Issuu on Google+

Les petits mots d’Aristide Proposé par : © Lisa CHRETIEN(Cb) 1598 signes 345 mots

1


Aristide est très timide. Trop timide. Il n’aime pas aller à l’école. Çal’affole. Sesjambes en flageolent. Personne ne le console. Çale déboussole. Les autres en rigolent. Dans sa tête, il s’envole. Derrière sa vitrine, Cette Madame « je sais tout », Dit qu’Aristide est sauvageet empoté. Elle se méprend, en effet. Il comprend ces chosesqu’on dit sur lui. Jusque dans sesgrises petites nuits. Aristide pleure en silence. Son cœur n’a pas de mouchoirs. Il devient pataugeoire. Sessanglots ramollissent son cœur. Un cœur brisé, Un cœur voilé. Il avale un gros chagrin, Qu’il ne digère pas. Aristide est en colère, Son cœur lui fait la guerre, Tel un gros coup de tonnerre. 2


Il avait beau essayer d’oublier, Cequ’il était, Son chagrin le dévorait. Il voulait s’en débarrasser. Il réussissait, Puis, son chagrin revenait, Plus vite, plus grand, Assourdissant . Aristide est bien trop timide. Surtout, Avec Mathilde, Son amour secret. Amour feutré, Aristide griffonnait, Deslettres amoureuses: A+M=A Une fontaine de petits mots : « Jet’aime Mathilde » , « ma petite fleur des îles ». À la ligne des « pour toujours ». En bas de la page, Aristide signait A. Mathilde est sur un petit nuage. Sur la fenêtre, elle a vu les reflets, Du cahier merveilleux. À son tour, Mathilde griffonnait elle aussi. Deslettres amoureuses: M+A=A Une rivière de petits mots : « Moi aussi, Aristide », « mon prince des îles » À la ligne des « pour toujours »,

3


En bas de sa page, Mathilde signait M. Aristide est heureux, Amoureux. Sur la même fenêtre, Aristide a vu les reflets. Du cahier merveilleux. Avec sa paume, Aristide fait signe à Mathilde. Elle aussi. Avec sesmains délicates, Elle lui disait des mots doux, Silencieux. Le cœur d’Aristide est raccommodé, À jamais. Aristide oublie ce qu’il est. Muet. Là-bas…, Cette Madame je sais tout, Ne sait rien, Juste pétrir son pain.

4


Aristique