Page 1

LO’LA - Octobre 2015

3


OFFRE

‫המרכז לרפואה אסתטית ואיכות חיים‬

CONTACTEZ NOUS VITE

Spéciale

*9179

Pour vous lectrices de Lo’la Magazine! Un bon de réduction unique d’une valeur de 1000 SHEKELS* pour une épilation chez OPTIMAL. Offre valable jusqu'au 31/10/15

Nouveau chez OPTIMAL : Correction et effacement des varices et du maquillage permanent à l’aide d’appareils dernières générations. -Epilations -Liposuccions -Chirurgie plastique -Maquillage permanent -Remplissage et Botox -Effacement des rides et des varices -Rajeunissement du visage

*Offre valable uniquement sur présentation de cette publicité, de votre carte de Koupat Holim et de votre pièce d’identité.

Gan technologique, immeuble 1 entrée Beth | Étage 3 | Jérusalem ‫חיים‬ ‫המרכז‬ ‫ואיכותחיים‬ ‫אסתטית ואיכות‬ ‫לרפואה אסתטית‬ ‫המרכז לרפואה‬

www.optimal-jer.co.il | 1-800-399-388 | *9179 LO’LA - Octobre 2015

4


LIFESTYLE FORMEN MODERN MEN&& WOMAN INISRAEL ISRAEL LIFESTYLE LIFESTYLE FOR MODERN & WOMAN INWOMAN ISRAEL IN FOR MODERN MEN

DIRECTEUR GENERAL Ariel Azoulay Tel: 0544-95-08-01 Nathan Ouaknin Daniel Bitane direction@lola-magazine.comt

SECRETARIAT Aurelie Bouaziz contact@lola-magazine.com Tel: 07-32-75-74-98

REDACTION Ariel Azoulay Dahlia Perez SaHaD Orly Insol Sabrina Benhamou redaction@lola-magazine.com

COMMERCIAL Ariel Azoulay David Achour Elie Guedj commercial@lola-magazine.com

GRAPHISME Rachel Bellaiche Rahel Cahen Aurelie Bouaziz (publicité) graphisme@lola-magazine.com

ADRESSE Yad Haroutsim,15 Talpiyot - Jerusalem

ONLINE www.lola-magazine.com et rejoignez-nous sur facebook Sauf pour un usage personnel et privé au sens de ce Code, il est interdit d'utiliser, de reproduire intégralement ou partiellement, sur quelque support que ce soit, le présent magazine ou son contenu,sans l'autorisation préalable écrite de notre rédaction.

ÉDITO Mesdames,

La rentrée bien installée, les enfants de retour à l’école, le marathon des fêtes terminé, le surplus de kilos en place, on peut enfin se reposer et se détendre avec notre LOLA préféré ! Attachez bien vos ceintures, on va décoller… Parce qu’en ce mois de Tishri, il s’en est passé bien des choses en somme. C’est sûr que ce n’est pas tous les jours que l’on se fait juger par le Maître du Monde, et encore moins que l’on est amenés à faire le compte de nos bonnes comme de nos mauvais actions durant l’année entamée, ou que l’on demande pardon aux gens que l’on a offensé de quelque façon que ce soit. Ce n’est pas de tout repos, certes, mais en même temps, c’est fou comme l’on se sent plus léger avec les compteurs à zéro, prêt et remonté à block pour commencer une nouvelle année sur les chapeaux de roues, avec plein de nouvelles aventures – qui cette fois, c’est promis ne se passeront que dans la joie et la bonne humeur ! Il paraît qu’une chose n’arrive jamais seule, et voilà que Souccot arrivée en flèche juste après le son du Shofar, les Cieux eux-mêmes nous incitent à prendre de bonnes habitudes, en changeant nos habitudes ! Pendant une semaine, on dort, on mange, on prie, on invite nos amis dans notre Souccah ; simplement pour se rappeler que lorsque nous étions dans le désert, des choses incroyables étaient notre quotidien ! Nous étions sans arrêt guidés par des colonnes de feu la nuit et portés par les nuées le jour. Et c’est exactement dans cette même perspective d’être là, où l’on ne nous attend pas forcément que le magazine LOLA vous réserve son info et sa détente pour vous accompagner dans cette nouvelle année ! SaHaD


SOMMAIRE WOMEN

28

14

12

BIEN ÊTRE

TOURISME

6

Lo’la Santé Le diabète

8

Lo’la Beauté Conseil Make up Pro

18

Lo’la Psycho Les Ados

22

SPORT 12

Lo’la Fitness Le protocole Tabata

26

Lo’la Star: Shirel À la conquête du public israélien

Lo’la Fashion Les bourgeoises Lo’la Fashion Tali Tevel

Lo’la Tel Aviv Les bons plans My Little Tel Aviv

ARTS 28

Lo’la Arts: Gallery 32 Street Art

Abonnez-vous à Lo'la Magazine sur www.lola-magazine.com ou envoyez un mail à contact@lola-magazine.com 6

Octobre 2015 - LO’LA

LECTURE 32

PLAISIRS

INTERVIEW 14

Lo’la Tourisme Neve Tsedek

MODE 20

10

20

Lo’la Culture Top livres

RECETTES 34

Lo’la Recettes Recettes Halavi

JEUX 36

Lo’la Jeux Mots fléchés & Sudoku


Link of Health mutuelle prevoyance SANTE

LA CENTRALE DES MUTUELLES

Proposent des postes de travail pour de longue durée 800 postes à pourvoir Un avenir stable en Israël Postes évolutifs Formation assurée

PROFIL RECHERCHÉ :  La maîtrise de la relation téléphonique  La maîtrise des outils bureautiques  Un relationnel aisé  Une capacité de rédaction et de synthèse  De l’autonomie et de la prise d’initiative

ACTIVITÉ PRINCIPALE DU POSTE Le/la conseiller(e) mutualiste est chargé(e) de conseiller, mener des actions de prospection, promouvoir la gamme de produits, de prestations et de services (complémentaire santé, prévoyance, épargne, retraite, …) auprès d’une clientèle de particuliers en réalisant des études spécifiques et un suivi auprès des clients. Il/elle contribue à la valorisation de l’image de l’entreprise mutualiste auprès de ses interlocuteurs et partenaires et au développement du chiffre d’affaires santé/prévoyance.

DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT & RECRUTEMENT Julia: 052.556.63.11 - Anna: 054.925.88.95 development@linkofhealth.com www.grouplinkhealth.com


Lo’la Santé

LE

T

Diabète out le monde connait cette maladie de nom et sait qu’il y a un rapport avec le sucre, mais sait-on vraiment ce qu’est cette maladie?

Le diabète est une maladie chronique qui touche 347 millions de personnes à travers le monde selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) . Il ne se guérit pas, mais que l’on peut le traiter et le contrôler. Concrètement il s’agit d’un trouble de l’assimilation, de l’utilisation et du stockage des sucres apportés par les glucides de l’alimentation. Normalement, chez une personne non diabétique,quand on mange, les glucides (toutes les formes de sucres) qui fournissent l’essentiel de l’apport énergétique dont a besoin le corps pour fonctionner sont transformés en glucose, et le taux de sucre dans le sang (gly-cémie) augmente. Les cellules du pancréas détectent alors l’augmentation de la glycémie et réagissent en sécrétant de l’insuline. Cette hormone a pour mission de réguler le taux de glucose (de sucre) dans le sang en favorisant son entrée dans les cellules de l’organisme: muscles, tissus adipeux, et le foie où il va pouvoir être transformé et stocké. Le niveau de sucre dans le sang, après avoir augmenté, redescend à la normale.

8

Octobre 2015 - LO’LA

Mais chez les personnes atteintes de diabète, ce système ne fonctionne pas. Ces dernières souffrent d’une accumulation de glucose dans le sang c’est a dire une hyperglycémie chronique. Cela entraîne à la longue certaines complications, notamment au niveau des vaisseaux sanguins, des yeux (cécité), des reins (insuffisance rénale), des nerfs, du cœur et également des atteintes des pieds pouvant conduire à des amputations, des in-farctus, des troubles de l’érection et des accidents vasculaires cérébraux. Il existe différents types de diabète :le prédiabète, le diabète de type 1, de type 2, le diabète de grossesse et d’autres types plus rares. Cependant les principaux diabètes sont le diabète de type 1, et le diabète de type 2. Le diabète de type 1 est génétique et il est dû à une destruction auto-immune des cellules qui sécrètent l’insuline. Il survient le plus souvent chez l’enfant ou l’adolescent. Ce dia-bète insuline dépendant, il n’est pas possible de le prévenir. Le diabète de type 2 qui représente 90 % des cas, est celui de l’insulino-résistance, peut se prévenir, c’est a dire que le corps accumule l’insuline sans la transformer en énergie.


L’intérêt du dépistage

Progrès face à la maladie

Biensûr il y a le contrôle traditionnel du taux de glycémie en laboratoire par prise de sang à jeun ou même par analyse des urines.

Voici deux inventions révolutionnaires qui pourraient bien changer le quotidien des mil-lions de personnes souffrant d’un diabète à travers le monde. Bientôt le calvaire des injec-tions répétées d’insuline sous la peau pour maintenir leurs niveaux de glycémie fera parti du passé.

Mais il y a aussi des signes d’alerte visibles à l’oeil nu à ne pas négliger… Si vous connaissez des proches en surpoids et avec ce type de marque au niveau du cou, du visage, du front, des aisselles, entre les jambes et même à d’autres parties du corps, invitez les à consulter leur medecin !

Le patch intelligent à l’insuline

Une équipe de chercheurs de l’Université d’État de Caroline du Nord vient de mettre au point le premier patch intelligent à insuline. Il permettra de contrôler le niveau de sucre dans le sang tout en diffusant des doses d’insuline en cas de besoin.

Ces marques ne sont pas des signes de saleté, ni des stigmates allergiques. Elles traduisent des niveaux élevés de sucre dans le corps, généralement annonceur d’un diabète de type II.

Prévention ATTENTION AUX SODAS ET BOISSONS SUCRÉES, JUS DE FRUITS INDUSTRIELS QU’ILS SOIENT «LIGHT» OU NON, ILS ENTRAINERAIENT LE DIABÈTE DE TYPE II. C’est ce que révèle une étude menée par l’Université de Cambridge, en Grande-Bretagne et publiée dans le «British Médical Journal». Et ce, indépendamment du poids de la per-sonne.En résumé, consommer des boissons au goût sucré peut déclencher le dévelop-pement de la maladie, même si l’on affiche un poids normal. A surveiller de près en cas de certains de ces symptomes: Surpoids, obésité, manque d’activité physique, alimentation déséquilibrée, cholestérol, amaigrissement, envie d’uriner fréquemment dans la nuit, soif importante, gros bébé a la naissance, hypertension artérielle…

Un régime et une activité physique suffisent souvent à éviter l’aggravation en cas de gly-cémie légèrement trop élevée. Ce qu’il faut retenir Ces jus 100% santé renferment tous les bienfaits nécessaires à votre organisme. Préférez les laits végétaux sans sucre ajouté, bio et enrichis en minéraux, pour que le verre que vous vous serez servi vous apporte tous les bénéfices et votre corps vous remerciera. Et …alternez-les afin de diversifier vos apports nutritionnels.

Le dispositif peut être personnalisé pour prendre en compte le poids du malade et sa sensibilité à l’insuline. Ce patch mesure moins de 2 centimètres de diamètre, et est recouvert d’une centaine de micro-aiguilles, chacune de la taille d’un cil. Ces dernières sont dotées de réservoirs microscopiques contenant de l’insuline et des enzymes sensibles au glucose. Lorsque le niveau de sucre dans le sang est trop élevé, le “timbre transdermique” pour diabétique diffusera automatiquement une dose d’insuline. Un peu de patience pour la commercialisation, des essais cliniques sur des humains vont être menés prochainement… La toute première pilule d’insuline Made in Israël

« Oramed » une petite entreprise israélienne basée à TelAviv souhaite innover en proposant de l’insuline par voie orale, du jamais vu! Contrairement aux injections, la forme ingérée passe directement dans le foie à partir du tube digestif. Mais cela relève de la prouesse médicale parce que l’insuline est détruite par les enzymes du système digestif alors il faut trouver la dose suffisante… 4 millions de dollars seront également nécessaires afin de procéder à un dernier essai à grande échelle avant que le médicament ne soit autorisé à la vente publique. PAR ORLY L

LO’LA - Octobre 2015

9


MAKE UP

CONSEILS

Lo'la Beauté

PRO

Comme une envie d’apprendre à se maquiller comme une pro pour mettre en valeur votre visage et tirer parti de vos atouts, tout en restant chic et naturelle ! Voici votre chance, Yael Harboun, maquilleuse passionnée formée chez Givenchy, nous livre ses meilleures astuces professionnelles. PAR ORLY L

C

’est la fin de l’été mais ce n’est pas le moment de se laisser griser par la rentrée ! Comme de nombreux touristes venus pour honorer de leur présence un heureux événement, Vivi Pariente, maman française de deux enfants de 25 et 23 ans, est en vacances à Tel Aviv. Loin du stress parisien, elle a eu

10

Octobre 2015 - LO’LA

envie de s’offrir une pause beauté, pour notre plus grand plaisir. Yael Harboun, make up art designer, nous dévoile TOUS SES SECRETS pour pouvoir se débrouiller toute seule afin de réaliser soi-même un beau maquillage parfait, lumineux et naturel. Ou pour les plus maladroites d’entre nous un maquillage correct.

Pour toute la réalisation de ce relooking makeup, Yael a utilisé exclusivement les produits de la gamme Ilmakiage.


ETAPE 1: LE TEINT

Les filles, avant toute chose on n’oublie pas que l’hydratation n’est pas une option ! Et ce quelle que soit la saison ! Hydrater votre visage, votre cou et votre décolleté matin et soir. PRIMER Après votre crème de jour habituelle, la pro nous conseille d’appliquer du primer (base de maquillage pour le teint), ici il s’agit du Primer 3S de Ilmakiage. A base de silicone, ce dernier est invisible et léger, laissant une sensation de peau de bébé sur votre peau. Il va agir comme un lifting sur votre faciès et va prolonger la tenue de votre make-up. FOND DE TEINT Pour plus d’aisance à l’application, utilisez un fond de teint liquide. Une noisette de «Dark Olive» suffira! À disposer d’abord sur le dos de la main, puis étaler au pinceau pour un rendu plus naturel. Évitez l’effet paquet pour un rendu naturel et une sensation de légèreté sur la peau.

ETAPE 2: LES YEUX EYE LINER Si comme Vivi vous avez les paupières tombantes appliquer le liner ou crayon en partant de l’extérieur de l’oeil, en prenant comme repère la ligne de la paupière inférieure de l’oeil et vous remontez. Puis vous pouvez tracer la ligne tout le long de paupière supérieure. Sur la belle Vivi, Yael a utilisé un crayon brun le «Glitter eye-liner pencil Earth ».pencil Earth ». OMBRE A PAUPIERE Rajouter au dessus de ce tracé une ligne de far à paupière couleur prune ici le « Juicy plum” sur la paupière mobile à l’aide d’un pinceau biseauté. Ensuite appliquer, au doigt, juste au lieu de la paupière mobile un far à paupière plus clair ici de couleur corail mat i le «Dawn ».

ANTI-CERNES Utile pour camoufler les cernes et petites imperfections de notre peau, l’anti-cernes est un bon allié. Il permet également de donner du relief à nos jolis mi-nois. Jouer sur la lumière (clair/ fonce) avec la méthode du contouring**, oui tout pareil que Kim Kardashian mais sans la chirurgie! Yael a appliqué l’anti-cerne CL2 sur Vivi. Sachez que ce dernier devra toujours être 2 tons plus clairs que la carnation de votre peau et être étalé au doigt dans le creux de la cerne pour masquer l’ombre qu’elle produit sous nos yeux. Descendre jusqu’à l’os des pommettes.Mais également sur la ride du lion, sous l’arcade sourcilière, et au milieu du menton. Pour affiner le nez ou le menton, le front, faire ressortir les pommettes, ap-pliquer cette pâte brune, le M9 Solide Make Up de cette manière. ** Le principe du contouring, c’est d’affiner certaines zones du visage ou de les rehausser grâce à un jeu d’ombres et de lumières.

Puis vers l’extérieur de l’oeil, une petite touche de far brun couleur « Congo» pour donner de la profondeur au regard. SOURCILS Travailler sa ligne de sourcil avec un crayon waterproof non gras ici le « Brown pen blondy » incontournable et idéal pour vous les blondes! A ne surtout pas négliger c’est cela qui agrandit le regard.Créer de faux poils à l’aide du crayon. Attention à ne pas vous tracer des sourcils XXL! Astuce des crayon pour savoir quelle taille est parfaite pour vous! Le regard est plus profond. Le sourcil donne du caractère au visage .

3EME ET DERNIERE ETAPE : LA BOUCHE

Remerciement à Ilmakiage, boutique du Di-zengoff Center pour leur accueil et leurs produits Merci au salon Phil&Joe (13 rue Frishman) pour la mise en beauté coiffure. Et biensûr merci à notre ravissante et sympa-thique modèle qui a joué le jeu et à gardé la pause comme une vraie pro pendant toute la durée du shooting sans jamais se plaindre.

Pour compléter son maquillage et se créer une bouche de rêve rien de tel que: - un crayon couleur bois de rose, ici le «Dark Spice » - un voile de rouge à lèvre« Glacy Nude »avec lequel vous étirez le crayon. - un gloss ici le « Pastel » de chez ILmakiage pour la touche finale qui donne un bon effet de lumière. Petite astuce, en appliquer uniquement sur la lèvre inférieure.

Merci à la maquilleuse Yael Harboun. Merci á la photographe Alison Benhamou. LO’LA - Octobre 2015

11


Lo’la Psycho

PSYCHO ADOS Vous avez étés nombreuses à nous réclamer une rubrique Psycho. Le sujet qui est revenu le plus souvent est celui des problèmes liés à nos chers adolescents. En effet, plus les années passent, et plus ceux-ci sont difficiles à gérer. Cette situation est encore plus problématique, ici en Israël, vu que l’école se termine bien souvent en début d’après-midi. Voici un résumé des meilleurs conseils à suivre afin de minimiser au maximum cette CRISE.

V

otre gentille princesse a fait place à une ado hystérique que vous ne reconnaissez plus ? Votre mignon petit garçon ressemble à un zombie (avec casquette plate, et gros écouteurs « BEATS ») qui s’oppose à tout ? Pas de panique, c’est la crise d’adolescence.

Mais votre enfant a-t-il pour autant le droit de sortir tard le soir ou de claquer la porte de sa chambre ? C’est à vous de définir les paroles et les actes qui vous paraissent inacceptables. “Réagissez quand ça en vaut la peine, votre ado saura ainsi où est la ligne rouge.” est-il écrit dans le livre.

1- Fixer des limites claires :

2- Relativiser :

Les adolescents ont besoin de faire réagir leurs parents pour leur faire partager leurs moments difficiles mais aussi pour les embêter au maximum. En les provoquant, ils vérifient qu’ils tiennent encore vraiment à lui. “En fait, il attend de ses parents une sorte d’accusé de réception de ses excès et provocations” résume le guide “Manuel de survie pour parents d’ados qui pètent les plombs”. (De Françoise Rougeul, psychanalyste aux éditions « Les Liens qui Libèrent ».-ndlr) 12

Octobre 2015 - LO’LA

De la même façon qu’un bébé explore le monde qui l’entoure en suçotant ses jouets ou en touchant tout ce qu’il trouve, un adolescent a besoin de tester ses limites quitte à jouer le casse-cou et s’opposer systématiquement à ses parents. Les familles s’inquiètent souvent pour leurs enfants et posent des interdits en conséquence : ne pas fumer, ne pas boire, ne pas rentrer après minuit... Mais ces interdits, qui sont faits pour rassurer les parents, seront probablement transgressés,


autant le savoir d’avance et se faire une raison. “Que leur entourage le veuille ou non, les adolescents se frottent de façon inévitable au risque et à la transgression, un peu comme les insectes sont attirés par la lumière. Le chemin de l’autonomie passe par l’examen, l’exploration et la mise en pratique des ressources de son corps et de son esprit.” expliquent les auteurs du livre. 3- L’écouter tout en restant ferme :

Vous avez interdit à votre ado de sortir et depuis, il vous mène la vie dure ? Sachez rester ferme. “Il est nécessaire d’interdire certains comportements et de s’y tenir malgré les coups de boutoir et l’aigreur, de défendre une position de façon ferme et cohérente, quitte à passer pour un dinosaure”. Toutefois, rester ferme ne signifie pas rester hermétique. “Ceci ne doit pas vous empêcher d’être à l’écoute de votre enfant. Ecouter ses arguments ne signifie pas nécessairement dire oui.” indique le livre. 4- Renoncer à être parfait :

Bien gérer la crise d’adolescence, c’est aussi reconnaître que l’on a le droit d’être démuni, de ne pas avoir la conduite juste. Françoise Rougeul, psychanalyste et thérapeute familiale, rassure : “Etre des parents parfaits, c’est presque impossible à faire. Ce serait même dramatique. Si vous avez une image claire et préconçue de ce qu’est votre rôle, alors vous serez trop stricts, en dehors des réalités. Les parents font des erreurs d’adaptation et dans ce cas, mieux vaut l’avouer à votre ado. On peut très bien lui dire “écoute, on fait ce qu’on peut, on ne comprend pas tout, mais on essaie”. 5- Respecter son intimité :

Il est clair que les parents doivent énoncer des règles claires, il ne faut pas non plus en faire trop en essayant de régenter tous ses actes et propos. Au risque de s’exposer “à coup sûr, à une rébellion explosive” met en garde le livre “Manuel de survie”. Certains sujets, notamment l’amour et la sexualité, sont délicats. Votre adolescent a le droit au respect de son intimité, pensez-y avant de lui faire des remarques sur son petit ami ou lui prendre de force un rendez-vous chez le gynécologue... 6- Accepter d’avoir le mauvais rôle :

Les adolescents prennent parfois un malin plaisir à se moquer de leurs parents, à souligner leurs défauts ou leurs moindres erreurs. Des remarques difficiles à accepter de la part de celui ou celle qui vous disait il y a encore peu de temps “tu es la plus belle maman du monde”. Les choses ont changé et c’est tant mieux ! Accepter de ne pas être à la mode, de ne pas partager ses opinions, c’est bon pour lui ! “Les adolescents tiennent à se singulariser et ont la critique facile. (...) Vous n’êtes pas de sa génération ; il a besoin de l’entendre et de le sentir.” affirme le guide. 7- Lui montrer votre amour :

Les adolescents traversent une période difficile et ont besoin de votre attention et de votre soutien. Même si votre enfant a fait une grosse bêtise, ne le réduisez pas à son acte. “Un jeune qui agit de façon détestable doit être sanctionné, mais surtout pas banni. Une fin de non-recevoir côtés cœur et dialogue constituerait une sérieuse erreur.” avertissent les auteurs du “Manuel de survie pour parents d’ados qui pètent les plombs”.

8- Se rappeler que c’est une passade :

Pour 80 % des ados, la crise d’adolescence se passe bien. Seuls 20 % sont en danger, d’après Françoise Rougeul. Gardez en mémoire que cette phase va se résoudre rapidement et n’imaginez pas le pire. Toutefois si votre enfant cumule plusieurs symptômes (échec scolaire + tristesse + repli sur soi), il est important de consulter des professionnels afin d’éviter que la situation ne s’aggrave.

“ETRE DES PARENTS PARFAITS, C’EST PRESQUE IMPOSSIBLE À FAIRE. CE SERAIT MÊME DRAMATIQUE.” Comment le rendre autonome avec subtilité ? 1- Le laisser prendre des initiatives progressivement:

Si généralement les aînés de la famille ou les enfants uniques sont plus autonomes rapidement, c’est parce qu’ils ont dû se débrouiller seuls. N’hésitez donc pas à laisser votre adolescent gérer seul des tâches aisées. Peu à peu, il prendra plaisir à avoir quelques responsabilités. 2- Valoriser ses actions:

“Mieux vaut donner de petites tâches valorisantes que de critiquer votre pré-adolescent, pour le sortir de sa passivité. En effet, généralement, les adolescents font le contraire de ce que l’on dit. Evitez aussi absolument la comparaison avec les frères et sœurs. C’est traumatisant et ce n’est bien ni pour l’un, ni pour l’autre.” 3- Lui donner de l’argent de poche:

“Confiez-lui par exemple de l’argent de poche et ne lui demandez surtout pas de compte. C’est une manière de le rendre autonome !” 4- Le faire participer aux tâches ménagères:

“Vous pouvez aussi l’inviter à aller chercher le pain (si ce n’est pas trop loin ni dangereux) ou lui demander d’aider aux tâches ménagères”. 5- L’inciter à être avec ses amis:

Idem pour les amis. Soit vous lui faîtes totalement confiance, soit vous avez des doutes et cherchez à les connaître. “Proposez-lui de les inviter à la maison en lui expliquant que cela vous fait plaisir de les rencontrer.” 6- Etre à son écoute:

“Rappelez-vous que pour qu’un enfant soit autonome, il faut qu’il puisse vous parler, qu’il se sente libre de se confier à vous en cas de souci. S’il a peur de vous, que vous ayez une mauvaise opinion de lui, il ne prendra pas d’initiatives. L’autonomie, c’est aussi écouter la parole de l’enfant, ses souhaits, ses envies. Si vous le forcez, ce n’est pas ça qui le rendra autonome. Considérez-le comme une personne pas encore adulte mais potentiellement responsable. L’autonomie, c’est la confiance. Source: Manuel de survie pour parents d'ados qui pètent les plombs LO’LA - Octobre 2015

13


Lo’la Fitness

u lendemain des fêtes, les régimes détox et les programmes sportifs sont particulièrement prisés. Oui mais le problème est : on a pas le temps !! Entre les enfants à gérer, le conjoint qui veut toute notre attention, l’oulpan, les courses, le ménage, les études, les copines. Bref vous l’aurez compris le bikini pour cet été c’est pas gagné. Mais Lo’la a LA solution : Le protocole Tabata La méthode a été développée en laboratoire par le professeur Izumi Tabata de l’Institut National du Fitness et des Sports au Japon et testée avec succès sur les athlètes de l’équipe olympique japonaise de patinage de vitesse. La méthode Tabata c’est 20 secondes d’exercice intensif suivi de 10 secondes de récupération, à répéter 8 fois pour un entraînement total de 4 minutes. Mise à part le timing, la seule règle, pour garantir le meilleur effet, c’est une intensité maximale. Le professeur Tabata rappelle « si vous vous sentez bien juste après une séance, c’est que vous ne l’avez pas bien faite », c’est ce genre d’intensité que vous devez atteindre pendant l’entraînement. Izumi Tabata a démontré que sa méthode est plus efficace, plus effective et améliore davantage les capacités cardiovasculaires qu’1 heure d’exercice modéré ou qu’un autre exercice de HIIT plus intensif avec de plus longues périodes de récupération. Les intervalles très courts de récupération obligent le corps à continuer de bouger alors même qu’il n’a pas récupéré du cycle précédent.

14

Octobre 2015 - LO’LA

Après 6 semaines d’entraînement 5 jours par semaine, les personnes ont amélioré leur capacité d’anaérobie de 28% et leur VO² max (aérobie) de 15%, tandis que les personnes qui ont fait 1 heure de vélo 5 fois par semaine ont amélioré leur capacité d’anaérobie de 0% et leur VO²max de 10%. Le deuxième effet bénéfique de la méthode Tabata c’est que vous continuez de brûler des calories pendant les heures qui suivent l’entraînement. Exercices:

L’entraînement Tabata est très intense et n’est pas conseillé aux débutants. En plus de consulter l’avis de votre médecin, vous devriez commencer par 4 ou 5 cycles puis 6 avant d’envisager d’en faire 8. Vous pouvez aussi programmer votre minuteur normalement (8 cycles de 20 secondes de travail suivi de 10 secondes de récupération) et travailler de manière intensive 1 cycle sur 2. Le protocole Tabata suggère de choisir 1 seul exercice répété 8 fois. Vous pouvez cependant, en respectant la règle de l’intensité, choisir 2 exercices différents répétés chacun 4 fois, 4 exercices répétés 2 fois pendant toute la durée du workout. Ainsi, vous évitez de faire baisser l’intensité inhérente à la fatigue répétée d’un seul exercice. Vous pouvez aussi mixer des exercices qui font travailler plusieurs groupes musculaires pour avoir un entraînement complet. PAR AMIT.Z ILLUSTRATIONS : PAR AVNER.A

Le

protoco LE PROGRAMME TABATA

Nos 4 exercices Tabata préférés : Sprints

courez le plus vite possible à pleins poumons.


4 raisons

d’utiliser la méthode Tabata gagner du temps et le maximiser :

a t a b a T le Burpees (pompe + saut)

Placez-vous debout pieds à largeur d’épaules. Descendez en position de squats et posez vos paumes de mains au sol devant vos pieds. Lancez vos jambes en arrière de manière à être en position de planche (corps droit et gainé : alignement talons, hanches et épaules). Faites une pompe en maintenant le corps gainé et en touchant la poitrine au sol. Une fois revenue en position de planche, sautez en ramenant les pieds vers vos mains, talons au sol, revenez en position de squats. Sautez en l’air, en décollant les pieds du sol, le corps droit, les jambes tendues, les mains en l’air au dessus de votre tête.

Squats

On peut s’entraîner même si l’on ne dispose pas de beaucoup de temps (difficile de ne pas trouver quelques minutes dans son emploi du temps) efficace pour la perte de poids et pour stimuler le métabolisme : vous brûlez plus de calories, plus longtemps et vous continuez même à les brûler après le workout. Améliore votre niveau de fitness et votre santé : amélioration des

Débout, les jambes légèrement écartées (dans l’alignement des épaules), vous gardez le dos bien droit et vous pliez les jambes en veillant à garder les genoux au-dessus des pieds. Les fesses doivent aller vers l’arrière (comme si vous vouliez vous asseoir) et le dos s’incliner vers l’avant. A ce moment-là vous devez sentir les muscles des cuisses et des fesses chauffer.

capacités cardiovasculaires [3] et diminution des risques de diabète. Permet de s’entraîner partout : à la maison, à l’hôtel, en vacances … Comme la méthode Tabata est une question de timing, Vous pouvez utiliser une application en ligne gratuite le minuteur Tabata Litobox ou encore installer une application sur votre smartphone en version Android ou iPhone.

Double-unders (double saut à la corde à sauter) : Si comme moi

au début, vous ne savez pas faire 2 tours consécutifs, ne désespérez pas et pratiquez régulièrement (2 à 3 fois par semaine) ; bientôt vous pourrez faire 1 heure de corde sans vous arrêter ;).

Si ces 4 minutes vous paraissent courtes maintenant, elles risquent de vous paraître plus longues pendant l’entraînement mais franchement ça vaut le coup. Un programme efficace en 4 minutes c’est quand même pas mal, non ? LO’LA - Octobre 2015

15


Shirel Lo’la Star

À la conquête du public israélien.

Forte d’une notoriété et d’un parcours qu’on ne présente plus en France, Shirel est néanmoins attendue au tournant par la scène israélienne. Comme tous les autres artistes en Israël, la chanteuse doit aussi faire ses preuves. L’alya n’est pas un long fleuve tranquille, et c’est l’artiste ellemême qui le dit, sans détours, avec cette franchise naturelle et cette force de caractère qui lui est propre.

Après l’aventure de The Voice, l’interprète de Notre Dame de Paris sort deux nouveaux albums, simultanément en France et en Israël, mêlant l’hébreu, le français et l’anglais. La rentrée s’annonce donc chargée pour celle qui, à travers son art, demeure toujours une ambassadrice de choix de l’Etat hébreu qu’elle aime et défend avec la même fougue. Entretien vérité.

“Je pense que chacun doit savoir quel est son but et sa mission dans la vie.”

Propos recueillis PAR DAHLIA PEREZ

La dernière fois que l’on s’était entretenues, en 2013, vous défendiez votre premier album israélien “Go back home”. Vous avez fait depuis connaissance avec la scène israélienne. Parlez-moi du public local, comment vous avez ressenti les choses sur scène ? Je n’ai pas fait énormément de concerts, puisqu’après j’ai participé à l’aventure de The Voice qui m’a pris énormément de temps, et qui a fait qu’ensuite dans la foulée j’ai voulu enregistré d’autres chansons. Les peu de fois où je me suis produite sur scène, dans l’intervalle, m’a fait réaliser que j’étais dans une forme d’apprentissage du public. C’est à dire que comme n’importe quelle personne qui fait son alya, il y a un moment de flou. A l’instar de quelqu’un qui voudrait ouvrir un restaurant et qui vient avec ses goûts et son langage, il faut pouvoir s’adapter au public local israélien. Ce n’est pas évident. C’est comme renaître une seconde fois, c’est difficile, parfois même un peu désespérant ! Mais il y a aussi un renouvellement, une vraie remise en question liée à son appartenance. Quand on fait son alya, on se sent toujours un peu français, c’est tout un paradoxe que l’on vit... Je pense que c’est la prochaine génération, pour moi celle de mes enfants, qui pourra se sentir entièrement “faire partie de”. Il y a quand même une espèce de frustration, d’apprentissage et d’humilité, mais aussi de découverte, comme repousser ses limites, se redécouvrir et expérimenter d’autres goûts. C’est dur, mais c’est aussi une chance : on aurait pu vivre une vie totalement logique et qui coule comme un long fleuve tranquille, et en fin de compte,

16

Octobre 2015 - LO’LA

on a décidé de revenir vers notre fleuve naturel qui n’est pas si tranquille que ça mais bien plus intéressant et plus vrai. Vous avez participé l’année dernière à “The Voice” en Israël. Vous êtes arrivée jusqu’en quart de finale. Quel bilan tirez-vous de cette expérience ? C’était intéressant, mais difficile ! C’est comme si quelqu’un qui avait déjà fait ses preuves dans un autre pays repartait de zéro. En même temps, il ne repart pas de zéro puisqu’il a beaucoup d’expériences et de bagages avec lui. Mais le public israélien c’est un autre langage, et il faut du coup revoir sa copie, et tout recommencer. L’aventure de The Voice a fait que j’ai dû aller vers un renouvellement, et on ne m’a pas ménagée... J’ai dû affronter parfois un certain cynisme. L’esprit français, c’est aussi une certaine bienséance. Là on arrive, on est devant tout un public et on se fait démonter. C’est une vraie leçon ! Mais j’aime le challenge. J’aurais pu choisir de ne pas prendre de risques et éviter ça. Mais j’ai aussi appris sur la mentalité israélienne dans le monde de la musique, où on préfère une certaine rugosité à l’esthétique. Nous, ça fait partie intégrante de notre culture française et le raffinement se voit dans nos habits, dans notre alimentation et plein d’autres choses. Mais pour eux, c’est un vernis superficiel. Ils veulent rentrer dans le vif du sujet alors que nous, on met plus de temps à arriver au “tarless”. C’est pour ça que l’on se confronte à un choc de cultures. Et c’est très bien, en dépit des incompréhensions et des frustrations qui peuvent naître. C’est ce que je devais apprendre...


Sortie le 3 septembre du single “Leha Eli” en Israël Sortie le 15 septembre du single “Go back home” (version française) en France L’album “Mon amour” est attendu pour septembre, en France et en Israël LO’LA - Octobre 2015

17


Sortie le 3 septembre du single “Leha Eli” en Israël Sortie le 15 septembre du single “Go back home” (version française) en France L’album “Mon amour” est attendu pour septembre, en France et en Israël

considèrent comme une franco-israélienne et j’ai une mère Vous sortez prochainement 2 nouveaux albums : un en en France très connue... France et un en Israël, parlez-moi de la genèse de ces 2 Oui mais vous vous installez de plus en plus dans l’hébreu nouveaux opus ? dans vos compositions, donc vous revenez aussi avec cette En fait, cela faisait longtemps que je n’avais rien sorti en facette-là, qui est inédite... France. J’ai réalisé que si j’ai touché le public français il y C’est vrai. Je pense que je vais revenir en France avec un son a quelques années, quand même, il était dommage aujoimprégné des tonalités d’ici. Mais est-ce que cela va plaire ? urd’hui de me fermer cette porte. Je pense que chacun doit C’est ce que je souhaite... savoir quel est son but et sa mission dans la vie. Peut-être qu’une partie de la mienne, c’est de Où les deux albums ont-ils été parler d’Israël en dehors d’Israël. JE PENSE QUE JE VAIS enregistrés ? Parce que mon amour pour le pays est pur, et qu’on peut rencontrer La majorité des chansons ont été enREVENIR EN FRANCE registrées ici. Et deux titres à Paris. ici parfois, paradoxalement, un AVEC UN SON IMPRÉGNÉ manque de sionisme. J’arrive mieux Il y a toujours ce jeu, cette alterà exprimer mon amour d’Israël en DES TONALITÉS nance dans vos compositions entre dehors du pays. Je vis ici au quotidien mais je pense que je peux être l’hébreu et le français. Les deux faces d’une même inspiration ? une voix, et en tout cas amener une image positive du pays à Oui ! Pour la France il y aura des versions en anglais et en l’extérieur. français, et pour Israël je vais sortir des titres en français et en hébreu. Forcément comme j’ai trois nationalités, j’aime En dépit d’un contexte sécuritaire tendu en France, on a bien les mettre en avant, parce qu’elles font partie de moi et l’impression que la culture est encore un domaine relaqu’elles constituent mon alphabet. Utiliser une seule langue, tivement protégé, un espace ouvert où les artistes isce serait me restreindre un peu et ne pas partager des couraéliens ont de plus en plus la cote et percent. Pensez-vous pouvoir aussi bénéficier de cette ouverture ? leurs qui sont en moi. Je n’en suis pas sûre parce que je pense que les Français me 18

Octobre 2015 - LO’LA


Il y a justement deux versions de la chanson “Mon amour” au thème assez mélancolique. La mort, la décrépitude. Etes-vous partie d’abord de la musique ou des paroles, de l’écriture ? Il existe pour cette chanson une version en français, et une en hébreu pour le public local. Les Israéliens restent émus et souvent intrigués par le français qui est une langue magnifique. Ça chante, c’est romantique, ça parle d’amour et ils aiment bien... Tant mieux pour nous ! Mais c’est vrai que je suis beaucoup moins dans le “yoffe”, tout est bien, tout est “sameah”, tout est rose et tout est joli. J’ai appris avec les années que le sombre et l’ombre font partie aussi d’une beauté qu’il faut savoir explorer... Avec “Sheket”, il existe une continuité avec le précédent album, le thème de la foi que vous creusez. Vous parlez de silence, de se contracter soi-même pour faire de la place. On entend cette phrase en français “Il est près de moi”... Quand on a beaucoup de personnalité, on a du mal à faire de la place aux autres. En fait, avec le silence on peut dire bien plus de choses qu’en meublant avec des mots, et c’est quelque chose que j’apprends. Avec “Leha Eli” vous allez vers un style de plus en plus épuré, dépouillé même je dirais. Ce qui frappe aussi c’est que votre accent français semble avoir disparu. Comment est venue cette sorte de mue, cette nudité de la voix ? C’est la chanson qui va sortir prochainement pour les “hagim”. Il s’agit d’une prière qui se chante à Roch Hachanah, une reprise de Meir Banai qui est un de mes artistes israéliens préférés. J’en ai fait une adaptation et j’ai donc demandé à une grande artiste israélienne très connue des années 60/70, Ahouva Ozeri, considérée aujourd’hui comme un des piliers de la musique mizrahi authentique, d’y participer. Elle nous a donc rejoints sur le titre, ce qui a donné à la chanson une sonorité et une couleur israélienne. C’est vrai que quand je parle, on peut se rendre compte en une seconde que je suis française. Mais quand je chante mon accent disparaît, comme les chanteurs canadiens... C’est un peu fou mais je me suis aussi beaucoup améliorée quand j’ai quitté Tel-Aviv pour aller vivre durant un an à Pardes Hannah, un moshav où il n’y avait pas du tout de Français. L’hébreu a donc pris le dessus durant cette période et cela m’a beaucoup aidée. Déjà dans le vocabulaire. Puis pour les chansons. Lorsque vous entrez en studio, vous connaissez déjà le résultat que vous obtiendrez au final ? Pas du tout ! Aujourd’hui je suis sortie du studio avec une chanson que je pensais finie et je la jette à la poubelle. Il faut tout refaire. Il y a comme ça des moments difficiles où on a presque envie de pleurer, parce qu’une chanson, c’est comme un enfant. Elle naît comme un bébé. Et certaines ne sortent pas bien. Pourtant on s’est impliqué, on a enregistré, fait le mix, payé le studio, mais ça ne va pas. Ça ne nous représente pas, comme une robe que l’on se serait faite fabriquée mais qui ne nous reflète pas, nous, à ce moment-là. Voilà ! Du coup, on va puiser quelque chose d’autre et on s’ouvre à un nouvel horizon. Sur votre site internet officiel vous affichez une féminité faite de naturel, jamais agressive. Il y a notamment des

clichés inspirés des actrices italiennes d’époque, comme Sophia Loren. Vous revendiquez ce côté caméléon et un petit peu rétro ? Merci, c’est flatteur, j’adore Sophia Loren ! Quand bien même je voudrais être un peu plus rock, j’aurais du mal parce que je suis féminine et que je le revendique... Votre répertoire est toujours plus métissé. Comme Kerenn Ann par exemple, vous semblez vous nourrir des influences culturelles multiples qui sont les vôtres. Quels projets pour la scène en 2015 et 2016 ? Une tournée à venir en Israël ? Allez-vous vous produire en France pour défendre vos nouveaux titres ? J’ai des concerts prévus en France et en Allemagne. Pour ici, j’attends d’avoir un répertoire un peu plus israélien. Je peux bien sûr chanter des chansons en français mais il faut pouvoir toucher le public avec la langue locale et c’est normal. Voilà... Vous avez chanté “Ô Jérusalem” sur la scène française, puis, des années après, “Avec le temps”, titre incontournable de la chanson française, sur un plateau télé israélien. Il faut savoir oser, aller au-devant de sa propre différence ? Oui, forcément, parce que les Israéliens adorent la langue et la culture française. On ne va pas jouer que sur ce plan-là, mais c’est quelque chose à exploiter quand même. Quand je chante en français, je ressens aussi quelque chose de très fort, et c’est normal. C’est complètement différent quand je chante en hébreu, parce que c’est la langue de mon âme. Le français c’est la langue de ma culture, et l’anglais ma langue maternelle. Ça va créer des tonalités différentes et je ne chante pas du tout de la même façon d’ailleurs. La magie de la musique, c’est quand on arrive au bon moment, au bon endroit, c’est une question de rythme et de rencontre et donc on ne sait jamais si la rencontre va avoir lieu ou pas. Mais on continue. Et puis pour moi le succès c’est en partie la rencontre avec le public, mais aussi et surtout, la rencontre avec moi-même. Je suis obligée de chanter, c’est comme une respiration, un truc obligatoire, comme de l’oxygène pour s’exprimer. Et si ce que je raconte touche, tant mieux. Il y a votre carrière en France avec votre parcours bien rempli, je songe notamment aux comédies musicales comme “Notre Dame de Paris” qui ont fait votre succès. Pourriez-vous envisager d’en écrire ou d’en adapter une un jour spécifiquement pour le public israélien ? En fait, nous allons adapter en hébreu “Le Sel et le Miel” que mon mari, Bernard Bitan, a écrit. La jouer ici, c’est l’un de nos prochains projets aussi. Je ne pense pas être capable d’écrire toute une comédie musicale en hébreu mais en tout cas je suis capable d’y participer, de jouer dedans et de donner mon avis. Adapter un show, oui, je l’ai déjà fait plusieurs fois, et en anglais pour ce spectacle. Enfin ici, en Israël, c’est encore une nouvelle aventure.... Dans ce perpétuel renouvellement qui vous fait avancer maintenant sur la scène israélienne, que peut-on vous souhaiter pour la suite ? Ce qu’on peut me souhaiter... On va dire de ne pas avoir peur de découvrir d’autres sons, et d’ouvrir les horizons. C’est déjà pas mal ! LO’LA - Octobre 2015

19


Lo’la City

E’HAD, SHTAYIM, SHALOSH !

Quartier tendance du “BoBo” à l’israélienne, Neve Tsedek a le charme de la créativité émergeante du pays et le pittoresque d’une carte postale du siècle dernier ; placé au cœur de ce petit village ...

Q

uartier tendance du « BoBo » à l’israélienne, Neve Tsedek a le charme de la créativité émergeante du pays et le pittoresque d’une carte postale du siècle dernier ; placé au cœur de ce petit village dans la ville se trouve le « Centre Suzanne Dellal », considéré comme une réussite dans la réflexion urbaine, qui – comme pour la majorité des constructions d’Israël , est un lien entre le passé historique et le renouveau israélien. Plus de cent ans auparavant, pour désengorger les murs de la surpeuplée Jaffa (une des quatre villes saintes du judaïsme), Shimon Rokach convainc plusieurs familles juives de sortir de la Vieille Ville, et en 1887 une dizaine de maisons sont construites pour la première fois avec des toilettes et une cuisine familiale, afin de reloger dix familles : ‫עוד‬,‫׳׳כה אמר השם צבאות אלוהי ישראל‬ ‫יאמרו את הדבר הזה בארץ יהודה ובעריו‬ ‫בשובי את שיבותם יברכך השם נוה צדק‬ ( 22, ‫לא‬, ‫׳׳ )ירמיה‬.‫ירמיה הר הקדוש‬, “Ainsi parle l’Eternel, D.ieu des armées, D.ieu d’Israël, de nouveau on redira cette parole au pays de Yehuda et dans ses villes, quand j’aurai ramenai leurs captifs, que l’Eternel te bénisse, demeure de justice, montagne sainte.” (Jérémie, 31-22) Bien des années en construction plus tard, l’activité culturelle de Tel-Aviv dans les années 1980 se manifeste fortement avec l’initiative de Oded Kotler qui fonde, avec un groupe d’acteurs, le théâtre de Neve Tsedek, l’école Yehieli. Le bâtiment d’origine, qui a été conservé, porte le nom de Yaron Yerushalmi, fils de David et Ilana Yerushalmi,, tombé pendant la guerre d’usure sur le canal de Suez. Les activités du groupe de théâtre se terminent en 1989, et c’est la même année, sur les fondations de cette école et celle de l’Alliance, dans ce quartier résidentiel abandonné, que se crée le « Centre Suzanne Dellal », le centre de la danse

20

Octobre 2015 - LO’LA

et de la chorégraphie israélienne, ainsi qu’un centre de formation pour les arts et la culture, dont le but et le rôle est de favoriser et d’encourager le développement de l’art et de la danse israélienne en les combinant avec d’autres expressions artistiques. Depuis la création du « Centre Suzanne Dellal », Neve Tzedek est en plein essor, jusqu’à être considéré actuellement comme l’un des plus prestigieux quartiers de Tel-Aviv, avec ses cafés, restaurants et magasins chics pour attirer des professionnels et de jeunes résidents, le quartier est un aimant pour les investissements immobiliers ainsi que le tourisme étranger et domestique. Aujourd’hui, le « Centre Suzanne Dellal » est le site touristique le plus visité à Tel-Aviv, avec plus d’un demi-million de visiteurs par an. En terme de qualité, esthétique et originalité, il constitue un modèle pour de nombreuses délégations culturelles internationales, qui en étudient la structure et les activités. Avec une moyenne par an de sept cents spectacles et événements, le « Centre Suzanne Dellal » met en scène l’expérience de l’existence sociale et culturelle en Israël, ainsi que de nombreux aspects de l’identité israélienne qui se reflète dans la grande variété des œuvres présentées.

NEVE TZEDEK EST EN PLEIN ESSOR, JUSQU’À ÊTRE CONSIDÉRÉ ACTUELLEMENT COMME L’UN DES PLUS PRESTIGIEUX QUARTIERS DE TEL-AVIV Il est le foyer de la compagnie nationale de danse sous la direction de Ohad Naharin « Batsheva Dance Compagny », de danse moderne et contemporaine israélienne, et « Batsheva The Young Ensemble », qui accueille de plus jeunes danseurs, ainsi que le théâtre Orna Porat pour enfants, et de tous les artistes et créateurs de la danse en Israël. Reconnue et saluée dans le monde entier, la danse israélienne est aujourd’hui l’un des secteurs d’exportation les plus importants du pays, ce qui fait du « Centre Suzanne Dellal » une scène culturelle israélienne unique. PAR SaHaD

5 Yechieli street Neve Tsedek, Tel-Aviv Tél. : +972 (0)3 51 05 656


LO’LA - Octobre 2015

21


Lo'la Fashion

22

Les bourgeoises

Octobre 2015 - LO’LA


Pour toute personne prononçant le mot Lo'la le magasin effectuera une réduction de 10 % Les bourgeoises les bourgeoises TLV & Instagram : lesbourgeoisestlv Adresse: 198, Dizengoff Tel Aviv - Tel: 03 566 79 97 LO’LA - Octobre 2015

23


TaliTevel

Lo’la Fashion

24

Octobre 2015 - LO’LA


« Nul doute que mon inspiration est influencée par le classique de la période victorienne en Angleterre, les débuts de la haute-couture à Paris et la renaissance italienne. En même temps est-il possible d’ignorer les différents styles présents en Israël ? C’est la raison pour laquelle je m’efforce de « marier tous ces courants».

LO’LA - Octobre 2015

25


26

Octobre 2015 - LO’LA


choix d’une robe ou le choix d’un rêve

Le

“Lo’la Mag à rencontré pour vous Tali Tevel l’une des plus grandes créatrices de robes de mariées et de soirées.

C

’est à Tel Aviv au 257 rue Dizengof que nous avons pu admirer toutes ses « œuvres ». Son studio est chaleureux et la création se fait sur place. Pour avoir grandi en France, je peux vous certifier que le style est on ne peut plus européen. D’ailleurs Tali nous le confirme : « Nul doute que mon inspiration est influencée par le classique de la période victorienne en Angleterre, les débuts de la haute-couture à Paris et la renaissance italienne. En même temps est-il possible d’ignorer les différents styles présents en Israël ? C’est la raison pour laquelle je m’efforce de « marier tous ces courants».

Le cachet de Tali est un mélange de luxe, de Dizengoff 257 Tel-Aviv prestance, Tel: +972-77-923581 +972-52-8343444 et un niveau tali@talitevel.com de finition www.talitevel.com rarement vu www.facebook.com/talitevel1 de nos jours. Nous avons tous assisté à de nombreux mariages en Israël, que ce soit dans des salles luxueuses, ou encore en plein air. Il y a un élément qui reste commun à tous ces évènements : La robe de Mariée. Ne soyons pas modestes les filles et n’en déplaise à Messieurs le jour du mariage c’est notre journée à NOUS. Le choix de la robe en dit long sur la personnalité de celle qui la

Tali Tevel

porte.Tali Tevel est devenue experte en la matière et connaît parfaitement le processus. De nombreuses mariées ont eu affaire à elle et elle sait, désormais que son rôle est également d’être psychologue, styliste et souvent la grande sœur. Elle nous confie qu’elle comprend parfaitement que la préparation d’un mariage n’est pas une chose simple, entre le choix de la salle, la liste d’invités, la décoration, c’est pour cela qu’elle s’efforce de rendre le choix de la robe le plus agréable possible. Cette robe mettra en valeur la reine du soir et fera de celle-ci la Star de la cérémonie. Elle nous raconte que beaucoup de clientes ont déjà essayé plusieurs styles différents et qu’une de ces taches est d’aider celles-ci à faire de l’ordre. Mais afin d’y parvenir elle se doit de connaître les rêves de la mariée, ses souhaits et de dépasser le stade de « simple cliente ». Le service se doit d’être personnalisé et une fois tous ces éléments réunis, elle parvient à imaginer exactement quelle robe lui conviendrait le mieux. LM : A quoi est du votre succès selon vous ? Tali : Je suis intransigeante au niveau des choix des tissus, j’adore travailler avec le coton, la soie, les dentelles et je n’utilise que des produits provenant de France ou d’Italie. Ensuite le travail à la main apporté à chaque pièce fait de celle-ci une robe « unique ». Si l’on rajoute à ces 2 éléments, le mix des

courants classiques et modernes que demander de plus ? LM : qu’est ce qui vous différencie des autres créateurs ? Tali : Israël est un pays ou le soleil brille presque toute l’année, de ce fait nombres de créateurs n’hésitent pas à amplifier les décolletés ou encore à limiter au maximum la quantité de tissus et le résultat est parfois trop osé. Je n’ai rien contre les décolletés mais à condition de garder un certain chic. LM : comment qualifieriez vous votre style ? Tali : épuré, classique et théâtrale. LM : Parlez nous de votre clientèle. Tali : elle est composée de femmes qui aiment le coté classique et généreux et qui recherchent, avant tout un haut standard. Très souvent elles me commandent des créations pour des évènements qui ont lieu à l’étranger. Je travaille avec des épouses d’ambassadeurs, des avocates, des médecins, bref une clientèle avec beaucoup de gout et qui me fait entièrement confiance. Alors mesdames si vous aussi vous rêvez de vous marier en Israël, le studio de Tali Tevel est un lieu incontournable à visiter. PAR AURÈLIE AMAR

LO’LA - Octobre 2015

27


Lo’la Tel Aviv

TEL AVIV NIGHT RUN 2015

FESTIVAL DE PIANO

Le top départ c’est le 20 octobre à 20h au Kikar Rabbin Il ne vous reste que quelques jours pour vous échauffer et pour vous inscrire ! Mais la Nike Night Run, c’est quoi au juste? 30 000 hommes, femmes, et enfants de plus de 14 ans, sportifs ou amoureux deTel Aviv-la-nuit, qui se défient sur 10 km.

Du 21 au 24 Octobre, le Musée d’Art de Tel Aviv accueille le Festival de Piano. Pour sa 17éme édition, 150 artistes israéliens, nouveaux musiciens et musiciens internationaux se relaieront sur scène pour notre plus grand plaisir.

une visite guidée des plus belles avenues de Tel Aviv : Dizengoff, Ibn Gvirol, Rotschild…

JASPER BAR

. . .

Infos pratiques Du 21 au 24 octobre de 20h à 23h Tickets à partir de 60 nis

A Tel Aviv, les apparences sont souvent trompeuses… Vous êtes déjà passé devant lui des dizaines de fois sans jamais lui accorder le moindre regard. Normal, Le Jasper est plutôt du

un concert en plein air dès 22h30 au Park Hayarkon! En résumé, le maire de Tel Aviv, Ron Huldai, donne le départ, l’Ambassadeur de France, Patrick Maisonnave, s’engage dans la course et Nike, sponsor officiel, offre des cadeaux… Tous les lundi et mercredi à 12h30 Rdv au restaurant Zakaim (angle Allenby 98) Resas : 052 645 8779

PAPA OU MAMAN ! Les soirées ciné en Français c’est maintenant possible ! Chaque mois à la Cinémathèque de Tel Aviv un film ou une comédie française. En ce moment c’est Papa ou Maman en Français sous-titré Hébreu et Anglais. Synopsis :

Florence et Vincent Leroy ont tout réussi. Leurs métiers, leur mariage, leurs enfants. Et aujourd’hui, c’est leur divorce qu’ils veulent réussir. Mais quand ils reçoivent simultanément la promotion dont ils ont toujours rêvée, leur vie de couple vire au cauchemar. Dès lors, plus de quartier, les ex-époux modèles se déclarent la guerre : et ils vont tout faire pour NE PAS avoir la garde des enfants. Cinémathèque Tel Aviv, Shprintsak St 2 Tel: 03-606-0800 www.mylittletelaviv.com 28

Octobre 2015 - LO’LA

genre discret. Caché au fond d’une galerie sur Dizengoff, ce bar à cocktails classieux vous accueille pour dîner, déguster un verre au bar ou pour vos rendez-vous secrets ! Cadre sobre, lumière tamisée, une fois au Jasper Bar, vous vous sentirez comme à la maison. Invisible pour les non-initiés, ce bar à l’atmosphère unique vous propose une expérience cocktail qui vaut le détour. Les gens sont chics, on papote, on boit et on danse sur des airs rock, jazzy, house… Au fil de la nuit le son monte, l’ambiance devient plus festive mais ne vous inquiétez pas « tout ce qui se passe au Jasper, reste au Jasper ! » Attention, cette adresse se chuchote ! Happy Hour de 20h à 22h Adresse: 190 Dizengoff, Tel Aviv Ouvert de 20h jusqu’au bout de la nuit


Collection Automne -Hiver 2015-16 Robes de Soirées importées d’Italie

Tel Aviv - 246, rue Dizengoff - 03-5465599 / Netanya - 8 Bd de Nice - 09 - 8828865 Suivez-nous sur

& LO’LA - Octobre 2015

29


Lo’la Arts

Vous aimez l’Art avec un grand A, l’Art Contemporain, le Street Art (Art Urbain), vous êtes curieux? Un passage obligatoire est recommandé à la Galerie 32 . PAR PAR ORLY ORLY LL

30

Octobre 2015 - LO’LA


LO’LA - Octobre 2015

31


S

ituée en plein coeur de Tlv, au 32 de la rue AHAD HAAM comme son nom l’indique, la Galerie 32 existe depuis deux ans déjà et jouit d’une clientèle internationale. Logée dans un hôtel particulier style architectural éclectique rénové, la Galerie 32 c’est un espace accessible, accueillant et original, où l’on ne propose pas d’artistes israéliens ou d’Art Judaïque(représentation mystique et religieuses, Art juif) comme c’est le cas un peu partout en Israel mais y représente plutôt des artistes internationaux connus que l’on a pas l habitude de voir à Tel Aviv. La galerie spécialisée en Art contemporain veut promouvoir l’Art sous toutes ses formes: Peinture, Photographie, Sculpture …et propose par le biais de Solo show (vernissage d’un seul artiste) ou Group Show (vernissage de plusieurs artistes), un large choix d’ oeuvres originales et cotées d’artistes contemporains, Street Art, Pop Art, Abstrait de renom du monde entier pour le plus grand plaisir des collectionneurs locaux et amateurs d’Art en tous genre.

32

Octobre 2015 - LO’LA

Le but étant de faire venir des artistes de renom de l‘Art contemporain à TLV pour proposer des expositions semblables à celles qui ont lieux dans les grandes capitales mondiales comme dans les quartiers de Soho à New York, de la Rue Matignon à Paris ou Bond Street à Londres. En extrapolant de transformer Tlv en véritable destination culturelle et d’en faire plus qu’une simple station balnéaire connue pour son monde la nuit. Pour preuve, le 17 et 19 Aout dernier, plus de 1000 visiteurs étaient présents à

la galerie pour admirer le style innovant et coloré du célèbre graffeur et artiste peintre d’origine dominicaine,et né à New York dans les années 60, John Andrew Perello alias JonOne, présent lors du vernissage. L’Art : Une nouvelle forme d’investissement Au delà du plaisir des yeux ou de posséder une toile de maitre à la maison, aujourd’hui l’Art dépasse les limites de l’esthétique et a su s’imposer pour devenir l’un des placements les plus con-


voités. Désormais l art est devenu une véritable alternative aux actions, à l’immobilier ou à l’or et constitue à la fois un achat rationnel et émotionnel, parce qu’il apporte un réel potentiel de rendement et notamment de décoration esthétique d intérieur. C’est devenu un investissement financier « plaisir « »comme un autre. L’Art est devenu un investissement financier alternatif refuge qui séduit car permet joindre ainsi l’utile à l’agréable. Et pour cause le marché de l’art est en plein boom.

Vous l’aurez compris La Galerie 32 est un lieu à ne pas rater si vous passez vers Tel aviv. La galerie 32 accueille le public tous les jours de 10h à 20h sauf le shabbat et le vendredi de 10h jusqu’a 14h. Bonne visite ! Site internet: gallery32tlv.com Facebook: Galerie Tel Aviv Telephone : 03.50.91.492 / 054.97.03.586 Email:32conceptgallery@gmail.com LO’LA - Octobre 2015

33


Lo’la Culture

Livres

Best of Numéro zéro

Un été sans toi

La brigade juive T.1

Est-ce le délire d’un journaliste d’investigation parano ?... Mais quand tout est vrai, où est le faux ?... En 1992, à Milan, un groupe de journalistes de fortune, cinq hommes une jeune femme, ayant tous plutôt raté leur carrière et leur vie, sont amenés à créer un journal de pressions et de chantages. Et, à force de fouiller dans les affaires passées pour mettre en pages le “numéro zéro”, l’avenir leur saute à la gorge. Après un premier assassinat, c’est Colonna, rédacteur en chef, écrivain fantôme et traducteur, qui raconte. Mensonges éhontés, insinuations délatrices, complots historiques et vraies tueries. A l’échelle d’un pays et du monde. Stratégies de la désinformation, de la manipulation et de la tension. Banalisation du crime, confort de l’illégalité. Umberto Eco nous donne ici un roman serré (comme on le dit d’un café), la tragédie burlesque de notre temps. Par Umberto Eco - Editions Grasset

Rowena Tipton tombe de haut lorsque l’homme de sa vie lui annonce qu’il a décidé, avant de l’épouser, de partir pour un trek de six mois au Cambodge... sans elle !

Dans ce premier tome de La Brigade juive, Marvano nous entraîne dans les rangs d’une des unités les moins connues de l’armée britannique.

34

Octobre 2015 - LO’LA

Déboussolée, la jeune femme quitte l’Angleterre sur un coup de tête pour s’installer, le temps d’un été, au coeur des Hamptons. Dans cette région huppée où les enseignes de luxe voisinent avec les plages de sable blanc, trois colocataires haut en couleurs l’attendent et peut-être, aussi, des réponses à ses questions : réussira-t-elle à s’épanouir à des milliers de kilomètres de l’homme qu’elle aime ? Son couple survivra-t-il à cette séparation ? N’est-il pas temps pour elle de prendre un nouveau départ ? Par Karen Swan - Editions Prisma

Ce premier épisode de La Brigade juive se déroule en Pologne en 1945. Leslie et Ari, deux soldats de l’armée britannique, sont en embuscade près d’une église. Ils cherchent un prêtre... que Leslie abat froidement. Il s’agissait d’un S. S. Les deux hommes reprennent la route ; d’autres missions les attendent. Premier volet de la trilogie Par Marvano - Editions Dargaud


Les gens heureux lisent et boivent du café Diane a brusquement perdu son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son coeur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Egarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. Afin d’échapper à son entourage qui l’enjoint à reprendre pied, elle décide de s’exiler en Irlande, seule. Mais, à fuir avec acharnement la vie, elle finit par vous rattraper... Par Agnès Martin-Lugand

La vie des elfes “Les mains de la petite étaient fines et gracieuses, plutôt larges pour une enfant qui n’avait fêté ses dix ans qu’en novembre, et extrêmement déliées. Elle les tint au-dessus des touches comme il fallait pour entamer le morceau mais les laissa en suspens pendant un instant où les deux hommes eurent le sentiment qu’un vent ineffable balayait l’espace de la nef. Puis elle les posa. Alors une tempête se fit dans l’église, une vraie tempête qui fit s’envoler les feuilles et rugit comme une vague qui monte et retombe sur l’amer des rochers. Enfin, l’onde passa et la petite joua. Elle joua lentement, sans regarder ses mains et sans se tromper une seule fois. Alessandro tourna pour elle les pages de la partition et elle continua de jouer avec la même inexorable perfection, à la même vitesse et avec la même justesse, jusqu’à ce que le silence se fasse dans l’église transfigurée.” Quoi de commun entre la petite Maria, qui vit dans un village reculé de Bourgogne, et une autre fillette, Clara qui, à la même époque, après avoir grandi dans les Abruzzes, est envoyée à Rome afin d’y développer un don prodigieux pour la musique ? Peu de choses, apparemment. Pourtant, il existe entre elles un lien secret : chacune, par des biais différents, est en contact avec le monde des elfes - monde de l’art, de l’invention, du mystère, mais aussi de l’osmose avec la nature, qui procure à la vie des hommes sa profondeur et sa beauté. Or une grave menace, venue d’un elfe dévoyé, pèse sur l’espèce humaine, et seules Maria et Clara sont en mesure, par leurs dons conjugués, de déjouer ses plans. Les deux fillettes, une fois réunies, auront à mener un long combat... Par Muriel Barbery - Editions Gallimard

35

Octobre 2015 - LO’LA

L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes Les hommes sont omniprésents dans cet immeuble de femmes... dans leurs nostalgies, leurs blessures, leurs colères et leurs désirs enfouis. Cinq femmes d’âges et d’univers différents unies par un point commun fort : elles ne veulent plus entendre parler d’amour et ont inventé une autre manière de vivre ... Jusqu’au jour où une nouvelle locataire vient bouleverser leur quotidien. Juliette est séduite par leur complicité, leur courage et leurs grains de folie. Mais elle, elle, n’a pas du tout renoncé ! Et elle le clame haut et fort. Va-t’elle faire vaciller les belles certitudes de ses voisines ? Ce roman vif et tendre oscille entre humour et gravité pour nous parler de la difficulté d’aimer, des choix existentiels, des fêlures des êtres humains et de leur soif de bonheur. On s’y sent bien. dons conjugués, de déjouer ses plans. Les deux fillettes, une fois réunies, auront à mener un long combat... Par Karine Lambert - Livre de poche

Librairie du Foyer Masaryk 14 - Tel-Aviv - 03-5243835  Facebook: Librairie du Foyer Mail: librairiefoyer@gmail.com

LO’LA - Octobre 2015

35


Lo'la Recettes

Entrée Plat - Desserts

Halavi

36

Octobre 2015 - LO’LA


Millefeuille de la mer

Pavés de saumon au miel et sésame

Dessert express framboise et pamplemousse

Tiramisu au chocolat sans alcool

LO’LA - Octobre 2015

37


Pavés de saumon au miel et sésame

Millefeuille de la mer

INGRÉDIENTS (2 Personnes) :

INGRÉDIENTS (4 Personnes) :

2 pavés de saumon 1 cuillère à café de jus de citron 3 cuillères à café d’huile d’olive 3 cuillères à café de miel liquide 1 noix de beurre 1 cuillère à café de graines de sésame

2 boîtes de surimi au naturel 8 tranches de saumon fumé 4 petites échalotes 2 cuillères à soupe d'huile d'olive 1 bouquet de persil plat 1 bouquet de coriandre 1 botte de ciboulette poivre

PRÉPARATION :

PRÉPARATION :

1. Mélanger 1 cuillère à café de jus de citron, 1 cuillère à café d’huile d’olive et 3 cuillères à café de miel dans un plat creux. 2. Y faire mariner le saumon pendant une heure avant la cuisson, en le retournant de temps à autres. Egoutter le poisson et saupoudrer le côté chair de graines de sésame. 3. Dans une sauteuse, fondre la noix de beurre et 2 cuillères à café d’huile d’olive. Y faire cuire le poisson, en commençant par le côté peau. Compter environ 3 à 4 minutes de cuisson sur chaque face, à feu moyen. En fin de cuisson, ajouter le reste de la marinade dans la sauteuse. Le miel va réduire et former une sorte de caramel. En arroser le poisson. 4. Pour servir, retourner à nouveau le poisson pour le présenter côté chair, l’égoutter légèrement et le déposer sur les assiettes de service. Il doit être caramélisé et les graines de sésames grillés. Pour finir: Accompagner, au choix, de riz, de haricots verts, de pommes de terre ou d’épinards, par exemple.

1. Coupez en morceaux le surimi Ouvrez une boîte vide des deux côtés afin de disposer d'un cercle de 8 cm de diamètre. A l'aide de ce cercle, découpez deux ronds dans chaque tranche de saumon. 2. Récupérez les chutes et hachez-les. Pelez et hachez finement les échalotes. Ciselez les fines herbes. 3. Effilochez le surimi Incorporez-lui le saumon haché, les échalotes, les fines herbes et l'huile. Poivrez. Pour finir: Pour monter les millefeuilles, déposez un rond de saumon au centre des assiettes, posez la boîte évidée dessus, garnissez de surimi puis d'un autre rond de saumon. Recommencez deux fois. Retirez délicatement la boîte. Gardez au réfrigérateur et servez frais.

Tiramisu au chocolat sans alcool

Dessert express framboise et pamplemousse

INGRÉDIENTS (6 Personne) :

INGRÉDIENTS (2 Personnes) :

500 g de mascarpone 4 oeufs 1 paquet de boudoirs lait au chocolat tiède 80 g de sucre chocolat en poudre

2 ou 3 biscuits à la cuillère 2 cuillères à café de rhum 1 pamplemousse 30 framboises (fraîches ou surgelées) 1 yaourt à la grecque 1 poignée de pistaches décortiquées, non salées un peu de sucre (facultatif)

PRÉPARATION :

PRÉPARATION :

1. Travailler le mascarpone avec le sucre. Puis y ajouter les jaunes d'oeufs. 2. Dans un autre saladier monter les blancs en neige. Les incorporer délicatement dans le mélange. 3. Dans un plat, tapisser son fond et ses parois de biscuits préalablement trempés légèrement dans le lait au chocolat.

1. Découper les biscuits en morceaux et en garnir le fond des verres. 2. Verser une cuillère à café de rhum dans chaque verre, sur les biscuits. 3. Couper le pamplemousse en deux et le découper en petit morceaux. 4. Mixer le yaourt avec une dizaine de framboises. Ajouter éventuellement un peu de sucre (facultatif car les biscuits et les fruits apportent déjà une touche sucrée). 5. Répartir les morceaux de pamplemousse dans les verres. Puis, ajouter le yaourt et disposer les framboises restantes sur le dessus. Pour finir: Décorer avec les pistaches concassées.

38

Octobre 2015 - LO’LA


Une gamme d’ustensiles de cuisine,de haute qualité française 25 % sur le Premier Produit sur 30 % xième u le De duit Pro r su % me 35 isiè Tro uit le rod P Pour vous lectrices de Lo’la Magazine !

5% supplémentaire de réduction

Pierre kening, 26 | Étage -1 Kenyon Adar | Jerusalem 02 57 98 762

Mitham Atahana | Marché Teva Castel Jerusalem 02 57 98 762

Zevouloun, 24 Florentine | Tel Aviv

Sarona Market Tel Aviv

03 51 80 604

03 62 98 188

www.laguiole.co.il


Lo'la Jeux

MOTS MÉLANGÉS R I O V R E S E R D N A L A C

A I R B A G U I S C A P O T P

E E M U F N S R S T A R T E R

N S O U P A P E A S U R R U P

AIRBAG AUTORADIO BATTERIE BOUGIE CALANDRE CAPOT CARTER CEINTURE CHASSIS COFFRE COMPTEUR COURROIE CRIC DIESEL 40

Octobre 2015 - LO’LA

I E T T T D E T U E A M T R H

E I E E E I N T T S I H E E A

R G U R N V S A O S E E C L R

F U R E I J I B R R C L N E E

F O M I N D O R A U O A E S P

ENJOLIVEUR ESSENCE FILTRE FREIN FUMEE KLAXON LIVREUR MOTEUR PEDALE PERMIS PHARE PISTON PNEU PORTIERE

O B O T A P N L D E M D S E I

C O U R R O I E I R P E S I S

R R U O B M A T O V T P E D T

I S U P E R U T N I E C A O O

RADIATEUR RESERVOIR RIVET SOUPAPE STARTER SUPER SUSPENSION TAMBOUR TOLE TRAPPE VIDANGE VITESSE VOLANT

C A R T N A L O V L U U L R N

N O X A L K F I L T R E R S T

www.fortissimots.com

Les mots figurant dans cette liste se trouvent dans la grille, placés en tout sens: horizontalement, verticalement, en diagonale, de haut en bas et vice versa, de droite à gauche et inversement. Les mots se croisent, leurs lettres peuvent servir plusieurs fois.


MOTS FLÉCHÉS

LO’LA - Octobre 2015

41


Lo'la Jeux

SUDOKU Moyen• GRILLE Facile • GRILLE • SUDOKU N°1 • NIVEAU FACILE •• SUDOKU 1 2 N°17 • MOYEN • 6

7

6

1

7 9

3 5 1

6 4

5

5

9

4

1

7

7

8

6

• SUDOKU • GRILLE N°20 • DIFFICILE •

Difficile

3

3 6

4

3 5 1

2 2

7

9

1

5

4 6

9

7

9

2

3

5 1

2

• SUDOKU • GRILLE N°16 • DIABOLIQUE •

Diabolique

4

9

5 3

8

2

1 7

2

2

4

8

7 5

9

7

3

1 7

5

8

6

3

4

4

8

Octobre 2015 - LO’LA

8

1

6

7

42

1

5

4

2

5

2

7

www.fortissimots.com

2

3

4

5

3 8

1

5

8

1 9

3

3

2

5

6

7

8

8

8 7

9

2

3

4

6

1

9

4

3 4

8

1

7 9

1

6

4

5 7

2

www.fortissimots.com

2

www.fortissimots.com

5


Photo Michel Gibert. Photograph used for representational purposes only. Thanks: TASCHEN, Camille Stoos.

DERNIERS JOURS!

Mah Jong sofa, design Hans Hopfer

8 jours de promotions exceptionnelles sur toutes les marques et toutes les collections Herzliya Pituach 60 Medinat Hayehudim st. Tel: 09-9615999 israel@roche-bobois.com

Pitaro Hecht - Home to international design www.pitarohecht.com LO’LA - Octobre 2015

43

Lola mag femme oct web  
Advertisement