Issuu on Google+

PUMAS / COMMISSION VIVRE ENSEMBLE / COMMISSION DESIGN

carnet de bord

UN ESPACE POUR TOUS

Novembre 2012 > Juin 2013

accessibilité de l’Espace Boris Vian

Lola Diard designer


PUMAS / COMMISSION VIVRE ENSEMBLE / COMMISSION DESIGN

objectifs méthodologiques

carnet de bord Séance 1 / 2h ballade de la place Chavanelle au centre puis à l’intérieur du centre avec une carte > créer 3 parcours

OBSERVATION > prendre conscience de son corps dans l’espace, parcourir, circuler > observer un environnement quotidien sous un angle spécifique : l’accessibilité DE L’OBSERVATION À LA REFFLÉXION, apprentissage de la méthodologie du designer > seléctionner, trier, mettre en forme des données DE LA RÉFLÉXION À L’EXPÉRIMENTATION, conception d’un parcours / jeu de rôle qui mette en situation les visiteurs lors de La Biennale du Design 2013 > Reflexion collective sur les parcours et usages de l’Espace Boris Vian DE L’EXPÉRIMENTATION À LA PROPOSITION, rédaction d’un cahier de préconisations

Séance 2 / 2h À partir des 3 parcours lister les usages correspondant aux parcours > cartes tâches Lister les différents types d’usagers en fonction de leurs capacités sensorielles, physiques et mentales > cartes situation Séance 3 / 2h Créer des pictogrammes pour les cartes situations et les cartes tâches > les penser comme étant compréhensibles par tous Séance 4 / 2h Biennale : pratique du jeu/parcours

Séance 5 / 2h Retour sur le jeu de rôle, quelles leçons en tirer . > préconisations d’aménagement

12 Janvier

26 Janvier

09 Février

16 Mars

30 Mars


UN ESPACE POUR TOUS accessibilité du centre Boris Vian

ATELIERS PUMAS - COMISSION DESIGN VIVRE ENSEMBLE

PROMENONS - NOUS

OBJECTIF

SÉANCE 1 : 12 Janvier 1 H 30

OBJECTIFS : Expérimenter des parcours autour et à l’intérieur du centre Analyser la qualité de ces parcours en terme de confort, de sécurité, d’orientation. Définir des flux et des pôles majeurs

Concevoir un parcours / jeu de rôle qui mette en situation les visiteurs lors de La Biennale du Design 2013

DÉROULÉ DE L’ATELIER : 10h : rendez-vous Place Chavanelle mise en place des 3 groupes, distribution d’une carte + gomettes par groupe 10h10 : départ par groupe de la place Chavanelle > centre Boris Vian retranscription du parcours sur la carte + gomettes «je sais où je suis» - «je sais où je vais» - «je peux me déplacer» 10h20 : départ de la ballade dans le centre tous ensemble par groupe retranscription du parcours sur carte + gomettes 11h10 : regroupement salle 6 chaque groupe définit des pôles d’interêt + 1 parcours intéressant qui questionne la notion d’accessibilité 11h25 : présentation par groupe

- - + + +

je sais où je suis

je sais où je vais

je peux me déplacer


UN ESPACE POUR TOUS accessibilité du centre Boris Vian

ATELIERS PUMAS - COMISSION DESIGN VIVRE ENSEMBLE

PROMENONS - NOUS

Séance 1 : 12 Janvier 16 participants - 2h

RAPPORT D’EXPÉRIENCE

TEMPS1, PARCOURS CHAVANELLE > ESPACE BORIS VIAN Les participants se rejoignent au centre, tous venant d’horizons divers liés de prés ou de loin avec l’Espace Boris Vian. Parents enmenant régulièrement leurs enfants au centre, personnes âgées habitant le quartier, ergothérapeutes fraîchement arrivé sur la place Chavanelle, adeptes du cours de gymnastique, je retrouve même Lise, une des enfants que je suis au centre de loisirs venue avec son papa... Après avoir constitué les trois groupes de manière aléatoire nous nous dirigeons vers la place Chavanelle, lieu de départ de la ballade. Je fournis à chaque groupe le kit parcours du jour : une carte avec un itinéraire menant à l’Espace Boris Vian ( variant selon les groupes) ainsi que des vignettes leur permettant d’évaluer les qualités et défauts du parcours en terme de signalétique et de mobilité. À mon top départ, chaque groupe retrouve son chemin et prend note des remarques collectives sur la carte. Chaque membre des groupes prend la parole et amène un regard différent sur l’environnement. L’ergotherapeute nous

apporte ses connaissances des normes liées à l’accessibilité alors qu’une maman connaissant de prés la maladie d’Alzeimer est particulièrement attentive au manque de lisibilité des espaces. Par le biais du travail collectif les membres des groupes apprennent petit à petit à se connaître et à partager leurs expériences singulières.


UN ESPACE POUR TOUS accessibilité du centre Boris Vian

ATELIERS PUMAS - COMISSION DESIGN VIVRE ENSEMBLE

PROMENONS - NOUS

Séance 1 : 12 Janvier 16 participants - 2h

RAPPORT D’EXPÉRIENCE

TEMPS 2, PARCOURS ESPACE BORIS VIAN Après s’être retrouvés tous ensemble devant l’Espace Boris Vian, le groupe au grand complet part à la découverte du centre. Toujours munis d’une carte et de gomettes, cette fois-ci c’est à eux de noter leur parcours sur les plans vierges. Ainsi, ils sont forcés de se repérer au fur et à mesure de la visite et cherchent naturellement des points de repère. En naviguant au gré des différents espaces certains prennent la parole pour partager leurs constats. Un manque de lisibilité de l’espace d’accueil, le besoin de place pour poser les poussettes, l’absence de signalétique pour indiquer les vestiaires pour les publics de l’atelier gymnastique... Ils mettent en lumière des dysfonctionnements spécifiques parfois directement liés à leurs usages mais font également l’effort de se mettre à la place de tous types d’usagers. Certains notent l’absence de signalétique globale pour se repérer lorsqu’on ne connaît pas le centre et proposent un système de couleurs permettant d’être compris de tous, petits et grands, Francophones ou non. Ils visitent également des endroits inexplorés et s’en étonnent, tenant toujours leur rôle

d’observateur conseiller très à coeur. En observant la signalétique mise en place dans le hall certaines personnes âgées remarquent un écriteau avec le repas du jour du centre de loisir et proposent de se joindre à eux certains midi. Au delà de l’atelier des connexions se font, naturellement. Arrive le moment difficile des escaliers pour monter à l’étage qui évidemment posent question. J’essaie néanmoins de les orienter vers des possibilités d’adaptation de l’espace à cette contrainte qu’est l’étage plutôt que de constater seulement le besoin d’ascenseur. Ensemble on réfléchit à des échanges possibles d’activité entre le rez-de-chaussée et l’étage. Une salle d’activité qui permettrait aux personnes âgées de venir au centre en toute tranquillité contre un ou deux bureaux en haut? Ces réflexions prennent tout leur sens lorsque une grand-mère venue faire un atelier avec les enfants nous explique que certaines de ses collègues ont abandonné l’atelier à cause des marches à monter. Les idées émergent, les contacts se créent.


UN ESPACE POUR TOUS accessibilité du centre Boris Vian

ATELIERS PUMAS - COMISSION DESIGN VIVRE ENSEMBLE

PROMENONS - NOUS

Séance 1 : 12 Janvier 16 participants - 2h

RAPPORT D’EXPÉRIENCE

TEMPS 3, RESTITUTION / DISCUSSIONS Fin de la ballade, on s’installe dans une salle d’activité pour prendre le temps de revenir sur la séance. Chaque groupe se reforme et reprend tranquillement ses plans en suspens. Ils continuent à discuter, rajoutent une gomette par ci, en enlèvent une là. Les cartes prennent des couleurs et se remplissent de notes complémentaires. Après un petit moment de réflexion au calme, un représentant par groupe présente aux autres son expérience du parcours ainsi que ses choix de gomettes. Certains ont d’avantage été attentifs à l’orientation et soulignent la clarté des espaces à l’étage, d’autres se concentrent sur des problématiques ergonomiques comme l’absence de protection aux angles de portes. Les uns complètent les autres, tous s’accordent sur l’absence de repères aux abords de l’Espace Boris Vian tout en valorisant des solutions légères et souvent très simples pour remédier au problème soulevé. Ravis des échanges de la journée chacun repart enthousiaste de se pencher la séance prochaine sur les usages.


UN ESPACE POUR TOUS

ATELIERS PUMAS - COMISSION DESIGN VIVRE ENSEMBLE

accessibilité du centre Boris Vian

PROMENONS - NOUS

OBJECTIF

SÉANCE 2 : 26 Janvier 1 H 30

Concevoir un parcours / jeu de rôle qui mette en situation les visiteurs lors de La Biennale du Design 2013

DÉROULÉ DE L’ATELIER : 10h : re formation des 3 groupes, explication de l’atelier > distribution des cartes, explication des pôles d’intérêt

OBJECTIFS : Définir des usages en fonction des circulations et des pôles majeurs Définir les différentes catégories d’usagers en fonction de leurs capacités sensorielles, physiques et mentales

10h 10 : chaque groupe doit nommer ces pôles d’intérêt puis dessiner les parcours possibles pour s’y rendre depuis l’entrée. ( possibilité de se déplacer avec la carte pour choisir des parcours qui questionnent la notion d’accessibilité ) 10h40 : Les parcours tracés, chaque groupe définit les usages possibles liés à ces parcours sur les fiches annexes et positionne sur la carte les personnages associés 11h : présentation par groupe de ses parcours + usages / usagers > inventaire global des usages

D A

A


UN ESPACE POUR TOUS accessibilité du centre Boris Vian

ATELIERS PUMAS - COMISSION DESIGN VIVRE ENSEMBLE

PROMENONS - NOUS

Séance 2 : 26 Janvier 7 participants - 2h

RAPPORT D’EXPÉRIENCE

À LA RECHERCHE DES USAGES Suite aux parcours de confort effectués la séance précédente, on reforme les mêmes groupes cette fois ci mais en se focalisant d’avantage sur les usages et les usagers. On les avait bien-sur mentionné à beaucoup de reprises lors des parcours, mais nous nous donnons l’objectif de les lister et de les situer afin de créer par la suite nos cartes tâches et situation destinées au jeu de rôle Promenons-nous. Par groupe ils reprennent ainsi leurs cartes et doivent tracer les parcours reliant les différents pôles d’intérêt pointés sur leur carte ( accueil, salle des petits, toilettes, vestiaires, grande salle, accueil Parents/ enfants... ) Ils se balladent parfois afin de faire l’expérience de ce qu’ils repèrent sur leur carte, ils rajoutent des pôles, en hiérarchisent d’autres. On se rend ainsi compte qu’il y a plusieurs niveaux de pôles : les pôles majeurs ( là où on souhaite aller) et les pôles relais ( là où on fait étape pour diverses raisons - informations - toilettes). Durant ce travail certains font le constat que les espaces ont différentes fonctions pour différentes temporalités. Ils proposent de

penser une signalétique mobile qui pourrait changer en fonction des activités du moment. Encore une fois on dépasse l’exercice pour se projeter déjà dans le projet d’aménagement! Tous ensemble nous passons en revue ces différents parcours en listant les activités liés aux espaces. On termine l’atelier par la mise en scène des personnages/usagers sur les parcours proposés en se posant les questions d’accessibilité. Certains parcours se démarquent des autres, plus problématiques, mettant en avant des points de tension.


UN ESPACE POUR TOUS accessibilité du centre Boris Vian

ATELIERS PUMAS - COMISSION DESIGN VIVRE ENSEMBLE

PROMENONS - NOUS

OBJECTIF

Séance 3 : 09 Février 2h OBJECTIFS : Créer des signes pour identifier les cartes tâches ( usages) > les penser comme étant compréhensibles par tous

Concevoir un parcours / jeu de rôle qui mette en situation les visiteurs lors de La Biennale du Design 2013

DÉROULÉ DE L’ATELIER : 10h : re formation des 3 groupes, explication de l’atelier et de la notion de signe (références/livres) + présentation des parcours sélectionnés la séance précédente 10h 10 : Répartition des différentes tâches à accomplir par groupe : - Se rendre à l’accueil Parents/enfants en passant par l’accueil pour se renseigner - Se rendre à l’atelier 12-14 ans pendant les vacances - Aller chercher son enfant de 8 ans au centre de loisirs- - Partager le repas avec les enfants le mercredi midi - Se rendre à l’atelier couture - Assister à une réunion Copains du monde - Aller chercher son enfant à l’aide aux devoirs - Aller chercher son enfant à l’atelier périscolaire - Se rendre à la gymnastique en passant par les vestiaires - Assister à un spectacle en faisant un arrêt aux toilettes - Participer à un atelier avec les enfants du centre de loisirs - Assister à une réunion

10h20 : Chaque groupe choisit des images qui correspondent à leurs tâches puis avec l’aide de calques et de feutres synthétisent le dessin de ces images afin d’en faire des signes. (possibilité de combiner certaines images si nécessaire/ collage/dessin...) On essentialise au maximum la forme pour en extraire que le contour. 11h00 : On photocopie ces différents signes sur du papier blanc puis on les colorie de manière à trouver des contrastes suffisants entre le fond et la forme pour être lisibles par tous. 11h20 : Mise en commun de tous les signes > discussions


UN ESPACE POUR TOUS accessibilité du centre Boris Vian

ATELIERS PUMAS - COMISSION DESIGN VIVRE ENSEMBLE

PROMENONS - NOUS

Séance 3 : 09 Février 8 participants - 2h

RAPPORT D’EXPÉRIENCE

SIGNIFIER DES USAGES À partir des usages listés la séance précédente, nous nous essayons aujourd’hui à la création de pictogrammes. Comment signifier des actions par du graphisme et qu’il soit compréhensible par tous? Avant toute chose je leur montre des livres de graphisme qui traitent de la notion de signe, quels différents langages existent déjà, comment on peut en inventer de nouveaux ... On discute ensemble autour de ces ouvrages puis on se met au travail.

À partir de visuels de toutes sortes, photos, dessins, signes ils peuvent découper, décalquer, répéter, agrandir, diminuer de manière à constituer un visuel compréhensible de tous. Ils se mettent naturellement en groupe et commencent à décortiquer les actions, faire leur tri. On fait ensuite le test de la validation des signes, devine-t-on l’action? Pour la plu part il s’avère que oui, il ne me reste plus qu’à trouver une cohérence graphique dans ces visuels hybrides pour créer un langage cohérent.


TÂCHE

TÂCHE

1

1

TÂCHE

1

1

2

2

TÂCHE

1

TÂCHE

1 2

12 ans

TÂCHE

12 : 00


TÂCHE

TÂCHE

SITUATION

SITUATION

SITUATION

SITUATION

SITUATION

1

1

8 ans

TÂCHE

TÂCHE

1

1

2

i

LAPE


UN ESPACE POUR TOUS accessibilité du centre Boris Vian

ATELIERS PUMAS - COMISSION DESIGN VIVRE ENSEMBLE

PROMENONS - NOUS

OBJECTIF

Séance 4 : 16 Mars 2h

Concevoir un parcours / jeu de rôle qui mette en situation les visiteurs lors de La Biennale du Design 2013

DÉROULÉ DE L’ATELIER : 10h : On se retrouve sur la place Chavanelle, discussions autour des cartes de jeu imaginées à partir de leurs pictogrammes réalisés la séance précédente

OBJECTIFS : > Faire l’expérience des parcours / jeux de rôle élaborés ensemble

10h 15 : Chacun pioche une carte situation puis une carte tâche. Distribution des accessoires puis départ par petits groupes sur chaque parcours 10h35 : Chaque participant arrive petit à petit à destination. Dans le hall de l’Espace Boris vian chacun remplit les fiches bilan afin de mettre par écrit leur ressenti durant le parcours, leurs idées d’amélioration... 11h00 : On se retrouve tous ensemble pour discuter des expériences de chacun

SITUATION

SITUATION

SITUATION

SITUATION

SITUATION

SITUATION


UN ESPACE POUR TOUS accessibilité du centre Boris Vian

ATELIERS PUMAS - COMISSION DESIGN VIVRE ENSEMBLE

PROMENONS - NOUS

Séance 4 : 16 Mars 6 participants - 2h

RAPPORT D’EXPÉRIENCE

PROMENONS-NOUS Durant cette avant dernière séance, nous faisons l’expérience du jeu de rôle Promenons-nous à l’Espace Boris Vian, événement que nous avons construit ensemble. Je leur montre dans un premier temps les cartes de jeu que j’ai dessiné à partir de notre travail sur la mise en signe des usages liés à Boris Vian, ils sont ravis de retrouver leurs idées incarnées sous cette nouvelle forme. Ils me font la remarque que c’est un peu petit pour être lisible par tous, c’est vrai.

Ils tirent leurs cartes, enfilent leur accessoire et ils se mettent en route par petits groupes. À leur retour, on discute ensemble de leurs parcours, de leurs constats, est-ce que leur regard a changé depuis la première ballade effectuée en Janvier... Leurs remarques sont très précises, ils ont acquis un vocabulaire pour exprimer leurs sensations et transmettre des idées d’aménagement qui m’étonnent. Selon leur âge, leur métier, leur usage du centre, ils mettent le doigt sur des enjeux fondamentaux de la mise en accessibilité chacun à leur échelle. Le manque de visibilité du centre à plusieurs échelles de circulation, piétonne, mais aussi au niveau des transports en commun ; l’importance de l’entrée comme véritable lieu d’accueil ; la facilitation des circulations qui mènent au centre ; la signalisation des reliefs/obstacles de la voirie ... Leurs regards hétéroclites témoignent d’une expertise acquise au fil du travail collectif. Nous sommes prêts pour rédiger ensemble un cahier de préconisations.


UN ESPACE POUR TOUS accessibilité du centre Boris Vian

ATELIERS PUMAS - COMISSION DESIGN VIVRE ENSEMBLE

UN ESPACE POUR TOUS préconisations,

PROMENONS - NOUS

OBJECTIF

Séance 5 : 30 Mars 1h30 OBJECTIFS : > faire le bilan de l’ensemble des séances, comment est-ce qu’on exploite ces données? < retour d’expérience sur les parcours/jeux de rôle > Rédaction d’un cahier de préconisations

atelier PUMAS

Concevoir un parcours / jeu de rôle qui mette en situation les visiteurs lors de La Biennale du Design 2013

DÉROULÉ DE L’ATELIER : 10h : On passe ensemble en revue le déroulé de tous les ateliers, ce qu’on a produit ensemble, le jeu de rôle, leur pratique du parcours qu’ils ont contribué à créer. 10h 15 : Au regard du travail effectué et avec le support de cartes du centre + abords du centre on réfléchit ensemble aux améliorations possibles de l’Espace Boris Vian 10h30 : À l’aide de post-it de couleurs, on classe les différents changements en discussion selon 3 critères : - aménagement (transformation physique) - signalétique ( transformation graphique) - ambiance ( quel type d’univers on veut créer: chaleureux/calme/vivant/tranquille/neutre...)

REZ - DE - CHAUSSÉE

11h00 : On situe ces post-it /changements sur les cartes, à compléter de dessins si nécessaire.

R + 1 ÉTAGE

ambiance

signalétique

aménagement

aménagement signalétique ambiance


UN ESPACE POUR TOUS accessibilité du centre Boris Vian

ATELIERS PUMAS - COMISSION DESIGN VIVRE ENSEMBLE

PROMENONS - NOUS

Séance 5 : 30 Mars 6 participants - 2h

RAPPORT D’EXPÉRIENCE

PRÉCONISATIONS EN DISCUSSION Lors de cette dernière séance, nous faisons le bilan de tout le chemin parcouru, reprenons les cartes, les annotations, les dessins afin d’initier la rédaction du futur cahier de préconisations Un espace pour tous. Pour se faire nous nous attablons autour d’une carte de l’Espace Boris Vian à côté desquelles j’ai disposé des papiers de couleur correspondant à 3 types de préconisations : aménagement, signalétique et ambiance.

J’introduis la discussion et nous nous lançons à l’attaque de la synthèse des remarques concernant les abords du centre. Chacun prend la parole, ils ont beaucoup de choses à dire, je prends des notes en leur demandant de les classer en fonction de la légende. En cas de doute ou de désaccord dans le groupe, on se rend sur place et discutons in situ. L’enjeu de l’espace d’entrée/accueil nous apparaît comme prépondérant, le point d’ancrage du potentiel projet de ré aménagement de l’Espace Boris Vian. Le temps nous manque, nous décidons de rajouter une séance!


UN ESPACE POUR TOUS accessibilité du centre Boris Vian

ATELIERS PUMAS - COMISSION DESIGN VIVRE ENSEMBLE

PROMENONS - NOUS

Séance 5 bis : 13 Avril 6 participants - 2h

RAPPORT D’EXPÉRIENCE

PRÉCONISATIONS EN DISCUSSION SUITE Suite et fin de l’atelier dédié au bilan / préconisations avec les irréductibles participants du samedi matin! Nous balayons aujourd’hui les problématiques d’aménagement de l’intérieur du bâtiment. Les thématiques de la mauvaise gestion des espaces de rangement induisant une saturation du rezde chaussée et de la complexité de lisibilité des espaces se détachent. On liste ensembles les axes majeurs à

hiérarchiser par la suite : libérer des espaces par l’organisation des espaces de rangement, / essentialiser les circulations en fonction des pratiques / imaginer une signalétique simple et mobile qui clarifie l’orientation dans le centre tout en s’adressant à tout type de public / faire du hall un espace de rencontre et d’attente chaleureux / révéler le lieu d’accueil / fluidifier l’entrée dans la salle de 3-5 / rendre le rez-de-chaussée plus lumineux pour plus de confort... D’autre part, très vite nous constatons que deux axes de projet se dessinent : - inclure au projet d’aménagement l’accessibilité pour tous de l’étage (nécessité d’un ascenseur ou d’un monte-charge) - re définir les fonctions des espaces au rez-de-chaussée afin qu’il puisse accueillir le plus de publics possible. Les deux axes de projets ne sont pas indissociables, l’un n’empêche pas l’autre, mais nous nous rendons bien compte qu’il va falloir faire des choix, définir des priorités en fonction des contraintes budgétaires et politiques. En effet, peut-on proposer un projet traitant de l’accessibilité d’un bâtiment public sans rendre accessible physiquement l’étage? Le débat est ouvert.


synthèse Des regards singuliers amenant une réflexion collective riche

des ateliers, avec d’autres parents, dans le quartier…

Des propositions d’aménagement pertinentes et précises

> des utilisateurs de l’Espace Boris Vian très diversifiés, témoins à leur échelle d’usages spécifiques et de contraintes circulatoires particulières. Un partage d’expériences, de regards et d’anecdotes qui a permis une vision d’ensemble du projet.

Par le biais du travail collectif les membres des groupes apprennent petit à petit à se connaître et à partager leurs expériences singulières.

> à partir du constat que les espaces ont différentes fonctions pour différentes temporalité, imaginer une signalétique simple et mobile qui clarifie l’orientation dans le centre tout en s’adressant à tout type de public

> une découverte de la méthodologie de projet du designer pas à pas, de l’observation des usages à la conception. > un apprentissage de la création de signalétique qui leur a permis de mettre en pratique certaines de leurs idées et de se confronter à la mise en forme. > acquisition d’un vocabulaire précis pour exprimer leurs sensations et transmettre des idées d’aménagement. Selon leur âge, leur métier, leur usage du centre, ils mettent le doigt sur des enjeux fondamentaux de la mise en accessibilité chacun à leur échelle. > une dynamique de groupe qui a permis d’enrichir le débat au sein du groupe mais aussi de prolonger les discussions en dehors

> la valorisation des abords du centre par la signalisation des reliefs/obstacles de la voirie mais aussi par une signalétique à l’échelle du quartier qui faciliterait l’accès au centre en fonction des modes de circulation (automobile, piéton, poussettes, fauteuils, trottinette …) > l’importance de l’entrée comme véritable espace de rencontre inter-genérationnel, révéler le lieu d’accueil comme point de relais d’informations > re penser le parcours menant au LAPE de manière à ce qu’il reste discret mais qu’il soit plus visible et praticable pour les concernés. > libérer des espaces par l’organisation des espaces de rangement

> essentialiser les circulations en fonction des pratiques, concentrer les espaces d’accueil de public autre que le centre de loisirs au rez-de-chaussée > en débat : peut-on proposer un projet traitant de l’accessibilité d’un bâtiment public sans rendre accessible physiquement l’étage? Doit-on nécessairement inclure au projet d’aménagement l’accessibilité pour tous de l’étage (nécessité d’un ascenseur ou d’un monte-charge) ?



Un espace pour tous, carnet de bord 2