Page 170

Le semeur de perles design Par MARIA LATI

DAMJ en arabe signifie fusion, pour Ahmad c’est le lien entre la conception d’un projet et sa fabrication concrète. Le jeune homme se rend d’abord à New York pour des études à Columbia University puis s’envole vers la Californie pour un master d’architecture à la prestigieuse University of California, Berkeley. Il travaille ensuite une dizaine d’années à San Francisco et y acquiert une approche soucieuse de l’environnement urbain. Car chaque projet doit s’intégrer harmonieusement dans cette ville soumise à des contraintes sismiques, aux standards environnementaux stricts et où les droits des citadins priment. De retour à Beyrouth en 2011, l’architecte, professeur à l’AUB, 170

Photos Photo George DR Haddad

Dans un passage souterrain, au pied d’un escalier à Mar Mikhael, une succession de voutes en pierre, abritent un atelier. A l’intérieur, face à un logiciel informatique et des outils de menuiserie, Ahmad Khouja aux commandes du studio DAMJ, jongle avec les projets.

L'Officiel-Hommes Levant, October-November, Issue 86  
L'Officiel-Hommes Levant, October-November, Issue 86  
Advertisement