Page 1

F iche signalÊtique OœDSSRUWGœLQIRUPDWLRQ M atière /œDSSRUWGœLQIRUPDWLRQ Public visÊ : 6ème primaire/1ère secondaire CompÊtences sollicitÊes (sur base des Socles de compÊtences) : M acrocompÊtences LIRE

Pages

CompĂŠtences x

1 Æ 15

ÉCRIRE

1 Æ4 9 Æ 12

x

14, 15

x

14, 15

x

Tenir compte des unitĂŠs grammaticales o &RPSUHQGUHOHVHQVGÂśXQWH[WHHQ ƒ VÂśDSSX\DQWVXUOHVXQLWpVJUDPPDWLFDOHV ƒ reconnaissant les marques grammaticales (nominales et verbales) Percevoir les interactions entre les ĂŠlĂŠments verbaux et non verbaux o Relier un texte Ă des ĂŠlĂŠments non verbaux Orienter son ĂŠcrit en fonction de la situation de communication o En tenant compte des critères suivants : ƒ 'HOÂśLQWHQWLRQSRXUVXLYLH LQIRUPHU raconter, dĂŠcrire, persuader, enjoindre, donner du plaisir) ƒ Du statut du scripteur (enfant, reprĂŠsentant, groupe...) ƒ Du destinataire ƒ 'XSURMHWGXFRQWH[WHGHOÂśDFWLYLWp ƒ Du genre de texte choisi ou imposĂŠ ƒ Des procĂŠdures connues et des modèles observĂŠs ƒ Du support matĂŠriel Élaborer des contenus o Rechercher et inventer des idĂŠes, des mots... (histoires, informations, arguments, textes Ă  visĂŠe injonctive...) o Employer les facteurs de cohĂŠrence : ƒ Mots ou expressions servant Ă  enchainer les phrases ƒ 5HSULVHVGÂśLQIRUPDWLRQVGÂśXQHSKUDVHj OÂśDXWUH DQDSKRUHV : x Reprise par un pronom x Reprise par un substitut lexical, souvent soulignĂŠe par un dĂŠterminant dĂŠfini, un dĂŠterminant dĂŠmonstratif x Reprise par un dĂŠterminant


PARLERÉCOUTER

14, 15

x

14, 15

x

14, 15

x

x

possessif x RĂŠpĂŠtitions o Utiliser les autres facteurs contribuant Ă la cohĂŠrence du texte : ƒ Choix des adverbes de temps et de lieu ƒ Progression thĂŠmatique (enchainement GÂśLQIRUPDWLRQV

Utiliser les unitĂŠs grammaticales et lexicales o Utiliser de manière appropriĂŠe ƒ les structures de phrases ƒ les signes de ponctuation o Utiliser un vocabulaire prĂŠcis et adaptĂŠ Ă la situation de communication o Orthographier les productions personnelles (en D\DQWUHFRXUVjGHVUpIpUHQWLHOVGÂśRUWKRJUDSKH GÂśXVDJHHWJUDPPDWLFDOH

Assurer la prĂŠsentation o Au niveau graphique o Au niveau des interactions entre les ĂŠlĂŠments verbaux et non verbaux : choix du support, choix GÂśLOOXVWUDWLRQVGHSKRWRVGHFURTXLVGHFDUWHVGH graphiques, de tableaux,... Orienter sa parole et son ĂŠcoute en fonction de la situation de communication o En tenant compte des critères suivants : ƒ 'HOÂśLQWHQWLRQSRXUVXLYLHGHSDUROHRX GÂśpFRXWH LQIRUPHUVÂśLQIRUPHUH[SOLTXHU comprendre / donner des consignes, les comprendre / donner du plaisir, prendre du plaisir) ƒ Des interlocuteurs ƒ Des FRQWUDLQWHVGHOÂśDFWLYLWp ƒ Des modalitĂŠs de la situation Élaborer des significations o DĂŠgager, prĂŠsenter des informations explicites et implicites

O bjectif global : &RPSUHQGUHOÂśHQMHXGHOÂśDSSRUWGÂśLQIRUPDWLRQ : pour ĂŞtre compris au plus proche de ce que OÂśRQYHXWGLUHHWTXHOHGHVWLQDWDLUHVHUHSUpVHQWHDXPLHX[FHTXHOÂśRQYHXWGpFULUHLOIDXW donner des ĂŠlĂŠments de prĂŠcision. Comprendre ĂŠgalement les JUDQGVSULQFLSHVGHOÂśDSSRUW GÂśinformation, les mĂŠcanismes de dĂŠtermination et de prĂŠdication. O bjectifs particuliers : - Associer une illustration Ă un portrait en justifiant le choix opĂŠrĂŠ par des ĂŠlĂŠments concrets - 'UHVVHUOÂśLQYHQWDLUHGHVDSSRUWVGÂśLQIRUPDWLRQOLpVjXQVXSSRUW - 5HWURXYHUOHVDSSRUWVGÂśLQIRUPDWLRQVOLpVjXQVXSSRUWRXUHWURXYHUOHVXSSRUWGÂśXQ DSSRUWGÂśLQIRUPDWLRQ/HFDVpFKpDQWidentifier les diffĂŠrences de sens impliquĂŠes.


-

&ODVVHUOHVDSSRUWVHQGHX[JURXSHVVHORQXQFULWqUHSURSUHHWLQWXLWLIGÂśDERUGSXLV VHORQOHFULWqUHGXPpFDQLVPHGÂśDSSRUWGÂśLQIRUPDWLRQHQVXLWH : les apports par dĂŠtermination et les apports par prĂŠdication. (FULUHOHSRUWUDLWGÂśXQHYHGHWWHHQGRQQDQWWRXWHVOHVSUpFLVLRQVQpFHVVDLUHVSRXU SHUPHWWUHGHOÂśLGHQWLILHU

PrĂŠrequis : x NĂŠant.


Guide pédagogique  ͗ů͛ĂƉƉŽƌƚĚ͛ŝŶĨŽƌŵĂƚŝŽŶ  

1.

2.

3.

4.

5.

6.

7. 8.

>͛ĞŶƐĞŝŐŶĂŶƚƉĞƵƚ ďŝĞŶĞŶƚĞŶĚƵ ĐŚŽŝƐŝƌ ƵŶ ŚĠƌŽƐ Ě͛ƵŶĞ ĂƵƚƌĞ ĐƵůƚƵƌĞ͕ ŽƵ ĚĞŵĂŶĚĞƌ ĂƵdžĠůğǀĞƐĞŶƌĠŝŶǀĞƐƚŝƐƐĞŵĞŶƚĨŝŶĂůĚĞĚƌĞƐƐĞƌůĞƉŽƌƚƌĂŝƚĚ͛ƵŶŚĠƌŽƐĚĞůĞƵƌƉĂLJƐ͘     Dans  ce  texte,  les  éléments  du  portrait  sont  très  précis,  et  aucune  illustration  ne  colle   ƉĂƌĨĂŝƚĞŵĞŶƚăƚŽƵƐĐĞƐĠůĠŵĞŶƚƐ;ƉĂƌĞdžĞŵƉůĞ͕ůĂŵąĐŚŽŝƌĞŶ͛ĞƐƚĐĂƌƌĠĞƐƵƌĂƵĐƵŶĞ ŝŵĂŐĞ͕ůĞƚĞƌŵĞĚĞďĠƌĞƚŶĞĐŽŶǀŝĞŶƚăĂƵĐƵŶĞƌĞƉƌĠƐĞŶƚĂƚŝŽŶ͕ůĞŶĞnjŶ͛ĞƐƚŶƵůůĞƉĂƌƚ ǀƌĂŝŵĞŶƚ ĐƌŽĐŚƵ͙Ϳ͘ >͛ŽďũĞĐƚŝĨ ĞƐƚ Ě͛ĂĨĨŝŶĞr   au   fur   et   à   mesure   la   description   et   ů͛ĠůŝŵŝŶĂƚŝŽŶĚĞƐŝůůƵƐƚƌĂƚŝŽŶƐƋƵŝŶĞĐŽŶǀŝĞŶŶĞŶƚƉĂƐĚƵƚŽƵƚ͘>ĞƐĞdžĞƌĐŝĐĞƐƐƵŝǀĂŶƚƐ ƉĞƌŵĞƚƚĞŶƚĚ͛ĂĨĨŝŶĞƌĞŶĐŽƌĞĚĂǀĂŶƚĂŐĞůĂƌĞƉƌĠƐĞŶƚĂƚŝŽŶĚƵŚĠƌŽƐ͘     >͛ŝŶƚĠƌġƚĚĞĐĞƚĞdžĞƌĐŝĐĞƉƌĠĐŝƐĠŵĞŶƚĞƐƚů͛ĂŵďŝŐƵŢƚĠĚĞƐĂƉƉŽƌts  pris  en  charge  par   des  subordonnées,  et  des  interprétations  drôles  qui  en  découlent.     >͛ŽďũĞĐƚŝĨǀŝƐĠĞƐƚůĂĨŽĐĂůŝƐĂƚŝŽŶƐƵƌůĞƐĠůĠŵĞŶƚƐŵŽƌƉŚŽůŽŐŝƋƵĞƐůŝĠƐƉĂƌĞdžĞŵƉůĞĂƵ ŐĞŶƌĞ͕ĂƵŶŽŵďƌĞŽƵăůĂƉĞƌƐŽŶŶĞ͘/Đŝ͕ů͛ĠůğǀĞĞƐƚŝŶǀŝƚĠăĨĂŝƌĞĂďƐƚƌĂĐƚŝŽŶdes  lieux   communs  de  sens.     >Ğ ƉƌŽĨĞƐƐĞƵƌ ĚŽŝƚ Ɛ͛ĂƚƚĞŶĚƌĞ ă ĂǀŽŝƌ ĚĞƐ ĐůĂƐƐĞŵĞŶƚƐ ƐƉŽŶƚĂŶĠƐ ďĂƐĠƐ ƐƵƌ Ě͛ĂƵƚƌĞƐ critères  de  classification    (les  associations  sémantiques  par  exemple).  Au  moment  de   la  mise  en  commun,  le  professeur  guide  vers  le  classement  attendu  (détermination,   ƉƌĠĚŝĐĂƚŝŽŶнƚĂďůĞĂƵĐŽƌƌŝŐĠͿĞƚĚĞŵĂŶĚĞĂƵdžĠůğǀĞƐĚ͛ĞŶĐŚĞƌĐŚĞƌůĂůŽŐŝƋƵĞ͘     >͛ŽďũĞĐƚŝĨĞƐƚĚ͛ŽďƚĞŶŝƌůĞƐƌĠƉŽŶƐĞƐƐƵŝǀĂŶƚĞƐ  :  Sous-­‐ensemble  de  singes  qui  portent   des   lunettes   /   à   lunettes  ;   groupe   nominal  :   des   singes   à   lunettes   /qui   portent   des   ůƵŶĞƚƚĞƐ >͛ŽďũĞĐƚŝĨ ĞƐƚ Ě͛ŽďƚĞŶŝƌ ůĞƐ ƌĠƉŽŶƐĞƐ ƐƵŝǀĂŶƚĞƐ  :   phrase  :   Les   singes   portent   des  lunettes     ĞƚƚĞƉƌŽĚƵĐƚŝŽŶƉĞƵƚŝĚĠĂůĞŵĞŶƚĚĠďŽƵĐŚĞƌƐƵƌƵŶĞĂĐƚŝǀŝƚĠĚ͛ĞdžƉƌĞƐƐŝŽŶŽƌĂůĞ͘     hŶĞ ŽƵǀĞƌƚƵƌĞ ƉĞƌƚŝŶĞŶƚĞ ƐĞƌĂŝƚ ů͛ĞdžƉůŽŝƚĂƚŝŽŶ ĚĞƐ ƚŚğŵĞƐ liés   au   portrait  :   le   vocabulaire  descriptif,  la  progression  thématique,  etc.    


/œDSSRUWGœLQIRUPDWLRQ Voici le texte du portrait GHGœ$UWDJQDQ,l s'agit de la première apparition du hÊros, au dÊbut du roman. 1

8QMHXQHKRPPH² traçons son portUDLWG XQVHXOWUDLWGHSOXPH   Visage long et brun ; la pommette des joues saillante, signe d'astuce ; les muscles maxillaires ÊnormÊment dÊveloppÊs, indice infaillible auquel on reconnaÎt le Gascon, même sans bÊret, et notre jeune homme portait un bÊret ornÊ d'une espèce de SOXPH O °LO RXYHUW HW LQWHOOLJHQW ; le nez crochu, mais finement dessinÊ ; trop grand pour un adolescent, trop petit pour un homme fait, et qu'on eÝt pris pour un fils de fermier en voyage sans sa longue ÊpÊe qui, pendue à un baudrier de peau, battait les mollets de son propriÊtaire quand il Êtait à pied, et le poil hÊrissÊ de sa monture quand il Êtait à cheval. Alexandre Dumas, Les Trois Mousquetaires, 1844.

2 Coche le portrait qui pourrait ĂŞtre celui du personnage dĂŠcrit. Et explique Ă cĂ´tĂŠ de chaque SRUWUDLWUHMHWpOÂśpOpPHQWTXLWÂśLQGLTXHTXHFHQÂśHVWpas lui. ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ

1 Â

Â


«««««««««««««««««« «««««««««««««««««« «««««««««««««««««« «««««««««««««««««« «««««««««««««««««« «««««««««««««««««« «««««««««««««««««« ««««««««««««««««««

«««««««««««««««««« «««««««««««««««««« «««««««««««««««««« «««««««««««««««««« «««««««««««««««««« «««««««««««««««««« ««««««««««««««««««

««««««««««««««««« ««««««««««««««««« ««««««««««««««««« ««««««««««««««««« ««««««««««««««««« ««««««««««««««««« ««««««««««««««««« «««««««««««««««««

2


Voici 4 portraits du même personnage. Dis lequel colle mieux au texte, et explique pourquoi. Portrait 1

Portrait 2

            Portrait 3

Portrait 4

           

-HWURXYHTXHOHSRUWUDLWQƒ«««HVWFHOXLTXLLOOXVWUHOHPLHX[ODGHVFULSWLRQGX SHUVRQQDJHGHG¶$UWDJQDQSDUFHTXe ««««««««««««««««««««« «««««««««««««««««««««««««««««««««««« «««««««««««««««««««««««««««««««««««« ««««««««««««««««««««««««««««««««««««

3


A ton tour de le dessiner plus précisément encore !

4


9pULILHTXHWXQ¶DVULHQRXEOLpTu trouveras ci-dessous O¶LQYHQWDLUHdes points décrits dans le portrait que Dumas fait de G¶$UWDJQDQ5HWURXYHGDQVOHWH[WHFHTX¶RQ en dit. E lément décrit

&HTX¶RQHQGLW

/¶KRPPH

jeune

-HO¶DL montré

Le visage

La pommette

Les muscles

Le béret

/¶°LO

Le nez

/¶pSpH

5


Peux-WXH[SULPHUFHTXLWÂśDSHUPLVGHGHVVLQHUVLSUpFLVpPHQWFHSHUVRQQDJH ? ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ

Lorsque OœRQYHXWGpFULUHTXHOTXHFKRVHRXVLPSOHPHQWSDUOHUDXVXMHW de quelque chose, on choisit un WKqPHHWRQ\DSSRUWHGHOœLQIRUPDWLRQRQHQGLWTXHOTXHFKRVH Dans la phrase Notre jeune homme portait un bÊret  RQSDUOHGHOœKRPPH, on le place dans un rapport à nous (notre), HWRQGLWGHOXLTXœLOpWDLW jeune HWTXœLOportait un bÊret. Æ On ajoute ainsi au mot  homme  les informations suivantes : notre, jeune, portait un bÊret.

notre

jeune

homme

portait un bĂŠret

Dans le groupe nominal Visage long et brun, on parle du visage et on dit de lui TXœLOHVW long et TXœLOHVW brun. Æ On ajoute ainsi au mot  visage  les informations suivantes : long, brun.

long

visage

brun

Dans les phrases suivantes, souligne les apports GœLQIRUPDWLRQTXLVHUDSSRUWHQWDX [  thème(s)1 en gras, et fais une flèche qui va des apports vers leur thème/support. Si plusieurs VXSSRUWVVRQWSUpVHQWVOœXQSHXWSDUIRLVrWUHLQFOXVGDQVXQDSSRUWjOœDXWUH

-

Je pense en moi-mĂŞme : ÂŤ Quel monde merveilleux ! Âť

-

Plus tard, les enfants regarderont ces photos noir et blanc avec nostalgie.

                                                                                                                     1

 Grammaticalement,  le  thème  a  la  fonction  de  support  des  informations.   6  

Â


-

Je PHILFKHELHQGHQÂśDYRLUDXFXQGLSO{PHje veux ĂŞtre dresseur GÂśHVFDUJRWV

-

Ă€ quand les cours de gĂŠographie oĂš OÂśRQ se dĂŠplace dans les pays ĂŠtudiĂŠs ?

)DLVRQVOœLQYHUVH ! (FULVSRXUFKDTXHDSSRUWGœLQIRUPDWLRQ en gras OHVXSSRUWDXTXHOWXSHQVHVTXœLOVHUDSSRUWH 1) Tante M arta dit TXœHOOHQHYHXWSDVrWUHPpGLVDQWHPDLVHOOHQHSHXWVœHPSrFKHUGH colporter des rumeurs auprès de ses vieilles copines le dimanche après la messe. -

Marta : ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ

-

4XÂśHOOHQHYHXWSDVrWUHPpGLVDQWH ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ

-

Vieilles : ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ

2) -ÂśDLWUqVSHXUde la petite chatte noire de la voisine GÂśHQEDV (TXHMÂśDSSHOOH Dinosaura tellement elle est vieille) qui fait tinter sa clochette au bas de ma fenĂŞtre en pleine nuit. 3 -

Petite ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ

-

Noire ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ

-

'ÂśHQEDV ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ

-

4XHMÂśDSSHOOH'LQRVDXUDWHOOHPHQWHOOHHVWvieille ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ

-

Qui fait tinter sa clochette au bas de ma fenĂŞtre en pleine nuit ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ

3) Madame Agnès rÊpète sans cesse en tapant sur le bureau dont le vernis est tout craquelÊ :  L e si QœDLPHSDVOH rait &RPPHVLMHferais des fautes comme ça ! -

Dont le vernis est tout craquelĂŠ ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ

-

ÂŤ Le si QÂśDLPHSDVOH rait Âť ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ

-

Ferais des fautes comme ça 

Comment as-tu trouvĂŠ les supports des ces mots ou groupes ? 4XHOOHTXHVWLRQWÂśHV-tu posĂŠe ? ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ

7 Â

Â


Associe aux supports tous les apports possibles

Une fée

Trois cochons

O

O

4

O

pêche la sardine

O

bâtissaient des maisons

O

irons tous au bal

O

en carton

O

pleine de poils tout gris

O

qui dansent la samba

O

étudieront leurs formules

O

comme dans les BD

O

Q¶avons peur de rien

O

pendus au plafond

O

déguisés en nounours

O

jouent aux cartes

O

adore le chocolat à la lavande

Les élèves de ma classe et moi O

Des sorcières

Des crapauds

Le grand méchant loup

O

O

O

8


Gardons le support des crapauds. Reprends tous ses apports possibles et classe-les en deux colonnesGœDSUqVOHFULWqUHTXLWHVemble le plus pertinent (en fonction de quoi tu as dÊcidÊ de les rassembler). 5 Mon critère de classement .

Dans chaque titre de colonne, ĂŠcris le numĂŠro de la reprĂŠsentation en ensembles qui te semble correspondre. 1.

crapauds

FUDSDXGVÂŤÂŤÂŤ

2.

crapauds ÂŤÂŤÂŤ

Explique pourquoi tu as associĂŠ la colonne GHJDXFKHDYHFOÂśHQVHPEOHÂŤÂŤ , et la colonne de droite DYHFOÂśHQVHPEOHÂŤ ÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤÂŤ Â

9 Â

Â


'HX[PDQLqUHVG¶DSSRUWHUGHO¶LQIRUPDWLRQ« M anière 1 : Des crapauds déguisés en nounours / en carton / pendus au plafond / qui dansent la samba E nsemble des crapauds

en carton

pendus au plafond déguisés en nounours

qui dansent la samba

Sous-ensembles des crapauds qui ont des caractéristiques données Il y a par exemple dans le monde moins de crapauds déguisés en nounours que de crapauds tout court. Ensemble des crapauds

Sous-ensemble des crapauds déguisés en nounours 2QGLWTXHO¶LQIRUPDWLRQDSSRUWpHdétermine le support crapauds. 10


M anière 2 Les crapauds jouent aux cartes / bâtissaient des maisons / étudieront leurs formules

E nsemble des crapauds dont on parle

E nsemble des actions de jouer aux cartes

+

Tous les crapauds dont on parle jouent aux cartes

L es crapauds jouent aux cartes

/¶LQIRUPDWLRQDSSRUWpH GRQWOHQR\DXHVWOHYHUEHLFL QHFUpHSDUGHsous-HQVHPEOHGDQVO¶HQVHPEOH GHGpSDUW,OQ¶\DSDVPRLQVGHFUDSDXGVXQHIRLVTX¶RQDGLWTX¶LOVMRXDLHQWDX[FDUWHV &¶HVWMXVWHXQH information supplémentaire. 2QGLWTXHO¶LQIRUPDWLRQDSSRUWpHprédique le groupe nominal les crapauds.

11


Ecris un groupe nominal ou une phrase qui correspond à la représentation proposée.

6

Ensemble des singes

Sous-HQVHPEOHGHVVLQJHV««««««««««««««

Groupe nominal : des ««««««««««««««««««««««««««««««««

Ensemble des singes dont on parle

Ensemble des actions de porter des lunettes

+

=

Phrase : Les singes «««««««««««««««««««««««««««««««««

12


Dans les phrases suivantes, identifie le support des apports VRXOLJQpVHWGLVVÂśLl y a crĂŠation de sousensemble (dĂŠtermination) ou pas (prĂŠdication).

Ex 1: Antoine regarde la tĂŠlĂŠvision. ,OQÂś\DSDVPRLQVGÂś$QWRLQHXQHIRLVTXHMÂśDLGLWTXÂśLOUHJDUGDLWODWpOpYLVLRQ&ÂśHVWXQDSSRUWSDU prĂŠdication.

Ex 2 : Les petits enfants dessinent Ă la craie. Dans le groupe nominal les petits enfantsOÂśDGMHFWLIpetits crĂŠe un sous-HQVHPEOHGDQVOÂśHQVHPEOHGHV HQIDQWV&ÂśHVWXQDSSRUWSDUGpWHUPLQDWLRQ (QUHYDQFKHOÂśDSSRUWdessinent Ă  la craie donne une information supplĂŠmentaire au groupe nominal les petits enfantsPDLVQHUpGXLWSDVFHWHQVHPEOHGHSHWLWVHQIDQWV&ÂśHVWXQDSSRUWSDUSUpGLFDWLRQ

1. Les journaux matinaux se trouvent sur le comptoir.

2. La famille qui vit Ă cĂ´tĂŠ de chez nous adore les animaux domestiques.

3. -ÂśDLWURXYpun superbe foulard dans le parc GÂśDWWUDFWLRQV

4. Qui viendra ce soir, maman "&ÂśHVWXQHVXUSULVH ?

5. Nous sommes tous soulagĂŠs TXHOÂśLQGLYLGX qui rodait dans le quartier soit parti.

13 Â

Â


Tu es animateur tĂŠlĂŠ, et tu accueilles une grande vedette dans ton ĂŠmission en prime-time. Avant son HQWUpHVXUOHSODWHDXWXODSUpVHQWHVHWODGpFULVHQD\DQWVRLQGÂśpYLWHUGHGpYRLOHUVRQLGHQWLWp (YLGHPPHQWWXGRLVGRQQHUOHPD[LPXPGÂśLQIRUPDWLRQV SRXUIDLUHPRQWHUOÂśH[FLWDWLRQGXSXEOLF de WHVFDPDUDGHVGHFODVVH HQSUpVHQWDQWGÂśDERUGOHVLQIRUPDWLRQVDVVH]JpQpUDOHVSXLVHQVXLWHFHOOHV TXLSUpFLVHQWGDYDQWDJHGHTXLRQSDUOHÂŤ$WRQPLFUR !

7 (QSDQQHGÂśLQVSLUDWLRQSHRSOH ?

14 Â

Â


«««««««««««««««««««««««««««««««« «««««««««««««««««««««««««««««««« «««««««««««««««««««««««««««««««« «««««««««««««««««««««««««««««««««««««««« «««««««««««««««««««««««««««««««««««««««« «««««««««««««««««««««««««««««««««««««««« «««««««««««««««««««««««««««««««««««««««« «««««««««««««««««««««««««««««««««««««««« «««««««««««««««««««««««««««««««««««««««« «««««««««««««««««««««««««««««««««««««««« «««««««««««««««««««««««««««««««««««««««« «««««««««««««««««««««««««««««««««««««««« «««««««««««««««««««««««««««««««««««««««« ««««««««««««««««««««««««««««««««««««««««

«««««««««««««««««««««««««««««««««««««««« «««««««««««««««««««««««««««««««««««««««« ««««««««««««««««««««««««««««««««««««««««

,OV¶DJLWGH «««««««««««««««««««««««««««««««««««« 15

6. ApportInfo_Axe2  

Fiche signalétique 1 4 9 12 Macro- compétences 1 15 LIRE Compétences sollicitées (sur base des Socles de compétences) : Public visé : 6 è...

Advertisement