Page 1

CONSOMMER LA BIBLE>> PAGES 4 À 5

INTERVIEW, PORTRAIT & TÉMOIGNAGES >> PAGES 2, 3 &7

NOUVELLES DE L’AG EXTRAORDINAIRE >> PAGE 6

&

JOURNAL DE NOUVELLES DE LA LIGUE POUR LA LECTURE DE LA BIBLE

LE COUP D’OEIL DU TRÉSORIER
 >> PAGE 8

PRIÈRE ACTION - 1 ER TRIMESTRE 2018

Edito

Chers amis et sympathisants de la Ligue,

2017 s’achève, 2018 pointe à l’horizon : la société qui nous entoure nous pousse à faire le bilan de l’année et à prendre de bonnes résolutions.

Je suis direct : quel a été votre bilan de lecture de la Bible  ? Comment vous y êtes-vous nourris et abreuvés  ? Votre méditation régulière (quotidienne  ?) a-t-elle pu alimenter votre relation avec notre Seigneur et le travail du Saint-Esprit en vous ?

Loin de moi l’idée de vous culpabiliser mais seulement le souci de vous voir puiser dans la Parole de Dieu ce dont vous avez besoin et que Lui seul peut vous donner.

De bonnes résolutions ? Nous savons qu’elles sont faites pour être rapidement oubliées. Mais peut-être pourrais-je vous proposer d’organiser votre vie quotidienne pour libérer des espaces de rendez-vous avec la Bible  : au réveil pour ceux qui sont de suite alertes, ou au petit-déjeuner, dans les transports en commun, lors d’une pause, lors du temps de midi, ou avant le souper, dans la soirée  : les possibilités sont nombreuses et je vous invite à vous discipliner pour ce face à face nourricier.

La Ligue pour la Lecture de la Bible continuera à vous proposer différentes aides pour ce faire : Express’O et Cappuccin’O sur vos smartphones ou tablettes ou via email, Le Guide, RdV, les formations de moniteurs d’école du dimanche et les camps InterAction, entre autres, pourront vous y aider. La Ligue a pour mission de faciliter la rencontre de chacun, l’homme, la femme, l’enfant, l’adolescent, avec Dieu. C’est une mission plus que jamais indispensable là où le bruit de ce monde tend à brouiller ce qui est le plus important : le message de la Bonne nouvelle de Jésus-Christ. Cela est possible grâce au travail de beaucoup de bénévoles que je veux remercier ici. Mais, pour assumer ce ministère, la Ligue belge a aussi besoin plus que jamais de votre partenariat dans la prière et par votre soutien financier. Merci d’être concrets aussi dans ces domaines.

En ce temps de Noël, rappelons l’anniversaire de la naissance de Jésus, notre Sauveur et Seigneur, réjouissons-nous !

Frank Estievenart, Secrétaire du Conseil d’Administration de la Ligue pour la Lecture de la Bible

1 er trimestre 2018

Page 1 sur 8

Editeur responsable : 02 427 92 77


ACTEURS DE LA LIGUE

Interview d’un abonné

Egbert Holtrust est un abonné de la Ligue depuis plus de 50 ans et soutient la Ligue depuis déjà longtemps aussi. Il est d’origine hollandaise et a entre autre vécu au Mans en France. Aujourd’hui, âgé de 76 ans, il vit en Belgique depuis plusieurs années. J’ai eu la joie de dialoguer plusieurs fois avec lui par téléphone. Sa foi et son histoire personnelle semblent se construire autour de ses rencontres avec les premiers collaborateurs de la Ligue et de ses expériences vécues avec ou grâce à la Ligue. Il m’a semblé enrichissant de recueillir son ressenti après autant d’années à suivre les notes de méditations bibliques proposées par la Ligue. Voici un extrait de cette interview …

Annabel Jourez : « …la dernière fois que nous nous sommes parlés, votre histoire personnelle m’a touchée et j’aimerais que vous m’en racontiez un peu plus sur vous et ce que vous avez vécu avec la Ligue. » 


Egbert Holtrust : « …parler de moi, ce n’est pas nécessaire mais de la Ligue, oui bien sûr. Les différents périodiques du passé : le Lecteur, l’Epi et LeGuide actuellement m’ont toujours aidé à lire ma Bible…Je peux témoigner que ça m’a vraiment guidé. J’ai même eu l’occasion d’utiliser ces guides dans le cadre de cours bibliques « Comment lire la Bible » que j'ai donnés à des élèves catholiques pendant presque 20 ans. 


AJ : « Comment avez-vous fait connaissance avec l’oeuvre de la Ligue ? » 


EH : « Vous savez, j’ai bien connu le premier secrétaire national belge. Theo Snitselaar était encore simplement agent de la Ligue lorsque je l’ai rencontré pour la première fois aux Pays-Bas, dans les années 50. Ensuite, alors que mon père venait de rejoindre l’association des Gédéons, monsieur Snitselaar est devenu secrétaire général de la Ligue en Belgique. Et lorsqu’il est parti travailler en France, mon père m’a demandé de continuer le travail des Gédéons et aussi de soutenir le travail de la Ligue en Belgique. Mes enfants et moi avons parfois suivi Daphné et Theo Snitselaar en France, en Alsace notamment pour apprendre le français dans les camps qu’ils organisaient. Nous sommes restés proches de la famille jusqu’à aujourd’hui et ce fut aussi le cas avec Frans & Gerrie van Dijk par après » 


AJ : « Comment lisez-vous la Bible, que vous apportent les commentaires bibliques proposés par la Ligue ? » 


EH : « Je lisais les notes bibliques comme un cours au début. Et cette instruction me poussait à en apprendre plus sur la Bible et sur Dieu. Ensuite ces commentaires, je les ai tellement appréciés que j’ai voulu les classer. Et aujourd’hui, je possède des milliers de pages de commentaires qui sont répertoriées par chapitres de la Bible. Ce qui est intéressant, c’est que lorsque je lis un passage de la Bible, je peux retrouver grâce à ces archives au moins 4 ou 5 études différentes et des interprétations que je trouve toujours intéressantes. Ce travail fut fastidieux et maintenant, j’aimerais le transmettre à des personnes qui seraient intéressées pour l’utiliser eux-mêmes » 


AJ : « Qu’auriez vous envie de donner comme conseils à nos lecteurs sur votre expérience d’abonné ? » 


EH : «J’ai l’impression d’avoir été abonné toute ma vie, c’était la volonté du Seigneur que je vive ces enseignements à travers mes lectures. Je peux témoigner aussi que d’enseigner la parole de Dieu me forçait à vérifier moi-même les thèmes abordés et cela m’a apporté de la discipline pour approfondir ma connaissance des écritures. J’ai aussi beaucoup appris des autres chrétiens et cela me touche toujours d’en rencontrer car lorsque l’on croit vraiment et que l’on veut servir le Seigneur, on se reconnaît entre enfants de Dieu. »

DE NOUVEAUX OUVRAGES non-datés POUR 1 AN

Dès 13 ans

1 er trimestre 2018

Page 2 sur 8

Editeur responsable : 02 427 92 77


La Ligue peut compter sur des dizaines de secrétaires locaux qui collaborent avec elle sur le terrain. Nous les remercions pour ce service qu’ils rendent tant à leur église qu’à la Ligue en regroupant les commandes.

Témoignage d’un secrétaire local

Voici le témoignage de l’un d’eux, Robert Haeck. Depuis plus de 35 ans, il collabore à l’oeuvre de la Ligue en encourageant les personnes de son église à s’abonner aux différents périodiques proposés. Chaque année, il fait connaître…, rassemble les souscriptions, nous envoie sa liste et distribue les guides aux abonnés chaque trimestre. Ce sont les grandes lignes de ce que représente ce travail de secrétaire local avec la Ligue. Robert nous décrit comment il a vécu son rôle depuis toutes ces années.

« J’ai rejoint l’église du boulevard Tirou à Charleroi en 1976 (actuellement EPE - Rue des Cayats 190 - B-6001 Charleroi) et début des années 80, j’ai succédé à monsieur Ocreman qui était à ce moment-là le secrétaire local de l’église. 


En 1986 et 87, j’ai eu l’occasion d’organiser une vente de pochettes de timbres de collection au profit de la Ligue. Ce fut un succès. Parfois il faut trouver l’idée innovante et à sa portée pour aider l’association. Mais ça peut aussi être dans de plus petits services plus simples mais fidèles….comme d’apporter son périodique à une personne qui ne vient plus à l’église mais reste abonnée et attend chaque trimestre ma venue pour poursuivre son parcours de méditation. Encore un autre exemple, comme le RDV change cette année, je vais transmettre l’info en interne aux responsables de la jeunesse pour qu’ils puissent faire la promotion de cette nouveauté auprès des jeunes de notre église. 


Pour la distribution, je m’organise pour être à temps à l’église afin de pouvoir remettre son guide à chacun. Car c’est plus facile de voir tout le monde avant le culte qu’après. Je peux témoigner que les abonnés de mon église sont motivés par leurs méditations car ils sont contents de voir que j’apporte la suite de leur parcours annuel pour lire la Bible quotidiennement. Je connais bien les abonnés de ma liste mais parfois j’utilise des post-its pour me faciliter la tâche. 


Lors du réabonnement, je n’interpelle pas forcément les gens directement, j’expose dans l’église des exemplaires des périodiques, je demande à ce que cela puisse être annoncé à la chaire. Je trouve qu’il ne faut pas forcer les gens, et faire preuve de délicatesse lorsqu’on demande à une personne si elle désire s’abonner ou se réabonner. Malgré les méandres de la vie, j’ai toujours à cœur ce service, je n’ai pas l’impression que ce soit une charge, ni de le faire par habitude ou obligation, il n’y a pas de lassitude car c’est un beau et fidèle service. J’ai connu tous les secrétaires nationaux de la Ligue depuis Frans Van Dijck et je peux témoigner qu’il y a toujours eu une très bonne collaboration avec eux et l’équipe du bureau de la Ligue. »

Robert Haeck, Secrétaire local EPE Marcinelle

Envie de devenir secrétaire local pour votre église, n’hésitez pas 
 info@ligue.be - 02 427 92 77

ABONNEMENTS pour méditer la Bible toute l’année

1 er trimestre 2018

Page 3 sur 8

Editeur responsable : 02 427 92 77


DOSSIER

CONSOMMER LA BIBLE ?

Il peut être étonnant d’aborder notre relation au texte biblique sous l’angle de la consommation. Mais les chrétiens, comme toute autre personne, baignent eux aussi dans le monde de la consommation. Aborder ce sujet sous cet angle particulier nous permettra aussi de sortir du cadre habituel de notre réflexion biblique.

LA CONSOMMATION PRETEXTE : Je cherche dans la Bible un renfort à mes idées (politiques, morales, économiques). La Bible est utilisée pour soutenir mes idées, pour les sacraliser. Exemple : la malédiction de Cham support à la théorie de l’esclavagisme, la richesse d’Abraham support à la théorie de la prospérité. Il n’y a pas de véritable écoute du texte, le texte me sert de prétexte et le résultat peut être terrible : tirer d’un texte l’exact opposé de la philosophie générale de la Parole. LA CONSOMMATION GALERIE DE PEINTURE : Je mets en relief les plus beaux textes de la Bible, comme des toiles de maître intemporelles, et je me promène admiratif au milieu de cette exposition de chef-d’œuvre. Exemple : Victor Hugo qui a dit : 


« Il n’y a qu’un Livre qui contient toute la sagesse humaine éclairée de toute la sagesse divine, un livre que la vénération des peuples appelle «  le Livre » : la Bible. » 


Cela ne l’a pas empêché de pratiquer quotidiennement le spiritisme. On admire la beauté des textes, mais ceux-ci n’ont pas d’influence réelle dans la vie. LA CONSOMMATION MANTRA : Le texte me sert de formule magique 1 er trimestre 2018

pour obtenir quelque chose de Dieu. Exemple : réciter un certain nombre de fois le Notre Père, penser qu’une prière ne peut être efficace qu’au nom de Jésus. C’est mettre sa confiance dans la formulation, dans la manière de prier, au lieu de mettre sa confiance dans le destinataire de la prière. LA CONSOMMATION KISS COOL : Je cherche chaque jour dans ma Bible, le texte qui va booster ma journée. Comme tous les textes sont loin d’avoir cet effet, je vais plutôt me tourner vers des sélections de textes appropriés commentés par les spécialistes du « ouah ». Exemple  : le texte de lamentations 3.22 qui est le seul passage connu et cité de l’ensemble de ce livre biblique. Il y a une écoute du texte, mais qui ne touche qu’à une dimension de ma vie, la dimension psychologique. LA CONSOMMATION « PICORETTE » : Je picore dans ma Bible ce que j’estime me convenir, en laissant soigneusement de côté tout ce qui ne me convient pas, qui heurte ma sensibilité. Ce tri se justifie par la difficulté des textes, par le fait que le texte « ne me parle pas », que le texte heurte ma sensibilité ou que le texte n’est plus acceptable philosophiquement dans notre monde sécularisé. LA CONSOMMATION OBLIGEE : C’est l’idée que si un jour, le matin, j’omets de lire ma Bible, ma journée sera irrémédiablement «  foutue  » ou qu’il m’arrivera ce jour-là des évènements indésirables. C’est une consommation par obligation ou par peur, qui se rapproche de la consommation mantra. Page 4 sur 8

Editeur responsable : 02 427 92 77


LA CONSOMMATION INTELLECTUELLE : Le texte biblique devient l’objet de mon activité intellectuelle. Il n’est plus le texte qui me parle, mais le texte que j’étudie, qui est source de satisfaction intellectuelle. Je m’approprie le texte, je l’apprivoise, je le câline , je le construis, je le déconstruis. A l’extrême je deviens un « professionnel » du texte sur lequel je puis gloser à l’infini, mais le texte reste extérieur à ma vie personnelle.

LA NON-CONSOMMATION LIBERTAIRE : Je connais tellement bien le texte biblique que je n’y découvre plus rien et à force de l’avoir pratiqué, il a perdu sa saveur. Les occasions de consommation se réduisent à des consommations imposées (ecclésiale ou familiale). Je construis ma foi sur la relation directe avec Dieu au travers de ma mystique (qui n’est peut-être que mes sentiments exacerbés). Puisque je pense avoir Dieu en direct au bout du fil, pourquoi m’embarrasser encore de la démarche complexe d’appropriation de sa parole.

Notre pratique est généralement au carrefour de ces diverses consommations, qui ne sont d’ailleurs pas entièrement négatives. Mieux vaut une consommation limitée, faussée, que pas de consommation du tout. La Parole de Dieu est d’une puissance qui renverse tous les obstacles et qui se rit de nos limitations. Il nous faut cependant changer complètement d’orientation et passer de la consommation, qui est tournée vers la satisfaction de mes propres besoins, à l’écoute, qui est l’acceptation de la relation et de la remise en question. La Parole est une lampe à mes pieds pour éclairer le quotidien de ma route, pour me permettre d’éviter les obstacles, pour me rassurer face à l’oppression de la nuit. C’est Dieu qui quotidiennement me parle, me dynamise, me motive. C’est ce «  ouah  » enthousiasmant de la découverte qui m’entraine à l’action.

Ta Parole est une lampe à mes pieds, et 



 une lumière sur mon sentier Psaume 119,105

La Parole est une lumière sur mon sentier pour indiquer la direction vers laquelle je dois cheminer, pour transformer mon intelligence spirituelle, pour me donner les ressources nécessaires aux bons réflexes. Son travail est plus progressif, plus lent, plus calme aussi. C’est la construction d’une mentalité nouvelle, d’une compréhension profonde du texte, qui touche mon être profond et qui rejaillit dans mes actes. Le secret c’est l’équilibre entre ces deux dimensions. A la Ligue nous proposons à la fois des « ouah  » au travers du guide Expresso et de construire à plus long terme, au travers de la méditation systématique de la Parole proposée par LeGuide. Ne vous privez d’aucun des deux ! Jean-Daniel LINSIG, Directeur des Editions LLB, France.

1 er trimestre 2018

Page 5 sur 8

Editeur responsable : 02 427 92 77


QUELQUES NOUVELLES

ET AU BUREAU …

Compte-rendu de l’AG extra-ordinaire Fin septembre, nous avons eu une assemblée générale élargie à quelques personnes motivées pour l’avancement du règne de Dieu au travers de La Ligue. Nous avons eu la joie d’accueillir Monika Kuschmierz, responsable pour l’Europe ainsi que Michel Siegrist, Directeur de la Ligue Suisse.

Le pasteur Jean-Claude Corbisier a introduit cette journée en partageant le troisième verset du chapitre 4 de la deuxième Épitre à Timothée : « Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. » Nous rappelant l’importance de rester attaché à la Bible

dans le monde d’aujourd’hui et d’encourager les enfants et les aînés à s’ancrer dans celle-ci.

Éric Laurent, notre président a rappelé la Vision : inciter l’enfant, la jeunesse, l’adulte à la lecture et l’étude de la Bible.

Ensuite un état des lieux a été dressé sur les actuelles spécificités de la Ligue belge :

Faîtes connaissance avec l’équipe du bureau : Francine, Claudine, Gaby, Armand, Brigitte et Valérie sont les collaborateurs réguliers du bureau de la Ligue. C’est à dire qu’ils viennent pratiquement une demi ou une journée par semaine travailler au bureau. A 2 reprises, cette année, ils ont même assuré une permanence de plusieurs semaines. Bravo à tous pour leur dévouement et leur engagement fidèle dans les petits et les grands défis de la Ligue. Au bureau de la Ligue, on ne s’ennuie pas, chaque jour est différent ! Merci Seigneur !

« Ce n'est pas à dire que nous soyons par nous-mêmes capables de concevoir quelque chose comme venant de nous-mêmes. Notre capacité, au contraire, vient de Dieu. »
 2 Corinthiens 3 : 5

1 er trimestre 2018

La ventes de livres aux libraires et aux particuliers en direct, sur les stands, par correspondance ou via le site internet.

La section de gestion des abonnements particuliers et via les secrétaires locaux

Le service de réception et d’expédition de colis de livres ou de périodiques.

Les visites, animations, stands dans les églises, conventions, évènements en Belgique ou inter-Ligue.

Le SFME, le Séminaire de formations aux ministères parmi les enfants.

Notre implication dans les camps « interaction  » dans la gestion journalière, financière et comptable.

Tout cela nécessite l’implication de plusieurs, Annabel et son équipe de bénévoles font du bon travail et nous les en remercions. Ainsi que les formateurs du SFME qui ont relancé une nouvelle session de formation cette année.

Monika nous a encouragés à entreprendre de nouveaux projets en nous donnant quelques exemples qui se font dans les autres pays. Ces projets représentent de réels défis car ils ciblent notamment les enfants qui ne sont pas en contact direct avec les églises..Michel aussi nous invite à nous aventurer dans de nouvelles directions et oser rêver.

La Ligue désire aller plus loin et est toujours en demande de bonnes volontés pour mieux faire connaître la Ligue en Belgique. Proposer de nouvelles animations pour la jeunesse et présenter la Ligue à de nouvelles églises. Tel est notre prière pour 2018, merci d’en faire la vôtre également !

Frank Estievenart, Secrétaire du Conseil d’administration

Page 6 sur 8

Editeur responsable : 02 427 92 77


VISAGE DE LA LIGUE

Après son mandat de secrétaire nationale de la Ligue, Floriane Hovhanisyan Rossini témoigne aujourd’hui d’un double engagement dans sa collaboration avec notre association.

Ligue pour la Lecture de la Bible : un long nom, mais que je ne me suis pas lassé de dire au travers des années. La Ligue que l’ai connue enfant en Suisse où j’ai passé mon enfance. Les camps, les guides et les livres voilà ce qu’était la Ligue à l’époque. Ce fut alors un privilège que de travailler à la Ligue en Belgique. Quelle joie que de servir dans une si belle œuvre dont la mission est la suivante :

« Encourager les personnes de tous âges à rencontrer Dieu chaque jour, au moyen de la Bible et de la prière, afin de les amener à une foi personnelle au Seigneur Jésus-Christ, à croître dans la maturité chrétienne, et à devenir des membres d'Eglises engagés et des serviteurs d'un monde dans le besoin. » Lorsque j’ai choisi d’arrêter de travailler pour la Ligue, c’est tout naturellement que j’ai continué à faire partie de son Assemblée Générale. Quelle est le rôle d’un membre de l’AG  ? Bonne question  ! Pour ma part, je prie pour l’œuvre et tente de faire connaitre ce qu’elle fait. Mais cela pourrait être beaucoup plus et pour certains autres membres de la Ligue c’est beaucoup plus. Merci à eux !

DOUBLE PORTRAIT Il y a également ma participation à la rédaction du Guide. Chaque année, je rédige une série de notes. C’est un exercice que j’affectionne, car il s’agit d’un réel exercice spirituel et intellectuel. Chaque rédacteur a certainement sa méthode de travail. Pour ma part j’essaie d’appliquer la méthode Ligue : prier, lire, réfléchir, transformer, agir. Après la prière, je lis le texte biblique comme si je le découvrais pour la première fois, en m’efforçant d’oublier les prédications, les enseignements et les commentaires bibliques. Je cherche à comprendre le texte en me servant uniquement des différentes traductions. Si nécessaire, je vais voir dans le texte original afin de mieux cerner le sens de certains mots ou de certaines phrases. C’est un exercice très enrichissant. A chaque fois je m’émerveille de la richesse du texte biblique. Si vous n’avez jamais effectué un tel exercice, je ne peux que vous encourager à le faire ! Ensuite il faut commencer à écrire les notes. La difficulté est souvent d’être clair et concis. Il y a aussi la difficulté d’encourager les lecteurs à «  transformer  » et «  agir  » sans être trop dogmatique ou «  légaliste  ». Je rédige des notes comptant sur l’aide du Saint-Esprit et sur la grâce de Dieu. Je suis consciente de ne pas être un «  grand  » écrivain ; en tant que bénévole de la Ligue je contribue humblement à son ministère.

Floriane Hovhanisyan-Rossini Membre AG LLB BE & Rédactrice LeGuide

1 er trimestre 2018

Page 7 sur 8

Editeur responsable : 02 427 92 77


Et les finances ?

Nous sommes reconnaissants pour les dons de chacun : suite à nos appels et aux efforts de 2016, ils ont augmentés. Que ce soit des apports financiers ou des aides ponctuelles dans le travail quotidien de la Ligue, tout cela fait avancer l’œuvre, c’est formidable !

Nous sortons actuellement de la période creuse du troisième trimestre 2017. Le renouvellement des abonnements s’effectue en effet au cours du dernier trimestre de l’année et les prochaines semaines vont être décisives tant pour les souscriptions aux Nous cherchons toujours de nouveaux donateurs : différents abonnements et les commandes de fin d’année, que pour les dons.

- 96 personnes pour 
 Coup d’oeil 8 €/mois et

Nous marchons donc pas à pas, par la du trésorier - 11 églises pour 
 foi, comptant sur Dieu pour honorer 40€/mois

nos engagements et rendre la Parole de Dieu accessible à tous.

Devenez donateur ou si v o u s l ’ ê t e s d é j à , Même s’il reste encore quelques semaines avant la fin de l’année, encouragez d’autres à nous voulons déjà vous dire merci pour votre aide précieuse. Merci suivre votre exemple.

d’avoir été à nos côtés en 2017 dans cette mission qui nous concerne tous.

IBAN BE21 0000 6002 3903

PRATIQUEMENT

Au prochain n° •

Un nouveau Cataligue

Des visages et témoignages de la Ligue

Un stage à la Ligue, pourquoi pas ?

Les chiffres de 2017

Continuez d’être généreux dans l'oeuvre du Seigneur pour la faire avancer. Le monde qui nous entoure a besoin de la Parole de Dieu. Le Seigneur nous confie des biens pour en faire bon usage.

Luc 6 : 30 nous dit : « Donne à toute personne qui t'adresse une demande …  ». Conformément à Sa Parole nous sollicitons encore et toujours votre soutien financier pour cette fin d’année et aussi pour 2018! …croyant que Celui à qui appartient l'argent et l'or nous bénira tous abondamment.  

Simon Steenhoudt, Trésorier et administrateur LLB BE

BUREAU DE LA LIGUE - ACTUELLEMENT PERMANENCE DU LUNDI AU VENDREDI DE 10H À 15H

CHAUSSEE DE JETTE 446 BTE2 - 1090 JETTE - 02 427 92 77 - info@ligue.be

AGENDA • •

Joyeux Noël et Bonne année 2018 de toute l’équipe LLB 1 er trimestre 2018

• •

Nocturne au bureau de la Ligue le 22/12 de 10h à 21h

Fermeture de la Ligue du 28/12/2017 au 09/01/2018 
 pour inventaires.

SFME les 20/01/ & 24/02 & 21/04/2018

Participation à Chrétiens en fête le 07/04/2018 Page 8 sur 8

Editeur responsable : 02 427 92 77

PRIERE & ACTION 1ER TRIMESTRE 2018  

PRIERE & ACTION 1ER TRIMESTRE 2018

PRIERE & ACTION 1ER TRIMESTRE 2018  

PRIERE & ACTION 1ER TRIMESTRE 2018

Advertisement