ne peut pas retenir un prestataire sans avoir procéder au préalable à une mise en concurrence (voir encadré).

Chaque projet fait l’objet d’une délibération du Conseil municipal qui doit statuer sur un principe (exemple : « Il faut construire un nouveau complexe sportif ») et un lieu (ex. : « ce complexe doit se situer sur le secteur de la rue d’Anjou »). La délibération ne porte donc que sur un principe de base et ne s’intéresse absolument pas aux modalités et détails.

De l’idée au projet détaillé Lorsque le projet est relativement complexe et doit accueillir du public, il peut-être souhaitable de travailler avec un programmiste. Pour sélection-

tives dans le cas du complexe sportif). Rien que cette étape, ponctuée d’allersretours incessants entre le programmiste, la commission en charge du dossier et les utilisateurs, s’étend sur environ un an !

Cette spécificité, propre au service public, est une obligation légale et pèse lourdement dans les délais de réalisation. Dans le cas du choix d’un architecte, la consultation dure de 2 à 6 mois selon le montant de l’opération (le seuil étant fixé à 1 950 000 €). Il faut ensuite définir un programme, qui va détailler le contenu du projet et permettre de répondre aux besoins... besoins qu’il aura fallu évaluer en consultant notamment les utilisateurs finaux de l’équipement (ex. : les associations spor-

Consultation : comment ça se passe ? La consultation répond à des règles très formalistes dictées par le code des marchés publics. Son objectif : garantir l’accès d’égalité et de traitement des candidats à la commande publique. Toutes les entreprises souhaitant travailler pour une collectivité dans le cadre d’un projet doivent bénéficier des mêmes informations et du même traitement.

Chaque projet est décomposé en lots (terrassement, électricité, peinture...), chaque lot faisant l’objet d’une mise en concurrence fondée sur des critères hiérarchisés et pondérés (ex. : on peut décider d’accorder 60% de la note au prix et 40% au dossier technique accomagnant la candidature). A ce propos, le critère « proximité géographique » est strictement prohibé !

Plus le projet est important, plus ce formalisme est important. Ainsi, en dessous de 90 000 €, les procédures sont moins contraignantes.

Les infractions à ces règles constituent un délit de favoritisme très sévèrement sanctionné par les tribunaux (jusqu’à un an d’inéligibilité pour le Maire).

4 Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011

L’architecte doit ensuite présenter successivement une esquisse, un avantprojet sommaire et un avant-projet détaillé, ce qui allonge le délai de 4 à 6 mois. Le projet doit une nouvelle fois passer en Conseil municipal afin que celui-ci le reconnaisse comme étant conforme au programme défini précédemment.

Quand il n’y en a plus... Peut-être pensez-vous qu’il ne reste plus alors qu’à déposer un permis de construire et à démarrer les travaux. Mais ce serait bien trop simple ! Pendant que l’instruction du permis de construire suit son cours, il faut encore monter les dossiers de demande de subvention auprès des instances susceptibles d’en accorder selon la nature du projet. Il faut surtout lancer la consultation des entreprises, ce qui n’est pas une mince


Infos Mairie affaire : les procédures de mise en concurrence sont extrêmement encadrées et même très formalistes lorsqu’il s’agit de gros projets (voir encadré). Une fois les entreprises retenues, il faut enfin signer les marchés avec chacune d’elles. Lorsque toutes ces étapes sont franchies (3 mois dans le meilleur des cas), la commune peut enfin donner aux entreprises un ordre de service les autorisant à démarrer les travaux. Un mois de préparation de chantier plus tard, le premier coup de pioche peut enfin être donné. Selon le projet, il s’est écoulé entre 42 et 48 mois depuis la première délibération du Conseil municipal !

EtAt-CIVIL, ForMALItéS

il y a du nouveau Mariage

Quand imprévus et contraintes extérieures s’en mêlent Et il s’agit là d’un scenario idéal ! Des imprévus, des contraintes extérieures peuvent venir ralentir encore la procédure. En voici quelques exemples : - Si le dossier nécessite une expropriation, il faut compter 18 mois de plus. - Si le permis de construire fait l’objet d’un recours, le délai de jugement est de 2 ans et demi en 1er ressort (et plus encore s’il est fait appel de la décision...) - Si le projet excède une certaine superficie, un dossier « Loi sur l’eau » doit être monté afin d’évaluer son impact sur l’écoulement des eaux pluviales sur le

non plus, s’ils n’ont été conclus du consentement des deux époux, pour les achats à tempérament ni pour les emprunts à moins que ces derniers ne portent sur des sommes modestes nécessaires aux besoins de la vie courante ».

Pacte civil de solidarité (PACS)

Depuis le 1er mai 2011, un nouvel article du code civil est lu lors des mariages. L’article 220cc : « Chacun des époux a pouvoir pour passer seul les contrats qui ont pour objet l’entretien du ménage ou l’éducation des enfants : toute dette ainsi contractée par l’un oblige l’autre solidairement. La solidarité n’a pas lieu néanmoins, pour des dépenses manifestement excessives, eut égard au train de vie du ménage, à l’utilité ou à l’inutilité de l’opération, la bonne ou mauvaise foi du tiers contractant. Elle n’a pas lieu

Il peut désormais être contracté devant notaire et plus seulement au Tribunal d’instance. Si vous faites le choix de vous Pacser devant notaire, sachez toutefois que vous devrez vous acquitter d’honoraires à son égard. Autre nouveauté concernant le PACS : depuis le 19 mai 2011, l’identité du partenaire de PACS est inscrite sur l’acte de décès du concubin disparu. Cette mesure, loin d’être anodine, devrait favoriser les recherches lors des successions.

Patronyme d’enfants naturels Depuis décembre 2009 les parents d’enfants naturels (nés hors mariage) ont le choix. S’ils décident de donner leurs

bassin versant. Son instruction peut durer de 3 mois à 1 an. - Si une consultation est « infructueuse », autrement dit si aucune entreprise ne répond aux critères définis, elle doit être relancée. - Si les services d’archéologie préventive jugent le site intéressant, ils peuvent décider de procéder à des fouilles (l’aménagement de la ZAC du Plessis par la Communauté de communes Loire-Divatte a ainsi été retardé d’1 an). Avec toutes ces explications, peut-être verrez-vous désormais d’un autre oeil le planning des projets communaux !

deux noms à leurs enfants, une certaine liberté leur est désormais laissée, puisqu’ils n’ont plus l’obligation de lier leurs patronymes par deux tirets : ils peuvent choisir de simplement les séparer par un espace. Ainsi, les enfants de M. Dupont et Mme Durand pourront s’appeler : > Dupont--Durand, > Durand--Dupont, > Dupont Durand > Durand Dupont

ForMALItéS

Demandez votre passeport en ligne Les formulaires de demande de passeport sont disponibles et téléchargeables en ligne sur les sites : http://www.service-public.fr/actualites/001992.html (Service Public) http://www.ants.interieur.gouv.fr (Agence Nationale des Titres Sécurisés)

Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011

5


Infos Mairie Etat-civil

Mars - juin 2011 CREPIN Myah, le 09/05/11 BLANCHARD Maxime, le 15/05/11 BLANCHARD Léopold, le 15/05/11 SEYEUX Nolhan, le 17/05/11 QUÉLARD Alexandre, le 17/05/11 MICHEL BROSSAUD Zoé, le 21/05/11 CASTANY Ethan, le 25/05/11 RIPOCHE Paul, le 29/05/11

Naissances

LAGADEC Lucie, le 29/05/11

FILLET Amandine, le 15/03/11

LEROY Lévi, le 31/05/11

BOUCHENOIRE Jules, le 15/03/11

AMOR RODRIGUES LEITE Margarida, le 04/06/11

GUILLEMOT Inaya, le 17/03/11 MANCEAU Kélan, le 18/03/11 CAOUISSIN Romann, le 21/03/11

CHATELIN Chloé, le 08/06/11 REMILLARD Malo, le 15/06/11

JAVANAUD Inès, le 21/03/11 CROSNIER--BOULEAU Andy, le 23/03/11

Décès

Mariages LE MOIGNO Christophe etBOUSSAKKI Halima, le 09/04/11 BODIN Franck et ROUILLÉ Nadia, le 07/05/11 LEROY Régis et CORBET Sabine, le 07/05/11 TOUBLANC Sébastien et MAILLET Vanessa, le 21/05/11 CHESNEAU Benoit et VALIGNAT Louise, le 28/05/11 LOËB Emmanuel et BEVILIS Emmanuelle, le 03/06/11 MARQUIE Mickaël et CHAUVIRÉ Emeline, le 04/06/11 MICHELIN Frédéric et MAILLARD Evelyne, le 04/06/11 PIÉDALOS Hervé et ROBERT Roseline, le 11/06/11

GUÉRIN GUEHENNEC Eloane, le 23/03/11

LECOINDRE veuve VINET Madeleine, le 29/03/11, 87 ans

GRASSET Jérôme et LELEU Amandine, le 11/06/11

LEFEVRE Timéo, le 24/03/11

DEGRAIS veuve MARCHAIS Marcelle, le 19/04/11, 92ans

JANSENS Josse et LE BAIL Charlotte, le 15/06/11

JOUIS Gérard, le 25/04/11, 71 ans

LEPAGE Fabrice et CRUAU Angélique, le 18/06/11

VIROLAN Océane, le 25/03/11 PAJOT Charles, le 29/03/11 BRÉGEON Naya, le 29/03/11 FARCY de PONTFARCY Margot, le 02/04/11 GOARVOT Jonathan, le 22/04/11 BOTBOL Evan, le 23/04/11 SIRE Mayline, le 27/04/11 TOKHSANE Mathis, le 05/05/11

JOLY Pierre, le 30/04/11, 62 ans CASSARD Roland, le 22/05/11, 62 ans LOISEAU André, le 29/05/11, 80 ans DENIAUD veuve BERTIN Lucienne, le 10/06/11, 79 ans

CATÉ Antoine et PAVAGEAU Anne-Sophie, le 18/16/11 TURPIN Serge et MORINEAU Josiane, le 25/06/11

BREGEON Joseph, le 13/06/11, 55 ans FRANCOIS Antoine, le 21/06/11, 80 ans

COTTINEAU Milla, le 04/05/11

Po u r to u t re n s

71 91 01 1 5 2 0 le z te c ta e ig n e m e n t, c o n

6 Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011


Infos Mairie Subvention pour Haïti : le bilan un an après L’an dernier, suite au séïsme qui venait de ravager Haïti, les élus Lorousains avaient voté une subvention exceptionnelle à hauteur d’un euro par habitant pour venir en aide aux sinistrés. L’association TIANJGLAD, qui oeuvrait déjà sur place dans le cadre d’une aide au développement et à l’éducation des enfants recueillis à « La Maison des anges », à Port-Au-Prince, avait été choisie comme bénéficiaire de cette subvention. Un an après, les responsables de l’association font le point sur la situation.

Les bâtiments de la Maison des anges, qui comportaient 2 niveaux, ont été touchés par le séisme mais sans s’effondrer et surtout sans blesser les enfants et personnels présents. Il a néanmoins fallu quitter les lieux qui menaçaient de s’effondrer. Une solution a été trouvée en s’installant sur un terrain du quartier. Des tentes y ont été très vite installées et des latrines construites. Les mois ont passé et malgré des conditions précaires, des améliorations ont été apportées par la mise en place de dalles sous les tentes. Cependant, l’épidémie de choléra a touché plusieurs enfants de la crèche fin 2010. Les enfants atteints ont été soignés et sauvés dans un centre médical spécialisé. Mais il a fallu améliorer les conditions de vie des enfants en se séparant des tentes et en les remplaçant par des constructions légères en bois.

La reconstruction Parallèlement à cela, sur le site de la Maison des anges, les anciens bâtiments ont été déconstruits, les gravats déblayés. La reconstruction des 3 bâtiments a commencé à l’été 2010 pour

s’achever début juin 2011, permettant aux 70 enfants accueillis dans cette crèche ainsi qu’au personnel de rejoindre leur Maison des anges reconstruite.

De multiples interventions Depuis le séisme, les interventions de l’association TIANJGLAD ont été multiples : • réponse à des besoins d’urgence pour l’achat sur place de produits alimentaires (coût : 2 370 €). • envoi de produits d’hygiène, de matériel scolaire collecté par nos soins et convoyé par 2 containers partagés avec plusieurs associations locales (coût : 2 840 €) • poursuite de l’objet principal d’intervention de l’association : la scolarisation des enfants de la crèche à travers le financement des deux classes de maternelle interne à la crèche, accueillant 22 enfants âgés de 4 à 6 ans (salaires de 4 personnes, matériel scolaire, uniformes…) et prise en charge du coût de la scolarisation des 10 enfants plus grands scolarisés dans une école primaire extérieure (coût : 8 000 €).

• enfin, le plus gros poste financier cette année est la reconstruction de la crèche accueillant aujourd’hui plus de 70 enfants. Les 3 bâtiments se composent de dortoirs, 2 salles de classe, une infirmerie, une cuisine, un réfectoire, une buanderie, un bureau… Nous participons à hauteur de 15 000 € à cette reconstruction, le reste étant financé par une autre association. Parallèlement à cela, nous avons déposé une demande de subvention auprès d’une grande association nationale afin de compléter notre participation. Depuis janvier 2010, grâce à un travail conséquent de la directrice de la crèche la Maison des Anges, Mme Gladys Maximilien, son courage et sa ténacité, les conditions de vie de ses petits protégés ont été grandement améliorées : les enfants ont eu accès aux soins, ont pu continuer à aller à l’école. Vous tous y avez participé de par votre aide financière. TIANJGLAD vous renouvelle ses remerciements !

Pour en savoir plus sur l’association : http://www.tianjglad.org/

Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011

7


Infos Mairie CoMMunICAtIon

CoMMErCE LoCAL

Des enveloppes à l’effigie du loroux-Bottereau

On poursuit la consultation ! Le 16 mai dernier, la municipalité organisait une réunion publique, ouverte à tous les Lorousains, sur le thème du commerce local. Son objectif : connaître le sentiment de la population lorousaine quant à la nécessité d’avoir un supermarché au Loroux-Bottereau. Face à la mobilisation massive des Lorousains (près de 500 personnes s’étaient déplacées), les élus ont décidé de poursuivre dans ce sens.

Des enveloppes pré-timbrées à l’effigie du Loroux-Bottereau seront bientôt proposées à la vente au bureau

de poste du Loroux-Bottereau, au prix de 8,90 € les 10. Une idée originale pour personnaliser vos envois !

Une grande consultation sera organisée à l’intention de tous les Lorousains de plus de 18 ans au début de l’automne !

Bien dans ma Ville ... en agissant en maître responsable “j’agis pour .” ma commune.. Marcher dans certaines rues relève parfois du parcours du combattant et il n’est pas rare de devoir slalomer entre les « crottes » de nos amis à quatre pattes... chose peu commode pour les mamans avec poussettes et les personnes à mobilité réduite. Inesthétiques, ces déjections empoisonnent la vie de tout le monde et peuvent même s’avérer dangereuses en provoquant des chutes.

On ne peut évidemment pas interdire à un chien de faire ses besoins, mais on peut agir en maître responsable : - en incitant son chien à faire ses besoins dans le caniveau, - en ramassant le « souvenir » qu’il y aura éventuellement laissé. Vous pensez bien agir en orientant votre chien vers un coin de pelouse ? Sachez que ce n’est pas beaucoup mieux : moins visible, la pollution n’en est pas moins réelle et les employés

8 Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011

municipaux qui entretiennent les espaces verts sont considérablement gênés par les excréments laissés sur place... Un seul réflexe donc : glisser un sac plastique dans sa poche avant chaque balade !


Bien dans ma Ville infos travaux Travaux route de Nantes

«Terrasses des Remparts»

Les travaux réalisés route de Nantes sont quasiment achevés. Plus que de simples travaux de voirie, il s’agissait de réaménager les points stratégiques de cet axe particulièrement fréquenté.

Ce dernier procédé est notamment utilisé pour : - étancher les joints défectueux - réparer les fissures, les cassures et les perforations, - prévenir la pénétration des racines, - obturer les branchements horsservice.

Le rond-point dit « Porte de Vertou », à l’entrée de la Noë Bachelon, compte désormais 5 branches contre 4 précédemment, la nouvelle branche desservant la zone industrielle. Un nouveau giratoire a été créé à hauteur de la Landelle afin de permettre un meilleur accès aux pompes funèbres et à la future zone commerciale. Un parking a été aménagé devant le collège Notre Dame, ce qui devrait faciliter la dépose des collégiens par leurs parents et donc améliorer la circulation sur le secteur.

- soit au remplacement des conduits s’ils sont trop endommagés ; - soit au rechemisage des réseaux si l’état de l’ensemble est correct mais que des travaux d’appoint sont nécessaires.

Les travaux relatifs à la réalisation des « Terrasses des Remparts », rue Saint Laurent / rue de la Liotterie, devraient démarrer d’ici peu. Les travaux de démolition devraient intervenir dans le courant de l’été. Les travaux de terrassement devraient suivre à l’automne. L’opération, conçue sur du R+2 (deux étages + combles) se composera de 46 logements collectifs et de 3 boxes commerciaux en rez-de-chaussée.

Assainissement Le réseau d’assainissement du Tertre va être créé, les travaux devant démarrer fin septembre. Les emplacements de conduite ont d’ores et déjà été validés. La consultation des entreprises est en cours. Concernant la réhabilitation des réseaux, qui devrait démarrer fin 2012, le maître d’oeuvre analyse les passages caméra. En fonction de l’état des réseaux, il faudra procéder :

GEStIon dES déChEtS

A chacun son conteneur Depuis la mise en place de la redevance incitative, les conteneurs à déchets sont nominatifs. Vous venez d’emménager sur la commune ? Pensez à vous manifester auprès du service environnement de la Communauté de communes Loire-Divatte (CCLD), afin de pouvoir disposer d’une poubelle à votre nom. Vous quittez au contraire Le LorouxBottereau ? Dans ce cas, prévenez également la CCLD afin qu’elle en prenne note ! Communauté de communes Loire-Divatte Service environnement 84, rue Jean Monnet ZAC de la Sensive 44450 La Chapelle-Basse-Mer Tél. : 02 51 71 92 12

Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011

9


A l’honneur

3 ApprEntIS LorouSAInS SE Sont dIStInGuéS A

Ces apprentis lorousains o MédAILLE d’or Au ConCourS dépArtEMEntAL (MEnuISErIE)

Jordan GAuViN (18 ans) Quel est votre parcours scolaire ? J’ai suivi une scolarité classique jusqu’en classe de 3ème, après quoi je me suis tourné vers l’apprentissage. J’avais avant tout envie d’apprendre un métier. Quelles sont les avantages et les inconvénients d’un tel cursus ? L’avantage, c’est que j’y ai effectivement appris un métier.

Où suivez-vous votre formation ? J’ai intégré les Compagnons du Devoir et cela fait maintenant deux ans que je travaille chez Celtisbois, au Loroux-Bottereau.

A titre personnel, qu’est-ce que cela vous a apporté ? L’apprentissage m’a apporté à la fois un métier et un diplôme. A quel(s) concours vous êtes-vous présenté ?

Au concours « Meilleur apprenti de France », spécialité menuiserie. Qu’est-ce qui vous a conduit à participer à ce concours ? J’avais surtout envie d’évaluer mon niveau ! Quel effet cela fait-il d’être médaillé ? Le fait d’avoir cette médaille m’a apporté une bonne dose de confiance. Comment envisagez-vous l’avenir ? J’espère avant tout avoir une bonne place dans une entreprise.

MédAILLE d’or Au ConCourS dépArtEMEntAL, MédAILLE d’ArGEnt Au ConCourS réGIonAL (trAVAux pAySAGErS)

Jean-Baptiste teNieR (17 ans) Où suivez-vous votre formation ? Les cours ont lieu au CFA Jules Rieffel, à Saint Herblain. Et je travaille depuis bientôt 2 ans chez Daniel Laure Paysages, à Haute-Goulaine. Quel est votre parcours scolaire ? J’ai fréquenté l’école Sainte Anne et Saint Jean-Baptiste, puis le collège Notre Dame. Je souhaitais travailler pour apprendre mon métier. J’ai donc ensuite intégré le CFA Jules Rieffel pour y préparer un bac pro « Travaux paysagers ».

Quelles sont les avantages et les inconvénients d’un tel cursus ? On y apprend mieux tout ce qui a trait à l’aspect professionnel. On passe en revanche rapidement sur la partie générale… A titre personnel, qu’est-ce que cela vous a apporté ? Toutes les astuces de mes collègues m’ont apporté beaucoup. De plus avec l’apprentissage, l’insertion dans le monde du travail se fait en douceur.

10 Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011


A l’honneur

Au ConCourS « MEILLEur ApprEntI dE FrAnCE »

ont de l’or dans les mains ! A quel(s) concours vous êtes-vous présenté ? Au concours « Un des meilleurs apprentis de France », spécialité « Travaux paysagers ».

J’avais envie de voir mon niveau par rapport aux autres apprentis ! Quel effet cela fait-il d’être médaillé ? Je pense que c’est l’aboutissement de l’apprentissage. Je dois aussi cette médaille à mon patron et à mes collègues.

Comment envisagez-vous l’avenir ? Je souhaiterais dans un premier temps travailler en tant qu’ouvrier pour continuer à apprendre mon métier. Et dans le futur, pourquoi pas, monter ma propre entreprise…

Qu’est-ce qui vous a conduit à participer à ce concours ?

MédAILLE d’or Au ConCourS dépArtEMEntAL, MédAILLE d’or Au ConCourS réGIonAL (pLâtrIEr pLAquIStE)

Benoît DuPONt (18 ans) Où suivez-vous votre formation ? Je suis inscrit au CFA de Saint Herblain. Je suis apprenti depuis 2 ans chez Jean-Marc GASNIER, au Loroux-Bottereau. Quel est votre parcours scolaire ? J’ai quitté la filière générale en 3ème pour rejoindre l’apprentissage. Au collège, il y avait des matières que je n’aimais pas. J’ai donc préféré suivre mes cours en alternance pour me diriger vers un métier. Quelles sont les avantages et les inconvénients d’un tel cursus ? Les avantages sont multiples : on entre dans le monde du travail, on gagne sa vie de bonne heure… et on cotise pour sa retraite ! A titre personnel, qu’est-ce que cela vous a apporté ?

C’est une bonne expérience qui me servira forcément à l’avenir. A quel(s) concours vous êtres-vous présenté ? Au concours « Un des meilleurs apprentis de France », en spécialité « plâtrier-plaquiste ». Qu’est-ce qui vous a conduit à participer à ce concours ? C’est mon professeur d’atelier, M. Lord, qui m’a conduit à y participer compte-tenu de mon niveau. Quel effet cela fait-il d’être médaillé ? Forcément, cela m’a fait plaisir, car je n’ai pas travaillé pour rien ! Il faut dire que cela m’a demandé beaucoup de temps, environ 200 heures (tous les week-ends et parfois mes soirées après une journée de travail).

Comment envisagez-vous l’avenir ? J’aimerais passer d’autres diplômes, me présenter à d’autres concours… et obtenir la médaille d’or du Meilleur apprenti de France à Paris, le 21 septembre prochain !

Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011

11


Santé - social Deux défibrillateurs installés : venez vous former ! son de l’Enfance et Espace de la Gare), il est en effet particulièrement fréquenté.

Tout témoin d'un arrêt cardiaque peut être amené à se servir d'un défibrillateur automatique. Deux appareils ont été installés sur des bâtiments publics. Une formation gratuite va être organisée pour l’ensemble des Lorousains. 60 000 personnes subissent chaque année en France un arrêt cardiaque inopiné. Si rien n’est fait dans les premières minutes, les chances de survie des victimes sont d'environ 2 %... Avec un défibrillateur automatique, on estime qu’elles peuvent grimper à 10 ou 20% Deux défibrillateurs viennent d’être installés sur la commune (en plus de celui de la pharmacie située place de l’église et accessible aux heures d’ouverture) :

- le second au complexe sportif du Beugnon (installation par la Communauté de Communes Loire-Divatte) Une formation, ouverte à tous et gratuite, est donc prévue le samedi 17 septembre (matin), au COSEC. D’une durée d’1h, elle sera dispensée par les sapeurs pompiers du Loroux-Bottereau. - le premier sur la façade du COSEC, rue d’Anjou (installation par la commune). Ce secteur étant essentiellement axé sur le sport et la jeunesse (complexe sportif, école Maxime Marchand, collège Auguste Mailloux, Mai-

Le nombre de participants n’est pas limité, mais l’inscription préalable est obligatoire en raison des contraintes d’organisation (présence d’un sapeurpompier pour dix personnes). Les inscriptions sont d’ores et déjà possibles à l’accueil de la mairie.

LES AutorItéS SAnItAIrES ont éMIS dES rECoMMAndAtIonS

Adoptez les bons gestes : que faire en cas de forte chaleur ? Rafraîchir son habitation

Éviter de sortir

Fermez les volets et rideaux des façades exposées au soleil. Concernant les fenêtres, ouvrez-les tôt le matin, tard le soir et la nuit. Gardez-les fermées en journée et provoquez des courants d’air dès que la température est plus basse à l’extérieur qu’à l’intérieur. Baissez ou éteignez les lumières et les appareils électriques susceptibles de dégager de la chaleur.

Évitez de sortir aux heures les plus chaudes (11 h – 21 h). Restez à l’ombre et portez un chapeau, des vêtements clairs, légers (coton) et amples.

Se rafraîchir Prenez régulièrement des douches ou des bains frais, sans vous sécher. Restez dans les pièces les plus fraîches et au mieux, dans un espace rafraîchi (réglez votre système 5°C en dessous de la température ambiante). A défaut, passez au moins 2 ou 3 heures par jour dans un endroit frais : grands magasins, cinémas, lieux publics...

Se désaltérer Buvez régulièrement et sans attendre d’avoir soif, au moins 1,5 à 2 litres par jour (sauf contre-indication médicale). Ne consommez pas d’alcool (il altère les capacités de lutte contre la chaleur et favorise la déshydratation). Évitez café, thé, et sodas, car ces liquides augmentent la sécrétion de l’urine. Pensez également à consommer des fruits (melons, pastèques, prunes, raisins, agrumes) et des crudités (concombres, tomates, sauf en cas de diarrhées). Accompagnez cette hydratation d’une alimentation solide, en fractionnant si besoin les repas, pour re-

12 Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011

charger l’organisme en sels minéraux (pain, soupes...). Évitez les activités extérieures nécessitant des dépenses d’énergie trop importantes (sports, jardinage, bricolage, etc.). Aider ses proches Aidez les personnes dépendantes (nourrissons et enfants, personnes âgées, handicapées, ou souffrant de troubles mentaux) en leur proposant régulièrement des boissons, même en l’absence de demande de leur part. Appelez régulièrement vos voisins et/ou vos proches âgés et/ou handicapés pour prendre de leurs nouvelles.


Annoncé depuis plusieurs années, l’aménagement de la coulée verte se concrétise. Le projet est ambitieux, mais l’objectif est simple : offrir aux Lorousains un poumon vert, accessible à tous, aux portes de la ville. Pas question, pour autant, de fabriquer de toutes pièces des espaces verts et sentiers de promenades qui perturberaient l’équilibre naturel des sites concernés. Les actions menées dans le cadre de l’aménagement de la coulée se font dans le respect de la nature et de la biodiversité.

… r u s m o o Z erte la coulée v

L’aménagement de la coulée verte fait partie de ces projets qui demandent du temps. On ne peut pas toucher impunément à des sites naturels, sans s’être au préalable interrogés sur l’impact d’une intervention humaine... et sur les limites que l’on veut donner à celle-ci. L’objectif était clair : rendre accessible aux habitants du Loroux un poumon vert propice à la promenade. Les grandes lignes du projet, elles, se sont esquissées avec le temps, au fil des interrogations.

Quel périmètre géographique ? La coulée verte offrira une continuité de promenade depuis la route de La Chapelle Heulin jusqu’à la rocade (voir p.16). Des extensions seront par la suite possibles, en direction notamment de la Durandière et de la Coraudière.

Quel fil conducteur ? L’aménagement de la coulée verte s’articule autour du ruisseau du Breil. Le concernant, l’idée majeure est de procéder à son reméandrage, c’est-à-dire de le reprofiler pour rendre son tracé plus

conforme à celui des cours d’eau naturels. Cela devrait permettre de redonner vie aux plantations sur les berges (ripisylves) et dans le cours d’eau (hélophytes). Le développement de ces plantes permettra à terme d’améliorer la qualité de l’eau, ce qui impactera positivement la vie piscicole.

Quels objectifs sociaux ? La coulée verte doit constituer un lieu d’échanges et de convivialité intergénérationnel. Piétons, vélos, personnes à mobilité réduite doivent pouvoir s’y promener et s’y adonner à des activités de loisirs telles que jeux de plein air, pêche ou encore pique-nique...

Quels objectifs environnementaux ? Un des objectifs majeurs de l’aménagement de la coulée verte réside dans son unification. A terme, il faudra gommer tous les points de rupture du parcours, tels que le parking du Palais des congrès et la rue des Coteaux. Un autre enjeu consiste à réhabiliter le cours d’eau, d’une part en sauvegar-

dant les berges, d’autre part en évitant ou du moins en contenant les pollutions. Il faudra enfin veiller à la gestion de la faune et de la flore et à l’intégration de la coulée dans le paysage.

Quels objectifs économiques ? Les activités existantes (représentations de cirques, foire cantonale, brocantes...) seront maintenues. Les nouvelles activités seront encouragées par la municipalité.

Quels objectifs culturels ? Ils sont de deux ordres : sauvegarder et mettre en valeur le patrimoine lorousain et favoriser les initiatives culturelles locales.

Chiffre clé

75 000 ment de la coulée verte.

euros par an sur 4 ans, c’est le budget inscrit au 4 pluriannuel plan pour l’aménage-

Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011

13


Zoom séuerv… erte la coul

1er axe d’intervention : le cours d’eau et les étangs Un gros travail va être fait pour redonner vie au Breil et améliorer la qualité de son eau. Trois secteurs ont ainsi été définis : - En amont de la rocade jusqu’aux étangs : le ruisseau va être reprofilé, réhaussé et des actions de replantage vont être menées. Par ailleurs, une opération de nettoyage est en cours. - En partie centrale (au niveau des étangs) : le chemin entre les deux étangs va être remplacé par une passerelle hors d’eau et par une roselière. Les deux plans d’eau n’en formeront donc plus qu’un. L’objectif est que les riverains (du coteau de Chotard jusqu’à la route de Barbechat) puissent rallier la rue d’Anjou (collège, Maison de l’Enfance, nouveau complexe sportif... par des liaisons douces.

L’accès des véhicules jusqu’aux tables de pique-nique sera par ailleurs supprimé et le chemin descendant de la route vers les étangs sera retravaillé.

- En aval (de la Tannerie au Martray) : l’effort sera porté sur la sauvegarde du cours d’eau avec la pose de barrières restreignant l’accès des animaux d’élevage.

2ème axe d’intervention : le château et ses abords Concernant le château, les actions prévues sont de deux ordres : Il s’agit d’une part de réhabiliter les tours par une réfection des joints (particulièrement effrités à certains endroits) et un nettoyage de la végétation présente sur les parois ; Deux accès seront par ailleurs aménagés pour permettre aux visiteurs de rejoindre le haut de la tour de gauche qui offre un point de vue sur les étangs et leurs abords. Le premier accès se fera par la cour du château. Le second se fera par la droite du château, via le talus qui sera rendu praticable.

14 Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011


Zoom suerv… erte la coulé

3ème axe d’intervention : les sentiers et aménagements divers Les sentiers

Les aménagements

La coulée verte devra, autant que possible, offrir aux promeneurs une continuité de cheminements naturels.

Outre le parcours de santé évoqué précédemment, divers aménagements sont possibles.

Cela passera notamment par une mixité des usages loisirs/agricoles avec des zones de pâtures incluses dans des zones de cheminement piétons. En parallèle, un autre cheminement sera proposé aux personnes à mobilité réduite.

Une aire de pique-nique a d’ores et déjà été créée dans le chemin des Bordoullières. Attention : le site n’est équipé d’aucune poubelle, cette opération, menée à titre expérimentalvisant à responsabiliser les promeneurs, priés de rapporter leurs déchets chez eux.

Concrètement, l’aménagement des sentiers se traduit déjà sur le terrain avec la réhabilitation de l’ancien chemin des Coteaux par une entreprise d’insertion SEMES (voir photo ci-contre). Un nouveau sentier, surélevé et intégrant un parcours de santé, sera par ailleurs créé après les étangs, en direction de la rocade.

Parmi les autres projets envisagés, citons des ruches communales, des hôtels à insectes, qui pourraient servir de supports pédagogiques à des ateliers pour enfants (écoles, club Cicadelle...) ou encore des moutons d’Ouessant. Enfin, un nouvel accès à la Tannerie a été créé depuis la rue des Coteaux.

A terme une signalétique viendra parachever l’aménagement.

4ème axe d’intervention : la gestion différenciée Peut-être avez vous remarqué, en vous promenant du côté de la Tannerie ou des étangs, que certaines zones herbées n’étaient plus tondues. Il ne s’agit pas là d’un oubli, mais d’un choix délibéré. Dans un souci de protection de l’environnement la commune a en effet mis en place une gestion différenciée de certains de ses espaces verts. Mais qu’est-ce que la gestion différenciée ? C’est une gestion des espaces « verts » (parcs, jardins, talus…) plus proche de la nature et plus respectueuse de l’environnement. C’est aussi une gestion qui s’adapte à la vie citadine et qui diffère selon l’usage du lieu.

Elle assure ainsi un équilibre entre l’accueil du public, le développement de la biodiversité et la protection des ressources naturelles Ses objectifs sont simples : - Enrichir nos villes d’espèces végétales et animales régionales - Limiter les impacts négatifs sur notre environnement déjà malmené - Créer un cadre de vie agréable et des paysages diversifiés. La Tannerie et les abords des étangs ne font donc plus l’objet que d’une tonte partielle. L’essentiel est laissé à l’état naturel pour permettre à la biodiversité de se développer, petits animaux et insectes trouvant plus facilement refuge dans les hautes herbes.

Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011

15


Zoom usluéer… verte la co

un proJEt Sur 5 AnS

Calendrier prévisionnel 2011 : - fin d’acquisition des parcelles - création d’une aire de pique-nique - aménagement du chemin des Coteaux - gestion différenciée 2011-2012 : dossier Loi sur l’eau 2012-2013 : reprofilage du cours d’eau, création de la passerelle au niveau des étangs 2013-2014 : aménagement du sentier pour personnes à mobilité réduite, parcours sportif.

GLoSSAIrE

un peu de vocabulaire Reméandrage : opération consistant à redonner à un cours d’eau un profil plus sinueux.

sans la présence de nombreuses racines, s'éroderait. Elle assure aussi la dépollution de certains polluants.

Ripisylve : ensemble des formations végétales (boisées, buissonnantes et herbacées), présentes sur les rives d’un cours d’eau. Elle s'étale généralement sur 20 à 30m de large le long du cours d'eau et est plus ou moins inondable. Son rôle est de maintenir l'intégrité des berges qui,

Hélophyte : Plante semi-aquatique dont l'appareil végétatif et reproducteur est totalement aérien et dont les racines ou rhizomes se développent dans la vase ou dans une terre gorgée d'eau (ex. : le roseau commun).

16 Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011


s e n u je s ie g r e n E Gribouill’âges : un nouveau mode de garde au loroux

La maison, située rue d’Anjou, s’apparente à une maison familiale : une cuisine, une pièce à vivre, des chambres et un jardin. Il ne s’agit pourtant pas d’un logement, mais d’une structure d’accueil. Gribouill’âges, c’est son nom, est une maison d’assistantes maternelles (MAM). En fonctionnement depuis le 22 novembre 2010, elle vient officiellement d’ouvrir ses portes. Sylvie Chauviré, Catherine Vialettes, Valérie Convert et Josianne Rayant, toutes quatre assistantes maternelles agréées, y accueillent au total quinze enfants âgés de 2 mois et demi à 7 ans. « Nous affichons complet ! Et vu le nombre de demandes nous aurions pu ouvrir deux maisons ! »

Un concept plébiscité Il faut dire que la formule a de quoi séduire. Pour les parents, la MAM représente un vrai confort : chaque contrat est signé avec une assistante maternelle, mais il in-

clut une clause donnant délégation de garde aux autres professionnelles de la maison. « Grâce à cela, les parents ont l’assurance de ne jamais avoir à pâtir de l’absence de leur assistante maternelle : en cas de maladie, les trois autres sont là pour assurer !». Du côté des enfants, l’impact est aussi très positif : Gribouill’âges représente un intermédiaire entre la garde au domicile d’une assistante maternelle, qui offre un cadre familial, et la crèche à proprement parler qui, elle, initie les enfants aux règles de vie en collectivité.

Une meilleure reconnaissance Quant aux assistantes maternelles, elles ne regrettent pas leur choix. « Le projet a été lourd à porter, il nous a demandé une année de démarches administratives et de gros investissements que nous n’aurions pas eus en exerçant demanière conventionnelle (loyer, achat d’électroménager, factures d’eau et d’électri-

cité...) C’est d’ailleurs ce qui explique le fait que nous ne prenons pas de contrats de moins de 40 heures par semaine. Mais le bénéfice de cette association est indéniable ! Travailler à plusieurs et hors de notre domicile nous confère une meilleure reconnaissance en tant que professionnelles ». Les journées sont aussi moins longues : la MAM est ouverte de 7 h à 19 h mais les arrivées et les départs se font de manière échelonnée. « Enfin, être à plusieurs nous donne la possibilité d’avoir des échanges très enrichissants et de faire tomber la pression quand elle devient trop forte ». Des projets plein la tête, nos quatre professionnelles envisagent déjà de jeter des ponts aves la maison de l’enfance, d’organiser un vide-grenier ou encore de trouver des bénévoles pour mettre en place des ateliers avec les enfants les plus âgés... l’appel est lancé ! Gribouill’âges : 02 53 78 08 70

Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011

17


Entreprendre nouVEAu

nouVEAu

ChAnGEMEnt

Atout Home maçonnerie

StylAtypique

Côté coiffure devient Amb’ely

Propose ses services à domicile : - prothèses ongulaires, gel ou résine (avec ou sans décor d’ongles, strass, paillettes, stickers, gel de couleur…) - pose d’extensions de cils (cil à cil ou en implants, cils de couleur). Infos : 06 15 02 37 68 ou sur Facebook.

Cette nouvelle entreprise lorousaine vous propose ses services personnalisés : maçonnerie isolante, neuf - extension, rénovation, aménagements extérieurs, accessibilité, travaux associés. Yoann FOURREAU, gérant de la Sarl, est un artisan maçon passionné, soucieux de l’environnement et investi pour favoriser les économies d’énergies. Il sera à votre écoute et vous conseillera pour la réalisation de vos projets ! Tél. : 02 40 54 91 62 / 06 75 29 36 64 Mél. : yoannfourreau@gmail.com

nouVEAu

2Ae Conseil

nouVEAu

la tradition du moulin

Le fournil du Moulin du Douet Rouaud a été remis en activité depuis le 12 mars dernier et s'appelle à présent La Tradition du Moulin. Votre artisan boulangerpâtissier vous propose d'être livré à domicile les lundis (le Landreau) et les mardis et vendredis (Le Loroux-Bottereau). Contacter le 02 40 47 87 75. Le magasin est ouvert du lundi au samedi de 7 h 30 à 13 h et de 15 h 30 à 19 h 30 (sauf le samedi : 19 h).

Delphine vous informe qu’elle transmet le salon à Amélie, qu’elle accompagnera dans la reprise jusqu’en septembre. En collaboration avec Delphine depuis 5 ans, Amélie tient à conserver le concept de détente et des produits naturels. Retrouvez toute l’équipe du mardi au samedi, 16 rue Guillaume Botterel. Tél. : 02 40 05 68 02.

ChAnGEMEnt

exclusif duo coiffure

nouVEAu

G tec Présent depuis plus de 10 ans à SaintJulien-de-Concelles et comptant aujourd’hui 25 collaborateurs, le cabinet d’Expertise comptable 2AE CONSEIL a inauguré une nouvelle agence au Loroux-Bottereau le 23 juin dernier. L’équipe 2AE CONSEIL remercie toutes les entreprises de la commune ainsi que la Mairie d’être venues passer un moment convivial dans ces nouveaux locaux. Le cabinet vous réserve le meilleur accueil au 10 bis rue des Forges au LorouxBottereau, pour tous renseignements, demandes de devis gratuit et conseils.

Chauffage, plomberie, isolation, pour vos dépannages, l’entretien, l’installation. - Plomberie : salle de bain, wc... - Chauffage : gaz, fioul, bois - Isolation intérieure : optimisation des rendements énergétiques pour une énergie raisonnée. Tél. : 09 52 29 74 38 ou 06 76 99 45 21.

FErMEturE

la p’tite fournée Le point de vente situé au 21 rue Botterel (centre-ville) a fermé. Le fournil près du centre de secours reste ouvert.

18 Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011

Marylène remercie son aimable clientèle pour ces 22 années partagées ensemble. Elle a le plaisir de vous annoncer que la continuité du salon sera assurée par son collaborateur Marc LALLIER. Nous serons heureux de vous accueillir le vendredi 8 juillet à partir de 18 h pour le verre de l’amitié. 1 rue Saint Laurent. Tél. : 02 40 03 70 56.


Esprit sportif Nouveau complexe sportif : faisons le point

Lors du Conseil municipal du 10 mai dernier, les élus avaient à se prononcer sur le futur complexe sportif de la rue d’Anjou. Si aucune proposition architecturale n’était à l’ordre du jour, les grandes lignes du projet ont été arrêtées. Le complexe s’articulera autour de trois pôles : deux terrains de sport, une salle multisports et un anneau sportif avec terrain d’évolution. Les terrains de sport seront implantés côte à côte à l’emplacement des Portières et seront en gazon synthétique. Le choix du revêtement a été motivé par le fait qu’il offre un temps d’utilisation illimité, qu’il présente un réel intérêt écologique (pas d’arrosage, pas de produits phytosanitaires, pas d’engrais et un taux

de recyclage à 70 %) et qu’il implique un coût d’entretien moindre que le gazon naturel (entretien limité, absence de tonte, semis et arrosage, pas de traçage...)

La salle multisports, d’une superficie de 1 056 m², sera quant à elle complétée par des gradins, des vestiaires/sanitaires, un club house, une salle de réunion, des bureaux et rangements divers.

Ces terrains pourront accueillir de multiples disciplines : outre le football, ils pourront servir à la pratique de l’ultimate, de la thèque (jeu pré-sportif), du base-ball, du hockey scolaire, du rugby scolaire ou encore du golf scolaire.

Un mur d’escalade y sera par ailleurs installé et un ring de boxe amovible pourrait y prendre place.

L’anneau sportif, réalisé sur l’actuel terrain de foot, offrira une piste en résine synthétique de 250 m de long. Un plateau d’évolution pour les lancers (au centre) et une piste en ligne droite pour les sauts viendront compléter l’équipement.

Les membres du Cepolo (Cercle pongiste lorousain) avaient exprimé le souhait d’avoir une salle adaptée à la pratique de la compétition, la salle des Gardes qui les accueille étant trop petite. Extension de la salle actuelle ou création d’une salle semi-spécialisée au sein du nouveau complexe ? La question reste ouverte, le budget de 7 780 000 € devant être respecté.

Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011

19


Esprit sportif AVIS Aux MédAILLéS Et préSIdEntS d’ASSoCIAtIonS SportIVES

Médaillés du sport : le bénévolat sportif mis à l’honneur Recensement des Médaillés du Sport. Vous avez été proposé à l'attribution d'une médaille nationale, vous avez reçu l'avis de cette distinction mais vous n'avez pas reçu cette dernière ? Le Comité Départemental souhaite par l'intermédiaire du responsable de secteur mettre en oeuvre cette réception.

Appel à candidature A l'attention des président(e)s d’associations sportives : Ils sont faucheurs, traceurs de terrains, responsables de la buvette ou de la restauration, arbitres, initiateurs et entraîneurs bénévoles. Ces bénévoles sont pratiquement indispensables au bon déroulement des journées sportives. Sans eux, bien des matchs ne pourraient avoir lieu et pourtant ce sont souvent de parfaits inconnus.

Pour les sortir de l'ombre, il est possible de les mettre en valeur en sollicitant une remise de médaille, départementale, nationale. N'hésitez pas à contacter le responsable cercle N° 5 englobant la Communauté de communes Loire-Divatte : M. Gérard ROUSSEAU Tél. : 06 81 88 53 08 Mél. : rousseau.gp@orange.fr

Culture / découverte Marque page

Bibliothèque en fête : et si vous nous écriviez ?

20 Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011


e t r e v u o c é d / Culture toute la médiathèque à portée de clic ! Vous connaissez et fréquentez peut-être déjà la médiathèque Les Quatre Vents. Mais savez-vous que depuis le site internet de celle-ci (http://www.mediatheque-loroux-bottereau.net) une mine d’informations s’ouvre à vous ? Jugez plutôt !

Accédez à 13 000 ouvrages Vous recherchez un titre bien précis ? Vous souhaitez savoir si la médiathèque a d’autres titres de l’auteur que vous venez de découvrir ? Vous recherchez des ouvrages dans un domaine particulier ? Pas de problème ! A partir du module de recherche, le site Internet vous donne l’information : il vous dit si la médiathèque détient le titre en question puis si le livre est disponible ou en prêt.

Réservez des documents Si le livre ou la revue sont en prêt, vous pouvez les réserver depuis le site Internet dans la limite de 2 réservations par carte. Un courrier ou un mail vous sera automatiquement adressé au retour du livre et il sera mis de côté à votre intention pour une durée de 15 jours.

Gérez votre compte lecteur Vous pouvez accéder à votre compte de lecteur en cliquant sur l’onglet « vous connecter ». En indiquant le numéro de votre carte de médiathèque et votre date de naissance, vous accéderez à l’actualité de votre compte : date de réabonnement, titres des livres empruntés, retard dans le retour des documents. .. bien pratique avant de faire un saut à la médiathèque pour savoir ce qu’il faut rapporter !

Suggérez des achats Toujours depuis votre compte, vous pouvez nous laisser des idées de titres ou de sujets que la médiathèque n’a pas et que vous souhaiteriez trouver. Une réponse vous sera apportée en retour.

Découvrez les coups de coeur Régulièrement, les bibliothécaires laissent un mot sur un livre qui leur a particulièrement plu. Vous trouverez les derniers avis parus dans le menu « coup de cœur ». N’hésitez pas vous non plus à nous laisser votre avis, vous

donnerez ainsi à votre tour envie de découvrir un roman, une BD, un auteur…

Suivez l’actualité de la médiathèque Dernières nouveautés achetées, animations en cours ou à venir, le site vous tient au courant jour par jour de ce qui se passe à la médiathèque !

Plus d’hésitation ! Connectez-vous vite sur le site de la médiathèque : http://www.mediathequeloroux-bottereau.net

Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011

21


Culture / découverte Coup dE CoEur roMAn AduLtE

Coup dE CoEur JEunESSE

BAndE-dESSInéE AduLtE

le Confident

le petit Gus fait sa crise

le cahier à fleurs

(Claudine DESMARTEAU -

(Laurent GALANDON & Viviane NICAISE.

(Hélène GRÉMILLON - Ed. Plon, 2010)

Ed. Albin

Michel, 2010)

Ed. Bamboo, 2010)

Camille Werner, une éditrice de 35 ans, vient de perdre sa mère. Parmi les cartes de condoléances, figure la première lettre d'une série que Camille va attendre avidement tous les mardis. Alors qu'elle croit que le mystérieux expéditeur n'est autre qu'un auteur plus futé que les autres (qui essaie de lui faire lire son manuscrit), elle va découvrir que l'histoire qui lui est contée et qui révèle un terrible secret, pourrait bien la concerner. Un roman bien construit qui intercale la voix de Camille et celles de trois autres narrateurs qui prennent la parole tour à tour. Un enchaînement qui vous emporte littéralement dans une histoire captivante se déroulant sur fond de guerre dans les années 1939 à 1943. Une histoire semée au fil des pages, nous livrant le désarroi, la souffrance mais aussi la tendresse de ces personnages acculés par les circonstances de l'époque et qui les poussent dans

Voici la suite des aventures du « petit Gus » : « Le petit Gus fait sa crise : travailler – pour jouer + ». Gus (Gustave) est un « petit Nicolas » de notre époque. Portrait de famille : - Sa sœur Delphine, 14 ans, fan de Nirvana. - Son frère, Romain, 17 ans, paresseux et en conflit avec Gus. - Son père qui lui fait honte du fait de sa radinerie. - Sa mère qui a décidé de mettre en pratique les théories d’un célèbre pédiatre, et confisque la console de jeu… - Sans oublier la chatte : Monica. A l’école ce n’est pas simple non plus, avec les copains et les copines. « Beaucoup d’humour et de caricatures dans ce roman résolument actuel, avec des illustrations de l’auteur. Dès 10 ans ».

des actes difficilement qualifiables. « Un premier roman bien documenté à l’écriture simple ».

A noter : Prochainement à la médiathèque : « Le petit Gus en grandes vacances ».

« Le cahier à fleurs » est l'évocation du drame du génocide arménien. Il est raconté quelques 68 ans plus tard, par Dikran à un jeune virtuose turc dont l'interprétation d'une mélodie a ravivé le souvenir de ce lourd passé. On est en 1915, en Anatolie Orientale, Dikran et sa famille sont contraint par le gouvernement turc à quitter la ville. Ils sont loin de s'imaginer qu'ils vont être les témoins d'un effroyable massacre, qui sera désigné bien plus tard comme un crime contre l'humanité.

« Bande dessinée aux dessins très évocateurs avec de belles couleurs. La musique est le fil conducteur de ce récit tout en sensibilité. C’est un beau travail de mémoire ».

A noter : L'histoire trouvera son dénouement dans le tome 2 « Dernières mesures » également présent à la médiathèque.

ups de cœur à la o c s e tr u ’a d z e v Retrou 22 Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011

médiathèque !


e t r e v u o c é d / e r u lt Cu Envie de sortir ? Cet été (re)découvrez les circuits de randonnée !

En solo ou en famille, la marche est un des meilleurs moyens de découvrir la commune et ses trésors cachés. Deux circuits fléchés, au départ du palais des congrès, vous permettent d’arpenter Le Loroux-Bottereau : celui des Calvaires et celui des moulins et de l’Ouen.

Sur la route des calvaires Il existe plus de 35 croix et calvaires au Loroux-Bottereau. Parcours d’environ 2 heures, le circuit des Calvaires vous propose une boucle de 11 kilomètres. Il démarre du centre-ville et rejoint les coteaux de vignes pour une grande balade au coeur des chemins viticoles lorousains avant un retour par le centre-bourg et un passage devant l’église. > Circuit accessible toute l’année.

Des vignes et des moulins Le circuit vous offre deux variantes selon votre niveau de marche (et votre motivation !) : - un premier circuit de 9 km réalisable en 2 h 15 - un second de 16 km, nécessitant 4 heures de marche. Le parcours vous emmène au coeur des vignes, à la découverte du moulin du Pé et de petits hameaux

typiques, jusqu’à la butte de la Roche, où vous pourrez profiter d’une vue panoramique sur le vignoble, jusqu’aux portes de Nantes (présence d’une table d’orientation). > Circuit accessible toute l’année (quelques passages inondables en hiver).

Bon à SAVoIr ! Les fiches randonnées sont en vente à l’Office de Tourisme(0,50 € l’unité) et disponibles en téléchargement sur http://www.tourisme-loiredivatte.fr. D’autres circuits sont proposés sur la Communauté de Communes LoireDivatte (renseignements à l’Office de Tourisme).

Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011

23


Culture / découverte C’est notre histoire : 40 ans de jumelage Cette année le Comité de jumelage fête ses 40 ans. Cet anniversaire nous offre l’occasion de nous replonger dans les origines du jumelage qui unit le canton du Loroux-Bottereau à Trittaü (en Allemagne) d’une part et à Totton (en Angleterre) d’autre part.

Le jumelage avec Totton (Angleterre) Il débuta par un courrier de Monsieur BIGGS, secrétaire de mairie à Totton, responsable du jumelage avec Trittau, adressé au canton du Loroux-Bottereau dans le but d’organiser une rencontre avec des responsables du canton en décembre 1978.

Ai De RN ie R. AN DS eN M uN eS Al le M Je De Ai Re . e Nu Si eu R le M te : lA Ve e PA R M ON HA NG e eN DA te l De Vi ll Hô De RN ie R éC l’ à e é Re çu ON AVAi t ét lA Dé lé GAti

Le jumelage avec Trittau (Allemagne)

chait à établir un jumelage avec une commune française. Des contacts furent rapidement pris.

L’idée du jumelage avec une commune allemande a germé dans les esprits à Saint Julien de Concelles en 1967.

Mais il s’agissait d’une petite commune de 60 habitants, alors que Saint Julien en comptait 3 555. Les élus eurent alors l’idée d’y associer les cantons, de Trittau pour l’Allemagne et du Loroux-Bottereau pour la France.

M. Praud, Conseiller Général, eut l’idée d’envisager des rapports avec une commune allemande, afin d’apporter la modeste contribution de la ville de Saint Julien de Concelles à la construction de l’Europe. La difficulté fut de trouver une commune intéressée. La recherche par le biais du Conseil des Communes d’Europe et de l’Office franco-allemand s’étant révélée infructueuse, cela semblait mal parti. Mais M. PRAUD, lors d’une réunion des maires, rencontra M. Le Doze, Maire de Saint Julien de Vouvantes, qui lui parla d’un ami, Ulriche Meyer. Maire de la commune allemande de Hohenfelde, située à l’extrême Est de la RFA, en bordure du « rideau de fer », celui-ci cher-

Au départ, la distance (1 300 km) impressionna les élus, mais les dernières réticences tombèrent. M. Meyer se déplaça donc au Loroux-Bottereau en août 1968 et le premier voyage officiel à Trittau eut lieu en septembre 1968, avec une délégation de 15 personnes. Après de nombreux autres échanges de correspondance et téléphoniques, les cérémonies officielles du jumelage ont été mises au point pour Pâques 1971 dans le canton du Loroux-Bottereau (déplacement de 115 Allemands) et à la Pentecôte suivante à Trittau (déplacement de 130 français).

24 Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011

Cette rencontre eut lieu et les élus de chaque commune du canton du Loroux-Bottereau votèrent ensuite favorablement le projet de jumelage avec Totton. De nombreuses personnes s’associèrent rapidement à ce projet. Dès mai 1979, des déplacements eurent lieu dans les deux sens et le jumelage officiel fut inauguré à Pâques 1981 en France et à l’automne 1981 à Totton. Dans les deux cas, le Jumelage s’est concrétisé par la signature entre les deux parties du serment de jumelage.

C’ESt En proJEt ! Un séjour à Trittau de 73 personnes, (dont une partie de la chorale Divatte Mélodie) du 12 au 17 juillet pour fêter les 40 ans du jumelage avec l'Allemagne. La tenue d'un stand au marché artisanal de Trittau début octobre, comme chaque année (vente de muscadet, d'huîtres et de quelques produits locaux). L’accueil d'un groupe de jeunes Anglais en octobre.


! s n o u o j … 3 1, 2,

ssous essage ci-de ge... Décodez le m en bas de pa é u iq d in e d à l’aide du co

m e d i a t h e q u e, p i s c i n e, m e d i a t h e q u e, p i s c i n e,

b a l a d e s, p i q u e - n i q u e, b a l a d e s, p i q u e - n i q u e,

f o y e r d e s j e u n e s, c i n é... f o y e r d e s j e u n e s, c i n é...

a u

l o r o u x

c e t

é t é

a u

l o r o u x

c e t

é t é

p a s

d e

q u o i

s ’ e n n u y e r !

p a s

d e

q u o i

s ’ e n n u y e r !

A=a - B=b - C=c - D=d - E=e - F=f - G=g - H=h - I=i - J=j - k=k - L=l - M=m N=n - O=o - P=p - Q=q - R=r - S=s - T=t - U=u - V=v - w=w - x=x - y=y - Z=z. Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011

25


Expression Libre Mot de l’opposition

26 Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011


Bloc-notes cAISSE PrIMAIrE D’ASSUrANcE MALADIE 18 rue Guillaume Botterel - 44430 Le LorouxBottereau. Tél. : 3646 Lundi et mercredi, de 9 h à 12 h 30 et de 14 h à 16 h 30.

cLIc ATOUT’ÂGE (centre local d’information et de coordination gérontologique) 2 rue des Nonnains du lundi au vendredi de 9 h à 17 h. Tél. : 02 51 71 95 89.

OFFIcE DE TOUrISME LOIrE-DIVATTE 12 place rosmadec, au Loroux-Bottereau. Tél. : 02 40 03 79 76. Mél. : info@tourisme-loiredivatte.fr Site : www.tourisme-loiredivatte.fr horaires d’ouverture - hors vacances scolaires : du mardi au samedi de 10 h à 12 h 30 et de 15 h à 18 h sauf le jeudi matin, - pendant les vacances scolaires : du mardi au samedi de 10 h à 12 h 30 et de 15 h à 18 h..

cOMMUNAUTé DE cOMMUNES LOIrE-DIVATTE 84 rue Jean Monnet - BP 4 - ZAc de la Sensive 44450 La chapelle Basse Mer. Tél. : 02 51 71 92 12 Ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h.

PUérIcULTrIcE Au centre social,15 route de Barbechat, au Loroux-Bottereau. Secrétariat ouvert du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h 30 et de 14 h à 17 h 15. Prendre rendez-vous au 02 76 64 25 00.

cENTrE D’INcENDIE ET DE SEcOUrS 68 rue de la Divatte. Tél. : 02 40 03 78 47. Maire et adjoints Prendre rendez-vous au secrétariat général de la mairie. Tél. : 02 51 71 91 06. Elus d’opposition Prendre rendez-vous. - Tél. : 06 59 46 99 71 - Mél : opposition-loroux@voila.fr

ADIL (Agence départementale pour l’information sur le logement) 13 rue de la Liotterie le 2ème jeudi du mois, de 9 h à 12 h. Tél. : 02 28 01 62 92. ArchITEcTE cONSEIL Le 4ème jeudi du mois, à l’hôtel de Ville. Prendre rendez-vous au 02 51 71 91 00. ASSISTANTE SOcIALE Au centre social, 15 route de Barbechat. Prendre rendez-vous au 02 76 64 25 00. PLUrI’L rue d’Anjou. Le secrétariat / accueil de la Maison de l’Enfance (02 51 71 90 15) est ouvert - le matin du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h 15 (sauf mardi : fermé de 9 h 45 à 11 h 30) - l’après-midi : les lundi, mardi et vendredi, de 13 h 45 à 17 h. Le Foyer des jeunes (02 51 71 62 04) est ouvert : - les mardi et vendredi de 16 h à 19 h - les mercredi et samedi de 14 h à 19 h - du lundi au vendredi pendant les vacances. cAISSE D’ALLOcATIONS FAMILIALES A Vallet tous les mercredis de 14 h à 16 h 30, y compris pendant les vacances scolaires. A Saint Julien de concelles les 1er et 3ème mar-

MISSION LOcALE A la ccLD - 84 rue Jean Monnet - BP 4 - ZAc de la Sensive - 44450 La chapelle Basse Mer : mercredi de 14 h à 16 h et jeudi de 9 h à 16 h. A St Julien de concelles : lundi de 9 h à 11 h 30. Tél. : 02 40 36 09 13

cONcILIATEUr DE JUSTIcE Le 1er mercredi du mois, de 9 h à 12 h, en mairie. Prendre rendez-vous au 02 51 71 91 06. Pas de permanences en juillet-août. cONSULTATION D’ENFANTS centre social,15 route de Barbechat, les 1er et 3ème mardi du mois de 14 h à 16 h 30. Prendre rendez-vous. Tél. : 02 76 64 25 00. DéchETTErIES (hOrAIrES D’éTé) > Le Loroux-Bottereau - Le lundi : 9 h - 12 h - Les mardi, jeudi, vendredi et samedi : 9 h - 12 h et 14 h - 18 h > Le Landreau - Le lundi : 15 h à 18 h - Le samedi : 9 h à 12 h. > Saint Julien de concelles - Les lundi, mercredi, vendredi et samedi : 9 h - 12 h et 14 h - 18 h MéDIAThèqUE LES qUATrE VENTS 4 rue du Jeu de Paume. Tél. : 02 40 33 82 76. - Mercredi : 10 h 30 - 12 h et 14 h - 18 h - Jeudi : 16 h 30 - 19 h - Samedi : 10 h 30 - 12 h et 15 h - 17 h - Dimanche : 10 h 30 - 12 h.

lus é s o v z e r t n o c n e R

dis du mois, de 10 h à 12 h (sauf pendant les vacances scolaires).

POINT rELAIS ANPE hôtel de la ccLD - 84 rue Jean Monnet - BP 4 ZAc de la Sensive - 44450 La chapelle Basse Mer. Ouvert du lundi au vendredi de 8 h 30 à 11 h 45. Tél. : 02 51 71 92 13.

SErVIcE AcTION SOcIALE - MSA Au centre social,15 route dze Barbechat, au Loroux-Bottereau, tous les mardis, de 14 h à 16 h. Permanence téléphonique : 02 76 64 25 00. TréSOr PUBLIc 15 rue de la Liotterie. Ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30. Tél. : 02 40 33 80 56.

en cas d’urgence SAMU : 15. Police : 17. Pompiers : 18. Numéro unique d’urgence depuis un portable (pompiers, police, medecin... valable dans toute l’Europe) : 112. SOS Drogues Alcool Tabac Info Service : 113. Accueil sans abri :115. Allô Enfance maltraitée :119. Fil Santé Jeunes : 0 800 23 52 36. SIDA Info Services : 0 800 840 800.

Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011

27


Arrêt sur images 2 r e p a s d 7 .0 4 .1 1 e s A în é s

16 .05 .11 ré un ion pu bli qu e su r le co mm erc e

08 .05 .11 at ion de or ém mm Co de 19 45 ice ist l’A rm

2 5 .0 6 .1 F ê te d e la m u s iq 1 ue

28 Magazine d’Information municipale du Loroux-Bottereau n°6 - Juillet 2011


MIL n°6 - juillet 2011