Issuu on Google+

Loiseau / Anne


Expériences professionnelles

2

Nov.2012-Dec.2012

Clermont Architecte

Paris - durée 1 mois Concours Paris-Habitat 49 logements + crèche + Equipements sportifs + jardin public rue Breguet. Fev.2011-Juil.2011

Architecture Studio

Paris - durée 6 mois. Faisabilité, Avant Projet, plan d’éxécution, Maquette de présentation. Juil.2008-Aout.2008

Outils Informatiques

Atelier 3D

Dijon - durée 5 semaines. Photomontage, insertion, réalisation de modèle 3D sur 3D’s Max.

-Autocad-SketchUp-3DSMax-Rhinoceros-Photoshop-Indesign-Illustrator-Suite Adobe-Pack Office-

Fontaine-les-Dijon - 1 mois. Second de chef de chantier, travail avec les ouvriers (opération de 60 logements + équipements en RdC en béton).

Langues

Projets personnels

-Français-Italien-Anglais-

Juillet 2007

Entreprise Paquet Gros Oeuvre

Participation au concours Archimédium pour un centre de loisirs numériques à Tokyo. Coordinatrice de publication / Architecture de Reconquête II / avec F. Fromonot, B. Julien, A. Nouvet. Création et fabrication de bijoux tissu, bois, cuir.


Etudes

3

Juillet 2012

Diplôme d’ Architecte d’Etat Mention très bien Master 2 - Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville. PFE Architecture de reconquête. Fevrier 2012 Mémoire de fin d’étude « Florence : la vi(ll)e sur papier glacé » Félicitations du jury. Fev. 2011 Workshop à Mexico en partenariat avec

l’UNAM.

Sept. 2009 - Fev.2010 Master 1 - Facoltà di Architettura di Firenze (ERASMUS) Architecture, Urbanisme, Scénographie, Photographie, Paysage, Concours d’Urbanisme. Sept. 2008 - Juil. 2009 Licence Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville. Sept. 2006 - Juil. 2008 Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Bordeaux. Sept. 2005 - Juil. 2006 Mise A Niveau en Arts Appliqués - Ecole de Condé de Lyon Architecture d’intérieur, Design objet , Arts Plastiques, Dessin, Stylisme, Publicité. Juillet 2005 Baccalauréat ES - Lycée Carnot Dijon Option: Arts Plastiques.

Loiseau Anne / 06.70.95.79.63 / loiseau.anne@gmail.com / 131 RUE LEGENDRE 75017 PARIS


ARCHITECTURE - EQUIPEMENTS

- P.7

- LOGEMENTS

- P.33

SCENOGRAPHIE/DESIGN

- P.47

MEMOIRE DE MASTER

- P.53


6


7

ARCHITECTURE

EQUIPEMENTS - PFE La pixellisation énergetique: une production locale, IdF ENSAPB

A. NOUVET Mention Très Bien

- Wakilabad, Mashad, Iran A.S Architecture Studio

- Larak Garden, Téhéran, Iran A.S Architecture Studio

- A la redécouverte du canal : une nouvelle gare fluviale, Ham (Picardie) ENSAPB

5 eme année B. MARIOLLE


8

-PFE

La pixellisation énergetique : une production locale, IdF, MENTION TRES BIEN,ENSAPB

Trame de production énergétique basée sur

la géothermie, le photovoiltaique, l’éolien et la biomasse.

Doit-on continuer à produire l’énergie loin des grands centres de consommation comme l’Ile de France et subir les infrastructures et la dépendance qui vont de pair? En partant d’un territoire, la Butte de l’Aulnay à l’Est de Paris, marqué par l’exploitation intensive du gypse et par ses qualités de paysages péri-urbain. La nouvelle trame de production énergétique se base sur 4 ressources naturelles : le photovoltaique, l’éolien, la géothermie et la biomasse, implantées en fonction de leur potentiel. Dépassant la seule fonction de production énergétique, chaque intervention apporte une plus-value au site, aux utilisateurs. Composition du Jury: Jean Attali (Président), Béatrice Julien, Francoise Fromonot, Armand Nouvet, Emilien Robin.


9

Organisation de la production énergétique actuelle : de gros centres de production loin des centres de consommations.

La consommation et la production électrique en Ile de France.

Organisation de la nouvelle trame énergétique. Les centres de productions, basés sur la ressource sont plus petits et à proximité des centres de consommation.

Bilan productif de la nouvelle trame.


10


11


12


13


14

Axonométrie générale de la centrale implantée dans une ancienne carrière de Gypse.


15

Big BagBig Bag

Big Big Bag Big Bag Big Bag Big Bag Big Bag Bag

Big Bag


16


17


18

Vue de l’accès haut du bâtiment, à gauche le centre de valorisation des cendres, à droite la terrasse panoramique du restaurant.

Vue générale de l’implantation de la centrale dans la carrière avec les pépinières et les bassins de récupération des eaux pluviales.

Vue de l’Usine biomasse depuis la passerelle.


19


20

- Wakilabad, Mashad, Iran

A.S Architecture Studio

Le projet est «un morceau de ville» aux portes de Mashad.

Le projet constitue un nouveau pôle de centralité, dynamisant l’ouest de Mashhad. Le centre commercial est constitué d’une structure en maille tressée, à l’image des voûtes des coupoles. C’est en phase d’esquisse que j’ai travaillé sur ce projet. La culture architecturale étant différente de la notre, j’ai constitué des carnets de références géométriques, architecturales et historiques. J’ai assisté les chefs de projet pour la mise en place de la programmation et du calcul des surfaces pour le plan masse. La maquette également réalisée par mes soins a été présentée aux clients en Iran.


21


22

Le raport Ă  la ville et au paysage.


23

Le raport à la ville et au paysage.

Détail de la canopée végétalisée en maquette.


24

- Larak Garden, Téhéran, Iran

A.S Architecture Studio

Vue de l’entrée de l’hotel et du centre de congrès.

Le projet se situé au Nord-Est de Téhéran s’inspire des montagnes alentours. Les abords du projet sont aménagés en terrasse pour récupérer le dénivelé et proposer différents types d’espaces extérieurs : on trouve des jardins, des vergers, des terrains de sports, un théâtre en plein air, reliées par un réseau de promenades. Le Mall accueille sur différents niveaux: commerces, galerie d’art, mais aussi mosquée. Le deuxième bâtiment abrite un centre des congrès, des équipements sportifs et un hôtel de luxe dans les tours. C’est en phase d’esquisse que j’ai collaboré au projet, par la réalisation de maquette, le travail de plan et de coupe et divers documents graphiques pour la plaquette de présentation.


25

Coupe de l’ensemble du projet.

Un projet topographique qui tire partie du dénivellé.


26

Plan masse.


27

L’organisation d’un programme complexe.


28

- A la redécouverte du canal : une

nouvelle gare fluviale,

Ham

ENSAPB La mise en place d’un rés’eau.

La création de nouveaux équipement pour reconnecter les éléments existants.

C’est un petit programme avec de grandes ambitions. la gare fluviale intervient à deux échelles. Régionale, en permettant de relier par la circulation de navettes marchandes, touristiques et publiques, Urbaine, en proposant une liaison transversale de la ville reliant la gare ferroviaire, détachée du centre-ville, les équipements sportifs sur les berges et les ruines du château sur l’autre rive.

La traversée du territoire.


29

Connexions et requalification des berges.


30

Un nouvel espace d’accueil tourné vers le canal et sa nouvelle place dans la ville.

8

Un batîment aux usages multiples: gare fluviale, liaison urbaine, belvédère.


31

La passerelle, offre une succession de nouveaux points de vue sur le territoire.

La gare fluviale et les berges comme lieux de plaisance et d’animation.


32


33

ARCHITECTURE

LOGEMENTS - Habitat collectif, Livourne, Italie. UNIFI 4eme année G. CAVALLINA et A. RUOCCO

- 4 maisons de ville, Paris. ENSAPB 3eme année E.GIRARD

- Maison pour 3 générations, Bordeaux. ENSAPBx 2eme année F. BLANC


34

- Habitat collectif, Livourne, Italie

UNIFI

Plan masse.

Façade vue depuis la promenade.

La diffusion de la nature dans la ville: le projet est en quelque sorte un filtre vivant qui offre des vues sur le parc depuis la ville et sur la ville depuis le parc. Entre le parc et la promenade les 2 immeubles résidentiels, comme des cabanes dans les arbres sont accessibles par des passerelles depuis la promenade et par les troncs depuis le parc. Les troncs abritent les circulations verticales desservent des appartements et des studios d’artistes. Des espaces vides, sous forme de terrasses collectives, permettent de connecter visuellement le parc et la ville, faisant de ces bâtiments non pas des remparts mais des filtres entre les deux entités.


35

Logement T4 : 75 m2.

Studio de travail : 105 m2.

Logement T5 : 90 m2.

Logement T4 : 75 m2.


36

La structure des boĂŽtes est suspendue au tronc.


37


38

- 4 maisons de ville, Paris ENSAPB

1

Toutes les maisons prennent appui sur un très grand mur aveugle orienté sud pour permettre, par le biais d’une verrière au-dessus des espaces de circulation d’apporter la lumière naturelle des deux cotés de la maison.

Les quatre maisons sont positionnées sur la parcelle les unes derrière les autres recréant ainsi une venelle pour accéder aux maisons. En front de rue se trouve l’espace collectif partagé par tous les habitants de la parcelle. Les proportions propres à chaque maison leur permettent d’avoir une vue sur la rue sans se gêner.


39

Plan des rez de chaussĂŠe.

Façades des maisons sur la venelle.


40

Plan R+2.

Plan R+1.

Plan Rez de chaussĂŠe.


41

DĂŠtail technique : construction brique monomur/

plancher bois.


42

- Maison pour 3 générations, Bordeaux ENSAPBx

Cette contrainte des 3 générations introduit la notion d’intimité présente dans chaque famille mais aussi le besoin que chaque entité a de possèder son espace personnel. Comment sur cette parcelle très longue et étroite offrir à chaque génération son espace propre et ne pas perdre l’aspect convivial et familial ? Le rez de chaussée est traité comme un espace ouvert depuis l’entrée coté rue par une bande en bois prenant la forme de rangements, d’assise, de plan de travail pour arriver jusqu’au jardin en bassin. La circulation verticale s’articule autour d’un mur d’ échiffre desservant chaque espace personnel. Les habitants ne sont pas isolés les uns des autres grâce à la permanence de connexions visuelles durant tout le parcours.


43

Une multitude d’espaces.


44

3 gĂŠnĂŠrations, 3 espaces de vie.


45

L’espace s’organise autour d’un mur d’échiffre.


46


47

SCENOGRAPHIE / DESIGN -

Requalification du musée de la Basilique de Santa Croce, Florence, Italie UNIFI 4eme année

-

G. PIRAZZOLI

Lampe suspension Ecole de Condé Lyon


48

Maquette du Cheval de Troie à l’intérieur du Réfectoire.

Maquette du Cheval de Troie à l’intérieur du Cloître.

Plan du complexe de la Basilique de Santa Croce ainsi que de la localisation des deux interventions.

Le projet consistait à réorganiser le parcours à l’intérieur du musée et de la basilique et l’intégration des structures d’accueil pour les visiteurs grâce à de nouveaux éléments liaisons « les chevaux de Troie » ; ce sont des escaliers imaginés comme des sculptures indépendantes qui permettent d’accéder aux parties supérieures des cloîtres dans lesquelles sont installées des expositions temporaires. Ces structures apportent une autre vision du complexe en prenant de la hauteur et en donnant l’accès à des zones jusque là inutilisées.


49

Coupes sur le Cloître.

Plan du Cloître.

Coupes transversales du Réfectoire.


50

Prototype du luminaire.

«En tout homme sommeil un artiste» joseph BEUYS En donnant juste une base et des décorations chacun imagine son propre luminaire pour créer un modèle unique. Cette lampe a été sélectionnée avec 4 autres parmis 260 projets et exposée dans le cadre des journées portes ouvertes.


51

Esquisses d’avant-projet.


52


53

MEMOIRE DE MASTER -

La vi(ll)e sur papier glacé : Comment fabrique-t-on l’image d’une ville ? 5eme année

A. De Biase


54

Les éléments relatifs au quotidien (en rouge) ont été progressivment relégués à l’extérieur de la ville, au profit des services touristiques (en jaune).

C’est l’histoire d’une ville, de l’image d’une ville. Florence capitale italienne de l’art jouit d’une réputation sans faille grâce à son patrimoine. Depuis 1982, elle est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Considérée comme un musée à ciel ouvert, les florentins sont loin d’être les seuls usagers de leur ville : elle accueille plus de 18 000 touristes par jour, venus voir de leurs propres yeux la ville qu’ils connaissent sur papier glacé. Est-ce une ville qui doit être seulement contemplée ? La ville doit-elle devenir un musée ou faire le choix d’adapter sa structure à l’évolution du mode de vie ? Pour une ville dont le tissu urbain datant du XVème siècle est un véritable fond de commerce, le choix n’est pas si facile.


55

Certaines fonctions sont délocalisées à l’extérieur du centre, laissant des édifices abandonnés. Ils mettront plusieurs dizaines d’années avant d’être réhabilités.

Phénomène d’exode périphérique : les citadins quittent le centre-ville, envahit par les toursites.


Loiseau Anne / 06.70.95.79.63 / loiseau.anne@gmail.com / 131 RUE LEGENDRE 75017 PARIS


book.loiseau anne