Issuu on Google+

lx304_couv:LINKA4_couv 18/03/09 04:45 PageLX1

1ere de COUV

EXEMPLAIRE GRATUIT FREE SAMPLE

MARS 2009 N°304 SINGULARITY FOR MEN

LIFESTYLE GAY DE LUXE SUR LA CÔTE D’AZUR

tourisme PARIS hôtels & design

photo CHEN MAN galerie maeght

interview ENRIQUE IGLESIAS le charme hispanique

expo nice MAA art asiatique et PAQUITA LA BD EXCLUSIVE LINK

FRANCE € 5.20 SUISSE CHF 8.50


lx304_couv:LINKA4_couv 18/03/09 04:45 PageLX2

0,50 euros par envoi + prix d’un SMS

Service professionnel édité par TELEMAQUE - RCS 403427701


LX304_C1_16P:LinkA4 17/03/09 21:59 Pagevl3

interview par Thierry Calmont

enrique iglesias Fin des 90’s : petit dernier de la famille Iglesias, Enrique débarque dans la chanson aux côtés des autres stars « latines » qui cartonnent (Ricky Martin, J-Lo, Juanes, Thalia…). 13 ans plus tard, ce sont plus de 50 millions de disques vendus à travers le monde et une carrière internationale qui n’a plus rien à envier à celle de son père ! En travaillant avec les plus grands de la pop tels Mark Taylor (Cher), Mark « Spike » Spent (Björk, Madonna, Pet Shop Boys), Max Martin (Britney, Coldplay) ou encore Anders Bagge (Céline Dion, Janet Jackson), le bel hispanique s’est forgé une réputation et une crédibilité que peu d’artistes peuvent revendiquer... à seulement 33 ans !

Quand on écoute ton « Greatest Hits », on est saisi par ton évolution musicale : tu es passé de la Latin Pop au gros son urbain R’n’B. Quand j’ai commencé, j’avais à peine 20 ans et le côté Latin Pop était tout à fait ce qui me correspondait à l’époque, car proche de mes origines. C’est ancré en moi et je crois qu’il y aura toujours une touche latine dans chacun de mes albums. J’ai commencé à chanter en espagnol, je continue à le faire, mais ma carrière « internationale » m’a permis à la fois

de me renouveler et d’explorer d’autres horizons musicaux. Cela dit, je me considère avant tout comme un artiste de pop et déteste tourner en rond. Ca m’ennuierait beaucoup de faire à chaque fois la même chose et c’est pour cela qu’au fur et à mesure, j’ai fait évoluer mon style vers quelque chose de plus urbain. L’écriture de mon album «  Insomniac » a été une période de doutes. Je ne savais plus trop quelle direction prendre, certains m’ont même conseillé de faire du Hip-Hop… sauf que ce MARS-AVRIL 09

vl3


LX304_C1_16P:LinkA4 17/03/09 21:59 Pagevl4

enrique iglesias interview par Thierry Calmont

vl4

MARS-AVRIL 09


LX304_C1_16P:LinkA4 17/03/09 21:59 Pagevl5

n’est ni mon style, ni ce que j’écoute, ni un mouvement auquel je m’identifie. J’ai décidé d’aller vers un son plus urbain car les sonorités des productions actuelles me plaisent beaucoup. Le R’n’B a beaucoup évolué ces dernières années et est devenu la nouvelle pop : les rythmes sont plus dance ou up-tempo, on a retrouvé des mélodies très pop, des sons de synthé… tout ce que j’aime… donc c’était une vraie suite logique pour moi. D’ailleurs, mon prochain album studio sera plus dans cette veine-là. Au départ, « Takin’ Back My Love » devait justement en être un des premiers titres…et puis on s’est dit qu’il serait parfait pour le « Greatest Hits ». Sauf qu’au final, je repars encore à zéro pour mon prochain album ! (Rires).

live devant des milliers de gens me procure de telles sensations que c’est un véritable moment d’extase pour moi. C’est sur scène que j’oublie tout, mes angoisses, mes doutes, mes défauts. Ca peut vous faire halluciner, mais c’est le seul moment où je me sens vraiment beau !

Justement quel a été le déclic de ce duo avec Ciara ? Je l’apprécie beaucoup et nous avons pas mal de points communs, à commencer par le fait qu’elle a vécu dans plein d’endroits différents quand elle était jeune. C’est une fille sexy et dynamique. Nous nous sommes rencontrés par l’intermédiaire du producteur RedOne. Au moment où nous travaillions sur « Takin’ Back My Love », il bossait en parallèle sur des titres pour Ciara. De fil en aiguille, nous avons enregistré le titre ensemble ! RedOne a produit le tube « Just Dance » de Lady GaGa. Aimes-tu son univers artistique ? Ca ne m’étonne pas que vous me posiez la question ! La plupart des gays adorent Lady GaGa et il y a de quoi… Je la connaissais avant que ça cartonne, justement grâce à mes potes gays, car elle est passée plusieurs fois performer dans des clubs à Miami. C’est quelqu’un d’extraordinaire, nous nous sommes rencontrés récemment et je n’exclus pas le fait de travailler avec elle. Nous avons tous les deux le sens de l’humour et nous sommes « intenables » ! (Rires). C’est quelqu’un de brillant, aussi bien dans l’écriture que dans la réflexion, elle est très mature. Elle est à fond dans ce qu’elle fait, mais garde les pieds sur terre. Enfin une nouvelle artiste qui arbore fièrement les couleurs et valeurs de la pop music. J’aime aussi son côté décadent, son goût pour la culture club (les remixes…) et quelle icône pour les gays ! Elle a tout d’une grande. Grâce à elle, tous les producteurs avec qui elle a travaillé (RedOne, Akon…) ont réintroduit la notion de « gay » -au premier sens du terme, à savoir joyeux, plein de vie- dans leur musique. Et ça fait du bien! Un ancien duo figure sur le « Greatest Hits » avec une artiste de légende : Whitney Houston. Es-tu resté en contact et comment as-tu vécu sa déchéance physique  : les drogues… Ce duo avec Whitney restera certainement un des temps forts de ma carrière car en effet, c’est une vraie légende et certainement une de mes chanteuses préférées. J’ai été affecté, pour ne pas dire déçu par ce qui lui est arrivé. C’est une immense artiste, à la voix incroyable doublée d’un charisme évident. Qu’elle en arrive là est une réelle tragédie et j’en veux surtout à son entourage d’avoir contribué à ce qu’elle touche le fond à ce point. Nous ne sommes plus en contact… et je crois d’ailleurs que plus grand monde ne l’est… Tu chantes « Addicted », alors à quoi es-tu accroc ? Si vous parlez de drogues, à rien ! Je bois très peu et ne me suis jamais drogué. Pourtant les occasions ont été nombreuses, mais la drogue est quelque chose dont j’ai très peur car je sais qu’avec moi, ça pourrait être fatal. J’ai beaucoup de mal à me débarrasser des choses que j’aime. Je me suis toujours dit : « Si un jour, j’en prends et que ça me plaît, ce sera un véritable cauchemar et certainement le début de la fin… ». La chose dont je suis vraiment accroc, c’est la musique : jouer en

« Tired Of Being Sorry » était entré directement N°1 des ventes en France devant Madonna et son « 4 Minutes ». Tu as dû être fier ? Pour la petite histoire, j’étais très anxieux quant aux résultats de ce single en France. C’était un véritable challenge et avec Nâdiya, nous y avons mis beaucoup de temps, de travail et de passion. Mon manager a voulu me faire croire au départ que le titre était un véritable flop, à peine rentré dans le Top 50. La blague n’a été que de courte durée car j’ai reçu 10 minutes après un email de ma maison de disques m’annonçant qu’il entrait directement N°1 ! Je n’y croyais pas, car pour moi, être à la fois N°1 en France et devant Madonna, relevait du miracle. J’ai été très fier et n’aie de cesse de remercier le public Français à ce sujet. J’ai même appelé ma mère pour lui annoncer la nouvelle, alors qu’ensemble on ne parle jamais business.

“ Le côté latinpop est ancré en moi, je crois qu’il y aura toujours une touche latine dans chacun de mes albums “

C’est la plus grosse vente de singles de l’année 2008, un véritable record depuis Crazy Frog en 2005. Vraiment ? Je ne savais pas qu’on allait être le plus gros succès de 2008. C’est impressionnant ! On a déjà célébré notre disque d’Or en juin dernier avec Nâdiya et mon équipe, mais je vois qu’il va encore falloir déboucher une bouteille. (Rires). A cause de vous, je vais finir par devenir complètement alcoolique  ! (Enormes rires). Le plus incroyable, c’est que la France a encore beaucoup d’influence sur le plan musical vis-à-vis des autres pays, bien plus que l’Angleterre par exemple. « Tired Of Being Sorry » a littéralement dépassé les frontières. Grâce à son succès en France, le titre, qui avait déjà été travaillé en anglais sur les autres territoires, a été de nouveau Top 20 de l’airplay Européen, a cartonné en Belgique comme en Suisse, mais a aussi suscité l’intérêt du public canadien et portugais. Pour moi, la France a toujours été un pays à part : Paris est MARS-AVRIL 09

vl5


LX304_C1_16P:LinkA4 17/03/09 22:00 Pagevl6

ma ville préférée, j’adore votre culture et j’y passe toujours de très bons moments. Avant « Insomniac », mes titres cartonnaient partout… sauf chez vous ! Le public français n’est pas un public acquis par définition, il se mérite… mais je pense qu’aujourd’hui, les Français ont réellement compris qui j’étais. Penses-tu que Nâdiya peut faire une carrière à l’étranger car votre nouveau duo, « Miss You », est sur ton « Greatest Hits » international ? Nâdiya est une fille incroyable, elle m’a fait un effet bizarre... Elle fait partie de ces personnes que tu as déjà l’impression de connaître quand tu les rencontres : un peu comme une amie de longue date. Elle est à la fois

beaucoup mieux acceptés, cela dit, j’ai de plus en plus l’impression qu’après une nette amélioration de la perception des hétéros vis-à-vis de l’homosexualité, on stagne, pour ne pas parler de récession. Je sais qu’en France, c’est la même chose et que vos politiques ont 10 ans de retard par rapport à certains autres pays européens au niveau des droits des gays. C’est quand même incroyable que la France, pays des Droits de l’Homme, qui n’a pas connu de dictature contrairement à certains pays européens comme l’Allemagne ou l’Espagne, où l’adoption comme le mariage gay sont désormais acceptés, soit toujours incapable de donner les mêmes droits à tous ses citoyens ! Une campagne va avoir lieu en faveur du mariage gay : Brad Pitt et Steven Spielberg ont donné 100.000 dollars chacun et des artistes comme Jessica Sutta des Pussycat Dolls vont porter des tee-shirts dans une campagne d’affichage dans toute la Californie. Serais-tu prêt à le faire ? Tant que c’est un tee-shirt, oui, car je porte moins bien le string que Jessica ! (Enormes rires).

vl6

MARS-AVRIL 09

douce et forte, elle sait ce qu’elle veut, elle ne fait pas de bla-bla, et surtout elle aime vraiment la musique : je crois qu’elle est prête à conquérir le monde ! Nous avons tellement aimé travailler ensemble sur « Tired Of Being Sorry » que nous avons souhaité y donner une suite. J’aimais beaucoup l’original , mais je dois reconnaître que la version avec Nâdiya a vraiment apporté quelque chose de plus. J’ai regretté qu’elle ne figure pas dans l’édition internationale de mon album « Insomniac ». Dans « Miss You », tu chantes même en français. C’est une sorte de clin d’œil et de remerciement à mon public français. Ca a été très dur car mon français est juste catastrophique ! Je ne sais dire que « oui », « non », « ça va bien » et « dans la douche ». (Rires). N’y voyez pas une quelconque invitation, je vous vois venir… (Enormes rires). En Californie, il y a eu un référendum « pour ou contre le mariage gay » et finalement le non l’a emporté. Quelles sont tes réactions ? C’est juste inacceptable ! J’ai beaucoup d’amis gays et je ne comprends toujours pas, qu’en 2009, avec Internet et tous les moyens d’information que nous avons, on soit incapable d’accepter le mariage gay, notamment en Californie ! Je regrette ce côté puritain et faux-cul de certains américains et je peux vous dire que quand j’ai appris ça, je me suis senti plus espagnol qu’américain ! J’avais encore plus honte quand ils ont annoncé que ce sont justement les « minorités ethniques », comme ils les nomment, qui ont voté massivement contre. Comment peut-on, quand on est soi-même victime de discriminations et qu’on lutte contre, continuer d’alimenter le circuit à sa manière. Ca n’a pas de sens ! J’ai beaucoup de chance car dans le milieu artistique, les gays sont présents partout et

Dans la chanson live « Be With You », tu prends le portable d’une fan et tu te photographies le caleçon ou le sexe ? Tu as toujours un grand sens de l’humour, alors provocation ou amusement ? C’est de l’amusement et c’est vrai que je l’ai fait sur plusieurs concerts. Ca me fait toujours rire de voir la réaction des gens car ils ne s’y attendent pas ! Au final, je ne sais pas vraiment ce que je prends en photo, car tout est fait sur le moment… tant que la photo n’est pas floue, je pense que personne ne portera plainte… (Enormes rires). Thierry Calmont

Album ”Greatest Hits” Extraits « Takin’Back My Love »

Featuring Ciara Internet enriqueiglesias.com

© Photographies: Al Silfen

”Nâdiya est une fille incroyable, elle m’a fait un effet bizarre; J’aimais beaucoup l’original de « Tired Of Being Sorry », mais je dois reconnaître que la version duo a vraiment apporté quelque chose de plus”

En visionnant tes clips, je me suis rendu compte qu’ils étaient tous pareils : des filles nues, toi sur un lit ou torse nu entrain de les embrasser ou de leur faire l’amour. C’est le cliché du fantasme hétéro par excellence, n’as-tu pas trouvé ces clips ennuyeux et peu créatifs ? Contrairement à certains artistes qui adorent passer 4 jours à tourner leurs clips, je ne suis pas très fan de ce genre d’exercice : on attend beaucoup, souvent dans des conditions pénibles, les sommes investies sont parfois colossales par rapport au résultat et devoir me voir et revoir sous tous les angles 50 fois me dérange. Encore une fois, ça peut paraître paradoxal, mais je n’aime pas me voir en photo, à la télé, ou autre. Je ne suis pas du tout narcissique et jusqu’à maintenant, mis à part quelques exceptions, je ne suis jamais tombé sur des synopsis qui m’ont transcendé. Il y a certain de mes clips que j’aime beaucoup, comme celui de « Do You Know? », car il y a justement de l’humour et je me moque un peu de ma propre image.


LX304_C1_16P:LinkA4 17/03/09 22:00 Pagevl7

hotellerie contemporaine

Paris

design detour aux hôtels

Five - KUBE - LUMEN

C’est indéniable, la capitale internationale du romantisme a du mal à s’adapter aux nouvelles tendances, au design, et plus généralement au modernisme technologique. Mais, ça et là, pilotés par des directeurs ô combien esthètes, certains hôtels offrent ce qu’il y a de plus rare et difficile à concilier: le design extrême associé le plus souvent à l’hyper luxe d’une ou quelques suites. Dans cette étape parisienne, nous avons retenu trois hôtels qui se différencient par cette recherche d’esthétisme, de volupté, qui ne se mesure pas en étoiles ou mètres carrés, mais en sensations, émotions inquantifiables. Ce sont ces émotions-là qui marquent à jamais l’esprit, ouvrant notre regard sur l’environnement, mais aussi, et c’est probablement plus rare, sur soi-même. La suite «One by the Five» fait partie de ces fleurons du modernisme avancé. Les couleurs, les brillances ou les lumières content une histoire, qui évolue de son palier … au septième ciel.

MARS-AVRIL 09

vl7


LX304_C1_16P:LinkA4 17/03/09 22:00 Pagevl8

hôtels

du

monde

Paris version Design Ce que l’on cherche dans le design, c’est avant tout une réponse à une sensibilité: aux formes, aux couleurs, mais aussi aux lumières. Dans ce refus du concensus, les décorateurs atteignent des summums d’audace, parfois exhubérantes, mais le plus souvent fines et recherchées. A deux enjambées du Louvre et dans une superbe bâtisse hausmanienne, nous trouvons en l’Hotel Lumen l’exemple parfait de cette synergie voluptueuse, qui allie les contraintes hôtelières, et le désir de fantaisie que l’on connait chez son directeur Herman Bal.Visiblement impressionné par son environnement délectueux (les joailliers de la place Vendôme, mais aussi les artistes fréquentant l’Opéra, ou encore les trésors en perpétuel mouvement du Louvre), on y retrouve ce petit côté dandy et cosy parisien dans un environnement des plus stylés. Normal, son aménagement a été confié à deux grands noms de l’architecture (Alain Daronian) et du design (Claudio Colucci). On retrouve cette fantaisie dans le quartier latin, à proximité de

Hôtel Lumen - 15, rue des Pyramides - Paris 1 www.hotel-lumenparis.com + 33 (0)1 44 50 77 08

la célèbre rue Mouffetard dans un hôtel d’une discretion absolue: le Five Hôtel, qui propose un univers très «girly» où là encore, lumières et sophistications discrètes jonglent avec les couleurs, magnifiant les œuvres sur laque de l’artiste Isabelle

Hôtel Lumen

Emmerique. Chaque chambre a son identité visuelle, jusqu’à son empreinte olfactive que les habitués réclament avant leur arrivée. Philippe Vaurs et Pascal Laffon l’ont conçu comme un écrin, et avec l’aide de Vincent Bastie, on réalisé ce monde de couleurs intenses. Plus aérienne, la suite «One by the Five» créée par Sandrine Alouf se décrit davantage comme une invitation au plaisir, à l’évaporation des interdits qui plongent ses hôtes dans un véritable voyage sensoriel. Enfin plus au nord de Paris, là où les mixités font loi, là où la musique et les échanges artistiques répondent à une aspiration trendy, nous trouvons le Kube, internationalement connu pour son design, son Ice Room, et pour les plus «music lovers» ses soirées plutôt boostées au son de décibels (Girly Wednesday). Elles maintiennent ce lieu aussi convivial qu’ellitiste, à l’image de sa décoration faite de contrastes, entre la pureté du blanc des chambres, et l’ambiance fin de nuit select d’un club lounge où la vie serait sans fin… vl8

MARS-AVRIL 09

Jacques Alos & Roland Abele

Hôtel Lumen


LX304_C1_16P:LinkA4 17/03/09 22:01 Pagevl9

Séjourner dans une suite, c’est redonner un peu de magie dans nos repères bousculés, envahis par les tracas du voyage. Plus théâtral, le plaisir y est décuplé…

Le Kube - 1-5, passage Ruelle - Paris 18 www.kubehotel.com + 33(0)1 42 05 2000

Le Kube - 1-5, passage Ruelle - Paris 18 Des chambres à la magie blanche propices au resourcement et au repos des plus zen.

The Five Hôtel - 3, rue Flatters - Paris 5 www.thefivehotel.com + 33(0) 1 43 31 74 21

Suite One by the Five

Hôtel Lumen - 15, rue des Pyramides - Paris 1 Design luxueux, moderne, affriolant, qui bénéficie d’un emplacement idéal à deux pas du Louvre et de l’Opéra. Son luxe suprême? Sa terrasse au pied de l’église St Roch

Le Kube -Hôtel

The Five Hôtel

MARS-AVRIL 09

vl9


LX304_C1_16P:LinkA4 17/03/09 22:02 Pagevl10

Paris version Design

Depuis sa création, la Ice Room se révèle être d’une douceur incomparable; par un jeu de lumières translucides elle vient éveiller en vous le désir des sensations scandinaves. Outre les dégustations affriolantes, le givre deviendra le tableau d’une nuit que votre humeur artistique se plaira à recouvrir de mots et empreintes fugaces. Le Kube ne vieillit pas, il se bonifie même, restant avant tout une expérience des plus surprenantes.

hôtels

du

monde

Ci contre: la décoration hivernale du patio au Kube, une chambre scintillante au Five Hôtel et plus à droite deux vues du quartier de la rue Mouffetard, ruelle typique au marché qui fleure bon le terroir et les produits naturels. Fin de la boucle: l’ivresse des couleurs et des lignes nous conduit irrémédiablement au plaisir du vrai.

vl10

MARS-AVRIL 09

The Five Hôtel

Le Kube Hôtel


LX304_C1_16P:LinkA4 17/03/09 22:02 Pagevl11

références: www.preferredhotelgroup.com www.designhotels.com www.splendia.com

C’est dans un quartier très populaire, à quelques enjambées de Montmartre que ce dresse cette magnifique bâtisse restaurée avec respect, et qui offre un des lobbys les plus surprenants.

Le Kube Hôtel

The Five Hôtel MARS-AVRIL 09

vl11


LX304_C1_16P:LinkA4 17/03/09 22:02 Pagevl12

Galerie Maeght 42 rue du Bac 75007 PARIS Accès Métro ligne 12 «Rue du Bac» Calendrier des expos > Steve HIETT "Visiontrack" 5 Février 2009 - 14 Mars 2009 Exposition de 17 photographies emblématiques et de 10 photographies exclusives faites à la Fondation Maeght pour L'Oréal. > Gérard GASIOROWSKI "AWK" 19 Mars 2009 - 10 Mai 2009 La Galerie Maeght déploie l’Académie Worosis Kiga, telle que Gérard Gasiorowski l’a présentée en 1982.

voyage en instantanés

Steve Hiett visiontrack

vl12

MARS-AVRIL 09

Les brillances, les surfaces glossy, les bleus saturés : tous ces ravages domptés avec glamour font la signature de ce photographe de génie. Il avait, du temps de la vague Newton et Bourdin, apporté un avant gardisme fou, un regard sur la femme aussi désabusée que perdue, à la recherche permanente de quelque chose qui fuit. Leurs jambes lisses et fragiles n’en finissaient plus d’exprimer plus de passions que leurs visages glacés d’angoisse. Steve Hiett n’a que trés peu exposé; c’est lors d’un passage à la fondation pour un shooting avec L’Oréal que l’idée de cette expo est venue. 17 de ses photos les plus emblématiques, retra-


LX304_C1_16P:LinkA4 17/03/09 22:02 Pagevl13

GALERIE maeght

paris

C’est après avoir démarré une activité de reliure et d’imprimerie qu’en 1936 Aimé Maeght ouvre à Cannes sa première galerie. Puis, en 1946, il l’installe à Paris. Y seront exposés les plus grands artistes reconnus internationalement. Cette passion pour l’art contemporain le conduira plus tard à créer à Saint Paul ce centre désormais connu de tous, ainsi qu’une autre galerie à Barcelone. Un amour pour les artistes dont la qualité constante met en exergue la douce marginalité. Un autre lieu signé Maeght où l’on peut en outre se procurer de rares lithos et gravures, ainsi que des ouvrages plaisants et pas excessifs.

Toutes photos © Photo Galerie Maeght, Paris

çant sans détour son évolution criante de créativité, ont été transférées sur format géant et rendues ainsi visibles de tous. Beaucoup de novices crient au déjà-vu, oubliant par là de regarder les dates des clichés… Pour accompagner l’exposition, NEWYORKPARIS publie un ouvrage (tirage limité à 2000 exem-

plaires) les reproduisant toutes, accompagné d’une conversation avec JP Goude. Partie integrante du paysage publicitaire international, cette expo rappelle avant tout l’immence sens artistique de la photographie de mode, lorsqu’elle était encore encadrée de tabous.

MARS-AVRIL 09

vl13


LX304_C1_16P:LinkA4 17/03/09 22:02 Pagevl14

GALERIE maeght

paris

série « Red Beauty »

chen Man chine

C’est un travail d’une audace presque déconcertante que la jeune chinoise Chen Man livre aux passionnés de photo. Usant des outils d’arts graphiques les plus pointus, elle réussit à innover là où la création est en butoir, en réalisant des compositions follement désobligeantes. De l’harmonie jusqu’à la dégradation totale, elle maîtrise les sensations du regard, les exploite tel un maître de séduction. Pourrait-on réellement encore parler de découverte prometteuse? Ce serait tellement réducteur. Faisant s’envoler les tabous, c’est avec une rapidité fulgurante que sa carrière s’est en-

vl14

MARS-AVRIL 09

volée, acclamée par les magazines internationaux.C’est cet hiver à la Galerie Maeght que l’on a pu ainsi (enfin) mettre un lien sur ces œuvres immédiatement reconnaissables, mais jusque là éparpillées: photos, covers, mais aussi affiche d’une expo sur la chine au célèbre V&A museum de Londres. Chen Man entretient un style glamour et provoc, distillant ça et là, imperceptiblement, ses visions d’une chine devenue délicieusement féministe, au point de réduire la masculinité de l’unique homme de sa collection, à un syndrôme fantaisiste de soumission totale. Jacques Alos


LX304_C1_16P:LinkA4 17/03/09 22:02 Pagevl15

Toutes photos © Photo Galerie Maeght, Paris

Victoires

de la

musique

Victoires 2009 28 février 2009 Zénith - France 2 Sont récompensés . Artiste interprète masculin de l'année: Alain Bashung . Artiste interprète féminine de l'année: Camille . Album de chanson/variétés de l'année: "Bleu Pétrole" (Alain Bashung) . Album pop/rock de l'année: "L'homme du monde" (Arthur H) . Artiste/groupe révélation du public de l'année: Sefyu . Artiste/groupe révélation scène de l'année: BB Brunes . Album révélation de l'année: "Ersatz" (Julien Doré) . Album de musiques urbaines de l'année: "Dante" (Abd Al Malik) . Album de musiques du monde de l'année: "Tchamantché" (Rokia Traoré) . Artiste de musiques électroniques ou dance de l'année: Martin Solveig . Chanson originale de l'année: "Comme un manouche sans guitare" (Thomas Dutronc) . Spectacle musical/tournée/concert: Alain Bashung .Vidéoclip: "Les limites" (Julien Doré) . DVD musical: "Divinidylle Tour" (Vanessa Paradis)

Johnny Hallyday, Christophe Maé, Axel Bauer

Sauf mention contraire, photos © Jacques Morel, David Manaud - France 2

C’est un exercice très convoité - mais aussi très difficile - que de résumer par une série de prix, une année de créations musicales, de scènes, de live, et d’événements musicaux. Un exercice où doit triompher l’amour pour la musique et les artistes, dans un contexte financier et politique des plus tendus. Les Victoires de la Musique, à l’instar des autres cérémonies internationales, privilégient le contenu, la matière, l’émotion; c’est ce qui en fait son originalité, son poids, son essence. Incompressibles, les 4 heures de performances «live» rappellent la diversité culturelle française incroyable, ses contrastes, ses ecueils aussi… Du dur compromis entre l’entertainment qu’attend une chaine télé, et de la lourdeur qu’impose un tel concert live en direct, il s’en dégage pourtant toujours une grande émotion: celle de voir, au moins pour un soir, des artistes émus, heureux, reprendre conscience du bonheur qu’ils apportent aux gens. Rien de plus normal Alain Bashung

donc que ce soit France 2 qui honore cette fête, au même titre que les autres actions culturelles.

JA MARS-AVRIL 09

vl15


LX304_C1_16P:LinkA4 17/03/09 22:03 Pagevl16

paris, 28 février 2009

cérémonie

du live en direct

victoires de la musique 2009

Thomas Dutronc

Si l’essentiel de la soirée fut l’incomparable hommage rendu à Alain Bashung -évidemment pour son dernier album Bleu Pétrole, mais indirectement pour sa prodigieuse carrière-, la soirée fut ponctuée de moments artistiques assez surprenants cette année, prouvant encore l’étendue de la diversité des choix, y compris chez les professionnels. Faut-il le rappeler, les Victoires ne récompensent pas les succès ou les ventes, mais des choix qu’un panel de professionels suggèrent. Cela donne un ecclectisme fou dans la sélection, qui produit la plus grosse difficulté, celle de trouver un rythme à l’émission. Tout va vite, très vite même: à peine réalisé que Johnny Halliday chante accompagné par son fils, Christophe Maé et Axel Bauer, qu’on voit débarquer Alain Chamfort, puis Etienne Daho. Diable! Sans avoir eu le temps d’apprécier la présence de Jean Loup Dabadie enfin récompensé, avant les honneurs de l’Académie, ou encore les quelques notes de Julien Clerc, criantes de nostalgie. Ils chantent, parlent, remercient des gens que l’on ne connait pas, mais on lit secrètement un bohneur qui les rend accessibles. Tour à tour, ces Victoires affinent notre jugement, nous oblige à découvrir, écouter parfois, des styles musicaux qui n’entreraient pas dans notre salon. Un rappeur un peu fou, un autre un peu poète, une rockeuse déjantée, un conteur décalé sont tous sur la même ligne, devant convaincre un public qui pour la plupart du temps ne connait pas ces artistes. Le turn-over est important, pourrait on souhaiter à Julien Doré, aux Do, à Thomas Dutronc de nous réserver des années durant encore, cette émotion jubilatoire d’une jeunesse ennivrante. A signaler cette année, un ton plus léger, plus speed, exit les revendications; on l’a bien compris, il faut sauver coûte que coûte l’exception culturelle française, même si pour l’apprécier beaucoup ne veulent plus payer le prix fort. C’est un combat qui nous oppose tous, mais qui dans l’émotion ne nous a jamais autant réunis. Et parce qu’après le stress rien ne vaut une belle soirée, c’est au Cabaret Sauvage que la fête a battu son plein, sous les décibels de Greg Cerrone, Ô combien efficace! Roland Abele vl16

MARS-AVRIL 09

Julien Doré

BB Brunes

Micky Green

©Photo DR

Greg Cerronne


LX304_C1_16P:LinkA4 17/03/09 22:03 Pagevl17

Moriarty

Mademoiselle K

Sefyu

©Photo MH/Hunt

Martin Solveig

Jean Loup Dabadie

©Photo RA/Hunt

©Photo MH/Hunt

Yael Naïm

Une organisation sans failles, une direction artistique motivée et convaincante, ont rendu la prestation de Nagui plus légère que les précédents duos, mais on aurait aimer s’éloigner davantage du style «Taratata».

MARS-AVRIL 09

vl17


LX304_C1_16P:LinkA4 17/03/09 22:03 Pagevl18

nautisme

Primo cup

Trophée credit suisse

La traditionelle première régate de l’année acceuillait pour son 25ème anniversaire une nouvelle classe que les amoureux de nautisme acclament: le Longtze Premier («fils du dragon»). Une première suivie de près par les prestigieux investisseurs, qui trouvent en cette période de froid hivernal, matière à réchauffer le cœur des adeptes de sensations fortes toutes voiles dehors.

toutes photos ©HUNT/AR/LB

Photo © Bruno Cocozza / YCM

Le célèbre Yacht Club de Monaco, organisateur de cette rencontre, a de quoi se réjouir: outre son succès retentissant, cette 25ème édition sonnait le glas de la morosité, voyant les sponsors s’intéresser de plus en plus à ces niches sportives ô combien satisfaisantes. Sous un soleil éclatant et sur le plan d’eau monégasque plein de surprises, une foule de passionnés étaient rivés sur les performances stupéfiantes de ces nouvelles séries issues des meilleures technologies. Pas étonnant que l’on y découvre les amateurs de précision ou de performances tels Koné, Lufthansa ou Hublot dans ses sponsors. Des changements de vents incessants, jusqu’à une brise soutenue ont poussé les équipages au bout de leur expérience, durant ces 2 week ends chargés en échanges et bonne humeur. Une rencontre sous le signe de la performance, abordable, le prix des embarcations étant toujours plus accessibles. Un vent qui donne des ailes. Jacques Alos

vl18

MARS-AVRIL 09

Le Longtze Premier issu des travaux de l’équipe du DEFI pour la Coupe de l’America est un véritable killer, qui se permet des pointes à 17 nœuds avec un accastillage minime. Observez la maniabilité de ce sporboat!


LX304_C2_16P:LinkA4 18/03/09 03:31 Pagevl19

La diversité de la dotation constitue également une des spécificités de l’épreuve monégasque. Lors de la remise des prix, et alors que Vincenzo Onorato s’est vu remettre un Chronographe Hublot et Nicolas Bérenger la tape de bouche du Yacht Club de France, les trois premiers de chaque série ont également reçu des dotations en vêtements Slam de la ligne Advanced Technology Sportswear, remis par Beppe Casalini, Président de Slam. Parallèlement à cette dotation, le lingot d’or, estimé à plus de 2.000 euros et mis en jeu par le Credit Suisse (Monaco), représenté par Alain Ucari, Directeur du Credit Suisse (Monaco), a été remporté par l’Italien Pietro Diamanti du J/24 Jamaica

C’est finalement Kone qui l’emportera dans ce match serré devant Lufthansa et White, après 7 courses

C’est Courrier Dunkerque qui sort vainqueur du groupe MUMM après 7 courses. Magnifique

MARS-AVRIL 09

vl19


LX304_C2_16P:LinkA4 18/03/09 03:35 Pagevl20

art ASIATIQUE tresors de la chine antique - nice

Musée des Arts Asiatiques Nice - Zone Parc Phoenix/Aéroport Accès Bus : Lignes 9, 10, 23 arrêt "Arénas" Train : SNCF, Métrazur Gare St-Augustin Parkings Parc Phoenix (payant) Horaires le musée accueille le public tous les jours sauf le mardi de 10h à 17 h Visites commentées Deux types de visites sont proposés : l'une, silencieuse et personnelle, à partir d'audioguides dont l'utilisation est gratuite, l'autre, collective et organisée, avec un guide-conférencier qui assure l'accompagnement des groupes.

En octobre dernier, le Musée des Arts Asiatiques fêtait son dixième anniversaire. Dix ans déjà ! Dix ans que ce lieu merveilleux nous procure des émotions exotiques avec une collection sans cesse élargie de chefs-d’oeuvre où le choc esthétique et le témoignage historique attisent un attrait justifié pour ces pièces rares. C’est à l’architecte japonais Kenzo Tange que l’on doit sobre chef-d’oeuvre de marbre qui se reflète dans une pièce d’eau. Bâtiment moderne, aux lignes dépouillées et harmonieuses, il exprime l’équilibre et la sérénité. Tout est grâce et beauté afin d’inciter à la méditation et au détachement. L’architecture est symbolique, reposant sur les formes géométriques fondamentales du carré et du cercle, symboles, en Asie, de la terre et du ciel. Autour d’un élégant escalier en ellipse, quatre salles forment des bulles exotiques à part, hors des modes, hors du temps, consacrées aux civilisations chinoise, japonaise, indienne et à l’Asie du Sud-Est. Ainsi dans la salle dédiée à l’Inde, on peut admirer une peinture à l’or de Krishna enchantant des Bouvières, une vl20

MARS-AVRIL 09

Grâce à une passerelle, l’acheminement du parcours nous conduit dans le cadre intime du pavillon du Thé, où une cérémonie nous initie à un art traditionnel en renouant avec l’ancien rite qui associe la

statue du dieu Ganesha dansant, Durga Devi dans un des aspects de la déesse mère du Bengale (des statuettes sont préparées chaque année pour ses célébrations). Pour l’Asie du Sud-Est, admirons un ossuaire en forme de buffle d’eau venu des Célèbes (Indonésie) ou un linteau sculpté cambodgien. Le Japon expose des objets et paravents en laque, une armure de seigneur de l’époque Momoyama et, à l’entrée de la salle qui lui est dédiée, un cheval en terre cuite du IVe s, notre sculpture favorite pour ses lignes épurées.

STATUETTE FUNÉRAIRE, Chine, Royaume de Chu, Epoque desRoyaumes Combattants, IV-IIIe siècle av. J.-C ©Michel Gurfinkel


LX304_C2_16P:LinkA4 18/03/09 03:35 Pagevl21

contemplation des objets d’art à la simplicité apparente de dégustation du thé. C’est par l’escalier central surplombant le lac que l’on atteint le premier étage entièrement dédié au bouddhisme. Quelques magnifiques pièces exposées indiquent que cette philosophie unificatrice de l’Asie s’est répandue le long des routes de la soie. Le même escalier rejoint le sous-sol où sont présentées les expositions temporaires aux thèmes variés mais qui traitent toujours de ce lien permanent, purement asiatique, de « tradition et de modernité » et permettent à chacun d’accéder à une connaissance de l’Asie et de ses diverses cultures. Actuellement – jusqu’au 13 avril – sont présentés les « Bois de l’immortalité », des trésors de la Chine antique collectionnés par Jacques Barrère. Il s’agit de sculptures découvertes dans des tombeaux situés dans des régions riches et fertiles au climat chaud et humide. Ces conditions climatiques ont permis à ces objets taillés dans du bois, brut ou laqué, d’être merveilleusement conservés alors qu’ils datent de 475-221 av J-C. Peu à peu la laque, appréciée pour sa légèreté

civilisation chinoise sur des pratiques chamanistes et des cérémonies funéraires. Les Chu vivaient et mouraient entourés « d’esprits » avec lesquels ils étaient en relation constante. Le guerrier d’alors, seigneur féodal, régnait sur des exploitations agricoles aux allures de palais fortifiés. Dans sa tombe, entouré de ses armes, d’objets d’orfèvrerie, de serviteurs en bois et de totems protecteurs, le guerrier était apprêté pour affronter l’éternité. D’autant qu’il était accompagné de gar-

lièrement apprécié, et le cheval, compagnon du guerrier, était inhumé à ses côtés. Le reste du parcours du musée tient de la découverte, puisque la fascination se prolonge avec les magnifiques sculptures de Wang Keping. Les œuvres de cet artiste sont séparées des sculptures du Royaume des Chu par plus de deux mille ans, prouvant que l’art en Chine s’avance résolument vers la modernité. Quelquesunes de ces pièces témoignent d’un art puissant aux lignes massives et simples, à l’image de ces extraordinaires souches des bois sombre à peine sculptées mais aux formes mi-animal, mi-homme, êtres massifs qui enflamment l’imagination et amplifient les mythes. Dans cette double exposition du soussol, les œuvres sont mises en valeur par des éclairages qui subliment les pièces exposées et montrent la somptuosité des collections. Lorsqu’on pénètre dans ces salles, on ressent un peu de ce pur plaisir du collectionneur de haut vol, cette ivresse que donne la présence des objets par leur empreinte. Ainsi pourra-t-on découvrir, au détour de cette réunion inédite d’œuvres, ce que le collectionneur partage avec ces créateurs d’hier et d’auHANIWA -Japon petites sculptures d’argile datant du VIe siecle ©Michel Gurfinkel

diens, créations parmi les plus originales de l’art Chu. Représentés sous forme de dragons, les yeux proéminents, la langue pendante, les crocs apparents, ceux-ci étaient destinés à effrayer les esprits néfastes autant que les pilleurs de tombes. Pour le protéger dans l’au-delà, des armes étaient mises à portée de la main du guerrier, comme elles l’avaient été durant sa vie. D’une grande charge symbolique, un bestiaire merveilleux l’entourait, des animaux domestiques ou sauvages, à plumes, à poils, à écailles, ou à carapace telle la tortue. De plus, des animaux fantastiques s’ajoutaient aux gardiens de tombes : chimères rampantes, tigres ailés

jourd’hui. et qui pourrait être la recherche du divin, la quintessence du sacré. Cette passionnante exposition démontre avec brio que l’histoire de l’art est une science en permanente évolution. CBL

GARDIEN DE TOMBE À DOUBLE TÊTE, Chine, Royaume de Chu, Epoque des Royaumes Combattants, IVe-IIIe siècles avant J.-C. ©Michel Gurfinkel

et sa grande résistance, avait supplanté le bronze tant dans les objets rituels que dans ceux de la vie de tous les jours. Venant du Royaume Chu, ces sculptures révèlent un aspect peu connu de la

ou crapauds-dragons, tous étaient autant d’alliés pour le protéger le guerrier et l’aider à affronter la peur de la mort. Le daim, reconnu pour ses pouvoirs magiques de porte-bonheur, était particuMARS-AVRIL 09

vl21


LX304_C2_16P:LinkA4 18/03/09 04:02 Pagevl22

musique Enfant tumultueux de la scène pop britannique et bloggeuse à grande gueule, l’indomptable Lily Allen revient avec un nouvel album qui va faire taire toutes les mauvaises langues.

Lily Allen Alcools, drogues, gros mots et échanges musclés avec des paparazzi, la jeune Lily fait couler beaucoup d’encre dans la presse people, jusqu’à devenir plus célèbre pour ses déboires que pour son talent de chanteuse/compositrice. Il faut dire que cette jeune anglaise n’a pas sa langue dans la poche, que ce soit dans sa vie privée, ou dans ses chansons. Deux ans après le succès mondial de ”Alright, Still”, son premier album qui contenait le tube ”Smile”, la voici de retour chaude comme la braise avec un nouvel opus intitulé ”It’s not me, it’s you”. Un disque bouillant avec une succession de tubes potentiels dans lequel elle dit ses quatre vérités et chante ce qu’elle pense de la société. Sensible avec ”Chinese”, incisive sur ”F*** you” et révoltée dans ”The Fear” le premier extrait, Mademoiselle Allen assure sur tout les plans. Un son moderne, entre pop acidulée et électro-folk enjoué, couronné par sa voix RA douce, angélique et forte à la fois. en concert le 6 mai au Bataclan à Paris www.lilyallenmusic.com www.lilyallen.over-blog.com

DE COUPR

CŒU

Lily Allen

It’s not me, it’s you Regal / EMI

vl22

MARS-AVRIL 09

•••••


LX304_C2_16P:LinkA4 18/03/09 03:36 Pagevl23

NEWS /// Le nouvel album de Tori Amos sortira au printemps /// Mika enregistre avec une chorale gospel à Los Angeles /// Nouvel album de Olivia Ruiz le 13 avril /// Bientôt le nouvel album des Pet Shop Boys et un titre ecrit pour Dame Shirley Bassey /// Dannii Minogue c’est entourée des même producteur que sa ‘grande’ sœur pour son grand comeback /// Une nouvelle ligne de vêtements par Madonna /// Grande premiere pour Disney, Daft Punk composeras la BO dela très attendue suite du film Tron /// Christina Aguilera à fait appel au son électro-rock de Ladytron pour son nouvel album

Accoutumée aux charts, la petite australienne sort en ce début d’année un album ‘bestof ’ réunissant des remixs sortis entre 2000 et 2009 de ses plus grands tubes. Un heure de dancefloor en compagnie des plus grands producteurs dance et électro du monde, à commencer par les Chemical Brothers, Mylo, Fischerspooner, Sebastien Leger, Bini & Martini ainsi que La Riots sur ”Boombox”, une bombe inédite qui annonce que du bon pour la suite!

Malgré un succès incontesté au Japon et en Russie, Ysa Ferrer a du mal à étendre son fanclub français déjà très fidèle. Son second album Kamikaze, sortie initialement en 1998, vient d’être réédité sous le titre Kamikaze 2.0. Agrémenté des deux titres supplémentaires ”Flash in the Night” et ”Mourir pour elle”, cette nouvelle version en édition limitée offre un CD bonus avec des remixes rares ou inédits, dont le très plaisant ‘Funky Club Remix’ de ”Tu sais, i know”!

www.kylie.com

www.ysaferrer.com

Figure légendaire et digne représentant du mouvement acid-jazz, Incognito, (avec JeanPaul Maunick en tête), a enregistré pas moins de 12 albums en 25 ans. ”Tales from the beach”, leur dernier opus en date, a été salué par les fans et les critiques. Pour marquer ce succès, Incognito a demandé aux meilleurs DJ européens de remixer leurs titres favoris de l’album. Même si un parfum nostalgique plane sur chaque titre, les nouvelles versions deep-house sont d’un groove irrésistible.

La réputation du DJ Fabrice Lig a depuis longtemps dépassé la frontière de sa Belgique natale. Son sens du rythme, l’harmonie des mélodies et un groove résolument deep-house on séduit plus d’un de ses confrères. Désastres écologiques et prises de consciences comme fil conducteur, son second album, sous le pseudo Soul Designer, livre un voyage spirituel et vibrant ponctué d’occasionnels discours parlés et quelque rares invités comme le grand Ken Ishii! www.fabricelig.com

www.incognito.org.uk

Incontournable des clubs au moment de sa sortie en ‘68, l’album de The Mohawks, est un véritable classique du genre. Samplé par la génération hip-hop, source d’inspiration pour d’autres, ”The Chap” refait surface avec six titres supplémentaires, dont 2 versions longues. Allan Hawkshaw qui a été à l’origine de ce projet éphémère, poursuivra sa belle carrière en tant que compositeur de génériques TV, B.O. de films et arrangeur pour Olivia Newton-John, Bowie, Birkin ou Gainsbourg… tout est dit!

2 CD

Kylie Minogue

Ysa Ferrer

Boombox Capitol / EMI

Kamikaze 2.0 + RMX ••••••

Lovarium / Rue Stendhal

Hobo

•••••

www.charliewinston.com

Soul Designer

More tales remixed Edel / Wagram

Belle gueule, allure faussement vagabonde, look soigneusement débraillé, voici Charlie Winston, l’une des grandes révélations 2009. Né dans une famille d’artistes bohème, il a été compositeur pour des courts métrages et le théâtre, jusqu’à ce qu’il rencontre Peter Gabriel, pour qui il assure la première partie des concerts. Après une premier album auto-produit, voici ”Hobo”, une œuvre d’une sensibilité frissonnante et d’une maturité artistique rarissime, avec une mention spéciale pour ”Kick the bucket” et ”Tongue tied”. Un tendre dandy folk au sang imbibé de soul, équipé d’une voix douce et puissante à découvrir d’urgence!

Charlie Winston Atmospherique / Wagram

••••• •

Incognito

The Mohawks

Evolutionism ••••••

The Pierces

Thirteen tales of love and revenge Lizard King / Naïve

The Champ ••••••

Third Ear / La Baleine

•••••

Vampisoul / Differ-Ant

•••••

Originaire de l’Alabama aux Etats Unis, les deux sœurs Pierces ne disposent pas seulement d’une plastique irréprochable, elles composent surtout des chansons d’une convoitise irréfutable. Nourri par des sonorités folk, pop et électro, leur troisième album dévoile, derrière une pochette hypocritement angélique, treize chansons paisibles et poétiques, avec un soupçon de révolte et d’espièglerie. Un cocktail qui a déjà séduit les producteurs des séries Gossip Girl (avec le titre ”Secret” et ”Three wishes”) ainsi que Dexter. Ne ratez pas cette découverte et écoutez vite l’excellent ”Boring” ou le sublime ”Lights on”! www.thepiercesmusic.com

MARS-AVRIL 09

vl23


LX304_C2_16P:LinkA4 18/03/09 03:36 Pagevl24

musique

Compilations Le label britannique Azuli propose a travers cette compilation mixée, une sélection léchée de leurs meilleurs titres club sortis en 2008, ainsi que quelque nouveautés sorties en début de cette année. Un voyage international avec des tubes qui on fait vibrer Miami, enflammé Ibiza et envahi les dancefloors du monde entier avec entre autres Overzero, Chab feat. JD Davis, Muzzaik et la brillante Sam Obernik dans un titres très afro-house.

The best of Azuli09

www.azuli.com ••••••

Azuli / Acoustic / Socadisc

Situé dans le Tumb Plaza, un complexe culturel à Shanghai, Lapis Thai est un restaurant fusion ou musique lounge et gastronomie ne font qu’un. Au menu de cette compilation, 2 menus, comprenant 20 titres au parfums orientaux et occidentaux. Le premier propose une sélection très ‘locale’ avec des sonoritées tai sur fond lounge très relaxants, comme sur le sublime ”Maja” de Cantoma. Le second, aux influences bossa, est un soupçon plus rythmé. On y croise des artistes plus populaires comme Quantic, A Man Called Adam ou encore Koop avec leur sublime ”Waltz for Koop”!

High Note Records / Import

vl24

MARS-AVRIL 09

Ministry of Sound / Acoustic / Socadisc

Si vous cherchez une bande son pour accompagner votre dîner romantique ou si vous souhaiter épater vos amis avec un fond sonore ultra distingué, inutile de chercher plus loin. Late Afternoon Jazz a réuni sur deux disques une ensorcelante sélection de 20 titres jazzy, interprétés par des chanteuses talentueuses comme Stacy Kent. Le premier disque vous plonge dans une ambiance douce et cotonneuse, avec de véritables bijoux, le second, toujours aussi jazzy, est un soupçon plus rythmé, avec des classiques comme ”Sunny” ou encore ”Quisas, quisas, quisas”.

2 CD

Lapis Thai

Toujours chez le fabuleux label taïwanais High Note, le second volume de Music in Style est une pure merveille. Une sélection électro-lounge vaporeuse, élégante et délicate. Même si l’ensemble est principalement destiné à la rêverie, le premier disque contient quelques titres un tantinet plus rythmes sans jamais entrer dans une mouvance house. Le second CD par contre, semble flotter dans un moelleux et accueillant nuage près du septième ciel, en compagnie de perles comme ”Blue Love” de Al-pha-x ou ”This House” de Asheni!

2 CD

Late Afternoon Jazz •••••

2 CD

Clubbers Guide 2009

High Note Records / Import

•••••

2 CD

Music in Style 2 High Note Records / Import

•••••

•••••

Le légendaire label Ministry of Sound nous gratifie d’une nouvelle avalanche de tubes destin��e aux plus endurents des clubbers. 40 titres sélectionnés par Dipesh Parmar et mixé par Kev & Cass. Un véritable concentré chaud et électrique, fortement déconseillé aux cardiaques, avec des bombes dance dont le dernier Tiga, Atfc avec le fameux ”Bad habit”, Guru Josh, les Thing Things, Shakedown, House Daddiez, Dirty Vegas, le fameux Joey Negro et j’en passe! www.ministryofsound.com

Enregistré live en octobre 2008 lors de la 14e édition du gigantesque festival de musique électronique ”Nature One” en Allemagne, voici une compilation mixée par le célèbre DJ germanique Chris Liebing. Pour ma part je trouve que l’ensemble manque cruellement de lumière. Le choix des titres est dark, le mix monotone et l’ambiance du coup, terriblement lugubre. Si vous aimez la techno glauque, stérile et soporifique vous ne serez pas déçu. Moi je passe mon chemin.

Autre mix live, celui de l’homme vert aka Dr. Lektroluv, enregistré lors du festival Pukkelpop en août 2008. Certes guère plus radieux, mais le choix des titres (23 en tout) semble bien plus inspiré que chez son confrère Liebig. On y retrouve Fischerspooner avec ”Danse en France”, John Acquaviva, Jacknife Lee, Moby, Sebastian, Kid Cudi avec l’imposant ”Day ‘n’ Night”, Digitalism, Alex Gopher et j’en passe. Un disque violent ou l’on ne s’ennuie pas une seconde, avec des grosses basses, un rythmes frénétique, des guitares saturées et une maîtrise du mix irréprochable.

Chris Liebing

Dr. Lektroluv

Live at Nature One 2008

CL Recordings / La Baleine

•••• • •

Live at Pukkelpop ‘08 News / La Baleine

••••••


LX304_C2_16P:LinkA4 18/03/09 03:37 Pagevl25

cinéma a decouvrir en salles

Harvey MILK De Gus Van Sant avec Sean Penn, Josh Brolin, Emile Hirsch On connait la passion discrète du réalisateur pour la cause gay, qui généralement emballe la presse, les spectateurs et producteurs les plus réticents avec une virtuosité extrême. La dernière palme qui lui fut attribuée à Cannes certainement perçue comme une «validation» de son attachement, lui laissait ainsi champs libre pour mettre les deux pieds, sans détour, sans caméra virevoltante ni onirisme, dans «le» sujet bateau: l’émancipation homosexuelle. Cadeau sur un plateau à celui qui oserait endosser le rôle de l’indomptable Harvey Milk. La «victime» c’est Sean Penn, qui repart avec un Oscar. Classique: chaque sujet sur l’homosexualité traité avec intelligence, receuille les louanges non pas pour le film, mais sur l’acteur qui l’a incarné: il y est, en fait, sensé accomplir le rôle le plus complexe de sa carrière. On sait jamais: avoir des prédispositions serait suspicieux, on reconnait bien là l’hypocrisie hollywoodienne, une des bases les plus solides et influentes de l’homophobie planétaire. Cela malgré tout n’empêche pas Gus van Sant de semer ça et là des petites bombes à retardement. Son film retrace certes la vie secouée d’un activiste gay, mais entre les lignes, on y perçoit la notion de doute, ce doute sur une condition mal acceptée et que malgré tout le poids social entretient. Gus van Sant démontre une incapacité à concilier l’homogénéisation, et les excès qu’appellent les revendications. Ce que les lobbys gays vivent aujourd’hui rappelle sans équivoque ces mêmes conflits d’il y a quarante ans. Changer la poilitique c’est faisable, changer les gens une autre histoire, pas la sienne. Si la théâtralisation de son assassinat violons à l’appui rassurent heureusement sur ses capacités cinématographiques, l’absence de finalité laisse cependant un sentiment d’amertume, conscient d’avoir laissé filer une idéologie, au bénéfice du pédagogiquement correct. Sur ce point là, je suis déçu: j’attendais de lui un signe, une main tendue. Rien, il s’est conduit en journaliste… avec un cahier des charges. «Plus belle la vie» fait mieux. JA MARS-AVRIL 09

vl25


LX304_C2_16P:LinkA4 18/03/09 03:37 Pagevl26

Synecdoche New York De Charlie Kaufman Avec Philip Seymour Hoffman, Samantha Morton, Catherine Keener, Michelle Williams

La présentation à Cannes fut un désastre: incompris, ennuyeux, une bonne majorité de la presse attendait autre chose de Charlie Kaufman, sans doute plus dans le registre fantaisiste. A l’encontre de tous, je suis sorti enchanté, et il est vrai, bousculé par cette psychanalyse en direct, ce nuage de pensées à la fois réglées avec rigueur, mais qui semblaient aussi échapper à tout contrôle. L’installation de la lente dépression est décrite avec une richesse émotionelle intense, subtile, nous laissant sur le carreau c’est vrai par ses multitudes d’allegories, trop pesantes, ou trop furtives: en tout cas jamais au bon moment, celui où nous sommes capables d’analyser. Ce film installe une rare ambiance, à la fois douce et oppressante, et au fur et à mesure de sa construction et de sa complexité grandissante, nous ressentons ce besoin aussi grandissant de faire le tri de ces émotions, de ces images obsédantes (la plus caricaturale étant celle de la maison de la secrétaire en feu, magique). J’ai envie de crier au génie, mais je me sens un peu seul: peut être que sa poésie intense n’était pas assez annoncée, peut être aussi que son aspect léché valorisait trop une certaine vacuité nonchalante. Non, il n’en est rien: le film est, je le reconnais plutôt confus; mais de cette confusion est née une émotion, qu’importe la connaissance ou non de la synecdoque. Ne rien comprendre est peut être une necessité, car même si son propos est chronologique, logique et linéaire, ce sont des fausses pistes, la réalité de son propos se trouvant dans les méandres d’un inconscient blessé. JA

en vrac, les autres sorties Mars 2009 Je manque de place pour les développer, mais je ne saurais trop vous conseiller le superbe Tokyo Sonata de Kiyoshi Kurosawa, qui s’éloigne de son registre favori, l’étrange, pour nous livrer une fable douce et élégante sur la famille japonaise, ses valeurs, ses malheurs. S’il emprunte le chemin du très apprécié «Emploi du Temps», il s’en démarque totalement en optant pour le tandem humour-suspense dont il maitrise désormais tous les rouages. Kurosawa est en effet connu pour les ambiances uniques qu’il installe, cette fois appuyé par une bande son des plus sensuelles. A voir sans hésitation. Oubliez le documentaire avec Madonna, il est franchement mauvais et surtout n’apporte rien. Je me suis frnachement ennuyé avec le film de Walter Salles dont on attendait beaucoup. je vous conseille en outre le film Un Lac, de Philippe Grandrieux dont le synopsis et le style sont assez proches de Delta (page ci contre), nous plongeant en symbiose charnelle avec la nature. Moite, terne, asphyxiant presque, son parti pris cinématographique lui aussi axé sur l’abstraction, l’austérité, appuie encore sur la note émotion, sans fluctuations, sans doute. Un autre regard sur l’amour, sur les choses qui évoluent en silence et qui crient sous nos yeux. Un film remarqué à Venise l’été dernier à ne pas manquer. Enfin, Un Tir dans la Tête, de Jaime Rosales que l’on doit vivre comme une expérience, est interessant pour son côté froid et consternant, reproduit avec un technique interessante (vision éloignée), mais quand même assez pénible à suivre. Pas de quoi mettre fin au terrorisme. JA vl26

MARS-AVRIL 09


LX304_C2_16P:LinkA4 18/03/09 03:37 Pagevl27

LOIN DE LA TERRE BRÛLÉE De Guillermo Arriaga, avec Charlize Theron, Kim Basinger Guillermo Arriaga, le scénariste attitré du cinéaste mexicain Alejandro Gonzalez Inarritu (Amours chiennes, 21 grammes, Babel) est passé pour la première fois à la réalisation en tournant Loin de la terre brûlée. Il conserve son goût pour les scénario-puzzles, les mises en abyme, les gouffres espace-temps et aime imaginer les fragments de destins, des moments d’existence qui finissent par s’assembler et donner sens au film. De moins en moins habile pour trop se complaire – ou se limiter – à ce procédé, il tisse des liens de plus en plus invisibles entre toutes ces histoires enchevêtrées. Dans Babel c’était dans l’espace, ici s’ajoute le temps. Pour Arriaga plane l’effrayante certitude que chaque acte, aussi insignifiant puisse-t-il paraître, ne peut que rejaillir sur un enchaînement aux conséquences imprévues. Un terrible

souvenir d’incendie flotte sur tout le film comme une balise obsédante. L’histoire ne serait guère crédible sans le solide tempérament des actrices. Même si Arriaga n’a pas le talent d’Inarritu pour diriger les comédiens, Kim Bassinger surprend en femme infidèle qui cherche à maintenir vie familiale et aventure sentimentale. Charlize Theron, orgueilleuse et endurcie, verrouillée dans sa souffrance, se retrouve soudain vacillante quand son passé resurgit. Constamment sur la défensive, elle refuse de voir que sa seule ennemie est elle-même et brade son corps en l’offrant à qui veut.Toujours rongée de culpabilité, elle garde même après avoir changé d’identité, une immense blessure dont la plaie à vif ne peut se refermer. Cette torture intérieure reflète la violence et la solitude du monde tel qu’on l’a fait CBL

DELTA de Kornel Mundruczo avec Orsolya Toth, Félix Lajkó, Lili Monori Ce fut un coup de cœur lors de sa présentation à Cannes, il y obtint le prix de la Critique. Delta est un fil qui travaille sur le ressenti, sur cet espèce d’attachement, de désir indéfinissable qui plane sur certains êtres et souhaitent un jour rompre avec les conventions sociales, ne pas résister aux aspirations de la nature, qu’importent les lois que les humains ont créé par ignorance. Deux êtres s’aiment, se découvrent, par quel sacrilège devraient ils en être interdit? Loin de toute approche racoleuse, le film nous plonge dans une véritable reconstruction: psychologique,

mais aussi de l’espace. Il n’y va pas doucement d’ailleurs, usant la métaphore avec une douceur incisive, leur faisant construire au bout d’une passerelle très instable, un solide refuge prêt à acceuillir leur amour incestueux. Complexe, feutré, les mots deviennent inutiles, laissant place aux gestes et regards. Le besoin naïf de sécuriser leur union ne survit pas au delà de cette passerelle symbolisant le monde extérieur, l’autre. Un rythme lent, certes, mais qui nous donne le sentiment d’être guidé par la nature qui, elle, ne s’encombre pas de préjugés. RA

la vague de Dennis Gansel avec Jürgen Vogel, Frederick Lau C’est à un véritable carrefour de l’étrange que nous conduit ce film au synopsis très alléchant. Partant d’une idée pédagogique franchement bateau (peut -il y a voir à nouveau en allemagne une dictature?), c’est un film plutôt interessant sur l’adolescence que l’on découvre, avec ses clichés, manières, et autres habitudes du genre. On a même droit à la panoplie habituelle censée représenter une classe ‘de jeunes’. Mais ce qui nous frappe sans doute le plus, à chemin égal entre le jeu, la rigolade et aussi la

pédagogie, c’est la façon dont peut ressortir un discours au départ simple, et le poids qu’il prend une fois dans les mains d’un groupe. C’est là toute la nuance de ce film, qui traite avant tout des modes d’apprentissages de la réflexion chez les ados, selon leur appartenance à un groupe, un style, ou simplement à la solitude. Effrayant, surprenant, mais heureusement pas assez sérieux pour nous ennuyer, alternant suspense et rejet. Proche de Das Experiment sur la forme, mais au propos plus dilué sur le monde actuel RA MARS-AVRIL 09

vl27


LX304_C2_16P:LinkA4 18/03/09 03:37 Pagevl28

DVD

séléction des sorties DVD The Dark Knight de Christopher Nolan

!

Si l’on regrette par moment les clins d’œil second degré des précédentes éditions de la saga, c’est pour mieux s’approprier un personnage fait aussi de faiblesses et de défis. La prestation du regretté Heath Ledger, incomparable, laisse un petit vent glacial entrer en vous qui met la performance sans état d’âme de Christian Bale au second plan. Réussi, plus glauque que noir, c’est étourdissant.

Bienvenue au Cottage de Paul Andrew Williams

DE COUPR

CŒU

Une surprise particulièrement agréable, drôle et vivifiante, dans une atmosphère totalement gore. C’est au premier sourire jaune que l’on bascule, comprenant le degré de bêtise auquel on est confronté. Mais une bêtise organisée, avec un acteur hors pair Reece Shearsmith, que l’on doit suivre absolument en VO au risque de perdre sa fantaisie honteusement oubliée au doublage!

L’incroyable Hulk

C’est dur d’être aimé par des cons

de Louis Leterrier

de Daniel Leconte

Le bonhomme vert qui déchire ses pantalons n’est décidément pas le meilleur copain des réalisateurs. Chacun y ajoute sa pâte, sa signature, et pourtant, il n’en sort jamais rien. Pas que ce soit mauvais (les effets spéciaux sont hallucinants), simplement que le personnage de fugitif a quelque chose de trop distant pour nous émouvoir. Il reste un film d’action décapant, concis, prédestiné aux scéances DVD

Le film était porté par une angoisse dans un contexte assez fébrile. Les tensions et les caricatures se sont calmées, tout est en surface rentré dans l’ordre, mais il n’est pas ininteressant d’en savoir un peu plus sur cette période de menaces, de procédures et autres joutes éditoriales internationales pour retrouver la réalité des enjeux. Liberté d’expression: oui, mais à quel prix?

La Soledad

Florence Foresti & Friends

de Jamie Rosales

au Palais des Sports

Jamie Rosales aime user de techniques pour exprimer un point de vue. tel un brian de palma écumé de ses prouesses virtuoses, il utilise le split screen non pas pour montrer la simultanéité, mais pour la possible interprétation différente selon l’angle et la position de vue. C’est interessant, instructif, mais ça n’en fait pas une scéance home ciné en famille. A reserver aux cinéphiles, eux, ravis.

Florence Foresti a eu l’idée de construire ce spectacle avec d’autres comiques qui font une apparition; le rire n’est pas toujours au rendez-vous c’est parfois même gênant. On n’est pas au Palais des Sports, donc on peut zapper à l’arrivée d’Arthur, c’est même recommandé; mais il n’est, faut l‘avouer, pas seul responsable du manque général de liant dans cette alternance de flops et de sourires

Le sel de la mer

Anne Roumanoff Michel Boujenah

de Anne-Marie Jacir

!

Une véritable surprise que ce film vicéral qu’a réalisé Anne marie Jacir, visiblement émue par les ravages du conflit israelo-palestinien. La nouvelle jeunesse tente à s’adapter et construire avec les autres, mais il subsiste à juste titre les rancœurs inévitables. Un film émouvant, simple, qui en appelle à la valeur des terres natales, en l’occurence la mer, disparue par un redecoupage de frontieres…

Collection Nagisa Oshima

avec L’obsédé en plein jour / Été Japonais :

Même principe que Foresti, Anne Roumanoff et Michel Boujenah ont invités des amis humoristes à les rejoindre sur la scène de Olympia, dans le cadre du Festival Paris fait sa Comédie. Sketches cultes, duos inoubliables et coup de cœurs personnel, les deux artistes en font qu’a leur tête. 1h30 de rires, avec de nombreux bonus et inédits.

Collection Kijû Yoshida avec Purgatoire erotica - Coup d’état / Promesse - Les

Double suicide / A propos des chansons paillardes au Japon / Le retour des trois soulards

hauts de hurlevent / Aveux, théories, actrices / Adieu, clarté d’été - Femmes en miroir

Si les films les plus connus restent Furyo et Max mon Amour, Nagisa Oshima enregistre à son actif une quarantaine de films, où cette sélection s’interesse aux années 60, les plus tourmentées et bien entendu symptômatiques de la nouvelle vague japonaise. Il pourrait résumer à lui seul son peuple, adulé des cinéphiles, conscient d’une esthétique populaire bizzarement décalée.

Yoshida est avant tout un adepte de la beauté qui aux côtés de Oshima a voulu révolutionner l’expression artistique. Son chemin cinématographique, plus atypique, le conduira vers son lutime œuvre, celle qui a hanté son esprit et profondément balisé son travail: Femmes en Miroir, un chef d’œuvre intemporel, réponse à l’angoisse d’une vie, au pardon des générations.

vl28

MARS-AVRIL 09


LX304_C2_16P:LinkA4 18/03/09 03:38 Pagevl29

Battlestar Galactica © Universal Pictures

Battlestar Galactica Saison 4 - Partie 1 / 4 DVD

!

La seule série de science fiction qui tienne la route, intelligente et surtout se démarque des codes actuels fait de bruits incessants, pouvoirs ou monstres siliconés. Battlestar est un invitation à la réflexion sur soi même, ses croyances, d’une force rare et qui pose aussi beaucoup de questions sur notre existence. Ouf, tout ça oui, mais dans un cadre plutôt plaisant, des personnages complexes et charmants, d’un incroyable optimisme qui ne fait plus guère recette. Sublime, fin et racé.

Kyle XY Saison 2.0 / 4 DVD

A la fin de la première saison, le mystère sur la réelle identité de Kyle et pourquoi il n’a pas de nombril, restait entier. Voici la suite des aventures énigmatiques du très intelligent Kyle XY, dans la quelle on découvre peu à peu ses origines et ses pouvoirs secrets. Le coffret de cette série captivante, contient en plus des 13 épisodes, 12 scènes coupées, une fin alternative et 2 documentaires.

New York Unité Spéciale Saison 6 / 6 DVD

Nommée à 15 reprises aux Emmy Awards, NewYork Unitée Spéciale est sans doutes l’une des plus passionnantes série policière. L’équipe est confrontée a des crimes particulièrement atroces et les obligent à tirer parti du moindre indice dont ils disposent. Diffusée en France depuis bientôt 9 ans, voici donc 23 nouvelles affaires palpitantes, en compagnie de Christopher Meloni (OZ).

Le Cœur a ses Raisons Saison 3 /

Stéphane Rousseau et Marc Labreche dans Le cœur à ses raisons © France Télévision

DE COUPR

CŒU

Il reste encore des gens à convaincre, mais Brenda est désormais dans le top ten des crises de rires du monde francophone. Marc Labrèche en inventant ce personnage dans la saison 2 de la série Le cœur a ses raisons a tout simplement fait voler en éclats la barrière canadienne, tout d’abord sur internet (le fameux sketche de l’étoile) mais surtout lors de la diffusion erratique sur NRJ12 que tout le monde a plus ou moins raté. C’est donc une occasion unique maintenant que la saison 3 est sortie en DVD de se refaire la totale à son rythme. Rire garanti, dérision, pastiche: on est dans la parodie, grasse, mais aussi simple et bon enfant. Tout y est bon, aucun rôle n’est à jeter, qui plus est le chouchou des français Stephane Rousseau y tient un rôle clé. MARS-AVRIL 09

vl29


LX304_C2_16P:LinkA4 18/03/09 03:38 Pagevl30

agenda clubbing, concerts

Mars

”Quand mars se déguise en été, Avril prend ses habits fourrés.” Pour figurer dans le programme renseignements :04 93 68 03 00

Vendredi 6 Mars

Mercredi 18 Mars

[ Soirée Panorama - La nuit rouge Minimal Club à Juan les Pins [06]

[ Concert Patricia Kaas Théâtre Galli à Sanary sur Mer [83]

Dj Ahm Trick, Houserebel et Akwa Skotom

Jeudi 19 Mars [ Concert Zaza Fournier Espace Julien à Marseille [13]

[ Soirée Max Birthday Cleopatra à Antibes [06] [ Soirée Rock da House Minimal Club à Juan les Pins [06] Dj Fresh et Nick Nexx

e+c 15 €

[ Concert Martin Rappenau Espace Julien à Marseille [13] 20h30, 21.70 € [ Ballet Les Ballet Jazz de Montreal Théâtre Croisette à Cannes [06] 20h30, 20-28 €

Mardi 10 Mars

20h30, 8 €

Vendredi 13 Mars 20h30, 27 €

dans le cadre du Festival avec le Temps 20h30, 24 € 20h45, 40 €

Dj Sarah Main (Pacha Ibiza) et Renaud Truchi

[ Spectacle Antony Joubert Théâtre Porte d’Italie à Toulon [83]

20h45, 45 € 17 à 20h

Vendredi 20 Mars [ Concert Rokia Traoré Théâtre Lino Ventura à Nice [06]

20h30 de Ray Cooney avec Francois Perrin, Jean-Luc Moreau…

Samedi 21 Mars [ Concert General Elektriks Cargo de Nuit à Arles [13] 21h30, 16.70 € [ Spectacle High School Musical Le Dôme à Marseille [13] 14h30 et 17h, 29.50 € [ Danse Compagnie Bale de Rua Palais de Festivals à Cannes [06] 20h30, 20-28 € [ Concert Richard Galliano Théâtre de la Licorne à Cannes [06] 20h30 [ Danse (Not) a Love Song de Alain Buffard Châteauvallon à Ollioules [83] 20h30

20h45, 40 €

Dimanche 22 Mars [ Spectacle High School Musical Le Dôme à Marseille [13] 14h30 et 18h, 29.50 €

Samedi 14 Mars

Mardi 24 Mars 20h30, 20 € 20h30, 28 €

20 €

[ Concert Grace Cargo de Nuit à Arles [13] 21h30, 13.50-9.70 € [ Concert Serge Lama Palais de la Mediterranée à Nice [06] 20h30, 43 €

Vendredi 27 Mars [ Soirée Magic Night Cleopatra à Antibes [06]

de Ray Cooney avec Francois Perrin, Jean-Luc Moreau…

20h30 de George Feyeau avec David Ayala, Emline Boyart…

[ Soirée Election Mister Cleopatra Cleopatra à Antibes [06] [ Concert Stanislas ARTEA à Carmoux [13] [ Concert Yuri Buenaventura La Palestre à Le Cannet [06] [ DJ Set Sarah Main Minimal Club à Juan les Pins [06]

[ Concert Maxime le Forestier Théâtre Galli à Sanary sur Mer [83] [ Vernissage Gérard Gasiorowski Galerie Maeght à Paris [75]

[ Théâtre Chat et Souris Palais de Festivals à Cannes [06] 20h30, 24-37 €

[ Théâtre La puce à l’oreille Théâtre en Dracénie à Draguignan [06]

[ Concert Thomas Dutronc Gr.Théâtre de Provence à Aix [13] [ Concert Grand Corps Malade Théâtre Galli à Sanary sur Mer [83] [ Concert Laurent Garnier l’Usine à Istre [13] [ Concert La Casa Le Poste à Galene à Marseille [13]

20h30, 17 €

dans le cadre du Festival avec le Temps

spectacle et surprises

[ Concert La Grande Sophie Espace Julien à Marseille [13]

20h45, 55 €

10 €

Samedi 7 Mars

[ Concert Francesco Trisano Schlime Théâtre les Salins à Martigues [13]

Jeudi 26 Mars

[ Spectacle Anne Roumanoff Théâtre Galli à Sanary sur Mer [83] 20h45, 44 € [ Concert Serge Lama Salle Jules Vernes à Bandoles [83] 43 € [ Danse La edad de oro Théâtre en Dracénie à Draguignan [06] 20h30

avec grand Illusioniste

[ DJ Set Ivan Smagghe, Battant & Tim Paris Cabaret Aléatoire à Marseille [13] 21h30 [ Concert Frédéric Galliano… Docks des Suds à Marseille [13] 18h30, 15 € …Les Bantous de la Capitale et Yom

[ Humour Nicolas Canteloup Le Dôme à Marseille [13] 44 € [ Concert Grace & guest Oméga Live à Toulon [83] 21h, 10-16 € [ Spectacle Les indifférents Théâtre de la Licorne à Cannes [06] 20h30 [ Spectacle Anthony Kavanagh Grimaldi Forum à Monaco [98] 20h30, 35 €

Samedi 28 Mars [ Spectacle Nicolas Canteloup Acropolis à Nice [06] [ Spectacle Liane Foly Grimaldi Forum à Monaco [98] [ Concert Mônica Passos Sextet Châteauvallon à Ollioules [83]

20h30, 44-49 € 20h30, 35 € 20h30

Dimanche 29 Mars [ Spectacle Patrick Timsit Grimaldi Forum à Monaco [98]

20h30, 35 €

The one man stand-up show

[ Spectacle Valérie Lemercier Dôme à Marseille [13]

20h30, 35 €

Mardi 31 Mars [ Danse Febre Théâtre en Dracénie à Draguignan [06]

20h30 de Tais Vieira avec Luiz Henrique, Joo Carlos Silva… [ Théâtre Musical Jardin Humain de Rodirgo Garcia Théâtre de Grasse à Grasse [06] 19h30, 13-18 €

de et avec Israel Galvan 21h, 13-15 €

Mardi 17 Mars [ Concert Patricia Kaas Acropolis à Nice [06] 20h30, 48 € [ Concert Emily Loizeau & Agnes Bihl Espace Julien à Marseille [13] 20h30, 27 €

Mercredi 25 Mars [ Concert Thomas Fersen Espace Julien à Marseille [13] 20h30, 32 € [ Concert Stacey Kent Esp. Malraux à Six Fours les Plages [83] 21h, 25 €

Les Programmes ne sont donnés qu’à titre indicatif - La rédaction décline toute responsabilité en cas de changement ou annulation

vl30

MARS-AVRIL 09


LX304_C2_16P:LinkA4 18/03/09 03:38 Pagevl31

manifestations

03/09

Pour figurer dans le programme renseignements :04 93 68 03 00

[ Expo Staquet Photograpies de Marcel Taquet et Jacques Saquet Musée de la photographie André Villers à Mougins [06] jusqu’au 01/03 [ Expo Pier Paolo Calzolari Quand le rêveur meurt que reste-t-il du rêve Fondation Maeght à Vence [06] jusqu’au 22/03 [ Expo Gérard Gasiorowski La calligraphie à la fête des sens Galerie Maeght à Paris [75] du 19/03 au 10/05 [ Expo Vivre l’Art - Collection Venet Espace de l’Art Concret à Mouans-Sartoux [06] jusqu’au 24/05 [ Expo Joaillerie Contemoraine d’exception Espace Solidor à Cagnes-sur-Mer [06] jusqu’au 08/03 [ Expo Art et Causes Week Espace Muséal Villeneuve Bargemon à Marseille [13] du 17 au 21/03 [ Expo Regards ciselure et peinture de Audrey Barelli centre culturel La Coupole à La Gaude [06] du 13 au 19/03 [ Expo Olivier Toma La calligraphie à la fête des sens Palm Beach à Cannes [06] du 01 au 31/03 [ Théâtre Le cri de la feuille de Fabienne Galula et Fabrice Feltzinger Théâtre Le Bocal à Nice [06] du 27/02 au 01/03 [ Théâtre Le démon de midi une comédie de mœurs féroce de Michèle Bernier Théâtre le Village à Nice [06] jusqu’au 01/03 [ Théâtre Un mariage follement gai de Thierry Dgim Théâtre des Oiseaux à Nice [06] du 04/02 au 01/03 [ Théâtre 4 Pièces en 1 Acte de Sacha Guitry, avec Martin Lamotte… Théâtre Princesse Grace à Monaco [98] du 12 au 15/03 [ Théâtre Big Show avec Scott, Muriel et Joe Théâtre Princesse Grace à Monaco [98] du 20 au 22/03 [ Théâtre 4 Pièces en 1 Acte de Sacha Guitry, avec Martin Lamotte… Théâtre de Grasse à Grasse [06] le 19 et 20/03 [ Théâtre Moitié-Moitié de Daniel Keen avec cie La nuit blanche Espace des Arts & de la Culture à Biot [06] le 28 et 29/03 [ Théâtre Les Caméléons d’Achille de et avec Corinne et Gilles Benizio Théâtre les Salins à Martigues [13] le 13 et 14/03 [ Théâtre Sur un air de Tango de Isabelle Toledo avec Olivier Marchal Théâtre le Village à Nice [06] du 06 et 08/03 [ Théâtre Parfums d’intimité de et avec Michel Tremblay et Christian Bordeleau Théâtre le 11 à Cap d’Ail [06] du 19 et 21/03 [ Théâtre Florent Peyre Poétique et Névrotique Théâtre le 11 à Cap d’Ail [06] du 26 et 28/03 [ Théâtre Enfin Visible de et avec Fred Trémège Théâtre Scène sur Mer à Antibes [06] du 18 au 21 et du 25 au 28/03 [ Théâtre L’hommage à Lucette de et avec Daniel Villanova Théâtre des Oiseaux à Nice [06] du 04 au 22/03 [ Théâtre Cantabile avec The London Quartet Théâtre de Grasse à Grasse [06] le 27 et 28/03 [ Théâtre Rhinocéros ou comment résister de Eugène Ionesco Théâtre Antibea à Antibes [06] le 20 et 22/03 [ Théâtre Huis clos de Jean-Paul Sartre Théâtre de la Cité à Nice [06] du 06 au 29/03 [ Théâtre Caligula de Albert Camus avec Fabien Baïardi, Jean-François Bony… Théâtre Gyptis à Marseille [13] le 31/03 et 04/04 [ Théâtre Et dieu crea les folles de Théâtre Ségurane à Nice [06 du 31/03 et 26/04 [ Opéra Il Pirata Opéra de Marseille [13] du 13/02 au 02/03 [ Cinéma Printemps du cinéma 2009 tous les films sont au tarif unique de 3,50 € Les cinéma participants le 22 et 24/03 [ Grand prix international d”u Monde de la culture et des arts” M.C.A. Gare Maritime à Cannes [06] le 22 et 28/03 [ Festival Théatre Pluri(elles) des femmes, leurs danses et leur cultures Le Mérlan de Marseille [13] jusqu’au 15/03 [ Festival 14e Festival Russe Théâtre, cinéma, concerts, cabarets, expositions Théâtre Toursky de Marseille [13] du 10 au 22/03 [ Festival Avec le Temps Festival de la chansons française Espace Julien de Marseille [13] du 13 au 25/03 avec La Grande Sophie, Jean-Louis Murat, Emily Loizeau, Agnès Bilh, Zaza Fournier…

[ Festival Théatre XIIe Femin’Art les arts déclinés au Féminin à Antibes / Juan-les-Pins [06]

du 06 au 14/03

VENDREDI

24 RIL AV

NTON SALLE DU CA

MONACO 12 10 +377 93 10 36 04 97 25 81


LX304_C2_16P:LinkA4 18/03/09 03:38 Pagevl32

ronald N.tan photographe Los Angeles, Californie

portrait par jacques alos

L’ère numérique a révolutionné le monde de la photo, mais aussi sa perception, lui volant sa vocation initiale: défendre un art, un regard. Mais si la technicité a radicalement changé le profil du photographe itinérant, celui du chasseur d’instants, lui, n’a pas pris une ride. Il révèle une passion sans limite à la beauté des formes, des lumières. C’est ce qu’a entrepris Ronald N.Tan, en calquant sa vie sur ses rêves, qu’il pourchasse désormais avec une acuité d’une douceur exquise.

Cette passion pour la photo, Ronald l’a découverte sur le tard, alors qu’il était prédestiné à des études sur la physique appliquée: étant issu d’une famille plutôt bourgeoise de Birmanie, où il naquit en 1981, et où elle officie traditionellement dans le secteur médical. Sans doute les cours d’optique et de diffusion de la lumière ont-ils titillé l’artiste qui sommeillait en lui: toujours est-il qu’il se met rapidement à vouloir exhalter la beauté des reflets, des contrastes. Naturellement attiré par la mode et la presse, il choisit à 25 ans de s’installer en Californie, et de relever le challenge d’une vie toute tracée. Il n’a pas droit à l’erreur: aussi, avec la précision d’un métronome, il étudie, cherche, améliore ses connaissance, tout en essayant de combattre le regret du confort. Les débuts ne sont pas simples, mais son travail se remarque assez vite après avoir travaillé sur des books plutôt soignés. Il gagne très vite son premier désir: se spécialiser dans la mode masculine et la beauté, dont il décrit sa fascination avec aisance: «la photographie est la combinaison parfaite entre l’art Tommy Wnuk © ronald n. tan www.ronaldntan.com

vl32

MARS-AVRIL 09


LX304_C2_16P:LinkA4 18/03/09 03:38 Pagevl33

et la science», suggère-t-il presque timidement, sousestimant sans doute son pouvoir de valorisation. Mais avec une grande humilité il rajoute «Chacun des modèles que j’ai photographié durant ces trois dernières années m’a aidé à m’améliorer, me comprendre et surtout découvrir à quel point il y avait de la beauté chez les hommes». C’est clair et louable. Réclamé désormais par les agences pour les covers de magazines internationaux en Australie, Espagne, France et Allemagne, il accomplit non seulement une ascension stupéfiante, tout en gardant cette dose de recul qui le rend un soupçon fragile. Un artiste qui remue un secteur endormi, c’est trop rare pour ne pas le souligner. Jacques Alos Tym Roders @ Jett Models British Columbia

Adam C. Phebus @ Vision Los Angeles

vl33


LX304_C2_16P:LinkA4 18/03/09 03:38 Pagevl34

Parutions magazines : DNA (Australia – February/March 2009) AX National (Australia – January 2008; June 2008; November 2008) BelloMag.com (USA) Vanity (Spain – September 2008) reFRESH (UK – July/August 2008) blu (Germany – April 2008) BeautifulMag.eu (France) M-MENSUEL (France – November 2007; May/June 2008) Horizon Barcelona (Spain – September 2007)

BRADLEY A. MORONE Hair/MUA: Angela Renee

www.angela-renee.com

ronald N.tan

vl34

MARS-AVRIL 09

photographe Los Angeles, Californie


LX304_C3_8P:link_8p 18/03/09 04:56 PageL35

BRADLEY A. MORONE Hair/MUA: Angela Renee

www.angela-renee.com

ronald N.tan

photographe Los Angeles, Californie

AOUT 08

L35


LX304_C3_8P:link_8p 18/03/09 04:56 PageL36

bons plans - adresses

le choix des gays NICE [06] 20

7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 12 18 19 20 21 22 23 23 24 25 30 31 32

CANNES [06] 1 1 3 4 5 6 7 7 9 10 11 12 13 14 15

Zanzibar bar 85 rue Félix Faure - 04 93 39 30 75 Pink bar 81 rue Félix Faure - 04 93 38 53 18 Le Vogue bar 20 rue du Suquet - 04 93 39 99 18 4U bar 6 rue des Frères Pradignac - 04 93 39 71 21 Le Night bar 52 rue Jean Jaurès - 04 93 39 20 50 Twiggy bar 3 rue des Suisses - 04 93 99 13 32 Disco 7 club 7 rue Rougière - 04 93 39 99 18 Le Divan bar 3 rue Rougière - 04 93 68 73 70 Le 9 sauna 8 ch de l’Industrie Le Cannet - 06 17 94 29 24 Parad’X sex-shop 13 rue des Mimosas - 04 92 59 12 42 Twiggy Prod shopping 35 bd Carnot - 04 93 99 83 36 Garden shopping 11 rue Macé - 04 93 38 75 45 Le Treize restaurant 13 rue Peirissol - 04 93 39 85 19 Le Domino restaurant 7 rue du Pré - 04 92 98 07 87 Barbarella restaurant 14 rue St Dizier - 04 92 99 17 33

4 1

13 7 30

NICE [06]

6

23

22

2

24

14

18 12

11

25

21 8

17 3

15 32

6 31

ANTIBES [06] 1 5 6

11

Cleopatra club 4 rue Honoré Ferrare - 04 93 74 24 74 Le Relais du Postillon hôtel 8 rue Championnet - 04 93 34 20 77 Eroshop sex-shop 6 rua Vauban - 04 93 34 58 30

5 1

TOULON [83] 15 1

Boys Paradise club

2

Texas bar

1 bd Pierre Toesca - 04 94 09 35 90

3 4 5 6 7 8

6

14

10

7

CANNES [06]

4

10

12 4

3

13

377 bd de la République - 04 94 41 38 33 Aqua restaurant 3 bd Pierre Toesca - 04 94 92 01 23 Le Clin d’Œil restaurant 18 rue Seillon - 04 94 09 42 76 Le Patin Couffin restaurant 43 rue Castillan - 04 94 03 00 44 Blue Hot sauna 16 place Vincent Raspail - 04 94 91 49 55 Zone X sex-shop 24 rue Garibaldi - 04 94 22 36 42 Sex’n’cf sex-shop bd Tessé

1

3

8

MARSEILLE [13] 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 11 12 13

Trash sex-club

28 rue Berceau - 04 91 25 52 16 Kiut bar 10 rue Beauvau Le New Cancan club 3/7 rue Sénac - 04 91 48 59 76 Les Danaïdes brasserie 6 square Stalingrad - 04 91 62 28 51 Casa no Name restaurant 7 rue Andrè Poggioli - 04 91 47 75 82 Le Bistro Vénitien restaurant 29 cours Julien - 04 91 47 34 34 JL Olympic sauna 28 rue Jean Roque - 04 91 47 35 61 Salvator sauna 20 bd Louis Salvator - 04 91 42 99 31 MP Sauna sauna 82 la Canebière - 04 91 48 72 51 Sauna Club sauna 120 la Canebière - 04 91 64 19 08 Cargo sauna 9 rue moustier - 04 91 33 45 62 E.Shop sex-shop 11 rue Moustier - 04 91 31 62 09 Eros Center sex-shop 5 bd Garibaldi - 04 91 92 72 30 Alibi shopping 9 place Jean Ballard - 04 91 54 09 62

La Mare au Diable club

1

6

5

TOULON [83]

3

2 rue Rusca - 04 93 89 46 25 Eagle bar 18bis rue E. Philibert - 04 93 26 35 30 Tip Top bar 30 quai Lunel - 04 93 26 22 88 Glam bar 6 rue E. Emmanuel - 04 93 87 29 67 Le Fard bar 25 prom. des Anglais - 04 93 80 63 40 Le Couloir bar/café 1 rue Alberti - 04 93 85 43 90 La Civette brasserie 1 cours Saleya - 04 93 80 80 59 X-Cube bar 13 av. Maréchal Foch - 04 93 80 98 10 Le Smarties bar 6 rue Défly - 04 93 62 30 75 Le 6 bar 6 rue Raoul Bosio - 04 93 62 66 64 Le Klub club 6 rue Halévy - 04 93 16 87 26 Bain Douches sauna 7 rue Gubernatis - 04 93 80 28 26 Azur sauna 4 quai Papacino - 04 93 56 25 00 Du Château sauna 17 rue des Ponchettes - 04 93 85 73 91 Le 7 sauna 7 rue Foncet - 04 93 62 25 02 Le Block sex-club 10-12 rue Jules Gilly - 04 93 80 18 55 Traxx sex-club 11 av. Maréchal Foch - 04 93 80 98 10 GI sex-shop 8 descente Crotti - 04 93 80 29 49 Jungle Art’s restaurant 6 rue Lépante - 04 93 92 00 18 O Kafé Kris restaurant 3 rue Smolette - 04 93 26 75 85 Vintage restaurant 20 rue Barillerie - 04 93 80 28 69 Vog shopping 2 rue Mascoînat - 04 93 62 00 19 Urban System shopping 1 rue Françis Gallo - 04 93 62 25 59 Inox & Rendez-Vous shopping 3 rue Françis Gallo - 04 93 95 48 83 Way-In shopping 4 rue de la Loge - 04 93 55 57 40 Un Monde à Part shopping 12 rue Alexandre Mari - 04 93 13 94 53 HI hôtel 3 av des Fleurs - 04 97 07 26 26 HI Beach plage 47 prom. des Anglais - 04 97 14 00 83 Castel plage quai Rauba-Capeu - 04 93 85 22 66

9 19

6

4 2

5

4

3

10 9

12

MARSEILLE [13]

2

Hypnotiq bar

ANTIBES [06]

1

7 6

2 11

5

13

1 ch de Bon Rencontre Allauch - 04 91 68 24 10 8

1

L36

FRENCH RIVIERA - MARS/AVRIL 09


LX304_C3_8P:link_8p 18/03/09 04:56 PageL37

la niTe > CleopatrA > HypnotiQ

Mieux se comprendre pour mieux vivre sa vie et son couple • Dialogue face à face • Médiation pour couples • Psychothérapie Systémique

Marc Abdon : 06 61 89 02 94 FRENCH RIVIERA - MARS/AVRIL 09

L37


LX304_C3_8P:link_8p 18/03/09 04:57 PageL38

CLUB PRIVÉ

ex

GOLDEN GATE

4 rue Honoré Ferrare (Quartier de la Gare) ANTIBES 04 93 74 24 74 / 06 09 21 20 75 Ouvert Vendredi, Samedi et veille de jour férié


LX304_C3_8P:link_8p 18/03/09 04:57 PageL39

* clubbinG *

FRENCH RIVIERA - MARS/AVRIL 09

L39


contact: paquita@lelink.fr Š LX/Mars 2009 - Reproduction Interdite - Dessin original Yannick Tallarida - Mise en couleurs Roland Abele.

LX304_C3_8P:link_8p 18/03/09 04:57 PageL40

paquita la bd exclusive du link

L40

FRENCH RIVIERA - MARS/AVRIL 09


LX304_C3_8P:link_8p 18/03/09 04:57 PageL41


LX304_C3_8P:link_8p 18/03/09 04:57 PageL42

I horoscope I janvier 2009 Belier

21 mars au 20 avril

Balance

23 sept au 22 octobre

Depuis quelques semaines, vous vous obstinez dans le maintien d’une relation qui vous détruit chaque jour un peu plus: pas d’avenir, pas de retour, c’est un sens unique, une impasse dans laquelle il est pourtant encore temps de faire demi tour! Alors courage, et retournez vous enfin, car l’avenir, le vôtre, est tout de même plus important. Chance vers le 23

Ne succombez pas bêtement et naïvement aux flâteries habituelles du Sagittaire ou du Lion; ils vous tourneront autour quelques jours, puis finiront de toutes façons par s’en aller. Alors autant ne pas entrer dans leur jeu où vous seriez perdant. Misez sur la solidité avec les Verseaux, avec qui vous avez des opportunités plus stables en ce moment

Taureaux

Scorpion

21 avril au 20 mai

23 oct au 21 novembre

Vous recherchez la fiabilité, c’est du côté des gémaux que de réelles opportunités stables vont se présenter ou confirmer; d’ordinaire vous écartez cet «entre deux eaux», mais cette fois, avec plus de discernement, patience, oublierez le monde extérieur et vous lancerez dans ce bonheur, car ça marchera. Préférez patienter jusqu’en avril pour les love affair

Votre froideur et insensibilité déconcerteront votre entourage qui vous voit comme quelqu’un de généreux. Ne les décevez pas en vous comportant autrement par désir de vengence! Prenez le temps de faire mieux connaissance avec le Taureau avec qui tout peut s’arranger, il faut juste être un peu plus patient. Bon jour le 26, rencontre possible

Gemeaux

Sagittaire

21 mai au 20 juin

22 nov au 21 décembre

De votre amour aveugle pour le Capricorne ou Poissons peut se produire un éclat dont en fait vous serez plus que bénéficiaire. Mais attention, cela ne signifie pas que ce soit durable, alors pesez vos mots, il serait dommage d’endommager votre ciel, au beau fixe en ce moment, pour une brève folie, qui ne vous apporterait que peu. Chance en fin de mois

Ne prenez pas autant à cœur vos inquiétudes sur l’orientation que peut prendre votre vie. Le printemps approche: après avoir tout chamboulé, il faut se freiner et penser un peu plus au futur. Reprenez donc le contact avec un ami Vierge ou Balance qui ne vous était finalement pas si ininteressant, et que le jugement rapide vous avait fait mettre de côté. Chance le 6

Cancer

Capricorne

21 juin au 22 juillet

22 déc au 20 jan

Votre mission doit être claire: il faut vous trouver un compagnon, et cesser au plus vite votre entreprise périlleuse de multiplier les brèves rencontres. Ce n’est pas votre style, vous risquez d’en souffrir, consacrez plus de temps à la découverte des sentiments, laissez aux autres ce type de facilités, et recadrez vous dans votre élément: la sincérité. Chance le 19

Pas grand chose à espérer de ce mois de mars sur le plan financier ou professionel: la routine. Mais curieusement, vos besoins s’adaptent, et vous découvrirez plus de bonheur dans des choses simples, dans des ballades, discussions, avec le Sagittaire qui vous surprendra. C’est donc l’occasion de réfléchir un peu plus et de faire des projets.

Lion

Verseau

23 juillet au 22 août

21 janvier au 20 février

Une sombre confusion d’esprits avec Scorpion ou Bélier vous a fait entrer dans une période plutôt morose, où vous ne savez pas trop bien quoi faire, où aller. L’environnement familial vous échappe, et pourtant je vous le conseille, sans faire de coming-out, bien sûr, c’est pas le moment! Prenez le temps nécessaire au resourcement naturel, en fin de mois

Vous avancez à petits pas, déboussolé et un peu las de tout. Un amour récent vous empêche d’aller où vous le souhaitez; vous errez sans savoir vraiment si c’est amour ou de haine que vous devez ressentir. Difficile d’y voir plus clair; encore quelques semaines, et l’inverse se produira; soyez vigilants à la présence autour de vous des Balance : love around

Vierge

Poissons

23 août au 22 sept

Vous reprenez cette fâcheuse tendance à vous compromettre dans des situations qui vous dépassent; pourtant, votre volonté n’est pas là, et vous semblez vous diriger en fait sans vraiment choisir. C’est le moment de remettre en question certains de vos préjugés, par exemple en changeant d’attitude envers un balance ou Cancer que vous avez blessé.

L42

avec Sophie c+Clair

FRENCH RIVIERA - MARS/AVRIL 09

21 février au 22 mars

Gonflé à bloc, vous allez oser des choses inhabituelles sans grand succès. faites plus confiance au hasard, il est parfois de très bonne augure, n’oubliez surtout pas votre idéal, duquel vous avez tendance à vous éloigner. Votre élu n’est en effet pas dans les parages, patience jusqu’au printemps, dans quelques semaines le bonheur sera de retour


lx304_couv:LINKA4_couv 18/03/09 04:45 PageLX3

III de COUV

Service édité par TELEMAQUE - RCS 403427701

0,50 euros par envoi + prix d’un SMS

1,50 euros par envoie + prix d’un SMS

1,50 euros par envoie + prix d’un SMS

1,50 euros par envoie + prix d’un SMS


lx304_couv:LINKA4_couv 18/03/09 04:45 PageLX4

IV de COUV


Link Xtra numéro 304