Issuu on Google+


In case of loss, please return to:

Telephone:


La curiosité de Desigual et son intérêt pour les autres cultures sont sans limites. Fusion ethnique et diversité sont inscrites en elle, tout comme son cri de guerre « La vie est chouette ». Cela se voit dans toutes ses collections, mais plus particulièrement dans ces deux vêtements, qui réunissent son goût pour le voyage, l’exploration et l’aventure. Tel un véritable Phileas Fogg contemporain, Desigual s’embarque dans une aventure excitante qui emmène ses designers en voyage dans des lieux exotiques, surprenants et lointains. Et après chacune des escales de ce voyage, ils ont emporté avec eux un souvenir qu’ils ont ensuite voulu réunir dans un collage multiculturel explosif, qui transmet ce message immense et universel : « tous égaux, tous différents ».


Un des fruits de cette fusion magique est la robe Seven Wonders. Ce vêtement a une première influence occidentale : le quartier de Haight-Ashbury à San Francisco, cœur du mouvement hippie et de la contre-culture américaine des années 60. On y voit des références psychédéliques qui relient des motifs orientaux dérivant presque en des flashs de Bollywood. Desigual a fait appel à des artistes plastiques du monde entier pour la création de ses imprimés faits main, grâce à différentes techniques artisanales sur papier. Ainsi, sur d’autres parties de la robe, nous voyons des motifs ethniques qui rappellent les motifs africains, natifs nord-américains et les batiks indonésiens, ainsi que les imprimés floraux classiques anglais, qui offrent un contraste enrichissant avec le reste. Le t-shirt Journey présente également un motif psychédélique très années 70 accompagné d’éléments de l’esthétique explosive hindoue, avec les rosaces kaléidoscopiques ou les sequins. Le voyage est une aventure qui peut parfois mettre sur les nerfs, voire provoquer la peur, comme celle de prendre l’avion. Cependant, ces sensations peuvent être transformées en quelque chose de positif quand on les combat, par exemple en dessinant, ce qui donne comme résultat des imprimés si merveilleux comme celui de sa ceinture, créée lors d’un trajet Amsterdam-Hong Kong. L’observation des coutumes d’autres peuples est également une immense source de créativité : à Tokyo, les pieds nus des invités sous la table ont inspiré la phrase suivante : « La vie est géniale, comme le sont tes pieds frôlant les miens ». Un message inspiré de notre cri de guerre, « La vida es chula », qui exprime la façon dont nous affrontons chaque jour le monde et apprécions les petites choses, ces détails qui donnent tout leur sens au reste et font que la vie vaut la peine d’être vécue.


Notes



Le grand voyage