Issuu on Google+

Š

lem

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 12:57 Page1


Š

lem

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 12:57 Page2


Š

lem

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 12:58 Page3


Š

lem

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 12:58 Page4

A


millepattes n9_Layout 2 20/09/13 12:58 Page5

e. fr

A LA UNE Salon :

8

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

JDL 2013: Bienvenue à Beaune Euro Team Capelle : formation au transport exceptionnel

10

Faymonville : des remorques polyvalentes

12

Une nouvelle 8 essieux pendulaire chez Goldhofer

14

Remorques Louault : un nouveau véhicule 3 en 1

16

Nicolas Industrie : deux nouveautés

18

Nooteboom dévoile sa nouvelle extra-surbaissée

20

Les pneus

22

Catexe : faciliter l’organisation des convois

24

TES : bureau d’études spécialisé dans le transport exceptionnel

26

N° 9

Septembre 2013

Reportage :

Friderici : “il faut une harmonisation Européen”

28

Mille Pattes Actu : L’actualité du Mille Pattes

32

Carrossier :

une tablette pour faciliter le contrôle des véhicules

Camions :

36

38

Daf : de nouvelle séries spéciales Construction

40

lem

VI : un marché encore en recul

Exceptionnels : 42

In the Navy

44

©

Iter : 22 lignes pour des convois XXL

Koweit : convoi en conditions extrêmes

Bi-mestriel N°9 Septembre 2013 Prix du numéro: 6,20 euros Editeur : LMP Presse 37 Rue des Mathurins 75008 Paris Fax: 09 66 86 15 26 Fax: 01 44 95 14 14

46 site: www.lemillepattesmagazine.fr e-mail: info@lemillepattesmagazine.fr Abonnement: 6 N°s : 42 Euros France métropole Europe et Maghreb 78 euros Dom-Tom: 66 Euros Monde: 88 Euros abonnement@lemillepattesmagazine.fr

Rédaction : rédaction@lemillepattesmagazine.fr Publicité: marketing@lemillepattesmagazine.fr Administration et finances: adef@lemillepattesmagazine.fr Direction: direction@lemillepattesmagazine.fr

Maquette et Réalisation : SNM Dépôt légal à la parution N° de commission paritaire: 0714T91446 ISSN: 2266-8020 Imprimé en France Diffusion réseau MLP Directeur de publication: S. Taraquois

www.lemillepattesmagazine.fr 3


Š

lem

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 12:59 Page6

4

www.lemillepattesmagazine.fr


Š

lem

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 12:59 Page7


ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 12:59 Page8

JDL 2013 : bienvenue à Beaune !

©

lem

C’est parti pour la 4e édition des JDL ! Ce rendez-vous incontournable des professionnels du transport exceptionnel, du levage et de l’élévation de personnes, se tient cette année à Beaune, capitale de la Bourgogne

8 www.lemillepattesmagazine.fr


ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 12:59 Page9

P

©

lem

our cette 4e édition, c’est le Palais des Congrès de Beaune qui accueille les JDL 2013, les 26 et 27 septembre. Pendant deux jours, sur une surface de 20 00 m2, les constructeurs leaders du transport

exceptionnels présentent leurs nouveaux matériels aux visiteurs, transporteurs français et européens, logisticiens grands colis, levageurs, loueurs, entrepreneurs du BTP, grands comptes industriels, professionnels de l’éolien…

Rendez-vous

Pendant deux jours, les professionnels pourront se rencontrer, échanger s’informer, dans l’ambiance conviviale typique de cet événement. Les réunions prévues, comme sur l’éolien ou le transport exceptionnel, animera ces deux jours. Outre les constructeurs, les sociétés de service ou de conseils, spécialisés dans le transport exceptionnel ont aussi répondu présents, comme les bureaux d’études Catexe et TES, ou le centre de formation Euro Team Capelle, ainsi que les associations professionnelles comme l’UFL ou l’ESTA. Tous sont hautement spécialisés dans ce secteur et à même de répondre à toutes les questions que pourraient se poser les visiteurs concernant cette activité si spécifique. Les nombreux cabinets d’assurance, mais aussi le cabinet d’avocat présent sur place pourront aussi donner une première approche à certaines problématiques. Enfin, accessoires et spécialistes de l’occasion proposent également leurs services. Côté détente, « Bourgogne oblige », la restauration a mis l’accent sur la gestronomie régionale et la découverte des plats et vins locaux ! Plusieurs stands (escargots, cuisses de grenouille, omelettes franc-comtoises, burgers charolais) sont répartis sur tout le salon ! Enfin la soirée de gala clôturera la première journée du salon. Un moment phare qui réunira plus de 800 personnes et s’achèvera en musique autour du « mojito Bar » de toute l’équipe ! D’ici là, gros plan sur les matériels exposés et les nouveautés des exposants du transport exceptionnel…

www.lemillepattesmagazine.fr

9


ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 12:59 Page10

Euro Team Capelle : formation au transport exceptionnel

lem

Depuis 2004, Euro Team Capelle forme les conducteurs aux métiers de la route. Ce centre de formation unique en France a fait du transport exceptionnel sa spécificité.

L

©

orsqu’il a ouvert son centre de formation, le Groupe Capelle voulait avant tout répondre à ses propres besoins : il s’agissait en interne de former le personnel du groupe au convoi exceptionnel, de recruter et d’intégrer les nouveaux conducteurs. En 2004, le centre de formation se filialise et devient une

10 www.lemillepattesmagazine.fr

société à part entière. Avec son premier agrément FIMO/FCOS, il élargit ses formations et sa clientèle au transport conventionnel. Certifié Iso 9001 (v.2008) Euro Team n’a cessé depuis de se développer. Aujourd’hui présent dans le sud, l’ouest et l’est de la France, il réalise plus de 80% de son chiffre d’affaires avec des entreprises autres

que le groupe gardois. La fin de l’année 2013 verra l’ouverture de nouveaux centres en Ile de France, Nord Pas de Calais et HauteNormandie. Euro Team a formé en 2013 plus de 2500 salariés, conducteurs, exploitants, organisateurs de transports ou administratifs. La douzaine de formateurs sont tous issus du groupe Capelle.


ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 12:59 Page11

Transport conventionnel et exceptionnel

C’est le nom donné à une formation unique en Europe, qui a pour objectif la maitrise de la conduite en 1ere et 2e catégorie et une parfaite connaissance de la réglementation du transport exceptionnel. D’une durée de 455 heures, cette formation se décompose en deux parties : théorique et pratique (pour 2/3 du temps).Tous les formateurs sont des anciens conducteurs du groupe Capelle aguerris au convoi exceptionnel. Elle est en bonne voie pour être reconnue CQP (certificat de qualification professionnelle) par la CNPE du transport de marchandise. « J’espère que nous pourrons aboutir à cette validation avant la fin de

l’année. Ce serait une valorisation et une reconnaissance de la profession, en permettant d’avoir un cadre selon lequel un conducteur a le minimum de connaissances requises, déclare Frédéric Larrive. Cela permettrait aussi de faciliter les modes de financements, tant pour les entreprises que pour les salariés. » Pour assurer cette parfaite maitrise du convoi exceptionnel, Euro Team Capelle dispose d’un parc matériel propre, comprenant tracteurs, remorques et semi-remorques de tous types. Au total, un parc de 12 véhicules SPL. Toutes ces formations seront mises en avant sur le stand qu’Euro Team Capelle tient aux JDL.

©

lem

S’il propose toutes les formations au transport FIMO/FCO, RSE et gestion des temps de conduite, éco-conduite…), aux Caces (grues auxiliaires, engins TP…), à la sécurité (l’arrimage des marchandises), la spécificité de ce centre de formation est bien l’apprentissage de la maitrise du convoi exceptionnel. « Nous proposons l’ensemble des formations liées au transport exceptionnel, explique Frédéric Larrive, directeur d’Euro Team Capelle. Cela concerne la conduite, avec la maitrise de la 1ere et 2e catégorie en largeur, longueur et masse, mais aussi tous les aspects réglementaires, comme les demandes d’autorisations, la signalisation, la maitrise des itinéraires, l’arrimage, la charge à l’essieu, ainsi que l’éco-conduite, ou les formations obligatoires de guideurs et de voitures-pilotes. Par exemple, en 2013, nous avons formé 900 voiture-pilotes, soit directement, soit via les partenariats que nous avons avec l’ECF. » Ce partenariat avec ces écoles d’apprentissage à la conduite bien connues en France permet dans les régions où Euro Team n’est pas physiquement présent de proposer ses formations, suivant son propre référentiel.

« L’école du convoi »

www.lemillepattesmagazine.fr

11


ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:00 Page12

Faymonville : des remorques polyvalentes

Le constructeur belge Faymonville présente deux véhicules sur son stand, notamment une Multimax en version 3 essieux, un des modèles les plus polyvalents de sa gamme

F

©

lem

aymonville met en avant sur son stand l’un de ses modèles les plus populaires, une Multimax, ici en configuration 3 essieux. Cette série de porte-engins avec table relevable hydrauliquement est parfaitement adaptée au transport de machines à faible garde au sol. La partie avant du plateau est relevable de manière à pouvoir accéder sur le col-decygne sans l’utilisation de rampes, et avec un faible angle d’accès, ce qui laisse disponible le longueur totale au chargement. Plusieurs versions sont disponibles, notamment avec plancher avec caillebotis, pour le chargement des nacelles notamment, ou avec plancher bois, pour le transport des machines de construction. Des points d’arrimage supplémentaires au centre du plateau relevable sont disponibles. Le levage hydraulique du plateau est effectué

12

www.lemillepattesmagazine.fr

via des clapets anti-retours pilotés montés sur vérins. Le positionnement et le chargement du plateau peuvent donc s’effectuer à différentes hauteurs en toute sécurité, sans verrouillage mécanique. La Multimax peut être équipée au choix d’une suspension hydraulique ou pneumatique, d’essieux autovireurs, dircetionnels , pendulaires ou à suspension autonome. Elle compte des modèles de 2 à 10 essieux, extensible jusqu’à 48 m. Autre modèle adapté aux besoins du levage, la Cargomax, dont une version 4 essieux est présentée aux JDL. Conçue spécialement pour le transport d’éléments et contrepoids de grue, cette série se décline en versions de 3 à 8 essieux. Enfin, Faymonville présente aussi une unité Powermax, isuue de la série modulaire lourde


Š

lem

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:00 Page13

www.lemillepattesmagazine.fr

13


ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:00 Page14

Une nouvelle 8 essieux pendulaire pour Goldhofer

©

lem

Goldhofer , constructeur allemand de remorques et semi-remorques pour le transport lourd se renforce d’année en année sur le marché français. Il expose pour la première fois en France une semi 8 lignes à essieux pendulaires

14 www.lemillepattesmagazine.fr


millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:00 Page15

104 tonnes en 3e catégorie. L’angle de braquage est de 65°, ce qui lui confère une grande maniabilité et elle est conçue avec une course hydraulique de 600 mm. Autre atout, l’oscillation libre des essieux permet une répartition idéale de la charge sur toutes les roues su terrain accidenté. De plus, la grande course des essieux permet une inclinaison extrême du plateau de chargement et facilite le transport de charges lourdes. Enfin, les plateaux sont disponibles au choix en version télescopique simple ou double. Goldhofer profitera également du salon pour faire connaitre aux visiteurs français ses nouveaux essieux STZ-MPA (du nom des essieux Mac Pherson), la dernière innovation en technologie d’essieux, plus légers offrant la même capacité de charge… A découvrir sur le stand !

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

S

pécialiste du matériel pour le transport lourd, Goldhofer présente pour la première fois sur le marché français l’un des produits stars de sa gamme, issu de la série STZ-P à essieux pendulaires, le modèle STZ-P 8, semiremorque à 8 essieux pendulaires. Un véhicule majeur qui illustre aussi les bonnes perspectives de développement du constructeur sur le marché français : « Le marché français commence à aller mieux, estime Gernot Zahn, chargé de la commercialisation des remorques Goldhofer en France. De plus en plus de projets vont démarrer dans les prochains mois. Nous avons eu de bons résultats en France avec notre premier client en Europe avec nos remorques autopropulsées pour le transport lourd PST/ES-E. Nous pensons que nous aurons une croissance sur la France l’année prochaine. »

Jusqu’à 150 tonnes

Avec la technique « 8S Painting », Goldhofer optimise la protection anticorrosion. Avec ses 8 étapes, trois étapes de travail supplémentaires ont été ajoutées au processus de 5 étapes déjà existant. Dans le nouveau déroulement de la fabrication, le châssis est peint avant le montage final, ce qui permet de garantir l'accès jusqu'au dernier recoin pendant le processus de peinture.

©

lem

Cette nouvelle STZ-P 8, dotée d’essieux pendulaires BPW intégrés dans le châssis permet de transporter jusqu’à 15,6 tonnes par ligne à basse vitesse. Elle peut transporter des charges jusqu’à 150 tonnes, ce qui auparavant n’était possible qu’avec des semi-modulaires de la gamme lourde de la série THP. Avec un faible poids à vide de 27 tonnes, le modèle exposé à Beaune a une capacité de charge utile d’environ

Un nouveau traitement de surface

www.lemillepattesmagazine.fr

15


Š

lem

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:00 Page16

16

www.lemillepattesmagazine.fr


millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:00 Page17

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

Remorques Louault : un nouveau véhicule 3 en 1 Basé dans l’Yonne, le constructeur de remorques et semi-remorques Louault participe en voisin aux JDL. Il dévoile son nouveau concept de porte-engins 3 en 1

C

investi dans un bâtiment de finition de véhicules d’environ 2000 m2 qui sera opérationnel début 2014, après avoir réalisé un investissement en 2013 sur un magasin de pièces détachées ultra moderne.

La gamme

La gamme de semi remorques porte engins s’étend de 7T à 110T de PTC (suspension à air, suspension hydraulique, essieux directeurs, autovireurs, col de cygne déboîtable, écartement hydraulique, acier Haute Limite Elastique…) La gamme de remorques s’étend d’un PTC de 3,5T à 40T avec des véhicules à essieux centraux ou avant train, parfaitement adaptées au transport d’engins de travaux publics de toute nature et de transport de masses et caissons ampliroll.

Sur le stand

Le constructeur présente son nouveau modèle de véhicule porte-engins 3 en 1 : télescopique à la fois en largeur mais aussi en longueur. Ce véhicule permet, tout en restant conforme au code de la route à vide, d’allonger le plateau de 4-5-6m selon les besoins et d’écarter le plateau hydrauliquement de 2m50 à 3m20 / 3m50 / 4m. Cette option est disponible sur les versions de 2 à 6 essieux en essieux fixes / directionnels, en suspension mécanique / pneumatique ou hydraulique. Il répond aux besoins de transport d’engins, ou de contrepoids, et peut être équipé d’une grue.

©

lem

onstructeur de remorques et semi-remorques, la société Remorques Louault est installée dans l’Yonne à SaintFargeau. Spécialisée dans la fabrication de véhicules destinés au transport d’engins de travaux publics, de déchets et de matériels spécifiques, elle travaille au niveau national et international avec des clients de multi nationales jusqu’aux TPE. Elle s’appuie sur un réseau avec 7 commerciaux exclusifs, une dizaine de concessionnaires, 240 points de SAV en France et 400 points de SAV en Europe. « Nous avons légèrement progressé en 2012 avec un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros, explique M. Louault. En 2013, le chiffre d’affaires est aussi en croissance, avec un carnet de commandes globalement de 6 à 7 mois. Actuellement, nous sentons une demande importante, et les prises de commandes sont régulières.  Les perspectives 2013 - 2014 sont donc bonnes. » Pour faire face à cette demande, la société a

www.lemillepattesmagazine.fr

17


e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:00 Page18

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

Nicolas Industrie : deux nouveautés

Nicolas Industrie (TII group) présente pour la première fois en France deux nouveautés pour le transport lourd, avec une semi Eurocompact 1+3 et un module 6 lignes MHD, ainsi qu’un module SPMT Scheuerle sur l’aire de démonstartion… tous les savoir-faire du groupe !

C

©

lem

ette année, c’est avec trois véhicules que Nicolas Industrie (TII group), expose aux JDL. Depuis 1994, le fabricant français a intégré le groupe TII (et ses compagnies soeurs Scheuerle et Kamag). Le groupe emploie 840 personnes. En 2012, 780 véhicules ont été produits pour un chiffre d’affaires de 240 millions €. « Nicolas Industrie est complètement intégré au groupe TII et profite ainsi de cette synergie pour développer de nouveaux produits, optimiser ses processus de fabrication pour répondre aux besoins des clients et asseoir sa position de leader dans les véhicules sur mesure et haut de gamme, explique M. Porteu, directeur Nicolas Industrie. Nous

18

www.lemillepattesmagazine.fr

avons une volonté d’une identité commune dans les processus, la qualité, tout en conservant une spécificité des savoir-faire de chaque entité. » Très présent à l’export (près de 80% du chiffre d’affaires), Nicolas est implanté surtout en Australie, au Brésil, en Scandinavie et en Afrique, « où quelques pays affichent les des taux de croissance parmi les plus élevés au monde. Le marché en France comme à l’export est stable en 2013, et 2014 devrait se maintenir au même niveau. »

Sur le stand

Nicolas Industrie présente pour la première fois en France deux nouveaux véhicules. Tout d’abord, pour le transport lourd, un module 6

lignes MHD SPE génération 2, qui avait été dévoilé à Bauma. Pour la circulation sur route, ce module peut être configuré comme remorque ou semi-remorque, avec des combinaisons de 2, 3 ou 4 files. Autre modèle exposé, l’EuroCompact, présenté en version 1+3 est doté d’un nouveau type d’accouplement rapide à un crochet entre le col-de-cygne, le bissel et le plateau. Cette semi-remorque offre en outre un très large panel de dollynecks, de bissels et de trains arrière... Enfin, à ne pas manquer sur la zone de démo, un module autopropulsé Scheuerle SPMT !


Š

lem

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:00 Page19

www.lemillepattesmagazine.fr

19


millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:00 Page20

Š

lem

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

Nooteboom dĂŠvoile sa n

20 www.lemillepattesmagazine.fr


millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:00 Page21

e. fr

a nouvelle extra-surbaissée

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

Le constructeur hollandais Nooteboom présente aux JDL 2013 sa nouvelle extra-surbaissée Euro PX 2, à essieux pendulaires

A

sont donc parfaitement adaptées aux besoins des entreprises de levage et de manutention, pour le transport de différents types de colis industriels (cuves, silos, presse, transformateurs… ). Son grand rayon de braquage et sa compacité la rendent idéale pour les accès difficiles aux usines. Depuis le lancement de cette série extrasurbaissée Euro PX en 2005, Nooteboom a déjà livré plus de 1000 lignes d’essieux. Certaines fonctions de cette série ont été modifiées et sont présentées dans l’extrasurbaissée PX-2, dont la course d’essieu a été augmentée de 400 à 600 mm, ce qui simplifie par exemple le changement d’une roue intérieure. La durée de vie des pneus a été prolongée grâce au système de direction intelligent, conçu avec des plaques tournantes qui la rend unique en matière de manoeuvrabilité.

©

lem

près une année 2012 de transition, Nooteboom veut augmenter sa part de marché en France, grâce à un réseau de distribution renforcé par l’arrivée d’un nouveau vendeur Matthieu Remy, qui couvre l’est de la France. C’est avec son tout nouveau modèle de semi extra-surbaissée, l’Euro PX 2 que Nooteboom se déplace aux JDL. Ce modèle est la dernière déclinaison de la série très populaire de semi extra surbaissée à essieux pendulaires : « ces surbaissées à essieux pendulaires rencontrent un beau succès sur le marché, notamment en version deux lignes, explique le constructeur. Elles sont conçues pour le transport de colis volumineux et lourds tout en offrant une grande maniabilité et une charge utile optimale, d’environ 35 tonnes. » Elles

www.lemillepattesmagazine.fr

21


millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:01 Page22

e. fr

Les pneus aux JDL 2013

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

Bridgestone

Sur son stand, Bridgetson met en avant ses pneumatiques pour grues mobiles, mais présente aussi ses solutions pour poids-lourds et remorques. Deux nouveaux profils poidslourds ont ainsi été lancés sur le marché récemment : les R-Steer (essieu moteur) et RDrive (essieu directeur), pour les applications régionales. Les R-STEER 001 et R-DRIVE 001 sont plus précisément conçus pour des distances de 50 à 1 000 km, pour les clients qui souhaitent améliorer leur kilométrage et les coûts au kilomètre. Autre nouveauté, cette fois pour les remorques, le pneu Ecopia H-Trailer conçu pour augmenter les performances énergétiques notamment en longue distance.

Mitas

lem

Cet équipementier est spécialisé depuis plus de 80 ans, dans les pneus agricoles et hors route, et produit une gamme de pneus estampillés pour les engins industriels. Toute la gamme est à découvrir sur le stand.

Michelin

©

Michelin a revu la segmentation de ses gammes poids-lourds, désormais classées en fonction de l’environnement de travail auxquels sont destinés les pneumatiques : par exemple, X Works ( usages mixtes, approches chantiers et carrières), ou X Force (pour roulage sur surface non aménagées)… Et pour les remorques basses, la série X Line Energy T, utilise de nouveaux composants de gomme pour offrir une très faible résistance au roulement, tandis que sa conception a privilégié la réduction des déformations. Cette gamme est polyvalente et s’adresse aussi bien aux  transporteurs utilisant des remorques ou semiremorques à deux ou trois essieux qu’aux affréteurs  de  convois exceptionnels  à essieux  multiples conventionnels  ou  pendulaires.

22 www.lemillepattesmagazine.fr


Š

lem

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:01 Page23


e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:01 Page24

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

Catexe : faciliter l’organisation des convois

Depuis plus de 27 ans, la société Catexe, basée à Colmar en Alsace, apporte à ses clients un suivi administratif et logistique de A à Z des convois exceptionnels, en France et sur toute l’Europe géographique.

C

©

lem

réée courant de l’année 1987, la société CATEXE est spécialisée dans l’aide à l’obtention des autorisations de transports exceptionnels, en France et dans tous les pays européens. A l’origine, elle apportait à ses clients « un suivi administratif et logistique, effaçant la barrière linguistique, au-delà des frontières nationales et sur tout le territoire européen » explique M. Chartier, son dirigeant. Actuellement l’équipe est composée de 8 personnes, multilingues, et demeure un partenaire pour faciliter l’obtention des autorisations et la mise en place des escortes sur toute l’Europe géographique. En 27 ans, ce sont plusieurs dizaines de milliers de convois exceptionnels de toute sorte et de tout gabarit qui ont pu sillonner les routes européennes grâce à ce service apporté aux transporteurs...

24

www.lemillepattesmagazine.fr

Panel de prestations

Catexe peut fournir un très large panel de prestations autour du convoi exceptionnel : autorisation(s) au voyage, permanente(s), réception des véhicules au TÜV, etc…, suivi des dossiers et échéances de relance, affrètement, développement de projet industriel, reconnaissance d’itinéraire, rapports d’accessibilité et/ou de faisabilité, escorte(s) privée(s),voiture(s)-pilote, équipe de guidage, aux normes des pays traversés, escortes étatiques (polie, gendarmerie… ) ou spécifiques ; panneaux réglementaires « convoi exceptionnel », conseil, informations… Un service crucial aujourd’hui encore plus qu’hier : « la restructuration des services de l’état (DREAL, DDT, DDTM, CG, etc…) au lieu d’améliorer et de faciliter les procédures,

tel que cela était prévu par les directives gouvernementales, est devenue d’une lourdeur sans précédent, en imposant aux transporteurs /levageurs un panel de consultations, plus nombreuses et de plus en plus ingérables, estime M. Chartier. L’application et la mise en place des textes gérant le pilotage en France, aurait pu limiter une certaine concurrence déloyale et aider le transport national, si certains organismes de formation n’avaient pas procédé à la distribution d’ attestations de stage à tout le monde, qu’il parle ou non le français... Et ce de nouveau au détriment des transporteurs français, qui eux n’ont pas, dès qu’ils sortent à l’étranger, d’autre choix que de suivre les législations des différents pays. »


Š

lem

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:01 Page25


e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:02 Page26

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

TES: Bureau d’études spécialisé dans le transport exceptionnel TES, créée il y a 25 ans et basée à Neuf-Brisach en Alsace, est un bureau d’études spécialisé dans le transport exceptionnel, qui gère l’organisation de ces transport, notamment les démarches administratives et l’escorte des convois

©

lem

Gagner du temps et de l’efficacité pour être plus performant, c’est ce que nous proposons à nos clients » explique Hervé Kautzmann, directeur du bureau d’études Transports Europe Services. « Nous nous occupons de l’obtention des autorisations de circuler en France et en Europe, nous conseillons nos clients sur les itinéraires possibles et les plus adaptés, nous réalisons la reconnaissance et la recherche d’itinéraires sur le terrain, organisons les transports avec les services compétents (forces de l’ordre, services de voirie…), nous mettons à disposition notre flotte de voitures pilotes et de motos de guidage pour l’accompagnement des convois exceptionnels. Nous proposons

26

www.lemillepattesmagazine.fr

également à la vente les équipements de transport exceptionnel (panneaux convoi exceptionnel, cartes nationale de 1er et 2e catégorie).”

Réglementation européenne TES intervient dans tous les secteurs de marché ayant trait au transport exceptionnel : levage, industrie, nautisme, éolien, travaux publics… Pour sa première participation aux JDL, TES souhaite se développer auprès des clients français, notamment les levageurs, la société étant pour l’instant davantage présente auprès des transporteurs ou levageurs étrangers. Elle dispose d’une équipe expérimentée et multilingue d’une douzaine de personnes (bureau et chauffeurs), avec une

connaissance approfondie de la réglementation du transport exceptionnel dans chaque pays d’Europe, et qui maitrise donc les itinéraires adaptés à chaque transport en fonction de ses dimensions. « Nous pouvons aussi accompagner nos clients dans leur développement à l’étranger. De grandes sociétés comme Liebherr nous font confiance depuis de nombreuses années, aussi bien pour obtenir les autorisations de circuler auprès des services de l’Etat que pour escorter les convois, souligne M. Kautzmann. Dans un environnement de plus en plus complexe où les contraintes se multiplient, il est important de pouvoir se reposer sur un partenaire  comme TES ».


Š

lem

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:02 Page27

www.lemillepattesmagazine.fr

27


ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:02 Page28

André Friderici: “pour une harmonisation européen” André Friderici, directeur du groupe de transport suisse Friderici Special, connaît bien l e s d i f f é r e n c e s d e r é g l e m e n t a t i o n d u t r a n s p o r t e u ro p é e n . I l e s t a u s s i d e p u i s a v r i l dernier le nouveau Président du groupe Transport de l’ESTA, l’Association Européenne d u Tr a n s p o r t E x c e p t i o n n e l e t d u L e v a g e , e t p l a i d e p o u r u n e h a r m o n i s a t i o n d e s réglementations Le Mille-Pattes Magazine : M. Friderici, quel regard portez-vous aujourd’hui sur le transport exceptionnel européen ? André Friderici : les contraintes administratives ou politiques pèsent lourdement sur nos entreprises, suisses ou européennes. Il est de plus en plus difficile d’acheminer une pièce lourde d’un point A à un point B en Europe. Pourtant, le transport exceptionnel concerne des pièces nécessaires à l’industrie ou à la production d’énergie. Le jour où l’on n’arrivera plus à acheminer un transformateur, et qu’il y aura des pénuries d’électricité, tout le monde se rendra compte alors de l’importance de notre activité !

©

lem

Le Mille-Pattes Magazine : Vous qui intervenez dans toute l’Europe, quels sont aujourd’hui les pays où il est le plus difficile de travailler en tant que transporteur exceptionnel ? André Friderici : je dois malheureusement avouer que depuis quelques temps, la France est dans le peloton de tête pour les difficultés à faire circuler un convoi exceptionnel ! Cela a été le cas dans des pays comme l’Espagne ou l’Italie, mais les choses s’y sont améliorées. Ce qui est difficile pour nous, entreprises de transport, ce sont les délais d’obtention très très longs, beaucoup trop longs en France ! De plus, il n’est pas normal que pendant l’été, certains départements ne fonctionnent pas

28

www.lemillepattesmagazine.fr

pendant 3 ou 4 semaines parce que la personne chargée des autorisations est en congés ! Nous avons le même problème parfois sur certains cantons en Suisse, comme cela a aussi été le cas dans d’autres pays européens. C’est absolument inadmissible, et cela peut inciter certains à rouler “sans-autorisation”, parce que notre métier, c’est de servir notre client !

Le Mille-Pattes Magazine :Vous êtes de nationalité suisse, quelles sont les principales différences réglementaires avec la France par exemple ? André Friderici : Nous avons en Suisse des systèmes d’autorisations spéciales qui coûtent très cher, mais que l’on obtient très rapidement, entre 24 et 72 heures, sauf pour des cas très lourds 1 à 2 semaines selon parcours et difficultés. Dans l’exceptionnel, suivant le tonnage, on peut être amené à devoir payer des sommes de 2000 à 3000 € pour un convoi de 200 tonnes, sur la traversée d’un canton d’une vingtaine de kilomètres… et cela dans chaque canton ! Les autorisations en France ne coûtent rien ou presque, mais ne sont délivrées qu’après de longues semaines ou plus…… Nous sommes aussi lourdement taxés en Suisse pour tous les kilomètres parcourus, de l’ordre de 80 cts d’euros / km pour un 40 tonnes, sur le même principe que l’écotaxe française, montants qu’il faut arriver à répercuter sur nos prix…


afin de voir sur quels dossiers avancer prioritairement. Aujourd’hui, l’un des dossiers les plus avancés concerne l’harmonisation de la signalisation lumineuse, quasiment accomplie. Nous souhaiterions aussi la mise au point d’un formulaire compatible entre tous les pays. Cela va être difficile, chacun préférant rester avec le système qu’il connaît, mais c’est peut-être ce qui parait le plus réalisable aujourd’hui. Nous n’abandonnons pas, nous continuons nos efforts ! Aujourd’hui, pour traverser l’Europe, il faudrait presque un classeur de documents pour chaque pays et chaque véhicule ! Cela devient ingérable !

semblent une bonne chose. Par exemple, nous travaillons souvent en Suisse sur des zones géographiques difficiles d’accès, avec des routes étroites. Nous connaissons ces itinéraires, savons par où passer et avec quels véhicules. Lorsqu’un transporteur étranger arrive avec un convoi lourd ou exceptionnel, il peut être surpris par la configuration de nos routes. C’est là qu’une connaissance locale est indispensable. La question se pose aussi d’accorder certaines compétences de police ou non aux escortes privées : par exemple en Autriche ou en Suisse, elles sont formées pour cela, et peuvent par exemple, faire négocier un rond-point à l’envers. Ce qui n’est pas le cas par exemple en France, où il faut faire appel à la gendarmerie. Là aussi, il faudrait une harmonisation, mais on en est loin …

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

Le Mille-Pattes Magazine : Selon vous, quels sont selon les avantages et inconvénients de ces deux réglementations ?   André Friderici : La Suisse est plus logique, car nous devons répondre à nos clients avant d’avoir les demandes… donc, il faut être très réactifs. Les pays européens ont tous des systèmes différents et c’est une tâche pour le comité européen ESTA d’essayer de normaliser tous ces règlements. Ceci prendra beaucoup de temps, si l’on y arrive !

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:02 Page29

Le Mille-Pattes Magazine : comment abordez-vous la problématique des escortes ? André Friderici : Là aussi, chaque pays à son mode de fonctionnement. Je pense néanmoins qu’il est indispensable que les escortes aient une parfaite connaissance du terrain. Des escortes spécifiques à chaque pays me

©

lem

Le Mille-Pattes Magazine : justement, vous avez été nommé en avril dernier président de la commission transport de l’ESTA. Quels sont les principaux dossiers sur lesquels vous travaillez ? André Friderici : Celui de l’harmonisation de la réglementation du transport exceptionnel ! Mais je crois qu’il faudrait un très gros coup de pouce politique, et nous en sommes encore loin ! Nous allons prochainement nous rencontrer avec les autres membres de l’ESTA,

© Ferdy De Martin - www.TOPRUN.ch

www.lemillepattesmagazine.fr

29


millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:02 Page30

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

Friderici Special, transporteur depuis 1890 !

Fondé en en 1890, le groupe Friderici voit aujourd’hui les 4e (Jean-Paul et André) et 5e générations (Clément et Stéphane) de la famille Friderici aux commandes. Dès le départ, la société était dédiée aux transports, d’abord avec des chevaux, puis en suivant l’évolution de la motorisation. Le virage du transport exceptionnel est pris dans les années 1960/70.

A

©

lem

ujourd’hui, l’exceptionnel représente un quart des activités du groupe, le reste étant réalisé dans des métiers spéciaux : transport, manutention et levage (en Suisse), manutention industrielle, transport spécifique (pulvérulent…). La société emploie 175 personnes, dont une soixantaine de Français. « Notre métier est de proposer une solution de transport à tous les types de demandes, dans l’industrie avec les pièces les plus lourdes, mais aussi le terrassement, forage, BTP... , explique André Friderici. Nous restons positionnés sur des métiers spécifiques en Suisse, et beaucoup plus loin. Nous allons partout où un camion peut passer, comme par exemple jusqu’au bout de la Russie, pour répondre à des besoins particuliers, pour des machines de haute valeur et des exigences de clients. »

30

www.lemillepattesmagazine.fr


ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:02 Page31

chercher ce qui ce qui nous paraît le plus logique chez un fournisseur. » De plus, l’entreprise est dotée d’un garage interne Friderici Services SA (ouvert aussi à une clientèle extérieure) qui assure l’entretien du parc.

40 lignes modulaires

Quelques convois

Parmi des convois mémorables de la société, André Friderici se souvient du plus lourd : un transformateur de 363 tonnes à transporter de Genève à Bâle, soit 580 tonnes de poids total ! Mais aussi de pièces plus « modestes », de 60 tonnes, mais qu’il a fallu emmener à 2700 m d’altitude ! « Certains transports sont plus marquants que d’autres, pas forcément en raison du poids, mais des solutions que nous avons dû trouver. Dans notre métier, il faut parfois savoir prendre quelques risques bien mesurés. »

©

lem

Le parc roulant est conséquent, et compte 85 camions porteurs ou tracteurs, dont une quinzaine dédiée au spécial, environ 200 remorques et semi-remorques de tous types et toutes capacités, jusqu’à 500 tonnes de charge. Le groupe est doté également de 40 lignes modulaires Nicolas ainsi qu’une dizaine de semi-remorques diverses de ce constructeur, et deux systèmes de poutres de 150 et 300 tonnes. « Nous sommes toujours dans une optique de renouvellement de parc, mais dans

ce contexte économique, nous restons prudents. Nous avons aussi, de la même manière qu’en France, dû faire face à une crise majeure de notre secteur. Après deux mois très difficiles en début d’année, l’activité est aujourd’hui soutenue grâce au report de certains dossiers, mais il est difficile d’avoir une vision à long terme. » Le transporteur est diversifié pour ses matériels avec quasiment toutes les marques de camions et de remorques, « en fonction des spécificités et des atouts de chaque véhicule. Nous allons

www.lemillepattesmagazine.fr

31


millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:02 Page32

e. fr

Législation/Fédérations

L’écotaxe reportée au 1er janvier 2014 Le gouvernement a décidé de reporter l’entrée en vigueur de l’Ecotaxe au 1er janvier 2014 au lieu du 1er octobre 2013, « afin de garantir une mise en oeuvre entièrement sécurisée ». Après avoir achevé ces dernières semaines les vérifications visant à s’assurer du caractère pleinement opérationnel du système livré par Ecomouv’, il apparait que « des dysfonctionnements persistants » ont été relevés, « qui doivent impérativement être corrigés avant la mise en service du dispositif », affirme le ministère des Transports. « Dès lors, l’Etat n’a pas accepté de valider en l’état l’aptitude au bon fonctionnement du système et a demandé à son partenaire de livrer dans les meilleurs délais un dispositif corrigé, conformément au contrat de partenariat. »

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

Découvrez toutes les dernières infos en bref du monde du transport Réseaux

Scania renouvelle son opération de démonstration Scana France renouvelle son opération de démonstration de sa gamme Euro 6, chaque point de vente du réseau français tiendra à disposition de ses clients deux tracteurs équipés de moteurs Euro 6 et de la nouvelle cabine Streamline : l’un utilisant les technologies EGR et SCR (450 ch) et l’autre avac la technologie SCR (410ch).

©

lem

Un pôle d’excellence pour les véhicules incendie à Chambéry Iveco Magirus Camiva va bâtir à Chambéry un pôle d’excellence pour les véhicules de lutte contre l’incendie. Il a été signé le 6 septembre, avec la SAIEM de Chambéry (Société Anonyme Immobilière d’Economie Mixte) un protocole d’accord pour le lancement du projet immobilier qui accueillera le futur Pôle d’Excellence et de Services de la Société Iveco Magirus Firefighting Camiva à Chambéry. Le nouveau pôle d’excellence, couvrira 12 200 m2 (4 465 m2 couvert). Un certain nombre d’activités sera maintenu et développé encore davantage: un atelier de maintenance des échelles aériennes et des véhicules anti-incendies, un atelier de customisation destiné à la personnalisation et à la finition des véhicules neufs et équipé d’ une station d’essais des pompes, un magasin de pièces détachées et accessoires, un show-room et des bureaux pour l’activité commerciale et administrative de l’entreprise en France. Il ouvrira à l’été 2014.

32 www.lemillepattesmagazine.fr

Positions communes pour TLF et la FNTR Les instances de TLF et de la FNTR ont validé le projet qui visant la mise en oeuvre des axes suivants : coordination de participations au dialogue sociale, renforcement de la présence et de l’action du secteur dans les organisations interprofessionnelles, appui sur une structure de concertation entre les familles professionnelles, mise en synergie et exploitation commune des moyens et compétences acquis et développés dans les domaines privilégiés de chacun, déclinaisons au plan régional des principes communs d’organisation et de représentation, optimisation des engagements internationaux… Pour les deux présidents des fédérations, « cette démarche marque une nouvelle étape dans la construction d’un projet commun dont l’objectif est la défense et le développement des activités nationales et internationales de nos entreprises. » Les organisations professionnelles reçues au Ministère Lors de la réunion qui s’est tenue au ministère des Transports le 6 septembre dernier, TLF a fait valoir que le report de l’écotaxe au 1er janvier 2014 n’est pas satisfaisant. Lors de cet entretien, TLF, représentée par Yves Fargues, son président, a réclamé, comme les autres fédérations, la création d’un groupe « experts », constitué des services de l’Etat, d’Ecomouv’, des SHT et des organisations professionnelles. Ce groupe aurait pour mission de suivre et valider les différentes étapes de déploiement du système de taxation. TLF a aussi mis à la disposition de ses adhérents une « hotline » afin de répondre aux difficultés liées à la mise en œuvre du dispositif. Frédéric Cuvillier a affirmé sa volonté de mettre fin à une politique « anti-route» dans la mesure où 80% des marchandises transportées sont acheminées par la route. De son coté la FNTR a également demandé que la période qui s’ouvre jusqu’au 1er janvier soit mise à profit pour donner « pleine et entière efficacité au dispositif de majoration forfaitaire. »

Nominations

Info Ports

Nouveau patron chez Scania Production Angers Robert Höglund vient d’être nommé Directeur Général de Scania Angers depuis le 1er septembre 2013, en remplacement de Jan Hillerström retourné en Suède occuper de nouvelles fonctions. M. Höglund connaît bien le site de production angevin puisqu’il y est arrivé en 2011 au poste de directeur du département production.

50 ans de la zone industrielle de Fos La zone Industrielle portuaire de Fos-Sur-Mer (ZIF) fête cette année son 50 e anniversaire. Dès 1963, l’Etat favorisa l’implantation d’usines sur les 10 000 hectares bordant le golfe de Fos, et qui constitue aujourd’hui le 1er port de France, bassins portuaires de Marseille compris. Pour célébrer ce 50e anniversaire, un colloque professionnel est organisé le vendredi 25 octobre : chefs d’entreprises, élus, organisations professionnelles et représentants de l’Etat débatteront de l’avenir de la ZIF.


millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:02 Page33

Lyon-Turin : les travaux d’accès déclarés d’utilité publique Par un décret du 23 août 2013, les travaux destinés à créer un itinéraire d’accès au chantier du tunnel de la future ligne ferroviaire à grande vitesse Lyon-Turin viennent d’être déclarés « d’utilité publique et urgents ». Les travaux d’accès à l’ouvrage interviendront entre Colombier-Saugnieu (Rhône) et Chambéry (Savoie). Des aménagements sur les communes savoyardes de Montmélian et Francin, et entre Avressieux et St-Jean-deMaurienne seront également réalisés. La ligne à grande vitesse Lyon-Turin doit permettre de raccourcir le trajet Paris-Milan de 7 heures actuellement à un peu plus de 4 heures.

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

Faymonville lance le Telemax avec 4 extensions Le constructeur de remorques Faymonville vient de développer une série Telemax avec désormais 4 extensions et des essieux pendulaires. Elle permet le transport de pièces jusqu’à 65 m de long, et répond ainsi notamment aux besoins de transport de pales d’éoliennes. Les essieux pendulaires offrent un débattement de suspension à 600 mm et un angle de braquage jusqu’à 60°. « Pour faciliter au maximum l’octroi des autorisations de transport aux véhicules dont la longueur peut atteindre 65 m, notre offre comprend maintenant une 4ème extension », révèle Arnold Luxen, Directeur commercial. Grâce à cet avantage, la longueur totale de l’attelage à l’état rétracté se situe entre 22 et 23 m en fonction du tracteur.

Chantiers

e. fr

Nouveautés

Le FH élu « camion de l’année » Le Nouveau Volvo FH, presque un an après sa sortie, vient d’être élu « Camion de l’année « par un jury de journalistes européens. Le prix a été remis à Claes Nilsson, président de Volvo Trucks, lors d'une cérémonie organisée à Moscou dans le cadre du salon Comtrans. C’est la troisième fois que le Volvo FH est élu Camion International de l'Année. Il avait déjà remporté le prix en 1994 et 2000. Ce camion est disponible avec un choix de motorisations 13 et 16 litres conformes à la norme Euro 6. Il est doté de la technologie I-See qui permet de réduire sa consommation de carburant jusqu'à 5%.

Deux nouvelles autoroutes ferroviaires annoncées Frédéric Cuvillier a annoncé la création de deux nouvelles autoroutes ferroviaires : Atlantique (Lille-Bayonne) et l’autoroute ferroviaire Calais – Le Boulou. Il existe déjà deux de ces lignes qui permettent de transporter des poids-lourds sur des trains dédiés : Luxembourg-Perpignan et l’autoroute ferroviaire alpine. Cette annonce s’est faite avec la signature d’un contrat entre Alain Picard, Directeur général de SNCF Geodis et Robert Lohr, PDG de Lohr Industrie portant sur l’achat de wagons pour l’autoroute ferroviaire Calais – Le Boulou.

©

lem

Découvrez toutes les dernières infos en bref du monde du transport sur notre site: www.lemillepattesmagazine.fr

www.lemillepattesmagazine.fr

33


millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:02 Page34

International

Un camion qui prend les couleurs des « Harley » Partenaire de l’Expérience Tour Harley-Davidson pour 2013, Volvo Trucks vient de donner les clés d’un nouveau FH 16 750 ch aux couleurs de la fameuse marque de motos. C’est Jean-Noël Théneau, président de Volvo Trucks France qui a remis les clés à Gérard Staedelin et Xavier Crepet directeur général et directeur marketing Harley-Davidson France. Ce nouveau Volvo va tracter la superbe semi Harly pendant toute la durée de la tournée nationale Harley Davidson, qui s’achève en octobre.

Projet majeur pour Sarens au Canada Sarens vient de remporter l’un des plus grands projets de son histoire, le CNRL à Fort McKay au Canada. Le contrat est une entrée sur le marché des sables bitumeux pour Sarens et son client espagnol Tecnicas Reunidas. Les deux groupes, spécialisés dans les l’ingénierie, et design et la construction de raffineries, avaient déjà collaboré avec succès en Arabie Saoudite. Au Canada, il s’agira de construire une unité de production de sable bitumeux, en utilisant le principe des modules, chacun pesant 600 tonnes. Ils seront levés par une grue CC8800-1 Demag, et transportés auparavant par des modules autopropulsés. Ce type de construction a été choisi afin de réduire les délais, le chantier se déroulant dans conditions de froid extrême de -50°. Les premiers levages sont prévus pour février 2014.

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

Insolite !

©

lem

L’usine Hammar s’agrandit Hammar, le constructeur de chargeurs latéraux suédois agrandit son site de production à côté de Göteborg. L’usine qui s’étend aujourd’hui sur 14 000 m2 verra sa surface augmentée de 600 m2 afin de recevoir la 2e machine automatique de découpe laser.

34 www.lemillepattesmagazine.fr

Deux porte-bobines Nicolas pour le Brésil Nicolas industrie a livré deux véhicules portebobines pour le Brésil, l’un d’une capacité de 300 tonnes et l’autres d’une capacité de 500 tonnes.


millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:02 Page35

International

Nooteboom livre plusieurs remorques au transporteur ALE ALE, transporteur britannique spécialisé dans les convois lourds vient de réceptionner 16 nouveaux véhicules Nooteboom, destinés au transport d’éoliennes. Ce sont ainsi plusieurs surbaissées extensibles (essentiellement des 8 essieux) et des Telestep Quatro (plateaux 4 essieux triple extensible) qui ont été livrées. ALE va installer des turbines éoliennes sur le Cap Est et la côte ouest de l’Afrique du sud, sur plusieurs sites éoliens, représentant plus de 200 éoliennes. Elles sont transportées sur route depuis divers ports jusqu’à leur destination finale. “ Ce fut une évidence pour nous de choisir les semi-remorques Nooteboom qui sont largement reconnues comme étant les solutions de transport sûres et innovantes dans le domaine des éoliennes. La qualité supérieure, les adaptations spécifiques pour l’Afrique du Sud ainsi que le service aprèsvente proposé ont été les facteurs décisifs pour cet investissement” déclare Jan Yntema, Directeur ALE Afrique du Sud.

Des modules lourds pour l’Australie Nicolas industrie vient de livrer en Australie des modules MDE (lourds) de 7 lignes, écartables hydrauliquement.

e. fr

Livraisons

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

Goldhofer produit son 1000e module SPMT avec direction hydrostatique La commande de son client indien Resham Signh était spéciale pour Goldhofer puisque ce module autopropulsé PST-SL-E 6 avec direction hydrostatique est le 1000e module autopropulsé construit par Goldhofer depuis le lancement de la série, soit plus de 4000 lignes d’essieux en usage dans le monde. Avec une capacité de 60 tonnes par essieux, cette série est dotée d’une direction hydrostatique avec contrôle électronique, qui en facilite la conduite et lui permet de rotation même à 360°. Plusieurs puissances de motorisation sont en outre disponibles. Photo : à droite, Stefan Fuchs, PDG de Goldhofer et Horst Häfele, directeur commercial Modules Lourds et un des « pères spirituels » de cette série, sur le 1000e module SPMT

lem

Hammar livre un chargeur lourd au Tchad Le constructeur suédois Hammar a livré une semi-remorque Hammar 195HS « heavy duty », de 45 tonnes de capacité de levage pour le Tchad, au groupe égyptien The Arab Contractors. Le bras peut lever des containers 1X20’ ou 1X40’ ou 2X20’. La semi-remorque est équipée de 3 essieux BPW 3X14 tonnes à suspensions multilames, ainsi qu’un groupe moteur diesel embarqué Perkins. Il doit travailler sur l’un des chantiers de ce groupe au Tchad pour la construction de la route Mongo-Eref.

©

32 nouvelles lignes Kamag K25 pour l’américain TCR TCR, transporteur et levageur américain spécialisé dans les déménagements d’usines en Amérique du nord, vient de se doter de 32 nouvelles lignes Kamag K25, qui peuvent se coupler très facilement avec d’autres produits. Ces véhicules sont composés de 22 lignes remorques types H (régula) et SL (Split Types, qui peuvent être fractionnées). De plus, spécifiquement pour ses besoins de transport sur sites industriels, 4 lignes PB (power booster) et six lignes SP (autopropulsées) ont aussi été acquises.

www.lemillepattesmagazine.fr

35


e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:02 Page36

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

Carrossiers : une tablette pour faciliter le contrôle des véhicules

La société Martin 3D vient de mettre au point une nouvelle solution sur tablette pour vérifier rapidement et efficacement tous les points de contrôle réglementaires d’un véhicule carrossé

C ©

lem

réée en 2006 par Bruno Martin, la société Martin 3D est spécialisée dans le conseil et la formation en carrosserie industrielle et la veille réglementaire. Depuis 2006, la société est passée de 1 à 6 personnes (deux autres consultants indépendants interviennent en renfort si besoin). Son activité initiale d’études & qualité s’est rapidement spécialisée vers l’accompagnement des carrossiers pour devenir Opérateur Qualifié PL ou VUL. La veille réglementaire est aussi devenue un des atouts de la petite société, activité par ailleurs certifiée par l’Utac en 2009. Martin 3D peut aussi, grâce à son bureau d’études, assister ou réaliser des études techniques pour le compte de ses clients, ainsi, que les dossiers d’homologation. Elle est également le distributeur en France du logiciel TrailerWin, qui permet de réaliser les calculs de carrossage les plus complexes.

36 www.lemillepattesmagazine.fr

« La qualité, le sérieux et le pragmatisme de nos services nous ont permis d’accompagner 105 carrossiers à la certification opérateurs qualifiés, et de proposer notre veille réglementaire à plus 120 abonnés. Aujourd’hui, nous travaillons avec plus de 350 clients en carrosserie industrielle pour le conseil, la formation, les homologations, les études, la veille et Trailer Win, souligne Bruno Martin. Chacun de nos employés connaît très bien son domaine d’activité. » Martin 3D travaille sur toute la France, en Europe, voire en Afrique du nord.

Tablette tactile Depuis plusieurs mois, la société travaille à la mise au point d’un tout nouveau dispositif, intégralement conçu par ses soins, dénommé T@b Control. Il s’agit de faciliter les étapes de contrôles réglementaires des véhicules que doivent réaliser les carrossiers, en donnant toutes les informations sur une tablette tactile. « L’idée est de fournir à nos clients des

documents à compléter (fiche de relevé de cotes, fiches de contrôles…) ou à visionner (documents techniques, fiches de veille à jour) en fonction des véhicules à contrôler, afin d’assurer le suivi intégral du véhicule tel qu’exigé pour un opérateur qualifié et d’en assurer la traçabilité grâce à notre logiciel T@b Control », explique Bruno Martin. Le fonctionnement est simple : à l’aide d’un configurateur, le carrossier va modéliser un véhicule en 3D représentatif du véhicule à contrôler. Sur le véhicule ainsi modélisé, des points de contrôle en couleur vont apparaitre en fonction de l’état d’avancement des contrôles. « Ces points de contrôle sont directement reliés à notre veille réglementaire qui est synchronisée avec notre site, et permettent d’assurer l’utilisation de la bonne fiche, à jour à tout moment, en se défaisant ainsi de la contrainte actuelle qu’est la mise à jour de la veille. T@b Control est le seul dispositif à proposer une mise à jour en temps réel. » Grâce au modèle 3D, l’utilisateur est ensuite guidé dans la constitution du dossier qu’il doit réaliser en tant qu’opérateur qualifié. « Chaque étape de carrossage du dossier qui ne sera pas réalisée correctement ne permettra pas de passer à l’étape suivante » souligne M. Martin. Le logiciel sur tablette permet donc le suivi intégral d’un véhicule puis de générer les documents correspondants (Documents de contrôle, annexes III, VII, VII, IX, plaque de tare, répartition des charges…). Simple d’utilisation, proposant une sauvegarde automatisée des données avec leur mise à jour automatique via le site internet, cette nouvelle tablette est adaptée aux carrossiers VUL qui démarrent leur démarche d’opérateur qualifié, mais aussi aux opérateurs PL souhaitant optimiser la gestion de leur système qualité.


Š

lem

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:06 Page37


ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:02 Page38

VI : un marché encore en recul

Le rebond attendu avec le passage à l’Euro 6 n’a (pour l’instant) pas eu lieu. A fin août, 26 616 véhicules de plus de 5 tonnes ont été immatriculés en France, soit une baisse de 9,9% du marché

C ©

lem

omme de coutume en cette période de rentrée, la CSIAM (Chambre Syndicale Internationale de l’Automobile et du Motocycle) a remis ses résultats sur l’évolution du marché du véhicule industriel en France. Ceux-ci font apparaitre un recul de 9,9% du marché des VI de plus en 5 tonnes en France sur les 8 premiers mois, avec 26 616 immatriculations. A fin août, les tracteurs routiers représentaient 54,2% du marché avec 14 435 immatriculations (en baisse de 9,4% par rapport à 2011) alors que les porteurs ont représenté 45,8% , avec 12181 immatriculations (soit une baisse de 10,6%. Le (petit) marché des véhicules utilitaires lourds de 3,5 à 5 tonnes confirme également la baisse avec un repli de 17,8% à 1751 immatriculations. Ce recul est dans la lignée de celui enregistré sur l’ensemble de l’année 2012 (v -8,4%). « Toutefois, les dernières livraisons de véhicules Euro 5 sur la fin de l’exercice devraient permettre de terminer 2013 au niveau de 2012, estime Thierry Archambault, Président Délégué de la Csiam. Quoiqu’il en soit, la crise économique et financière, la baisse du pouvoir d’achat des ménages et les

38 www.lemillepattesmagazine.fr

incertitudes réglementaires qui pèsent sur la profession marqueront cet exercice. La CSIAM appelle une fois encore les Pouvoirs Publics à établir des règles stables et pérennes indispensables à une bonne gestion prévisionnelle des entreprises du secteur. » Dans le détail, sur la catégorie des véhicules industriels de plus de 5,1 tonnes, c’est toujours Renault Trucks qui est leader, avec 28,99 % parts de marché (en baisse de 11,2%

en volume d’immatriculations comparé à la même période en 2012), suivi de Mercedes avec 17,16 % parts de marchés (-6,49%) puis Daf avec 12,35 % de parts de marché (-14,14% immatriculations) et Volvo Trucks avec une part de marché de 12,02 % (-13,89). Iveco, Man et Scania détiennent respectivement 10,86, 9,49 7,99. A noter la performance de Scania qui réalise une hausse de 15,54 % avec 2127 immatriculations sur la période.


Š

lem

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:02 Page39


Š

lem

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:02 Page40

40 www.lemillepattesmagazine.fr


ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:02 Page41

Daf : de nouvelles séries spéciales Construction Daf termine le renouvellement de ses gammes pour Euro 6 avec le lancement de ses porteurs des séries CF et LF destinées aux métiers de la construction.

L

©

lem

e constructeur Daf lance une version spécialement étudiée pour la construction de son modèle CF en version Euro 6. Ce nouveau CF se distingue par un grand angle d’attaque et une garde au sol élevée favorisant une importante maniabilité sur le terrain. D’aspect robuste, ce nouveau CF Construction est frappant avant tout par son design particulier : la calandre noire spécifique dotée de larges ouverture et le pare-choc entièrement repensé en acier

galvanisé , lui confèrent une physionomie bien particulière, et une robustesse à toute épreuve, amélioré encore par la plaque d’acier de 3 mm montée sous le pare-choc, afin de protéger le radiateur. Ce nouveau modèle est livré en version camion 3 essieux 6X4, avec essieu avant 8 ou 9 tonnes et essieu en tandem 19, 21 ou 26 tonnes, et répond ainsi à la plupart des applications de la construction et de ses métiers. Une version tracteur à trois essieux 6X4 lui permet aussi de s’adapter aux besoins de transport exceptionnel et d’arbres. En version 8X4, il convient pour les applications avec benne ou malaxeur. Avec deux essieux

avant de 7,5, 8 ou 9 tonnes, en combinaison avec un double essieu de 19, 21 ou 26 tonnes, ce modèle offre un PTAC de 32 à environ 44 tonnes. Côté motorisation, il est doté du moteur Paccar MX-13 de 12,9 litres de 410 à 510 cv ou du moteur MX-11 de 10 litres pour des puissances de 290 à 440 cv. La boite de vitesse automatisée AS Tronic peut être livrée en option. Le nouveau châssis est conçu pour offrir une rigidité maximale avec de bonnes capacités de roulage. Il offre beaucoup d'espace pour le placement de composants, comme les pieds d'ancrage d'une grue de chargement. De plus, une grande attention a été portée à la facilité de montage.

Nouveau LF En plus de ce CF, Daf décline également une version spéciale construction de son populaire LF, qui présente les mêmes caractéristiques que l’imposant CF : même calandre noire, même pare-choc surélevé qui permet un angle d’attaque de plus de 25°. Ce camion de 19T conserve aussi les atouts qui ont fait le succès de sa précédente version : un des plus faible rayon de braquage de sa catégorie et un faible poids pour une capacité de chargement élevée. Il est disponible avec un moteur PX-7 de 6,7 litres livrant une puissance de 220 à 310 cv. Ces deux nouveaux modèles sont livrés à partir de début 2014.

www.lemillepattesmagazine.fr

41


millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:03 Page42

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

ITER : 22 lignes pour des convois XXL La remorque qui doit permettre le transport des plus grandes pièces destinées à la construction du réacteur ITER à Cadarache vient d’être achevée. Elle vit son baptême du feu avec le test de l’itinéraire spécifiquement conçu pour permettre le passage de pièces jusqu’à 800 tonnes et 10 m de large !

T

lem

rois jours de travail auront été nécessaires pour assembler la remorque autopropulsée Scheuerle qui empruntera l’itinéraire Iter pour les premières phases de test grandeur nature, pendant 4 nuits. Longue de plus de 30 mètres, large de 6,3 m, elle a été assemblée en plusieurs étapes. Les modules « cabine conducteurs » (un à chaque extrémité) ont été assemblés en premiers, puis les modules « remorque » et les structures métalliques de la maquette. Elle a ensuite été équipée de 360 blocs de béton, en deux piles, ceinturés par une armature métallique, pour un poids de 800 tonnes et une hauteur de près de 10 m ! Composée de 22 lignes d’essieux, et de 352 pneus, elle a d’abord subi ses premiers tests de roulage le 10 septembre dernier, sur la piste des Salins à Berre l’Etang (13). Pour franchir certains points de l’itinéraire spécialement conçu pour relier Fos à Cadarache, elle est convoyée par deux véhicules, un tracteur et un pousseur, qui l’aideront à franchir les étapes les plus délicates, comme la longue pente du col du télégraphe sur la RD 113 dans le secteur de la Fare-les-Oliviers. Vitesse de déplacement : entre 1 km/heure lors du franchissement de certains passages et 15 à 20 km/heure dans les lignes droites, suffisamment larges et plates.

« Bulle »

©

C’est Daher qui la charge de l’organisation de ces convois très exceptionnels, qui débuteront « réellement » en 2014. A l’heure où nous mettons sous presse se déroule la première épreuve de test grandeur nature : pendant une semaine, la remorque, chargée de ses 360 blocs de béton, suit cet itinéraire long de 104

42 www.lemillepattesmagazine.fr

km, afin d’éprouver les 19 ouvrages d’art, mais aussi toute l’organisation mise en place autour de ce convoi, qui implique plus de 200 personnes. C’est une véritable « bulle » (comme celle du tour de France), qui encadre la remorque et son chargement, et qui comprend une vingtaine de véhicules étalés sur une centaine de mètres : la remorque autopropulsée en ellemême et ses 360 blocs de béton, les véhicules du chef de convoi et du chef d'escorte, les engins de levage et de manutention nécessaires à la gestion des panneaux de signalisation qu’il faut enlever avant le passage du convoi et réinstaller juste après le dernier véhicule, les véhicules de la gendarmerie de protection et les gendarmes en charge de la sécurisation de la route. Prochaine étape, la répétition générale, qui comprendra cette fois la partie maritime avec la traversée de l’étang de Berre et la partie terrestre, de Berre à Cadarache, qui permettra de valider les temps de parcours, les itinéraires de substitution et le pilotage des opérations.


millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:03 Page43

La « Daher Control Room »

©

lem

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

Conçue dans le cadre de son offre de « soutien industriel intégré », avec comme première application le pilotage global d’Iter, la Daher Control Room est le centre névralgique de toutes les opérations logistiques d’approvisionnement du million de composants d’Iter. Les capacités de ce centre de pilotage basé à Marignane doivent permettre d’anticiper les aléas éventuels et de proposer des solutions alternatives. « Les enjeux dans ce contrat sont multiples : nous transportons des composants uniques qui exigent une planification et une ingénierie amont forte. Nous avons réalisé des études logistiques adaptées aux contraintes du projet, c’est du sur-mesure. La DAHER Control Room nous permettra d’être connecté en permanence avec les équipes sur la route et de pouvoir réagir en temps réel aux aléas qui pourront advenir », commente Gilles Bonny, Directeur Transport chez Daher. Choisi parmi 96 candidats, Daher organisera et assurera l’acheminement de tous les équipements venant de 34 pays partenaires du projet Iter. Plus d’un million de pièces seront ainsi acheminées jusqu’à Cadarache. Les plus grandes seront amenées par voie maritime jusqu’au port de Fos sur Mer, puis traverseront l’étang de Berre par barge, avant d’emprunter l’itinéraire routier « Iter » jusqu’à Cadarache.

©ITER ORGANIZATION

www.lemillepattesmagazine.fr

43


ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:03 Page44

In the Navy ! P l u s d e 1 0 4 l i g n e s d ’ e s s i e u x o n t é t é n é c e s s a i re s p o u r transporter le dernier fleuron de la marine américaine, l’USS Coronado avant sa mise à l’eau. Un seul opérateur guidait ce vaisseau massif de près de 2800 tonnes

P

©

lem

our la mise à l’eau de son dernier navire, l’USS Coronado, la marine américaine a fait appel au transporteur Berard, un des plus ancien clients du fabricant remorques Goldhofer, pour le charger du lancement de ce vaisseau de plus de 400 millions $. Pour permettre au navire d’atteindre l’eau, Berard a utilisé un total de 104 lignes d’essieux, composées de modules des séries multidirectionnelles lourdes PST/ES-E et PST/SL- E. Un système CANBUS a été utilisé pour la synchronisation électronique des fonctions hydrauliques des deux types de véhicules. Ce qui a permis une configuration avec laquelle un seul opérateur était nécessaire pour manœuvrer l’ensemble, avec une simple radiocommande ! La première étape a été de positionner les 2800 tonnes du navire sur les remorques Goldhofer dans le chantier naval d’Alabama, et de le transférer sur les docks flottants où il pouvait être déplacé à un dock sec plus en aval. Là, les modules Goldhofer ont été utilisés pour déplacer ce colosse de 127 m de long et 30 m de large jusqu’au site de lancement final. Ces modules, dotées d’une direction hydrostatique et électronique multidirectionnelle offrait donc un maximum de flexibilité, en plus des modes de déplacement standards, ils peuvent être opérés selon des programmes de direction spécifiques, sans modification majeure de la combinaison de véhicules. Un atout majeur pour transporter facilement une masse telle que celui de ce fleuron de la marine !

42 www.lemillepattesmagazine.fr


Š

lem

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:03 Page45

www.lemillepattesmagazine.fr

45


Š

lem

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:03 Page46

46 www.lemillepattesmagazine.fr


millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:03 Page47

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

Koweit : convoi en conditions extrêmes

lem

Dans l’un des pays les chauds du monde, le transporteur JTC Kuwait a convoyé en urgence les pièces d’une centrale électrique,en moins de dix jours. Des convois en conditions extrêmes, pour des pièces jusqu’à 110 tonnes

L

©

e transporteur JTC Kuwait a dû transporter plusieurs pièces destinées à une centrale électrique au travers du pays, dans des conditions de transport extrêmes de chaleur et de terrains difficiles. Le tout en un temps record ! Pièce par pièce, tout l’équipement (turbines et composants) destiné à éviter une pénurie majeure était arrivé par avion dans la capitale Koweit City, à bord de 14 avions, le tout en moins de 10 jours. Restait ensuite à acheminer ces pièces par route, avec des délais serrés, sur des terrains difficiles et par des températures extrêmes pour atteindre le site de Subiyah. Le

climat très chaud, l’un des plus élevé au monde, compliquait les conditions de transport, tant pour les hommes que pour les matériels. La plus lourde pièce à transporter, d’un poids de 110 tonnes, a été chargés sur une semi Scheuerle Intercombi de 12 essieux. Avec leur capacité de charge de 36 tonnes par ligne, un tel poids ne posait aucun problème au transporteur.

Véhicules 5-en-1 Plusieurs jours plus tard, ce véhicule a encore fait la preuve de ses qualités sur le site de la construction de la raffinerie de Shiuaba : en utilisant 2X10 lignes, les composants du

réacteur pesant 67 et 82 tonnes ont été transportés pour la construction de la nouvelle usine depuis le port jusqu’à la raffinerie. Là encore, la grande manoeuvrabilité des InterCombi ont permis de réaliser ce transport, ce qui n’aurait pas été possible sans leur angle de braquage à 60°. Pour ce chantier, les véhicules ont été utilisés de plusieurs manières différentes, y compris avec un pack de motorisation Power Boots : ils ont été tractés, couplés dans la longueur et/ou la largeur, autopropulsés et même utilisés en véhicule pousseur ! La polyvalence par excellence !

www.lemillepattesmagazine.fr

47


millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:03 Page48

e. fr

LES SPECIALISTES DU TRANSPORT -

©

lem

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

C’est “LA” rubrique qui vous permet de trouver en un clin d’oeil

64 www.lemillepattesmagazine.fr


millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:03 Page49

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

le transporteur qu’il vous faut !

e. fr

- LES SPECIALISTES DU TRANSPORT

SETR E O FR AN C E -6A ,R ue de l'I ndust n trie -67720 H O E R D T Tél:03 67 17 60 32 -Fax :03 67 17 60 37 if

f

©

lem

f

www.lemillepattesmagazine.fr 65


Š

lem

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:04 Page50


Š

lem

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:04 Page51


Š

lem

ille pa tte 20 sm 13 ag az in

e. fr

millepattes n9_Layout 2 20/09/13 13:04 Page52


Le Mille Pattes Magazine