Page 1

LDA

lioneldebsarchitectures


Diplômé de l’Ecole d’Architecture de Strasbourg, Lionel Debs est titulaire d’un certificat de spécialisation en développement durable et qualité environnementale en aménagement du territoire, urbanisme, architecture et construction.

En marge de ses activités professionnelles, Lionel Debs enseigne à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Strasbourg et dans le cadre du département Architecture de l’Institut National des Sciences Appliquées.

Dès 2002, il participe à de nombreux concours et workshops internationaux, dans le cadre des Ateliers de Maîtrise d’Oeuvre Urbaine, à Paris, Tokyo, Phnom Penh, Irkoutsk pour lesquels il est mentionné et primé.

Pour notre agence, chaque projet offre une architecture appropriée à son programme, régie par une approche intimement liée à sa fonction et son contexte, dans une démarche environnementale.

De 2005 à 2010, il travaille en tant que chef de projet sur de nombreux bâtiments publics au sein de l’agence Urbane Kultur à Strasbourg, participe à son développement en Chine et y dirige l’agence hors les murs.

Nos projets se préoccupent de la relation des utilisateurs avec l’édifice : ils tiennent compte de leur environnement, leurs contraintes, leurs conditions pour s’intégrer parfaitement à leur milieu. Ils offrent des vues, des transparences, des espaces de qualité et des sous-espaces qu’il est possible d’investir.

En 2011, il rejoint l’équipe de OMA - Rem Koolhaas à Rotterdam, au sein de laquelle il est impliqué dans plusieurs projets de grande échelle. Parmi lesquels le Tribunal de Grande Instance de Paris et la Médiathèque de Caenla-Mer. Il est notamment chef du projet lauréat du Parc des Expositions de Toulouse. Composée à présent de trois personnes, l’agence Lionel Debs Architectures créée en 2012 met à profit ces expériences passées au service de l’architecture et de ses usagers.

A l’écoute du maître d’ouvrage, nous estimons que la qualité d’un projet réside dans un processus de travail approfondi, accompagné de dialogues constructifs entre tous les acteurs du projet. Nous élaborons des édifices intemporels de qualité, cohérents dans leur paysage urbain et paysager, agréables, confortables, vecteurs de force, d’attractivité et de rayonnement.


ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE ARISTIDE BRIAND Restructuration de 9 classes et création de 3 classes, d’un accueil et d’une salle sportive Benfeld, France / Concours 2012, livré en 2015 Maître d’ouvrage : Ville de Benfeld / AMO : CAUE du Bas-Rhin / Procédure : concours restreint Maître d’oeuvre : Lionel Debs Architectures / Bga, architecte associé / Mcis, structure / Jost, fluides / Les Économistes, économie / C2bi, pilotage / Photographies : Emmanuel Kuhn / Surface : 1 500 m2 / Budget : 2 850 000 euros ht / Performances : BBC rt 2012 & BBC Rénovation L’Ecole élémentaire Aristide Briand se situe en plein coeur de la ville de Benfeld, au centre de l’Alsace. Actuellement en déficit de classes et d’espaces partagés, la commune souhaite s’engager dans une restructuration de l’existant et la construction d’une extension pour accueillir confortablement plus de trois cent enfants en toute sécurité. Positionnée en contre-bas sur le terrain existant en pente, l’extension minimise son impact par rapport au contexte environnant et articule un hall d’accueil généreux à la rencontre des édifices. L’ équipement est revêtu de briques à l’image des habitations voisines, tandis que les ouvertures horizontales font écho à celles de l’école existante.


plan de masse


1F LDA

lioneldebsarchitectures 17, rue de Rosheim - 67000 Strasbourg contact@lioneldebsarchitectures.fr T: 09 51 81 57 29

RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE L’ÉCOLE ARISTIDE BRIAND DE BENFELD (67) - PLAN DE L’ÉTAGE - 1.300

GF LDA

lioneldebsarchitectures 17, rue de Rosheim - 67000 Strasbourg contact@lioneldebsarchitectures.fr T: 09 51 81 57 29

RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE L’ÉCOLE ARISTIDE BRIAND DE BENFELD (67) - PLAN DE REZ-DE-CHAUSSÉE - 1.300


000 Strasbourg tectures.fr

coupe sur baie vitrée d’une salle de classe

RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE L’ÉCOLE ARISTIDE BRIAND DE BENFELD (67) - DÉTAIL


L DE CONSTRUCTION - 1:20


ÉCOLE MATERNELLE ET PÉRISCOLAIRE Construction d’un périscolaire de 4 Ateliers, d’une cantine et restructuration de l’école maternelle Gambsheim, France / Concours 2015 Maître d’ouvrage : Ville de Gambsheim / AMO : CAUE du Bas-Rhin / Procédure : concours restreint Maître d’oeuvre : Lionel Debs Architectures, mandataire / Batiserf, structure / Jost, fluides / Echoes, économie / Euro Sound Project, acoustique Surface : 1200 m2 / Budget : 2 200 000 euros ht / Performances : BBC rt 2012 & BBC Rénovation Le périscolaire de Gambsheim prend place dans un site extrêmement contraint, au coeur d’une commune au centre pavillonnaire, dans un contexte composé d’une maternelle, d’une école élémentaire et d’une église des années 1950. Le terrain d’assiette est réduit à une portion de parcelle à la forme géométrique anguleuse peu propice à des ateliers d’activités périscolaires de forme simple. Le projet se met à distance des contraintes et propose des ateliers largement ouverts sur un espace paysager dédié au périscolaire, dissociant ainsi les usages des différents pôles et leurs espaces extérieurs correspondants. L’implantation longiligne du projet et la transparence du rez-du-chaussée initiée par l’absence de structure offrent une légèreté d’impact du projet dans son environnement.


GF


SEPT LOFTS SOCIAUX Transformation de bureaux en logements sociaux Strasbourg, France / Chantier en Cours Maître d’ouvrage : Immobilière 3F / Procédure : adaptée Maître d’oeuvre : Lionel Debs Architectures, mandataire / Jost, bureau d’études fluides / Echoes, économistes de la construction Surface : 400 m2 / Budget : 400 000 euros ht Les logements s’articulent autour de noyaux variables, principalement constitués de pièces humides ou de pièces techniques. Traités comme de grands meubles, ils constituent les éléments autour desquels se dilatent les pièces de vie. Les appartements sont tous traversants, lumineux et disposent de belles hauteurs sous plafond. Les circulations communes sont optimisées, éclairées naturellement et considérées comme de véritables lieux partagés. Une terrasse commune assure l’accès aux nouveaux logements et offre un véritable espace de vie commune, pour des usages nouveaux.


GF


ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE & MATERNELLE Création de classes élémentaires et maternelles, d’un terrain de basket Valuruz, Suisse / Concours 2014 Maître d’ouvrage : Ville de Vaulruz / Procédure : Concours Ouvert Maître d’oeuvre : Lionel Debs Architectures, architecte Surface : 1 300 m2 / Budget : 3 200 000 euros ht / Performances : Bâtiment Passif Au coeur de la commune valonnée de Vaulruz, la nouvelle école s’inscrit dans un site au creux du talweg. Les vues depuis les bâtiments voisins convergent vers ce nouveau lieu. Intégrée à son environnement, la nouvelle école de Vaulruz est un espace public offert aux enfants et aux enseignants. Les enfants profitent pleinement de la lumière du sud et de belles vues sur le paysage et la montagne. Le préau est intégré au volume architectural et participe à l’accueil des élèves : il s’ouvre entièrement sur la cour de récréation de l’école élémentaire et participe à son activité. Le terrain de sport est partagé : accessible à tous par un escalier ouvert au ciel, on s’y rend pour jouer au ballon et admirer le magnifique paysage.


GF


PÔLES Aménagement d’une boutique dans le centre ville historique de Strasbourg Strasbourg,France/ livré en 2015 Maître d’ouvrage : Privé / Procédure : commande directe Maître d’oeuvre : Lionel Debs Architectures Surface : 45m2 / Budget : 50 000 euros ht Le magasin offre une collection nouvelle de vêtements dans la Grande Rue à Strasbourg, au coeur du secteur sauvegardé de l’Unesco. Le projet propose de mettre en valeur les éléments existants forts : la vitrine, la fenêtre cintrée, le sol caractéristique, le volume étroit et profond. Le local dispose d’atouts existants endormis ré-actualisés. Trois belles baies vitrées existantes sont ré-utilisées : les espaces aux diverses ambiances sont possibles. La séquence dans la boutique s’effectue dans le cadre d’ambiances changeantes de l’entrée jusque dans les cabines. Le magasin entier est une promenade.


GF


CENTRE SOCIO-CULTUREL Construction d’un centre socio-culturel et d’une salle polyvalente Genève, Suisse / études en cours Maître d’ouvrage : Ville de Genève / Procédure : concours ouvert Maître d’oeuvre : Lionel Debs Architectures Surface : 1100 m2 / Budget : 4 000 000 euros ht / Performances : Bâtiment Passif Le point de départ du projet consiste à libérer la façade de la Rue Saint Léger des anciennes annexes de l’Ancien Manège. D’ici naît la Piazza, véritable parvis qui s’offre au quartier et à la ville de Genève. La Piazza ré-interprète la valeur historique et noble du volume central du Manège. Ce nouvel espace urbain invite à découvrir, à regarder et à profiter de l’équipement public. Le tissu urbain dense, l’imbrication d’espace piétons étroits, d’espaces automobiles et les ajoûts de bâtis successifs ternissent l’image de bâtiment public. Le projet souhaite offrir à ce lieu une véritable qualité d’espace public en accord avec ses nouvelles fonctions.


PASSIV HAUS K Construction d’une maison individuelle passive Bennwihr, France / études en cours Maître d’ouvrage : Privé / Procédure : commande directe Maître d’oeuvre : Lionel Debs Architectures Surface : 150 m2 / Budget : 300 000 euros ht / Performances : Maison Passive Le projet envisage la construction d’une maison pour une famille, un gîte et un local professionnel. Il se situe à Bennwihr, dans une zone résidentielle densément construite. La parcelle possède des atouts forts notamment des vues (vignes, massif des vosges, château...) ainsi qu’une orientation ensoleillée. Pour gagner en intimité et isoler les différentes entités du programme, le projet se développe verticalement et offre une stratification des différents degrés d’intimité. La future masse projetée se justifie à la rue pour faciliter l’accès au gîte, au bureau et à la maison tout en maximisant l’ensoleillement du jardin.


3F

2F

1F

GF


GELATERIA Aménagement d’un glacier en centre ville historique de Strasbourg Strasbourg, France / livré en 2012 Maître d’ouvrage : Privé / Procédure : commande directe Maître d’oeuvre : Lionel Debs Architectures Surface : 50 m2 / Budget : 70 000 euros ht Gelati Factory confectionne des glaces artisanales italiennes dans la rue d’Austerlitz à Strasbourg, au coeur du secteur sauvegardé de l’Unesco. Sertie dans la baie conservée de la façade, une large baie offre généreusement une transparence entre l’échoppe et la rue piétonne pour y accueillir les visiteurs. A l’intérieur, deux volumes stricts définissent l’espace architectural du lieu. Ils séparent l’espace d’accueil du public de celui réservé à la préparation. A la douce blancheur des sols et des parois se confronte le comptoir monolithique revêtu d’une mosaïque vénitienne colorée de petit format, rappelant les confiseries de l’époque.


CACHÉ Installation volumétrique au Musée d’Art Moderne de Strasbourg, dans le cadre de la «Nuit des Musées», 2013 Maître d’ouvrage : Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg + Ville de Strasbourg / Procédure : commande directe Maître d’oeuvre : Lionel Debs Architectures + Matthieu Buisson “ Un musée est une institution permanente sans but lucratif au service de la société et de son développement ouverte au public, qui acquiert, conserve, étudie, expose et transmet le patrimoine matériel et immatériel de l’humanité et de son environnement à des fins d’études, d’éducation et de délectation.” DEFINITION = source : Statuts de l’ICOM art.2 §.1 / International Council of Museums “ Un musée est une institution permanente sans but lucratif au service de la société et de son développement ouverte au public, qui acquiert, conserve, étudie, expose et transmet le patrimoine matériel et immatériel de l’humanité et de son environnement à des fins d’études, d’éducation et de délectation.” INTERPRÉTATION = source pervertie : Statuts de l’ICOM art.2 §.1 / International Council of Museums


“Derrière les murs des salles d’exposition parcourues chaque année par des milliers de visiteurs se dissimule un monde insoupçonné : celui des réserves, où sommeille la majeure partie des collections du musée. Chaque oeuvre contenue dans ces collections est d’une richesse infinie. Chaque oeuvre est un monde. C’est vers ce monde caché que pointe cette installation. Son architecture dévoile l’ampleur de ce trésor caché, sans le révéler. L’impalpable se découvre à travers une construction matérielle, solide, concrète, volumineuse ; l’architecture suggère un monde caché. Chaque caisse est unique, construite aux dimensions de l’oeuvre. C’est un rapport profondément intime qui la lie avec l’oeuvre, qu’elle protège comme un trésor. Au gré des acquisitions multiples caractérisant le marché de l’art et des prêts entre musées, l’oeuvre, une fois sortie de l’atelier de l’artiste, n’a cessé d’être en mouvement. Depuis qu’elle a été fabriquée, la caisse accompagne ce mouvement. Cet accompagnement est sa raison d’être. Objet concret à vocation exclusivement pratique, brute comme le bois dont elle est faite, la caisse est porteuse d’une aura, elle renvoie poétiquement vers une transcendance : passé, présent, futur, ici, ailleurs... Elle contient tout cela. L’infinie variété des formes, des origines géographiques, des trajectoires, le rapport intime de la caisse avec l’oeuvre, la richesse inestimable des réserves… c’est tout cela qu’exprime cette installation. Utilisées comme principe formel, modules constructifs à «valeur esthétique ajoutée», les caisses, dans le même temps, font sens et signe. Elles agissent au coeur de cette installation comme un signe tangible de ce qui se joue en arrière-plan : l’activité cachée du musée, les coulisses, les réserves, les oeuvres-mondes. La variété, la richesse, la profondeur de ce qui se dérobe redevient palpable. Les caisses font référence aux oeuvres, mais sans les montrer, sans même les contenir. La frustration qu’elles créent pour le spectateur de l’installation est à l’image de la frustration induite par le caractère caché des réserves muséales. L’installation, construite, volume dans un volume, se donne comme geste, comme manifeste qui fait signe ; elle est à l’image du musée comme édifice, signal architectural fort, imposant écrin digne de son précieux contenu. La caisse, utilisée tout à la fois comme signe et principe architectural, fait le lien entre le trésor - l’oeuvre - et son écrin l’édifice musée. Le caché et le manifeste s’interrogent dans un même ensemble: la partie est dans le tout et le tout dans la partie…”


LDA

lioneldebsarchitectures siège social : 17 rue de Rosheim 67000 Strasbourg bureaux Paris : 219 boulevard Davout 75020 Paris T +33 9 51 81 57 29 / F +33 9 56 81 57 29 contact@lioneldebsarchitectures.fr www.lioneldebsarchitectures.fr Sarl d’architecture au capital de 10 000 euros RCS 538 836 685 . APE 7111Z . No ordre S15070

Portfolio LDA 2015  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you