Page 1

planète enfants

© Marie Dorigny

Pour que l’enfance ne soit plus jamais un commerce

l’essentiel 2013


le mot du prÊsident L’annÊe 2013 a ÊtÊ une annÊe de continuitÊ pour Planète Enfants, dans un contexte GLIÀFLOHSRXUOHVDVVRFLDWLRQV 1RVSURJUDPPHVDX1pSDOHWQRWUHpTXLOLEUHÀQDQFLHURQWpWpPDLQWHQXVDORUV TXHQRWUHFROOHFWHGHIRQGVDOpJqUHPHQWEDLVVp Certaines activitÊs n’ont pas pu être menÊes (alphabÊtisation des mères, par H[HPSOH HWQRXVHVSpURQVSRXYRLUOHVUHPHWWUHHQURXWHGqVFHWWHDQQpH Nous avons malgrÊ tout touchÊ plus de 30 000 personnes au NÊpal, informÊes, SURWpJpHVIRUPpHVpGXTXpHVSRXUOHVSOXVMHXQHVDÀQTX¡HOOHVDFFqGHQWjXQHYLH GLJQHHWVDQVYLROHQFH Je voudrais ici saluer tout particulièrement nos partenaires au NÊpal, des ONG locales de qualitÊ dont le professionnalisme s’accroit – ce qui n’est pas le moindre GHQRVUpVXOWDWV²HWDYHFTXLQRXVWUDYDLOORQVHQKDUPRQLH $GUHVVHUXQJUDQGPHUFLDX[EpQpYROHVTXLQRXVVRXWLHQQHQWHQQRPEUH (WYRXVUHPHUFLHUFKDOHXUHXVHPHQWYRXVSDUUDLQVHWGRQDWHXUVJUkFHjTXLQRXV pouvons poursuivre notre action et rendre la vie meilleure pour de plus en plus d’enfants et de mamans !

Solidairement, Christopher Peterson, PrÊsident de Planète Enfants

Gilles Netz Êtait un des fondateurs de Planète Enfants. PrÊsident de notre association pendant de nombreuses annÊes, il en Êtait le viceprÊsident depuis 2008. Amoureux des hommes et de la nature, il s’est mis à leur service tout au long de sa vie. Berger de profession mais aussi sourcier, rebouteux, masseur, chanteur‌ les talents ne lui manquaient pas ! Il nous a quittÊ le 12 dÊcembre 2013 à l’âge de 85 ans. Il a effectuÊ son dernier voyage au NÊpal en 2011 et rêvait d’y retourner HQFRUH5HWLUpGDQVVDPDLVRQSUqVGHVRQÀOVHWGHVRQSHWLWÀOVLOQH suivait plus les activitÊs de l’association au jour le jour mais il appelait souvent le bureau pour prendre des nouvelles, nous encourager, nous exhorter à agir encore et encore‌ Sa prÊsence bienveillante nous manque.

2


12 mois chez Planète Enfants 1

2

3

4

ÂŤBoutique solidaireÂť ------ Ouverture de la vente en ligne sur planete-enfants.org avec en vedettes les SAXO, vendus Ă 350 exemplaires en 2013

Magsaysay L’Êquivalent asiatique du prix Nobel attribuÊ à Sunita Danuwar, prÊsidente de Shakti Samuha, un des partenaires de Planète ----------------------------------------------------------------Enfants Exposition Mères du NÊpal A l’occasion de la journÊe de la femme, les 20 --- portraits de mères nÊpalaises sont exposÊs dans des centres d’animation à Paris. Des dizaines d’adolescents dÊcouvrent ce --- qu’est la discrimination envers les femmes --au NÊpal

Nouvel an au NÊpal, dÊbut de l’annÊe scolaire et intÊgration des 13 enfants de la maternelle de Thamel à l’Êcole publique

Des hĂŠros, des euros ! Course des hĂŠros 32 coureurs, 11 619 euros pour le volet ÂŤĂŠtat-civil Âť du programme de protection des migrants

5

Est–ce ainsi que les femmes vivent ? ------- Photoreportage de Marie Dorigny sur les FRQGLWLRQVGHYLHH[WUrPHPHQWGLIÀFLOHV des femmes au NÊpal

6

-------------------------------------------------------------------

7

Chime for change, un mouvement liÊ à la Fondation Kering, organise un --- FRQFHUWj/RQGUHVDYHF%H\RQFpHQWrWHG¡DIÀFKHDXSURÀWGHSURMHWVHQIDYHXU GHVIHPPHV3ODQqWH(QIDQWVIDLWSDUWLHGHVEpQpÀFLDLUHV

8

9

10

11

12

Pour que l’enfance ne soit plus ------- jamais un commerce Une publicitÊ diffusÊe gratuitement VXU OHQRXYHOREVFRP OHÀJDURIU ------- l’humanitÊ Dimanche, puis dans le --Guide du Routard

Ouverture de la nouvelle ------ maternelle de Kalanki, DX SURÀW G¡HQIDQWV GRQW les mamans travaillent dans des restaurants ------ oÚ la prostitution se ---pratique

Groupes de travail avec les autoritÊs locales au NÊpal pour fusionner les comitÊs de protection crÊÊs par Planète Enfants et les coopÊratives de femmes soutenues par les pouvoirs publics

ÂŤWomen AwardÂť Prix de la fondation Raja pour le programme ÂŤApprendre, Comprendre, AgirÂť

Mise au point du plan d’action 2014 pour amÊliorer l’Êtat civil dans le sud-ouest du NÊpal. Objectif : des papiers pour 17 000 -----------------------------------------------------------------------------enfants !

3


notre volume financier 1RWUHYROXPHÀQDQFLHUHQHVWGHHXURV/DVLWXDWLRQQHWWHÀQHVWGH euros qui constituent les réserves de Planète Enfants et couvrent les besoins de l’association pendant environ 6 mois (programmes et fonctionnement). Ressources et emplois ont été pratiquement équivalents en 2013 : le résultat, positif, est de 1079 euros. Notre objectif était d’atteindre l’équilibre.

Nos ressources, c’est vous !

En 2013, une grosse majorité de nos ressources (73%) est composée de vos dons, parrainages et cotisations. C’est grâce à vous que nos programmes perdurent et que de nouveaux projets voient le jour. Ces fonds représentent néanmoins 20% de moins qu’en 2012, et certaines activités ont du être réduites en conséquence.

Les ressources publiques sont affectées aux frais de personnel et de fonctionnement. L’épargne de Planète Enfants sur des livrets et les gains de change composent nos produits ÀQDQFLHUV Tous les détails de nos activités et de nos ÀQDQFHVVXU ZZZSODQHWHHQIDQWVRUJ

Les subventions privées ont été octroyées par les fondations Agfund, Raja et La Ferthé. Les ventes de biens et services augmentent notablement, notamment grâce aux ventes de sacs SAXO mais aussi aux prestations de formation aux droits de l’Homme délivrées au Népal.

4


comment nous avons utilisĂŠ les fonds

1RV  SURJUDPPHV DX 1pSDO UHSUpVHQWHQW  des emplois tandis que 7% des ressources ont été consacrés aux actions en France (sensibilisation et plaidoyer au sein du collectif français «ensemble contre la traite»). Les coûts de fonctionnement sont extrêmement réduits pour une association de petite taille, notamment grâce aux 119 jours de travail donné par les bénévoles.

Le budget de communication et de recherches de fonds permet d’assurer un minimum de visibilitÊ sur internet et sur diffÊrents forums ou encore de participer à la course des hÊros. Il comprend aussi les publications dues à nos bailleurs et à nos donateurs.

quelques chiffres clÊs programmes maintenus et renforcÊs 1 projet consolidÊ : Saxo, formation et rÊinsertion Êconomique 271EpQpÀFLDLUHVGLUHFWVGHQRVDFWLRQVVRLQVKpEHUJHPHQWpGXFDWLRQIRUPDWLRQVDFFqVjOD justice et à l’emploi, plus environ 1 250EpQpÀFLDLUHVLQGLUHFWV IDPLOOHGHVEpQpÀFLDLUHVGLUHFWV

28 000 personnes formĂŠes aux risques de la migration 3 associations partenaires employant 22 salariĂŠs sur nos programmes 280 volontaires et bĂŠnĂŠvoles travaillant sur nos programmes au NĂŠpal, 30 bĂŠnĂŠvoles actifs en France 3 permanents en France, 10 salariĂŠs au NĂŠpal et 2 volontaires 13 000 visiteurs par mois sur notre site internet et 2 600 amis Facebook

5


le népal 8QHSRSXODWLRQHQGLIÀFXOWpGDQVXQSD\VHQFODYp 8QHJpRJUDSKLHGLIÀFLOH GXWHUULWRLUHFRXYHUWSDUOHVPRQWDJQHV  Peu de ressources naturelles et une insécurité alimentaire croissante Une stabilité politique fragile qui nuit au développement Une organisation administrative complexe et en proie à des problèmes aigus de gouvernance Une population rurale à 75% qui n’a pas systématiquement accès à l’école 8QpWDWFLYLOH[WUrPHPHQWSDUFHOODLUH PRLQVGHGHV1pSDODLVRQWGHVSDSLHUV

Des bidonvilles qui se développent aux abords des villes Des traditions violentes et discriminantes envers les femmes 24,8% des Népalais vit en dessous du seuil de pauvreté, c’est-à-dire avec moins de 1.25 USD par jour

6


la traite La traite des êtres humains est un commerce oÚ les personnes, le plus souvent en situation de grande pauvretÊ ou d’isolement, se retrouvent à la merci d’individus sans scrupule qui leur font miroiter un avenir meilleur et les vendent à des exploitants. Chaque annÊe, ce sont plus de 2 millions de personnes qui se trouvent prises au piège, envoyÊes dans une autre rÊgion ou un autre pays que le leur, sans papiers et sans contrat de travail. Esclaves modernes condamnÊes à la prostitution, à des conditions de travail dÊgradants, à des brutalitÊs de toutes sortes. L’âge moyen des victimes est de 13 ans.

Des violences extrêmement rÊpandues 2QHVWLPHjSDUDQOHQRPEUHGHMHXQHVÀOOHVWUDÀTXpHVSRXUrWUHYHQGXHVjGHVERUGHOV en Inde. Des enfants sont vendus par des familles pauvres, envoyÊs dans des familles plus aisÊes pour travailler : 5 millions d’enfant travaillent au NÊpal, dont 2 millions de moins de 16 ans. MHXQHVÀOOHVVRQWSURVWLWXpHVGHIRUFHj.DWPDQGRX (QÀQRQHVWLPHjOHQRPEUHGHMHXQHVÀOOHVHWIHPPHVQpSDODLVHVWUDYDLOODQWjO¡pWUDQJHU le plus souvent sans papiers et victimes d’exploitation.

Pour lutter contre ces phÊnomènes 3ODQqWH (QIDQWV D SRXUVXLYL HW UHQIRUFp HQ  VHV  programmes qui contribuent à : ‡ ‡ ‡ ‡

L’information du grand public L’amÊlioration des lois La lutte contre les discriminations de genre, la pauvretÊ et l’ignorance La protection des victimes

Notre intervention repose sur 3 principes ‡ /HSDUWHQDULDWDYHFOHVEpQpÀFLDLUHVHWOHVDFWHXUVORFDX[GHODVRFLpWpFLYLOHRXGXJRXYHUQHment ‡ L’innovation : nous travaillons sur des thÊmatiques peu prises en compte et nous concevons DYHFOHVSRSXODWLRQVGHVPpFDQLVPHVGHSURWHFWLRQVSpFLÀTXHVHWRULJLQDX[ ‡ La durabilitÊ : les programmes de Planète Enfants s’inscrivent dans la durÊe. Lorsque les mÊcanismes sont en place, nous faisons en sorte de les rÊpliquer dans un autre village ou une autre zone.

7


RESULTATS

Protection des personnes contre les violences et la traite

Cas de violences évités ou pris en charge, accès à la justice amélioré

Diminution du départ vers l’étranger sans information

Environnement protecteur et éducation de qualité pour les jeunes enfants

Culture des droits de l’Homme développée

Moins de personnes vulnérables décident de partir

Opportunités d’avenir pour les mamans

Discrimination de genre diminuée

ACTIVITES

Niveau de vie augmenté dans les villages

PROGRAMMES

Des victimes de travail forcé assistées Centres d’information sur la migration

Animation de groupes d’adolescentes

Réseau de bénévoles déployés dans le sud ouest du Népal

Epargne et soutien économique des plus vulnérables

Apprendre Comprendre Agir

Accès à une vie digne et paisible pour les jeunes ÀOOHVSULVHQWHQFKDUJH

Implication des autorités locales dans la protection

Alphabétisation et formation des femmes

Création et soutien de mécanismes de protection communautaires

Opportunité de changer de vie pour les victimes

Formations dans les écoles et les clubs d’enfants

Maternelle pour des enfants qui n’y ont pas accès Formations sur la petite enfance et activités comPXQHVPqUHVHQIDQWV Formations professionnelles et activités génératrices de revenu

Centre multidisciplinaire pour accueillir les victimes d’exploitation sexuelle Modèle de soins réplicable Formation en couture intégrée

Alternatives économiques à la migration pour les plus vulnérables

Passeports contre l’enfer

Maternelles de l’espoir

Pas à vendre / Saxo Nepal

8


apprendre, comprendre, agir Education et protection pour les enfants et les familles du Népal Contexte : dans les villages népalais, par ignorance, pauvreté ou négligence, de nombreux enfants sont victimes de violence et vulnérables à la traite Partenaire : Shakti Samuha Depuis 2006

Faits marquants en 2013

Quelques résultats du programme

‡ Travail en autonomie des comités de protection et des groupes d’épargne

‡ comités de protection créés

‡  membres actifs dans les comités de protection ‡ 56 jeunes dans les groupes d’adolescentes ‡ 27 femmes ayant monté une Activité Génératrice de Revenu (élevage, maraichage, couture, vente de légumes…)

‡ 1250MHXQHVÀOOHVHWIHPPHVDOSKDEpWLVpHV ‡ 255 RQW EpQpÀFLp GH VRXWLHQ WHFKQLTXH HW ÀQDQFLHU SRXU GpPDUUHU XQH DFWLYLWp professionnelle ‡ 'HVYLOODJHVjO·DEULGHVWUDÀTXDQWVHWROD culture des droits de l’Homme progresse

‡ 23 bourses scolaires accordées par les comités de protection à des enfants du village ‡ 9 cas de violences et 2 cas de divorces pris en charge ‡ Groupes de travail avec les pouvoirs publics pour l’institutionnalisation du mécanisme de protection

© Marie Dorigny

Rappel des objectifs du programme : 1. Créer des mécanismes communautaires de protection et favoriser l’accès à la justice pour les victimes 2. Informer les femmes et leurs familles, développer une culture des Droits de l’Homme et lutter contre la discrimination de genre 3. Renforcer les capacités d’action des femmes 'LPLQXHUODYXOQpUDELOLWppFRQRPLTXHGHVIHPPHVHWGHOHXUVHQIDQWV 9


passeports contre l’enfer PrÊvention des migrations à risque et aide aux victimes d’exploitation rentrÊes au NÊpal Contexte : des milliers de nÊpalais, souvent mineurs, Êmigrent chaque annÊe pour aller travailler à l’Êtranger et beaucoup sont victimes d’exploitation voire d’esclavage moderne Partenaire : Saathi Depuis 2008

Faits marquants en 2013 ‡ Ouverture d’un 2ème centre d’information pour les jeunes migrants ‡ ,PSODQWDWLRQ GX SURMHW GDQV XQ qPH GLVtrict du sud ouest du NĂŠpal ‡   candidats Ă la migration informĂŠs dans leur village, dans leur prĂŠfecture ou dans un espace conseil Planète Enfants ‡  ĂŠcoles visitĂŠes et 3 306 enfants sensibilisĂŠs aux enjeux de la migration ĂŠconomique ‡ 15 clubs d’enfants relayant l’information ‡  participations Ă  des ĂŠvènements rĂŠgionaux ayant rassemblĂŠ près de 10 000 personnes ‡ 20IHPPHVYXOQpUDEOHVD\DQWEpQpĂ€FLpG¡XQ VRXWLHQ Ă€QDQFLHU SRXU PRQWHU XQH $FWLYLWp GĂŠnĂŠratrice de Revenu

Š Marie Dorigny

‡ 20 MHXQHV ÀOOHV HW HQIDQWV DFFXHLOOLV GDQV le centre d’hÊbergement pour victimes de violence domestiques ou d’exploitation à l’Êtranger

Rappel des objectifs du programme : 1. Informer les candidats à la migration pour les prÊmunir contre l’exploitation 2. PrÊvenir les migrations à risques des adolescents 3. Animer un rÊseau de bÊnÊvoles pour dÊmultiplier les actions $PpOLRUHUO¡pWDWFLYLOSUHPLHUUHPSDUWFRQWUHODWUDLWHGHVHQIDQWV 5. Fournir une alternative au dÊpart aux femmes les plus vulnÊrables

10


les maternelles de l’espoir Soins, protection et éducation d’enfants exposés aux violences Contexte  OHV HQIDQWV GHV MHXQHV ÀOOHV WUDYDLOODQW GDQV OD SURVWLWXWLRQ QH EpQpÀFLHQW SDV d’éducation préscolaire et sont souvent exposés à toutes sortes d’abus et de violences Partenaire : Saathi ; Partenaire technique : Setogurans Depuis 2008

Faits marquants en 2013

Les fondamentaux dans la maternelle

‡ Ouverture d’une nouvelle maternelle à Kalanki, dans un quartier excentré de Katmandou

Priorité est donnée : ‡ Aux familles monoparentales, ‡ Aux plus faibles revenus ‡ Aux mères qui souhaitent quitter le secteur d’activité

‡ Réfection des locaux et formation des assistantes maternelles ‡ Accueil de la nouvelle promotion (21 enfants) à partir d’octobre ‡ Mise en place des ateliers mères-enfants ‡  formations professionnelles et 1 Activité Génératrice de Revenu pour les mères, au cours du dernier trimestre 2013

Ils reçoivent aussi 1 repas complet et 2 goûters par jour. Une zone de repos permet à ceux qui le souhaitent de faire la sieste.

© Marie Dorigny

‡ Gestion mutualisée avec les parents et contribution des parents de 200 roupies (1,5 euro) par mois et par enfant

Les enfants sont encadrés par une institutrice formée par notre partenaire Setogurans. Leur méthode mise au point dans un contexte népalais s’inspire des pédagogies de type Freinet ou Montessori, qui préconisent notamment un apprentissage cognitif et participatif du jeune enfant et une attitude de retrait de la part de l’éducateur.

Rappel des objectifs du programme : 1. Protéger, soigner et éduquer de jeunes enfants qui n’ont pas accès à l’école et qui sont extrêmement vulnérables aux violences. 2. Aider les mères exploitées à changer de métier.

11


pas à vendre $FFXHLOHWUpLQVHUWLRQGHMHXQHVÀOOHVYLFWLPHVG¡H[SORLWDWLRQVH[XHOOH Contexte  GH QRPEUHXVHV MHXQHV ÀOOHV VH UHWURXYHQW GDQV OD SURVWLWXWLRQ j .DWPDQGRX HW veulent changer de vie Partenaire : Cap Nepal Depuis 2011

Faits marquants en 2013

Les services aux rĂŠsidentes

‡ 20MHXQHVÀOOHVHWHQIDQWVRQWpWpDFFXHLOOLV et soignÊs, à leur demande et après avoir ÊchangÊ plusieurs fois sur le terrain avec notre travailleur social. ‡ La durÊe moyenne de sÊjour a ÊtÊ de 9 mois ‡ 16MHXQHVÀOOHVRQWpWpDOSKDEpWLVpHV ‡ 7 MHXQHV ÀOOHV RQW pWp j O¡pFROH 2 d’entre HOOHV RQW REWHQX OHXU FHUWLÀFDW GH ÀQ d’Êtudes secondaires ‡ 16 rÊsidentes ont suivi une formation professionnelle ‡ 12 MHXQHV ÀOOHV UpLQVpUpHV j O¡H[WpULHXU GX centre ‡ 6 formations ont ÊtÊ organisÊes pour l’Êquipe du centre

Les 10 personnes de l’Êquipe (7 ETP) offrent aux femmes qui sont prises en charge dans le centre : ‡ Un hÊbergement sÊcurisant dans un lieu secret et agrÊable ‡ Des repas, des vêtements, des produits d’hygiène gratuits ‡ /¡DFFqV TXRWLGLHQ j XQH LQÀUPLqUH et sur demande à un mÊdecin ‡ Une prise en charge psychologique ‡ Une assistance juridique ‡ De l’Êducation informelle ou l’accès à l’Êcole ‡ Des loisirs ‡ Des formations professionnelles ‡ L’accès à l’atelier de production de sacs solidaires (SAXO NÊpal) ‡ L’aide à la rÊinsertion

Š Marie Dorigny

Rappel des objectifs du programme :

1. Professionnaliser et faire connaitre les centres d’accueil pour victimes de violences 2. Assister des victimes et les aider à se rÊinsÊrer dans une vie meilleure

12


saxo nepal Formation et rÊinsertion de jeunes femmes victimes de violences grâce à l’apprentissage de la couture au sein d’un atelier ContexteOHVMHXQHVÀOOHVGXFHQWUHGHUpLQVHUWLRQGRLYHQWDFTXpULUXQPpWLHUSRXUDVVXUHU OHXUDXWRQRPLHÀQDQFLqUHjODVRUWLHGXFHQWUH Partenaire : Cap Nepal Depuis 2012

Faits marquants en 2013 ‡ DÊmÊnagement du centre et de l’atelier ‡ Formation de 6 couturières ‡ RÊinsertion de 3 couturières et promotion G¡XQHqPHFRPPHFKHIGHSURGXFWLRQGDQV l’atelier ‡ DÊpôt de marque, crÊation du site internet et rÊfÊrencement de 5 boutiques (3 au NÊpal et 2 en France) ‡ Production de 600 sacs SAXO environ et vente de 350 + couture de commandes extÊrieures ‡ Chiffre d’affaires de 10 000 euros environ ‡ 5pVXOWDW ÀQDQFLHU j O¡pTXLOLEUH TXL JDUDQtit l’existence même de l’atelier et qui, à WHUPH DLGHUD DX ÀQDQFHPHQW GHV SURMHWV de Planète Enfants.

Achetez nos sacs sur www.planete-enfants.org

Rappel des objectifs du programme : 1. AcquÊrir un savoir-faire couture, et donc un mÊtier 2IIULUDX[EpQpÀFLDLUHVODFRQÀDQFHHQHOOHVPrPHVHWO¡DFFqVjODMRLHHWjODGLJQLWp 3. GÊnÊrer un revenu pour les rÊsidentes et à terme pour les projets de Planète Enfants

13


Š Planète Enfants

L’Êquipe au NÊpal Avec de gauche à droite : Mary Lama, didi (grande sœur) de la mission, c’est-à-dire cuisinière, agent d’entretien, dÊcoratrice, jardinière et oreille à l’Êcoute de nos petits malheurs ; Laetitia Kaszuba, en stage pour Êvaluer la faisabilitÊ d’un projet pour le droit des enfants domestiques sur les chemins de treks ; Preet Shah, Chef de Projet Maternelles de l’espoir; Perrine Savoie, chef de mission ; Deepa Joshi, SecrÊtaire ; Hari Joshi, chef de projet Passeports contre l’enfer, Dibakar JoshiUHVSRQVDEOHDGPLQLVWUDWLIHWÀQDQFLHUBir Bahadur Lama, chef de projets Apprendre, Comprendre, Agir et Pas à vendre ; en mÊdaillon : Delphine Randet, chef de projet Saxo.

L’Êquipe en France

StĂŠphanie Selle Directrice depuis 2008

FrĂŠdĂŠric Moniolle Comptable GHSXLV

Laurence Nail Gestion des parrainages depuis 1999 14


Notre combat

Nos objectifs

Notre mandat est la protection des enfants contre la traite, l’exploitation sexuelle et toute autre forme de violence.

‡ Sensibiliser le grand public ‡ Faire connaître et appliquer les droits de l’enfant ‡ Renforcer les capacités des communautés pauvres et des mères ‡ Améliorer les conditions de vie des familles vulnérables aux violences ‡ Créer des lieux de réinsertion pour les victimes ‡ Faire appliquer les lois qui garantissent la protection des enfants et l’accès à la justice des victimes

Nous agissons au Népal, où de nombreuses formes de violence touchent les enfants et les femmes. Nos projets ont pour but de venir en aide aux victimes et de renforcer les capacités des mères, des familles, des villages et des services publics dans le domaine de la protection de l’enfance. Nous travaillons systématiquement en partenariat avec les associations locales.

© Philippe Pluyette

15


PLANETE ENFANTS 53, Boulevard de Charonne - 75011 PARIS $VVRFLDWLRQUpJLHSDUODORLGXHUMXLOOHW6LUHW Prix des Droits de l’Homme de la RÊpublique Française Association Reconnue Œuvre de Bienfaisance, Planète Enfants est habilitÊe à recevoir legs et donation ZZZSODQHWHHQIDQWVRUJVLHJH#SODQHWHHQIDQWVRUJ

Š Marie Dorigny

Administration et Relation parrains - TĂŠl : 09 65 35 35 03 3URJUDPPHVHW&RPPXQLFDWLRQ7pO

Planète enfants - l'essentiel 2013  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you