Page 1

OBESITE ET FRACTURES

Christian ROUX INSERM U1153 Université Paris Descartes Fédération de Rhumatologie Hôpital Cochin - Paris


IMC ET RISQUE DE FRACTURE

De Laet C et al, Osteoporos Int 2005


IMC ET RISQUE DE FRACTURE

De Laet C et al, Osteoporos Int 2005


OBESITE ET FRACTURES (Femmes ménopausées étude GLOW) • 44,534 women ≥ 55 years, • 23.4% BMI ≥ 30 • Fractures:

Prevalence*

Incidence*

Treatment**

Obese

222

62

27

Non obese

227

66

41

Underweight

300

72

57

* per 1000 * over 2 years * Anti OP (%)

Compston JE et al, Am J Med 2011


OBESITE ET FRACTURES (Hommes, étude Mr OS) • 5,995 men ≥ 65 years, • 21% BMI ≥ 30 (3% ≥ 35) Adjusted HR for non vert fracture (compared to normal weight) Over weight

1.04 (0.87-1.25)

30 ≤ BMI<35

1.29 (1.00-1.67)

BMI > 35

1.94 (1.25-3.02) Nielson CM et al, JBMR 2011


FRACTURES DE L’ESF (Etude NHANES – 65-74 ans)

Nielson CM et al, JBMR 2012


PREVALENCE DE L’OBESITE (IMC ≥ 30)

Finucane MM et al, Lancet 2011


PREVALENCE DE SURPOIDS (IMC ≥ 25)

Finucane MM et al, Lancet 2011


EVOLUTION DE L’IMC

Finucane MM et al, Lancet 2011


LOCALISATION DE LA FRACTURE ET OBESITE

Premaor MO et al, JBMR 2010


LOCALISATION DE LA FRACTURE ET OBESITE

Prieto-Alhambra D et al, JBMR 2012


LOCALISATION DE LA FRACTURE ET OBESITE Augmentation du risque de fracture • Chez la femme : - cheville - bassin - côtes • Chez l’homme : côtes multiples

Premaor MO et al, JBMR 2013


OBESITE ET DEFORMATIONS VERTEBRALES

Laslett LL et al, Osteoporos Int 2012


OBESITE ET FRACTURES

Premaor MO et al, JBMR 2010


T-SCORES ET IMC

Premaor MO et al, JBMR 2010


LA DENSITE OSSEUSE EST-ELLE UN FACTEUR PREDICTIF DE FRACTURE CHEZ LES OBESES ? T-scores Lumbar spine

-0.56 (-0.73 - -0.39)

Femoral neck

-0.46 (-0.57 - -0.36)

Total hip

-0.51 (-0.62 - -0.39)

Prediction of incident NV fractures 1.69 (1.33-2.14) - Previous fracture 1.62 (1.42-1.87) - Femoral neck BMD Premaor MO et al, JCEM 2011


RESISTANCE OSSEUSE ET OBESITE (Différence avec contrôles) Radius

Ajusté

Tibia

Ajusté

Tt vBMD

+13 %

-22 %

+15 %

-21 %

Ct vBMD

+3 %

-30 %

+6,5 %

-27 %

Resistance

+10 %

-24 %

+15 %

-21 %

Sornay-Rendu E et al, JBMR 2013


ROLES DU TISSU ADIPEUX • Site de stockage énergétique • Organe endocrinien : ADIPOKINES (leptine, adiponectine, visfatine, grheline, resistine)

• Systemes métabolique et immunitaire


LES DIABETIQUES A LA MENOPAUSE (USA)   

Study of Women’s Health Across the Nation (SWAN) Prévalence du diabète 5 % (46 ans) Caractéristiques différentes :  95 vs 72 kgs (IMC 36 vs 26)  Difficultés sociales  Moins d’activité physique  Densité osseuse plue élevée  Fractures : 26 % vs 19 %  Ménopause polus précoce : 49 ans vs 52 ans Khalil N et al, Osteoporosis Int 2011


DIABETE TYPE 1 ET FRACTURE DE L’ESF

Janghorbani et al, Am J Epidemiol 2007


DIABETE TYPE 2 ET FRACTURE DE L’ESF

Janghorbani et al, Am J Epidemiol 2007


DIABETE : Effet de l’AGE 

Health ABC study Contrôles

Diabètiques

N = 427

N = 501

Age

73,4 ± 2,9

73,6 ± 2,9

BMI

26,9 ± 4,7

29,6 ± 4,9*

MDRD < 60

16,9

24,6

BMD hanche

0,90 ± 0,17

0,96 ± 0,17*

BMD col

0,75 ± 0,14

0,81 ± 0,14*

2,9 %

2,3 %

Fractures vertébrales prévalentes Fractures incidentes Fracture clinique Fracture vertébrale

12,6 RR/SD % 14,8 % pentosidine urinaire (ajusté) 1,42 (1,10-1,83) 5,93 (2,08-16,94)

Schwartz AV et al, JCEM 2009


TRAITEMENT DU DIABETE ET RISQUE DE CHUTES

Schwartz A et al, Diabetes Care 2008


INFLUENCE DES ADIPOKINES META ANALYSE    

Corrélation inverse adiponectine. ghreline et BMD Corrélation positive (r = 0,2-0,3) leptine et BMD Pas de valeur discriminante d’ostéoporose Diminution du risque de fracture en cas de valeur élevée de leptine

Ⓛ Adipocyte

Hypothalamus

Osteoblaste Biver E et al, JCEM 2011


LEPTINE PERIPHERIQUE ET FORMATION OSSEUSE

Turner RT et al, JBMR 2013


PERTE DE POIDS ET PERTE OSSEUSE

Body weight

Lean body mass

Hip BMD

Diet – exercise

-9%

-3%

-1%

Diet

-10%

-5%

-2.6%

Exercise

-10%

+2%

+1.5%

0%

/

0%

Control

Villareal DT et al, NEJM 2011


VARIATION DE LA SCLEROSTINE AU COURS DE LA PERTE DE POIDS

Armamento-Villareal R et al,. JBMR 2012


INTERACTION IMC BISPHOSPHONATE • N = 3974 women • Clodronate 800mg/d • Osteoporotic clinical fractures BMI

HR

30

0.90 (0.69 – 1.17)

26

0.75 (0.62 - 0.92)

21

0.60 (0.45 - 0.81) McCloskey EV et al, Osteoporos Int 2009


INTERACTION IMC RANELATE DE STRONTIUM ≤ 25 Sr

Placebo

1251

1257

Patients with 16% incident vert fracture

25%

N

> 25 RR

0.63

Sr

Placebo

1244

1253

14%

23%

(0.53-0.76)

RR

0.56 (0.46-0.68)

Roux C et al, JBMR 2006


INTERACTION IMC DENOSUMAB Placebo Baseline FN

BMI

T-score -2.3

< 25 (43%)

DMab

3 years%

Baseline FN T-score

3 years%

-0.9

-2.3

4.5

25 to < 30 (40%)

-2.1

-0.9

-2.1

4.3

≥ 30 (15.5%)

-1.9

-0.5 -1.9 RR fractures

4.4

BMI

Vert

Non-vert

< 25

0.28 (0.19-0.41)

0.62 (0.48-0.80)

25 to < 30

0.40 (0.28-0.57) 0.98 (0.75-1.30)

≥ 30

0.26 (0.13-0.49) 1.13 (0.71-1.78)

Mc Clung MR et al, JBMR 2012


CONCLUSION 1.

L’obésité ne protège pas des fractures (pas toutes …)

2.

L’obésité n’est pas une contre indication à la réalisation d’une densitométrie

3.

Pas d’étude de traitements chez les obèses fracturées à densité « normale »

4.

Il est nécessaire de redéfinir la résistance osseuse normale dans cette population.

Obésité et fracture ostéoporotique: un casse-tête !  

Quels sont les liens entre obésité et fracture ostéoporotique ? L'obésité augmente-t-elle le risque ou non ? Quelles conséquences thérapeuti...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you